indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
ces aigles noirs qui dominent le ciel (Desmonds) - FB

()
Parchemin envoyé Mer 14 Mar 2018 - 22:35

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : Couleur De Lune , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 06/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 284 hiboux. J’incarne : Teresa Oman , et l’avatar que je porte a été créé par : Bazzart . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Lily-Rose, la douce et Anastasia, le serpent. Je parle en : #cccccc



Je suis âgé de : 23 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : barman au cercle de jeux de la main noire et membre de la brigade de sécurité sorcière chez les mangemorts J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : fiancée à Xéphandre Lovegood, essayant de ne pas brûler son amour à ses cendres.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Ces êtres noirs qui dominent le ciel (FLASH BACK)
Desmond Meadowes & Sìleas Rackharrow


J’avançais doucement dans les couloirs du ministère de la magie, certainement personnes se retournant sur mon passage. Il faut dire que nous n’avions pas attendu beaucoup plus longtemps avec Adeline pour transplaner, après m’avoir laissé en face du bâtiment, sa mission accomplie, elle repartie. La mienne continuait tant que je n’avais pas apporté la précieuse information. Si tout le monde me regardait étrangement c’est parce que le sang de ma victime était encore fraichement présent sur mes vêtements, peut-être sur quelques mèches de cheveux. Je décidais de passer rapidement par les toilettes, pour être un peu plus présentable face à l’un des lieutenants. J’espérais secrètement qu’il s’agisse de Desmond Meadowes, je ne voulais pas qu’on m’accuse de favoritisme parce que Quintus Nott était mon cousin par alliance. Je frottais rapidement les quelques mèches de cheveux couvertes de sang, un coin de ma joue avant de sécher le tout d’un coup de baguette. Après réflexion, je gardais les tâches sur mes vêtements, pour prouver que la rencontre avait réellement eu lieu. Ce n’était pas très souvent qu’un sorcier aussi jeune rencontre un lieutenant pour une mission. La tournure de ma vie m’avait obligé à grandir vite.
L’éducation que ma mère m’avait donnée, aussi. Je prenais l’ascenseur qui m’amènerait au deuxième étage ; il était rempli de monde, aussi je fus obligée de me coincer dans un coin en m’accrochant à un pan de cloison. Plusieurs lettres volaient au-dessus de ma tête, attendant d’arriver au bon étage pour délivrer les messages. « Mademoiselle Rackharrow, comment va votre oncle Irvin ? » Entendis-je une voix inconnue s’adresser à moi. Je regardais l’homme, légèrement trapu avec une touffe de cheveux impressionnant, ne le reconnaissant pas. Peut-être s’agissait-il d’un client de la librairie ou peut-être un ancien ami de ma famille. Je décidais d’être polie, peut-être était-il un membre d’une famille respectée de sang-pur que je ne connaissais pas mais j’en doutais. La plupart des sang-purs se connaissaient au moins de noms ou de renommées, ce n’était pas comme si nous étions très nombreux. Il semble aussi que tous les enfants sang-purs, du moins, ceux fidèles à la cause, apprenaient l’existence des différentes familles même s’ils ne se fréquentaient pas forcément. « Il se porte à merveille, merci. » Répondis-je d’un ton joviale, avec un sourire, essayant d’attirer l’attention sur mon visage plus que sur mes vêtements tâchés de sang. « Bien, très bien. Vous lui passerez mon bonjour ! » Dit-il en tirant son chapeau sorcier. Je donnais un nouveau sourire ne comprenant pas vraiment ce qu’il venait de se passer, je ne reconnaissais pas cet homme. J’en parlerai à Irvin en rentrant, cela fera au moins une histoire drôle à raconter pour animer le dîner. L’homme quitta l’ascenseur qui se fait de plus en plus vide, approchant de mon étage. Evidemment, peu de personnes osaient s’aventurer dans le fief des mangemorts, particulièrement les mêlés. J’appréhendais un peu de rencontrer Desmond Meadowes, il s’agissait d’un sorcier très respecté mais aussi de celui qui avait rendu Artemisia si triste. Tout le monde savait que je travaillais avec elle, peu de personnes travaillaient pour la main noire autant d’années et le cercle de jeu était un des bars les plus connus de tout Londres. Je m’avançais vers le bureau d’accueil et me grattait la gorge pour que la secrétaire relève les yeux. « Je viens voir un lieutenant, je rentre tout juste de mission et j’ai une information importante. » Dis-je en restant très vague. Se méfier de tout et de tout le monde c’était comme une règle d’or dans le monde actuel. La vieille femme me regarda à travers ses lunettes en essayant de percer le secret à jour. « Vous avez de la chance, l’un d’eux est présent. Qui dois-je annoncer ? » Dit-elle avec une voix rauque comme si elle avait bu beaucoup trop de whiskey pur feu. Je la détaillais un instant, perdue au milieu des documents qui trainaient en désordre sur son bureau. « Sileas Rackharrow. » Répondis-je avec fermeté, d’une voix assurée. Même les plus puissants des sorciers redoutés d’être confrontés aux autorités. L’excitation et l’adrénaline se répandaient doucement dans mes veines, pour la seconde fois de la journée.
Sìleas Rackharrow: # cccccc

⇜ code by bat'phanie ⇝







méfait accompli :
 

Parchemin envoyé Jeu 15 Mar 2018 - 18:36

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : Dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 531 hiboux. J’incarne : Torrance Coombs , et l’avatar que je porte a été créé par : (c) dezaia . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Odette & Pietro & Leik & Zekeriak Je parle en : #663333



Je suis âgé de : trente six ans (02.01.56) , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Ambassadeur du Royaume-Uni Magique et Lieutenant des Mangemorts nouvellement nommé J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Marié à Adelina Meadowes. Cette femme qu'il a aimé et qu'il aime simplement de toute son âme. Brèvement fiancé à Artemisia Black lors de la disparition de Lynn. Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
ces aigles noirs qui dominent le ciel
Sileas & Desmond

Ce jour, il avait eu tout le temps de penser à tout, à rien. C’était toujours ce genre de moment qu’il affectionnait. Le retour d’Adelina avait délié les pensées noires, avait rendu le quotidien plus agréable et facile à supporter. Même Hooky en devenait intéressante. Le départ de Siofra pour son mariage l’avait à la fois rendu heureux comme inquiet. Il ne restait que lui et Kieran, sans compter Aoife au manoir, avec le reste de la famille. Adelina et Isolde étant dans les bonnes grâces de tous, elles vivaient bien, et personne n’avait intérêt à faire le moindre mal à sa femme et sa fille. Lieutenant, il n’était pas dupe, sa place était aussi haute que les dangers qui l’entouraient. Il ne semblait pas plus légitime après le meurtre de Hanne et les absences de Quintus suite à la naissance de sa fille. Desmond se retrouvait le seul, le poids de trois autres personnes sur les épaules. En plus de l’affaire judiciaire qui allait faire la une de ce chiffon de Gossip Witch. Les Peverell contre les Peverells et les Meadowes, quoi de plus racoleur comme titre. Mais il s’en fichait bien. Tout ce qui lui importait, c’était de savoir l’alliance de Lynn de retour à son annulée gauche.  

Plongé dans un plan d’action proposé par Parkinson, il s’ennuie à lire les grandes lignes d’un plan anti-moldus alors que le Ministre semblait avoir quelques liens avec ces gens d’un autre niveau. Ce qui intéressait Desmond, c’était de loin les Phénix et trouver leur cour des miracles, pour peu qu’elle existe. Les rats se terraient toujours dans des abysses que les gens de leurs rangs ne pouvaient trouver, car ils pensaient cela impossible. Mais être dans la boue et la crasse quand on était un Phénix, c’était bien possible. Surtout que connaître Lupin depuis Poudlard portait avantage aux Mangemorts. Une bande de trois meilleurs amis qui se retrouvaient dissoute pas la trahison seule de Skander Lupin. Il en riait souvent. Il ne pouvait gagner le loup contre lui et Quintus. Jamais de son vivant cela ne serait possible.

Surtout que Desmond avait bien plus personnel à résoudre avec la nouvelle Mrs Lupin.
Et cela viendrait bien vite, il se l’assurait, elle avait quelque chose qui lui appartenait et il était bien résolu à l’anéantir pour récupérer cette chose.

Pourtant, il relève les yeux vers cette charogne de secrétaire dans l’embrassure de sa porte. Aussi loin soit l’entrée, et son bureau à elle par extension, Desmond n’arrivait pas à la voir en peinture cette mégère. Il préférait de loin Aoife qui lui servait d’assistante personnelle au département de la coopération magique internationale. Mais il ne pouvait pas être à tous les endroits à la fois. Malheureusement pour lui, il préférait la diplomatie, mais se retrouvait coincé ici. Avec toutes les mauvaises intentions du monde, mais en compagnie de cette sorcière aigrie. Qui le demandait, il n’eut pas à poser la question qu’elle lâchât un. « Une Miss Rackharrow pour vous. » C’était fort vague ce genre de précisions. D’un geste de la main, Desmond la congédie, attendant que la demoiselle fasse son entrée dans la pièce ovale, rangée et propre du bureau. La cheminée magique dégageant une chaleur non dissimulée. Il n’avait pas besoin de veste, et gardait les manches de sa chemise retroussées sur ses bras, dévoilant la marque qui trônait fièrement. Il place ses mains serrer devant la moitié de son visage, observant de ses prunelles d’un bleu transparent l’arrivée de la jeunette dans ce bureau qu’il partageait par moment avec le Nott. Il n’a pas besoin d’un mot pour comprendre qu’elle s’était arrangée après être revenue d’une mission. Le résultat devait être spectaculaire pour ne pas prendre le temps de se soigner.

Il n’avait pas besoin de plus pour sentir l’adrénaline couler dans ses veines. Soit ce résultat était mauvais, soit il était excellent, il n’y avait pas d’autres options.

Desmond ne prononce pas un mot, lui laissant les premiers mots. Des mots d'usage simples bonsoir ou bonjour alors que Desmond avait oublié la notion de temps grâce à la fenêtre magique du Ministère qui affichait l’aurore qu’il aimait tant. Il a un regard sur les papiers à sa droite en ajoutant. « Après tant de politesses, prenez place, vos informations, de quelques natures soient-elles, doivent être importante pour être amenée à venir nous rencontrer dans un tel état. Malheureusement, mon confère n’est pas là pour écouter votre récit, en somme tout fort extraordinaire. » Il ne la vantait, il la raillait presque, mais il était fort ironique, comme exagératif dans ses mots. Il détenait l’autorité. Même si les Rackharrow étaient des cousins depuis le mariage de Siofra. Mais il ne doutait pas de la dévotion des plus jeunes, les plus manipulables, les plus malléables, comme il le fût en son temps.

« Je vous préviens toute foi, mon temps est précieux, et votre parole se devra d’être expéditive, pas de chichi et autre roman pour gamines, Rackharorw. Droit au but, mais je ne doute que vous en serez capable. » Il retire ses mains pour les étendre devant lui. Sur le bureau, saisissant sa baguette, pointant la plume à papote dans un coin de la pièce. « Et selon la nature de vos informations, votre récompense sera généreuse, autant que votre punition pourrait être exemplaire pour le temps perdu si cela n’a pas lieu d’être, mais vous savez comme moi qu’il n’y a pas de répit pour les braves de notre genre. »
(c) DΛNDELION


I NEED TIME TO WIN BACK
your love again
▬ ADELINA AND DESMOND ▬


Parchemin envoyé Ven 1 Juin 2018 - 19:02

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : Couleur De Lune , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 06/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 284 hiboux. J’incarne : Teresa Oman , et l’avatar que je porte a été créé par : Bazzart . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Lily-Rose, la douce et Anastasia, le serpent. Je parle en : #cccccc



Je suis âgé de : 23 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : barman au cercle de jeux de la main noire et membre de la brigade de sécurité sorcière chez les mangemorts J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : fiancée à Xéphandre Lovegood, essayant de ne pas brûler son amour à ses cendres.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Ces êtres noirs qui dominent le ciel (FLASH BACK)
Desmond Meadowes & Sìleas Rackharrow


J’observais le bureau de Desmond, impressionnée. L’atmosphère qui régnait ici était étrange mais pas effrayante. L’homme en face de moi, l’était. Ayant l’habitude de fréquenter la magie noire, des sorciers connus pour leur démence, j’aurai dû m’habituer. Cependant, il était une autre catégorie d’homme, plus respecté. Je m’avançais, légèrement honteuse de ma tenue, j’aurai certainement pu prendre le temps de me changer. J’échangeais les politesses, telles que ma mère m’avait appris. Exactement comme elle m’avait appris, peut-être pour la première fois. « Après tant de politesses, prenez place, vos informations, de quelques natures soient-elles, doivent être importante pour être amenée à venir nous rencontrer dans un tel état. Malheureusement, mon confère n’est pas là pour écouter votre récit, en somme tout fort extraordinaire. » Je sentais dans la voix de mon supérieur une forme d’amusement ou de moqueries. Il profitait de ma jeunesse et de ma position. Certes, je savais avoir beaucoup à apprendre et je savais être plus manipulable que des sorciers plus âgés et expérimentés. Néanmoins, la perte de mes deux parents, l’assassinat de mon frère, la guerre et tous les événements dans ma vie, m’ont obligé à grandir plus vite que les autres enfants de mon âge. Le mariage de Siofra faisait de cet homme un cousin il me semble, éloigné par rapport à ma branche. En fait, il ne m’était pas vraiment relié mais les noms de famille importaient dans la communauté sorcière et s’il était relié à mon cousin alors indirectement, les gens le considéreraient comme proche de ma famille. Cela ne me donnait aucun traitement de faveur même si j’aurai préféré discuté avec Quintus, mon véritable cousin par alliance. Je passais une main sur mes vêtements, éprouvant une pointe de honte en sentant ma peau grippée sur du sang séché. Pumpkin, mon éternel, me sentant perdre pied face à cet homme, vint se nicher au creux de mes jambes, comme pour me donner de sa force. Ce petit être faisait partie intégrante de mon âme, j’étais heureuse qu’il soit présent. Evidemment, Desmond ne verrait rien. « Je vous préviens toutefois, mon temps est précieux, et votre parole se devra d’être expéditive, pas de chichi et autre roman pour gamines, Rackharrow. Droit au but, mais je ne doute que vous en serez capable. » Continua mon supérieur. Je le savais, ça. Je venais d’avoir la confirmation qu’il me prenait pour une sale gamine. Il ne s’attendait pas du tout à entendre la nouvelle que je venais lui annoncer. Je regardais cet homme impressionnant, beaucoup plus grand que moi et je me demandais comment il était en réalité, avec sa famille. Je reprenais mes esprits, ma mère m’aurait dit de relever le menton et de me montrer fière parce que je n’avais aucune raison de craindre ceux de mon rang. « Et selon la nature de vos informations, votre récompense sera généreuse, autant que votre punition pourrait être exemplaire pour le temps perdu si cela n’a pas lieu d’être, mais vous savez comme moi qu’il n’y a pas de répit pour les braves de notre genre. » Suite à cette déclaration, un silence s’installa.

J’hésitais à prendre la parole à présent. Desmond Meadowes était tout sauf un homme rassurant. Je crois que je préférerai encore affronter la colère de Xéphandre ou Crixus, habituée à ce genre d’effervescence. Je devais reprendre de l’aplomb. Discrètement, je calmais ma respiration pour être capable de penser correctement. Je repensais à la scène de torture puis aux révélations et à la fuite. Ce que j’allais révéler était certainement la chose la plus intéressante depuis des semaines. Je relevais le buste, je relevais le menton et dans un élan d’audace qui aurait pu être celui de ma mère, je plantais mon regard dans celui de Desmond. « J’étais en mission avec Adeline Lovegood, nous étions chargées de suivre et de capturer une née-moldu suspectée d’être en relation avec des membres de l’Ordre du phénix ». Annonçais-je, d’une voix assurée et professionnelle. Sans bouger, sans même respirer me semblait-il, toujours le menton et les yeux rebelles, je continuais. « J’ai découvert, après deux heures à avoir essayer de lui soutirer des informations, l’existence d’une jeune fille cachée qui pourrait être la faiblesse du leader de l’Ordre du phénix, Skander Lupin. Il aurait eu une fille, il a plusieurs années. Si nous trouvons cette fille, nous trouvons Lupin, tout porte à croire dans son comportement qu’il se livrera de lui-même pour ne pas que du mal lui soit fait à elle. C’est une cible facile, jeune, inexpérimentée et certainement du genre à se balader dans la nature. » Terminais-je, osant même délivrer un plan d’attaque, une théorie. J’observais Desmond, impatiente d’entendre sa réponse et inquiète des répercussions si la nouvelle ne lui plaisait pas. Je me rendais compte, qu’involontairement, je venais de sceller le destin de cette fille. Dès demain, elle aurait tous les mangemorts à ses trousses, sa vie était finie, elle devait cible numéro un. Je sentais la fourrure confortable de Pumpkin contre les jambes, il restait calme, attendant la réponse, lui aussi.
Sìleas Rackharrow: # cccccc

⇜ code by bat'phanie ⇝







méfait accompli :
 

Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
ces aigles noirs qui dominent le ciel (Desmonds) - FB
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Eldars noirs.
» Profils Elfes de la forets noirs, et tribus du harad
» Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Les Colons Noirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Le Ministère de la Magie-
Sauter vers: