indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
les fleurs du mal ∞ irvin.

()
Parchemin envoyé Dim 7 Jan - 12:50

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : lolo , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/09/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 49 hiboux. J’incarne : zoey deutch , et l’avatar que je porte a été créé par : ultraviolences. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : la poupée de porcelaine Bambi. Je parle en : purple



Je suis âgé de : vingt-trois souffles brisés , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : journaliste au The Golden Blood. J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : âme insensible, anesthésiée par la mort Champ Libre :
avatar
 

les fleurs du mal
Gisella & Irvin

« Justement quand on parle du loup on le voit apparaître, le voici en personne prêt à tout dévorer. »
Y a les branches qui s'accrochent à sa robe pendant qu'elle peste de son idée farfelue. Elle avance dans la pénombre alors que les arbres remplissent de plus en plus son champs de vision. Elle n'aurait peut-être pas du venir ici mais Gisella ne ressent plus la peur. Gisella n'a plus ce sentiment pour l'aider à survivre. Elle fonce, tête baissée, dans chaque idée qui vient graviter dans son esprit. C'est à cause de son accident ça, c'est son humanité qui a fui quand elle en a eu l'occasion. Il ne lui reste plus rien à Gisella, ou peut-être que si, juste quelques sensations, souvenirs pour essayer de se rappeler ce que ça fait de ressentir. Y a que les émotions négatives qui ont bien voulus commencer à revenir petit à petit ces dernières années. C'est la colère qui a fait la première apparition, qui s'est propagée dans son être comme un feu grandissant. Explosif comme un feu d'artifice aux milles couleurs. Et ravageur comme un tsunamis. Ça a été un déferlement d'énergie inexplicable, incontrôlable. Il a fallu ré-apprendre à contrôler ces émotions longtemps oubliées. Et puis y en a eu d'autres, plus secondaires, le sarcasme, l'égocentrisme, etc..
La jeune femme trébuche sur une racine et atterrit au sol en pestant. Sa robe d'un si jolie rose pâle est désormais recouverte de boue et de brindilles. Gisella se relève pour continuer sa route. Elle espère trouver le scoop du siècle au bout de son chemin. C'est pour ça qu'elle se balade en pleine nuit en forêt, à cause de pistes que l'amènent à penser que quelques rebelles ont rendez-vous dans cette forêt ce soir. Ça serait l'occasion de voir sa carrière décoller. Alors la voilà qui crapahute dans la forêt dans l'espoir de tomber sur eux. C'est un peu fou comme espoir, un peu fou comme mission. Son frère a bien essayé de l'en empêcher une fois encore mais elle n'a pas hésité un seul instant à le figer pour continuer sa route. Elle ne se prive plus d'utiliser des sors sur ses proches, elle ne comprend pas Gisella que c'est mal. Le mal est devenu flou tout comme le bien. Elle a juste des buts, et elle fait tout pour les atteindre. C'est ainsi que son entourage s'est peu à peu restreint. Beaucoup ont perdus patience avec elle. Surtout que la magie des Rackharrow étant tenue secrète, ils ne comprennent pas ce qui a pu arriver à la jeune femme.
Un hurlement retentit, puis deux, puis trois... Et bien trop pour tous les compter. Ils semblent se rapprocher au fil des secondes. Mais pas un seul instant Ella ne se dit qu'elle doit faire marche arrière. Elle croit follement qu'elle pourra se débarrasser d'eux d'un coup de baguette ou qu'ils ne la trouveront jamais. Son objectif premier est trop fortement inscrit dans son esprit. Et puis ce qui devait arriver arriva. Y a les loups qui l'encerclent et Gisella qui se retrouve coincée. Elle se tient debout, inexpressive pendant que son cerveau analyse la situation. Le premier loup saute, elle l’envoi contre un arbre d'un coup de baguette. Le deuxième court vers elle, elle l'arrête en le ligotant avec des racines. Mais elle n'a pas vu le troisième qui lui saute dans le dos, la projetant au sol, tête dans l'herbe. « Par merlin ! » Elle sent le souffle chaud et les crocs qui s'apprêtent à lui arracher la tête.
(c) DΛNDELION



Parchemin envoyé Dim 7 Jan - 16:21

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1394 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : wiise . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Les fleurs du mal
Avec la Gisella Rackharrow. Dimanche 5 janvier 1992 dans une forêt d'Angleterre, tard le soir.

Assis dans son grand fauteuil, un livre passionnant sur les artefacts du XVème siècle à la main, une tasse de thé fumante à proximité et faisant face à une cheminée qui crépitait doucement, Irvin se détendait totalement durant ces premiers jours du mois de janvier. Pantoufles aux pieds, rien ne pourrait venir le perturbé dans son petit cocon de confort. Les filles vaquaient à leurs occupations, la petite Nephtys dormait paisiblement, Fire dormait, roulé en boule sur le tapis face à la cheminée et le silence était total, excepté le tintement régulier des deux aiguilles que maniait difficilement Cotokos qui avait soudainement été pris d’une envie de faire un peu de tricot. La soirée passait tranquillement, la vieille horloge familiale sonnait les demi-heures permettant ainsi à Irvin de ne pas trop perdre la notion du temps. Tout aurait pu parfaitement se dérouler si on n’avait pas soudainement frappé à la porte. Le sorcier lève la tête quelque peu étonné. Cotokos cesse la danse de ses aiguilles et regarde Irvin. Fire relève la tête en alerte. Les habitants de la maison entraient sans frapper, Kenan également. Il n’était plus une heure décente pour rendre visite à une personne, cela signifiait qu’il y avait potentiellement un problème. Irvin referme son livre, non sans avoir marqué la page. Il récupère sa baguette et d’un léger signe de la tête indique à Cotokos d’ouvrir.

« Cotokos ! » Le sorcier pouvait entendre le soulagement dans la jeune voix qui venait de s’exprimer. « Je dois voir mon oncle, c’est urgent. » Irvin se lève, l’éternel ouvre la porte en grand et le jeune Rackharrow entre dans la maison. « Bonsoir Narcisse, que puis-je pour toi ? » Demande poliment le vieux sorcier. « Oncle Irvin, je suis désolé de venir si tard, mais il y a un problème avec Gisella. » Le sorcier se fige. Qu’avait donc encore fait sa filleule. « Pourquoi venir me voir ? Tes parents auraient été plus rapides. » Le garçon secoue la tête. « Père est en déplacement. » Il ne parle pas de sa mère. Qu’importe, la jeune fille allait passer un sale quart d’heure. « Où est-elle. » Demande Irvin d’une voix ferme. Le jeune sorcier semble quelque peu mal à l’aise mais finit par répondre. « Elle cherche des rebelles. » Irvin s’alarme, ça n’annonçait rien de bon. Le jeune garçon lui donne les derniers détails qu’il connaissait et Irvin le renvoya chez lui, lui assurant qu’il récupérerait sa sœur. « Fire, tu viens avec moi, Cotokos tu restes ici au cas où. » Rapidement Irvin troque ses pantoufles contre ses chaussures, il récupère sa cape sur le portant et sa baguette sur la cheminée. Une fois hors de la maison le renard pose sa patte sur le pied du sorcier et tous deux transplanent.

Irvin se retrouve à quatre pattes très rapidement, il a transplané sur une racine et perdu l’équilibre. Il entend le petit rire de son éternel. « Toujours aussi doué je vois. » Pour toute réponse l’éternel a droit à un regard noir alors que le sorcier se remet sur pied, époussetant ses genoux. Il sort sa baguette et presse le pas. « Si elle leur est tombée dessus, je ne donne pas cher de sa peau. » Commente le renard. « Silence Fire, ce n’est pas le moment, trouve là plutôt. » Repoussant des branches, Irvin avance péniblement entre la végétation de plus en plus dense. Soudain il se fige en entendant des hurlements de loup. « Par Melin, manquait plus que ça. » Il se met alors à courir, sa cape se déchirant quelque peu sur les branches des arbres. « Fire, la direction ! » Sa demande se faire pressante, l’urgence s’entends dans sa voix. Les loups étaient en chassent. Le renard à six pattes lui indique la direction et Irvin le suit tant bien que mal, évitant du mieux qu’il pouvait les racines traîtresses. Enfin il la voit, mais avant qu’il n’ait pu l’appeler, un loup la cloue au sol. Elle est sans défense et le loup va la tuer. « Expulso ! » Le sort atteint la créature qui fait un bond, permettant à la jeune femme de se relever. Un autre loup s’approchait un peu trop « Lashlabask ! » Et le voilà atteint par des étincelles brûlantes avant de faire demi-tour. Mais il y en avait encore trop, bien trop et Irvin n’en voit pas un venir sur lui et lui sauter dessus, les dents se plantent dans son bras et il lâche un cri de douleur. Fire vient à son secours et de ses dents bien aiguisées saute à la gorge du loup qui faisait presque le double de sa taille. Mais l’effet escompté se passe puisque le loup le lâche et se retourne sur le pauvre éternel. « Stupefix ! » jette-t-il sur le loup qui tombe comme une masse. Fire est aussi en sang, comme son maître, mais il y a encore des loups, peut-être des nouveaux, peut-être des qui ont été blessés par un sort mais qui sont bien énervés. Quoi qu’il en soit les deux sorciers et l’éternel se retrouvent assaillis de toutes parts.

Irvin : # 7d748f
Fire : # c69775
Cotokos : # b1221c
Narcisse : royalblue
Gisella : purple




Parchemin envoyé Ven 12 Jan - 16:56

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : lolo , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/09/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 49 hiboux. J’incarne : zoey deutch , et l’avatar que je porte a été créé par : ultraviolences. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : la poupée de porcelaine Bambi. Je parle en : purple



Je suis âgé de : vingt-trois souffles brisés , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : journaliste au The Golden Blood. J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : âme insensible, anesthésiée par la mort Champ Libre :
avatar
 

les fleurs du mal
Gisella & Irvin

« Justement quand on parle du loup on le voit apparaître, le voici en personne prêt à tout dévorer. »
Y a pas la peur qui vient comme ça devrait être le cas. Y a rien qui monte en Gisella alors qu'elle mord la poussière et qu'elle va se faire dévorer. La peur, c'est l'essence même de la survie, de l'humanité. Et la pauvre Rackharrow n'en est plus dotée depuis maintenant quatre années. Pourtant, on a bien essayé de lui faire peur à la jeune enfant. Il était impensable qu'elle n'est peur de rien, tout le monde a peur de quelque chose. Même infime, même profondément caché. Mais pas elle, plus rien, le néant. On la même mise devant un épouvantard pour voir quelque chose apparaître mais ça a été le vide. L'épouvantard a tout simplement disparu, ne trouvant pas quelle forme prendre. Et un sorcier sans peur c'est dangereux, surtout pour lui-même. Gisella n'a plus de limites ou de moyens de se protéger. Elle ne peut qu'écouter son instinct, instinct qui est biaisé par l'accident.
Ses cheveux aussi pâles que la mort recouvrent son doux visage alors qu'elle sent les crocs encore plus près. Elle aurai dû amener son éternel avec elle, elle ne sait pas pourquoi elle ne l'a pas fait. C'est stupide, elle ne pensait pas en avoir besoin. Sa baguette s'est échouée quelques pas devant elle, elle n'a pas le temps de l'attraper. Elle va mourir et elle s'en moque.
« Expulso ! » Le poids sur son dos disparaît et elle peut enfin mieux respirer. En relevant la tête, elle aperçoit le loup qui a été projeté contre un arbre. Elle tourne la tête dans l'autre sens et cette fois, c'est son parrain qu'elle voit avec son éternel. Elle ne comprend pas ce qu'il fait dans les bois. Pourtant, pas le temps de se poser la question, les loups reviennent en masse. Elle rampe jusqu'à sa baguette qu'elle attrape avant de se relever. Déjà un loup revient en sa direction. «Confringo » Le sort s'élance avant de s'abattre devant l'animal en créant une explosion. Le loup hurle avant de repartir. D'un coin de l’œil, Gisella aperçoit son parrain dans une mauvaise posture. Elle hésite un temps entre s'occupe des autres loups ou venir l'aider. C'est finalement l'éternel qui met fin au dilemme en sauvant le Rackharrow. Mais alors qu'elle reporte son attention sur les environs, elle voit que les loups sont de plus en plus nombreux. Les Rackharrow sont obligés de se replier et Gisella se retrouve à quelques mètres de son parrain. « Tu n'aurais pas dû venir. » Pas le temps de rajouter plus que les loups s'élancent. Les sorts pleuvent faisant retomber une pluie d'étincelles sur le lieu de bataille. Cela fait bien longtemps qu'Ella n'a pas vécu un combat aussi dense. Elle a suivi un entraînement, comme beaucoup, mais du à son accident on a finalement estimé qu'il valait mieux la garder dans un coin protégé.
Les minutes passent et les deux sorciers perdent de plus en plus du terrain, le cercle se resserre, Gisella s’épuise, Irvin et Fire sont blessés. Leurs chances de vaincre sont minces. Alors qu'elle peut sentir son dos toucher celui de Irvin, elle passe au plan b. « Fire, accroche-toi à Irvin ! » Pas le temps d'expliquer plus. Un dernier sort lancé et elle se retourne pour attraper l'épaule de son parrain. La jeune femme se concentre et transplane. Ils atterrissent dans une petite carrière de la forêt à quelques kilomètres de lieu de bataille, elle ne peut guère aller plus loin. L'atterrissage est lourd, Gisella est propulsée à quelques pas de son parrain et reprend son souffle, jamais elle n'a autant puisé dans son énergie. Le silence se fait pendant quelques secondes avant que Gisella ne reprenne la parole. « Je pouvais me débrouiller seule. » Elle sent quelque chose couler le long de sa narine et de ses lèvres. Elle tapote le liquide du doigt avant de pouvoir l'inspecter, du sang. Le transplanage de deux sorciers plus un éternel était peut-être en trop pour le corps d'une jeune fille de vingt-trois ans. Le contre-coup de la perte d'énergie se fait ressentir et Gisella s'assoit au milieu de la clairière pour ne pas tomber dans les pommes. Les étoiles parsèment le ciel et la lune illumine leur visage. « Pourquoi tu es venu ? On est pas proche toi et moi. Tu m'évites même. » Y a les souvenirs de l'ancienne Gisella qui ressurgissent du temps passé avec son parrain. Si ils étaient proches, mais pas avec la Gisella actuel.
(c) DΛNDELION



Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
les fleurs du mal ∞ irvin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Un intrus dans mes parterres de fleurs
» Vin de fleurs de sureau
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Lui dire avec des fleurs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Angleterre-
Sauter vers: