indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
Rumeurs et quiproquos - Arsen & Alaric

()
Parchemin envoyé Mer 27 Juin 2018 - 10:02

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 4630 hiboux. J’incarne : Emma Stone , et l’avatar que je porte a été créé par : noralchemist. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alienor Rosier, Irvin Rackharrow, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #66858D



Je suis âgé de : 30 ans (02.05.62) , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérante du Cercle de Jeu, en charge des comptes des impôts et je supervise les hommes de main. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : je suis célibataire

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Rumeurs et quiproquos
Avec Arsenius Black, puis avec Alaric Black. Samedi 27 et dimanche 28 juin 1992 au manoir Black, tard dans la nuit.

Voilà de nombreuses heures que le soleil avait disparu dans le ciel, laissant la place à une belle lune qui était loin d’être pleine. Après avoir quitté le cercle de jeu, Artemisia était partie se promener sur les bords de la tamise. Elle n’avait été ennuyée que par quelques ivrognes moldu, rien de particulièrement significatif, aussi avait-elle prit du plaisir dans cette balade nocturne. La température était plutôt bonne et comme pour souligner le début de l’été, le ciel ne s’était pas couvert dans son éternelle pluie. Voilà cinq mois, jours pour jours qu’elle était partie explorer ce pays glacial qu’était la Russie. Elle n’aimait pas la neige la rouquine, oh ça non, s’était froid, ça fondait, s’était glissant sous les pas, bref rien que d’y repenser, elle en avait des frissons. Appuyée sur une des barrières du Millennium Bridge, elle observait la ville lumineuse, tout en écoutant le clapotis régulier de la Tamise. La Russie…autant le pays semblait froid et inhospitalier à la sorcière, autant certains natifs avaient le don de lui réchauffer le cœur. Elle rougit en pensant à Sasha Dolohov, s’était une bien drôle histoire qui s’était passée là-bas. S’était bien inattendu, peut-être du début à la fin. Elle rougit de plus belle en se rappeler son geste stupide et baissa la tête sur ses main. Elle était pourtant seule et faiblement éclairée, personne ne risquerait de voir son malaise. Elle ferme les yeux et se laisse envahir par les souvenirs, tant plaisant que déplaisant de ce voyage à la demande des mangemorts.

Au bout de plusieurs très longues minutes, elle ouvre à nouveau les yeux. La lune semblait avoir bougé depuis le début de sa balade. La sorcière se disait qu’il serait peut-être bien de rentrer dormir avant de passer une nouvelle longue journée le lendemain. Elle soupire et jette un dernier coup d’œil sur le paysage urbain. Vérifiant qu’il n’y avait toujours personne, elle transplane, direction le manoir Black. Arrivant à couvert, dans une ruelle, mais dans un plop sonore, Artemisia sort avec précaution et se dirige dans la ligne de bâtiments où est censé se trouver le manoir. Là elle voit les maisons bouger, se déplacer alors qu’elle s’approche tranquillement. Arrivant au numéro douze, elle grimpe tranquillement les quelques marches afin d’arriver à la porte d’entrée. Là elle pousse la porte et se retrouve dans le hall, calme, silencieux, sombre. Elle ne prend pas la peine d’allumer les bougies, préférant éviter de se retrouver avec des tableaux râlant sur la lumière, sur le fait qu’elle devrait être couchée, etc.

Ayant passé toute sa vie dans ce manoir, hormis quelques mois alors qu’elle était devenue Mrs Spudmore, elle n’avait plus besoin de lumière pour se repérer et se diriger. Au lieu de prendre les escaliers afin de se rendre dans sa chambre, elle reste en bas et se rend dans la cuisine, tout en sortant tranquillement sa baguette. Une fois dans la pièce et après avoir pris soin de refermer la porte derrière elle afin de couper la lumière, elle allume les quelques bougies qu’elle savait présentes d’un geste lent et gracieux du poignet. Elle avait envie de se faire un thé. Ce n’était clairement plus l’heure, mais une bonne tisane devrait lui permettre de trouver le sommeil rapidement. Tout en continuant à donner des ordres silencieux à la cuisine, elle prend place autour de la table, la fenêtre dans son dos, face à la porte. Une tasse vient se poser sur la table devant elle, tout en ayant pris soin d’insérer une soucoupe en dessous, une cuillère et quelques feuilles de tilleul vinrent les rejoindre dans la tasse. Le feu était allumé et une bouilloire pleine d’eau patientait gentiment sur une plaque. Ne restait à la sorcière plus qu’à patienter que la bouilloire chante, annonçant que l’eau était prête. Elle dépose sa baguette sur le bois de la table, s’appuie bien confortablement contre le dossier de la chaise, croise les bras et ferme les yeux.

Elle écoutait les bruits de la maison. Elle le faisait depuis toute petite, s’isolant ainsi de la réalité qu’elle percevait à travers ses yeux, elle ouvrait grand ses oreilles et écoutait la maison vivre. Le bois qui craque, les ronflements de l’elfe de maison, une branche qui gratte sur une fenêtre non loin, le feu qui crépitait. Elle faisait attention à tout, essayant d’imaginer ce que pouvait être chaque bruit. A force, ce qu’elle entendait dans le manoir n’était plus véritablement un secret. Mais elle avait remarqué qu’avec le départ forcé d’Astraea et d’Adhara, certaines choses avaient changé, des bruits manquaient et elle avait parfois l’impression d’avoir un manque. Puis petit à petit elle entend le plancher craquer, régulièrement. Elle sourit. Quelqu’un était là, pas loin et s’approchait probablement de la cuisine. Elle n’était pas certaine de qui cela pouvait être, le rythme du pas, le poids qui semblait se poser excluait d’ores et déjà Caelia. S’était un des hommes de la maison. Alors elle ouvre les yeux et les pose sur la porte qui s’ouvrait gentiment. « Bonsoir. » Salue-t-elle doucement avant de voir de qui il s’agissait.


Find me
PARTNER
IN THE MIDDLE OF THE CROWD



Black Power:
 

Parchemin envoyé Dim 12 Aoû 2018 - 18:17

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : Cha' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 741 hiboux. J’incarne : Jamie Dornan , et l’avatar que je porte a été créé par : lempika, tyrell, renegade (av.) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Xéphandre Lovegood, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #808000



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérant du Cercle de Jeu et responsable de la zone de Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : il est fiancé à Sophia Nott, pour le meilleur et surtout pour le pire Champ Libre :
avatar
 
rumeurs et quiproquosArtemisia, Alaric & Arsen
Arsenius ne comptait plus les heures qu’il passait au Cercle de Jeux, il les empilait, une par une, sans vraiment se rendre compte du temps qu’il y mettait. Après tout, quand on aime, on ne compte pas. Et Arsen, il aimait son travail, il aimait son statut, et jamais il ne rechignerait à mettre les pieds dans l’un des établissements des Black. C’était son héritage, son passé, son futur, son gagne-pain, tout. Alors il prenait plaisir à retrouver son bureau du Cercle chaque jour, à saluer les employés, à discuter avec les plus fidèles clients. C’était une habitude maintenant, une sorte de routine qui s’était installée. Et c’est ce qu’il fit une nouvelle fois aujourd’hui, son petit tour quotidien, sans pour autant trop s’attarder. En effet, une tonne de choses à faire l’attendait, et il n’avait pas vraiment le temps de traîner. La journée s’écoula alors à vive allure. Tout occupé qu’il avait été, Arsen n’avait même pas eu le temps de voir le temps filer. C’était une bonne chose d’ailleurs, puisque cela prouvait qu’il avait été plutôt efficace. Néanmoins, et bien que le soleil eût déjà complètement disparu depuis longtemps, on le demanda au sous-sol. Un "prisonnier" désirait ne s’entretenir qu’avec lui, et ne semblait pas disposé à révéler des informations aux sous-fifres. Une réclamation qui agaça le Black, qui n’aimait pas vraiment qu’on lui dicte sa conduite. Pourtant, il se fraya rapidement un chemin vers les sombres entrailles du Cercle, curieux d’entendre ces fameuses révélations. Arrivé à destination, il découvrit avec étonnement un homme bien trop usé, d’une soixantaine d’année au compteur. Sa carcasse ne payait pas de mine, et pourtant, Arsen lisait encore une certaine vigueur au fond de ses iris. Congédiant ses hommes, il s’approcha lentement, d’un pas impérial. Affichant une mine glaciale, il se saisit du menton du captif, prêt à entendre ce dont il avait besoin. « Parle. »

Un simple mot qui avait résonné dans la pièce lugubre, et qui avait finalement laissé la place à des hurlements stridents. Les informations n’avaient pas été celles que le Black recherchait, l’homme n’avait été d’aucune utilité. Pire encore, il avait fait perdre le précieux temps du fils Black. Il n’avait donc mérité qu’une mort lente et douloureuse, sans aucun espoir de salvation. Arsen avait donc fait ce qu’il avait à faire, de manière efficace, et rapide. Point positif, il avait pu se défouler de sa longue et grosse journée. Point négatif, son costume du jour avait été ruiné par le liquide vermeil qui s’était échappé de la victime. Il poussa alors un profond soupir, retournant à pas lourd jusqu’à son bureau. Les employés qui le croisèrent ce soir-là n’avaient pas osé lui adresser la parole, à la simple vue de l’état de ses vêtements. Peut-être craignaient-ils de subir les foudres du patron suite à la situation qui se devinait facilement, ou peut-être espéraient-ils ne pas être le prochain pour un mot de trop. Quoi qu’il en soit, il retourna rapidement et sans être dérangé à son bureau. Sans plus attendre, sans même prendre le temps de se changer, il transplana dans une allée sombre et discrète, juste à côté du manoir Black. Ainsi, personne ne le verrait, et ne s’alarmerait de son apparence. En effet, il avait préféré rentrer au plus vite, éreinté de sa journée. De plus, il savait qu’une fiancée l’attendait maintenant, et se poserait peut-être des questions quant à son arrivée tardive. Perdre le moins de temps serait donc le plus sage. Il pénétra alors dans le Manoir familial, s’aidant des ombres pour ne pas se faire repérer. De toute façon, il n’y avait plus personne dehors à une heure pareille. Tout le monde ne finissait probablement pas aussi tard, surtout les moldus environnants.

Ses pas firent bientôt craquer le parquet de la bâtisse, en un son familier. S’aidant de la lumière de sa baguette, il jeta des regards acides aux tableaux, les empêchant de faire un commentaire. Il vivait ici, et y faisait ce qu’il voulait. Néanmoins, il avait fait en sorte de ne pas utiliser une lumière de trop forte intensité, pour compenser. Ces œuvres, il les croisait souvent, autant donc ne pas se détester à chaque passage. Arrivé aux escaliers, il s’arrêta finalement. Il allait attendre un peu avant de remonter, histoire d’être sûr que Lison s’était bien endormie. Il préférait affronter ses remarques sur son arrivée tardive demain matin, plutôt que ce soir, avec la fatigue. Il se dirigea donc vers la cuisine, pour y patienter devant un liquide qui lui remplirait l’estomac. « Bonsoir. » C’est à cet instant qu’il découvrit sa sœur cadette, Artemisia, déjà assise à la table de cuisine. Étonné de la voir éveillée à une heure si tardive, il finit par sourire, heureux de ne pas être seul en ce début de nuit. Prenant place en face d’elle, il ordonna silencieusement à la cuisine, de sa baguette, la préparation d’un chocolat chaud bien bouillant. C’était presque comme s’il retombait en enfance, mais c’était déjà mieux qu’un verre d’alcool avant de se coucher. « Bonsoir Arte. » Il posa sa baguette sur la table, non loin de celle de sa sœur. « Encore debout à cette heure tardive ? » Il inclina la tête sur le côté, se demandant bien pourquoi elle n’était pas couchée. Était-elle partie plus tard du Cercle ? Il ne l’avait pas vue, enfermé dans son bureau. Ou peut-être était-ce autre chose ? « Tu n’arrives pas à dormir ? » Il sourit affectueusement, s’inquiétant, peut-être pour rien. Arsen était ce qu’il était, mais pour Arte, il serait toujours un grand-frère attentionné.

©️ 2981 12289 0




 
Rumeurs et quiproquos - Arsen & Alaric
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Orks d'Alaric - surtout du Goff
» Rumeurs
» Rumeurs V6
» Zach Parise les rumeurs continuent
» Programme pour 2011 chez Gw (Rumeurs)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Londres moldus :: Habitations :: Demeure Black-
Sauter vers: