indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
My will stands still as the daunting art tries to make its start ☾ Raven, Crixus, Jemima ‒ Exp.

()
Parchemin envoyé Sam 15 Sep - 23:16

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : Neventer , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/07/2018 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 40 hiboux. J’incarne : Tom Hardy , et l’avatar que je porte a été créé par : Neventer . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Drewall, le loup, le Lupin ❆ Aleksei, l'antropophage, la Greyback. Je parle en : darkslategrey



Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : trafiquant de moldus, mais surtout bourreau. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : il n'y a rien. Champ Libre :

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
My will stands still as the daunting art tries to make its start
Raven Jemima Crixus Edwyn

 
« Into the night until the morning light. Ancient in your way your faded out escape you never say a word that anyone has heard. Your movie lips are blurred. Your cantilevered heart
could stop the oncoming plot and my will stands still as the daunting art tries to make its start »
True WidowA.K.A (True Widow, 2008)
« Qu'est-ce que vous faites ? » Il contrait son sortilège, mais peinait à éviter les autres. « Arrêtez ! » Puis il disparu dans l'obscurité. Edwyn Slughorn, baguette en main, gardait le visage droit, seuls ses yeux balayaient l'horizon. Les murs sombres du Ministère. Lui, était un parfait inconnu, mais il savait ce qu'il cherchait. Le Mangemort ne l'avait jamais vu. Il fouillait. Et il s'était fait prendre la main dans le sac. Comme à son habitude, l'hybride Amérindien et Écossais n'avait absolument pas déclaré sa présence, il avait directement attaqué. Malheureusement, sa victime avait aperçu son reflet dans les plaques d'une poignée de porte dont il cherchait à crocheter la serrure avec sa baguette magique. Il s'était réfugié derrière un mur, puis, dans un silence, il entendit ses talons claquer sur le sol. Edwyn n'était absolument pas d'humeur à jouer au chat et à la souris. Un nouveau silence s’immisça entre les deux sorciers. Le bourreau tourna le dos à son opposant et se dirigea vers la sortie, comme s'il déclarait forfait. Au bout du couloir, il tourna à gauche et disparu. L'autre sorcier, terrifié, sorti de sa cachette et rejoignit, soulagé, la même sortie que le Mangemort. Lorsqu'il fut arrivé à l'endroit exact où Edwyn avait tourné, celui-ci lui assenât un violent coup de poing au visage. La victime perdit connaissance.

Un sifflement. Un chant inconnu dans une langue étrangère. Rêvait-il ? Ses songes lui jouaient-ils des tours ? Pourtant, son imaginaire folâtrait parfaitement entre chaque rêve sous cet air à la fois lugubre et apaisant. Il ouvrit les yeux, une pression trop forte sur les poignets. Il était attaché, sur une table. Ses paupières se soulevèrent d'un coup, les mirettes écarquillées. Il tenta d'hurler. En vain. Un bruit de métal aiguisé, entre chaque mélodies marquait le rythme extrêmement lent du chant grave qui résonnait dans un coin sombre de la pièce. Edwyn Slughorn sorti de l'ombre. L'homme gémit en voyant la lame scintiller à la seule lueur de cet endroit. Sur une petite table, il reposa son arme et se saisit d'un petit objet qu'il jeta au visage de sa victime. Un petit badge cassé où il y avait d'écrit The Pendle Witches. Le mangemort dévisagea sa victime pendant de longues et lourdes secondes avant de reprendre son cure-dent de l'Arkansas. La chanson cessa. Le bourreau tira une chaise de l'ombre et s'y assis. Il posa lourdement ses pieds sur la table de la victime, si près des doigts de ce dernier qu'il failli les écraser avec la semelle de ses bottes. Le porte s'ouvrit alors brutalement sur Crixus Lovegood, et fit à nouveau sursauter l'inconnu. Slughorn attendit que le chargé des interrogatoires referme la porte derrière lui et laisse à nouveau le silence peser autour d'eux. « Le voilà, ton rôdeur. » prononça le mangemort de sa voix rauque, presque dans un murmure, avec son habituel accent Zuñis. Il laissait le plaisir à son collègue de s'occuper de leur espion.

(c) DΛNDELION


Inconnu parle en #660033
Edwyn parle en darkslategrey


   

   - I felt that I breathed an atmosphere of sorrow. -

Parchemin envoyé Dim 16 Sep - 12:23

- I see everything, I am staff. -
Je suis : Marine (Authenticity) , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 08/10/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1840 hiboux. J’incarne : Alexander Skarsgård , et l’avatar que je porte a été créé par : @VOCIVUS . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Violet&Raven Je parle en : #ff4500

Scyllus

Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : éleveur et braconier de créatures magiques. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : je convoite une certaine main. Champ Libre : test

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Les pas lourds résonnent dans les couloirs du Ministère. Il n'a aucun intérêt à être ici, et il ne le fait que par plaisir. Le Lovegood n'est pas convaincu que le Slughorn lui ait ramené quelque chose de vraiment intéressant. Il a l'impression de stagner depuis des mois, sur des situations idiots et des non-informations. Il n'apprend plus rien sur l'Ordre, ou sur les autres mouvements rebelles, et cela à tendance à l'agacer légèrement. Il pousse brusquement l'une des lourdes portes des salles d'interrogatoire, et fait glisser son regard su la scène qui l'attend. Crixus referme la porte du bout des doigts, et jette un regard au mangemort étendu sur sa chaise. « Le voilà, ton rôdeur. » Crixus s'approche, il glisse ses doigts en pianotant le long de la table.

Le mangemort regarde l'homme de haut, quelques instants, l'air de réfléchir. Quelle méthode employer ? Non, ce serait trop simple s'il se posait cette question. Il n'y réfléchit jamais,  à la manière de prendre les choses. Ce ne serait pas vraiment lui, de trop réfléchir. Bien qu'il ait énormément de capacités intellectuelles, il préfère les utiliser dans la manipulation. Mais là... C'est plutôt naturel pour lui, finalement, comme situation. Sans demander son reste, il abat son poing dans la mâchoire du rôdeur dans un craquement sourd. « Ça faisait longtemps », dit-il, montrant les dents. Crixus frotte quelques instants ses doigts endoloris par le coup. A vrai dire, quand il dit que ça fait longtemps, il compte les heures, plus que les jours. Il tire une chaise vers lui, la retourne et s'assoit proche de l'inconnu attaché à la table. « Il a pas l'air très vivace, tu lui as fait quoi ? », demande-t-il sarcastiquement. Crixus sort une petite lame de sa poche, et la caresse doucement. C'est l'une des choses les plus douces qu'il puisse toucher, caresser une lame, c'est tellement tendre. Il s'approche un peu plus de l'espion, penché par dessus sa chaise. Le mangemort peut sentir le souffle de l'homme. Il jubile devant le sang qui s'écoule de sa lèvre fendue, par gouttes. Il caresse sa joue du bout des doigts, et lui murmure : « Tu dois avoir des choses à m'apprendre.... N'est-ce pas ? » Un regard mauvais de l'espion, qui visiblement a décidé de ne pas ouvrir la bouche. Probablement pour s'empêcher de supplier. Dommage... Crixus aime les supplications, les gémissements, les prières. « Je n'aime pas le silence », dit-il, en plantant sauvagement la lame droit dans la main du prisonnier. Il lui arrache une plainte sourde ponctuée de quelques gémissements. Dommage qu'il ne soit pas de ce bord-là, il y a en a à qui ça plairait.



“There are different kinds of darkness,” Rhys said. I kept my eyes shut. “There is the darkness that frightens, the darkness that soothes, the darkness that is restful.” I pictured each. “There is the darkness of lovers, and the darkness of assassins. It becomes what the bearer wishes it to be, needs it to be. It is not wholly bad or good.” ― Sarah J. Maas, A Court of Mist and Fury

Spoiler:
 

Parchemin envoyé Dim 16 Sep - 21:41

- I see everything, I am staff. -
Je suis : -littlefoot- , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 01/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 670 hiboux. J’incarne : Karlie Kloss , et l’avatar que je porte a été créé par : Mørk . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Dahlia Forest, Adeline Lovegood & Charlie Weasley Je parle en : #669999



Je suis âgé de : 28 bougies 14.11.1963 , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Langue de plomb J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Deux fiancé mort à mon actif, je porte malheur... enfin, c'est ce qu'on dit. Champ Libre : .

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
My will stands still
as the daunting art
tries to make its start
Edwyn, Crixus & Raven
You must keep this secret even if it kills you.
Ministère de la magie - Date

C'était loin d'être la première fois qu'il s'introduisait dans le ministère de la magie. Enfin, c'est ce que j'en avais conclu. Cette fois, il avait mit la main sur des informations provenant du département des mystères. C'était la première fois que je travaillais sur un dossier avec ma cousine Raven et voilà que notre dossier c'était envolé. Je n'osais imaginer le châtiment qui allait nous être réservé si cela venait à se savoir. J'avais fermé tout les accès du département des mystères pour empêcher l'intru de s'échapper. Voilà près de 10 heures que nous étions à sa recherche. Je n'étais pas friande à l'idée de jouer au chat et à la souris. Par chance cet incident n'était pas arrivé une journée de semaine.

Je pouvais voir sur la carte du département qu'il y avait de l'action dans les salles d'interrogatoire de l'étage. J'attrapais la main de ma cousine et je la dirigeais vers les trois portes en acier. Elles possédaient toute une petite fenêtre et l'une d'elle avait été recouverte de son rideau. Je serrais ma baguette entre mes doigts. Je n'avais pas la moindre explication et j'espérais que nos supérieur n'avaient pas découvert l'espion avant nous. J'effaçais toute trace de nervosité ou de panique dans mon regard. J'ouvrais la porte d'un coup de baguette pour découvrir Crixus Lovegood, un sorcier que je ne connaissais pas et notre voleur de dossier. Je balayais la pièce du regard. Il ne semblait pas y avoir le moindre papier ici et je me doutais bien qu'il avait tout lu... voir même tout manger pour ne pas laisser de trace. Je baissais ma baguette. « Bonsoir monsieur Lovegood. » J'ignorais comment il avait entré dans le département, mais c'était le dernier de mes soucis. J'esquissais un sourire. « Vous avez quelque chose qui nous appartient. » Dis-je d'un ton qui se voulait amical. Je prenais la liberté de m'avancer et de venir caresser les cheveux de l'espion. Ce n'était pas la première fois que mon chemin croisait celui du grand Crixius Lovegood. Parce qu'il fallait être honnête, tout les membres de cette famille avait une réputation qu'il était difficile d'ignorer. « J'ai besoin d'un morceau de sa mémoire. » Je laissais mes yeux s'attarder à la lame que le Lovegood lui avait probablement planter dans la main. Je relevais ensuite mon regard de nouveau vers le Lovegood, ignorant complètement le second sorcier dans la pièce. « Je ne vois pas d'objection à se que vous vous amusiez d'abord avec lui. » Je n'avais pas envie de perdre mon temps avec un sujet qui allait me résister. L'extraction serait plus rapide si il était mort. Je reportais mon regard vers ma cousine. Je me doutais que le Lovegood n'allait pas apprécier notre présence et mes demandes. Ici, il n'était pas sur son territoire et j'espérais qu'il aurait l'intelligence de ne pas lever sa baguette dans ma direction. Une bataille ne me gênait pas le moins du monde. J'étais prête à tout pour récupérer se secret qui nous avait échappé. Se secret que nous devions garder précieusement de notre vie.
Made by Neon Demon


i am the perfect soldier
This conflict is one thing I've been waiting for. I'm well and strong and young - young enough to go to the front. If I can't be a soldier, I'll help soldiers - C. Barton

Parchemin envoyé Lun 17 Sep - 10:04

- I see everything, I am staff. -
Je suis : Marine , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 28/04/2018 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 54 hiboux. J’incarne : Margot Robbie , et l’avatar que je porte a été créé par : @liloo_59 . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Crixus&Violet Je parle en : #cc0033

Raven/Margot Robbie

Je suis âgé de : 30 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : langue-de-plomb J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque.
avatar
 
Les papiers. Il a volé les papiers putain. Elle jubile. En une fraction de secondes, elle a agité sa baguette et envoyé un oiseau en papier à Jemima, pour l'avertir que leur dossier a disparu. Elle n'a aucune idée d'où il est passé, mais dans ces salles, les choses ne disparaissent pas sans une raison. Raven n'avait aucune idée de comment l'intrus était entré dans le département des mystères, et elle suspectait un complice, ce qui était probablement le cas. En tant que responsable de sa salle, elle aurait du remarquer ces choses-là. Elle n'imaginait même pas les conséquences auxquelles elles étaient exposées si jamais le dossier n'était pas retrouvé, ou divulgué. Dès qu'elle avait envoyé sa lettre à l'autre Yaxley, celle-ci avait verrouillé toutes les portes du département des mystères. Personne ne pouvait plus en entrer ou en sortir.

Jemima lui tire la main, et Raven reste sans aucune réaction. Elle la traîne à travers des couloirs et des couloirs, arrivant devant les lourdes portes en métal. Bizarrement, tout est calme, mais tout semble comme si c'était sans dessus-dessous. Elle espère simplement que ce n'est pas n'importe qui, qui a trouvé l'intrus. Raven avait sa baguette en main, comme toujours. Elle espérait ne pas devoir s'en servir aussitôt, bien qu'elle avait quelques sortilèges de torture mentale sous le coude qu'elle pouvait utiliser tellement facilement que cela en devenait presque effrayant. Elle avait une tendance à vouloir faire ressentir du mal, autant qu'elle souffrait elle. Comme si... Ses émotions n'étaient apaisées que lorsque celles des autres étaient embrasées. Jemima pousse la porte d'un coup de baguette, et Raven lâche sa main, retrouvant sa liberté de mouvement, sans un mot. Elle ne voit rien de ce qui se passe dans cette pièce. Elle ne voit rien à part lui. Peu lui importe ce qu'autour il se passe, elle ne le voit que l'homme qu'elle sait qui a volé. Ses traits, elle les as vus, peu importe s'ils étaient parfaitement dissimulés, elle les connait. Aucun visage ne lui échappe. Aucune personne qu'elle n'a trahie, blessée ou regardé ne lui échappe. La mémoire des noms n'est pas aussi simple, mais elle n'oublie jamais des traits. Ceux de cet homme, elle les voit traîner autour d'elle depuis des jours. Et avant, elle ne s'était pas posé de questions.

Elle s'approche, tranquillement, d'un geste lent. Elle suit Jemima sans réellement en avoir conscience, sans même saluer les deux hommes de la pièce. Peu importe, les mangemorts. Depuis quelques années, elle en compte par centaines tous les jours, de plus en plus. Difficile, quand on a appartenu aux deux côtés de la barrière, de trouver sa place dans un endroit comme celui-ci. Pourtant, il n'y a pas ailleurs où elle se sent chez elle. Elle s'approche de l'homme, et pose quelques secondes ses yeux sur la main de Jemima qui lui caresse les cheveux. Au fond, elles sont pareilles parfois. Des roses, avec des épines. On pense pouvoir toucher, mais toujours on se pique. Alors, sans un bruit, sans un geste, elle pense, comme une mélodie : Legilimens. Son regard accroche celui de l'homme, qui ne peux plus s'en échapper. Elle a posé une main sous son menton, pour le forcer à la regarder. Elle a l'impression d'ouvrir un livre d'images, mais de ne s'intéresser à aucune. Elle ressent des émotions : de la peur, de la colère, de l'irritation, de la douleur. Pas un instant elle n'a posé ses yeux sur sa main clouée par la lame, et pourtant elle voit la douleur qui traverse l'homme. Puis à un instant, elle trouve l'image qu'elle cherchait. Elle saisit un moment de vie. L'homme panique, ses yeux cherchent furtivement une présence de tous les côtés, mais il a saisit l'objet qu'il convoitait. Le précieux dossier. Pourtant, elle sent une résistance, une barrière. Elle cligne des yeux, quelques instants, cherchant à passer au delà de ces frontières, en vain. Son regard décroche de celui de l'homme, brisant une union furtive et forcée. « Il l'a vu », lâche-t-elle, sans aucune émotion.
Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
My will stands still as the daunting art tries to make its start ☾ Raven, Crixus, Jemima ‒ Exp.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vietnamese answer daunting call in Haiti
» the new year stands before us ✎ pyobeom members.
» Dead Or Alive 5 Last Round
» TC N°3 ❉ ALL OF THE SUDDEN EVERYTHING STANDS STILL
» When you tought you lost everything, family stands by your side | Ft. Syrielle, Lux, Freya & Caleb

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Le Ministère de la Magie-
Sauter vers: