indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
IT'S A NEW DAWN, IT'S A NEW DAY ❱ quinfer

()
Parchemin envoyé Dim 24 Déc 2017 - 17:26

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 27/04/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 391 hiboux. J’incarne : Henry Cavill , et l’avatar que je porte a été créé par : mittwoch . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena, Maggs et Rose Je parle en : teal



Je suis âgé de : 36 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : un Raffleur pour le Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Je suis veuf, la seule personne qui compte pour l'instant est ma fille. Champ Libre : ninadreferdesmond
avatar
 
23 décembre
Parfois, il se demandait comment il arrivait à convaincre les gens autour de lui. Avant de se rappeler du pouvoir qu'on lui associait, à son nom, à la marque à son bras et en tant que lieutenant. Il l'avait eu facile le sorcier, si on oubliait sa vie personnelle on s'entend. Malgré son statut de raffleur, il avait toujours su utilisé la stratégie aux muscles et s'était frayé un chemin à la plus haute hiérarchie des Mangemorts, à la suite du Seigneur des Ténèbres. Il l'attendait toujours. L'espérait toujours. Car il n'était pas dupe, il savait qu'ils devraient gagner cette guerre à ses côtés. Il espérait simplement que les mangemorts ne trouvent pas la réponse à son retour dans dix ans, il ne pourrait tenir jusque là. Pour ce qui était de sa vie amoureuse et familiale, il était encore dans de beaux draps. Sa fille, sa prunelle de ses yeux, celle-là il ne pouvait pas dire qu'il ait des problèmes avec elle puisqu'il l'aimait plus que tout. Même si elle était muette. Même si elle était malade. Même s'il ne savait pas si elle allait vivre passée la dizaine d'année. Le nouveau père était complètement gaga devant sa fille et il était prêt à tout pour la protéger, comme Mererid l'était. C'était, encore à ce jour, la chose qui les rapprochait le plus l'un de l'autre. Et c'était dans un esprit familial qu'il souhaitait laissé sortir Althea de sa propre maison pour ce fameux 23 décembre. Althea ne sortait pas de son labyrinthe, parce que tout était considéré comme trop dangereux. Il avait engagé tous ses amis raffleurs pour la protection du manoir, mais il doutait que Skander et l'Ordre les attaque en une telle soirée, bien que c'aurait été le meilleur plan puisqu'il aurait sans doute fonctionné. Ils étaient beaucoup trop attaché aux valeurs et à la famille pour faire capoter toute cette fête. Du moins, l'espérait-il. Il avait invité les Meadowes pour ce réveillon de noël, pour rapprocher comme toujours ces familles. Il avait aussi invité Arsenius à la soirée, parce que Sophia et lui devaient se voir le plus souvent possible. Du moins, c'était ainsi que Quintus voyait la chose. Il fallait avouer que l'annonce des fiancailles avait été une espèce de révélation pour le Lieutenant. Il se devait de parer ses arrières. Au lieu de décider de le décapiter du fait qu'il ait touché au corps de Mererid, il tentait de se le mettre dans sa poche en l'alliant définitivement à sa famille. Il se doutait bien que cela ne faisait pas le bonheur de sa femme, mais évidemment il ne lui avait pas demandé son avis. Leur relation était toujours aussi tendue et ils ne partaient pas dans de longues conversations, on s'entend. Cette soirée prévoyait d'être haute en émotion, autant par les froids monstres qui régneraient que par la jalousie qui insufflerait. Quintus savait que l'ambiance de noël en serait pas au beau fixe. Il souhaitait seulement passer la soirée avec des gens qu'il aimait, et cela incluait Drefer. Même s'il devait supporter sa vue en compagnie de sa femme; Siofra. Il ne l'avait pas revu depuis qu'il avait été retenu par les Lupin et il avait besoin de lui parler. Heureusement que Mererid avait commencé à le pardonner, car sinon la soirée n'aurait pu se produire ainsi. Il y avait certaines limites que Quintus ne parvenait pas à franchir avec sa femme et celle de s'inclure dans la relation des jumeau était maintenant évidente. Ils ne pourraient pas quitter le hall comme il le voulait, le sorcier le savait déjà. Mais il prévoyait bien s'éloigner un peu pour lui parler. Cela faisait deux heures maintenant que les invités étaient arrivés et ils étaient tous dans le grand hall où de la musique de noël jouait à bon train et les attentions étaient portés sur Althea. Quintus en profita donc pour se rapprocher de Drefer et de lui demander de le suivre, juste à côté du sapin. Peut-être auraient-ils plus de temps pour se voir en prié plus tard, mais pour l'heure c'est de cela qu'ils devaient se contenter. « Comment vas-tu? » Qu'il commença simplement. Cela faisait des mois qu'ils n'avaient pas eu de discussion sans la couverture de leur emploi respectif. « Je suis heureux que tu sois venu ce soir. » Pour le voir. Pour rencontrer Althea. Ou bien seulement pour entretenir les apparences avec sa femme, qui sait?



OUR SUPREMACY

Wake to see, your true emancipation is a fantasy. Policies Have risen up and overcome the brave. ©️ anaëlle.



Parchemin envoyé Mer 10 Jan 2018 - 17:40

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : khal , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 19/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 292 hiboux. J’incarne : Matthew Daddario , et l’avatar que je porte a été créé par : Texas Flood . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alexander Weasley Je parle en : lightseagreen



Je suis âgé de : 25 ans. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Bourreau pour les Mangemorts J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Marié à Siofra Meadowes, son cœur appartient toutefois à Caïn Goldstein mais ces choses-là ne se disent pas... Champ Libre : - possède un démon, un Eternel prénommé Nyssa et qui prend la forme d'une chauve-souris bleue aux dents longues (magie des Rackharrow).

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Il n’avait pas quitté l’appartement de Caïn, ces derniers jours. Après sa libération de chez les Lupins par Mererid et le Goldstein, il avait eu besoin de se ressourcer un peu, de ne réfléchir à rien, de dormir pendant des heures. Siofra avait compris, enfin, il le croyait. Elle était suffisamment sensible pour saisir son besoin de retrait après ça. Ces sales enfoirés de Lupins. Un jour il leur ferait la peau, à tous. Ses pensées s’égarent un instant vers Bambi et il soupire dans son verre de whisky, un brin dépité. Etait-elle incluse dans ses menaces de mort ? Il était bien incapable encore d’en décider mais il était fort probable que cela n’arrivât jamais. Comment aurait-il pu lui faire le moindre mal à elle en dépit de tout ça ? Il n’en savait rien… Ses lèvres se trempent dans son verre de bourbon. Il pouvait accorder ça à Quintus ; il avait toujours eu un goût certain pour le whisky, il avait eu tout le temps de s’en rendre compte, du temps où il avait habité ici. Ces souvenirs, heureux, pour la plupart, auraient ou lui tirer un léger sourire, si tout ne c’était pas aussi mal terminé, au final. Il y avait perdu bien des plumes, le Rackharrow, c’était une expérience qu’il ne voulait plus jamais revivre. En dépit de tout cela, il avait accepté l’invitation de se rendre à ce repas de pré-Noël, majoritairement pour enterrer définitivement la hache de guerre avec Merrerid. Cette querelle avait assez duré, estimait-il et, si elle le désirait, il était prêt à faire l’impasse sur tout et à recommencer comme avant. Ou presque. Le fait que sa jumelle se soit donné tant de mal pour le sortir des griffes des Lupins n’avait pas été étranger dans sa décision, il lui fallait bien le reconnaître. Et puis, elle lui avait manquée. Quintus aussi, en un sens, même s’il avait fait de son mieux pour ne pas y penser. Depuis lors, leurs relations étaient demeurées strictement professionnelles et si ça représentait toujours une légère douleur au niveau de son myocarde, cette plaie purulente avait fini par guérir. Presque. Il reste près de Siofra, la plupart du temps, même si sa famille est là aussi. Il est important de conserver les apparences dans ce monde fait de faux-semblants et, même en comité restreint, il ne voudrait pas trahir que son cœur et son esprit sont ailleurs. Malgré tout, sans le savoir vraiment, Althea a ravi son âme un peu plus ce soir et il a eu bien du mal à détourner le regard de cette gamine de son sang, la couvant d’un air protecteur alors qu’elle n’était même pas la sienne. Pas tout à fait…

Quand Quintus lui fait signe, l’entraînant un peu à l’écart, à côté du majestueux sapin de Noël qui trônait dans le salon des Nott, il le suit sans vraiment trop discuter. Le lieutenant possédait sans nul doute toujours cette aura et ce charisme qui incitait les gens à se rallier à lui. Son verre rempli à la flasque de bourbon, il se glisse à sa suite, ses doigts refermés autour du récipient. « Comment vas-tu? » Il esquisse un semblant de sourire, haussant les épaules. Comment il allait ? Il revenait d’une semaine de détention chez les Lupins, il était toujours coincé dans un mariage qu’il n’avait jamais souhaité, dans une vie qu’il aurait voulu fuir. « Je suis heureux que tu sois venu ce soir. » Il boit une gorgée, penchant légèrement la tête. « Comment aurais-je décemment pu décliner ton invitation ? » Les conversations personnelles… Ca faisait longtemps qu’ils n’en avaient pas eu, ça sonnait étrange que tous ces mots dans leurs bouches. Son regard glisse sur Mererid, plus loin, qui tient Althea dans ses bras. Charmant tableau. « Ça a l’air d’aller. Entre vous deux. » Est-ce que ça le réjouissait ou éprouvait-il une pointe de déception ? Il n’en savait rien. « Althea est magnifique. Peut-être qu’elle aura des cousins très bientôt… » Il se fend d’un sourire avant de plonger de nouveau ses lèvres dans son verre. Il ne parlait pas nécessairement de lui et de Siofra ; il n’était pas vraiment pressé de produire un héritier, quand bien même on les en pressait de toutes parts. Il ne doutait pas que cette pression soit pire encore pour sa jeune épouse. Il lui semblait cependant qu’Arsenius et Sophia feraient de merveilleux parents. Mieux valait eux que lui…


❝ to love is to destroy they say ❞ But you're my home. I can't turn around when I just figured out what I need to be. It ain't right to be apart from you. It don't feel right to leave you when I'm all alone.

Parchemin envoyé Dim 14 Jan 2018 - 2:13

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 27/04/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 391 hiboux. J’incarne : Henry Cavill , et l’avatar que je porte a été créé par : mittwoch . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena, Maggs et Rose Je parle en : teal



Je suis âgé de : 36 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : un Raffleur pour le Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Je suis veuf, la seule personne qui compte pour l'instant est ma fille. Champ Libre : ninadreferdesmond
avatar
 
Il était fébrile, le lieutenant. Le simple fait de voir Drefer et Mererid dans la même pièce le ravissait. Il ne pouvait pas s’empêcher de ressentir cette joie en lui, même s’il avait oublié son amour pour Drefer. De voir les deux jumeaux réunis alors que tout avait été de sa faute lui permettait de se dire qu’ils pouvaient tous passer à autre chose. C’était pour cela qu’il avait invité les Meadowes en cette soirée de noël du 23 décembre, ça et parce qu’il avait l’habitude de voir Desmond cette journée-là. Désormais, les deux familles étaient réunies à nouveau et par le mariage, cela ne pouvait qu’enjouer l’hériter. Ce noël était déjà mieux que les précédents, le meilleur si on considérait la belle enfant que sa femme tenait dans ses bras. Et ce sourire qui ornait son visage, qui pour une fois, semblait plus sincère qu’il n’y a longtemps. Depuis leur altercation avec Mahlah, il avait l’impression qu’ils étaient dans une bonne passe. Après tout, elle ne voulait plus se battre ouvertement contre lui, elle lui faisait moins la tête ça c’est sûr. Et plus les jours passaient et mieux c’était, il était bien heureux le lieutenant. Le fait que Drefer ait l’air en santé aussi lui faisait plaisir, surtout après ce qu’il avait vécu. Preuve que lui et sa femme se rapprochaient, elle lui avait raconté son sauvetage et les malheurs qu’il avait vécu auprès des Lupin. Une raison de plus de les détester, de se rallier contre un ennemi commun. Quintus ne l’avait pas revu depuis et dans sa question du comment ça va, il sous-entendait bien plus. Drefer ne sembla pas le comprendre, par contre. Du moins, il évite le sujet royalement, il ne sait sans doute pas que Mererid s’est ouverte à lui. « Comment aurais-je décemment pu décliner ton invitation ? » Il en avait tous les droits, c’était justement ça qu’ils avaient décidé. « Mais maintenant, c’est toi qui prends les décisions. » Il dit cela, ses prunelles se vrillent vers Siofra qui semble ne pas savoir où se mettre. Tant mieux, qu’il pensait. Elle n’avait jamais été d’un grand intérêt pour Quintus, si ce n’était qu’il devait la protéger puisqu’elle était la sœur de Desmond, mais sans plus. Ou du moins, il ne se rappelait pas autre chose à son sujet et le fait qu’elle soit désormais la femme de Drefer ne pouvait pas la mettre du bon côté de la balance. « Ça a l’air d’aller. Entre vous deux. » Il faisait bien d’attirer son attention vers sa femme à lui, il ne peut s’empêcher de sourire à la vue de celle-ci, mais surtout de sa fille. « Oui, disons que ça a pris une éternité, mais je crois qu’on est sur la bonne voie. » Il ne voulait pas lui faire du mal, ni tourner le fer dans la plaie. Mais entre eux, c’était du passé et ils en avaient tous les deux décidé ainsi. Quintus arrivait enfin à regarder vers l’avenir et il sentait vraiment qu’il passait à autre chose. « Althea est magnifique. Peut-être qu’elle aura des cousins très bientôt… » Il sent sa mâchoire se crisper quelques secondes, mais il reprend ses esprits et hoche la tête. « Être père est la meilleure chose qui me soit arrivé. Alors oui, je te le souhaite. » Il est sérieux pour une fois, d’ailleurs il fixe encore son cadet et cette fois-ci, son sourire se remplace un peu par l’inquiétude. « Tu ne m’as pas répondu… Comment ça va? Mererid m’a raconté ce qui est arrivé. » Voilà, au moins c’était assez clair maintenant.



OUR SUPREMACY

Wake to see, your true emancipation is a fantasy. Policies Have risen up and overcome the brave. ©️ anaëlle.



Parchemin envoyé Ven 9 Mar 2018 - 19:14

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : khal , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 19/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 292 hiboux. J’incarne : Matthew Daddario , et l’avatar que je porte a été créé par : Texas Flood . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alexander Weasley Je parle en : lightseagreen



Je suis âgé de : 25 ans. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Bourreau pour les Mangemorts J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Marié à Siofra Meadowes, son cœur appartient toutefois à Caïn Goldstein mais ces choses-là ne se disent pas... Champ Libre : - possède un démon, un Eternel prénommé Nyssa et qui prend la forme d'une chauve-souris bleue aux dents longues (magie des Rackharrow).

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Il a beau ne pas vouloir le montrer, cette situation le rend un brin mal à l’aise. Quintus et lui n’ont plus vraiment eu l’occasion de se parler depuis leur dernière entrevue dans les Thermes. Entre temps, tellement de choses sont arrivées qu’il pourrait presque s’y perdre ; sa relation avec Caïn, son mariage avec Siofra, ses retrouvailles avec Némésis, ses déboires avec les Lupin… Tout ça lui donne presque le tournis… Il constate que Mererid et lui ont l’air d’aller mieux, en tous cas bien mieux que la dernière fois où il les a vus ensemble… Il devrait en être heureux, il n’y arrive pas vraiment, malgré tout. Leur bonheur lui laisse toujours un goût amer dans la bouche, une sensation âcre sur la langue, quand bien même Althea le comblait de ravissement. « Oui, disons que ça a pris une éternité, mais je crois qu’on est sur la bonne voie. » Il acquiesce, le brun, sans rien ajouter de plus à ce sujet. Recoller les morceaux avec Mererid lui avait pris une éternité, à lui aussi, et parfois, il se demandait s’il y était vraiment parvenu. Entre eux, les choses étaient pareilles tout en demeurant sensiblement différentes. Un peu comme avec le Nott qui lui faisait face. Il avait tenté de se montrer digne de lui, de l’impressionner et de ne pas le décevoir, bien avant de devenir son amant. Même après, il avait fait de son mieux pour ça, mais, au final, demeurait cette sensation étrange de ne jamais avoir réussi à posséder totalement son cœur. Peut-être parce que sa jumelle s’y était faufilée à son tour, sans en avoir l’air… Il avait possédé le cœur d’un homme, dans toute son entièreté, un jour… Ses pensées divaguent vers Caïn un instant, avant de se reconcentrer sur sa conversation avec le lieutenant. Penser au Goldstein n’était certainement pas une bonne idée. Pas quand il était en compagnie de son ex et de sa femme. Il prend le temps de le complimenter sur sa récente paternité, évoquant de futures naissances. Bien entendu, il ne pense pas vraiment à lui et à Siofra mais plutôt aux sœurs de Quintus. Aussi, quand le Nott évoque la sienne, de paternité, il en reste pantois un moment. « Être père est la meilleure chose qui me soit arrivée. Alors oui, je te le souhaite. » Ses prunelles glissent sur la jeune femme, toujours en retrait, présente mais en même temps jamais vraiment à sa place, bien que ce monde soit également le sien. « Oh non, je ne voulais pas dire… » Il rosit légèrement, comme un adolescent pris sur le fait, passant une main nerveuse dans ses cheveux sombres. Entre eux, les choses avaient surtout été mécaniques, de ce point de vue. Il ne pouvait empêcher ses pensées de divaguer ailleurs que sur ses courbes féminines, quand il l’étreignait. Il en avait honte, souvent, mais il ne pouvait rien y faire, malgré son attachement, il n’éprouvait aucun sentiment amoureux pour la toute récente Mrs Rackharrow… Il n’était pas franchement d’humeur à évoquer ses problèmes de couple avec le mangemort aussi ne cherche-t-il pas à expliciter davantage. « Tu ne m’as pas répondu… Comment ça va ? Mererid m’a raconté ce qui est arrivé. » Il se renfrogne, dissimulant avec difficulté la lueur de reproche qui éclaire ses prunelles un court instant. Drefer était de nature fière et ce genre d’incident ne faisait pas partie des choses qu’il voulait qu’on ébruite à son sujet. « Mh… Ils n’en avaient pas vraiment après moi… » Il n’extrapole pas ; si Mererid lui a expliqué alors elle a sans doute donné les raisons de sa captivité. « Ils auraient pu en profiter pour se venger mais, comme la plupart des Phénix, leur sens de l’honneur est sans doute trop développé. » Odette avait tenu à ce qu’il demeure en un seul morceau, ce qui aurait sans doute été différent si Pietro avait eu son mot à dire à ce propos… « Dans l’ensemble, ils m’ont plutôt bien traité… » Il hausse les épaules, ses lèvres se retroussant en un sourire carnassier. « Ca ne change rien au fait que j’écorcherai ces chiens jusqu’au dernier… » Il avait la rancœur facile, le Rackharrow… « Je te laisse Skander, bien sûr… » Il était suffisamment possessif lui-même pour reconnaitre quand une proie était devenue personnelle


❝ to love is to destroy they say ❞ But you're my home. I can't turn around when I just figured out what I need to be. It ain't right to be apart from you. It don't feel right to leave you when I'm all alone.

Parchemin envoyé Dim 11 Mar 2018 - 1:39

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 27/04/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 391 hiboux. J’incarne : Henry Cavill , et l’avatar que je porte a été créé par : mittwoch . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena, Maggs et Rose Je parle en : teal



Je suis âgé de : 36 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : un Raffleur pour le Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Je suis veuf, la seule personne qui compte pour l'instant est ma fille. Champ Libre : ninadreferdesmond
avatar
 
Il avait du mal à s’imaginer avec Siofra, au lit. Il ne voulait pas trop y penser, car ça lui levait le cœur tout simplement. Il ne comprenait pourtant pas pourquoi il avait l’air si étonné qu’il lui conseille de devenir papa. En tant que sorciers de sang-pur, c’était l’une de leurs premières tâches. Surtout pour un couple aussi jeune et fringant qu’eux… La lignée était primordiale et que Drefer le veuille ou non, il faudrait bien qu’un jour ils aient des enfants. Il ne savait pas non plus le certain malaise que son ancien amant vivait par rapport à sa femme qui ne possedait pas les mêmes attributs qu’eux… À vraie dire, Quintus était plutôt bisexuel maintenant qu’on le savait. Non, même pas. Il avait été amoureux de Drefer, mais il n’éprouverait sans doute jamais d’autres sentiments de ce genre pour un homme. Il avait été l’unique, l’être spécial. Peut-être que pour le brun aussi c’était difficile de passer à autre chose. Et le temps avait passé, il ne put s’empêcher de serrer un peu la mâchoire quand il remarqua ses joues rosir. Il les avait vue tellement souvent devenir de ses couleurs, mais à chaque fois c’était parce qu’ils étaient dans des situations très particulières. Il se perdit à ses pensées en entendant Drefer bafouiller. « Oh non, je ne voulais pas dire… » Dire quoi? Qu’ils ne faisaient rien au lit? Il pouvait en prendre, le lieutenant. Cette soirée, cela ne servait pas entre autre à prouver à tous et chacun qu’ils étaient de heureux petits couples parfaits? Bon, c’était presque risible, mais pour l’instant on pourrait presque croire en leurs jeux. Quintus veut savoir comment il va, car Mererid lui a raconté comment les Lupin s’étaient attaqués à lui, pour faire mal à sa femme. Et ils ne savaient pas à quel point ils étaient en train de raffermir la colère du lieutenant pour Skander et Odette, alors qu’ils s’en étaient pris à Drefer. Qu’ils ne soient plus ensemble ne changeait rien, du moins pas aux yeux du sorcier. « Mh… Ils n’en avaient pas vraiment après moi… Ils auraient pu en profiter pour se venger mais, comme la plupart des Phénix, leur sens de l’honneur est sans doute trop développé. » C’était bien ce qui les différenciaient des Phénix à la con. « Dans d’autres circonstances, j’aurais presque pensé à les remercier d’être aussi faibles. » Et on peut facilement observer une lueur dans les yeux de l’aîné, comme il avait souvent jeté un tel regard vers lui. Pour des sentiments qui ne pouvaient plus exister. Quintus tourne donc la tête un peu dans l’embarras, il s’en était rendu compte trop tard. « Dans l’ensemble, ils m’ont plutôt bien traité… » Une nouvelle fois, le lieutenant serre la mâchoire. Il ne peut s’empêcher de penser à les éviscérer jusqu’au dernier, pour avoir ne serait-ce que posé un doigt sur Drefer. « Ca ne change rien au fait que j’écorcherai ces chiens jusqu’au dernier… Je te laisse Skander, bien sûr… » Là, Quintus ne peut s’empêcher de laisser échapper un rire franc. Il s’ennuyait tellement de leurs discussions, de leurs missions. « Tu me connais trop bien! Évidemment, j’attends ce jour avec impatience. Surtout depuis la mort de Minos… » La perte de son frère lui avait fendu le cœur, une raison de plus pour les Lupin de mourir dans d’atroces souffrances. « Je sais que ça ne fait pas si longtemps… Mais j’aimerais beaucoup qu’on refasse plus de mission ensemble. Nous étions d’excellents partenaires et tu n’as absolument rien à voir avec les autres sans cervelles de raffleurs.» Il repasse doucement ses paroles dans sa tête et il précise avec une voix sérieuse : « Enfin, des partenaires platoniques, évidemment. » Mais, aussitôt, son visage se détend et il lui sourit. Bon sang qu’il lui manque, il était prêt à retenir tout son être de le toucher s’il pouvait passer plus de temps avec lui. Comme avant que tout ne devienne trop compliqué.



OUR SUPREMACY

Wake to see, your true emancipation is a fantasy. Policies Have risen up and overcome the brave. ©️ anaëlle.



Parchemin envoyé Ven 4 Mai 2018 - 15:48

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : khal , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 19/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 292 hiboux. J’incarne : Matthew Daddario , et l’avatar que je porte a été créé par : Texas Flood . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alexander Weasley Je parle en : lightseagreen



Je suis âgé de : 25 ans. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Bourreau pour les Mangemorts J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Marié à Siofra Meadowes, son cœur appartient toutefois à Caïn Goldstein mais ces choses-là ne se disent pas... Champ Libre : - possède un démon, un Eternel prénommé Nyssa et qui prend la forme d'une chauve-souris bleue aux dents longues (magie des Rackharrow).

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Il sent sans grande peine la contrariété du lieutenant ; après tout, ils se connaissaient si bien l’un l’autre, qu’il était devenu compliqué de dissimuler ses pensées et ses sentiments. Il lui en est reconnaissant, en un sens, quand bien même cette sollicitude a tendance à agacer son côté fier et solitaire. Il n’aurait pas pensé que l’inquiétude de Quintus lui ferait aussi chaud au cœur mais, même s’il ne le dira pas, il est rassuré de savoir qu’il compte toujours pour lui. Ses iris glissent sur Siofra, posée au milieu de la pièce comme une statue de cristal, observant les autres sans s’y mêler jamais. Belle, certes, mais sans saveurs… L’évocation de Skander les fait sourire tous deux ; il n’a pas l’intention de se dresser entre eux deux. Il sait à quel point la volonté de vengeance peut parfois prendre toute la place, jusqu’à détruire toute forme de rationalité. Il en avait d’ailleurs fait les frais à la seconde où Pietro Lupin était apparu dans son champ de vision et qu’il s’était jeté dans la gueule du loup, sans mauvais jeu de mots, comme le stupide Gryffondor qu’il n’était pas. Trop impulsif, trop irréfléchi parfois, quand il s’agissait de faire payer un affront encore non digéré. « Tu me connais trop bien ! Évidemment, j’attends ce jour avec impatience. Surtout depuis la mort de Minos… » Il acquiesce, le plus jeune, penchant tristement la tête. La vengeance n’en était que plus belle lorsque, longuement préparée à l’avance, elle se terminait dans une apothéose sanglante. Il savait faire preuve de suffisamment de violence, lui-même, pour en savoir quelque chose. « Je sais que ça ne fait pas si longtemps… Mais j’aimerais beaucoup qu’on refasse plus de mission ensemble. Nous étions d’excellents partenaires et tu n’as absolument rien à voir avec les autres sans cervelles de raffleurs. » Ses prunelles s’éclairent d’une lueur amusée et excitée ; il fallait reconnaitre que, depuis que Quintus ne l’emmenait plus avec lui en mission, il s’était majoritairement retrouvé consigné au travail de bureau ou aux tortures quotidiennes au sein du Ministère. La perspective de repartir sur le terrain, de ressentir à nouveau cette adrénaline chevillée au corps, lui apparaissait plus que séduisante… « Enfin, des partenaires platoniques, évidemment. » La précision lui provoque un léger pincement au cœur, comme il détourne brièvement les yeux, observant les alentours de crainte qu’on ne les épie ou que les murs n’aient des oreilles. Le besoin de Quintus de devoir préciser la nature de leur partenariat lui laisse un goût de bile amer dans la bouche, mais il dissimule tout ça derrière un sourire de circonstance. « Je ne peux rien refuser à un lieutenant, Mr Nott… » Il se fend d’une moue aussi amusée que taquine comme il hausse les épaules, ses doigts se saisissant du paquet de cigarettes qu’il conserve à l’intérieur de son veston pour en sortir une, la glisser entre ses lèvres et l’allumer. Les premières volutes de fumée montent déjà vers le plafond avant qu’il ne se décide à reprendre la parole. « Blague à part, Quintus, ça me ferait plaisir de retravailler avec toi, à l’occasion… » Ses iris verts glissent sur la silhouette de sa jumelle ; elle n’a l’air de rien mais il la voit bien les observer à la dérobée, sans rien y laisser paraitre. « …si Mererid n’y voit pas d’inconvénients… » Il grimace ; après tant de drames et de déchirures, il n’avait plus envie de se la mettre à dos, une fois de plus…


❝ to love is to destroy they say ❞ But you're my home. I can't turn around when I just figured out what I need to be. It ain't right to be apart from you. It don't feel right to leave you when I'm all alone.

Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
IT'S A NEW DAWN, IT'S A NEW DAY ❱ quinfer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dawn Of War II
» Dawn of war 2 Retribution
» Nouvelle extension de Dawn of war 2
» SAGA TWILIGHT- Twilight, New Moon, Eclipse, Breaking Dawn
» [Achat] -U- Je cherche équipement Narrow et Dawn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Londres Sorciers :: Habitations :: Manoir Nott-
Sauter vers: