Partagez | 
Quête n°4 - Mangemorts

()
Parchemin envoyé Mar 11 Juil - 21:52

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 551
malle
raise your wand
 
Quête n°4
- Arthur, Betty, Desmond & Arsenius -
Little Hangleton, Grande-Bretagne - 16 Juin 1991

“Tom Elvis Jedusor”. Le nom est inscrit au dos du journal, gravé dans une plaque en métal sombre, reliée au vieux cuir. Qui est donc cet homme ? Si l’on se fie aux recherches effectuées autour de cet ouvrage, il semble bel et bien avoir appartenu au défunt Lord mais est-il son oeuvre ? Tout porte à croire que oui, l’intérêt pour la magie noire et les mystères non résolus que prouvent les pages ne devrait pas laisser place au doute pourtant.. “Jedusor” ? Ca n’est rien, ça n’est personne. Pourquoi signer de ce nom peut-être infâme ? Pour ne pas se faire voler un bien précieux ? Recueil de savoirs si inestimables qu’il aurait pris la précaution d’en effacer l’appartenance, pour qu’on ne le remarque pas, qu’on ne le cherche pas ? L’autre hypothèse est moins attrayante mais non-négligeable : que ce soit l’identité réelle du Seigneur des Ténèbres. La mission consiste brutalement à remuer un passé dont personne n’a envie de douter, qu’aucun des partisans ne désire réellement entrevoir, de peur qu’à son retour, le Mage décide de faire tomber des têtes.

Vous avez peut-être protesté, qui sait, lorsqu’on vous a gentiment signalé que vous alliez vous rendre à Little Hangleton en lieu et place des cendres des Gaunt mais avez-vous vraiment l’opportunité de dissuader vos supérieurs ? Non. Vous arrivez dans le petit village, de nuit, couverts d’une cape, dans l’épais brouillard ambiant. Rien d’anormal autour de la ruine, dans les hauteurs, sinon l’imposant manoir désormais en ruines et les pierres tombales qui ornent le jardin à l’état sauvage, ronces rampantes et rosiers morts. Il n’y’a plus rien ici capable de rappeler le faste et le prestige. Vous semblez un peu surpris d’avoir été envoyés dans un endroit si isolé, comme si votre Maître avait vraiment pu grandir ici. Impossible infâmie. Vous poussez la grande grille qui ferme le jardin, avec prudence et suivez le chemin de gravier comme si quelque chose pouvait surgir de nulle part. C’est sans doute la peau de serpent qui vous suggère d’être sur le qui-vive. Y’aurait-il encore un rampant en état de nuire après tout ce temps ?

INFORMATIONS

Vous devrez privilégier les réponses courtes de 500 mots maximum. Nous interviendrons régulièrement avec le PNJ afin de vous forcer à faire des choix dans vos actions, ce qui déterminera la suite de votre quête. Vous devrez également user du dé afin d'avancer ou pour tout sort que vous jetterez, c'est pourquoi nous vous rappelons que vous pourrez trouver des explications sur leur utilisation ici et que nous sommes à votre disposition pour des renseignements supplémentaires.

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet + mp Mererid
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mer 12 Juil - 16:35

avatar
avatar
profil
Je suis : Dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 409 hiboux. J’incarne : Torrance Coombs , et l’avatar que je porte a été créé par : © class whore . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : O.L. - P.L. - L.G. - Z.S. - I.E. Je parle en : #663333



Je suis âgé de : trente cinq ans (02.01.56) , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Ambassadeur du Royaume-Uni Magique et Lieutenant des Mangemorts nouvellement nommé J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Veuf, Divorcé, Célibataire, il ne sait plus où est la norme dans les relations amoureuses, continuellement hanté par un fantôme. Champ Libre : Père d'Isolde Meadowes, veuf éploré de Lynn Meadowes et Tristan Meadowes (Femme et Fils)

malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 






quête n°4
ARSENIUS BLACK, DESMOND MEADOWES, ARTHUR & BETTY MAGNUS PARKINSON

Comme les deux autres, Desmond avait eu peine à croire que ce nom avait pu appartenir à leur maître. C’était banal, sans aucun lien avec une famille de grands magiciens. C’était sans doute une insulte à sa mémoire que ses disciples se mettent à fouiller ce qu’il souhaitait cacher. Mais c’était loin d’être une peine perdue. Les écrits de ce carnet étaient poussés pleins de questions sur la magie noire. Tout ne pouvait venir que de la main du Lord et il le savait l’Irlandais. Il avait fallu des semaines, des pots de vin et quelques impero pour récupérer des documents faire le lien entre les Jedusor et les Gaunt. Un lien qui était encore nébuleux, mais qui avait le mérite d’exister. Voilà pourquoi il était là avec les époux Magnus-Parkinson et l’aîné de Black. La mission était simple. Trouver ce qu’il y avait à trouver. Faire le lien sans que les Phénix n’apprennent quoi que ce soit de leurs agissements. Personne ne devait pouvoir les stopper dans leur quête. Faire revenir le maitre était une chose importante aux yeux de tous, à ses yeux également. Le retour du Lord, il le savait, les retirerait du règne tyrannique de Ramsay. À croire que Desmond ne trouvait pas d’attrait dans les familles puissantes du moment et qu’il préférait celle de second rang. C’était une chose un peu compliquée que de se faire des Alliés par les temps qui courent. Pourtant, son regard azur est dissimulé par un capuchon noir, ses mains par des gants tout aussi sombres. Il n’y avait pas grand-chose, le temps ne semblait pas vraiment au beau fixe et la propriété devant laquelle il était avec les autres, semblait abandonnée depuis des années, si ce n’est des siècles. Pourtant, il pousse le lourd portail en fer forgé. Il ne devait pas craindre quoi que ce soit. C’était un lieutenant quoiqu’on en dise. Et quoi qu’on puisse dire dans le futur.



Little Hangleton était plongé dans le brouillard et on n’y voyait pas à cent mètres, pourtant il ajoute discrètement à chacun. « Nous sommes loin d’un terrain conquis, ne vous faites pas repérer avec un sort idiot. » Venant de lui, aucun sort ne pourrait être plus idiot. Il n’était pas doué avec une baguette magique. Et ce depuis Poudlard, il ne s’était pas amélioré préférant la parole à l’action en temps normal. Pourtant, rien ne semblait rassurant entre l’herbe haute et l’aura lugubre du manoir décrépie devant eux. Non, rien du tout, pas même le vent ou les pierres tombales. C’était étrange, tant tout ce qu’ils avaient imaginé du Lord semblait loin. Desmond l’avait toujours vu en grand sorcier à la richesse indiscutable. Mais désormais, il voyait qu’on pouvait tout faire avec un peu de pouvoir et de volonté. Adage qu’il ferait en sorte d’appliquer à la lettre. Il se stoppe enfin devant une chose si étrange, mais pas tant que cela quand on a vu de loin Nagini. Il retrousse le nez dégoutté. Très peu habitué à la présence reptilienne. « Arthur, tu as quelque chose contre les reptiles si la créature à l’origine de ça est encore des nôtres ? » Simple précaution.




Adelina and Desmond ⊹ i need time to win back your love again. but i don't want love again. also for you, i can to try and he will rise my love and my hope into the future, i just need time to love you (by anaëlle)


Parchemin envoyé Mer 12 Juil - 18:56

avatar
avatar
profil
Je suis : Cha' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 420 hiboux. J’incarne : Jamie Dornan , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Xéphandre Lovegood, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #808000



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérant du Cercle de Jeu et responsable de la zone de Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : vaut mieux ne pas savoir... Champ Libre :
malle
raise your wand
 
Quête n°4
- Arthur, Betty, Desmond & Arsenius -
Little Hangleton, Grande-Bretagne - 16 Juin 1991

Little Hangleton, une ville sans intérêt. Jusqu'à aujourd'hui du moins. Jusqu'à ce que le lien entre ces noms, Gaunt et Jedusor, se fasse. Arsenius regarde ses mains dans la pénombre. Il se souvient l'avoir tenu, cet objet qui est la cause de leur visite ici. Il se souvient avoir découvert des choses bien sombres... Et ce nom, Tom Elvis Jedusor. Beaucoup y voient une infamie, un scandale, dans ce patronyme trop commun, trop inconcevable, qui aurait appartenu au Dark Lord. Pourtant, le Black sait. Il sait ce qu'il a fait, ce qu'il s'est passé et il n'y avait plus de doutes possible. Cette identité ne pouvait qu'appartenir à celui qu'ils vénéraient tous. Alors quand on lui avait soumis la mission, il n'avait rien dit, mais il n'en pensait pas moins. Il n'avait pas de temps à perdre dans cette ville miteuse, à trifouiller dans un passé nébuleux à souhait. Qu'ils veuillent approfondir les recherches sur ce nom, soit. Qu'ils veuillent enquêter sur ces Gaunt, qu'il en soit ainsi. Mais lui avait d'autres projets, bien plus grands. Et ce qu'il voulait n'était pas ici. Pourtant, il se tenait là, face à ce manoir accompagné d'autres Mangemorts, ses collègues. Il n'avait pas tellement eu le choix de toute façon, son lieutenant était de la partie. Mais le Black n'aimait pas ça, du tout. Il craignait... Oui, qu'est-ce qu'il craignait ? Que quelque chose de terrible se passe ? Ou plutôt, que tout ça était une grossière erreur ? Il ne savait pas, ne savait plus. Il ferma les yeux discrètement, brièvement. Il devait calmer son esprit, le recentrer sur le moment présent. Respirer.

Ses yeux se rouvrirent, se fixant sur ce qu'il pouvait voir de la scène. Un manoir en ruine, un jardin défait, des tombes. Glauque, mais pas étonnant vu l'endroit. Ce qui était étonnant, c'est que le Lord ait un jour vécu ici. Improbable dira-t-on, et pourtant les pistes les avait menés ici. Habillés d'une cape noire, ils étaient l'ombre, la nuit. Dans le brouillard ambiant, on ne voyait pas grand chose, et Arsenius n'aimait pas ça. Il était anxieux. Fermant la marche, il plissa les yeux, attentif à n'importe quel mouvement. Pourtant, ses pensées divaguèrent un instant, lorsque ses yeux se posèrent sur ses compagnons. On aurait pu croire que la présence du Meadowes le dérangeait, mais non, là n'était pas le pire. Le pire, c'était le couple Magnus-Parkinson, sans aucun doute. Pourquoi l'avait-on mis avec ces deux-là ? Ils n'étaient pas mieux, autant l'un que l'autre. Un sang souillé, rien de moins, et sa traîtresse d'épouse. Qu'avait donc fait Arsenius pour mériter ça ? Doutait-on de lui ? Ou voulait-on le rabaisser, lui faire passer un message par ce geste ? Il serra les poings, manquant presque de murmurer un simple mot qui le hantait : "Impurs".

C'est finalement la voix de son supérieur qui le tire de ses pensées ombrageuses. « Nous sommes loin d’un terrain conquis, ne vous faites pas repérer avec un sort idiot. » Le Black ne réagit pas, il est grand, il n'a pas besoin qu'on le lui dise. Alors ils continuent leur chemin, marchant entre les hautes herbes et les tombes, peu chaleureuses. Soudain, un arrêt le fait froncer les sourcils, il n'avait pas tellement envie de s'attarder ici. Inquiet, il jette un oeil à la raison de cette interruption. Une peau de serpent. Peu étonnant quand on connaît les goûts du Maître en matière d'animaux, mais pourtant. Pourquoi une telle peau ici, alors que l'endroit semble isolé de tout, abandonné de toute présence ? Cette chose ne rassure pas du tout l'aîné des Black, qui décide d'être encore plus sur le qui-vive. Cet endroit était étrange, dangereux. « Arthur, tu as quelque chose contre les reptiles si la créature à l’origine de ça est encore des nôtres ? » Baguette en main, Arsenius se tourne vers l'intéressé sans dire un mot, le fixant d'un regard mauvais. La lueur dans son regard est étrange, mais heureusement, personne ne la voit dans la pénombre les entourant. Si leur seule option pour s'en sortir devait être un fait de cet homme, Arsenius préférait être blessé. Jamais il ne pourrait compter sur une personne de son espèce, jamais.

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.





Parchemin envoyé Dim 16 Juil - 4:19

avatar
avatar
profil
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 134 hiboux. J’incarne : Lily James , et l’avatar que je porte a été créé par : Perséphone . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena et Quintus Je parle en : indianred

Life

Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Journaliste investigatrice au Golden Blood J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Ennivrée et aveuglée, je suis mariée à Reed depuis presque dix années.
malle
raise your wand
 
6 juillet 1991
Ils n’avaient rien à faire ici. Quand on l’avait convoqué à rejoindre deux autres mangemorts de renoms, elle n’en avait pas cru ses oreilles. Non seulement cela, mais en plus Arthur serait aussi de la partie. Il ne fallait pas dire que leur relation était synonyme d’un grand rêve depuis quelque temps. De devoir travailler ensemble n’avait rien d’inquiétant, si ce n’était aux yeux des autres. Car si les deux mari et femme étaient bien doué en une chose, s’était de cacher leurs plus grands malheurs. Il en relevait d’une manipulation du tonnerre pour la sorcière qui savait très bien que leur relation n’était pas au beau fixe depuis désormais bien plus longtemps qu’elle n’aurait pu le croire. Bien avant cette histoire avant Caïn. Bien avant le fait qu’elle porte désormais la marque des Ténèbres pour suivre les désirs de son mari. S’ils étaient considérés comme des mangemorts à tout escient, cela ne voulait pas dire qu’ils étaient de grands combattants. L’un psychomage, l’autre journaliste. Elle ne savait pas ce qu’ils avaient à faire là-bas. Certes, on lui avait fait comprendre que ses recherches et investigations avaient justement menées à  en découvrir davantage sur l’identité réelle de Voldemort. Un nom qui n’avait rien d’inquiétant, rien de menaçant non plus. Sauf qu’elle n’était qu’une journaliste, peu importait combien elle aimait l’adrénaline, l’ancienne Lupin n’était pas connue pour ses sorts d’attaque. Elle se disait qu’ils avaient dû faire un premier repérage auparavant, qu’on les envoyait là pour qu’elle en découvre davantage sur le Lord et les Gaunt. Le visage caché par sa cape, ils transplanent devant un manoir d’un air franchement lugubre qui va définitivement très bien avec le Lord. Il fait plutôt froid en cette nuit de juin, comme si dans cet endroit régnait un climat sous les normales. Et cette brume envahissante qui l’empêchait même de prendre conscience de l’ampleur de ce manoir. Elle n’aimait pas ça du tout.

Le courage, c’était une qualité qu’elle avait perdue de nombreuses années auparavant, du moins, c’était ce qu’il lui semblait. Elle qui aimait avoir de l’action lors de ses interrogations, user de ses dons pour en découvrir davantage. Comme si la mort ne pouvait plus l’atteindre. Elle avait toujours cru qu’elle n’était qu’une lâche, depuis la purge et depuis le moment où elle avait craché sur la mémoire de son père. Il semblerait que le choixpeau avait toujours eu raison à son sujet. Car elle lève la tête, la sorcière. Elle ne se laissera pas abattre aussi facilement et elle n’a pas du tout envie qu’un Lieutenant et que cette saleté de Black la voix avec une certaine faiblesse. La seule chose qu’elle a envie, là, devant cet endroit lugubre ce serait qu’Arthur lui prenne la main, qu’il lui démontre que malgré les derniers durs moments, leur amour était encore une fois plus fort que tout. « Nous sommes loin d’un terrain conquis, ne vous faites pas repérer avec un sort idiot. » Ce n’était pas elle qui jetterait le premier, ça c’était certain. Sa force, c’était la persuasion et la recherche, pas les combats. Ils s’avancent encore vers le manoir et ils passent à côté de ce qui semble être une longue peau de serpent. Un air de dégoût apparait sur ses traits quand elle prend conscience de ce qu’il s’agit. Elle n’aime pas du tout les reptiles, contrairement au Seigneur des Ténèbres. « Arthur, tu as quelque chose contre les reptiles si la créature à l’origine de ça est encore des nôtres ? » Elle fronce les sourcils, comme si elle se retenait de faire une remarque à l’endroit de son mari. Était-ce pour cela qu’il avait été appelé à venir ici lui aussi? Mais il était Psychomage, pas médicomage? Elle ne le comprenait pas vraiment, à moins que ce soit une entente qu’il ait vue directement avec les autres lieutenants. Elle tient sa baguette en main bien fort, qu’elle lève dans les airs à mesure qu’ils s’approchent de la porte. « À en croire les écrits, les derniers habitants du manoir se sont fait assassinés ici. » Qu’elle ajoute à leur intention à tous. Dans ces recherches au sujet du Lord, elle avait appris bien des choses, dont son affiliation aux Gaunt. Restait à savoir si ces dernières étaient réelles et surtout, si ce manoir était aussi vide qu’il semblait l’être…

Made by Neon Demon



 
love makes us blind.
Shape of you☽ We push and pull like a magnet do, Although my heart is falling too, I'm in love with your body.

Parchemin envoyé Jeu 20 Juil - 22:24

avatar
avatar
profil
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/11/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 116 hiboux. J’incarne : Tom Hiddleston , et l’avatar que je porte a été créé par : un super créateur de bazzart Swan. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin & Avia Spudmore Je parle en : #??????



Je suis âgé de : Trente-cinq années déjà, que le temps passe vite. , et j’ai le sang : mêlé, et c'est un fardeau que je porte avec ma famille à cause des erreurs des mes ancêtres. Dans la vie je suis : psychomage à Ste Mangouste, à force de détermination j'ai réussi à aller où je le souhaitais. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : je suis marié depuis des années déjà au fruit interdit, l'indomptable Betty. Notre amour à affronter les lois et les règles.
malle
raise your wand
 




quête n°4
ARSENIUS BLACK, DESMOND MEADOWES, ARTHUR & BETTY MAGNUS PARKINSON

L’endroit est froid, et moldu. Il n’aime pas beaucoup les moldus Arthur, pourtant élevé comme quelqu’un de tolérant, sa tolérance avait pris la poudre d’escampette depuis longtemps, mais cet engagement concrétisé après le bal qui avait coûté la vie au mage noir mais surtout à une grande partie de son clan. Il suit le mouvement, son épouse non loin de là, mais gardant une distance plutôt certaine. C’était devenu… tendu entre l’épouse et son mari, depuis longtemps déjà. Mais rien ne transparaissait.   « Nous sommes loin d’un terrain conquis, ne vous faites pas repérer avec un sort idiot. »  Comme un berger qui rappelle les règles à ses brebis, le lieutenant rappelle les règles dites de « logique et de sécurité », depuis le bal royal, il semblait évident de chercher d’avantage les moldus qui avaient su faire preuve de force, et de puissance. Il observe la mue laissé par un serpent, et se retient d’esquisser une moue dégoûté. Bon sang, qu’il détestait ces bestioles. « Arthur, tu as quelque chose contre les reptiles si la créature à l’origine de ça est encore des nôtres ? »  Il détestait ces foutus rampants. Encore plus depuis qu’enfant, l’un d’entre et son poison maudit l’avait privé de l’usage de sa main. Il détestait les serpents, et cette chose qui avait laissé cela ne lui inspirait pas confiance le moins du monde.  Il allait répondre, mais sa femme parle, changeant de sujet. Oui, le sujet serpent était sensible mais pas interdit. « À en croire les écrits, les derniers habitants du manoir se sont fait assassinés ici. »

Il sourit. Un assassinat, quoi de plus charmant pour commencer cette enquête. Il y avait plus charmant, un assassinat, et un serpent. Qu’il avait hâte… « Assassinés ? » répète-t-il alors. « C’est charmant. » Rabat-joie, comme souvent.  « Assassiné, conflit externe ou familiaux ? » Questionne-t-il alors en continuant d’avancer la baguette en main. Les conflits familiaux pouvaient être meurtriers.  Mais il s’intéresse d’avantage aux rampants. Les serpents sont en rapport avec le seigneur des ténèbres, il en est fermement convaincu. « Hormis nous et ce serpent, qu’est ce qui se trouve par ici ? » La question est à haute voix, pourtant c’est plus un raisonnement. Arthur n’est pas un expert en sortilège de combat, mais sait se débrouiller avec sa main gauche quand il s’agit de lancer des sorts plutôt simples, comme celui-ci. Il agite sa baguette, prononçant « Hominium Revelio ! » Attendant que le sort fasse son œuvre, non sans une angoisse certaine.
Le sort révèle-t-il une présence humaine ?
Non & non personne à l'horizon, du moins dans la portée du sort.
Oui & oui le sortilège détecte quelqu'un dans les jardins, soyez sur vos gardes...
Oui & non le sort ne fonctionne pas, Arthur n'a pas le coup de main nécessaire.


- Ses postures, impostures -
Il veut de la vie en grosses coupures Enfant de luxure tout ce qu'il touche brûle. Dans les veines du sang d'apache  Comme si Bonnie fumait Clyde pour partir avec le cash.

Parchemin envoyé Jeu 20 Juil - 22:24

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 899
malle
raise your wand
 
Le membre 'Arthur Magnus-Parkinson' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Ven 21 Juil - 17:38

avatar
avatar
profil
Je suis : Cha' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 420 hiboux. J’incarne : Jamie Dornan , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Xéphandre Lovegood, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #808000



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérant du Cercle de Jeu et responsable de la zone de Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : vaut mieux ne pas savoir... Champ Libre :
malle
raise your wand
 
Quête n°4
- Arthur, Betty, Desmond & Arsenius -
Little Hangleton, Grande-Bretagne - 16 Juin 1991

L'air ambiant était froid et sombre, pourtant des perles de sueur roulaient sur le front du Black. Il avait chaud, sa tête tournait. Ses pensées s'entremêlaient, il n'arrivait plus vraiment à se concentrer sur la raison de présence ici. Était-il malade ? Avait-il attrapé quelque chose en venant à Little Hangleton ? Il se faisait sûrement des idées et n'en montra rien à ceux qui marchaient devant lui. Pourtant, sa main était moite tandis qu'elle enserrait fermement sa baguette. Mais il continua sa marche, fermant les yeux rapidement pour tenter de vider sa tête. Ce n'était pas le moment de paraître faible. Pas devant eux. Le manoir se rapproche, et bien que l'objet reptilien inquiète, ses comparses continuent leur chemin. Mais lui se stoppe un instant devant ce dernier, et le caresse délicatement de l'index. Il n'est plus vraiment inquiet de cette peau et de ce qu'elle peut signifier. Il n'y pense plus. Il incline la tête sur le côté, jetant un oeil sombre sur le couple qui évolue parmi les hautes herbes. C'est là qu'il entend quelque chose, comme un souffle, un murmure. « Impurs... Ils ne méritent pas de vivre... ». Il secoue la tête, observant les alentours. Il n'y a personne, il ne comprend pas. Déglutissant, il s'éloigne rapidement de l'endroit où il se trouvait, rattrapant les autres. Il ne comprenait pas ce qu'il lui arrivait, il fallait qu'il se reprenne. Pourtant, plus il pensait à ce qu'il venait de se passer, plus il se rendait compte de la véracité de ces paroles. Arthur était sans aucun doute un Impur, et sa femme n'était pas mieux. Elle l'avait épousé, elle était aussi souillée que lui. « Oui... Ils sont souillés... Et tu es là pour les supprimer... » Ses yeux se ferment un instant, quelque chose le subjugue. Un sentiment de haine, plus fort que jamais. Il lutte, mais pour combien de temps encore ?

La porte est devant eux, lugubre. Une voix le sort un instant de son étrange mal être, la voix Impure de la femme Magnus-Parkinson. « À en croire les écrits, les derniers habitants du manoir se sont fait assassinés ici. » Assassinés. Un rictus à faire froid dans le dos se dessine sur les lèvres du Black tandis qu'il pose les yeux sur celle qui a pris la parole. En la regardant ainsi, juste à côté de lui, il perd définitivement pied. Elle est à sa portée, la traîtresse... Il resserre sa main sur sa baguette, ses yeux sont meurtriers tandis qu'il commence à faire un pas vers elle. Et pourtant, son geste est stoppé. Stoppé par la prise de parole d'une seconde abomination. Personne n'a rien vu. Le mari Magnus-Parkinson réagit aux paroles de sa femme souillée. « Assassinés ? » La tête du Black se tourne d'un geste vif vers l'homme qui parle. Sur ses lèvres se dessinent un mot. « Impur ». Toujours le même, qui se répète en boucle dans sa tête. « C’est charmant. » Arsenius n'écoute plus, du moins, il n'écoute plus le sang-mêlé. Il préfère se concentrer sur la voix qui lui susurre à l'oreille des mots doux. « Tues-les... » Le Black plisse les yeux et fait un pas vers Arthur désormais, ses mains le démangent plus que jamais. Il veut du sang, celui des Impurs, sur les mains. Sa haine envers eux est si forte qu'elle lui fait mal. Son désir de mettre fin leur vie et si puissant qu'il le consume presque. « Hormis nous et ce serpent, qu’est ce qui se trouve par ici ? » Des Impurs, aurait-il envie de répondre. La mort, bientôt. Ta mort et celle de ta femme. L'extinction de votre espèce maudite et illégitime.

La tête du Black lui fait presque mal tant les mots se répètent sans arrêt, comme si on les lui criait. « Tuer. Impurs. Supprimer. Traîtres. » Mais c'est Arthur Magnus-Parkinson qui enterre encore plus Arsenius dans sa folie pure. Il lève et agite sa baguette, ce que le Black prend comme une menace, une provocation. Le Hominium Revelio fonctionne et ne leur révèle personne aux alentours, mais Arsenius n'y prête plus aucune attention, parce qu'il se jette sur celui qui vient de lancer ce sort pourtant inoffensif. En un rien de temps, le Black est derrière Arthur et enserre le cou de ce dernier de son bras gauche, sans pour autant le serrer mortellement. Il veut qu'il assiste à la mort de celle qu'il aime. Et peut-être serait-ce une erreur que de ne pas l'achever tout de suite, s'il parvient à se libérer de cette étreinte. Néanmoins Arsenius n'a plus les pensées bien claires. Son visage est déformé par la haine et la folie, tandis qu'il prend la parole d'une voix étrangement meurtrière. « Les époux Magnus-Parkinson, ces traîtres, réunis pour une dernière mission, n'est-ce pas beau ? » Il ricane. Il n'est plus lui-même. « Toi Arthur, tu n'es rien, tu es une abomination, tu dois mourir. Ton sang est souillé. Et ta femme, cette traîtresse qui prend pour époux un Impur... Sa sentence sera la même. La mort. » Ce n'est plus qu'un murmure au creux de l'oreille de l'agressé. « Tu vas regarder la vie disparaître des yeux de ta femme, peut-être veux-tu t'excuser d'être né avant ? » Fou, Arsenius pointe de sa baguette sur la traîtresse. Mais il garde l'oeil sur le Meadowes, il ne l'a pas oublié. S'il n'interfère pas, il l'épargnera.

Lorsque Arsenius s'est précipité comme une furie vers Arthur, a-t-il réussi à lui faire perdre sa baguette des mains ?

OUI : En effet, la baguette tombe dans les hautes herbes avoisinantes, on ne la voit plus. Arthur n'est donc plus armé malgré le fait qu'il peut encore se défendre manuellement.

NON : Il loupe son coup dans la précipitation et Arthur possède toujours sa baguette. Arsenius n'est pas rassuré, même s'il fait pression sur sa victime en mettant sa femme en joue.

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.





Parchemin envoyé Ven 21 Juil - 17:38

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 899
malle
raise your wand
 
Le membre 'Arsenius Black' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Sam 22 Juil - 23:49

avatar
avatar
profil
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 134 hiboux. J’incarne : Lily James , et l’avatar que je porte a été créé par : Perséphone . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena et Quintus Je parle en : indianred

Life

Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Journaliste investigatrice au Golden Blood J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Ennivrée et aveuglée, je suis mariée à Reed depuis presque dix années.
malle
raise your wand
 
6 juillet 1991

Dans ses recherches, elle avait découvert bien des choses étranges au sujet du Seigneur des Ténéèbres. Bien qu’elle n’ait pas eu la chance de lire son journal, elle avait découvert des liens entre ce Tom Elvis Jedusor et les Guaunt, une raison de plus de se retrouver devant cette lugubre maison. La sorcière était sur les gardes, elle qui n’était pas appelée dans des missions de combat à l’accoutumée, elle savait qu’il pouvait arriver bien des choses ici ce soir. « Assassinés ? C’est charmant. » Betty acquiesce, c’était un détail qu’elle avait eu du mal à mettre la main dessus. Et encore, elle n’en savait pas beaucoup de choses.  « Assassiné, conflit externe ou familiaux ? » Elle se mord la lèvre inférieure, tout en relevant ses épaules. « Je ne saurais dire. Il semblerait que cette famille ait été touchée par bien des mystères… Disons que leur meurtre a été qualifié de… Violent? » Qu’elle dit, plus pour elle-même que pour les autres. Déjà, si les Gaunt étaient associés de près ou de loin au Lord, ils n’avaient sans doute pas eu la vie bien facile à différents égards. Et cette peau de serpent qui donne la chair de poule à la brune, pour cette occasion. Elle changeait souvent de couleur de cheveux, blonde ou brune, selon ses humeurs et ses envies. Dans les temps noirs où ils étaient désormais, elle les portait plus foncé la majorité du temps. « Hormis nous et ce serpent, qu’est ce qui se trouve par ici ? » Arthur pose une question bien logique et elle n’a aussi qu’une envie, en savoir la réponse. « Hominium Revelio ! » Son sortilège qui donne l’impression de faire lever la poussière, sans pour autant démontrer un intrus. La voilà soulagée pour le moment, car elle croit aux talents de son mari. Sauf qu’ils n’avaient aucune idée que la menace pouvait venir de l’extérieur. Du même groupe de quatre qu’ils composaient. Comme un traitre. Comme un couteau dans le dos. Un bruit étouffé derrière elle attire son attention e cette demeure lugubre pour apercevoir son mari dans une clé de bras d’Arsenius Black. « Arthur! » Qu’elle lâche, incapable d’en faire autrement qu’il est en danger. Elle fulmine la journaliste, sa baguette se levant un peu. Mais derrière Arthur, elle a peur de faire quoi que ce soit. « Les époux Magnus-Parkinson, ces traîtres, réunis pour une dernière mission, n'est-ce pas beau ? » Sa bouche ouverte, elle crache : [color=teal« Enfoiré! »[/color] Qu’est-ce qu’il lui prend? Arsenius et Arthur, même avec Desmond, ils étaient tous les trois des amis. Pourquoi s’attaquait-il à eux tout d’un coup? « Toi Arthur, tu n'es rien, tu es une abomination, tu dois mourir. Ton sang est souillé. Et ta femme, cette traîtresse qui prend pour époux un Impur... Sa sentence sera la même. La mort. Tu vas regarder la vie disparaître des yeux de ta femme, peut-être veux-tu t'excuser d'être né avant ? » Un hoquet de surprise qui la traverse quand il parle de la tuer, tout simplement. Comme si de rien était. Était-ce la raison de leur venue ici à elle et Arthur? Est-ce que tous les mangemorts avaient perdus la tête et avaient décidé de s’en prendre aux leurs? Peu important leur sang? La baguette du Black pointé sur elle, elle tente un dernier regard vers Desmond comme pour lui dire d’agir, ça ou bien de voir de quel côté il est. La colère monte en elle comme une flèche, et sa baguette qui lui démange, tout comme son esprit qui s’échauffe. Elle doit le déstabiliser, même si Arthur est dans les parages elle doit essayer de lui donner la meilleure des chances. Son mari continue de la fixer, comme s’il croyait aux paroles d’Arsenius, comme s’il tentait de l’observer une dernière fois. Malgré la folie et sa haine, Betty arrive très bien à juxtaposer son regard dans celui du Black. « Legilimens! »

Est-ce que le sort atteint Arsenius?
OUI Les années de pratique sont bien présentes et la sorcière arrive à se connecter à l’esprit du Black, s’agit de savoir s’il saura l’en défaire!
NON Malheureusement, Betty est trop  dérangée par le bras d’Arsenius autour de la gorge de son mari, le sort n’a aucun effet.

EDIT POST DÉS:

Le sort n'a aucun effet, Betty a la peur qui lui ronge les intérieurs. Qu'est-ce qu'elle peut faire maintenant à part attendre le sort du Black? Sous un élan d'adrénaline, elle s'avance vers les deux sorciers et tentent de les séparer à main nue, elle compte sur la vitesse et sur la folie de son geste pour désarmer le Black qui a perdu toute sa tête.


Made by Neon Demon



 
love makes us blind.
Shape of you☽ We push and pull like a magnet do, Although my heart is falling too, I'm in love with your body.

Parchemin envoyé Sam 22 Juil - 23:49

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 899
malle
raise your wand
 
Le membre 'Betty Magnus-Parkinson' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mar 1 Aoû - 13:28

avatar
avatar
profil
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/11/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 116 hiboux. J’incarne : Tom Hiddleston , et l’avatar que je porte a été créé par : un super créateur de bazzart Swan. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin & Avia Spudmore Je parle en : #??????



Je suis âgé de : Trente-cinq années déjà, que le temps passe vite. , et j’ai le sang : mêlé, et c'est un fardeau que je porte avec ma famille à cause des erreurs des mes ancêtres. Dans la vie je suis : psychomage à Ste Mangouste, à force de détermination j'ai réussi à aller où je le souhaitais. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : je suis marié depuis des années déjà au fruit interdit, l'indomptable Betty. Notre amour à affronter les lois et les règles.
malle
raise your wand
 




quête n°4
ARSENIUS BLACK, DESMOND MEADOWES, ARTHUR & BETTY MAGNUS PARKINSON

Dans le meilleur des mondes, cette mission suivait son court. Plus ou moins, la suite, Arthur ne l’aurait certainement pas imaginé. Il savait que la nature de son sang, et son statut de mêlé n’inspirait pas confiance à grand monde, surtout aux autres sangs purs, mais sa motivation était la même que pour les autres. La marque était la même. Les dangers étaient les mêmes. Le respect pour le même identique. Il n’irait pas jusqu’à citer ce cher William, « si vous nous piquez, ne saignons nous donc pas ? » Le sang pur était sans doute supérieur de façon magique, mais tous restaient mortels. Le traitre agit dans l’ombre, et il l’attaque. S’il avait choisi la main droite, et le bras adjacent, Arthur aurait pu espérer de défaire aisément de lui mais la gorge difficile option. « Arthur! » C'est le cri de Betty qui lui fend le plus le coeur, plus que la trahison d'un ami. « Les époux Magnus-Parkinson, ces traîtres, réunis pour une dernière mission, n'est-ce pas beau ? » Il serre les dents, muet, adressant un regard à Betty, espérant qu'elle ne fasse rien de stupide... « Enfoiré! » Dans ce goût là. « Toi Arthur, tu n'es rien, tu es une abomination, tu dois mourir. Ton sang est souillé. Et ta femme, cette traîtresse qui prend pour époux un Impur... Sa sentence sera la même. La mort. Tu vas regarder la vie disparaître des yeux de ta femme, peut-être veux-tu t'excuser d'être né avant ? » Ca certainement pas.  C’est un analyste Arthur, mais Betty fonce, agit, comme souvent, tentant un sort sans effet. « Legilimens! » Qu’espérait-elle ? Lui, il voyait la trahison d’un ami, et le mensonge d’une amitié qu’il avait cru sincère.

Il n’était pas du genre à vouloir blesser un ami, mais s’en prendre à sa femme de la sorte, le rang d’ami était inexistant, remplacé par le statut d’ennemi. Ça ne ressemble pas au Black, mais l’heure n’est pas à la tergiversation. Tenu à la gorge, il avait ses bras, encore. Desmond serait de son côté, ou de celui d’Arsen ? Les tensions entre les deux hommes vis-à-vis de la sœur Black laissait Arhur croire que le lieutenant serait de son côté, malgré son sang pur, pas pour bénir ses actes, mais surtout pour condamner le péril de cette mission. « Je suis désolé de bien des choses, Arsen. » Il prend une voix plutôt triste, essayant de chercher de l’appui dans le regard de sa femme, bien plus habile en sort qu’il ne le serait. Il veut qu’elle soit prête, d’une seconde à l’autre. Il lui tient la gorge, une bonne chose, une taille similaire, parfait. Arrhur soupire, penche sa tête en avant signe de soumission. « Je suis tellement… » Non. D’un geste, sec, rapide, et net il relève la tête, la basculant en arrière pour frapper celle de son « ami » avec l’arrière de la sienne. Le coup de boule, sonne Arsen, et lui amoche salement le nez. Il le repousse un peu vers l'arrière, pour l'éloigner de Betty.  « COUVRES-MOI ! » Il avait cette confiance en elle sur ce point là, même si ailleurs la confiance n'était plus réellement établie, si bien qu'il se jette dans les herbes folles pour ramasser sa baguette. Par chance, elle est là, il l'attrape se relève, tandis que Betty le couvre, et finalement il peut pointer sa baguette vers lui, aux côtés de Betty, dont il se rapproche. Il n'irait pas lui saisir la main, car sa main droite à lui est plus que défaillante. Tenant en joug le Black, il rétorque alors,   « Tu peux nous tuer, mais ça devrait entacher cette glorieuse mission que tu attendais tant. Toi qui attendais patiemment l’heure de gloire dans l’ombre de ton père, tu vas tout foutre en l’air pour un zèle hasardeux. Nous ne sommes pas parfaits, mais au moins nous sommes loyaux. »

dé n°1 Réussit-il son coup ?
oui, le "coup de boule" déstabilise Arsen qui se retrouve avec le nez en sang, et le fait reculer un peu trop, chancelant. Ce qui laisse Arthur se dégager sereinement.
non Il manque sa tête, c'est plus l'occasion pour Arthur de déstabilisé brièvement le Black, il peut par contre se servir de ses mains, une fraction de seconde.

si oui dé n°1, dé n°2 Réussit-il son coup ?
oui, il parvient à retrouver sa baguette, un vrai coup de chance, elle était dans les hautes herbes, mais à la "lisière".
non, foutue baguette où es-tu ?




- Ses postures, impostures -
Il veut de la vie en grosses coupures Enfant de luxure tout ce qu'il touche brûle. Dans les veines du sang d'apache  Comme si Bonnie fumait Clyde pour partir avec le cash.

Parchemin envoyé Mar 1 Aoû - 13:28

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 899
malle
raise your wand
 
Le membre 'Arthur Magnus-Parkinson' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Ven 4 Aoû - 0:50

avatar
avatar
profil
Je suis : Cha' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 420 hiboux. J’incarne : Jamie Dornan , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Xéphandre Lovegood, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #808000



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérant du Cercle de Jeu et responsable de la zone de Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : vaut mieux ne pas savoir... Champ Libre :
malle
raise your wand
 
Quête n°4
- Arthur, Betty, Desmond & Arsenius -
Little Hangleton, Grande-Bretagne - 16 Juin 1991

Il était si prêt du but. L'Impur, le souillé se trouvait à sa merci et sa traîtresse de femme était pointée de son arme. Encore quelques minutes et ces deux erreurs seront éliminées à tout jamais. Le lieu serait purifié de toute présence hideuse et les Mangemorts seront débarrassés de ces nuisibles qui polluaient la pureté de leur organisation. Arsen jubilait, le regard fou, l'esprit embrumé par ses envies de meurtre. Il tremblait presque tant il était excité à l'idée de voir la vie quitter le corps de ses fameux collègues. Il était là pour ça, il le savait. Sa mission divine était de les éradiquer, pour oeuvrer pour le bien des Mangemorts, évidemment. Et il le ferait, pour ne pas que ce mal, qu'étaient ces monstres, gangrène encore plus la société. Tuer, était la seule solution. Mais il n'en était pas encore là. Il ricane diaboliquement, inclinant la tête sur le côté quand l'épouse Magnus-Parkinson lève sa baguette. Eh bien, qu'elle lance un sort. Arsen ferait en sorte qu'elle touche son mari, ce qui rendrait les choses encore plus amusantes. Mais malheureusement, elle ne semblait pas avoir envie de faire quoi que ce soit. L'insulte qu'elle lance ne lui fait ni chaud ni froid, il se contente de la fixer avec tout le dégoût du monde dans le regard. C'est tout ce qu'elle méritait de toute façon. « Legilimens! » Il s'apprête à répliquer à l'aide de l'Occlumancie, mais il n'en a au final pas besoin. Son sort à échoué, il ricane. « On ne pouvait pas espérer mieux d'une traîtresse. » Tout ce qu'elle faisait ne menait à rien, qu'elle reste bien tranquille loin d'eux. Si elle s'approchait encore, il sévirait et une lueur verte serait le dernière chose qu'elle verrait.

Finalement, c'est l'Impur qui prend la parole, réagissant enfin. « Je suis désolé de bien des choses, Arsen. » Cette voix, ce ton, ils résonnent dans l'esprit du Black. Son ami, Arthur est son ami. Mais bien vite, la brume revint à la charge et son esprit s'embrouille encore. Non, c'est une souillure, une ordure, une erreur de la nature. Il n'aurait jamais du exister et il n'aurait jamais du venir ici. Magnus-Parkinson baissa la tête, comme un bon petit chien. Se rendait-il enfin compte de la véracité des propos du Mangemort qui le retenait captif ? Surement, il capitulait. « Je suis tellement… » Mais sans rien voir arriver, le Black ressent une fulgurante douleur au nez. D'instinct, il porte ses mains à la zone touchée, relâchant sa victime. Bientôt, du rouge coule entre ses doigts, tandis qu'il est sonné et voit légèrement trouble. N'ayant pas eu le temps de se reprendre, on le repousse, l'éloignant de ses cibles. « COUVRES-MOI ! » Il relève bien rapidement la tête, sentant les ennuis arriver. Il voit alors l'Impur se saisir de sa baguette et se poster aux côtés de sa femme, tandis qu'ils lui font tous les deux face, le pointant de leur arme. « Tu peux nous tuer, mais ça devrait entacher cette glorieuse mission que tu attendais tant. Toi qui attendais patiemment l’heure de gloire dans l’ombre de ton père, tu vas tout foutre en l’air pour un zèle hasardeux. Nous ne sommes pas parfaits, mais au moins nous sommes loyaux. » De belles paroles, rien d'autre. Qu'essayait-il de faire ? De le convaincre par un peu de blabla ? Peut-être que ça aurait marché dans une autre situation, mais là, la seule chose qu'entendait le Black c'était deux choses : Impurs et tuer.

C'est donc un crachat devant ses pieds, qu'eut Arthur pour toute réponse. En effet, ce n'est pas aujourd'hui qu'il réussirait à convaincre son ancien ami. L'esprit d'Arsen ne permettait pas à son hôte d'entendre, de comprendre et de réfléchir. Le dessein ombrageux qui le guidait était bien trop dense pour qu'autre chose y pénètre. Un rictus effrayant tordit la bouche du Black. « Entacher ma mission ? Tu te trompes sur toute la ligne. La seule et unique mission qui m'anime est celle de vous tuer tous les deux. Et ne me parle pas de loyauté, à qui voudrais-tu être loyal ? À un maître qui te mépriserait ? Laisse moi rire. Mais moi, je lui suis plus que loyal et je poursuivrais ses desseins jusqu'à la fin, c'est à dire éradiquer chaque Impur que je vois ! » Arsen tremblait tant il semblait passionné par ses paroles et par la cause qu'il défendait. La main agrippée à sa baguette, il n'était plus reconnaissable tant son visage était déformé par la haine. Malgré tout, il réfléchissait à vive allure, se demandant comment il pourrait les surpasser à deux contre un. Du moins, si Desmond ne prenait pas parti. Et s'il le faisait, il avait tout intérêt à le suivre lui, Sang-Pur qu'il était, pour ne pas trahir le Lord. La mâchoire crispée, le Black eut finalement une idée. Il baissa brutalement sa baguette, ne visant plus les époux, mais le sol juste sous leurs pieds. « Defodio ! »

Arsenius réussit-il son coup ?

OUI/OUI : Le sort correctement lancé provoque des entailles dans le sol sur lequel le couple se trouve. Bientôt, la terre s'affaisse et les deux sorciers sont pris au piège dans un trou qui s'est creusé sous eux, assez profond pour les retenir.

OUI/NON ou NON/OUI : Le sortilège de Terrassement fonctionne plus ou moins, et déstabilise les deux sorciers qui perdent l'équilibre pendant un petit instant à cause de la secousse engendrée. Malgré tout, les fissures sont trop peu profondes pour creuser un trou, comme espéré. Arsen tente donc un dernier effort pendant qu'ils ne peuvent rien faire et lance un Incarcerem sur Betty.

NON/NON : Le sortilège est inefficace et Arsen s'en mord les doigts. Try again.

Si OUI/NON ou NON/OUI au premier dé, l'Incarcerem est-il efficace ?

OUI : En effet, Betty est ligotée sous les yeux de son époux, qui retrouve l'équilibre sans sa moitié.

NON : Pas vraiment, le sort échoue et les deux sorciers retrouvent peu à peu l'équilibre sans trop de problèmes.

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.





Parchemin envoyé Ven 4 Aoû - 0:50

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 899
malle
raise your wand
 
Le membre 'Arsenius Black' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Ven 4 Aoû - 14:32

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 899
malle
raise your wand
 
Quête n°4
- Arthur, Betty, Desmond & Arsenius -
Little Hangleton, Grande-Bretagne - 16 Juin 1991

Des ruines, de simples ruines où rien ne semblait particulièrement anormal et pourtant regardez-vous, en train de batailler contre un allié, en train de riposter ou de blesser. C’est si amusant à contempler. Vous ne l’aviez pas vu venir, ce retournement de situation, n’est-ce pas ? Vous n’avez pas vu Desmond tomber, non plus, froid comme la mort. Trop focalisés sur votre envie de vivre, c’est l’air glacial qui vous échappe. Le rire s’envole, morsure d’outre-tombe qui englobe les lieux. « Oh vous êtes si mignons.. » La silhouette féminine est assise sur le auvent juste au-dessus de la porte d’entrée de la demeure, spectatrice de vos travers et de votre ambition. Même avec cette apparence fantomatique, on devine la longue chevelure autrefois sombre et la tristesse de son regard. L’un des yeux semble toutefois regarder dans une autre direction, comme si elle était capable de vous suivre séparément les uns des autres. « N’avez-vous pas l’impression d’avoir oublié votre ami ? Il ne dit rien, ne s’implique pas et vous, vous ne vous en inquiétez pas.. » La moue sur ses lèvres montre une certaine déception pourtant, la minute suivante, le sourire est mauvais, le rire lugubre. Elle descend rejoindre Arsenius, le frôle de ses doigts translucides, rafraîchissant l’épiderme. « Les hommes, tous les mêmes ! Des lâches dénués de cervelle qui se croient tout permis ! » La fureur est ancienne comme cette odeur de mort qui flotte encore. « Et vous, madame, n’êtes pas mieux. » Toute son attitude est menaçante quand elle flotte d’un protagoniste à l’autre pour s’arrêter devant Arthur, l’expression soudain changeante, pleine de regrets. « Vous avez les mêmes yeux que lui.. » Lui qui ? Elle ne l’explique pas et plus les secondes passent, plus vous avez l’impression que vous allez mourir de froid.

INFORMATIONS

Vous devrez privilégier les réponses courtes de 500 mots maximum. Nous interviendrons régulièrement avec le PNJ afin de vous forcer à faire des choix dans vos actions, ce qui déterminera la suite de votre quête. Vous devrez également user du dé afin d'avancer ou pour tout sort que vous jetterez, c'est pourquoi nous vous rappelons que vous pourrez trouver des explications sur leur utilisation ici et que nous sommes à votre disposition pour des renseignements supplémentaires.

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Sam 19 Aoû - 18:08

avatar
avatar
profil
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 134 hiboux. J’incarne : Lily James , et l’avatar que je porte a été créé par : Perséphone . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena et Quintus Je parle en : indianred

Life

Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Journaliste investigatrice au Golden Blood J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Ennivrée et aveuglée, je suis mariée à Reed depuis presque dix années.
malle
raise your wand
 
6 juillet 1991

Elle en aurait Presque oublié la colère qui la ronge, celle qui l’empêche de se concentrer. Elle n’arrive même pas à atteindre l’esprit d’Arsenius et elle se demande bien malgré elle, si elle s’en sortirait vivante. La journaliste n’était pas une très grand dueliste, elle était connue pour ses papiers regorgeants de faits et non de mensonges. Pas pour ses missions mangemortes qui, fallait l’avouer, n’avait jamais été consacrée à la bataille auparavant. Elle était une recherchiste, pas une combattante. Tout comme son époux qui était chargé de soigner l’esprit des sorciers en détresse, mais pas d’attaquer. Ils étaient plutôt mal barrés devant arsenius Black, qui avait tout l’air d’avoir perdu la tête. Betty se demandait à quel moment il avait eu des pensées aussi noires à leur sujet. Des années qu’elle le côtoyait par l’entremise de son époux. Ses amis étaient liés d’une étrange façon. Crixus. Desmond. Quintus. Arsenius. Athelstan. Tous des sangs purs, bien plus que celui d’Arthur et pourtant, ça n’avait jamais semblé leur déranger. « On ne pouvait pas espérer mieux d'une traîtresse. » elle serre la mâchoire, il est bien fier de se retrouver devant un sort défectueux. Il est chanceux, du moins c’était bien ce qu’il devait penser. Elle aurait pu lancer un autre sort, mais dans la position dans laquel ls deux sorciers se trouvaient, elle pourrait faire du mal à Arthur. Elle resta alerte, avec l’impression que Desmond se jubilait de la situation. « Je suis désolé de bien des choses, Arsen. » Elle a les larmes aux yeux, comme si elle sentait que leur vie était en danger. La sienne, c’était tel que tel, mais elle ne voulait pas qu’il arrive quelque chose à son mari. « Je suis tellement… » Alerte, elle lit dans les prunelles d’Arthur la rage et elle sait qu’elle doit se tenir prête, sans même qu’il n’ait à le dire. Sa tête vient se cogner à celle du Black et elle pourrait presque entendre le craquement sonore de son nez d’où elle se trouve. « COUVRES-MOI ! » Elle est prête, la journaliste et lance des sors à profusion pour empêcher Arsenius de réagir, laissant la chance à Arthur de retrouver sa baguette. Enfin, elle relèe un peu plus la tête quand il prend place à ses côtés, ils ont tout l’air du couple unis qu’ils n’étaient même plus en réalité. « Tu peux nous tuer, mais ça devrait entacher cette glorieuse mission que tu attendais tant. Toi qui attendais patiemment l’heure de gloire dans l’ombre de ton père, tu vas tout foutre en l’air pour un zèle hasardeux. Nous ne sommes pas parfaits, mais au moins nous sommes loyaux. » Parle pour Arthur. Elle ne portait la marque que pour lui. Elle n’avait pas le choix, elle ne l’avait jamais eu. Du moins, pas depuis la mort de la petite. Il avait raison, elle se demandait si cette mission n’était qu’un prétexte pour pouvoir les tuer tous les deux. Il semble trouver ça drôle, le mangemort. « Entacher ma mission ? Tu te trompes sur toute la ligne. La seule et unique mission qui m'anime est celle de vous tuer tous les deux. Et ne me parle pas de loyauté, à qui voudrais-tu être loyal ? À un maître qui te mépriserait ? Laisse moi rire. Mais moi, je lui suis plus que loyal et je poursuivrais ses desseins jusqu'à la fin, c'est à dire éradiquer chaque Impur que je vois ! » Elle ouvre un peu la bouche sous la surprise, franchement elle ne se rappellait pas de la dernière fois où elle avait vu le Black ainsi. Peut-être ne l’avait-elle jamais bien connu. Et elle qui savait lire au travers des gens, en temps normal… Elle s’en voulait tellement! Le sort du Black part si vite ensuite qu’elle n’a pas le temps de le parer, elle se retrouve attachée. « Defodio ! » Elle gémit quand son corps frappe le sol de plein fouet, ne pouvant ralentir la chute. Elle a la peur au ventre, mais son attention est ailleurs quand elle entend : « Oh vous êtes si mignons.. » Une voix qui donne froid dans le dos. Qu’est-ce qu’il se passait? Elle est attachée, elle ne peut pas relever la tête vers où les paroles avaient été dites. « N’avez-vous pas l’impression d’avoir oublié votre ami ? Il ne dit rien, ne s’implique pas et vous, vous ne vous en inquiétez pas.. » Honnêtement, oui elle avait bien pensé à Desmond. À savoir pourquoi il ne fichait rien pour les aider. Ensuite, elle était trop occupée à vouloir sauver sa vie pour savoir ce qu’il faisait. Elle remarque enfin la silhouette fantomatique d’uen femme quand elle vient se positionner à côté d’Arsenius. « Les hommes, tous les mêmes ! Des lâches dénués de cervelle qui se croient tout permis !Et vous, madame, n’êtes pas mieux. » C’était qui, elle? Pourquoi ne pouvait-elle pas les laisser tranquille? Elle avait si froid, la journaliste, de la vapeur sortait de sa bouche quand elle respirait. « Vous avez les mêmes yeux que lui.. » Qu’elle dit, maintenant qu’elle se retrouve près de son époux. Elle tente de se défaire de ses liens, elle sent encore une fois que quelque chose va se passer. La terreur qui reprend la place dans son ventre. « Mais que voulez-vous? » Qu’elle lâche, au fantôme.

Made by Neon Demon




 
love makes us blind.
Shape of you☽ We push and pull like a magnet do, Although my heart is falling too, I'm in love with your body.

Parchemin envoyé Lun 21 Aoû - 14:04

avatar
avatar
profil
Je suis : Dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 409 hiboux. J’incarne : Torrance Coombs , et l’avatar que je porte a été créé par : © class whore . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : O.L. - P.L. - L.G. - Z.S. - I.E. Je parle en : #663333



Je suis âgé de : trente cinq ans (02.01.56) , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Ambassadeur du Royaume-Uni Magique et Lieutenant des Mangemorts nouvellement nommé J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Veuf, Divorcé, Célibataire, il ne sait plus où est la norme dans les relations amoureuses, continuellement hanté par un fantôme. Champ Libre : Père d'Isolde Meadowes, veuf éploré de Lynn Meadowes et Tristan Meadowes (Femme et Fils)

malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 






quête n°4
ARSENIUS BLACK, DESMOND MEADOWES, ARTHUR & BETTY MAGNUS PARKINSON

Personne de vivants dans les parages, voilà déjà quelque chose de bien utile. Au moins, le groupe pourrait avancer. Cependant, c'est le cri de Betty qui retient son attention. « Arthur ! » Il n'a pas même le temps de se retourner Desmond qu'il entend « Les époux Magnus-Parkinson, ces traîtres, réunis pour une dernière mission, n'est-ce pas beau ? » Alors que le Mangemort allait se retourner pour faire preuve du peu d’autorité qu’il avait, il se sent comme paralysé, cette sorte de lame froide qu’on avait enfoncée dans son cœur. Était-ce cela la mort quand on y pensait ? Desmond n’était en train de mourir, du moins, il espérait que cette dispute entre le couple et le Black n’ait pas précipité sa chute. Il n’était pas ici pour mourir, mais pour ramener le Lord à la vie. Pas l’inverse. Bien que sa vie aurait pu être sacrifiée pour celle du Lord Noir, Desmond le savait qu’il serait prêt à se sacrifier pour la cause comme pour retrouver sa tendre Lynn. Alors, il s’effondre au sol dans un bruit sourd que les autres ne peuvent entendre. Trop occupés à combattre pour leurs idéaux et leur amour. Desmond ne pouvait être qu’admiratif de Betty et Arthur, toujours à s’aimer malgré les différences, malgré les on-dit alors qu’il n’avait pas pu dire non à Alaric Black en son temps. Chose absurde. Il ferme les yeux. Combien de temps ? Il ne sait pas, mais il est si froid, si endolori. Il pense que jamais il ne pourra se relever. Jamais. Quand cette voix d’outre-tombe le sort de son rêve de mort finalement. « Oh vous êtes si mignons. » Desmond relève les paupières avec difficultés, combien de temps a-t-il mis pour sortir de sa transe ? Il ne sait pas, mais c’était bien trop, il n’était pas certains que ses amis soient morts à vrai dire. « N’avez-vous pas l’impression d’avoir oublié votre ami ? Il ne dit rien, ne s’implique pas et vous, vous ne vous en inquiétez pas... » Desmond n’avait pas la prétention de vouloir inquiéter qui que ce soit, avec sa réputation, il n’avait rien à envier à Arsenius, ni à Betty ou Arthur, il n’avait que ce poste au sein du groupe et son travail pour élever ses ambitions. Pourtant, il n’écoute pas le reste de la tirade du fantôme. Il n’entend que les mots de Betty. « Mais que voulez-vous ? » Desmond se retourne et se dresse sur ses coudes, et non sans difficultés. Sa baguette à la main, il lance finalement à mots bas, en direction d’Arsenius. « Incarcerem » faible, mais pas pour autant dénudé de magie. Suite à cela, il appelle Arthur pour venir l’aider à se remettre debout, ignorant le fantôme, il crache au Black. « Le maître récompense les personnes qui lui sont fidèles, si la mort du couple avait compromis cette mission, je n’aurais pas donné cher de ta peau, Black. » Il est dédaigneux. Quand il repose son regard bleu pâle sur la silhouette translucide, il ne sait qu’en dire, cette femme si lugubre l’avait-elle traversée ? Il ne savait pas. Il n’a pas les mots encore pour comprendre ce qu’elle voulait d’eux. Et il n’a pas envie de lui donner ce plaisir de voir à quel point il était faible.

Le sort de Desmond réussi :
Oui - Arsenius est ligoté, incapable de faire du mal aux époux pour un temps
Non - Le sort de fonctionne pas et loupe de peu Arthur.




Adelina and Desmond ⊹ i need time to win back your love again. but i don't want love again. also for you, i can to try and he will rise my love and my hope into the future, i just need time to love you (by anaëlle)


Parchemin envoyé Lun 21 Aoû - 14:04

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 899
malle
raise your wand
 
Le membre 'Desmond Meadowes' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

 

Quête n°4 - Mangemorts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Attaque des Mangemorts
» Liste des Mangemorts
» Les Mangemorts observent... *pv Ellasandra*
» Les Mangemorts [3/3]
» Hermione J.Granger [termine]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Angleterre :: Habitations-