Partagez | 
Fiche de présentation - 99%

()
Parchemin envoyé Dim 29 Oct - 2:17

avatar
avatar
profil
Je suis : Azryel , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 29/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 9 hiboux. J’incarne : Francisco Lachowski , et l’avatar que je porte a été créé par : Faust - Bazzart Je parle en : Darkkslategrey



Je suis âgé de : 18 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joueur de Quidditch & Interrogateur du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Qu'est-ce que c'est que ça ?
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Zackary S. Karkaroff.
- Je ne suis qu'une Ombre parmi tant d'autres. -
carte d'identité
Nom -  Je dois mon double nom à mes défunts parents. Slavski de la part de mon père qui n'en était pas un, que ce soit au niveau du sang, comme sur papiers et Karkaroff aux yeux de la réalité et parce que c'était vraiment le cas aussi. Ce nom si sombre, si caractéristiquement Russe ne devrait pas vous être inconnu, je suis le dernier-né, l'enfant unique de la deuxième branche de cette famille réputée pour ses crimes et sa notoriété dans le pays du grand froid.

Prénom - Mes parents, de leurs vivants, ont choisi de m'appeler Zackary, parce que d'un, le surnom semble être plus simple à prononcer, mais aussi parce qu'il sonne comme cette langue étrangère que peu de gens puissent comprendre. Le russe était une langue compliquée surtout par son alphabet étrange, autant vous dire que vous ne savez pas à quoi vous vous attendez, avec moi.

Date de naissance - Je suis venu au monde, le 1ier Septembre 1972.

Sang - Je suis un Sang-Pur, véritable produit de consommation des clichés du passé. Je suis allergique aux moldus, cracmols et Sang - de - bourbes. Pour moi, ils sont une aberration, un échec cuisant de l'humanité qui, pourtant, me fascine tellement tant elle me dégoute.

Statut matrimonial -  Célibataire endurci. L'amour, qu'est-ce que c'est, de toute façon ? Je n'accorde de l'attention qu'à mes prix de consolation. L'amour n'est que trahison, futile obstination de l'abomination qui était la cause de ma perdition. Quelle amère et douloureuse prison.  

Défauts/qualités - Concernant mes qualités, pour faire simple, je suis quelqu'un de courageux, j'aime être rusé et j'ai de l'ambition à revendre. On dit de moi que je suis quelqu'un d'assez imprévisible, fort d'un point de vue émotionnel. Toutefois, je peux me retrouver à être un tendre et attentionné si j'arrive à me lier d'amitié avec quelqu'un et si un jour, on arrivera à capturer mon cœur gelé, je sais que je peux être un romantique, quoique je sois quelqu'un de tactile et surtout, dominant quand il s'agit de dicter les gestes à prendre d'un point de vue plus intime. Pour mes défauts, par contre, je sais que je suis quelqu'un d'assez têtu et borné. Parfois perfectionniste, souvent froid, je reste une personne intransigeante, restant souvent sur ses premières décisions. Ce qui fait souvent de moi, un jeune psychopathe & pervers ( au sens sadique) par moments, en devenir. En somme, prenez en compte aussi que je souffre du syndrome de borderline, ce qui n'arrange pas mes réactions, tantôt bien, tantôt mal aussi.

Occupation/travail - J'ai commencé par devenir un joueur de Quidditch durant mes études, avant d'être accepté dans l'équipe régionale et au final, dans l'équipe internationale de Russie. Il n'est, donc, pas rare que ma bouille vous soit inconnue.

Ancienne Maison-Je vous répondrais sans hésiter que Serpentard était un peu, comme ma deuxième maison. Ce vieux morceau de tissu n'avait même pas besoin de se donner la peine de frôler mes cheveux pour scander ce nom à travers la Grande Salle. Je l'ai aimé et apprécié de tout mon être, adulant cette "habitation" avec une certaine fascination. De la ruse, du courage et qu'est-ce que j'en avais de l'ambition. Même encore, en ce moment, je ne rêve que d'une chose... Extermination. Mettre fins à toutes choses qui oseraient se mettre en travers de mon chemin. Je ne suis pas le fruit d'une imagination ratée, mais le résultat d'une terrible et effroyable création.

Patronus - Mon patronus à la forme d'un Husky, ce dernier est aussi sauvage et têtu que moi. Autant vous dire que si je ne me concentre pas assez, il a l'allure d'un chiot, mais si je dois avoir recours au patronum, vous verrez une belle bête semblable à un Husky Sybérien, ce dernier est si magnifique par sa stature, mais effrayant par son regard glacial et froid en toutes circonstances.

Épouvantard - Mon épouvantard a la forme de mon père. Pour diverses raisons, son apparence me fait froid dans le dos, à m'en donner de véritables frissons. Il peut aussi être capable de me faire perdre la raison. Un conseil, mieux vaut que je sois seul dans ces cas-là, car je suis quelqu'un de violent, froid, intransigeant... Bref. Dangereux autant pour les autres que pour moi, quoi....

Ma baguette ; bois d'If, plume d'hippogriffe avec une certaine rigidité et fait 28,90cm.

Particularité - J'ai le don de pouvoir parler aux reptiles, du moins, principalement aux Serpents. Comme vous l'aurez deviné, je suis un fourchelangue. Je préfère la compagnie d'Hope plutôt que des êtres humains. Dommage pour vous, hein.

le moldu derrière l'écran
PSEUDO - Azryel

Âge-26 ans.

Avatar -Francisco Lachowski

Présence - Je peux être en permanence disponible.

Comment as-tu connu le forum ? - Google est mon ami  

Crédit -Crédits sur image, parce que il y a trop de vava' concernant Francisco, en libre-service, sur "Bazzart" ( un forum d'entraide de Graphisme et codage ^^' )

"Que la force soit avec vous!"
interrogatoire
Quel est votre sentiment quant aux conflits civils actuels ? (Pensez-vous qu'il s'agisse d'un mal pour un bien, que c'était inévitable, êtes-vous plutôt actif ou passif, etc?) Autant vous dire en toute honnêteté que je ne suis pas l'actualité. Non pas que je sois obligé, mais entre la fin de ma scolarité, mon statut de joueur de Quidditch à temps plein, vous croyez vraiment que j'ai le temps de m'intéresser à ce genre de conflits ou que sais - je comme histoire. Franchement, il serait plus judicieux de me poser des questions auxquelles je pourrais répondre sans me sentir "mal à l'aise" parce que je ne saurais pas quoi vous dire. Vous me décevez, sincèrement.

Êtes-vous plutôt inquiet ou soulagé de la mort de Voldemort et de la ministre de la magie ? Que pensez-vous de la montée fulgurante de l'Ordre du Phénix et des dommages collatéraux qui s'opèrent ?Enfin une question qui n'est pas idiote ! Je suis inquiet pour la mort du Mage noir et du Ministre. J'avais pour but de me venger de mon père, même s'il est mort, je continue à croire que je pourrais être en mesure d'être un parfait Mangemort. L'Ordre du Phénix et les Aurors, sang de bourbe et moldus... Ce genre de personne n'ont ce qu'ils méritent. Je suis un pro-partisan et je n'ai aucune honte à dire que ce genre d'individu(e)s ne me plait guère. Je compte aussi vendre mon âme au diable, prochainement, donc, méfiez - vous, je suis plus dangereux à partir du moment où je commencerais à devenir votre Ombre. Par contre, pour la montée de l'ODP et ses dommages collatéraux, foutaise et duperies, je compte bien y mettre mon grain de sel pour stopper cet affront dés que je serais en mesure de le faire aussi !

La Main Noire a appauvri une large partie de la population magique... En avez-vous fait les frais, vous-même? Fréquentez-vous le marché parallèle pour subsister malgré tout ? Que pensez-vous de leurs pleins pouvoirs sur une partie du monde magique à présent ? De leurs vivants, je sais que mes parents avaient quelque chose à voir avec la Main Noire, du moins, sans doute ma mère. Malheureusement, n'ayant pas été fort proche d'eux, je vous avouerais que j'ignore parfaitement ce qu'il s'y passe, ce qui se trame avec ça. Je sais, par contre, qu'ils avaient une assez bonne richesse et j'ai tout hérité à leurs morts... Depuis que je suis arrivé à Poudlard et que j'ai cherché à me loger dans les environs, disons que pour l'instant, ce genre de question n'est pas vraiment à se poser. Je suis encore un peu à l'ouest sur ce sujet... Même si je me force à essayer de suivre le cour des choses et peut - être... Qu'un jour, je retournerais dans le bureau de mon -défunt faux- père pour découvrir d'autres secrets ... Qui sait ?

Si vous n'aviez qu'un rêve à concrétiser, quel serait ce rêve ? Je rêve de contrôler le monde et de le diriger. pas grand-chose, à vrai dire, en toute sincérité, je suis atteint par des cauchemars qui ne cessent, sans cesse, de me rendre malade. Parfois, j'en fais même lorsque je suis réveillé. En soi, c'est inoffensif, mais c'est aussi épuisant de les subir ainsi, continuellement, à longueur de temps. Ensuite, pour répondre vraiment à cette question, je ne sais pas vraiment où mèneront mes envies, mes buts précis. Je ne cherche pas à revoir la lumière au fond d'un tunnel, la bonté de ce qui se cache au-delà du ciel, ni même devenir un parfait petit ange. Comme je l'ai déjà dit, j'ai vendu mon âme au diable, je deviendrais bientôt une Ombre et c'est ce qui fait de moi, le petit Prince des Ténèbres, oui.  

Je suis un
allegiant


retour dans le passé
À la rentrée de 1981, la grande purge frappa. Les uns et les autres vaquaient à leurs occupations habituelles. Puis, tout le monde magique sombra dans le chaos. Où étiez-vous ? Je regardais le reflet dans mon miroir, vague impression que tout va de travers en ce moment. Douleur irrépressible, maux de cœurs et des vertiges à en perdre la tête, je laissais ma peine m'engloutir, me ronger de l'intérieur comme si je n'avais plus que ça en tête. La colère venait comme elle repartait, laissant ma tendre amie me taquiner et essayer de m'emmener avec elle vers un monde meilleur, en permanence. Si tu savais que cette silhouette dans ce miroir, n'était que l'ombre de mon désespoir. Dans leurs courses, mes iris s'emparaient de chaque détails. Je me reconnais plus, je peinais à trouver un nom sur cet anonyme au visage fatigué, épuisé par le temps, par les aléas d'un passé tourmenté. J'avais... Peur. Mon regard s'arrêtant au niveau de mon torse où j'avais, finalement laisser pendre à l'aide d'une fine chaine de métal et d'argent, deux bagues en or. L'une provenait de mon faux "père", l'autre... de "Maman". D'un geste qui me paraissait pénible, je remontais ma main jusqu'à ma poitrine, les enlaçant doucement avant de fermer mes paupières aussi fortement que possible, espérant me réveiller bientôt de ce satané cauchemar. Silencieusement, je sentais mes larmes s'écoulées sur mes joues, me laissant tomber assis sur le bord de mon lit avant que je ne prenais ma tête entre mes mains. Rongé par ma rancœur, je constatais que la réalité à fait de moi, un orphelin et le savoir, me donnait des vertiges, bien que je jubilais autant que j'en étais malade. D'un soupire, je redressais ma tête vers le plafond, massant ma nuque avant de me décider à enfiler ma chemise noire. Fermant un à un, chaque bouton, je finissais par ensuite, remonter les manches jusqu'aux coudes. Puis, d'un air détaché, je me relevais pour aller attraper ma ceinture, la glissant dans les passants de mon jeans et ensuite, la boucler. Jaugeant mon look enfin prêt, je terminais par mes cheveux que je rabattais d'un coup de peigne et enfin, remettre mes piercings en place. Un voile tombait, un autre se levait. Mouvements simultanés dans leur oppositions, perpétués sur une danse intangibles du temps qui s'écoulait trop lentement, à mon goût. Pourtant, le vent se levait et je soufflais longuement dans un mutisme des plus parfait, que même ma peau ne sentait plus rien. Il faisait froid, c'est un fait. Un frisson rampe sur mon épiderme comme l'air qui froisse les feuilles séchées à terre, virevoltant à l'image de mes récents révélations dans les méandres de ma douloureuse vie. Cette zone de flou, d'invisibilité relative était tombée, il y a quelque mois. Me voici, maintenant, à errer dans les rues sombres de Londres, bouteille à la main, cigarette mentholée de l'autre tout en marchant en équilibre sur le bord du trottoir, d'un pas hasardeux, mélancolique, nostalgique. Comme un enfant abimé, des larmes ruisselaient sur mes joues, triste constant d'une fatalité de l'amer réalité d'une enfance brisée. La beauté du spectacle me dégoutait, j'avais mal au ventre, malgré que je sentais ma conscience se perdre doucement dans mes douloureux souvenirs. Je me sentais observé, je pouvais sentir la manière dont le regard des passants me scrutent, disséquant silencieusement ma folie. Le liquide brûlant de mon pays, dans cette bouteille, s'écoulait doucement dans ma gorge, s'évaporant lentement dans mes veines. Je me donnais la peine de laisser ma tendre amie, silencieusement, se vider et s'éclater sur le sol dans un choc lourd et sourd qui fait vibrer mes tympans. M’évader, ça semblait être une bonne idée. M’éloigner le plus possible de mes tourments, de mes cauchemars, c’était une idée alléchante, n’est-ce pas ? Il fallait le dire, ce n’était pas aussi simple que cela pouvait le paraître. Il y avait toujours un élève pour venir se mettre dans vos pattes, venir vous déranger alors que la seule chose qui importait vraiment, c’était le calme paisible de la nuit tombée, pendant que les autres moutons sombraient dans les bras de Morphée. N’était-ce pas le calme avant la tempête, car mon silence n’envisageait rien de bon. Aux sous-sols de mes démences, c’était souvent le quart de ma folie qui se réalisait. Provoquant en moi, un flot de violence, une incontournable dépendance à foutre complètement en l’air, ma vie. Et qui venait de déranger cette nouvelle quiétude ? Généralement les plus bourrés, dysfonctionnel, de cette société brisée. La raison de tout ce chahut ? Ces enfants qui n’étaient pas encore couchés, préférant boire et fumer, plutôt que de rentrer et se mettre à l’abri, pour la nuit. Paisiblement accolé à mon lampadaire, je laissais mon esprit vagabonder vers des songes plus sordides et morbides, les uns que les autres. Puis, je penchais doucement ma tête vers l’arrière lorsqu'un bruit sourd m’intriguait, me penchant si fort que mon dos s’arquait jusqu’à former un pont avec mon corps. Tiens, pourquoi le sol était au-dessus de ma tête, qui, donc, avait inversé ma vision, cette question, avait-elle un sens ou …Bien, est-ce parce qu’elle n’avait ni queue, ni tête. Se perdre dans mes pensées, c’était exactement comme se perdre dans un labyrinthe. On ne savait jamais vraiment quand on allait recroiser ma raison, si on allait s’en sortir encore vivant s’il s’agissait de mon effroyable folie. Toutefois, cette fois-ci, c’était légèrement différent. J’étais forcé de reprendre un peu de ma lucidité, pour les rejoindre, une fois de plus. N’est-ce pas là, une drôle d’idée que de tenir compagnie à un lampadaire, autant dire qu'après, c'est le trou noir, je ne me souviens plus de rien...

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.
Parchemin envoyé Dim 29 Oct - 2:17

avatar
avatar
profil
Je suis : Azryel , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 29/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 9 hiboux. J’incarne : Francisco Lachowski , et l’avatar que je porte a été créé par : Faust - Bazzart Je parle en : Darkkslategrey



Je suis âgé de : 18 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joueur de Quidditch & Interrogateur du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Qu'est-ce que c'est que ça ?
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
À nos mots innocents.
- so we can learn to pick ourselves up -
Mon Histoire

☠️ Né d’une famille modeste et d’une lignée parfaite de sang pur en Russie, à Moscou plus précisément. Il n’est pas rare que le nom de ma famille ne vous soit guère étrangère. On doit notre popularité à nos revenus, notre sang, notre rang, nos richesses et notre pouvoir dans cette immense ville. Dirigé d’une main de maitre et d’une poigne de fer par le célèbre père Vladimir Slavski, marié à sa tendre femme, mademoiselle Karkaroff, qui de l’extérieur semblait être un père-modèle et parfait. Laissez – moi vous dire que les apparences sont souvent trompeuses, surtout en ce qui le concerne. Cette charmante personne n’était qu’au premier regard qu’un élément perturbateur, un destructeur et un profiteur. Il n’était rien d’autre que le diable en personne. Battant son unique fils sous les regards de sa femme, prétendant lui inculquer les bonnes manières justes pour montrer que son pouvoir était sans failles et que rien ne pouvait l’arrêter, j’étais obligé de me taire avec la peur au ventre de mourir un jour, dans d’atroces souffrances parce que je savais qu’un jour, la situation s’inverserait et que je bâterais mon père à son propre jeu. J’allais sans doute me faire traiter d’impitoyable sans cœur et de [censuré], je savais aussi que l’on finirait par me craindre plus que les autres, surtout pour mon entrée à Dumstrang après mon rejet à Beauxbâtons. J’avais beau être studieux durant mon parcours scolaire, parfait dans mon ambition de vouloir toujours donner le meilleur de moi – même, bourré de talents sans aucun défaut… Je finissais toujours par être dans la ligne de mire de mon paternel. D’un point de vue extérieur, mon paradis sonnait faux et sa jalousie maladive rendait mon rêve chaotique et pathétique, bien que ce soit à partir de là que j'ai reçu ma baguette et mon animal de compagnie ainsi que mes fournitures scolaires... Qu’auriez – vous faites à ma place, qu’auriez – vous dites pour changer les choses. Rien. Il me pointait du doigt en disant que c’était de ma faute. « Tu n’aurais jamais dû voir le jour » scandait mon père, principalement toujours mécontent de moi, parce que j’attirais les ennuies comme de dangereux problèmes dans sa vie. Ces quatre lettres ont eu raison de moi, elles ont fait l’effet d’une bombe à l’intérieur de mon cœur jusqu’à ronger chaque partie de mon corps pour qu’il ne reste plus qu’un monstre semblable à ce qu’était mon père aux yeux de tous sauf de ses amis et de ses alliés.


[...]

☠️  Alors que le temps passait lentement, je me mettais soudainement à remémorer un événement tragique de mon passé… Me souvenant ainsi, le cœur brisé et mon corps mis à nu sur le carrelage de la salle de bain. Me disant aussi que l’amour est une faiblesse, un point faible pour les hommes, car les hommes sont faibles lorsque les femmes sont belles. Dotées de leurs charmes et de leurs atouts, elles pouvaient rendre fou chaque homme qui poserait son regard sur elles. Si vous auriez connu cette femme de son vivant, je peux vous assurer que je l’ai jalousé pendant des années. Elle avait tout volée, que ce soit à mon père comme à ma mère. Allongé sur le sol, j’avais fermé les paupières, ressassant ma vie en voyant combien elle avait été colorée de bons comme de mauvais moment, c’était triste. J’ai été un garçon faible durant toute ma longue existence… Je me laissais recouvert de bleus, de coups… le laissant me toucher, se propager en moi comme du poison qui coule dans mes veines. J’étais un enfant faible, un garçon faible. Levant les yeux vers le visage hideux que j’apercevais dans le miroir, les sueurs froides qui s’écoulaient sur ma peau… Je pouvais voir ô combien j’étais meurtri, détruit par mes craintes et mes envies. Je me sentais alors transpercer de mille parts, par des couteaux aux lames tranchantes et affutées. Dépossédé de toutes émotions à l’écart de n’importe qui, jurant ainsi, que je ferais de la mort, une amie. J'inspirais, donc, une douloureuse longue bouffée d’air avant que l'odeur du sang ne s'emparait de mon nez. Je fermais, ensuite, mes paupières, puis les rouvraient, observant la scène, constatant que mes mains étaient recouvertes d’une étrange couleur. Elles ne tremblaient plus, je ne tremblais plus du tout. Tout était...si calme maintenant. La flaque d'un liquide rougeâtre continue de s'étendre jusqu’à mes pieds, reculant d’un bond parce que j’étais effrayé. Non pas du sang à terre ou sur mes doigts, mais je ne voulais pas salir mes vêtements comme ça. Puis, je frottais mes doigts les uns contre les autres, ressentant l'état étrange du fluide vital confondu aux petits bouts de chairs, devrais-je dire, ma peau. Je pourrais laisser ces humains me briser les tympans, je pourrais hausser les sourcils face au verdict rendu, un sourire aux lèvres. Ooooh il serait Siiii facile de me laisser mourir, ça serait tellement plus facile d’être mort plutôt que de continuer de se battre pour enfin obtenir ce que je souhaite. Pourtant, je voulais prouver aux yeux du monde que je n’étais plus si faible que je le croyais. Je voulais prouver aux yeux des langues de vipères, que ma force était dans ma seule et unique raison, d’être et d’exister sur cette terre. Mon cou me lançait soudainement, donc, je passais une main dessus, puis une deuxième, laissant mes doigts l'enserrer, serrer, le masser. Mes paupières font de nouveau tomber le voile du mensonge qui cachait la réalité qui se dressait devant moi et un sourire s'étirait, soudainement, pas à pas, sur mes lèvres humides. Je ne ressentais…qu'un bien-être total, puissant. Enfin... ENFIN ! La libération. J’étais libre de faire ce qu’il me plaît, de faire ce que je veux, peu importe des répercutions… Même si je n’étais qu’un enfant. Faisant face à mon propre reflet, je regardais lentement le monstre qui se dessinait, j’étais devenu un monstre, oui, un monstre. Non pas, parce que j’avais commis des péchés impardonnables, mais j’avais détruit ce que je haïssais le plus au monde après mon père dans ma pathétique vie. Petit à petit, je m’agrippais au lavabo, hurlant de toutes mes forces tandis que je venais soudainement de frapper de mon poing le miroir, m’explosant les phalanges dans un vacarme infernal… Dieu que je me détestais, j’en avais le souffle court et mes larmes coulaient d’elles-mêmes le long de mes joues aussi. Quelle belle danse macabre qui se dressait devant moi, alors que j’avais tout juste 13 ans, lorsque le spectacle qui se déroule devant mes yeux ne virent qu’au cauchemar, celui qui hante souvent mes nuits. Me relevant et me reculant doucement, je finissais assis sur le bord de la baignoire. Je regardais le sol recouvert de sang, le sien… Surveillant ainsi les minutes qui passaient avec un petit sourire machiavélique. Si l’on pouvait remonter dans le temps, on nous verrait, « Svetlana » et moi – même, nous battre pour une simple histoire de cœur. Des injures et des insultes à propos du simple fait que j’étais devenu jaloux d’elle. Elle avait toujours eu plus que moi, elle avait droit à ce que je ne pouvais pas avoir. Entre ce mec qui avait tenté vainement de m’étrangler jusqu’à briser mes cordes vocales et la demoiselle assez folle qui avait cru pouvoir sauver son amant dans un dernier effort, j’avais fini par perdre la raison et l’amour que j’avais pour elle, avait fini par me consumer…et me corrompre… Me laissant seul au monde avec un vide immense à la place du cœur. Ainsi, m’éloignant du cadavre de la jeune fille, voyant mon père évanouit… Je titubais après m’être relevé, tandis que je me maintenais la gorge, me mettant ainsi doucement à marcher jusque dans la cuisine. Puis, attrapant le bidon d’essence qui traine sous l’évier… Constatant qu’il est presque vide, je tiquais soudainement, grognant tout en gémissant de douleur, incapable d’émettre la moindre parole tellement ma gorge brulait. J’étais frustré de voir que même mort, elle continuait à me pourrir la vie. Puis, je revenais sur les lieux du crime, esquissant un sourire malsain sur les lèvres, vidant la bouteille d’abord sur elle avant de verser chaque produit inflammable que je trouvais sous la main dans cette salle de bain sur ses affaires... Poursuivant ensuite dans le reste de la maison avant de sortir avec difficulté, le corps inconscient de mon père, loin du brasier que j’allais commettre… Ensuite, enfilant un simple jean noir et un teeshirt sans manche blanc, cette fois – ci, fixant ensuite le corps de mon père d’un air mesquin, dégouté et désabusé de mon père… Je m’étais dit qu’il était temps que je me décide à partir, attendant d’être dans le hall d’entrée pour ensuite d’allumer ma cigarette mentholée… Marchant quelques pas pour ensuite la jeter en arrière, laissant ainsi le brasier se consumer derrière moi. C’est sans regret que je laisse cette étape de ma vie rejoindre mon passé, mes autres n’avait aucune preuve de mon crime même si moi, j’avais littéralement touché le fond émotionnellement parlant. En partant, il avait tout emporté de moi avec lui. J’étais devenu si froid, si distant et si faux à son effigie… Marchant sans but précis, j’avais fini par trouver un parc d'attraction désert en pleine forêt, m’installant calmement sur le haut de la grande roue avant de me mettre à pleurer.  Ceci n'était qu'un vague souvenir de mon passé, à l'époque où je devais avoir 13 ans. Je me rappelais, Ô combien, ce jour m'avait littéralement bouleversé. Autant vous dire que j'avais implosé de l'intérieur, me rendant encore plus en colère contre le monde entier. Forcé de constater que le monde est cruel, injuste. J'étais tellement dégouté de l'espèce humaine, dégouté de pouvoir aimer et avoir le cœur brisé simultanément. L'air du sang me replissait encore les poumons, reniflant bruyamment parce que j'étais en sanglots. J'ai attendu d'être à Durmstrang pour me faire virer en bonne et du forme. Bref, autant vous dire que j'avais littéralement explosé, ce jour-là...  À cet âge-là, j'ai fais la connaissance de mon serpent, "Hope" , c'est un bébé Python Albinos, de sa peau blanche et de ses yeux rouges, la première fois lorsque je l'ai vu s'approcher de moi, j'ai eu un peu peur parce que je ne savais pas ce qu'elle me voulait, mais ce qui me paraissait étrange, c'était qu'elle semblait comprendre tout ce que je disais...Comme sa mère, "Dopey". Elle hochait sa tête par instinct ou compréhension...Siffler à mes oreilles comme si je pouvais lui parler... Je mettais ça sur le compte de ma folie ou de ma dépression... ( suite de l'histoire quand j'aurais réponse à mon mp, soyez patients, svp, merci   )


[...]

☠️ Elles, ces quatre lettres,  ont aussi explosées ma tour de verre qui protégeait mon innocence, ma dernière chance d’être un gars bien et d’avoir le droit d’aimer qui je voulais. À partir de cette époque, j’ai cessé de dire je t’aime à n’importe qui, même a mes parents, la moindre once d’amour avait été exclu de mon vocabulaire. Certes, je pouvais toujours le dire, mais jamais, je le pensais réellement. Saviez – vous que j'étais habité d'un sentiment sur lequel il serait presque difficile pour vous d'y mettre un nom. Je me sentais comme vidé de toutes émotions, j’étais fatigué du comportement de mon père, fatigué de vouloir fournir des efforts pour au final, n’avoir aucune récompense en retour. Même si la fête ne faisait que commencer pour l’ensemble de cette ville archaïque, j’avais littéralement l’impression de perdre pied et de couler, emportant avec moi tout souvenirs joyeux qu’il me restait jusqu’à maintenant. Vous vouliez un coupable à punir, mais regardez – vous dans une glace. Les responsables de cet atroce cauchemar ne sont autres que vous. Depuis ma plus petite enfance, je suis animé d’une vengeance sans fin, d’une rancœur sans limite et d’une froideur qui ne connaîtra jamais de repos. Je n’éprouve ni de la pitié pour autrui, ni des remords à faire ce que je fais et de devoir commettre des crimes, tous pire les uns que les autres. Vous ne pouvez que vous plaindre de vous – même, je vous dois ma folie, mon excentricité et si j’approche du seuil critique de dangerosité, c’est grâce à vous aussi. Au début, je commençais par des petits délits, me faisant virer de Dumstrang pour des agressions stupides sur des élèves, pour finalement me faire renvoyer de l’université privée dans laquelle mes parents m’avaient inscrit…  Je voulais juste attirer l’attention de mon père et la seule façon de le faire, je l’ai fait de la plus simple manière qu’il soit. Pendant ces dernières années de tortures malsaines, sachez que j’ai fini par totalement perdre pied. Quand mon père avait enfin fini par se cacher pour ne pas se faire attraper car il se savait mangemort aussi, j’avais fini par être envoyé à Poudlard.  La raison principale de mes motivations n'était pas dure à deviner, je voulais m'endurcir pour atteindre mon père et le détruire autant qu'il m'avait détruit… Et ce, depuis gamin. Dans un monde parallèle, j'aurais pu vivre une meilleure vie, profiter de ce que j'avais, mais malheureusement, la vie avait décidé d'un autre sort en ce qui me concerne. Forcé de se montrer fort pour ne jamais s'écrouler, je savais parfaitement ce qu'il me restait à faire, malgré mes conséquences. C'est ainsi qu'avec cette rage au ventre, cette haine profonde et une certaine méchanceté naissante que je me tournais vers la personne qui vivait d'obscurité, un mangemort, une nouvelle amie, mon mentor....Bien que j'ignorais qui il était jusque là...Mais quelle pensée égoïste avait - je là, même si j'avais un don naturel pour me foutre du qu'en-dira-t-on, je venais de prendre le droit de moi-même, de déclarer l'ombre pour grande sœur, un modèle même si je ne connaissais rien d'elle. Ainsi, m'ordonnant intérieurement d'être parfait, d'être fort et de ne pas reculer, de ne jamais m'écrouler et de faire marche arrière. Je m'encourageais intérieurement, me montrant déterminé cette fois-ci, comme cette nuit, il y a quelques années. Même si je cherchais toujours une raison à tout, je me disais qu'on ne faisait qu'un vague croquis de la vérité qu'on espérait frôler des doigts, on les analysait pour ensuite rendre le monde plus plausibles, plus vraies et moins mensonger et farfelues. C'était un rêve et un but difficile à assumer au quotidien, Ô, j'en étais conscient depuis si longtemps, puisque j'avais grandi dans le mauvais camp... Comme disaient souvent mes parents. Une seule question me brûlait les lèvres, un seul mot démangeait chacune des parties de mon corps. " Pourquoi " ? Pourquoi étais-je toujours là, à subir ce calvaire, à vivre cette vie impossible, tirailler entre deux mondes, entre deux pensées, entre deux consciences. Pourquoi étais-je son fils et qu'il agissait de la sorte avec moi ? Pourquoi ma mère ne faisait rien dans tout ça ? Pourquoi j'étais toujours rempli d'une colère, d'une envie de tout éclater, de tout briser, de faire du mal à autrui alors que rien ne m'atteignait. Pourquoi je ne ressentais plus rien depuis que j'avais compris que la vie s'en fichait de moi et que je n'étais qu'un incompris.... Pourquoi... Moi ? Aucune ruelle sombre ne m'empêchera de commettre un double meurtre ce soir. La peur s'était dissipé dans mon regard et ce n'est pas par hasard que je me mettais à marcher en direction du manoir qui bordait le coin de rue, juste derrière la forêt sombre et sinueuse. J'avais cette curieuse impression que des mains invisibles me tiraient dans un trou noir, dans un monde où les couleurs n'existaient plus, où la lumière n'était que fantaisie et fantasme des personnes endormies. Je me sentais plus seul, cette nuit, avec mes deux amies... Je me sentais comme un démon, laissant place à des manigances et des agitations malsaines dans ma tête. De toute évidence, il était même clair que cette fois, je ne fléchirais pas, mes jambes continuèrent d'avancer d'elles - même, poussant la barrière qui me séparait du chemin à la porte d'entrée. Mes mains qui ne tremblaient plus, contrairement à la première fois, s'agitèrent soudainement, alors que je m’avançais vers la porte qui me séparait de mes parents. Le regard figé vers le trou de serrure, d'un coup de pied, je me mettais à taper sur cette dernière. Montrant ainsi mon arrivée de façon brutale, je m'approchais du bureau de mon père, un sourire fou collé sur les lèvres, cette rancœur prête à vomir des paroles, encore restées muettes jusqu'ici. Mes lèvres se pincèrent, j'avais envie de prendre ma baguette, de lui balancer un "Avada Kedavra " au visage, sans avoir à lui poser de questions, mais l'envie de le torturer m’intéressait davantage, parce qu'il devait payer pour ses crimes, ses mensonges. Le courage qui prenait place dans mes veines, faisait ainsi apparaître un sourire diabolique sur mes lèvres, mon âme, plus archaïque que jamais, laissait enfin une aura plus sombre que cette ruelle, prendre possession de mon corps. Habité de mes plus noirs désirs, de mes plus horribles de mes songes, je m'avançais lentement vers l'Homme qui n'avait pas bronché d'un poil, toujours occupé à lire son fichu journal. Il me dégoutait à m'ignorer de la sorte, comme si j'étais encore un mirage dans sa vie, comme si je n'existais pas. Sans surprise, dans un élan de colère prévisible, attrapant l'objet de ses crimes du passé, j'attrapais la propre batte de mon père, posée là, sur le meuble de la cheminée avant de me mettre à hurler à pleine voix.

« REGARDE - MOI !  »

Alors, mon père relevait la tête, avec une certaine honte, un profond malaise qui se dessinait sur son visage.

« c'est de ma faute, je vais réparer mes erreurs... »

Disait-il pour briser le silence, semblant croire que ses remords me ramèneraient à la raison, mais il était trop tard... La machine du temps était en marche, ce soir, il n'y échapperait pas, mère non plus. Des réponses, j'en attendais et pas des moindres.  Je ne voulais pas entendre ses regrets, je refusais d'entendre son pardon. La panique se dessinait sur le visage de mon père, au fur et à mesure que je m’avançais vers lui, parsemant ses mots d'hoquets et de tremblement, parce qu'il se mettait à pleurer devant moi.

You'll never know why i hate you. i'm gonna make you suffer like this hell you put me in, i'm underneath your skin. You'll never know what i hit you.

Le vrai raisonnement de toute cette colère était la soirée la plus longue de ma vie, certainement. J'avais dans le regard, un mélange de curiosité, de malsainité et d'une méchanceté à l'état pur. C'en était fini du petit garçon, du petit enfant gentil et vulnérable qu'on s'amusait à me décrire ainsi. Mon père, lui, avait peur et il avait bien raison d'avoir peur. Oh, allez, il avait toujours la trouille de tout, ce n'était pas du tout étonnant, sauf qu'il ne me l'avait jamais montré, il endossait parfaitement le rôle du méchant par dégoût et mépris... Quand il avait pris connaissance de la supercherie du mariage arrangé fait par sa propre mère. Neuf mois plus tard et j'étais né, moi, le fruit d'un amour passionné incestueux, quelle insanité. Cette boutique désaffectée que mon père avait fermé, suite à l'ouverture de sa grande fabrique de balai magique, que ma sœur, Jessica avait été conçue, mais aussi la chambre des parents de ma mère aussi, là où ils ont signés leurs pertes... par exemple. Âme condamnée, le fruit d'un des plus graves péchés, j'étais destiné à commettre bien plus de crimes que cette personne affligée par le temps et les remords qui se dressait devant moi. Épris d'une certaine cruauté, je rajoutais d'un ton plus sinistre et plus calme aussi....

- « Des réponses, j'en exige et tout de suite, Père ! ... Pourquoi moi ? HEIN ? Pourquoi ? ... Tu t'amusais bien à me dire que je devais mourir... Que je ne valais pas la peine de vivre. J'étais une erreur, que je n'étais pas ton fils. POURQUOI ? ... RÉPONDS - MOI ! »

Je n'étais peu glorieux dans mon passé aussi, j'en avais commis des péchés, moi aussi, couchant avec ma cousine alors qu'elle était bien plus vieille que moi, découvrant ainsi les plaisirs insoupçonnés que l'on pouvait avoir en mettant de côté, l'innocence et la naïveté. Par jalousie, par amour, je l'ai tué de mes propres mains aussi, plantant un couteau dans son ventre, la regardant mourir avant de mettre le feu à la maison et de m'enfuir en laissant mon père sur place.... Pour le plus commun des mortels, pour la survie de chacun, on aurait dû me mettre en cage, m'enfermer pour le bien de tous, mais la trahison, l'amour était une mauvaise chose entre mes mains. J'étais devenu quelqu'un d'horrible par leurs fautes et le pire, c'était que j'en avais conscience depuis longtemps. Mes principes n'avaient, certes, jamais été les mêmes que celui du plus commun des mortels, mais ça, j'en étais presque certain ; même une âme damnée telle que la mienne, ne pouvait espérer revoir la lumière parmi les ténèbres, mon obscurité.

« RÉPONDS - MOI ! J'AI BESOIN DE SAVOIR !  »
« Zackary ... Je t'en prie... Calme - toi, laisse - moi t'expliquer... Je vais tout te dire ... Même si je sais que tu ne pourras jamais me pardonner. »

Alors, dans un sanglot, le père se lève et tente d'enlacer son "fils" dans ses bras, mais je n'étais pas du même avis, le premier coup de batte part et sa jambe se brise dans un crac horrible. Un rire fou prend possession de mes lèvres...Lui ? Me pardonner, ça sonnait toujours aussi faux même s'il était sérieux, cette fois-ci. Deuxième coup et l'autre jambe se brise dans un autre bruit horrible et je continue de rire comme un possédé. Dégouté des mensonges, dégouté d'avoir enfin la vérité en face, je l'attrapais au col avant de lui cracher au visage, le regard furieusement sadique.

« M'expliquer quoi ?!, hein ! Que tu me détestes ? Que tu as toujours voulu essayer de me tuer ? ... T'es pathétique, je te hais... Tu n'imagines même pas à quel point ! .. Et rien que pour ça, tu vas le payer, j'vais te faire souffrir comme tu n'auras jamais souffert jusqu'à maintenant. J'en ai assez de me laisser faire ! Dire que t'es mon père !   »

Le troisième et c'est la cage thoracique qui y passe, lui cassant quelques côtes au passage alors qu'il cherchait même plus à se défendre. Regardant son visage se tordre sous la douleur, le sang s’écoulait de ses lèvres, je jubilais... Ma rancœur se déversait hors de mon corps comme si elle empoisonnait la pièce. Je ne répondais plus de rien, seule ma vengeance personnelle prenait possession de tout mon être.

« Zacky, j't'en prie... ..écoute..Mpfh...moi... Tu te méprends..sur moi...Je ne le suis pas...Argh...mpfh... Ta mère... demande le lui, c'est elle la coupable... Mpfh...»

Et là, BAM... Le coup final part, le coup de trop, mon cœur s'arrête de battre, un autre bruit sourd se fait entendre... Un corps inanimé se dresse devant moi, alors que la batte ensanglantée est à terre... Comme fou, je secoue ma tête, m'agrippant les cheveux avant d'hurler de colère, balançant les affaires de mon père contre le mur, éclatant en sanglots, laissant les larmes noyées mon visage. Des pleures qui font que quelques instants plus tard, je me redressais tout en m'allumant une cigarette mentholée par habitude, juste le temps de me calmer. Alors, dans un soupiré sadique, j'humectais soigneusement mes lèvres, défonçant chaque objet susceptible d'être brisé sur mon passage. À commencer par les vases de grand-mère, puis les photos de portraits de la famille. Grimpant une à une, les marches des escaliers, je l'apercevais, là, au coin d'un couloir, valise en main.

« Oh non...Tu n'iras nulle part, ce soir, mère...»

Pointé du doigt comme un monstre, ça n'avait rien de flatteur, fallait être à ma place pour comprendre ce qui me poussait â être, cet être sans cœur et dépourvu de sentiments en ce moment. Lâchant ma batte à terre, je m'étais avancé vers elle, poussant violemment la valise dans les escaliers avant de l'agripper par les cheveux, la jetant volontairement dans sa chambre, leurs chambres.

« ... Comment se fait-il que je ne suis pas son fils ? ... Combien d'autres mensonges, me caches-tu encore ?! HEIN ?..»

Prenant la table de nuit pour la balancer à terre et l'exploser comme une vulgaire poupée de chiffon auquel on arrachait sa tête, je fixais ma mère avec des sanglots à m'en faire perdre la raison. La première claque ne tardait pas à montrer le bout de son nez et le pire, c'est que je jouissais enfin de pouvoir me venger, sans même avoir besoin d'user de magie.

« Chéri... ..Je voulais tout te dire...mais, tu sais...avec le temps, j'ai..cru bien faire, juste...pour te protéger de toi - même...mais oui, il..a raison, tu n'es pas son fils...  GNhfm-»

Coupant court à son discours, j'avais attrapé son cou pour la coller contre le mur, plongeant mon regard rempli d'amertume et d'une colère sans fin dans celle qui m'avait, pourtant, donner la vie. Incapable de me raisonner, je me contentais de la regarder froidement.

« -mmpfh... t'es un Karkaroff...mon fils...Il faut que tu ..ailles..à Poudlard...C'est tout ce que je....sais... je.. Je t'en prie... Mon fils.. .. Zack'... Zackary... Pardonne - moi ..»

Et soudain... Plus rien. Plus de respiration à part la mienne parvenait jusqu'à mes oreilles. Comment pouvais-je leur pardonner... ? Mon cœur brisé, le souffle court, je me contentais de fixer le second corps sans vie, s'écrouler à terre... Récupérant ma cigarette tombée sur le parquet dans le couloir comme si de rien n'était, je me mettais assis dans les escaliers un bref instant... Récupérant un peu de ma contenance, le temps que mon chagrin s’efface de mon visage. Perverti par mes idées noires, par le sang encore présent sur mes vêtements, je me décidais même à prendre une rapide douche et de changer de vêtements avant de prendre quelqu'une de mes affaires. Sortant ensuite de la bâtisse affreusement silencieuse, le pas léger, mais le cœur lourd.  Ainsi, le visage redevenue impassible, je me contentais aussi à regarder devant moi, me rallumant une seconde barrette mentholée pour décompresser et récupérer un rythme cardiaque normal, comme s'il ne s'était rien passé....Comme quoi, mon passé, nul ne veut le connaître à moins de vouloir finir sur un buché... Donc un conseil, si vous m'avez sur votre chemin, déguerpissez.

------------------------------ ☠️ -------------- ☠️ -------------- ☠️ -----------------------------

☠️  Description de ma (défunte) famille: ☠️
☠️Vladimir Slavski , âgé de 36 ans, d'apparence irréprochable d'après les dossiers de Drumstrang. C'est un monsieur tout le monde qui, dès ma naissance, a fini par découvrir qu'il y a une part de pouvoir et de noirceur dans une société ou la loi martiale du contrôle, égérie notre vie au centimètre carré. Je pourrais vous dire qu'il aime prendre soin de son personnel, bien plus que de sa propre famille. Vous racontez qu'il aime prendre son petit-déjeuner en croisant les jambes, cigarette de moldu aux lèvres avec, à la main, une tasse de café.  Qu'au même moment, plongés dans sa Gazette de sorciers depuis que nous avons emménagé ici, qu’il est profondément ancré dans une satanée monotonie. Une routine préfabriquée de toutes pièces par son emploi du temps chargé qui ne laisse pas de place à l’imaginaire ou la créativité. Au fond, ça l’arrange que je le dérange et d'après lui, je suis un problème, un élément perturbateur qu'il se doit d'éradiquer. Quelque chose à exterminer, puisque je n’étais pas un enfant désiré.  

☠️ Tryshia Karkaroff, âgée de 35 ans, a fini par faire fondre le cœur de mon père par le plus grand des hasards.  Habituée de la scène et de la chorale de Beauxbâtons, c’est durant l’anniversaire de ses 15 ans, qu’elle s’est vue devenir la tendre moitié du cœur glacial de Vladimir, pour le restant de ses jours. Elle espérait que sa moitié finirait par s’assagir avec le temps, qu’en devenant père, elle aurait l’occasion de lui montrer que le bonheur se créer et qu’il ne se fabrique pas de toutes pièces, comme il avait l’habitude de le faire. Malheureusement pour elle, son rêve s’est transformé en cauchemar et elle fait de son mieux pour me protéger. Si elle savait, elle essaye toujours de me montrer le droit-chemin parce que je suis son seul fils, mais j’ai une fâcheuse tendance à m’attirer des ennuis. Si elle savait aussi que je suis sur le point de marcher dans les mêmes pas que mon père… Si pas pire encore. Faisant ainsi, de Zackary ( moi ), le dernier né de la deuxième branche de ma lignée du côté des Karkaroff, enfant-roi, prince des Ténèbres.  

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.
Parchemin envoyé Dim 29 Oct - 2:18

avatar
avatar
profil
Je suis : Azryel , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 29/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 9 hiboux. J’incarne : Francisco Lachowski , et l’avatar que je porte a été créé par : Faust - Bazzart Je parle en : Darkkslategrey



Je suis âgé de : 18 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joueur de Quidditch & Interrogateur du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Qu'est-ce que c'est que ça ?
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
listings
- A REMPLIR IMPERATIVEMENT -
MERCI DE TOUT REMPLIR AFIN DE N'OUBLIER PERSONNE
avatar- c'est quoi votre petit nom ? C'est pour le Bottin, merci de nous dire qui est sur votre avatar et quel est votre pseudo !
Code:
Francisco Lachowski <em>♦️</em>Zackary S. Karkaroff.

Anniversaire - Nous vous proposons de nous donner la date d'anniversaire de votre personnage afin de savoir qui était à Poudlard avec vous, ou alors qui aurait pu faire diverses actions avec vous. Cette liste peut-être très utile pour trouver des liens, mais également en RP pour fêter son anniversaire. Vous trouverez toutes les informations ici.
Code:
- <em>1ier Septembre</em> - Zackary S. Karkaroff.<br />
Code:
- <em>jj.mm.aa</em> - Prénom Nom<br />

Allégeance - À qui va votre allégeance ? Qui est dans le même cas que vous ? Voici une question très intéressante. Nous vous proposons donc de vous recenser afin de voir les choses plus rapidement. Vous trouverez des informations ici NOM ET PRENOM, pas PRENOM ET NOM pour cette case
Code:
Mangemort  - S. Karkaroff Zackary (<a href="http://cursedwarfare.forumactif.org/u1137l">+</a>)

Le Sang - Le sang qui coule dans vos veines est-il pur ? Mêlé ? Êtes-vous un né-moldu ? Nous avons besoin de savoir tout cela. Vous trouverez les informations sur les autres membres dans ce sujet. NOM ET PRENOM, pas PRENOM ET NOM pour cette case
Code:
Sang Pur - S. Karkaroff Zackary(<a href="http://cursedwarfare.forumactif.org/u1137">+</a>)

Métier - Dans quoi travaillez-vous ? Plutôt couvert de dettes en tant que commerçant ? Scientifique fou, prêt à faire sauter son labo ? Faites-nous rêver. Vous trouverez tout le monde ici.
Code:
<b>Joueur de Quidditch - </b>Zackary S. Karkaroff. (<a href="http://cursedwarfare.forumactif.org/u1137">+</a>)

Place dans le groupe - Vous êtes pour les mangemorts ou l'ordre du phénix ? C'est bien. Mais quelle place occupez-vous pour eux ? Une seule place est possible par personnage. Nous vous invitons à consulter ce sujet pour les places de l'ordre du phénix et ce sujet pour les places des mangemorts. Premier arrivé, premier servi, pas de réclamations possible.
Code:
Néant - néant <em>Zackary S. Karkaroff</em> - 18 ans (<a href="http://cursedwarfare.forumactif.org/u1137" target="_blank">+</a>)
S'il est mangemort, est-il marqué ? Oui [x] - Non []
S'il est de l'ordre, est-il actif ? Oui [] - Non []

multicomptes - Vous faites des crises de schizophrénie et souffrez de dédoublement de personnalité ? Aucun soucis, vous n'êtes pas le seul regardez.
Code:
<em>‹</em> <b>compte principal -</b> compte(s) secondaire(s)

état civil - Peut-être êtes vous marié ? Veuf ? Fiancé ? Avec des enfants ? Nous avons besoin de le savoir pour notre listing marital ici. Donnez nous bien les prénoms de vos enfants, leurs date de naissance (et de mort si c'est le cas), le prénom de votre conjoint, la date de votre mariage, ect. Pas de code pour cette partie, mais n'oubliez pas les dates.

particularité - Vous êtes un sorcier doué d'une particularité apprise ou héréditaire ? Le staff à donné son accord au texte que vous lui avez envoyé ? Alors complété cette partie pour voir votre nom figurer dans cette annexe.
Code:
(<a href="http://cursedwarfare.forumactif.org/u1137">+</a>) <em>Zackary S. Karkaroff</em> - Fourchelangue.

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.
Parchemin envoyé Dim 29 Oct - 10:26

avatar
avatar
profil
Je suis : aandy , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 08/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 64 , et l’avatar que je porte a été créé par : aandy Je parle en : #cc6699



Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela.
malle
raise your wand
 
Bienvenue parmi nous !


I'm falling apart
The broken clock is a comfort It let's me sleep tonight Maybe it can stop tomorrow From stealing all my time I am here still waiting I still have my doubts I am damaged at best I'm barely breathing With a broken heart That's still beating In the pain
©crackintime

Parchemin envoyé Dim 29 Oct - 10:28

avatar
avatar
profil
Je suis : Flavio , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 28/07/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 194 , et l’avatar que je porte a été créé par : dark dreams. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Lincoln, Filipp Je parle en : #258369



Je suis âgé de : 23 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque.
malle
raise your wand
 
Bienvenue sur le forum et très bon choix de famille


black familly
i solemnly swear that i am up to no good


Parchemin envoyé Dim 29 Oct - 10:41

avatar
avatar
profil
Je suis : Azryel , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 29/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 9 hiboux. J’incarne : Francisco Lachowski , et l’avatar que je porte a été créé par : Faust - Bazzart Je parle en : Darkkslategrey



Je suis âgé de : 18 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joueur de Quidditch & Interrogateur du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Qu'est-ce que c'est que ça ?
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Miss & Mr. Merci pour l’accueil si chaleureuse, cependant, je préfère attente l'avis d'Ernestine pour continuer ma fiche, j'aimerais pas faire de bêtises, du coup, ne m'en voulez pas si ça reste vide en attendant !


☠️ Besoin de me contacter ?  ☠️ Disponibilité RP : libre. ☠️  Je ne suis qu'Ombre à la lumière des Ténèbres. ☠️

Parchemin envoyé Dim 29 Oct - 11:41

avatar
avatar
profil
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1339 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : wiise . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Hey, officiellement bienvenue du coup

Pas de problème pour l'attente, c'est normal, j'espère que tu pourras la compléter rapidement avec toutes les informations dont tu auras besoin




Parchemin envoyé Dim 29 Oct - 14:32

avatar
avatar
profil
Je suis : Azryel , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 29/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 9 hiboux. J’incarne : Francisco Lachowski , et l’avatar que je porte a été créé par : Faust - Bazzart Je parle en : Darkkslategrey



Je suis âgé de : 18 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joueur de Quidditch & Interrogateur du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Qu'est-ce que c'est que ça ?
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Merci !

Pour ce qui est de ma fiche, je dois encore envoyer un hiboux aux admins pour sa particularité, du coup, je vais juste attendre d'avoir une réponse au dernier, voir si je peux passer le test dans les plus brefs délais, comme ça, après, j'attaquerais ma fiche et pour ce qui est d'Ernestine, j'attendrais son avis, à la fin de celle-ci avant validation ( ou rejet, sait-on jamais ) de ma fiche.


☠️ Besoin de me contacter ?  ☠️ Disponibilité RP : libre. ☠️  Je ne suis qu'Ombre à la lumière des Ténèbres. ☠️

Parchemin envoyé Dim 29 Oct - 19:14

avatar
avatar
profil
Je suis : lolo , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/09/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 30 hiboux. J’incarne : holliday grainger , et l’avatar que je porte a été créé par : ice and fire. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : la poupée de procelaine Bambi. Je parle en : rosybrown



Je suis âgé de : trente-trois années , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : depuis trois ans, la directrice de la prison Azkaban, rattachée au département de la justice. En plus de ce métier, je suis également chargée d'interrogatoire pour les mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Veuve. Champ Libre :
malle
raise your wand
 
Tant de mystères dans cette fiche J'ai hâte d'en savoir plus
Parchemin envoyé Dim 29 Oct - 19:23

avatar
avatar
profil
Je suis : Littlefoot , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 05/09/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 259 hiboux. J’incarne : Taylor LaShae , et l’avatar que je porte a été créé par : bazzart . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Jemima R. Yaxley & Adeline Lovegood Je parle en : #666699



Je suis âgé de : 24 balais , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : J'étais Botaniste à l'hôpital Ste mangouste, maintenant je suis en fuite J’ai juré allégeance : à l'Ordre, mais entre nous c'est un camp comme un autre, je ne sais plus en quoi croire, à cause d'eux, je suis en fuite. Côté cœur, : Ex copine de Drewall E. Lupin, maintenant il paraît que j'ai un coeur de glace Champ Libre : .
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
JEWUCBALKDFGWESALNLXIWEHD

Le scénario d'ernestine !! Bienvenue sur le forum Bon courage pour la fiche ! Qu'est-ce que j'ai hâte de te voir t'en prendre plein la gueule avec skander Trop hâte de te lire. Je sais pas encore avec quel personnage, mais je vais vouloir un lien c'est certain


UN BOUT DE TEMPS
Je sais j'me suis poussé au bout du monde. J'suis désolé d'être aussi loin, faut commencer par faire le vide pour espérer refaire le plein. Je sais exactement c'que j'fuis, mais j'sais pas c'que j'va trouver [...] La vie c'est jamais comme on pense, comme on veut. Parraît qui faut juste faire confiance, qu'on comprend toujours mieux après- A. Poulin

Parchemin envoyé Dim 29 Oct - 19:27

avatar
avatar
profil
Je suis : Azryel , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 29/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 9 hiboux. J’incarne : Francisco Lachowski , et l’avatar que je porte a été créé par : Faust - Bazzart Je parle en : Darkkslategrey



Je suis âgé de : 18 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joueur de Quidditch & Interrogateur du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Qu'est-ce que c'est que ça ?
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Merci pour l'accueil ! Par contre, au regret de la dernière demoiselle, je ne suis pas le scénario d'Ernestine, au contraire, c'est plutôt le mien, il est en grosse majeur partie inventé et je le joue depuis plus de 7 ans à tout casser... Par contre, j'attends juste que l'admin réponde à mon mp avant de continuer ma fiche.

Afin d'éviter tout mal-entendu, j'aimerais qu'on regarde à deux fois ma fiche et ce que j'ai écris... J'ai l'impression d'être fou, sinon...


☠️ Besoin de me contacter ?  ☠️ Disponibilité RP : libre. ☠️  Je ne suis qu'Ombre à la lumière des Ténèbres. ☠️

Parchemin envoyé Mar 31 Oct - 11:38

avatar
avatar
profil
Je suis : spf. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 01/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 56 hiboux. J’incarne : natalia dyer. , et l’avatar que je porte a été créé par : thinkky. Je parle en : #6D9994

En cours.

Je suis âgé de : 19 ans. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : en fuite, en danger. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis célibataire dans un monde qui va trop vite. Champ Libre :

☾ to the moon and back ☾
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Bienvenue officiellement
Hâte de parler lien avec toi, surement négatif vu le personnage
Bonne chance pour terminer ta fiche



IT'S EASY TO FALL WHEN YOU DON'T KNOW WHERE YOU STAND ☾☾☾

Parchemin envoyé Mar 31 Oct - 15:58

avatar
avatar
profil
Je suis : Annab' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/12/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 249 hiboux. J’incarne : Robert Downey Jr. , et l’avatar que je porte a été créé par : Skander, non ? . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Aucun Je parle en : 66000

true story

Je suis âgé de : 51 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : A la tête de la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Marié à Caelia Black (scéna)
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Bienvenuuuuue !

LA LONGUEUR DU TEXTE olalalala <3 Les détails c'est la vie ! Bon ça va me prendre un petit moment de tout lire ! En tout cas, ça m'a l'air d'être très bien entamé tout ça !

A bientôt dans les rangs sorciers :D



Spoiler:
 

Parchemin envoyé Mer 1 Nov - 10:47

avatar
avatar
profil
Je suis : - , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 08/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 36 hiboux. J’incarne : margot robbie , et l’avatar que je porte a été créé par : perséphone Je parle en : #86698B



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : une fugitive, ancienne auror J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : célibataire
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
bienvenue parmi nous


( she was free in her wildness. she was a wanderess, a drop of free water. she belonged to no man and to no city. )

Parchemin envoyé Mer 1 Nov - 18:34

avatar
avatar
profil
Je suis : Clem , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 08/12/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 224 hiboux. J’incarne : Lucy Hale , et l’avatar que je porte a été créé par : Texas-Flood Je parle en : #cc33ff



Je suis âgé de : 23 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Femme au foyer J’ai juré allégeance : à personne, je suis complètement perdu(e) et je ne sais pas sur quel pied danser, ni à quels saints me vouer. Côté cœur, : Fiancée à Lucius A. Goldstein
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Bienvenue par ici !!!

Je n'ai que survolé la fichette pour le moment parce que c'est bien fourni mais je viendrai sûrement demander un petit lien après avoir tout bien lu En espérant que tu t'amuses bien parmi nous !



Parchemin envoyé Ven 3 Nov - 12:26

avatar
avatar
profil
Je suis : Azryel , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 29/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 9 hiboux. J’incarne : Francisco Lachowski , et l’avatar que je porte a été créé par : Faust - Bazzart Je parle en : Darkkslategrey



Je suis âgé de : 18 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joueur de Quidditch & Interrogateur du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Qu'est-ce que c'est que ça ?
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Bonjour;

Merci pour vos accueils de plus en plus chaleureux, ! Si vous saviez, Ô combien, ça me touche, je suis sans voix ! Alors, j'attends un Mp assez important qui influera peut - être sur la suite de mon histoire. Merci de prendre en compte que je risque d'avoir un peu de retard pour terminer cette fiche dans les temps.  Si vous vous montrez patient(e)s, je vous offrirais, peut - être des bonbons.  !

Par contre, j'ai remarqué que l'un des cousins de mon perso' vient d'arriver aussi, je lui laisse ( te laisse si tu passes par là) le droit d'avoir le courage de lire les débuts légendaires de ma fiche, afin qu'il sache ce qui se passe de mon côté aussi. Pour la petite information, Zack' sait qu'il a de la famille, ayant appris qu'ils étaient à Poudlard durant sa scolarité. Seulement, il ne les a jamais croisés et, actuellement, autant dire que même s'il vient à le faire, à part entendre leurs noms, il ne sait absolument pas à quoi ils peuvent bien ressembler.

Ensuite, note supplémentaire, je ne raconte pas sa rencontre avec d'autres mangemorts et le fait qu'il en est devenu un, car je compte faire son insertion dans ce milieu en Rp. Pour l'instant, il a encore le statut de partisan, s'il obtient les faveurs des MM 's, ça serait jouissif à jouer et bref, si vous comprenez mon idée... bah c'est encore mieux.

Et pour finir, je vous aime déjà, mes petits curieux(ses), adorables lecteurs des déboires de mon petit prince des ténèbres.
Parchemin envoyé Ven 3 Nov - 12:32

avatar
avatar
profil
Je suis : Annab' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/12/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 249 hiboux. J’incarne : Robert Downey Jr. , et l’avatar que je porte a été créé par : Skander, non ? . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Aucun Je parle en : 66000

true story

Je suis âgé de : 51 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : A la tête de la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Marié à Caelia Black (scéna)
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
:O je viens shotgun la place pour l'insertion dans le milieu héhéhéhéhéhé enfin, proposer mon humble candidature



Spoiler:
 

Parchemin envoyé Dim 5 Nov - 1:12

avatar
avatar
profil
Je suis : Azryel , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 29/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 9 hiboux. J’incarne : Francisco Lachowski , et l’avatar que je porte a été créé par : Faust - Bazzart Je parle en : Darkkslategrey



Je suis âgé de : 18 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joueur de Quidditch & Interrogateur du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Qu'est-ce que c'est que ça ?
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Owii, je veux bien que tu sois le mentor-mangemort qu'il l'initiera dans ce milieu si sombre~

Edit ; Il ne me reste qu'à écrire le mini-rp, rajouter que Zack' soit un fourchelangue, sa découverte de son pouvoir, toussa toussa, dans sa fiche et normalement, elle devrait être finie. J'espère que vous vous êtes pas endormi(e)s en chemin, vu la longueur de ma fiche.

Bref, je vous aimes. !


☠️ Besoin de me contacter ?  ☠️ Disponibilité RP : libre. ☠️  Je ne suis qu'Ombre à la lumière des Ténèbres. ☠️

Parchemin envoyé Sam 18 Nov - 11:51

avatar
avatar
profil
Je suis : Hime , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/07/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 60 hiboux. J’incarne : Tom Holland , et l’avatar que je porte a été créé par : Avatar : Juice Signa : EXORDIUM. sur Bazzart Je parle en : lightblue



Je suis âgé de : 23 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Auror pour le Ministère de la Magie, Mangemort marqué sans réelle affectation J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Célibataire, son coeur reste à prendre quoi il en dise
malle
raise your wand
 
bienvenue !


HE WAS SO AFRAID TO BE HUMAN

 

Fiche de présentation - 99%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Codes pour fiche de présentation
» Code pour votre fiche de présentation
» La fiche de présentation : le modèle obligatoire
» Modèle de fiche de présentation (obligatoire)
» Modèle de fiche de présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Un portrait magique-