indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
[sujet commun] Enterrement d'Erzsébet et Emrys Rackharrow

()
Parchemin envoyé Lun 19 Fév 2018 - 14:19

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1343
avatar
 
sujet commun
- ouvert du 19 février au 18 mars -
Enterrement d'Erzsébet et Emrys Rackharrow
« Le trente et un janvier dernier, Mrs Erzsébet Anastasia Rackharrow, née Grimstone et son jeune fils de sept mois, Emrys Irvin Valeryan Rackharrow, ont tragiquement perdu la vie lors du trajet retour de leur voyage en Norvège, terres d'origines de la jeune femme, suite au naufrage du bateau sur lequel ils se trouvaient. Malheureusement leurs corps n’ont pas été retrouvés et ils sont portés disparus. Après beaucoup d’espoir et de recherches, à la fois magiques et moldues, il a fallu beaucoup de courage à la famille pour accepter leur décès, d’où votre présence aujourd’hui devant ces deux cercueils vide. » L’homme, tout de noir vêtu se trouve entre deux trous devant lesquels se trouvent deux cercueils de tailles différentes.

Voilà de nombreuses semaines que l’accident s’était produit, mais ce n’était qu’aujourd’hui que les Rackharrow s’étaient décidés à faire une cérémonie pour les proches de la jeune femme et les deux familles. Un article dans le Golden Blood est passé toute une semaine annonçant cette cérémonie.
C’est le cœur lourd que nous vous annonçons les obsèques d’Erzsébet et Emrys Rackharrow qui auront lieu le dimanche 16 février dès 14h sur les hautes falaises près de Llaneilian. Toute personne désirant venir rendre un dernier hommage sera la bienvenue. La famille Rackharrow a passé un accord avec la brigade magique afin qu’aucune arrestation ne soit faite dans les environs cet après-midi-là. Aucun débordement de quelque nature que ce soit ne sera cependant tolérer, vous êtes priés de garder vos baguettes rangées.
Kenan était parfaitement au courant que sa femme avait noué des relations avec toutes sortes de personnes, quel que soit son penchant politique, s’était pour cela qu’il y avait la précision dans l’article, afin que tous puisse faire ses derniers adieux. Bien entendu un courrier avait été envoyé à tous les Rackharrow et tous les Grimstone afin de les convier à la cérémonie s’ils le désiraient.

L’homme continuait sa litanie, sans se préoccuper de la fine pluie qui s’était mise à tomber. Il avait face à lui des têtes de circonstances, des larmes également. Après tout, la jeune femme était dans la fleur de l’âge et l’enfant n’avait pas encore soufflé sa première bougie. Il avait d’ailleurs cru comprendre qu’il était considéré comme héritier, ce qui ne simplifiait certainement pas les choses. Après quelques dernières paroles, il fait quelques pas en arrière. « Tous ceux qui souhaitent s’avancer afin de prononcer quelques mots sont les bienvenues. Vous pouvez également simplement déposer une fleur ou effectuer une prière silencieuse. » Après ce défiler, il avait l’intention d’enterrer les cercueils et il aurait terminé sa mission, une fois de plus.

Résumé de la situation : Tout ceux qui avaient un lien avec Sissi ont la possibilité de poster, même les membres de l'ordre recherchés. Ceux qui n'avaient pas de lien, mais qui souhaitent venir à l'enterrement le peuvent, en effet ils peuvent l'avoir connue de nom (Grimstone-Rackharrow) ou alors via sa boutique de bijoux magiques. Elle faisait également partie de la section de recherche et développement au sein des mangemorts. Elle était fourchelangue, tout comme son fils et se baladait très souvent avec un énorme serpent, Daksha. Pour les Rackharrow, vous pouvez venir avec vos éternels et autres créatures, cependant ils ne doivent pas être visible et se faire discret.

Informations pratiques :Le sujet de groupe sera ouvert pendant un mois (soit jusqu’au 18 mars), et vous avez tout à fait la possibilité de commencer votre interaction ici afin de la finir dans des sujets en petit comité. Pour ceux d’entre vous se présentant sous de fausses identités, merci de le préciser clairement dans vos messages. Nous vous conseillons également de mettre le nom des joueurs avec lesquels vous interagissez en gras afin de facilité la visibilité. Privilégiez les RP express (-500 mots)
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Augustine + mp Artemisia
mp Jemima  + mp Crixus

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Lun 19 Fév 2018 - 21:34

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : TF , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 10/05/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 482 hiboux. J’incarne : Dominic Sherwood , et l’avatar que je porte a été créé par : TF & Swanou & LΛZΛRE , les codes signa par Astra . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le Phénix rebelle qui se fait péter la tronche, Eden, le Grimstone russe aux allures de globetrotter et Björn, le Greyback arracheur de coeur Je parle en : #99cccc



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Chasseur de créatures magiques pour le compte du Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : il bat pour ce que la Société jugerait comme inacceptable. Il bat face aux émeraudes, défaille au toucher des mèches sombres et appartient tout entier à un homme. Amour de l'ombre partagé mais gardé secret, j'appartiens corps et âme à celui que tous connaissent sous le nom de Drefer Rackharrow. Champ Libre :
MEMORY IS HEADED FOR DISASTER, HEART IS BEATING SLOW.




PLEASE HEAVEN, TELL ME. WOULD SHE BE PROUD OF ME ?



BECAUSE YOU'RE THE REASON MY HEART BEATS.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

I'm sorry
and all the things i can't remember, as fucked up as it all may seem. the consequences that are rendered, i stretch myself beyond my means.  



19 février 1992 - song
Le cobra glisse et serpente en silence à ses côtés tandis que l’anneau qu’il fait nerveusement tourner à son doigt pourrait le brûler et le consumer. Il ne pensait pas qu’une telle chose aurait pu arriver. Il a longtemps penser, tourné toutes les informations en tous sens, et même lorsque le testament lui est apparu sous ses yeux vairons il n’y a pas immédiatement cru. Véritable boule de nerfs fermée, il n’a pas décrispé ses traits depuis lors. Des semaines qu’il semble perdu entre un silence ignoble et l’envie pure et dure de royalement exploser. Longtemps il a intérieurement imploré Merlin de le convaincre que tout ceci n’était qu’un vulgaire cauchemar duquel il finirait par se réveiller. Plusieurs fois il a fermé les yeux, et plusieurs fois il s’est éveillé. Toujours ce testament, et toujours ce vide qui ne saurait plus être comblé. Cette fois elle n’a pas disparu pour quelques mois ni même pour quelques années. Cette fois elle a disparu à jamais. Il n’aurait su dire non au serpent, ni même refuser qu’il l’accompagne, après tout il ne saurait refuser à Sissi l’une de ses dernières volontés, quand bien même il n’ait pu s’empêcher de la trouver surprenante. L’on ne peut pas dire que Daksha et lui partagent une véritable histoire d’amour… Nul ne saurait néanmoins le dire en voyant le cobra aux yeux jaunes ainsi posté à ses côtés. Il n’a pour ainsi dire jamais été aussi silencieux d’ailleurs. « Moi aussi Daksha… Moi aussi. » qu’il souffle malgré tout à l’attention du serpent. Comprenne qui voudrait.

Lorsque Caïn arrive, il y a déjà un bon nombre de personnes. Il ne juge aucune silhouette de l’assemblée présente, il n’en a tout simplement pas la force en ce jour. Traits fermés, le costume ne saurait être plus noir et terne. Seules deux pierres viennent orner la poche de sa veste, là où d’autres y glisseraient des fins mouchoirs de tissus de couleur. Lui a préféré rendre hommage à sa manière. Une émeraude et une pierre d’ambre foncée sont les seuls éléments scintillants qui réveillent le tissu sombre de manière discrète. Lentement il s’avance, aucune expression particulière sur son visage si ce n’est ce masque froid qu’il a toujours su offrir en public, n’en déplaise à certains, il ne ferait le plaisir à personne aujourd’hui d’user de sourires ou de faux semblants.

« Le trente et un janvier dernier, Mrs Erzsébet Anastasia Rackharrow, née Grimstone et son jeune fils de sept mois, Emrys Irvin Valeryan Rackharrow, ont tragiquement perdu la vie lors du trajet retour de leur voyage en Norvège, terres d'origines de la jeune femme, suite au naufrage du bateau sur lequel ils se trouvaient. Malheureusement leurs corps n’ont pas été retrouvés et ils sont portés disparus. Après beaucoup d’espoir et de recherches, à la fois magiques et moldues, il a fallu beaucoup de courage à la famille pour accepter leur décès, d’où votre présence aujourd’hui devant ces deux cercueils vide. »

Le regard fond vers les fameux cercueils dont il est question. Vides. Aussi vides que peut l’être son âme en cet instant. Il a tout bloqué. Il n’est même pas certain que Drefer puisse être en mesure de savoir ce qu’il ressent en cet instant. Pourtant pris sous le flot d’un bon nombre d’émotions, il les bloque avec tant de force qu’il est pratiquement impossible de savoir ce qu’il serait capable de faire à la seconde. Ce qui le rend d’autant plus dangereux, il s’en doute, mais il ne compte assassiner personne, là, sur le champ, prunelles rivées tantôt sur le plus petit cercueil, tantôt sur l’autre. Il l’aimait comme un frère. Voilà la vérité qu’il a eu tant de mal à trouver ces derniers jours écoulés. A sa manière, il l’aimait, la revoit encore lui annoncer son voyage en Norvège et lui la féliciter en lui disant qu’il s’agissait là d’une bonne idée. Comment Merlin avait-il tant pu se fourvoyer. La culpabilité se fraye un chemin dans les méandres de son esprit parfois malsain, lui qui s’était juré de la protéger, le voilà bien incapable de regarder ou ne chercher du regard ne serait-ce que la silhouette de Valeryan.

« Tous ceux qui souhaitent s’avancer afin de prononcer quelques mots sont les bienvenues. Vous pouvez également simplement déposer une fleur ou effectuer une prière silencieuse. »

Goldstein ne s’avancera pas, ses derniers mots ne seront adressés qu’à elle et dans la pleine intimité. Il la maudira autant qu’il s’insultera. S’insurgera autant qu’il s’effondrera. S’il y parvient. S’il en vient à laisser échapper ces fameuses émotions qu’il lui avait lui-même conseillé de libérer. Il y a tant à dire en réalité mais seul le silence demeure et scelle ses lèvres, corps refusant de bouger, prêt à prendre racine tandis que les yeux jaunes du serpent se posent sur les cercueils et qu’il se met bientôt à siffler. Sans doute est-il en train de l’insulter, ça ne l’étonnerait que peu… Sissi a eu beau ne jamais vraiment lui dire, il se doute bien que le cobra l’a toujours trouvé malhabile, suffisait de lire sans son attitude. Il aurait pu rouler des yeux qu’il l’aurait fait des centaines de fois, et pourtant, ils sont tous les deux-là. Maudit sois-tu Sissi de nous laisser ici-bas. Il n’a pas besoin de couler son regard du côté des Rackharrow pour savoir que Drefer et Siofra sont là. A dire vrai, il y a bon nombre de personnes qu’il voit sans voir, tel un fantôme qui passe et souhaite se faire oublier. L’ombre parmi les ombres, n’est-il pas là ce qu’il a toujours supposé être de par son nom ? Les mots des uns et des autres s’élèvent, larmes et prières s’envolent dans les airs mais Caïn ne bouge pas. Caïn observe mais Caïn ne pleure pas. Il l’aimait comme un frère mais au fond il sait que plus jamais elle ne souffrira.

Elle est là la vérité, de celle qu’il a mis tant de temps à trouver.



 
❝ to love is to destroy they say ❞ But it's not what I say. it takes control of the person that i thought i was. the boy i used to know. there's a light in the dark and i feel its warmth. in my hands, in my heart.

Parchemin envoyé Lun 19 Fév 2018 - 22:04

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : Clem , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 08/12/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 270 hiboux. J’incarne : Lucy Hale , et l’avatar que je porte a été créé par : Texas-Flood Je parle en : #cc33ff



Je suis âgé de : 23 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Femme au foyer J’ai juré allégeance : à personne, je suis complètement perdu(e) et je ne sais pas sur quel pied danser, ni à quels saints me vouer. Côté cœur, : Fiancée à Lucius A. Goldstein

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 


d'Erzsébet et Emrys Rackharrow
Enterrement

Les mots, Artemis les entendait sans trop y croire. Non. Sa cousine ne pouvait pas être morte et surtout pas de cette façon ! Elle aurait eu mille et une façon de s'en sortir avec la magie ! Ce n'était pas possible !

Une boule s'était formée dans la gorge de la jeune femme. Vêtue de noir, comme l'ensemble des personnes venues dire un dernier au revoir, Artemis contemplait les cercueils et les fosses qui les accueilleraient bientôt, les embrassant de son terreau macabre. Le chagrin lui étreignait le coeur et les larmes roulaient sur ses joues, doucement, silencieuses. C'était si injuste ! Leurs vies n'avaient pas mérité de s'achever ainsi. Etaient-elles seulement achevées ? Il n'y avait pas de corps. Elle comprenait bien qu'il valait mieux, pour avancer, faire ce deuil douloureux mais et s'ils réapparaissaient ? Peut-être qu'elle souffrait d'amnésie... Peut-être que tous deux vivaient encore... ? Jetant un coup d'oeil vers les membres de sa famille et le mari désormais veuf, elle observa leurs visages. Oh, leur malheur pouvait être feint mais beaucoup de monde appréciait la rouquine. Ce genre de blague n’avait pas sa place. Les Grimstone n’y gagneraient rien, ni même les Rackharrow.
Baissant les yeux, elle sentit la main de son fiancé se glisser autour de la sienne. Lucius Goldstein. Finalement, elle avait sûrement fait le bon choix... Les Grimstone s'éteignaient les uns après les autres, si elle avait écouté son coeur, son nom aurait disparu. Ou pas. Levant les yeux vers Eden, son cousin, la jeune femme se mordit la lèvre. Il était seul. Ils auraient besoin de la fortune des Goldstein pour mener à bien leurs ambitions. Elle ne pouvait pas le laisser tomber, pas quand il la protégeait plus qu'il ne le devrait. Elle devrait se reposer sur son futur époux et pourtant, ce fut vers son cousin qu’elle chercha le réconfort. Les liens du sang étaient toujours les plus forts. Même si le contact l’avait fait tressaillir légèrement, Lucius était encore un étranger à ses yeux.

Retenant ses sanglots, essayant de rester digne comme les russes savaient si bien le faire, la sorcière pourtant revoyait chaque image de Sissi dont la chevelure flamboyante témoignait de son désir de liberté. Le discours avançait et la pluie se mit à tomber. Déglutissant difficilement, Artemis continuait de s’interroger. Quelle chance restait-il ? Cela faisait maintenant des semaines que l’on avait plus aucune nouvelle…

Le défilé commença. Que devait-elle faire ? Parler ? Non. Elle n’en avait pas la force. Cela faisait des jours qu’elle pleurait dès que personne n’était là pour la voir, mouillant ses oreillers alors même que l’aube ne naissait plus. Les gouttes de pluie glissaient le long de sa chevelure d’un noir de jais. Si différentes, si semblables. Sissi lui manquait, elle qui lui avait donné le courage d’assumer son cœur. Suivant son cousin, elle ne savait même pas si Lucius suivait ou non. Son esprit était bien trop tourmenté pour se préoccuper de quiconque. Une chose était sûre, Eden était devant elle.
Lorsque ce fut son tour, Artemis se saisit d’une rose et approcha des tombes pour adresser un mot, en silence, aux défunts. « Sissi… Je te regrette tellement. Je n’ai même pas eu le temps de te remercier et de te dire que… Tu comptais pour moi. Je ne te dirai qu’au revoir car je sais que nous nous reverrons, dans cette vie ou l’autre. Je te promets de suivre ton exemple et de suivre ce conseil que tu m’as si gentiment donné. Reposez en paix, toi et ton fils. Reposez en paix où que vous soyez. » De nouvelles larmes roulèrent sur ses joues alors qu’elle déposait un baiser sur les roses et les laissait tomber sur le bois poli. « Adieu ». Un murmure.

Reprenant la lente procession, elle regagna sa place, les émeraudes noyées par la souffrance de la perte.



Parchemin envoyé Lun 19 Fév 2018 - 22:42

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : Pandore Malone , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 01/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 158 hiboux. J’incarne : Will Tudor , et l’avatar que je porte a été créé par : by ©Justayne ♥ Je parle en : #2E8B57



Je suis âgé de : 27 ans - 03/01/1964 , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Tireur d'élite pour le ministère J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : Fiancé à Artemis V. Grimstone

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Le discours est froid, comme le temps qui menace de les arroser à tout moment. Lucius est là, comme il se doit. On ne peut pas dire qu'il était vraiment proche des défunts, mais il avait tout de même apprécié de rencontrer Erzebet les quelques fois où il était allé dans sa boutique pour trouver la bague parfaite. Cette envie de faire plaisir lui était encore inconnue et trop peu sincère, mais lorsqu'il avait compris qu'Artemis Grimestone était sa porte de sortie de la misère, il n'avait pas hésité une seule seconde à tout mettre en œuvre pour la conquérir.

En bon prince charmant, il avait accompagné celle qui allait bientôt partager son quotidien et ce pour le restant de ses jours. La brune était malheureuse et rien ne parvenait à étirer ses lèvres dans autre chose qu'une moue de douleur. La mort de la rousse et de son fils est tragique, les circonstances trop affreuses et un enfant est mort. La mort d'un être qui n'a pas encore eu le temps d'apprendre ce qu'était la vie lui crispe les mâchoires. Lui au moins avait survécu à ses hivers passés à Ste Mangouste.
Face au chagrin d'Artemis, il ne se sentait pas à l'aise, ignorant ce qu'il convenait de faire dans sa situation. Le blond déposa sa main sur celle de la jeune femme, d'un air se voulant réconfortant. Bien qu'ils ne soient pas encore assez intimes pour prétendre à ce genre de geste, le Goldstein tenait à lui témoigner une certaine forme de condoléances. Il le lui avait dit quelques jours avant l'enterrement, quand il lui avait assuré qu'il serait là.

La sorcière se leva avec son cousin et il ne put que les imiter. Debout, il ne suivit cependant pas les deux Grimestone, ne jugeant pas avoir sa place à ce moment-là. Pas besoin d'être legillimens pour savoir à quoi pensait Artemis. Il attendit donc, en ayant une pensée pour la jolie Sissi qui était partie. « Erzebet, son départ est trop soudain. On ne devrait mourir qu'à l'âge de la retraite... Il me faudra redoubler d'efforts mais ce mariage sera beau et cette alliance qu'elle m'a trouvé... Artemis aura une part de sa cousine dans notre union, un souvenir de l'amour que lui portait la rousse... » Lucius se sentait envieux vis-à-vis de sa fiancée, qui avait eu la chance d'avoir une cousine aimante, pas comme lui avec l'énergumène assit à l'autre bout de sa rangée et qu'il toisa un instant avant de reporter son attention sur sa fiancée, se rasseyant à ses côtés en la jaugeant, elle et Eden. Adieu Erzebet. Adieu Emrys.


I'm a beautiful disaster

Monsters are real, and ghosts are real too.
They live inside us, and sometimes, they win.


Parchemin envoyé Jeu 22 Fév 2018 - 13:27

Invité
- Invité -
avatar
 

Enterrement d'Erzsébet et Emrys Rackharrow


Le ciel était sombre, triste. L'atmosphère était suffocante et la douleur pouvait se lire facilement sur le visage des personnes présentent autour de ces deux cercueils, l'un plus petit que l'autre. Le cœur de la jeune femme se serra à cette image. Elle repensait à son fils, lui aussi, parti trop tôt. Elle avait longuement hésité à venir. Elle connaissait Erzsébet comme cliente de sa boutique. Elle se souvenait très bien de la première fois où elle y avait mise les pieds. C'était pour un cadeau. Pour sa mère. Et l'indienne se souvenait de ce jour là. Et des autres fois où elle avait franchi la porte de la boutique, avant que les Mangemorts ne soient un peu trop présent dans les environs à son goût. Elle était triste pour la famille de la jeune femme. Triste pour Irvin qui perdait son petit fils. Triste pour son fils qui devait dire adieu à sa femme et son enfant. Il y a bien des années, elle s'était trouvée dans sa position, à contempler les corps sans vie de ceux qu'elle aimait. Et c'était une épreuve qu'elle ne voudrait faire subir à personne. A ce moment-là, elle n'avait eu besoin que de solitude et qu'on cesse de la regarder avec pitiés. Pour les Rackharrow, le deuil ne faisait que commencer. Et il allait se révéler bien plus terrible que cette cérémonie.

Shirin se tenait à l'écart. Comme la plupart des personnes présentes, elle était vêtue de noir, une grande cape recouvrait sa silhouette et la capuche était posée sur sa tête. Ses cheveux quant à eux étaient coiffés en un chignon soigné. Pas de bijoux, pas le moindre accessoire, sauf une pochette qu'elle tenait à la main. Et de l'autre, un bouquet de fleurs. Des pivoines roses. Parce qu'elle avait aperçu ces fleurs dans la boutique de la jeune Rackharrow. Elle semblait les aimer. Elle observait les mines attristées et elle pensait à sa propre famille qui avait été touchée par des deuils successifs. Dans sa religion, la mort n'était qu'un nouveau chapitre. Ce n'était pas une fin. Mais un nouveau commencement. Pour elle, ce n'était qu'un aurevoir. Le plus dur était l'absence. C'était avancer sans les personnes que l'on aimait. Des personnes qui avaient été notre univers, notre monde. Le deuil prenait du temps. Et elle espérait que chaque personne présente à cette cérémonie, allait trouver la force de dépasser cette triste perte. Son regard mordoré s'accrochait sur la haute silhouette du chef de clan. La mort frappait sans s'y attendre. Riche, pauvre, sang pur, sang mêlé. Tout le monde finissait par être attrapé par la Faucheuse. Et la tristesse était toujours la même.

AVENGEDINCHAINS
Parchemin envoyé Lun 26 Fév 2018 - 23:53

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : Couleur De Lune , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 06/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 284 hiboux. J’incarne : Teresa Oman , et l’avatar que je porte a été créé par : Bazzart . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Lily-Rose, la douce et Anastasia, le serpent. Je parle en : #cccccc



Je suis âgé de : 23 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : barman au cercle de jeux de la main noire et membre de la brigade de sécurité sorcière chez les mangemorts J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : fiancée à Xéphandre Lovegood, essayant de ne pas brûler son amour à ses cendres.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Enterrement d'Erzsébet et Emrys Rackharrow
Sìleas Rackharrow & Cie


J’écoutais à peine ce que racontait la personne qui était en train de parler. Tout ce que je savais, c’était que des larmes coulaient sur mes joues. Tout ce que j’arrivais à ressentir, c’était la tristesse. Mon filleul n’avait même encore eu le temps de faire ses premiers pas. Je baissais la tête, serrant mes yeux très forts pour essayer d’empêcher plus de larmes de couler. Je me fichais bien de savoir qui allait venir à l’enterrement. Je ne regardais pas les invités. Je refusais de parler à qui que ce soit depuis plusieurs jours, je refusais même qu’on me touche. La seule personne que j’avais laissé approcher pour me prendre dans ses bras, ce fut Kenan. Irvin faisait des allers-retours çà et là dans la maison, comme un fantôme, cherchant à rester occupé. Il y avait d’abord eu toutes les recherches puis ensuite, la douloureuse acceptation. Ils étaient décédés dans un accident. Je haïssais les moldus encore plus, qui mourrait d’accident de transport dans le monde sorcier ? Même pas capable de transporter des personnes correctement. Les larmes coulaient sans cesse et la douleur était lancinante. J’ignorais pourquoi mais c’était encore plus horrible quand Kenan était à mes côtés, comme si je ressentais toute sa douleur en plus de la mienne. Sentiment étrange puisqu’il avait été aussi le seul à pouvoir me calmer, comme si nos douleurs se complétaient lorsque nous étions vraiment proches. Difficile à expliquer entre cousins… Un secret bien gardé par Irvin, les cousins qui, en vérité sont jumeaux. Je ne l’expliquais pas mais je le ressentais. Tous les sentiments se mélangeaient. J’aurai voulu avoir plus de temps avec eux, j’aurai voulu aider Sissi et j’aurai voulu voir grandir mon filleul. Ça aurait été merveilleux de le voir grandir et de l’aider à avancer dans la vie sans refaire les mêmes erreurs que nos parents. L’impression d’avoir failli à mon rôle me submergea par surprise et je fus assailli par des sentiments douloureux. L’impression que mon cœur passait au broyeur. Un sanglot refoulait se fit sentir dans ma gorge. J’avais mal, ça faisait trop mal. Toute cette guerre qui faisait rage, toutes ses victimes : les morts ne s’arrêtaient jamais autour de moi. Eux, jamais je n’avais imaginé pouvoir les perdre aussi rapidement, pas si jeune, pas Erzsébet si fort, pas Emrys si jeune. Je regrettais presque les jours où je râlais parce que Dashka se disputait avec mon éternel Pumpkin. Je pensais à ce jour où j’avais aidé Sissi à choisir sa robe de mariée, à la naissance d’Emrys… Je n’arrivais pas relever la tête et savoir que leurs corps reposaient peut-être au fond de l’océan rendait le deuil si compliqué. Pourtant, les deuils, j’en avais connu. Mon père. Ma mère. Mon frère. J’avais envie de hurler ma rage mais je me contenais, je le ferai plus tard, là où personne ne pourrait m’entendre gémir. Je tripotais avec douleur le magnifique bracelet fabriqué par Sissi pour cacher avec discrétion la marque sur mon poignet. « Tous ceux qui souhaitent s’avancer afin de prononcer quelques mots sont les bienvenues. Vous pouvez également simplement déposer une fleur ou effectuer une prière silencieuse. » J’entendis les paroles comme un retour à la réalité. J’observais les personnes s’avançait doucement. Je ne savais si j’en avais la force, j’arrivais à peine à tenir debout. Je vis la cousine de Sissi, du côté Grimstone, chanceler autant que moi. Sans le savoir, elle me donna la force de faire face, par amour pour Erzsébet et par amour mon filleul. Je fis quelques pas jusqu’au cercueil, ne dissimulant pas mes larmes. Je me fichais bien de qui allait me voir pleurer, plus rien ne comptait que ce vide immense au fond de mon cœur. Je déposais un foulard sur le cercueil de Sissi, celui que nous avions choisies ensemble en Norvège, pendant nous choisissions les tenues de sa robe, délicatement, j’ajoutais trois roses : une rouge, une noir et une blanche. Trois couleurs qu’elle aimait associer. Me tournant vers le cercueil d’Emrys, j’y déposais le jouet en grelot que je lui avais offert à la naissance avec une lettre que personne ne lirait jamais. Une qui disait combien j’aurai voulu apporter de l’amour dans sa vie. Je déposais une rose blanche pour mon filleul, parce qu’il était encore tellement innocent. Faisant demi-tour, des larmes n’arrêtant pas de couler, je retournais dans les rangs des Rackharrow, me mettant le plus près possible de Kenan et Circée, mes réconforts.

Sìleas Rackharrow: # cccccc

⇜ code by bat'phanie ⇝







méfait accompli :
 

Parchemin envoyé Mer 28 Fév 2018 - 21:06

- I see everything, I am staff. -
Je suis : -littlefoot- , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 01/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 670 hiboux. J’incarne : Karlie Kloss , et l’avatar que je porte a été créé par : Mørk . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Dahlia Forest, Adeline Lovegood & Charlie Weasley Je parle en : #669999



Je suis âgé de : 28 bougies 14.11.1963 , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Langue de plomb J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Deux fiancé mort à mon actif, je porte malheur... enfin, c'est ce qu'on dit. Champ Libre : .

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
I'm here for you
Le gratin du monde magique
Enterrement d'Erzsébet et Emrys Rackharrow

La famille Rackharrow me faisait ni chaud ni froid. Il y a bien un temps où je les avaient détesté. Détesté pour avoir accueilli ma cousine Sileas après la mort de sa mère, mais cette haine c'était envolé lorsque j'avais repris contact avec elle dans le cadre d'une mission pour mon paternel. Depuis, je m'efforçais d'entretenir notre lien. Je ne voulais pas la perdre de nouveau. J'avais été agréablement surprise de la voir rejoindre les rangs des mangemorts, bien qu'un peux triste qu'elle ne se soit pas tourné vers moi pour son initiation. C'était la première fois que je remettais les pieds dans un cimetière depuis la mort de ma soeur. J'avais eu du mal à me relever de cette épreuve. J'avais pleuré, crié et tout détruit sur mon passage. Il suffisait d'un rien pour me faire exploser de nouveau un câble. La perte de Romola m'affectait encore énormément, mais maintenant j'arrivais à contrôler mes émotions plus facilement. Marcus m'avait beaucoup aidé. Il m'avait apprise à canaliser ma rage pour mieux planifier ma vengeance. Vêtue de noir de la tête aux pieds, j'avais transplané au bras de mon père. Depuis la mort de Lilith il portait une attention particulière à Irvin Rackharrow. J'ignorais ce qui le motivait ou ce qu'il avait en tête, mais il ne le faisait pas par pure bonté de coeur. Je ne m'étais pas permise de pauser de question. J'avais beau être une mangemort exemplaire, je me refusais de prendre mon père en filature. La vérité c'était qu'en face de lui je me sentais encore comme une jeune sorcière sans défense. Fait qui ne cessait de me surprendre puisque j'agissais tout autrement avec mon entourage et mes partenaire de mission. La cérémonie était touchante. Des larmes. Des épaules qui se secousse sous les sanglots. Je laissais mon regards se perdre au loin. Le journal avait précisé qu'une entente avait été passé avec la brigade magique. L'idée qu'un membre de l'ordre puisse participer à la cérémonie me dégoutait. Et ce même si ils y assistaient en retrait pour ne pas se mélanger aux familles de mangemort présente. Il était interdit de sortir sa baguette, mais rien ne m'empêchait de suivre un sorcier recherché et de l'arrêter en dehors du cimetière. J'étais ici pour supporter ma cousine, mais je n'allais pas me laisser une belle opportunité me passer entre les doigts. Surtout s'il s'agissait d'un Lupin !
 
Made by Neon Demon


i am the perfect soldier
This conflict is one thing I've been waiting for. I'm well and strong and young - young enough to go to the front. If I can't be a soldier, I'll help soldiers - C. Barton

Parchemin envoyé Sam 17 Mar 2018 - 12:15

- I see everything, I am staff. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1650 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Fae . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 47 ans (28.06.45) , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Enterrement d'Erzsébet et Emrys Rackharrow
Dimanche 16 février 1992 dans l'après-midi, sur les hautes falaises près de Llaneilian.

Ses habits sont noirs, voilà qu’il a encore sorti son costume de cérémonie. Ce fameux costume qui a assisté à tant d’enterrements, qui s’est couvert de tant de larmes et qui a porté beaucoup de détresse de la part du sorcier. Après Alastar, voilà qu’Irvin Rackharrow enterre encore un proche, Erzsébet et Emrys. Son regard est posé sur les deux cercueils vides depuis qu’ils sont arrivés. Sa main est posée sur l’épaule de son fils. Ce fils qui venait d’être dépossédé de bien trop de choses. Irvin avait aidé Kenan à s’habiller pour la cérémonie, il semblait perdu, absent. Une chose était certaine, le père sentait la colère du fils gronder en lui, même si elle était encore quelque peu noyée sous la détresse et la tristesse. A son annulaire, la chevalière faite par la jeune femme. Une chevalière qui était censé l’aider à maitriser ses émotions, à ce qu’il plonge moins dans l’alcool. Irvin la caresse du pouce. Il n’était pas certain qu’elle puisse absorber toute la peine qu’il avait à l’instant et ce depuis l’annonce de l’échec des recherches suite au naufrage. Mais le Rackharrow n’avait plus de larmes. Il avait cru être incapable d’en verser à nouveau après le décès de Lilith, mais il s’était trompé. Le corps et l’enterrement d’Alastar avait fait ressurgir de vieilles douleurs et les larmes avaient coulées sans barrage. Pour le moment, Irvin avait cherché à tenir bon, pour son fils surtout, mais aussi ses filles qui avaient été impactées par cette double disparition. Mais il était presque certain qu’il finirait par craquer lorsqu’il serait seul et que les choses se seront quelque peu tassées.

Il écoute d’une oreille distraite les paroles de l’officiant, il plonge plutôt dans les profondeurs de sa mémoire pour appeler les deux visages des défunts. S’était une jeune fille si charmante, qu’il avait pu voir évoluer. Il avait été amusé et quelque peu surpris de découvrir qu’elle avait des sentiments pour Kenan alors qu’ils essayaient de s’étriper presque à chaque fois qu’ils se retrouvaient dans la même pièce. Il se souvenait aussi, le vieux sorcier, avoir âprement discuté avec le père de la jeune femme afin d’organiser des fiançailles entre leurs enfants. Il ne l’avait jamais véritablement jugée sur sa capacité de converser avec des reptiles, mais qu’est-ce qu’il avait galérer à accepter la grosse bête de la jeune femme. Il se sentait presque idiot aujourd’hui de l’interdiction qu’il lui avait formulée à ce que le serpent mette ses écailles dans sa maison. Irvin a des souvenirs du mariage qui remonte, l’annonce de la grossesse qui lui a fichu un sacré coup, sa réaction à propos des créatures de la famille. Et puis le petit bout de chou vint apposer son visage dans sa mémoire, lorsqu’il la vue pour la première fois, les questions que le jeune couple avaient pu lui poser, le choix des prénoms qui l’avait hautement touché, les confidences de Kenan sur les sifflements qu’ils avaient entendu et la crainte que le grand-père avait eu de cette capacité mêlée à la particularité Rackharrow. Il est abattu de savoir que son petit-fils ne connaitra jamais les plaisirs de la vie et qu’il a été enlevé si jeune.

Les sorciers s’avancent et rendent hommage aux défunts. Irvin n’en fait rien, il en est incapable. Il n’a jamais été capable de le faire, pour Alastar, pour Lilith, pour la crevette, pour Valélia, pas même pour Lloyd, sa moitié. Alors il reste là, debout, entouré des Rackharrow, les yeux quittant les cercueils et se posant sur cette limite ciel et mer qu’il peut voir au loin. Il ne se rend même pas compte que la pluie a commencé à tomber, il est perdu dans ses pensées, il soutient son fils qui est également incapable de se rendre vers les cercueils pour le moment. Après tout, pourquoi rendre hommage à des bouts de bois sans corps ? Le véritable hommage devra être fait à la mer, à l’océan. En priant que les corps finissent par être rendu, que le doute soit dissipé et que l’espoir soit détruit afin de pouvoir avancer. Il entend que des personnes sont sur le départ, alors il se retourne, légèrement, croise certains regards dans un remerciement silencieux que lui seul sait exister. Les sorciers s’en vont, seul ou à plusieurs, tandis que d’autres restent, qu’ils soient de marbre ou en larmes. Enfin il fait à nouveau face au vent et attend l’inhumation dans la terre des ancêtres Rackharrow.




Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
[sujet commun] Enterrement d'Erzsébet et Emrys Rackharrow
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sujet-commun : Intrigue 1
» Sujet commun: Enterrement d’Alison.
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Pays de Galles-
Sauter vers: