Partagez | 
I'M TORN ❱ v.s. blacks (express, violence)

()
Parchemin envoyé Sam 15 Juil - 1:15

avatar
avatar
profil
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 446 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : Lexie . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Betty, Maggs et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis quelques mois seulement, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 


I’m Torn.
GREYBACK V.S. BLACK
I'm all out of faith, This is how I feel. I'm cold and I am shamed, Lying naked on the floor.


7 juin 1991
Elle se demandait souvent comment elle arrivait à respirer encore, comment son cœur pouvait continuer de battre. Elle n’en pouvait plus de ces semaines passées loin d’Avia alors qu’elle la savait désormais en vie. Rien ne l’empêcherait de la retrouver, de la tenir dans ses bras plus longtemps. Elle était même retournée à Poudlard deux autres fois après leur première rencontre en continuant de prétexter un service de mangemorte asservie. Elle la nourrissait, ne parlait pas trop longtemps en se contentant de pouvoir l’observer un peu plus longtemps. Il y avait donc cette notion de vivre loin de sa moitié qui la tuait à petit feu et celle de la pression des Black continuellement dans son dos, ça et Hector qui n’était pas plus loin. Elle se demandait encore comment elle arrivait à survivre après le mensonge notoire qu’elle avait fourni à Arsenius concernant cette potion destinée à Avia. Elle se demandait s’ils étaient trop occupés pour même s’adresser la parole, mais en réalité elle savait qu’on l’observait depuis. C’était donc dans cette optique qu’elle avait concentré ses efforts à découvrir un réel moyen de prolonger une vision chez les voyants. Que ce soit de trente secondes, peu importait, tant qu’elle arrivait à faire quelque chose. Elle ne délaissait pas pour autant la Poudre d’Escampette qu’elle avait encore améliorée ces derniers temps, travaillant pratiquement jours et nuits. Vega se disait que ce ne serait peut-être pas une si mauvaise idée de développer cette potion. Avia qui avait toujours une certaine difficulté à avoir des visions et elle se ressassaient souvent le même malheur. Elle voulait lui offrir bien plus, une manière d’accéder à divers futurs sans qu’elle n’en souffre pour autant. C’était par réel intérêt et par passion qu’elle se donnait désormais à la tâche. Elle devait être choyée de ne pas se faire trop harceler d’un côté ou de l’autre comme si on l’avait finalement oublié. Il est affreusement tard, si bien qu’elle est désormais la seule chimiste restante dans le sous-sol du Cercle de jeux. Il était trois heures trente du matin quand elle déposa une nouvelle goutte dans sa potion qui, l’espérait-elle, serait prête à être essayée d’ici quelques jours. Le problème, c’était qu’il lui fallait un autre  cobaye que sa douce. Jamais elle ne la lui donnerait sans l’avoir testé sur quelqu’un d’autre d’abord. Elle était affamée. À vif aussi, et pour une simple et bonne raison que dans moins de vingt-quatre heures la Pleine Lune prendrait possession de ses moyens et elle se transformerait en ce monstre qui marquait la vie des Greyback. Elle observe sa potion continuer de fulminer un peu et ses prunelles finissent par se clore, la tête appuyée contre son bras. Il fallait profiter du fait qu’elle s’endorme un peu, surtout avant la lune du lendemain…

Made by Neon Demon


 
+ SHE REMEMBERS IT ALL
Deny this emptiness, This hole that I'm inside.These tears, They tell their own story. Told me not to cry when you were gone, But the feeling's overwhelming, it's much too strong. Can I lay by your side? Next to you, you, And make sure you're alright. ©️endlesslove.



Parchemin envoyé Mer 19 Juil - 22:54

avatar
avatar
profil
Je suis : Cha' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 486 hiboux. J’incarne : Jamie Dornan , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Xéphandre Lovegood, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #808000



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérant du Cercle de Jeu et responsable de la zone de Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : vaut mieux ne pas savoir... Champ Libre :
malle
raise your wand
 
I’m tornVega & Alaric & Arsen

Si vite que coure le mensonge, la vérité un jour le rejoint.

•••

Mensonges et balivernes, c’est tout ce qui sortait de la bouche de la Greyback. Elle avait menti à Arsenius Black, sans aucune honte et surtout sans aucune peur. Qui ose mentir à un Black finit bien souvent dans un mauvais état. Et Vega ne serait sûrement pas une exception, bien que ce ne serait sûrement pas si simple avec elle. C’était une Greyback, c’était une louve, c’était un monstre. Elle n’était pas à sous-estimer, c’était sûr. Mais la famille Black ne manque pas de ressources non plus. Ils étaient craints, ils étaient puissants et ils étaient influents. Et personne n’avait le droit de se jouer d’eux, personne. Pourtant c’est ce qu’avait fait cette traîtresse de Greyback. Elle lui avait craché son bobard, sans ciller et avait profité de la situation. L’héritier Black n’avait rien fait sur le coup, parce qu’il n’avait pas été sûr de la supercherie. Mais ses doutes avaient été vains, il avait eu raison de ne pas croire en ses paroles. Surtout celles concernant son propre père. Comment celui-ci aurait-il pu lui cacher une telle chose ? C’était tout bonnement impossible. Évidemment, ce dernier ne lui disait peut-être pas tout, mais là il n’avait pas pu y croire.

Alors il s’était renseigné auprès de ce dernier, celui-ci niant les faits, sans surprise. Tous deux s’étaient rendu compte que la Greyback l’avait mené en bateau. Et tous deux s’étaient surtout mis d’accord sur le fait qu’il fallait régler les choses, à leur manière cette fois-ci. Les comptes devaient être rendus, la situation devait être mise au clair au plus vite. Rapidement, c’est une sorte de « plan » qu’ils avaient mis en place. Attendre, l’observer, voir jusqu'où elle pousserait la chansonnette. Ils avaient d’ailleurs appris qu’elle avait rendu visite à la prisonnière, pour une raison qui leur était inconnue. Pour la cause Mangemorte avait-elle dit, mais jamais ils ne l’avaient crue. Elle mijotait probablement quelque chose, et il fallait en découvrir le plus possible. Ils avaient donc attendu le soir, tard, pour se retrouver entre père et fils. C’est toujours dans ces moments que la chimiste se retrouvait seule dans son antre. Ils étaient mués par un sentiment de rage calme et froide lorsqu’ils marchèrent jusqu’à son laboratoire, la pire sans aucun doute. Ils étaient tous les deux prêts à en découdre avec elle.

Mais Arsenius craignait quelque chose, quelque chose qui les mettrait peut-être en péril tous les deux. Il se devait de prévenir son père, avant d’y entrer. « La pleine lune approche, il faudra être prudent. Elle sera plus résistante qu’à l’accoutumée. » Le Black le savait, tout simplement parce qu’il était obsédé par l’idée de tuer ces créatures. Presque traumatisé depuis l’événement de Poudlard qui avait failli lui coûter la vie, il prenait soin de se documenter au mieux sur ces créatures. Et surtout, il suivait le cycle des pleines lunes. Simple précaution lorsque l’on côtoie ces monstres au quotidien. C’est donc sur un regard entendu qu’ils pénètrent dans les sous-sols du Cercle de Jeux, servant de lieu de travail à la Greyback. Elle est à son plan de travail apparemment, mais elle semble assoupie. Pas étonnant vu l’heure, elle passait de nombreuses heures ici à leur produire sa Poudre d’Escampette. Arsenius s’approche lentement, sans faire de bruit, et ricane en voyant ses yeux clos. Elle était vulnérable, ils devaient en profiter. Passant une main délicate sur sa poche de costume, il vérifie que sa baguette et son couteau sont bien en place. On n’était jamais assez prudent en présence d’un lycan après tout. Puis, d’une main brutale, il saisit la crinière brune de la femme pour lui relever violement la tête. S’assurant qu’elle soit bien réveillée, il lui glisse à l’oreille d’une voix plus que menaçante. « Alors Greyback, toujours à créer tes maudites potions ? Est-ce une nouvelle ? Peut-être est-ce un ordre de mon père me diras-tu ? Il aurait donc encore oublié de m’en parler. » Ironie, évidemment, puisqu’il a une totale confiance en son géniteur. Il voulait juste placer le décor, lui faire comprendre que la supercherie était tombée à l’eau. C’était fini, le mensonge s’arrêtait là.

© 2981 12289 0





Parchemin envoyé Lun 24 Juil - 11:14

avatar
avatar
profil
Je suis : Annab' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/12/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 249 hiboux. J’incarne : Robert Downey Jr. , et l’avatar que je porte a été créé par : Skander, non ? . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Aucun Je parle en : 66000

true story

Je suis âgé de : 51 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : A la tête de la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Marié à Caelia Black (scéna)
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 






I'm torn
Alaric, Arsen & Vega



Encore un autre problème à faire face. Pour celui-ci, déléguer n'était pas suffisant, il devait prendre les choses en main personnellement. On avait, d'après les dires de son fils, usurpé son image et son identité dans un tissu de mensonge. Personne, à part lui, n'avait le droit de se servir de son nom pour mentir. Si c'était le cas, il fallait assumer les conséquences.
C'est au sein même de ses propres employés que le problème était ancré, la jeune Greyback avait trouvé un moyen de duper son propre fils pour se rendre sur des lieux où elle n'était pas la bienvenue. Lorsque Arsenius lui avait demandé si oui ou non, il avait chargé la jeune louve de la création d'une nouvelle potion, le patriarche avait immédiatement sentit une belle embrouille. Il n'avait rien demandé de tel à Vega, et souhaitait simplement qu'elle se tue à la tâche pour la création de la Poudre. De plus en plus de gens en commandait, et toute la chaîne de fabrication passait par elle. Pas le temps pour d'autres essais stupides, il avait d'autres chimistes sous la main pour faire des expériences.
Dès lors, les deux Blacks avaient attendus, voir où le mensonge mènerait la jeune femme, qu'elle s'enfonce plus dans son crime, et qu'elle en soit doublement punie. Ses pas l'avait porté à Poudlard plusieurs fois, rendre visite à une inutile créature. Quelles motivations se cachaient derrière tout cela ? Une trahison pure et dure ? Alaric n'allait pas tarder de le découvrir.

Son fils dans son sillage, les deux hommes étaient entrés dans le Cercle de Jeux au milieu de la nuit afin de se diriger vers les sous-sol, où il était sûr de trouver Vega. Avant de pousser la porte, son fils lui confie :
« La pleine lune approche, il faudra être prudent. Elle sera plus résistante qu’à l’accoutumée. » D'un regard entendu, les deux hommes entrent. C'est l'unique chimiste présente sur les lieux, et elle s'est endormie. Comme c'est attendrissant. Alaric marche lentement dans les locaux, jette des coups d'oeil sur ce qui entoure sa future victime. Il était entendu avec elle qu'elle lui était indispensable pour produire la poudre, et cachait sa recette dans son esprit uniquement. Si elle ne se montrait pas docile, cela pourrait bien changer ce soir. Personne n'était [i]vraiment[i] indispensable, à part les Blacks eux-même. Si ses capacités mentales n'étaient pas cachée, elles étaient aussi inconnues de beaucoup de sorciers du monde magique. Sauf ceux qui en avaient déjà fait les frais. Alors que le regard du patriarche se posait sur la fumée qui sortait de la potion inconnue devant la jeune femme, son fils avait prit les devant. Alaric croisa les bras, baguette de mélèze en main, et se posa contre un plan de travail, admirant avec quelle férocité son fils voulait se venger pour s'être fait avoir.

« C'est bien dommage que je n'ai pas été mis au courant de mes propre ordres. » déplora Alaric en jouant avec un ton qui se voulait sincèrement triste et désolé. Il soupira pour se rapprocher de la jeune femme et lui empoigna le visage, maintenu par une pression sur ses cheveux par son rejeton préféré ♥ « Vous êtes plus intelligente que ça Greyback, que cherchiez-vous ? Qu'est-elle pour vous, la traîtresse aveugle ? Inutile de mentir, délier votre langue car vous ne gagnerez pas au jeu du mutisme. » termina-t-il en se redressant et lâchant ses joues.





Spoiler:
 

Parchemin envoyé Mar 25 Juil - 1:29

avatar
avatar
profil
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 446 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : Lexie . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Betty, Maggs et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis quelques mois seulement, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
I’m Torn.
GREYBACK V.S. BLACK
I'm all out of faith, This is how I feel. I'm cold and I am shamed, Lying naked on the floor.


7 juin 1991
Elle dormait d’un sommeil sans rêve, comme si c’était ce qu’il lui allait depuis toutes ces dernières nuits. Elle est presque assommée, perdue dans un autre monde quand on la tire de là, sans ménagement. Un grognement s’échappe de sa bouche quand on la tire vers l’arrière par sa crinière corbeau ondulée. Elle ouvre les yeux paniqués et se retrouve devant le Père Black et peut déjà sentir l’odeur du plus jeune à ses côtés, sans pour autant le voir. Elle est prise au piège, vite comme ça. Vega se demande si les deux hommes avaient prévu cet intermède, car franchement elle aurait bien choisi une autre soirée que la veille de la pleine lune pour la chercher. Elle n’avait plus rien de la docile femme à travailler des années durant sur la Poudre après la Purge. Même les Black n’étaient pas assez idiots pour ne pas avoir remarqué les changements en son être. Tant physiques qu’émotifs. Elle était forte, si elle continuait de travailler pour la Main Noire c’était pour la simple et bonne raison qu’elle n’avait pas eu autre endroit à aller. C’était avant de savoir qu’Avia était encore en vie, avant que l’espoir renaissaent doucement en elle. Alors elle se battait, la belle. Ça et son corps qui avait changé, elle avait bien grandi de quelques centimètres depuis que le sang de loup grandissait en elle et elle était bien mince, mais musclée. Elle peut sentir le souffle d’Arsenius avant même qu’elle n’entende ses paroles, mais elle est bien alerte la louve. « Alors Greyback, toujours à créer tes maudites potions ? Est-ce une nouvelle ? Peut-être est-ce un ordre de mon père me diras-tu ? Il aurait donc encore oublié de m’en parler. » Sa langue qui claque dans sa bouche, elle se permet quelques secondes de répits pour observer la situation. Les deux Black qui l’acculaient. Elle allait passer un mauvais quart d’heure, définitivement. Par contre, rien ne voulait dire qu’elle les laisserait aussi s’en tirer indemne. Alaric s’approche et prend son visage dans sa main t un drôle de sourire vienne s’ancrer sur ses lèvres. Elle sait très bien pourquoi ils sont là. Elle sait très bien aussi qu’Alaric saura tirer les informations de son esprit, comme elle l’avait déjà vu faire quelques fois. Ou même comme son père lui avait raconté des anecdotes bien sanglantes. « C'est bien dommage que je n'ai pas été mis au courant de mes propres ordres. » Elle hausse un sourcil, ça avait quand même pris un fichu temps avant que les deux se parlent de cette fâcheuse situation. S’en était risible. « Vous êtes plus intelligente que ça Greyback, que cherchiez-vous ? Qu'est-elle pour vous, la traîtresse aveugle ? Inutile de mentir, délier votre langue car vous ne gagnerez pas au jeu du mutisme. » Il pense lui faire peur, mais ils ont déjà réveillé la bête. La rapidité est son alliée, quand elle se lève d’un bon de la chaise, déliant par le fait son visage d’Alaric et envoyant le meuble sur le corps de ce pauvre Arsenius pour qu’il puisse lâcher ses cheveux. Elle ne se lasse pas de l’effet qu’elle peut obtenir sur les gens depuis qu’elle est plus forte. Depuis que l’on souffle son nom dans une plus grande terreur que par le passée. La Greyback, elle sourit toujours quand un de ses poings vient s’effondrer contre le bureau, faisant renverser la presque totalité des fioles auquel elle travaillait. « Allons, allons.., Deux contre une? Ce n’est pas du jeu. » Sa langue qui claque à nouveau contre son palet. « Et non, je ne suis pas idiote, Alaric. Je sais très bien que vous alliez finir par voir clair dans tout ça. Je devais savoir si Avia était bien en vie, car on me l’avait caché. » Son visage se déforme par la colère quand elle se repasse les paroles du Black. « Elle n’est pas une traitresse. Et cette potion, c’était pour l’aider, vraiment. » Elle savait que ce ne serait pas assez, mais elle est prête à réagir à nouveau la louve. Elle continuera de se battre pour vivre avec sa douce. Elle est enfermée avec eux, sa baquette se trouvant dans sa robe de sorcière à quelques mètres de là, mais pour l’heure, elle n’a pas vraiment envie de s’en servir. Elle aimerait bien se mettre quelque chose sous la dent, à vraie dire…
Made by Neon Demon


 
+ SHE REMEMBERS IT ALL
Deny this emptiness, This hole that I'm inside.These tears, They tell their own story. Told me not to cry when you were gone, But the feeling's overwhelming, it's much too strong. Can I lay by your side? Next to you, you, And make sure you're alright. ©️endlesslove.



Parchemin envoyé Mer 2 Aoû - 14:00

avatar
avatar
profil
Je suis : Cha' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 486 hiboux. J’incarne : Jamie Dornan , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Xéphandre Lovegood, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #808000



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérant du Cercle de Jeu et responsable de la zone de Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : vaut mieux ne pas savoir... Champ Libre :
malle
raise your wand
 
I’m tornVega & Alaric & Arsen

Bold ideas are like the pieces you move on a chessboard : you risk losing them but they can also be the start of a winning strategy.

•••

Père et fils étaient soudés dans cette épreuve, et prêts à tout pour rétablir la vérité mais surtout la justice, du moins leur justice. La famille Black protégeait les siens, quoi qu’il arrive, bien que dernièrement, des différends étaient apparus au sein de leur unité. Malgré tout, Alaric et Arsenius avaient toujours eu une relation assez proche. Le père avait élevé son fils dans une éducation puriste Mangemorte, lui enseignant tous les rouages de son statut d’héritier. Autoritaire, strict et ferme, le patriarche Black n’avait jamais montré ses sentiments et n’avait jamais affiché sa satisfaction envers son fils. Ce dernier l’avait bien vu, mais il s’était douté que c’était pour son bien. C’est grâce à cela qu’il était devenu ce qu’il était aujourd’hui. Le digne hériter du couple Black, incarnant tout ce dont ils avaient rêvé, du moins c’est ce qu’il espérait. Chaque jour il faisait de son mieux pour les rendre fier et leur montrer qu’il était le meilleur, en étendant à chaque instant leur pouvoir. Néanmoins, il y avait toujours des gens qui voulaient détruire ce qu’ils possédaient, leur empire et tout ce qu’il y avait avec. De viles personne comme cette Greyback qui avait tenté de les brouiller. Mais quoi qu’il advienne, les Black venaient toujours chercher la vengeance, et ils la trouvaient bien souvent. Leurs ennemis regrettaient parfois de s’être attaqué à eux, et pour cause, les conséquences étaient bien souvent désastreuses.

Mais pour l’instant, ils n’en étaient pas là. Arsen se contentait d’agripper la crinière de la louve et y prenait goût d’ailleurs, de la voir relativement à sa merci, même s’il savait que rien n’était joué. Un bruit de langue qui claque le fait resserrer son étreinte, tandis qu’il ricane à la vue des souvenirs que ce geste lui procure. Avec un air satisfait, le jeune Black observe son père saisir le visage de la traîtresse. « C'est bien dommage que je n'ai pas été mis au courant de mes propres ordres. » Évidemment, quoi qu’ait voulu faire la Greyback, il n’avait pas été très sage de semer le doute entre le père et le fils. Les deux avaient une relation bien trop complice pour ne pas remarquer la duperie. « Vous êtes plus intelligente que ça Greyback, que cherchiez-vous ? Qu'est-elle pour vous, la traîtresse aveugle ? Inutile de mentir, délier votre langue car vous ne gagnerez pas au jeu du mutisme. » Alaric mettait là l’accent sur un point bien délicat pour la louve, point qu’elle devrait éclaircir bien rapidement avant que le jeu aille plus loin. Pourquoi avait-elle fait tout ça ? Dans quel but ? Malgré tout, même si elle ne voulait pas répondre, le patriarche saura chercher et trouver toutes les réponses qu’il veut, comme il le fait si bien. Cependant, ils n’ont pas vraiment le temps d’en savoir plus, puisque que la femme agit et se libère de l’emprise d’Alaric d’un bond. N’ayant pas le temps de faire quoi que ce soit, Arsen voit la chaise virevolter vers lui. Il se décale légèrement, pour que celle-ci ne fasse pas trop de dégâts, lâchant sa victime par la même occasion. Rien de grave, elle ne perdrait rien pour attendre.

L’héritier se contente alors de la fixer, tandis qu’elle sourit et écrase inutilement son poing contre le bureau. Il lève les yeux au ciel, nullement impressionné par sa petite démonstration de force. Qui plus est, elle détruit son travail, qu’elle a probablement mis des heures à créer, mais que voulez-vous, les loups ne sont que des animaux, le cerveau ne devait pas rentrer en compte. Et peut-être croyait-elle que le fruit de son dur labeur leur était indispensable, mais non, alors qu’elle le détruise. Bien que sa Poudre leur soit bien utile, comme le disait si bien son père, personne n’était réellement indispensable. Alors soit, elle l’amusait plus qu’autre chose. « Allons, allons.., Deux contre une? Ce n’est pas du jeu. » Le jeune Black se mit à ricaner, ennuyé de ces petits jeux. Avait-elle vraiment besoin de jouer faussement la victime ? Peut-être était-ce un passe-temps pour les loups qui sait. Toujours ce besoin de montrer qu’ils sont plus puissants que de simples humains, ça devenait ridicule. Parce que tous ces lycans pouvaient bien être orgueilleux, malgré tout, sans leur gêne ou la morsure qui les transformait, ils n’étaient strictement rien. Ils avaient apparemment besoin de la force d’une horrible créature pour se défendre, c’était risible. « Et non, je ne suis pas idiote, Alaric. Je sais très bien que vous alliez finir par voir clair dans tout ça. Je devais savoir si Avia était bien en vie, car on me l’avait caché. » Cette fois-ci, c’est un sourcil qu’il hausse. Elle était donc intéressée par la santé d’Avia, mais pourquoi ? Quelle était leur relation, comment se connaissaient-elles ? Était-ce personnel, ou était-ce lié à son don, inutile d’ailleurs ? « Elle n’est pas une traitresse. Et cette potion, c’était pour l’aider, vraiment. » Un sourire moqueur suite à cette phrase. Bien sûr qu’elle est une traîtresse. Une Spudmore chez les Phénix, incapable d’aider les Mangemorts, comment la décrire si bien que par ce mot ? Mais elle voulait néanmoins l’aider, la Greyback. Pourquoi ? Tout reposait là-dessus, ils devaient découvrir ce qu’elle cachait.

Époussetant son costume sombre comme la mort elle-même, Arsenius sortit lentement sa baguette. Une menace, c’est ce qu’elle représentait pour la louve. Si elle faisait un geste, si elle ne répondait pas aux questions qu’il lui poserait, il n’hésiterait pas à s’en servir. Chimiste efficace ou pas, si elle leur tenait tête, elle en subirait les conséquences. « Greyback, faites attention, vous allez vous faire mal à jouer avec vos poings. Et abîmer le mobilier ou votre travail ne servira à rien, nous ne sommes pas sentimentaux. » Tapotant ses lèvres de sa baguette, prête à l’emploi, Arsenius semblait perplexe. « Pourquoi sa santé vous tient tant à cœur ? Qu’est-elle pour vous, ou qu’êtes-vous pour elle ? Tout ceci est bien louche. Je ne vois pas pourquoi vous, Greyback, vous auriez besoin de savoir ce qu’il advient de cette voyante inutile. Et je ne vois pas pourquoi non plus nous vous aurions prévenu de son état, puisque nous ne savons apparemment pas ce qui semble vous lier. » Oui, pourquoi aurait-on tenu au courant la chimiste de la Main Noire de l’état d’une prisonnière pour le compte de Mangemorts ? Ça n’avait pas de sens. Chacun avait sa place dans l’organisation mafieuse, et chacun devait y rester. « Ce n’est pas une traîtresse ? Et bien qu’est-ce donc à votre avis alors ? J’aimerais bien le savoir. L’aider, pourquoi ? Pourquoi une Mangemorte telle que vous aiderait une Phénix captive, éclairez ma lanterne je vous en prie. » Les yeux plissés, le fils Black trouvait décidément cette histoire bien nébuleuse. Que cachait-elle, que voulait-elle ? Rien n’avait de sens, pourtant, il sentait que quelque chose clochait. Baissant sa baguette le long de son corps, il la serrait fermement. Il voulait des réponses, mais s’il ne les avait pas, il sévirait sans aucune hésitation.

© 2981 12289 0





Parchemin envoyé Dim 6 Aoû - 2:52

avatar
avatar
profil
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 446 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : Lexie . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Betty, Maggs et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis quelques mois seulement, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
I’m Torn.
GREYBACK V.S. BLACK
I'm all out of faith, This is how I feel. I'm cold and I am shamed, Lying naked on the floor.


7 juin 1991
Les lèvres presque retroussées, elle avait bien envie de grogner son mécontement, aux deux Black qui lui faisaient face. Depuis qu’elle était une Louve, elle avait l’impression d’enfin comprendre tout ce qu’avait vécu l’entièreté de la fratrie Greyback. Ça les rapprochait d’eux d’une manière assez cruelle, mais elle parlait désormais en connaissance de cause. Ils la cherchaient la veille de la pleine lune, ce n’était franchement pas bien pensé parce que la belle était à cran. En temps normal, elle aurait laissé faire leur altercation comme si de rien n’était, mais là, elle voulait rétorquer à chacune de leurs paroles. Se ternir la tête haute, insulter, batailler, pour prouver qu’elle n’était plus cette Vega qu’ils avaient connu pendant toutes ses années après la purge. Le plus jeune des deux sort sa baguette, pour lui faire peur. Pourtant, elle ne tremble pas la lycanthrope, à ce stade, elle est assez dure à cuire pour supporter un grand nombre de sorts. « Greyback, faites attention, vous allez vous faire mal à jouer avec vos poings. Et abîmer le mobilier ou votre travail ne servira à rien, nous ne sommes pas sentimentaux. » Elle trouve ça bien drôle, la façon dont il lui parle devant son papa. Et dire que quelques temps auparavant, il avait même hurlé son nom. Et voilà qu’l la vouvoyait. Pathétique. Elle se fichait de ce à quoi elle travaillait, elle n’avait pas encore trouvé la solution pour aider Avia. Ce n’était que des fioles qui ne servaient à rien, alors elle aussi était peu sentimentale avec son plan de travail. « Pourquoi sa santé vous tient tant à cœur ? [...] Pourquoi une Mangemorte telle que vous aiderait une Phénix captive, éclairez ma lanterne je vous en prie. » Louche? Pas quand on avait les neurones qui connectaient entre elles. Il était clair que Vega ne souhaitait pas la mort de la rouquine. « Elle se battait seulement pour des idéaux qui nous échappe encore. » Oui, elle s’inclue elle aussi puisqu’elle porte cette fichue marque sur son bras. « C’est mon amie. » Qu’elle rajoute enfin, elle sait qu’ils auraient fini par leur tirer au moins cela. « J’ai un marché à vous proposer… En échange de la recette complète de la Poudre. » Voilà, les dés étaient jetés. Elle aurait pu se battre, elle le ferait s’il le fallait. Mais il fallait d’abord commencer par y aller avec la jugeotte, qu’elle avait encore malgré le fait qu’Arsenius en pense le contraire. Hector et sa fille s’étaient arrangés que même avec les talents en Légilimencie d’Alaric, ils conservent une certaine mainmise sur la drogue qu’elle avait créé. Pour pouvoir permettre aux Greyback de se jucher un peu plus haut dans la société, en plus des autres membres de la famille qui travaillaient déjà pour cette famille de parias.
Made by Neon Demon


 
+ SHE REMEMBERS IT ALL
Deny this emptiness, This hole that I'm inside.These tears, They tell their own story. Told me not to cry when you were gone, But the feeling's overwhelming, it's much too strong. Can I lay by your side? Next to you, you, And make sure you're alright. ©️endlesslove.



Parchemin envoyé Mar 22 Aoû - 22:11

avatar
avatar
profil
Je suis : Annab' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/12/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 249 hiboux. J’incarne : Robert Downey Jr. , et l’avatar que je porte a été créé par : Skander, non ? . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Aucun Je parle en : 66000

true story

Je suis âgé de : 51 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : A la tête de la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Marié à Caelia Black (scéna)
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 






I'm torn
Alaric, Arsen & Vega



L'employée ne se laisse pas faire, la fierté Greyback joue toujours, et il faut sans cesse en faire des caisses pour montrer qu'on sait se battre, c'est ridicule. Elle s'agite et se détache, joue des poings pour se montrer menaçante et camoufler ses états de faiblesse. Qu'elle ait quelque chose à prouver, le patriarche n'en avait rien à faire. Elle détruisait ce que lui mettait à disposition. C'est son argent. Infâme. Il pince les lèvres.
Elle parle d'une injustice, comme quoi deux contre un, ce n'est pas juste. Non mais sait-elle à qui elle parle ? « Comme si j'avais l'habitude de jouer fair-play. » s'amuse-t-il plus pour souligner un fait pour lui-même et relever donc l'absurdité des propos précédents. C'est vrai que les Blacks, etre équitable, c'était un peu leur raison de vivre. Ils cherchaient toujours à rendre justice pour tous, c'était bien connu. Evidemment.
Personne n'esquive de mouvements après les manipulations de meubles de la jeune femme, mais son fils tient sa baguette prête, tout comme le patriarche. Pourtant, personne n'est encore pointé et mis en joue. La jeune femme parle, elle reproche qu'on lui ait caché des choses (première nouvelle), et qu'elle devait être sure qu'elle était en vie. Mais tout cela n'avait strictement aucun lien avec la condition mangemorte de la Greyback. Il y avait autre chose, et son fils, tout comme lui, n'avait pas perdu cette cible de vue. Pas une traîtresse, pour l'aider vraiment. Dans ce cette situation, il était normale qu'elle cherche à attirer l'attention, pour sauver sa peau encore quelques minutes, son honneur peut-être. Mais tout ce qui sortirait de sa bouche ne serait jamais pure vérité, ou si ça l'était, lui il n'en serait jamais sûr.
L'expression 'Je ne crois que ce que je vois' s'appliquait tout particulièrement à Alaric. Il ne croyait que ce qu'il voyait, que ce qu'il cherchait. Avec ou sans autorisation.

Arsenius avait tiqué sur les mêmes termes que son géniteur, et il reprit la parole, mettant bien en évidence que le discours de la louve ne tenait pas la route sans d'autre explications. Pendant le discours de son fils, Alaric qui écoutait avec attention s'était avancé vers les fioles brisées, le chaudrons renversé et autre, de profil à la jeune louve. Il regardait les dernières goutte d'un liquide inconnu et probablement sans effet dans les fonds de verre. Il maniait, avec un regard en coin pour la louve face à sa son fils, les ingrédient étalés partout, songeur. Tout cela était en plus extrêmement coûteux. Elle ne se faisait pas prier, la potionniste, pour utiliser tout ce qu'elle désirait dans l'ombre, pour des essais qui n'avaient pas été approuvé et qui n'allaient pas non plus dans le sens que le patriarche souhaitait, puisqu'elle faisait une potion en douce pour son compte personnel. Avec. Ses. Ressources. Mais ce n'était qu'un pas parmi tant d'autres. Il reporta son attention sur les deux sorciers quand la jeune femme se mit à répondre. Il s'adossa contre le plan de travail, les bras croisés, le visage fermé. Ce qu'il entendit ne lui fit pas plaisir.

Des idéaux qui leurs échappent, une amie, et pour couronner le tout, un marchandage.

« Si c'est ton amie, alors tu es aussi une traître. Je ne négocie pas avec les traîtres. » annonce-t-il en se redressant et en faisant quelques pas lents avec un regard vers son fils. Sa tête est haute et son regard fier. « Et d'ailleurs, pourquoi j'irais marchander quelque chose que je peux avoir gratuitement ? » Pour appuyer son propos, il fait tourner le bout de sa baguette vers le front de la louve, d'une geste nonchalant. Oui, l'accord avec les Greybacks, peut-être. Mais ici, il était très peu enclin à maintenir cet accords, maintenant qu'il regardait avec dégoût une potentielle traîtresse. « De mon point de vue, j'ai plutôt envie de chercher mes réponses par moi même, avant de te punir correctement pour ce que tu as fais. » Mensonges, vols de matériels, duperies etc. Il ajuste sa cravate d'un geste habituel, un regard fier et confiant sur le visage. Veille de pleine lune ou non, personne ne sortirais d'ici sans qu'elle ait payé ses dettes.





Spoiler:
 

Parchemin envoyé Mer 23 Aoû - 21:46

avatar
avatar
profil
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 446 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : Lexie . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Betty, Maggs et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis quelques mois seulement, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 

I’m Torn.
GREYBACK V.S. BLACK
I'm all out of faith, This is how I feel. I'm cold and I am shamed, Lying naked on the floor.


7 juin 1991

« Comme si j'avais l'habitude de jouer fair-play. » Elle lui aurait surement ri au visage dans une autre situation, elle se contenta de froncer les sourcils à sa remarque. Ils n’étaient pas connus pour leur gentillesse, ça, c’était sûr. Néanrmoins, elle n’avait pas été maltraitée par les Black outre mesure étant donnée la relation qu’Alaric et Hector entretenaient. Les Greyback travaillaient majoritairement pour cette famille et ils avaient eu leur pouvoir ainsi. Ils leur devaient bien des choses et d’une certaine façon, les Black le leur avaient plutôt bien rendu jusqu’à présent. De savoir qu’elle avait une amie qui avait été autrefois été alliée à l’Ordre, ça faisait d’elle une traitre. Du moins, ils se plaisaient à le répéter, alors que Vega, elle s’en foutait. Il fut un temps où elle aurait rejoint les Phénix pour être avec Avia, sans hésiter. Mais ce n’était pas vraiment parce qu’elle respectait leurs idées. Elle souhaitait la paix, elle n’était pas une tueuse la brunette. Du moins, elle l’avait été avant. Désormais, elle avait été prête à tout pour revoir Avia et pour la savoir en sécurité et pour cela, elle avait fait mal à des gens. Elle se rapprochait bien plus des mangemorts que jamais, son état d’esprit s’étant noirci pour avoir Avia près d’elle. Ils sont tous les deux armés de leur baguette, tandis que la sienne est à quelques mètres de là. Si elle en avait vraiment besoin, elle pourrait tenter de s’y rendre. Pour l’heure, elle tentait de mettre ses talents de communication à l’épreuve et à discuter avec les Black. Elle aurait dû se douter que c’était peine perdue. « Si c'est ton amie, alors tu es aussi une traître. Je ne négocie pas avec les traîtres. » Elle ne l’était pas, du moins, elle ne l’était plus. Tout ce qu’elle voulait, c’était qu’on la laisse tranquille Avia et elle.

Et d'ailleurs, pourquoi j'irais marchander quelque chose que je peux avoir gratuitement ? » Qu’il rajoute, en lui faisant comprendre le sens caché de ses mots. Il était Légilimens, il pouvait tenter de lui soutirer l’information. Hector s’était toujours arrangé qu’il n’en vienne pas là, mais il pouvait s’en ficher de ça. C’était bien plus que la Poudre qu’elle voulait leur offrir, cela dit « De mon point de vue, j'ai plutôt envie de chercher mes réponses par moi-même, avant de te punir correctement pour ce que tu as fais. » Là, elle fait aller sa langue sur son palet dans un bruit sonore désapprobatif. Qu’il use de sa baguette, elle S’en fichait. Il verrait bien le fond de ses pensées. « Je me doutais que vous réagiriez ainsi. Pourquoi vous ne me laissez pas la chance de m’expliquer? » Qu’elle demande, agacée. Elle passe une main dans ses cheveux et ses prunelles passent de l’un à l’autre des sorciers, avant de continuer : « Cette potion que je veux faire, c’est pour améliorer les visions d’Avia. Vous l’avez déjà brisé. Je peux la convaincre d’être de notre côté. De vous offrir toutes les visions possibles sur votre futur. Je veux seulement que vous puissiez nous garantir notre sécurité. » Elle tente ultimement d’expliquer leur plan. C’est à eu de vois maintenant, qu’ils la punissent, elle s’en fichait. Tant qu’elle sortait d’ici vivante et qu’elle puisse tenir Avia à nouveau dans ces bras, c’était tout ce qui comptait.

Made by Neon Demon



 
+ SHE REMEMBERS IT ALL
Deny this emptiness, This hole that I'm inside.These tears, They tell their own story. Told me not to cry when you were gone, But the feeling's overwhelming, it's much too strong. Can I lay by your side? Next to you, you, And make sure you're alright. ©️endlesslove.



Parchemin envoyé Jeu 24 Aoû - 18:08

avatar
avatar
profil
Je suis : Cha' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 486 hiboux. J’incarne : Jamie Dornan , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Xéphandre Lovegood, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #808000



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérant du Cercle de Jeu et responsable de la zone de Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : vaut mieux ne pas savoir... Champ Libre :
malle
raise your wand
 
I’m tornVega & Alaric & Arsen

Bold ideas are like the pieces you move on a chessboard : you risk losing them but they can also be the start of a winning strategy.

•••

Plus cette discussion filait, plus Arsenius était perplexe. Lui et son père assimilaient de nombreuses informations qui sortaient de la bouche de la Greyback. Amie avec une traître, c’est ce qu’elle était, et le fils Black n’avait que dégoût pour ce genre de personne. Déjà que sa condition de louve n’arrangeait rien, elle baissait de plus en plus dans son estime. Elle semblait en position de faiblesse, bien que la pleine lune ne soit plus loin, à deux contre un comme elle disait. Et pourtant, elle tentait toujours de sauver sa peau en discutant, en essayant de s’expliquer, en marchandant. Regard rieur qu’il lance à son géniteur. Il savait déjà ce qu’en pensait Alaric, mais il s’amusait tout de même un peu de la situation. Ce dernier jette d’ailleurs un coup d’œil au plan de travail, Arsenius se demandant ce qu’il y cherche, ce à quoi il pense. Finalement le patriarche Black reprend la parole, suite aux paroles toujours plus intrigantes de la louve. Exprimant aussi le fond de sa pensée, il lui fait bien comprendre que les traîtres ne sont pas les bienvenus ici, et qu’on ne traite pas avec eux. Jamais. Père et fils croisent un instant leur regard, et Arsen y voit la fierté du patriarche Black. Il sourit pour toute réponse. Il met ensuite son don sur le tapis, pointant la femme de sa baguette. Bien, elle savait désormais que négocier n’était pas une option. Les Black trouvent toujours un moyen de se débrouiller sans être lésés, ou bien sans être embêtés par quelque chose qui ne leur plaît pas. Alaric annonce donc la couleur à la Greyback, tandis qu’Arsen se demande bien comment elle réagira à la nouvelle. Après tout, elle semblait prête à tout pour obtenir ce qu’elle voulait. Mais discuter de ce genre de chose avec les Black n’était jamais une partie de plaisir.

Tandis qu’Alaric remet sa cravate en place, la louve émet un bruit de désaprobation. « Je me doutais que vous réagiriez ainsi. Pourquoi vous ne me laissez pas la chance de m’expliquer? » Peut-être qu’ils en avaient marre des explications d’une traîtresse ? Elle leur avait menti, elle avait fait des choses dans leur dos, elle n’avait plus vraiment le droit de demander quoi que ce soit. Elle avait perdu leur confiance, à eux les Black, en leur jouant un tour. Et qui ne sait pas que ce genre de comportement ne plaît pas du tout aux Black ? Mais maintenant, c’était trop tard. Même si elle s’expliquait, ils auraient bien du mal à y croire complètement. « Cette potion que je veux faire, c’est pour améliorer les visions d’Avia. Vous l’avez déjà brisé. Je peux la convaincre d’être de notre côté. De vous offrir toutes les visions possibles sur votre futur. Je veux seulement que vous puissiez nous garantir notre sécurité. » La convaincre ? Et comment pourrait-elle le faire ? Des mois qu’elle avait été prisonnière à Poudlard, et pourtant, tous les gens qui s’y étaient essayé n’avaient rien pu faire. Alors pourquoi là, ça marcherait ? Quelle garantie avaient-ils ? Quant aux visions dont elle parlait, l’héritier Black avait aussi du mal à y croire. Jamais en captivité elle n’avait donné quoi que ce soit, jamais elle ne leur avait été utile. Donc, une potion pour améliorer les visions, c’était bien, mais sans visions, c’était plus compliqué. Alors cette sécurité qu’elle voulait, pas tout de suite. Du moins, pas sans preuve. « Tout ce que vous nous promettez semble légèrement… utopique. Jamais Avia n’a coopéré, pourquoi finirait-elle par le faire ? Jamais non plus nous n’avons eu de visions, pourquoi maintenant ? À moins que vous ne soyez la solution miracle à tous les maux, j’ai de gros doutes. »

Tout en parlant, il s’était lentement avancé vers le bureau à son tour, tenant sa baguette bien haute vers elle. Il ne voulait pas se faire prendre par surprise. D’un geste vif et sans la quitter des yeux, il incanta « Accio baguette ». Celle-ci atterrit bien vite dans ses mains. Il la rangea donc, se reconcentrant sur elle. Bien, elle ne pourrait plus s’en servir pour le moment. Pure sécurité, comme elle disait. Il s’approcha un peu plus, la tenant toujours en joue. « Puis-je ? » Sans vraiment attendre de réponse, il se glissa entre elle et son plan de travail, la bousculant au passage. D’un geste sans douceur, mais pas pour autant brutal, il attrape ses deux poignets qu’il tient fermement d’une main tandis que l’autre vient, une nouvelle fois, attraper ses cheveux. Il tire moins fort dessus cette fois-ci, il ne veut plus vraiment la menacer, juste la maintenir pour le moment. « Juste quelques instants, je ne vous ferais pas de mal. Je veux seulement aider mon père à… y voir plus clair, ça ne vous dérange pas ? On n’est jamais sûrs de nos jours. » Il préférait préciser ses intentions, qu’elle ne parte pas en rogne d’un geste impulsif ou quoi que ce soit. Il se souvenait tout à fait ce dont étaient capables les lycanthropes. « Alaric, je t’en prie. » Il sourit, s’adressant à son paternel. S’ils voulaient vraiment savoir le pourquoi du comment, et surtout, s’ils voulaient être sûrs qu’elle ne mentait pas, le don d’Alaric leur serait d’une grande aide, comme il l’avait si bien dit.

© 2981 12289 0





Parchemin envoyé Sam 2 Sep - 16:52

avatar
avatar
profil
Je suis : Annab' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/12/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 249 hiboux. J’incarne : Robert Downey Jr. , et l’avatar que je porte a été créé par : Skander, non ? . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Aucun Je parle en : 66000

true story

Je suis âgé de : 51 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : A la tête de la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Marié à Caelia Black (scéna)
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 






I'm torn
Alaric, Arsen & Vega



Un léger stress, ou serait-ce une perte de confiance qu'il semble déceler dans les prunelles de son employée. Plus si sereine, à présent, non ? Elle ne se démonte pas pourtant, la Greyback. Privée de baguettes qui était à quelques mètres d'elle. Cela n'avait certainement pas échappé ni à lui, ni à son fils. Autant être sûr qu'elle ne puisse pas s'en servir pour se défendre. Quelques dernières phrases pour tenter de convaincre le patriarche de rester un minimum clément. Lui laisser une chance de s'expliquer. Une chance. Et un petit café aussi ? Elle disait nous offrir une véritable potion qui révélerait les visions de la piètre voyante, offrir le futur, en somme. C'était là une énorme promesse, surtout que les capacités d'Avia étaient vraiment mauvaise. Perplexe, et pas dupe, il se disait que sa protection valait plus que cela, surtout pour une traîtresse et une menteuse. Il n'avait aucune garantie, et ne pouvait pas prendre un tel risque pour le moment. Une protection, c'était une réflexion sociale, c'était répondre à des questions, mettre des moyens en oeuvre : pour aucun résultats, il en était certain. C'était, de son point de vue actuel , prendre des risques personnels pour aucune reconnaissance. Non, il avait mieux fait de liquider Avia et de faire payer la jeune louve pour le moment.

Il avait bien élevé son fils, qui était parvenu à la même conclusion que lui. Ils étaient donc 2/2 blacks à avoir de gros doute. La solution miracle, si c'était Vega, il comptait bien comprendre la nature profonde du lien qui les unissait. L'amitié était déjà trop. Un lien familial caché serait la pire chose que les Greybacks pourraient rêver, et enfin, ce dont il redoutait le plus : une abomination. Les mangemorts considéraient toujours autant l'homosexualité comme une erreur de la nature, indigne de procurer des héritier purs et donc, indigne de leurs rangs. Peut-être que les mœurs moyenâgeuse des sangs-purs changeraient un jour, mais ce n'était pas encore de reconnaissance publique.

Un accio baguette plus tard, Arsenius récupérait l'arme et immobilisait à sa manière la jeune femme. Il avait bien compris la suite des évènements, et le père et le fils étaient plus semblables que jamais. Si ca avait été son genre, il aurait pu le remercier. Mais ça ne l'était pas, donc il n'en fit rien. Il se contenta de rester silencieux un moment, évaluant la cible d'un regard curieux les bras croisés. Puis, il tends sa baguette sur le front de la jeune louve toujours tenue par son fils, sans pré-avis.

« Legilimens. » Les visions sont immédiates. Il se retrouve dans la mémoire de Vega. Par flashs, il la voit arriver à Poudlard, elle y traîne trop souvent, alors qu'elle n'a rien à y faire. Elle place ses cartes la louve, et se fait ouvrir des porte. Elle en ouvre une. Elle à un plateau. Il l'a connait.
C'est Avia qu'elle va voir. Les souvenirs sont vifs, ils lui effleurent les sens, ils sont faciles à voir, trop facile à s'imprégner. Elle lui offre sur un plateau ses émotions, elle ne contrôle vraiment rien, et cette voyante pathétique, oui, elle ne mérite pas de mourir, elle fera tout pour la sauver, elle se tueras pour sa survie. Trop de passion, ça déborde. Ce qui a trait à Avia englobe tout sur le passage du patriarche. Elle est partout, dans toute sa tête, c'est l'image récurrente, partout. Quel spectacle affreux. Il comprends qu'il n'avait pas tord, une malade, c'est ça qu'elle est. Leur discussion résonne, les phrases percutent son esprit. Elle veut faire affaire avec eux, son nom parvient à ses tempes. Elle ne ment pas, elle est sérieuse. Les paroles d'Avia sont les plus censée, elle se sait condamnées, elle se sait inutile. Pourquoi l'autre continue de se battre devant ce spectacle pathétique. Tout est flouté, tout n'est pas dans le bon sens, mais peu importe. Cela reste très clair. Les souvenirs d'Avia prennent vraiment tout l'être de la jeune louve, difficile d'avoir accès à la recette immédiatement. Difficile d'outrepasser ce qu'on lui propulse sous le nez inconsciemment. En tout cas, il avait bien vu les manipulations, les rêves d'escapades, de fuites, '' l'amour '' entre elles, la potentielle trahison, le souhait d'avoir rejoindre l'ennemi. Tout, en somme.  

« Prisonnières toutes les deux. » murmure-t-il en reprenant ses esprits, les siens, peu à peu. Il repète les derniers mots qui ont pénétrés son esprits. Il affiche un air neutre, mais son sang bouillonne. Ce qu'il venait d'apprendre dépassait ce à quoi il s'attendait. Déjà, il avait eu du mal à accéder à la recette en sa totalité, parce qu'elle était très loin de penser à cela. Elle n'était qu'Avia par ci, Avia par là, survie, marchandage, potions, amour. Amour scandaleux. D'ailleurs, elle n'en était plus loin, de la potion qu'elle leur vendait. Elle était persuadée que ça marcherait. La qualité positive qu'il pouvait retenir de là, c'était qu'elle était désespérée, et que le désespoir ne laissait pas la place au mensonge. Elle était sincère, mais la sincérité ne faisait pas tout. Tout était là, elle abattait ses dernières cartes pour sauver une traître phénix avec laquelle elle entretenait des relations impies. Si tout cela se savait... Il ne donnait pas cher de sa peau. Et lui, il le savait.

Il jette un coup d’œil à son fils, la mine du père est noire. Il se fait interroger du regard, son fils ignore tout, il doit partager ses trouvailles. Il ne sait que faire et il doute, et il n'est pas habilité à se permettre de douter. Il est Alaric Black, il doit savoir quoi faire, tout le temps. Il devait trouver comment obtenir tout ce dont il désirait. Il ne voulait pas marchander, il ne voulait pas offrir sa protection, car le scandale serait trop grand, et il y perdrait une partie de sa réputation si on apprenait qu'il protégeait une Phoenix, qu'il protégeait une traître à sa famille, qu'il protégeait un couple féminin par dessus le marché. Non. Comment obtenir la recette tant que les pensées de la jeune louve seraient aussi confuse, aussi passionnées ?

« Elle ne ment pas, elle est juste désespérée en fait. Pathétique. »

Soudain, la solution lui vient. Il allait tout simplement faire comme d'habitude : mentir.

« La recette et la potion contre ma protection, j'accepte. Tu ne sors pas d'ici avant d'avoir fournit les deux. Arsenius pourvoiras à tes besoins. Pour ta famille, tu seras en atelier créatif. »





Spoiler:
 

Parchemin envoyé Dim 10 Sep - 20:18

avatar
avatar
profil
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 446 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : Lexie . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Betty, Maggs et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis quelques mois seulement, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
I’m Torn.
GREYBACK V.S. BLACK
I'm all out of faith, This is how I feel. I'm cold and I am shamed, Lying naked on the floor.


7 juin 1991

Elle disait vrai, mais les deux Black avaient du mal à la croire. Pourtant, Vega avait désormais abandonné l’idée de se joindre aux Phoenix, ce qui voulait dire qu’elle devait empêcher Avia de le faire elle aussi. Elle savait que Circée était allée lui parler et déjà ses idées avaient différé à leur sujet. La louve, elle, les détestait pour lui avoir enlevé Nyx. Ils avaient perdu tout ce qu’elle aurait pu leur donner, sa confiance, sa force, sa passion. Bien qu’elle ne souhaitait pas forcément se battre pour les Mangemorts, elle aurait plutôt préféré qu’on la laisse travailler sur ses potions en paix, tout simplement. Elle était encore plus docile aux paroles de son père désormais qu’il était celui qui l’avait transformé et c’était bien assez. Elle se disait qu’en donnant à Avia des visions qui en valaient la peine, elles pourraient peut-être s’acheter la paix contre ceux qui portaient la marque. Elle leur expose ses envies, bien alerte à leurs réactions non-verbales pour savoir ce qu’ils pensaient. Hélas, elle doutait qu’elle touche la bonne corde, Arsenius l’observait avec un air qu’elle pourrait presque qualifier de démoniaque. « Tout ce que vous nous promettez semble légèrement… utopique. Jamais Avia n’a coopéré, pourquoi finirait-elle par le faire ? Jamais non plus nous n’avons eu de visions, pourquoi maintenant ? À moins que vous ne soyez la solution miracle à tous les maux, j’ai de gros doutes. » Elle pouvait l’être, il ne lui manquait pas beaucoup de modifications à sa potion pour arriver à quelque chose de viable. Elle devrait l’essayer sur quelqu’un tôt ou tard. Elle coopérerait parce que Vega le lui demanderait, mais là encore l’aîné des Black ne pouvait pas savoir pourquoi. « Accio baguette ». Elle fronce les sourcils quand il fait venir sa baguette à lui, comme pour signifier que la conversation est terminée. Qu’ils veulent passer à autre chose, en l’occurrence : la bataille. Elle serre déjà les poings, la louve, à cran. « Puis-je ? Juste quelques instants, je ne vous ferais pas de mal. Je veux seulement aider mon père à… y voir plus clair, ça ne vous dérange pas ? On n’est jamais sûrs de nos jours. » Il l’a en joue et d’une certaine manière, elle sait déjà ce qu’elle a à faire. Voilà sans doute pourquoi elle ne tente pas de se défaire de son emprise quand il lui prend ses poignets. Elle pourrait utiliser la force sans problème, mais ça ne la mettait pas à l’abri de sa baguette. « Alaric, je t’en prie. » La suite est évidente et elle ne tente même pas de combattre quand Alaric se rapproche d’elle en plongeant ses yeux dans les siens. Il va tout voir. Et c’est ce qu’elle veut, pour qu’il voit la vérité.

« Legilimens. » Elle se concentre sur les dernières rencontres qu’elle a eues avec Avia. Celle où elle était des plus heureuses de voir son amour encore en vie, celle aussi d’avoir son espoir qui renait de ses cendres. Elle serait prête à tout pour la sortir de là, pour leur offrir un meilleur futur. Elle en oublie les convenances, du fait qu’elle a devant elle deux Black de sang-purs pour qui le métissage est impensable. « Prisonnières toutes les deux. » À jamais. S’il le fallait, si c’était le seul moyen qu’elles avaient de vivre ensemble. Vega l’accepterait sans hésiter. Quand enfin il sort de son esprit, un air de dégoût apparait sur ses traits. « Elle ne ment pas, elle est juste désespérée en fait. Pathétique. » Ses lèvres se retroussent malgré elle sur ses lèvres pour dévoiler ses crocs, comme si elle tentait de l’avertir. Elle déteste le fait qu’il connaisse son secret, mais elle n’avait pas vraiment d’autre moyen. Elle avait tout essayé. Il reprend la parole et elle l’écoute attentivement. « La recette et la potion contre ma protection, j'accepte. Tu ne sors pas d'ici avant d'avoir fourni les deux. Arsenius pourvoiras à tes besoins. Pour ta famille, tu seras en atelier créatif. » Sa tête se penche un peu sur le côté en entendant ses demandes. « Comment saurais-je que vous ne nous lancerez pas un Avada aussitôt que nous aurons le dos tourné? » Elle n’est pas dupe, elle a côtoyé la Main Noire depuis dix ans maintenant, elle savait comment ils fonctionnaient. « J’aurai besoin de plus que de votre parole. Un serment inviolable. » Qu’elle tente ultimement. Puis les paroles du patriarche lui reviennent en tête. « De rester ici ne me dérange pas, j’espère uniquement que vous aurez des chaînes assez solides pour la nuit prochaine. » Elle se demandait S’il avait pensé à ce détail pourtant vital.


Made by Neon Demon



 
+ SHE REMEMBERS IT ALL
Deny this emptiness, This hole that I'm inside.These tears, They tell their own story. Told me not to cry when you were gone, But the feeling's overwhelming, it's much too strong. Can I lay by your side? Next to you, you, And make sure you're alright. ©️endlesslove.



Parchemin envoyé Mer 1 Nov - 15:22

avatar
avatar
profil
Je suis : Cha' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 486 hiboux. J’incarne : Jamie Dornan , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Xéphandre Lovegood, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #808000



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérant du Cercle de Jeu et responsable de la zone de Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : vaut mieux ne pas savoir... Champ Libre :
malle
raise your wand
 
I’m tornVega & Alaric & Arsen

Bold ideas are like the pieces you move on a chessboard : you risk losing them but they can also be the start of a winning strategy.


•••

L’héritier Black n’est qu’un simple spectateur devant la capacité de son père à lire dans les esprits. Il est toujours fasciné par ce genre d’aptitude, bien que cela lui rappelle la fois où il l’avait utilisé sur lui, et sur ses sœurs et son frère. Arsenius lui avait ouvert son esprit cette fois-ci, et bien qu’il n’eût rien à cacher, il n’avait pas été rassuré face à l’investigation de son père. Enfin, ce moment était bien loin derrière eux maintenant. Aujourd’hui le patriarche n’avait plus besoin de ça pour tester la confiance qu’il pouvait avoir en son fils, il savait qu’il pouvait avoir cette dernière aveugle. C’est d’ailleurs en parfaite harmonie qu’ils tentent de tirer toutes les informations dont ils avaient besoin. Le fils préparant le terrain, le père creusant dans les souvenirs de la louve. « Legilimens. » Ce n’est pas la première fois qu’il le voit faire, pourtant il reste silencieux, observant la scène avec curiosité. Il se demandait bien l’effet qu’une telle aptitude pouvait conférer. Et surtout, il se disait qu’un tel pouvoir accordé au patron de la Main Noire leur était décidément bien utile. « Prisonnières toutes les deux. » Le fils fronce les sourcils, ne comprenant pas vraiment ce que son père entendait par là. Il savait bien que son père émergeait lentement de ses visions, mais lui ne les avait pas vues, il se demandait donc ce que ces quatre mots pouvaient bien signifier. Voulait-il les faire prisonnière toutes les deux ? Enfin, il aurait bientôt la réponse, son père lui ferait sûrement part de ses découvertes. L’héritier ignore donc l’expression de la Greyback, reléguée au second plan derrière l’envie de savoir ce que le père avait vu. « Elle ne ment pas, elle est juste désespérée en fait. Pathétique. » Arsenius retient un ricanement devant tant de pitoyable. Il ne comprend pas ces gens désespérés et dos au mur. Était-ce si compliqué de gérer correctement sa vie ? Les Black prévoyaient tout, plaçaient en priorité les leurs et surtout leurs propres intérêts, et jamais ils n’avaient été dans une telle situation. Peut-être n’avaient-ils pas d’état d’âme à mentir, manipuler, tuer, mais eux s’en sortaient plutôt bien. Quoi qu’on puisse penser d’eux, quelles que soient les critiques lancées à leur encontre, ils n’en avaient que faire, ils restaient au-dessus de tout ça. La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe.

« La recette et la potion contre ma protection, j'accepte. Tu ne sors pas d'ici avant d'avoir fournit les deux. Arsenius pourvoiras à tes besoins. Pour ta famille, tu seras en atelier créatif. » Arsenius reporte donc son attention sur la louve, les yeux plissés. L’affaire était simple, le deal était juste, il suffisait qu’elle accepte. La protection des Black n’était pas quelque chose à négliger. Leur influence et leur argent pouvaient leur permettre de faire de telles promesses, sans aucun doute. À cette proposition donc, la Greyback incline la tête. « Comment saurais-je que vous ne nous lancerez pas un Avada aussitôt que nous aurons le dos tourné ? » Tentant, c’est vrai, mais ils n’étaient pas stupides. C’était donnant-donnant, et en affaire, les Black ne trompaient jamais. Les bons comptes font les bons amis disait-on, et les Black le savaient bien. S’ils avaient réputation de ne pas honorer leurs contrats, ils seraient déjà pauvres, ou morts. Or ce n’était pas le cas. Mais évidemment faire disparaître un lycan enchanterait Arsenius au plus haut point. Mais, il obéirait à son père, comme toujours. « J’aurai besoin de plus que de votre parole. Un serment inviolable. » Arsenius ne tique pas à ses mots, pourtant il n’en pense pas moins. Un serment, ce n’était pas rien. Ce n’était donc sûrement pas à prendre à la légère, et le fils Black était bien placé pour le savoir. Tout simplement parce qu’il était déjà sous l’influence d’un serment inviolable, celui réalisé avec sa sœur. Ce qui le fait grandement douter quant à la demande de la Greyback. Il connaissait bien sa famille, et donc son père. Un serment était beaucoup trop dangereux pour leurs intérêts, pour leur sécurité et pour leurs affaires. La demande était trop exigeante. Les Black avaient beau être sincères en affaire, le serment inviolable représentait un bien trop gros risque pour eux. Et se mettre en danger n’était pas dans leurs mœurs. Leur personne avant tout, et toujours. « De rester ici ne me dérange pas, j’espère uniquement que vous aurez des chaînes assez solides pour la nuit prochaine. » Oh, de ce côté-là, il ne fallait pas qu’elle s’inquiète d’un poil. Arsenius et sa haine viscérale pour ces créatures avaient tout ce qu’il fallait pour les tuer, mais aussi pour les affaiblir et les capturer. Des chaînes spécialement faites pour les lycanthropes, il en avait, vestiges de son passé de tueur de loups avant la Purge.

« Greyback, nous sommes peut-être aussi vils et calculateurs que les dires le disent, mais nous ne sommes pas stupides. Vous tuer toutes les deux ne nous apporteraient rien de bon. Croyez-vous que la disparition d’une Greyback travaillant pour la Main Noire, ainsi que celle d’une Spudmore captive par les mêmes personnes ne porteraient pas le soupçon sur nous ? S’il n’y a aucun intérêt à tuer, nous ne le faisons pas. » Du moins, ils essayaient, parce qu’il ne comptait plus vraiment les cadavres laissés sur leur route. À vrai dire, ils n’étaient pas à sous-estimer quant à leur capacité à supprimer l’existence de certaines personnes. Cependant, dans certaines situations, ils savaient très bien que la meilleure option était d’éviter de causer de gros dommages, et la mort de deux personnes aussi liées à eux soient-elles, n’était pas vraiment très sage. « Quant au serment inviolable… Je comprends votre position, c’est dans votre droit de douter, malheureusement, il n’est pas une option envisageable. L’enjeu est trop risqué. » Il voulait bien lui donner une preuve de sa bonne foi, mais le serment n’était pas un moyen qu’il envisageait, qu’elle en soit satisfaite ou non. Et de toute façon, avait-elle réellement le choix ? Peut-être, mais tout était relatif, et les Black n’étaient pas des adversaires à prendre à la légère. « Cependant, nos paroles sont véridiques et sincères. Nous, les Black, remplissons toujours notre part du contrat. Regardez notre empire aujourd’hui. Pensez-vous vraiment que nous en serions là si nous ne respections pas nos engagements ? Je ne crois pas. Sur ce terrain-là, et bien que ce soit compliqué pour vous, je peux vous assurer sans ciller que vous pouvez nous faire confiance sans pour autant mettre votre vie en danger dans un serment. » Le serment n’était pas prévu pour lui, et il savait que son père n’en penserait pas moins. Les Black se protégeaient les uns les autres avant toute chose, c’était les intérêts de la famille avant le reste. Et ce serment pourrait peut-être les pénaliser à l’avenir, c’était donc un non pour la proposition. « Et pour ces chaînes, il n’y a pas de soucis, j’ai tout ce qu’il faut. Vous n’êtes pas la première louve à qui j’ai affaire. Je sais comment vous fonctionnez, je connais vos faiblesses et vos forces. Mais pas d’inquiétudes à ce sujet, tant que vous respectez le contrat, nous assurerons votre sécurité, quoi que vous soyez, c’est une promesse. » Une voix basse, un sourire mystérieux. Évidemment qu’il ne la toucherait pas grâce à ce deal, et pourtant, ce n’est pas pour ça qu’il n’en avait pas envie. Quelle idée de faire affaire avec des lycanthropes.

©️ 2981 12289 0





Parchemin envoyé Sam 11 Nov - 21:42

avatar
avatar
profil
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 446 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : Lexie . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Betty, Maggs et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis quelques mois seulement, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
I’m Torn.
GREYBACK V.S. BLACK
I'm all out of faith, This is how I feel. I'm cold and I am shamed, Lying naked on the floor.


7 juin 1991
Elle avait du mal
Croire qu’un des deux Black, encore pire que les deux Blacks soient réellement de confiance. Pourtant, elle avait peu de façon de s’approprier une certitude, si ce n’était par le serment inviolable. Elle doutait fort bien qu’ils ne s’abaisserait jamais à ce genre de sort pour protéger une vulgaire employée, même en échange de la formule complète de la Poudre. Vega avait un plan en tête, il consistait à s’assurer d’avoir des figures aussi célèbres et puissantes que les deux hommes qui lui faisaient face de son côté. Après, Avia et elle pourraient s’occuper de leurs affaires. Certes, il restait plusieurs autres étapes entre temps et aussi, se débarrasser du père Spudmore en était une grande partie. Tout n’était qu’une question de secret et il serait bien plus simple pour deux jeunes sorcières d’habiter ensemble après tout ce qu’elles avaient enduré. Elles n’étaient pas de grand choix pour les sorciers, Avia le serait toujours plus qu’elle, mais sans Altaïr personne ne pourrait jamais l’obliger à se marier. Pourquoi deux amies ne pourraient pas cohabiter? Il n’y aurait rien de bien suspect dans cette société magique qui ne croirait que bien difficilement l’amour de deux femmes. Il lui suffirait à s’occuper de sa famille ensuite, ce qui restait l’étape la plus compliquée du plan. Arsenius trouva l’idée du Serment bien amusante et comme la louve s’en était attendu, il refusa. « Greyback, nous sommes peut-être aussi vils et calculateurs que les dires le disent, mais nous ne sommes pas stupides. Vous tuer toutes les deux ne nous apporterait rien de bon. Croyez-vous que la disparition d’une Greyback travaillant pour la Main Noire, ainsi que celle d’une Spudmore captive par les mêmes personnes ne porteraient pas le soupçon sur nous ? S’il n’y a aucun intérêt à tuer, nous ne le faisons pas. » Elle lève un peu un de ses sourcils pour l’ausculter. Ils tuaient pour le plaisir aussi, elle en était certaine. Ils étaient des mangemorts aussi, ce qui voulait dire que des innocents avaient perdu la vie. C’était leur vie à eu qui était loin d’être blanche. « Quant au serment inviolable… Je comprends votre position, c’est dans votre droit de douter, malheureusement, il n’est pas une option envisageable. L’enjeu est trop risqué. » Elle se mord la lèvre inférieure, mais ne laisse paraître aucun agacement sur ses traits. Elle n’était pas assez idiote pour penser qu’ils auraient accepté aussi facilement. Mais elle pouvait au moins tâter le terrain pour la suite.

« Cependant, nos paroles sont véridiques et sincères. Nous, les Black, remplissons toujours notre part du contrat. Regardez notre empire aujourd’hui. Pensez-vous vraiment que nous en serions là si nous ne respections pas nos engagements ? Je ne crois pas. Sur ce terrain-là, et bien que ce soit compliqué pour vous, je peux vous assurer sans ciller que vous pouvez nous faire confiance sans pour autant mettre votre vie en danger dans un serment. » Là, il a raison. Vega pense enfin à hocher la tête un sourire en coin se dessine sur son visage. « Vous n’avez pas tort. J’ai moi-même fait partie de vos plans depuis toutes ces années et au point où on en est, je crois bien que cela n’est pas la fin. » Mais s’ils voulaient l’enchaîner ici, ils devraient avoir l’intention de sortir toutes les options qui trouvaient ici. Sinon, ils perdraient bien de l’argent. « Et pour ces chaînes, il n’y a pas de soucis, j’ai tout ce qu’il faut. Vous n’êtes pas la première louve à qui j’ai affaire. Je sais comment vous fonctionnez, je connais vos faiblesses et vos forces. Mais pas d’inquiétudes à ce sujet, tant que vous respectez le contrat, nous assurerons votre sécurité, quoi que vous soyez, c’est une promesse. » Elle croise ses mains dans son dos et ausculte tour à tour les deux Black. « Allons, tout compte fait, ces chaînes ne seront pas nécessaires. Vous me faites une promesse et en retour, je vous jure donner la recette complète dans deux jours tapants. Évidemment, je réitère ma proposition. Je veux continuer de travailler pour vous, évoluer chaque parcelle de la drogue. Si je reste parmi vous, cela vous fera un autre moyen de me surveiller, mais surtout que tout le monde croit que rien n’a changé. Pour l’heure, j’avais prévu d’aller dans la forêt en compagnie de Priam, pour éviter les débordements. Marché conclu? » Elle s’avance vers le paternel et lui tend la main en guise de promesse. C’était si simple, une partie de son plan qui allait comme sur des roulettes. Au moins, elle avait presque leur accord. Dans quelques secondes elle serait fixée. Ils ne l’avaient pas tué sur le champ!

Made by Neon Demon



 
+ SHE REMEMBERS IT ALL
Deny this emptiness, This hole that I'm inside.These tears, They tell their own story. Told me not to cry when you were gone, But the feeling's overwhelming, it's much too strong. Can I lay by your side? Next to you, you, And make sure you're alright. ©️endlesslove.



 

I'M TORN ❱ v.s. blacks (express, violence)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» PEKIN EXPRESS 2009
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» Inscriptions Express 68 : Fairy Tail
» Partie 68 Express

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Le chemin de Traverse :: Le Cercle de jeux de la Main Noire-