indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
I was raised in a deep dark hole • Arsenius Black

()
Parchemin envoyé Jeu 14 Déc 2017 - 15:28

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Psyborg , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/08/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 87 hiboux. J’incarne : Kirsten Zellers , et l’avatar que je porte a été créé par : Psyborg . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mahlah Ellsworth Je parle en : #F5DEE6

/

Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Virologiste magique de formation. Elle travaille pourtant aujourd'hui comme simple serveuse dans un café du Londres moldu. J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre : A la recherche d'un sang pur pour un mariage arrangé • http://cursedwarfare.forumactif.org/t205-liens-libres-adopte-un-sorcier-com#91325
avatar
 
He'll be torn apart.
Liv & Arsenius
I was raised in a deep dark hole, a prisoner with no parole. They locked me up and took my soul, ashamed of what they'd made.

I was raised in a deep dark hole.

Jour de pluie. C'était le moment idéal pour se rendre du côté du Londres sorciers. Après de longues recherches et grâce à quelques bons informateurs, Livie avait réussi à retrouver l'objet de ses désirs. Elle était passée chez elle, dans son ancien chez elle, alors que personne n'était à la maison. Les sortilèges étaient toujours les mêmes, la sécurité laissait franchement à désirer et elle n'avait eu aucun mal à fouiller la maison. Ses sens l'avaient travaillé pendant cette heure de recherche. L'odeur était toujours la même, c'était sa maison, le parfum de sa mère, les mêmes objets qu'avant son départ. Elle ne fut pas étonnée de voir que sa chambre avait été vidée, mais elle espérait trouver l'objet de sa convoitise dans cet amas de souvenirs qui ne lui faisaient ni chaud ni froid. Ce n'était pas chez elle. Même la maison du Lovegood qu'elle devait épouser à l'époque lui paraissait plus familière que celle-ci. Elle en connaissait pourtant chaque recoin, chaque cachette, chaque possibilités d'y dissimuler des choses. Mais impossible de mettre la main sur ce foutu pendentif. Cet objet, elle y tenait pourtant plus que tout. Il lui avait été offert par son ami Poufsouffle peu après la grande purge. Ils avaient sauvé la vie de quatre gosses désespérés et lui s'était décidé à entrer en guerre avec l'Ordre, définitivement, un peu plus tard. Connaissant les risques, il lui avait offert cette montre à gousset magique qu'elle avait planqué dans un coin de sa chambre pour ne pas se la faire prendre. Et là, elle ne la retrouvait plus.

Il lui avait fallu plusieurs semaines pour apprendre que c'était son frère lui-même qui avait pris un malin plaisir à vider la chambre de la "traîtresse" et qui avait vendu tout ce qu'elle avait de précieux. Suite à ça, elle avait rayé les possibilités une à une, visité les endroits qu'elle pouvait se permettre de franchir et tenté en vain de retrouver ce bien précieux. La dernière piste qu'elle avait chopé la menait droit chez un bijoutier, un antiquaire spécialisé dans les parures, les colliers, les montres et les boucles d'oreille. Il était situé en plein Londres sorciers et Livie ne savait absolument pas comment elle allait pouvoir se rendre là sans se faire choper après trois mètres à peine. La dernière fois, elle était tombée sur Caïn Goldstein et ça avait mal tourné. Statistiquement, c'était impossible de se retrouver de nouveau confrontée à lui, surtout dans un lieu différent, n'est-ce pas ? Alors elle décida qu'elle allait y aller sans savoir. Sans savoir qui elle croiserait, sans savoir les risques qu'elle prendrait, sans savoir si elle allait ensuite pouvoir rentrer chez elle ou si elle finirait entre les mains du ministère. Elle choisit un jour pluvieux, s'habilla sobrement, attacha ses cheveux argentés qu'elle planqua dans une capuche large et se jeta droit dans la gueule du loup en espérant qu'il ne se réveille pas pour refermer ses crocs sur elle.

Fin de matinée, les rues n'étaient pas bien peuplées, personne ne faisait attention à elle. Les gens faisaient leur vie et elle savait qu'elle n'attirerait pas l'attention tant qu'elle ne ferait rien de suspect. Se diriger vers une boutique d'antiquité avec une capuche sur la tête un jour de pluie n'avait, théoriquement, rien de suspect. Elle s'y engouffra d'un pas serein et offrit un sourire délicieux au vendeur qui était bien trop occupé à faire ses comptes pour relever la tête vers le client qui venait de passer le pas de la porte. La jeune femme en profita pour s'engouffrer dans les rayons et s'autorisa enfin à retirer sa capuche trempée. La boutique semblait minuscule de l'extérieur, et elle l'était également de l'intérieur, sans surprise. Il y avait toutefois quatre grandes étagères dressées qui présentaient des bijoux en tout genre, enfermés derrière des vitrines. Elle fit le tour, lançant un regard méprisant à chaque montre à gousset qui passaient sous ses yeux sans être celle qu'elle recherchait, et après avoir fais trois fois le tour de la boutique elle fut obligée de se résigner. Si la montre n'avait pas été déjà achetée, elle n'était de toute façon pas ici. Elle allait devoir faire bouger le cul à ses informateurs, histoire de choper des informations solides, parce que prendre des risques en venant ici pour que dalle la foutait sérieusement de mauvaise humeur.

Elle s'apprêta à bouger lorsque la sonnette de la boutique retentit. Un petit son, rien de bien mémorable, et pourtant il suffit à se faire dresser le vendeur sur sa chaise. "Monsieur Black, quel bonheur de vous voir ici ! Je suis surpris de votre visite, il me semblait être à jour dans les paiements ? Oh mais bien sûr, si j'ai fais une erreur je vais la réparer de suite !" Le sang de Liv ne fit qu'un tour dans ses veines. D'abord le Goldstein, maintenant un Black. Pourquoi est-ce qu'à chaque fois qu'elle foutait les pieds ici il fallait qu'elle tombe sur un problème plus gros qu'elle ? Elle remit rapidement la capuche sur sa tête en analysant la situation. Le tout était de savoir qui était le Black dans la boutique. Ils étaient tous un danger, mais avec des potentiels différents. Liv bougea doucement entre deux rayons, les yeux placardés sur le Black qui lui tournait le dos. Elle tenta de la détailler, remarqua des cheveux taillés, un début de barbe, des vêtements noirs... Il lui semblait avoir déjà vu cet homme et si ses souvenirs ne lui faisaient pas défaut, elle aurait tilté que c'était Arsénius. Dans tous les cas, sa décision était prise. Pendant que les deux hommes discutaient, elle se dirigea vers la sortie d'un pas décidé, les cheveux complètement masqué et le visage à moitié assombri par sa capuche. Elle allait passer derrière, sortir, s'éclipser. Tout allait bien se passer. Personne n'allait la remarquer et... "Eh, mademoiselle ! Vous avez trouvé ce que vous vouliez ?" La main sur la poignée, Liv se figea. Elle lui tournait le dos, à son tour, dans sa main libre sa baguette attendait de sortir si les choses tournaient au vinaigre. "Vous n'avez pas ce que je recherche. Bonne journée." Elle actionna la poignée de la porte et entama un mouvement pour sortir, retenant son souffle. Elle était certaine, à 99,99%, que n'importe lequel des Black saurait la reconnaître s'il voyait son visage. Sa famille avait tellement léché leurs bottes qu'il en était impossible autrement. Aujourd'hui devait être l'exception.

Made by Neon Demon



White Foxes.
I've wept and I've stumbled, I fought and I craved for the gravy of your soul but all I want to do now is walk among the barren trees and fields of snow. You gave me my very first gun. I'll go out and hunt the hidden dome with white foxes.


Parchemin envoyé Mer 7 Mar 2018 - 1:06

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : Cha' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 684 hiboux. J’incarne : Jamie Dornan , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 & Bazzart . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Xéphandre Lovegood, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #808000



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérant du Cercle de Jeu et responsable de la zone de Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : il est fiancé à Sophia Nott, pour le meilleur et surtout pour le pire Champ Libre :
avatar
 
I was raised in a deep dark holeLiv & Arsen
"We must answer the devil in the language of the devil."

•••

Manipulation, beaux discours, sourires mielleux, Arsenius savait y faire lorsqu'il s'agissait de fidéliser ses alliés. Parce qu'il savait pertinemment que les alliés, c'était ce qu'il y avait de plus précieux dans ce monde. Du moins, de vrais alliés, sur qui il pouvait compter. Jusqu'à ce qu'il n'ait plus besoin d'eux, et qu'il leur plante un couteau dans le dos. Sans qu'ils sachent qu'il en était responsable, évidemment. Les Black étaient guidés par le pouvoir, l'intérêt, le profit. Ils n'avaient presque jamais de réels alliés, ils ne donnaient leur confiance à personne. À part eux-mêmes, personne n'était digne de la posséder. Mais ils étaient des acteurs hors pairs, prêt à donner de leur personne pour saisir chacune des opportunités qui pouvait les avantager. Et c'est dans cette optique qu'Arsenius Black était de sortie aujourd'hui. Offrir une fausse confiance au commerçant qu'il extorquait, lui faire croire qu'il était privilégié, lui faire miroiter des avantages, seulement dans le but de s'assurer son soutien. De cette manière, il saurait que s'il avait besoin de lui un jour, il pourrait venir sonner à sa porte sans problème. Et pourtant, dès la première occasion qui se présenterait à lui, et si le Black n'avait plus besoin de son "allié", il le jetterait en pâture sans attendre. Le Black était peut-être détestable à souhait, et peut-être même qu'il jouait un jeu dangereux, mais il aimait ça. On ne construit pas un empire sur de la gentillesse, la sympathie et en se faisant des amis. On s'élève en écrasant les autres, en supprimant les obstacles, en vendant son âme au diable tout simplement. Un pacte avec Satan, c'est ce qu'il avait passé, et il croisait les doigts pour ne pas se faire dévorer tout cru. Il tenait en haut de son trône, en équilibre, prêt à tout pour ne pas tomber.

Un costume des plus luxueux sur le dos, comme à son habitude, il se frayait un chemin à travers les rues du Londres Sorciers. Certains regards se posaient sur lui, puis se détournaient bien vite, effrayés. D'autre étaient méprisants, mais ceux-là ne se montraient pas vraiment non plus. Il ne valait mieux pas, si on tenait à sa vie, et à sa famille. D'autres encore ignoraient l'héritier de la Main Noire, ce qui avait le don de l'agacer. Mais il n'en fit rien, il n'était pas là pour ça aujourd'hui. Ses pas le menèrent rapidement à une petite boutique en plein Londres, d'antiquités plus précisément. Elle ne payait pas de mine l'échoppe, et pourtant, le commerçant n'avait jamais eu de retard de paiement. C'était un "client" comme Arsenius les aimait. Obéissant, effrayé, naïf. Le genre de mouton parfait pour la famille Black. Devant la boutique, Arsenius remit rapidement son costume en place, puis il poussa la porte. Une légère sonnerie se fit entendre, tandis qu'il jetait un regard périphérique dans la boutique. Pas de client, du moins pas dans son champ de vision à l'instant, et tant mieux. Il n'avait pas besoin de futilités venant le déranger pendant sa petite discussion. - Monsieur Black, quel bonheur de vous voir ici ! Je suis surpris de votre visite, il me semblait être à jour dans les paiements ? Oh mais bien sûr, si j'ai fais une erreur je vais la réparer de suite ! Un sourire des plus chaleureux, et totalement faux évidemment, vint fleurir sur le visage du Black. La partie commençait, et Arsenius se devait de porter son plus beau masque pour sa petite manœuvre. Simple machination pour avoir la fidélité totale et aveugle du commerçant, qui rapportait beaucoup de ressources aux Black. Et ce genre de pion, il fallait le garder, précieusement. Le Roi possède toujours sa petite ligne de soldats. Et avant de le faire tomber, il fallait passer par eux.

Il s'approcha alors du commerçant, prêt à prononcer son petit discours qu'il avait déjà utilisé quelques fois. - Non, pas d'inquiétudes ! Je venais seulement vous préciser que votre fidélité, et votre absence de retard dans les paiements vous permettait de bénéficier d'une réduction sur le prochain impôt de la Main Noire. Nous apprécions votre… On lui coupa la parole, à lui, un Black. Il manqua de doloriser l'insolent, mais stoppa ses pensées meurtrières à l'écoute de ce qu'il se tramait dans le boutique. - Eh, mademoiselle ! Vous avez trouvé ce que vous vouliez ? Le Black, oubliant sa haine, se retourna sur les paroles de son interlocuteur, remarquant de même la silhouette qui se trouvait devant la porte. - Vous n'avez pas ce que je recherche. Bonne journée. Le Black leva un sourcil, trouvant la situation bien curieuse. Pourquoi ne se retournait-elle pas ? Et surtout, pourquoi cette capuche mystérieuse en plein Londres Sorciers, dans cette boutique ? Arsenius était curieux, et même si ça ne pouvait être qu'un simple sorcier étrange, il voulait en avoir le cœur net. Il aimait savoir quel genre de population traînait dans les boutiques sur lesquelles il se faisait de l'argent, simple question d'information, voilà tout. Alors, d'un pas vif, il se précipita vers la sortie, attrapant au dernier moment le bras de l'intrus qui voulait s'enfuir. - Ne t'en vas pas tout de suite voyons. Je peux peut-être t'aider à trouver ce que tu cherches ? Un rictus menaçant, tandis qu'en un geste, il fit se retourner la personne qu'il venait de saisir. Et c'est là qu'il reconnut ses traits. La traîtresse Rookwood, celle qui avait humilié sa famille en fuyant l'autel, entraînant avec elle les Lovegood. Une demoiselle en fuite, qu'il s'empresserait de ramener chez lui. Une correction était de mise, avant qu'il puisse obtenir une récompense de cette trouvaille. - Eh bien, qu'avons-nous là ? La petite Rookwood, la traîtresse ? Il raffermit sa prise sur le bras de la demoiselle, le regard cruel. - Que dirais-tu de venir visiter les profondeurs du Cercle de Jeu ? Tu verras, on s'y amuse comme des fous. Un rire, tandis qu'il réfléchissait déjà à ce qu'il pourrait bien lui faire. Oh il en avait des idées, trop même. Il suffisait seulement de trouver celle qui l'amuserait le plus.

©️ 2981 12289 0




Parchemin envoyé Mer 21 Mar 2018 - 19:52

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Psyborg , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/08/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 87 hiboux. J’incarne : Kirsten Zellers , et l’avatar que je porte a été créé par : Psyborg . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mahlah Ellsworth Je parle en : #F5DEE6

/

Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Virologiste magique de formation. Elle travaille pourtant aujourd'hui comme simple serveuse dans un café du Londres moldu. J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre : A la recherche d'un sang pur pour un mariage arrangé • http://cursedwarfare.forumactif.org/t205-liens-libres-adopte-un-sorcier-com#91325
avatar
 
He'll be torn apart.
Liv & Arsenius
I was raised in a deep dark hole, a prisoner with no parole. They locked me up and took my soul, ashamed of what they'd made.

I was raised in a deep dark hole.

Impossible de savoir si cet homme était une groupie des Black ou juste un mec terrorisé par ce qui pouvait lui tomber dessus. Si ça se trouve cette boutique était tout ce qui lui restait et il tentait de protéger sa femme, ses enfants et leur poisson rouge. Voilà ce que Liv se disait pour essayer de se convaincre de ne pas lui fracasser la tête sur son comptoir pourri. Il était fort probable qu'il soit en réalité un défenseur de ces vermines, vu les bijoux qu'il portait et les chics vêtements qui l'habillaient. Un bourge qui profitait du contexte économique actuel. Il était en train de faire une éloge à la con alors pourquoi s'était-il arrêté en plein milieu de sa phrase pour lui parler ? Était-ce si surprenant qu'on ne puisse trouver ce qu'on voulait dans sa boutique de merde ? Apparemment oui puisqu'il n'avait pas pu s'empêcher d'attirer l'attention sur elle. Elle s'apprêta toutefois à sortir sans demander son reste lorsqu'une main se referma autour de son bras. La baguette dans sa manche glissa entre ses doigts, sans dépasser pour autant de ceux-ci pour l'instant. Et si le bout de bois magique ne suffisait pas, ses poings se chargeraient de refaire le portrait de cette princesse à barbe.

Liv attendit une seconde avant que la prise sur son bras ne la fasse se retourner. Ses yeux noirs se plantèrent alors sur le visage du Black, qu'elle regarda avec un mépris bien visible. La traîtresse. Combien de fois avait-elle entendu ce mot ? Si au début il la foutait en rogne, puisqu'il était prononcé autant par les mangemorts que par les membres de l'Ordre qui pour la plupart n'avaient aucune confiance en elle, maintenant elle s'en foutait. Sauf de la part d'un Black. Sa famille était toujours aussi accrochée à eux, obéissant au moindre de leur caprice, et entendre Arsenius la traiter ainsi lui rappelait toute la douleur qu'elle avait endurée à cause d'eux. La prise sur son bras lui tira un léger rictus de haine, mais s'il croyait pouvoir avoir une quelconque emprise sur elle, elle n'était qu'illusoire. Liv allait partir, il ne pouvait pas en être autrement. Sa baguette glissa un peu plus entre ses doigts et elle vint la caler pile sous la gorge du sorcier. "Ca dépend Arsenius, tu viendrais t'amuser avec moi ?" Malicieusement, elle se rapprocha de lui pour parler un peu plus bas, avec un petit quelque chose de sensuel.

C'était naturel chez Livie, elle était joueuse, libre, dangereuse. Sa voix était en paradoxe totale avec ses mots, elle avait le don pour cracher du venin tout en gardant un ton doux et presque luxurieux. Du gâchis. Elle aurait fais une servante de Voldemort parfaite. "Je suis sûre que tu tiendrais pas cinq minutes, princesse. C'est dommage que tu sois seul face à moi, t'aurais peut-être eu une chance avec un ou deux larbin." Sa baguette quitta la gorge du Black pendant un quart de secondes... Juste le temps qu'elle lui plante son coude dans l'estomac. La main sur son bras lâcha sa prise et elle en profita pour reculer, alors que le propriétaire du magasin lâchait un cri de stupeur, en pleine panique. La baguette de Liv se pointa sur le mangemort et elle y alla sans hésitation, n'ayant aucun scrupule à utiliser ce genre de sortilège. "Endoloris !"

Oui Le sort fusa vers le Black pour le toucher de plein fouet, sous le regard froid et malsain de Liv. Si la jeune femme avait toujours eu un fond de bienveillance, la souffrance de ceux qu'elle détestait était un délice à ses yeux.

Non Un connard, groupie des Black. Elle le savait. Au moment où le sort devait atteindre Arsenius, le corps du vendeur s'interposa et prit le sortilège à sa place. Il s'écroula au sol en hurlant de douleur, sous le regard complètement blasé de Liv, qui finit par relever les yeux vers Arsenius. "Désolant."

Made by Neon Demon



White Foxes.
I've wept and I've stumbled, I fought and I craved for the gravy of your soul but all I want to do now is walk among the barren trees and fields of snow. You gave me my very first gun. I'll go out and hunt the hidden dome with white foxes.


Parchemin envoyé Mer 21 Mar 2018 - 19:52

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 987
avatar
 
Le membre 'Liv Rookwood' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
I was raised in a deep dark hole • Arsenius Black
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Black Hole RPG
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Londres Sorciers-
Sauter vers: