Partagez | 
[Slovaquie] Quête n°2 - Mangemorts

()
Parchemin envoyé Mar 11 Juil - 21:50

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 554
malle
raise your wand
 
Quête n°2
- Caelia, Artemisia & Merlyn -
Château de Cachtice, Slovaquie - 6 Juin 1991

« Quelle est cette magie sombre dont parlent les notes qu’il a laissées ? » a demandé Arsenius Black au journal de Tom Jedusor. ‘Il’, le Seigneur des Ténèbres. ‘Il’, ce Maître qu’ils essayent de ramener à la vie. Les Mangemorts n’ont pas d’autre objectif actuellement, perdus sans leur symbole, perdus surtout sans ce sorcier représentant à la fois puissance et suprématie d’un sang à la pureté immaculée. Le journal ne s’est cependant pas montré très coopératif et a d’abord remis en doute les dires de l’héritier Black. Echange laborieux mais peut-être fructueux, en fin de compte. La plume a tracé les mots sur le papier et soudain : « De quelles notes s'agit-il ? Si ce sont mes recherches, alors c'est à une histoire complexe que tu t'intéresses, une histoire à laquelle je ne peux répondre en quelques lignes. Es-tu prêt à l’entendre ? As-tu le temps ? Si oui, installe-toi, sinon tu n’es guère digne de moi. » Qui aurait refusé de découvrir la vérité sur les recherches originelles du Lord et sur la manière dont elles ont commencé ? Personne. Et voici, finalement, ce qu’Arsenius choisit de rapporter à ses Lieutenants :

« La Comtesse Carmilla, une femme dont le nom fait écho à de nombreuses légendes lorsque l’on sait où chercher. On raconte de nombreuses choses, notamment sur sa terrifiante beauté. Le plus intéressant reste sa vie incroyablement longue. Elle est la source de mythes qui font frémir les Moldus, de quoi attiser la curiosité. Si elle a survécu à ces nombreuses fois où, paraît-il, elle a été enfermée loin du monde, du soleil et de la société, comment a-t-elle pu réapparaître, toujours si jeune, toujours si remarquable ? Le Vampirisme est la seule explication logique, si l’on écarte la Magie Noire et il est fort probable que cette femme ambitieuse ait été capable d’user des deux, de tous les stratagèmes possibles pour atteindre ses objectifs. Il faut que je la vois, il faut que je comprenne l’essence de ce qu’elle est. C’est essentiel à mes projets. »

Vous vous rendez donc en Slovaquie par Portoloin spécialement autorisé par le Ministère de la Magie, au château de Cachtice où la Comtesse Carmilla aurait vécu. Aller étudier des Êtres incapables d’user de magie vous rebute peut-être cependant vous pouvez concevoir que le secret de l’immortalité se trouve justement au coeur d’un mythe. Ce mythe qui fait frémir les Moldus environnants au point que vous ne croisez pas un villageois sur le chemin vous menant du village jusqu’à l’antique demeure. Votre regard se promène sur la lourde porte en bois qui, lorsque vous l’ouvrez, laisse s’échapper des chauves-souris. Cliché avez-vous presque envie de dire. Les décors sont toujours là, intactes, faits de luxe et de volupté, même dans cette obscurité dominante. Vous pouvez explorer, fouiller mais prenez garde, les objets ici ne sont pas tous amicaux.

INFORMATIONS

Vous devrez privilégier les réponses courtes de 500 mots maximum. Nous interviendrons régulièrement avec le PNJ afin de vous forcer à faire des choix dans vos actions, ce qui déterminera la suite de votre quête. Vous devrez également user du dé afin d'avancer ou pour tout sort que vous jetterez, c'est pourquoi nous vous rappelons que vous pourrez trouver des explications sur leur utilisation ici et que nous sommes à votre disposition pour des renseignements supplémentaires.

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Ven 14 Juil - 20:32

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
Les missions mangemort, ce n'était pas réellement son délire. Il préférait largement voyager pour d'autres raisons, plus personnel, pour alimenter son éternel curiosité, tout simplement. Mais la situation étant ce qu'elle est, les possibilités du retour du seigneur noir enivrant les sorciers de tout âge et même ses supérieur, il n'avait pas le choix que de se plier aux ordres. C'est donc largement ennuyer qu'il prit la route pour la Slovaquie, terre de nombreux folklore étranges. Sa vieille tenue encore poussiéreuse de son retour d'Orient, il n'avait surtout pas prit le temps de la nettoyer, ce disant qu'il ne repartirait pas avant un petit moment, il découvre une nouvelle trace sur sa veste en posant pieds non loin du château de Cachtice, il renifle sans la moindre gêne la chose étrange avant qu'un expression de dégoût se dessine sur son visage. « Encore de la pisse de cette sale chimère... ». Puis son attention se porte sur les eux Black qui l'accompagne, Artemisia et Caelia. Black, vraiment un nom qui lui hérisse le poil, surtout après ce qu'ils ont fait subir à une de leur fille. La renier ainsi, un abandon qui le révolte, mais bien entendu, conserver les apparences devait être sa priorité à cet instant, Ramsay avait bien prit deux minutes de son temps pour lui rappeler avant son départ. Un long soupir d'ennui, visiblement il ne va pas cacher son irritation envers cette mission, il préférait largement être ailleurs et surtout, avec d'autres personnes.

Sur le chemin, il est surprit de voir un village désert, comme hanté par les spectres d'une sinistre légende. Un mythe qui semble pourtant bien plaire aux moldus quand on voit tout leurs écrit sur cette étrange créature onirique qu'on appelle vampire. On dirait ce cette légende fascine autant qu'elle effraie, la peur est même omniprésente à l'approche des lieux concernant ces récits. L’équipe donc se retrouve rapidement face à l'entrée de l'immense château. Il détaille un instant la porte, particulièrement sceptique, puis finalement, il l'a pousse et cette fois, il ne peut plus retenir ses pensées, la parole prend le dessus sur les réflexions. « Par le chapeau de Merlin... C'est sacrément cliché tout ça. Dites, vous êtes certaine que les informations du bureau sont correcte ? On dirait une belle farce, un attrape touriste à la Turc. » Après tout, il en avait vu du monde, des endroits comme celui-ci, bien souvent des attractions pour faire frémir les moldus en voyages ou qui s'égare. Au Moyen-Orient, ils avaient un certain talent pour ça.

Finalement, il continue de prendre les devants de cette bien étrange expédition, il ne sait même pas ce qu'ils sont censé chercher, quelques pas dans l'obscurité, il s'arrête, il détaille un peu plus le décor qui l'entoure, l'ambiance parfaite pour un bon film d'horreur, l'atmosphère idéal pour les amateurs de sensation forte, cet endroit est il vraiment réel ? Ou tout cela n'est qu'une fiction créer pour piéger les curieux ? Qu'importe, les premiers pas ne le divertissent pas vraiment. Il se retourne vers les Black et pose une seule et unique question. « Ils vous ont au moins dit ce qu'on est venu chercher ? Je parierais que non, en tout cas, ça a pas vraiment la gueule d'un vestige, ça manque un peu de poussière tout ça et... » Sa tête se lève vers le plafond. « De pourriture, le bois, c'est censé pourrir à la longue. »
Parchemin envoyé Lun 24 Juil - 14:24

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 932
malle
raise your wand
 
Quête n°2
- Caelia, Artemisia
Merlyn, Perséphone, Xephandre, Nerissa & Gideon -
Château de Cachtice, Slovaquie - 6 Juin 1991

Les lieux crépitent de magie, l’une de celles qui vous échappent, sans doute trop vieille, comme cette odeur de mort ancienne qui rôde entre les murs, seule preuve de l’abandon quand le mobilier est intacte, quand rien ne paraît érodé par les années. Le bois a gardé son faste d’antan, l’ébène à la profondeur délicate, encore vernis, indique sans mal qu’il y’a quelque chose d’anormal. Vous êtes à la recherche d’un objet dont vous ignorez tout et on vous a lâché sans rien dire dans un pays aux coutumes qui peuvent vous paraître étranges. Qui a l’idée de vivre encore au milieu de tentures du treizième siècle ? Tout bon Mangemort sait que l’imprudence n’est pas de mise lorsqu’on a affaire à l’inconnu, au mystère. Sur les traces du Lord, il ne faut pas être trop téméraire, penser que tout est amical parce que vous êtes ses charmants fidèles. Visiblement, les conseils tombent dans l’oreille de sourds, parfois, et trop d’assurance vous brûle les doigts. Artemisia frôle la surface d’un objet qui lui semble irrésistiblement attractif, ses rubis reflétant une lumière pourtant inexistante dans cette obscurité profonde. Peut-être avez-vous tenté de l’empêcher d’y toucher, en vain, elle n’a pas su raisonner le bas instinct vénal qui s’éveille. Oh mes amis, vous allez vous faire taper sur les doigts par les autorités. Caelia extirpe de sa tenue le miroir à double-sens prêté exceptionnellement par le Ministère en cas de problème, voyant sa fille se pétrifier sur place, bloquée dans la position qu’elle avait au moment du contact avec cette maudite coupe. Mais elle fait ensuite l'erreur de toucher sa fille dans l'espoir de la débloquer, se retrouvant à son tour figée. Une équipe envoyée non loin faire d’autres recherches est appelée en renforts, que ça plaise ou non à votre ego, vous n’avez pas le choix, vous devez faire rapatrier les deux imprudentes et les remplacer par d'autres agents. Allez-vous oser avancer, maintenant ? A l’étage, un bruit mat se fait entendre, quelque part dans une des pièces mais de nombreuses portes sont verrouillées. Vous avez le choix, monter, descendre, tenter d’ouvrir ou réfléchir à une stratégie dans le but d’éliminer le maximum de possibilité, de gagner du temps. Tic, tac, tic tac.

INFORMATIONS

Vous devrez privilégier les réponses courtes de 500 mots maximum. Nous interviendrons régulièrement avec le PNJ afin de vous forcer à faire des choix dans vos actions, ce qui déterminera la suite de votre quête. Vous devrez également user du dé afin d'avancer ou pour tout sort que vous jetterez, c'est pourquoi nous vous rappelons que vous pourrez trouver des explications sur leur utilisation ici et que nous sommes à votre disposition pour des renseignements supplémentaires.

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mar 1 Aoû - 10:04

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
C'était quand même dingue qu'on vienne la déranger en plein dans ses recherches à cause de l'incompétence de certaines personnes. Perséphone était fière d'être une mangemort mais elle avait signé pour oeuvrer à la recherche au nom du ministère, pas pour réparer les conneries des autres. T'as pas le choix qu'on lui avait répondu. Ben oui, elle est facile celle là. En plus il fallait continuer à se déguiser à chaque intervention, ça devenait franchement lassant. Sérieusement, en 1991 on pourrait tout de même espérer mieux que ces vulgaires robes délavées et copiées tout droit du Ku Klux Klan. Exactement les mêmes mais en noires, quelle originalité. Mais puisqu'il faut faire bonne impression... C'est dans cette tenue que Perséphone apparut, en Slovaquie, après avoir prit le porte-au-loin. Quelques pas la menèrent jusqu'à un village complètement vide, titillant la curiosité de Perséphone. Malgré le folklore régnant en ces lieux, il y avait peu de chance pour que les habitants de ce faubourg passent leur vie cachée derrière les murs de leur maison. Alors qu'est-ce qui avait bien pu leur signaler leur arrivée et les pousser à se cacher ? Quelqu'un quelque part avait une longueur d'avance et ça n'encourageait en rien Perséphone à prendre des risques. Mais elle n'avait pas le choix, sinon ça serait trop simple. C'est donc d'un pas assuré mais la conscience tout sauf tranquille qu'elle se dirigea vers le château. Un putain de château digne de celui de Dracula, rien que ça, avec la taille gigantesque et l'allure sinistre qui vont bien ensemble.

Perséphone pénétra dans les lieux avec sa baguette à la main, prête à lancer un sort sur le premier truc qui foncerait sur elle. Mais rien ne lui sauta à la gorge et elle s'avança dans le hall énorme vers la masse sombre qui se tenait immobile. "Parkinson." héla-t-elle de sa voix douce en guise de salutation. "T'as rapatrié les filles ?" Arrivé à sa hauteur, un coup d'oeil vers les deux statues complètement figées et Perséphone obtint sa réponse. Une légère grimace se dessina sur son visage, comme écœuré. "Faut croire que les Black ne sont pas tous malins..." Elle secoua légèrement la tête avant de la relever vers un bruit se prononçant vers l'étage. Si la jeune femme passait le plus clair de son temps dans son bureau, elle n'en restait pas moins une élève studieuse qui avait obtenue des notes optimales à peu près partout, y compris en sortilèges et autres cours de défense. Elle n'était donc pas du genre à se planquer en dernière ligne et s'approcha des escaliers. "Tu as entendu ?" Courageuse mais pas téméraire, la Nott se tourna vers Merlyn. Elle n'arrivait pas à croire ce qu'elle allait dire, elle avait vu des centaines de films d'horreur et son idée était l'inverse de la première règle à suivre pour ne pas mourir bêtement dans ce genre de tournage. Mais ils n'étaient pas dans un film, hm ? "Je suis sûre d'avoir entendu quelque chose..." Elle monta les deux premières marches et posa les yeux sur lui. "Tu restes là ou tu viens avec moi ? A moins qu'on attende encore quelqu'un ?"
Parchemin envoyé Mar 1 Aoû - 19:30

avatar
avatar
profil
Je suis : Cha , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 19/02/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 152 hiboux. J’incarne : Dane Dehaan , et l’avatar que je porte a été créé par : Bazzart . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Arsenius Black, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #006666



Je suis âgé de : 25 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : un Mangemort marqué J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Célibataire, parfois en couple avec le bordel, mais surtout avec Sìleas Rackharrow Champ Libre :
malle
raise your wand
 
Quête n°2
- Caelia, Artemisia
Merlyn, Perséphone, Xephandre, Nerissa & Gideon -
Château de Cachtice, Slovaquie - 6 Juin 1991

Des recherches pour le Lord, c'est ce qu'il faisait lorsqu'on l'avait prévenu qu'il était attendu ailleurs. Le Lovegood donnait tout pour son Maître, parce qu'il croyait en lui, plus qu'en n'importe qui d'autre, hormis son cousin. Dans ces recherches, il s'était donné corps et âme pour trouver ne serait-ce qu'un petit indice qui pourrait les aider à en savoir plus. Et pourtant, on l'interrompait dans sa tâche. On l'envoyait en renfort, parce que d'autres avaient échoué. Et l'échec n'était pas permis au sein des Mangemorts. Pourtant, Xéphandre connaissait bien l'échec, il l'avait bien souvent rencontré au cours de sa vie. Mais Crixus avait toujours été là pour lui faire comprendre que l'erreur était bannie de leur culture. Par des moyens plutôt extrêmes, mais efficaces, il avait fait comprendre à Xéphandre que seule la réussite était tolérée dans leur famille. Depuis, rarement friands de ces punitions plutôt violentes, Xéphandre s'était tenu à carreaux, du moins, il avait essayé. Mais aujourd'hui, d'autres que lui avaient fauté, et ça l'agaçait. Ce n'est pas tellement eux personnellement qui le faisait voir rouge, puisqu'il ne les connaissait pas, c'était plutôt le fait de devoir abandonner leur piste actuelle. Et ça, ça ne lui plaisait pas. Eux aussi avaient une mission, et ils devaient la mettre entre parenthèse, juste parce que d'autres n'étaient pas à la hauteur. Ridicule. Mais lui et ses camarades actuels n'avaient pas le choix, les ordres étaient les ordres et il n'avait en aucun cas le pouvoir de refuser quoi que ce soit. Il obéirait, donc, comme le bon partisan qu'il était, fidèle et efficace.

Une fois sur place, il avisa un Parkinson, une Nott, un Peverell et deux femelles Black figées sur place. Un sourire admiratif et malicieux apparut sur son visage tandis qu'il s'approcha directement des deux statues. Observant avec attention leurs traits immobiles, il se murmura à lui-même. "Ces statues de femmes seraient magnifiques à l'entrée du bordel." Enfin, si ces statues n'étaient pas les tenants de l'établissement en question bien sûr. La voix de la Nott le fit sortir de ses rêveries, alors qu'elle saluait le mangemort sur place. Xéphandre se tourna vers celui-ci, lui adressant un simple signe de tête. Finalement, le Lovegood sourit suite la pique lancée par sa collègue qui s'éloignait avec son acolyte. On sentirait presque la jalousie, non ? Lui se fichait bien de qui se trouvait là, figé, tout ce qui l'inquiétait, c'est qu'il fallait bien vite rapatrier ces deux-là, histoire qu'ils puissent avancer. Si Xéphandre était là, ce n'était pas pour s'occuper des problèmes des autres, mais plus pour réussir la mission qu'on lui avait assigné. Puis un bruit retentit, leur faisant lever la tête. Il provenait de l'étage, et était tout sauf rassurant. Mais ça plaisait à Xéphandre, il aimait beaucoup ce genre de choses d'ailleurs. Un bruit, un mystère, quelque chose de dangereux, il adorait. Folie, inconscience, direz-vous ? Insouciance et curiosité, répondrait-il, voilà tout. La Nott aussi avait repéré le bruit, ce qu'elle fit remarquer au Parkinson. Bien, il fallait maintenant découvrir ce qu'il en était, et Xéphandre avait vraiment hâte d'en savoir plus. Tout ce qui touchait le Lord le passionnait de tout façon. De plus, il serait probablement récompensé s'il réussissait, et il était prêt à tout pour ça. De l'autre côté, la jeune femme monta quelques marches, demandant à son interlocuteur, Merlyn, s'il voulait venir. Xéphandre s'avança alors, ne voulant pas être délaissé de la sorte. Lui aussi pouvait être utile après tout. Il monta alors les marches à son tour,  s'adressant à elle sans vraiment la regarder. "Oui, moi et je suis là maintenant." Un sourire sadique habilla son visage. "J'ai hâte de voir ce que nous réserve cet endroit étrange..." Un rire mit fin à ses paroles tandis qu'il sortait sa baguette, prêt à en découdre et à faire couler ce sang qu'il aimait tant.

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.



« Madness can't be explained, it feels itself. »

Ce n'est pas la torture qui torture, mais l'imminence perpétuelle et déçue de son interruption. On a tout à redouter d'un homme supérieurement intelligent dès lors qu'il se met dans la tête de torturer ses semblables.

(c) Myuu.BANG!

 



Parchemin envoyé Dim 20 Aoû - 2:36

avatar
avatar
profil
Je suis : Wicked Witch. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/12/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 116 hiboux. J’incarne : Emilia Clarke. , et l’avatar que je porte a été créé par : (c) avatar by Gallifreys, Gorgeousmali, Edana, Oreste, Nephilim & Lux aeterna. Ship Nerisson by Gallifreys. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Erzsébet Rackharrow Je parle en : #765C81



Je suis âgé de : 26 ans. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Oubliator et chargée d'interrogatoire au sein des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis mariée à Gideon Peverell, troisième victime de la persistance parentale. Diable, s'il savait ce qu'il est arrivé aux autres.
malle
raise your wand
 
Quête n°2
Château de Cachtice - 6 juin 1991
L
a Slovaquie. Elle n’avait jamais voyagé, elle n’avait jamais goûté au plaisir de découvrir de nouvelles contrées alors il est vrai qu’elle flâne un peu mais elle a été envoyée en décalé, de retour d’une mission on lui avait dit de prendre un portoloin le plus rapidement possible direction la mission suivante. Une douche plus tard pour se défaire du sang dont elle était un peu trop décorée, le portoloin était pris. C’est beau mais froid. Les pas calmes semblent ceux d’une jeune femme simplement occupée à se promener, non ceux d’une Mangemort envoyée porter assistance à quelques collègues, disons-le, fort peu dégourdis. Un soupir lui échappe lorsqu’elle atteint le château. Gideon devait apprécier les lieux, pensée fugace tandis qu’elle monte les marches jusqu’à la porte qu’elle pousse. « Faut croire que les Black ne sont pas tous malins… » Un sourire en coin. Elle est discrète, telle une ombre habituée à ne pas exister, observatrice silencieuse qui détaille les divers protagonistes. « Ces statues de femmes seraient magnifiques à l'entrée du bordel. » Les hommes, presque tous les mêmes. Le bruit, elle l’a entendu aussi, elle l’a perçu, plus étouffé parce qu’elle n’est pas encore entièrement à l’intérieur de la pièce mais il n’y’a que peu de doutes sur le fait qu’ils ne sont pas seuls. Pourquoi le seraient-ils, d’ailleurs ? Les lieux étaient encore pleins d’une vie supposée absente depuis des siècles. Elle entre enfin, la porte se refermant derrière elle comme par magie. « Quelle charmante réunion. » La main passe le long d’un meuble en bois, cherchant la poussière et la pourriture - dernier détail qui n’apparaît pas. Ca n’est donc pas une illusion. « Nott, Lovegood et Parkinson, choix intéressant. Les Black ont été renvoyées à Londres, j’imagine ? » La baguette glissée dans sa main, elle entreprend de suivre la direction du son entendu plus tôt. S’ils se faisaient attaquer, ça ne serait pas de trop, quelques sortilèges supplémentaires.  
© Mister Hyde


I cut off my wings ≤ I'll steal your soul, I'll eat you whole, ain't no other way. They call me devil and you should be afraid. I will tell you lies, I'll crawl inside your mind. Grab hold of your eyes, I will make you mine and I'm gonna take my time

—. Call me Devil

Parchemin envoyé Dim 20 Aoû - 19:12

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
A peine le temps de demander si ils attendaient encore quelqu'un que les autres se pointèrent. Pour l'efficacité, c'est un 10 sur 10. La dernière arrivée, cette jolie blonde au visage de poupée, Perséphone ne se souvenait pas l'avoir déjà rencontrée. Mais elle avait sûrement dû en entendre parler. Ca lui reviendra quand elle entendra quelqu'un prononcer son nom. En attendant, elle en avait marre de les attendre. Xéphandre était fidèle à lui-même, excentrique et peu enclin à la délicatesse. Peut-être que Nerissa allait être la seule à être supportable pendant cette mission. Le regard blasé que porta Perséphone à Xéphandre se posa donc naturellement sur la Peverell, alliée par défaut dans ce groupe qui avait été purement masculin jusqu'à maintenant, et lui offrit un petit sourire pour l'inviter à l'accompagner. Ou pas. Mais la Nott se sentirait plus à l'aise si elle était accompagnée et les autres ne lui inspiraient pas confiance. Elle gravit donc les quelques marches qui la séparait de l'étage, baguette à la main, et tendit l'oreille vers les portes les plus proches. Le silence était revenu mais elle sentait que quelque chose se tramait derrière, prêt à leur sauter à la figure. Son coeur battait à toute vitesse dans sa poitrine et la présence des autres ne la rassuraient pas. Mais puisqu'il fallait fouiller... Pourquoi donc avait-elle quitté son bureau confortable ? Elle croulait sous le travail en plus. Elle passa une première porte, qui était verrouillée, et s'avança vers la suivante. Sa main se posa sur la poignée de porte et la tourna lentement. Cette dernière, au lieu de se tirer, se poussait. Plutôt désagréable comme sensation. Pourtant la pièce qui lui faisait face n'était pas spécialement effrayante. Illuminée de torches et pourvue de plusieurs étagères contenant des bouquins en veux-tu en voilà, elle aurait même pu paraître agréable. Perséphone s'avança et balaya l'endroit du regard, ne repérant aucune autre porte. Elle aurait peut-être dû s'éloigner mais son esprit curieux s'approcha des livres qui ne comportaient aucun titre. Fronçant les sourcils, elle leva la main mais se souvint des deux Black en bas. Elle estima qu'il valait mieux ne pas toucher à ça. Elle leva sa baguette pour murmurer un doux "Wingardium Leviosa" et amener le livre jusqu'à elle.

Mais est-il inoffensif au moins, ce bouquin ?
Oui, rien ne se passe.
Non, à peine a-t-il quitté son étagère qu'une fumée l'entoure avec un petit pouf qui n'augure rien de bon.

Le livre s'éleva avant d'éclater sous la forme d'une chauve-souris qui fit lâcher un cri de surprise à la Nott. Elle eut le temps de traverser la moitié de la pièce avant de se prendre un stupefix dans le dos, qui la ft retomber au sol dans un bruit sourd. Elle avait reprit son apparence de livre, comme si rien ne s'était passé. Un long soupire s'échappa des lèvres de Perséphone, qui venait de se faire une belle frayeur. Ne plus toucher à RIEN.
Parchemin envoyé Dim 20 Aoû - 19:12

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 932
malle
raise your wand
 
Le membre 'Perséphone Nott' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 3 Sep - 18:29

avatar
avatar
profil
Je suis : Cha , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 19/02/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 152 hiboux. J’incarne : Dane Dehaan , et l’avatar que je porte a été créé par : Bazzart . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Arsenius Black, Rodrick Rackharrow & Menelaus Greyback Je parle en : #006666



Je suis âgé de : 25 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : un Mangemort marqué J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Célibataire, parfois en couple avec le bordel, mais surtout avec Sìleas Rackharrow Champ Libre :
malle
raise your wand
 
Quête n°2
- Caelia, Artemisia
Merlyn, Perséphone, Xephandre, Nerissa & Gideon -
Château de Cachtice, Slovaquie - 6 Juin 1991

À peine quelques marches montées, c'est la voix d'une femme qui le fait se retourner. Il fronça les sourcils. Il l'avait déjà croisée au Ministère, mais n'arrivait pas à mettre un nom sur cette femme. Magnifique créature en apparence, pas de celles qu'on oublie. Enfin ce n'était pas vraiment de sa faute. Xéphandre avait la fâcheuse manie d'oublier la plupart des patronymes des femmes qu'il rencontrait. Peu d'importance ici de toute façon, ils n'étaient pas là pour faire connaissance malheureusement. Mais plutôt pour s'occuper d'une mission, à la place d'incapables. Il se retourna, se reconcentrant sur la Nott qui prenait apparemment les devants. À l'étage, elle finit par s'engouffrer dans la deuxième pièce qu'elle rencontra, la première étant apparemment verouillée. Le Lovegood la suivit à distance, ayant des doutes quant à l'efficacité de sa camarade. Les femmes et l'efficacité, ça ne faisait pas toujours bon ménage. Du moins, c'est ce qu'on lui avait appris. Chose qu'il semblait vérifier tout au long de sa vie. Il entendit vaguement qu'elle prononçait un sort, incantation rapidement remplacée par un cri de surprise. Xéphandre se précipita vers la scène pour voir ce qu'il s'y passait. Un second sort et un bruit sourd plus tard, un livre trônait sur le sol de la pièce. Soupir de la jeune femme face à la tête amusée du Lovegood. Ah les femmes, je vous jure ! Ce dernier finit par lever les yeux au ciel d'ailleurs, adressant quelques mots à la Nott. « Eh bien, on s'amuse bien par ici ? Je vais prendre la suite, peut-être aurais-je plus de chance que toi. » Sur ces mots, il s'avança le long d'un couloir, choisissant d'emprunter une magnifique porte faite d'un vieux bois sombre.

La poignée fut coopérative, tandis qu'il semblait s'aventurer dans ce qui ressemblait à une vaste chambre. Encore une fois, le mobilier ne fut en aucun cas abîmé ou vieilli. Tout semblait montrer une chambre à coucher propre, vivable, presque comme neuve. Il fronça les sourcils, perplexe face à cette vision des plus étranges. Mais rapidement, il haussa les épaules, s'avançant encore dans la pièce. « Y'a-t-il quelqu'un ici ? Nous venons en paix ! » Il avait haussé la voix, histoire que quelqu'un l'entende, si bien sûr il y avait une présence en ces lieux. Il en aurait douté à l'extérieur, mais maintenant qu'il pouvait voir l'intérieur et l'état des meubles, il préféra y réfléchir à deux fois. Valait mieux s'attendre à tout, comme ça on était jamais surpris. Certains lui diront sûrement que ce n'est pas prudent d'attirer l'attention sur lui, lui s'en fichait. Ils étaient venus pour trouver quelque chose ici, n'est-ce pas ? Bien. Si quelqu'un devait habiter ici, peut-être pourrait-il les aider à trouver plus facilement. Et si cette personne ou créature n'était pas coopérative, ils n'auront qu'à la tuer, voilà tout. Il observa les meubles, s'avançant vers le lit qui en imposait. « Par Merlin, ça c'est du lit. T'as du bien t'éclater là-dedans ! » Il se mit à rire, des pensées peu conventionnelles à une mission en tête. Peut-être parlait-il tout seul, soit, de toute façon on le croyait déjà fou. De fausses rumeurs, rien d'autre. Il était tout à fait sain d'esprit, il le savait bien. Il se mit à fredonner, insouciant, furetant un peu partout pour espérer y découvrir quelque chose d'intéressant. Une sorte de bureau, une armoire, une fenêtre, rien qui sortait de l'ordinaire. Mais bientôt, un second bruit se fit entendre, plus fort que le dernier cette fois-ci.

Le bruit provient-il de la pièce dans laquelle il se trouve ?

OUI : En effet, Xéphandre fait volte-face brusquement, espérant découvrir l'origine de ce son étrange.

NON : Apparemment non, le bruit semble trop faible pour qu'il soit à proximité du Mangemort, il doit provenir d'une pièce adjacente. Il sort donc de la pièce précipitamment, espérant apercevoir quelque chose sortir des environs.

En se retournant, il aperçoit quelque chose bouger, une forme beaucoup trop rapide pour qu'il puisse en distinguer quelque chose. Il ne sait d'où cette chose vient de sortir mais elle était là, tout près de lui. Et il l'a ratée. Merde. Il se précipite à l'extérieur, essayant de la suivre, mais il ne peut pas. Impossible à suivre, presque impossible à voir, c'est comme un mirage. Xéphandre n'a pas le temps d'analyser ce qu'il voit, tout comme ses camarades d'ailleurs, à part la direction que la chose prend. Les sous-sols. Génial ! S'adressant à ses camarades, il se met à avancer dans le sillon de la chose. « Mesdemoiselles, Parkinson, si vous voulez de l'efficace, n'hésitez pas ! Direction les sous-sols apparemment, que c'est excitant ! » C'est donc presque en sautillant qu'il se dirigea vers l'inconnu, n'ayant pas vraiment fait attention de savoir si les autres le suivaient. Ils n'avaient pas vraiment le choix de toute façon, ils devaient eux aussi participer au succès de cette mission. Allons bon, il n'allait pas tout faire non plus !

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.



« Madness can't be explained, it feels itself. »

Ce n'est pas la torture qui torture, mais l'imminence perpétuelle et déçue de son interruption. On a tout à redouter d'un homme supérieurement intelligent dès lors qu'il se met dans la tête de torturer ses semblables.

(c) Myuu.BANG!

 



Parchemin envoyé Dim 3 Sep - 18:29

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 932
malle
raise your wand
 
Le membre 'Xéphandre Lovegood' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

 

[Slovaquie] Quête n°2 - Mangemorts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Attaque des Mangemorts
» Liste des Mangemorts
» Les Mangemorts observent... *pv Ellasandra*
» La Slovaquie, premier facteur matrimonial du monde magique [Eliott]
» Les Mangemorts [3/3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Ailleurs-