Partagez | 
It's not okay to always be in pain • ft. Liv R.

()
Parchemin envoyé Lun 4 Sep - 19:56

avatar
avatar
profil
Je suis : Neventer , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 135 hiboux. J’incarne : Colton Haynes , et l’avatar que je porte a été créé par : Neventer Je parle en : #006666

Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Réparateur d'objets magiques, botaniste, potionniste clandestin (mais chut!) J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : C'est un bordel monstrueux.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Mistakes
Liv ♚ Drewall
« i've been letting out mistakes for all of you to hate when I'm not okay will all of you still be around ? When I'm lost the white and brown i bought when my medicine arrives i feel very alive inside. its not okay to always be in pain. When you're OD'ing who's gna be buy your side? It's all you buy and we're shooting all the time and your friends will start to change and your not really the same. Ive been searchin' and i've been wondering.. » Acid Ghost - Mistakes


Lorsque j'ouvris les yeux, je fus ébloui par la lumière du jour. Je n'avais jamais abaissé le store du châssis de toit depuis que je m'étais installé ici. Je me frottais fortement les yeux avec mon pouce et mon index, puis je repoussais ma couverture. À chaque fois, j'oubliais qu'il ne fallait pas que je sois aussi brutal. Je venais de soulever une nouvelle couche de poussière. Je toussais. Une fois. Deux fois, mais je restais allongé en étoile, contemplant le ciel bleu automnal, un bras derrière la tête. Je ne m'habituerais jamais au grenier de l'atelier. Je ne supportais pas y dormir car la poussière m'empêchait de respirer correctement. Alors je me couchais tard dans la nuit et je me levais tôt, avant l'aube. Je passais une partie de mon temps à chasser lorsque je ne réparais pas d'objets magiques avec mon collègue. J'avais cessé de voyager, je n'y voyais pour l'instant plus grand intérêt, mais je continuais de photographier bon nombre de choses. C'était aussi ce qui me permettait de garder une trace de mes proies. Jusqu'ici, je n'avais plus de doutes sur l'identité de l'une des mangemorts qui avaient mis le feu à la maison que j'avais eu tant de mal à reconstruire. Tous les jours, je me remémorais les horribles choses que je lui préparais pour assurer ma vengeance. En attendant, je continuais de chercher, d'essayer d'avoir des indices sur ces espèces de chiures qui avaient détruit des années de recherches, d'accumulation de biens et de plantes. Je fermais les yeux et me mordais la lèvres inférieure en essayant de chasser les mauvais souvenirs de ma mémoire, soit une grande partie de mon passé depuis que j'avais quitté la demeure Lupin.
Je me levais. Je n'avais même plus de vêtements pour dormir, je n'avais rien pu sauver. Je me frottais le visage. Le moindre détail allait me pourrir mes journées pendant encore un moment, j'en avais conscience, mais je n'avais pas d'autre choix que de les repousser et de tenter de les remplacer par d'autres détails qui me feraient progresser. Il recommençait à faire froid et je n'avais pas grand chose pour me vêtir. Fort heureusement, les Londoniens faisaient fleurir ce qu'ils appelaient des « friperies » à de nombreux coins de rues et j'avais pu y faire mon marché pour pas grand chose. J'avais récupéré un jean serré, un vieux tshirt du groupe Joy Division, une chemise en flanelle sombre et une veste militaire doublée. Il y avait d'écrit « sherpa » sur l'étiquette et son prix m'a immédiatement rebuté, mais la vendeuse m'avait sous entendu qu'en échange d'un numéro de téléphone, elle pourrait revoir le montant. Je ne me suis pas fait prier, en sachant qu'au milieu des décombres, personne ne répondrait au bout du fil. Si le téléphone était toujours capable de sonner.
J'avais l'impression de sentir le bois et la poussière. Heureusement que l'atelier était pourvu d'une douche et c'était bien le seul confort que je pouvais avoir en plus des toilettes. Sinon, la plupart du temps, je sortais pour manger. Je peux vous assurer qu'être végétalien dans les années 90 n'a rien de fantastique, mais je faisais avec les moyens du bord. Je ne savais plus trop ce que c'était de manger autour d'une table en compagnie de ses amis et de sa famille. Lorsque je ne voulais pas me remplir l'estomac assis sur un banc public, je rentrais à l'atelier où, pour fuir le quotidien, je me réfugiais dans le grenier, sur mon lit. J'y mangeais en lisant et je finissais mon repas en ouvrant la fenêtre du toit pour fumer une cigarette.
Alors que j'étais fin prêt pour aller faire un tour, je constatais que j'avais dormi quasiment toute l'après-midi. Le soleil s'apprêtait, quant à lui, à aller  se coucher. En fermant la porte de l'atelier derrière moi, une brise glaciale me fouetta le visage. Putain, ça caille. Pensais-je. J'allumais une cigarette, quittais la ruelle où se trouvait la boutique et je me dirigeais vers la civilisation. Dans l'une de mes poches, je saisissais une photo, puis je la remettais en place après quelques secondes. Après quelques minutes de marche, je m'installais à l'intérieur d'un café où peu de monde s'était donné rendez-vous pour l'heure. Je trouvais le bout du comptoir parfait pour m'y faire oublier. C'est alors qu'elle sortit de la pièce privée, derrière le bar. Elle gratifia l'un de ses clients de son plus beau sourire puis sans plus attendre, elle empoigna un verre qu'elle remplit d'une bière brune jusqu'au ras. Le journal moldu était plié devant moi, je lisais les sous-titres tout en relevant le regard par moments. Lorsqu'elle se dirigea vers moi, je plantais mes yeux verts, perçants, sauvages, dans les siens. J'attendais poliment qu'elle m'adresse la question qu'elle devait répéter cent fois dans la même soirée.

Made by Neon Demon



Night Witches
Drewwal Eòghan Lupin ☽ It's all entertaining. We're coming after dark one after the other. Cut it and scatter. ©️ASTRA

Parchemin envoyé Jeu 7 Sep - 7:09

avatar
avatar
profil
Je suis : Psyborg , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/08/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 41 hiboux. J’incarne : Kirsten Zellers , et l’avatar que je porte a été créé par : Psyborg . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mahlah Ellsworth & Perséphone Nott Je parle en : #F5DEE6

/

Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Virologiste magique de formation. Elle travaille pourtant aujourd'hui comme simple serveuse dans un café du Londres moldu. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre : /
malle
raise your wand
 
Mistakes
Liv ♚ Drewall
« i've been letting out mistakes for all of you to hate when I'm not okay will all of you still be around ? When I'm lost the white and brown i bought when my medicine arrives i feel very alive inside. its not okay to always be in pain. When you're OD'ing who's gna be buy your side? It's all you buy and we're shooting all the time and your friends will start to change and your not really the same. Ive been searchin' and i've been wondering.. » Acid Ghost - Mistakes


C'était rare, les journées comme ça. Tellement rare que Liv les appréciait avec une joie toute particulière. Elle s'était réveillée sous un soleil matinal qui annonçait une journée sans pluie et il n'en fallait pas plus à la Rookwood pour se lever de bonne humeur. Le problème avec cette magnifique ville qu'est Londres, c'est que les trois quart du temps il flotte. Encore, et encore, des averses à n'en plus finir, un temps gris et maussade qui n'aide pas spécialement à garder le sourire. Mais quand en plus elle se tapait des clients aussi chiants que la pluie et plus malpolis que des chiens, rien ne savait lui remonter le moral jusqu'à ce qu'elle aille enfin se coucher. Seulement aujourd'hui c'était différent. Il était presque sept heures du soir et dans une heure elle laisserait sa place à une collègue pour enfin aller se lover dans son studio. Beaucoup de personnes seraient incapables de vivre dans le très petit endroit qui lui servait de lieu d'habitation, mais elle l'aimait bien. C'était son petit chez elle, il n'était pas bien grand mais elle l'avait aménagé à son goût et surtout il entrait dans son salaire. Il y avait bien des mois où elle galérait et où elle devait sauter des repas si elle ne voulait pas tomber dans le négatif sur son compte en banque, mais ce n'était qu'un détail sans importance. Si elle avait voulu payer moins cher pour mieux il aurait fallu qu'elle quitte la capitale, mais c'était hors de question de s'éloigner du Londres sorcier. L'Ordre faisait appel à elle d'une heure à l'autre sans prévenir et les petites missions qu'ils lui offraient étaient de parfaites excuses pour s'acharner sur ceux qui avaient voulu faire de sa vie un enfer. Et dire que ses parents et ses frères et soeurs vivaient encore dans une sorte de luxe, entretenu par leur commerce avec les Black... Lorsqu'elle n'arrivait pas à joindre les deux bouts, cette idée était frustrante. Mais elle n'aurait changé sa situation pour rien au monde. Sa liberté n'avait pas de prix.

Des journées comme ça, elle aimerait en avoir plus souvent. En plus du soleil de la journée et de la chaleur qu'il apportait, son patron était de bonne humeur et les clients s'étaient majoritairement montrés polis et agréable ce soir, surtout en matière de pourboires. Ce mois-ci, elle le savait déjà rien qu'avec les quelques livres de pourboire qu'elle avait gagné, elle ne serait pas dans le rouge. Elle pourrait même peut-être se faire plaisir et aller faire un peu de shopping ou s'offrir un restaurant. Des plaisirs simples que les moldus savent apprécier et qui manquent cruellement dans l'autre monde, avec leur sang pur à la con. Elle le vendrait bien au prix d'or dans des laboratoires d'expérience s'il valait quelque chose, mais que dalle. Un petit coup d'oeil sur l'horloge... Sa pause était terminée. Aller, dans une heure elle quittait et elle n'était pas de nettoyage ce soir, un peu de courage. Elle se leva, rangeant son téléphone dans sa poche, et retourna derrière le comptoir. Un de ses collègues nettoyait les tables, avant le rush d'après dîner. Elle serait partie depuis longtemps quand ça arriverait, mais il y avait tout de même un peu de clients à servir. Elle s'approcha de l'un au comptoir en lui offrant un sourire charmeur. Le point essentiel pour obtenir quelques pièces de plus. Un mot du client et Liv tira une bière pression avant de la poser devant lui. Il lui glissa un billet de cinq livres et lui autorisa à garder la monnaie, ce à quoi elle répondit par un sourire radieux et un merci enjôleur. Le café où elle travaillait pratiquait les prix les moins chers de Londres en matière de bière, il était donc plutôt courant que les clients soient plus laxistes sur les petites primes lorsqu'ils étaient de bonne humeur. Liv tâchait donc de garder un visage aussi agréable que possible et en général ça marchait. Vive la jeunesse.

Elle s'approcha d'un second client, qui s'était retranché dans un coin du comptoir, et lui sourit à son tour, sortant la même phrase depuis le début de la journée. "Bonjour, qu'est-ce que je vous sers ?" Pas besoin de carte, ici, tout était écrit sur un gros panneau en hauteur au dessus du comptoir, boissons et nourritures comprises. Son regard se perdit un instant sur lui et elle eut tout le loisir de détailler à quel point il était mignon. C'était rare que des gens comme lui se pointent ici, elle avait plutôt l'habitude des travailleurs un peu bourrus mais pas bien méchants qui venaient se détendre après une journée difficile. Mais plus encore, elle avait l'impression de l'avoir déjà vu... Vaguement, quelque part. Pendant quelques secondes elle se demanda si elle ne faisait pas face à un mangemort sous couverture, ou quelque chose du genre. Et vu qu'elle était plutôt connue du côté des sorciers, l'idée lui venait souvent à l'esprit lorsqu'un type louche entrait dans le bar. Mais elle trouvait que cette étiquette lui allait bien mal. Non, la probabilité pour qu'elle croise un sorcier ici était quasiment nulle, cet homme devait être un londonien comme les autres, moldu de surcroît. Non mais cette suprématie du sang, quelle connerie sérieusement. Quand on voit les mecs canons qui se promènent à Londres, c'est un sacrilège de se les interdire.

Made by Neon Demon



White Foxes.
I've wept and I've stumbled, I fought and I craved for the gravy of your soul but all I want to do now is walk among the barren trees and fields of snow. You gave me my very first gun. I'll go out and hunt the hidden dome with white foxes.


Parchemin envoyé Ven 8 Sep - 0:26

avatar
avatar
profil
Je suis : Neventer , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 135 hiboux. J’incarne : Colton Haynes , et l’avatar que je porte a été créé par : Neventer Je parle en : #006666

Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Réparateur d'objets magiques, botaniste, potionniste clandestin (mais chut!) J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : C'est un bordel monstrueux.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Mistakes
Liv ♚ Drewall
« i've been letting out mistakes for all of you to hate when I'm not okay will all of you still be around ? When I'm lost the white and brown i bought when my medicine arrives i feel very alive inside. its not okay to always be in pain. When you're OD'ing who's gna be buy your side? It's all you buy and we're shooting all the time and your friends will start to change and your not really the same. Ive been searchin' and i've been wondering.. » Acid Ghost - Mistakes


Elle était le cliché de la perfection. Le visage fin, des yeux sombres en amande, de très longs cheveux blancs et un corps digne d'un mannequin de magazine. Même manège, elle m'adressa le même sourire qu'à l'autre client en me demandant ce que je souhaitais boire. Je lui répondais après quelques secondes, alors qu'elle était prête à me reposer la même question, croyant que je n'avais pas compris sans doutes. « Une pinte de votre meilleure bière blonde. » Je n'avais aucune préférence de bière, mais la brune avait tendance à me détruire le crâne le lendemain, alors je préférais passer mon tour ce soir-là en sachant qu'en plus, j'avais prévu de rester un moment. Je devais déjà être catalogué de personnage étrange, mais peu m'importait. À partir du moment où le doute allait s'immiscer, ce sera le meilleur moment pour moi d'agir.
Bien entendu, je ne connaissais pas cette jeune femme aux cheveux blancs. Mais elle ne me disait rien qui vaille surtout depuis qu'elle avait rejoint l'Ordre. Étant donné que j'étais le fantôme des Phoenix, elle ne pouvait que m'y avoir aperçu rapidement et je n'avais pas non plus assisté à son débarquement, mais les murs ont toujours des oreilles. Et puis, je n'avais pas changé mes habitudes, je préférais me tenir à distance de leurs grands discours. Je savais de source sure que cette personne venait d'une famille exécrable, une famille de charognards friquée qui faisait son business avec la vermine Mangemort. Je me demandais si les membres de l'Ordre étaient au courant. J'en doutais fort ou alors, le monde magique n'avait plus affaire à l'Ordre du Phoenix, mais à l'Ordre des Bisounours et je ne pouvais pas accepter un tel laxisme. Étonnamment, je m'étais mis en chasse. Depuis quelques semaine, c'était devenu ma routine et cette quête avait deux sens. Le premier consistait à tirer les vers du nez de la menteuse au sourire hypocrite qui se tenait derrière le comptoir. Le second me permettrait d'obtenir quelques informations. Si cette inconnue jouant les moldues reconnaissait le visage de l'autre nécrophage de Yaxley, je devrais justifier de son absence auprès de mes cousins lors de la prochaine réunion.  
J'avais un peu honte d'avoir stalké la jeune femme dont j'ignorais le prénom. Je l'avais observée plusieurs fois pour, en plus de mieux connaître son emploi du temps, savoir précisément à qui j'avais affaire. J'étais plusieurs fois revenu à la raison, laissant l'ancien Drewall murmurer au fond de moi « Arrête. Ça ne te ressemble pas. Accepte la comme elle est. Si elle a rejoint les rangs, elle n'en repartira pas de sitôt. Fais un peu confiance aux membres de l'Ordre. » Non. À trop faire confiance, j'avais perdu tout ce que je possédais et je m'étais rendu compte que j'étais devenu faible. Aussi faible que la plupart des Phoenix. Ceux qui acceptent n'importe qui sous leur toit au risque de se faire planter dans le dos à chaque seconde. Ceux qui pleurnichent quand les mangemorts prennent le dessus parce qu'un faux mendiant nécrophage aurait souhaité changer de bord, soudainement, sans raison valable. Je ne pensais qu'à une chose. Si la Rockwood avait souhaité rejoindre l'Ordre, ce n'était que pour une seule raison : donner quelques petites informations aux à nos tortionnaires. On ne change pas une équipe qui gagne ! Rockwood, ce nom inventé était proche de Rookwood, les propriétaires pleins aux as de la distillerie, protégés par ces ordures de Black. Je ne pouvais pas croire que mes cousins avaient laissé une si grosse araignée entrer dans leur demeure si précieuse à leurs yeux. Ce n'était pas étonnant que leurs projets étaient sans cesse réduits à néant.

Elle était repartie servir ses clients. Je serrais les dents et le poing au souvenir de toutes les emmerdes qui m'étaient tombées sur le coin de la figure. Je regrettais d'être entrain de refaire ma collection d'explosifs, j'en aurais volontiers posé un sous ma chaise avant de m'éclipser discrètement. Enfin, « discrètement ». Je suppose qu'une partie du monde magique connaissait ma signature, désormais. Je ne fis rien. Je contenais ma rage et ma colère. C'était si difficile, surtout lorsqu'elle revint vers moi pour délicatement poser mon verre sur le comptoir. Je me détendais. Elle avait une grâce folle et malgré sa couverture, j'aurais souhaité avoir confiance en elle parce qu'elle me l'inspirait, la confiance. Elle avait appuyé ses deux mains sur le comptoir, elle dévoila ses dents blanches. Elle n'avait pas besoin de réclamer à toute voix son pourboire et ce que je devais pour ma conso. De nulle part, je sortais un billet et mon visage se fendit d'un sourire. « Gardez la monnaie. » Elle avait l'air contente de la somme récoltée. Je lui attrapais la main alors qu'elle s’apprêtait à me tourner le dos, de nouveau. « Je vais paraître bizarre, mais... Puis-je savoir quand vous finirez votre service ? » J'avais l'impression de très mal commencer. « Je souhaiterais vous offrir un verre, pour discuter. » Peut mieux faire, Lupin. « Je suis photographe, je recherche des modèles et vous correspondez parfaitement à ce que je recherche. » Allez ! Dis oui. Ne me résiste pas. Je ne commence à mordre qu'au bout de la deuxième bière.

Made by Neon Demon



Night Witches
Drewwal Eòghan Lupin ☽ It's all entertaining. We're coming after dark one after the other. Cut it and scatter. ©️ASTRA

Parchemin envoyé Lun 11 Sep - 18:02

avatar
avatar
profil
Je suis : Psyborg , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/08/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 41 hiboux. J’incarne : Kirsten Zellers , et l’avatar que je porte a été créé par : Psyborg . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mahlah Ellsworth & Perséphone Nott Je parle en : #F5DEE6

/

Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Virologiste magique de formation. Elle travaille pourtant aujourd'hui comme simple serveuse dans un café du Londres moldu. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre : /
malle
raise your wand
 
Mistakes
Liv ♚ Drewall
« i've been letting out mistakes for all of you to hate when I'm not okay will all of you still be around ? When I'm lost the white and brown i bought when my medicine arrives i feel very alive inside. its not okay to always be in pain. When you're OD'ing who's gna be buy your side? It's all you buy and we're shooting all the time and your friends will start to change and your not really the same. Ive been searchin' and i've been wondering.. » Acid Ghost - Mistakes


Les clients les plus jeunes et les plus mignons étaient généralement ceux qui donnaient le moins de pourboire. Entre ceux qui étaient pauvres, ceux qui avaient déjà bien trop de filles autour d'eux pour se laisser séduire par le sourire de la serveuse, et ceux qui compilaient les deux, Livie préférait finalement ses petits vieux qui sortaient du travail et qui fuyaient leur vieille bonne femme pour une petite heure. Pour autant, la jeune femme se montra tout de même agréable avec Drewall, dont elle ne connaissait pas encore le nom. "Une bière blonde, ça vient tout de suite." Elle l'abandonna quelques secondes, attrapa un verre à bière et servit la bière à l'intérieur avant de revenir la poser devant lui. Elle n'eut même pas besoin d'énoncer le prix de la bière qu'il lui tendit un billet et l'invitant à garder la monnaie. Les petites pièces, elle avait l'habitude. Mais alors des billets... Jamais. Elle sourit gentiment et hocha la tête. "Merci beaucoup." Son corps se tourna vers la caisse, mais elle ne put pas faire un pas qu'une poigne attrapa son bras. Elle tourna un regard surprit vers le jeune homme mais lui laissa le temps de s'expliquer avant de juger si oui ou non elle devait lui caler une droite pour avoir osé la toucher sans permission. Quelque chose dont son patron ne serait certainement pas content, mais tant pis. Entre les sourires et le contact physique, il y a un fossé. Peut-être même que s'il avait eu quelques années de plus et qu'il avait été moins sexy, elle lui aurait déjà collé cette fameuse droite. Mais elle aurait loupé la suite et cela aurait été dommage... "Je vais paraître bizarre, mais... Puis-je savoir quand vous finirez votre service ?" Ouaw, il a peur de rien lui. Elle se tourna pour lui refaire face correctement et lui faire lâcher son bras par la même occasion. "Je souhaiterais vous offrir un verre, pour discuter." Alors c'était comme ça que s'y prenaient les moldus pour draguer ? "Je suis photographe, je recherche des modèles et vous correspondez parfaitement à ce que je recherche." Là, ça devenait bizarre. Inquiétant, même. Enfin, ça aurait pu l'être si Livie n'avait pas été une sorcière aussi bien capable de décrocher un coup de poing qu'un stupefix. Et puis c'était plutôt flatteur, il fallait l'avouer. Ca, plus le fait que le jeune homme soit quand même relativement mignon, il n'en fallait pas plus pour que Livie craque. Elle imaginait déjà la tête de sa famille s'ils apprenaient qu'elle se laissait charmer par le premier sang de bourbe à gueule d'ange qui passait. Ca lui donnait une raison de plus d'accepter.

Abandonnant sa réflexion après quelques secondes, elle finit par hocher la tête. Un petit coup d'oeil vers l'horloge et elle reposa les yeux sur lui. "Une quinzaine de minutes." Elle n'ajouta rien de plus et alla encaisser l'argent qu'il lui avait donné, prenant ce qu'il lui avait laissé comme pourboire. Les quinze minutes qui suivirent furent les plus longues de toute son existence. Liv passait de client en client, nettoyait parfois des tables, servait des boissons, de la nourriture, et des sourires en veux-tu en voilà, mais son regard revenait systématiquement se poser sur celui qui se qualifiait de photographe. Elle n'avait jamais envisagé cette possibilité de devenir modèle mais c'est vrai que maintenant que l'opportunité s'offrait à elle, elle paraissait amusante. Pas une seule seconde la Rookwood ne s'était dit que c'était peut-être un piège, qu'il soit tiré d'un psychopathe moldu ou d'un sorcier l'ayant reconnu. Elle termina tout de même son service après un moment et alla à l'arrière boutique pour retirer son tablier et détacher ses cheveux, qu'elle arrangea devant le miroir. Elle n'avait aucune affaire à prendre, elle habitait tout près du bar dans lequel elle bossait et prenait rarement son sac pour s'y rendre. Sa baguette ? Coincée dans son pantalon, sous son t-shirt.. C'est donc les mains vides qu'elle sortit de derrière le bar pour rejoindre son inconnu séduisant. Sa collègue avait pris le relais et Liv ne s'inquiétait pas de la bière vide qu'il avait devant lui et qui allait être débarrassée. En revanche, elle n'avait pas spécialement envie de rester ici pour discuter. "On va ailleurs ?" proposa-t-elle. Mais en réalité elle ne lui laissait pas vraiment le choix. Elle sortit du bar, voulant prendre l'air et n'ayant pas envie de rester sur son lieu de travail pendant son temps libre. Une fois dehors, elle lui offrit un nouveau sourire, gratuit celui-ci. "Je m'appelle Liv." Elle le laissa se présenter et passa à la partie la plus intéressante. "Et si vous me parliez un peu de ce que vous faites ? Quel genre de photos, à quoi elles servent, tout ça..." Elle n'avait pas oublié que Drewall lui avait proposé de lui offrir un verre mais en réalité elle commençait à avoir faim. C'était donc tout naturellement qu'elle s'était mise à arpenter les enseignes de son regard sombre, à la recherche d'un type de nourriture qui lui donnerait envie. "Ca vous dit de manger un morceau plutôt que d'aller boire un verre ? Je meurs de faim." Son regard doux se reposa sur lui, la gentillesse se lisant sur son visage comme on pourrait voir la cruauté sur celui d'Hitler. "Vous avez une préférence ?" Mais si seulement elle savait qui il était... Elle ne se laisserait pas berner aussi facilement.

Made by Neon Demon



White Foxes.
I've wept and I've stumbled, I fought and I craved for the gravy of your soul but all I want to do now is walk among the barren trees and fields of snow. You gave me my very first gun. I'll go out and hunt the hidden dome with white foxes.


Parchemin envoyé Mar 12 Sep - 2:33

avatar
avatar
profil
Je suis : Neventer , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 135 hiboux. J’incarne : Colton Haynes , et l’avatar que je porte a été créé par : Neventer Je parle en : #006666

Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Réparateur d'objets magiques, botaniste, potionniste clandestin (mais chut!) J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : C'est un bordel monstrueux.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Mistakes
Liv ♚ Drewall
« i've been letting out mistakes for all of you to hate when I'm not okay will all of you still be around ? When I'm lost the white and brown i bought when my medicine arrives i feel very alive inside. its not okay to always be in pain. When you're OD'ing who's gna be buy your side? It's all you buy and we're shooting all the time and your friends will start to change and your not really the same. Ive been searchin' and i've been wondering.. » Acid Ghost - Mistakes


Si j'avais pu esquisser un sourire, je l'aurais fait. Son regard trahissait ce qu'elle pouvait ressentir. Ma proposition ne lui disait rien qui vaille. L'aurais-je surprise ? Était-elle plutôt en colère parce que je lui avais pris le bras alors qu'elle n'était qu'une inconnue. Elle s'en dégagea sans un mot et c'est à ce moment que je me rendais compte de ma bourde. « Pardon. » Comme si je m'étais auto flagellé, j'enlevais mes mains du comptoir pour m'appuyer complètement sur mon dossier. Malgré les changements radiaux que j'avais choisi d'adopter, une chose demeurait identique et je ne la changerais jamais. Jamais je ne me permettrais de toucher une femme sans son consentement. Je ne savais pas ce qu'il en était de cette mentalité chez les sorciers, mais je savais que certains moldus y étaient très attachés et étant proche des deux mondes, je ne pouvais pas m'empêcher de faire des comparaisons. Je trouvais que dans le monde magique, les femmes semblaient, pour la plupart, oppressée par rapport aux hommes. Le monde magique était donc également une société patriarcale et il n'y avait rien de juste à cela, comme dans le monde moldu. Alors que je n'étais encore qu'un petit sorcier étudiant à Poudlard, je m'étais engagé à respecter les femmes plus que la normale l'autoriserait. Ce n'était pas de la galanterie, car cette idée peut également être mal prise, elle est aussi le symbole d'une certaine domination masculine. C'était davantage un soutien, une considération. Je l'avais adopté très jeune en rappelant que le masculin ne l'emportait pas sur le féminin. Cela était valable dans n'importe quelle situation, qu'il s'agisse des filles de ma classe qui souhaitaient s'exprimer ou même de ma mère vis à vis de mon père. Je me souviens que je ne m'étais pas fait beaucoup d'amis avec cette mentalité. Quelle triste époque. Ainsi, m'excuser auprès de la jeune femme aux cheveux d'argent n'avait pas été un moment de faiblesse, c'était une parenthèse dans ma mission. Je n'avais aucun droit de la toucher sans son autorisation. Bien sûr, je savais que nous allions peut-être en venir aux mains et je savais que je n'aurais pas affaire à un petit adversaire. Aucun sorcier, quel.le qu'il.elle soit n'était inférieur.e. J'étais venu en gagnant, mais peut-être que j'allais me prendre la plus grande dérouillée de toute ma vie. L'important n'étaient pas les coups, mais les réponses. Et peut-être qu'elle trouverait les mots pour m'expliquer son infiltration avant même que nous nous attaquions.
Elle avait perdu son sourire, mais malgré sa méfiance, elle répondit à ma question. Il ne lui restait que quinze minutes de service. Je la quittais du regard après cela. Je reposais mon attention sur le journal déplié devant moi. Je croyais lire, entre les lignes, mais les articles de droitards me faisaient soudainement froncer les sourcils. Ah oui ! Le Daily Telegraph. Apprend à lire, Drewall. Je repoussais le torchon au bout du comptoir, là où je l'avais trouvé et je finissais ma pinte en cherchant la jeune femme du regard. Peut-être qu'elle avait flairé le mauvais plan, elle avait mis les voiles. « On va ailleurs ? » Je fermais les yeux au son de sa voix, dans mon dos. Elle avait faillit me faire peur. Je me tournais, un sourire en coin. « Aucun problème. » J'avais baissé ma garde. Inconsciemment, je l'avais sous estimée. Je ne devais pas croire en son attitude quelque peu naïve. Après tout, je ne la connaissais pas et même si elle m'inspirait confiance, elle n'allait pas tarder à devenir mon ennemie. En quittant le bar, je remontais la fermeture de ma veste, puis je glissais mes mains dans mes poches. Il faisait de plus en plus froid et l'humidité accentuait ce ressentit. Je jetais un coup d'oeil vers elle. Peu importe l'humeur qu'elle semblait avoir, sa démarche présentait une jeune femme pleine de vie et heureuse. On aurait dit ces danseuses de ballet que j'avais rencontré en Russie il y a plusieurs années. Son visage radieux se tourna vers moi et elle n'eut aucune difficulté à planter de nouveau son regard dans le mien. « Je m'appelle Liv. » C'était donc bien elle. « Et moi, Drewall. » Elle enchaina ensuite.  « Et si vous me parliez un peu de ce que vous faites ? Quel genre de photos, à quoi elles servent, tout ça... » Bon sang ! Je n'avais absolument pas l'habitude de m'approcher de mes victimes de cette manière. Je détestais mentir, mais elle avait rejoint le même camp que moi et je devais la cuisiner, de n'importe quel moyen. « Je... On pourrait se tutoyer ? Je suis plus du genre à me réveiller dans la poussière et à claquer la porte du frigo le matin quand je me rend compte que je n'ai plus rien à manger. » Je souriais, j'avais besoin de raconter une ânerie. « … Alors ça me rend un peu mal à l'aise de me faire vouvoyer ! » En marchant, nous croisions une foule de personnes bruyante, puis, après l'avoir dépassée, je poursuivais. « Je fais beaucoup de choses. Je répare des objets, je suis aussi botaniste. Mais je suis aussi passionné de photographie. » C'était plutôt étrange de parler de ses occupations à la sauce moldue. Si seulement elle apprenait qu'en fait je suis un anarchiste considéré comme terroriste, réparateur d'objets magiques, herboriste et chimiste clandestin. Une petite voix explosa de rire dans le fond de ma tête. « J'aimerais commencer un magazine et je ne suis plus en contact avec mon précédent modèle. Comme vous vous ressemblez, j'ai pensé en te voyant que tu pourrais entièrement prendre sa place. » Je ne savais pas où j'avais trouvé un pareil mensonge. Je détestais les portraits. J'avais bien photographié Dahlia à maintes reprises pendant notre relation, mais Dahlia et Liv n'avaient absolument rien en commun. Je chassais cette idée de ma tête pour rebondir. « Et toi, en dehors de ton travail de serveuse, tu as d'autres activités ? »  Qu'est-ce que je peux bien en avoir à faire !? Mais alors que je lui répondais, elle avait le nez en l'air, elle cherchait quelque chose. «  Ça vous dit de manger un morceau plutôt que d'aller boire un verre ? Je meurs de faim. » Je la regardais du coin de l'oeil, avec mon habituel air impassible. « Comme tu voudras. » Si elle m'emmenait dans un steak house, je me promettais de lui faire la peau sur place publique sans tergiverser davantage. « Vous avez une préférence ? » Même regard froid de ma part alors qu'elle rayonnait encore plus qu'il y a cinq minutes. « Je... hum... Je préfère te laisser choisir. » Je me voyais déjà commander une salade.
Plusieurs minutes passèrent et finalement, nous nous sommes installés dans un ridicule petit restaurant, mais qui se trouvait être très confortable. Qu'est-ce que je détestais ces endroits. Je préférais emporter ma nourriture et la manger sur mon lit plutôt que devoir supporter les Anglais bruyants. « Pour être honnête, je déteste rester trop longtemps dans les lieux publics, collé aux inconnus. » Je prenais vraiment sur moi, pour avouer à une inconnue que j'avais une sainte horreur de la foule. « Je m'occuperai de la note, pourvu que nous mettons vite les voiles. » Liv allait finir par me vider de mes économies, si je continuais à lui offrir sa part. Mon plan devenait bancal, je ne savais absolument pas où nous allions finir. Si je ne pouvais pas me retrouver seul avec elle, je n'aurais jamais de réponses à mes questions.

Made by Neon Demon



Night Witches
Drewwal Eòghan Lupin ☽ It's all entertaining. We're coming after dark one after the other. Cut it and scatter. ©️ASTRA

Parchemin envoyé Sam 23 Sep - 20:25

avatar
avatar
profil
Je suis : Psyborg , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/08/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 41 hiboux. J’incarne : Kirsten Zellers , et l’avatar que je porte a été créé par : Psyborg . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mahlah Ellsworth & Perséphone Nott Je parle en : #F5DEE6

/

Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Virologiste magique de formation. Elle travaille pourtant aujourd'hui comme simple serveuse dans un café du Londres moldu. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre : /
malle
raise your wand
 
Mistakes
Liv ♚ Drewall
« i've been letting out mistakes for all of you to hate when I'm not okay will all of you still be around ? When I'm lost the white and brown i bought when my medicine arrives i feel very alive inside. its not okay to always be in pain. When you're OD'ing who's gna be buy your side? It's all you buy and we're shooting all the time and your friends will start to change and your not really the same. Ive been searchin' and i've been wondering.. » Acid Ghost - Mistakes


Plutôt arrangeant, en plus d'être mignon. Liv n'eut aucun mal à le déloger du bar dans lequel elle travaillait et où elle n'avait naturellement pas envie de rester pendant son temps libre. Quelques pas dehors et l'ambiance changea radicalement. A la demande de Drewall, puisque c'est comme ça qu'il s'était présenté, ils passaient au tutoiement. Ce n'était pas un mal, Liv se sentait largement plus à l'aise ainsi. Ils avaient sûrement à peu près le même âge et leur rencontre, bien que pour raison soi-disant professionnelle, semblait plus retourner de la passion du jeune homme que d'un réel moyen de gagner sa vie. "J'aimerais commencer un magazine et je ne suis plus en contact avec mon précédent modèle. Comme vous vous ressemblez, j'ai pensé en te voyant que tu pourrais entièrement prendre sa place." Au moins l'excuse n'était pas bidon. "Ca pourrait être sympa... Mais je te préviens, j'ai jamais posé comme modèle. Je te promets pas d'être très à l'aise devant l'objectif..." avoua-t-elle avec un sourire amusé. Son regard se promena sur les alentours et la question de son compagnon de route échoua dans les oubliettes tandis qu'elle lui demandait s'ils pouvaient manger un morceau. Et une fois de plus elle pu constater à quel point il était arrangeant. Elle l'entraîna donc dans un petit restaurant d'une rue qu'elle aimait bien, s'installant à une table. Elle ne pouvait pas se douter qu'il était mal à l'aise dans la foule et encore moins qu'il attendait juste la bonne occasion pour lui faire passer un interrogatoire, alors c'est tout naturellement qu'elle l'avait emmené ici. Mais il faut croire qu'elle s'était planté puisqu'il ne tarda guère à faire une réclamation. "Pour être honnête, je déteste rester trop longtemps dans les lieux publics, collé aux inconnus. [...] Je m'occuperai de la note, pourvu que nous mettons vite les voiles." Les prunelles noires de la sorcière se posèrent sur le jeune homme avec surprise, avant qu'un nouveau sourire ne vienne souligner son visage serein. "J'ai encore les moyens de me payer un repas, je te remercie. Je vais me prendre un sandwich et on pourra se poser ailleurs, tu en veux un ?" s'enquit-elle gentiment. Après tout elle ne savait pas s'il avait déjà mangé ou pas. Elle se leva, se rendant vers la caisse. Le restaurant ne lui était pas inconnu et elle avait déjà rencontré le propriétaire plusieurs fois, ici et au bar. Elle discuta un peu avec, lui tendit quelques pièces de ses pourboires, et quelques minutes après il lui apporta un sandwich sous cellophane. Elle le remercia et rejoignit Drewall qui attendait. "Tu viens ? On va trouver un endroit plus calme." Franchement, n'importe qui de normal se serait dit que c'était bizarre. Un type sortit de nulle part qui prétextait avoir besoin d'un modèle photo et qui demandait ensuite à s'exiler des autres citoyens, c'était louche. Mais puisque Liv maniait aussi bien sa baguette que son poing, elle ne s'inquiétait pas plus que ça. Elle voulait passer outre les premières impressions, bien trop victime de son propre nom pour juger quelqu'un après quelques minutes de conversation. Et pourtant, elle aurait peut-être mieux fait de le faire... Ses pas la guidèrent vers Hyde Park qui n'était pas loin alors qu'elle déballait son sandwich pour mordre dedans. Son ventre grognait tellement elle avait faim et ce repas n'était pas de refus, aussi maigre soit-il. Elle devrait penser à demander une petite rémunération à l'Ordre, au moins pour les missions les plus dangereuses... Pour le peu qu'ils lui filaient, en tout cas. Le temps d'arriver au parc, elle avait terminé son sandwich et jetait le papier dans une poubelle. Elle glissait finalement les mains dans ses poches en approchant d'un bassin d'eau, observant les petits canards qui jouaient au clair de lune. Les lieux étaient vides à cette heure-ci et pourtant la sorcière ne se sentait pas plus en danger que ça. Elle offrit un nouveau sourire à Drewall après quelques secondes d'observation de l'eau clair. "J'espère que l'endroit te convient, à cette heure-ci ça sera difficile de trouver plus calme." Et si elle abusait un peu de son pouvoir ? Après tout si elle se tenait en présence d'un psychopathe, autant le savoir tout de suite. Sa main se posa rapidement sur le bras du jeune homme. "Oh regardes, un cygne !" dit-elle en pointant un canard obèse du doigt. Un flash. Rapide, clair. Quelques membres de l'Ordre autour de lui, qu'elle reconnait immédiatement. Il semble s'emmerder, profondément, alors que l'ambiance laisse penser à une réunion. Nouveau flash. Un combat, plutôt violent, qu'il mène contre Caïn, qu'elle connait très bien, une autre brune. Il y a même une petite blonde à côté de lui, qui n'a pas l'air bien farouche. Elle la connait, c'est Mahlah. La légère dilatation de son regard, qui n'a duré qu'une seconde dans la réalité, disparaît. Alors ça pour une surprise. Rien ne trahit son étonnement pour autant, elle retire sa main du bras du jeune homme et garde un sourire paisible sur ses lèvres alors qu'elle se tourne vers lui. "Alors... Est-ce qu'on est vraiment là pour parler photographie ou est-ce que tu as autre chose en tête ?" Magnifique question à double sens qui pourrait passer pour perverse si Liv n'avait pas entrevue qui était Drewall. Ses flashs ne lui avaient pas donné beaucoup d'informations sur lui mais elle commençait à douter de l'ignorance du sorcier, dont elle ne connaissait pas la nature de loup-garou, quant à sa propre identité. Ouais, bon ben c'est tout, au pire elle passerait pour une perverse arrogante, c'était pas un drame. Et au mieux elle pouvait appréhender un nouvel interrogatoire de la part d'un phénix suspicieux.

Made by Neon Demon



White Foxes.
I've wept and I've stumbled, I fought and I craved for the gravy of your soul but all I want to do now is walk among the barren trees and fields of snow. You gave me my very first gun. I'll go out and hunt the hidden dome with white foxes.


Parchemin envoyé Mar 3 Oct - 12:42

avatar
avatar
profil
Je suis : Neventer , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 135 hiboux. J’incarne : Colton Haynes , et l’avatar que je porte a été créé par : Neventer Je parle en : #006666

Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Réparateur d'objets magiques, botaniste, potionniste clandestin (mais chut!) J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : C'est un bordel monstrueux.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Mistakes
Liv ♚ Drewall
« i've been letting out mistakes for all of you to hate when I'm not okay will all of you still be around ? When I'm lost the white and brown i bought when my medicine arrives i feel very alive inside. its not okay to always be in pain. When you're OD'ing who's gna be buy your side? It's all you buy and we're shooting all the time and your friends will start to change and your not really the same. Ive been searchin' and i've been wondering.. » Acid Ghost - Mistakes


« J'ai encore les moyens de me payer un repas, je te remercie. Je vais me prendre un sandwich et on pourra se poser ailleurs, tu en veux un ? » J'eus un petit sourire en coin, l'habituel. « Non merci. Je ne mange pas de cadavres. » La réplique m'avait échappé. C'était bizarre dit comme ça, mais au moins, tout était clair. Pourquoi diable avais-je accepté d'aller manger avec elle dehors ? Bien sûr que des cadavres d'animaux se baladeraient partout. Dans quoi est-ce que je m'étais encore embarqué ? Je regrettais d'avoir choisi ce type de stratégie. J'étais trop réservé et mon impassibilité ne pouvait pas me sauver à chaque fois, surtout parce que je suis le pire des menteurs. J'étais à deux doigts de perdre mon sang froid. Pendant que j'étais perdu dans mes pensées à discuter avec mon pessimisme insupportable, Liv revenait vers moi en mordant dans son sandwich. « Tu viens ? On va trouver un endroit plus calme. » Même si j'avais été obligé de baisser ma garde pendant quelques secondes, au moins, elle avait un minimum d'empathie et mes aveux n'avaient pas servi à rien. J’acquiesçais en allumant une autre cigarette.
J'avais un mauvais pressentiment. J'étais incapable de me projeter ne serait-ce que quelques minutes dans le futur. La petite voix qui ne surgissait jamais dans ma tête -tout simplement parce que les plus négatives étaient toujours les plus bruyantes- me disait « Improvise, on s'en fout, ça va aller, tout va bien se passer ! Tu vas lui tailler les oreilles en pointes et on en parlera plus ! » Non. Juste, non. Tais toi, toi, là. Oui, pauvre voix qui se noie si souvent dans sa zénitude qu'en général, jamais je n'ai ouïe de tes pires conseils.
Alors que j'étais perdu dans mes pensées, je reconnaissais soudain la route que nous étions entrain de suivre. Nous allions à Hyde Park et les nombreuses fois où je m'y suis rendu de nuit, il n'y avait pas un chat. La situation reprenait un tournant relativement normal et c'était elle qui remettait mon destin sur les rails... quitte à faire basculer le sien. Elle s'assit près d'un bassin et me gratifia d'un nouveau sourire. « J'espère que l'endroit te convient, à cette heure-ci ça sera difficile de trouver plus calme. » J'eus à peine le temps d'acquiescer qu'elle s'exclama d'une façon étrange, en me montrant... un cygne ? Je haussais un sourcil, ne comprenant pas vraiment ce qui lui prenait, puis je réalisais qu'elle m'avait empoigné le bras. « Tu feras gaffe à ce qu'elle ne te touche pas, elle est capable d'avoir des visions. » qui m'avait dit ça déjà ? J'étais à deux doigts de me traiter d'imbécile à haute voix. Bravo, l'improvisation ! Plus jamais je ne referais une chose pareille. Mais enfin, maintenant, nous pouvions passer aux choses sérieuses. « Alors... Est-ce qu'on est vraiment là pour parler photographie ou est-ce que tu as autre chose en tête ? » Je la considérais pendant quelques secondes,  l'impassibilité disparut à moitié pour laisser place à un nouveau sourire en coin. Peut-être plus mauvais que les précédents. « On peut toujours parler de photographie. » Je sentais ma baguette, dans la poche intérieure de ma veste. « Mais je n'ai pas que ça en tête, Rookwood. » Et dans l'autre poche, le manche de mon bien aimé poignard. « Sectumsempra. »

OUI - Les vêtements de la jeune femme commencent à se s'imbiber de son propre sang.
NON – Elle a certainement dû voir ma réaction dans sa vision, c'est la raison pour laquelle elle fut plus rapide que moi.

Mais ce n'était pas mon dernier mot. Je plongeais ma main dans mon autre poche et en sortit le poignard pour lui mettre sous la gorge. « Pourquoi est-ce qu'une fille de mangemorts ose-t-elle se joindre à l'Ordre ?! » À mesure que le temps passait, ma rage devenait incontrôlable, mes crocs s'allongeaient. « Ta famille s'est engraissée grâce aux nécrophages pendant tant d'années et maintenant l'une de leurs filles milite dans le camp opposé ?! » J'eus un faux rire. « C'est une blague ?! Dis-moi la vérité ! »

Made by Neon Demon



Night Witches
Drewwal Eòghan Lupin ☽ It's all entertaining. We're coming after dark one after the other. Cut it and scatter. ©️ASTRA

Parchemin envoyé Mar 3 Oct - 12:42

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 932
malle
raise your wand
 
Le membre 'Drewall E. Lupin' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mar 31 Oct - 0:01

avatar
avatar
profil
Je suis : Psyborg , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/08/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 41 hiboux. J’incarne : Kirsten Zellers , et l’avatar que je porte a été créé par : Psyborg . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mahlah Ellsworth & Perséphone Nott Je parle en : #F5DEE6

/

Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Virologiste magique de formation. Elle travaille pourtant aujourd'hui comme simple serveuse dans un café du Londres moldu. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre : /
malle
raise your wand
 
Mistakes
Liv ♚ Drewall
« i've been letting out mistakes for all of you to hate when I'm not okay will all of you still be around ? When I'm lost the white and brown i bought when my medicine arrives i feel very alive inside. its not okay to always be in pain. When you're OD'ing who's gna be buy your side? It's all you buy and we're shooting all the time and your friends will start to change and your not really the same. Ive been searchin' and i've been wondering.. » Acid Ghost - Mistakes


Difficile de se faire une véritable opinion sur cet homme. Des menteurs, des manipulateurs, des ennemis elle en a rencontré plein pendant sa courte vie. Mais soit ils étaient dans le camp adverse, soit ils avaient une raison légitime. Mais lui, ce Drewall, elle ne le connaissait pas. Les quelques visions qu'elle venait de lui voler ne lui apportaient aucun indice sur ce qu'il voulait réellement. En plus elle était un peu prise de court. Elle ne s'attendait pas à tomber sur un sorcier. Il savait forcément qui elle était, elle ne l'avait jamais vu dans le bar et il débarquait avec son excuse à deux balles, tirant la tronche lorsqu'elle le guidait dans des endroits plus fréquentés, c'était louche. Enfin, ça l'était maintenant qu'elle avait vu quelques images de lui, parce qu'avant ça elle ne s'était doutée de rien du tout. Et elle ne se doutait pas non plus de l'horrible sort que lui réservait le lupin. Pour autant, elle savait que la conversation allait dévier sur autre chose que la photographie, mais elle ne savait pas à quel point elle allait devenir... Sanglante. Et pourtant, avec la haine qu'il employa pour cracher son nom, elle savait qu'elle aurait dû réagir. Elle n'était pas en présence amicale et les choses allaient tourner au vinaigre. Quoi qu'elle ne s'attendait pas à ce qu'elles tournent aussi mal, d'autant plus du côté moldu de Londres. "Sectumsempra." Celle-ci, elle ne l'avait pas vu venir. Mais alors vraiment pas. La douleur irradia son corps, lui tirant un couinement de douleur tandis qu'elle reculait d'un pas. Pur réflexe complètement inutile puisque bien vite une lame vint menacer sa gorge. Figée, elle réfléchissait à toute vitesse. Elle sentait un liquide chaud et poisseux couler sur sa peau, savait que ce sort pouvait la tuer si elle n'était pas soignée dans quelques minutes. Tout n'était plus qu'une course contre la montre et elle avait horreur de ça. Elle préférait largement pouvoir préparer des plans, prendre le temps d'analyser les choses pour mieux les manipuler. Drewall ne lui avait pas laissé ce loisir, et pourtant elle était bien partie pour le faire lorsqu'elle s'était insinuée dans son passé. Il avait été plus rapide et plus malin. Elle se sentait coincée et elle avait horreur de ça, surtout que le mignon jeune homme commençait à se transformer en clébard grognant. Si il pouvait éviter de la transformer en passoire. "C'est drôle, t'étais bien plus charmant quand il y avait du monde autour de nous. Mais je peux comprendre, quand on prévoit d'attaquer une femme désarmée il faut être sûr que personne ne soit là pour assister à cet acte de lâcheté." osa-t-elle, d'une voix moqueuse. Pour autant, elle n'oubliait pas les risques et ne voulait pas se battre. Elle leva sagement les mains en l'air, en signe pacifiste. "Premièrement, ma famille s'est engraissée en vendant de l'alcool, rien de plus. Elle n'a pas eu le choix que de donner sa distillerie aux Black quand ils commencé leurs magouilles. Deuxièmement, je te signale que je trime dans ce rade pourri où t'es venu me chercher justement parce que je touche pas un centime de cet argent." Ses mains se baissant tout doucement, se rapprochant inéluctablement de la lame qui menaçait sa gorge. Si elle pouvait l'éloigner... Ne serait-ce que de quelques centimètres... "Tout le monde la connait mon histoire. Tu agresses souvent les gens avant de leur poser des questions, comme ça ?" Le sang coulait, son haut devenait sombre à mesure qu'il absorbait cette essence vitale. Elle commençait également à ressentir un léger mal de crâne, et elle savait que ça allait finir par un malaise si elle n'agissait pas rapidement. "Tu as raison, je ne milite pas pour l'Ordre." Les yeux noirs plantés dans ceux du Lupin, elle comptait sur cette distraction, sa voix aux tonalités douces ne laissant pas présager de quoi était capable ce petit bout de femme. "Je milite pour que plus jamais des gosses n'aient à subir quelque chose comme la purge, je milite pour ma propre vengeance, pour que ma famille regrette ce qu'elle a fait, pour qu'on ne se serve plus de mon don sans mon accord, pour ne plus jamais avoir à épouser quelqu'un que je n'ai pas envie d'aimer. Et je l'aurai cette foutue vengeance, à travers l'Ordre. Et ce n'est certainement pas toi qui va m'en priver, louveteau." La petite blonde bascula légèrement son corps en arrière pour garder une distance sécuritaire avec la lame du couteau. S'en suivit un mouvement de côté tandis que son bras venait frapper celui de Drewall, histoire de relever un peu plus la lame dans sa main et qu'il ne n'ait pas la mauvaise idée de lui faire une taillade de plus. Pour la suite, elle improvisa. C'est sa vitesse et son agilité qui la propulsèrent dans le dos de son agresseur.

OUI
Son pied partit pour frapper brutalement le dos de Drewall et le pousser la tête la première dans l'eau de la mare aux canards.

NON
Livie aurait aimé en profiter pour frapper une nouvelle fois mais les blessures du Sectumsempra lui infligèrent un léger malaise qui lui fit perdre l'équilibre. Elle recula en posant maladroitement sa main sur l'arbre juste derrière, dans l'espoir qu'il suffise pour qu'elle ne s'écroule pas.

Elle profita de cette petite pause pour s'adosser à l'arbre qui se tenait juste à côté, sentant que sa tête lui tournait de plus en plus. Elle posa les yeux sur la forme qui remontait à la surface, un sourire en coin sur les lèvres. "J'espère que l'eau est bonne. Rien de tel qu'un bon bain pour se remettre les idées en place. On peut discuter tranquillement maintenant ou tu veux refaire un petit plongeon, louveteau ?"
Made by Neon Demon



White Foxes.
I've wept and I've stumbled, I fought and I craved for the gravy of your soul but all I want to do now is walk among the barren trees and fields of snow. You gave me my very first gun. I'll go out and hunt the hidden dome with white foxes.


Parchemin envoyé Mar 31 Oct - 0:01

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 932
malle
raise your wand
 
Le membre 'Liv Rookwood' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mer 1 Nov - 18:21

avatar
avatar
profil
Je suis : Neventer , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 135 hiboux. J’incarne : Colton Haynes , et l’avatar que je porte a été créé par : Neventer Je parle en : #006666

Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Réparateur d'objets magiques, botaniste, potionniste clandestin (mais chut!) J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : C'est un bordel monstrueux.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Mistakes
Liv ♚ Drewall
« i've been letting out mistakes for all of you to hate when I'm not okay will all of you still be around ? When I'm lost the white and brown i bought when my medicine arrives i feel very alive inside. its not okay to always be in pain. When you're OD'ing who's gna be buy your side? It's all you buy and we're shooting all the time and your friends will start to change and your not really the same. Ive been searchin' and i've been wondering.. » Acid Ghost - Mistakes


«  C'est drôle, t'étais bien plus charmant quand il y avait du monde autour de nous. Mais je peux comprendre, quand on prévoit d'attaquer une femme désarmée il faut être sûr que personne ne soit là pour assister à cet acte de lâcheté. » La jolie jeune femme aux cheveux d'argent était pleine d'audace. Elle aillait me faire sortir de mes gonds. « Tu n'as rien d'une personne désarmée. Ne me sors pas la carte de la victime, tu as plus de sang sur les mains que l'intégralité de l'Ordre. » Je pensais au petit jeu que sa famille avait joué avec la Main Noire et toutes les institutions chaotiques et perverses. S'allier à eux, c'était faire l'apologie du crime, de la domination, de la noblesse du sang. « Premièrement, ma famille s'est engraissée en vendant de l'alcool, rien de plus. Elle n'a pas eu le choix que de donner sa distillerie aux Black quand ils commencé leurs magouilles. Deuxièmement, je te signale que je trime dans ce rade pourri où t'es venu me chercher justement parce que je touche pas un centime de cet argent. » Encore des excuses bidons, cela avait le don de me tordre l'estomac, tant ma colère grandissait à mesure que les secondes s'écoulaient. « Fermes-la ! Tu me dégoûtes. Depuis quand nous  n'avons pas le choix ? Tu te fous de moi ? Comment crois-tu que nos têtes soient mises à prix par les Mangemorts ? Tu crois que c'est parce qu'on s'est dit qu'on n'avait pas le choix ?! Tu crois qu'on a laissé couler et qu'on a baissé notre pantalon ensuite ?! » L'échange n'irait pas bien loin. « Tout le monde la connaît mon histoire. Tu agresses souvent les gens avant de leur poser des questions, comme ça ? » Je ne pus m'empêcher de rire. « En plus de vouloir te faire passer pour une victime, tu te prends pour une princesse ? Tu te trahis toute seule. Je n'ai pas besoin de t'interroger, tu es coupable à des kilomètres. » Je n'avais pas vraiment fait attention au fait que la jeune femme ne prenait plus part au business familial. J'avais pris ma décision à l'instant où elle avait confirmé qu'elle est bien la Rookwood que je cherche. La tension était tellement forte que les secondes étaient plus longues que jamais. Elle prononça une dernière phrase, que je n'écoutais pas. Elle avait cette manière de procéder, que tous les mangemorts utilisent: trop parler. En l'occurrence, à cet instant, elle jactait pour gagner du temps. Je partais du principe que rien n'était sincère et qu'elle était douée, comme ses semblables, pour mentir comme une arracheuse de dents. Même ce qui semblait être une insulte, un moyen de rabaisser, n'eut absolument aucun impact. Louveteau. À la suite de ce mot, j'allais enfoncer ma lame dans sa gorge, malgré la distance qu'elle tentait de mettre entre nous, mais je ne parvins pas à la toucher, ni même à l'effleurer, de surcroît. Elle s'écarta avec une grâce qui lui était propre et mis une certaine distance entre ma lame et sa gorge. Elle me déconcentra en tapant dans mon bras, puis dans la seconde, je me retrouvais dans le bassin de la fontaine. Fort heureusement, seulement mes mains -qui avaient servi à me rattraper- et mes pieds prirent l'eau. « J'espère que l'eau est bonne. Rien de tel qu'un bon bain pour se remettre les idées en place. On peut discuter tranquillement maintenant ou tu veux refaire un petit plongeon, louveteau ? »  Cette fois, toutes mes dents de loup s'allongèrent, en me retournant, je lui aboyais dessus et grognais en même temps. Je sortais du bassin à vive allure en courant dans sa direction. Au diable la magie ! Je me jetais sur elle sans crier gare et n'hésitais pas à m'étaler de tout mon poids, provoquant certainement des douleurs liées au sortilège que je lui avais déjà lancé. Mais ma rage ne s'arrêtait pas là, je faisais claquer mes dents au dessus de son visage et, en retenant ses bras avec mes mains, je plantais mes griffes dans sa peau. « Tu es stupide ou tu le fais exprès ? Tu es consciente que je peux empêcher le sort de te tuer ? Alors, cesse de te victimiser et répond moi franchement. » J'attendais d'avoir toute son attention. « Es-tu déjà allée dans les Highlands ? Et si c'est le cas, as-tu participé à l'incendie d'une demeure dans la forêt du Lochaber ?! » Je gardais la parole. « Si tu prétends ne plus être affiliée à la vermine, prouve-le. » Peut-être n'avait-elle rien à voir avec eux, mais je n'avais pas le temps de douter.

Made by Neon Demon



Night Witches
Drewwal Eòghan Lupin ☽ It's all entertaining. We're coming after dark one after the other. Cut it and scatter. ©️ASTRA

Parchemin envoyé Ven 10 Nov - 23:51

avatar
avatar
profil
Je suis : Psyborg , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/08/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 41 hiboux. J’incarne : Kirsten Zellers , et l’avatar que je porte a été créé par : Psyborg . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mahlah Ellsworth & Perséphone Nott Je parle en : #F5DEE6

/

Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Virologiste magique de formation. Elle travaille pourtant aujourd'hui comme simple serveuse dans un café du Londres moldu. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre : /
malle
raise your wand
 
Mistakes
Liv ♚ Drewall
« i've been letting out mistakes for all of you to hate when I'm not okay will all of you still be around ? When I'm lost the white and brown i bought when my medicine arrives i feel very alive inside. its not okay to always be in pain. When you're OD'ing who's gna be buy your side? It's all you buy and we're shooting all the time and your friends will start to change and your not really the same. Ive been searchin' and i've been wondering.. » Acid Ghost - Mistakes


L'humour avait ses limites et Liv commençait à les atteindre. Elle avait essayé de raisonner le Lupin, de lui expliquer, mais il restait bouché. Alors elle se doutait bien que de prendre un bain n'allait pas le mettre de très bonne humeur mais elle espérait que ça lui rafraichisse les idées. Que nenni, monsieur sortit un peu plus les crocs. Terrifiant. Avec un côté étrangement très séduisant, mais terrifiant. En une fraction de seconde il se retrouva sur elle et, bien qu'elle tenta de s'écarta, son dos rencontra le sol avec violence, lui arrachant un grognement de douleur. Elle sentit une prise forte resserrer ses bras, tenta de les bouger mais ne fit clairement pas le poids contre Drewall. Ses dents se serrèrent en sentant les griffes qui s'enfonçaient dans sa peau, mais elle ne lui ferait pas le plaisir de geindre. Son regard se planta dans le sien et n'en bougea plus, provocante, résistante. Phénix ou Mangemorts, tous les mêmes. Des êtres fiers incapable de voir plus loin que le bout de leur nez. "Tu es stupide ou tu le fais exprès ? Tu es consciente que je peux empêcher le sort de te tuer ? Alors, cesse de te victimiser et répond moi franchement. [...] Es-tu déjà allée dans les Highlands ? Et si c'est le cas, as-tu participé à l'incendie d'une demeure dans la forêt du Lochaber ?! [...] Si tu prétends ne plus être affiliée à la vermine, prouve-le." La rage au ventre, Liv était à deux doigts de lui dire d'aller se faire foutre. Elle avait pris autant de risque que n'importe quel Phénix de ce groupe de rebelles à la con, surtout avec son statut, alors c'était complètement injuste qu'il la traite ainsi. Elle l'observa de la même façon pendant quelques secondes mais décida de rester raisonnable. "J'ai un papier dans la poche arrière de mon jean. Prends le." Elle le laissa faire, soulevant légèrement son bassin du sol pour lui faciliter la tâche. Son regard se détourna au contact des doigts sur cette partie privée de son corps, aussi rapides soient-ils, et elle le laissa découvrir le papier. Un avis de recherche, comme tant d'autres dans la ville. Son visage était imprimé dessus et un sourire en coin se répétait en boucle sur ses lèvres pulpeuses. Ce papier, elle le possédait depuis plusieurs jours déjà. Elle l'avait trouvé lors de sa petite escapade dans le Londres sorciers, juste avant de rencontrer le Goldstein à la mèche rebelle. Elle l'avait pris, plus comme un trophée qu'autre chose. Son regard croisa de nouveau celui du Lupin et se planta dedans. "J'ai rien brûlé, j'ai jamais participé à aucune de leur atrocité. J'ai sauté sur l'occasion d'un mariage arrangé que je ne voulais pas pour prendre mon envol. Si je me fais choper, c'est pas Azkaban ou l'exécution qui m'attend, mais l'esclavage. Alors tu vas ôter tes sales pattes de moi et réparer les conneries de ton putain de sort parce que j'ai une vengeance à prendre et que si je crève ici je te jure que je t'emmène avec moi en enfer." A aucun moment elle ne baissa les yeux, sa menace était réelle malgré la blessure qui la consumait peu à peu. Elle n'avait pas prévu de crever à côté d'une marre au canard à cause d'un clébard un peu trop impétueux et s'il fallait le noyer avant de succomber elle n'hésiterait pas. Et ce serait dommage de devoir pourrir ce beau visage avec un trop plein d'eau. Mais sa rancune était prévue pour sa famille, pas pour lui. Son visage se radoucit quelque peu et elle parla plus calmement, sans plus aucune agressivité. "Je ne vais pas te mentir. J'agis au sein de l'Ordre pour mon propre intérêt. Ma famille va payer pour ce qu'elle a fait. Pour ce qu'elle m'a fait... Et pour ce qu'elle a accepté de faire à ces pauvres gosses." Sa voix reprit son ton habituellement doux, brisant cette froideur dont elle avait fait preuve un peu plus tôt. "On est dans le même camp..." Son frère lui-même avait participé à la purge et ça, elle l'avait en travers la gorge. "Je ne te demande pas de me croire. Je ne vais pas non plus te supplier de me laisser la vie. Mais même si tes crocs te donnent un côté sexy, je t'assure que t'es quand même sacrément mieux quand tu souris." Une lueur malicieuse glissa dans le regard sombre de la Rookwood. La meilleure solution pour éloigner un homme, c'est encore de s'en rapprocher. Surtout quand on s'appelle Rookwood et qu'on est pas du bon côté de la barrière.

Made by Neon Demon



White Foxes.
I've wept and I've stumbled, I fought and I craved for the gravy of your soul but all I want to do now is walk among the barren trees and fields of snow. You gave me my very first gun. I'll go out and hunt the hidden dome with white foxes.


 

It's not okay to always be in pain • ft. Liv R.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti: Mesures pour réduire l’inflation
» [Guide]Les évènements insolites
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» MICHE DE CAMPAGNE EN COCOTTE.
» mise a jour du 4/08

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Londres moldus-