indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
I have found an endless comfort in hiding - Galatea & Athelstan

()
Parchemin envoyé Ven 4 Mai 2018 - 3:28

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : Roxanne , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/03/2018 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 28 hiboux. J’incarne : Alicia Vikander , et l’avatar que je porte a été créé par : Laakoh, signature par Quiet Riot et gifs par vikandersource (tumblr) Je parle en : #??????

gif par adoringaliciavikander (tumblr)

Je suis âgé de : 29 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : potionniste à Sainte-Mangouste. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : célibataire

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
I have found an endless comfort in hiding
Galatea & Athelstan

« It’s okay to be sensitive to something, just don’t let the feeling own you. » - Ava Catori, The Big, Not-So-Small, Curvy Girls
De l’air, j’ai besoin d’air. Ce n’était pas déjà assez de devoir travailler autant d’heures cette semaine, il fallait que cet idiot vienne tout gâcher! J’ai travaillé pendant des jours sur cette potion, et il n’a fallu que quelques secondes seulement pour qu’elle disparaisse. Parfois, je me demande comment il a fait pour ne pas se faire mettre à la porte… Il a beau être le concierge de l’étage à l’hôpital, je suis certaine qu’on pourrait le remplacer facilement. Et puis surtout, trouver quelqu’un qui ne soit pas aussi maladroit que lui! Non mais il faut vraiment n’avoir aucun respect pour le travail des gens pour réussir à jeter par terre plusieurs chaudrons… J’étais partie chercher un ingrédient un peu plus loin dans la salle quand je l’ai vu accrocher le chaudron de mon collègue. Juste cela, c’était un désastre : deux semaines de travail jeté au sol. Mais en plus, il a fallu qu’il soit pris par surprise et qu’en sursautant, il fasse tomber mon chaudron aussi. Tout ce temps investi dans cette potion : perdu à jamais! Je bouillais de l’intérieur. On pouvait probablement voir la fumée sortir par mes oreilles tellement j’étais en colère. Non, il n’a pas fait exprès, mais c’est quand même arrivé parce qu’il ne faisait jamais attention. On l’avait pourtant averti à plusieurs reprises qu’il devait être attentif dans cette salle…

Je suis donc sortie en trombe, le temps qu’il nettoie son gâchis. Il fallait que je sorte, sinon je ne sais pas ce que je lui aurais fait. J’ai marché dans les couloirs vides de l’hôpital, sans vraiment savoir où j’allais. Je devais tout simplement m’éloigner pour me calmer les nerfs. Je n’étais pas la seule dans cet état, mon collègue s’était chargé de l’engueuler. Ça ne m’apaise pas l’esprit toutefois. Je suis au travail depuis plus de dix heures maintenant, je manque clairement de sommeil depuis quelques jours alors j’avoue que je suis à fleur de peau. Disons que je n’avais pas vraiment besoin de ce problème.

Je ne sais pas trop comment, mais à force de me promener, je me trouve dans une aile bien spéciale, c’est-à-dire l’aile où il y a les nouveaux-nés. Je ne comprends pas pourquoi, mais les observer dormir si paisiblement, ça me calme. Ils ont l’air si innocents, si naïfs, ils n’ont aucune idée du monde qui les attend en grandissant. Qu’ils profitent de leur tendre enfance, avant que le destin ne vienne leur gâcher. Mais une partie de moi se dit que certains d’entre eux vivront dans le bonheur, qu’ils ne connaîtront pas la douleur de la perte de plusieurs êtres chers avant longtemps, et je m’y accroche. Heureusement, ce n’est pas tout le monde qui doit vivre ça. Heureusement, il n’y a pas que les mauvais côtés à la vie. C’est ce que je me répète sans cesse, pour m’en sortir, qu’il y a quelque chose de mieux qui m’attends. Seul le temps nous le dira! En attendant, il faut s’accrocher à chaque petite parcelle de bonheur que la vie peut mettre sur notre chemin, comme ces enfants qui sourient dans leur sommeil.
(c) DΛNDELION & adoringaliciavikander sur tumblr(gif)


TAKEN AWAY TO THE DARK SIDE ✽
Il n'était même pas sûr d'être en vie puisqu'il vivait comme un mort. Moi, j'avais l'air d'avoir les mains vides. Mais j'étais sûre de moi, sûre de tout, plus sûer que lui, sûre de ma vie et de cette mort qui allait venir.
Spoiler:
 

Parchemin envoyé Sam 12 Mai 2018 - 16:31

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 553 hiboux. J’incarne : Theo James , et l’avatar que je porte a été créé par : MORPHINE. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Irvin Rackharrow, Alienor Rosier, Lorelei Zabini Je parle en : #E4D27C



Je suis âgé de : 33 ans (19.06.59) , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : psychomage à Sainte Mangouste, au quatrième étage J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : je suis célibataire

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
I have found an endless comfort in hiding
Avec Galatea Lestrange. Lundi 4 mai 1992 à Sainte Mangouste.

Le Lestrange n’avait pas beaucoup de choses dans la vie. Il avait sa sœur, la seule l’unique, sa drogue et son attraction irréversible pour les jeux d’argent, son manoir qui tombait gentiment en ruine et son métier. Il avait quelques personnes qu’il pouvait caser dans la catégorie "amis", mais ils n’étaient pas bien nombreux. Et puis il y avait ses patients, les nouveaux qui sont un défi de plus pour trouver l’événement déclencheur, trouver les bons mots pour leur faire du bien, appuyé là où ça faisait mal pour qu’ils cherchent à se battre avec leurs démons, et les plus vieux qui ne s’en sortaient pas avec leurs problèmes ou qui replongeaient sans cesse dans leurs travers. Le métier d’Athelstan était passionnant, il voyait de tout, il entendait de tout et il côtoyait toutes sortes de sorciers ce qui était enrichissant et qui permettait d’alimenter les ragots et informations qu’il pouvait monnayer.

Mr Carson était en train de pleurer sur son fauteuil. Cette pauvre âme avait perdu sa femme lors de l’attaque du Poudlard Express en décembre dernier et il semblait galérer à se remettre. Stan s’embêtait quelque peu avec ce vieil homme qui n’était pas mentalement très intéressant. Alors il laissait son esprit divaguer dans ses souvenirs et c’est vers sa sœur qu’il s’est dirigé. Il était vrai que ça allait bientôt faire une semaine qu’il n’avait pas pris contact avec elle et bien plus longtemps qu’il ne l’avait pas vue. A peine s’en était-il rendu compte qu’il se promit de palier à ce problème rapidement. Un rapide coup d’œil à l’horloge trônant fièrement sur le mur lui apprit que la séance allait toucher à sa fin, il se reconcentre alors sur son patient. « Vous n’êtes pour rien dans ce qui lui est arrivé vous le savez. » Il observe le visage ridé de l’homme. Il avait tant vécu et il avait apparemment eu une vie très heureuse aux côtés de son épouse. Athelstan se demandait s’il aurait un jour quelque chose de similaire, une femme auprès de qui rentrer tous les soirs. « Elle ne vous quittera jamais vraiment, mais vous devez accepter de continuer à vivre pour vous. » Continuer à vivre seul après des années de vie commune, Stan avait quelque peu l’impression de le pousser au suicide. « Elle ne voudrait probablement pas vous voir arriver près d’elle trop vite. » Il lui fait un petit sourire compatissant et il voit le vieil homme acquiescer. Athelstan se lève et tend la main à l’homme qui se lève également. « On se voit la semaine prochaine, reposez-vous et méditer de notre séance du jour. » Il ouvre la porte au vieux monsieur et une fois qu’il est sorti, Stan retourne à son bureau compléter son rapport.

Finalement il a un petit laps de temps avant le prochain patient vu qu’un ne s’est pas présenter. Il sort, fermant la porte d’un coup de baguette. Sa longue robe verte frappée de l’emblème de l’hôpital vole à sa suite alors qu’il marche d’un pas assuré dans les couloirs. Galatea travaille ici et il est bien décidé à aller la voir, après tout il voulait rattraper cette longue absence. Comme à son habitude lorsqu’il se balade dans Sainte Mangouste, il touche de son esprit celui des personnes alentour, récupérant une pensée fugace, un commentaire personnel inaudible, bref il satisfait sa curiosité et ce besoin. En fonction de ce qu’il entend ou apprend, il hoche la tête ou rit tout seul. Il n’y a pas que les mauvais côtés à la vie. Il s’arrête. Pour plusieurs raisons. Pour commencer, il a reconnu l’esprit qu’il venait d’effleurer et qui lui a donné cette phrase déprimante. Ensuite, elle si cette personne en était à se dire ça, s’était qu’un coup de déprime s’approchait. Enfin, il devait changer de direction s’il souhaitait trouver Galatea vu qu’elle n’était apparemment pas dans son bureau.

Elle lui tourne le dos, alors il s’approche normalement afin de ne pas l’effrayer, il cesse également sa legilimencie, pas de ça entre eux. Athelstan vient prendre place à sa gauche et son regard se pose sur ce qu’elle regardait. Il sent une boule naitre au niveau de son ventre. Il contemplait des nouveau-nés, profondément endormis ou alors parfaitement éveillés et plutôt de mauvaise humeur. Il avait l’impression que le destin s’acharnait sur lui et lui rappelait sans cesse qu’il était complètement décalé par rapport aux autres hommes dans sa situation. « Bonjour Galatea. » La salue-t-il d’une voix douce. Mais il ne la regarde pas, fixant le nourrisson juste en face de lui. En aurait-il un à lui un jour ? Connaîtrait-il la joie ou la détresse de devenir père ? « Je suis étonné de te trouver hors de ton bureau. » Qu’il lui lance sur un ton amusé, connaissant son amour pour les potions. « Comment est-ce que tu te portes ? » Enfin il se tourne légèrement vers elle, observant son visage.



Parchemin envoyé Sam 30 Juin 2018 - 5:31

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : Roxanne , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/03/2018 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 28 hiboux. J’incarne : Alicia Vikander , et l’avatar que je porte a été créé par : Laakoh, signature par Quiet Riot et gifs par vikandersource (tumblr) Je parle en : #??????

gif par adoringaliciavikander (tumblr)

Je suis âgé de : 29 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : potionniste à Sainte-Mangouste. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : célibataire

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
I have found an endless comfort in hiding
Galatea & Athelstan

« It’s okay to be sensitive to something, just don’t let the feeling own you. » - Ava Catori, The Big, Not-So-Small, Curvy Girls
L’un des nouveaux-nés se met à pleurer. Je m’attendais à ce qu’il réveille les autres bébés alentour, mais ce n’est pas le cas. Par chance, il n’a pas entraîné un mouvement de chaîne, où tous les bébés se seraient mis à pleurer en même temps. Il est seul, mais pas pour longtemps. Une sorcière s’approche rapidement de lui pour le prendre dans ses bras et le bercer. Quelques minutes seulement, puis il est retourné au pays des rêves. C’est impressionnant à quel point il s’est endormi en un tournemain. Que dire des sorciers plus âgés qui ont besoin de somnifère pour enfin réussir à fermer l’œil. Ce sont là deux cas bien opposés. Les bébés ont moins de tracas, c’est pourquoi il leur est plus facile de s’endormir, c’est mon hypothèse. Ils ne pensent qu’à combler leurs besoins primaires, le reste viendra en vieillissant.

Silencieusement, une ombre apparaît à ma gauche. J’espère que ce n’est pas le concierge qui est venu me trouver! Je ne sais pas ce que je lui ferais… Je tourne le regard, puis je remarque que c’est Athelstan. Je lui fais un sourire, à la fois soulagée et surprise. Mon frère et moi, on a beau habiter dans le même manoir, cela n’est quand même pas assez pour qu’on se voie très souvent. C’est qu’on a des horaires si différents… C’est à peine si on se croise pendant la semaine! Il a trouvé une solution à cela. Ça peut avoir l’air ridicule, le fait qu’il m’envoie des hiboux, mais ça me touche. Je me fais du soucis pour lui, alors ça me rassure quand j’ai des nouvelles de sa part. « Bonjour Stan. » Il ne me regarde pas, il fixe un des nourrissons éveillés. « Et moi je suis étonnée de te trouver dans cette aile de l’hôpital! » Il me demande comment je vais, j’ai un petit rictus sur les lèvres. « Disons que j’avais besoin de changer d’air. Ça fait des jours que je travaille sur une potion, elle était presque terminée… Puis il a fallu que le concierge la renverse sur le sol. J’avais envie de lui faire boire une fiole complète de venin d’Acromentule. J’ai plutôt opté pour sortir de là, je me sentais sage. » Je soupire, puis je me remets à sourire. « Et toi, comment tu vas? J’ai l’impression que ça fait un mois que je ne t’ai pas vu. » Je l’observe à mon tour, tentant de déceler s’il va bien ou pas. Il est bon pour masquer ses émotions, c’est dur de lire dans ses yeux. J’espère quand même y déceler une parcelle de joie chaque fois que je le regarde. Il a quand même étudié dans le domaine, il sait ce qu’il fait. Stan, c’est un expert de la psychomagie. Bon, il a aussi la légilimencie pour l’aider, mais je sais qu’il ne l’utilisera pas sur moi. De toute façon, je crois qu’il sait que je ne lui mentirais pas s’il me posait des questions. Je sais que je peux lui faire confiance.

(c) DΛNDELION & adoringaliciavikander sur tumblr(gif)


TAKEN AWAY TO THE DARK SIDE ✽
Il n'était même pas sûr d'être en vie puisqu'il vivait comme un mort. Moi, j'avais l'air d'avoir les mains vides. Mais j'étais sûre de moi, sûre de tout, plus sûer que lui, sûre de ma vie et de cette mort qui allait venir.
Spoiler:
 

Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
I have found an endless comfort in hiding - Galatea & Athelstan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 06. you found me lying on the floor
» Louis Comfort Tiffany [1848-1933]
» « Now I've finally found someone to stand by me. » Albus&Nara - terminé.
» Hiding in the city
» RGSS-RTP Standard not found

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Sainte Mangouste-
Sauter vers: