Partagez | 
[EVENT PHENIX] L'île Mystérieuse

(Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant)
Parchemin envoyé Dim 26 Nov - 18:25


- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 646
avatar
 
l'île mystérieuse
- l'ordre du phénix en quête d'un havre de paix-

21 DECEMBRE - PORT DE BARMOUTH - 17h30
Deuxième étoile sur la droite et tout droit jusqu’au matin. C’était comme si tout a coup ce n’était plus l’Ordre du phénix, mais bel et bien l’Ordre des enfants perdus. Ils étaient perdus, tous, la guerre, les échecs personnels, et aussi les échecs sur le plan disons « militaire », rien n’allait plus à l’Ordre, la mort de l’une des deux leaders avait porté un coup au moral des troupes, et la recherche de l’île promise par les Frères Dumbledore semblait être bien lointaine. Des mois qu’ils avaient récupérés de quoi se lancer à sa recherche pourtant, ils en avaient déduis qu’il fallait attendre cette nuit spéciale :la plus longue de l’année, celle du Solstice d’Hiver. Yule pour les sorciers, la nuit la plus obscure, celle où l’on avait les étoiles pour seules guides. « De Barmouth, il faut suivre le pus petit des ours assez téméraire pour chatouiller le dragon. Et quand la mer devient pesant, l’eau disparait finalement à l’horizon. » C’était assez éngimatique, mais c’était ce qu’ils avaient réussi à déduire des éléments en leur possession. L’ours et le dragon, deux constallations, Barmouth le point de départ, et l’eau qui disparait à l’horizon :l’île. En théorie, c’était plutôt simple, mais il fallait s’y rendre et ce avant que le jour ne pointe le bout de son nez car les étoiles étaient leur carte, et leur seul moyen d’arriver à bon port.

Les plus téméraires des Phénix perdus étaient là, prêt pour le grand voyage, préparer à bien des choses, car aucun d’entre eux ne savait ce qui allait se passer s’ils venaient à trouver l’île, était-elle gardée ? Aucun d’entre eux n’était assez dupe pour songer une seule seconde que son créateur, Merlin, puisse l’avoir laissé sans l’ombre d’une protection. « Soyez en digne »,  c’était les derniers mots de l’énigme. Ils étaient là Barmouth, petite ville côtière sur le port, alors que la nuit était tombée depuis peu, et ils étaient à quai. Ils avaient cherché un moyen de se rendre sur l’île de façon magique, mais, la règle était claire, « à la manière des vieux explorateurs, à la manière de Vasco Gama », l’annotation sur le vieux livre était celle de Dumbledore. Les voilà donc à confuser un vieux moldu pour lui « emprunter son bateau », quelle fine équipe.   « Tous le monde embarque. » Dit alors le dernier Leader encore debout de l’Ordre. Le bateau plus moderne que celui de Vasco de Game était un bâteau de pêche assez classique et sobre. La mer, clémente pour l’instant laissait présager que pour une fois le sort serait peut-être en leur faveur.


NOTE DE JEU
- Bateau sur l’eau, chantait l’autre. Donc vous êtes volontaire, donc pour l’instant nous sommes sur un bateau et surtout personne ne tombe à l’eau. Libre à vous de vous imprégner de l’ambiance avant que le PNJ ne poste sa première réponse. Il fait froid, c’est l’hiver et il ne neige pas, bien que la météo ait indiqué qu’il neigeait abondamment à Londres, et en Ecosse. Le ciel est dégagé, mais jusqu’à quand ? Le bateau est plutôt « petit » mais attention, si vous avez le mal de mer vous êtes peut être un peu mal fichu les amis ! Allez courage, tenez jusqu’au PNJ, et élaboré des plan, des idées, des espérances, ce soir tout est permis !

- Un maximum de 500 mots vous est demandé pour plus de fluidité dans le rp, et que tout le monde puisse suivre.

- Si vous vous sentez seul, ou que vous avez peur de vous intégrer à un groupe, rendez-vous dans le flood d’intrigue pour trouver votre partenaire  ! Ou élaborer des stratégies !

- Tranquille pépères profitez de la vie quoi ! avant que le PNJ ne vienne vous embêter  What a Face
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Augustine + mp Artemisia
mp Jemima  + mp Crixus + mp Scylla + mp Drewall

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 26 Nov - 23:07


- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 272 hiboux. J’incarne : Amber Heard , et l’avatar que je porte a été créé par : moonlight roses . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Vega, Maggs. Je parle en : indianred

Je suis âgé de : 32 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : En fuite, je tente de rester en vie en me battant pour l'Ordre J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Je suis célibataire, par défaut.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
l'île mystérieuse
- l'ordre du phénix en quête d'un havre de paix-
21 DECEMBRE - PORT DE BARMOUTH - 17h30


Elle participait du mieux qu’elle le pouvait. Ciena avait néanmoins décidé d’écouter la majorité des désapprobations de certains et n’enseignait plus aux jeunes. On lui avait bien fait comprendre que plusieurs ne lui faisaient pas confiance et elle n’en pouvait plus de ce poids constant sur les épaules. Elle se renfermait petit à petit, passant le plus clair de son temps à parcourir des livres à la recherche d’informations supplémentaires pour trouver cette île mystérieuse. Elle avait besoin d’aider les siens, même s’ils avaient préférés qu’elle ne les rejoigne pas. Elle ne pouvait pas se résoudre autrement et elle avait besoin de trouver la paix. Ils avaient tout de même creusé une tombe, celle de la sœur d’Albus Dumbledore, ce n’était pas rien. Désormais, la blonde effectuait des missions pour l’Ordre. Elle continuait de mettre sa vie en danger. Elle n’avait rien d’autre de plus important à faire. Elle était souvent seule dans un coin de la gare de train qui servait de QG aux Phénix. Souvent, elle sentait son cœur se serrer quand elle observait Alexander au loin. Ils ne s’étaient revu seul à seul que quelques fois après leur escapade à ce Cottage d’Oxena. Elle s’était refusée à lui, parce qu’elle ne croyait pas qu’elle le méritait. Et encore, elle était loin de la vérité. Celle qu’Alexander était en danger constant à cause de ce fou de Cadmos, encore et encore. Il préférait la tenir à l’écart pour la protéger. Il avait donc accepté les raison de Ciena sans lui dévoiler les siennes. C’était rude, mais ça avait au moins l’effet de fonctionner. Elle se sentait tellement idiote et son cœur était brisé, si bien qu’elle ne voulait pas le revoir dans les parages. À vraie dire, elle s’était attendue à ce qu’il tente de se battre pour elle et la sorcière savait qu’elle aurait déjà laissé tombé. Maintenant, elle ne savait plus où Alexander était. Presqu’un mois depuis sa disparition et Ciena redoublait les missions pour tenter de le retrouver. Au moins pour le savoir en vie. Mais ce soir, c’était le Grand soir. Ils étaient tous à bord du bateau. Il aurait voulu qu’elle soit là, à tenter de trouver cette île. Alors elle est là, dans un coin du bateau à observer l’horizon. Son souffle laisse une trace quand elle respire, preuve du froid qui les entoure. Elle serre un peu plus le manteau de fourrure brune qu’elle porte, comme pour se réchauffer davantage. Elle est seule, comme toujours. Solitaire plus que jamais, elle est habituée à ce que les autres Phénix la mettent de côté, après tout.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.




You're on your own, In a world you've grown. Few more years to go, Don't let the hurdle fall. So be the girl you loved. — Retrograde.

Parchemin envoyé Lun 27 Nov - 17:19


- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Flavio , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/08/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 467 hiboux. J’incarne : Bob Morley , et l’avatar que je porte a été créé par : HERESY. (avatar) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Amadeus, Niall, Azarius, Cael Je parle en : #C0C0C0



Je suis âgé de : 30 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : En fuite. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Il a le coeur prit par le fantôme de son passé. Raven Yaxley.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
L'ILE MYSTÉRIEUSE
Event Phénix

Il faisait froid ce jour-là, il faisait froid et Lincoln ne supportait pas la froideur du vent sur son visage. Ses mains étaient froides, il ne cessa de bouger les doigts, de faire des mouvements, de les frottés afin de se réchauffer. Parfois il se demandait comment il faisait pour supporter cette froideur. Comment l’être humain pouvait supporter tout genre de froid. Partir en mission pour l’Ordre du Phénix était quelque chose d’intéressant, d’excitant et il était enthousiasme à l’idée d’aider ses proches car pour lui, aider son prochain était important. Lincoln se sentait utile au sein de l’Ordre. Il se sentait utile, il avait l’impression qu’il pouvait apporter quelque chose, qu’il pouvait aider, qu’il pouvait sauver si le besoin était présent car il y avait de tout au sein de ce groupe. Des hommes, des femmes, des enfants, c’était incroyable de voir à quel point les membres ici présent, pouvaient avoir de l’envie dans chacun de leurs gestes. La présence de chacun était d’ailleurs importante. Il fallait savoir compter sur quelqu’un. Compter sur quelqu’un qui ne prendrai guère la fuite dès que le danger ouvrirait ses portes, si il y avait danger. La vie du sorcier était pleine de ressources. Il avait eu cette confrontation auprès d’Odette, qui naturellement, n’était pour rien dans cette histoire mais il s’en était prit à elle. Evidemment, il n’avait gère pensé aux conséquences que cela pouvait avoir. Il n’avait guère pensé que finalement, il s’était retourner d’une façon plutôt violente vers la femme de son cousin. Etait-ce une chose à faire? Non et le pire dans tout ça, c’est qu’il s’en voulait, à peine. Il y avait en lui, une certaine bombe à retardement et elle avait enfin exploser en lui après tout ce temps. Partir à la recherche de quelque chose, allait passablement lui changer les idées et lui permettre d’avoir l’esprit ailleurs. Il souffle dans ses mains. Il aurait certainement du penser aux gants mais il ne l’a pas fait. Idiot qu’il est. Il resserre sur lui-même sa veste plutôt épaisse, il abaisse correctement son bonnet sur les oreilles. Il ne supportait pas le froid. Comment faisait les autres pour supporter cette froideur et pourtant, il ne neigeait pas. Le ciel donnait cette impression d’être dégager, rien de dramatique à première vue et d’ailleurs, il espérait mine de rien le temps reste à cette position. Le sorcier dégage une cigarette de sa poche avec du mal mais il constate par la même occasion qu’il a oublier son briquet. Par la barbe d’Albus Dumbledore; cela avait le don de l’énerver. Il ne supportait pas avoir l’envie de fumer et de ne pas pouvoir le faire parce qu’il avait oublier son briquet chez lui. Il regardait les personnes dans le bateau. A qui pouvait-il demander un briquet quand on ne sait pas à qui le demander. Qui pouvait bien fumer? D’ailleurs, était-ce raisonnable de fumer à l’intérieur de ce bateau? Il regardait continuellement les passants de ce navire. L’envie de fumer une clope le prenait. Devait-il résister et se concentré plutôt?
made by black arrow


513 mots
Lincoln parle : #C0C0C0



I’m not fighting for you. I’m fighting to get back to my family.
- the 100

Parchemin envoyé Lun 27 Nov - 21:25


Invité
- Invité -
avatar
 


Gabrielle frotta ses paumes l'une contre l'autre dans une vaine tentative de se réchauffer. Un nuage de buée s'échappa de ses lèvres entrouvertes. Mais le froid était bien secondaire. La jeune femme était concentrée. Elle regardait l'horizon, attentive au moindre détail en tentant d'apercevoir quelque chose malgré l'obscurité. Elle leva les yeux vers le ciel parsemé de tant d'étoile que ça lui en donnait presque le tournis puis porta à nouveau son regard vers l'horizon. C'était sa première mission depuis son retour dans l'Ordre, quelques semaines auparavant. Elle s'était bien sûr immédiatement portée volontaire. Elle avait besoin de se remettre dans le bain. C'était étrange d'être de retour dans le monde magique après un an d'absence. Elle avait presque l'impression de sentir qu'un étaux s'était desserré autour de sa poitrine. Pendant douze long mois elle avait bridé sa magie, retenue ses pouvoirs qu'elle sentait pulser dans ses veines. Et aujourd'hui, elle était de retour dans son monde. Elle avait retrouvé la place qui était la sienne et cette mission, elle le savait, lui permettrait de retrouver définitivement qui elle était. Skander le lui avait bien rappelé, il lui avait permis d'ouvrir les yeux. Cette vie agréable qu'elle c'était construite en France n'était qu'un mensonge, un cache-misère. Sa vie était là. Elle était Gabrielle McGonagall, et elle brûlait de la flamme du Phénix depuis tant d'année qu'elle ne savait plus vivre autrement.

Son regard passa sur Cienna, dont la présence ici, sans qu'elle ne sache pour quoi, la réconfortait puis se posa sur Skander. Immobile, droit, le regard implacable. Elle avait apprit à son retour la mort d'Ekat. Il y avait tant de chose qu'elle avait manqué, mais grâce à Merlin, Skander avait pu l'informer de la situation. Et les vieilles habitudes ont la vie dure. Elle avait immédiatement demandé ce qui était prévu pour la suite. Trouver cette foutue île devenait vital pour eux. Il leur fallait un lieux sûr, d'où ils puissent préparer les contre-attaques. Il leur fallait trouver cette île. Mais Gabrielle ne pouvait s'empêcher de se demander ce qui les attendrait la bas. Elle leva à nouveau son regard vers le ciel, cherchant à dessiner des constellations. L'astronomie n'avait jamais été son point fort.
Parchemin envoyé Mar 28 Nov - 11:58


Invité
- Invité -
avatar
 
Le froid cingle son visage. Lorsqu’elle avait quitté la maison qu’elle partage avec Lothar, il neigeait, donc elle est bien couverte, doudoune, bonnet, gants, écharpe, la totale, seul son visage est à découvert bien que son nez soit enfouie sous son écharpe. Elle préfèrerait encore être dans son jardin, plutôt qu’en plein milieu de l’eau, on ne sait où, sous ce froid cinglant et humide. Sur un bateau qui ne lui inspire absolument aucune confiance. Où ils vont ainsi ? Sur une île dont ils ignorent si elle existe vraiment.

Elle aimerait y croire. Mais si cette île n’est qu’une vaste fumisterie la déception serait trop grande pour se le permettre. Donc Jaina n’y croit pas vraiment, parce qu’elle préfère ne pas y croire. L’espoir, c’est pas trop son truc, elle est un peu désabusée, mais ne rien faire ne vaut pas mieux, ça n’enlève rien à sa détermination à faire tomber l’ennemi. L’inaction la rend folle, c’est pourquoi elle est toujours volontaire lorsque l’Ordre se met en mouvement.

Ce soir, elle n’est pas venue seule, Drewall l’accompagne, il ne fait peut-être pas partie de l’Ordre, mais c’est un Lupin et vu que la plupart de la famille est présente ce soir, il a tout autant sa place qu’eux. S’ils ont des manières différentes d’agir, leur but est identique. Drewall est le type qu’il vaut mieux avoir dans son camp qu’en ennemi, comme n’importe quel Lupin.

Elle est franchement mal à l’aise sur cet espèce de rafiot qu’ils ont dégoté. Ils sont quoi, à vu de nez une vingtaine à traverser l’océan, la nuit, sur un petit bateau. Des fous ! Pourtant, elle n'échangerait sa place pour rien au monde, malgré tout, ils ont une chance de revenir avec de bonnes nouvelles, offrir un havre de paix aux membres de l’Ordre qui en ont bavé ces derniers mois. Il peut se passer quelque chose, comme rien du tout, dans tous les cas, elle est là. Seule la mort la retiendra ailleurs.

Jaina se trouve à l’avant, le regard porté au loin, à la recherche de l’espoir de l’Ordre, un bout de terre, une montagne, n’importe quoi, mais pour l’instant elle ne voit rien, que dalle, si ce n’est de l’eau, à gauche, devant, à droite, derrière. L’angoisse monte, qui sait ce qui les attend ? Si le bateau ne tient pas le choc, ils sont foutus et les mangemorts n’auront qu’à se réjouir qu’ils rôtissent en enfer.

La louve se rapproche de la blonde non loin, personne ne veut de Ciena, personne ne voit les efforts qu’elle fournit. Si Jaina n’est pas la meilleure pour donner des secondes chances, elle reconnaît la détermination de MacArthur. “T’es prête ?” S’enquit-elle. Prête pour quoi, même elle ne sait pas ce qu’elle attend comme réponse.


Jaina parle en ae1725
Parchemin envoyé Mar 28 Nov - 14:06


- I see everything, I am staff. -
Je suis : Neventer , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 368 hiboux. J’incarne : Colton Haynes , et l’avatar que je porte a été créé par : Neventer et GALLIFREYS (merci <3) code sign: bat'phanie + img: GALLIFREYS . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Aleksei, l'antropophage, la Greyback ❆ Edwyn, le maudit, le Slughorn Je parle en : #006666



Je suis âgé de : 32 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Réparateur d'objets magiques, botaniste, potionniste clandestin (mais chut!) J’ai juré allégeance : à personne mais loin d'apprécier cette guerre, je trouve le monde injuste et violent. Secrètement je pense que l'Ordre du Phénix détient la solution, et je partage leurs idées. Côté cœur, : C'est un bordel monstrueux. Champ Libre :




Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
The Culling
The Mysterious Island
« Dead eyes, I only call you when you're in my dreams. Died too young, the culling then, it was obscene. I am depleted by love. I am depleted by love. I’ll never tell the secrets of my family. Bled out, a cult of anonymity. The kettle is wheeling, my love. Riding on the back of a hell they caused. One ear to the ground. One eye on the room. My tongue on your pulse. My finger in your wound. Sweet dead eyes, I long to hear you again. Sweet dead eyes, I long to see your face. Sweet dead eyes, I long for that illustrious hiss. Sweet dead eyes, I know you feel it. No turning back. Only God knows what we're headed for. The flowers bloom, the sun rises. Flux, hiss, welt, groan. »
Chelsea Wolfe - The Culling


La dernière mission avait été un échec cuisant. Je ne pensais pas que nous serions rentrés les mains aussi vides. Les réfugiés étaient sans doute tous morts. L'armoire sûrement détruite. Le livre, dans les mains d'on-ne-sait-qui, on-ne-sait-où. Je n'avais jamais voulu connaître le résultat des courses. Pour moi, prendre la fuite, abandonner des innocents et laisser deux Mangemorts en vie, étaient les plus grosses erreurs que j'avais pu commettre. Je pensais calmer ma haine et ma rage lors de cette mission, mais... Je n'avais fait que la renforcer. La culpabilité était tout ce qu'il me restait. La culpabilité et un morceau de ma famille. Je n'avais pas adressé la parole à bon nombre d'entre eux depuis les événements, préférant me cacher dans l'ombre. J'avais toujours détesté les équipes et les épreuves de groupe, en sachant pertinemment qu'un jour, un événement comme le dernier en date se serait produit. Alors j'avais de nouveau cessé d'exister. Sauf pour Jaina. Sauf pour Lincoln. J'aurais eu trop mal de détruire nos liens. Et puis je savais aussi que ma sœur ne me l'aurait jamais pardonné. Pas une seconde fois. C'est elle, qui, alors que le froid commençait à dominer en Angleterre, vint quelques jours plus tôt taper à la porte de l'atelier que je tenais avec Nate. Elle était haletante, comme si elle avait couru un kilomètre, mais je le connaissais mieux que cela. Je savais que si sa respiration était aussi forte, c'était parce qu'il y avait urgence. « On a besoin de toi. » furent les seuls mots qu'elle me sorti. Il m'avait fallut plusieurs jours avant de me décider, ressassant pendant des heures les derniers événements de l'Ordre, me demandant s'il fallait de nouveau prendre le risque de perdre nos proches pour une île car apparemment, nous étions en bonne voie pour mettre le pied dessus. Puis lorsqu'elle ouvrit la porte de la maison du cottage le matin même du départ de la mission, nous sommes tombés nez à nez.
J'avais froid, mais beaucoup trop de choses me torturaient intérieurement pour que la température ne m'atteigne. Je portais plusieurs couches de vêtements, dont un gros pull, un long caban foncé au col relevé qui me protégeait le bout des oreilles et le cou, un pantalon serré tout aussi foncé que j'avais rentré dans d'épaisses bottes sombres. J'avais le nez et les pommettes rouges, mais cette claque hivernale me faisait le plus grand bien. Surtout avec tous ces gens présents sur cette coque miteuse. Je ne m'attendais pas à un paquebot, loin de là, mais je me serais limite senti plus en sécurité sur une barque. J'avais des gants en simili cuir serrés et contrairement à ce que l'on pouvait croire, j'arrivais tout de même à attraper des cigarettes dans mon étui. Je m'approchais alors de Lincoln et lui donna une vive tape dans le dos. « Tu vas bien ? » Je lui adressais un sourire en coin, le même que d'habitude. Je voyais qu'il était en galère et qu'il avait besoin de feu, alors, je lui allumais sa cigarette et la mienne dans la foulée. Toujours à ses côtés, j'appuyais ensuite mes avants-bras sur le rebord du bateau, regardant la mer au loin.
J'avais déjà un mauvais pressentiment.

Made by Neon Demon; gif by iamlooch tumblr


Code couleur :
Drewall parle en 006666


Have a Nice Life
Bloodhail. ▬ I feel the top of the roof come off. Kill everybody there as I'm watching all the stars burn out. Trying to pretend that I care but I didn't, no-one ever does & I would, no-one ever will. Can't you see it's all flown out of my hands & our clothes are all too often ripped & our teeth are all too often gnashed & it lasts as long as it possibly can.

Parchemin envoyé Jeu 30 Nov - 20:47


- I see everything, I am staff. -
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1905 hiboux. J’incarne : Oscar - sexy - Isaac , et l’avatar que je porte a été créé par : moi-même, Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Gideon Peverell, Astraea Black, Avia Spdumore & Augustine Avery. Je parle en : #ff3333



Je suis âgé de : 37 années perdues dans la tourmente de la lune. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Leader de L'Ordre Du Phénix, à plein temps. Je suis un ancien auror et ancien homme de main pour la Main Noire, mais surtout un ancien espion. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis en couple avec une blonde répondant au nom d'Odette Moody, pardon Odette Lupin depuis le mariage une année plus tôt. Champ Libre : ancien alcoolique - ancien auror - leader de l'Ordre du phénix - fumeur - ancien drogué - papa de plein de gamins (Joséphine,Orion, Antigone, Finlay, & Sirius)

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
 

Il était debout, il avait plutôt le pied marin, plus qu’il ne l’aurait cru d’ailleurs.  « Pour ceux qui veulent vomir c’est par-dessus bord. » Dit-il, teinté d’un humour pour tenter de laisser les Phénix se détendre un peu, aucun d’entre eux n’avaient idée de ce qui pouvait les attendre là bas, mais « Soyez en digne » avait dit le Dumbledore avant de mourir, ils n’avaient pas la chance de pouvoir refuser de saisir cette chance, ils avaient tous besoin d’un véritable QG, de pouvoir mettre leur résistance sur pied.  Il regarde tout le monde attendre patiemment que quelqu’un crie « Terre », mais les astres sont visible dans cette nuit la plus longue de l’année, leur chance, la seule et l’unique. A des kilomètres de là, les sangs purs fêtaient leur victoire sur Poudlard, mais c’était aussi leur chance de se lancer, en espérant avoir le moins de mangemort possible à leurs trousses. Il s’approche alors de Gabrielle, isolée, il était heureux de la revoir dans l’Ordre, un visage familier de plus, une raison de plus de tenir et d’avancer. La nuit était vraiment froide, elle frottait ses mains l’une contre l’autre. C’était un lendemain de pleine lune, ce qui expliquait que la plupart des Lupin avaient une mine affreuse, Skander y compris. Il vient alors s’appuyer contre le bastingage près de la McGonagall. La mer était étrangement clémente, une mer d’huile, ou presque. La seule chose ennuyante dans cette première nuit d’hiver, c’était ce froid mordant. « Il neigeait à la maison, c’est presque étrange que le ciel soit aussi clair. » Parler de la pluie et du beau temps, une drôle d’idée. Mais ils n’avaient qu’à attendre. Il fixe l’horizon et reporte son regard sur elle, « Je suis content que tu sois là, je ne pouvais pas rêver d’une meilleure équipe. » Il aurait pu, rêver de Aries, de Beatrix, et de tant d’autres qui avaient donné leur vie. Mais il fallait savourer l’instant, survivre, et se battre, ensemble.


Skander parle en  ff3333



Parchemin envoyé Jeu 30 Nov - 21:12


Invité
- Invité -
avatar
 
Avoir surveillé la blonde à son ami n’était pas des plus simples. En fait, Zekeriah était resté de côté alors qu’Odette avait fait son œuvre avec la Nott et l’otage qu’ils avaient eu au cottage. Il soupire, clope au bec, regardant l’horizon se dérouler devant eux. Il faisait nuit et les étoiles allaient tout aussi vite que leur embarcation, plutôt bancale. Il garde la fumée dans ses poumons en observant les gens ici et là. Il y avait beaucoup de compagnons de chambres puisque la moitié des Lupins vivaient chez Skander. Le seul du trio à ne pas y vivre, c’était Bellamy. Et il le cherchait clairement des yeux cet ami. Quand il le trouverait, il irait s’isoler des loups et du reste des gens. Ce n’était pas son grand amour la foule, surtout avec les explosifs qu’il avait pris – au cas où – dans son sac-baluchon. Pourtant, il semblait être plus rassuré que d’autres personnes à bord. En effet, prendre le bateau sur l’océan Indien l’aidait, après tout ne Inde, il y avait peu de richesse et on faisait avec ce qu’il y avait. Du coup, les embarcations douteuses, Zekeriah en avait l’habitude. Il ne sourit plus vraiment, il aurait aimé se concentrer si un idiot ne poussait pas la chansonnette à côté de lui, si bien que l’artificier lui tape sur les doigts, un regard noir du « Concentre toi du con ! On est pas là pour faire des gaufres merde ! » Eh oui, vivre avec des Lupins n’aidait pas pour l’amélioration du parler, surtout quand il fallait faire attention tout le temps avec des mômes dans les pattes. Il soupire regardant la mer aussi noire que l’encre, puis les étoiles qui se reflétaient sur cette dernière. Il pensait à la Black qui devait parader en belle robe dans le train de ce qu’il en avait entendu et ça ne l’enchantait pas vraiment.
Parchemin envoyé Jeu 30 Nov - 21:33


Invité
- Invité -
avatar
 

Elle avait un gros blouson, un peu de fausse fourrure à l’intérieur pour bien le doubler et des gants sur les mains. En fait, elle avait eu peur d’avoir froid la née-moldue et elle avait bien fait. Tout s’était très vite enchaîné ces derniers temps. L’épouventard, Ciena. C’était très frais dans sa tête et elle avait eu envie de bouger, de participer à cette mission qui pourrait être salvatrice pour plusieurs de ses élèves qui logeaient à la station depuis que les planques moldues avaient été découvertes. Elle avait son écharpe sur le nez et son bonnet cachant ses cheveux bruns, presque noirs dans cette nuit sans nuages. C’est ce qui faisait qu’il faisait encore plus froid. Et ça n’étonnerait pas la Evans qu’il commence à geler au fur et à mesure qu’ils s’éloignent du port. Pourtant, il n’y avait plus rien à l’horizon et rester assise la faisait geler sur place. Elle marchait de bâbord à tribord avant de tomber sur la silhouette significative et reconnaissable de son assistant. Lincoln était là en compagnie de l’un de ses cousins (Drewall), du moins, il y avait un petit air de famille. Elle s’approcha d’eux. Ses poumons prenant avec l’air ambiant, des souffles de nicotines, si bien qu’elle en toussât, se mettant du côté libre de Lincoln, la gauche si elle se repérait bien. Ils n’étaient pas couverts pour un sou, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de faire la maman, en tendant son écharpe au Lupin. « Tu vas attraper la mort. »  Dit-elle à Lincoln, ne sachant que trop bien que la nuit dernière n’avait pas dû être une partie de plaisir. Puis elle se penche, souriant faiblement à Drewall. « Bella, je travaille avec Lincoln sur l’éducation des petits sorciers. » Ils n’avaient jamais été présentés, bien qu'ils se connaissent de visage depuis des années grâce à Poudlard et autres, et elle se devait d’être polie. Elle n’était à l’Ordre que depuis le mois d’avril après tout, elle n’était qu’une petite dernière, une petite bleue, mais qui aidait déjà beaucoup.
Parchemin envoyé Jeu 30 Nov - 21:52


- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Bella , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 16/07/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 29 hiboux. J’incarne : Dan Stevens , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 as usual ! Je parle en : #ffcc33



Je suis âgé de : 30 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : En fuite, parce que j'ai fais le choix de mes idéaux. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, mais entre nous c'est un camp comme un autre, je ne sais plus en quoi croire, à cause d'eux, je suis en fuite. Côté cœur, : la complexité des émotions embrumes mon esprit, et je préfère oublier plutôt que souffrir de nouveau.
avatar
 
Un bâteau, qu’elle idée saugrenue songeais-je alors. Je détestais la mer, je détestais l’eau, je détestais les vagues, je détestais le sable sur la plage, et je détestais les embruns marins qui venaient faire friser mes cheveux blonds. Cette nuit j’étais servi. Et dire que je n’avais pas la nausée, ça serait mentir. Je ne faisais pas le fier, je n’avais pas du tout l’âme d’un matelot.  J’étais un sorcier de la ville, plus à l’aise dans ses souliers vernis que sur un balais ou un bâteau, alors quand Skander dit,  « Pour ceux qui veulent vomir c’est par-dessus bord. » Je le prends pour moi. Et aussitôt, j’entreprends de me rapprocher du bord du bâteau, juste au cas où. Je n’étais pas confiant, je n’étais pas à l’aise, mais depuis que j’étais dans l’Ordre j’avais la sensation d’être inutile, c’était comme une première vraie mission, ce genre où l’on a pas le droit à l’erreur. Je jette un regard à Skander, il est angoissé, je le connais, mais je ne vais pas l’embêter, préférant le laisser discuter avec la jeune Gabrielle revenue au combat. Personnellement, je ne l’avais pas connu, je suis arrivé après son départ, mais je sais que Skander tient à elle, pas comme il tient à sa blonde, mais quand même.

Je cherche des yeux un visage familier, tous ici l’étaient, certains plus connu que d’autre. Je me refuse à aller déranger le capitaine de la mission, et cherche un matelot un peu plus explosif. Mon regard se pose sur un Shafiq une clope au bec, comme souvent.  Il est ailleurs, différent, songeur. C’est presque troublant de le voir si calme, mais je ne vais pas m’en plaindre. J’arrive à côté de lui, et lâche un, « Tu as des idées noires. » La blague est valable en VO uniquement, mais l’allusion est parfaite à Miss Black. Le secret n’est pas de mise, pas entre les trois mousquetaires que nous sommes. J’étais le rabat joie de l’équipe, pourtant c’était moi qui venais de faire de l’humour. « Partage un peu s’il te plait. » Dis-je alors, réclamant une cigarette, poli, toujours. Je suis toujours poli, bien moins depuis que je côtoie des Lupin et Zekeriah, mais encore et toujours poli. La cigarette une vieille habitude, l’une de celle qui pourrait bien me tuer, mais présentement le risque de mourir en mer était plus élevé, j’espérais qu’une bonne cigarette m’occuperait l’esprit et ôterait l’envie de vomir.  


malfoy •

Parchemin envoyé Ven 1 Déc - 15:21


- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Psyborg , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/08/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 101 hiboux. J’incarne : Kirsten Zellers , et l’avatar que je porte a été créé par : Psyborg . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mahlah Ellsworth & Lison Nott Je parle en : #F5DEE6

/

Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Virologiste magique de formation. Je travaille pourtant aujourd'hui comme simple serveuse dans un café du Londres moldu. J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre : A la recherche d'un sang pur pour un mariage arrangé • http://cursedwarfare.forumactif.org/t205-liens-libres-adopte-un-sorcier-com#91325
avatar
 
Et ça tangue, ça balance, et comment est-ce que ce truc, pesant un nombre de tonnes inconnu, pouvait rester aussi solidement à la surface de l'eau ? Enfin, le bois flotte, bien sur Liv sait ça mais tout de même. Entre une petite branche de quelques grammes et un navire énorme avec plein de personnes dessus, c'est différent. En vérité, il n'y avait pas grand chose qui faisait peur à la Rookwood, mais elle n'avait jamais mis un seul pied en mer et aujourd'hui était sa première fois. Une première fois qu'elle haïssait déjà. La jeune femme était restée dans son coin depuis le début de la traversée, non pas qu'elle n'ait pas envie de se sociabiliser, mais elle se sentait d'humeur ronchon et n'avait pas spécialement envie de décharger son stress sur les personnes présentes. Et si jamais le bateau coulait ? Elle n'avait jamais eu l'occasion d'apprendre à nager, elle n'en avait jamais eu besoin. Alors elle était restée silencieuse, les mains bien posées sur les bords du navire comme si elle pouvait s'y raccrocher en cas d'accident, et elle fixait l'eau. Ses yeux cherchaient en voir à voir un fond qui n'était présent que des kilomètres sous la coque en bois du bateau, mais ça la concentrait sur autre chose que sa peur. Des arguments rassurants, elle s'en était déjà trouvé une flopée. Elle n'était pas seule sur le bateau et elle avait beau être une Rookwood, personne ne la laisserait couler. Elle pourrait transplaner. Elle pourrait s'accrocher à quelque chose qui flotte. Elle pourrait lancer un sort, elle ne savait pas encore lequel, soit pour respirer sous l'eau, soit pour reformer le bateau, soit pour marcher sur les vagues, soit... Soit plein de trucs. Ouais, voilà. Il y avait une tonne de trucs à faire en cas d'urgence. Pourquoi était-elle venue déjà ? Ah oui. Un peu d'action parce qu'elle commençait à rouiller. Si elle avait su qu'elle se sentirait mal à ce point, elle n'aurait jamais mis les pieds sur ce foutu morceau de bois. Mais une fois en mer, elle ne pouvait plus faire demi-tour. La bonne nouvelle dans tout ça, c'est qu'elle ne semblait pas avoir le mal de mer.



White Foxes.
I've wept and I've stumbled, I fought and I craved for the gravy of your soul but all I want to do now is walk among the barren trees and fields of snow. You gave me my very first gun. I'll go out and hunt the hidden dome with white foxes.


Parchemin envoyé Sam 2 Déc - 18:50


- I see everything, I am staff. -
Je suis : Littlefoot , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 05/09/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 391 hiboux. J’incarne : Taylor LaShae , et l’avatar que je porte a été créé par : amor fati . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Jemima R. Yaxley, Adeline Lovegood & Charlie Weasley Je parle en : #666699



Je suis âgé de : 25 balais , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : J'étais Botaniste à l'hôpital Ste mangouste, maintenant je suis en fuite J’ai juré allégeance : à l'Ordre, mais entre nous c'est un camp comme un autre, je ne sais plus en quoi croire, à cause d'eux, je suis en fuite. Côté cœur, : Ex copine de Drewall E. Lupin, maintenant il paraît que j'ai un coeur de glace Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Lîle mystérieuse
Event phénix

Je ne m'étais pas pausé de question. Je m'étais porté volontaire pour partir à la recherche de cette île mystérieuse, cette terre de belle promesses. Malheureusement, personne ne m'avait dit que Drewall allait faire partie de l'équipe. J'avais légèrement hésité avant de monter sur le bateau. Il était si petit... Après, c'est pas moi qui allait se plaindre, mais je savais qu'il allait m'être impossible d'éviter le lupin et qu'à un moment nous allions tomber nez à nez. Je décidais de mettre toute les chances de mon côté pour que cela n'arrive pas. J'étais assez sur les nerfs et je n'avais pas besoin de lui pour me faire exploser de rage. Je décidais donc de me positionner de l'autre côté du bateau de pêche. Je n’avait rien préparé pour se voyage et le mal de mer m’avait frappé en plein gueule. D’abord, j’avais été surprise, ensuite j’avais tout fait pour le cacher. « Pour ceux qui veulent vomir c’est par-dessus bord. » Que notre leader nous avaient lancé avec humour. J’avais le teint pâle et j’avais gardé la tête hors du bateau depuis notre départ juste au cas où. Mon manteau d’hivers me faisait transpirer comme jamais. J’avais froid et je commençais à frissonner. Il fallait dire que la nuit dernière je n’avais pas beaucoup dormit. Je respirais lentement et j’essayais de me changer les idées. Je contemplais la mers noir dont les étoiles s’y reflètent comme dans un miroir. Encore heureux que je n’avais pas une peur des eaux profondes. Une chose était certaine ! Après ce voyage jamais je n'allais mettre de nouveau le pied dans un bateau. Depuis que nous avions quitté le port de barmouth, je me répétais en boucle. Ne vomis pas, ne vomis pas, ne vomis pas. Une vague de trop et voilà que je vomissais par-dessus bord. Jusqu'ici j'avais été forte, mais maintenant je ne pouvais plus retenir cette envie de vomir insupportable.
Made by Neon Demon


Weeping Willow
Giving your past away will heal you for a while, but like the wind, it comes and goes. And by the time you realize how much you miss the one you seek he’s good and gone. - Cocoon

Parchemin envoyé Sam 2 Déc - 21:10


- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 272 hiboux. J’incarne : Amber Heard , et l’avatar que je porte a été créé par : moonlight roses . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Vega, Maggs. Je parle en : indianred

Je suis âgé de : 32 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : En fuite, je tente de rester en vie en me battant pour l'Ordre J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Je suis célibataire, par défaut.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
l'île mystérieuse
- l'ordre du phénix en quête d'un havre de paix-
21 DECEMBRE - PORT DE BARMOUTH - 17h30

Cela faisait un petit peu plus d’un an désormais qu’elle tentait de vivre parmi les Phénix. Le temps passait si vite, elle ne se rappelait plus de la dernière fois où ça lui avait semblé ainsi. Sans doute durant ses mois de bonheur avec Skander, aussi brefs furent-ils. Elle avait le cœur en miette, la sorcière. Pour penser qu’elle ne méritait réellement pas une acceptation des Phénix. De croire qu’Alexander méritait mieux qu’elle. Elle piétinait sur son estime de soi et peu de gens chez les Phénix l’acceptaient réellement, ce qui ne l’aidait pas vraiment. Skander et elle avait effectué quelques misions ensemble, mais il semblait plus distant que jamais et la blonde ne le reconnaissait plus. Mise à part dans ces instants où il était près de ses enfants. D’une certaine manière, elle ne pouvait s’empêcher de penser qu’il aurait agi ainsi si ça avait été les leurs. Ciena maudirait toujours ce fameux jour de la purge qui décida que leur avenir serait malmené à tout jamais. Et elle est là, sur ce bateau, à observer les autres Phénix rirent et se lancer des blagues. Skander qui les avertit de ne pas être malades. Heureusement, elle n’avait pas le mal de mer. Il conversait avec Gabrielle, qui était fraîchement revenue de la France. Elles ne s’étaient parlées que quelques fois seulement, mais Ciena l’aimait beaucoup puisqu’elle ne lui tenait pas rigueur de son passé. Elle sursauta presque lorsqu’elle entendit une voix près d’elle, pour la sortir de sa torpeur. “T’es prête ?” La sorcière se retourne pour faire face à Jaina. Elle lui sourit. Les Lupin sont sans doute ceux qui sont le plus ouverts à Ciena. Par le passé commun qu’ils avaient quand elle fréquentait Skander, entre autre. Et après tout, Ciena connaissait aussi ce que Jaina avait fait pour la Main Noire, elles avaient fait les mêmes erreurs. « Plus que jamais. » Qu’elle lui répond d’abord. Cette île, c’était leur paradis en paix qu’ils cherchaient tous. Même Alexander, qui n’était pas à bord du bateau. Cette pensée la touche automatiquement et son air devient plus triste. « Une fois installés, on pourra aller chercher tous les autres Phénix. » Elle ajoute ses paroles, plus généralement qu’elle pense. Elle vise particulièrement Alexander, mais leur relation n’était pas réellement connue de tous. Ils s’étaient vus au travers des missions et des draps, mais ils n’étaient pas du genre à se prouver devant tous les autres. Ah. Et ça c’était avant qu’elle ne décide que leur histoire ne pouvait pas continuer parce qu’elle avait été un monstre.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.





You're on your own, In a world you've grown. Few more years to go, Don't let the hurdle fall. So be the girl you loved. — Retrograde.

Parchemin envoyé Sam 2 Déc - 22:10


Invité
- Invité -
avatar
 
Bonnet écarlate sur ses cheveux blonds coupé au-dessus des épaules. Odette était évidemment venue en compagnie de Skander, et des autres personnes qui vivaient avec eux au cottage. Elle était épuisée pour ne pas dire complètement vider de ses forces. La confrontation de la veille avait été difficile. Entre elle et Mrs Nott, cela n’avait pas été une partie de plaisir, mais le franc parlé de Robb et ses connaissances en magie noire. Tout cela avait pu aider Mrs Lupin à être assez convaincante pour que la Mangemorte lève la malédiction pesant sur son mari. Peu de monde ici savait pour ce détail. Il y avait Zekeriah, Pietro, Robb et Lily-Rose. C’était bien assez, personne n’avait besoin d’être plus mêlé dans leurs histoires de famille. Pourtant, caché par son écharpe ethnique et un ciré d’un jaune vif, la médicomage garde contre elle une sacoche de médicaments, autant moldu que sorciers. Dahlia l’aidait pour les plantes des remèdes sorciers. Mahlah avait été d’une grande aide au sujet des remèdes moldus, à vrai dire une aspirine été quelque chose d’inconnu avant l’entrée de la blonde dans l’Ordre. Alors, elle guettait dans son coin les personnes qui n’allaient pas bien. Elle avait bien vu Bellamy et ses cheveux blonds en compagnie de Zekeriah moins jovial. Son mari et sa fille spirituelle. Ciena et sa cousine par alliance Jaina. Et Drewall et Lincoln dans un coin avec la sœur de son assistante : Daisy. Raphaël lui était resté au cottage pour garder les enfants en compagnie de Robb. Elle resserre son ciré contre elle, gardant bien sa capuche sur sa tête, jusqu’à voir que Dahlia vomissait ses tripes sur un côté du bateau. Elle tangue un peu à gauche, puis à droite, arrivant vers la demoiselle, relevant comme elle le pouvait, ses cheveux, mettant une main en friction dans son dos. « Par Merlin, Dahlia, ça va aller, respire calmement, je te sors une potion. » Elle gardait une main ne mouvement dans le dos de la demoiselle, sa baguette dans l’autre, lançant un accio informulé sur sa sacoche, récupérant la petite fiole par la suite. La tendant doucement. « Ça va ? Tiens ingurgites ça, ça ira vite mieux. » Maman Odette et les Phénix, partie un finalement.
Parchemin envoyé Sam 2 Déc - 23:29


Invité
- Invité -
avatar
 
Contrairement à ce que l’on peut penser, et qu’elle ne contredit pas, Jaina n’est pas dépourvu de coeur, ni de compassion, ni d’empathie, bref, elle a des sentiments, comme tout le monde. Ok, elle est pas facile à vivre, il faut la supporter le plus souvent et les Lupin sont les premiers à la subir quand elle s’y met, mais dans le fond, elle ne veut que leur bonheur. Au détriment du sien. Depuis 10 ans, elle a surmonté de nombreuses épreuves, aujourd’hui encore, elle surmonte de nombreuses choses. Non, elle n’a pas perdue son coeur quelque part au cours de ses 10 dernières années, elle évite de s’attacher à quiconque, si elle est dure, c’est pour ne plus tomber de haut. Ca fait moins mal.

A contrario d’elle, les hommes Lupin sont beaucoup mieux disposés à se laisser guider par l’amour malgré leurs diverses mésaventures amoureuses. Alors que Jaina n’en a véritablement aimé qu’un. L’unique, que les mangemorts lui avaient enlevé. Maudits Yaxley! Bientôt, il connaîtra sa souffrance et cette pensée la rassérène un peu, de quoi étirer ses lèvres pour sourire. Cruelle ? Assurément, qu’ils sachent que c’est eux qui ont formé le monstre qu’elle est devenue. Lycanthropie à part.

Ciena, est l’une des ex petites amies de Skander. Et ils sont nombreux à l’avoir cru morte lors de la Purge. Tous ont été affecté par la perte d’êtres chers, subis le deuil, aucun n’était resté de marbre lors de cette époque macabre. Les circonstances du retour de Ciena avaient longtemps été nébuleuses, puis elle les avait rejoint. Cependant, Jaina était resté méfiante pendant longtemps, tout en compatissant du regard des autres sur Ciena. Mais elle attendait… De voir si Ciena supportait les médisances à son sujet. Elle est encore là et Jaina s’est peu à peu rapproché d’elle, ce n’est pas pour autant qu’elle a acquis totalement sa confiance.

“Ah ouais ? Pourtant, tu m’as l’air bien malheureuse…” Il a beau faire nuit, la vue des lycanthropes est plus perçante qu’un sorcier lambda, ils sont nyctalopes, bien que ce sens soit plus diffus sous forme humaine. S’installer, aller chercher les autres ? “Si on en est digne.” Remarque-t-elle en s’accoudant au bastingage. Qu’est-ce que cette île attend d’eux ? Comment savoir si l’on est digne ? Et si on ne l’est pas, que se passera-t-il ? Jaina est certaine qu’elle n’est pas la seule à se poser ces questions.

Ciena réalise-t-elle la perplexité de la chose ? Elles, d’anciennes bosseuses pour les mangemorts, y auront-elles accès ? Certes, Jaina les espionnait depuis des années, mais elle a dû en faire des crasses, comme sa comparse. “Ça me fait peur, pas toi ?” Se confie-t-elle à voix plus basse.


Jaina parle en ae1725
Parchemin envoyé Lun 4 Déc - 7:41


- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Kalixow , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 25/11/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 714 hiboux. J’incarne : Astrid Bergès-Frisbey , et l’avatar que je porte a été créé par : BALACLAVA . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Guenièvre, Judas & Dylan Je parle en : crimson

Je suis âgé de : 30 ans. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : en fuite & membre de la section d'attaque Alpha au sein de l'Ordre du Phénix. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est... particulier. Cependant, l'amour de ma vie est mon fils Lazarus. Champ Libre :

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
 
La clope au bec et les yeux levés vers le firmament, la McGonagall tentait d’y comprendre chose. Sur les bancs de Poudlard, elle était douée pour certaines matières, mais certainement pas pour l’astronomie. Ça impliquait les charmes ou la défense contre les forces du mal, ça le faisait, mais lorsqu’il suffisait de lire la carte céleste, prédire l’avenir ou de parler de l’histoire de la magie, on pouvait l’oublier. Ce soir, elle était surtout là pour prêter main forte si ça devait mal tourner. Combattre, c’était ce qu’elle faisait de mieux, Freyja. Bien sûr, l’envie de participer à la découverte du havre de paix qu’ils n’espéraient plus la démangeait. Dès qu’on avait annoncé cette mission, elle s’était porté volontaire. Plus nombreux ils étaient, mieux ils s’en tireraient. Dans un long soupire, elle rebaissa sa tête. Le vent glacial lui dévorait le visage et elle replaça l’un de ses nombreux foulards autour son cou. Elle aurait du mettre un bonnet. Elle le savait et pourtant, Freyja avait fait la conne en se disant que ça ne serait pas si pire que ça. Grosse connerie! Sous son long manteau grisâtre prenant des teintes légèrement bleutés, elle tremblait de froid. Être digne… C’était le critère requis pour accéder à cette île. La jeune femme espérait en son for intérieur que ce ne serait pas de la déception qu’ils rencontreraient une fois arrivés à destination. Se geler le cul en pleine mer pour rien serait particulièrement fâcheux. Elle avait beau se répéter que c’était pour le mieux qu’ils y parviendraient, ses sens demeuraient en alerte malgré ses grelottements. Elle devait se détendre. Elle tira une longue bouffée de sa cigarette et ferma ses yeux en l’expirant. L’effet de la nicotine était doux. À vrai dire, il était comparable à une étreinte apaisante et qui provoquait la sensation d’un millier de fourmis prenant racine au niveau de sa tête et se répandant dans chacun de ses membres. Elle s’y abandonnait complètement, se sentant flotter, sans mauvais jeu de mots vu les circonstances. Ses prunelles balayèrent la foule où se trouvait plusieurs visages qui lui étaient connus. Elle décida de se dégourdir un peu les jambes et tangua d’un côté et d’un autre au fur et à mesure qu’elle progressait. Tant pis si elle en bousculait au passage, elle voulait passer. À chaque fois que ça se produisait, la McGonagall marmonnait un petit: « Désolée, j’passe. » et continuait sa lancée. Bouger finirait bien par la réchauffer. La fameuse phrase "est-ce qu’on arrive bientôt?" résonna à son esprit et un petit sourire en coin se dessina sur ses lèvres. En espérant qu’il n’y en aurait pas encore pour trop longtemps. c’est pas qu’elle avait le mal de mer, mais Freyja était beaucoup plus à l’aise sur la terre ferme.

Freyja parle en crimson
Parchemin envoyé Mer 6 Déc - 1:54


Invité
- Invité -
avatar
 
Il avait décidé qu’il prendrait la barre un temps avant de la laisser à d’autres Phénix avant lui. Pietro l’avait fait parce qu’il aimait ça les bateaux. Faute à Papy Charles qui l’avait emmené pécher un certain temps. Accompagné d’un Phénix qui s’y connaissait en astronomie, il avait gardé le cap un temps. Ca n’avait rien de rassurant de voir Pietro faire quelques choses de ses dix doigts, mais dans ce domaine, comme dans celui des tatouages, on pouvait avoir confiance en lui. Après, il y avait les femmes, mais bon, c’était comme tout le monde, si femme veut, femme obtient, il respectait l’adage en général, don Juan à ses heures perdues. C’était un peu ça Pietro, tout le monde pouvait l’attribuer ou non à la famille Lupin, mais il savait bien que parmi ses cousins – ou même Marek de son vivant – beaucoup n’étaient pas comme lui. Et ça pouvait soit faire peur, soit faire chaud au cœur suivant où l’on se plaçait. Ainsi, il laisse la barre à une personne de sa section d’attaque volontaire pour ce travail là aussi. Ils étaient à même de suivre les étoiles sans lui, après tout Pietro avait eu un T en Astronomie lors de ses BUSES à Poudlard. Il n’était pas du tout la référence à suivre dans ce domaine. Sur le pont, y’ en avait qui fumait, d’autres qui vomissait, d’autres qui faisait rien. C’est justement un rien avec une grande cascade de cheveux argentés qui poussa son regard à s’attarder. Paniqué, ça se sentait dans son aura. Il avait la chance de pouvoir sentir des choses que les animaux sentaient. Mais c’était un putain de loup, jusque-là, rien d’étonnant n’est-ce pas ? Surtout vu sa tronche de merde à cause de la pleine lune de la veille. Il approchait de Liv assez rapidement, jusqu’à mettre ses mains sur ses épaules. « Tu tombes. » Mesquin, et c’est tout. « J’plaisante ! Faut se détendre M’zelle ! On fait que dalle en mission avec les muscles contractés. Au pire y des gilets d’sauvetages, t’en veux un ? » Dit-il un sourire narquois dessiner sur le visage avant de sortir une cigarette de son paquet et de l’allumer du bout de sa baguette. « J’peux ? » demande-t-il en désignant le bout de barrière de son menton barbu. Bien qu’il attende pas son avis puisque Freyja l’y colle en disant des « Désolée, j’passe. » Il grogne ajoutant à l’adresse de la McGonagall. « P’tin Frey’, tu prends vraiment TOUT l’espace bordel de merde ! » Un art les mots grossiers dans la bouche des Lupin, rien de surprenant aussi à ce qu’il la taquine comme ça, c’était son jeu préféré à Pietro de taquiner Freyja.
Parchemin envoyé Mer 6 Déc - 5:15


Invité
- Invité -
avatar
 
Il était presque tranquille, lui, sa clope, ses idées noires. Et pourtant, il entend plein de personnes bouger sur ce bateau alors que les cheveux de son blond préféré arrivent près de lui. Ajoutant un magistral « Tu as des idées noires. » Disponible uniquement en Blu-Ray pour la blague. Il visait juste, mais l’ancien gossip-boy de la société mondaine savait bien mieux que n’importe qui que cette relation était forte, très forte avec Bell, Skand et lui-même. Les trois mousquetaires à ce qu’on pouvait entendre ou dire sur eux. De toute façon, c’était comme ça, il était con mais pas trop. Il tire une latte et l’expulse de sa gorge avant de répondre. « Et attend t’sais pas le pire. » Il savait que Bellamy raffolerait de cette histoire de gamine illégitime. Enfin, il pensait peut-être mal Zekeriah vu qu’il était tout chamboulé à cause de cette histoire. Mais il devait mettre ça de côté ce soir, ce n’était pas ce qui importait. Ce qui était important c’était de se barrer de chez Skander et Odette, il aimait leurs mômes, mais ça le mettait mal à l’aise de s’en occuper un peu alors qui s’occupait pas de sa propre fille. « Partage un peu s’il te plait. » Bellamy, le sang, pur, les beaux habits et la politesse. Il a un sourire en coin, tendant le paquet de cigarettes à son ami. Il n’avait rien à dire, un clope, ça détendait de temps en temps. Et apparemment il en avait besoin. Si bien que Zeke il ajoute après qu’il ait allumé la clope de Bell avec la sienne. « Tu me vomis sur les basques, j’te jette à l’eau Bell. » Et qu’importe qu’elle soit froide ou pas, c’était une question de respect. On salie pas les pompes des potes. Pourtant, Zeke replonge son regard sur les eaux sombres de cette mer-là. Ils la trouveraient cette île ou quoi ? « Bell, sérieux, tu crois qu’on va la trouver ? » Il en doutait un peu, parce que de tous ceux à bord, Zeke était sans doute le moins digne, ça ne serait pas à lui de mettre le pied sur un brin d’herbe de cette île au risque de la faire disparaître. Il soupire longuement, le regard dans le vide, finalement murmurant. « Au moins ça f’ra passer mes idées noires. Si on la trouve. » Parce qu’il aimerait bien que ça lui passe ces foutes idées sur Miss Astraea Black et Miss Adhara Shafiq-Black.
Parchemin envoyé Mer 6 Déc - 12:25


- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Flavio , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/08/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 467 hiboux. J’incarne : Bob Morley , et l’avatar que je porte a été créé par : HERESY. (avatar) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Amadeus, Niall, Azarius, Cael Je parle en : #C0C0C0



Je suis âgé de : 30 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : En fuite. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Il a le coeur prit par le fantôme de son passé. Raven Yaxley.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
L'ILE MYSTÉRIEUSE
Event Phénix

Avoir des missions était quelque chose d’excitant pour l’assistant. Il aimait prendre des risques, il aimait devoir faire face à l’ennemi, aux mystères, à l’histoire. Finalement, l’être humain n’avait pas finit d’apprendre des choses. Il était là sur ce bateau en compagnie des autres membres de l’OP, aux côtés de sa famille. « Tu vas bien ? » Lincoln laissa son cousin lui allumer la cigarette. Il appréciait son cousin. Il avait été celui qui était présent avec lui lorsqu’il avait vu Raven perdre la vie. Mais cela remontait et aujourd’hui il se devait de ne plus penser à sa car il était en mission et il devait rester concentré. « Un peu mieux depuis que la clope est allumée et toi bien? » La cigarette était devenu un besoin mais si son cousin savait qu’il avait plonger dans la blanche poussière, verte substance, que lui dirait-il? Il regardait les vagues faire bouger le bateau. Il s’agissait là de la première fois qu’il prenait le bateau et il en était ravis. Il avait peur de ne pas supporter le mouvement des vagues mais pour le moment, il était satisfait. « Tu penses que l’on doit s’attendre au pire? » Il n’était pas inquiet du moins, pas pour le moment mais i se posait pas mal de question au sujet de ce qu’ils trouveront. Puis il tourna la tête et reconnut Isabella, le professeur auquel il assistait les cours. Elle toussait. Serait-ce du à la fumée des cigarettes des deux Lupins ou bien un coup de froid déjà bien consistant? « Tu vas attraper la mort. » Elle lui tendait son écharpe? Vraiment? Il n’était pourtant pas un homme faible et il ne craignait pas d’être malade ou si peu. Il avait toujours un mal fou à se soigner à chaque fois, les toux restaient longtemps, les rhumes également. Il accepta l’écharpe. Finalement, éviter d’être malade pour un moment était pas plus mal. « Bella, je travaille avec Lincoln sur l’éducation des petits sorciers. » Les petits sorciers dont il espérait qu’ils seraient prêt à passé à l’action plus tard. « Une très bonne professeur comme il faut dans nos rangs » Il fallait bien l’avouer. Lincoln n’aurait pas pu avoir mieux comme professeur, comme exemple à ses côtés. Il savait qu’il allait falloir faire preuve de prudence, de méfiance et de vigilance une fois là bas. « A quoi vous vous attendez là bas? » Il s’adressait à la professeur et à son cousin à la fois. Il voulait avoir leur avis. Il voulait savoir si ils avaient tous les trois les même pensées. Voir la vision différente de chacun d’entre eux. Il était curieux. Les secousses du bateau étaient bien présentes. Certainement que cela allait affaiblir certaines personnes du bateau si ils avaient le mal de mer. Mais il fallait se serré les coudes. Il fallait être présent pour les autres. Qu’importe ce qu’il fallait faire. Quitte à se mettre soit même en danger.
made by black arrow


511 mots
Lincoln parle : #C0C0C0



I’m not fighting for you. I’m fighting to get back to my family.
- the 100

Parchemin envoyé Sam 9 Déc - 20:08


- I see everything, I am staff. -
Je suis : Neventer , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 368 hiboux. J’incarne : Colton Haynes , et l’avatar que je porte a été créé par : Neventer et GALLIFREYS (merci <3) code sign: bat'phanie + img: GALLIFREYS . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Aleksei, l'antropophage, la Greyback ❆ Edwyn, le maudit, le Slughorn Je parle en : #006666



Je suis âgé de : 32 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Réparateur d'objets magiques, botaniste, potionniste clandestin (mais chut!) J’ai juré allégeance : à personne mais loin d'apprécier cette guerre, je trouve le monde injuste et violent. Secrètement je pense que l'Ordre du Phénix détient la solution, et je partage leurs idées. Côté cœur, : C'est un bordel monstrueux. Champ Libre :




Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
The Culling
The Mysterious Island
« Dead eyes, I only call you when you're in my dreams. Died too young, the culling then, it was obscene. I am depleted by love. I am depleted by love. I’ll never tell the secrets of my family. Bled out, a cult of anonymity. The kettle is wheeling, my love. Riding on the back of a hell they caused. One ear to the ground. One eye on the room. My tongue on your pulse. My finger in your wound. Sweet dead eyes, I long to hear you again. Sweet dead eyes, I long to see your face. Sweet dead eyes, I long for that illustrious hiss. Sweet dead eyes, I know you feel it. No turning back. Only God knows what we're headed for. The flowers bloom, the sun rises. Flux, hiss, welt, groan. »
Chelsea Wolfe - The Culling


« Un peu mieux depuis que la clope est allumée et toi bien ? » Je tirais une longue latte sur ma cigarette, puis recrachais la fumée et la regardait filer dans l'air, disparaître dans l'obscurité. Le lendemain de la pleine lune était difficile. Cela se lisait certainement sur mon visage, comme sur celui de mon cousin. Mais l'envie de s'écrouler et dormir pendant trois jours ainsi que les affreuses douleurs physiques liées à la transformation et retransformation n'étaient pas les seules à causer des dommages. J'avais grandement tendance à laisser mes émotions négatives me submerger pendant cette période. Incontrôlables et aussi ravageuses qu'un virus, elles se faufilaient par la brèche causée par une hypersensibilité, ouverte tous les mois à la pleine lune. Alors je revivais les pires scénarios possibles. L'échec de mes missions, mon horrible rupture avec Dahlia qui, aujourd'hui, rasait les paroies d'un bateau ridiculement petit pour éviter le moindre contact visuel avec moi, la demeure que j'avais reconstruite de mes propres mains partant en fumée, ma désespérante et poussiéreuse nouvelle vie dans un grenier où ma propre chienne ne supportait plus d'éternuer, une solitude plaisante et insupportable à la fois. Se demander quotidiennement pourquoi il faut se lever. Après la dernière quête, j'étais parti trois mois en Russie, soutenir des activistes moldus et cette expérience, loin du monde magique, m'avait permis d'oublier le calvaire d'être né sorcier. Je m'étais volontairement mis à distance, comme lorsque j'étais adolescent à Poudlard, le temps de me recharger, mais à présent, je sentais qu'il était temps pour moi de filer, encore. Je profitais de ce voyage pour gagner du temps avec moi-même, avant que je ne pète les plombs à nouveau. Je me redressais devant le rebord où j'avais appuyé mes avants-bras, pour me tourner vers mon cousin et appuyer un coude au rebord, comme si je m'appuyais à un comtpoir. J'esquissais un sourire en coin. « Ouais, un peu mieux aussi. » Quel mauvais mensonge. « Tu penses que l’on doit s’attendre au pire ? » Comme d'habitude, Lincoln mettait des mots sur mes sentiments. Je perdais alors le sourire que j'avais affiché quelques secondes auparavant. Je plantais mon regard dans le sien « Oui, je pense. J'ai la sensation que nous ne sommes pas les seuls à convoiter cet endroit. » et puis l'Ordre cherchait quelque chose en juin, en envoyant ses membres à différents points. Cela n'était certainement pas passé inaperçu aux yeux des mauvais.
Et puis son visage apparut dans mon champ de vision. Nous nous connaissions depuis l'adolescence, mais jamais nous n'avions échangé nos identités. Elle m'avait aidé à Poudlard et je lui avais rendu la pareille une bonne décennie plus tard, et nous sommes restés des inconnus « Bella, je travaille avec Lincoln sur l’éducation des petits sorciers. » me dit-elle après avoir materné Lincoln pendant vingt secondes. Je lui serrais la main, renvoyant son faible sourire. « Drewall Lupin, je suis le cousin de Lincoln. » Et vous préfèrerez ne pas savoir ce que je fous dans l'Ordre. Lincoln tourna les yeux dans ma direction, comme si un effort pouvait le congeler. « Une très bonne professeur comme il faut dans nos rangs. » A la fin de sa phrase, je reportais mon attention sur Bella. « Une très bonne cause. » Puis, j'eus le souvenir de tous ces enfants assassinés sous mes yeux lors de la dernière quête. Habitué à ces fragments de souvenirs qui surgissaient n'importe comment dans ma mémoire, je chassais ce film de ma tête sans tiquer et c'est mon cousin qui m'aida en reprenant la parole. «  A quoi vous vous attendez là bas ? » Je laissais quelques secondes défiler avant de lui répondre tout en regardant l'obscurité. « À de la chance. Pour une fois. »
Made by Neon Demon; gif by iamlooch tumblr


Code couleur :
Drewall parle en 006666


Have a Nice Life
Bloodhail. ▬ I feel the top of the roof come off. Kill everybody there as I'm watching all the stars burn out. Trying to pretend that I care but I didn't, no-one ever does & I would, no-one ever will. Can't you see it's all flown out of my hands & our clothes are all too often ripped & our teeth are all too often gnashed & it lasts as long as it possibly can.

Parchemin envoyé Sam 9 Déc - 21:08


- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Psyborg , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/08/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 101 hiboux. J’incarne : Kirsten Zellers , et l’avatar que je porte a été créé par : Psyborg . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mahlah Ellsworth & Lison Nott Je parle en : #F5DEE6

/

Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Virologiste magique de formation. Je travaille pourtant aujourd'hui comme simple serveuse dans un café du Londres moldu. J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre : A la recherche d'un sang pur pour un mariage arrangé • http://cursedwarfare.forumactif.org/t205-liens-libres-adopte-un-sorcier-com#91325
avatar
 
Et ça tangue, et ça tangue encore, mais putain quand est-ce que ça s'arrête ? Y a du grabuge autour d'elle, elle l'entend. Entre les vomissements et les chahuteries c'est le bordel. Mais elle n'y fait pas plus attention que ça, concentrée sur les vagues. Pourquoi ne lui a-t-on jamais appris à nager ? Ah, faire du violon et abuser de ses visions ça oui, mais des trucs utiles et vitaux comme nager, ça non. Pourtant c'est quand même le minimum à avoir quand on habitude sur une île, quand bien même c'est une grande île. A cette simple idée, son coeur fit une envolée et ses poils se hérissèrent sur ses bras. Quelle horreur... Mais le pire était encore à venir. En sentant des mains se poser sur ses épaules, la Rookwood se redressa d'un bond et retint de justesse un cri. Il était là, juste au bord de ses lèvres, prêt à s'envoler dans un bruit aiguë, elle ne sait même pas comment  elle a pu le retenir. « Tu tombes. » Deux secondes à peu près, c'est le laps de temps qu'il lui faut pour se rendre compte que non, elle ne tombe absolument pas. Elle tourna un regard noir vers son blagueur des bacs à sable, Pietro. « J’plaisante ! Faut se détendre M’zelle ! On fait que dalle en mission avec les muscles contractés. Au pire y des gilets d’sauvetages, t’en veux un ? » Liv redressa fièrement la tête. "Je vois pas de quoi tu parles. Je regardais les poissons." mentit-elle tout en sachant que c'était complètement inutile. Non mais forcément, comment tu veux cacher quoi que ce soit à un Lupin avec les sens qu'ils ont ? Faut croire qu'ils aiment l'attaquer par derrière ces fourbes de sac à puces... Quoi que celui-ci était moins sanglant que son cadet le psychopathe paranoïaque Drewall. N'empêche que le gilet de sauvetage elle n'y avait pas pensé. C'était pas con. En revanche elle aurait l'air bien con avec l'un d'eux sur le dos. "Ca va aller. Fais moi penser à prendre des cours de natation quand on rentrera." dit-elle à voix basse, un peu honteuse. Et la honte, chez Liv, ça se traduit par de la colère. En l'occurrence elle tirait une tronche rancunière, contre elle-même en plus de ça. Une rancune qu'elle renvoya vers lui, pauvre innocent à portée de main. Quoi que pas si innocent que ça. "Fais gaffe de pas tomber à l'eau, le chien mouillé ça sent pas super bon." Mesquinerie pour mesquinerie. Pour autant, il avait réussi à la détourner de ses craintes et ça, c'était très bien joué. Et puis une petite Freya passa comme un bulldozer et réussit à tirer le premier sourire du voyage de Liv. Elle l'avait fais exprès, c'était sûr, et c'était ça qui était bon.



White Foxes.
I've wept and I've stumbled, I fought and I craved for the gravy of your soul but all I want to do now is walk among the barren trees and fields of snow. You gave me my very first gun. I'll go out and hunt the hidden dome with white foxes.


Parchemin envoyé Dim 10 Déc - 18:41


- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Bella , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 16/07/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 29 hiboux. J’incarne : Dan Stevens , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 as usual ! Je parle en : #ffcc33



Je suis âgé de : 30 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : En fuite, parce que j'ai fais le choix de mes idéaux. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, mais entre nous c'est un camp comme un autre, je ne sais plus en quoi croire, à cause d'eux, je suis en fuite. Côté cœur, : la complexité des émotions embrumes mon esprit, et je préfère oublier plutôt que souffrir de nouveau.
avatar
 
« Et attend t’sais pas le pire. »  J’étais avide de potin, ce n’était un secret pour personne, je venais d’un monde où le savoir était plutôt précieux. J’avais grandi dans une cage dorée où la quête de pouvoir et d’information était primordiale. Je lève donc un sourcil intéressé. « Tu me vomis sur les basques, j’te jette à l’eau Bell. » A priori, je tiendrais bon. « Bell, sérieux, tu crois qu’on va la trouver ? »  Je voulais y croire, parce que je voulais enfin pouvoir me promener quelque part sans checker par-dessus mon épaule toute la journée. J’avais beau vivre dans un endroit soit-disant protèger, j’avais toujours peur. De base, je n’étais pas un combattant, même depuis peu de la section d’attaque, j’avais subi une furieuse remise à niveau avec le pire des professeurs, Skander, mais aussi le plus compétant. L’un des meilleurs sorciers qui je connaisse, quoi qu’on puisse en dire. « Au moins ça f’ra passer mes idées noires. Si on la trouve. » Lâche l’affaire Zeke, lâche là.

« Noir c’est noir, y’a plus d’espoir Shafiq. » Je suis philosophe. Je savais que courtiser quelqu’un d’un sang autre que le vôtre était un chemin semé d’embuche, moi je l’avais payé  par des années de prison, lui il le payerait de sa vie. Il faut savoir lâcher l’affaire, j’essayais de lui dire cela à ma façon, ce n’était que pour son bien de toute façon. « Pourchasser une chimère n’a jamais aidé personne. » Je parlais en connaissance de cause. C’était évident, je tire une taffe avec l’élégance qui me caractérise ; même dans les pires situations, « Pourtant, comme le dirait certainement Skander, tu l’as dans la peau, presque deux ans que tu l’as pas baisé et tu y crois encore. » J’en avais parlé avec Skander l’autre, et mot pour mot, c’était presque ce que notre ami avait dit. « Tu te fais du mal. » Moi qui étais pourtant le roi de l’optimisme, j’avais de la peine pour mon ami. Les amours en temps de guerre étaient les pires. Les plus douloureux.

Je regarde à l’horizon, noire, comme si au bout il n’y avait rien ; il y avait bien quelques étoiles pour nous guider, mais entre nous l’astronomie n’avait jamais été ma grande spécialité. « On la trouvera. » Je souris, « L’espoir c’est la base de toute rébellion je crois. C’est l’chef qui le dit. » Moi j’y croyais, je savais que dans les moments les plus sombres, l’espoir pouvait tout changer. Mais concernant Shafiq et sa Black, c’était une cause perdue. Il y a certaines cause qui valent de se battre, d’autre pas. « Tant que je regarde l’horizon, pas de raison que je crépisse tes baskets. » J’essaye de m’en convaincre.


malfoy •

Parchemin envoyé Dim 10 Déc - 18:55


- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 272 hiboux. J’incarne : Amber Heard , et l’avatar que je porte a été créé par : moonlight roses . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Vega, Maggs. Je parle en : indianred

Je suis âgé de : 32 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : En fuite, je tente de rester en vie en me battant pour l'Ordre J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Je suis célibataire, par défaut.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
l'île mystérieuse
- l'ordre du phénix en quête d'un havre de paix-
21 DECEMBRE - PORT DE BARMOUTH - 17h30
Ce n’était pas parce qu’elle avait décidé qu’Alexander et elles ne pouvaient pas former un couple que cela signifiait qu’elle l’oubliait. Au contraire, elle avait son cœur qui craquait un peu plus à chaque fois qu’elle l’avait recroisé depuis. Et encore, quand elle avait appris sa disparition, elle avait eu l’impression qu’elle le perdait à tout jamais. Ciena était quelqu’un qui avait beaucoup d’espoir, mais on dit souvent que l’on se rend compte de toute l’étendue de notre amour pour quelqu’un quand on la perd. Au départ, ça avait été son choix. Parce qu’il ne méritait pas d’avoir une amoureuse qui causait autant de troubles chez les Phénix. Elle n’avait aucune idée que ça faisait son affaire à lui, car il était toujours attaqué par Cadmos et surtout aux personnes en qui il portait une certaine affection. Elle s’ennuyait de lui à un point pas possible. Elle se demandait où il se trouvait, s’il était en danger, en un morceau, etc. Elle se disait qu’une fois arrivés sur cette île, elle partirait à sa recherche contre vents et marrées s’il le fallait. Elle se retrouve près de Jaina et bien qu’elle sait qu’elle peut parfois être méfiante, elle l’aime bien. Elles sont passées par les mêmes moments sombres. Ciena était naïve, mais elle était aussi peu rancunière ou difficile. Tant que Jaina l’acceptait, elle en ferait de même. Elle savait bien que les gens ne pourraient jamais être que blanc ou noir avec elle.  “Ah ouais ? Pourtant, tu m’as l’air bien malheureuse…” Elle se mord la lèvre inférieure et tente d’éviter le regard de son amie. Avant de comprendre que ça ne lui sert à rien de cacher ses peurs, ça ne pourrait pas faire revenir Alexander de toute façon. « Oui, je suis préoccupée par la disparition d’Alexander. » C’était étrange pour elle de parler ouvertement du Weasley, en réalité, c’était l’une des premières fois qu’elle le faisait. La Lupin part ensuite sur un sujet qu’elle aurait souhaité oublié. “Si on en est digne.” Ses sourcils qui se froncent, elle aurait tant aimé pouvoir réconforter son ami à ce sujet. Mais la vérité était que Ciena était autant terrifiée que certains pouvaient l’être. “Ça me fait peur, pas toi ?” Un frisson parcoure tout son corps et elle se rapproche pour se mettre aux côtés de la louve et de passer son bras sous le sien, pour coller son corps au sien. Ainsi placées, elles peuvent observer l’étendue d’eau qui s’offre à elles. « Bien sûr, ça me terrifie même. Mais on dirait que j’ai accepté la situation, je me dis que… Si j’ai à mourir ou souffrir de quoi que ce soit, c’est parce que je l’aurai vraiment mérité. Sinon, peut-être que ça fera taire les rumeurs, non? » Elle est consternée à cette idée, peut-être qu’on finirait par la laisser tranquille si elle pouvait aller sur cette île, elle aussi?
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.




You're on your own, In a world you've grown. Few more years to go, Don't let the hurdle fall. So be the girl you loved. — Retrograde.

Parchemin envoyé Dim 10 Déc - 20:25


- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 646
avatar
 
l'île mystérieuse
- l'ordre du phénix en quête d'un havre de paix-

21 DECEMBRE - PORT DE BARMOUTH - 17h30
La nuit la plus longue de l’année. Une nuit qui semble calme, et étoilée. Pourtant, à mesure que le navire avance vers la plus sombre des horizons, les étoiles finissent pas se voiler doucement. La nuit était mal choisie, une grande tempête de neige ravageait déjà l’Angleterre, et c’était comme si une nouvelle dépression venue d’Irlande était là pour titiller la coque du bateau, et les nuages. Jusqu’ici la mer était d’huile, peu de vague, peu de phénix malade, et tout le monde était au sec. Mais à mesure que le ciel se couvre, avec une rapidité presque surnaturelle. Et les vagues viennent alors chahuter l’embarcation. Des creux de quelques mètres, bercent violemment ses passagers. Quelques vagues un peu plus hautes viennent non pas s’échouer contre la coque, mais sur le pont, mouillant ses occupants sans vergogne. L’eau glacée de décembre n’est pas des plus confortable. Ils auraient sans doute apprécié une telle île dans les caraïbes, pas en mer d’Irlande. Mais Merlin d’après nos sources n’avait même pas connaissance du nouveau monde, alors ne lui en demandez pas tant !  

Les instruments, ne semblent plus fonctionner. Le ciel se voile. Les Phénix sont à la dérive. Le radeau serait-il celui de la Méduse ou bien trouveront-il un moyen de continuer leur chemin avant d’être engloutit dans ces eaux glaciales ?

INFORMATION POUR CE POSTE ET POUR LA SUITE, c’était comme si l’instrument qui vous avait guidé jusqu’à ne fonctionnait plus du tout. Sensé indiquer le nord, plus rien ne fonctionne. Si vous souhaitez utiliser le sortilège « Pointe Au Nord », il ne fonctionnera pas non, indiquant une direction erronée. Remuez vos méninges et ne vomissez pas !

Pour ceux qui n’ont pas encore rejoint l’intrigue et qui veulent le faire, ALLEZ Y, au diable les inscriptions, et lancer vous dans la danse, décidez de où vous vous trouver et puisse le sort vous être favorable.



NOTE DE JEU
- Un maximum de 500 mots vous est demandé pour plus de fluidité dans le rp, et que tout le monde puisse suivre.

- Si vous vous sentez seul, ou que vous avez peur de vous intégrer à un groupe, rendez-vous dans le food d’intrigue pour trouver votre partenaire pour une danse, ou quelqu’un avec qui vous planquer dans un coin et médire sur le monde qui est entrain de s’affronter sous vos yeux.

- PUISSE LE SORT VOUS ETRE FAVORABLE !
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Augustine + mp Artemisia
mp Jemima  + mp Crixus + mp Scylla + mp Drewall

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 10 Déc - 20:44


Invité
- Invité -
avatar
 


C'était étrange de se retrouver au milieu des Phénix aujourd'hui.  Son regard passa rapidement sur ces visages, connus ou inconnus. L'Ordre avait bougé pendant sans absence. Son lot de mort, de disparition, de nouvelles arrivées. Quand Skander s'accouda à ses côtés, elle porta son regard sur lui.  Il neigeait à la maison, c’est presque étrange que le ciel soit aussi clair. Elle eut un sourire avant de porter à nouveau son regard vers l'horizon. Ça ressemble au calme avant la tempête... Prophétisa-t-elle. Et par Merlin une tempête ne serait pas la bienvenue. Elle sentit le regard de Skander se fixer à nouveau sur elle, elle se tourna vers lui. Je suis content que tu sois là, je ne pouvais pas rêver d’une meilleure équipe. Elle eut un sourire en coin. Moi aussi je suis contente d'être de retour.  La rumeur des conversations des Phénix lui parvenait, certain riait, d'autres s'inquiétaient. Tous les espoirs étaient tournés vers cet île. Ils devaient l'atteindre. Ils devaient préparer une contre-attaque. On va y arriver. Trouver cette foutue île, et préparer la contre-attaque. Les mangemorts ne seront plus jamais à l'abri de nous. On leur tombera dessus comme la misère sur le monde. Elle en rêvait. Elle ne rêvait plus que de vengeance aujourd'hui. Son regard se porta à nouveau sur l'horizon, le ciel avait commencé à s'assombrir mais la Lune brillait loin au dessus d'eux. Comment a été ta nuit ? Demanda-t-elle d'un ton innocent. Hier, elle avait vu la pleine Lune briller par sa fenêtre.

En levant à nouveau les yeux au ciel, elle s'aperçut que les nuages s'amoncelaient. Il faisait plus sombre encore. Une première vague heurta le bateau et elle se cramponna au bastingage. Ce n'était pas normal. Le temps ne pouvait pas changer si vite. Elle croisa le regard de Skander. Il y avait un problème. Les vagues chahutaient le bateau et elles étaient de plus en plus grosses. Rapidement, elle vinrent se fracasser sur le pont, trempant les sorciers d'une eau glacée. Le froid soudain coupa la respiration de Gabrielle mais elle reprit rapidement ses esprits. Elle saisit sa baguette, ses doigts commençaient déjà à être engourdis par le froid. Elle s'aperçut comme les autres que l'instrument censé les guider avait pété les plombs et ne fonctionnait plus. Pointe-au-nord. Elle posa la baguette sur la paume de sa main. La baguette tourna, indiqua une direction, puis une autre, puis une autre, et tourna à nouveau. Gabrielle la reprit. Elle regarda Skander. Quelque chose bloque le sortilège ! Indiqua-t-elle en haussant la voix pour couvrir le bruit des vagues de plus en plus importantes. On doit se repérer aux étoiles ! Pas facile avec un ciel si sombre.
Parchemin envoyé


Contenu sponsorisé
- -
 
 
[EVENT PHENIX] L'île Mystérieuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mew,ile mystérieuse
» Mystérieuse atmosphère
» Les Mystérieuses Cités d'Or, le film !!!!
» Arya Ombrelune
» Jade McGrégor, une héritière mystérieuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Irlande :: L’Ile Mystérieuse-
Sauter vers: