indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
[EVENT PHENIX] [Mer d'Irlande] L'île Mystérieuse

(Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant)
Parchemin envoyé Dim 10 Déc 2017 - 21:20

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1898 hiboux. J’incarne : Oscar - sexy - Isaac , et l’avatar que je porte a été créé par : moi-même, Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Gideon Peverell, Astraea Black, Avia Spdumore. Je parle en : #ff3333



Je suis âgé de : 36 années perdues dans la tourmente de la lune. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Leader de L'Ordre Du Phénix, à plein temps. Je suis un ancien auror et ancien homme de main pour la Main Noire, mais surtout un ancien espion. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis en couple avec une blonde répondant au nom d'Odette Moody. Champ Libre : ancien alcoolique - ancien auror - leader de l'Ordre du phénix - fumeur - ancien drogué - papa de plein de gamins (Victoire,Orion, Antigone, Finlay, & Sirius)

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
 

Ça ressemble au calme avant la tempête... Il n’aurait pas trouvé de mot plus juste que cela. il avait un mauvais pressentiment. Il détestait ce pressentiment. Ce même genre de pressentiment depuis la chute de Poudlard, ça le hantait en ce moment même. Il n’était même pas d’humeur à aller chercher des noises à Bellamy et Zekeriah, non il était songeur et inquiet, ça pouvait se lire dans son regard. Moi aussi je suis contente d'être de retour.   Gabrielle comptait comme lui. Comme une amie, comme une sœur, comme une fille, comme quelqu’un de son sang, comme quelqu’un de son clan. Gabrielle était une phénix, elle devait être avec eux. Elle avait perdu une année loin de la guerre, la pire des années, quelque part elle avait été en sécurité dans ce qui jusqu’ici était l’heure la plus sombre. On va y arriver. Trouver cette foutue île, et préparer la contre-attaque. Les mangemorts ne seront plus jamais à l'abri de nous. On leur tombera dessus comme la misère sur le monde.   Ils n’avaient plus l’effet de surprise depuis bien longtemps, c’était ça leur problème désormais. Mais il fallait frapper, elle avait raison, sans répit, sans relâche jusqu’à ce qu’ils plient. Comment a été ta nuit ? Hier, c’était compliqué. Très compliqué.

Il n’a pas le temps de répondre, que le temps change en un instant ; le calme avant la tempête, c’était trop beau pour être vrai. Il suit le regard de Gabrielle, et répond à sa question. « Aussi merdique que cette nuit. » Lâche-t-il alors. Peut être merdique, mais pas autant, ses espoirs n’étaient pas autant en danger que ce soir. Il se retient au bastingage, quand il croise le regard de Gabrielle. Mede, merde, merde. Pointe-au-nord. La baguette n’en fait qu’à sa tête, évidemment. Skander à l’impression de perdre pied, que tout part en live et qu’il ne peut rien faire. Il n’a aucun contrôle sur la situation, pas la moindre. Quelque chose bloque le sortilège ! Le fracas des vagues contre le bateau. Foutue nuit. Il détestait déjà ce jour plus encore que les autres. Il cache son visage quand une vague l’éclabousse. Il entend Gabrielle ajouter, On doit se repérer aux étoiles ! Faudrait-il encore les voir. Il a un rire presque muet, comme s’il pétait un peu les plombs. « Les étoiles, tu vois à travers les nuages toi ? » Sarcastique, as usual. Toujours. Le sarcasme. Putain de bordel de merde, songe-t-il alors. Rien n’allait, rien n’allait jamais. Pourquoi ne pouvaient-ils simplement pas trouver cette putain d’île et se reconstruire en paix, et mener une nouvelle attaque ?  L’énervement se lit sur son visage. «  Qui a le putain de machin qui nous a guidé ? » Il se dirige alors dans la « cabine » de pilotage, et récupère le Nocturlabe qui avait un nord plutôt… détraqué. « Putain. » Lâche-t-il entre ses dents serrés. « Putain ! »



Skander parle en  ff3333



Parchemin envoyé Lun 11 Déc 2017 - 0:08

- Ripped apart by demons -
Je suis : Wednesday , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/11/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 729 hiboux. J’incarne : Hailee Steinfeld , et l’avatar que je porte a été créé par : LuxAeterna . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Scylla Lestrange & Saoirse Rackharrow. Je parle en : #9999cc

Nothing succed to put me down so far

Je suis âgé de : 20 ans , et j’ai le sang : moldu, mais c'est ma honte, je me cache de cette vérité il y a bien des années que j'ai tiré un trait sur la magie. Dans la vie je suis : sans emploi et prostituée en fuite. J’ai juré allégeance : à personne mais loin d'apprécier cette guerre, je trouve le monde injuste et violent. Secrètement je pense que l'Ordre du Phénix détient la solution, et je partage leurs idées. Côté cœur, : j'ai toujours été seule, qui serait assez fou pour accepter mon passé ... Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
l'île mystérieuse
- l'ordre du phénix en quête d'un havre de paix-

La plupart d'entre eux ne devait pas connaître Phèdre, pour d'autres elle était la petite protégée d'Alienor. Elle ne parlait pas beaucoup et se faisait le plus discrète possible, histoire de ne pas déranger. Sur l'eau au loin l'air était encore plus froid et cassant que sur la terre ferme. La nuit n'aidait pas non plus, de ce qu'elle avait pu entendre d'ailleurs, cette nuit allait durer plus longtemps que les autres nuitées de l'année. Bien réveillée cependant la gamine vissa sa capuche sur sa tête, empêchant le vent d'agresser son visage et de faire voler ses cheveux châtains. Les mains au fond de ses poches la fraîcheur semblait amoindrie. Elle reconnu du coin de l’œil la jeune femme avec qui elle avait été en mission, enfin, si on avait pu appeler cela une mission, cela avait été presque du suicide, mais elles s'en étaient sorties indemnes. Odette, la femme du leader, médicomage, Alienor l'appréciait et Phèdre avait pu la côtoyer un peu lors de cette fameuse mission où elles réussirent à trouver le précieux bouquin desquels ils suivaient à présent tous les directives. Elle avait pu sauver pas mal de vie, moins que ce qu'elle l'aurait espéré à tout les coups mais Phèdre n'oublierait jamais avec quelle stabilité et fermeté elle s'était occupée des blessés. Alors que de son côté la fille de joie en fuite n'avait pu que constater les morts sans pouvoir rien faire de plus.

La gamine n'était pas sujette au mal de mer, Dieu merci. Son cœur était plutôt bien accroché. Alors qu'elle observait le ciel, qui se couvrait étrangement bien vite, Phèdre, comme tout le reste de l'embarcation, commencèrent à être violemment ballottés. Se prenant un retour de vague de plein fouet la gamine bouscula alors un homme qui avait le malheur de se trouver là (Lincoln) avant de se raccrocher à lui par réflexe, manquant de tomber. « Pardon ... » Fut bien entendu le premier mot prononcé par la Née-Moldue, timidement. Elle se redressa un peu après avoir failli trébucher et s'étaler de tout son long sur le sol inondé et glissant du bateau, elle-même déjà bien trempée. Le manteau d'hiver qu'elle portait causerait certainement sa perte à présent, au profit d'une belle pneumonie. De grosses vagues hautes comme des montagnes venaient s'écraser sur eux, bientôt ils seraient tous douchés. Ils avaient l'air d'être en pleine tempête alors que le temps avait été plutôt clément lors de leur départ. Les paroles de Skander qui s’énervait contre le matériel soudainement défectueux attirèrent son attention un instant. Elle n'avait aucune idée de ce qui se passait, mais si tout venait à dérailler d'un coup, cela ne voulait-il pas dire qu'ils étaient sur la bonne piste, qu'ils touchaient au but ? Après tout cette île devait avoir sa propre part de magie également, elle serait incapable de la comprendre -ne maîtrisant déjà pas la magie de ce monde-ci, mais cela semblait plausible. Pensant encore de façon la plus moldue qui soit en essayant d'intégrer les paramètres magiques de cette situation, elle n'arrivait à songer à rien qui soit utile pour l'instant … Elle partit donc dans ses songes, réfléchissant silencieusement à un moyen d'avancer.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.

Phèdre : 9999cc



I got the feeling that I'm going under but I don't know if I'll make it out alive. You've watch me bleed until I can't breathe, shaking, falling onto my knees, tripping over myself, aching. I'm begging you to come help.

Parchemin envoyé Lun 11 Déc 2017 - 2:00

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 16/12/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 164 hiboux. J’incarne : Diego Luna , et l’avatar que je porte a été créé par : © DEZAIA / Signa © beylin . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : O.M. - D.M. - L.G. - P.L. Je parle en : #669966



Je suis âgé de : trente et deux ans, tout les 21 mars , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Artificier Magique en fuite, ex-Oubliator, il a aussi bossé pour la Main Noire quelques années J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Coeur brisé, mais il sait que c'est juste pour elle qu'il s'est éloigné, aujourd'hui peut-être qu'un nouveau départ est possible Champ Libre :

avatar
 
Il savait bien que Bellamy pourrait le questionner sur les ragots, mais dans d’autres circonstances que celle-là. Il y avait plus important, pourtant, il ne se gêne pas pour rajouter un mot de plus à ses questions à ses craintes. « Noir c’est noir, y’ a plus d’espoir Shafiq. » À qui le disait-il, c’était même sûr que cela, enfin ce n’est pas vraiment cela. C’était un peu différent de ce qu’ils pensaient tous. « Pourchasser une chimère n’a jamais aidé personne. » Et Zekeriah savait bien, de par x ou y-personnes nommés Skander, Odette, Lily-Rose, Primrose et Freyja, que Bellamy avait longtemps couru après une chimère. « Un peu de baume de temps en temps. » Répond-il dans un souffle. « Pourtant, comme le dirait certainement Skander, tu l’as dans la peau, presque deux ans que tu l’as pas baisé et tu y crois encore. » Qu'est-ce qu’ils en savaient tous que ça faisait deux ans qu’il n’avait pas couché avec elle, ça ne faisait qu’un an et demi, enfin ça faisait à peine vingt jours qu’il n’avait pas couchés avec elle. Il sourit en coin. « Revoyez votre base d’informations et sérieusement. » Il leur cachait des choses, mais il ne pouvait pas dire qu’il s’était retrouvé par le plus grand des hasards chez Miss Black, le jour de l’anniversaire de sa fille. C’était à croire qu’il l’avait fait exprès. Pourtant, il écoute d’une oreille distraite, le fait qu’il allait souffrir. Évidemment qu’il allait souffrir, l’amour n’était pas qu’un médicament, c’était aussi un mal… Parfois. Il suit le regard de Bell vers l’horizon. Un instant quand il dit. « On la trouvera. » Il sourit « L’espoir c’est la base de toute rébellion je crois. C’est le chef qui le dit. » Il rit un peu gras Zekeriah. Ajoutant un peu bout en train, si Skander l’entendait, il finirait dans la mer d’Irlande. « T’sais bien qu’il en dit un nombre incommensurable de choses et combien sont des conneries ? Beaucoup ! » Skander était un de ses meilleurs amis, le second étant Bellamy, et ils savaient tous qu’ils ne faillaient pas toujours se prendre au sérieux, surtout entre eux. « Tant que je regarde l’horizon, pas de raison que je crépisse tes baskets.» « Alors regarde-la bien. » Dit-il alors que la mer s’agite, alors que les vagues se font de plus ne plus puissantes… Ces pauvres babouches et lui-même, tout comme la clope d’ailleurs, n’ont pas tenu le coup face au rideau d’eau qui les trempait comme deux pauvres chiens. C’était ingrat la nature, Zekeriah serait s’en souvenir. Il dégage de son front ses mèches de jais, voyant le haut de cœur de son ami. « SHIVA TU VOMIS PAS PAR DESSUS BORD OU JE T’ÉTRIPE BELL. » Merlin, tout, mais pas ses babouches porte-bonheur.

Zeke n’était pas à l’aise avec l’astronomie, mais il était à l’aise avec les explosifs et ici, rien ne pouvait rendre le bateau plus stable. « Faut qu’on fasse tenir le cap au bateau. » Dit-il pour ceux qui l’entouraient. Fallait qu’ils gardent le cap si précieusement acquis au court de la dernière heure. C’était ça l’important.


legends never die
when the world is calling you
can you hear them screamin'out your name?


Parchemin envoyé Lun 11 Déc 2017 - 2:17

Invité
- Invité -
avatar
 
Elle connaissait l’homme avec Lincoln, simplement de Poudlard. Du moins, Bella ne croyait plus trop à grand-chose en vérité. Dans sa fuite elle avait parfois préféré oublier certaines personnes, certains souvenirs. Mais lui, il lui était familier, Bella avait dû l’aider. Le calmer comme elle savait le faire, comme il semblait plus jeune. Faiblement leurs mains se serrent, un vrai premier contact après des années sans avoir de prénom et de nom à poser sur un visage. « Drewall Lupin, je suis le cousin de Lincoln. » Elle sourit en coin, pensant que décidément les Lupin étaient une grande famille qui n’avait jamais fini de grandir et la nouvelle génération était déjà bien sur les rails d’après Daisy qui travaillait avec Odette. « Une très bonne professeure comme il faut dans nos rangs. » Bella ferme les yeux, trop humble pour prendre les compliments, elle avait fait de ça son métier, elle ne pouvait pas prendre les complets c’était naturel chez elle d’aider les autres à apprendre. Elle avait été de sa vie, toujours faite pour cela. « Une très bonne cause. » « La meilleure » rajoute-t-elle alors qu’ils meurent tous petit à petit de froid, refermant son manteau sur son cou, l’écharpe qu’elle portait étant désormais autour du cou de son Lupin d’assistant. Puis elle lève les yeux au ciel, cherchant les étoiles et les constellations, elle était plutôt douée en astronomie à Poudlard, bien moins qu’en sortilèges et enchantements, mais elle avait fait ses preuves avec un bel Effort exceptionnel lors de ses ASPICS. Il y a de cela des années, presque vingt ans qu’elle les avait passées maintenant. « À quoi vous vous attendez là-bas ? » « À de la chance. Pour une fois. » Les deux cousins avaient bien le droit de vouloir de la chance, Bella n’était pas dans l’Ordre depuis des années, tout cela se comptait en mois, elle avait encore besoin de faire ses preuves. Pourtant de sa bouche, il ne sort. « Je n’attends rien. » C’était mystérieux. Tous ici attendaient un nouveau foyer. Elle les regarde alors qu’ils doivent être incrédules face à sa réponse. « Plus on espère, plus on porte aux nues, plus on est déçu, je préfère être plus qu’agréablement surprise que déçue. » Philosophie de vie intéressante quand on est censé représenter l’espoir. Alors, la mer se déchaîne et les vagues se bousculent contre la coque du bateau, puis sur le pont. Durant ce temps, Bella s’était agrippée à la barre métallique qui délimitait le pont. Ne pas passer par-dessus bord, c’était le plus important à vrai dire. Une enfant (Phèdre), du moins une jeune fille de l’âge de sa petite sœur s’échoue sur Lincoln, alors qu’elle s’excuse. Elle manquerait de tomber ou de s’envoler vu son poids. Alors que Bella la voit partir dans ses pensées, comme Daisy le ferait sans doute, après les mots énervés de leur chef, Bella l’empoigne par le bras. « Tiens-toi à quelque chose par tous les saints ! » Ce n’était pas le moment d’avoir un Phénix à la mer, de toute façon les oiseaux ne nageaient que rarement. Elle regarde alors les deux Lupin, comme elle, tremper de pied en cap. Ajoutant. « Des prédispositions en orientation ou en astronomie ? » Elle cherchait dans sa bibliothèque mentale, un sort qui pourrait les aider, rien que les aider à voir le ciel, mais ce n’était donné qu’aux dieux de contrôler la météo.
Parchemin envoyé Lun 11 Déc 2017 - 18:28

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Flavio , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/08/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 298 hiboux. J’incarne : Bob Morley , et l’avatar que je porte a été créé par : Seas Graphic (avatar) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Black, Kingsbury, Meadowes Je parle en : #C0C0C0



Je suis âgé de : 30 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien.
avatar
 
L'ILE MYSTÉRIEUSE
Event Phénix

Prendre le bateau était une première pour Lincoln et il appréciait cela, du moins, pour le moment car la nature en avait décidée autrement. Le ciel commença alors à devenir plus sombre, comme si les Dieux de la nature souhaitaient reprendre les droits sur eux. Le ciel était à présent recouvert et comme tout bon homme qui respectait la nature et qui la connaissait même le si peu, ce n’était pas bon, ce n’était pas le signe qu’ils attendaient tous. La nature était le pire ennemi de l’homme, c’était connu. La nature était là bien avant l’espèce humaine et il fallait être sur ses gardes. Soudainement, les vagues commencèrent à claquer contre le bateau, surprenant les sorciers à bord du vaisseau. Lincoln était là présent, se retenant la main sur la rambarde du bateau quand soudain, il fut maintenu par une jeune fille et non une jeune femme, du moins, c’était l’impression qu’il recevait. La survie était quelque chose de primordial, il la maintenait de ses mains, afin qu’elle ne puisse glisser contre le sol du bateau, à présent humide. « Pardon ... » Il ne fallait pas s’excuser, loin de là, elle avait bien fait. « Ne vous excusez pas jeune fille, nous sommes là pour ce genre d’action. » Evidemment qu’il était présent pour aider les prochains, qu’il était là pour veiller sur les autres car finalement chacun avait un oeil sur une personne pour aider si besoin est. « Tiens-toi à quelque chose par tous les saints ! » Loin d’être délicate la professeur. Il comprenait qu’il puisse y avoir des risques au sein de ce bateau mais de là à parler et à prendre le bras de cette jeune fille avec force, Lincoln était comme… Etonné d’une telle réaction. « Est-ce votre première mission jeune fille? » Il fallait qu’elle soit à l’aise, plus à l’aise dans ce bateau car stressé n’était jamais quelque chose de bon. Il le savait. Les missions n’étaient jamais évidente. Il fallait avoir la tête bien concentrée avec les idées les plus claires possible. « D’ailleurs quel est votre nom? » Il présenta sa main, au grand dame des vagues qui bousculèrent le bateau encore et encore. « Des prédispositions en orientation ou en astronomie ? » Il avait toujours été nul en astronomie. A Poudlard, il n’avait jamais été bon dans cette matière. Il n’avait jamais compris pourquoi il fallait étudier cette matière alors que la nature prenait toujours le dessus. « Fort regrettable, j’ai toujours été un cancre dans cette matière » Ce qui était plutôt raisonnable. L’estomac du sorcier se serra. Ce n’était jamais bon. Il leva la tête en direction des étoiles. « Peut-être devrions-nous suivre le sens contraire du vent » Ce n’était qu’une supposition. Il n’y connaissait rien en matière maritime. Des éclaboussures d’eau prit place sur le bateau, éteignant et gâchant la clope de Lincoln. « Je crois qu’elle est foutue » Il baissa la tête et attrapa la clope.
made by black arrow


513 mots
Lincoln parle : #C0C0C0



Who we are and who we need to be to survive are very different things.
- the 100

Parchemin envoyé Mer 13 Déc 2017 - 6:59

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Littlefoot , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 05/09/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 319 hiboux. J’incarne : Taylor LaShae , et l’avatar que je porte a été créé par : amor fati . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Jemima R. Yaxley, Adeline Lovegood & Charlie Weasley Je parle en : #666699



Je suis âgé de : 24 balais , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : J'étais Botaniste à l'hôpital Ste mangouste, maintenant je suis en fuite J’ai juré allégeance : à l'Ordre, mais entre nous c'est un camp comme un autre, je ne sais plus en quoi croire, à cause d'eux, je suis en fuite. Côté cœur, : Ex copine de Drewall E. Lupin, maintenant il paraît que j'ai un coeur de glace Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Lîle mystérieuse
Event phénix

Une main se glissa dans mes cheveux pour éloigner les mèches qui me cachait le visage et une seconde commença à me frotter le dos. « Par Merlin, Dahlia, ça va aller, respire calmement, je te sors une potion. » Je n'étais pas surprise d'entendre la voix d'Odette. Il n'y avait qu'elle pour me materner de la sorte. Rien de désagréable et avec le temps je commençais à apprécier ce besoin qu'elle avait de prendre soin de tout le monde. J'esquissais un sourire, j'avais été heureuse de voir qu'elle était de l'expédition. Depuis le temps que je la fournissais en herbe de toute sorte, j'avais appris à lui faire confiance. Je tentais de suivre ses directives et je respirais lentement par le nez. « Ça va ? Tiens ingurgites ça, ça ira vite mieux. » Je tournais la tête et je prenais la fiole qu'elle me tendait. « Pas trop mal, de toute manière il doit plus me rester grand chose dans l'estomac.» J'avalais la mixture sans la moindre hésitation. «Merci Odette.» Je lui tendais sa fiole. Elle avait beau être vide, elle pouvait toujours servir. Je n'allais pas être d'une grande aide si ce mal de mers ne me quittait pas et j'espérais que tout symptôme disparaissent au plus vitre. Nous étions loin de notre destination, mais j'avais l'impression que l'accès à cette terre promise n'allait pas se faire sans le moindre pépin. À peine m'avais-je fait cette réflexion que le ciel commença à se voiler et que la mers commença à se faire plus dur avec nous. Jusqu'ici elle avait été calme, mais il semblerait que notre chance venait de se faire la malle. Si jusqu'ici les vagues n'avaient fait que faire balancer notre bateau, maintenant certaine décidaient de s'échouer sur le pont ne ratant pas de nous tremper jusqu'aux os. J'avais eu le réflexe de m'accrocher à une partie du bord. Je pointais ma baguette sur mon manteau et je lançais un sors pour me sécher, suivit d'un plus complexe pour me garder au sec lorsque la prochaine vague aurait l'intention de me tremper de nouveau. Le remède d'odette commençait déjà à faire effet et je me sentais assez en forme pour me déplacer. Je glissais dangereusement jusqu'au centre et je me lançais à la recherche d'un truc qui pourrait tous nous garder sur le bateau. Nous avions besoin de tout les sorciers présent pour venir à bout de cette mission et nous ne pouvions pas nous permettre de perdre un membre en chemin. Je tombais sur une boîte qui contenait des cordes de rechange. Je prenais l'une d'elle et je la nouais autour de ma taille. Je me dirigeais ensuite vers Odette et je lui tendais une corde. «Fait un noeud solide et viens nouer l'autre extrémité au centre du bateau.» Je me dirigeais vers le centre avec la boîte sous le bras. Je me balançais en suivant les mouvements du bateau ce qui rendais mes déplacement plus lent et imprévisible. Je nouais l'autre extrémité de ma corde à un endroit fait pour cela. Si je ne me trompais pas c'est ce que les pêcheurs avaient l'habitude de faire en cas de tempête. C'était un truc que m'avait raconté un moldu que j'avais rencontré en espagne. Je tendais une corde à lincoln et à Drewall. Je n'avais pas pris le temp de choisir de quel côté j'allais nouer mon noeud et je ne pouvais pas croire que j'allais passer le reste du voyage près de lui.
Made by Neon Demon


i can't make you love me
Lay down with me. Tell me no lies. Just hold me close and don't patronize me - Bon Iver

Parchemin envoyé Mer 13 Déc 2017 - 23:09

Invité
- Invité -
avatar
 
Lorsque Cienna avoue s’inquiéter pour Alexander, Jaina tourne le regard vers elle, mais ne l’interroge pas. Bien sûr qu’elle s’interroge, se passerait-il quelque chose de sentimentale entre eux ? La lycanthrope préfère simplement ne pas le savoir, elle a déjà bien assez à faire avec les histoires sentimentaux des Lupin sans s’ajouter ceux de ses ami(e)s. Quand bien même elle ignore encore avec certitude si la blonde est son amie et totalement loyale à l’Ordre. Parce qu’elle est passée par là, Jaina lui laisse le bénéfice du doute et petit à petit Ciena brise ses défenses malgré elle. S’il lui prend l’envie, un de ces jours, de se confier elle sait comment trouver Jaina qui sait être une oreille attentive.

Pour l’heure, l’île est au coeur de leurs craintes. Ciena se rapproche, glisse son bras sous le sien et Jaina pose finalement sa main sur la sienne. Elle confie être terrifiée aussi, ça rassure un peu la Lupin, elles partagent la même peur vis à vis de leur passé et l’incertitude de leur avenir, sur l’île. Elles ne sont pas les seules à avoir commis des actes ignobles, d’autres sont probablement dans le même cas, mais Jaina est assez égoïste pour ne se soucier que d’elle et sa dignité pour l’instant.

“On le saura le moment venu, j’imagine.” La blonde est bien fatidique et à la fois très juste, l’accès à l’île sera l’heure de vérité. Elles sont en première ligne pour voir la mer s’agiter et le ciel s’obscurcir. “Je suis pas coutumière de la navigation, mais j’ai l’impression qu’une tempête approche…” Jaina se détourne légèrement vers son cousin, Skander, pour voir ce qu’il fait. Apparement le sotilège ‘pointe au nord’ ne fonctionne pas, ce qui le fait pester.

Une grosse vague vient s’écraser contre la coque du navire et arrosent généreusement les jeunes femmes avant qu’elles n’aient le temps de l’éviter. Des exclamations voisines signalent qu’elles ne sont pas les seules à avoir subi le même sort de mère nature. “Putain, quelle idée de merde d’être montée sur ce bateau!” Lâche-t-elle sans aucun filtre. Avec les Lupin, il ne faut pas s’effrayer de leur langage intempestif. Déjà qu’il ne faisait pas chaud, cette vague glaciale est la cerise sur le gâteau. Sans attendre, plus d’un suivent l’exemple de Dahlia et lancent un sort pour sécher leurs vêtements.

“Viens, ne restons pas là!” Demande-t-elle à Ciena tout en prenant sa main dans la sienne, histoire de pas se lâcher, se faire emporter par une vague ou quoi que ce soit d'autre de malchanceux. Jaina rejoint son frère, son cousin et les autres lorsque Dahlia leur tend une boite de cordes. “T'as conscience que si le bateau coule, on coule avec ?” Ouais, d’accord ça les empêchera de tomber à l’eau, mais si une vague les emporte tous, ils sont tous dans la merde.

Au moins l’ex petite amie de son jumeau cherche des solutions, ce que la Lupin tente de faire aussi. Lorsqu’elle se retourne vers l’avant du bâteau et soulève sa baguette pour lancer un sortilège qu’elle n’est pas vraiment certaine qu’il fonctionnera. Qui ne tente rien n’a rien. “Protego totalum"

Le sortilège de Jaina “Protego totalum” fonctionne-t-il ?
Oui-Le sortilège fonctionne et le navire est protégé des vagues.
Non- Une vague frappe encore Jaina et l’empêche de formuler son sort.




Jaina parle en ae1725
Parchemin envoyé Mer 13 Déc 2017 - 23:09

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1173
avatar
 
Le membre 'Jaina F. Lupin' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Augustine + mp Artemisia
mp Arsenius + mp Jemima  + mp Crixus

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Jeu 14 Déc 2017 - 0:10

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Neventer , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 273 hiboux. J’incarne : Colton Haynes , et l’avatar que je porte a été créé par : Neventer et GALLIFREYS (merci <3) code sign: ANESIDORA + img: GALLIFREYS . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Aleksei, l'antropophage, la Greyback Je parle en : #006666



Je suis âgé de : 32 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Réparateur d'objets magiques, botaniste, potionniste clandestin (mais chut!) J’ai juré allégeance : à personne mais loin d'apprécier cette guerre, je trouve le monde injuste et violent. Secrètement je pense que l'Ordre du Phénix détient la solution, et je partage leurs idées. Côté cœur, : C'est un bordel monstrueux. Champ Libre :




Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
The Culling
The Mysterious Island
« Dead eyes, I only call you when you're in my dreams. Died too young, the culling then, it was obscene. I am depleted by love. I am depleted by love. I’ll never tell the secrets of my family. Bled out, a cult of anonymity. The kettle is wheeling, my love. Riding on the back of a hell they caused. One ear to the ground. One eye on the room. My tongue on your pulse. My finger in your wound. Sweet dead eyes, I long to hear you again. Sweet dead eyes, I long to see your face. Sweet dead eyes, I long for that illustrious hiss. Sweet dead eyes, I know you feel it. No turning back. Only God knows what we're headed for. The flowers bloom, the sun rises. Flux, hiss, welt, groan. »
Chelsea Wolfe - The Culling


« Je n’attends rien. Plus on espère, plus on porte aux nues, plus on est déçu, je préfère être plus qu’agréablement surprise que déçue. » À ces mots, le bateau se pris une vague en pleine proue et cela émis une secousse tellement vive que l'ensemble des passagers se vit sursauter, voire tomber. C'est ce qu'il advint de Phèdre, qui ne pu retenir son propre poids et s'échoua sur Lincoln. « Pardon » fit-elle au Phénix et pendant que celui-ci lui répondit, Bella aboya sur la jeune femme. Surpris par son ton, j'arquais un sourcil. Je faisais signe à l'enseignante de relâcher le coude de Phèdre pour qu'elle puisse s'accrocher à son tour à la barre métallique et Lincoln lui sortait des questions bateau (sans mauvais jeu de mot) pour la détendre. Enfin, pas si stupides puisque je n'avais pas connaissance du nom de la nouvelle recrue de l'Ordre (Si, enfin, elle était nouvelle. Je n'en savais rien. Je pouvais à nouveau me reprocher mes absences répétées.) À quelques mètres de là, Skander sortait de ses gonds, il passa à côté de nous en jurant « Qui a le putain de machin qui nous a guidé ? » J'aurais aimé lui répondre une énorme connerie, mais l'heure n'était pas aux plaisanteries. Visiblement, nous n'étions plus en mesure de connaître notre position. Tous les éléments susceptibles de nous guider partaient en vrille. « Des prédispositions en orientation ou en astronomie ? » Reprit Bella. « Fort regrettable, j’ai toujours été un cancre dans cette matière » Poursuivit Lincoln. Je les considérais tous les trois, m'arrêtant sur Phèdre pour voir si elle aussi avait son mot à dire. « Laissez tomber vos skills en astronomie, c'est une tempête qu'on va se prendre. Vous voyez les étoiles à travers les nuages, vous ? Donnez-moi votre secret, je suis impatient ! » C'était de famille, le sarcasme, effectivement. Je venais de me faire éclabousser par une vague glacée, je secouais la tête en grognant « Mais bordel ! » Le regard menaçant, je reportais mon attention sur mes compagnons de marrée. « Je pense que le plus malin pour l'instant serait de se mettre dans la cabine, au moins pour éviter les vagues. En se prenant le vent et les vagues, on sera bons à rien ! » Alors que je commençais à chercher l'équilibre, je tombais presque nez à nez avec Dahlia, une boîte pleine de cordes dans les bras. J'allais lui demander si elle comptait nous pendre avec. « T'as conscience que si le bateau coule, on coule avec ? » Jaina se trouvait juste derrière, avec Ciena. « Pas le temps de tergiverser, venez vous serrer au milieu, on réfléchira mieux ensemble plutôt qu'en se gueulant dessus d'un bout à l'autre ! » Manquant de me prendre la cabine, je m'arrêtais au niveau de Skander. «  Fais pas la gueule, on va sentir le chien mouillé dans pas longtemps. » Lui dis-je presque sérieusement. Je voyais alors à travers la vitre, une Jaina qui était montée sur le proue pour lancer un Protego Totalum. Ce dernier semblait avoir fonctionné... mais pour combien de temps ? Au moins, le sortilège de ma sœur nous donnerait un peu plus de temps pour réfléchir. « Et on a essayé de réparer ce truc de merde ou pas ?! » Cette chance, en pleine tempête, d'être réparateur d'objets magiques. J'aurais préféré me saisir de notre guide pour le jeter à la flotte.
Made by Neon Demon; gif by iamlooch tumblr


Code couleur :
Drewall parle en 006666


Don't count on me I'm not what you need. Temporary but can't be erased. Pushed away to a darker place. 

Parchemin envoyé Jeu 14 Déc 2017 - 1:35

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1521 hiboux. J’incarne : Sarah -badass- Gadon , et l’avatar que je porte a été créé par : © Per Aspera ad Astra (avatar) EXCEPTION (signa) Tumblr (gifs) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Pietro & Desmond & Leik & Zekeriak Je parle en : #996666



Je suis âgé de : trente ans depuis peu, elle commence doucement à avoir des rides avec toute cette guerre. (20.01.62) , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Mère au foyer, j'ai choisi d'élever mes enfants avant de reprendre une activité. Ex-Medico-psychomage, je ne cache en rien mes compétences en médicomagie et en psychomagie pour les mettre au service de l'Ordre du Phénix dont je suis une membre active. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Jeune mariée et éperdument éprise de son mari, je me suis unie à Skander Lupin, l'homme de ma vie après mes trois fils, le 8 juin 1991 lors d'une petite cérémonie en Cornouailles. Champ Libre :
Il le sait, il le sent. Il murmure à mi-voix, juste pour elle, mais aussi pour lui, « Je n’irais nulle part. » Et toi non plus, où que tu ailles, je te trouverais, je te protégerais, je n'échouerais plus, plus jamais. Je te le promets. Il se sentait obligé de le lui rappeler, cette promesse...

« Jamais sans toi. » Répond-elle. Non, elle n’irait jamais nulle part sans lui, plus jamais sans lui. Alors, elle délaisse son front pour un baiser léger sur ses lèvres, chaste, pieux, mais bien plus vrai, les émotions à vif et les sentiments à nu. Elle ne voudrait jamais le perdre. (skandette)


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Dahlia était fragile, Odette le savait mieux que personne et elle n’avait pas besoin du mal de mer en plus sur ce cargo rouillé de moldus. Pourtant, elle est bien aise la blonde de voir que la demoiselle avale le liquide opalin d’une traite. C’était certain que dans quelques minutes, elle serait en possession de ses moyens les plus complets. « Pas trop mal, de toute manière il doit plus me rester grand-chose dans l'estomac. Merci Odette. » Elle sourit, il n’y avait rien de plus naturel dans ses gestes. Mère, médicomage, elle devait se plier en quatre, être une grande maman dans ce genre de circonstances, faire attention à ce que les petits Phénix soient préparés et en bonne santé et les sauver des pires conditions. Bien qu’elle espérait que le retour de Gabrielle puisse la soulager du peu de temps qu’elle avait parfois pour soigner les gens. Elle reste ainsi à voir si l’état d’autres personnes n’est pas plus grave, ou bien si quelqu’un ne s’est pas stupidement amusé avec un harpon moldu… Pourtant, elle n’a pas le temps de dire Quidditch qu’une vague puis une autre s’abattent sur la coque de manière violente, faisant tanguer le bateau plus que de raison. La seconde suivante, c’est une vague qui vient à bout de ses boucles blondes, les vêtements trempés, elle suit Dahlia dans un sortilège qui sèche ses vêtements. Elle regarde juste la Forest, McGonagall cachée, se mouvoir jusqu’à une boite de corde. Technique moldue qui n’aurait peut-être pas sa place dans le lieu sorcier qu’ils devaient trouver. « Fais un noeud solide et viens nouer l'autre extrémité au centre du bateau. » Ce qu’Odette ne fit pas, trop pressée de suivre la demoiselle dans sa quête de distribuer des cordes. Lincoln, Drewall, Bella, Jaina, Ciena, Phèdre, Dahlia et elle-même, au même endroit. De la famille et des connaissances. Pourtant, elle laisse la louve parler à sa place. « T'as conscience que si le bateau coule, on coule avec ? » Elle allait répliquer qu’il fallait tout de même un centre de gravité pour éviter que le bateau ne se retrouve la tête dans l’eau. « Pas le temps de tergiverser, venez-vous serrer au milieu, on réfléchira mieux ensemble plutôt qu'en se gueulant dessus d'un bout à l'autre ! » Le petit groupe rejoignit la cabine où se trouvaient déjà Gabrielle et Skander. Odette avait entendu de loin les paroles de son Lupin de mari, mais c’était habituel chez lui d’être en colère quand quelque chose n’allait pas, laisser couler était la meilleure des solutions après tout. L’équilibre revenu après le sort de Jaina, Drewall proposait de réparer l’objet. Elle râle, se mettant à  genoux entre les loups, ouvrant une trappe sous les objets de navigation. Elle tente d’être agréable. « Si la magie ne marche pas, il va falloir jouer au moldu cette fois ! » Elle cherchait n’importe quoi, mais c’était plus du matériel de navigation classique, cordes, filets, jusqu’à ce que sa main sente du papier. Des cartes officielles, récentes, des Mers qui entouraient le Royaume-Uni. Cherchant avant tout une carte précise dans les pages, une carte de la mer d’Irlande. Elle ajoute pour elle-même sachant que les loups l’entendraient à coup sûr. « Je sais pas où on va, mais on a suivi le nord depuis ici, on doit bien être quelque part putain. » Décidément, traîner avec des Lupin ça n’aidait pas la politesse, si Bellamy l’entendait…

Sur quoi Odette tombe-t-elle ?
Oui/Oui - Compas magnétique moldu
Oui/non - Cartes de marine officielles.
Non/non - Rien du tout



God, forgive me if I have sinned



Parchemin envoyé Jeu 14 Déc 2017 - 1:35

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1173
avatar
 
Le membre 'Odette Lupin' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Augustine + mp Artemisia
mp Arsenius + mp Jemima  + mp Crixus

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Jeu 14 Déc 2017 - 17:46

- I am Divergent, deal with it. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 230 hiboux. J’incarne : Natalie Dormer , et l’avatar que je porte a été créé par : Skairipa . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Vega et Dabria. Je parle en : indianred



Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : moldu, et je le vis très bien, qu'on vienne me dire en face que je vaux moins qu'un autre sorcier, et vous verez de quel bois je me chauffe. Dans la vie je suis : En fuite, je tente de rester en vie en me battant pour l'Ordre J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Je suis célibataire, par défaut.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
l'île mystérieuse
- l'ordre du phénix en quête d'un havre de paix-
21 DECEMBRE - PORT DE BARMOUTH - 17h30

“On le saura le moment venu, j’imagine.”  Bien sûr qu’elle est terrifiée à l’idée de cet espèce de rite de passage pour arriver sur l’île. Mais là, maintenant qu’elle est aux côtés de Jaina et si près d’elle, elle a l’impression que tout ira bien. Malgré les vagues qui s’intensifient, malgré le vent qui souffle ses cheveux. Elle frissonne une fois de plus, maison visage devient moins serein quand la mer se déchaine davantage. “Je suis pas coutumière de la navigation, mais j’ai l’impression qu’une tempête approche…” Elle lève un sourcil, l’ancienne auror. Franchement, la vie ne pouvait pas les laisser tranquilles deux secondes? Entre les attaques sans cesse des mangemorts, il fallait qu’une tempête embarque par-dessus. Bon, ça devait sans doute être lié à cette mystérieuse île, une manière pour elle de protéger de n’importe qui. Et qui disait que ce n’était pas cette tempête, le rite? Ciena se demandait si une vague l’emporterait simplement. “Putain, quelle idée de merde d’être montée sur ce bateau!” « Rien ne nous est donné! » Ciena ajoute ses paroles, avec le vent qui fouette toujours ses cheveux. Elle acquiesce quand Jaina dit que c’est le temps de rechercher un abri quelconque. Elle tente de s’agripper à ce qu’elle peut, mais c’est Jaina qui prend sa main et Ciena entrecroise ses doigts au sien pour ne pas la lâcher. Elles se rapprochent donc des autres Lupin et de la majorité des Phénix. Ciena ne sait quoi penser de la technique de Dahlia, mais elle est plutôt d’accord avec ce que la louve lui dit. « Pas le temps de tergiverser, venez vous serrer au milieu, on réfléchira mieux ensemble plutôt qu'en se gueulant dessus d'un bout à l'autre ! » Que Drewall dit. Ciena l’écoute et tente presque d’embarquer par-dessus les autres. La tempête fait rage et la blonde se demande vraiment s’ils en sortiront vivants.  “Protego totalum" Elle observe avec fierté son amie et quand les vagues leur laissent un peu de répit, elle peut commencer à penser enfin. Ils tentent tous de se mettre à l’abri et s’en vont dans la cabine, en se demandant si le sortilège de Jaina tiendra. Ils ont besoin de quelque chose de plus… Normal. Moldu quoi. Leur baguette ne semble avoir aucun effet pour trouver leur direction. Odette  a la même idée qu’elle, tandis que Skander essaie de se raccrocher à l’objet qui leur a permis de se rendre jusqu’ici. « Je sais pas où on va, mais on a suivi le nord depuis ici, on doit bien être quelque part putain. » Odette qui ramène une carte moldue. Elle observe les gens autour et elle semble être un atout, pour une fois. Elle se penche sur la carte et l’observe avec intérêt. « Nous avons beau savoir d’où nous sommes partis, nous ne savons même pas où cet objet voulait nous envoyer au départ! » Sans les étoiles. Sans compas, moldu ou non, ils n’avaient pas un large éventail d’option. « Il n’y avait pas un compas ou une boussole avec la carte Odette? Sans ces objets… » Elle rage presque, elle se met donc à chercher elle aussi. Quand elle tombe enfin sur un compas, elle le secous avec vigueur et revient vers le centre de la cabine. Elle laisse tomber l’objet sur la carte. « Objets moldus ou non, rien ne fonctionne! C'est comme à Poudlard. On doit être proches non?! » Ils sont vraiment, vraiment dans la merde! Si les objets ne fonctionnent pas, c'était sans doute par que l'île faisait son oeuvre, non?
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.




You're on your own, In a world you've grown. Few more years to go, Don't let the hurdle fall. So be the girl you loved. — Retrograde.

Parchemin envoyé Ven 15 Déc 2017 - 22:36

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Bella , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 16/07/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 23 hiboux. J’incarne : Dan Stevens , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 as usual ! Je parle en : #ffcc33



Je suis âgé de : 30 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : En fuite, parce que j'ai fais le choix de mes idéaux. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, mais entre nous c'est un camp comme un autre, je ne sais plus en quoi croire, à cause d'eux, je suis en fuite. Côté cœur, : la complexité des émotions embrumes mon esprit, et je préfère oublier plutôt que souffrir de nouveau.
avatar
 
« Revoyez votre base d’informations et sérieusement. » Revoir nos informations ? il y avait donc eut rapprochement avec Miss Black de façon plus récente ? Je le regardais, avide de potin, mais toujours assez blanc. La mer avait peut être raison de mon besoin d’en savoir d’avantage. Je n’ai pas le temps de demander mon reste, que déjà il poursuit, « T’sais bien qu’il en dit un nombre incommensurable de choses et combien sont des conneries ? Beaucoup ! »  Oui, beaucoup de connerie. Enormément. Mais c’était Skander. L’espoir, j’y croyais, la base de la rébellion, le cœur de la réussite. « Alors regarde-la bien. » J’y veillais, mais l’horizon qui se démonte peu à peu ne m’aide en rien à garder le cœur bien accroché. « SHIVA TU VOMIS PAS PAR DESSUS BORD OU JE T’ÉTRIPE BELL. » Je fais de mon mieux Shafiq, de mon mieux.  Je vois bien que tout le monde panique, le ciel se couvre, et j’entends que tout se détraque. Bien sur, un plan qui se déroule sans accrocs, c’est trop beau pour nous arriver ? « Faut qu’on fasse tenir le cap au bateau. »

« Pourquoi tout le monde se focalise sur le nord ? » Dis-je alors tout en fixant l’horizon et essayant de garder les deux pieds, et le cœur bien accroché. « On cherche pas le nord. » Je savais qu’avoir le nord en terme de navigation permettait de s’orienté, mais, dans un cas normal. Et j’avais l’impression que notre cas était tout sauf normal. Je lâche la rembarre, prenant une vague d’eau en pleine tête. je me rattrape à mon ami Zeke qui a pris la même vague, et je dis alors « Faut que je parle à Skand. » Mon pas n’est pas assuré. Loin de là, j’ai l’impression que tout n’est pas droit, et que moi-même je vais chavirer d’une seconde à l’autre. C’est à Zeke de me suivre ou non, mais nous étions les trois mousquetaires, pas de raison qu’il me laisse aller affronter le troisième membre du trio seul, de plus, les « putains » de Skander en disaient long sur son humeur. Appuyé contre un morceau du navire, essayant de conserver une vision au loin, mais néanmoins blanc comme un linge, je demande, « Skander, tout est détraqué, mais… ça pointe tout dans la même direction ? » Ma question est simple, le nord n’est plus le nord, l’instrument ne pointe plus le nord, les pointe-au-nord non plus, la question était de savoir si elles pointaient toutes dans la même direction. Skander comprendrait sans doute de quoi je voulais parler. Je cherche le regard de mon ami, si pour une fois j’avais une bonne idée, j’aurais au moins été utile.


malfoy •

Parchemin envoyé Sam 16 Déc 2017 - 1:12

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 16/12/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 164 hiboux. J’incarne : Diego Luna , et l’avatar que je porte a été créé par : © DEZAIA / Signa © beylin . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : O.M. - D.M. - L.G. - P.L. Je parle en : #669966



Je suis âgé de : trente et deux ans, tout les 21 mars , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Artificier Magique en fuite, ex-Oubliator, il a aussi bossé pour la Main Noire quelques années J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Coeur brisé, mais il sait que c'est juste pour elle qu'il s'est éloigné, aujourd'hui peut-être qu'un nouveau départ est possible Champ Libre :

avatar
 
« Pourquoi tout le monde se focalise sur le nord ? » La question, interrogation de Bellamy lui fait tourner les yeux sur lui. Il avait finalement raison, pourquoi le nord ? « Je sais pas je suis pas marin. » Et loin de là, il était juste artificier magique et il n’était pas certain que ses équipements n’étaient pas tous morts les uns les autres. Mais il aurait sans doute de la chance après tout. « On cherche pas le nord. » Il hausse les épaules Zekeriah. « On sait pas ce qu’on cherche sans les instruments en fait. » Et c’était la simple vérité, ils avaient besoin des instruments et des étoiles pour trouver cette fichue île. Une vague vient les faire se tenir en équilibre l’un l’autre. C’était très peu agréable de se retrouver trempé avec ce froid quasi polaire. Mais tout le monde savait que l’Irlande était une île de froid. C’était en soi pas étonnant d’avoir si froid. Il ne lâche pas le bras de Bell pourtant, c’était ce qu’il fallait faire de toute façon, tenir en équilibre. « Faut que je parle à Skand. » Ça tombait sous le sens. Il avait une idée géniale et ce n’était sans doute pas con, quand ça venait de Bellamy, c’était loin d’être con, c’était le plus lettré des trois. Le plus cultivé sur la magie et tout ce qui allait avec, il avait reçu une éducation de sang pur malgré tout ce qu’il pouvait en dire, il était intelligent. Sans un mot, Zekeriah marche dans les traces de Bell alors que la cabine était des plus occupés entre les filles qui cherchaient des choses moldues, Skander et ses putains, il y avait lui et Bell qui arrivaient dans leur dos, alors que le blond ajoute à l’adresse de son ami. « Skander, tout est détraqué, mais… ça pointe tout dans la même direction ? »  Zekeriah tape dans le dos du Malfoy. « Merlin que t’es pas con ! » C’était sans doute une bonne piste. Mais il ne fallait pas s’avancer tout de suite. Pourtant, il était arrivé juste pour entendre la remarque de Poudlard et des sorts qui avaient protégé le château avant que les Phénix ne mettent leurs nez là-dedans. Modifiant les sorts afin d’utiliser des objets moldus. « La blonde a raison, Dumbledore avait appliqué ce même genre de sort à Poudlard quand on y était à l’école, c’est une signature clairement. On est peut-être déjà dans le champ de protection de l’île. » C’était donc peut-être une épreuve un test à remporter avant de fouler la terre promise que leur leader spirituel, à tous, avait si bien protégé pour que personne d’autre que ceux qui étaient dignes ne puisse s’y aventurer. Décourager les plus pleutres, c’était une bonne idée.


legends never die
when the world is calling you
can you hear them screamin'out your name?


Parchemin envoyé Dim 17 Déc 2017 - 20:41

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1898 hiboux. J’incarne : Oscar - sexy - Isaac , et l’avatar que je porte a été créé par : moi-même, Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Gideon Peverell, Astraea Black, Avia Spdumore. Je parle en : #ff3333



Je suis âgé de : 36 années perdues dans la tourmente de la lune. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Leader de L'Ordre Du Phénix, à plein temps. Je suis un ancien auror et ancien homme de main pour la Main Noire, mais surtout un ancien espion. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis en couple avec une blonde répondant au nom d'Odette Moody. Champ Libre : ancien alcoolique - ancien auror - leader de l'Ordre du phénix - fumeur - ancien drogué - papa de plein de gamins (Victoire,Orion, Antigone, Finlay, & Sirius)

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
 

Tout semble perdu. La théorie de Murphy en direct live. Quand quelque chose va mal, ça va forcément aller mal. Il peinait à croire qu’ils allaient échouer si près du but, à cause d’un temps de chien, et de putain d’instruments qui ne fonctionnaient pas. C’était ça qui était étrange : tout qui déconne en même temps. Absolument tout.  Il entend Ciena parler au loin, mais n’écoute pas. Il n’écoute pas, il est perdu dans ses pensées, il n’était pas marin à la base. Il pourrait saluer l’initiative de Dalhia, mais ça ne va pas. La mer grossit doucement et leur embarcation de fortune est prête à aller par le fond. Bordel. C’est Bellamy qui le sort de ses pensées. Skander n’avait pas le temps pour les conversations de Gonzesses… « Skander, tout est détraqué, mais… ça pointe tout dans la même direction ? »   Le loup tourne la tête vers son ami, c’était comme si tout à coup, il venait de mettre dans le mile. Putain, quel con ce génie. « Merlin que t’es pas con ! »  Le blond n’était pas con. Il y a une lueur dans le regard de Skander, une lueur d’espoir et celle de l’idée lumineuse de Bellamy. « La blonde a raison, Dumbledore avait appliqué ce même genre de sort à Poudlard quand on y était à l’école, c’est une signature clairement. On est peut-être déjà dans le champ de protection de l’île. »  Evidemment. Evidement. Putain, c’était tellement logique cette connerie.

Il regarde ce putain d’objet de navigation. En main, il indique un nord qui semblait être plutôt l’ouest avant que tout ne parte en vrille soit. Il fait quelques pas, et pousse non sans… tact, Pietro qui est à la barre. « Pointe au Nord » dit-il juste après avoir posé l’engin sur le rebord d’une minuscule table. Bingo, le même « nord », parfait.  « Putain, Bell, Ciena, vous êtes des putains de génie. » Il tourne alors la barre, faisant faire au bateau un virage un peu sec, mais qu’importe. Direction le « Nord », enfin l’île, il espérait.


Skander parle en  ff3333



Parchemin envoyé Dim 17 Déc 2017 - 22:05

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 599
avatar
 
l'île mystérieuse
- l'ordre du phénix en quête d'un havre de paix-

21 DECEMBRE - PORT DE BARMOUTH - 17h50
En direction de l’île, les Phénix étaient sur la bonne voie. Le champ de protection de l’île combiné à un puissant repousse moldu affolait les instruments de navigation, et la magie elle-même. L’île avait été placée sous la protection de Merlin, et seuls ceux qui en étaient digne pourraient s’en approcher. Les vagues charrient le bateau, inondant le pont sans merci. Le vent de lève aussi, venant fouettez le visage des phénix à son bord. Et comme par magie, en une fraction de seconde : c’est le calme plat. Une mer d’huile, quelques vaguelette presque plus rien. Le vent a aussi cessé, brutalement. Le calme avant la tempête ? Peut-être, qui sait. L’air devient de plus en plus froid, et au bout d’une petite minute, des flocons tombent lentement sur eux. Sans l’ombre d’une note de vent, sans un bruit, si ce n’est quelques petites vagues qui viennent se fracasser contre la coque. La nuit noire se trouble par cette neige qui ne cesse de tomber, majestueuse.

Il y a quelque chose de mystique dans l’air. Les flocons tombent doucement, presque au ralenti. Les eaux trop calmes ne sont pas pour autant rassurant. Au loin, vous entendez des vagues qui se fracassent, des rochers peut être, l’île n’est donc plus très loin ? C’est le calme, jusqu’à ce que quelque chose heurte la coque, sous l’eau. Manquant de renversé le bateau. Qu’est-ce qui se passe ? Y a-t-il quelque chose sous l’eau, dans l’eau ? L'île est bientôt à portée, soyez en digne. Mais qu’est-ce que cette chose qui a failli renverser le bateau ? Un Monstre « marin », alors qu’allez-vous faire ? Vous pouvez voir quelque chose dans l’eau, et au fil de vos rp il peut menacer l’équilibre du navire sans le mettre trop en péril. Attention à vous vos choix sont déterminants.

Pour ceux qui n’ont pas encore rejoint l’intrigue et qui veulent le faire, ALLEZ Y, au diable les inscriptions, et lancer vous dans la danse, décidez de où vous vous trouver et puisse le sort vous être favorable.



NOTE DE JEU
- Un maximum de 500 mots vous est demandé pour plus de fluidité dans le rp, et que tout le monde puisse suivre.

- Si vous vous sentez seul, ou que vous avez peur de vous intégrer à un groupe, rendez-vous dans le food d’intrigue pour trouver votre partenaire pour une danse, ou quelqu’un avec qui vous planquer dans un coin et médire sur le monde qui est entrain de s’affronter sous vos yeux.

- Tranquille pépères profitez de la vie quoi ! avant que le PNJ ne vienne vous embêter  What a Face
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Augustine + mp Artemisia
mp Arsenius + mp Jemima  + mp Crixus

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Lun 18 Déc 2017 - 16:20

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Kalixow , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 25/11/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 640 hiboux. J’incarne : Astrid Bergès-Frisbey , et l’avatar que je porte a été créé par : BALACLAVA . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Guenièvre & Judas Je parle en : crimson



Je suis âgé de : 30 ans. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : en fuite & membre de la section d'attaque Alpha au sein de l'Ordre du Phénix. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est... particulier.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
« P’tin Frey’, tu prends vraiment TOUT l’espace bordel de merde ! » La McGonagall porte son regard sur le Lupin avec un sourire moqueur sur ses lèvres. L'agacer, c'était un de ses jeux favoris. Son regard file ensuite sur Liv et elle lui adresse un signe de la tête en guise de salutation, ce même sourire aux lèvres. À voir son air, elle n'était pas du tout contre le fait que Freyja ait envoyé Pietro valser contre la rambarde. Ça l’amuse qu’on soit de son côté. Reportant son attention sur Pietro, elle lâche un: « Si tu bougeais ton gros cul, on… » Elle n’a pas le temps de continuer sa phrase que la mer décide de se déchaîner, une vague la trempant. Elle pousse un juron bien senti et dès qu’une seconde vague plus grande fonce vers eux, Freyja saisit Pietro et Liv par les bras et les tire le plus loin possible de la rambarde. Évidemment, ça ne pouvait pas se produire de manière paisible! Ça se déroulait trop bien pour qu’il n’y ait rien qui tente de les envoyer à la flotte. Mère Nature qui se défoule en direct. Trempée jusqu’aux os, Freyja est parcouru de frissons. Quelle soirée de merde! Et s’ils ne trouvaient pas cette putain d’île? Son estomac se serre, signe de son premier doute de la soirée. Ils doivent mettre la main dessus. Ça urge. La tempête fait rage et la McGonagall garde ses mains sur les bras de ses compagnons. Pas question que quelqu’un se retrouve par dessus bord. Elle se le pardonnerait pas, Freyja. Le sort de protection jetté par Jaina la rassure et elle pousse un soupire de soulagement, relâchant aussitôt Liv et Pietro. « Bordel que je déteste les bateaux! C’est trop instable. » Vivement que la destination se rapproche. Néanmoins, si les choses commençaient à se gâter, alors leur embarcation devait être sur la bonne voie. C’était une déduction facile à faire d’autant plus que les instruments leur servant à s’orienter se foutaient de leur gueule. Restée sur le pont pendant tout ce temps, elle n’a aucune idée ce qui fait en sorte que le bateau prend une direction et progresse vers celle-ci. D’autres membres de l’ordre ont sans doute réussis à trouver le cap et c’est maintenant le calme plat. La mer a décidé d’être clémente avec eux, maintenant. Et si l’île était tout près désormais? La McGonagall s’approche de la rambarde et fixe l’horizon dans l’espoir d'apercevoir un bout de terre se dessiner au loin. C’est alors que ses yeux se baissent vers les vagues et elle aperçut une forme qui lui semblait massive. Avec la nuit qui battait son plein, Freyja n’était pas en mesure de l’identifier. Elle avait vu quelque chose, certes. Une forme que ses prunelles ne pouvaient clairement pas contempler dans toute sa “splendeur”. « OH PUTAIN DE MERDE! Y’A QUELQUE CHOSE DANS L’EAU! » Lâche-t-elle à plein poumon. Elle ne pouvait être plus précise, désolée. Freyja se recule de plusieurs pas, sortant sa baguette et la serra entre ses doigts avec force. Si la chose décide de leur faire la peau, elle est prête. Enfin, elle l’espère. La nature n'a donc pas fini de jouer avec eux.

Freyja parle en crimson


BIRD SET FREE
© FRIMELDA


Parchemin envoyé Lun 18 Déc 2017 - 21:29

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Flavio , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/08/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 298 hiboux. J’incarne : Bob Morley , et l’avatar que je porte a été créé par : Seas Graphic (avatar) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Black, Kingsbury, Meadowes Je parle en : #C0C0C0



Je suis âgé de : 30 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien.
avatar
 
L'ILE MYSTÉRIEUSE
Event Phénix

Des cordes lui arrivèrent dans les mains en quelques minutes. Le danger était présent car cette tempête grognait de plus en plus et elle prenait une ampleur auquel personne ne s’y attendait probablement. Il regardait Drewall, réfléchir, il regardait Ciena qui donnait son avis, il écoutait attentivement l’avis de Bellamy et de Zekariah puis celui du chef Skander naturellement. Le sorcier était là avec sa corde, pendant que tous les autres réfléchissaient à des solutions, à leurs avis. Lincoln écoute attentivement ce que les membres de sa famille ont à dire. Il ne s’y connait pas en astronomie, ni en vent, ni en eau, seulement en sortilèges de défenses et d’attaques. « Qu’est-ce que l’on fait de ses cordes? » demanda t’il alors. En réalité, il n’y connaissait rien non plus en sujet de navire. Le bateau se rapprochait fortement du lieu qu’ils souhaitaient tous trouver. Il avait confiance aux siens, à sa famille, aux membres de l’Ordre. Il savait qu’en chacun d’eux, se cachait quelque chose dont ils avaient tous besoin dans ce groupe. Unité, voilà le mot qu’il cherchait. Ils étaient unis. Mais ce fut quelque chose de nouveau et de dramatique quand le vent s’arrêta, les vagues diminuèrent d’un seul coup, comme par magie. Le mot était bien choisi. Il soupira de bien être mais pour combien de temps? Le sorcier reste au beau milieu du bateau, ne sachant pas quoi faire. Il regarde ses camarades, ses compatriotes, il regarde Isabella, la professeur, afin de savoir ce qu’il devait faire, elle qui avait l’expérience en âge et en matière. Soudain, une voix interpella ses sens. « OH PUTAIN DE MERDE! Y’A QUELQUE CHOSE DANS L’EAU! » Quelque chose dans l’eau? Etait-ce réellement possible? La nature pouvait être dangereuse quand elle le souhaitait. Il fallait toujours rester sur ses gardes. Il s’approcha rapidement auprès de Freya afin d’examiner ce qu’elle venait de dire. Quelque chose cogne en dessous de ce bateau. Quelque chose d’énorme et de gigantesque à la fois. « Par tous les Saints ! Elle dit vrai ! » Evidemment qu’elle disait vrai, il le savait mais Lincoln avait du mal à faire confiance aux femmes. Aux paroles des femmes. Il s’approcha d’un pas rapide à nouveau vers le bord. « C’est quoi ce truc… Une baleine?! » Il n’avait pas bien vu la forme, ni la tête. Il n’avait pas bien vu l’apparence que prenait cette bête sous les profondeurs de l’eau. Les profondeurs de l’eau, n’était pas quelque chose qu’il appréciait en général. Il n’aimait pas avoir la tête sous l’eau. Trop de mauvais souvenir. Il examine la situation. Il voit les visages des autres. Il sent son ventre se crispé, comme une maudite crampe. Non pas qu’il a faim. Quoi que . Manger sur un bateau n’était de toute évidence, pas une bonne idée. « L’architecture du bateau est solide face à une bête des profondeurs ? » Il se posait la question, il ne voulait pas mourir dans l’eau, par noyade.  
made by black arrow


513 mots
Lincoln parle : #C0C0C0



Who we are and who we need to be to survive are very different things.
- the 100

Parchemin envoyé Lun 18 Déc 2017 - 23:46

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 446 hiboux. J’incarne : Sebastian Hot Stan , et l’avatar que je porte a été créé par : © lallybroch . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Odette & Leik & Desmond & Zekeriak Je parle en : #993340



Je suis âgé de : trente et deux ans (03.03.1960) , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Fugitif, Tatoueur Magique à la sauvette, jusqu'à la reprise de Poudlard, il avait un salon à Pré-Au-lard, sans doute détruit par les mangemorts désormais. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Célibataire, au coeur tourmenté par les femmes Champ Libre : ∞ You were the sun while I was the moon. There is so much to say, but there will never be enough of an eternity to realize them. ∞



∞ People ask to change their lives. You changed mine from one day to the next in a wonderful way. ∞



Père biologique d'Ashlynn Avery ∞ Coureur de jupon notoire, maudit par l'amour condamné à aimer des femmes hors d'atteinte ∞ Dernier des triplés Lupin en vie. Bambi est morte à la Purge, remplacée par Nala et Marek s'est égorgé par Drefer Rackharrow en mai 91 ∞ Il parle rarement de ses parents. Blessé de ne pas avoir de père et trop soucieux de mettre sa mère en pitié des autres à cause de son handicap ∞ Loup Garou depuis 08/81, mordu par son grand-père afin de perpétuer la tradition familiale.



∞ I never choose love, because i'm a fool. But do not think it was a game. If it were, it would be a long way off. And it does not.∞



∞ There are things that make people attract. I drew death around you and I did not really want to make her go.∞

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Pietro n’était pas des plus aimables en fait. S’il était sanguin, c’était dans les gênes de sa famille, il n’avait pas besoin de plus, Drewall et lui-même devaient être les pires en vérité. Regard noir et autres choses, cela lui fait bien comprendre que Liv était terrorisée par l’eau et ce qu’elle pouvait bien abriter… « Je vois pas de quoi tu parles. Je regardais les poissons. » Il sourit en coin, lâchant un petit rire de circonstances. Elle regardait juste les poissons, alors que l’eau était aussi noire qu’un flacon d’encre pour parchemin… C’était ridicule comme excuse. Pourtant, il ne peut que rester à ses côtés un instant, alors qu’elle ajoute à sa phrase précédente. « Ça va aller. Fais-moi penser à prendre des cours de natation quand on rentrera. » Sourire mutin sur le visage. Il lui ferait penser qu’il pouvait l’accompagner, sinon, cela ne serait pas utile de lui faire penser à prendre des cours de natation. Et il ne cachait pas son visage et la réplique qui pourrait sortir de ses lèvres, il était bien assez expressif le loup pour faire comprendre ce qu’il avait en tête. Mais Liv avait un autre visage, plus fermé, jusqu’à lancer un simple. « Fais gaffe de pas tomber à l'eau, le chien mouillé ça sent pas super bon. » Il ricane haut et fort. Si seulement c’était le cas. Sentir le chien mouillé, ça n’avait pas d’importante dans son esprit. « Y’ en faudra plus pour me vexer M’selle. » Réplique lancée à Freyja par la suite, elle sourit, jouer à ce jeu-là avec lui, c’était à la fois dangereux et agréable. Le jeu des piques. « Si tu bougeais ton gros cul, on… » La phrase se termine sans fin, alors que le bateau semble chahuter de gauche à droite, les vagues n’ayant rien de clément pour les phénix, bien au contraire… Les mains de Freyja se firent puissantes sur les deux phénix qu’étaient Liv et Pietro, jusqu’à ce qu’il recule jusqu’à la cabine qu’il avait abandonné quelques minutes plutôt afin de voir comment ça se passait. Les putain de Skander accompagnant les idées des uns et des autres dans le pourquoi plus rien ne marchait… Ainsi donc, c’était foutu. « Bordel que je déteste les bateaux ! C’est trop instable. » Humour de Pietro en marche. « Tu pourrais me détester moi, ça serait trop triste. » Il lui pince la joue alors que son bras se retrouve libre, afin d’aller revoir les instruments jusqu’à ce que Skander le pousse en beuglant. « Putain, Bell, Ciena, vous êtes des putains de génie. » Évidemment quand on est né sang pur on est pas mal dans l’intellect et Ciena était plus vieille alors ça avait vite fait le tour. Et les vagues se calment dans l’entrefaite. Pietro tend l’oreille jusqu’à distinguer les vagues qui meurent sur les rochers dans un fracas régulier, qu’il ajoute envers son cousin. « On est tout prêt. » Capacité de loup, désolé ou pas. Pourtant, c’est Freyja qui le fait accourir sur le pont. « OH PUTAIN DE MERDE ! Y’ A QUELQUE CHOSE DANS L’EAU ! » Il se penche par-dessus la rambarde comme Lincoln non loin de lui. « C’est quoi ce truc… Une baleine ?! » Pietro penche la tête sur le côté pour observer la masse sombre. « Ou la femme du poulpe du lac noir qui sait. » Il veut faire de l’humour tout en restant sérieux. Après tout, les sorts étaient les mêmes que ceux de Poudlard, pourquoi pas les animaux marins. « L’architecture du bateau est solide face à une bête des profondeurs ? » « On a pas un bateau de compét’ si c’est ce que tu demandes, un trop grande poussé sur le côté et on tombe à la flotte. »


lost the humain control
There is some kind of a sweet innocence in being human- in not having to be just happy or just sad- in the nature of being able to be both broken and whole, at the same time.  #993340©️ alaska.  

Parchemin envoyé Mar 19 Déc 2017 - 16:20

- Ripped apart by demons -
Je suis : Wednesday , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/11/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 729 hiboux. J’incarne : Hailee Steinfeld , et l’avatar que je porte a été créé par : LuxAeterna . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Scylla Lestrange & Saoirse Rackharrow. Je parle en : #9999cc

Nothing succed to put me down so far

Je suis âgé de : 20 ans , et j’ai le sang : moldu, mais c'est ma honte, je me cache de cette vérité il y a bien des années que j'ai tiré un trait sur la magie. Dans la vie je suis : sans emploi et prostituée en fuite. J’ai juré allégeance : à personne mais loin d'apprécier cette guerre, je trouve le monde injuste et violent. Secrètement je pense que l'Ordre du Phénix détient la solution, et je partage leurs idées. Côté cœur, : j'ai toujours été seule, qui serait assez fou pour accepter mon passé ... Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
l'île mystérieuse
- l'ordre du phénix en quête d'un havre de paix-

Elle ne savait pas pourquoi elle avait voulu être présente lors de l’expédition. Elle avait aidé à trouver le bouquin permettant de récupérer des indices sur la localisation de cette île inconnue certes mais rien ne l'obligeait à suivre les recherches sur place, absolument rien ! Alors pourquoi ? Phèdre elle-même n'en savait rien. Elle ne pouvait pas cacher le fait qu'elle avait apprécié pouvoir enfin être utile à ces gens, ce groupe de rebelles qui la protégeait malgré les circonstances. Alors les aider en retour était la moindre des choses. Mais cette simple envie de remercier se transformait peu à peu en besoin. Besoin de liberté, besoin de vouloir vivre simplement, besoin de ne plus se cacher, besoin d'être vrai, enfin. Était-ce donc un vulgaire besoin qui l'avait conduit à vouloir voir cette fameuse île de ses propres yeux ? De fouler son sol de ses pieds en rêvant peut-être enfin à un avenir plus radieux ? Avant de rêver à tout cela mieux valait se mettre en route dans un premier temps. Le vent était glaçant et lacérait les frêles os de la Née-Moldue, encore plus maintenant qu'elle était à moitié trempée malgré sa capuche vissée sur la tête et son manteau. Habillée chaudement pour l'occasion et ravie de quand même pouvoir sortir un peu à l'air libre, c'est lorsqu'elle perdit l'équilibre qu'elle se demanda pourquoi diable elle avait décidé de participer à cela. Elle serait certainement plus un poids qu'autre chose … En parlant de poids, la jeune fille à la dérive qu'elle s'était raccroché à un sorcier dans la panique des mouvements de houle et du bateau. Il ne le prit heureusement pas mal et rassura même la Née-Moldue. Phèdre se fit ensuite soudainement reprendre par une jeune femme à leurs côtés, l'intimant de se tenir à quelque chose tout en l'agrippant par le bras pour éviter qu'elle ne retombe. Elle n'aurait pas voulu s'envoler une deuxième fois, un peu paniquée la protégée d'Alienor se rapprocha de la rembarre de fer pour s'y accrocher des deux mains, fermement, un peu déboussolée et crispée, les yeux perdues à présent dans les vagues violentes. Le Phénix sur auquel elle s'était rattrapée tenta alors de faire un peu sa connaissance pour la mettre à l'aise durant ce début chaotique de mission. « Est-ce votre première mission jeune fille ? D’ailleurs quel est votre nom ? » Phèdre quitta alors la colère des courants déchaînés pour regarder de nouveau le sorcier, encore un peu secouée par les remouds des eaux. Elle acquiesça promptement, le visage trempé. « Première mission oui, je m’appelle Phèdre. » Elle ne faisait pas encore partie officiellement de l'Ordre alors c'était bizarre d'affirmer cela de la sorte pensa-t-elle en serrant la main du sorcier qui se montrait sympathique. En tout cas la dernière mission à laquelle elle avait participé avec Odette et Magnolia n'avait pas été planifiée du tout alors elle considérait cette quête en bateau comme sa première mission. À vrai dire ce n'était pas plus mal que la jeune donzelle participe à l'aventure sans n'avoir rien décidé, cela lui laissait la possibilité de rester par la suite une simple protégée de l'Ordre si elle venait encore à hésiter de prendre les armes avec eux.

Alors qu'elle commençait à reprendre contenance, que le temps sembla se calmer enfin et que la gamine allai s'attacher grâce à une corde qui lui avait été distribué, autre chose pointa le bout de son nez. Une sorcière cria afin de prévenir qu'elle venait de voir quelque chose se mouvoir dans l'eau. Ce n'était pas bon du tout, maintenant qu'ils savaient quel chemin suivre il ne manquait plus que ça après tout pour compléter le tableau : un monstre. Phèdre s'éloigna donc prudemment de la rembarre et s'approcha du centre du bateau où certains Phénix s'était attachés suite aux consignes d'Odette. Le Lupin qui lui avait serré la main confirma ensuite les dire de la sorcière. Ils étaient dans une mouise innommable maintenant. Il fallait espérer que cette chose ne soit pas immunisée aux sorts. Même si encore une fois, n'ayant pas de baguette, la Née-Moldue ne pourrait prendre part au combat.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.

Phèdre : 9999cc



I got the feeling that I'm going under but I don't know if I'll make it out alive. You've watch me bleed until I can't breathe, shaking, falling onto my knees, tripping over myself, aching. I'm begging you to come help.

Parchemin envoyé Mer 20 Déc 2017 - 21:40

Invité
- Invité -
avatar
 

Gabrielle fit la sourde oreille à la diatribe de Skander allégrement ponctuée de « putain ». Elle se concentrait pour ne pas perdre l'équilibre, ce n'était pas le moment de finir à l'eau comme une idiote. Le vent lui fouettait le visage, la pluie et les vagues la trempaient jusqu'à l'os, elle plissant les yeux pour tenter d'y voir plus loin que ses pieds. Peu à peu, les Phénix finirent par se regrouper autour de l'instrument censé les guider. Une belle connerie. Quelque chose bloquait la magie, ou en tout cas l'empêchait de fonctionnait correctement. Ce n'était pas une nouveauté dans le monde des sorciers, mais se retrouvé perdu en plein mer pouvait avoir des conséquences... néfaste.

Et soudain le calme revint. D'un seul coup. En un battement de cil, le vent tomba, la mer se calma et devint aussi lisse qu'un peu plus tôt. Ça n'avait rien de naturel. Mais il fallait s'y attendre. Un nuage de buée s'échappa de ses lèvres entrouvertes et elle grelotta  dans ses habits trempés. Quelques flocons voltigèrent devant ses yeux. Elle leva le regard vers le ciel. Il neigeait. Il neigeait en pleine mer. Et ce n'était peut être qu'une impression, mais Gabrielle avait de plus en plus froid. Légèrement grelottante, elle observa les alentours. Une secousse manqua de la faire tomber, elle se rattrapa in extremis à ce qui se présentait, Skander en l’occurrence. Quelque chose venait de heurter le bateau. Il y avait quelque chose dans l'eau. Quelque chose qui rodait autour d'eux. Et Freya en arriva à la même conclusion, lâchant un cris de surprise.  OH PUTAIN DE MERDE! Y’A QUELQUE CHOSE DANS L’EAU! Les deux cousines échangèrent un regard. Gabrielle ressera les doigts autour de sa baguette.  J'aime pas ça. Commenta-t-elle à mi-voix. Elles s'approcha du bastingage et regarda prudemment par dessus bord pour tenter d'apercevoir quelque chose. Un truc rodait, c'était certain. Un truc énorme. Quand Pietro estima qu'une secousse trop forte suffirait à les faire chavirer, elle hocha la tête. On n'attaque pas. Pas les premiers en tout cas. Si ce truc est inoffensif, je ne veux pas qu'il pense que nous somme une menace et passe à l'attaque. Elle chercha l'appui de Skander. Elle ferait, de toute façon, ce qu'il lui recommanderait de faire. Un brave petit soldat sur le retour.
Parchemin envoyé Jeu 28 Déc 2017 - 0:51

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Neventer , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 273 hiboux. J’incarne : Colton Haynes , et l’avatar que je porte a été créé par : Neventer et GALLIFREYS (merci <3) code sign: ANESIDORA + img: GALLIFREYS . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Aleksei, l'antropophage, la Greyback Je parle en : #006666



Je suis âgé de : 32 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Réparateur d'objets magiques, botaniste, potionniste clandestin (mais chut!) J’ai juré allégeance : à personne mais loin d'apprécier cette guerre, je trouve le monde injuste et violent. Secrètement je pense que l'Ordre du Phénix détient la solution, et je partage leurs idées. Côté cœur, : C'est un bordel monstrueux. Champ Libre :




Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
The Culling
The Mysterious Island
« Dead eyes, I only call you when you're in my dreams. Died too young, the culling then, it was obscene. I am depleted by love. I am depleted by love. I’ll never tell the secrets of my family. Bled out, a cult of anonymity. The kettle is wheeling, my love. Riding on the back of a hell they caused. One ear to the ground. One eye on the room. My tongue on your pulse. My finger in your wound. Sweet dead eyes, I long to hear you again. Sweet dead eyes, I long to see your face. Sweet dead eyes, I long for that illustrious hiss. Sweet dead eyes, I know you feel it. No turning back. Only God knows what we're headed for. The flowers bloom, the sun rises. Flux, hiss, welt, groan. »
Chelsea Wolfe - The Culling


Alors comme ça, nos guides pointaient tous dans la même direction depuis le début des perturbations ? Je voyais le visage de Skander s'illuminer comme s'il apprenait la meilleure nouvelle de l'année. Enfin, plutôt d'une décennie. C'était pas courant de le voir aussi content. Après cela, tout sembla se calmer, le bateau redevint stable, l'équipage soupira de soulagement, les uns après les autres, mais Freyja s'était frayée – non, c'était trop facile – détachée du groupe pour regarder par-dessus le bastingage. « OH PUTAIN DE MERDE! Y’A QUELQUE CHOSE DANS L’EAU! », elle fut très vite rejointe par Lincoln « C’est quoi ce truc… Une baleine ?! » à qui Pietro ne put s'empêcher de répondre « Ou la femme du poulpe du lac noir qui sait. » Je m'appuyais à ses côtés. « On a qu'à lui envoyer Pietro. On a la preuve qu'il sait s'y prendre avec la gent féminine depuis l’appareillage. » Impassible, sentant son regard, je lui donnais un coup de coude qu'il allait très certainement me renvoyer. « L’architecture du bateau est solide face à une bête des profondeurs ? » « On a pas un bateau de compét’ si c’est ce que tu demandes, un trop grande poussé sur le côté et on tombe à la flotte. » Ce ne fut que Gabrielle qui remit un peu de sérieux dans le dialogue « On n'attaque pas. Pas les premiers en tout cas. Si ce truc est inoffensif, je ne veux pas qu'il pense que nous sommes une menace et passe à l'attaque » Vérifiant discrètement que j'avais gardé un ou deux petits couteaux sous mon manteau, je saisissais ma baguette pour me préparer à une éventuelle attaque. Je parlais en cherchant dans la nuit noire et l'eau d'encre, toujours légèrement brumeuse en surface, la présence de l'animal probablement titanesque. « C'est une bonne idée. Le mieux serait sûrement de couper le moteur pour ne pas exciter la... hum... cet animal... et puis, attendons que ça passe. » Je n'avais pas bougé d'un centimètre, retenant presque mon souffle. Je n'étais même pas sûr de moi. C'était presque trop beau pour que rien ne nous arrive en jouant à un, deux, trois, soleil nuit noire. Et ça ne me ressemblait surtout pas "d'attendre que ça se passe".
Made by Neon Demon; gif by iamlooch tumblr


Code couleur :
Drewall parle en 006666


Don't count on me I'm not what you need. Temporary but can't be erased. Pushed away to a darker place. 

Parchemin envoyé Ven 29 Déc 2017 - 23:59

Invité
- Invité -
avatar
 
« Première mission oui, je m’appelle Phèdre. » Cela n’avait jamais rien d’une partie de plaisir de partir en première mission. Pourtant, Bella ne l’avait jamais vu dans ses classes et ce prénom ne lui disait pas grand-chose pour ainsi dire. C’était même l’inverse, elle ne la connaissait ni d’Ève ni d’Adam, mais elle lui lâchait l’avant-bras juste après qu’elle se soit accrochée. Impulsive et protectrice avec les jeunes. Elle le montrait parfois mal quand arrivait le stress ou bien d’autres émotions négatives présentent ce soir. Elle n’attendit pas la suite, elle ne répondit rien ni à Drewall, ni à Lincoln, elle se contenta de les suivre sur le pont de ce maudit bateau, restant près de la demoiselle du nom de Phèdre. L’eau n’était pas son élément de prédilection, elle préférait la terre à n’en pas douter. pourtant, elle écoutait ici et là les solutions jusqu’à la fin de cette pseudo tempête. Elle était certes professeure de sortilèges, mais une grande partie des sorts qu’elle ne connaissait pas, c’était à cause de son manque de temps à Poudlard et du temps qu’elle n’avait pas pu passer dans la réserve à cause de sa fuite. Puis c’est un monstre marin qui acculât tout le monde à la rambarde une nouvelle fois. Un monstre marin. Lincoln lui lança un regard qu’elle ne put ignorer. Elle haussa les épaules. Si la forme était quelconque, elle ne pouvait pas savoir de quoi il pouvait bien s’agir. Elle était dans les sorts, pas dans les soins aux créatures magiques… Malheureusement, la née moldue passa sa main sur son manteau pour sentir sa baguette à travers la couche de vêtements. C’était difficile de se montrer calme dans ce genre de situation, elle n’avait jamais été très calme face à l’adversité. Et si cette île ne lui était d’aucune utilité, elle était ici pour ses élèves et les plus jeunes qui n’avaient que cette station humide où loger le temps qu’ils trouvent cette terre promise. Finalement, elle voit Phèdre faire quelques pas pour se retrouver au centre de l’embarcation. Du même nombre de pas, Bella la rejoint, posant une main sur son épaule, tentant d’être rassurante dans la voix. « Il ne se passera rien de fâcheux hm ? Et puis tu as une baguette en cas de pépin non ? » Ce qu’elle ne savait pas Bella, c’est qu’elle avait à faire à quelqu’un qu’elle ne connaissait pas. Et que Phèdre n’avait pas de baguette en sa possession.
Parchemin envoyé Sam 30 Déc 2017 - 0:24

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1521 hiboux. J’incarne : Sarah -badass- Gadon , et l’avatar que je porte a été créé par : © Per Aspera ad Astra (avatar) EXCEPTION (signa) Tumblr (gifs) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Pietro & Desmond & Leik & Zekeriak Je parle en : #996666



Je suis âgé de : trente ans depuis peu, elle commence doucement à avoir des rides avec toute cette guerre. (20.01.62) , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Mère au foyer, j'ai choisi d'élever mes enfants avant de reprendre une activité. Ex-Medico-psychomage, je ne cache en rien mes compétences en médicomagie et en psychomagie pour les mettre au service de l'Ordre du Phénix dont je suis une membre active. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Jeune mariée et éperdument éprise de son mari, je me suis unie à Skander Lupin, l'homme de ma vie après mes trois fils, le 8 juin 1991 lors d'une petite cérémonie en Cornouailles. Champ Libre :
Il le sait, il le sent. Il murmure à mi-voix, juste pour elle, mais aussi pour lui, « Je n’irais nulle part. » Et toi non plus, où que tu ailles, je te trouverais, je te protégerais, je n'échouerais plus, plus jamais. Je te le promets. Il se sentait obligé de le lui rappeler, cette promesse...

« Jamais sans toi. » Répond-elle. Non, elle n’irait jamais nulle part sans lui, plus jamais sans lui. Alors, elle délaisse son front pour un baiser léger sur ses lèvres, chaste, pieux, mais bien plus vrai, les émotions à vif et les sentiments à nu. Elle ne voudrait jamais le perdre. (skandette)


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
La blonde n’avait rien trouvé qui pourrait aider les autres, mais Ciena dans sa continuité avait réussi à mettre quelques choses en marche avec l’aide de Bellamy. Le bateau fut par la suite moins secoué et l’air devint peu à peu respirable au fil des secondes qui s’écoulaient et des gens qui s’écartaient les uns des autres. Elle manquait presque d’air. Et pourtant, elle restait là, au côté de Gabrielle et Skander, comme la belle potiche qu’elle pouvait bien être. Soigner les blessés et les maux de ventre, voilà toute son utilité. Les bras croisés sous sa poitrine, elle regarde la neige défiler doucement et par épisode. Elle ne semble pas tenir sur le bateau. Pourtant, c’est Freyja, c’est cette vois qu’Odette connait qui s’écrit que quelque chose ne va pas. Sans savoir pourquoi, elle aurait eu envie de prendre la main de son époux de se rassurer, mais son bras se tend et se ramène sur son flanc. Elle n’a pas le droit d’être égoïste. Lors de sorts comme celui-ci, il était à tout le monde pas forcément à elle. D’une moue, elle voix Gabrielle chuchoter quelque chose en direction du Lupin, elle ne l’entend pourtant pas. Jusqu’à ce que l’autre McGonagall dise après les dires des trois cousins Lupin, agrippés à la rambarde comme des sardines dans une boite. « On n'attaque pas. Pas les premiers en tout cas. Si ce truc est inoffensif, je ne veux pas qu'il pense que nous sommes une menace et passe à l'attaque. » Drewall ajouta qu’il faudrait couper les moteurs. Elle n’était pas des plus convaincus l’idée était bonne, mais l’un d’entre eux serait-il simplement capable de les remettre en route sans l’aide d’un moldu ou de la magie ? Elle cherche l’appui de son époux, un regard noisette dans celui azur. Pourtant, elle réfléchit à ce qu’elle avait pu lire dans ce livre qu’elle avait trouvé en compagnie de Phèdre et Magnolia. Se montrer digne. C’était ça la clé. Si bien qu’elle glisse à Skander. « Gabrielle a visé juste, la dignité reviendrait à ne pas faire de mal à quoi que ce soit. » Elle tente de rester calme, malgré l’anxiété et ce sentiment grandissant d’inutilité. « Nous devons tirer des enseignements, les mangemorts ont jeté la pierre ne premier il y a dix ans, si Dumbledore l'avait prévu, il faut faire l’inverse de ce qui s’est produit lors de la Purge. » Et donc se montrer bienveillant et tolérant, être digne d’être un sorcier c’était être capable d’accepté la différence selon Odette. Et selon elle, c’était ça la clé.



God, forgive me if I have sinned



Parchemin envoyé Sam 30 Déc 2017 - 19:18

Invité
- Invité -
avatar
 
 

Ernestine n'a pas le pied marin. Loin de là, et si ça n'avait été pour les multiples potions moldues et sorcières que lui avait donné Odette, elle aurait certainement rendu le peu qu'elle avait ingurgité aujourd'hui. Mais trop fière pour en faire part aux autres, la jeune louve est restée en retrait depuis le début de l'expédition. À l'arrière du bateau, là où tout semble plus supportable.... sur le papier. Elle entend les voix des autres, mais garde le regard fixé sur l'horizon qui s'éloigne comme pour se concentrer sur un point précis au lieu de se perdre dans la houle. Puis alors qu'elle peine à trouver un semblant de stabilité tout se bouscule : les vagues, le temps, les corps, les voix. Ernestine est presque trainée vers le centre du bateau et se laisse encorder sans broncher, l'estomac au bord des lèvres. Quelle idée stupide d'avoir suivi l'Ordre... se disait-elle, mais ce serait mentir que de dire qu'elle ne suivrait pas Skander où qu'il aille. Il était son père, et si elle marchait encore un peu sur des oeufs, elle était sûre à présent de tenir à lui : chaque jour le rapprochait un peu plus de lui. Ernestine commençait à baisser sa garde, lui aussi. Et elle l'avait suivi jusqu'ici, la peur au ventre. Le bateau était plein de personnes qu'elle connaissait à peine -mis à part les Lupin- et la petite brune était loin de sa zone de confort. Très loin. Trop loin. Elle tenait bon, pourtant. Pour l'Ordre. Pour sa famille et l'avenir que leur offrirait cette île. Hypothétiquement, s'ils parvenaient à y mettre pied. Le temps se calme et elle se détache précipitamment de la corde qu'on lui avait noué autour de la taille, refermant son épaisse veste rouge par la même occasion. Ernestine est muette, tétanisée par la peur qui ne la quitte pas et le coeur battant elle cherche au-delà de ses cousins son père et Odette dont elle a soudainement terriblement besoin. Elle ne les trouve pas, entend à la place quelqu'un crier au monstre et des ombres se jettent vers les rambardes qui longent le bateau. Ernestine les imite mais à l'opposé, cherchant maintenant des yeux la bête au fond de l'eau qu'elle pointe subitement du doigt la gorge nouée. " Il fait le tour du bateau, il arrive de votre côté écartez vous ! " crit-elle, tremblante, se faisant remarquer pour la première fois, le teint pâle. Et à peine finit-elle sa phrase que le colosse bouscule le bateau comme elle l'avait annoncé : seulement c'est elle qui aurait du s'écarter car s'il frappe bien le côté opposé au sien, c'est dans son sens que le bateau tangue. Le bois humide glisse sous ses pieds et elle passe par dessus bord dans un cri de terreur, s'accrochant in-extremis aux barreaux de la rambarde du bout des doigts, les pieds qui frôlent l'eau glacée.


Ernestine parle en  996699
Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
[EVENT PHENIX] [Mer d'Irlande] L'île Mystérieuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ Irlande, île , grotte mystérieuse] Retour a la source
» [Event] Irlande- village de Glendalough
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Event 5 : Ecriture & Dessin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Ailleurs-
Sauter vers: