indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
[sujet commun] Week-end au cirque

(Aller à la page : 1, 2  Suivant)
Parchemin envoyé 01.05.18 22:35

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 996
avatar
 
sujet commun
- ouvert du 1er mai au 1er juin -
Week-end au cirque - samedi 16 mai 1992
A quelques miles d’Ide Hill, au sud-est de Londres, la célèbre famille Avery a déposé sa tente et ses caravanes dans une grande clairière. La zone a été largement protégée des moldus à l’aide de divers sorts pour les repousser. La publicité a été faite en conséquence et déjà, dans de nombreux foyers, petits et grands sorciers sont tout excités à l’idée d’aller à la rencontre des artistes, des créatures fabuleuses et de toute la magie déployée dans les spectacles et les diverses attractions. Pour leur première journée sur place, en ce samedi, le prix d’entrée est légèrement plus bas afin d’attirer un maximum de monde et faire fonctionner par la suite le bouche à oreille pour attirer toujours plus de curieux.

L’après-midi est déjà amorcée de deux petites heures et pourtant le site fourmille de nombreuses personnes. On peut entendre les exclamations des enfants, les différents sons et musiques propres aux diverses attractions et de temps en temps une annonce est faite, une petite fille a perdu ses parents, un spectacle commencera bientôt et plein d’autres choses. Ici, pas de surveillance particulière, du moins, pas officielle. Pas de policier magique à l’entrée vérifiant les identités des visiteurs, mais peut-être se terrent-ils sur le site parmi les visiteurs.

Résumé de la situation : Quel que soit votre camp ou vos idées politiques, vous êtes les bienvenus. Sachez que si vous êtes recherché, votre présence est également possible. Votre personnage peut participer au spectacle sous le grand chapiteau ou assister à l'une des nombreuses animations sur place. Sachez qu'en plus du prix d'entrée, qui est vu à la baisse, ce que vous achèterez sur place sera payant.

Informations pratiques : Le sujet de groupe sera ouvert pendant un mois et vous avez tout à fait la possibilité de commencer votre interaction ici afin de la finir dans des sujets en petit comité. Pour ceux d’entre-vous se présentant sous de fausses identités, merci de le préciser clairement dans vos messages. Nous vous conseillons également de mettre le nom des joueurs avec lesquels vous interagissez en gras afin de faciliter la visibilité. Voici un petit plan pour vous aider à vous situer et à visualiser. Privilégiez les RP express (-500 mots)
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Augustine + mp Artemisia
mp Arsenius + mp Jemima  + mp Crixus

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé 03.05.18 11:47

- i don't know where i am -
Je suis : Flavio le bo goss , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/03/2018 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 188 hiboux. J’incarne : Jack Falahee , et l’avatar que je porte a été créé par : killer from a gang ( avatar) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Amadeus , Lincoln, Cael Je parle en : #mmmm



Je suis âgé de : 25 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : dans la morgue J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Un homme égoïste au coeur sombre
avatar
 

Sujet commun

Week-end au cirque


Le cirque Avery avait déposer le chapiteau dans une clairière, adapter à l’environnement du spectacle. Tout allait être magique, les animaux, les sorciers, les tours de magie, la musique, l’environnement en lui-même mais le problème pour Niall était la foule. Il n’aimait pas devoir se faufiler entre les personnes, il n’aimait pas être oppressé contre les gens mais pour aujourd’hui, il allait devoir faire un effort car la famille Meadowes devait se retrouver dans ce lieu afin de partager un moment entre eux. Bien qu’il avait promis de faire un effort pour rejoindre sa famille, il en n’était pas moins nerveux à l’idée de revoir Rose probablement, sa soeur qu’il aimait dans le fond et qui lui manquait mais auquel il ne montrait plus rien. Par fierté. Mais le sorcier n’avait pas que ce problème en tête, il avait entendu dire que son nom avait été choisi pour être le fiancé d’une fille de la famille Selwyn, une plaisanterie à laquelle Niall ne trouvait pas à son goût. Le mariage pour lui était quelque chose d’insensé et quand on y pense, la plupart des mariages finissent par le divorce et c’était très peu pour lui de devoir payer une pension pour quelqu’un qu’il n’aimait pas. Mais il savait qu’en cas de cette union, il sauverait les gallions de la famille Meadowes qui était à présent dans la pauvreté. Marchant dans cette herbe bien tailler, bien tondue et bien verte, il regarda au loin en direction du chapiteau. Celui-ci était énorme et grand mais le serait-il réellement pour le nombre de spectateurs présent aujourd’hui? Des cris, des enfants qui jouent ensembles sous la surveillance des parents. Niall avait l’impression d’être à un match de quidditch tellement le bruit était intense et donnait l’impression que ses oreilles bouillaient à chaud. Les gens semblaient heureux, il en avait perdu l’habitude de voir ces guignols heureux en restant enfermer dans son antre de la mort où il faisait froid chaque jours. Le sorcier adressa un regard à sa montre. Ils allaient bientôt arriver mais ils allaient tous devoir se chercher pour se retrouver. Marchant, cherchant à voir si il connaissait du monde dans les environs, il bouscula une femme, enfin, femme, jeune femme plutôt. « C’est trop dur de regarder là où vous mettez les pieds » Evidemment, il n’aurait pas le culot d’avouer que lui-même n’avait pas vraiment fait attention à cette sorcière et il ne s’abaisserait en aucun cas à cette dernière. Ce qu’il ne savait pas, c’est qu’il s’agissait de @Grace Selwyn inconnu au bataillon pour sa part mais une Selwyn quand même. « C’est pourtant pas compliquer d’ouvrir les yeux et d’avancer  » Il est vrai que lui-même avait les yeux ouverts, lui-même essayait d’éviter les passants qui bousculaient, qui dévisageaient. Encore heureux qu’il était seulement nerveux et qu’il n’allait pas faire un meurtre sur place. La raison principale de sa venue ici, était Rose, bien que nerveux, il pourrait la voir, de loin ou de près.
  
AVENGEDINCHAINS


It was like I was never there, It was like it was more than thin air (I was never there, the weekend)

Parchemin envoyé 03.05.18 13:18

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Flavio , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/08/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 250 hiboux. J’incarne : Bob Morley , et l’avatar que je porte a été créé par : AUTHENTICITY (avatar) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Black, Kingsbury, Meadowes Je parle en : #C0C0C0



Je suis âgé de : 30 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien.
avatar
 

Sujet commun

Week-end au cirque


Ce n’était qu’un week-end, qu’un week-end que les prix avaient baissés, que tout le monde pouvaient profiter d’aller voir cet évènement à l’abris des moldus. Ce n’était que durant cette courte durée qu’il pouvait aller voir les animaux, lui qui aimait voir ces bestioles splendides. Tout le monde étaient enthousiaste à l’idée de rejoindre les uns et les autres pour regarder ce spectacle mais Lincoln n’aimait pas réellement les cirques, du moins, pour les animaux car il pensait bien souvent à la maltraitance de ceux-là. Le pire, ce n’était pas les cirques sorciers où la magie prenait par, faisait rêver les plus grands comme les plus petits. Non le pire c’était les cirques moldus. Lincoln avait eu le chance de s’y rendre une fois lors d’une aventure à Londres et il avait pu constater la maltraitance énorme vis à vis des animaux. Lincoln avait besoin de s’y rendre, il avait besoin de se changer les idées, il avait besoin de voir du monde, lui le loup solitaire qui vivait dans les bois. Il avait besoin de voir ses cousins, de profiter du moment, de l’instant présent. Ce qu’il vivait actuellement était une situation incroyable. Un retour des morts parmi les vivants et voilà qu’il revoyait un fantôme de son passé revenir dans le présent. Personne n’était au courant de cette rencontre au large de Manchester dans le cimetière. Il n’avait parler de ça à personne, du moins, pour le moment car il savait qu’il avertirait rapidement et prochainement Drewall de cette histoire mais pour l’instant, il était là, à l’extérieur entrain de regarder les animaux dans les cages. Il pensait à une délivrance, à une liberté qu’ils ne connaissaient pas. Regardant sa montre, il tourna la tête à droite puis à gauche, attendant le reste ou la plupart des membres de la famille Lupin. Etait-ce dangereux pour eux de se montrer ainsi? Probablement même sûrement mais ils n’allaient pas s’empêcher de vivre pour quelques mangemorts. Il attendait, attendait, allant profiter de ce moment pour aller prendre des ressources, du pop-corn et une bouteille d’eau. Apercevant @Drewall E. Lupin et @Pietro Lupin, il s’avança vers eux.  « Salut les gars » Lincoln fit le check des familles à ses deux cousins. Regardant autour d’eux, il remarqua que la population ne faisait que de s’agrandir.  « Les autres nous rejoignent? » Plus on était nombreux, plus on pouvait rire et la famille était quelque chose d’important pour Lincoln.  « Alors quel est le plan d’aujourd’hui? » Il prit une gorgée de sa bouteille d’eau et proposa du pop-corn aux gars. Il avait des rires, des pleures de microbes, des femmes, des hommes, des enfants. Tous, heureux. Lui était anxieux.  « Vous avez vos identités? » chuchota t-il afin que personne d’autres qu’eux puissent entendre. Parfois, les oreilles trainaient et ce n’était pas forcément de bonnes oreilles. Il ne voulait pas que l’un d’eux se fassent prendre, aucun membres d’ailleurs.
  
AVENGEDINCHAINS



Who we are and who we need to be to survive are very different things.
- the 100

Parchemin envoyé 06.05.18 22:01

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : Louette , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/02/2018 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 14 , et l’avatar que je porte a été créé par : / Je parle en : #??????

Je suis âgé de : / , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable.
avatar
 
ESYLLT O'HARE # cc9966
Le cirque, tu n’y mettais généralement les pieds que pour rendre visite à ta cousine, et encore généralement c’était à l’extérieur que vous vous rencontriez. Le sang français en Angleterre avait de la valeur à tes yeux, tu l’étais à moitié après tout. Tu fausses compagnie à ta mère, à ton père et à tes frères et sœurs pour chercher à l’écart de la foule une jeune fille qui ne l’aime pas du tout, la foule. Toi, elle t’aime bien, tu es de sa famille. Mais tu n’es pas comme cette bande d’intermittents du spectacle, tu es au-dessus. Tu te faufiles, en dehors des sentiers battus, c’était tout le monde sorcier qui était au rendez-vous. Tu l’aperçois alors, dans son coin.  Tu agites la main, - Augustine ! Tu hèles ta cousine, comme si tu étais dans un hall de gare. Tu arrives vers elle, le pas pressé, mais tu te retiens de la serrer dans tes bras, tu n’es pas très tactile, mais avec les membres de ta famille, tu l’es. Tina n’aime pas les câlins, elle n’aime pas les contacts. Un drôle d’oiseau, un peu comme toi, mais en pire.

Tu lui souris, - Tu vois j’ai fait l’effort de venir, mais promet moi qu’on va pas regarder un numéro de dressage d’hippogriffe. Tu n’étais pas une fan des animaux, magique ou pas, depuis ta mésaventure avec un loup garou, tu ne les aimais pas plus que ça. Tu regardes ta cousine avec un sourire, essayant de déchiffrer derrière les boucles brunes, et le sourire ce qui peut s’y cacher. Tu savais qu’elle ne vivait pas des heures glorieuses, et tu voulais être là pour elle, à ta façon en essayant de lui changer les idées. Tu commences alors, - Tu as survécu à Grand Père et Grand-mère ? Entre nous, c’est Grand-mère la pire, la dernière fois que j’ai mis les pieds en France elle tenait à me faire rencontrer la moitié des jeunes et brillants diplômés de Beauxbâton ‘‘de famille hautement respectable’’. Tu imites la voix guindé et typiquement aristocratique de votre grand-mère. Tu lances finalement – Alors c’est quoi le plan ? Se gaver de pop-corn ? Si c’est ça, j’approuve ! Tu ris d’un rire cristallin.  Elle avait de toute évidence besoin de prendre un peu de poids ta cousine, elle était si maigre qu’elle en serait bientôt transparente. Dévorer un panier de Pop-Corn ça pourrait lui faire que du bien.
Parchemin envoyé 06.05.18 22:34

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 27/07/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 791 hiboux. J’incarne : Daisy FUCKING Ridley , et l’avatar que je porte a été créé par : @moi-même, Gallifreys, ne pas prendre s'il vous plait. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra, Avia, Arthur, Gideon & Skander Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 22 années qu'elle foule cette terre, si elle a vu le jour dans un contrée qui n'est pas si lointain, voilà vingt deux années qu'elle tente de s'épanouir en Angleterre. , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : diseuse de bonnes aventures dans le Cirque de la famille, j'ère de villes en villes avec la troupe, accordant un instant pour lire l'avenir dans la paume de le main, mais surtout par le biais du reflet mirobolant de quelques galions. J’ai juré allégeance : à personne, je suis complètement perdu(e) et je ne sais pas sur quel pied danser, ni à quels saints me vouer. Côté cœur, : célibataire depuis longtemps, je crains tout ce qui se rapport à l'amour et aux hommes. Les contacts humains me connectent à l'avenir parfois brutal des gens, et ne m'attirent pas. Du moins, c'est ce dont je tente de me convaincre.
avatar
 

 
WEEK-END AU CIRQUE 

AUGUSTINE AVERY

De retour de France depuis un peu moins d’une quinzaine de jour, et elle n’avait pas remis les pieds au Cirque. S’éloigner de ce qui était la cause de son tourment, c’était les recommandations des médicomage, alors, elle s’était tenue à l’écart tout ce temps. Mais un weekend au Cirque, tout le monde devait être sur le pied de guerre, elle voulait participer, son oncle était d’accord, mais son père avait refusé, alors, elle n’était là qu’en tant que spectatrice.  Loin de la voyante écarlate, elle porte une petite robe noire, et un gilet moutarde presque trop grand pour elle, dont les manches sont bien trop longues, mais fortes utiles pour cacher ses mains au cas où un contact imprévu se déclencherait. Elle maitrisait ses pouvoirs en France, mais après avoir été secouée par un Phénix taré, rien n’était moins sûr.  Elle préférait être distance avec la foule, l’été approchant, appréciait avoir un eu d’air pour elle, se sentant rapidement étouffer dans une foule dense. Et pour une fois, la foule était dense, et les gens semblaient se hâter pour voir le Cirque. Le Cirque n’aurait pas sa voyante, mais il y avait tant d’autres attraction.

Elle pourrait rejoindre les siens, mais elle n’en a pas très envie, elle se sent honteuse d’avoir abusé du bracelet sans en avoir parlé à sa famille, et puis, ils avaient bien d’autres choses à faire, s’occuper d’elle n’était pas la priorité, ni en ce jour, ni en un autre jour.  Mais il y avait d’autres membres de sa famille qu’elle ne pourrait fuir en prétextant qu’ils allaient être occupés aujourd’hui. A peine se pose-t-elle pour observer la foule de loin, comme à son habitude, qu’une tête rousse lui fait un signe de la main, scandant, «  Augustine !  »  SA cousine, côté France. Esyllt, un nom à coucher dehors, elle l’a toujours appelé Esy, à moitié Anglaise, comme elle – enfin de Cornouailles, mais pour Tina c’était la même chose ! «  Tu vois j’ai fait l’effort de venir, mais promet moi qu’on va pas regarder un numéro de dressage d’hippogriffe.  » Fait l’effort de venir ? Comme si Tina le lui avait demandé, Esy avait du culot, mais elle était ainsi. Tina laisse un sourire forcé se dessiner sur ses lèvres, elle veut faire bonne figure. Machinalement, elle triture ses mains, stressée par tant de monde. «  Tu as survécu à Grand Père et Grand-mère ? Entre nous, c’est Grand-mère la pire, la dernière fois que j’ai mis les pieds en France elle tenait à me faire rencontrer la moitié des jeunes et brillants diplômés de Beauxbâton ‘‘de famille hautement respectable’’.  »   Elle rit, Tina, pour la première fois depuis des siècles, elle rit. «  Alors c’est quoi le plan ? Se gaver de pop-corn ? Si c’est ça, j’approuve !  » Les pop-corn, mauvaise idée.

« Une imitation plus  vraie que nature ! Tu en es presque terrifiante ! » Elle s’essaye à l’humour pour camoufler ses peurs.  Mais l’imitation de leur grand-mère était juste, elle n’était pas méchante juste envahissante. Tina croise ses bras sur sa poitrine, « Elle a essayé, plus d’une fois, mais j’ai pas besoin de… rencontrer quelqu’un. » Elle est mal à l’aise dès qu’il s’agit de cela, comme une gigantesque honte, l’envie de se cacher, et l’envie de disparaitre. Tina avait simplement besoin d’aller mieux. « Du popcorn, ou de la barbe à papa. » Elle sourit, « C’est moins bourratif. » Manger était un enfer pour elle, elle n’aimait pas les popcorns, elle n’avait jamais été bien pour ces choses-là, mais la barbe à papa, ça c’était une toute autre histoire.


Augustine parle en cc3366


Spoiler:
 

Parchemin envoyé 06.05.18 23:12

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : Brie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 15/12/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 59 hiboux. J’incarne : Daniel Sharman , et l’avatar que je porte a été créé par : mok. ; anesidora . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Aucun Je parle en : goldenrod



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Propriétaire de la boutique d'arrangement funèbres After Life et donc, Croque-Mort. J’ai juré allégeance : à personne, cette guerre ne me touche pas, ne m'intéresse pas. Côté cœur, : Ton coeur a toujours appartenu à une seule et même personne, bien qu'elle se fiche de toi.
avatar
 

un week-end au cirque
16.05.92 – rp comun


Tu ne sais toujours pas ce que tu fais ici. Les événements ce n’était pas ton truc, surtout pas quand ils n’étaient pas obligatoires. Quand on allait on cirque, ce n’était pas parce qu’on voulait se faire voir en famille, pour la cause des sang-purs ou quoi que ce soit. Ce n’était pas non plus un endroit où tu pourrais boire à pas d’heures et te ramener une inconnue dans ton lit. Enfin, cette partie-là était à voir, même si ce n’était pas une fête à proprement parler, il y aurait forcément de l’alcool à vendre et des groupes d’amies qui ne demandaient rien que ton beau sourire. Tu portais une chemise noire ainsi qu’un jeans de la même couleur, cela te donnait un style un peu plus chic qu’à l’accoutumée. Disons que tu ne pouvais pas suivre la carte de la mode lorsque tu ouvrais le corps d’un mort. Tu as passé de longues minutes sous la douche pour enlever toute l’odeur des produits chimiques que tu pouvais utiliser, ce n’était pas un élément qui attirait la gente féminine. Si tes sœurs étaient ici avec toi, elles ne cesseraient de te taquiner sur la vraie raison qui te poussait à te rendre au cirque. Ça faisait un moment que tu ne l’avais pas vu. Que tu n’avais pas posé tes yeux sur elle, ou bien que tu lui as lâché une phrase vulgaire dans le simple but d’attirer son attention. Ça devait bien faire un mois de cela. Tu n’avais aucune idée de si elle allait y aller, elle aussi. Tu faisais quand même des additions sommaires, soit que sa sœur Maggs était désormais une Avery, donc la famille pouvait bien se mêler au cirque. Et c’était un événement qui était annoncé depuis un certain temps, ça promettait d’être une soirée haute en couleur. Même les sorciers de sang pur pourraient venir y faire un tour, car c’est LA place où il fallait être ce soir. Le soleil rayonne encore sur la plaine quand tu transplanes, un frisson parcourant ton corps quand tu observes déjà la foule qui s’y trouve. C’est dur de continuer de paraître pour une personne que tu n’es pas. Te retrouver parmi tant de gens te donnait la nausée, et pourtant cela ne t’avait pas empêché d’être dans les cliques populaires à Poudlard. Tu étais un excellent joueur et manipulateur, peu de gens savaient réellement ce qui te passaient par la tête, Jazz y comprit. Tu observes au loin Niall qui se rapproche d’une chevelure rousse flamboyante. Tu t’étires la tête pour t’apercevoir que ce n’est qu’une autre Selwyn, pas celle que tu cherches réellement. Tes yeux continuent de parcourir la foule, quand tu trouves enfin celle qui te fait automatiquement sourire. Tu es derrière elle, comme pour lui faire peur, tu ne t’annonces pas avant de laisser entendre ta voix : « Tu es venue pour parader seulement? Ou parce que tu es désormais liée à cette famille? » Tu peux déjà te délecter quand elle se tourne vers toi, tu aimes tellement avoir le dessus.





So baby, tell me where your love lies, Waste the day and spend the night. Underneath the sunrise, Show me where your love lies. – Khalid & Normani



Left me high, all I have is time. Maybe if I use my imagination. A little bit of your love get me by.

Parchemin envoyé 06.05.18 23:44

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : Enaira , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2018 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 19 hiboux. J’incarne : Caitlin Stasey , et l’avatar que je porte a été créé par : Aidadubourg Je parle en : #FFFF66



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. J’ai juré allégeance : à personne, je suis complètement perdu(e) et je ne sais pas sur quel pied danser, ni à quels saints me vouer. Côté cœur, : je suis mariée, bien que je n'en ai aucun souvenir. Le doux prénom de Desmond ne m'évoque plus rien si ce n'est un questionnement intense.
avatar
 
En ligne
« Maman ! Regarde ! » Son petit doigt tendu vers un jongleur dans une position inexplicable, Isolde tirait sur le bras de la jeune femme qui ne s’était pas encore faite réellement à la situation. Et pourtant, elle sourit. Adelina se saisit de l’enfant, la portant dans ses bras pour qu’elle puisse mieux admirer la scène d’une hauteur convenable, riant aux éclats devant l’aspect improbable de la situation. Comment pouvait-elle ne pas sourire devant ce visage d’ange aux expressions si marquées ? Son cœur ne pouvait demeurer de glace devant la bouille de cette petite fille, sa petite fille. Qu’il était étrange de se savoir parent sans avoir le moindre souvenir de la naissance de cette princesse. Vêtue d’une robe bleu ciel, la petite fille avait les yeux de son père. Absent en cet instant, il était parti acheter quelques friandises pour la capricieuse Isolde qui menait déjà la barque de la famille Meadowes en dictant ses lois… Et Lynn ne pouvait être celle qui se mettrait en travers de sa voie, à la fois étrangère et pourtant désireuse de voir la petite fille épanouie.

La native de la famille Peverell portait, elle, une robe joliment travaillée d’un vert profond qui venait mettre élégamment en valeur sa silhouette svelte et son teint halé. Ses cheveux demeuraient lâches sur ses frêles épaules. L’instabilité de son psychisme se répercutait sur son physique et il était évident que la jeune femme avait perdu du poids. Rien de bien alarmant, mais les nouvelles successives d’une vie dont elle n’avait pas le souvenir et la résurrection inespérée de ses deux frères avait été des plus renversante. Pourtant, elle se remettait doucement de tout ceci, essayant de vivre au jour le jour, attendant le procès de sa cousine en espérant pouvoir en obtenir des réponses. Le jongleur cessa son numéro et, gardant Isolde dans ses bras, elle fendit la foule pour partir à la recherche de son époux.

Il ne fut pas difficile à trouver, occupé à discuter avec l’homme qui tenait le stand de confiseries, échangeant quelques mornilles contre un petit sachet certainement rempli de vilaines choses. S’avançant vers lui, elle finit par laisser Isolde se jeter dans ses bras, arrachant presque le butin des mains de son père. Riant doucement, Adelina ne cessait plus d’être surprise de l’entrain qui pouvait animer cette enfant. Elle lui ressemblait tant. « Doucement, Isolde, tu vas finir par lui faire mal… » S’en souciait-elle vraiment ? Relevant ses yeux noisette vers @Desmond Meadowes, elle eut un léger sourire, encore bien timide. Il lui était dur de jouer à l’épouse parfaite quand elle ne connaissait pas l’homme qui se disait être son mari. Mais elle avait fini par accepter la situation et être avec Isolde signifiait être avec lui également. « Vois-tu un membre de ta famille ? J’aimerais t’aider à pouvoir les trouver mais… Même leur nom m’est inconnu. »
Parchemin envoyé 07.05.18 21:49

- i don't know where i am -
Je suis : Sakura , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 22/03/2018 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 6 , et l’avatar que je porte a été créé par : / Je parle en : #??????

Je suis âgé de : / , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. J’ai juré allégeance : à personne, cette guerre ne me touche pas, ne m'intéresse pas.
avatar
 
Mais qu'est-ce que c'est que ce cirque ? Ah, c'était exactement ce que tu pensais à cet instant même. Un cirque, un foutu cirque. Tu n’aimais pas les animaux, très peu les gens, et certainement pas la boue. Parce que oui, c'était boueux, comme tout terrains vagues où les saltimbanques pose leurs valises. Tu étais une femme d'affaire, et bien loin de tes prérogatives. Tu faisais partie de cette famille, par alliance, une alliance que tu ne cesseras de juger ô combien dégradante pour ta famille, mais tu sais bien que l'attitude de ta sœur ne lui a pas permis de courtiser autre chose qu'un bâtard fauché. Si elle t'avait écouté, elle aurait fini par comprendre que le regard des autres n'importait pas sur tout, mais il impactait sur l'avenir des sorciers de la bonne société. Vous étiez de la bonne société, tu étais américaine ce qui par conséquent te plaçait toujours au dessus de ces anglais, et autre écossais, ou bien gallois. Tu étais d'un pays gagnant, neuf et fort, pas d'une vieille puissance économique désuète. Tu ne vivais que par le « American Dream », cette façon de vouloir être quelqu'un qui réussi, et de réussir sa vie. L'entreprise familiale se portait à merveille, et tu ne comprenais toujours pas ce que ta famille faisait encore sur le sol britannique, tu n'étais peut être qu'une fille mais tu voyais mal quelqu'un d'autre que toi pour un jour prendre la relève de votre père. Vous étiez une dynastie sorcière dans l'empire du chaudron et pour rien au monde tu ne voudrais laisser ta place. Alors tu te comporte bien pour ne pas avoir à épouser le premier prolétaire venu, comme ta sœur Maggs. Tu ne doutais pas que c'était un gentil gars, tu espérais pour, mais le peuple ce n'était pas ta tasse de thé. Tu pestes pourtant déjà contre sa famille quand tes chaussures ne semblent guère adapté au terrain. Il ne manquait plus qu'il y est de la pluie et ça serait le pompon. Il faut savoir que les choses n'arrivent jamais seule, si bien que tu sursautes quand une voix lance juste derrière toi : « Tu es venue pour parader seulement? Ou parce que tu es désormais liée à cette famille? » Tu te retournes à la va vite, tu étais prête à le gifler pour son manque de... ce surplus de confiance en lui!Ca te mettait hors de toi, ça peut sans doute se lire dans tes yeux, et sur ton visage. Quel idiot ! « On ne parade pas Rackharrow, on leur montre simplement ce qu'ils pourraient devenir s'ils avaient un peu d'ambition. » Tu es puante, mais tu sais que tu es ainsi, supérieure et suffisante, ce n'est que la face apparente, dans le fond tu es un peu plus que cela. « Et toi, tu te réunis avec tes semblables pour émerveiller bêtement devant des tours de passe-passe profondément stupide ? » On ne peut pas dire que « délicate » soit un mot que l'on puisse utiliser pour te qualifier.


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE


Parchemin envoyé 08.05.18 13:30

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : Hime , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 29/12/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 12 hiboux. J’incarne : Dasha Sidorchuk , et l’avatar que je porte a été créé par : praimfaya. (avatar) Tumblr (gifs) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Galen Peverell Je parle en : tomate



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Designer produits et merchandising pour le Fantastic Cauldron J’ai juré allégeance : à personne, je suis complètement perdu(e) et je ne sais pas sur quel pied danser, ni à quels saints me vouer. Côté cœur, : Célibataire, prête à être vendue à un autre sang-pur
avatar
 
Le mariage, elle avait ça un peu plus en horreur maintenant. Ce n’était pas trop ce qu’elle avait imaginé la petite rouquine. En fait, Grace n’imaginait pas grand-chose, on lui avait dit aux États-Unis qu’elle pourrait sans doute choisir son époux, mais elle avait oublié qu’elle vivait désormais en Angleterre. Et l’homme sur lequel elle avait flashé n’était autre que le mari de sa sœur. Grace voulait tout simplement rompre ses liens avec Margaret puisqu’elle était certaine de son aînée avait constaté l’attirance de la benjamine sur son fiancé. Ce n’était un secret pour personne. Si bien que son père lui avait récemment annoncé la nouvelle. Elle était en bonne voie d’être fiancé à un jeune homme de quelques années de plus qu’elle. Un pauvre. Un Meadowes. Quelle honte pour la rouquine qui en rougissait de honte par moment ! Mais elle en oubliait que les Avery n’étaient finalement pas mieux dans le fond, elle restait accrochée à ses rêves de gamine et pas à autre chose. Cependant, Grace garde les mains dans ses poches. Sa longue veste bleue descend le long de ses jambes alors qu’elle se promène dans le cirque. Elle n’espérait pas y croiser les jeunes mariés, bien au contraire, elle aurait préféré tomber sur quelques amies à elle. Mais en Angleterre, ces amies étaient peu nombreuses… Elle est partagée entre les divers magiciens et les équilibristes qui paradent ici et là. C’était une mauvaise idée de venir ici en fait. Elle regarde après un hippogriffe, quand elle sent qu’on la bouscule, une cascade de cheveux roux suit sa tête quand elle lance un regard mauvais au jeune homme qui lui lance agressif « C’est trop dur de regarder là où vous mettez les pieds. C’est pourtant pas compliqué d’ouvrir les yeux et d’avancer » Grace se permet de rester muette, le jugeant de pied en cap. Il n’avait pas grand-chose pour lui dans son caractère, mais il restait qu’il avait un physique avantageux. « Par contre, ça semble être votre sport d’être aussi vulgaire qu’un Non-Maj ! Vous regardiez l’heure sur votre montre, appliquez vos adages avant d’agresser les gens, Monsieur ! » C’était un peu une vierge effarouchée Grace, mais c’était lui qui était en tort, pas elle, pas du tout même. Du moins, elle refusait de l’admettre.


Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne.


Parchemin envoyé 08.05.18 18:35

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1497 hiboux. J’incarne : Sarah -badass- Gadon , et l’avatar que je porte a été créé par : © kane. (avatar) EXCEPTION (signa) Tumblr (gifs) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Pietro & Desmond & Leik & Zekeriak Je parle en : #996666



Je suis âgé de : trente ans depuis peu, elle commence doucement à avoir des rides avec toute cette guerre. (20.01.62) , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Mère au foyer, j'ai choisi d'élever mes enfants avant de reprendre une activité. Ex-Medico-psychomage, je ne cache en rien mes compétences en médicomagie et en psychomagie pour les mettre au service de l'Ordre du Phénix dont je suis une membre active. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Jeune mariée et éperdument éprise de son mari, je me suis unie à Skander Lupin, l'homme de ma vie après mes trois fils, le 8 juin 1991 lors d'une petite cérémonie en Cornouailles. Champ Libre :
Il le sait, il le sent. Il murmure à mi-voix, juste pour elle, mais aussi pour lui, « Je n’irais nulle part. » Et toi non plus, où que tu ailles, je te trouverais, je te protégerais, je n'échouerais plus, plus jamais. Je te le promets. Il se sentait obligé de le lui rappeler, cette promesse...

« Jamais sans toi. » Répond-elle. Non, elle n’irait jamais nulle part sans lui, plus jamais sans lui. Alors, elle délaisse son front pour un baiser léger sur ses lèvres, chaste, pieux, mais bien plus vrai, les émotions à vif et les sentiments à nu. Elle ne voudrait jamais le perdre. (skandette)


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Odile O'Ceann aka Odette Lupin

« Tout le monde est là ? » Demande la blonde à l’abord du cirque. C’était risqué, mais personne n’avait trop changé. Au contraire, elle avait gardé ses cheveux blonds, mais était passé d’un bouclé soigné à un lisse tout aussi élégant, mais qui montrait parfaitement qu’elle était une mère assez occupée en plus d’une médicomage débordée. Mais emmener quelques Phénix au Cirque n’était pas une tare, c’était une sorte de récompense. Elle jette un œil à @Freyja McGonagall et son ventre déjà bien arrondi pour une sortir pareille, mais elle avait eu envie de venir, et Odette n’avait pas pu dire non, déjà qu’elle prenait ses propres enfants, elle ne pouvait pas dire non aux autres, c’était d’autant plus de sécurité pour les quatre petits Lupin d’avoir une armé de Phénix autour d’eux. Elle sourit finalement, donnant un peu d’argent à tout le monde, cependant, elle avait assuré qu’elle payait l’entrée, mais pas autre chose. C’était encore bon. Sirius un an et quelques mois remuait contre le sein de sa mère pour s’émerveiller de plusieurs choses. Elle s’approche des caisses. « Il me faudrait… Six places pour les enfants, et sept places adultes s’il vous plait. » Le sorcier aux caisses lui rend la monnaie en trop, commençant. « Bonne journée Mrs ? » « O’Ceann, merci. » Elle se retourne enfin, ayant laissé Zekeriah et Adhara dans un coin, tendant un ticket à chacun. Elle tend deux tickets à @Judicaël Kingsbury et @Ciena MacArthur, tapotant sur la tête d’Antigone un instant, ajoutant vers la petite fille. « Tu seras sage avec Tonton Caël n’est-ce pas ? » Grand sourire de la petite blonde à la robe fleurie et au bob bleu ciel, un oui maman qui sort de sa bouche. Elle s’approche près de @Violet Flamel, une main sur son épaule, tendant le ticket. « Je te propose de t’amuser, tu verras ça sera génial. » Elle tente de la faire sourire un peu la demoiselle dans une passe qui se lit dans ses yeux finalement. Puis elle s’accroupit sur Mary, sa douce et tendre Nièce, lui tendant un ticket également. « Et toi tu surveilles Roxanne et Violet d’accord ? » Elle a un oui affirmatif. Donner des responsabilités aux enfants, c’était une technique d’éducation comme une autre, et puis Mary avait bientôt sept ans non ? Elle était assez grande pour comprendre. Odette se relève, lançant un regard à @Roxanne Flourish. La rouquine savait combien les membres des Moody étaient attachés entre eux et c’était une mission que de la ramener en un seul morceau. Orion s’en va prendre la main de sa sœur, alors qu’Odette lance un sourire navré à Ciena et Caël. C’était une affaire de jumeaux ce genre de chose. Alors, Odette prend la petite main de Finlay qui venait d’avoir deux ans. « On va voir les animaux mon cœur ? » Qu’elle demande toute proche de Freyja qu’elle voulait garder à l’œil avant de lancer à un tout le monde. « On se retrouve pour le spectacle sous le chapiteau ? À tout à l’heure ! » Puis elle s’enfonce dans la foule, se permettant de mettre Finlay sur ses épaules, Sirius, bien cramponné dans l’écharpe qu’elle avait noué autour d’elle.


#teamadultesenfants
Spoiler:
 



God, forgive me if I have sinned
but all these actions, I did for them.
They are my family, my heart and my blood



Parchemin envoyé 08.05.18 19:07

- i don't know where i am -
Je suis : Flavio le bo goss , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/03/2018 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 188 hiboux. J’incarne : Jack Falahee , et l’avatar que je porte a été créé par : killer from a gang ( avatar) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Amadeus , Lincoln, Cael Je parle en : #mmmm



Je suis âgé de : 25 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : dans la morgue J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Un homme égoïste au coeur sombre
avatar
 

Sujet commun

Week-end au cirque


Bousculer une jeune femme ce n’était pas la première fois qu’il le faisait. Il avait cette attitude violente et sans respect vis à vis d’elles. Les femmes n’étaient que des muses pour lui et il savait d’avance qu’il n’arriverait jamais à trouver la bonne, parce qu’elles étaient toutes fausses et sans envies. « Par contre, ça semble être votre sport d’être aussi vulgaire qu’un Non-Maj ! Vous regardiez l’heure sur votre montre, appliquez vos adages avant d’agresser les gens, Monsieur ! »  Le sorcier regarda la sorcière devant lui. Cette rousse aurait mieux fait de fermer sa gueule plutôt que de l’ouvrir quand Niall avait prit l’occasion de parler. Il venait de recevoir le mot « Non-Maj » en plein figure, chose qui n’était pas appréciable pour un sorcier comme Niall qui voulait voir le sang pur régner sur le monde des sorciers. « Tout doux gamine, vous devriez savoir qu’il n’ait jamais bon de trop l’ouvrir   » Il n’aimait déjà pas le fait de venir ici, de se joindre aux autres alors qu’une foule grandissante avec le temps prenait part au sein de l’enceinte mais le fait que cette gamine face à lui, joue la grande, le rendait dingue peu à peu. Il regarda la sorcière de haut en bas, jugeant avec ses yeux. Tout se jouait dans le regard. Ses yeux bleus pouvaient distraire certaines personnes, les laissants parfois rêver au meilleur sans savoir que le pire les attendaient avec Niall. Il constata que la jeune femme face à lui était rousse, bien habiller, un peu même avec classe comme si la grandeur ne faisait partie que son extérieur mais à l’intérieur aucune classe. Une coquille vide à l’intérieur de sa petite personne. Regardant au loin derrière la sorcière, il remarqua son meilleur ami Abernathy avec une autre sorcière rousse. Soudain, un éclair apparut au sein du cerveau de Niall. « Ce serait dommage d’abîmer une telle tenue dans un endroit comme celui-ci » L’argent devait couler à flot dans cette famille, chose qui n’était pas le cas de la sienne et celle des Avery avec qui sa petite soeur avait finit par rejoindre. La sorcière n’était pas désagréable à la vue mais une sorcière restait une sorcière et celle-ci semblait être assez pet sec en son genre avec cette apparence de riche. Niall en était jaloux, il aurait aimer être riche, montrer qu’il avait de l’argent. « Mais ici, ce n’est pas un bal de promo princesse, vous devriez retourner jouer dans la coeur des petits, votre place semble vous attendre   » Une menace? En effet, il s’agissait d’une menace. Le sorcier sentit une bousculade dans son dos. Respire, respire, respire, prend ton temps Niall. La foule n’était pas pour lui, il se sentait comme enfermer, comme coincer entre ces personnes. « Et sinon quoi? J’agresse les gens si je veux c’est clair? Vous êtes qui pour dire aux gens ce qu’ils doivent faire ?   » Le regard menaçant, telle un cognard qui est prêt à rentrer dans son adversaire sur un terrain de quidditch.
  
AVENGEDINCHAINS


It was like I was never there, It was like it was more than thin air (I was never there, the weekend)

Parchemin envoyé 10.05.18 16:33

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Flavio , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 120 hiboux. J’incarne : Ryan Gosling , et l’avatar que je porte a été créé par : Morrigan ( Avatar ) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Black, Meadowes, Lupin Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien.
avatar
 

Sujet commun

Week-end au cirque


Qui l’aurait cru que Cael serait présent dans un cirque afin de garder un enfant qui n’est pas le sien mais celui d’Odette. Lui-même ne l’aurait jamais cru, bien qu’il aimait jouer le rôle de tonton auprès d’eux. C’était un peu comme un avant goût de ce qui pourrait l’attendre si un jour, il trouvait une femme avec qui il pourrait construire sa vie. Le sorcier souhaitait se poser à présent mais rien n’était facile de nos jours entre les tromperies et les femmes qui ne savent pas ce qu’elles veulent. « Tout le monde est là ? » Ils étaient une bande d’adultes, prêt à accepter la mission d’aujourd’hui. Pour le coup, Cael était le seul homme présent pour avoir la garde d’un enfant Lupin mais bien entourer par la gente féminine. Il avait croisé quelques Lupin dans le coin, comme quoi, ils n’étaient jamais très loin. « Si on commence à perdre déjà du monde, on est mal barré pour la suite » Naturellement, le sorcier devait faire attention à ne pas perdre l’enfant qu’il gardera. Mais s’occuper d’un enfant était comme s’occuper d’un chat non? Le sorcier avait cru qu’il garderait l’enfant seul, sans avoir penser à la sorcière Ciena, avec qui… Il y avait eu un rapprochement dernièrement sans avoir donner suite ni de nouvelle. Juste un petit bécot par là. Cela restait tout de même une approche. Même si de nos jours, plus rien ne voulait dire grand chose. Prenant le billet d’entrée du cirque, qui comprenait le plan d’Odette. Garder un enfant avec Ciena. Elles n’étaient pas amies pour rien. « Tu seras sage avec Tonton Caël n’est-ce pas ? » Il allait devoir garder la petite Antigone avec qui il s’entendait, bien que ce n’était qu’une enfant de deux ans et demi, il aimait faire le fou, le clown pour la faire rire. « Elle le sera, comme à son habitude » Il rassurait Odette. Ses enfants n’étaient pas des montres mais ils restaient des enfants en l’occurence. Prenant la gamine par la main, il regarda Odette quand le jumeau de la petite débarqua afin de donner la main à sa soeur. Cael avait toujours apprécier la relation qu’avait les deux jumeaux. Orion était l’enfant qu’il préférait de tous, il était d’un calme contrairement à la tempête Antigone. D’ailleurs, il savait qu’il ne devait pas la louper du regard d’une seconde. « On se retrouve pour le spectacle sous le chapiteau ? À tout à l’heure ! » Au moins, les enfants allaient apprécier cette journée, c’était d’ailleurs pour eux qu’il avait accepter de venir, autrement, il n’aurait eu aucune envie de s’y joindre. Marchant avec les deux garnements Lupin, il regarda @Ciena MacArthur . « Je refuse de perdre un des deux enfants d'Odette alors ouvrez les yeux » Le sorcier était distant depuis l’autre soir, il ne l’avait pas revu d’ailleurs mais ça lui était égale, enfin c’est ce qu’il pensait, préférant la présence des deux enfants.
  
AVENGEDINCHAINS



Qui sème l'éclair, récole le tonnerre.
- the place beyond the pines

Parchemin envoyé 10.05.18 18:15

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Marine , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/10/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 214 hiboux. J’incarne : Nina Dobrev , et l’avatar que je porte a été créé par : @gallifreys ♥ . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Crixus&Raven Je parle en : #ffe4e1



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Médicomage en empoisonnements par plantes et potions(en fuite) J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Odette avait réussi à convaincre à peu près la moitié du pays de la suivre dans son escapade au cirque. A vrai dire, Violet n'était jamais réellement enjouée pour ce genre d’événements. Plus depuis bien longtemps. C'est le genre de traquenard dans lequel elle n'aime pas tomber, mais elle pense qu'ils peuvent peut-être passer une bonne soirée. Perdu en plein milieu des bois, le cirque Avery semble féérique. Comme si d'un coup, touta la guerre avait stoppé dans le monde. Si seulement... Elle se reconnecte à la réalité lorsque la Lupin blonde tend un ticket à @Judicaël Kingsbury et @Ciena MacArthur, leur demandant gentiment de veiller sur ses deux jumeaux. Elle trouve ça impressionnant, que les Lupin aient réussi à en avoir autant. Elle-même ne veut pas d'enfants, elle pense que c'est trop compliqué. Elle ne peut pas leur promettre un monde idéal, alors elle préfère ne pas se laissant de chance d'être heureuse, un bébé dans les bras du tout. « Tu seras sage avec Tonton Caël n’est-ce pas ? » Violet sourit, lorsqu'elle l'entend. Ses enfants sont sages, vraiment ? Si seulement c'était vraiment le cas. Violet n'était pas une gamine turbulente, et heureusement, mais ses grands frères... Ce n'était pas la même chose, et leur maman a du se tirer des cheveux blancs. Lorsque @Odette Lupin lui tend un ticket, elle l'attrape gentiment et pose des yeux épuisés sur elle. « Je te propose de t’amuser, tu verras ça sera génial. » Elle acquiesce, et murmure doucement un « bien sûr. » Les mots qu'elle utilise sont sans grandes convictions. Sait-elle réellement s'amuser ? La dernière fois qu’elle a réellement rit, c'est lorsqu'elle avait trop bu. « Et toi tu surveilles Roxanne et Violet d’accord ? » Violet regarde doucement Mary qui répond affirmativement à sa tante, et la Flamel tourne ses yeux vers @Roxanne Flourish. Puis, elle se baisse vers la petite fille, et lui demande « Qu'est-ce que tu veux faire ? ». Elle se relève, et jette un regard au chapiteau. Les animaux, ça doit être sympa à regarder mais... « Roxanne, tu veux faire quelque chose de spécial ? Avant le spectacle. » Mon dieu Violet, qu'est-ce que tu es barbante.
Parchemin envoyé 12.05.18 1:42

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : El diablo miaou , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 29/01/2018 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 62 hiboux. J’incarne : Hattie Watson , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifrey <3 (av) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Teddy l'ours mal lèché Je parle en : #indianred



Je suis âgé de : 29 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre par défaut car on m'a dénoncé et ils sont ceux qui m'ont accueillit.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Week-end au cirque
Where did you go? Where did you go, my mistery you left me alone, you left me to drown in misery I can't feel no pain I can't feel nothing but memories
So Where are you now?

▼▲▼

   
Il était étrange de prétendre en s'est temps à une vie normale. Que tes pas refoulent une terre empruntée de magie étaient davantage une surprise et un stress, que tu aurais préféré éviter. Car ta mémoire était marquée par la douleur, la tristesse et la peur qu'on t'avait arrachées par le passé, rien de plus. Et pourtant tu te contentais d'accepter, en portant un masque, de prétendre que tout étais normal. Jamais tu n'aurais refusé à Odette, ni aux enfants un tour au cirque, eux avec leurs regards emplit d'innocence et de naïveté. C'était pour ça que tu aimais t'occuper d'eux, ils ignoraient la dureté du monde. Ils n'en avaient pas conscience et c'était probablement une de vos priorités, les préserver ainsi. Alors tu avais suivi le mouvement, @Odette Lupin principalement était l'investigatrice de cette sortie. Peut-être qu'elle espérait que cela serait profitable pour tous, un bouffé d'air pur dans une situation qui commençait simplement à durée bien trop longtemps et ronger les humeurs et les esprits de tous. Tu regardas simplement le papier que tu avais entre les doigts, l'entrée pour les lieux.  «  Et toi tu surveilles Roxanne et Violet d’accord ? » Et Mary vint glisser sa main sur ton bras, cherchant ton regard. « Qu'est-ce que tu veux faire ? Roxanne, tu veux faire quelque chose de spécial ? Avant le spectacle. » Lentement tu relèves la tête, un peu perdu car finalement ce n'était pas souvent qu'on te demandait à toi, ton avis. et tu fixas quelques secondes @Violet Flamel Mais alors que tu manquais de mot, tu sentis Mary tirer sur ton bras, en montrant le stand de barbe à papa qui était situé non loin de vous. Tu haussas des épaules comme pour dire à Violet que vous n'aviez pas réellement le choix. Mary tu l'as connu assez pour savoir que lorsqu'elle avait une idée en tête c'était impossible de lui dire simplement non. Ce n'était pas une réponse acceptable aux oreilles de la petite Moody. « Je pense qu'on va commencer par les gourmandises. Après on peux faire le tour et regarder les animaux de plus prêt ? » Une partie des animaux étaient attachés autour du chapiteau, ils profitaient probablement de leurs dernières minutes de détente avant le spectacle. Et si tu connaissais la plupart d'eux, tu n'avais fait que lire leurs noms dans des livres. Tu étais curieuse de les voir de plus près. « Ca te va ? » demandas-tu tout de même à Violet. Politesse ou pas, tu ne voulais pas la forcer à faire quelques choses dont elle n'avait pas envie.

   
CODAGE PAR AMATIS

   


astra; — But time can't be rewritten ;

Parchemin envoyé 14.05.18 0:02

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Neventer , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 259 hiboux. J’incarne : Colton Haynes , et l’avatar que je porte a été créé par : Neventer et GALLIFREYS (merci <3) code sign: ANESIDORA + img: GALLIFREYS . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Aleksei, l'antropophage, la Greyback Je parle en : #006666



Je suis âgé de : 32 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Réparateur d'objets magiques, botaniste, potionniste clandestin (mais chut!) J’ai juré allégeance : à personne mais loin d'apprécier cette guerre, je trouve le monde injuste et violent. Secrètement je pense que l'Ordre du Phénix détient la solution, et je partage leurs idées. Côté cœur, : C'est un bordel monstrueux. Champ Libre :




Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Sujet commun

Week-end au cirque


Il avait réussi à s'enfuir. Drewall avait mis les voiles le matin même, profitant de l'absence de Darya dans le bâtiment. Elle était juste sortie pour récupérer sa marchandise et le Lupin en avait profité pour passer par une autre issue qu'il avait tout juste découvert. Il était passé par un sous sol qui n'avait certainement pas servi depuis la fin de la guerre moldue.
Le loup avait bien changé. Sa mine en disait long sur sa santé. Il avait maigri et la poudre avait eu un autre effet secondaire sur lui, elle avait totalement décoloré ses cheveux. Il marchait dans le couloir humide, se laissant, par moments, dominer par sa lycanthropie, il grondait en sentant ses crocs s'allonger et revenir à leur état normal. Ses articulation et ses os craquaient très souvent, il en souffrait beaucoup, mais il ne disait rien. Drewall ne parlait plus. Il avait reçu un autre hibou de Lincoln qui lui disait de le rejoindre au cirque, à Ide Hill. Le Lupin avait renoncé à l'idée d'être présentable. Non pas vestimentairement parlant, il fera toujours des efforts à ce niveau même s'il ressemblera toujours à un mafieux, mais physiquement, il savait que le contrôle qu'il avait sur son corps ne tenait plus qu'à un fil. Il avait renoncé à la raison elle-même.
Lorsqu'il arriva, il constata qu'il n'était pas en avance, @Lincoln Lupin avait déjà fait le plein de victuailles, impatient qu'il était ! Drewall le salua à leur manière, tout comme @Pietro Lupin « Salut mec. » Dit-il en serrant les dents. « Les autres nous rejoignent ? » demanda son cousin à qui Drewall répondit. « J'en sais foutrement rien. » En arrivant, il avait aperçu Roxanne, Odette, les enfants, Violet et Judicaël, mais c'était bien peu par rapport aux effectifs habituels. Après tout, peut-être qu'il n'était pas arrivé le dernier ? Il avait aussi remarqué énormément d'animaux en cages et certains n'avaient même pas de quoi se tourner sur eux-même. Le Lupin s'alluma une cigarette. « Alors quel est le plan d’aujourd’hui ? » Drewall recracha sa fumée de cigarette. « Je suis certain que tu sais à quoi je pense. » Il n'allait pas rentrer sous le chapiteau, il allait se promener entre les cages et se débrouillerait pour les ouvrir et libérer les prisonniers. Le loup avait une sainte horreur des cirques. De l'exploitation animale, en général, surtout.
Drewall grogna alors qu'un enfant en pleurs passa à côté de lui, tenant fermement la main de son père. Avant qu'il puisse jurer à voix haute, Lincoln reprit « Vous avez vos identités ? » Le Lupin lui serra la main, ni vu, ni connu. « Mike Wheeler, ravi de te connaître. » puis il lui adressa un clin d’œil tout aussi discret.  
  
AVENGEDINCHAINS


Don't count on me I'm not what you need. Temporary but can't be erased. Pushed away to a darker place. 

Parchemin envoyé 14.05.18 3:28

- I am Divergent, deal with it. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 230 hiboux. J’incarne : Natalie Dormer , et l’avatar que je porte a été créé par : Skairipa . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Vega et Dabria. Je parle en : indianred



Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : moldu, et je le vis très bien, qu'on vienne me dire en face que je vaux moins qu'un autre sorcier, et vous verez de quel bois je me chauffe. Dans la vie je suis : En fuite, je tente de rester en vie en me battant pour l'Ordre J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Je suis célibataire, par défaut.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Sujet commun

Week-end au cirque



Ça lui fera du bien, elle le sait. Pourtant, elle n’a pas le choix de rechigner quelque peu quand Odette l’amène de force au cirque. Ça peut être dangereux pour les enfants, c’est ce qu’elle dit au départ. Mais rapidement, elle lui convainc que c’est exactement le genre de chose que ça leur prend. Son plan va fonctionner, @Odette Lupin est toujours là pour leader, comme son mari d’ailleurs. Ainsi, elle devra veiller sur Antigone et Orion, les deux jumeaux qu’elle affectionne plus que tout. « Tout le monde est là ? » Que le blonde demande, quand ils ont transplané. « Si on commence à perdre déjà du monde, on est mal barré pour la suite » Là. Ciena ne peut pas S’empêcher de pouffer à ce commentaire, tout en roulant des yeux. Il a raison, il ne fallait pas qu’ils perdent des yeux les enfants, mais la simple façon dont il le disait lui donnait l’envie de rire. Elle a revêtit son « apparence » de circonstance comme lorsqu’elle va à Londres, soit ses cheveux bruns ébènes. Elle n’a pas reparlé à Caël depuis leur dernier échange, mais la vérité est qu’elle est bien trop gênée à l’idée de le refaire! Et Odette qui a tout prévu quand elle lui dit qu’ils seront ensemble pour surveiller les petits.. Bien jouer l’entremetteuse! Elle était bien trop saoule la dernière fois, si bien que la sorcière n’a aucune idée de la manière dont s’est terminée leur échange et du fait que lui aussi l’évite, elle se dit qu’il avait ses raisons. « Tu seras sage avec Tonton Caël n’est-ce pas ? » « Elle le sera, comme à son habitude » Ciena, elle sourit en observant le sorcier. Il a ses cheveux aussi blonds que l’autre fois, ce qui fait ressortir le bleu azur de ses yeux. Elle a souvent gardé les petits, car elle les adore et elle sait que c’est réciproque, mais elle ne l’a jamais fait en compagnie de Judicaël. Elle se demande s’il est sérieux ou non, à bien se rappeler leur bref échange, il n’était pas une personne qui s’entourait d’enfants. « On se retrouve pour le spectacle sous le chapiteau ? À tout à l’heure ! » @Odette Lupin clos la discussion, ce qui oblige la sorcière à suivre la nouvelle troupe. Sa main se fond dans celle si douce d’Orion. Ils sont là, la sorcière et les deux enfants à se suivre, près de Caël. Ils auraient tout l’air d’une famille des plus heureux, vite comme ça. « Je refuse de perdre un des deux enfants d'Odette alors ouvrez les yeux » Elle plante ses yeux dans ceux de @Judicaël Kingsbury l’air de lui dire : tu me prends pour qui? « Ils seront toujours avec moi, je ne les lâche pas d’aussi tôt.» Elle ponctue ses mots en montrant sa main liée à celle d’Orion. « Venez les enfants, allons chercher des friandises avant d’aller s’assoir! » Qu’elle leur dit, comme en catimini. Elle sait que ses paroles ne passent pas inaperçues de Caël, mais elle leur dit ça comme si c’était un secret. C’est la tata gâteau, après tout. Et le pire, c’est qu’elle ne sait pas comment aborder la discussion avec le blondinet, alors autant faire comme si rien n’était?
AVENGEDINCHAINS





You're on your own, In a world you've grown. Few more years to go, Don't let the hurdle fall. So be the girl you loved. — Retrograde.

Parchemin envoyé 14.05.18 4:24

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : Brie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 15/12/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 59 hiboux. J’incarne : Daniel Sharman , et l’avatar que je porte a été créé par : mok. ; anesidora . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Aucun Je parle en : goldenrod



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Propriétaire de la boutique d'arrangement funèbres After Life et donc, Croque-Mort. J’ai juré allégeance : à personne, cette guerre ne me touche pas, ne m'intéresse pas. Côté cœur, : Ton coeur a toujours appartenu à une seule et même personne, bien qu'elle se fiche de toi.
avatar
 

un week-end au cirque
16.05.92 – rp commun

Bon d’accord, il fallait dire que tu n’avais jamais été doué avec tes approches. Du moins, pas quand elles consistaient en Jazmyn. Après tout, ça avait toujours été facile pour toi et tu avais toujours obtenu toutes les filles que tu désirais à Poudlard. Tout avait commencé avec Astrid, puis le reste avait suivi. Même en dehors de l’école de sorcellerie, tu étais un de ces hommes qui attiraient el regard. Ça, c’est quand ça te tentait, car c’était assez rare. Tu avais plutôt opté pour la facilité que ce soit avec Astrid ou bien avec les prostituées de la Maison Close. Tu pouvais être « toi » avec elles, tu n’avais pas à revêtir cette image d’emmerdeur manipulateur. Et même si elle était différente, même si c’était avec Jazmyn que tu voulais vraiment être, tu t’étais pris de la mauvaise façon. En la regardant comme si elle n’était qu’un simple morceau de viande. En lui jetant les phrases les plus surfaites de l’univers, pour tenter de l’avoir dans ton lit. Le pire dans tout ça, c’était que si elle s’ouvrait à toi, tu ne saurais pas comment réagir. Tu prendrais soit les jambes à ton cou, soit tu lui donnerais tout ce qu’elle souhaitait. Tu serais doux avec elle, tu ne la brusquerais jamais. Tu serais prêt à attendre et tu savais être patient, après tout, ça faisait plus de dix ans que tu l’aimais. Quand elle se rend compte de qui la dérange vraiment, en cette après-midi, elle a l’air de regretter davantage sa venue ici. « On ne parade pas Rackharrow, on leur montre simplement ce qu'ils pourraient devenir s'ils avaient un peu d'ambition. » Un de tes sourcils se relèvent et tu regardes tout autour. Oui, elle était la plus belle de toutes les femmes ici, mais tu ne pourrais pas lui dire ainsi. Au lieu de cela, tu ne pouvais pas que la titiller davantage. « L’ambition n’a pas pourtant pas mené loin ta sœur. Enfin, si c’est ce que tu penses vraiment du cirque. » T’aimerais lui faire comprendre que tu ne veux pas vraiment lui faire du mal, à Jazz. Au contraire, elle ne devrait pas parler ainsi des autres. Surtout pas des gens qui faisaient maintenant partie de sa famille. Des Selwyn et des Avery, définitivement, c’était tout nouveau. Surprenant même. « Et toi, tu te réunis avec tes semblables pour émerveiller bêtement devant des tours de passe-passe profondément stupide ? » Son jugement, ça te touche plus profondément que tu ne le laisses paraître, quand tu souris à sa remarque. « Tu sais que le grand Abernathy ne manquerait jamais une occasion de s’amuser.  » Parler de toi à la troisième personne, te donner une identité que tu n’étais même pas. Elle ne le savait pas, elle, qu’au fond de toi, tu préférerais te retrouver parmi les morts qu’avec les vivants. Et surtout, la belle rousse ne savait pas que tu étais là pour elle, tout simplement. « Astrid est plutôt occupée ces temps-ci, faut bien que je m’occupe. » Des mensonges, c’était toujours ça.



So baby, tell me where your love lies, Waste the day and spend the night. Underneath the sunrise, Show me where your love lies. – Khalid & Normani



Left me high, all I have is time. Maybe if I use my imagination. A little bit of your love get me by.

Parchemin envoyé 16.05.18 14:18

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Flavio , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 120 hiboux. J’incarne : Ryan Gosling , et l’avatar que je porte a été créé par : Morrigan ( Avatar ) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Black, Meadowes, Lupin Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien.
avatar
 

Sujet commun

Week-end au cirque


Il est heureux d’être en présence des deux enfants d’Odette dans ce cirque, il y a tellement de chose à voir quand on est jeune, tellement de chose à découvrir, tellement de belles choses. Il sait qu’il faut savoir profiter des moments basiques que la vie nous offres. Vu de loin, ils pourraient donner l’impression de former une famille basique avec leur garçon et leur fille mais Cael sait qu’il n’aura jamais l’occasion d’être père de famille. Probablement parce que Louise n’est plus là et qu’il n’aura jamais la chance de lui faire savoir la nouvelle, elle qui attendait tellement ce moment. Les erreurs du passé, on se rend compte tardivement des répercussions qu’elles peuvent avoir. Au départ nous sommes idiots et bêtes, nous répondons de nos actes mais par la suite, il y a rarement quelqu’un pour assumer. « Ils seront toujours avec moi, je ne les lâche pas d’aussi tôt.» Evidemment et heureusement à la fois. Il n’a guère le sourire ou du moins, pas pour la sorcière. La seule chose ici qui puisse le faire avoir un mince sourire se sont les enfants. Il apprécie la présence d’Orion mais encore plus d’Antigone. Ils semblent ravis de voir cet environnement. Un peu comme un moyen d’apaisement pour tous dans les moments sombres. « J’y compte bien, autrement Odette sera folle et Skander dans un état de folie » une façon de dire qu’il ne souhaite pas avoir le portrait de refait. Skander est le grand chef de l’OP. Il n’a pas forcément envie d’avoir des problèmes avec cet homme. « Venez les enfants, allons chercher des friandises avant d’aller s’assoir! » Il suit la troupe. Les friandises sont probablement les meilleures choses que la vie offre. Il ne sait pas si c’est le moment de parler à la jeune femme. Il ne sait pas si il doit remettre en question cette fin de soirée. A vrai dire, il ne sait pas grand chose. Il regarde les deux enfants; la vie est tellement plus simple durant la jeunesse, quand on ne sait pas ce que l’on deviendra, quand on ne sait rien des complications que la vie nous met sur notre chemin. Nous ne sommes que des innocents lors de notre jeunesse. Il suit de près la troupe, regardant les friandises, les sucreries pour les enfants. Vive les caries. « Qu’est ce que vous prenez ? » Il sort quelques galions de la poche de son pantalon. Prêt à débourser quelques gallions pour les enfants de son amie. « Je reviens, j’en ai pour quelques secondes » Il part, la laissant avec les deux enfants. Si elle perd un enfant, il le sera. Tout est une question de surveillance et de confiance. Il va juste en face acheter deux ballons, un en forme de lion et l’autre en forme de lapin. Bah quoi, c’est cool un lapin. Il revient vers le petit groupe qui possèdent des tonnes de friandises. « Je paye pour la dame et les enfants » Il ne laisse pas le temps à la sorcière de répondre qu’il paye. « Faut qu’on parle » Evidemment, parler, histoire de tout mettre à plat à propos de cette fin de soirée.
  
AVENGEDINCHAINS



Qui sème l'éclair, récole le tonnerre.
- the place beyond the pines

Parchemin envoyé 18.05.18 15:28

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : Dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 508 hiboux. J’incarne : Torrance Coombs , et l’avatar que je porte a été créé par : Blake. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Odette & Pietro & Leik & Zekeriak Je parle en : #663333



Je suis âgé de : trente six ans (02.01.56) , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Ambassadeur du Royaume-Uni Magique et Lieutenant des Mangemorts nouvellement nommé J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Marié à Adelina Meadowes. Cette femme qu'il a aimé et qu'il aime simplement de toute son âme. Brèvement fiancé à Artemisia Black lors de la disparition de Lynn. Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Parader, c’était le panache des rois et des faibles. Desmond avait choisi de donner rendez-vous à tous pour la représentation au cirque cette année. D’une part parce qu’Isolde était bien plus grande pour comprendre et s’émerveiller de ce qu’elle pourrait voir, mais également pour y retrouver Roisin et son époux qui désormais s’occupaient également du cirque. Les Avery étaient d’une partie liée à la famille Meadowes de par ce mariage. Et c’était bien compliqué de s’y faire. Un mariage d’amour n’avait en effet pas apporté grand-chose à la famille irlandaise, mais il se réjouissait de pouvoir revoir Ashylnn et sa cousine. La famille. Cette variante importante dans le cœur de l’Irlandais qui s’efforçait de ménager la chèvre, le chou et les intérêts familiaux dans toute cette période sombre où les Phénix devenaient une vraie menace au même titre que les moldus. Alors, ce bol d’air frais serait bénéfique pour beaucoup de personne, même lui qui sortait rarement de son bureau à la maison ou bien celui du Ministère, laissant la diplomatie de côté depuis quelques semaines.

Cependant, il jette un regard en coin à cette merveilleuse femme qui tenait s chaire dans ses bras afin de la lever au-dessus de la foule. Adelina était on ne peut plus magnifique, même si les retrouvailles n’étaient pas celles qu’il avait espéré. D’autant plus que le procès approchait à grands pas et que le stress de devoir raconter de nouveau les évènements devant un public ne plaisait guère au Meadowes. Il tend son dû à l’homme tenant le stand de confiserie, quelques caramels magiques et des cacahuètes sucrées dans un sachet. Rien de bien bon pour les adultes comme pour l’enfant unique qu’ils avaient et qui se rue sur lui, alors que la mère annonce. « Doucement, Isolde, tu vas finir par lui faire mal… » Lui faire mal, l’enfant de deux ans se hisse dans les bras de son père en riant alors qu’il lui embrasse le front, lui tendant un caramel. « Ça sera le seul d’accord ? » La journée avait beau être exceptionnelle, ce n’était pas une raison pour être plus laxiste sur l’alimentation qu’il tentait de donner en plus des bonnes manières. Un petit oui de la tête et il la passe sur ses épaules, alors qu’Isolde s’accroche à ses cheveux lui tirant une grimace. « Vois-tu un membre de ta famille ? J’aimerais t’aider à pouvoir les trouver, mais… même leur nom m’est inconnu. » Il sourit à son épouse, compatissant. « Ce n’est pas grave, tu sais bien qu’avec nos noms compliqués. » Il tente l’humour, mais les prénoms irlandais, c’était un véritable cirque. « Nous verrons peut-être Roisin et Leik, Ashlynn sera sans doute de la partie. » Il s’arrête un instant. « Ashlynn, la fille de Roisin, ma cousine, Leik, son époux, un Avery. » Précise-t-il comme pour faire l‘historique ? « Il doit aussi y avoir son frère et mon cousin, Niall. » Il lève les yeux au ciel en pensant aux fiançailles qu’il avait négociées avec les Selwyn et son Oncle Seamus. « Concernant Aoife et Kieran, comme Siofra, je ne sais pas si on les verra. » Dit-il un peu plus déçu, le travail le forçait vraiment à prendre moins de nouvelles de sa famille et ça le mettait mal à l’aise.

Cependant, il voit un carrousel, au loin, le montrant du menton à Adeline. Un sourire sur le visage. « Un tour, ça te dirait ? »


I NEED TIME TO WIN BACK
your love again
▬ ADELINA AND DESMOND ▬


Parchemin envoyé 18.05.18 19:53

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : Louette , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/02/2018 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 14 , et l’avatar que je porte a été créé par : / Je parle en : #??????

Je suis âgé de : / , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable.
avatar
 
ESYLLT O'HARE # cc9966

Ta cousine, tu l’aimes bien. Naturellement vous n’avez pas forcément grandie très proche l’une de l’autre, parce que vos milieux étaient … “différents”. Depuis la Grande Purge, c’était comme si vous évoluiez dans deux sphères opposées : La Main Noire, et les Commerçants de l’autre. Dans un sens, tu savais que le commerce de ta famille pour l’obscure Mafia de la famille Black appauvrissait ta cousine et sa famille. Mais tu n’étais pas une Avery, non le sang que vous partagiez avait bien plus de prestige à ton goût.  Mais tu sais que ta cousine n’est pas au milieu de sa plus belle forme. Tu n’es pas parfaitement au parfum de tout ce qui a pu lui arriver et tu t’en moques dans le sens où tu n’as besoin d’aucune de ces informations pour lui être d’un grand soutien. Alors quand tu la vois rire, tu ne peux t’empêcher d’être contente. Au moins.

- Une imitation plus  vraie que nature ! Tu en es presque terrifiante !   Tu riais aussi, jaune sans doute. Tu ressemblais à votre grand-mère jeune, sauf la couleur de cheveux. Elle avait les mêmes cheveux bruns qu’Augustine, mais ton visage, c’était le sien tout craché, alors tout te portait à croire que tu ne serais pas une vieille dame si désagréable à regarder un jour.  Pendant que ta cousine parle, tu relèves le menton bien droit pour imité votre grand-mère et prend un air hautain, supérieur.  - Elle a essayé, plus d’une fois, mais j’ai pas besoin de… rencontrer quelqu’un.  Tu n’avais aucun conseil à lui donner en amour, tu étais ce qu’on pouvait appeler être de  “mauvais conseil”, car ta dernière aventure avait non failli te tuer, mais aurait pu jeter un déshonneur sur toi, et ta famille.  – Crois-moi, pars du principe que tu es mieux seule que mal accompagnée.   Tu en étais persuadée, mais vous les femmes au sang pur n’étaient que de la chair pour donner la vie à une autre génération d’homme supérieur et de femmes soumises, c’était le destin. Mais cette idée ne cesserait jamais de te dégoûter.

Tu sais qu’elle change de sujet parce que ça la met mal à l’aise. Tu avais oublié que la moindre petite chose pouvait la mettre dans état pas possible. Tous les êtres ne sont pas pourvu de la même sensibilité, tous ne sont pas aussi fort face aux situations de la vie. - Du popcorn, ou de la barbe à papa. Non mais qui mange de la barbe à papa ? Tu lèves un sourcil, et essaye de ne pas montrer trop de dégout.   - C’est moins bourratif.  Tu penches la tête, comme pour prendre une seconde de rélfexion, - Le meilleur moyen de prendre une livre ou deux… Puis tu la regardes comme l’aurait fait votre grand-mère de la tête au pied, et tu reprends sur un ton français, dans cette langue de Molière que longtemps vous aviez à Poudlard utilisé comme une langue secrète, - Quelques livres de plus ne te ferait pas de mal, tu as la peau sur les os ma douce enfant ! Tu ne parviens pas à retenir ton sérieux plus longtemps, et tu ris. Sans crier gare, tu attrapes son bras, veillant dans une décontraction feinte à ne pas toucher sa peau. Et tu l’entraines vers le stand le plus proche, - Une barbe à papa et un seau de popcorn s’il vous plait ! Tu coupes tout intention de Tina, et sort les noises et galions nécessaire, hors de question, payer ici, ça revenait pour elle a déshabillé Pierre pour habille Paul. Ou le chien qui se mord la queue.
Parchemin envoyé 18.05.18 22:59

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 27/07/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 791 hiboux. J’incarne : Daisy FUCKING Ridley , et l’avatar que je porte a été créé par : @moi-même, Gallifreys, ne pas prendre s'il vous plait. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra, Avia, Arthur, Gideon & Skander Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 22 années qu'elle foule cette terre, si elle a vu le jour dans un contrée qui n'est pas si lointain, voilà vingt deux années qu'elle tente de s'épanouir en Angleterre. , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : diseuse de bonnes aventures dans le Cirque de la famille, j'ère de villes en villes avec la troupe, accordant un instant pour lire l'avenir dans la paume de le main, mais surtout par le biais du reflet mirobolant de quelques galions. J’ai juré allégeance : à personne, je suis complètement perdu(e) et je ne sais pas sur quel pied danser, ni à quels saints me vouer. Côté cœur, : célibataire depuis longtemps, je crains tout ce qui se rapport à l'amour et aux hommes. Les contacts humains me connectent à l'avenir parfois brutal des gens, et ne m'attirent pas. Du moins, c'est ce dont je tente de me convaincre.
avatar
 

 
WEEK-END AU CIRQUE 

AUGUSTINE AVERY

Le monde l’angoissait déjà.  Elle n’était pas bien entourée de monde. Elle n’était pas bien en général ces derniers temps. Elle n’avait jamais été bien, mais c’était comme si au milieu de cette foule, elle avait envie de hurler, mais qu’elle en était incapable. Figée, muette, muselé par l’angoisse, et la peur. La peur de toucher les gens était presque devenue secondaire, elle avait simplement peur des gens désormais. L’échange avec un phénix borderline l’avait vaccinée, l’avait changée. Elle qui n’avait jamais vécu sa vie ne vivait plus, elle survivait, vraiment. Elle se cachait éternellement derrière ce sourire, cette douceur, cette candeur. Pourtant, tout ce qu’elle voulait faire c’était disparaitre, cesser d’exister, comme si elle n’avait pas la permission d’être ici, elle l’oiseau de mauvais augure.  L’annonciatrice de malheur, c’était elle, depuis ses onze ans, le don était réel, réveillé, opérationnel, et il la hantait dans chacun de ces gestes. Chaque contact pouvait être propice à une vision. Elle n’avait jamais demandé à être actrice de la vie des autres, si seulement elle était déjà actrice de sa propre vie.

Mais à présent, elle n’était pas seule dans cette foule. L’une de ses cousines lui faisait face. Mais elle était ailleurs Augustine, comme si une part d’elle-même était restée avec cette breloque qu’on lui avait arraché. «   Crois-moi, pars du principe que tu es mieux seule que mal accompagnée.   » Etre accompagnée, cela n’avait jamais fait partie de ses projets. Elle était ainsi, solitaire et aimant la solitude, c’était bien souvent plus agréable que de toucher qui que ce soit. Cette psychose, elle l’avait causé elle-même, elle le savait, mais elle n’arrivait pas à s’en défaire, jamais.  Elle n’était pas seule, elle aurait aimé l’être. Elle essayait de se convaincre qu’elle préférerait l’être, pour n’être un fardeau pour personne. Mais elle n’y arrive pas. Ca se lit sur elle, sa fragilité est aussi bien morale que physique, si bien que sa cousine plaisante à ce sujet, «   Le meilleur moyen de prendre une livre ou deux… » Oui, mais… elle était très bien comme ça, elle en était convaincue, si maigre que bientôt elle finirait par en devenir invisible. «   Quelques livres de plus ne te ferait pas de mal, tu as la peau sur les os ma douce enfant ! » L’imitation est parfaite, littéralement. Tina rit de bon cœur, une seconde fois. « Ma Douce Enfant », c’était là les mots de leur Grand-mère. Cette bonne vieille Grand-Mère, Esyllt lui ressemblait plus qu’elle ne voulait bien l’admettre. « Arrête, la ressemblance est tellement frappante que je jurerais presque avoir remonté le temps ! » Sa voix est fluette, faible, comme toujours en ce moment, elle ne parvient à garder l’illusion de la sérénité que quelques instants.

La sérénité comme illusion. Quand sa cousine lui attrape le bras, Tina se fige comme à chaque fois qu’on initie un contact. Mais, elle voit l’attention de ne pas la toucher directement, et c’est le genre de considération dont elle a besoin. Elle la suit, les yeux baissés quand elles se rapprochent de la foule. Les gens, elle déteste cette présence oppressante. Quand elles arrivent au stand, c’est Esyllt qui parle, pourtant Tina est chez elle, elle devrait trouver ce courage,  «   Une barbe à papa et un seau de popcorn s’il vous plait ! » La petite voyante, elle esquisse un jour, et va pour chercher dans poche la petite bourse qu’elle a économisée. Quelques pourboire qu’elle a gardé soigneusement, elle qui ne dépense rien, élevé dans la peur de manquer. Mais, sa cousine lui coupe l’intention, et Tina ouvre ses grands yeux, « Mais… » Elle n’a le temps de rien dire de plus que l’employée du stand prend la monnaie dans la main de Esy, et tend leur dû aux deux filles. La barbe à papa pour elle, évidemment elle avait grandi ici, tout le monde la connaissait. « Merci… » Les yeux rivés sur la barbe à papa. Elle ne dit pas mot. Tandis qu’elle attire malgré elle, laissant la place aux gens faisant la queue. Elles marchent, et retire son bras pour pouvoir manger sans l’encombrer, la déranger. « Je… j’aurais pu payer Esy. » Négligée de la sorte, considérée comme pauvre, elle se sentait comme une moins que rien, mais n’était-ce pas ce qu’étaient les Avery après tout ?


Augustine parle en cc3366


Spoiler:
 

Parchemin envoyé 20.05.18 2:44

- I am Divergent, deal with it. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 230 hiboux. J’incarne : Natalie Dormer , et l’avatar que je porte a été créé par : Skairipa . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Vega et Dabria. Je parle en : indianred



Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : moldu, et je le vis très bien, qu'on vienne me dire en face que je vaux moins qu'un autre sorcier, et vous verez de quel bois je me chauffe. Dans la vie je suis : En fuite, je tente de rester en vie en me battant pour l'Ordre J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Je suis célibataire, par défaut.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Sujet commun

Week-end au cirque



Ses cheveux bruns, presqu’ébène étaient coiffés en un chignon bas, qui dégageaient les traits de son visage. Avant de partir a cirque, Antigone lui avait sommé de se dessiner un petit cœur sur la joue et elle n’avait pas eu l’intention de la décevoir. Elle tentait également d’aborder un sourire qui laissait présager le bonheur, du moins tant qu’elle changeait la conversation.
« J’y compte bien, autrement Odette sera folle et Skander dans un état de folie » Rien que d’y penser, ça lui fendait le cœur, à la sorcière. Il fallait avouer que l’amitié qui unissait maintenant Odette et Ciena avait été des plus… particulières. Après tout, elles avaient toutes les deux tentées de tuer l’autre à la seconde où elles s’étaient rencontrées. De voir que maintenant, elle était en charge de ses deux jumeaux avec Caël, c’était digne d’un conte de fée. À croire que la magie avait eu à faire là-dedans! « Qu’est ce que vous prenez ? » Elle se tourne vers les jumeaux : « Prenez ce que vous voulez mes loups! » Une appelation qui faisait tout son sens dans une famille de Lupin, on en convient. Amusés, il se dirient vers le stand de friandises. « Je reviens, j’en ai pour quelques secondes » Ciena hoche la tête, histoire de respirer un peu. Il y a tant de choix, des sucettes, de la crème glacée, des dragées surprises, de la barbe à papa. Elle se choisit du chocolat et les enfants ne savent plus où s’arrêter. Quelques secondes plus tard, Caël revient vers eux. « Je paye pour la dame et les enfants » Elle lui sourit en signe de réponse. L’argent, chez les Phénix, disons que ça ne fusait pas. C’était plutôt d’un pot commun, disons. Tout allait comme sur des roulettes, jusqu’à ce que ce que la voix du sorcier se fasse entendre de nouveau. « Faut qu’on parle » Elle a l’impression que la terre s’arrête de tourner. Qu’elle a huit ans et que ses parents la surprennent en train de jouer avec la prise de la maison. La couleur doit quitter son visage quelque peu et elle a même de la difficulté à avaler sa salive. « Hummm? » Elle tousse, tellement elle s’est étouffée avec ses mots. « Pardon. Oui, bien sûr. Attendons d’être installés. » Elle fait comme si les billets allaient lui donner la réponse à une question existentielle, regardant où sont les sièges. Quelques secondes de trop plus tard, elle lève la tête et pointe les écriteaux à gauche. La troupe de quatre se dirige donc vers les estrades et elle a la « sagesse » de s’asseoir à côté de Caël, pour laisser les deux jumeaux à son autre côté. Elle veut bien éviter la conversation, mais elle n’est pas idiote. Elle préfère que la discussion puisse se faire plus facilement, comme on retire un bandage d’un coup. Pendant que les enfants parlent entre eux, elle se tourne avec une lenteur inestimée vers le sorcier. « Est-ce que… Est-ce qu’on a?... » Elle ne peut plus se retenir. Elle aurait aimé avoir la bonne intelligence de se fermer la trappe, mais ses mots sont sortis comme un dégueulis incontrôlable. Ses joues se recolorent enfin, mais ils sont aussi rouges que le chapiteau…

AVENGEDINCHAINS





You're on your own, In a world you've grown. Few more years to go, Don't let the hurdle fall. So be the girl you loved. — Retrograde.

Parchemin envoyé 21.05.18 17:33

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Marine , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/10/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 214 hiboux. J’incarne : Nina Dobrev , et l’avatar que je porte a été créé par : @gallifreys ♥ . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Crixus&Raven Je parle en : #ffe4e1



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Médicomage en empoisonnements par plantes et potions(en fuite) J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
La petite Mary semble vouloir une barbe à papa, et Violet ne peut s'empêcher de sourire face à son innocence. Bien sûr, les friandises attirent toujours les enfants. Ils n'ont pas les mêmes préoccupations. C'est tellement plus facile, la vie quand on est jeune. Bien que ces enfants ne vivent pas dans le monde idéal, elle aimerait avoir leur innocence. Leur pureté. Violet voit @Roxanne Flourish hausser les épaules, lorsque la petite fille fait pression sur son bras pour la traîner vers les barbe à papa.  « Je pense qu'on va commencer par les gourmandises. Après on peux faire le tour et regarder les animaux de plus près ? » Elle hoche la tête lentement. Les effluves du sucre lui chatouillent déjà les narines, alors que quelques instants plus tôt, c'était les animaux qui lui faisaient tourner la tête. Bien que le cirque ne soit pas installé depuis très longtemps dans la prairie, ils ont déjà eu bien le temps pour ravager les lieux de milliers de coups de pattes. Violet a toujours trouvé les animaux fascinants, mais elle se demande s'ils sont réellement heureux ici. Enfermés dans une cage, à l'abri du monde... Il y a pire sort, probablement. « Ca te va ? » Elle suit du regard les cages avant de revenir à la jeune Flourish. « Je crois qu'il n'y a pas mieux à faire, le spectacle ne doit pas commencer tout de suite. », dit-elle d'une petite voix. Elle n'a réellement le cœur à être au Cirque, mais elle essaie de faire quelques efforts pour ne pas décevoir les gens. Après tout, c'est qu’une sortie, rien de plus. Que leur arrivera-t-il ? Elle traîne sa petite troupe - bien que trois personnes ne forment probablement pas une troupe - vers les barbapapa, et fais la queue, derrière les personnes qui commencent à s'amasser. Les friandises semblent bien marcher. Violet glisse une main dans sa poche, voir si elle ne trouve pas quelques pièces. Les Flamel ne sont pas réellement riches, loin de là, mais elle a quand même gagné de quoi sustenter à ses besoins quelques temps. Lorsqu'elle vient leur tour, elle demande une barbapapa, et jette un coup d’œil à Roxanne. « Tu en veux une ? » Elle n'en veut pas, pensant qu'elle a passé l'age de se faire des moustaches de sucre, mais une friandise est toujours agréable à manger. « J'ai assez de pièces. »
Parchemin envoyé 22.05.18 11:05

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 996
avatar
 
sujet commun
- ouvert du 1er mai au 1er juin -
Week-end au cirque - samedi 16 mai 1992
Alors que les enfants ont les yeux émerveillés devant les animaux, et que les adultes ont les lèvres colorées par les friandises en folie, le soleil se couche peu à peu sur la clairière. Tous attendent ce moment avec impatience et excitation. Si la journée était belle et ensoleillée, des nuages commencent à cacher les doux rayons qui annoncent le soir.

Lorsque la voix magique annonce le début du spectacle et que les flèches se dessinent sur le sol pour indiquer l'entrée, tous les visiteurs se massent à l'entrée du chapiteau. Quelques nez se casseront probablement dans l'excitation et la foule oppressante, mais rien de grave qui ne puisse gâcher cette soirée. Au loin déjà devant la porte, on entend la musique qui se fait douce. Les tickets sont échangés contre un droit d'entrée, et petit à petit les bancs se remplissent et les activités se vident. Il faudra attendre encore quelques temps pour que le show commence vraiment.

Résumé de la situation : Même si vous êtes retardataires, vous êtes toujours les bienvenus. Tous les personnages cherchent leur place sous le grand chapiteau. Le spectacle commence dans quelques minutes, au début du coucher de soleil.

Informations pratiques : Le sujet de groupe sera ouvert pendant un mois et vous avez tout à fait la possibilité de commencer votre interaction ici afin de la finir dans des sujets en petit comité. Pour ceux d’entre-vous se présentant sous de fausses identités, merci de le préciser clairement dans vos messages. Nous vous conseillons également de mettre le nom des joueurs avec lesquels vous interagissez en gras afin de faciliter la visibilité. Voici un petit plan pour vous aider à vous situer et à visualiser. Privilégiez les RP express (-500 mots)
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Augustine + mp Artemisia
mp Arsenius + mp Jemima  + mp Crixus

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé 23.05.18 12:01

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Flavio , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 120 hiboux. J’incarne : Ryan Gosling , et l’avatar que je porte a été créé par : Morrigan ( Avatar ) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Black, Meadowes, Lupin Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien.
avatar
 

Sujet commun

Week-end au cirque


Ce qui est dingue dans la vie, c’est qu’on a beau avoir fait des conneries par le passé, on arrive à toujours avoir cette étiquette même lorsque l’on s’est racheter. Judicaël avait toujours profiter de la vie, il était partit en Irlande, profitant de la vue, des paysages, de la bière, des femmes. Il ne l’avait cacher à personne. Pourquoi le cacher alors que l’étiquette était toujours omniprésente? Il avait bien entendu abuser de l’alcool mais qui ne le faisait pas en Irlande? Est-ce qu’il ressentait un manque parfois? A coup sur car il avait tout oublier là bas, même sa soeur décédée. Il avait ressentit ce besoin et aujourd’hui, il ressentait le besoin de se bouger les fesses pour aller mieux car dans le fond, il était toujours une âme en peine. « Est-ce que… Est-ce qu’on a?... » Et voilà que l’étiquette du « coucher dès le premier soir » revenait. C’était fatiguant à la longue mais il savait qui avait parler de lui à Ciena, ça ne pouvait être que leur amie en commun, Odette. C’est brisant, c’est cassant mais il n’aurait jamais coucher avec Ciena dès le premier soir ni au second soir probablement. « Non, je ne couche pas dès le premier soir, autrement, il s’agit d’une proie facile » Plus c’était facile, moins c’était excitant pour le sorcier et il ne supportait pas la facilité. « Mais je vois que vous avez songer à coucher dès le premier soir » Etait-elle finalement une proie facile? Il se demandait à cet instant. Mais la fin de soirée n’était pas rester neutre non plus. Il ne pouvait pas dire que rien ne s’était passé. Non pas de préliminaire. Rien à ce stade. Heureusement d’ailleurs. Il ne savait pas si c’était réellement bon d’en parler à côté des deux jumeaux Lupin mais si il y avait quoi que ce soit, il en parlerait à Odette, à moins que ce dernier n’aurait définitivement plus de tête. « Il y a juste eu un échange buccale, rien de dramatique » Faisant référence à l’embrassade, au baiser échanger entre les deux sorciers à l’extérieur du pub. « Mais vous avez certainement dû oublier parce que vous avez demander si nous avions coucher ensembles » Il regarda face à lui, regardant les gens qui s’installaient sous le chapiteau. C’était une étrange situation mais il fallait assumer ce qui s’était passé. Il n’avait rien à craindre. Il faisait sa vie comme bon lui semble mais elle était une amie à Odette et il ne pouvait jouer avec elle et dans un sens, il n’avait pas de temps à perdre avec ces histoires. Qui avait du temps à perdre d’ailleurs avec ce genre d’évènements? Le sorcier adressa un regard aux jumeaux. Tout pouvait aller tellement vite avec ce genre d’enfants. Surtout avec la jeune fille.
  
AVENGEDINCHAINS



Qui sème l'éclair, récole le tonnerre.
- the place beyond the pines

Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
[sujet commun] Week-end au cirque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Angleterre-
Sauter vers: