indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
Event neutre - Partie cachée

()
Parchemin envoyé Sam 15 Juil 2017 - 21:15

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 996
avatar
 
Event neutre
- Mais que se passe-t-il ? -
Lieu inconnu - Samedi 6 juillet 1991
Si vous n'êtes pas trop dans les vapes, vous entendez le claquement d'un mécanisme venir de l'autre coté de la porte ; le battant du bas s'ouvre soudain, une lumière désagréable tombant sur ceux qui sont les plus proches. Nathaniel n'a pas le temps de réagir qu'un sac en tissu noir lui tombe sur la tête et que deux hommes le saisissent et l'embarquent malgré ses ruades, usant de clés de bras pour l'immobiliser. Pendant ce laps de temps, un troisième homme promène son regard sur les autres. Ses yeux s'arrêtent sur Betty ; il l'arrache alors sans douceur des bras de Siofra en la tirant par les cheveux. « NON ! BETTY ! » crie la jeune femme en panique, tentant de retenir son amie. Mais l'inconnu la traîne en dehors de la pièce et repousse Siofra à coups de pieds.

Betty a tout juste le temps d'apercevoir l'allée, dans laquelle sont alignés des box pour la plupart vides. Puis le même sac est placé sur son visage pour l'empêcher de voir où on l'entraîne, tandis que l'homme lui plie le bras et la pousse en avant. « Allez, grouilles toi, sorcière ! » crache-t-il. Elle avance sans trop savoir où ses pas l'emmènent, entendant parfois le claquement d'une porte ou le bruit d'une clé qui tourne dans une serrure. Soudain et sans prévenir, l'homme s'arrête et lui balaye l'arrière des jambes d'un coup de pied, la jetant à genoux. Il lui tire les poignets derrière le dos et les noue avec de la corde. Elle entend les grognements de protestation d'un homme, celui qui a été emmené avec elle, non loin. Une voix masculine s'élève soudain, à quelques mètres devant elle : « C'est bon, ça ira comme ça. Retournez monter la garde. » Il flotte une odeur de poussière et de moisissure dans l'air. La voix s'élève à nouveau, plus proche. « Tiens le garçon. Qu'il entende d'abord sa comparse hurler, cela devrait le rendre plus docile. » Le sac est brusquement arraché de son visage, et elle se retrouve nez à nez avec les jambes d'un homme. Il porte une sorte d'uniforme marron, mais elle est incapable de savoir ce dont il s'agit exactement. Il ne doit pas avoir plus de 40 ans, et une barbe naissance recouvre son menton ; en voyant l'expression d'incompréhension de Betty, un sourire satisfait fleurit sur ses lèvres. Sans attendre qu'elle réagisse plus, il s'accroupit, l'attrape à la gorge pour l'empêcher de bouger et plante un couteau dans sa cuisse. La lame s'enfonce de plusieurs centimètres, tandis que ses yeux calculateurs la fixent pour ne pas rater une seconde du spectacle.

INFORMATIONS

+ À partir de maintenant, vous devrez répondre ici jusqu'à nouvel ordre. Votre réponse doit être faite sous les balises suivantes (c'est important, les autres joueurs ne doivent pas savoir ce qu'il se passe !) :
Code:
[hide][/hide]
+ N'hésitez pas à venir nous voir, si vous avez la moindre question.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Augustine + mp Artemisia
mp Arsenius + mp Jemima  + mp Crixus

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 16 Juil 2017 - 3:42

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 157 hiboux. J’incarne : Jessica Chastain , et l’avatar que je porte a été créé par : fakemantine . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena et Quintus Je parle en : indianred

Life

Je suis âgé de : 41 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Professeure de divination à Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je ne porte pas sa marque mais je compte m'enrôler dans ses rangs. Côté cœur, : Ennivrée et complètement comblée, je susi mariée à Aindreas depuis plus de vingt ans.
avatar
 
6 juillet 1991

« Cessez donc de beugler, vous ne gagnerez rien de plus qu'une ressemblance avec l’origine de cette odeur infecte. » Une voix sarcastique qui s’élève derrière elle et Betty tourne la tête à la recherche de cette garce, sans en découvrir l’identité pour autant. Elle ne criait pas et peu importait qu’ils alertent les gens autour, ils étaient déjà tous enfermés, ils savaient où ils se trouvaient non? Betty tente de se concentrer sur le visage de son amie quand la porte ouvre en un grincement qui lui donne froid dans le dos. La sorcière aperçoit des hommes rentrer et s’attaquer d’abord à un homme dont elle n’a pas le temps de reconnaître l’identité. Ils lui mettent une cagoule noire sur de le dessus de la tête et elle n’a pas le temps de réagir que l’un d’eux se retourne vers elle. « NON ! BETTY ! » Un cri s’échappe de sa bouche quand on la force à laisser son amie ici, tout se passe en quelques secondes à peine et elle sait déjà que ce qui s’en venait serait bien pire que ce qu’elle avait vécu jusqu’à présent. Tout autour d’elle lui indique qu’ils sont effectivement dans une sorte d’étable quand on finit par lui couper elle aussi la vision à l’aide d’un bout de tissu. Elle laisse échapper un gémissement quand on la force à avancer, elle panique, la journaliste. Elle en avait vécu bien des choses quand elle était dans ses missions, dans ses investigations aussi. Mais là, il y avait quelque chose de bien différent. Elle mettrait facilement la main dessus, elle et ses talents d’observation. « Allez, grouilles toi, sorcière ! » Cette façon qu’il avait de l’appeler ainsi, comme si ce mot le dégoûtait. Il n’y avait qu’une piste pour l’heure, celle que ces hommes ne soient pas comme eux. Tout à coup, on la force à genoux et on lui noue ses mains derrière son dos, non sans qu’elle ne tente de se débattre par tous les moyens possibles. « Mais lâchez moi! » Qu’elle tente, en vain. Elle entend l’homme tenter de se défaire de leur emprise lui aussi. « C'est bon, ça ira comme ça. Retournez monter la garde. Tiens le garçon. Qu'il entende d'abord sa comparse hurler, cela devrait le rendre plus docile. » Ouch. Son cœur rata un battement et elle eut l’impression que l’air devint glacial. Un frisson qui parcoure l’entièreté de son corps quand elle comprend qu’ils ne lui feront pas voir un monde tout en rose. Quand on lui enlève la cagoule, ils sont dans une sorte de pièce à part, mais la lumière l’aveugle au départ. Tout ce qu’elle voit c’est cet uniforme marron qui ne lui dit rien qui vaille. Des moldus, voilà ce qu’ils étaient. Puis, sans attendre plus longtemps, l’homme enfonce une lame dans sa jambe et elle hurle, la sorcière,  à leur merci. Des larmes jaillissent rapidement de ses yeux tout comme le sanglot qu’elle n’arrive pas à réprimer. Elle essaie de croiser le regard de l’autre homme qui était là, avec elle, mais tout ce qu’elle voit c’est le visage de cet enfoiré. « QU'EST-CE QUE VOUS NOUS VOULEZ? » Qu’elle hurle à nouveau, en pleurs. Qu’est-ce que ces êtres avaient à kidnapper des sorciers?    
Made by Neon Demon



 
love makes us blind.
Shape of you☽ We push and pull like a magnet do, Although my heart is falling too, I'm in love with your body.

Parchemin envoyé Dim 16 Juil 2017 - 12:40

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 996
avatar
 
Event neutre
- Mais que se passe-t-il ? -
Lieu inconnu - Samedi 6 juillet 1991
Nathaniel n'a pas le temps de réagir qu'un sac en tissu noir lui tombe sur la tête et que deux hommes le saisissent et l'embarquent malgré ses ruades, usant de clés de bras pour l'immobiliser. Alors qu'ils l'entraînent il ne sait où, il entend plusieurs cris dans son dos. « NON ! BETTY ! » Deux femmes qu'on sépare, à l'évidence. Puis il est trop loin pour être sûr de la suite...

Quand enfin la pression sur ses coudes se relâche, c'est pour mieux le frapper avec un objet dur qu'il ne reconnaît pas, à l'arrière des genoux ; assez fort pour le jeter au sol tandis qu'on lui noue les mains dans le dos. Une des voix féminines, qu'il a déjà entendu, proteste à quelques mètres de lui : « Mais lâchez moi ! » Puis c'est une voix masculine, et autoritaire, qui résonne dans la pièce : « C'est bon, ça ira comme ça. Retournez monter la garde. » Les mains qui le tenaient encore se lèvent avec une évidente hésitation, mais l'occasion est de courte durée. « Tiens le garçon. Qu'il entende d'abord sa comparse hurler, cela devrait le rendre plus docile. » Encore cet homme, cet inconnu qui est sûrement à l'origine de cet enlèvement. Une main puissante se pose sur l'épaule de Nathaniel pour le garder à genoux, et il sent qu'une autre se saisit du sac pour le tirer en arrière. Sensation angoissante du tissu qui se plaque à son visage et s'enroule autour de son cou, manquant de l'étouffer. Un hurlement de douleur retentit, à moins de trois mètres de là ; c'est la voix de cette femme qu'il ne connaît pas. Puis des pleurs, et un cri d'incompréhension : « QU'EST-CE QUE VOUS NOUS VOULEZ ? »

L'homme parle à nouveau, assez fort pour être entendu au dessus des sanglots de la femme : « Ce que nous voulons ? Des réponses. » Nathaniel entend le bruit lourd de ses pas qui se rapprochent, le bruissement des vêtements, qui s'arrête juste devant lui. « La demoiselle est déjà pressée de nous parler, mais toi ? Combien de temps penses-tu pouvoir l'écouter sans broncher ? » Un silence bref, puis l'homme dans le dos de Nathaniel cesse de tirer sur le sac pour le laisser parler. « D'abord, le plus facile. Es-tu membre des Mangemorts, ou de l'Ordre du Phénix ? »

INFORMATIONS

+ À partir de maintenant, vous devrez répondre ici jusqu'à nouvel ordre. Votre réponse doit être faite sous les balises suivantes (c'est important, les autres joueurs ne doivent pas savoir ce qu'il se passe !) :
Code:
[hide][/hide]
+ L'ordre de réponse se déroulera le plus souvent ainsi : PNJ / Joueur / PNJ / Joueur, etc. En cas de changement, vous serez prévenus.
+ N'hésitez pas à venir nous voir, si vous avez la moindre question.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Augustine + mp Artemisia
mp Arsenius + mp Jemima  + mp Crixus

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 16 Juil 2017 - 14:49

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Texas-Flood dit "TF" , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 06/12/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 375 hiboux. J’incarne : Liam Hemsworth , et l’avatar que je porte a été créé par : Moony - Ectra (gif profil) - Astra (codes signa) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Caïn, le mangemort chasseur badass de créatures magiques, Eden, le Grimstone Russe globetrotter et Björn le loup arracheur de coeurs. Je parle en : #cc9966



Je suis âgé de : 25 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Concepteur et réparateur d'objets magiques pour le Département R&D de l'Ordre du Phénix J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : vit secrètement aux yeux du monde une idylle avec son premier amour, Artemis Grimstone.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
monsters hiding there
One misstep, you're mine. And you better stay clever if you wanna survive. Once you cross the line, you'll be wishing you would listen when you meet your demise. ft. SOMEONE


Résolu à faire le mort, il ne bouge pas d’un pouce, même lorsqu’il se fait heurter par Siofra. Pas un grognement de contrariété ne s’échappe de sa gorge, bien qu’il ne puisse nier avoir comme un courant électrique qui vient parcourir tout le long de son échine. C’est après que la jeune femme ne se soit écartée qu’il tourne la tête lentement vers l’endroit d’où il a entendu sa voix s’échapper. Il y a quelque chose d’étrange, comme si le temps semblait s’être arrêté pour une courte minute. Un sentiment de connexion, comme un malaise qui lui fait hérisser lentement les poils de ses bras lorsque la voyante lui est rentrée dedans. Il ne parvient pas à l’expliquer, et de toute manière il n’a pas le temps de comprendre davantage que d’autres voix de femmes s’élèvent tout autour de lui. Dans la balance il reconnait celle de Sissi et se fige, il la sait affiliée aux mangemorts et son cœur se met à battre plus vite. Personne ne doit le reconnaître. Prenant le moins de place possible, Nathaniel contrôle la moindre de ses respirations, jusqu’à ce qu’Astraea ne vienne lui heurter le pied après avoir siffler quelques mots en ce qu’il pense être du fourchelangue. Pardon madame. Nate roule des yeux dans l’obscurité, et s’il s’apprête à lâcher une remarque, il se retient de justesse quand la voix de Darren résonne dans un coin de la pièce. Au moins, il n’est pas le seul homme, mais dans le fond il n’est pas certain que ce soit très rassurant pour son cas personnel. Muré dans le silence, le phénix demeure inlassablement immobile. Immobile jusqu’à ce que son cœur manque un battement et qu’un frisson glacial ne le scie sur place. Sissi, c’est bien toi ?. Lèvres soudainement entrouvertes, aucun son ne s’envole de sa bouche alors qu’il mime le prénom de celle qu’il n’aurait jamais espéré savoir ici. Artemis. Non, non, non…. S’il meurt d’envie de répondre et de se diriger vers elle, il sait qu’il ne peut pas le faire. Ils sont pris dans un traquenard dont ils ignorent tout, lui le premier, et il ne saurait risquer de l’affilier à sa personne par le biais d’une exclamation ou d’un geste tenté envers elle. Fermant alors les yeux, il déglutit avant de les rouvrir et que la lumière ne les aveugle.

A peine a-t-il entendu le mécanisme qu’il tente de se retourner pour apercevoir un quelconque assaillant, une silhouette, mais c’est sans compter sur la rapidité de ces derniers et de ses sens encore un peu perturbé par ce qu’on lui avait injecté un peu plus tôt. En un éclair, il est plongé dans l’obscurité, n’ayant en définitive vu qu’un flash de lumière et strictement aucune silhouette de ses compagnons d’infortunes, si tant est qu’on puisse les appeler compagnons. Le sac l’empêche de voir et il se sent être fermement agrippé. La réaction ne tarde pas et s’il s’agite, bras coincés par les deux hommes, il ne parvient pas à se libérer ni même à perturber leur prise sur lui. Il grogne sans prononcer un seul mot, évacué en dehors de la pièce, battant des pieds et poussant sur ses jambes pour espérer donner un coup de tête à l’un des assaillants. Il peste et fulmine Nathaniel, mais se fait néanmoins trainé de force, bientôt suivi par Betty dont il ne connait le nom que grâce à celle qui lui était rentré dedans et qui s’était mise à beugler comme une mandragore. Son rythme cardiaque accélère tout du long, il faut croire qu’il ne peut pas rester plus d’un mois sans ennuis. Quand enfin il sent une potentielle occasion de cogner arriver, la pression sur ses bras disparaissant, Nate s’apprête à ne pas manquer le coche mais un nouveau coup le prend par surprise, directement dans les jambes, forçant son corps à s’étaler tout du long sur ses genoux dans un bruit sourd et un énième grognement. Prêt à se relever avec autant de rapidité que possible, ils fondent déjà sur lui et il se retrouve avec les mains liées dans le dos, poignets savamment serrés et respiration courte. Ses prunelles bleues ont beau chercher, il ne voit rien, c’est le noir complet. Il n’a que les sons, dont la voix féminine qui s’agace un peu plus loin.  

Lorsqu’une voix masculine s’échappe, Nate pense comprendre qu’il s’agit du donneur d’ordre. Il ne le reconnait pas, et bien que la situation soit angoissante il ne cille pas, toujours immobile, attendant sagement qu’une opportunité se présente. Elle semble être perceptible, une nouvelle fois, quand les mains qui le tiennent se montrent hésitantes, mais l’instinct de Nathaniel lui hurle de ne pas bouger. Alors il se fige, écoute chaque syllabe être prononcé par l’homme autoritaire afin d’en mémoriser les sons et potentiels accents. Une main se plaque sur son épaule et il sait que le temps qu’il tente de se relever il sera soit déjà mort, soit en mauvais état. Le plus désagréable néanmoins est cet instant où il sent le sac être tiré en arrière, l’empêchant de respirer sereinement par le nez qui rencontre la surface étouffante. La pression sur son cou le fait doucement paniquer, ça se sent dans sa respiration maladroite et son corps qui se crispe par réflexe. Il ferme les yeux, remuant doucement ses doigts dans son dos pour appréhender le lien, mimant simplement l’envie de masser l’endroit où son auriculaire est manquant. Les cris de Betty parviennent jusqu’à ses oreilles et s’il ne les apprécie pas, il ne cille toujours pas. A bien les comprendre et les entendre, ils veulent des réponses. Mais des réponses à quoi au juste ? Les pas de l’homme se rapprochent et Nathaniel rouvre les yeux. Il fait toujours nuit noire et il respire mal, devenant carrément claustrophobe. Pensée pour plus tard : dire à Drefer qu’il comprend sa phobie maintenant. Immobile, il cherche son air, la position n’est vraiment pas agréable. La demoiselle est déjà pressée de nous parler, mais toi ? Combien de temps penses-tu pouvoir l'écouter sans broncher ? Pour sûr, il ne parle que depuis même pas deux minutes et il l’agace déjà. Nate est capable d’attendre.

Un vent de panique dans ses veines et une sueur froide dégoulinant dans son dos, la pression sur son cou et le sac disparait, lui permettant de prendre une bonne bouffée d’air, quand bien même la chaleur du tissu ne soit pas des plus pratiques et agréables. La question de l’homme tombe et il sait que l’on attend une réponse de sa part qu’il ne veut pas donner. Son cerveau fuse à mille à l’heure, et si sur l’instant il veut se murer dans le silence et faire de la résistance, il se dit que ce n’est probablement pas la meilleure solution.

« Ni l’un ni l’autre. » qu’il souffle.  





WILL WE EVER LET IT GO.
I don't want to know what it's like to live without you ☽ I don't want to know who we are without each other. It's just too hard. That broken piece, let it go and unleash all the feelings.



Parchemin envoyé Dim 16 Juil 2017 - 21:38

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 996
avatar
 
Event neutre
- Mais que se passe-t-il ? -
Lieu inconnu - Samedi 6 juillet 1991
Il a laissé le couteau planté dans la cuisse de Betty... et peut-être est-ce une bonne chose, car comment savoir s'il n'a pas touché une artère ? Les pleurs, les cris, les paroles lancées pour tenter de comprendre ; rien n'a semblé affecté l'homme. Il est passé de l'un à l'autre comme s'il s'agissait de la chose la plus naturelle au monde. Betty peut voir Nathaniel à présent, elle n'a qu'à tourner la tête ; lui et l'homme posté derrière pour s'assurer qu'il ne tente rien d'idiot. Il a toujours le visage couvert, mais elle arrive à entendre la réponse qu'il offre aux questions du tortionnaire : « Ni l’un ni l’autre. » Courageux, ou juste idiot ? L'homme claque sa langue contre son palais de manière désaprobatrice. « Mauvaise réponse. On va réessayer, avec des mots plus simples. » Elle le voit faire un geste, en direction d'un des hommes plantés au fond de la pièce. Peut-être a-t-elle le temps de jeter un coup d'oeil aux alentours ; l'endroit est poussérieux, le sol fait de vieilles planches et nulle fenêtre n'est visible. Seule une vieille ampoule pendant du plafond tente d'éclairer correctement la pièce. Celle-ci est vide, hormis quelques chaises et tables poussées au fond pour laisser place. Si elle baisse les yeux, Betty peut remarquer que non loin d'elle, se trouve une énorme tâche noire. Du vieux sang ? L'un des hommes du fond s'est approché et la saisit par les cheveux pour la traîner à nouveau, jusque devant Nathaniel. « Mon garçon... » commence l'homme en sortant un second couteau de sa poche. « Je suis sûr que tu n'aimerais pas avoir la mort d'une innocente sur la conscience. » Tandis que celui se tenant derrière Nathaniel retire le sac cachant son visage, celui qui interroge approche la lame de la gorge de Betty. D'apparence décontracté, il ne quitte pas le jeune homme des yeux tandis qu'il ajoute : « Donnes moi une vraie réponse. Elle ne sera qu'un dommage collatéral sans importance, pour moi. Tu as pu le voir, j'ai d'autres options sous la main. L'un d'entre vous finira forcément par parler, même si je dois vous égorger un par un comme des moutons. »

INFORMATIONS

+ C'est au tour de Betty de répondre. À titre informatif : elle a reconnu le visage, recherché, de Nathaniel.
+ Votre réponse doit être faite sous les balises suivantes (c'est important, les autres joueurs ne doivent pas savoir ce qu'il se passe !) :
Code:
[hide][/hide]
+ N'hésitez pas à venir nous voir, si vous avez la moindre question.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Augustine + mp Artemisia
mp Arsenius + mp Jemima  + mp Crixus

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 16 Juil 2017 - 22:06

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 157 hiboux. J’incarne : Jessica Chastain , et l’avatar que je porte a été créé par : fakemantine . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena et Quintus Je parle en : indianred

Life

Je suis âgé de : 41 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Professeure de divination à Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je ne porte pas sa marque mais je compte m'enrôler dans ses rangs. Côté cœur, : Ennivrée et complètement comblée, je susi mariée à Aindreas depuis plus de vingt ans.
avatar
 
6 juillet 1991

Elle avait du mal à détourner le regard de l’arme encore plantée dans sa cuisse. La douleur était tellement grave qu’elle se demandait encore comment elle arrivait à tenir à assise, ou même encore à parler. L’adrénaline, c’était sa deuxième drogue, mais en vivre à un aussi grand flux ça ne lui faisait pas vraiment plaisir. Elle détestait avoir mal. Ce que nous voulons ? Des réponses.  Qu’il lui répond, tout en continuant de l’obsever avec ce sourire qui lui donnait mal au cœur. Il décide néamoins de la laisser tomber pour le moment, se concentrant sur l’autre homme qui a encore le visage caché par la cagoule noire. Elle tente de respirer à un rythme normal, inspirer, expirer… et lâche du regard le couteau pour se concentrer sur les autres hommes.  La demoiselle est déjà pressée de nous parler, mais toi ? Combien de temps penses-tu pouvoir l'écouter sans broncher ? D'abord, le plus facile. Es-tu membre des Mangemorts, ou de l'Ordre du Phénix ? Comment les moldus étaient-ils au courant d’autant de choses? Ça la dépassait complètement, la sorcière. Elle qui ne connaissait rien de ce monde, mais elle n’avait jamais voulu leur faire de mal pour autant. Avant qu’elle ne porte la marque, elle avait toujours été adepte du laisser-vivre. Mais désormais, il semblerait que même la guerre qui touche les sorciers se répercutait chez les Moldus, ce qui ne signifiait rien de bon. Ni l’un ni l’autre. Quand enfin il finit par leur offrir une réponse, déjà Betty laisse échapper un gémissement de douleur comme si elle savait que la suite serait aussi sanglante que le début. Vite, elle observe les alentours pour s’imprégner d’un quelconque indice, mais il n’y a rien dans cette foutue pièce pour l’aider si ce n’est une tâche noire au fond qui lui donne un nouveau haut-le-cœur. Un homme se rapproche d’elle pour la trainer non sans une accrue violence jusqu’aux deux hommes. Elle cri, à nouveau, surtout lorsque ses jambes suivent le mouvement tout comme le couteau qui est resté planté là. Mon garçon. Je suis sûr que tu n'aimerais pas avoir la mort d'une innocente sur la conscience. Elle sait déjà qu’elle est mal en point, quand elle voit une lame dans son champ de vision, les larmes embrouillent déjà sa vue. Mais pas assez pour qu’elle reconnaisse l’homme devant elle, lorsqu’on lui enlève enfin sa cagoule. Trelawney. Un recherché par les mangemorts, un Phénix en tous les points. Donnes moi une vraie réponse. Elle ne sera qu'un dommage collatéral sans importance, pour moi. Tu as pu le voir, j'ai d'autres options sous la main. L'un d'entre vous finira forcément par parler, même si je dois vous égorger un par un comme des moutons. La lame contre sa joue, elle n’attendra certainement pas la réponse de ce Phénix. Elle ne se laissera pas trancher la gorge comme si elle n’était qu’un animal. « Il est chez les Phénix! » Qu’elle lâche, simplement les dents serrées. Elle ne lui doit rien et franchement, sa vie compte bien plus que celle de Nathaniel. Œil pour Œil, dent pour dent. Elle ne peut pas mentir sur son affiliation, pas avec la marque qu’elle porte à son avant-bras. Elle doit seulement leur faire part de la vérité, à savoir qu’elle n’a jamais voulu être mêlée  à tout cela. « On m’a forcé à rejoindre les mangemorts, mais je n’ai jamais voulu être mêlée à cette fichue guerre! » Qu’elle crache ensuite, ses prunelles défiant celles du Phénix.


Made by Neon Demon



 
love makes us blind.
Shape of you☽ We push and pull like a magnet do, Although my heart is falling too, I'm in love with your body.

Parchemin envoyé Dim 16 Juil 2017 - 23:14

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 996
avatar
 
Event neutre
- Mais que se passe-t-il ? -
Lieu inconnu - Samedi 6 juillet 1991
Le jeune homme n'a pas le temps de répondre que déjà, Betty s'empresse de révéler son allégeance. La lame s'éloigne doucement d'elle, un sourire satisfait naissant sur les lèvres de l'interrogateur. « Une Mangemort ? Qui aurait pu le croire, en voyant ce joli minois ? Et dire que le prétendu défenseur de libertés que nous avons là, n'a pas daigné lever le petit doigt pour te défendre... Tu as très bien fait, ma belle. » D'un geste nonchalant, il lui tapote la joue comme on féliciterait un chien. « Tiens la mieux que ça ! » aboie-t-il soudain, toute douceur disparue de sa voix. L'homme derrière elle se tend aussi sec et réaffirme sa prise sur la chevelure de Betty tout en l'empoignant de l'autre bras. Autant de précautions qui semblent ridicules... « On est jamais trop prudent, avec eux. » Il se retourne à nouveau vers Nathaniel et la gifle part, sans préavis. « Les objectifs de tes chefs. Leur planque. » Mais très vite, l'homme semble reconnaître la lueur obstinée qui brille dans les yeux du jeune sorcier ; un sourire amusé aux lèvres, il hoche le menton avec une sorte d'approbation. « Toi, on va te garder au chaud, et te travailler au corps plus tard. Ramenez le, et prenez m'en une autre. »

INFORMATIONS

+ C'est au tour de Nathaniel de répondre.
+ Votre réponse doit être faite sous les balises suivantes (c'est important, les autres joueurs ne doivent pas savoir ce qu'il se passe !) :
Code:
[hide][/hide]
+ N'hésitez pas à venir nous voir, si vous avez la moindre question.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Augustine + mp Artemisia
mp Arsenius + mp Jemima  + mp Crixus

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Lun 17 Juil 2017 - 9:06

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Texas-Flood dit "TF" , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 06/12/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 375 hiboux. J’incarne : Liam Hemsworth , et l’avatar que je porte a été créé par : Moony - Ectra (gif profil) - Astra (codes signa) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Caïn, le mangemort chasseur badass de créatures magiques, Eden, le Grimstone Russe globetrotter et Björn le loup arracheur de coeurs. Je parle en : #cc9966



Je suis âgé de : 25 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Concepteur et réparateur d'objets magiques pour le Département R&D de l'Ordre du Phénix J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : vit secrètement aux yeux du monde une idylle avec son premier amour, Artemis Grimstone.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
monsters hiding there
One misstep, you're mine. And you better stay clever if you wanna survive. Once you cross the line, you'll be wishing you would listen when you meet your demise. ft. SOMEONE


Il sait au moment où l’homme claque sa langue contre son palais que ce n’est pas une réponse tolérable à ses yeux. Nathaniel ne se laisse toutefois pas démonter, bien résolu à n’en dire que le strict minimum. Il entend Betty se remettre à hurler tandis que des pas se rapprochent de lui. Il jurerait reconnaître le goût ferreux du sang et il se fait violence pour ne pas céder à la panique qui continue de parcourir ses veines à mesure d’avoir toujours ce maudit sac sur la tête. L’air condescendant qu’arbore soudainement l’homme sous ses paroles ne fait que l’agacer un peu plus, mais il sait qu’il ne plaisante pas, encore moins lorsqu’il se met à évoquer l’idée d’une potentielle mort sur sa conscience. Nate n’est pas un tueur, mais Nate est loyal envers l’Ordre. Respirant toujours plus ou moins mal, quelques perles de sueur dégoulinant sur ses tempes, la lumière vient finalement l’aveugler le temps de quelques secondes quand enfin on lui retire cette horreur obscure. L’oxygène revient pleinement emplir ses poumons et il doit papillonner des yeux plusieurs fois de suite avant de déceler la silhouette de Betty juste en face de lui. Il pose instantanément ses prunelles sur le couteau posé contre la gorge de la blonde mais aussi pour constater la présence d’un autre dans la cuisse de la sorcière. Il ne la connait pas, ne l’a même jamais vu. Elle pourrait être aussi bien moldue que sorcière lambda. Lentement, le Trelawney relève les yeux vers l’homme en se forçant à ne pas froncer les sourcils bien que l’envie soit là de lui offrir un regard noir. Une vraie réponse. Parce qu’ils sont autant persuadés que ça d’avoir mis la main uniquement sur des mangemorts et des membres de l’Ordre ? L'un d'entre vous finira forcément par parler, même si je dois vous égorger un par un comme des moutons. Il aurait longuement hésité si seulement il avait eu le temps de ne serait-ce que réfléchir à la question, car à peine l’homme termine sa phrase que Betty se met à cracher le morceau. Il aurait été étonnant pour Nathaniel de passer inaperçu, et sur l’instant il en roulerait presque des yeux de voir aussi peu de résistance en face de lui. On m’a forcé à rejoindre les mangemorts, mais je n’ai jamais voulu être mêlée à cette fichue guerre ! Si Betty pense qu’en leur donnant ce qu’ils veulent, elle s’épargne, c’est une erreur stratégique. Il est bien connue que les ravisseurs la joue rarement à la loyale et quand bien même des réponses leur sont données, il arrive parfois qu’ils décident tout de même d’éradiquer tout le monde.

Les prunelles de la jeune femme se fixent dans celles du phénix qui, cette fois, n’a pu empêcher ses sourcils de se froncer. Maudits mangemorts. La lame s’écarte alors de la gorge de Betty et l’amusement semble être de mise. Se familiarisant avec la lumière, Nathaniel mémorise en silence les traits de tous ceux à portée de vue. Tôt ou tard il ne les ratera pas. D’une manière ou d’une autre. Et dire que le prétendu défenseur de libertés que nous avons là, n'a pas daigné lever le petit doigt pour te défendre... S’il écoute attentivement, il se focalise néanmoins sur le reste et la pièce poussiéreuse de coups d’œil discrets, ne coupant jamais vraiment le contact oculaire avec le donneur d’ordre. A en juger par son ton doucereux et sa manière de se mettre à beugler, l’homme est clairement instable. C’est ce qui le rend d’autant plus dangereux. Quand il daigne finalement se retourner vers le voyant, la gifle part si vite qu’il n’a pas le loisir de l’esquiver, et sous la force du choc, le visage du Trelawney file de côté. Il souffle mais garde la mâchoire crispée. Les objectifs de tes chefs. Leur planque. Avec une lenteur démesurée, Nate revient fixer l’homme, lèvres scellées, doigts dans son dos cherchant toujours discrètement un moyen de se libérer. A force de s’acharner il a réussi à desserrer un tantinet ses liens, mais pas assez pour que cela stoppe de blesser ses poignets. Toi, on va te garder au chaud, et te travailler au corps plus tard. Ramenez le, et prenez m'en une autre. Il attend le dernier moment, le moment où on le relève et que l’homme le tenant soit assez proche de lui pour basculer de tout son poids en arrière dans un grognement et lui donner un coup de tête grâce à l’arrière de son crâne. Si ces salopards voulaient jouer, ils allaient jouer. Tôt ou tard.




WILL WE EVER LET IT GO.
I don't want to know what it's like to live without you ☽ I don't want to know who we are without each other. It's just too hard. That broken piece, let it go and unleash all the feelings.



Parchemin envoyé Mar 18 Juil 2017 - 21:01

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 996
avatar
 
Event neutre
- Mais que se passe-t-il ? -
Lieu inconnu - Samedi 6 juillet 1991
Le coup de tête frappe l'homme qui tient Nathaniel, et si ce dernier ne peut voir le résultat, un craquement se fait entendre... L'homme gémit dans son dos, le nez en sang et sonné sur le coup. Mais avant qu'il ne puisse tenter plus, l'interrogateur saisit un objet noir attaché à sa ceinture et le déplie d'un geste sec ; la matraque frappe Nathaniel au ventre, puis les coups se mettent aussi à pleuvoir dans son dos. En quelques instants, il se retrouve au sol à subir l'énervement de trois hommes. « Ah ! Voyez ! » gronde celui qui pose les questions en rangeant enfin son arme. « Celui-ci a besoin qu'on lui mette un peu de plomb dans la cervelle. ALLEZ, DU NERF ! » Sans prendre la peine de couvrir son visage puisqu'il est à moitié inconscient, ils le traînent plus qu'ils ne l'emmènent hors de la pièce, sous les yeux d'une Betty toujours tenue par un des hommes.

Les minutes passent. L'interrogateur fait les cents pas, les bras croisés et visiblement nerveux. Enfin la porte s'ouvre, dévoilant Siofra dont le visage est caché. Encore le même numéro... « C'est son amie ! » lance l'un des hommes qui la tient d'une voix triomphante. L'homme hausse un sourcil sceptique face à la vision qu'offre la jeune femme, en particulier lorsqu'on lui retire le sac de la tête. Les yeux grands ouverts, si tremblante qu'ils sont obligés de la tenir pour qu'elle ne s'écroule... L'homme soupire, visiblement agacé, et s'approche de Betty pour arracher le couteau de sa cuisse sans plus de cérémonies. Cette vision arrache un cri d'horreur à Siofra, mais celui-ci s'étouffe dès qu'elle voit l'homme l'approcher, le couteau encore couvert de sang à la main. « Son amie, vraiment ? Alors peut-être sera-t-elle moins égoïste... » Il essuie lentement la lame de l'arme sur le front de Siofra et celle-ci n'ose pas bouger d'un cil ; les lèvres tremblantes et les paupières serrées, elle n'arrive plus à regarder Betty. « Pitié... » supplie-t-elle d'une voix rauque.

Il se retourne alors, faisant face à la mangemort. « Je ne vais pas te faire un dessin. Réponds, et la petite fleur sera épargnée. » Comment savoir s'il est sincère ? Il semble déterminé, et aucun sarcasme ne se glisse dans ses mots. Mais peut-être n'est-ce qu'un beau numéro. « Quels sont les objectifs des mangemorts ? » Il prononce chaque mot avec lenteur, comme on parlerait à un enfant, tout en faisant danser le couteau entre ses doigts.


INFORMATIONS

+ C'est au tour de Betty de répondre.
+ Votre réponse doit être faite sous les balises suivantes (c'est important, les autres joueurs ne doivent pas savoir ce qu'il se passe !) :
Code:
[hide][/hide]
+ N'hésitez pas à venir nous voir, si vous avez la moindre question.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Augustine + mp Artemisia
mp Arsenius + mp Jemima  + mp Crixus

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mer 19 Juil 2017 - 17:18

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 157 hiboux. J’incarne : Jessica Chastain , et l’avatar que je porte a été créé par : fakemantine . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena et Quintus Je parle en : indianred

Life

Je suis âgé de : 41 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Professeure de divination à Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je ne porte pas sa marque mais je compte m'enrôler dans ses rangs. Côté cœur, : Ennivrée et complètement comblée, je susi mariée à Aindreas depuis plus de vingt ans.
avatar
 
6 juillet 1991
Elle a du mal à suivre les conversations, elle tente de faire de son mieux pour ne pas sombrer en inconscience. Toujours cet affreux couteau planté dans sa cuisse, ses cheveux lui collent déjà sur son front et ses joues à cause de la sueur qui ne cesse de se rependre sur son corps. On dirait qu’elle n’a déjà plus de larmes à couler, mais en réalité c’est plutôt parce qu’elle est dans un état second. Elle entend le Trelawney tenter de se défaire de l’emprise des deux hommes, mais rapidement on l’assène à nouveau de coups avec un drôle d’objet qui ressemble à une baguette. Oh ! Voyez! Celui-ci a besoin qu'on lui mette un peu de plomb dans la cervelle. ALLEZ, DU NERF !    Elle ne comprend pas. Pourquoi est-ce que c’est lui qu’on ramène. Elle avait répondu à leur question, aussi docilement qu’il fut été possible de l’être, mais on la gardait ici avec cet arme dans la cuisse. C’était injuste. Ils amènent le Phénix plus loin et par deux fois, Betty doit étendre un peu sa main sur le côté pour s’empêcher de tomber. Elle peut ressentir le regard de l’homme sur elle, comme s’il tentait de la déchiffrer. Quelques minutes seulement qui lui semble comme des heures, les hommes reviennent et elle n’a pas tout de suite la force de lever son visage. C'est son amie !  Son cœur qui manque un battement, elle gémit quand elle lève la tête pour apercevoir le corps tremblant de Siofra. Non. Ce qui signifiait qu’elle devrait souffrir encore plus longtemps. Elle serait plus encline à répondre à leur question maintenant et ils le savaient. Elle arrête de respirer quand il se rapproche d’elle et lâche un hurlement digne d’un film d’horreur lorsqu’il enlève le couteau dans sa jambe. Déjà, elle sent un liquide chaud qui roule contre sa jambe, signe que le sang s’est remis à couler. Les larmes aussi ont refaites leur apparition. Son amie, vraiment ? Alors peut-être sera-t-elle moins égoïste. Son souffle est difficile, elle ne cesse de fixer son amie qui en fait de même, comme si elles tentaient de communiquer par la pensée.  Elle voudrait tant lui dire qu’elles survivraient, ensemble. « Pitié » La voix de la sorcière qui tente une dernière fois de leur attirer leur sympathie. Malheureusement, Betty sait déjà que c’est complètement inutile. Je ne vais pas te faire un dessin. Réponds, et la petite fleur sera épargnée. Il s’est tourné vers elle à nouveau, comme s’il savait que c’était à elle qu’il devait avoir à faire dans un tel moment. Là, tout de suite, c’était l’ancienne Gryffondor qui avait l’air la plus forte, la plus courageuse, malgré ses pleurs.  Quels sont les objectifs des mangemorts ?  Une question à l’apparence si facile à répondre. Mais que pouvait-elle réellement leur dire? « C’est toujours la même histoire. » Qu’elle lâche entre ses dents, mais cette fois sa blessure a raison d’elle et elle tombe sur le côté, elle est mal assise désormais et son bras la retient à demi. Elle relève malgré tout le visage pour faire face à cet enfoiré. « Annihiler tous ces Phénix et les sorciers de sang impur. » C’était simple ainsi et au moins, c’était l’absolue vérité.


Made by Neon Demon



 
love makes us blind.
Shape of you☽ We push and pull like a magnet do, Although my heart is falling too, I'm in love with your body.

Parchemin envoyé Jeu 20 Juil 2017 - 21:13

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 996
avatar
 
Event neutre
- Mais que se passe-t-il ? -
Lieu inconnu - Samedi 6 juillet 1991
« C’est toujours la même histoire. » Quand Betty s'écroule, l'homme qui la tient ne prend pas la peine de la retenir. Il la lâche avec une indifférence totale mais reste planté là, les bras croisés au dessus d'elle. « Annihiler tous ces Phénix et les sorciers de sang impur. » L'interrogateur la dévisage, comme pour tenter de percevoir l'éventuel mensonge qui se cacherait derrière ses yeux. Il finit par lentement refermer le couteau qu'il a toujours en main, comme pour montrer sa satisfaction. « Nous allons enfin pouvoir vraiment discuter. » Il s'approche avec précaution et s'accroupit à un mètre d'elle, puis tend la main pour lui relever le menton sans délicatesse. « Et ces mangemorts, que pensent-ils des gens normaux comme nous ? » Malgré l'ironie qui s'entend dans sa voix, son regard est aussi acéré qu'une arme, et il n'est pas difficile de deviner à quel point il désire connaître la réponse à sa question. « Veulent-ils nous annihiler aussi ? »

INFORMATIONS

+ C'est au tour de Betty de répondre.
+ Votre réponse doit être faite sous les balises suivantes (c'est important, les autres joueurs ne doivent pas savoir ce qu'il se passe !) :
Code:
[hide][/hide]
+ N'hésitez pas à venir nous voir, si vous avez la moindre question.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Augustine + mp Artemisia
mp Arsenius + mp Jemima  + mp Crixus

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Sam 22 Juil 2017 - 1:54

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 157 hiboux. J’incarne : Jessica Chastain , et l’avatar que je porte a été créé par : fakemantine . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena et Quintus Je parle en : indianred

Life

Je suis âgé de : 41 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Professeure de divination à Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je ne porte pas sa marque mais je compte m'enrôler dans ses rangs. Côté cœur, : Ennivrée et complètement comblée, je susi mariée à Aindreas depuis plus de vingt ans.
avatar
 
6 juillet 1991

Tout changeait avec l’arrivée de Siofra. Elle comptait beaucoup aux yeux de Betty, elle qui n’avait pas un cercle bien grand d’amies. Elle était de ces filles de Poudlard avec qui elle s’était tenue et la brune avait toujours été mieux entourée qu’elle. Surtout parce que les sorciers qui côtoyaient la Lupin au départ n’étaient pas tous de sang pur. Du coup, après la purge, elle avait perdu la majorité de son cercle d’amis en choisissant de renier le nom des Lupin. La Meadowes était une personne sur qui l’on pouvait facilement compter et Betty ne l’oublia pas. Surtout lorsqu’elle avait pleuré dans ses bras à la suite de la perte de sa fille. Si elle avait craché sur la mémoire de son père autrefois, il ne fallait pas oublier à quel point la journaliste pouvait faiblir en cas de… lâcheté. Espérons seulement qu’il lui en reste assez dans le corps et que surtout, ces moldus ne lui fassent pas plus peur que des mangemorts. Pour l’heure, elle souhaitait seulement que sa blessure dans la jambe soit la chose la plus grave qui lui arriverait. Et qu’ils ne touchent pas à un cheveux de Siofra. À ses réponses, le leader semble momentanément satisfait et referme son couteau. Nous allons enfin pouvoir vraiment discuter.   Elle avale sa salive avec difficulté la blonde, elle se retient toujours sur son bras t le dévisage d’une drôle de manière. Comme si elle savait que le pire s’en venait. L’homme lui relève son menton sans douceur et si ele avait encore la force de faire autre chose que de parler, elle aurait tenté de le griffer. Et ces mangemorts, que pensent-ils des gens normaux comme nous ? On y était. Que pourrait-elle leur répondre? Veulent-ils nous annihiler aussi ? Que les moldus seraient sans doute les prochains sur la liste? C’était ce qu’elle croyait, mais en réalité c’était peu réalisable. Ils étaient trop nombreux et ils devraient reformer leur rang après avoir repris le contrôle sur le monde magique. « Tant que vous restez dans votre coin, il n’arrivera rien. Pas ce que vous faites en ce moment même. Les sorciers sont plutôt adeptes du vivre et laisser vivre! » Ils devaient se concentrer là-dessus en premier. Les moldus ne représentaient pas une menace s’ils ne refaisaient pas le coup de l’enlèvement des mangemorts, ou d’attaques insensés. Qu’ils les laissent tranquille!

Made by Neon Demon



 
love makes us blind.
Shape of you☽ We push and pull like a magnet do, Although my heart is falling too, I'm in love with your body.

Parchemin envoyé Dim 23 Juil 2017 - 14:36

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 996
avatar
 
Event neutre
- Mais que se passe-t-il ? -
Lieu inconnu - Samedi 6 juillet 1991
« Tant que vous restez dans votre coin, il n’arrivera rien. Pas ce que vous faites en ce moment même. Les sorciers sont plutôt adeptes du vivre et laisser vivre ! » Ses doigts se resserrent autour du menton de Betty tandis qu'il plonge dans ses yeux, cherchant à déceler la vérité... Un léger rictus se forme sur ses lèvres et il aboie soudain : « Foutaises ! » Il se lève en lâchant un rire sec. « Et des menaces. » Il tourne autour d'elle, la fixant d'un œil noir. « Si vous étiez tant adeptes du vivre et laisser vivre, nous n'en serions pas là. » L'amertume et la colère vibrent dans sa voix. « Mettez la vous savez où. » Un ordre auxquels ses hommes s'empressent de répondre. L'un d'entre eux la force à se lever, lui remet le sac sur la tête et l'attrape par les poignets, toujours attachés dans son dos, pour la pousser en avant ; voyant qu'elle peut difficilement marcher, ils finissent par l'attraper chacun par un bras et la porter à moitié.

Elle entend les sanglots de Siofra, et la voix qui interroge : « Et elle, on en fait quoi ? » mais avant que la réponse ne vienne, elle est déjà trop loin.
INFORMATIONS

+ Cette partie de l'event est close. Betty recevra bientôt de nouvelles instructions.
+ N'hésitez pas à venir nous voir, si vous avez la moindre question.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Augustine + mp Artemisia
mp Arsenius + mp Jemima  + mp Crixus

- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
Event neutre - Partie cachée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Angleterre-
Sauter vers: