indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
whispers in my bones ☾ CAÏLYNN

()
Parchemin envoyé Lun 23 Oct 2017 - 20:19

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : TF , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 10/05/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 469 hiboux. J’incarne : Dominic Sherwood , et l’avatar que je porte a été créé par : TF & Swanou & LΛZΛRE , les codes signa par Astra . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le Phénix rebelle qui se fait péter la tronche, Eden, le Grimstone russe aux allures de globetrotter et Björn, le Greyback arracheur de coeur Je parle en : #99cccc



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Chasseur de créatures magiques pour le compte du Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : il bat pour ce que la Société jugerait comme inacceptable. Il bat face aux émeraudes, défaille au toucher des mèches sombres et appartient tout entier à un homme. Amour de l'ombre partagé mais gardé secret, j'appartiens corps et âme à celui que tous connaissent sous le nom de Drefer Rackharrow. Champ Libre :
MEMORY IS HEADED FOR DISASTER, HEART IS BEATING SLOW.




PLEASE HEAVEN, TELL ME. WOULD SHE BE PROUD OF ME ?



BECAUSE YOU'RE THE REASON MY HEART BEATS.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
whispers in my bones
And all the things I can't remember, as fucked up as it all may seem. The consequences that are rendered, I stretch myself beyond my means. ft. MARSELYNN I. GOLDSTEIN



18 octobre 1991.
Tes doigts effleurent le tissu soyeux et obscur de la tenue que tu as enfin choisi pour… Le mariage. Tel un courant électrique qui te percute, tu tressailles et refermes la porte du placard d’un claquement. Hors de question que tu ne portes une seule trace de couleur lors de ce jour qui, à tes yeux,  sera bien plus funeste qu’heureux. Pourtant, tu sais, tu lui as dit, tu n’attendras qu’un signe pour tout briser, prendre le pire des risques. Contre eux. Pour vous. Mais tu ne veux pas y penser. Non, tu ne veux pas y penser, il est encore trop tôt. Le myocarde accélère le temps d’un instant contre ta cage thoracique, mais tu l’apaises, prends une inspiration pour ne pas céder au soupçon de panique qui commence lentement à s’insinuer dans tes veines. Tu ne peux pas te laisser submerger quand cela risquerait fort de le contaminer lui aussi. L’angoisse est déjà bien assez grande. Les doigts restent trop longuement posés contre le bois de la porte tout juste refermée, et c’est un frottement dans tes jambes qui te tire de ta rêverie. Tes yeux vairons se baissent automatiquement vers la source de ce contact et sont comme surpris de voir à quel point il a encore grandi. Rack’ a déjà deux mois de plus et perd ses poils comme un diable, au grand damne de Drax d’ailleurs qui doit probablement avoir l’impression d’en avaler constamment. Tu ne peux toutefois nier la beauté de ce chat qui n’a absolument rien à voir avec l’animal blanc et roux qui, lui, a déjà cinq années bien tassées. Contrairement à ce que tu prêches haut et fort dès que tu en as l’occasion, tu ne verrais plus ton appartement sans eux. Attrapant délicatement la boule de poils foncées qui ronronne déjà, tu te diriges vers le salon lorsque le second animal se précipite dans tes jambes pour grimper sur le plan de travail et taper à la fenêtre. Un grondement contrarié s’échappe du fond de ta gorge tandis que tu comprends immédiatement ce que ça veut dire et te rapproches aussitôt de la fenêtre, non sans avoir déposé Rackharrow à côté de son grand frère et de leur bloquer le passage. « Drax, je te l’ai déjà dit, c’est le hibou qui va te bouffer, pas l’inverse. ». Quand on voit la taille de celui qui repose sur le bord de ta fenêtre, tu sais pertinemment pourquoi tu dis une chose pareille.

Il est tout au plus trois heures de l’après-midi quand tu attrapes la fine enveloppe et congédies l’oiseau. Tu reconnaitrais l’écriture entre mille et les informations qui se trouvent dans cette courte lettre suffisent à égayer ta curiosité. Fin sourire en coin, tu es suivi de près par tes deux adorables boule de poils sur pattes et files d’ores et déjà enfiler une tenue adéquate. Pour sûr, Lynn sait comment t’appâter.


***

« Tu devrais prendre exemple sur ton frère et ta sœur, voire même sur ton cher ami, mon fils. Lucas est en pleine négociations de fiançailles alors que Marselynn est déjà pour ainsi dire fiancée. Par Merlin, qu’attends-tu donc pour faire de même ? ». Tu avais marqué un temps d’arrêt, lorsqu’il t’avait dit ça. La fois où il est parvenu à te faire venir au manoir, alors que tu n’y avait pas mis les pieds depuis plus de trois mois. C’était il y a à peine quelques jours… Et tu en étais resté perplexe. « Je vous l’ai déjà dit Père, les chasses prennent tout mon temps. J’ignorais que Lynn était fiancée. A qui est-elle… Promise ? ». Tu avais prononcé le dernier mot dans un léger grincement de dents que tu t’es forcé à camoufler de peur de t’en prendre une. S’il y a bien quelqu’un auprès de qui tu mesures affreusement tes mots, il s’agit bien de ton père. Tes joues d’enfants se souviennent encore parfaitement des gifles données pour insolence, et tu as beau avoir vingt-six ans aujourd’hui, le souvenir reste gravé dans ta mémoire comme un ultime avertissement. « Hm. » qu’il lâche, peu convaincu, et tu le sais, mais il ne dira rien, une fois encore. « Vois-tu, ta sœur est visiblement éprise du jeune Rodrick. De quoi te satisfaire j’imagine, puisque tu connais déjà son frère et sa sœur. ». Tu n’as offert qu’un hochement de tête, les traits fermés, bafouant simplement un vulgaire. « La nouvelle me ravie. » avant d’être sauvé par le gong et la présence d’un ami de ton paternel. Tu as pris aussitôt tes congés, puis tu as filé.      


***

Elle t’a donné rendez-vous aux abords de la forêt, à peine enfoncée dans cette dernière. La simple perspective d’une chasse balaye toutes tes potentielles idées noires, quand bien même tu aies décidé de rester optimiste. Drefer n’épouserait pas Siofra. Quelle idée. Silencieux, tu déambules entre les racines, résolu à lui faire peur. Tu es bien plus proche d’elle que tu ne peux l’être de ton frère. Mars avait décidé de braver l’interdit en suppliant ton père de lui apprendre à assouvir sa vengeance, comme il l’a fait avec toi. Tu as désapprouvé, plus d’une fois, et désapprouves sûrement encore aujourd’hui mais tu ne peux nier à quel point elle est douée sur ce terrain. Aussi, tu parais te sentir un peu moins seul dans la lourde tâche que l’on vous a infligé, à tous les trois. La silhouette aux cheveux aussi dorés que les tiens apparaît dans ton champ de vision que tu ne t’es toujours pas manifesté, lame grandissant pour que le manche épouse bientôt la forme de ta main droite. Tu gardes le sourire aux lèvres, subitement joueur, et ne montres enfin ta présence qu’au moment de la surprendre d’un seul bond. « Je croyais pourtant que tu savais qu’il ne fallait jamais tourner le dos plus de trente secondes à une potentielle direction, lorsque tu te trouves dans une forêt. L’ennemi peut charger de n’importe quel côté. ». Tu t’écartes avant qu’elle ne te frappe par réflexe ou simplement par contrariété, voire même par simple envie. Sourire perché à tes traits, tu l’observes, faisant tournoyer ton arme sur elle-même en reculant. « Ils se sont vraiment fait offrir un phénix et l’ont laissé s’envoler ? » que tu demandes à l’attention de ta cadette. « Dommage pour eux… ». Tu ne serais pas contre piquer quelques plumes après avoir tué la bestiole.      



 
❝ to love is to destroy they say ❞ But it's not what I say. it takes control of the person that i thought i was. the boy i used to know. there's a light in the dark and i feel its warmth. in my hands, in my heart.

Parchemin envoyé Dim 29 Oct 2017 - 15:31

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : aandy , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 08/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 258 hiboux. J’incarne : Emma Roberts , et l’avatar que je porte a été créé par : aandy Je parle en : #cc6699



Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Weeding Planner et Chasseur de créatures magiques J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Fiancée
avatar
 


   
whispers in my bones
I'll get you through it nice and slow When the world's spinning out of control
Un sourire s’afficha sur les traits de la demoiselle qui patientait gentiment entre les arbres à l’orée de la forêt. Caïn venait d’arriver mais il approchait tel un prédateur et lui laissa le loisir de croire qu’il ne l’avait pas surprise. Mais elle aussi avait suivi l’entrainement acharné d’Artémius, elle en avait certes bénéficié pendant moins longtemps que ses frères et avait choisi de ne pas s’investir à plein temps dans ce métier de chasseur mais elle n’en était pas moins une excellente élève. Toutefois même avec ses ainés la sorcière préférait laisser les autres la sous-estimer. Il n’y avait pas meilleur moyen pour passer sous le radar et ne se retrouver dans la ligne de mire de personne. Si l’on ne se présentait pas comme une menace, les gens avaient tendance à vous laisser tranquille et dans le cas contraire, révéler sa puissance ou a minima sa combativité déstabilisait suffisamment l’adversaire pour qu’il renonce de lui-même.  

Ainsi malgré le bruit de ce qui devait être une brindille qui avait craqué sous le poids de son frère Mars ne fit pas le moindre mouvement et continua de lui présenter son dos pour qu’il la rejoigne. C’était assez rare que les Goldstein se mettent en chasse sur son initiative à elle. Malgré son insistance pour apprendre à devenir un chasseur, la blonde avait choisi de ne pas en faire son métier, de ne pas se consacrer qu’à cela en tout cas. Et pourtant cette fois c’était elle qui avait envoyé un hibou pour obtenir l’aide du meilleur traqueur qu’elle connaissait. Cela avait dû le surprendre mais force était de constater qu’il avait répondu à son appel. Soudain il fut devant elle surgissant d’un bond pour la surprendre et la menacer de son arme fétiche. Lynn ne bougea pas d’un pouce, parfaitement stoïque, elle regarda son frère reculer ensuite par précaution alors qu’il pensait nécessaire de lui remettre en mémoire les enseignements de leur père.

La jeune femme hésita un instant à lui dire le moment exact où elle l’avait repéré mais il semblait si content de son effet qu’elle n’osa pas le contredire. « Promets-moi seulement de ne pas le répéter à père. » Demanda-t-elle avec sa voix douce et légèrement timide. Elle ne l’était pas et Caïn le savait mais c’était principalement pour insister sur le côté supplique de sa phrase. Même si Artémius avait toujours sût se montrer plus tendre à l’égard de sa fille unique, il ne manquerait pas l’occasion de lui faire remarquer qu’il ne l’avait pas entrainé pour qu’elle risque sa vie sur une telle erreur de débutant. Et pour le moment elle n’avait aucune envie de rentrer en confrontation avec son paternel. Pas alors qu’elle venait de lui annoncer son amour profond et ses fiançailles avec Rodrick dans le seul but que justement il cesse de s’inquiéter pour elle.

Mars se sentait parfois mal de lui mentir sur ce point mais c’était un mal nécessaire. La famille Rackharrow comptait des sang-pur et une certaine soumission aux Mangemorts, c’était un très bon parti pour qu’on ne soupçonne jamais les réelles pensées de la blonde. Et puis de toute façon, elle n’épouserait jamais l’homme qu’elle aimait véritablement. Déjà il y avait une chance qu’il soit mort quelque part sans qu’elle ne le sache et que son corps serve de nourriture aux vautours. Et ensuite c’était un ennemi, et le passé avait déjà prouvé qu’aucun d’eux n’aimait suffisamment l’autre pour renoncer à ses principes. Et c’était censé être l’amour de sa vie, pensa-t-elle avec amertume. Non sa nouvelle stratégie ne présentait que des avantages même si faire semblant de l’ensemble de ses proches allait être une épreuve et une torture, c’était ce qu’il y avait de mieux à faire. Et puis l’amour ne servait qu’à faire souffrir. Là le couple savait parfaitement à quoi s’en tenir.

« On doit juste le capturer Caïn, et vivant ! » L’index en l’air India se permit de mettre les points sur les i avec son frère. Il ne devait rien arriver à l’oiseau. C’était ça l’ordre de mission, par ailleurs l’animal était inoffensif et ne méritait aucunement la mort. La jeune femme avait fait appel au blond parce qu’il était le meilleur mais elle savait aussi qu’elle devrait l’empêcher de suivre les automatismes qu’on lui inculquait depuis des années. Mais cela risque de ne pas être une mince affaire compte tenu de la dernière phrase de blond. « C’est un cadeau d’une valeur inestimable, si on ne le ramène pas en l’état, ça sera à nous de le rembourser et en plus ma réputation va en prendre un coup et j’aime mon job, alors tu seras gentil de ne pas tout foutre en l’air sur ce coup. »

Cela lui faisait bizarre de prendre l’ascendant sur son frère, de lui faire des remontrances alors que Marselynn avait toujours bénéficié d’une surprotection de sa famille. A la mort de sa mort, elle était devenue à leurs yeux comme un petit objet fragile qu’il ne fallait surtout pas cassé. Son père lui avait épargné l’entrainement et ses frères…elle ne saurait même pas mettre de mot sur leurs comportements respectifs, mais en tout cas, ils l’avaient eux aussi tenu à l’écart de ce qu’était la vraie vie. Mais la sorcière n’était plus une enfant et elle avait appris au même titre qu’eux la dureté de la vie et n’avait pas été épargnée par les épreuves. Elle avait appris à s’affirmer auprès des hommes de sa vie, même s’ils ignoraient encore tous de quoi elle était véritablement capable. Mais ce dernier point dépendant d’un choix de la demoiselle.

Marselynn sorti sa baguette et pointa le chemin qui s’enfonçait devant eux dans la forêt. « Vas y montre-moi tes talents de traqueur. » déclara-t-elle avec une emphase sur le dernier mot. Elle voulait juste retrouver le phénix et le rapporter à ses clients, rien de plus rien de moins. Mais Caïn avec sorti sa lame enchantée comme pour n’importe quelle chasse. Il  lui faudrait plus que quelques morts pour calmer ses ardeurs. Cela l’épuisait d’avance mais elle ne pouvait empêcher le joie de dominer tout de même la situation, elle était juste contente de pouvoir passer un peu de temps avec son aîné sans personne pour les superviser.

   
code by bat'phanie
Parchemin envoyé Dim 29 Oct 2017 - 21:00

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : TF , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 10/05/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 469 hiboux. J’incarne : Dominic Sherwood , et l’avatar que je porte a été créé par : TF & Swanou & LΛZΛRE , les codes signa par Astra . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le Phénix rebelle qui se fait péter la tronche, Eden, le Grimstone russe aux allures de globetrotter et Björn, le Greyback arracheur de coeur Je parle en : #99cccc



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Chasseur de créatures magiques pour le compte du Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : il bat pour ce que la Société jugerait comme inacceptable. Il bat face aux émeraudes, défaille au toucher des mèches sombres et appartient tout entier à un homme. Amour de l'ombre partagé mais gardé secret, j'appartiens corps et âme à celui que tous connaissent sous le nom de Drefer Rackharrow. Champ Libre :
MEMORY IS HEADED FOR DISASTER, HEART IS BEATING SLOW.




PLEASE HEAVEN, TELL ME. WOULD SHE BE PROUD OF ME ?



BECAUSE YOU'RE THE REASON MY HEART BEATS.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
whispers in my bones
And all the things I can't remember, as fucked up as it all may seem. The consequences that are rendered, I stretch myself beyond my means. ft. MARSELYNN I. GOLDSTEIN



18 octobre 1991.
Tu es content de la voir, c’est indéniable, et sur le moment, tu le montres. A ta manière. Si tu ne le dis pas, ça se lit sur tes airs qui se font un tantinet plus malicieux que d’ordinaire, pour quiconque connait le masque de glace que tu arbores constamment. Avec Lynn, tu as mis le temps, mais as fini par te rouvrir suffisamment à elle pour être à même d’agir en frère qui se respecte, et votre relation n’a strictement rien à voir avec celle que tu entretiens avec votre aîné respectif. Promets-moi seulement de ne pas le répéter à père. Le sourire que tu arbores s’étire davantage à l’instant où tu arrêtes de jouer avec la lame qui a fendu l’air plusieurs fois de suite grâce au mouvement habile de tes doigts. Elle t’a entendu arriver, mais ça, tu ne le sais pas et pour sûr, si tu l’apprenais, tu serais déçu de ta prestation. Tu te remettrais en question et redoublerais d’effort pour être aussi discret qu’un prédateur avisé. « Je n’en soufflerai pas un mot. » que tu réponds sur le ton de la taquinerie, focalisant d’ores et déjà votre entrevue vers la tâche à accomplir. Celle-là même qui t’amène ici, loin de ton appartement où bien des choses se sont passées depuis quelques mois. Pour ta sœur aussi, bon nombre de choses se sont passées… Comment est-ce que l’amourette de Marselynn avec Rodrick a pu te filer sous le nez sans que tu n’en soupçonnes rien ? As-tu été toi-même si aveuglé par ta relation avec Drefer que tu en as perdu ton sens de l’analyse ? N’osant aborder immédiatement le sujet, tu recules de quelques pas au beau milieu de la forêt, toisant les environs, puis reportant ton attention sur ta cadette qui te somme déjà de ravaler tes instincts de meurtrier. On doit juste le capturer Caïn, et vivant ! Tu penches la tête sur le côté en fronçant légèrement les sourcils, roulant presque des yeux alors que l’index de la sorcière se lève pour marquer son insistance sur ce point. C’est un cadeau d’une valeur inestimable, si on ne le ramène pas en l’état, ça sera à nous de le rembourser et en plus ma réputation va en prendre un coup et j’aime mon job, alors tu seras gentil de ne pas tout foutre en l’air sur ce coup. Sur ce coup… Un soupir s’échappe de tes lèvres et tu plantes la lame dans le sol humide pour venir croiser les bras contre ta poitrine. « Tu dis ça comme si j’étais du genre à tout foutre en l’air Lynn… Quand est-ce que j’ai fait une chose pareille ? ». Le ton n’est pas sec, tu es simplement curieux de la réponse. Qui plus est, tu sais combien elle tient à son travail et pour quelles raisons. Vous aimiez tous votre mère, à votre manière, et en y pensant, tu ne peux qu’imaginer la déception sur ses traits de te voir aussi violent. De voir l’homme que tu es devenu. Pensée que tu rechignes dans un coin de ta tête car c’est bien plus facile de la sorte. Et puis, de toute évidence, tu n’as nullement l’envie de parler mariage ou organisation de ces derniers… Tu vas en être dans moins de deux semaines, et même témoin de celui que tu aimes et qui t’aime en retour… Hauts les cœurs.  

Tu connais tes élans de violence et tu n’en es pas toujours fier. L’arrogance est un moyen comme un autre de te camoufler aux yeux du monde, quand bien même tu ne sois pas du genre à apprécier que l’on te rabaisse. Surtout pas lorsque cela concerne ton propre job. Les phénix sont des oiseaux rares, c’est une certitude, mais ils demeurent, comme toute autre créature… Une chose infâme à éliminer. Tu as été éduqué pour éradiquer, et c’est là ce qu’il y a de plus facile à faire pour toi. Vas y montre-moi tes talents de traqueur. Bien que tu puisses te montrer un tantinet ronchon à pincer les lèvres de la sorte, Lynn parvient à t’arracher un fin sourire. Tes doigts se referment sur le manche de ton arme et tu te mets en marche silencieusement, aux aguets. Elle a pointé la direction, tu n’as plus qu’à la suivre et tu ouvres le bal, caressant parfois l’écorce des arbres au fil de ton avancée. Il n’y a plus de place pour la malice ou le jeu, seule à la concentration qui émane de ton être tout entier. C’est le chasseur qui entre en action, et rien d’autre. Sans doute devra-t-elle t’arrêter avant que ton geste ne soit fatal, car les habitudes ont la peau dure, surtout dans ce cas précis. De temps à autre, tu jettes quelques coups d’œil à ta sœur, sachant pertinemment qu’elle est dans ton sillage et tout aussi douée que toi. L’oiseau ne laisse aucune réelle trace, seule une plume de couleur feu finit par attirer ton attention au sol à quelques mètres sur ta droite. En silence, tu t’en approches. « Il est passé par là. ». Puis tu décides de sortir ta baguette et de la conserver dans l’autre main. Tu veux pousser la créature à se révéler, car face à la densité des feuilles automnales, vous ne parviendrez à rien et risquez même de le rater. Baguette pointée, tu utilises un sort imitant une bourrasque de vent qui vient remuer les arbres devant vous avec force. Un battement d’ailes retentit plus avant mais tu ne vois rien, et reprends ta marche pour te rapprocher de l’endroit où le son a réveillé tes sens. Tu avances sans perdre de temps, yeux vairons levés vers le ciel et tu recommences ton manège. Cette fois, le plumage de feu se révèle à vos yeux et un cri reconnaissable car différent s’élève dans le silence. La chasse est lancée, et toi tu files déjà à sa suite. Concentré. Obnubilé et meurtrier.



 
❝ to love is to destroy they say ❞ But it's not what I say. it takes control of the person that i thought i was. the boy i used to know. there's a light in the dark and i feel its warmth. in my hands, in my heart.

Parchemin envoyé Dim 19 Nov 2017 - 14:23

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : aandy , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 08/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 258 hiboux. J’incarne : Emma Roberts , et l’avatar que je porte a été créé par : aandy Je parle en : #cc6699



Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Weeding Planner et Chasseur de créatures magiques J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Fiancée
avatar
 


   
whispers in my bones
I'll get you through it nice and slow When the world's spinning out of control
Marselynn s’en voulu énormément de sa formulation invective en voyant les traits de son frère se renfrogner. Le tout accompagné d’un geste d’une violence à peine dissimulée lorsque la lame se planta dans le sol meuble de la forêt et d’une désinvolture qui l’irrita quelque peu. Caïn n’était pas du genre à  prendre une mission à la légère ou à faire échouer les choses sciemment. Elle le savait. Mais elle savait aussi ses instincts et sa haine pour les créatures magiques. Et le blond ne faisait pas la différence entre ce phénix et dragon. Tous méritaient la mort. Un point, un trait. Elle se contenta de secouer la tête avec un geste de la main pour balayer le tout. La sorcière n’avait pas l’intention de rentrer en conflit avec son frère de manière générale et encore moins alors qu’elle avait besoin de lui pour retrouver ce fichu volatile.

Elle préféra lui montrer le chemin qu’ils allaient emprunter et l’invita à lui montrer de quoi il était capable. Car un phénix ne laissait pas de trace au sol, pas d’empreinte ou de mouvement feuille ou de mousse puisque par définition il volait. Il n’y avait que Caïn pour l’aider, pour réussir à retrouver un oiseau parmi une densité d’arbre et ils le savaient tous les deux. Son petit compliment sembla faire son petit effet et un sourire revint faire son apparition sur les lèvres de son aîné. Mars le lui rendit et puis lui emboita le pas à travers les bois. Le silence était de mise, mais il n’était pas gênant, tous deux étaient conscients du boulot qu’ils avaient à accomplir et de la rigueur qu’il exigeait. Elle le laissait faire à sa façon et se contentait de surveiller le ciel.

Emportée par lui au milieu des arbres fièrement dressés là depuis des siècles, Mars lui rendait son sourire chaque fois que leurs regards pouvaient se croiser. Elle était finalement bien contente de ne pas avoir à discuter avec son frère. La blonde redoutait le moment où elle devrait lui dire qu’elle s’était fiancée sans jamais être venue lui en parler avant. Certes ils ne partageaient pas forcément toute leur vie amoureuse ensemble mais une telle décision, elle aurait normalement dû venir lui en parler en amont. Et puis elle ne savait pas si elle pourrait lui mentir très longtemps, si elle pourrait jouer à l’amoureuse transie face à lui alors qu’il ne s’agissait réellement que d’un mariage de convenance. Sauf qu’il convenait aux futurs époux et non à leurs parents respectifs, bien que ces derniers y trouveraient leur compte. Lynn préférait donc largement se concentrer sur la chasse.

Caïn repéra la plume de couleur vive bien avant elle et se dirigea vers l’objet pour le ramasser en signalant qu’ils étaient bien sur la trace de l’animal. Imitant son frère Mars sorti sa baguette de son étui et regarda la cime des arbres aux couleurs toutes aussi chatoyantes que le phénix à la recherche du moindre mouvement suspect. Ce fut à la deuxième tentation que le cri de la bête confirma sa présence toute proche mais déjà il s’envolait pour les fuir. La jeune femme se fit une note mentale d’informer le couple de jeunes mariés d’enchainer l’oiseau dès qu’ils le leur rapporteraient car quelque chose lui disait que celui-là ne serait jamais domestiqué. Et puis cela leur éviterait aussi des ennuis avec le ministère. Sur le qui-vive la demoiselle s’élança en même temps que son frère à la suite du volatile à travers les racines et les dénivelés du sol. Baguette au clair, prête à agir ou réagir.

Elle ne comptait plus les heures à courir dans les bois, à devoir anticiper les obstacles, à devoir deviner les pièges disséminés par Artémius, aussi Lynn n’avait pas besoin de regarder où elle allait, elle pouvait juste avoir un œil sur le plumage flamboyant et un autre sur la silhouette de son frère. Ce type de course était devenu aussi naturel pour elle que le fait de respirer. Mais soudain il n’y eu plus rien. Plus un seul mouvement dans le ciel, plus le moindre bruissement de l’air ou dans les feuilles. Le calme plat. S’arrêtant net mais sans baisser le regard, la blonde murmura. « Putain mais où il est passé ? » Ils auraient dû pouvoir le repérer s’il s’était simplement posé. Mais il se savait poursuivi, il n’allait pas juste s’arrêter et attendre d’être attrapé. Ou pire si cela ne tenait qu’à Caïn.

Lentement, en faisant le moins de bruit possible, la demoiselle vint se poster dos à son frère dans une posture qui leur permettait de couvrir visuellement tout ce qui les encerclait et qui les empêchaient d’être surpris et attaqué dans le dos. Guettant toujours le ciel, il ne fallut que quelques secondes au professionnel qu’était son aîné pour retrouver la piste du phénix et s’élancer à sa suite alors que ce dernier n’était plus dans les airs mais au ras du sol et leur fonçait dessus, espérant peut-être les déstabiliser. Ce fut là que Mars se rendit compte qu’elle n’était pas au même niveau que son frère. Il n’avait pas réussi à la surprendre mais ses réflexes étaient plus aiguisé, son instinct plus réactif, il était déjà à la rencontre de l’animal, lame en main pour stopper définitivement la course de leur fugitif.

Elle ne pouvait pas laisser faire ça. Et elle n’aurait pas le temps de s’élancer à sa suite comme précédemment. Dans la panique et la précipitation Lynn fit ce qui était encore plus naturel pour elle que de courir dans un bois accidenté, elle leva sa baguette et récita une des premières formules apprises à l’école des sorciers. « Stupefix ! » Toutefois la cible de ce sort n’était pas celle que l’on pourrait imaginer. L’oiseau frôla Caïn au moment même où ce dernier se retrouvait paralysé et finissait sa course la tête la première dans la boue alors que la bête disparaissait de nouveau dans les feuillages. Seulement alors la blonde commença à courir à son tour pour rejoindre son frère et le libérer du sort. « Je suis vraiment, vraiment désolée. »


   
code by bat'phanie


I'm falling apart
The broken clock is a comfort It let's me sleep tonight Maybe it can stop tomorrow From stealing all my time I am here still waiting I still have my doubts I am damaged at best I'm barely breathing With a broken heart That's still beating In the pain
©crackintime

Parchemin envoyé Dim 26 Nov 2017 - 11:14

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : TF , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 10/05/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 469 hiboux. J’incarne : Dominic Sherwood , et l’avatar que je porte a été créé par : TF & Swanou & LΛZΛRE , les codes signa par Astra . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le Phénix rebelle qui se fait péter la tronche, Eden, le Grimstone russe aux allures de globetrotter et Björn, le Greyback arracheur de coeur Je parle en : #99cccc



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Chasseur de créatures magiques pour le compte du Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : il bat pour ce que la Société jugerait comme inacceptable. Il bat face aux émeraudes, défaille au toucher des mèches sombres et appartient tout entier à un homme. Amour de l'ombre partagé mais gardé secret, j'appartiens corps et âme à celui que tous connaissent sous le nom de Drefer Rackharrow. Champ Libre :
MEMORY IS HEADED FOR DISASTER, HEART IS BEATING SLOW.




PLEASE HEAVEN, TELL ME. WOULD SHE BE PROUD OF ME ?



BECAUSE YOU'RE THE REASON MY HEART BEATS.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
whispers in my bones
And all the things I can't remember, as fucked up as it all may seem. The consequences that are rendered, I stretch myself beyond my means. ft. MARSELYNN I. GOLDSTEIN



18 octobre 1991.
Vous vous élancez tous deux, Marselynn n’ayant pas répondu à ta question qui pourtant t’intéressait et bientôt le plumage de feu apparaît dans votre champ de vision, le manège de la bourrasque ayant fonctionné. Si pour elle, il s’agit de ramener un animal vivant et que tu en as compris les enjeux, pour toi les choses sont bien différentes et il se peut que tu ne parviennes à lutter avec ton instinct de chasseur, vieux réflexe obtenu depuis trop longtemps maintenant pour être tout bonnement ignoré. Être capable de lire dans les pensées de ta sœur n’aurait fait que confirmer ce que tu penses déjà. De un, quelle idée de se faire offrir un phénix en guise de cadeau de mariage, c’est également une très mauvaise blague dans le contexte actuel. De deux, pourquoi Merlin ne pas l’avoir attaché d’office pour éviter ce genre de désagrément ? Intérieurement, tu pourrais fulminer si la chasse n’était pas lancée, l’oiseau criant et s’efforçant de disparaître de votre vue. Tu cours, esquives chaque racine, chaque branche avec une agilité certaine dans ce genre de conditions, uniquement parce que le temps s’y prête. Il serait bien trop présomptueux de dire que tu es constamment au sommet de ta forme, tu fais des erreurs, toi aussi, malgré tes capacités. Ce n’est qu’au bout de plusieurs minutes de course acharnée que vous vous arrêtez net, toi le premier, lame dans une main pour mieux garder la baguette entre tes doigts serrés dans l’autre, prêt à en découdre. Putain mais où il est passé ? Le murmure résonne jusqu’à tes oreilles mais si tu entends tu ne réponds pas, prunelles scrutant partout autour de toi. Bientôt aidé de Marselynn qui se tient dos à dos avec toi, vous couvrez plus de visuel, c’est une chose que tu ne fais avec aucun autre, bien plus solitaire en chasse que véritable coéquipier, une chose que tu pourrais faire avec Drefer si tu lui proposais une partie de chasse, car dans les quelques missions effectuées ensemble, vous formez plutôt un bon duo.

A nouveau, tu uses de ton sort de bourrasque, provoquant la sortie de cachette de l’oiseau pour la seconde fois, sauf qu’il ne décide pas de fuir mais de venir directement vous attaquer. Un phénix de cette taille peut faire des dégâts et tu le sais, mais cela ne te pousses pas à l’esquiver. Bien au contraire. A le voir filer ainsi droit vers vous, tu en oublies la raison initiale de votre traque, lame se levant bien plus vite que la baguette que tu lâches presque pour mieux maintenir ta prise sur l’arme, te mettant rapidement à avancer de plusieurs pas en son encontre. Sourcils froncés et lèvres pincées, tu ne penses plus à Lynn restée derrière et bientôt tu accélères le pas, lèves la lame dans un souci d’effrayer plus qu’autre chose en définitive, pour le pousser à faire demi-tour, mais alors que tu effectues ton geste le sort résonne dans ton dos. Sans crier gare, les jambes se paralysèrent aussitôt rapidement accompagnées du reste de ton corps. Celui-ci bascule en avant et bien que tu aies eu le réflexe de lâcher ta lame au dernier moment pour ne pas te blesser, c’est tête la première que tu atterris dans la terre plus qu’humide, non sans laisser échapper un grognement.

Immobilisé dans une position peu gracieuse et désagréable, tu n’apprécies guère ce qu’il vient de se passer et comprends sans doute trop bien qu’il ne s’agit pas d’une erreur ou d’un sort perdu, l’oiseau étant encore loin de toi à ce moment-là. A peine Marselynn arrive à ton niveau que tu sens enfin tes membres se détendre et retrouver une mobilité suffisante pour t’extirper d’un souffle de la boue. « Bougre de gobelin ! » que tu pestes en te redressant à genoux et crachant une gerbe ignoble de boue. Je suis vraiment, vraiment désolée. Intérieurement, tu fulmines, essuies déjà une partie de la terre sur ton visage ainsi que celle qui est venue se glisser dans tes cheveux. Loin d’être prude ou même contre la crasse, ce n’est pas là ce qui t’énerve le plus. « Mais qu’est-ce qu’il t’a pris ? Je voulais juste qu’il change de direction. ». Les traits fermés, tu marmonnes ensuite pour toi-même, yeux vairons bien décidés à conserver leur éclat de fureur quand bien même ta sœur soit déjà pardonnée. Tu es un râleur, l’on ne te changerait pas… Agacé d’avoir perdu un temps précieux, tu viens récupérer la lame échouée un peu plus loin et prends déjà appui sur cette dernière pour te relever, terminant de retirer la boue qui perle encore à tes prunelles et te gêne dans ta vision. « On a perdu du temps, Lynn… ». Et toi, tu ne comptais pas t’éterniser ici, quand bien même cela te défoule plus que ce qui était prévu de prime abord. « Je t’en prie, retrouves donc sa piste. » que tu marmonnes une nouvelle fois, filant récupérer également ta baguette laissée un peu plus loin.



 
❝ to love is to destroy they say ❞ But it's not what I say. it takes control of the person that i thought i was. the boy i used to know. there's a light in the dark and i feel its warmth. in my hands, in my heart.

Parchemin envoyé Lun 18 Déc 2017 - 21:15

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : aandy , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 08/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 258 hiboux. J’incarne : Emma Roberts , et l’avatar que je porte a été créé par : aandy Je parle en : #cc6699



Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Weeding Planner et Chasseur de créatures magiques J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Fiancée
avatar
 


   
whispers in my bones
I'll get you through it nice and slow When the world's spinning out of control
Bien sûr que ce n’était pas une erreur, si l’on écoutait son père, les Goldstein ne faisaient pas d’erreur. Du moins en matière de chasse, et la encore Marselynn aurait émis des doutes car malgré son entrainement draconien et ses capacités légèrement au-dessus de la moyenne, elle n’était pas infaillible. Déjà elle n’était pas une chasseuse à temps complet et il lui était déjà arrivé d’être blessée en mission, d’échouer sur une mission ou d’en refuser une si elle considérait que l’animal ne méritait pas une telle traque. En d’autres circonstance, elle n’aurait pas poursuivi un phénix dans les bois, elle aurait laissé l’oiseau s’envoler pour Merlin seul savait l’endroit qui parlait au volatile. Mais le fait était qu’elle avait accepté celle-là.

Et elle n’aurait pu rêver meilleur partenaire que son frère pour s’exécuter. Il était le meilleur qu’elle connaissait, elle savait travailler avec lui et ils avaient les mêmes méthodes. Normal ils avaient tout appris de la même personne, bien qu’Artémius ait su se montrer un million de fois plus dur avec Caïn qu’avec elle, sa petite dernière, sa petite princesse. L’héritière de Sophie qu’il ne fallait pas trop abimer pour qu’elle ne perde rien de ce que sa mère lui avait transmis. Mais à force de persuasion et d’un brin de caprice, elle avait obtenu de son père d’apprendre le métier elle aussi. Mais bien que son niveau soit loin d’atteindre celui de son ainé, le sort n’avait pas raté sa cible.

Voir le blond courir soudainement pour faire face à la bête arme à la main et exécutant un geste qui laissait peu de place à l’interprétation, la sorcière avait jugé préférable de risquer le courroux de son frère que de le laisser aller au bout de son idée. Elle s’excuserait après. Ce fut ce qu’elle fit d’ailleurs rapidement en le rejoignant dans l’idée de l’aider à se relever mais Caïn montra qu’il n’était d’humeur. Il avait compris, évidemment, aucun d’eux n’était infaillible mais il savait aussi qu’elle ne l’avait pas touché par hasard et ses excuses avaient également pu être un indice. Mars secoua la tête et murmura sur un ton un peu réprobateur. « Ha oui toute lame dehors tu avais franchement l’air de vouloir lui dire juste bonjour. »

Alors oui les intentions de son frère étaient peut-être tout à fait louables mais son instinct était très certainement plus fort et elle savait que ce dernier ne laisserait aucune chance à l’animal. D’autant plus que le chasseur l’avait déjà exprimé et qu’il s’agissait après tout de son métier. Elle ne lui en voulait pas, pas encore en tout cas car le phénix était encore en pleine forme et en toute liberté, mais elle savait qu’elle allait devoir garder un œil sur son ainé. Elle le regarda essuyer tant bien que mal la boue qui recouvrait son visage et souillait ses vêtements par sa faute et fut contente qui reste concentrer et ne se plaigne que du temps perdu. Mais cette fois c’était à elle de retrouver l’oiseau.

India fit la moue un instant et se mordit la lèvre inférieure, signe de réflexion avant de tendre la main vers son frère. « Donne-moi la plume. » Elle tendit la main, comptant sur le fait que son frère avait gardé leur seul et unique indice dans une de ses poches. Outre le fait que cela pouvait les aider grâce à divers sorts, cela représentait également un trophée, on ne croisait pas un volatile d’une telle rareté tous les jours. Soufflant un peu pour relâcher la pression d’accomplir un sort de traque devant une personne plus expérimenté, Mars recula d’un pas et pointa sa baguette sur l’objet de ses attentions. Elle récita la formule et observa la plume reposant dans sa paume tourner plusieurs sur elle-même.

Cette dernière s’arrêta soudainement dans une direction toutefois, au lieu de s’élancer à toute vitesse la sorcière se contenta d’un petit signe de tête dans le même sens pour inviter son frère à se mettre en marche. La paume levée devant elle, Lynn avançait d’un bon pas, surveillant sa boussole improvisée et surveillant le ciel. Plusieurs longues minutes passèrent dans un silence un peu moins confortable qu’auparavant. Elle concentrer pour ne pas perdre la piste qu’elle avait retrouvé et lui râlant probablement intérieur. Du moins jusqu’à ce qu’un sourire amusé apparaisse sur le visage de la demoiselle qui ne put garder sa réflexion plus longtemps pour elle. « Vois le bon côté des choses, la boue c’est super bon pour la peau. »

Malgré elle, Mars éclata de rire oubliant totalement sa mission et même le chemin qu’elle tentait de suivre, elle replia la main mettant fin au sort et fière de sa bêtise. Son frère avait beau être de nature un peu ronchon, il ne pourrait pas résister à sa petite pique ni à la gaieté qu’elle dégageait même s’il ne l’avouerait jamais. Car malgré les blessures qui l’habitaient, Marselynn faisait de son mieux pour les dissimuler aux yeux du monde et pour n’être qu’un rayon de lumière pour ses hommes. Aussi malgré le sérieux de la situation, elle avait besoin de d’éteindre l’atmosphère et d’apporter un peu de joie à son frère.


   
code by bat'phanie


I'm falling apart
The broken clock is a comfort It let's me sleep tonight Maybe it can stop tomorrow From stealing all my time I am here still waiting I still have my doubts I am damaged at best I'm barely breathing With a broken heart That's still beating In the pain
©crackintime

Parchemin envoyé Ven 5 Jan 2018 - 14:15

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : TF , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 10/05/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 469 hiboux. J’incarne : Dominic Sherwood , et l’avatar que je porte a été créé par : TF & Swanou & LΛZΛRE , les codes signa par Astra . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le Phénix rebelle qui se fait péter la tronche, Eden, le Grimstone russe aux allures de globetrotter et Björn, le Greyback arracheur de coeur Je parle en : #99cccc



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Chasseur de créatures magiques pour le compte du Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : il bat pour ce que la Société jugerait comme inacceptable. Il bat face aux émeraudes, défaille au toucher des mèches sombres et appartient tout entier à un homme. Amour de l'ombre partagé mais gardé secret, j'appartiens corps et âme à celui que tous connaissent sous le nom de Drefer Rackharrow. Champ Libre :
MEMORY IS HEADED FOR DISASTER, HEART IS BEATING SLOW.




PLEASE HEAVEN, TELL ME. WOULD SHE BE PROUD OF ME ?



BECAUSE YOU'RE THE REASON MY HEART BEATS.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
whispers in my bones
And all the things I can't remember, as fucked up as it all may seem. The consequences that are rendered, I stretch myself beyond my means. ft. MARSELYNN I. GOLDSTEIN



18 octobre 1991.
Les Goldstein ne font pas d’erreur. Oui. Ce sont bien là des mots qu’Artémius pourrait et avait sûrement déjà sorti à ses rejetons. Caïn ne comprendra jamais ce qui a poussé Marselynn à vouloir suivre la voie de la chasse, elle qui était vouée à bien d’autres choses jugées plus banales et intéressantes, nettement moins vouées à la violence. Pour autant, cela n’empêche pas le frère aîné d’admirer les capacités de sa cadette, bien au contraire, il y a une force chez elle qu’il décèle sans l’ombre d’une hésitation. Même si, pour l’heure, c’est agacé qu’il se relève après avoir littéralement mangé de la boue grâce à sa chère sœur. Ha oui toute lame dehors tu avais franchement l’air de vouloir lui dire juste bonjour. Le sarcasme s’entend dans les mots de la jeune femme et s’il n’était pas plus âgé qu’elle, le chasseur serait déjà en train de rouler des yeux comme un môme récalcitrant et des plus rebelles. Il n’accorde que peu d’importance à ce qu’elle peut bien penser sur le moment, ce n’est pas parce que son arme est sortie qu’il comptait en faire usage. « Je sais réfléchir aussi avec ma tête, merci. » qu’il marmonne en se débarbouillant, lame toujours plantée dans la terre. Ces précieuses minutes sont gâchées si elle voulait son avis, mais il ne dit rien, trop occupé à chasser la boue qui lui tombe dans les yeux à cause de ses mèches de cheveux dorénavant indisciplinées.

Bien sûr que rien n’est sûr avec Caïn, il suffit d’un coup de sang, d’un réflexe subit pour que tout parte en vrille. Il a été éduqué pour tuer les créatures quelles qu’elles soient avant de les capturer. Ce genre d’exercice n’allait bon train qu’envers leur tante décédée ou pour les quelques rares qui passent commandes en toute discrétion. D’ordinaire, il traque pour tuer et non pour garder en vie, la crainte de Marselynn est somme toute légitime, et réfléchis, ou même posé, il serait bien capable de penser comme elle. Toutefois il n’est pas dans cette humeur, bien plus bougon et impatient qu’autre chose. Cet oiseau commence à lui taper sur les nerfs et c’est donc sans sourciller qu’il met sa sœur au défi de retrouver le phénix, puisqu’elle venait de ruiner leur superbe chance en un coup de baguette mal envoyé. Les yeux vairons se lèvent sur sa cadette qui lui adresse une moue digne de leurs plus jeunes années. Il n’en tient pas compte, va même jusqu’à plisser les yeux en récupérant la lame plantée dans le sol pour mieux la ranger cette fois et préférer sa baguette. « Et bien quoi ? Tu ne me feras pas croire que tu n’en es pas capable. ». Si le ton est sec et se veut dur, au fond de son cœur il n’en est rien, Caïn tient à sa sœur et il espère que cette dernière le sait, parvient à faire la différence entre la façade et ce qu’il peut être réellement. Ce qu’il a réellement été, fût un temps. Un temps tellement éloigné qui lui semble s’évaporer au fil des années. Donne-moi la plume. Peu ravi de donner sa trouvaille, il s’exécute néanmoins, sachant pertinemment qu’il s’agit probablement là de leur troisième et dernier essai avant que tout espoir d’attraper le volatile vivant ne s’envole comme ce dernier. « Elle s’appelle revient. ». Bien évidemment.

En silence, le chasseur observe la plus jeune se concentrer sur son sort de traque et continue distraitement de retirer la boue de ses vêtements. L’humidité ne le gêne pas, la crasse non plus en règle générale, mais il faut dire qu’il n’était encore jamais tombé tête la première dans la terre gadoueuse. La direction bientôt indiquée, le Goldstein tait ses impressions et se met rapidement à la suivre, la laissent ouvrir le bal de manière toujours aussi silencieuse. Le fait est que s’il rumine encore, la concentration est de mise, tout comme ses songes qui se remettent à battre de l’aile. Vois le bon côté des choses, la boue c’est super bon pour la peau. Caïn rit jaune et crache encore un peu de terre brune qui lui colle à la langue. Il n’a pas dégagé ses cheveux dorés devenus bruns par endroit. « Mes futures conquêtes d’une nuit seront donc ravies grâce à toi. ». Marselynn sait qu’il est volage. Du moins était, car à présent ce n’est plus qu’un énorme mensonge, le sorcier étant épris de l’impensable aux yeux des sang-purs et de la société magique. Son cœur n’était plus libre depuis plusieurs semaines, et quand bien même Drefer n’aurait pas donné suite à leur histoire, son cœur n’en aurait pas été plus libre pour autant. La plus jeune ignore donc le secret que son frère a sur la conscience et qui est caché au creux de l’âme. Car il s’agit bien là d’une histoire d’âme à présent. Lié à son autre à jamais.

Le rire éclate dans la calme atmosphère des bois, perturbant quelque peu le blond qui observe Marselynn d’un air interrogatif. Malgré sa forte envie de demeurer stoïque, il ne retient bientôt plus le sourire qui vient étirer ses lèvres et dévoiler ses dents. « Il n’y a strictement rien de drôle Lynn. ». Un peu dans le fond, si, mais qui serait-il s’il cédait aux éclats de rire au beau milieu d’une traque ? « On a pas terminé. L’oiseau est toujours introuvable. Fais-moi vraiment penser de suggérer aux couples fantasques de faire rôtir ce genre d’oiseau plutôt qu’avoir l’idée d’en faire un animal de compagnie. ». Surtout que les phénix n’en font qu’à leurs têtes. Secouant la sienne et lâchant un bref soupir, le chasseur récupère la plume dans la main de sa sœur et lève les yeux vers la cime des arbres, baguette à l’affût. « Parlant conquêtes… Tu as visiblement omis de m’annoncer tes fiançailles avec le Rackharrow ? » qu’il interroge enfin à voix haute. Il aurait voulu attendre la fin de la partie de chasse mais les mots se sont échappés plus vite que prévus. « Père m’a appris la charmante nouvelle. ». Il pense que ce n’est rien d’autre qu’un mariage forcé de plus, et ça le contrarie. Enormément.      



 
❝ to love is to destroy they say ❞ But it's not what I say. it takes control of the person that i thought i was. the boy i used to know. there's a light in the dark and i feel its warmth. in my hands, in my heart.

Parchemin envoyé Sam 10 Fév 2018 - 16:30

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : aandy , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 08/10/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 258 hiboux. J’incarne : Emma Roberts , et l’avatar que je porte a été créé par : aandy Je parle en : #cc6699



Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Weeding Planner et Chasseur de créatures magiques J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Fiancée
avatar
 


   
whispers in my bones
I'll get you through it nice and slow When the world's spinning out of control

Marselynn était tout de même soulagée d’avoir réussi son sort. Elle avait beau prôner la force du sang-pur et la suprématie des sorciers sur le reste de la population terrestre elle n’avait finalement que peu besoin au quotidien de faire usage de ses dons. Autrement que pour les tâches ménagères évidemment. Elle avait été élevée avec du personnel de maison pour le faire à sa place mais vivre seule l’avait forcé à apprendre le strict minimum pour entretenir son intérieur, sachant qu’elle y recevait ses clients. Aussi pendant les chasses, subissait-elle toujours cette pression de l’échec que son père ne lui pardonnerait pas, chouchoute ou pas. Mais juste pour faire fermer son clapet à son frère qui avait osé mettre en doute ses capacités avait-elle invoqué toute sa concentration et son pouvoir pour transformer la plume nommée revient en une boussole qui les guiderait jusqu’au phénix.

Caïn et elle s’était ensuite remis en route pour suivre la nouvelle direction mais la blonde ne put empêcher une pensée amusée de poindre dans son esprit. A voir son frère toujours si sérieux et professionnel avec la tête barbouillée de terre boueuse était une image qu’elle ne reverrait pas tous les jours. Un sourire sur les lèvres elle ne put s’empêcher de lui faire la remarque à haute voix avant d’éclater de rire, pas peu fière de sa bêtise. Il fallait bien détendre un peu l’atmosphère pesante de la chasse et éclater la petite bulle de mécontentement de son aîné qui ne devait pas rigoler assez souvent dans la vie, de manière générale. La sorcière sut que le rire de son frère n’était pas authentique mais au moins cela l’avait déridé quelque peu et il se permit une réflexion sur ses conquêtes qui se réjouiraient probablement de sa peau impeccable.

Toutefois, l’homme aux yeux vairons ne trouvait toujours pas la situation comique et lui intima à demi-mot de se calmer car leur mission était loin d’être finie. Et Mars avait beau savoir qu’il avait raison et être d’accord avec lui sur le fait qu’elle devait retrouver son sérieux pour finir cette quête, elle ne parvenait pas à se calmer. Elle le revoyait quelques minutes plus tôt en d’entre de plonger tête la première dans la boue et l’absence totale de sa classe légendaire lorsqu’il s’était redresser tentant de maitriser sa colère. Et sans le vouloir, il lui fit également imaginer le magnifique oiseau en train de rôtir sur une broche ce qui ne l’aidait pas à reprendre son souffle pour faire cesser les rires. Même le fait qu’il récupère la plume de manière un peu brutale n’eut pas le moindre effet sur la demoiselle.

Trop occupée à son imagination débordante, Lynn ne vit pas le coup venir. Elle appuyait sur ses joues pour s’empêcher de rigoler lorsque toute envie de ricaner la quittait aussi rapidement qu’elle était venue. Elle se redressa légèrement et défia son frère du regard sans en avoir eu l’intention. La mâchoire serrée, la chasseuse prit la seconde remarque comme une seconde gifle mais essaya de ne pas montrer que l’emphase sur le mot charmante l’avait blessé. India n’avait jamais voulu que l’annonce à son frère de se passa de la sorte. Elle aurait souhaité pouvoir le lui dire elle-même avec ses propres mots car qui savait comment son père à qui elle ne l’avait pas dit non plus comme elle l’aurait voulu avait pu dire exactement à son fils volage.

Mars se mit à tripoter nerveusement sa baguette et soupira en finissant par baisser les yeux, perdant la bataille tacite qui venait d’avoir lieux. « Il m’avait pourtant promis de ne rien dire à personne… » Murmura-t-elle plus pour elle que pour les oreilles de Caïn. Par Merlin, son père avait dû être trop heureux de pouvoir vanter la vie amoureuse de sa fille pour se taire et la laisser mener la danse comme elle l’entendait. Déjà que lui l’avait appris en surprenant chez elle un hibou venant de Rodrick alors qu’il lui rendait visite. « Je n’avais pas l’intention de garder le secret indéfiniment tu sais. » Chercha-t-elle à se justifier pour qu’il ne reste pas fâcher après elle alors qu’elle semblait enchainer les boulettes depuis une dizaine de minutes.

Définitivement elle n’avait pas voulu annoncer la nouvelle à Caïn de cette manière. Tout comme elle n’avait jamais eu l’intention de garder cette relation un secret comme elle avait pu le faire avec Silas. Bien au contraire, le but de ses fiançailles était que tout le monde le sache, que son père arrête de la surprotéger car elle aurait désormais un mari pour cela, du moins le croirait-il. Et que ses frères également arrêtent de s’inquiéter pour elle et de ne jamais la voir avec un homme. Mais là dans ce bois, le bruissement des arbres, et leurs oreilles tendues pour le moindre bruit émanant du volatile avec son aîné qui la jugeait pour son choix et la manière dont il avait découvert la vérité, Lynn se sentait une gamine prise la main dans la boite à gâteau.

« En réalité, je voulais attendre de vous réunir tous, et de vous présenter officiellement Rodrick même si vous le connaissez déjà un peu. » La blonde cherchait à s’expliquer et à donner un sens logique à son silence. La vérité étant qu’elle et son fiancé n’avaient pas encore eu le temps de penser à cela. Ils n’en étaient que balbutiement de leurs plans et déjà la découverte de son père avait manqué de tout mettre en péril et maintenant il s’avérait qu’Artémius avait joué les moulins à parole, lui gâchant tout effet d’une bonne nouvelle et non d’une chose qu’il fallait taire car il y avait des raisons d’en avoir honte. Maintenant Mars allait devoir se jeter la tête la première dans son mensonge et elle allait surtout devoir le retenir pour être capable de le retranscrire au Rackhorrow.

Relevant la tête avec un petit sourire qui se voulait malicieux elle revint planter ses yeux vert dans ceux de son frère. Elle devait avoir l’air sûr d’elle-même pour ne pas éveiller les soupçons. Elle devait donner l’impression qu’elle était simplement honteuse qu’il le découvre de la sorte et non parce qu’elle était en train de lui mentir sans vergogne. « Mais bon voilà, j’aime Rodrick depuis maintenant un bout de temps et il m’a demandé en mariage et j’ai dit oui, je ne vois pas où est le problème. » Elle était un peu trop sur la défensive et cela s’entendait dans sa voix mais elle trouverait un moyen de l’expliquer s’il le lui faisait remarquer. L’important allait maintenant être de s’assurer qu’il la croit.

   
code by bat'phanie


I'm falling apart
The broken clock is a comfort It let's me sleep tonight Maybe it can stop tomorrow From stealing all my time I am here still waiting I still have my doubts I am damaged at best I'm barely breathing With a broken heart That's still beating In the pain
©crackintime

Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
whispers in my bones ☾ CAÏLYNN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bones...
» Lynn Scarlett Sawyer - Selena Gomez.
» Skin and Bones
» « Bones Shop »
» Anna Lynn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Pays de Galles-
Sauter vers: