indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
UNFORGETTABLE ❱ vörn

()
Parchemin envoyé Mar 2 Jan 2018 - 22:57

- REBEL ❥ for your love. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 518 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : abisror . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Dabria, Maggs et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis plus d'un an, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Unforgettable.
VÖRN
Every step I take, Everywhere I go, I see your face, unforgettable.


19 janvier

Il fallait garder les apparences. Tenir ses parents éloignés le plus possible de sa vie. Pour que l’histoire ne se répète pas, pour que chacun puissent vivre en paix. Elle savait que sans doute, elle devrait tuer son père de ses propres mains pour continuer à vivre avec Avia. Disons qu’elle était tranquille pour le moment. Tout était en place pour cacher son secret. Cet appartement qu’elle occupait à Pré-Au-Lard, mais qui servait plus à sa sœur qu’autre chose. Elle dormait si souvent chez Avia qu’elle y laissait tous ces vêtements. Pour la société magique, elles n’étaient que deux amies. Et de toute façon, qui penserait qu’une femme occupée comme Vega aurait le temps de se perdre à l’amour? Avec ses missions de mangemort qui se multipliaient, ses heures passées chez les Black et encore, le job de temps plein qu’elle occupait pour Valeryan Grimstone. Ça et le fait plutôt important qu’Avia était désormais fiancée à Carter Rockwood, pour tenter de faire taire les mauvaises langues. Même s’il n’était pas un bon parti pour un père, c’était parfaitement bien pensé puisque le Spudmore était mort. Avia et Vega avaient choisis Carter parce qu’il était un vieil ami de la louve et qu’elle connaissait sa situation. La fortune d’Avia suffisait à faire peser la balance. Ils seraient libres de faire tout ce qu’ils voulaient. C’était un arrangement. Loin d’un mariage d’amour.

Et dans ce but, elle devait continuer de voir sa famille. Priam était toujours aussi élevée dans son estime, mais de son côté familial, c’était plus ardu. Heureusement qu’Aleksei était revenue dans le décor. Pour ce qui était d’Aeden, ce jeu infernal commençait à énerver la brune plus qu’autre chose. Ils ne s’étaient pas rejoints en famille pour noël, cela n’intéressait aucun Greyback, la sentimentalité. Si ce n’est peut-être le paternel qui commençait à penser que les choses s’arrangeaient pour sa progéniture. Il souhaitait que sa meute entière se rejoigne pour la pleine lune de la nouvelle année, pour marquer bien la puissance de leur force lycanthrope. Ou quelque chose comme ça. Ce qui voulait dire que Vega se retrouverait face à face à des gens qui pouvaient mettre son amour en péril, à nouveau. Ça et Björn. Il faisait comme depuis la purge, il l’évitait alors qu’il savait qu’elle avait retrouvé la mémoire. Vega, elle, étrangement, ne s’était pas poussée à aller le confronter. Elle était bien trop furieuse contre lui pour tenter d’arranger la chose. Il était mort à ses yeux. Jusqu’à ce que son corps apparaisse dans la forêt qui bordait des dizaines et dizaine de kilomètres de Londres. Il semblait s’être arrangé pour transplaner dans la dernière seconde qu’il leur restait.

Hector leur avait tous demandé de ne pas ingérer de potion tue-loup pour cette pleine lune et Vega l’avait écouté. Il n’était pas rare qu’elle arrête d’en boire pour convenir aux mangemorts. Ou dans des cas comme celui-ci, ou elle devait toujours faire comme si Hector avait l’entière possession sur ses faits et gestes. Si le chef de la meute souhaitait que tous soient plus près de leur côté animal que jamais, elle ne dirait pas non. Elle savait déjà ce qui se produirait par contre, loin d’elle l’idée de se retenir. Quand le dernier nuage révèle enfin la pleine lune, Vega laisse échapper un premier cri de douleur, laissant la transformation s’accomplir comme depuis plus d’un an maintenant. La dernière chose qu’elle se rappelle fut que ses yeux s’ancrèrent dans ceux de Björn, avant de sombrer dans l’inconscience.

Quand son corps est recouvert d’un pelage acajou, quand elle sent ses griffes pénétrer dans la neige sous elle, la louve sait ce qu’elle a à faire. Et quand Hector commence à courir, s’attendant à ce que tous la suive, elle l’écoute comme elle peut, la louve. Les heures passent, quand elle se tient tout juste derrière Hector. Les attaques, les hululements. La lune va bientôt se coucher pour laisser place au soleil, elle attend son moment. Jusqu’à arriver à hauteur de son frère aîné. Ou du moins, de la bête qu’il est. La louve baisse la tête en tournant vers la gauche, frappant directement Björn dans ses côtes, envoyant valser son corps à quelques mètres de là. Vega n’est plus là, ce n’est que la bête qui observe ce frère celui qui n’a jamais eu le courage de l’affronter. D’oublier les demandes de leur père et de la laisser vivre une vie totalement malheureuse pendant presque dix ans. Ses crocs sont apparents et déjà, elle gronde. Elle est prête à attaquer, car la seule chose qui reste en elle est la pure haine qu’elle éprouve envers l’autre loup qui se retrouve près d’elle. Le premier assaut est plus difficile que prévu, il est moins sonné qu’elle ne l’avait calculé et au lieu de mordre son échine, elle fonce directement dans l’arbre derrière eux. Cela n’a l’effet que de l’enrager encore plus et elle se retourne vers son frère, en se secouant la tête pour tenter de retrouver ses esprits. S’ils pouvaient lire leurs pensées, ça serait sans doute des plus utiles dans un moment comme celui-ci. Du moins, si leurs hôtes étaient encore en possession de ses moyens. Alors, elle se rapproche à nouveau et cette fois-ci, la vitesse est de son côté. Sa mâchoire se referme sur la patte avant droite du Loup.





Made by Neon Demon


  
+ ONE TOUCH AND I IGNITE
Under the lights on the high stage, A part of your life it can take away. Just like the blood running through your veins. 



Parchemin envoyé Mar 2 Jan 2018 - 22:57

- REBEL ❥ for your love. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 518 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : abisror . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Dabria, Maggs et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis plus d'un an, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Est-ce qu’elle arrive à mordre Björn?

OUI.
NON


  
+ ONE TOUCH AND I IGNITE
Under the lights on the high stage, A part of your life it can take away. Just like the blood running through your veins. 



Parchemin envoyé Mar 2 Jan 2018 - 22:57

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1320
avatar
 
Le membre 'Vega Greyback' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Augustine + mp Artemisia
mp Arsenius + mp Jemima  + mp Crixus

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Sam 6 Jan 2018 - 21:09

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : Devine. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/11/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 74 hiboux. J’incarne : Luke Mitchell , et l’avatar que je porte a été créé par : TF (avatar) - Astra (codes signa) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le phénix rebelle qui se fait péter la tronche, Caïn le chasseur badass de créatures magiques et Eden, le Grimstone aux allures de globe trotter. Je parle en : #999966



Je suis âgé de : Trente et un ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Exécuteur et contrôleur des impôts pour le compte de la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Célibataire et sûrement trop connard pour mériter d'être dans le coeur de quelqu'un. Champ Libre :

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
I won't apologize
i'm a poison and you know that is the truth. all your friends think i'm vicious, and they say i'm suspicious.  i'm holding you down, i'm killing you slow. so slow. ft. VEGA GREYBACK



19 janvier 1992.
Il a sonné l’alerte, le vieux. L’appel est clair et impossible à éviter, même pour le fils prodigue de la famille. Le fils à papa. qui n’a strictement rien d’un gentleman, élevé dans la violence et la soif de sang. L’appel est clair et impossible à éviter mais Björn ne pointe pas tout de suite le bout de son nez. Trop occupé ailleurs, à user du joug de la pleine lune et de ses rayons pour laisser libre court à la dangerosité animale. Ainsi les crocs maltraitent la chaire, arrachent et tuent en laissant des traces. Le gibier n’avait pas la moindre chance de s’en tirer face à un loup aussi déchaîné.

La fourrure blanche émet comme un voile fantomatique autour de l’animal qui s’avance entre les arbres enneigés. La glace qui rafraîchit les pattes ne le fait nullement frissonner quand il arrive enfin aux abords du groupe des Greyback, yeux bleus perçant scrutant chacun des loups présents avec une attitude altière et malsaine. Imprévisible. On reconnaît facilement Björn à la balafre qui orne toujours son œil droit, peu importe la forme sous laquelle il se trouve, souvenir d’une guerre passée entre son cher cousin et lui… Seule la queue rentrée vers l’intérieur prouve son signe de soumission au patriarche qu’il ne peut éviter. En revanche, le pelage acajou qui se trouve un peu plus loin n’est clairement pas désiré. Le frère aîné ignore la plus jeune, sa protégée, celle qu’il n’est pas parvenue à sauver. Pas même l’attitude d’Aeden à l’encontre de Vega ne le fait sourciller ou montrer les crocs. Aeden n’existe pas aux yeux de Björn, preuve en est que ce dernier n’est même pas capable de se transformer. Demi-Lycanthropie de bas étage. Abomination. Hector grogne en sa direction et il s’écarte le loup blanc comme neige à l’exception des tâches carmines qui le souillent. Oh il comprend bien le message. Il est en retard, a commencé la fête tout seul. Quel dommage. Ce n’est qu’au moment où l’alpha décide de s’élancer que les autres suivent comme des chiens apeurés. Encore une fois le Greyback prend son temps, use du contrôle qu’il a sur lui et son état d’esprit pour retarder le départ de la course, mais lorsqu’enfin, il cède, il était tellement occupé à jouer l’indifférence auprès de Vega qu’il en a oublié jusqu’à sa présence.

L’aîné court vite, file à vive allure entre les arbres comme s’il s’agissait là d’une seconde nature. Il bifurque plusieurs fois et lâche quelques grognements dans son sillage, cherche à mordiller quelques pattes pour embêter les uns et les autres quand la fourrure acajou lui fonce littéralement dedans. Pris de surprise, il bascule et roule sur plusieurs mètres avant de reprendre consistance sur ses pattes. Le groupe a déjà pris de l’avance et ils ne sont plus que tous les deux au milieu de ces bois. La réaction est quasi immédiate, babines retroussées et salive s’agglutinant jusqu’à ses crocs dégagés dans un grognement féroce. Oreilles en arrières, il se place en position d’attaque, s’abaisse suffisamment prêt à riposter d’une quelconque manière que ce soit. Vega a beau être sa sœur, on ne l’attaque pas impunément de la sorte. La louve bondit alors et le plus vieux des deux s’exécuté, vire d’un bond de côté pour échapper à l’assaut. Les grognements cessent mais Björn est sur la défensive, instinct animal reprenant ses droits et outrepassant tout le reste. Toutefois, le fond de pensée est suffisamment présent grâce aux leçon d’Hector pour que le loup blanc ne cède pas à la hargne et décide de reprendre son chemin en direction du groupe. Il n’est pas venu pour se battre avec elle. Deux ans qu’ils s’ignorent, ce n’est pas pour aujourd’hui lui donner raison. Le Greyback a fait ce qu’il avait à faire et ne regrette en rien ses choix. Vega est bien trop rebelle pour comprendre et voir plus loin que le bout de son museau.

Elle attaque à nouveau. Acharnée qu’elle est, et parvient à mordre. Il sursaute, grogne et couine sous la douleur qui l’éprend mais n’arrête pas sa route pour autant. Elle pourrait bien continuer à faire ainsi il était résolu à ne pas lui donner raison ou même lui accorder de l’importance. Ce n’est qu’un caprice, rien de plus.    




OUT FOR BLOOD.
I FOUND PEACE IN VIOLENCE † I'm a poison and you know that is the truth. All your friends think I'm vicious, and they say I'm suspicious.  I'm holding you down, I'm killing you slow. So slow.

Parchemin envoyé Lun 8 Jan 2018 - 1:59

- REBEL ❥ for your love. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 518 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : abisror . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Dabria, Maggs et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis plus d'un an, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Unforgettable.
VÖRN
Every step I take, Everywhere I go, I see your face, unforgettable.


19 janvier

Finalement, elle se tenait mieux qu’elle ne l’aurait pensé. Peut-être que la peur que son père réagisse trop violemment la retenait quelque peu. Une partie d’elle-même arrive à régner à travers la bête, ou plutôt une partie logique qui lui dit que ce n’est pas le bon moment. Alors les heures passent, à courir dans la forêt, à déchiqueter les âmes qu’ils rencontraient en chemin. Quand on voyait des meutes comme celle d’Hector, on pouvait comprendre pourquoi toutes ces horreurs existaient sur les loup-garous. Ils étaient incontrôlables, des machines à tuer. Et le paternel se faisait un malin plaisir à songer que, sans aucun doute, sa fille rebelle s’en voudrait d’avoir le goût de sang dans la bouche. Alors, la colère perdure, celle de devoir écouter chaque parole de son père malgré tout ce qu’il lui avait fait subir. Pour avoir jeté un obliviate pour rendre docile la dernière fille qui lui restait. Cassiopée était déjà de son côté, Aleksei elle était déjà partie pour s’éloigner de ce tyran. Pour l’avoir empêché de vivre aux côtés d’Avia, pour l’Avoir forcé à épouser un Skeeter, pour l’avoir offerte aux Black. La liste était longue et elle n’en finissait plus, mais elle savait qu’elle n’y pouvait rien la louve. Au lieu de cela, ses pensées se tournaient vers une seule et même personne, son frère; Björn. Elle n’arrivait pas à comprendre comment il avait fait pour retourner sa veste aussi facilement. Toute son enfance, toute sa jeunesse, il avait été là pour protéger sa petite sœur. Vega, elle avait toujours cru qu’ils étaient inséparables, les seuls dans la famille à vraiment s’aimer. Et quelle désolation avait-elle découvert quand il n’avait pas eu les couilles de lui révéler l’obliviate de son père? Le petit fils à papa, le petit fils parfait. Finalement, il n’y avait plus que ça qui comptait, la gloire. Et elle détestait tout ce qu’il représentait pour ça, pour avoir ternit leurs souvenirs de jeunesse.

La lycan ressent déjà que la lune se lèvera d’ici les quinze prochaines minutes, sinon moins. Elle laisse passer le reste de la meute devant elle, car elle sait que Björn ferme la marche, en tant que bêta. Quand elle attaque, la colère l’emporte sur tout ce qui peut occuper ses pensées. Elle veut le mordre. Lui faire mal, lui montrer toute la douleur qu’elle a dû vivre pendant toutes ces années. Et surtout, sans comprendre comment la bête en elle le devine, mais elle veut savoir pourquoi. Pourquoi n’a-t-il pas fait passer leur relation avant celle merdique qu’il avait avec leur père? Pourquoi l’a-t-il regardé être aussi malheureuse sans rien faire? Pourquoi a-t-il décidé de s’éloigner d’elle pour la laisser dans cette fausse identité? Au deuxième assaut, elle finit enfin par le mordre. Il laisse échapper un couinement de douleur et elle sait déjà qu’elle a touché dans le mille, même s’il continue de courir. Comme pour s’échapper. Lâche. Qu’elle pense, incapable de s’empêcher de vouloir continuer de lui faire mal. Elle court près de lui, il est ralenti par sa blessure ce qui lui permet de rentrer à nouveau dans ses côtes, mais cette fois sur un flan de rochers ce qui l’amène à tomber sans doute avec plus de force que nécessaire. Quand les oiseaux chantent au-dessus de leur tête, elle sait déjà que le soleil se lève. Alors, du haut de son rocher, elle l’observe, la bête sans doute amochée de sa chute.


Quand elle revient à elle-même, ils sont encore séparés de quelques mètres. Nue come un verre, elle reprend conscience, heureusement elle gardait toujours avec elle une petit bourse ensorcelée à sa taille pour qu’elle puisse se revêtir. Elle met une cape de sorcière à la va-vite, avant de sauter en bas des rochers pour se retrouver à côté de son frère. Elle est debout, à l’observer comme si pour une fois, c’était vraiment elle qui était supérieure. « Tu comprendras que tu n’auras pas d’excuses. On sait tous les deux qu’il n’y avait pas que les monstres, ce soir. » Elle relève l’un de ses bras pour s’essuyer la bouche, ainsi que son cou où le sang a coulé et elle regarde Björn avec dégoût. L’aîné a face à lui une Vega qu’il n’a sans doute jamais connu. Une Vega froide, vidée, furieuse. Malgré tout, elle se penche au-dessus de lui, avant de sortir des bandages de son sac ensorcelé. Une autre idée brillante de leur père, les priver de leurs baguettes avant la transformation. Ça les rapprochait davantage de leur nature de loup, même une fois le soleil levé, disait-il.

Made by Neon Demon



  
+ ONE TOUCH AND I IGNITE
Under the lights on the high stage, A part of your life it can take away. Just like the blood running through your veins. 



Parchemin envoyé Mar 23 Jan 2018 - 21:18

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : Devine. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/11/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 74 hiboux. J’incarne : Luke Mitchell , et l’avatar que je porte a été créé par : TF (avatar) - Astra (codes signa) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le phénix rebelle qui se fait péter la tronche, Caïn le chasseur badass de créatures magiques et Eden, le Grimstone aux allures de globe trotter. Je parle en : #999966



Je suis âgé de : Trente et un ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Exécuteur et contrôleur des impôts pour le compte de la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Célibataire et sûrement trop connard pour mériter d'être dans le coeur de quelqu'un. Champ Libre :

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
I won't apologize
i'm a poison and you know that is the truth. all your friends think i'm vicious, and they say i'm suspicious.  i'm holding you down, i'm killing you slow. so slow. ft. VEGA GREYBACK



19 janvier 1992.
Il a tout fait pour l’éviter, et continuerait encore, bien décidé à ne pas lui donner ce qu’elle souhaite. Vega n’a pas cherché la confrontation jusque-là mais sa colère suinte de tous les pores de sa peau. Au fond, les choses sont bien mieux comme ça. Se faire détester par quasi la seule qui comptait vraiment à ses yeux est une protection supplémentaire. Il n’a pas été en mesure d’agir ou faire quoi que ce soit pour empêcher Hector de s’en prendre à elle et ses souvenirs. Il aurait pu dire quelque chose, prendre position mais Björn n’en a pas eu l’occasion et n’était pas certain qu’il s’agisse du bon moment pour le faire. A l’époque. La stratégie de l’aîné masculin des Greyback première branche est toute tracée dans sa tête depuis déjà quelques années et il ne souhaite pas y déroger. Vega dans sa discrétion a tout raté, n’était encore qu’une adolescente à cet instant, et sans doute l’était-elle encore un peu aujourd’hui, alors qu’elle s’évertue à vouloir le blesser. A vouloir le forcer à la confronter. Björn sous sa forme animale n’est pas réputé pour être un loup végétarien. Il tue. Arrache. Mutile. En dit long l’hémoglobine qui vient coller les poils blancs de sa fourrure entre eux à certains endroits, ou encore la balafre qui orne son œil droit à la manière d’un loup trop longtemps exilé et maltraité. Malgré ses tentatives pour l’éviter, la cadette parvient à faire claquer ses crocs contre l’une de ses pattes et il couine, le loup au pelage trop blanc. Un réflexe avant de se mettre à grogner sauvagement en guise d’avertissement, pattes fuyant vers l’horizon afin de ne pas céder, même si la colère est grande et qu’il n’est pas certain de parvenir à l’éviter.

Il s’obstine des minutes durant, pendant que pointe doucement l’aurore et avec elle le fin soleil. Astre lunaire laisse doucement place au jour, percutant les prunelles bleues, les harassant d’un fin filet de lumière. La pleine lune s’en va et disparait, l’humain pourra bientôt reprendre ses droits. Souffle et cœur battant, la bête sauvage s’échappe, fuit au gré du vent sans fuir en même temps. Il n’y a rien à craindre de Vega, pas le concernant, même lorsque le coup fuse dans ses côtes, que les griffes glissent sur la carne rocheuse et que le corps poilu s’effondre en contrebas, retombant lourdement de côté dans un bruit sourd. Cette fois, il va la tuer. La bave s’agglutine aux abords de ses babines retroussées quand Björn se remet stratégiquement sur ses pattes. Il boîte légèrement, mais fait fi de la douleur, a connu pire, comme la majorité des Greyback de cette meute. Il en fait fi car le sorcier n’est pas un loup de pacotille et que sa sœur peut bien le surplomber de toute sa nudité trop humaine qu’il n’en a cure et lui grogne dessus de manière féroce, oreilles abaissées en guise de menace ultime. Si la pleine lune a dorénavant disparue, lui n’est pas pressé de se changer. Il attend, qu’elle enfile la robe de sorcier qui parait trop grand pour elle et qu’elle ait descendu pour n’accepter de remonter d’un bond qu’à ce moment-là, oreilles toujours en arrière. Il la scrute du haut du rocher, redresse son corps de loup mâle et la toise pour ainsi dire sans cligner des yeux. Arrogance éhontée qu’il lui envoie en plein visage. Du haut de son sale caractère, le loup-garou ne se transforme pas, nargue l’humaine qui palabre déjà trop pour lui. Pourquoi Merlin a-t-elle dû choisir cette nuit. Il ne lui a laissé en tout et pour tout le loisir de le surplomber que le temps de trente secondes. Trente secondes pendant lesquelles Vega a pu se sentir supérieure à lui. Tu comprendras que tu n’auras pas d’excuses. On sait tous les deux qu’il n’y avait pas que les monstres, ce soir. Un grognement s’échappe de sa gorge tandis qu’il disparait derrière un arbre et des buissons. Il ne revient qu’à peine deux minutes plus tard, la peau couverte de sang, aussi bien le sien en provenance de son poignet que celui d’animaux dont il ne saurait réellement dire la provenance. Mais il y a plusieurs fumets différents.

A l’inverse de sa sœur, la nudité ne le dérange pas et de toute manière il ne prévoit jamais de besace ou autre sac magique. D’ordinaire, il ne redevient jamais humain tout de suite lorsqu’il se trouve encore au-dehors. Mais puisque sa sœur veut parler, ils allaient parler. Sans un mot, Björn redescend du haut du rocher pour dévisager la cadette d’un air contrarié et peu enclin à la discussion. Son poignet le lance bien sûr, mais il ne dit rien, ni ne tressaute. Ni même ne tremble. Fierté mal placée. Après le patriarche de la famille, il y a lui, et quand Hector ne serait plus là, ce serait lui le patriarche, tout court. Il sait les airs revêches et rebelles de Vega par cœur, sans doute est-ce encore quelque chose dont elle ne se rappelle plus… « Et toi tu sais que je ne cherche jamais les excuses. Pas lorsqu’elles viennent de futilité de bas étage. Je te pensais plus intelligente que cela, Vega. ». Au moins le ton est-il donné, Björn ne s’excusera pas non plus pour ses actes. Ce serait admettre avoir tort, et ça, c’est hors de question. Il vaut mieux qu’elle continue à le haïr plutôt qu’à risquer de lui confier à nouveau quelque chose qui pourrait la compromettre. « N’as-tu donc rien appris ? ».    




OUT FOR BLOOD.
I FOUND PEACE IN VIOLENCE † I'm a poison and you know that is the truth. All your friends think I'm vicious, and they say I'm suspicious.  I'm holding you down, I'm killing you slow. So slow.

Parchemin envoyé Sam 3 Mar 2018 - 21:43

- REBEL ❥ for your love. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 518 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : abisror . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Dabria, Maggs et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis plus d'un an, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Unforgettable.
VÖRN
Every step I take, Everywhere I go, I see your face, unforgettable.


19 janvier
Elle n’aurait pas pu se retenir d’attaquer Björn, même si elle avait eu toutes les volontés du monde. Du fait que la potion tue-loup n’avait pas été là pour amoindrir son côté monstre et avant tout parce qu’elle n’aurait pas voulu se retenir. Ils avaient besoin de ce moment rien qu’à eux, pour mettre les points sur les I. Cela ne voulait en rien dire qu’ils pourraient recommencer à se voir après cette confrontation, en réalité la louve n’avait pas idée comment tout ça terminerait. L’un d’eux pouvait facilement perdre un membre, ce qui ne serait franchement pas des plus pratiques pour la suite. Alors, quand elle le poussa en bas de ce petit précipice, une partie d’elle-même, celle humaine autant qu’animale, jubilait carrément. Vega en voulait tellement à son frère aîné. Il avait été présent toute sa vie, du moins, jusqu’à la purge. Il avait toujours été là pour elle et il était son confident. Surtout après le départ d’Aleksei, il ne lui avait resté que lui en qui elle pouvait avoir confiance. Comment avait-il fait pour cracher sur leur lien si précieux? Aux dernières nouvelles, Vega pensait que Björn était moins couillon que son père. Apparemment, elle s’était trompée sur toute la ligne. Elle le confronte, aussi facilement que jamais. Elle est couverte de sa cape de sorcière, mais Björn quant à lui se contente de se transformer derrière un arbre avant de continuer à lui faire face. D’une manière aussi étrange que cela pouvait être pour toute société sorcière, les Greyback ne s’en faisaient pas avec la nudité. Ils avaient toujours été élevés ainsi. Vega savait qu’elle n’avait pas à regarder trop bas, ses prunelles restaient ancrées sur son visage. « Et toi tu sais que je ne cherche jamais les excuses. Pas lorsqu’elles viennent de futilité de bas étage. Je te pensais plus intelligente que cela, Vega. » Elle tique, la louve et un de ses sourcils se relèvent quand elle l’observe davantage. « N’as-tu donc rien appris ? ». Elle n’était pas certaine de comprendre où il voulait en venir. Car, non elle ne comprenait pas. Elle ne savait pas ce qui avait pu lui passer par la tête pour qu’il la trahisse ainsi. Le pire, c’était qu’elle l’était, intelligente. Elle n’était pas allée à Serdaigle pour rien. Mais certes, il y avait une différence entre naïveté et intelligence, celle que son frère ne pouvait pas comprendre. « Tu n’as pas tout à fait tort. Par contre, je mettrais plus cela sur le fait de lac confiance. » Elle a toujours son bandage dans sa main droite, mais elle n’est pas tout à fait certaine de vouloir l’aider. Surtout s’il continue d’agir comme un con. « Non, en effet, il semblerait que je n’apprends rien. Mais je t’en prie, fait moi grâce d’une explication. Si tu en est seulement capable. J’aimerai bien comprendre ce qui t’as amené à me laisser pourrir comme une conne dans un véritable mensonge. Du jour au lendemain, tu es passé du confident au fuyant. Et je me souviens de toutes ses années malgré tout, tu sais. Je me demande encore comment tu as pu laisser Aeden prendre la place du frère « aimant ». Tu as fui avec la queue entre les jambes, Björn. » Elle n’y allait pas forcément de mains mortes, mais elle ne pouvait pas faire autrement. Et avec le possible retour d’Aleksei, la vérité était que la Greyback aurait bien aimé avoir un allié de plus avec elle. Elle rêvait de retrouver son frère d’autrefois, sur qui elle pouvait compter. Dans ce monde cruel, elle voulait pouvoir survivre avec Avia comme elle le souhaitait et cela voulait dire de bien s’entourer. Elle avait besoin de lui plus que jamais, mais comment savoir qu’il ne finirait pas par la poignarder dans le dos une fois qu’elle se sera retournée?

Made by Neon Demon



  
+ ONE TOUCH AND I IGNITE
Under the lights on the high stage, A part of your life it can take away. Just like the blood running through your veins. 



Parchemin envoyé Lun 21 Mai 2018 - 12:21

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : Devine. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/11/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 74 hiboux. J’incarne : Luke Mitchell , et l’avatar que je porte a été créé par : TF (avatar) - Astra (codes signa) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le phénix rebelle qui se fait péter la tronche, Caïn le chasseur badass de créatures magiques et Eden, le Grimstone aux allures de globe trotter. Je parle en : #999966



Je suis âgé de : Trente et un ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Exécuteur et contrôleur des impôts pour le compte de la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Célibataire et sûrement trop connard pour mériter d'être dans le coeur de quelqu'un. Champ Libre :

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
I won't apologize
i'm a poison and you know that is the truth. all your friends think i'm vicious, and they say i'm suspicious.  i'm holding you down, i'm killing you slow. so slow. ft. VEGA GREYBACK



19 janvier 1992.
Il y a des éducations que l’on ne peut renier, des éducations qui façonnent et s’imprègnent de l’âme avec une force telle que bien que l’on tente d’y échapper, l’on n’y parvient jamais vraiment. Björn n’a jamais prétendu être une bonne âme, ses seuls actes de gentillesse envers sa sœur cadette n’étaient que vérité à un instant T de leurs vies respectives. Mais Björn n’a jamais été élevé pour être adorable, comme tous les membres de cette fratrie disproportionnée mais aussi disparate. Le blond a hérité d’une sur-présence paternelle qu’il n’aurait, dans le fond, jamais pu réclamer auparavant. Sa place de favori a été durement payée et l’est encore aujourd’hui alors qu’il fait face au regard noir de Vega. Il sait pertinemment pourquoi il y a droit, mais il serait inconcevable pour le loup, futur alpha qu’il était, d’admettre l’erreur commise. Au fond de lui, s’il sait que cela n’a pas été correct, il ne regrette pas ses choix. Pire, il les assume et ne s’en cache pas. Non, en effet, il semblerait que je n’apprends rien. Mais je t’en prie, fait moi grâce d’une explication. Si tu en est seulement capable. J’aimerai bien comprendre ce qui t’as amené à me laisser pourrir comme une conne dans un véritable mensonge. Du jour au lendemain, tu es passé du confident au fuyant. Et je me souviens de toutes ses années malgré tout, tu sais. Je me demande encore comment tu as pu laisser Aeden prendre la place du frère « aimant ». Tu as fui avec la queue entre les jambes, Björn. La mâchoire se crispe et les dents grincent tandis qu’il s’avance dans la pénombre encore présente. Il a bien noté la présence du bandage entre les mains de sa sœur mais jamais il ne s’est abaissé à demander de l’aide, amnésique ou pas, elle doit forcément s’en rappeler. La remarque de la cadette toutefois le force à ricaner doucement, pas de moquerie mais plutôt de ces rires jaunes qui en disent long. Aeden ce semi-lycanthrope, risée de la famille et emmerdeur de première dès qu’il s’agissait de la plus jeune. La honte familiale qui prenait une place plus importante ? « Si tu voyais plus loin que le bout de ton nez Vega, tu comprendrais probablement les raisons qui m’ont poussé à ne rien te révéler. ». Car dans sa méchanceté évidente, celle tapie au fond de lui et qu’il exprime tous les jours au travers de son job pour la Main Noire, il y a de profondes et véritables raisons : sa protection. « Imagine un peu… Père fait ce qu’il a fait, et je m’amène comme une fleur pour tout te cracher au visage alors qu’il t’a façonnée à sa manière… Que pourrait-il donc bien se passer ensuite hein ? Oh et non… Mieux. ». Il marque un temps d’arrêt et s’approche si près d’elle qu’elle peut dorénavant sentir son souffle ricocher contre la peau de son visage. Sans doute ses narines s’emplissent-elles déjà de l’odeur cuivrée du sang présent sur son corps. « Tu retournais auprès de ta chère et tendre, qu’aurait-il fait hum ? Si ce n’est faire craquer ta nuque ? ». La colère le ronge toujours, douleur élançant son poignet avec force. Björn use d’ironie sarcastique pour ne tout simplement pas se mettre à hurler comme il serait capable de le faire.    

Dans sa manière bien à lui et tordue, Greyback pense sincèrement avoir protégé Vega d’une catastrophe. Certes, il n’aurait pas été à l’encontre d’une décision paternelle, rapidement stoppé il y a quelques années alors qu’il avait tenté d’exposer son avis sur la question, mais il y avait avant tout l’instinct de protection qui l’avait emporté sur sa décision. Il avait été plus simple de lui cacher tout ça, et même s’il allait devoir s’en mordre les doigts, il ne regretterait pas. « Tu ne me feras pas regretter ma décision, soeurette. ». Il y a d’ailleurs comme une volonté de maintenir une certaine distance entre eux deux, car Björn a des plans et des projets, céder maintenant à sa sœur reviendrait à les mettre à mal. Dans sa tête il ne peut décemment pas perdre les faveurs d’Hector, car c’est un empire qu’il souhaite reprendre et surpasser. Le vieux il ne le souhaite aussi mort et enterré qu’il ne l’espère encore vivant, contradiction évidente qu’Elijah lui reproche souvent. Elijah n’a jamais compris cette obéissance quasi aveugle qu’il a envers son paternel, mais si Vega a été façonnée par le biais d’un sort d’amnésie durant des années, Björn a été façonné directement dans la chaire.  




OUT FOR BLOOD.
I FOUND PEACE IN VIOLENCE † I'm a poison and you know that is the truth. All your friends think I'm vicious, and they say I'm suspicious.  I'm holding you down, I'm killing you slow. So slow.

Parchemin envoyé Jeu 21 Juin 2018 - 1:22

- REBEL ❥ for your love. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 518 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : abisror . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Dabria, Maggs et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis plus d'un an, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Unforgettable.
VÖRN
Every step I take, Everywhere I go, I see your face, unforgettable.


19 janvier
Vega ne voulait plus se cacher, mais il y avait une marge énorme entre le souhait et la réalité. Elle aurait voulu pouvoir crier sur tous les toits qu’elle aimait une femme, qu’elle voulait marier Avia et qu’elle vivait avec elle. Au lieu de cela, son amoureuse avait pris un fiancé sur le tas et elle habitait avec elle dans leur « amitié » platonique aux yeux des autres sorciers. Ce sorcier ne servait à rien si ce n’était les apparences, pour qu’elles puissent continuer de passer toutes les minutes qu’elles avaient ensemble. La louve voulait obtenir des réponses de son frère, car non, elle n’arrivait décemment pas à imaginer ce qui l’avait poussé à rester muet toutes ses années. « Si tu voyais plus loin que le bout de ton nez Vega, tu comprendrais probablement les raisons qui m’ont poussé à ne rien te révéler. » Un de ses sourcils se releva aussitôt, qui était plus égoïste, hmm? Il avait sans doute peur que père lui donne une raclée, tout simplement. La brune aurait souhaité que son frère mette sa vie en danger, pour la vérité. Si le contraire était arrivé, la sorcière aimait se dire qu’elle aurait eu le courage elle. Car jamais elle n’aurait voulu voir son frère malheureux pendant toutes ces années. « Imagine un peu… Père fait ce qu’il a fait, et je m’amène comme une fleur pour tout te cracher au visage alors qu’il t’a façonnée à sa manière… Que pourrait-il donc bien se passer ensuite hein ? Oh et non… Mieux. Tu retournais auprès de ta chère et tendre, qu’aurait-il fait hum ? Si ce n’est faire craquer ta nuque ? ». Elle avale sa salive en un son guttural, elle n’en croit pas ses oreilles. Il pensait que père l’aurait tu? Certes, il avait raison en tous points, mais il y avait quelque chose de différent entre le frère et à la sœur à ce sujet. Elle comprend où il veut en venir, mais cela ne veut pas dire qu’elle l’accepte pour autant. « Oh Björn… L’amour est un sentiment tellement étranger pour toi. » Elle ne voulait pas tant lui mettre au visage le fait qu’il n’aimait pas sa sœur, enfin, pas comme elle pouvait l’aimer lui. Mais plutôt qu’il n’avait pas aimé une femme. Pas à sa connaissance du moins, Björn était quelqu’un d’assez secret et même si elle se rappelait de chaque moment depuis la purge, elle ne pouvait savoir avec certitude s’il n’avait aimé personne. Considérons les faits comme elle le savait maintenant.

« J’aurais préféré mourir, ce jour-là, que de pouvoir vivre avec Avia. » Elle serait morte heureuse, au moins. Le passé était quelque chose que l’on ne pouvait pas changé et avec les années, malgré les horreurs qu’elle avait passées, elle était réunie avec son amoureuse aujourd’hui. Ce n’était donc pas aussi mal qu’elle l’aurait cru. « Tu ne me feras pas regretter ma décision, soeurette. » Il avait l’air sérieux, d’y croire dur comme fer. Ça, elle ne peut pas lui enlever. Dans son cœur quelque chose nait en elle, qui n’a pas été allumé depuis ce qui lui semble des siècles. Qu’elle aurait préférer mourir était une chose, mais qu’il ait préféré qu’elle reste comme un fantôme, mais existe quand même. C’était nouveau. « Ta décision était égoïste, finalement. » Elle dit ça d’un drôle de ton, parce que s’il la fixe il peut lire un air amusé. Elle l’observe, de côté et avec un sourire qui apparait doucement sur son visage. « Mais c’était la dernière fois que je te laissais prendre la décision sur mon existence. Je suis avec elle, quoi que père en dise, ou la communauté toute entière. Et cela ne pourra rien changer, personne ne pourra nous en empêcher. » Elle veut qu’il comprenne que ça la tenait à cœur, mais aussi, qu’elle s’ouvrait à lui à nouveau. Car elle venait de lui dire qu’elle était à nouveau avec Avia, elle lui donnait une information qui pouvait prouver qu’il avait encore sa confiance. « On devrait rentrer, sinon Hector va se poser des questions et je n’ai franchement pas besoin davantage de son intérêt. »


Made by Neon Demon



  
+ ONE TOUCH AND I IGNITE
Under the lights on the high stage, A part of your life it can take away. Just like the blood running through your veins. 



Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
UNFORGETTABLE ❱ vörn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Angleterre-
Sauter vers: