indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
Véritaserum ft Sybella

()
Parchemin envoyé Lun 7 Mai 2018 - 16:36

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : Flavio , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/03/2018 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 248 hiboux. J’incarne : Jack Falahee , et l’avatar que je porte a été créé par : @ Gold Anthem . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Amadeus , Lincoln, Cael, Azarius Je parle en : #mmmm



Je suis âgé de : 25 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : dans la morgue J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Pas le temps de faire dans les sentiments

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Niall & Sybella

Veritaserum


Cela faisait des semaines que Niall n’avait accorder de son temps à quelqu’un, il avait préféré faire ses bagages et rester à travailler à St Mangouste dans les locaux des morts. Il n’avait pas mis le nez à l’extérieur sauf pour rentrer chez lui afin de prendre une douche, dormir et encore, dormir était un mot brièvement très faible car il ne trouvait pas le sommeil, il ne le trouvait plus. Le sorcier pensait de trop en ce moment, au point qu’il tournait en rond dans son lit chaque nuits. Il n’avait donner aucun signe de vie à Sybella  ni à Abernathy, ses deux meilleurs amis. Il savait la chance qu’il avait d’avoir ces deux personnes dans sa vie car il n’était pas évident comme homme, il n’était pas évident comme ami, lui qui préférait le silence des mortels plutôt que celui des vivants. Il était la plupart du temps désagréable avec les autres mais avec eux, il savait faire la différence. Il savait qu’à tout moment, il pouvait compter sur eux et ce moment, Niall avait bien besoin de gens sur qui il pouvait compter. Le silence chez lui, ne durait que très rarement et c’était bien l’une des raisons pour laquelle, il devait partir très rapidement quand il le pourrait. Il ne supportait plus de rentrer chez lui et d’entendre son paternel lui parler de ce fameux mariage d’alliance afin d’empocher un bon parti. « Ce mariage est très important pour nous fils, tu dois accepter le sort qui t’attend » Le mot mariage lui donnait l’envie de vomir, il ne s’était jamais vu entrain d’épouser une femme qu’il n’aimait pas, dont il ne savait rien pour faire plaisir à sa famille. Durant un instant, il enviait Roisin d’avoir épouser quelqu’un qu’elle avait choisie et non quelqu’un que sa famille lui avait mis entre les pattes. « Vous forcez père, vous forcez à ce que j’épouse cette gamine qui n’a rien dans la tête, est-ce vous qui serez à ma place chaque jours? Je ne crois pas  » Le sorcier détestait que l’on lui force la main à faire quelque chose dont il n’avait clairement pas envie. Roisin avait beau être partie avec un Avery, une famille que Niall ne portait pas réellement dans son coeur mais elle avait pu choisir la personne avec qui elle ferait sa vie et cela avait de l’importance. Mais il savait également qu’il se devait de trouver une fiancée, une fiancée qui valait la peine de braver n’importe quel danger, une fiancée qui serait son bras droit lors des pires épreuves, une fiancée qui serait présente quand il faudra nier le fait qu’il était à tel endroit au lieu d’un autre. Il lui fallait quelqu’un de confiance, quelqu’un sur qui il pourrait compter et de nos jours, il était bien rare d’avoir cette personne-là.

« Ton avis ne compte pas, il nous faut cette alliance impérativement et c’est une occasion en or qui se présente pour la famille Meadowes » Niall n’en n’avait que faire de ce que pouvait penser son paternel, cet homme qui n’aura que la lame tranchante de son propre fils un jour. « On en parlera à mon retour, j’ai un rendez-vous ce soir  » Un rendez-vous était vite dit, il devait juste aller voir Sybella par surprise. Il savait qu’elle ne s’attendrait pas à le voir mais il fallait qu’il aille vérifier les sources qu’il avait obtenu. Pour un mangemort comme lui, il était inacceptable de reculer face à la tâche de devoir tuer quelqu’un, inacceptable et il avait apprit il y a quelques jours, que Sybella avait reculer devant cette tâche, devant cette mission et sa source devait être vrai car il s’agissait de la victime elle-même qui lui avait fait part elle-même de cette information. Niall n’acceptait pas que l’on échoue, il n’acceptait pas l’échec, que ce soit pour lui ou pour les autres. Ce soir, il devait aller la voir afin de savoir si ce qu’on disait était réellement vrai. Prenant soin d’être enfin prêt, il prit soin de passé de la cire dans ses cheveux. Tout devait être intact chez lui, tout car pour plaire à une sorcière, il fallait toujours jouer le grand jeu. Bien que pour ce soir, il ne voulait plaire à personne. La chemise noire dans le pantalon, la veste par dessus et le voilà prêt pour sortir. Il marcha dans la nuit, laissant le peu de lumière des rues l’éclairé. Ce soir, tout serait régler dans sa tête enfin presque tout. Cette histoire de mariage prenait trop de place et trop d’importance puis cette histoire au sujet de Sybella le rendait dingue. Les yeux bleus du sorcier veillait à sa sécurité, regardant si personne ne le suivait, ne souhaitant pas la mettre en danger au cas où. Arrivant à destination, il frappa deux coups à la porte d’entrée, espérant ne pas réveiller la famille Borgin. Non pas qu’il ne s’entendait pas avec la famille Borgin mais valait mieux ne réveiller que la jeune femme plutôt que le reste de la famille. « Syb’ ouvre la porte avant que je la fracasse  » Au moins c’était clair au sujet de la porte. L’énervement prenait le dessus alors qu’il venait tout juste d’arriver mais il avait tellement besoin de cette vérité, il avait besoin de l’entendre de sa propre bouche. Il avait durant quelques secondes cru à la version de la victime mais cela voulait dire qu’il remettait en question Sybella et sur ses actes. Le sorcier toqua de nouveau à la porte mais cette fois-ci avec quatre coups. « Ouvre cette putain de porte Syb’  » Des bruits de pas approchant en direction de la porte, il comprit que c’était elle qui arrivait, quoi que, au départ, il aurait penser à la mère de celle-ci. « Bonsoir  » Le sorcier était froid mais comme à son habitude. Elle semblait aller bien, d’être en pleine forme et tant mieux. « Qu’est ce qui s’est passé l’autre fois avec cette femme?  » Au moins, le sujet était mis sur table et elle avait à présent toutes les cartes dans ses mains. Soit elle disait la vérité, soit elle mentait et Niall le saurait tout au tard. « Il m’a sembler voir quelqu’un qui lui ressemblait drôlement physiquement ces derniers jours  » Il la testait, il voulait si elle allait mentir ou dire la vérité. Les femmes étaient plus faibles que les hommes naturellement. « Mais tu n’aurais pas osée échouer à ta mission bien entendu  » dit-il alors en la regardant.
  
AVENGEDINCHAINS



Who we are and who we need to be to survive are very different things.
- the 100

Parchemin envoyé Dim 24 Juin 2018 - 0:25

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : lolo , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/09/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 76 hiboux. J’incarne : madelaine petsch. , et l’avatar que je porte a été créé par : Morrigan. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : bambi & sasha. Je parle en : rosybrown



Je suis âgé de : vingt-six souffles brisés , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : médicomage au coeur tendre. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : coeur d'artichaut qui s'entiche à la moindre romance. Champ Libre :

uc


avatar
 




Les mains de Sybella tremblent alors que quelqu'un cri dans le couloir de la maison. Elle en lâche la pince qu'elle tenait pour mettre dans ses cheveux. Cette dernière ricoche deux fois au sol dans un bruit métallique avant de s'immobiliser. Elle ne respire plus la douce enfant. Elle attend, pendant des secondes indéfinissables que quelque chose se produise. Mais il ne se passe rien. Les bruits de pas s'éloignent, encore un de ses frangins qui s'est disputé avec une frangine, le quotidien d'une famille nombreuse. Elle récupère sa pince d'un geste délicat et en se relevant, elle croise son visage dans le miroir de la coiffeuse. Elle ne se reconnaît plus. En extérieur rien n'a changé mais dans son regard, elle lit la peur qui la tiraille depuis la bêtise qu'elle a faite l'autre soir. Quelques jours sont passés depuis la mission qu'on lui a confié. Celui de tuer une rebelle. Elle n'en a pas eu le courage Sybella. Elle n'est pas comme cela. Medicomage, elle n'a pas cœur a ôter la vie. Au contraire, elle préfère la prolonger, la chérir, la réparer. Elle ne sait pas ce qui lui a pris de céder ainsi. Mettre sa famille en danger ainsi que sa propre vie. Si jamais cela s'apprenait, on pourrait l'accuser de trahison. On pourrait l'enfermer à Azkaban ou même pire, la tuer. Pourtant, quand elle a vu cette jeune femme blessée dans la maison abandonnée. Repliée dans un placard tel un chien à l'agonie, elle n'a pas eu le courage de donner le coup fatal. Elle s'attendait a croiser un monstre, a croiser quelqu'un qui se serait battu pour la tuer, ça aurait justifié le geste. Donner la mort comme moyen de défense, ne surtout pas devenir une meurtrière de plus dans ce monde. Mais ce n'est pas ce qui s'est passé, loin de là. Elle n'a eu personne en face d'elle en mesure de se battre. Seule une femme, à peu près du même âge qu'elle pour surenchérir le tout, si ce n'est même plus jeune. Elle savait quelque part Sybella qu'en rejoignant les mangemorts elle serait obligée un jour de donner la mort. Cependant, pendant toutes ces années, elle avait préféré oublier, espérant qu'on finisse par oublier. Elle avait rejoint la cause sous les pressions familiales. Quiconque connaissait Sybella savait à quel point elle avait un cœur trop pur et innocent pour pouvoir supporter la noirceur de la mort. Pourtant, elle était désormais acceptée comme un mangemort à part entière. Parce que pendant toutes ses années de mise à l'épreuve, elle n'avait jamais failli. Sybella, elle était vu comme un bon petit soldat qui ne contre-disait jamais les ordres. Et chez les mangemorts, on aimait cela, les partisans qui obéissaient sans rechigner ni protester. Elle était tout ce qu'on pouvait espérer pour la manipuler, douce et docile, acceptant la hiérarchie. Jusqu'au jour où il avait fallu qu'elle donne la mort d'un coup de baguette, sort vert qu'elle n'a jamais pu laisser franchir ses lèvres. Au lieu de cela, elle avait soigné la fugitive pour qu'elle puisse se sauver, idiote qu'elle avait été de agir ainsi. Depuis, elle vit dans la peur constante que les mangemorts ne viennent la chercher après qu'il aient découvert sa trahison.
Pourtant une fois de plus, la journée se passe sans encombre pour Sybella. Après ses heures de travail à l’hôpital, elle rentre auprès des siennes pour manger et vaquer à ses occupations. Ses parents et ses frères et sœurs finissent par partir dormir un par un alors que Ella continue de ruminer dans sa chambre. Le secret est lourd a porter, elle n'en a parlé à personne. Pourtant, elle se dit parfois qu'il serait peut-être plus simple de se confier pour avoir un appuie. Et puis quand elle a cette pensée, elle se reprend en se disant qu'elle ne veut pas mettre un de ses proches en danger. Si le secret venait a être révélé, quiconque étant au courant sans l'avoir signalé le payerait de sa vie à coup sûr. Sybella ne voulait pas de ce fardeau. Elle s'était mise dans la galère toute seule, elle devait s'en sortir toute seule.
Soudain des coups résonnent à la porte d'entrée, elle se lève de son lit pour écouter à travers sa porte. Étrange, tout le monde est couché dans la maison, personne n'attend de la visite. Elle espère que cela ne soit qu'une erreur mais les coups retentissent une nouvelle fois, encore plus pressants. Elle décide cette fois-ci de descendre les escaliers pour s'approcher un peu plus près. Et si son secret venait d'être découvert ? Soudainement, sa prise sur la rembarre des escaliers se fait plus forte. Ses jointures blanchissent sous la force qu'elle exerce. Elle a peur, peur de ne voir des mangemorts débarquer. « Ouvre cette putain de porte Syb’  » Elle reconnaît cette voix, Niall. Son meilleur ami qui n'est jamais venu jusqu'à chez elle. Une habitude qu'ils ont pris. Elle s'inquiète pour lui. Elle se dit que quelque chose de grave a dû arriver pour qu'il débarque à l'improviste à cette heure-ci. Elle dévale les quelques escaliers qui lui reste pour se ruer jusqu'à la porte et l'ouvrir.  « Bonsoir  » Niall est froid et distant mais cela ne surprend pas la rouquine, elle a l'habitude avec lui. Pendant qu'elle referme la porte derrière elle, elle observe ses traits, il n'a pas l'air inquiet. Elle se rend compte qu'il est bien habillé alors qu'elle est simplement vêtue de son pyjama mauve aux effigies d'animaux girlys et fantastiques tel que quelques licornes avec quelques paillettes. Ses joues se teintent d'un rouge vif sous l'effet de la honte, il n'aurait pas pu la voir aussi intimement. C'est même pire que s'il l'avait vu nue. « Niall, que se passe t-il ? Tout va bien ? » Elle tente de masquer son trouble mais c'est peine perdue.  « Qu’est ce qui s’est passé l’autre fois avec cette femme?  » Elle ouvre et ferme la bouche dans le vide à la recherche d'une réponse a donner. Mais elle ne comprend pas de quoi il parle.  « Il m’a sembler voir quelqu’un qui lui ressemblait drôlement physiquement ces derniers jours  » Elle est complètement déstabilisée. « Mais qu'est-ce que tu... » « Mais tu n’aurais pas osée échouer à ta mission bien entendu  » Elle comprend qu'il lui parle de la mystérieuse femme qu'elle a laissé s'échapper alors qu'elle devait la tuer. Sybella est prise de panique. Comment a t-il pu l'apprendre ? Qui d'autre que lui est au courant?« Comment tu... » Sybella s'arrête alors qu'elle repère des fenêtres ici et là ouvertes. On pourrait l'entendre. « Pas ici. » Elle attrape Niall par la main sans plus de cérémonie et s'engouffre dans la maison. Une fois la porte refermée. Elle se retourne vers Niall et de sa main libre met son doigt sur sa propre bouche en signe de silence. Ils montent doucement les escaliers et à chaque marche qui grince, Sybella s'immobilise dans l'attente de voir si un Borgin va débarquer, il ne manquerait plus que ça. La maison se trouve sur plusieurs étages. La chambre de Sybella est la seule pièce au dernier étage, dans l'ancien grenier.  Ils arrivent enfin à destination et après avoir refermé la porte derrière Niall, elle s'autorise enfin a souffler. « Désolé les autres dorment, ils ne doivent surtout pas savoir que tu es ici. Ils se poseraient trop de questions et s'imagineraient des choses... Je ne ramène pas souvent des garçons à la maison.... » Et pour cause, la maison des Borgin est en ruine depuis que les impôts Black ont eu raison de la famille. Un peu partout, des sceaux sont ensorcelés afin de récupérer les gouttes d'eau qui passent à travers les trous du plafond. Elle se doute que Niall ne doit pas s'attendre à cela, les Borgin donnent bien le change. « Niall... Tu sais que c'est dangereux si je te dis ce qu'il s'est passé... Tu sais que si ça s'apprend tu pourrais être mis en cause... » Elle s'approche de lui pour pouvoir planter ses pupilles dans les siennes. Niall est son ami mais elle sait aussi qu'il est extrêmement fidèle à la cause. L'espace d'un instant, elle se demande ce qui compte le plus pour lui, elle ou le mouvement ? « Tu ne me dénonceras pas n'est-ce pas... Tu n'est pas venue ici pour m’exécuter ?... » Sa voir se brise sur le dernier mot alors que ses doutes augmentent. Serait-il capable de le faire ?
  
AVENGEDINCHAINS



Parchemin envoyé Jeu 28 Juin 2018 - 13:54

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : Flavio , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/03/2018 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 248 hiboux. J’incarne : Jack Falahee , et l’avatar que je porte a été créé par : @ Gold Anthem . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Amadeus , Lincoln, Cael, Azarius Je parle en : #mmmm



Je suis âgé de : 25 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : dans la morgue J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Pas le temps de faire dans les sentiments

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Niall & Sybella

Veritaserum


Ne pas répondre à une mission était une erreur impardonnable. Niall ne comprenait pas la façon dont on pouvait refuser une mission ou bien refuser de faire l’acte quand il fallait le faire. Il ne renonçait jamais, jamais. Renoncer ne faisait pas partie de son vocabulaire, ni dans sa façon de faire ou d’être. Il allait toujours au delà de ses capacités, il ne se fixait jamais de limites et parfois, cela lui causait bien du soucis. Il n’était pas fou, enfin, pas trop, enfin, presque pas. Il était juste… Un peu déplacer dans sa tête. Le fait de parler aux morts n’était jamais évident quand il fallait par la suite, engager une conversation avec un vivant. Il la regardait lui ouvrant la porte. Elle était face à lui et lui, il n’avait que cette envie de régler ses comptes. Il ne supportait pas que l’on échoue à sa mission et Sybella, avait échouée. « Niall, que se passe t-il ? Tout va bien ? » Il voyait en elle de l’inquiétude comme sentiments. Evidemment. Elle était sa meilleure amie après tout. « J’aimerais bien » Il était froid, il était distant mais il était dégouté au fond, dégouté qu’il ne le sache pas avant quelqu’un d’autre. Enfin, avant de s’apercevoir que la personne qui devait être morte, décédée ne l’était pas finalement. « Mais qu'est-ce que tu... » Il la regardait, il savait la vérité, il l’avait vu, il l’avait vu de ses propres yeux. « Comment tu... » Si il pouvait lire dans ses pensées, il l’aurait probablement fait mais dans le fond, il n’avait pas besoin de lire dans ses pensées pour savoir qu’il venait de toucher à quelque chose de fragile. « Pas ici. » Evidemment , il ne fallait pas que quelqu’un d’autre le sache. Elle était en danger. Enfin, si quelqu’un d’autre que lui, l’apprenait mais Niall voulait à tout prit mettre en sureté son amie, afin que rien ne lui arrive. De nos jours, même le plus sympa des hommes était le plus grand des cons. Il se laissa prendre la main par son amie. Elle lui était précieuse, elle ne le savait probablement pas, ou du moins, même pas le quart de ce qu’elle comptait réellement pour lui. Il ne se voyait pas la trahir mais il avait l’impression d’être trahis à cet instant, encore. « Désolé les autres dorment, ils ne doivent surtout pas savoir que tu es ici. Ils se poseraient trop de questions et s'imagineraient des choses... Je ne ramène pas souvent des garçons à la maison.... » Il ne venait jamais dans la maison des filles. Il préférait la maison des morts, celle du silence, celle de l’ignorance mais celle des réponses à la fois. Regardant la maison, il découvrait un véritable calvaire, cauchemar. Il ne s’était pas attendu à ça. Elle méritait tout simplement mieux comme habitation. « C’est ici… Que… Tu loges? » Il sentait la déstabilisation en lui mais aussi la colère. Il n’avait jamais cru auparavant que la sorcière vivait dans un tel … débarras à cause de la famille Black.

« Niall... Tu sais que c'est dangereux si je te dis ce qu'il s'est passé... Tu sais que si ça s'apprend tu pourrais être mis en cause... » Il le savait, il savait d’avance le risque qu’il avait prit rien qu’en se rendant chez elle. Probablement que quelqu’un l’avait suivit, il n’en savait rien mais il restait méfiant car il ne voulait pas que quelque chose lui arrive. Si quelqu’un touchait à un seul des cheveux de son amie, il savait qu’il se vengerait, qu’il deviendrait méchant, violent, sauvage, qu’il perdrait la folie qu’il guette en lui. « Je veux juste savoir la vérité, cette vérité que je veux entendre de ta bouche » Il avait vu cette vérité, cette vérité qui avait éclatée sur son visage, devant ses propres yeux. Il la savait mais il voulait en être sûr. Il voulait être certain de ce qu’il avait vu et comprendre pourquoi. Surtout comprendre pourquoi. « Tu ne me dénonceras pas n'est-ce pas... Tu n'est pas venue ici pour m’exécuter ?... » Il aurait dû probablement. Il aurait dû avoir ce cran de la tuer, de l’exécuter mais il en était incapable. « Je devrais probablement, tu n’as pas respecter la mission qui t’as été donner, tu as échoué » C’était inadmissible mais elle était son amie. Il ne pouvait rien lui faire, à part la protéger. « Je ne suis pas là pour t’exécuter, je suis là pour te comprendre, comprendre ce choix que tu as fais et te protéger » Il la regarda. Ne lâchant pas son regard. Elle avait besoin de lui, il avait besoin d’elle c’était certain. « Mais tu sais aussi bien que moi que tout cela aura des répercutions si cela se sait » Il ne voulait même pas imaginer le pire car finalement, c’était lui qui était le pire. C’était lui qui devenait le pire cauchemar de certains ou certaines. C’était lui le garçon bizarre de la morgue. Lui qui préférait le silence plutôt que le bruit. « Je ne te dénoncerais pas si c’est de ça dont tu as peur ce soir » Il fallait qu’elle ait confiance en lui. « Mais sache que je suis déçu de ta non réussite lors de cette mission » Il sentait l’énervement monter en lui, il serra les poings. « Je ne peux pas toujours être derrière toi Syb’’ ! Qui me dit que quelqu’un d’autre ne le sait pas ! Que personne ne m’a suivit jusqu’à toi ! Tu joues avec le feu, tu risques de te brûler et tu le sais ! » Il avait envie de la secouée. Il avait envie de lui serré fortement le bras. Il avait envie de lui faire comprendre à quel point elle avait fait une erreur en ne respectant pas la mission mais elle le savait. « Il suffisait simplement de la tuée et tu étais en vie, non en danger ! » Tenir à quelqu’un, était forcément douloureux pour Niall.
  
AVENGEDINCHAINS



Who we are and who we need to be to survive are very different things.
- the 100

Parchemin envoyé Dim 5 Aoû 2018 - 14:47

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : lolo , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/09/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 76 hiboux. J’incarne : madelaine petsch. , et l’avatar que je porte a été créé par : Morrigan. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : bambi & sasha. Je parle en : rosybrown



Je suis âgé de : vingt-six souffles brisés , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : médicomage au coeur tendre. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : coeur d'artichaut qui s'entiche à la moindre romance. Champ Libre :

uc


avatar
 




Elle n'aurait jamais dû rejoindre les mangemorts Sybella. Erreur de parcours qu'elle paye chaque jour un peu plus alors qu'elle joue à un jeu dangereux pour ne pas se perdre elle-même. Aussi loin qu'elle puisse s'en souvenir, elle n'a jamais eu le courage, ni même l'envie de tuer quiconque, pas même une bête ou un insecte. Sybella, elle a toujours su à quel point la vie était précieuse et à quel point ce n'était pas à elle d'avoir le droit de vie ou de mort sur quelqu'un d'autre. Alors quand la famille Borgin l'a poussé a rejoindre la cause, comme tous les autres membres de la famille, elle n'a pas eu le courage de s'opposer. Elle avait trop peur la douce enfant, trop peur d'être mise à la porte et de devoir se débrouiller seule dans les rues de la capitale. Petite fleur fragile qui a besoin d'être couvé pour s'épanouir. Elle n'est qu'une petite poupée de porcelaine si précieuse et fragile qu'on a peur de la casser au moindre choc. Mais jusqu'ici, elle n'a pas trop eu de difficultés à donner le change parmi les mangemorts, on ne lui a jamais donné de missions bien compliquées. Pas de meurtres, pas de poursuite d'un fugitif, juste des soins a effectuer et de l'espionnage pour le compte des mangemorts. Mais voilà, tout a changé il y a quelques semaines quand on a demandé à la jeune femme de se charger d'une exécution. Elle qui fait tout pour soigner les personnes devait en tuer une autre. Elle pensait réellement pouvoir le faire au fond quand elle est partie chercher la rebelle. Elle pensait vraiment être capable, juste une fois, de pouvoir fermer les yeux sur ses idéaux et sur sa bonté profonde. Seulement devant le visage de la femme qui lui faisait face, toutes bonnes intentions ont disparus, comme aspirées par le néant. Elle s'est retrouvée dans l'incapacité de donner le coup fatal et de devoir cacher la fuite de celle qu'elle devait anéantir. Depuis, elle vit avec la peur que son lourd secret ne soit découvert, ce qui vient justement d'arriver.
« C’est ici… Que… Tu loges? » Ses joues se teintent de rose quand elle croise le regard de Niall sous l'effet de la honte. Voilà une autre raison pour laquelle elle n'invite jamais personne à la maison. La demeure des Borgin est un champs de ruine à cause des impôts qui pèsent sur leur commerce. Ils n'ont plus les moyens de faire réparer leur maison et c'est presque invivable à l'intérieur. Elle hoche rapidement la tête en signe de réponse mais ne préfère pas s’étendre sur le sujet. Même si Niall est son meilleur ami, elle a quelques difficultés a parler des problèmes que rencontre les Borgin. « Je veux juste savoir la vérité, cette vérité que je veux entendre de ta bouche » Elle n'a pas envie de lui dire Sybella, elle n'a pas envie de voir les remontrances dans le regard de son ami. Elle le sait avide défenseur de la cause alors que elle, elle joue sur les deux tableaux. Elle ne refuse jamais de soigner quelqu'un. Même quand un fugitif vient la voir, elle le soigne car c'est le devoir d'un medicomage. Personne n'est au courant des activités un peu illégales de Sybella, elle espère que personne ne l'apprendra jamais. Ou peut-être que Niall a fouillé un peu plus profond et qu'il le sait déjà. « Je devrais probablement, tu n’as pas respecter la mission qui t’as été donner, tu as échoué » Sur ces quelques mots, Sybella recule d'un pas. Pourrait-il vraiment faire ça ? Pourrait-il vraiment l'achever de sang froid ? Elle ne sait pas à quel point la cause à une emprise sur lui. Elle ne sait pas jusqu'où il est prêt a aller voir suivre les autres mangemorts. « Niall... » Sa bouche est pâteuse alors qu'elle tente de prononcer quelques mots pour le raisonner. Mourir de la main d'un ami, c'est horrible comme mort. « Je ne suis pas là pour t’exécuter, je suis là pour te comprendre, comprendre ce choix que tu as fais et te protéger. Mais tu sais aussi bien que moi que tout cela aura des répercutions si cela se sait. » Finit-il par lâcher. Sybella sent ses épaules se détendre un peu alors que Niall se met en colère. Il semble en prise avec une dualité entre la raison et le cœur. « Je ne te dénoncerais pas si c’est de ça dont tu as peur ce soir. Mais sache que je suis déçu de ta non réussite lors de cette mission.» La rouquine secoue la tête. « Je ne pouvais pas... » Parvient-elle a murmurer.  « Je ne peux pas toujours être derrière toi Syb’’ ! Qui me dit que quelqu’un d’autre ne le sait pas ! Que personne ne m’a suivit jusqu’à toi ! Tu joues avec le feu, tu risques de te brûler et tu le sais ! » Elle fait quelques pas pour franchir la distance que les sépare. « Alors ne t'en mêle pas ! Si je brûle, tu brûles aussi ! » Niall avance sur un terrain dangereux. Plus il demande à Sybella de parler, plus il en devient impliqué. « Pars avant de ne plus le pouvoir. » « Il suffisait simplement de la tuée et tu étais en vie, non en danger !  » Poings serrés, elle le voit presque trembler sous le coup de la colère. Elle n'a pas envie de le voir dans cet état, elle n'a pas envie de le savoir en colère contre elle. Alors, de ses mains délicates, elle prend celles de Niall pour le forcer à desserrer ses poings et reprend d'une voix douce. « Je ne pouvais pas faire ça... Je ne pouvais pas tuer quelqu'un.... Je suis médicomage Niall. Je sauve les personnes, pas l'inverse. » Elle pose sa main droite sur la joue de son ami pour le forcer à la regarder. « Je préfère mourir que vivre avec le regret d'avoir pris une vie... » Elle se mordille la lèvre avant de continuer. « Tu sais, je n'ai jamais été faite pour les mangemorts... Je n'ai jamais voulu y rentrer même... »  Aveu qui pourrait lui coûter sa tête. « Je voudrais juste que tout ça s'arrête... » Tous ces morts, la guerre, la peine, la souffrance. « Je voudrais juste ne plus avoir peur. »
  
AVENGEDINCHAINS



Parchemin envoyé Dim 12 Aoû 2018 - 12:05

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : Flavio , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/03/2018 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 248 hiboux. J’incarne : Jack Falahee , et l’avatar que je porte a été créé par : @ Gold Anthem . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Amadeus , Lincoln, Cael, Azarius Je parle en : #mmmm



Je suis âgé de : 25 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : dans la morgue J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Pas le temps de faire dans les sentiments

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Niall & Sybella

Veritaserum


« Niall... » A cet instant, il ne savait pas réellement ce qu’il ressentait. Il était partager par la colère mais également par l’inquiétude. Il ne voulait pas que quelque chose lui arrive. Ne pas répondre à une mission était déjà quelque chose de grave, il ne fallait jamais refuser quoi que ce soit, pas quand les liens sont avec les mangemorts directement ou bien même indirectement. Il ne voulait pas qu’elle puisse lire son inquiétude mais elle restait sa meilleure amie avant tout. Niall avait tellement peu de gens autour de lui, tellement peu de gens. Il ne supporterait pas de perdre cette dernière, d’ailleurs, il ne supporterait plus de perdre qui que ce soit. Niall vivait avec cette carapace d’homme spécial. Il ne voulait jamais qu’on l’on puisse voir ses failles. Il ne devait en aucun cas les montrés. Les autres hommes de la famille étaient bien plus fort que lui. Bien plus dangereux également, bien qu’il était déjà un monstre, un monstre de passage. « Je ne pouvais pas... » Le sorcier avait toujours pensé que les femmes étaient faibles pour ce genre de missions mais dans les rangs des ténèbres, il en avait vu des femmes plus fortes que sa meilleure amie. Il ne savait même pas quoi répondre. Il ne savait pas quoi lui dire de réconfortant car il était pas fait pour ça. Il n’était pas doué. « Alors ne t'en mêle pas ! Si je brûle, tu brûles aussi ! » Il ne recula pas, laissant la sorcière s’approcher de lui. Il savait le risque qu’il prenait en venant ici alors qu’elle avait échouée lors de sa mission. Il savait qu’il courrait le risque d’être impliquer lui aussi dans cet échec sauf que lui, n’avait jamais échoué. Il avait eut le meilleur mentor possible, Scylla Lestrange et il avait apprit les bonnes et les mauvaises choses. Il était un bon sorcier, destiné à tué son propre père. « En me rendant chez toi, je me suis déjà brûler, ils doivent bien le savoir. » Ils étaient intelligent, de grands stratèges étaient dans les rangs du Seigneur et pour le Seigneur. « Pars avant de ne plus le pouvoir. » Il fronça des yeux. Lui n’était pas lâche, lui n’abandonnait jamais. Jamais il ne la laisserait en danger, jamais, même si sa vie à lui était en jeu. « Je ne suis pas un lache Syb’’ ! Quand je fais quelque chose, je le fais jusqu’au bout. » Il lui rappelait qu’elle avait échouée une grande mission. Niall était doué pour rabaissé les autres mais il détestait que l’on fasse la même chose pour lui. Regardant la sorcière venir prendre ses mains, il comprenait qu’elle était entrain d’essayer de calmé la situation, de le calmé lui mais il n’avait pas l’intention de se calmé et même si il pouvait, il ne le voulait pas.

« Je ne pouvais pas faire ça... Je ne pouvais pas tuer quelqu'un.... Je suis médicomage Niall. Je sauve les personnes, pas l'inverse. » Il comprenait ce qu’elle disait, du moins, il essayait de comprendre. Lui n’était pas médicomage, lui, s’occupait des morts à la morgues et pourtant, cela ne l’empêchait pas d’aller tuer quelques hommes ou de torturé une petite population juste pour satisfaire les besoins des Ténèbres. Il ne voulait pas la regarder. Il savait que son regard était sombre, plus sombre qu’habituellement avec ses yeux bleus mais quand la main de la sorcière arriva sur sa joue, c’était comme si, il ne pouvait résister à la regarder. « Je préfère mourir que vivre avec le regret d'avoir pris une vie... » Il était hors de question qu’elle meurt. « Je ne laisserais personne prendre ta vie. » Quand il voulait, Niall était plein de sympathie mais ce genre de séquences d’émotions étaient très rare, ou du moins, devenue très rare avec le temps. Bien des choses l’avait rendu plus sombre, plus froid, plus horrible avec le temps. « Et si tu dois mourir, je préfère que ce soit de ma propre main plutôt que celle de quelqu’un d’autre… Au moins, tu sais qu’avec moi, tu n’auras pas de torture, ni de mort lente mais une mort rapide. » Dire ce genre de chose était loin d’être évident mais il préférait la prévenir. Il ne laisserait personne pointer sa baguette sur elle, jamais. « Tu sais bien que c’est la dernière chose que je souhaite mais si je te sens en réel danger, je n’ai pas envie que l’on s’en prenne à toi. » Jamais il ne le pardonnerait si il lui arriverait quelque chose. C’était plus fort que lui. « Tu sais, je n'ai jamais été faite pour les mangemorts... Je n'ai jamais voulu y rentrer même... » Il le savait. Elle lui en avait fait part autrefois dans le temps. « Je voudrais juste que tout ça s'arrête... » Mais rien ne pouvait s’arrêter, pas en si bon chemin. Parfois Niall se perdait avec lui-même. Parfois lui aussi se réveillait en se demandant ce qu’il souhaitait le plus, surtout quand il voyait la vie que menait sa petite soeur. Elle lui paraissait heureuse, loin de lui, loin de cette guerre. Parfois quand il regardait Sybella, il avait la nette impression qu’elle voulait la même chose. Vivre une vie normale, sans guerre, sans angoisse, juste une vie paisible et heureuse. « Je voudrais juste ne plus avoir peur. » Niall n’avait pas peur de la mort. Si ce dernier devait mourir, alors ce sera le cas. Il n’avait pas peur de mourir venant de la main d’un proche ou d’un étranger. Mourir lors d’un combat ou bien dans son dos. Aujourd’hui, la confiance était une chose rare. Même les plus proches amis, pouvaient être de plus proches ennemis. « J’aimerai pouvoir te dire que tout s’arrêtera, j’aimerai mais tu sais aussi bien que moi que parfois, nous n’avons pas le choix de faire semblant d’être qui nous sommes pour survivre. » Niall en disait trop sur lui sans même le vouloir. « C’est une question de survie Syb’’, pas de vie, de survie. » La survie était une chose auquel ils devaient penser. Que ce soit lui ou elle, ils devaient en parler, ils devaient y penser. « Nous sommes obliger de faire couler le sang. » Plus le sang coulera, plus la récompense au final sera grande. Du moins, il l’espérait. « On a tout à perdre comme tout à gagner. » Plus à perdre au final. Niall avait été éduquer d’une certaine façon par son paternel, par les hommes de sa famille mais parfois, il se sentait différent. Parfois, une part de lui voulait hurler au grand jour mais jamais il n’arrivait à le faire. Posant sa main sur celle de son amie, il la regarda. « Tant que je serais là, tu n’auras pas à avoir peur. » Peut-être qu’en sortant de cette maison, il perdrait la vie. « Mais si ils apprennent que tu as échouée, tu sais que la sanction sera grande et douloureuse. » Il la savait sincère. « Je refuse de devoir voir ta sanction ! » Autrement il serait le premier à demander d’arrêter. « Si tu penses échouée à une mission, demande-moi de l’effectuer, je n’ai plus rien à perdre ! » Chose vrai. Il ne vivait plus depuis longtemps, il survivait seulement depuis des années. Le sorcier s’énervait de nouveau, serrant ses poings. Il refusait d’admettre que l’amitié, l’amour pouvait le rendre faible mais il était humain après tout, il était un homme. Tout homme à ses faiblesses.  
  
AVENGEDINCHAINS



Who we are and who we need to be to survive are very different things.
- the 100

Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
Véritaserum ft Sybella
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oh sweetie. It's me, Sybella !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Londres Sorciers :: Habitations-
Sauter vers: