Partagez | 
you remember ft Wynn [FB]

()
Parchemin envoyé Mer 13 Sep - 14:05

avatar
avatar
profil
Je suis : Flavio , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 28/07/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 194 , et l’avatar que je porte a été créé par : dark dreams. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Lincoln, Filipp Je parle en : #258369



Je suis âgé de : 23 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque.
malle
raise your wand
 
what i create is chaos
wynn ft. amadeus

Décembre, un hiver glacial se répandait sur l’Angleterre. L’extérieur laissait un visage blanc au paysage, laissant cette douceur aux yeux des étudiants du château. A Poudlard, les grandes chaleurs à l’intérieur, laissant les feux de cheminées allumés tardivement. La plupart des étudiants avaient laissés place aux pulls représentant leur maison. Amadeus Black avait soigneusement prit soin de porter le sien aux couleurs vert et argent, représentant la maison de Salazar Serpentard. Ce garçon aux cheveux brun venait d’être à nouveau collé pour mauvais comportement au sein du groupe lors d’un cours. Celui-ci avait jeter un sort sur une jeune fille, laissant place à une moustache plutôt… exorbitante. Evidemment, cet évènement avait laisser place à une bagarre, laissant les serpentards prendre la défense du prince Black. Amadeus avait évidemment eut ce sourire, narquois, provocateur, faisant pleurer cette gamine. Il n’avait eu aucune pitié. Comme à son habitude. Le sorcier savait que ce qu’il venait de faire, n’était que tout petit par rapport à ce qu’il pouvait faire. Mais il était encore une fois collé. Incompris comme à son habitude. « Vous aurez des nouvelles de mon père vieil homme » Le sorcier claqua la porte, énervé pour son jeune âge. Ce n’était-là que le début d’une jeunesse pleine de promesses d’une évolution violente. Le sorcier n’était qu’un enfant, le dernier de cette famille Black et il était déjà un vrai problème, un dur à cuire à canalisé. Les chaussures bien cirées, il avait cette fâcheuse tendance à vouloir attiré le regard sur lui. Difficile de passé après toute la famille Black. Il le savait, il ne deviendra jamais Arsen, il ne sera jamais Arsen, il ne sera jamais parfait.

Sortant de la salle de retenue, il regarda sa montra, sa petite horloge à l’intérieur de la poche de son pantalon. Après l’heure, ce n’était plus l’heure. Pourquoi repousser à demain, les choses que l’on peut faire aujourd’hui? Il n’avait pas une minute à lui, entre les cours, les épreuves, les concours d’échec car oui, Amadeus n’était pas un fan de quidditch mais plutôt un grand joueur d’échec. C’était comme un jeu pour lui, un moyen de faire travailler sa mémoire. Un moyen où il faisait travailler  sa technique et sa tactique. A l’époque, il était déjà jeune mais il avait déjà l’envie de quitter les mûrs du château. Il ne se plaisait pas au sein des autres, au sein du château. Il y avait naturellement Augustine, son amie, qui l’aidait à se sentir mieux ici mais l’appel de l’extérieur était bien de trop difficile. Il marcha, se laissant contemplé par les autres, contemplant les tableaux accrochés aux murs. Il continua de marcher en direction d’un endroit qu’il affectionnait particulèrement. A cette époque, le serpenter n’avait pas énormément de cheveux. Mais cela ne l’empêchait pas d’être arrogant et méchant du au physique des autres. Heureusement, l’adolescence avait changer bien des choses plus tard chez le prince Black. Il marche comme un prince, avec l’élégance d’un Black. Il sait ce qu’il veut faire, il sait ce qu’il compte faire. Il a ce besoin d’énerver quelqu’un pour faire passé ses propres nerfs. Il a sa victime, il a sa proie. Il ne sait rien de ce garçon mais il n’en n’a que faire. Il s’en fiche totalement. Il n’y avait que sa propre petite personne qui compte pour lui. Il voulait se satisfaire, le reste ne comptait pas. Le serpentard se laissa guider par la colère et il le vit. Avec sa bande d’amis, sa bande d’innocent sans queue ni tête. Il se fixa droit comme un piquet devant lui. « Eh le rouquin, tu ne le sais certainement pas mais les bâtards n’ont pas leur place ici » Amadeus regarda les camarades de ce mec. Roux. Non pas que c’était une honte d’être roux mais il se demandait parfois si celui-ci ne venait pas de la famille Weasley. Ecoeurant. « Quoi, vous voulez une moustache aussi vous?  » Il s’en prenait également aux camarades de ce pauvre mec. Il n’avait guère l’intention de sympathiser avec qui que ce soit à Poudlard. Bonne ou mauvaise idée, il s’agissait-là d’un comportement du prince. S’en prendre aux autres était devenu une habitude pour lui. Il n’y allait jamais de main morte. « Un problème le rouquin? Tu devrais baissé les yeux, t’aurais moins de soucis » Amadeus le regardait d’un regard noir, si il avait pu le blessé à l’aide son regard, il l’aurait fait. Personne ne méritait de marcher dans un couloir en croisant des sangs de bourbes, des bâtards. Personne. Encore moins lui. Il se demandait bien comment avait pu faire ses soeurs et son frère auparavant.
made by black arrow


790 mots


black familly
i solemnly swear that i am up to no good


Parchemin envoyé Sam 16 Sep - 16:00

avatar
avatar
profil
Je suis : Cass' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 01/09/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 79 hiboux. J’incarne : K.J. Apa , et l’avatar que je porte a été créé par : GALLIFREYS Je parle en : #669900, le fourchelangue en italique et Sobek en #787c30 et italique



Je suis âgé de : 23 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Charmeur de serpents pour le cirque Avery J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : Célibataire
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
ϟ You remember
feat Amadeus

Tellement de choses avaient changé pour cette année scolaire. Wynn avait encore en mémoire le carnage du Poudlard Express lors de la rentrée et il n’arrivait pas se sortir l’image de ces corps empilés sur le quai de pré-au-lard. Des camarades de classe, de chambre, ou simplement des personnes qu’il pouvait croiser dans les couloirs. Sans parler de toutes les premières années qui ne feraient jamais leur rentrée. Tous ces souvenirs qui venaient hanter ses nuits de manière récurrente le fatiguaient énormément, il n’arrivait pas faire de nuit complète. Il avait bien essayé d’aller à l’infirmerie au cas où une potion de sommeil aurait pu l’aider, mais l’infirmière avait refusé, lui expliquant qu’il n’était pas assez mal en point pour ça…pour le moment. Il suivait alors les cours comme il pouvait et accumulait du retard. Wynn savait que tout ce retard devrait être récupéré en travail personnel dès le soir venue ou en dehors des cours, ce qui réduisait encore ses heures de sommeil.

Il venait d’assister à un cours de potion et avait failli piquer du nez dans son chaudron. Réveillé rapidement par son binôme, il avait essayé d’être un peu plus à l’écoute et se forçait à rester éveiller. Son camarade l’aidait pas mal en lui sortant toutes sortes d’âneries qui lui passaient par la tête. Rire en faisant attention à ne pas se faire prendre par l’horrible professeur avait eu le don de le réveiller. Fin du cours, tout le monde dehors. Le froid était saisissant en cet hiver. Wynn resserre sa cape contre lui tout en réajustant son sac sur l’épaule. Il retrouve facilement Magnus, Rose et d’autres dans un couloir. L’intérieur du château était déjà plus chaud que les cachots. Alors qu’ils débattaient sur l’utilité d’un sortilège qui pourrait aider Wynn et ses cauchemars, une voix les fait taire, petit à petit et se retourner. « Eh le rouquin, tu ne le sais certainement pas mais les bâtards n’ont pas leur place ici » Wynn était le seul roux dans le groupe, mais surtout, le seul bâtard. La voix il l’avait reconnue comme étant celle du prétentieux Black. Et cette certitude fut renforcée lorsqu’il le vit à quelques pas d’eux. « On devrait s’en aller » chuchote Magnus peu désireux que le serpentard leur tombe dessus. « Il me laissera pas, il est là pour quelque chose. » Réponds alors Wynn qui avait fini par comprendre un peu que lorsqu’il venait à lui s’était uniquement pour avoir le plaisir de l’invectiver ou de le frapper. « Quoi, vous voulez une moustache aussi vous?  » Le voilà qui s’en prenait aux autres. Évidemment, tout le monde le regardait, il venait d’interrompre une discussion plutôt intéressante. « Laisse les tranquilles tu veux ? » Il avait décidé d’être fort aujourd’hui. Malgré sa grande fatigue, il ne voulait pas se laisser marcher dessus par un petit bourgeois qui ne se prenait pas pour une bouse de troll. « Un problème le rouquin? Tu devrais baissé les yeux, t’aurais moins de soucis » Les deux garçons se jaugeait du regard. Celui du Black était dur et noir, tandis que celui du Slughorn était  las et fatigué.

Il se tourne vers ses amis. « On se retrouve tout à l’heure à la grande salle. » Leur dit-il gentiment. Il les chassait, histoire qu’ils n’assistent pas à la cuisante défaite qu’il allait prendre, mais aussi pour leur éviter un coup ou un sort perdu…sait-on jamais si le Black était un âne en sortilège. Wynn se tourne ensuite vers ce garçon qu’il avait immédiatement détesté et s’avance vers lui. « Bon. Tu me veux quoi aujourd’hui Black. » Lui dit-il d’un ton très calme. « Tu penses que je vais m’écrouler et me mettre à pleurer parce que tu me traites de bâtard ? » Il lui rit au nez. « Désolé, mais j’entends ce mot à longueur de journée, si bien qu’au final je ne le prends même plus comme une insulte venant de vos langues de vipères. » Il a rapidement retrouvé son sérieux et le regarde de manière totalement blasée. Il rebondit ensuite sur un truc qu’il venait de dire. « Alors comme ça tu fais pousser la moustache aux autres ? Tu devrais tester sur toi, qui sais, ça te rendra peut-être intelligent. » Il étire ses lèvres dans un sourire moqueur.


Wynn parle en : # 669900


SNAKE
© FRIMELDA


Parchemin envoyé Mar 19 Sep - 20:50

avatar
avatar
profil
Je suis : Flavio , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 28/07/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 194 , et l’avatar que je porte a été créé par : dark dreams. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Lincoln, Filipp Je parle en : #258369



Je suis âgé de : 23 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque.
malle
raise your wand
 
what i create is chaos
wynn ft. amadeus

Poufsouffle une maison auquel Amadeus n’accordait aucune importance. Il avait toujours cru que cette maison avait été créé dans le but d’accorder une maison pour ceux qui n’avaient aucune utilité dans Poudlard. Il trouvait la couleur jaune immonde, le nom Poufsouffle très moche et le blason… le blason en disait long sur la maison, un blaireau. Amadeus n’était pas d’humeur, un peu comme à son habitude. Il était très rare de voir Amadeus sous un jour meilleur. Les environs de Poudlard ne lui plaisait guère et pourtant, il avait un bon bout de chemin à poursuivre car il était actuellement dans sa deuxième année d’études. Il n’avait que douze ans et pourtant, il avait déjà cette provocation dans le sang, cette façon d’être, cette façon de voir les choses sombres. « Laisse les tranquilles tu veux ? » Le sorcier tourna la tête en direction du blaireau. A quoi jouait-il? Se présenté de cette manière à un Black. A jouer au héros devant ses camarades. Quel idiot. « Excusse princesse, je ne souhaitais pas offusqué votre grandeur et ses pitoyables camarades » Evidemment que le serpentard s’amusait de la situation. C’était toujours plaisant d’embêter les autres, de manquer de respect aux autres, de voir l’énervement dans les yeux des autres. Qui n’avait jamais connu cet aspect là du jeune sorcier? La plupart du temps et même auprès des professeurs les plus expérimentés dans leur métier, Amadeus avait ce grain d’amertume envers eux. Quand il détestait quelque chose, quand il n’était pas d’accord sur une réponse, sur un sujet, sur une idée, quand il n’appréciait pas quelqu’un, il avait cette amertume envers le monde entier. « Bon. Tu me veux quoi aujourd’hui Black. » Amadeus ne voyait rien comme signe d’agacement venant de la part de cet étudiant. « Tu penses que je vais m’écrouler et me mettre à pleurer parce que tu me traites de bâtard ? » Le jeune Black se mit à sourire. Il n’avait pas besoin de le voir pleurer, ni même de le voir s’écrouler pour s’en tenir à être heureux. Il avait simplement ce besoin d’ennuyer quelqu’un aujourd’hui, de trouver une victime et il appréciait emmerder ce pauvre mec. « Désolé, mais j’entends ce mot à longueur de journée, si bien qu’au final je ne le prends même plus comme une insulte venant de vos langues de vipères. » Il le regarda rire. Quel idiot.

Amadeus n’avait jamais vu quelqu’un d’aussi bête, enfin, c’était l’impression qu’il lui donnait. « Tu es bien idiot Slughorn » Véridique. C’était ce qu’il pensait de lui. « Si j’avais envie de te faire pleurer, de te voir à terre, j’aurais choisi une autre façon de le faire, réfléchir n’est pas une chose faite pour toi » Le serpentard examinait de haut en bas le garçon. Les deux jeunes avaient douze ans et c’était déjà le début des ennuis. La coalition n’existait pas entre eux deux; oh non. « Puis entre nous, si tu l’entends chaque jours, c’est peut-être parce qu’il s’agit de la vérité et que la vérité mérite d’être rétablie aux yeux de tous » Lui et la vérité, il savait très bien ce qu’il cachait aux yeux des autres. « Alors comme ça tu fais pousser la moustache aux autres ? Tu devrais tester sur toi, qui sais, ça te rendra peut-être intelligent. » Se pousser la moustache? Ce n’était pas quelque chose qui était au goût du jour, du moins, pas pour le moment. Ni dans les mois à venir. Il regarde ce blaireau de poufsouffle sourire. « Mais, ton humour provient d’un cirque? T’as bouffer du clown pas drôle? » Douze ans. A douze ans avions-nous réellement l’âge de savoir ce que nous faisions? De ce que les gens représentent pour nous? Douze ans était l’âge de l’innocence. « Je me ferais un plaisir de t’en faire une cependant, même une barbe de bucheron, au moins, un peu d’intelligence ne ferait point de mal chez toi le rouquin » Le serpentard s’adossa contre le mur, sur le côté en regardant celui qui était face à lui. Comment pouvait-il porter ses couleurs. Le jaune était une couleur ennuyeuse. Il regarda ses cheveux. « Ta mère ne se serait pas taper le père Weasmoche par hasard » Parler des mères était un sujet dangereux. Lui-même n’acceptait aucun commentaire sur le sujet de sa mère. Sa mère était toute sa vie. C’était quelque chose de naturel. Les garçons préféraient leur mère, bien qu’Amadeus tenait à son père également mais c’était autre chose. La couleur roux des cheveux du sorcier, était quelque chose qui servait à distinguer les enfants Weasley. La plupart des étudiantes rousses à Poudlard, étaient des enfants Weasley. Quelque chose de facile pour distinguer ceux qui méritaient le respect ou non à Poudlard. Sauf que ce sorcier, n’était pas un Weasley. Mais bâtard.
made by black arrow


823 mots


black familly
i solemnly swear that i am up to no good


 

you remember ft Wynn [FB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21
» .:' A love to remember... ':. ~ {PV R'hapsody}
» FINLEY JUDAS LEVY-EYNSFORD ⊱ ❝ you jump I jump, remember ? ❞
» 03. Boy, one day you'll remember me !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Pré Au Lard :: Poudlard-