Partagez | 
For the love of killing - Arsenius

()
Parchemin envoyé Sam 26 Aoû - 22:12

avatar
avatar
profil
Je suis : Littlefoot , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 28/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 170 hiboux. J’incarne : Chloe Norgaard , et l’avatar que je porte a été créé par : fae . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Jemima R. Yaxley & Dahlia Forest Je parle en : #cc9999



Je suis âgé de : 29 choco grenouille , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : GENTE D'EXÉCUTION MAGIQUE & CHASSEUSE DE PRIME J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je ne porte pas sa marque mais je compte m'enrôler dans ses rangs. Côté cœur, : je suis la veuve de Sven Goldstein Champ Libre : .
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
For the love of killing
Arsenius & Adeline
« I want you to show me some skin »

Je me regardais une dernière fois dans le miroir et je devais avouer que j'étais très satisfaite. Je devais avoir passé un bon deux heures à traiter ma chevelure pour faire disparaitre la moindre trace de coloration. J'avais signé un contrat avec la femme d'Alaric Black. En échange de mes services je pouvais retrouver ma maison de ville et ce sans le moindre frais. C'était un soulagement. Je ne gagnais pas assez pour rembourser les dettes de mon défunt mari et c'est probablement pour cela que je ne m'étais pas battue pour récupérer ma maison de ville ou de campagne. Ce contrat c'était pille ce qu'il me fallait. J'allais pouvoir élevé ma fille dans la maison que son père et moi avions choisit. Je redoutais le jour où j'allais y remettre les pieds, surtout le jour où j'allais y emménagé, parce que chaque pièce allait me rappeler des souvenirs, mais c'est ce qu'il y avait de mieux pour ma fille. J'avais chassé ma consommation avec l'aide de Priam et j'étais à quelques cheveux de retrouver une vie normale.. Enfin, nous n'avons probablement pas tous la même définition du mot normale, mais avec Lovegood comme nom de famille j'étais sur le bon chemin. Je cachais ma chevelure blonde sous une capuche noir et je transplanais rapidement en direction du chemin de traverse. Je marchais d'un pas rapide dans l’Allée des Embrumes. Je passais devant la maison de jeux en regardant dans la direction opposée. Je détestais cet endroit qui avait causé ma perte. Mon défunt mari avait contracté des dettes de jeux et c'est comme ça que j'avais tout perdus nos bien après sa mort. Comme si cela n'était pas assez, c'est également à cet endroit que j'avais essayé la drogue qui m'avait couté la garde de ma petite Astride. Si il y a bien une promesse que j'allais respecter, c'était de ne plus y mettre les pieds ! Terminé ! Encore heureux que la Black ne m'avait pas demandé d'y travailler. Je n'étais pas une grande fan de la maison close, mais c'était toujours mieux que la maison de jeux. J’arrivais derrière le bâtiment et je me faufilais à l’intérieur. Je laissais ma cape dans un coin et je me dirigeais vers la pièce suivante lorsqu’une sorcière me retenue par la main. «Non! Vêtue ainsi tu dois être la petite nouvelle. La patronne m’a parlé de toi ce matin.» Parfait ! La patronne avait prit le temps d’informer la sorcière de mon arrivé, mais elle ne m’avait jamais mentionné que j’allais avoir un chaperon au cul à chacune de mes missions. Je la laissais jacasser et je comprenais rapidement qu’aucun détail de notre contrat ne lui avait été révélé. La pauvre me traitait comme une simple catin. «Je te pensais plus jeune.» Ajouta-t-elle. Je faisais un effort sursorcier pour ne pas lui envoyer un sortilège doloris en pleine gueule. L’idée de la voir se tordre de douleur me rendit le sourire aux lèvres. Plus jeune ! J’étais très bien préservé pour mes 29 années de vie ! Je me demandais si la Black m’en voudrais si je faisais disparaître cette sorcière qui me tapait déjà sur les nerfs. J’avais arrêté de l’écouter depuis longtemps et comme elle semblait attendre une réaction de ma part je hochais la tête. D’un coup de baguette elle modifia ma tenue pour la soirée. Je gardais mes bas de résille, mes jarretelles et ma culotte de dentelle noir. Elle fit plutôt disparaître mon soutien gorge et transforma ma robe pour exposer le plus de peau possible. Je n’étais pas très à l’aise. En revanche, je connaissais une sorcière qui aurait apprécié cette tenue.

Je commençais donc la soirée en très mauvaise compagnie. Je gardais le silence et j’hochais la tête une fois sur deux. Je n’avais pas le temps de l’écouter et j’essayais de repérer le sorcier que je devais éliminer. Mon contrat était bien simple. J’éliminais les sorciers que Caelia Black voulait voir disparaître. Tuer c’était un art et j’étais assez doué pour en avoir fait mon gagne pain. Mon contrat n’avait pas de date de fin et j’en étais bien heureuse. Je demandais les indications pour les toilettes. Une belle excuse pour me balader dans la maison close sans mon chaperon. Je suivais le chemin qu’elle m’avait donné jusqu’à ce qu’elle ne soit plus en mesure de me voir. Enfin ! Je me massais les tempes et j’essayais de trouver le premier homme sur ma liste quand on m’atrappa de nouveau par le bras. Cette fois c’était un sorcier avec une poigne de fer. « De la viande fraîche ! C’est en plein ce que je cherchais » Lâcha-t-il avec un sourire. Je ne pouvais pas le croire ! J’allais perdre un peu plus de mon temps précieux. Je soupirais et je le suivais sans faire d’histoire. Je savais qu’il ne me ferait pas le moindre mal. Je l’avais vue plus tôt et il faisait partie de ceux qui étaient en charge de la maison close. Il me mena dans une pièce sombre et me demanda de me tenir bien droite au côté de deux autres sorcière à la chevelure brune. Elles devaient bien avoir cinq à six ans de moins que moi. Je me tenais bien droite et je dégageais ma confidence habituelle. C’était bien un truc que j’avais du mal à cacher et qui allait probablement me nuire dans le futur. J’étais bien certaine que le type favoris c’était la sorcière soumis qui était prête à tout pour ne pas se prendre un poing en pleine figure. Hors, je n’avais pas peur d’un peu de violence. Après quelques minutes d’attente le sorcier escorta les deux sorcières en direction de la porte. Si le sorcier qui m’avait choisit ne faisait pas partie de ma liste j’allais trouver un moyen pour sortir de la pièce et continuer mes recherches. Un petit sort pas ici, un petit sort par là et je devrais être sortie d’affaire.
Made by Neon Demon


THERE IS NO WIZARD LIKE ME
I am crazy and fearless. I could bury you alive. i could kill you slowly. i feed on the fear in your eyes.

Parchemin envoyé Mer 13 Sep - 23:45

avatar
avatar
profil
Je suis : Cha' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 462 hiboux. J’incarne : Jamie Dornan , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Xéphandre Lovegood, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #808000



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérant du Cercle de Jeu et responsable de la zone de Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : vaut mieux ne pas savoir... Champ Libre :
malle
raise your wand
 
For the love of killingAdeline & Arsen
Âcre volupté qu’est le danger

•••

Les affaires, encore et toujours, Arsenius ne savait pas s’arrêter. Il était le fier héritier de ses parents, le fier héritier du couple Black se trouvant à la tête de la Main Noire. Voilà pourquoi il se devait de toujours assurer dans toutes circonstances et dans tous les domaines possibles. Du côté Mangemort, il s’en sortait plutôt bien. Il avait obtenu un poste intéressant à Poudlard et avait lentement gravi les échelons. À force d’efficacité, à force de bonnes relations et de tout ce qui allait avec, il avait su se faire connaître, se faire respecter. Oui, il était le fils d’Alaric Black, mais il savait tout autant exister par lui-même. C’était seul, bien que son père l’eût correctement éduqué pour, qu’il était parvenu à devenir quelqu’un de plus ou moins important au sein de la communauté Mangemorte. Cependant, il ne s’attribuerait pas tous les lauriers, bien sûr que non. Ce serait bien injuste de sa part. Son père et sa mère lui avaient tout de même permis de grandir et d’apprendre à devenir l’homme qu’il était aujourd’hui. Une éducation de qualité et un contexte propice avaient fait de lui le fils prodigue, remplissant les espérances de ses géniteurs à chaque instant. C’est à la tête du Cercle de Jeux, dont son père lui avait légué les rênes, qu’il avait su montrer l’héritier performant qu’il était. Grâce à lui et à sa jeune sœur Artemisia, le Cercle tournait bien, très bien même. La clientèle était plus que satisfaite, donc les rentrées d’argent étaient conséquentes. Le Cercle de Jeux était devenu un endroit plus que fréquenté par la population Mangemorte et les individus de ce genre. Le couple Black n’avait pas pu espérer meilleur patron pour leurs affaires, ce qu’incarnait parfaitement leur fils aîné. Arsenius était d’ailleurs satisfait de la situation. Les affaires allaient plutôt bien et pour l’instant, rien n’indiquait que cela pouvait changer. Alors il continuait l’aîné Black, il continuait de remplir son rôle d’une main de maître, comme il l’avait toujours fait.

Ce soir, c’est une petite visite à la Maison Close qu’il faisait. Rien de bien officiel à vrai dire, il voulait seulement s’y rendre histoire de garder un œil sur l’établissement. Astraea, qui devait gérer l’affaire avec son frère cadet avait été reniée, la Maison Close était donc seulement tenue par Amadeus. Chose qui ne rassurait pas vraiment Arsenius d’ailleurs. Il savait que son frère était capable de faire son travail correctement, mais il aurait tout de même préféré qu’Astra soit là. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il y avait toujours eu une certaine rivalité entre les deux frères Black, et le fait de savoir le bordel seulement aux mains du petit dernier inquiétait l’aîné. Et si quelque chose n’allait pas ? Personne ne serait là pour le lui dire, Astra étant partie. Voilà pourquoi Caelia venait de temps en temps vérifier si les affaires roulaient bien ici. Et Arsenius venait faire de même. Veiller à ce que tout allait bien, que tout marchait comme il le fallait et évidemment, jeter un œil scrutateur au moindre faux pas qu’il pourrait trouver. Si Arsenius découvrait quoi que ce soit, il se ferait un plaisir de le faire savoir à l’intéressé, soit Amadeus, qu’il tiendrait personnellement responsable de la faute. Et évidemment, il ne se gênerait pas pour laisser traîner cette petite incompétence lors des prochains repas de famille… Être le meilleur, le préféré, le prodige, c’était le rôle d’Arsenius, pas du cadet. Ce soir donc, il était venu de manière non officielle, voulant se rendre compte par lui-même du fonctionnement des choses dans l’établissement. Il serait faussement un client en ce début de nuit et testerait ce qu’il faudrait tester pour s’apercevoir que tout allait bien ici, ou pas. Après tout, ça partait d’une bonne intention. Il fallait bien quelqu’un pour s’assurer de la qualité des services, ça en tenait de la réputation de sa famille après tout. Si un seul engrenage tournait mal, ça se répercuterait sur l’ensemble de la machine. Et ça, ce n’était pas négligeable du tout.

Il avait donc demandé à ce qu’on lui trouve des demoiselles de la Maison Close en arrivant. Qu’on lui en choisisse une de qualité, qui pourrait lui montrer à quel point le service Black était compétent. Évidemment, son nom le fit passer avant tous les autres client, avantage d’être le patron après tout. Avantage de ce nom, ce blason qui était connu de tous et qui inspirait crainte et respect dans ce bas lieu. Il attendait donc dans un salon fort agréable à la vue. Élégant, confortable, luxueux, il était satisfait du matériel. Il saurait féliciter son petit frère qui semblait avoir fait du bon travail de côté-là depuis la dernière fois qu’il était venu rendre visite. Enfin, pas sûr qu’Amadeus apprécie le compliment, qu’il prendrait peut-être mal de la part de son frère. Après tout, ce n’était pas à lui de juger de l’efficacité du cadet, mais il le ferait peut-être tout de même, histoire de montrer qu’il s’intéressait aussi à ce qu’il faisait malgré tout. Quelques minutes passèrent tandis qu’il sirotait un bon vieux bourbon d’excellente qualité. La porte finit par s’ouvrir, tandis qu’un homme le pria de se rendre dans la pièce d’à côté. La marchandise devait être sélectionnée d’après ses indications, parfait. Il se leva gracieusement, reposant son verre après l’avoir terminé, et finit par congédier l’employé. Ce dernier s’inclina légèrement et s’éclipsa au plus vite. Il avait sûrement d’autres chats à fouetter. De son côté, Arsenius pénétra dans la pièce sombre adjacente d’un pas assuré et confiant. Ses yeux se fixèrent directement sur la femme qui était assise au milieu de la pièce. Il n’afficha aucune émotion, restant neutre d’expression tandis qu’il s’approchait d’elle. Elle était jolie, se dit-il, mais semblait être quelque peu différente des autres catins de l’établissement. Il sourit tandis qu’il se trouvait dans son dos, et glissa ses doigts dans la chevelure blonde qu’elle détenait. La surplombant de derrière, il s’adressa à elle d’un air tout aussi neutre, tel l’homme d’affaire qu’il était. L’homme d’affaire qui jaugeait une marchandise. « Quel est ton nom ? » Simple question pour commencer. Il voulait seulement voir comment elle se comporterait avec lui, juste une première impression qu'il pourrait juger à sa guise.

© 2981 12289 0





Parchemin envoyé Jeu 5 Oct - 5:19

avatar
avatar
profil
Je suis : Littlefoot , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 28/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 170 hiboux. J’incarne : Chloe Norgaard , et l’avatar que je porte a été créé par : fae . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Jemima R. Yaxley & Dahlia Forest Je parle en : #cc9999



Je suis âgé de : 29 choco grenouille , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : GENTE D'EXÉCUTION MAGIQUE & CHASSEUSE DE PRIME J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je ne porte pas sa marque mais je compte m'enrôler dans ses rangs. Côté cœur, : je suis la veuve de Sven Goldstein Champ Libre : .
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
For the love of killing
Arsenius & Adeline
« I want you to show me some skin »

Je n'étais pas certaine de ce que je devais faire puisque je n'avais pas terminé ma soirée d'intégration, mais cela ne m'énervait pas. Si je brûlais ma couverture, je trouverais un autre moyen pour me balader dans la maison close. Après tout, un peu de polynectar n'avait jamais fait de mal à personne. Je n'allais tout de même pas rester debout à attendre comme une idiote. Je décidais donc de m'avancer vers les chaises au milieu de la pièce. Je ne savais pas qui avait décoré cette dernière, mais il avait du goût. Je prenais place dans la chaise la plus luxueuse. Je fermais les yeux et je caressais le tissu soyeux du bout des doigts. Je n'avais pas entendu le sorcier entrer dans la pièce et je serrais les dents lorsqu'il passa sa main dans mes cheveux. « Quel est ton nom ? » Demanda-t-il sur un ton neutre. Je lui répondais sur le même ton. «Birdie, mais cela n'a pas la moindre importance.» Je prenais une courte pause et je me levais lentement de ma chaise. La liste que Caelia m'avait donné n'était pas très précise. Je connaissais quelques nom de par leur réputation dans le monde magique, mais pour la grande majorité je ne les avaient jamais rencontré. Elle avait prit la peine de me donner quelques photographies et pour le reste elle m'avait fait une petite description à côté de leurs noms. Je devais avoué que je ne détestait pas sa façon de faire. Cela me changeait de ma routine habituelle. Je me retournais pour lui faire face, je prenais le temps de le détailler du regard avant de plonger mes yeux bleu dans les siens. Le sorcier ne correspondait pas aux photographies que ma nouvelle patronne m'avait donné, mais il matchait trois descriptions sur ma liste. De plus, je devais avouer qu'il était très séduisant. C'était probablement la première fois que je me passais un commentaire de se genre depuis la mort de mon mari. Dommage, je n'étais pas ici pour prendre mon pied et je me devais de respecter mon contrat à la lettre si je ne voulais pas perdre ma maison de nouveau. Je grimpais sur la chaise et je m'agenouillais sur le siège dans le but d'être à la même hauteur que lui. Je venais appuyer mon torse sur le dossier et je rapprochais mon visage du sien. Je caressais sa chevelure sombre du bout des doigts et je venais lui murmurer à l'oreille. «Ici, tu m'appelle comme tu veux.» Je prenais une courte pause avant d'ajouter. «Si ce que tu vois ne te plait pas, je peux également prendre l'apparence que tu veux, mais cela va te coûter plus cher.» Je lui laissais sous entendre que tout était possible à la maison close. J'avais l'intention de travailler le sorcier dans l'espoir de lui soutirer quelques informations. Il y a un temps où j'aimais tuer par plaisir et je ne me souciais pas de qui se retrouvait devant moi, mais cette fois c'était différent. Je n'avais pas envie de me retrouver sur la liste noir des blacks. Je venais de me sortir de l'enfer et je n'avais pas l'intention d'y retourner.  
Made by Neon Demon


THERE IS NO WIZARD LIKE ME
I am crazy and fearless. I could bury you alive. i could kill you slowly. i feed on the fear in your eyes.

 

For the love of killing - Arsenius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Killing Dissent /Sou Duvalier.
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Le chemin de Traverse :: La Maison Close-