indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
[FB/ 18+] Can you taste how bittersweet this is ? - Jemiel

()
Parchemin envoyé Dim 7 Oct 2018 - 21:15

- I see everything, I am staff. -
Je suis : -littlefoot- , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 01/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 703 hiboux. J’incarne : Karlie Kloss , et l’avatar que je porte a été créé par : Mørk . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Dahlia Forest, Adeline Lovegood & Charlie Weasley Je parle en : #669999



Je suis âgé de : 28 bougies 14.11.1963 , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Langue de plomb J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Deux fiancé mort à mon actif, je porte malheur... enfin, c'est ce qu'on dit. Champ Libre : .

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Can you taste how
bittersweet this is ?


Janvier 1991

J'ouvrais les yeux. J'étais surprise de ne pas me réveiller avec un mal de tête vue la grande quantité d'alcool que j'avais bu la nuit dernière. Mon aventure d'un soir dormait encore, sans même un regard pour lui je soulevais son bras dans l'espoir de disparaître avant qu'il ne se réveille. Nous avions passé un bon moment, mais vue ma situation actuel je n'avais aucun intérêt à garder contact avec lui et m'enfoncer d'avantage du côté des sorcières impossible à marier. Je tenais au peu de réputation qui me restait. J'avais été fiancé à deux reprises et ils avaient tous deux trouvé la mort. L'un lors d'une mission mangemort et l'autre lors du bal d'hiver qui avait également emporté notre seigneur des ténèbres bien aimé. Je considérais avoir suffisamment fait honte à mon paternel. Par chance, j'avais toujours fait mes preuves chez les mangemorts et ma vie privé ne m'empêchait pas de m'épanouir à ce niveau. Je connaissais également une réussite très satisfaisante dans mon emploie. Franchement, je n'avais pas à me plaindre. Pourtant, il m'arrivait de me sentir terriblement seule et c'est probablement ce qui m'avait poussé dans les bras de cet étranger hier soir. Les histoires d'un soir n'étaient pas dans mes habitudes, non, c'était plutôt à l'image de ma soeur Romola. J'avais toujours été la plus respectable de nous deux. Je m'étais permise des écarts ici et là, mais j'avais toujours été très prudente. Assise sur le bord du lit, je m'étirais. Nos vêtements jonchaient le sol dans un ordre bordélique. J'avais peine à me souvenir de tout ce qui s'était passé. Ce qui m'embêtais vraiment c'est ce que j'avais fait avec ma baguette. J'entendais des bruits de pas et je filais vers la salle de bain sans me pauser de question. Ma nudité ne me gênait pas, mais l'idée qu'on me reconnaisse me terrifiait. Un elf de main ouvrit la porte sans même prendre la peine de s'annoncer. D'un claquement de doigt il ouvrit les rideaux pour faire entrer la lumière matinal. Une tentative de sa part pour réveiller son maître en douceur. J'avais laissé la porte entre ouverte et j'écoutais tout ce qui se passait dans la chambre. D'un second claquement de doigt la créature fit disparaître tout les vêtements qui se trouvait sur le sol. Il se racla la gorge. Je pouvais entendre des bruits de draps se froisser. « Mademoiselle Lestrange ma demandé de vous réveiller. » Lestrange. À peine, l'elf de maison avait-il prononcé le nom de famille que mes oreilles commençaient à bourdonner. Je n'entendis rien de l'échange qui suivit. Dans quel merdier je venais de me mettre les pieds ? Mon coeur commença à s'emballer et je me passais en revue l'arbre familiale de Scylla. Je tendais l'oreille de nouveau pour voir si l'elf était partie. J'entrepris de sortir de ma cachète à pas de loup pour enfiler mes vêtements. À peine avais-je fais quelque pas que je tombais nez à nez avec lui. Nous étions tout les deux nus et je plantais mon regard dans le sien. Je redressais légèrement le menton pour montrer qu'il ne m'intimidait pas. « Auriez-vous l'obligeance de me rendre ma baguette. » Je ne demandais pas. J'exigeais gentiment. J'avais l'intuition qu'il me l'avait probablement prise avant de s'endormir. Rien de surprenant, après tout il ne me connaissait pas. Pourtant, il avait bien vue ma marque et j'avais bien remarqué la sienne. Il aurait du se douter que je ne représentais pas une menace pour lui. Je profitais du silence pour m'attarder aux traits de son visage. Je ne le reconnaissais pas. Il fallait dire que je n'avais pas eu la chance de rencontrer tout les cousins de Scylla, mais je pouvais bien noter des airs de famille. Et puis cette barbe. J'avais toujours eu un faible pour les sorciers barbu. Mes joues se teintèrent de rose lorsque je réalisais que son regard avait quitté le mien et qu'il s'attardait à chacune de mes courbes. Je déviais lentement mes yeux vers le lit en pagaille. D'un sort informulé un drap blanc se glissa lentement dans ma direction et s'enroula autour de mon corps. Ce n'était pas le look du siècle, mais je ne me souciais pas de l'image que je projetais à cet instant précis. « Je constate que je n'avais pas toute votre attention, peut-être souhaitez-vous que je me répète. » Lâchais-je d'un ton légèrement sec. Je n'avais pas envie de m'éterniser dans cette chambre. Je ne souhaitais pas me faire surprendre par un elf ou par la dite mademoiselle Lestrange.

Made by Neon Demon


Mistakes
You got me buzzin' like a street light and i've been trying to put it behind, but can't deny we got a real vibe. We're doing something i can't explain now. Putting pictures on my brain now, but really I should get some me time before i do something i can't rewind

Parchemin envoyé Dim 7 Oct 2018 - 23:10

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : Chatvitriole , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 03/10/2018 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 17 hiboux. J’incarne : Jake Gyllenhaal , et l’avatar que je porte a été créé par : TAG Je parle en : #2c7e87



Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque.
avatar
 
CAN YOU TASTE HOW
BITTERSWEET THIS IS ?
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La lumière fut brutale, désagréable, elle semblait vouloir s’incruster sur la rétine encore protégée par la paupière paresseuse. La voix d'Hoki fut de même relativement agaçante pour les oreilles d’Ezekiel qui formula son mécontentement par un grognement. Décidément, ne pouvait-il pas dormir après la soirée qu’il avait passée ? Sa soeur était une véritable harpie de lui refuser un instant de plus dans les draps avec une superbe créature. Sa main caressa les draps mais se refusa à lui trouver le contact qu’il cherchait, étrange. Avait-il rêvé cette nuit ? La bouche pâteuse lui indiquait le contraire.
Il n’était pas un habitué des bars et encore moins boire au point de ne se rappeler de sa soirée que par de vagues flashs de souvenirs éphémères. Blonde, un sourire charmeur, une allée sombre avant de transplaner ici et puis… Un corps que la barbe de Merlin aurait vrillé sur place. Mais étrangement, elle n’était plus là. Sans ouvrir les yeux, Ezekiel eut un léger sourire, elle ne devait pas être bien loin car il détenait sa baguette. Oui, le Lestrange était quelqu’un de méfiant, quand bien même il avait eu le loisir de voir sa marque, il préférait être prudent et puis honnêtement, la marque, il n’en avait pas trop été intéressé, en tout cas moins que le reste de son corps.

Hoki était maintenant partie, les yeux du brun s’ouvrirent et il n’y avait personne à côté de lui mais le parfum qui flottait dans les airs et sur les draps lui indiquait qu’il n’avait pas que rêver.  Et ce fut bientôt des pas sur le sol froid qui fit relever la tête d'Ezekiel sur la plus charmante apparition qu’il lui avait été donné de voir dans sa chambre, enfin, il faut dire que c’était souvent Hoki qui venait et donc cela ne comptait pas vraiment. Les yeux du Lestrange ne se firent pas prier pour admirer de nouveau son amante d’une nuit, les souvenirs revenant alors au grand galop, sa peau ne semblait souffrir d’aucune imperfection, ses seins bien ronds étaient un appel pour Ezekiel, venir les caresser, les embrasser, mordiller lentement le mamelon afin de le sentir s’épanouir sous sa langue. Un léger soupir ponctua cette pensée lubrique alors même qu’elle me parla d’un petit ton qui ne semblait souffrir aucune réplique sauf que pour lui, il n’y avait rien de pressé.

Hélas pour lui, la belle ne semblait pas encline à lui laisser le loisir de l’admirer encore un peu plus et réveiller le désir entre ses cuisses car un drap vint s’enrouler comme un serpent autour de sa taille. Le brun avait un léger sourire en coin, digne de celui qui était satisfait de sa prise bien qu’il n’ait toujours que de vagues souvenirs comme les jambes de la blonde autour de ses reins alors qu’il s’enfonçait en elle, ressentant le contact de sa poitrine contre son torse, les légers gémissements, cette sueur qui perlait sur son corps.
Il fut de nouveau dérangé dans ses souvenirs par de nouveau la voix de sa partenaire qui lui lança une pique avant de redemander sa baguette. Elle avait un certain culot d’exiger et les sourcils du Lestrange se froncent, son regard lui, devint dur comme du silex. “Un autre ton serait certainement plus agréable à mes oreilles et puis… Le drap n’est pas occultant très chère. La voix avait été froide avant de rouler dans l’amusement. Oh oui, il voyait toujours ce qui faisait d’une femme le temple de la sensualité, elle ressemblait à une statue de moldu de l’époque Antique, une vénus qui s'était égarée le temps d’une soirée dans la réalité pour savourer la peau des êtres de chair et de sang.

Se redressant légèrement, Ezekiel ne cacha aucunement ses attributs à ses yeux, il n’en avait clairement pas honte et puis ce n’était pas comme si elle n’avait pas tout vu hier soir et de bien plus près de mémoire. Sa main vint prendre légèrement une partie du drap et il la regarda avec un air de défi. Allait-il oser tirer d’un coup pour la remettre à égalité avec lui ? Il semblait s’amuser de la situation et il devait avouer que ce petit caractère qu’elle possédait avait de quoi le stimuler. Son autre main s’aventura sous son oreiller et il y sortit une baguette qui n’était pas du tout la sienne. Il posa son regard dessus et fit jouer ses doigts dessus, comme s’il était en présence d’une amante depuis longtemps oubliée. “Je crois que c’est cela que vous cherchez non . Il va falloir faire un choix cornélien… Le drap ou la baguette.” Il fit un léger mouvement avec son poignet pour enrouler le drap à ce dernier, tendant la pièce de tissu entre eux, il sentit la résistance du drap contre le corps de l’étrangère.



Il se redressa alors totalement, son corps glissant sur le lit et il se leva, toujours avec le drap à son poignet et il fit un mouvement du poignet, obligeant l’inconnue à se rapprocher de lui et d’un coup sec, il l’attira à lui et captura de la main qui tenait la baguette ses hanches, pressant les deux corps l’un contre l’autre. Il respira son parfum, sa main continua son emprise et son torse revint chercher le contact de la nuit dernière contre ses seins capturés par le drap.
Il plongea son regard dans le sien, comme s’il y cherchait des réponses et un véritable amusement se dessinait sur ses lèvres. De nouveaux souvenirs vinrent égayer les méandres de sa mémoire et le contact du drap enveloppant le corps réveilla sa virilité. Il approcha son visage du sien, comme pour l’embrasser avant de décaler sa tête pour venir lui murmurer. “Je n’aime pas qu’on me donne des ordres, surtout en ma demeure.”
Il les fit tourner, sa main enserrant le drap lâcha un instant sa prise avant de tirer un grand coup et il la poussa vers le lit, la faisant tourner sur elle-même dans un ballet hypnotique entre l’or de sa chevelure et le blanc immaculé de la pièce de tissu avant qu’elle ne tombe sur le lit, de nouveau nu et sous le regard impérieux d’Ezekiel Lestrange. Il lui lança alors sa baguette qui retomba paresseusement à ses côtés alors qu’il alla se poser devant la fenêtre et qu’il l’ouvrit afin de respirer la fraîcheur du matin, tournant le dos à son amante. Il se retourna alors et d’un geste de la main, fit voler une robe de chambre suspendue dans la pièce et il l’enfila avant de considérer la jeune femme dans son lit. Étrange, maintenant qu’il ne jouait plus avec elle, il lui semblait qu’elle ne lui était pas inconnue...

rainmaker


The violent delights
have violent ends

 
[FB/ 18+] Can you taste how bittersweet this is ? - Jemiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I LIKE THE WAY YOU TASTE WITH A SMILE (25.02 – 01:25)
» leyna&madoxx; i'll taste the devil's tears, but i'll never give up you. (pm)
» Et quelqu'un dira que tu l'as mérité {Poste unique}
» Taste me, drink my soul, show me all the things i shouldn't know.
» LIVIA ▼ Bittersweet symphony

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Godric's Hollow :: Habitations-
Sauter vers: