Partagez | 
human after all (nerissa)

()
Parchemin envoyé Sam 15 Juil - 0:30

avatar
avatar
profil
Je suis : narcotique , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 64 hiboux. J’incarne : chris wood , et l’avatar que je porte a été créé par : mad hattress (ava) beerus (signa) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : jules rackharrow & merlyn parkinson Je parle en : darkgoldenrod



Je suis âgé de : trente deux ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : membre du magenmagot et responsable de la sécurité à la Sainte Mangouste J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : déchiré entre le devoir et l'amour. Enchaîné à une jeune Selwyn
malle
raise your wand
 






HUMAN AFTER ALL.
GLENN MEADOWES AND NERISSA PEVERELL

Qu'avait il fait pour mériter cela ? Les raisons s’enchaînèrent dans on esprit, remontant jusqu'à son entrée à Poudlard. Elles s'accumulaient, rien que son nom était suffisant pour le condamné à mort auprès de nombreux sorciers. Mas il n'en avait aucun doute, pas auprès d'elle. Alors de quoi l'accuse t'on ? Ses mensonges ont ils été réellement, ou ce qui l'anime est plus personnel ? Tant de question qui se bouscule dans son crâne encore embrumé. Les doutes sont omniprésents dans son être, circulant à travers son sang comme un doux venin qui le consume petit à petit. Il souffle longuement, les yeux clos, l'esprit se vidant peu à peu, emporté par le silence ambiant, un calme qui lui devenait peu à peu inconnu, une lointaine odeur familière qu'il avait presque oublier, le parfum d'une nature sauvage. Soudainement, ses pensées le redirige vers les plaines d'Irlande et son enfance, cette douceur qui accompagnait chacune de ses journées loin du sinistre manoir Meadowes, un second refuge, bien planqué dans un coin oublié du domaine son refuge, son havre de paix. Le grincement lourd d'une porte le ramène à la réalité.  Les paupières se font lourde, le corps est comme endolorit par une magie qui lui est inconnu. C'est à peine s'il est capable de bouger, entraver par un acier glacial. Il se remémore des événements datant de quelques heures auparavant, tandis que leur route se croise dans les couloirs du ministère. Il se souvient de ce qui attira son regard, la douce chevelure de la Carrow, ce parfum qui l'accompagne. Un autre parfum qu'il ne pourra jamais oublier. Il a voulu l'attraper, cette femme, cet écho du passé. Comme s'il cherchait désespérément quelque chose, une chose qu'il avait perdu en la laissant s'en aller. Mais la jeune fille qu'il avait connu n'était plus là... Ce regard le marqua à jamais, celui qu'il avait déjà aperçu à de multiple reprise, celui qu'il n'avait jamais reconnu. Le reste est flou. Comme un souvenir vague et lointain.

C'est avec difficulté qu'il se relève, qu'il constate qu'il est prisonnier de cet endroit inconnu. L'incompréhension reste grande, cela ne ressemble pas a Azkaban. Il en est même certain, il n'est pas dans cette prison de malheur, fort heureusement. Mais cela ne fait qu'alimenter sa confusion, cela ne fait que rendre les choses plus frustrante encore. Au loin, il perçoit des bruits de pas, il entends des portes claqués. Mais il reste incapable de bouger ou d'émettre le moindre bruit. En plus des étranges liens qui semblent le maintenir ici, des anneaux d'acier pourtant sans chaîne comme lier magiquement a cette pièce, il se sent particulièrement affaiblit. Incapable de prononcer le moindre sort, même si sa baguette est toujours sur lui. Il maudit son impuissance, comment veut-il protéger les autres alors qu'il est incapable de se défendre lui-même ? Loin soupir tandis qu'il détails l'endroit, après un second coup d'oeil, cela ne ressemble pas à un cachot, du moins, si on l'enlève l'atmosphère lugubre qui y plane. Ce serait plutôt excessivement confortable pour une prison. Où s'est il alors réveiller ? Encore une question qui resterait sans réponse. Rapidement balayer de son crâne tandis que celui-ci commença à le faire souffrir. Les pas s'approchent, il les entends, la démarche semble délicate, même si brutale, ce n'est pas lourdement que les pieds s'abattent sur le sol. C'est alors que la porte de chêne s'ouvre lentement, dans un vacarme digne de l'enfer.

Il lui faut quelques instants pour reconnaître la silhouette féminine, l'obscurité de la pièce à laquelle s'étaient habitué ses yeux fut soudainement envahit d'une forte lumière, digne de celui d'un coucher de soleil. Il croit justement apercevoir au loin l'astre du jour se coucher, sans réelle certitude. Il parvint finalement à articuler quelques mots tandis qu'il reconnaît son parfum et cette silhouette à l'allure menaçante. « Nerissa... Qu'est-ce que tu fous ? Qu'est-ce qui se passe ? » Non, elle ne lui ressemble pas. Quoique... Il ne sait plus, son esprit est en proie à une terrible confusion. Il ne parvint pas à trouver ne serais-ce une cohérence dans tout cela. Il s'éveille dans un endroit inconnu alors que quelques instants plus tôt, il aurait juré entre dans les couloirs du ministère. Et pourtant, tout souvenir de cette journée semblait vague, lointain, étais-ce un sortilège de confusion qui l'avait amené jusqu'ici ? Ou alors un impero ? Il l'ignorait, la seule certitude qu'il pouvait avoir, c'était que tout ceci dépassait son entendement, il ne pouvait plus que ce raccrocher à l'incompréhension de cette situation. Et être patient, pourtant, tandis que la femme face à lui lève sa baguette, un mauvais pressentiment l'envahit, comme si l'enfer allait s'abattre sur lui, comme s'il avait éveillé un terrible monstre dans un quelconque tombeau. Peut être celui qu'était l'esprit de la jeune Carrow, sans doute aurait il mieux fait de ne jamais cherché à la rattraper.




  It's my will with all my might to  stay strong put up a fight. I'm so lost but not afraid, I've been broken, I'll rise again
on my own

 

human after all (nerissa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» human BOMB
» Human shields used at the border
» 'cause i'm only human after all, don't put your blame on me. (sully)
» Black immigrants see personal triumphs in Obama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne-