indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
(Nerisson #4) ≤ « Tomorrow may not be better. »

()
Parchemin envoyé Lun 8 Jan 2018 - 15:15

Invité
- Invité -
avatar
 
Tomorrow May Not Be Better.
« I feel like my soul is empty, my life’s deprived of sense. I always want to scream out as loudly as I can, It is hard to describe how I feel inside, It’s even worse to see nobody by my side. »

B
lanc sur blanc. Tout est blanc. Même le tic tac infernal de l’horloge lui paraît blanc. On dit que la blancheur excessive peut rendre fou et plus les heures tournent, plus elle se dit que c’est la raison principale de l’agacement des soignants. A moins que ça ne soit son sourire carnassier lorsqu’on lui signale que les visites devaient partir à 20 heures et qu’il est aux alentours de 2 heures du matin. Ca lui est égal, les normes, les règlements, les obligations, elle était morte quelques secondes avant que l’Elfe ne sauve le couple dysfonctionnel. Elle avait connu la paix de la Faucheuse elle aussi mais trop peu de temps, sans que personne n’en parle vraiment. Elle avait refusé d’en parler. Cet enfant qui ne naitrait jamais, elle l’avait rejoint et revenir de ce voyage ne lui avait pas semblé être une délivrance. Cette existence là ne lui convenait pas, elle avait espéré que Gideon tienne sa promesse de l’aimer même dans le sang, au lieu de quoi il s’était détourné. Ou pire, il l’avait laissée s’éloigner. Blanc sur blanc, comme le reflet fantomatique qu’elle devenait, même habillée de sa robe noire, même perchée sur ses escarpins bleus. Les couleurs du théâtre où Zélos l’avait conduite étaient si loin de la tristesse des lieux et même les renoncules rouges semblaient pâlir devant la tristesse de l’avenir. Effacer était son rôle perpétuel, effacer les peines des autres, effacer les traumatismes, faire disparaître d’un tour de baguette les soupçons sur leur monde, pousser à l’envol les larmes du passé. Tout ce qu’il lui restait, puisqu’elle ne pouvait gommer ses propres failles, n’était que destruction et souffrance, se repaitre des cris de désespoir de ces fugitifs pieds et poings liés. Les bips réguliers sont un requiem dissonant qui déplaisent à son oreille, l’empêchent de s’extirper des lieux, de s’évader dans des songes, dans une lecture, dans une part d’imaginaire. Le regard clair se promène sur la silhouette allongée dans le lit, résolument immobile depuis quinze longs jours. La société la considère déjà veuve. Ce serait amusant de voir combien ça n’étonne personne si seulement elle avait choisi. Les fiançailles mortelles avaient été opportunément calculées, le premier décédé dans sa chambre, homme libidineux qui n’avait vu en ses courbes qu’un moyen de satisfaire ses envies. Son premier tableau de sang sur les coussins, sur le tapis. Elle ne l’avait pas regretté. Et il y’avait eu le second, mort au cours d’un bal tragique, pour lequel l’accuser aurait été difficile - combien de pertes ce jour-là. Mais Gideon, elle n’avait pas désiré sa disparition. Tu aurais fait une veuve éplorée si peu crédible.

Blanc sur blanc, même la longue chevelure. Nerissa s’assied au chevet de l’époux endormi, peut-être pour toujours. Elle avait dû tenir un rôle qui n’aurait pas dû être le sien, agir en tant que Mrs Peverell auprès de la lignée, pour l’avenir. Les bras croisés sur le matelas, elle se demande comment survivre à tout ça, à cette société, à l’image qu’on a d’elle, qu’on aura toujours d’une Carrow. Même lui avait oublié qu’elle pouvait avoir un coeur et elle l’avait sacrifié sitôt les doutes de Gideon exprimés. « J’aurais tellement voulu n’être qu’Eris. » souffle-t-elle, comme si la malédiction était devenue le remède. Nerissa aurait voulu revenir d’entre les morts sans coeur ni âme, sans espoirs ni remords - n’être que l’autre, qui pourtant n’était pas non plus que monstruosité. La séparation s’effondrait lentement mais sûrement, la laissant désemparée face à sa propre folie. Le poison dans ses veines, elle le sentirait presque à nouveau brûler, la tuer. « Pourquoi ton Elfe m’a ramenée ? Pourquoi est-ce qu’il ne m’a pas laissé partir pour ne sauver que toi ? » Elle n’attend aucune réponse, consciente qu’il ne l’entendra probablement plus jamais. L’Elfe leur avait évité un Destin funeste mais son mari aurait dû être le survivant, pas celui qui avait fini par tomber d’épuisement des semaines plus tard. « Je t’avais dit qu’on n’en sortirait pas indemnes, tu avais promis : le sang et les rires. » La tête se pose sur le matelas, sur ses bras croisés, le regard tourné vers la fenêtre ; c’est la fatigue qui l’emporte. Elle n’aurait jamais le courage d’une Nora, enfermée probablement pour toujours dans Une maison de poupée trop petite pour elle, dans ce monde d’hommes qui régissent des lois, se vengent de manière étrange ; elle n’aurait jamais la volonté de tourner le dos dans l’espoir de mieux revenir, parce qu’elle n’a rien d’une héroïne de pièce, elle n’est qu’un personnage secondaire dans l’ombre de tourments inextricables. Les paupières se ferment de fatigue, les lèvres laissant échapper un soupir.   

©️ Starseed
 
(Nerisson #4) ≤ « Tomorrow may not be better. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» • I hope that tomorrow will be better
» The Puppet, the Dictator, and the President: Haiti Today and Tomorrow
» I swear that tomorrow, this will all be in the past [ft. Jamie-Rose]
» After the night when I wake up, I'll see what tomorrow brings
» (camila) life is too short to think about tomorrow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Sainte Mangouste-
Sauter vers: