Partagez | 
 
-La famille [Circée]-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: La famille [Circée]   Sam 30 Mai - 19:29


Affamé, il a fermé la librairie un peu avant midi. Il n’y avait pas beaucoup de clients depuis ce matin de toute manière. Contournant le bâtiment, il a poussé le petit portail, entrant dans le jardin et après s’être essuyer les pieds à pousser la porte de son chez lui. Ses enfants étaient là normalement ou du moins Circée ne devrait pas tarder à arriver. Entrant en cuisine il avait vraiment faim. Son éternel était là. « Tu me cuisine un truc coco ? » Il n’y avait pas besoin de lui dire deux fois pour qu’il s’exécute, contrairement à certains. « Nous serons trois normalement si jamais. » Je le vis acquiescer. Il ressemblait à un mélange entre un elfe de maison et un diablotin. Il n’avait d’ailleurs de ce dernier qu’une taille un peu plus grande qu’un elfe, une queue, de petites cornes. Il se matérialisait et se dématérialisait comme les elfes, usait de la magie comme bon lui semblait et était capable de parler comme n’importe quel sorcier doué d’un minimum d’intelligence.

« Kenan ? Circée ? » Il se baladait dans la maison, grimpant encore quelques marches pour accéder aux différentes pièces. Ils étaient au-dessus de la librairie. Aucun des deux ne répondit. Irvin frappa à la porte d’une chambre. Pas de réponse. Poussant la porte, il vit que la chambre de sa fille était vide. Il fit quelques pas et répéta l’opération à la porte de son fils. Pas de réponses non plus. Cependant en ouvrant la porte, il vit qu’il était bel et bien présent. « Tu pourrais répondre quand on t’appel. » Il se tourna vers son père, une lueur de défi dans les yeux. « Et si je ne veux pas ? » Irvin se disait que son fils méritait de bonnes corrections parfois. « C’est la moindre des choses Kenan, je suis ton père tout de même. » « Je sais, tu me le répète assez souvent. » « Pas assez il faut croire. » Le fils alla dans un autre coin de la chambre. « Tu m’explique pourquoi tu es aussi froid avec moi ? » Kenan regarda son père droit dans les yeux. « Parce que j’en ai marre ! Je ne peux rien faire avec toi. Tu es toujours sur mon dos. Kenan ci, Kenan ça. Ne fais pas ça. Ne rejoint pas les mangemorts. Pourquoi tu as fait ce tatouage. Et ainsi de suite. » S’appuyant contre le montant de la porte, Irvin croisa les bras. « Et ? C’est normal que je m’inquiète pour toi. Tu sais très bien en plus que ce stupide tatouage n’aurait jamais dû être fait. C’est un truc de moldu ! Combien de fois devrais-je te le dire ? De plus les mangemorts nous ont toujours causé du tort, alors que j’ai été dévoué pour eux, tu devrais le savoir ! Alors non, je ne vais clairement pas accepter que tu rejoignes leur rang. » Le ton montait. « Grandis un peu, tu n’es plus un enfant Kenan ! » « Mais tu me soul à être toujours sur mon dos ! Circée est tranquille elle ! Alors que ce n’est pas non plus un enfant de cœur ! » « Ta sœur est nettement plus censée que toi ! » « Ah ouai ! Je suis taré ? Moi ? » « Non, mais tu fais tellement l’idiot que parfois je me demande. » Une lampe de chevet vola en direction d’Irvin. « Et si un jour je me ramène totalement tatoué comme le fils Umbridge tu feras quoi ! » « Je te foutrais peut-être à la porte qui sait. » « Alors je me tire de suite ! » Kenan voulut se frayer un passage pour sortir de la chambre. Irvin lui attrapa le bras, serrant pour le retenir. « Tu n’iras nulle part. » Kenan cracha. « Tu vas faire quoi maintenant ? Me frapper ? Lâche-moi immédiatement. » Irvin le lâcha, ne voulant pas risquer de faire une bêtise en portant la main sur son fils. Kenan partit en direction des escaliers. « Si tu passes cette portes, ne t’attends pas à revenir un jour ! » Pour toute réponse, la porte d’entrée claqua.

Irvin était furieux, dans le genre vraiment furax. Il claqua la porte de la chambre et alla dans le salon. Il se servit un verre de whisky mais il avait tellement les nerfs qu’il n’arrivait pas se poser, faisant les cents pas dans le salon. « Le repas est bientôt prêt. » « Kenan ne mangera pas avec nous. » « Encore ? » Pour toute réponse il balança son verre dans la cheminée. Il se brisa purement et simplement, alors que la porte d’entrée claquait à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Odedient, what else ?
avatar
Je suis : Bella , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 637 hiboux. J’incarne : Daisy Ridley , et l’avatar que je porte a été créé par : Lexxie (Gallifreys) d'amour, la toute belle ! J'te kiffe . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Bellamy Malfoy Je parle en : #663366, et Pan l'éternel par en #669933



Je suis âgé de : 22 ans maintenant, voilà le temps qu'elle fait honte aux siens par son comportement, mais elle tente de remonter la pente. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : receleuse et créatrice d'objets magiques en tout genre - spécialisée dans l'art de la magie noire avant tout, elle ne porte pas le nom de Rackharrow pour rien. J’ai juré allégeance : à personne, cette guerre ne me touche pas, ne m'intéresse pas. Côté cœur, : il est brisé mon coeur. J'ai trahi l'homme que j'aime et j'ai perdu le père de mon enfant, mon premier amour. Il est à la dérive, en centaines de morceaux , irréparable et perdu à jamais. Champ Libre : Elle possède la Magie des Rackharrow, son éternel se nomme Pan et ressemble - s'il vous laisse le voir - à un énorme Main Coon avec de grands yeux luisants et une belle dentition à faire pâlir un dragon.

Elle est maman d'une petite bâtarde de sang pur, Nepthys Rackharrow, jamais l'enfant ne portera le nom de son père. Il lui porterait préjudice. Elle préfère qu'elle porte son nom et qu'il suive la voie des Rackharrow plutôt que celle des Lupin.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: La famille [Circée]   Ven 12 Juin - 11:23

~~~~~~~~~~

Le travail était usant des fois, surtout pour ses nerfs. Ils étaient sans cesse mis à rude épreuve, ne jamais perdre le control était un savant mélange de fureur et de calme absolu. Depuis quelques années elle était capable de prendre le dessus durant son travail. Parfois, quand elle sentait qu’elle perdait le control, elle se mordait l’intérieur de la joue jusqu’à en avoir mal, jusqu’à ce que la douleur occupe la totalité de son esprit, et chasse le démon. Elle transplana devant la porte de la demeure Rackharrow, à son âge elle devrait peut-être avoir son propre chez elle, mais elle était incapable d’avoir son propre chez elle, elle pouvait s’énerver à n’importe quel moment et tout ficher par terre. Elle poussa alors la porte de bois massif pour entrer dans un hall plus lumineux que ce à quoi on pouvait s’imaginer. Elle retira sa veste qu’elle jeta avec une nonchalance certaine sur le porte manteau. Après une journée de travail, elle quittait avec bonheur ses escarpins noirs, formellement obligatoire dans l’enceinte de Gringotts où elle travaillait depuis presque deux ans.   Son travail, elle l’aimait même si être une sorte de secrétaire hôtesse d’accueil n’avait rien de valorisant au moins elle gagnait sa croûte et pouvait être indépendante si elle le souhaitait. Mais dans ce monde, personne ne souhaite voir une jeune fille de sang pur indépendante, elle ferait juste une parfaite épouse.  Elle n’avait pas envie d’en être une, pas à son âge pas à vingt et un ans.

A pied nus, elle poussa la porte de la salle à manger salon où se dressait une cheminée imposante, mais chaleureuse. Elle arriva pour assister à une scène d’une habituelle violence chez les Rackharrow,   « Kenan ne mangera pas avec nous. »   Dit alors son père, visiblement énervé une fois encore par l’absence de son frère jumeau – du moins ce qu’elle croyait. Mais les histoires de famille chez les Rackharrow sont des secrets qu’il ne vaut mieux pas déterrer impunément. Pour toute réponse, il eut l’elfe qui ajouta : « Encore ? » Ce dernier disparu à la manière des elfes, se fondant dans le paysage. Puis, elle vit son père de dos, jeter son verre dans les flammes de la cheminée. Leur relation était conflictuelle, et pour Circée aucun des deux ne faisait réellement d’effort pour comprendre le point de vue de l’autre. « Bonsoir. » dit-elle avec entrain pour briser le silence et la monotonie des flammes crépitant dans l’antre, et pour briser ce climat de colère qu’elle supportait si mal. « Dure journée ? » dit-elle simplement, entrant un peu plus dans la pièce. Il fallait mieux faire comme si elle n’avait rien vu, comme ça il poserait ses mots pour essayer de s’expliquer plutôt que la jeune femme intervienne comme un cheveu sur la soupe. « Où-est Kenan ? » demanda-t-elle innocemment. Il est aisé de croire en son innocence, un doux visage, des cheveux noirs, longs descendant proprement dans son dos, un petit sourire et de grands yeux verts. Elle tira alors la chaise pour s’y installer à sa place, comme à son habitude. Elle avait posé innocemment cette question au sujet de son frère, car il y avait trois couverts à tables, et que les Rackharrow ne recevaient jamais d’invité, ou presque.

désolé c'est un peu court, je me rattraperais au prochain poste.


I’ll let you do whatever, I’ll be your bad girl.

Choke me because I said so Stroke me and feed my ego I've been a bad girl, don't you know? (...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: La famille [Circée]   Mer 17 Juin - 11:03


Enragé, ce terme correspondait assez bien à Irvin à ce moment précis. Il était probable que si Kenan se serait trouvé en face de lui à ce moment très précis, Irvin aurait tenté de l’étranglé…ou quelque chose du genre. Ce gosse était son fils, mais il avait hérité du caractère de merde de sa mère…Quelle idée aussi que de recueillir une progéniture de cette démone qu’était la Yaxley. Enfin, il ne devait s’en prendre qu’à lui-même. Et tout compte fait, peut-être que s’était son caractère à lui donc Kenan avait hérité. Après tout, Irvin et Lloyd n’étaient pas non plus des enfants de cœur.

Le verre était brisé dans la cheminée, mais cette action n’avait pas calmé ses nerfs. Il entendit une voix. Sa petite voix préférée. Il se retourna et en voyant Circée, son expression maussade se dissipa pour laisser place à de l’amour dans son regard. Il aimait terriblement sa fille. Sa journée à lui ? Éprouvante. Entre un fils qui n’écoute rien et une librairie quasiment vide. « Tu ne crois pas si bien dire. » Elle demanda ensuite où était son frère. Son regard changea, il se fit plus dur. Elle ne savait rien de l’histoire, mais venait de mettre le doigt sur ce qui dérangeait. Il la vit s’asseoir et fit de même, là où il s’installait tous les jours. « Ton frère est parti et cette fois définitivement. » Les propos étaient dits sur un ton froid. Les mots employés n’étaient pas exacte. Après tout il n’était pas partit, Irvin venait de le mettre dehors. « Je l’ai fichu à la porte plus précisément. » Impatient et ne souhaitant pas monter le ton contre sa fille qui n’avait rien demandé, il se mit à tapoter la table du bout des doigts. Il s’appuya contre le dossier de sa chaise et poussa un soupire de lassitude. « Ton frère ne connait vraiment pas le sens du mot respect et pour diverses raisons je pense ne plus jamais le voir. » Était-il triste ? Était-il soulagé ? Son sentiment à ce moment présent était étrange. Il était énervé par l’attitude de son fils, mais il était aussi blessé et également triste que les choses avec lui n’aillent jamais bien.

Mais la faiblesse n’était pas pour lui. Lui, ancien mangemort. Lui, qui a traversé bon nombre d’épreuve dans ses nombreuses années d’existence. Il avait appris à être fort et de marbre. Il choisit donc un changement de sujet. Mais il était presque certain que sa fille le remettrait sur le tapis. Après tout, elle avait cette relation avec lui qu’Irvin n’avait pas. « Et toi, ta journée, elle s’est bien passée ? » Quoi de mieux pour changer de sujet que de lui demander de parler un peu d’elle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Odedient, what else ?
avatar
Je suis : Bella , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 637 hiboux. J’incarne : Daisy Ridley , et l’avatar que je porte a été créé par : Lexxie (Gallifreys) d'amour, la toute belle ! J'te kiffe . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Bellamy Malfoy Je parle en : #663366, et Pan l'éternel par en #669933



Je suis âgé de : 22 ans maintenant, voilà le temps qu'elle fait honte aux siens par son comportement, mais elle tente de remonter la pente. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : receleuse et créatrice d'objets magiques en tout genre - spécialisée dans l'art de la magie noire avant tout, elle ne porte pas le nom de Rackharrow pour rien. J’ai juré allégeance : à personne, cette guerre ne me touche pas, ne m'intéresse pas. Côté cœur, : il est brisé mon coeur. J'ai trahi l'homme que j'aime et j'ai perdu le père de mon enfant, mon premier amour. Il est à la dérive, en centaines de morceaux , irréparable et perdu à jamais. Champ Libre : Elle possède la Magie des Rackharrow, son éternel se nomme Pan et ressemble - s'il vous laisse le voir - à un énorme Main Coon avec de grands yeux luisants et une belle dentition à faire pâlir un dragon.

Elle est maman d'une petite bâtarde de sang pur, Nepthys Rackharrow, jamais l'enfant ne portera le nom de son père. Il lui porterait préjudice. Elle préfère qu'elle porte son nom et qu'il suive la voie des Rackharrow plutôt que celle des Lupin.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: La famille [Circée]   Mer 12 Aoû - 20:50

~~~~~~~~~~

Son frère, toujours son frère et son fichu sale caractère. Parfois, il lui arrivait de se dire qu’il était pire qu’elle, pire qu’elle, c’était dire. La jeune femme avait innocemment posé la question, car elle savait que c’était la meilleure chose à faire. Poser frontalement une question à son père n’était pas la meilleure des solutions, loin de là – c’était la pire. Cirée aimait beaucoup son père, suffisamment pour ne pas vouloir le tourmenter, et assez pour ne pas aller dans les sujets qui fâche, comme… son frère. Quand elle croisa son regard, la jeune femme esquissa un doux sourire, elle était parfois si calme, si angélique qu’on en oublierait presque le démon en elle, capable de tuer s’il le fallait. Mais face à son père, elle restait une enfant admirative, aimante.  A son regard, à sa façon de se tenir, elle savait que sa journée avait été dure, alors quand il lui répondit cela, « Tu ne crois pas si bien dire. » Elle le savait, il y avait quelque chose qui n’allait pas, et espérait que son frère ne soit pas la source des tourments de son père, parfois, elle giflerait son frère juste pour lui dire de se tenir tranquille. Pour rien au monde Circée ne voudrait voir son camp se briser, elle n’avait qu’eux, très peu d’amis, et elle ne voulait pas les perdres. «  Ton frère est parti et cette fois définitivement. » Dit-il alors au sujet de son frère.  Elle crut qu’on l’avait frappé dans le dos, elle haussa d’abord un sourcil, attendant la chute de la blague. Mais celle-ci ne vint pas, il se contenta d’ajouter : « Je l’ai fichu à la porte plus précisément. »  Heureusement qu’elle était assise. Elle s’enfonça un peu plus dans sa chaise, incapable de dire quoi que ce soit. Elle le vit tapoter sur la table, signe d’extrême nervosité, et ajouta ensuite comme pour conclure, «  Ton frère ne connait vraiment pas le sens du mot respect et pour diverses raisons je pense ne plus jamais le voir. »  Il n’avait pas tort, son frère n’en faisait qu’à sa tête, comme cela lui chantait. Circée avait le mérite d’avoir son attention, parfois, et de pouvoir lui parler franchement. Elle aurait voulu lui répondre, mais il fut trop pressé de changer de sujet, comme s’il savait qu’au fond, cela ne l’empêcherait pas de le remettre sur le tapis, Circée était plus têtue qu’elle ne semblait l’être.  « Et toi, ta journée, elle s’est bien passée ? » Bien entendu, c’était écrit.

D’un geste nonchalant, la jeune femme attrapa le pain qui se trouvait devant-elle. Elle croqua dedans, et dit alors « Une journée d’hôtesse d’accueil, l’extase. » Il y avait à la fois de l’amertume dans sa voix, et une franchise assez frappante. Oui, la jeune femme n’était ni plus ni moins qu’hôtesse d’accueil à Gringotts, ce n’était pas ce qu’elle avait de plus raffiné dans sa vie mais c’était la seule chose qu’elle pouvait faire tout en étant au calme, chaque métier qu’elle aurait pu espérer faire lui était inaccessibles, alors elle avait pris la seule chose qu’elle était capable de faire. Elle détourna les yeux, les baissant, croquant dans la tranche de pain comme si elle mourrait de faim. Circée avait doucement l’impression de se sentir de plus en plus énervé, et c’était la faute de Kenan, encre une fois. Puis, elle lâcha «  Tu peux pas juste le foutre dehors comme ça. Moi tu m’foutrais pas dehors comme ça. »Elle releva alors ses prunelles pour fixer son père. Jouer sur l’affectif ? Hum, ce n’était peut-être pas la meilleure solution. Dans sa main droite, la jeune femme serrait si fort son morceau de pain qu’elle s’en faisait presque mal à la main.

désolé, c'est nul, laisse moi le temps de me remettre dans le bain.


I’ll let you do whatever, I’ll be your bad girl.

Choke me because I said so Stroke me and feed my ego I've been a bad girl, don't you know? (...)


Dernière édition par Circée Rackharrow le Jeu 27 Aoû - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: La famille [Circée]   Ven 14 Aoû - 15:51


Assis à table, le repas n’allait pas tarder à être servis. Irvin discutait le plus tranquillement possible avec sa fille, faisant abstraction de la colère qui lui brûlait les entrailles. Un petit sortilège bien placé de temps en temps ne pourrait pas faire de mal à son fils. Après tout, lui-même en avait mangé quelques un alors qu’il était jeune, insouciant et terriblement borné. Son fils avait vraiment tenu de son caractère. Évitons de parler du caractère de sa mère, parce qu’à ce niveau, il n’avait pas été gâté non plus. Lilith ne faisait pas partie des femmes les plus douces et dociles qu’il soit donné sur terre. En revanche la mère de Circé, elle, était d’une douceur et d’une gentillesse telle qu’il n’était absolument pas étonné de voir le résultat au niveau de sa fille. Elle était le parfais mélange de leur deux caractères, elle était la seule fille qu’il avait désiré et chéri pendant ses neuf mois d’invisibilité. Il avait un lien tout particulier avec elle, mais il ne l’avouerait jamais à personne. Les autres ne pourraient comprendre. Et surtout Kenan et Sìleas pourraient en être bien trop affecté. Sans parlé de Circé qui pourrait le regarder autrement après tout cela.

Il avait laissé sa colère sortir en précisant à Circée le pourquoi Kenan n’était pas présent ce soir. Cependant il se retenait de laisser toute la douleur que cela provoquait franchir le pas de ses lèvres. Sa tentative de changement de sujet échoua. Il savait que sa fille n’aimait pas particulièrement son travail à Gringotts. Et même s’il était rémunéré convenablement, ce n’était clairement pas le métier dont elle devait rêver. Malheureusement pour le moment, à cause de son instabilité, elle ne pouvait pas vraiment prétendre à autre chose. Mais il ne doutait pas que lorsqu’elle irait mieux, elle arriverait trouver un autre travail. Il était même totalement prêt à renouer avec d’anciennes connaissances, pas forcément fréquentable actuellement, afin de lui permettre d’avoir le poste désiré. Retourner chez les mangemorts le répugnait. Mais elle était probablement la seule personne sur cette terre pour qui il serait prêt à faire le chemin à l’envers. Cependant, il était peu probable qu’elle le lui demande, ou le force à le faire un jour. Elle aussi avait trop souffert il y a bientôt neuf ans à cause d’eux.

Il regarda sa fille martyriser le pain qu’elle avait en sa possession. Il savait qu’elle avait une relation toute particulière avec son frère et pouvait comprendre qu’elle n’appréciait pas forcément la décision qui avait été prise en son absence. « Tu peux pas juste le foutre dehors comme ça. Moi tu m’foutrais pas dehors comme ça. » Il hocha la tête, tout en fixant sa fille dans les yeux. « C’est exacte, je ne te mettrais pas à la porte toi. » Il parlait d’une voix qui se voulait douce, interrompant le tapotement sur la table. « Tu es nettement plus civilisée que ton frère et tu sais écouter. » Il se remit à tapoter sur la table. « Alors que lui n’en fait qu’à sa tête, cherchant sans cesse un nouveau moyen de me mettre hors de moi. » Certes, il allait peut-être trop loin. Il savait également qu’il ne voulait pas réellement que son fils quitte la maison. Après tout, il serait mieux protégé ici, qu’ailleurs. Il était encore bien jeune.

Un elfe arriva avec le repas. « Ah ! » La colère lui ouvrait l’appétit, cela avait toujours été le cas. Il prit les services et mit d’un peu de tout dans l’assiette à sa fille. Une vieille habitude de quand elle était petite, l’habitude de servir ses enfants. Il fit ensuite de même pour lui, en remplissant cependant un peu plus l’assiette. Après la première bouchée, il reprit la parole. « Il ne te viendrait pas à l’idée d’intégrer les mangemorts pour ta part…n’est-ce pas ? » Il avait un peu peur de la réponse. Et si elle pensait que la chose pouvait être envisageable ? Tout ceci serait vraiment une belle catastrophe. Lui qui leur avait apprit de toutes les manières possible et imaginable à fuir ces emmerdeurs…si ses deux enfants les rejoignaient, il en ferait probablement une attaque.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Odedient, what else ?
avatar
Je suis : Bella , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 637 hiboux. J’incarne : Daisy Ridley , et l’avatar que je porte a été créé par : Lexxie (Gallifreys) d'amour, la toute belle ! J'te kiffe . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Bellamy Malfoy Je parle en : #663366, et Pan l'éternel par en #669933



Je suis âgé de : 22 ans maintenant, voilà le temps qu'elle fait honte aux siens par son comportement, mais elle tente de remonter la pente. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : receleuse et créatrice d'objets magiques en tout genre - spécialisée dans l'art de la magie noire avant tout, elle ne porte pas le nom de Rackharrow pour rien. J’ai juré allégeance : à personne, cette guerre ne me touche pas, ne m'intéresse pas. Côté cœur, : il est brisé mon coeur. J'ai trahi l'homme que j'aime et j'ai perdu le père de mon enfant, mon premier amour. Il est à la dérive, en centaines de morceaux , irréparable et perdu à jamais. Champ Libre : Elle possède la Magie des Rackharrow, son éternel se nomme Pan et ressemble - s'il vous laisse le voir - à un énorme Main Coon avec de grands yeux luisants et une belle dentition à faire pâlir un dragon.

Elle est maman d'une petite bâtarde de sang pur, Nepthys Rackharrow, jamais l'enfant ne portera le nom de son père. Il lui porterait préjudice. Elle préfère qu'elle porte son nom et qu'il suive la voie des Rackharrow plutôt que celle des Lupin.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: La famille [Circée]   Jeu 27 Aoû - 22:14

~~~~~~~~~~

Même quand il n’était pas là, son frère savait monopoliser le centre de l’attention. Même quand il n’était pas là, il se retrouvait au centre des conversations. Mais s’il y a une chose sacrée pour Circée, c’est sa famille – elle n’a que cela, elle n’a presque aucun amis, aucune connaissances amicale – ils sont tous ce qu’elle avait alors… les voir se déchirer lui brisait le cœur. Ce n’était pas la première fois, mais à chaque fois elle avait peur de ne jamais les voir réunis de nouveau. Ces repas du soir étaient le meilleur moment de sa journée, et sans son frère… la joie n’était pas complète. Ce soir, le repas prenait des allures de prises de tête, et elle savait ce qui allait arriver, hélas.  « C’est exacte, je ne te mettrais pas à la porte toi. » Pourquoi ? Parce qu’elle était sa fille ? Elle en doutait. Circée un jour aussi pourrait commettre l’erreur qui pourrait la mettre à la porte. Instable, elle savait qu’il ne le ferait pas pour cette raison, elle pouvait être hors de contrôle. Lui seul savait faire face à ses colères, et semblait avoir le don de pouvoir canaliser les énergies de sa fille, et  ses violences. « Tu es nettement plus civilisée que ton frère et tu sais écouter. » Civilisée ? Elle n’en aurait pas mis sa main à couper. Elle pouvait être bien plus violente que son frère, bien plus brutal, et bien plus sanguinaire. Mais quelque part il avait raison, elle savait l’écouter lui – plus que quiconque.  Circée poussa alors un petit soupire, sachant qu’elle allait devoir écouter la suite sans sourciller. « Alors que lui n’en fait qu’à sa tête, cherchant sans cesse un nouveau moyen de me mettre hors de moi. »  C’était vrai, et la sorcière, en fille aimante faisait de son mieux pour ne jamais froisser son père. C’était la différence entre les deux jumeaux, ils n’avaient pas le même rapport à leur père. Circée lui vouait une sorte d’admiration, mêlé à un amour sincère, et la peur de le décevoir un jour. Son frère était sans cesse dans la confrontation.  Elle aurait voulu protester, elle commença même à ouvrir la bouche pour prendre la défense de son frère… mais. Mais l’elfe débarqua avec le repas, provoquant un :  « Ah ! » De la part de son père, visiblement affamé, ou plutôt pressé de passer à une autre conversation.  La jeune femme se tut alors, se disant qu’il fallait le laisser manger, peut-être serait-il plus… conciliant l’estomac plein. Avec lui, elle avait parfois l’impression de n’être encore qu’une enfant il remplissait son assiette comme autrefois. Parfois… elle aurait aimé être encore à l’époque où elle n’était qu’une petite fille rêvant de rencontrer des licornes, et qui rêvait d’aller à Poudlard, - avant la Purge.  Elle murmura alors un « Merci Papa. » quand il eut finit de la servir. Et attendit qu’il fut à son tour servit pour attraper ses couverts. Elle commença à manger quand il dit de but en blanc. « Il ne te viendrait pas à l’idée d’intégrer les mangemorts pour ta part…n’est-ce pas ? »  Elle ne partageait pas les idées de ses bourreaux. Osait-il lui poser la question ? Un mangemort l’avait torturé le jour de la Purge, la prenant pour une née moldue.

Elle reposa ses couverts sur la table, et dit alors : « Non. Pas après ce qu’ils m’ont fait. » Avait-il oublié ce qu’ils avaient fait à sa fille ? Pour elle, la plupart n’était que des brutes incapables de penser par elle-même. Peut-être en avait-il été un par le passé, mais… il était différent maintenant. « Ne t’inquiète pas. » Pas pour cela eut-elle envie d’ajouter, il avait bien d’autres raisons de s’inquiéter, son caractère instable pourrait lui causer bien du tort. Circée, la vraie Circée ne deviendrait jamais mangemorte, mais la bête en elle si jamais elle venait à prendre le dessus serait sans doute séduite par l’appel du sang. « Mais, il va vraiment finir par être des leurs, si tu le laisse à la porte tu sais qu’il va faire n’importe quoi, et ça sera encore pire.  » dit-elle en haussant les épaules, ramenant une mèche de cheveux derrière celle-ci. Non sans une certaine arrogance, et une nonchalance quasi insolente. La sorcière était insolente quand elle s’y mettait, mais elle était plus raisonnable que son jumeau – enfin celui qu’elle croyait être son jumeau. « Si tu le laisse dehors, il va mal finir, et tu le sais. » dit-elle en poussant un soupire. Si la Grande Purge la poussait parfois à la démence, et dans la folie, son frère avait une part d’ombre et de colère qui ne pouvait canaliser. Il était incontrôlable parfois, et elle savait qu’il pouvait être très difficile à supporter. Mais elle le faisait car c’était son frère, sa moitié, et son sang (bien que cela ne soit pas rigoureusement exacte, mais le sang ne fait pas tout).


I’ll let you do whatever, I’ll be your bad girl.

Choke me because I said so Stroke me and feed my ego I've been a bad girl, don't you know? (...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: La famille [Circée]   Lun 28 Sep - 15:37


Il pensait la conversation, sur son fils turbulent, close. Il avait servi sa fille et avait même essayé de lancer une autre discussion. Enfin quelque part, tout rapportait à Kenan. Ce gamin occupait énormément de place dans ses pensées tant il jugeait son cas désespéré.

Sa chère petite fille lui assura qu’elle ne rejoindrait pas les mangemorts. Il sentit comme un poids libéré sa poitrine. Il n’aurait au moins pas à se battre avec elle pour lui faire changer d’avis dans cette guerre inutile. Mais cet instant de paix ne dura pas. Circée eut une petite remarque qui eut le don de renfrogner le père. Elle avait raison et il le savait. Il l’observait et admirait son insolence raisonnable. Pour toute réponse il grogna. Il n’avait pas envie de changer d’avis, pas déjà. Pas alors qu’il venait de le mettre à la porte. Revenir sur ses propos serait se montrer faible. Elle rajouta une couche et soupira. Cela eut le don d’énerver Irvin. « Oui je le sais. » Il fut sec dans sa réponse. Il ne s’était pas contrôlé.

Vu que Circée tenait tant à voir le retour de son frère, il était presque tenté de l’envoyer à sa recherche. Mais il finit par laisser tomber la possibilité en se souvenant qu’elle n’avait pas forcément des journées évidentes. Il claqua alors des doigts. L’éternel apparut au bout de la table. « Maître ? » Irvin soupira profondément avant de se lancer. « Allez chercher mon crétin de fils et ramenez-le qu’il mange avec nous. » Il fit une pause. « Et s’il ne veut pas, vous pouvez utiliser la magie pour le contraindre. » Il y avait fort à parier que cela ne le ravirait pas, mais bon.

Il regarda ensuite sa fille lorsque l’elfe…ou du moins l’éternel qui se prenait pour un elfe, disparut dans sa mission. « Es-tu plus rassurée de savoir que ton frère va regagner la maison ? » Il fit une moue un peu boudeuse. Lui-même sentait poindre le début des emmerdes. « Je crois que je vais le fiancer à une fille de bonne famille. Peut-être que ça le calmera un peu. » Il parlait plus pour lui-même que pour sa fille. Il était peu probable que cette dernière valide cette décision. Après tout, si lui était fiancé, elle pourrait penser que son tour à elle viendra sous peu. Mais pour Irvin, c’était tout simplement inenvisageable pour le moment. Elle était sa petite fille chérie et il n’était pas prêt à la donner à un autre.

Il se remit à manger doucement. Il n’avait pas l’intention d’attendre le retour de Kenan, surtout qu’elle risquait d’être animée, donc il ne mangerait pas forcément. « Mange pendant que c’est chaud. » Il venait de prononcer ces quelques mots sur un ton plat, aucune expression dans sa voix. Il pensait déjà à ce qui l’attendait avec le retour de son fils. « Es-tu heureuse Circée ? » Cette question franchit les lèvres avant même qu’il y réfléchisse. C’était une simple pensée dans sa tête qui a fusé plus vite que son raisonnement. Mais au fond, seule l’intéressée pourrait y répondre et garder cette question en tête ne lui donnerait pas de réponse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Odedient, what else ?
avatar
Je suis : Bella , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 637 hiboux. J’incarne : Daisy Ridley , et l’avatar que je porte a été créé par : Lexxie (Gallifreys) d'amour, la toute belle ! J'te kiffe . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Bellamy Malfoy Je parle en : #663366, et Pan l'éternel par en #669933



Je suis âgé de : 22 ans maintenant, voilà le temps qu'elle fait honte aux siens par son comportement, mais elle tente de remonter la pente. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : receleuse et créatrice d'objets magiques en tout genre - spécialisée dans l'art de la magie noire avant tout, elle ne porte pas le nom de Rackharrow pour rien. J’ai juré allégeance : à personne, cette guerre ne me touche pas, ne m'intéresse pas. Côté cœur, : il est brisé mon coeur. J'ai trahi l'homme que j'aime et j'ai perdu le père de mon enfant, mon premier amour. Il est à la dérive, en centaines de morceaux , irréparable et perdu à jamais. Champ Libre : Elle possède la Magie des Rackharrow, son éternel se nomme Pan et ressemble - s'il vous laisse le voir - à un énorme Main Coon avec de grands yeux luisants et une belle dentition à faire pâlir un dragon.

Elle est maman d'une petite bâtarde de sang pur, Nepthys Rackharrow, jamais l'enfant ne portera le nom de son père. Il lui porterait préjudice. Elle préfère qu'elle porte son nom et qu'il suive la voie des Rackharrow plutôt que celle des Lupin.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: La famille [Circée]   Mar 8 Déc - 20:40

~~~~~~~~~~

Son frère n’était pas un modèle à adopter en matière de comportement, ni elle d’ailleurs. Mais elle tenait tellement à son frère, qu’elle pensait être de sa chair. Comme quoi, le sang ne fait pas tout. Loin de là, c’est les liens que l’on développe qui ont leur importance. Elle tenait à son frère, elle tenait à ce qu’il ne lui arrive rien, et elle reprochait à leur père de le laisser se promener seul dans la nature. Bien sur ce n’était pas un enfant mais il n’était pas complètement adulte et mûr dans son comportement, Circée avait tendance à craindre qu’il ne se mette dans le pétrin une bonne fois pour toute.  « Oui je le sais.  » Répondit alors sèchement son père quand la sorcière se permit de dire que s’il le laissait dehors les choses allaient finir par mal tournée. La sorcière le regarda, piqué au fard par sa façon de lui répondre. Elle baissa les yeux, resserrant son étreinte sur cette pauvre fourchette qui n’avait rien demandée.  Puisque c’était comme ça, elle refusait de lui parler jusqu’à la fin de repas, jusqu’à demain même.

Baissant alors les yeux, l’ignorant même carrément, Circée savait exactement comment parvenir à ses fins, et faire des caprices comme les petites filles était une tasse de thé, pire sa spécialité. Son père dû lire en elle comme dans un livre ouvert, car après quelques minutes, il claqua des doigts pour faire apparaître la créature immonde qui leur servait d’elfe de maison.  « Maître ? » Elle détestait cette foutue créature. N’avait-il rien d’autre à faire que faire venir cette chose à leur table pendant le dîner ? «  Allez chercher mon crétin de fils et ramenez-le qu’il mange avec nous.  » Circée ne put s’empêcher de lever les yeux, et laisser un sourire se dessiner sur ses fines lèvres. Elle obtenait toujours ce qu’elle voulait de son père, c’était mathématique. « Et s’il ne veut pas, vous pouvez utiliser la magie pour le contraindre.  » A cette phrase, elle fronça légèrement les sourcils, n’approuvant pas l’usage de la force ou de la magie sur sa soit disant moitié, hors de question.  

La chose disparut alors, et son père lui adressa alors la parole. « Es-tu plus rassurée de savoir que ton frère va regagner la maison ? » Rassurée de voir son frère ramener de force – parce que cela serait probablement le cas ? Oui, et non. Elle haussa les épaules avec désinvolture, comme une petite fille qui boude. Elle était douée pour bouder, et ne pas parler. Elle savait obtenir ce qu’elle voulait des deux hommes qui vivaient sous ce même toit : Kenan et leur père. Celui-ci poursuivit d’ailleurs : « Je crois que je vais le fiancer à une fille de bonne famille. Peut-être que ça le calmera un peu. » Heureusement qu’elle était entre deux bouchées quand il a prononcé ces mots, sinon elle aurait cru s’étouffer. Certes il y avait ce besoin viscéral de protéger le sang pur, mais pourquoi diable devait-on choisir l’époux ou l’épouse de quelqu’un à sa place ? Elle ne releva pas, pas tout de suite du moins, appliquant sa stratégie du « boudin » pendant encore quelques temps.

De but en blanc, sur une voix dénuée d’émotion, son père ajouta alors : « Mange pendant que c’est chaud. » Elle n’avait plus dix ans et savait qu’il fallait manger pendant que c’était encore chaud. Mais néanmoins elle marqua une pause, pensant alors à son frère.  Elle fut tirée de ses pensées par une curieuse phrase prononcée par son père,  « Es-tu heureuse Circée ?  » Elle ne s’était jamais posé cette question. Elle cessa alors de manger. Et leva les yeux vers lui. Elle avait subi un traumatisme à un très jeune âge, mais elle ne s’était jamais posé la question sur le bonheur. Qu’est-ce que c’est d’être heureux ? Elle n’en savait fichtre rien, rien du tout.  Le bonheur c’est d’être avec des gens que l’on aime ? Alors si c’était le cas, elle était heureuse quand elle était avec eux, avec lui, et avec Kenan. Circée n’était pas le genre de fille à penser à l’avenir, elle ne voulait rien imaginer, et avec son caractère et ses problèmes elle se voyait finir sa vie entre ses murs avec les personnes qu’elle chérissait déjà. C’était peut-être ça simplement d’être heureuse, aimer sa famille.

Elle esquiva alors la question, revenant à la phrase de son père qui avait manqué de la faire s’étouffer.  « Mais oui, vas-y fiance-le, il aura une raison de plus de t’en vouloir et de te détester. » lâcha alors tranchante la jeune femme en fixant le contenu de son assiette. Elle n’était pas du genre à peser ses mots, le temps où elle était une jeune fille aimable, douce et docile semblait révolu. Jadis, elle avait des moments de bonté et des moments de violence, maintenant il n’y avait presque plus de moment où la jeune femme était douce et docile. Mais elle continua de suivre sans lui adresser un regard le conseil qu’il venait de lui donner « Manges, pendant que c’est chaud. », puis après avoir portée une bouchée à ses lèvres et mastiquer car les jeunes filles de bonnes familles ne parlent pas la bouche pleine, elle ajouta alors : « Tu devrais essayer de ne pas vouloir contrôler sa vie, et il en sera très heureux. » Ce n’était peut-être pas là la réponse qu’il attendait quand il avait demandé à sa fille si elle était heureuse, mais hélas pour lui, le bonheur de sa fille dépendait de celui de son fils. Les liens du sang sont très fort dit-on, pourtant, en réalité Circée et Kenan n’étaient que cousins – et non pas jumeaux.


I’ll let you do whatever, I’ll be your bad girl.

Choke me because I said so Stroke me and feed my ego I've been a bad girl, don't you know? (...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: La famille [Circée]   Jeu 17 Déc - 20:21


Donner des ordres, ça il savait faire Irvin. Montrer son amour, s’était déjà nettement plus compliqué. Après tout s’était même quelque chose de totalement impossible avec son fils. Peut-être avait-il répondu trop sèchement vu qu’elle piquait du nez vers son assiette. Il savait qu’il allait devoir rattraper le coup. Il avait donc demandé à ce que leur elfe aille chercher Kenan, par tous les moyens possible. Il se permit alors de faire part à sa fille chérie de ses projets pour Kenan, le fiancé. Mangeant, il ne vit pas sa réaction et avait poursuivi sur sa lancée lui demandant si elle était heureuse. Au bruit de la fourchette il leva les yeux vers sa fille. Celle-ci semblait perplexe.

Immédiatement plusieurs pensées se mirent à tourner dans la tête du père. Etait-elle malheureuse ? Ou plutôt heureuse ? N’y avait-elle jamais songé ? Avait-elle encore subit de la torture ? Que pouvait-il faire pour l’aider ? Mais sa fille avait le don de changer de sujet, chose qu’elle mit en pratique immédiatement, l’interrompant dans son questionnement alarmé. Son ton était tranchant comme son couteau. Elle n’approuvait absolument pas la possibilité de voir son frère fiancé. En même temps tous les deux étaient proches. Malgré qu’ils soient nés de mères différentes, ils avaient vraiment eu ce lien particulier entre jumeau. Certes pas aussi fort que celui que possédait Irvin avec Lloyd, mais un lien particulier tout de même.

Il la regarda mastiquer, attendant la suite, parce qu’il y aurait forcément une suite avec elle. Il ne fut pas déçu. D’après elle, il devrait le laisser vivre sa vie comme il l’entendait. Sa réponse laissa échapper un grognement à Irvin. Alors qu’il ouvrait pour lui faire part des raisons pour lesquelles tout cela n’était pas vraiment possible, la porte s’ouvrit et bientôt un Kenan apparut dans la salle à manger. « Tiens, un revenant. Merci de te joindre à nous pour ce repas. » Kenan fit le tour de la table et s’assit à côté de sa sœur, comme toujours. « Comme si j’avais eu le choix tiens… » Faisant la sourde oreille, Irvin lui servit une assiette et la lui tendit. « Bon appétit mon fils. » Un pardon ? Un merci ? Un désolé ? Non, ce n’était vraiment pas dans leur relation. Il y avait généralement une certaine forme de respect entre eux deux, mais leurs émotions étaient toujours sous-entendues. Kenan était-il heureux de savoir que la porte ne lui était finalement pas définitivement fermée ? Aucune idée. Quant au sujet fiançailles, il ne viendrait plus sur la table ce soir. A nouveau, ils seraient une famille normale, ou presque.

RP TERMINÉ



Revenir en haut Aller en bas
 

La famille [Circée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Personnalités de Terrassanta (Famille Delacroix)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Pré Au Lard :: Habitations :: Maison Rackharrow-