Partagez | 
COCKINESS ❱ MARSEN (FB/HOT)

()
Parchemin envoyé Dim 13 Aoû - 1:44

avatar
avatar
profil
Je suis : Isabelle , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 24/07/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 59 hiboux. J’incarne : Sophie Turner , et l’avatar que je porte a été créé par : perséphone . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Quintus, Betty et Ciena Je parle en : crimson



Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Chargée des relations commerciales pour la compagnie Fantastic Cauldron J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : Mes fiançailles avec Minos Nott ont été rompues quand mon nom a été trainé dans la boue, ou serait-ce plutôt lorsqu'il a été décapité par des loups?
malle
raise your wand
 
I love it when you eat it.
MARSEN
Taking over your empire, She may be the queen of hearts. But I'mma be the queen of your body parts.

4 avril 1989

Elle ne savait pas comment elle avait fait pour convaincre Tina de la suivre. En réalité, ça relevait d’un exploit. Il fallait dire que la sorcière avait préparé son amie depuis des lustres, tant de moment où elle lui avait glissé des allusions à cette super soirée. D’autres fois où elle n’avait été de cesse d’être là pour son amie, à chaque moment où elle en avait besoin. Maggs avait même passé des nuits avec elle dans son cirque, ce qui n’était franchement pas le genre de la Selqyn qui aimait un luxe approuvé. Elle ne lui en aurait pas voulu, si la brune ne l’avait pas suivi. Elle n’usait même pas d’habituelles manipulations pour le lui faire entrer dans le crâne. Non, mais peut-être que Tina s’était enfin dit qu’elle pourrait offrir un de ses plus grands cadeau à son amie; soit de l’accompagner dans une fête. Et pas n’importe laquelle, celle de Lexa Malfoy. Tout l’étendard des jeunes sorciers de sang-pur connaissait l’excentricité des fêtes d’anniversaires de Lexa et ce n’était pas parce qu’elle avait cinq ans de plus que Maggs qu’elle n’ait pas invitée. Ce n’était pas non plus puisqu’elle la côtoyait par le passé, pas plus que d’autres jeunes de sang-pur que l’on voyait parfois lors des événements de leur rang. Pour l’occasion, une immense maison avait été louée dans le Nord du Royaume-Uni, en Écosse pour être plus précis. À son bras, Tina se trouvait à ses côtés alors qu’elles entraient dans la grande demeure où déjà, l’ambiance était à la débauche. Leur peau ne se touchait pas étant donné les longs gants de la voyante, toujours aussi prévenante. Le visage de son amie se crispa à peine un mètre dans l’endroit, tandis que celui de Maggs était illuminé de joie. Voilà qui serait une soirée des plus parfaites, comme elle les aimait. « Détends-toi! » Qu’elle lui souffla à l’oreille, sachant qu’elle ne tiendrait pas trop longtemps. D’autres filles se rapprochèrent à leur arrivée, pour discuter comme elles savaient si bien le faire quand on possédait un nom et de l’argent. Les minutes passèrent, deux verres aussi plus tard et son visage se rembrunit quand elle remarqua Amadeus Black au loin. Sa mâchoire se serra, Tina lui fit des excuses avant de se diriger vers son ami. Pathétique, cet homme. Elle soupire quand elle prend une gorgée de plus et l’une de ses comparses lui lance : « Alors, Maggs, t’as jeté ton dévolu sur quelqu’un? » Les mœurs de la rouquine d’occasion étaient connues parmi ses fausses amies, mais c’était seulement parce qu’elle faisait la différence. L’unique à avoir le courage de lever la tête devant n’importe quel sorcier, d’avoir du pouvoir dans la compagnie de ses parents. D’être plus qu’une simple future fille à marier, quoi. « Y’a pas mal de compétition ce soir, les filles. Je n’ai pas encore arrêté mon choix! » Quand l’énième verre est achevé, elle se sent déjà plus légère et elle commence à avoir chaud. Elle laisse ses amies se diriger vers la table principale pour s’amuser à un certain jeu d’adresse incorporant magie et alcool, tandis qu’elle bifurque vers la porte menant aux jardins. Elle n’a pas son manteau, mais le froid de ce mois d’avril ne l’atteint pas, quand elle ferme les yeux et savoure l’instant, l’air sur son visage…



Made by Neon Demon


ok shut up.
Boys can't buy my love, I'm a motherfucking woman.

Parchemin envoyé Lun 14 Aoû - 15:28

avatar
avatar
profil
Je suis : Cha' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 462 hiboux. J’incarne : Jamie Dornan , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Xéphandre Lovegood, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #808000



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérant du Cercle de Jeu et responsable de la zone de Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : vaut mieux ne pas savoir... Champ Libre :
malle
raise your wand
 
I love it when you eat itMaggs & Arsen
Le sexe, c’est toujours une relation de pouvoir, qu’on le veuille ou non. Il faut une lutte, une domination de l’un sur l’autre.

•••

Vêtu luxueusement, c’est à une énième soirée mondaine qu’Arsenius Black se rendait ce soir. L’héritier de la Main Noire raffolait de ce genre d’événement, et ne manquait pas de s’y afficher dès que l’occasion se présentait. Se montrer et en imposer encore et toujours, discuter avec de potentiels alliés ou partenaires de commerce, séduire en toute élégance, bref le genre d’occupation qui plaisait au fils Black. Ce soir, il avait opté pour un costume noir corbeau, pour faire honneur à son nom et sa famille. Une chemise blanche sous la veste faisait ressortir le petit nœud papillon sombre qu’il portait au cou. Il le tripotait d’ailleurs, ayant plus pour habitude de porter des cravates. Mais ce soir, il s’était dit que ça changerait, pour une fois. Il s’y était donc rendu avec son petit frère, Amadeus. Il avait tenu à l’emmener, bien qu’ils ne soient pas des plus proches. Mais Arsen y voyait plus un moyen pour le cadet de rencontrer de nouvelles personnes et de les charmer pour en faire de nouveaux alliés. Et aussi de se montrer, de faire comprendre à tous les autres sorciers que les Black étaient bien présents, et qu’il ne fallait en aucun cas les sous-estimer. D’un pas assuré donc, ils pénétrèrent dans l’énorme demeure Écossaise qui abritait la fête de Lexa Malfoy. La demoiselle était de deux ans sa cadette, mais ils s’étaient fréquentés brièvement lorsque Arsenius avait dû se fiancer à une Malfoy, tristement disparue d’ailleurs. Mais bref, c’était une toute autre histoire. Voilà pourquoi il se trouvait ici, parmi tant d’autres invités, plus ou moins influents. La fête avait déjà commencé apparemment, les frères se séparèrent donc rapidement. Il était temps de faire ce qu’ils savaient faire le mieux, séduire autant professionnellement que personnellement.

Évidemment, lorsqu’il évolua parmi la foule pour aller se chercher un verre, de nombreux regards se retournèrent sur lui. Admiration, anxiété, respect, haine. Tant de sentiments différents qu’il voyait dans leurs yeux. Lui souriait à tous, se contrefichant bien de l’avis de chacun. Il n’était pas là pour faire des histoires. S’amuser, profiter et discuter business si l’occasion se présentait, c'est ce qu'il ferait. Verre en main, un groupe d’homme se forma en un instant autour de lui. Hypocrisie, sourires mielleux et compliments exagérés étaient au rendez-vous. Mais il jouait le jeu le Black, faisant mine de prêter attention à ces insectes qui essayaient de se faire bien voir auprès de lui. Il riait avec eux, et écoutait leurs paroles, jouant à la perfection son rôle. Mais après quelques verres, et de nombreuses personnes qui étaient venues le saluer, il commença à se fatiguer d’eux. D’un geste poli, il se retira, jetant un coup d’œil dans la salle. Son frère était en pleine discussion avec une de ses amies apparemment. Soit, il le laisserait tranquille cette fois-ci. Il se dirigea donc vers les jardins, s’aérant l’esprit et fuyant pendant quelques minutes toutes ces sangsues qui espéraient ses bonnes grâces. Une fois dehors, l’air lui cingla le visage, mais il n’en fut que ragaillardi. Un bon bol d’air frais quand on a de l’alcool dans le sang, ça ne peut qu’être bénéfique. Mais bien vite, tandis qu’il se dirigeait vers un endroit calme, il vit une silhouette féminine. Il s’approcha, un sourire malicieux aux lèvres et déchanta aussitôt lorsqu’il vit qui était cette jeune femme. Maggs Selwyn en chair et en os. Il soupira, ne pouvant plus faire demi-tour ; la demoiselle l’avait sûrement entendu, ou même vu. « Selwyn, quel plaisir… » Ironie, sarcasme ? Sans aucun doute. Les Selwyn n’avaient jamais apprécié les Black, et ces derniers leur rendaient bien. Pas de chance pour lui, il venait de tomber sur une de leur filles. « Eh bien, moi qui voulait un peu de calme, je suis servi ! » Il soupira en croisant les bras, se postant juste à côté d’elle. Il fixait les jardins, se demandant si tout resterait aussi calme. Rien n’était moins sûr avec ces deux-là.

© 2981 12289 0





Parchemin envoyé Mar 15 Aoû - 3:26

avatar
avatar
profil
Je suis : Isabelle , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 24/07/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 59 hiboux. J’incarne : Sophie Turner , et l’avatar que je porte a été créé par : perséphone . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Quintus, Betty et Ciena Je parle en : crimson



Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Chargée des relations commerciales pour la compagnie Fantastic Cauldron J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : Mes fiançailles avec Minos Nott ont été rompues quand mon nom a été trainé dans la boue, ou serait-ce plutôt lorsqu'il a été décapité par des loups?
malle
raise your wand
 
I love it when you eat it.
MARSEN
Taking over your empire, She may be the queen of hearts. But I'mma be the queen of your body parts.

4 avril 1989

Elle avait l’impression d’être plus légère, de se trouver dans un endroit plus calme qu’il ne le fallait. Comme si ses oreilles avaient coupé le son de la musique et celles de rires qui se répercutaient à l’intérieur de cette immense demeure. Une fête de débauche, voilà ce que c’était sensé être. Et Maggs était très bien partie, l’alcool affluant dans son sang. Il ne lui resterait plus que quelqu’un lui propose une drogue quelconque et elle se laisserait sans doute aller à l’euphorie. Il lui en fallait beaucoup pour la toucher, déjà à son âge elle était habituée aux vices du monde sorcier. Quand on perdait sa virginité à treize ans avec un « ami » de son père et cela en consentant, il ne fallait pas s’attendre à mieux. C’était donc après plusieurs cocktails sorciers qu’elle se trouvait dans un état mi-enjoué, mi-triste, celui bien accentué par les effets de l’alcool. Elle se demandait d’ailleurs comment le parc faisait pour être aussi calme, s’imaginant très bien un minimum de trois personnes rendent leurs bouchées sophistiquées à l’instant même où elle aspirait l’air en grandes goulées. La blonde ne s’attendait pas à ce qu’on vienne la déranger aussi vite, ça faisait quoi, trois minutes qu’elle était sortie. Elle les avait comptés, les secondes. Et ce n’était pas une rencontre des plus plaisantes, il fallait l’avouer. « Selwyn, quel plaisir… » Ses paupières s’ouvrent aussitôt quand elle entend son nom, mais formant une petite fente pour l’observer de côté. Suspicieuse. « Sentiment non réciproque, Black. » Qu’elle lâche simplement, en reportant son regard vers les jardins, pour tenter de se calmer. Car la colère se met à monter en elle à une vitesse fulgurante, il n’y avait que cette putain de famille sur cette terre pour la mettre dans un tel état. « Eh bien, moi qui voulait un peu de calme, je suis servi ! » Ses prunelles qui roulent dans ses orbites, et bien qu’il aille voir ailleurs. Les Black étaient les plus grands ennemis des Selwyn pour tout le mal qu’ils avaient fait à leur entreprise. Ils avaient travaillé comme jamais pour la sortir de la misère, cette même difficulté qui avait toujours été engrangée par les taxes de la Main Noire. « Alors, pourquoi tu ne dégagerais pas, hum? » C’est pas comme ça qu’on parle à un aîné. Un sang-pur. Un Black. Mais qu’est-ce qu’elle s’en fichait hein? Jamais elle n’aurait vouvoyé un des leurs pour politesse, elle n’en avait que faire des bonnes manières. Le vrai côté vulgaire de Maggs qui ressortait par sa faute. Celle et l’alcool qui en rajoutait une couche. « Faudrait pas que le fidèle héritier des Black ne perde davantage de temps à licher des culs. » Qu’il la laisse tranquille, ça serait bien plus profiteur pour les deux sorciers. Elle savait qu’elle était au bord du gouffre là, elle ne s’en était jamais pris à personne, mise à part par la parole. La violence physique, voire celle de la baguette, ce n’était pas son fort. Elle préférait d’autres attaques qui touchaient bien plus profondément que les précédentes.

Made by Neon Demon



ok shut up.
Boys can't buy my love, I'm a motherfucking woman.

Parchemin envoyé Mar 22 Aoû - 0:49

avatar
avatar
profil
Je suis : Cha' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 462 hiboux. J’incarne : Jamie Dornan , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Xéphandre Lovegood, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #808000



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérant du Cercle de Jeu et responsable de la zone de Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : vaut mieux ne pas savoir... Champ Libre :
malle
raise your wand
 
I love it when you eat itMaggs & Arsen
Le sexe, c’est toujours une relation de pouvoir, qu’on le veuille ou non. Il faut une lutte, une domination de l’un sur l’autre.

•••

Lui qui croyait que la soirée serait plutôt agréable, ou du moins pas spécialement désagréable, il se fourrait le doigt dans l’œil. Parmi tous les sang-purs présents sur cette terre, mais surtout à cette soirée, il avait fallu qu’il tombe sur une Selwyn. Qu’avait-il donc fait au monde par Merlin ? Les Selwyn faisaient partie de ces familles qui n’appréciaient pas les Black par cause des taxes. À cause de ces derniers, il avait été difficile pour eux de tenir, mais malgré tout, ils continuaient de « lutter », comme des vermines. Ils n’étaient pas grand-chose pour Arsenius en réalité. Seulement des nuisibles, des punaises qui l’irritaient plus qu’autre chose. Ils ne représentaient rien d’autre qu’une énième famille mécontente des taxes, mais ça il avait l’habitude désormais. Malgré tout, cet ignorance tournait parfois à l’agacement et même à la colère dans certaines situations. Voilà pourquoi il préférait les éviter le plus possible. Mais apparemment, ce n’est pas ce soir qu’il aurait la chance d’être loin d’eux. Une de leurs filles, Maggs s’il la reconnaissait bien, venait gâcher sa petite sortie nocturne. Il aurait pu repartir, mettre le plus de distance possible entre eux et passer la fin de sa soirée avec des demoiselles bien plus agréables. Mais au final, il avait changé d’avis. Les yeux fermés, elle paraissait tranquille ici, comme si elle avait voulu trouver un peu d’air frais et de calme dans les jardins. C’était sans compter sur Arsenius Black malheureusement. Il resterait, et était bien décidé à lui pourrir sa petite méditation, jusqu’à qu’elle ne parte de cet endroit. Plus loin elle serait, mieux il se sentirait dans ce cadre paisible.

Le silence rompu, elle lui jeta un coup d’œil en biais, ce qu’il n’apprécia pas forcément. « Sentiment non réciproque, Black. » Le contraire aurait été étonnant de toute façon. Et puis que croyait-elle de toute façon ? Que ça lui faisait vraiment plaisir de la rencontrer ici ? Pure ironie, de toute évidence. Elle détourna son attention, la reportant sur les jardins. Agacé qu’on lui exprime autant de dédain, il soupira. « Quel dommage, j’en suis bien triste. » Sarcasme, encore une fois. En réalité, ce qu’elle pouvait bien ressentir à son propos lui passait bien au-dessus de la tête. Cette jeune femme n’avait aucune influence sur lui. Un roulement d’yeux suivit, qu’il ignora avec un sang-froid à toute épreuve. Si elle n’appartenait pas à une bonne famille, il lui aurait fait payer son affront. Il lui aurait appris le respect de ses aînés et de ceux qui détiennent plus de pouvoir qu’elle. Malheureusement, il ne pouvait pas faire grand-chose ici. Trop de témoins. « Alors, pourquoi tu ne dégagerais pas, hum? » Tout le monde n’avait pas reçu une bonne éducation apparemment. Son père, le patriarche Black avait su le faire avec ses enfants, mais ça ne semblait pas être le cas des Selwyn. La politesse feinte ne semblait pas être le point fort de la jeune femme. Lui était devenu doué dans les joutes verbales parsemées d’élégance, mais elle, rien de tout ça. « Ça te ferait bien trop plaisir, c’est non. » Plus il verrait que ça l’agaçait, plus il resterait. Immature ? Peut-être, mais l’alcool y était peut-être pour quelque chose. Tant qu’il ne faisait rien de mal après tout, il pouvait bien s’amuser un peu. « Faudrait pas que le fidèle héritier des Black ne perde davantage de temps à licher des culs. » Le Black ricana de cette vulgarité. Belle image qu’elle donnait de sa famille. Arsenius se demandait comment les parents pouvaient laisser faire ça. « Oh, ce n’est pas ce que je comptais faire. » Il se penche légèrement, parlant d’une voix basse en souriant. « Tu n’es pas assez intéressante à mes yeux. » Un petit rire moqueur. Croyait-elle vraiment qu’il était là pour ça ? Il n’en avait que faire de son nom et de son rang, elle n’avait rien lui offrir, elle n’était pas grand-chose, à part une présence indésirable.

© 2981 12289 0





Parchemin envoyé Mar 22 Aoû - 2:01

avatar
avatar
profil
Je suis : Isabelle , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 24/07/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 59 hiboux. J’incarne : Sophie Turner , et l’avatar que je porte a été créé par : perséphone . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Quintus, Betty et Ciena Je parle en : crimson



Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Chargée des relations commerciales pour la compagnie Fantastic Cauldron J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : Mes fiançailles avec Minos Nott ont été rompues quand mon nom a été trainé dans la boue, ou serait-ce plutôt lorsqu'il a été décapité par des loups?
malle
raise your wand
 
I love it when you eat it.
MARSEN
Taking over your empire, She may be the queen of hearts. But I'mma be the queen of your body parts.

4 avril 1989
Ils étaient plus semblables que chacun ne voudrait l’admettre. Même avant la mort. Ils étaient ce genre de personne noir d’âme qui pensait mille fois aux mots qu’ils pensaient avant de leur dire. Certes, Maggs avait cette fâcheuse manie de ne pas le démontrer quand elle était saoule, voire en compagnie d’hommes qui la faisaient jouir, mais ce n’était pas ce deuxième cas ce soir. Bien sûr qu’elle avait reçu une éducation. Comme la bourgeoisie américaine qu’elle était, différente de celle pincée des Anglais et elle en était des plus fières. Elle savait être polie, distinguée, manipulatrice, fausse à bien des moments. Sauf qu’elle se retrouvait devant un Black, devant l’un de ses pires ennemis alors pourquoi voudrait-elle se retenir? Elle ne lui devait rien, à Arsenius. Tous autant qu’ils étaient, les Selwyn se retrouvaient malgré tout au top de la société et encore plus au sein des relations commerciales du Royaume-Uni, malgré toutes leurs bassesses. Ces taxes ne valaient pas la peine d’être vécue, elle voulait donc désapprouver de toutes les manières possibles le malheur qu’ils faisaient vivre à la majorité des familles sorcières. Sans doute que son père ne serait pas heureux d’apprendre les mots qui étaient sortis de la bouche, mais il lui suffirait de mentir en traitant cette histoire de rumeur. Et si le Black allait tout raconter à son papa en pleurant, que grand bien lui fasse, elle n’avait pas peur d’eux. À noter qu’elle n’avait jamais vraiment été en danger de leur main, auparavant. Elle se croyait au-dessus de tout, au-dessus de lui surtout. Et s’en était enivrant.

« Quel dommage, j’en suis bien triste. » Le sarcasme s’entendait à dix lieux à la ronde, mais chacun des deux sang-purs savait que cette joute était loin d’être pour les doux. Elle se demandait, tout simplement, si le Black pensait qu’il pourrait lui faire mal d’une certaine façon. Elle avait entendu parler d’eux, de leur réputation comme sans doute l’héritier devait l’avoir fait au sujet de ses déviances. Black saurait-il tenir ce parfait petit visage , ou exploserait-il en lui faisant violence? Là, tout de suite, avec l’alcool dans son sang, ça devenait une proposition plutôt intéressante. Qu’elle balaie rapidement par la rage d’entendre sa suffisance. « Ça te ferait bien trop plaisir, c’est non. » Elle serre la mâchoire et lui envoie un faux sourire, c’était tellement évident qu’ils se détestaient qu’ils auraient pu au moins se laisser tranquilles. Elle se demande pourquoi il n‘accourt pas à l’intérieur à tenter de séduire les familles sorcières, pour le compte de sa famille salie. « Oh, ce n’est pas ce que je comptais faire. » Un de ses sourcils se relève sous sa voix, croyait-il vraiment ce qu’il venait de dire? Elle connaissait assez bien les Black pour connaître leur foutue façon de faire. Quand il se penche un peu, qu’il ouvre à nouveau la bouche, elle a l’impression qu’il lui fait une blague. « Tu n’es pas assez intéressante à mes yeux. » Intéressante? C’était franchement plus gentil qu’elle ne l’aurait cru. Elle se met à rire, sans pouvoir s’en empêcher. Pas d’un rire criard, mais bien d’un rire franc qui ne comprenait pas tout à fait la situation. « Évidemment, je ne faisais pas référence aux Selwyn. » Qu’elle lâche, sans pouvoir s’arrêter. Les secondes passent, le vent qui fait balayer ses cheveux et la ravive tout à coup. Quand elle arrête de rire, elle se retourne pour lui faire pleinement face, que ses prunelles l’auscultent de haut en bas. «Je ne sais pas comment tu fais. Franchement. Ton intérieur pourrit tout. Tu es laid, Black. » Agirait-il comme la réputation le laissait entendre? La jeune qui est là, elle l’observe et le nargue, ouvertement.
Made by Neon Demon



ok shut up.
Boys can't buy my love, I'm a motherfucking woman.

Parchemin envoyé Jeu 31 Aoû - 16:55

avatar
avatar
profil
Je suis : Cha' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 462 hiboux. J’incarne : Jamie Dornan , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Xéphandre Lovegood, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #808000



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérant du Cercle de Jeu et responsable de la zone de Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : vaut mieux ne pas savoir... Champ Libre :
malle
raise your wand
 
I love it when you eat itMaggs & Arsen
Le sexe, c’est toujours une relation de pouvoir, qu’on le veuille ou non. Il faut une lutte, une domination de l’un sur l’autre.

•••

Le regard porté sur les magnifiques jardins qui s’offraient à lui, il se maudissait d’avoir eu l’idiote idée de prendre l’air. Pourquoi n’était-il pas resté avec son petit frère, Amadeus ? Peut-être parce que leur relation n’était pas au beau fixe, c’est vrai. Mais c’était toujours mieux de passer une soirée à jaser et médire sur les actions des invités de la haute société avec le cadet Black, plutôt que de se fatiguer à argumenter avec une Selwyn. Quand bien même, il aurait aussi pu se contenter de rester auprès des hommes réputés, pour entretenir les relations et s’informer de ce qu’il pouvait bien se passer chez chacun. Mais c’est vrai que cette option pouvait paraître ennuyante aussi. Écouter les invités le complimenter ou essayer de faire bien auprès de l’héritier Black l’agaçait fortement à l’usure. Ce n’était qu’une cacophonie d’hypocrites, dont le seul but est de se faire apprécier pour avoir des avantages ou des choses de la sorte. Enfin, il aurait aussi pu rester auprès des demoiselles de bonnes familles. Il se voyait déjà, verre à la main, l’air séducteur à tenter de repérer la perle rare. Une jeune innocente, héritière pourquoi pas, qu’il ferait rire et mettrait en confiance autour de plusieurs verres d’alcool. Une bonne soirée en perspective à vrai dire. Il regrettait de ne pas voir choisi cette option-là d’ailleurs. Mais tant pis pour lui. Il aurait dû réfléchir bien avant et ne pas se décider à s’aventurer au dehors. Pire choix qu’il avait pris ce soir, sans aucun doute. Mais maintenant qu’il était tombé sur la Selwyn, autant qu’il aille jusqu’au bout des choses. Autant qu’elle regrette autant que lui d’être sortie et puis, s’il pouvait s’amuser dans cette joute verbale, ça lui ferait au moins une occupation plus ou moins intéressante. Enfin, intéressante, ça restait encore à voir.

La demoiselle écouta ses tirades, les parant d’un faux sourire flagrant. Personne ici n’aurait pu douter des sentiments qu’ils se vouaient l’un pour l’autre à la vue de leurs expressions. Haine et dégoût, sans hésiter. Lui, il resta de marbre lorsque le rire de la rousse retentit autour d’eux. De loin, on pourrait presque croire qu’ils passaient un bon moment dans une discussion des plus agréables. Mais c’était tout le contraire. Il ne faut pas se fier aux apparences de toute façon. « Évidemment, je ne faisais pas référence aux Selwyn. »  Elle continuait de rire malgré la phrase qui sortait de sa bouche. Il leva les yeux au ciel, serait-ce l’alcool qui la poussait à être si joyeuse ? Il attendit tout de même qu’elle s’arrête, tandis qu’elle se tourna soudainement vers lui. Il plissa les yeux, voyant son regard sur lui, le jaugeant de la tête aux pieds. Ou peut-être l’admirait-elle, qui sait ? Ça ne l’étonnerait pas. « Je ne sais pas comment tu fais. Franchement. Ton intérieur pourrit tout. Tu es laid, Black. » Ce fut à son tour de rire légèrement. Comme si on lui apprenait qu’il n’était pas quelqu’un de bien ! Il le savait depuis longtemps, peut-être même depuis son enfance d’ailleurs. Il avait reçu l’éducation adéquate et était devenu ce qu’il était aujourd’hui, soit l’efficace héritier de la Main Noire. Alors, que ça plaise ou non que son cœur soit noir comme son nom, il s’en fichait bien. Au moins, il avait le pouvoir, l’argent, l’influence. Il n’avait pas besoin de sentiments ou de bonté intérieure pour vivre comme un prince. « Oh je vois. Eh bien, c’est déjà une bonne chose alors. Que tu te rendes comptes de la condition de ta famille par rapport à la mienne et que tu n’aies pas besoin qu’on te le rappelle, c’est déjà bon un début. » Il laissa place à un air totalement indifférent, ne voulant pas lui prêter plus d’importance qu’elle n’avait déjà. Il espérait tout de même que lui rappeler à quel point il était vil n’était pas sa seule arme, ce serait fort décevant. « On apprend à vivre avec tu sais. Et figure-toi que tu ne m’apprends rien. Mais tant que ce n’est que mon intérieur, il n’y pas de quoi s’inquiéter. » Il finit par s’approcher d’un pas, la toisant de haut en bas comme elle l’avait fait auparavant. « Mais fais attention Selwyn, que cette laideur d’âme ne vienne pas te pourrir comme tu dis. Quoi que, c’est peut-être déjà fait, j’arrive trop tard. » Il afficha un air faussement déçu. C’est vrai, elle n’avait pas besoin de lui pour avoir ses propres démons personnels. Mais qu’elle soit prudente, il valait mieux ne pas attiser la colère d’un Black, fille de bonne famille ou pas, c’est un terrain bien trop dangereux.

© 2981 12289 0





Parchemin envoyé Lun 11 Sep - 20:31

avatar
avatar
profil
Je suis : Isabelle , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 24/07/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 59 hiboux. J’incarne : Sophie Turner , et l’avatar que je porte a été créé par : perséphone . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Quintus, Betty et Ciena Je parle en : crimson



Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Chargée des relations commerciales pour la compagnie Fantastic Cauldron J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : Mes fiançailles avec Minos Nott ont été rompues quand mon nom a été trainé dans la boue, ou serait-ce plutôt lorsqu'il a été décapité par des loups?
malle
raise your wand
 
I love it when you eat it.
MARSEN
Taking over your empire, She may be the queen of hearts. But I'mma be the queen of your body parts.

4 avril 1989

Arsenius était un être séduisant, à la base. S’il ne portait pas le nom des Black, elle aurait sans doute jeté son dévolu sur lui depuis longtemps. Elle tentait peut-être de se convaincre qu’il ne lui faisait aucun effet en le traitant de laid. Elle n’avait pas de mal à croire qu’il était un être ignoble, sa famille ainsi que toutes les autres du monde magique de l’Angleterre avait déjà assez souffert de leur main. S’imaginer que des femmes étaient à ses pieds dans le simple but d’espérer un peu de répit de la part de la Main Noire lui donnait envie de vomir. S’il y avait bien une chose qui, étrangement, n’avait jamais été dans l’esprit de la Selwyn c’était de séduire sexuellement en échange de faveur. En fait, c’était plutôt simple si on comprenait qu’elle considérait en soit l’acte comme une sorte de récompense. Elle n’était pas une pute. On ne le payait pas pour faire jouir, oh non, elle n’en avait jamais eu besoin. Peut-être que pour certains, c’était pire, mais Maggs ne couchait jamais avec quelqu’un qu’elle ne désirait pas. Elle ne s’abaisserait donc pas à lui demander des faveurs d’une quelconque manière que ce soit. En réalité, s’il la laissait tranquille ça lui ferait bien plaisir. Elle était sortie pour oublier, pour prendre de l’air et pouvoir rentrer à nouveau et continuer de s’amuser. Là, elle avait l’impression que les quelques secondes passées en sa compagnie avaient gâché sa soirée. « Oh je vois. Eh bien, c’est déjà une bonne chose alors. Que tu te rendes compte de la condition de ta famille par rapport à la mienne et que tu n’aies pas besoin qu’on te le rappelle, c’est déjà bon un début. » Ses sourcils qui se froncent automatiquement pour démontrer sa colère. Pour qui se prenait-il? Les Selwyn étaient de sang-pur et en avaient de l’argent, malgré tout ce que les Black avaient tenté pour la leur soutiré. Aux dernières nouvelles, Les Selwyn étaient adulés comparativement aux Black qui étaient détestés. À croire qu’il préférait la peur au pouvoir. Maggs, elle, ne le confondait pas. « Les Selwyn sont appréciés, contrairement aux Black. Ta condition dont tu parles n’est créée que par un régime de terreur, il ne faudrait pas confondre. » Elle joue avec le feu. À chaque fois que sa bouche s’ouvre, elle veut en rajouter une couche. Il ne mérite pas qu’elle soit polie avec lui, elle avait bien trop de caractère pour cela.

« On apprend à vivre avec tu sais. Et figure-toi que tu ne m’apprends rien. Mais tant que ce n’est que mon intérieur, il n’y pas de quoi s’inquiéter. » Là, un sourire narquois s’affiche sur ses traits. Il savait au moins qu’elle avait raison, c’était juste assez pour faire plaisir à la relationniste. Quand il se rapproche d’elle, son corps se plante un peu plus au sol, comme s’il ne voulait pas rater une seule seconde de proximité. Ce qui lui donne l’impression qu’Arsenius tournoie, l’espace de quelques secondes. « Mais fais attention Selwyn, que cette laideur d’âme ne vienne pas te pourrir comme tu dis. Quoi que, c’est peut-être déjà fait, j’arrive trop tard. » Qu’il est comique. Elle ne tuait pas de gens elle. Ni ne leur volait leur argent. Ni s’attaquait aux sorciers sans argent ni sang. Sa soi-disant laideur d’âme n’avait rien à voir avec la sienne. Il ne la connaissait pas vraiment, de toute façon. Alors, elle tente de passer è autre chose et d’oublier ses paroles qui lui reviennent en tête tel du poison. Non. Elle ne veut pas être une mauvaise personne. Elle aimerait tant avoir la force de savoir combattre ses faiblesses comme n’importe quel autre sorcier. D’un moment ou à un autre, elle aurait besoin d’une cure. Quand un serveur se rapproche d’eux, elle ne peut s’empêcher de prendre une coupe de champexplosif comme pour se donner plus de fougue. Quand elle prend une, puis deux gorgées, ses prunelles forment deux petites fentes pour se concentrer aux alentours. Quand un frisson la parcourt, une autre idée lui vient en tête. « Voyons voir qui de nous deux est le plus « important », dans cette maison. Je te mets au défi d’aller parler à… » Aux travers des fenêtres, elle aperçoit une blonde, qu’elle sait être la sœur d’une fille de son année. C’est une Hopkins, une sang-mêlée. « Si t’arrives à faire sourire – et rire – la blonde là, t’auras gagné le premier point. » L’idée qu’il s’abaisse à parler à une sang-mêlée la faisait mourir de rire et déjà, elle camouffle son sourire avec une autre gorgée de son verre.

Made by Neon Demon



ok shut up.
Boys can't buy my love, I'm a motherfucking woman.

Parchemin envoyé Dim 1 Oct - 11:53

avatar
avatar
profil
Je suis : Cha' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 462 hiboux. J’incarne : Jamie Dornan , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Xéphandre Lovegood, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #808000



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérant du Cercle de Jeu et responsable de la zone de Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : vaut mieux ne pas savoir... Champ Libre :
malle
raise your wand
 
I love it when you eat itMaggs & Arsen
Le sexe, c’est toujours une relation de pouvoir, qu’on le veuille ou non. Il faut une lutte, une domination de l’un sur l’autre.

•••

La fête battait son plein dans leur dos. Rires, lumières, conversations animées leur parvenait de leur lieu de retraite. Peut-être serait-il de ces gens s’il n’avait pas décidé, et malheureusement, de venir prendre l’air si tôt dans cette soirée. Ce petit tête à tête avec la Selwyn, qu’il n’avait pas vraiment désiré, ne lui apportait qu’ennui doublé d’un soupçon d’agacement. En tout cas, la soirée semblait réussie, tandis qu’il semblait entendre les invités s’amuser comme des petits fous, contrairement à lui. Il en voyait même sortir en riant, se tenant à leur compagnon pour ne pas trébucher sous le coup de l’alcool. D’autres venaient sûrement seulement prendre l’air pour repartir de plus belle, comme eux l’avaient voulu plus tôt. Ils les entendaient au loin, leurs exclamations lui parvenaient jusqu’aux oreilles alors qu’il regrettait de plus en plus l’action qu’il avait faite de s’être éclipsé dans le jardin. Note à lui-même pour les prochaines fois, toujours vérifier la fréquentation des extérieurs avant de s’y aventurer pour chercher la tranquillité. Enfin, ce qui était fait était, il devait maintenant se débrouiller de cette situation et si possible, y mettre fin rapidement pour pouvoir retourner à ses occupations. Un froncement de sourcil accueille donc ses paroles, tandis qu’il s’apprête à recevoir une énième pique de sa part. « Les Selwyn sont appréciés, contrairement aux Black. Ta condition dont tu parles n’est créée que par un régime de terreur, il ne faudrait pas confondre. » Il lève les yeux au ciel, encore une fois. Que cette condition soit créée par la terreur ou le respect, quelle en était la différence ? Tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins après tout, chacun pouvait bien choisir ce qui lui plaisait. Les Black avaient choisi la terreur et la domination, que ça ne plaise aux autres.

Un serveur les approche en pleine discussion, juste après les mots d’Arsenius. Coupés dans leur élan, ils se taisent, et la Selwyn entreprend de se saisir d’un verre. Le Black décide de faire de même, un peu plus d’alcool ne pourrait pas lui faire de mal pour passer le reste de la soirée. Ni une, ni deux, elle enchaîne les gorgées. Il la suit donc, son regard dangereux sur elle, alors qu’il sent le liquide couler sur ses papilles, puis dans sa gorge. « Voyons voir qui de nous deux est le plus  "important", dans cette maison. Je te mets au défi d’aller parler à… » Il incline la tête, amusé de cette perspective. Un défi pour les départager, bonne idée. Ce sera toujours mieux que d’enchaîner les répliques dans cette joute verbale qui commençait à le fatiguer. Il suit donc son regard, arrêtant ses yeux sur une blonde peu horrible à regarder, mais qu’il savait de sang-mêlé. « Si t’arrives à faire sourire – et rire – la blonde là, t’auras gagné le premier point. » Il grimace à l’idée de jouer à ce petit jeu avec une demoiselle qui n’est pas de sang bleu, mais bon, il n’est pas du genre à ne pas relever les défis qu’on lui lance. Alors il soupire, une moue pensive sur le visage, réfléchissant à ce qu’il ferait pour réussir. Ce ne serait probablement pas si difficile, il savait y faire. « C’est comme si c’était fait. » Un sourire assuré puis il finit son verre cul sec. Se détournant, il se mit donc en route vers sa prochaine cible, d’un pas impérieux.

Lorsqu’il pénètre dans la salle, plusieurs regards se tournent vers lui. Arsenius Black revenait enfin du jardin, ça n’était pas rien. L’héritier Black allait bientôt être assailli de demoiselles aux yeux papillonnants, ayant un chouïa trop d’alcool dans le sang. Mais rapidement, il se dirige vers la jeune blonde, décevant sans aucun doute une multitude de jeunes femmes qui auraient apprécié sa compagnie. Sur le chemin, il s’empare de deux verres, histoire de paraître galant. Une manœuvre peu obligatoire mais tout de même utile pour la suite. La jeune femme sourit, les joues rougies à la fois par l’alcool et par la présence du Black à ses côtés. Une discussion démarre donc, et quelques minutes suffirent pour qu’un rire s’échappe de ses lèvres. Son objectif atteint, il met rapidement fin à la conversation en cours, faisant mine d’avoir à faire ailleurs. Victorieux, il se tourne et se dirige donc vers la Selwyn qui l’avait probablement suivi pour s’assurer qu’il ne lui mentirait pas. Le regard fier et arrogant, la modestie ne fait pas partie de son vocabulaire. « C’était presque trop facile, un point pour moi. J’imagine que c’est à ton tour. » Son regard se balade donc un peu partout dans la salle, cherchant un défi ou challenge à lui lancer. Peu de difficultés dans cette première action qu’elle lui avait demandé, il serait donc indulgent aussi. De l’agitation attire enfin ses prunelles bleues, tandis qu’il voit une partie endiablée de beer pong sorcier se jouer au fond de la pièce. Il hoche donc la tête en direction de la partie, la signalant à son interlocutrice. « Remporte une partie, et tu auras ton premier point. » Il murmure l’air malicieux, l’alcool faisant sûrement déjà un peu son effet. « Attention, je ne suis pas un débutant. » Il sourit à son tour, un air de défi dans le regard, prenant une autre gorgée du verre qu’il avait entamé auparavant avec la blonde. Ce petit jeu pourrait peut-être devenir amusant finalement, mais le Black n’aimait pas perdre malheureusement. Il fera tout pour ne pas en être le perdant.

©️ 2981 12289 0





Parchemin envoyé Dim 15 Oct - 2:42

avatar
avatar
profil
Je suis : Isabelle , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 24/07/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 59 hiboux. J’incarne : Sophie Turner , et l’avatar que je porte a été créé par : perséphone . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Quintus, Betty et Ciena Je parle en : crimson



Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Chargée des relations commerciales pour la compagnie Fantastic Cauldron J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : Mes fiançailles avec Minos Nott ont été rompues quand mon nom a été trainé dans la boue, ou serait-ce plutôt lorsqu'il a été décapité par des loups?
malle
raise your wand
 
I love it when you eat it.
MARSEN
Taking over your empire, She may be the queen of hearts. But I'mma be the queen of your body parts.

4 avril 1989
Ses cheveux roux flamboyants ne passaient pas facilement inaperçus et ça avait toujours été sa marque de commerce, telle la Selwyn qu’elle était. Elle avait à peine commencé à se les teindre à blond à cette époque, sans doute parce qu’elle avait encore moins à perdre. Elle est jeune et insouciante, malgré son emploi, elle veut s’amuser ce soir et elle le fait sans penser aux conséquences Elle boit, elle rit, elle danse aussi. Puis tout était parfait jusqu’à ce qu’elle aille dans le jardin pour prendre l’air et qu’elle rencontre Arsenius. Un Black. Comme elle les détestait, de tout son être. Et ils avaient commencés leur joute respective et on ne savait pas encore qui gagnerait. Maggs avait eu l’idée de lui proposer un défi. Au début, c’était seulement pour avoir des points, mais elle savait déjà que l’alcool finissait par être en jeu. « C’est comme si c’était fait. » Quand elle l’observe tranquillement rentrer à l’intérieur et qu’elle le suit, elle peut presque sentir l’entièreté de la salle se retourner pour les observer comme pour se demander ce qu’ils font ensemble. Avant qu’il ne la laisse momentanément en plan, comme c’était prévu. Elle sourit. Elle ne peut pas faire autrement, quand elle l’ausculte en train de parler à cette sang-mêlée. Elle pense qu’elle a fait le meilleur choix. Trop vite, elle sourit. Elle rit aussi. Perdu. Elle fait une moue insatisfaite quand il revient vers elle. Ils s’observent tous les deux d’un air de défi. Cette soirée ne faisait que commencer et finalement, la rouquine commençait à trouver la situation des plus intéressantes. L’adrénaline monta tranquillement en elle, attendant ce qu’il aurait à lui proposer.  « C’était presque trop facile, un point pour moi. J’imagine que c’est à ton tour. » Elel lève un sourcil, comme pour qu’il continue sans attendre. Elle suit son regard quand il lui démontre un endroit particulier de la salle. Le beer pong sorcier. Elle y jouait depuis qu’elle avait 14 ans. Elle était plutôt douée, ses amies voulaient toujours se placer avec elle. « Remporte une partie, et tu auras ton premier point. » Elle peut presque rire dans sa barbe, il ne sait pas dans quoi il s’embarque le pauvre. « Attention, je ne suis pas un débutant. » Elle ne peut pas se retenir de laisser échapper un doux rire. « Nous allons voir! » Qu’elle lui répond. Ils avancent alors vers la table et les deux sorciers de sang-mêlés qui jouent posent leurs yeux sur le Black. Il a son avantage, car ça n’en prend pas plus longtemps pour qu’ils déguerpissent la queue entre les jambes. Elle roule ses yeux jusqu’au plafond, exaspérée, avant de porter rapidement son attention sur la table. Elle s’empare de la bouteille de bière-au-beurre pour remplir les verres. La différence entre ce jeux et celui des moldus c’était que les verres bougeaient, ce qui rendait la tâche encore plus difficile. Néanmoins, c’était un des rares jeux qui ne réclamaient pas l’usage de la baguette. Pour que les sorciers sachent vraiment qui savait viser ou pas. Ils s’installent ainsi à chaque extrémité de la table. Maggs s’empare de la balle et vise en premier.

Est-ce que la balle tombe dans un verre d’Arsenius?
OUI.
NON.

Le premier tir est le bon et elle vise directement dans un des verres du Black! Elle sautille déjà de bonheur. « Ah ah! » Qu'elle lance seulement, fière de son tir. Franchement, qui aurait cru un seul instant que la jeune femme pourrait avoir un tel air joyeux en présence d'un Black... À croire qu'ils préféraient mille fois savoir qui était le plus fort que l'autre...
Made by Neon Demon


ok shut up.
Boys can't buy my love, I'm a motherfucking woman.

Parchemin envoyé Dim 15 Oct - 2:42

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 919
malle
raise your wand
 
Le membre 'Maggs Selwyn' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

 

COCKINESS ❱ MARSEN (FB/HOT)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Écosse :: Habitations-