Partagez | 
FB Janvier 1991 - Une Etape Cruciale [Feat Drefer]

()
Parchemin envoyé Lun 3 Juil - 13:49

avatar
avatar
profil
Je suis : Zelos/ Julien , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 27/06/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 75 hiboux. J’incarne : Billy Huxley , et l’avatar que je porte a été créé par : Pixelow & Morphine signa: Abi Je parle en : #0099ff

/

Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre :
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Une Etape Cruciale

When you start to talk , you ignore the devil is here





Aujourd'hui, j'avais décidé de mettre mon pan à exécution que j'avais planifié depuis des mois et des mois, pouvoir me rapprocher d'un mangemort et pouvoir me rapprocher de celui-ci pour pouvoir plus tard réussir à le kidnapper et à interroger pour pouvoir avoir des informations sur le meurtrier de mes parents. Je n'avais rien comme piste d'où ma décision en solitaire pour pouvoir avoir les dit informations, j'avais décidé de me rendre au pub "Hole In The Wall". J'avais fait quelques repérages pour voir si des mangemorts pouvaient s'y rendre, mais rien de concret, je ne savais pas ce que je pouvais faire pour attirer l'attention sur moi sans qu'on me soupçonne dans mes actes d'être un membre de l'ordre du phénix. Même si je suis en apparence un homme au visage que l'on oublie avec du mal, j'ai malheureusement trop d'empathie pour ceux que je fréquente, ce qui fait largement un point faible pour moi-même si j'ai un mentale d'acier. Alexander n'est pas au courant que je prends cette initiative, c'est mon objectif à moi, pas celui de l'ordre du phénix et j'ai besoin d'avoir des réponses. Dans le pire des cas, j'informerais Alexander plus tard, mais pour le moment rien ne presse.

Il est environs vingt heures quand je décide de me rendre dans le pub, habillée d'une tenue assez classe, mais dans des tons discrets, je rentre dans le pub, une odeur d'alcool et de tabac arrive à mon nez. Pas si dérangeant, ça me rappelle beaucoup les pubs de Belfast où j'ai grandi et je me dirige d'un pas sûre vers le comptoir, prenant appui sur mes coudes, je demande au barman de me servir une pinte de bière avant d'aller m'asseoir au bout du comptoir. Une fois installé, j'écoute tout ce qui peut se dire dans la salle, la moindre information peut être importante. C'était la première fois que je faisais ça, j'étais légèrement tendu et stresser, je ne savais pas ce qui pouvait de passer et je n'avais qu'une envie, c'était de pouvoir prendre les informations dont j'avais besoin, avoir un contact qui deviendrait régulier, puis je m'en irais pour la soirée, ce sera suffisant pour moi.

Buvant cette pinte divine, ça faisait longtemps que je n'avais pas bu de bière question de rester clair lors des opérations de l'ordre du phénix. J'étais content de pouvoir changer mes habitudes, je ne suis pas du genre à rentrer dans le tas pour pouvoir m'en prendre à des mangemorts , je suis vraiment impatient de voir qui est la personne qui va tomber dans mon piège, habillé d'un costard entièrement noire et d'une cravate rouge, j'avais enfilé cette tenue question d'attirer l'œil, mais pas trop. Je ne pense pas attirer les questions de tous dans cet endroit qui n'est pas différent des autres pub du royaume unis. Je n'ai aucun doute et aucune peu dans mon cœur, je me laisse porté par l'ambiance du pub et je me sors une cigarette et je l'allume avec mon zippo, un zippo totalement neutre.

Étant confortablement assis sur le tabouret du comptoir, j'entends un chant irlandais qui commence à résonner dans le pub , affichant un sourire en coin tout en écoutant ça, cette joie fut de courte durée, alors que plusieurs hommes entre dans le pub . L'ambiance que je sentais devenir conviviale, s'était tout d'un coup refroidie, même la chaleur relative qu'il pouvait y faire était remplacer par un léger froid qui pouvait nous saisir au corps. Je regarde ma pinte question de ne pas attirer l'attention, j'entends des pas lourds provenant de derrière moi alors qu'un frisson parcourt mon échine. Je ne sais pas où me mettre alors que j'attends de voir ce qui se passe, je préfère rester passif que de prendre une quelconque initiative qui pourrait me porter préjudice, le seul moyen de survivre est de laisser une proie venir d'elle-même. Dans le cas contraire, le changement entre chasseur et chassé peut très vite changer.

Une pinte et une heure de passé et toujours cette ambiance des plus glaciales, hors des murmures dans tout le pub , rien de bien significatif. Je me demande ce qu'il se passe et qui est entrés plus tôt dans la soirée, je me demande si je pouvais tenir comme ça longtemps pendant la soirée. Je ne sais pas si je pouvais faire en sorte de pouvoir voir des visages, demandant une nouvelle pinte tout en posant une cigarette sur mon oreille, et je pars prendre place sur une table dans un angle pour pouvoir avoir un point de vue sur toute la pub. L'ambiance de la pièce est assez sombre alors je regarde chaque personne qui s'y trouve, quatre hommes sont assis vers la gauche du pub, moins discrète comparée que la majorité des gens qui s'y trouve.

J'aperçois un homme aux cheveux noirs et aux yeux marron dans le groupe des quatre hommes et je décide de me lever avec la moitié de ma pinte alors que cet homme se lève et alors qu'il se retourne, je le percute intentionnellement, mais seulement moi sait que j'ai fait exprès. Tout en prenant un air choqué et surprit, je lui dis d'une voix un peu confuse.

- Oh pardonnez-moi, je ne vous ai pas vu arriver.

Bon, premier contact de fait, il ne manque plus qu'à voir ce qu'il va se passer, la personne risque de ne pas être trop contente de voir ce qui se passe.

© MR. CHAOTIK





Derek Callahan-/-Cúchulainn-/-Zelos
Member Of The Order Of The Phénix & Animagus
Be My Friend, Be Nice Or Die

Parchemin envoyé Mer 12 Juil - 20:47

avatar
avatar
profil
Je suis : khal , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 19/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 170 hiboux. J’incarne : Matthew Daddario , et l’avatar que je porte a été créé par : Texas Flood . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alexander Weasley Je parle en : lightseagreen



Je suis âgé de : 24 ans. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Bourreau pour le compte du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Célibataire endurci, désespérant ses parents de trouver un jour une fiancée de choix.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Le vent glacial avait fait rougir ses joues et le bout de son nez. Emmitouflé dans sa cape noire, seuls ses yeux presque visibles derrière son vêtement, Drefer trépignait d'impatience (et de froid) surtout. Cela faisait maintenant deux heures que lui et trois de ses compagnons mangemorts patientaient dans le gel hivernal dans l'attente de quelque chose, ou plutôt de quelqu'un qui ne venait pas. Le Rackharrow commençait à s'agacer mais il était bien trop sage et poli pour risquer de se mettre ses collègues à dos. Qui savait ce qu'ils pourraient raconter sur son compte s'il se mettait à se plaindre. En attendant, il était vraiment au bord de l'hypothermie et il n'en pouvait plus. Quand le plus âgé, Merlin le bénisse, décide enfin que la plaisanterie a assez duré et qu'ils ne tireront rien d'autre qu'une pneumonie de cette planque débile qui ne menait à rien, le jeune bourreau ne peut s'empêcher de remercier mentalement le ciel, sans avoir l'air trop réjoui non plus. Il les suit sans mot dire quand un autre propose de boire un verre au pub le plus proche. Il n'avait jamais été très friand de bar et de bières mais pour le bien de ses relations sociales, il était prêt à faire l'effort comme en témoigne son sourire apparemment ravi quand, en réalité, il n'a qu'une envie : rentrer chez lui, prendre un bain chaud et s'enterrer sous un duvet moelleux. Nyssa volette autour de lui, comme souvent, si silencieuse parfois qu'il en oublie presque sa présence avant qu'elle ne vienne se poser sur son épaule. Un sourire, un hochement de tête pour signifier qu'il l'a vue et là voilà qui repart dans d'autres strates nébuleuses qui lui sont, à lui, inaccessibles... Leur entrée dans le bar provoque un bref moment de silence, durant lequel le brouhaha s'estompe et se stoppe net jusqu'à ce qu'ils finissent par s'asseoir, sans un mot. Le regard clair de Drefer balaye la salle avec cette arrogance propre à ceux de sa race ; il est mangemort et il ne s'en est jamais caché. Dans ce monde, ils sont ceux qui ont le pouvoir alors pourquoi se dissimuler ? Si le reste de la populace a quelque chose à y redire, il les attend, pour sûr... Si les trois autres de ses camarades commandent de l'alcool, lui il n'aspire qu'à un café brûlant et tant pis si les autres pensent qu'il se la joue un peu mauviette... La serveuse leur apporte leur commande dans un sourire enjôleur à son encontre mais qui le laisse de marbre, malgré les remarques peu subtiles de ses compagnons au sujet de son postérieur... Il n'écoute leur conversation que d'une oreille distraite, ses doigts rougis par le froid resserrés autour de sa tasse bouillante, ses prunelles claires perdues dans le noir de son breuvage, pensives. Il n'entend même pas qu'on l'appelle et il relève la tête en sursaut, un regard interrogateur destiné à l'ainé du groupe. « Rackharrow ! Eho ! Tu peux nous amener une autre tournée ? » Il constate qu'ils ont fini leurs verres quand il n'a même pas encore trempé ses lèvres dans son café. S'il lève les yeux au ciel, pas enchanté à l'idée de jouer les commis, il reconnaît qu'il est le plus jeune et que c'est de bonne guerre... Alors qu'il se lève avec souplesse pour réitérer la commande au comptoir, un autre jeune homme le percute, sa bière à la main, laquelle vient, bien entendu, achever sa course sur ses vêtements, trempant son haut. Il grimace, le mangemort, un regard noir dédié à l'impudent, qui semble vraiment désolé de la situation et qui s'excuse déjà... « Oh pardonnez-moi, je ne vous ai pas vu arriver. » Ouais, ça il avait remarqué, merci... Il gronde, marmonnant un truc incompréhensible avant de sortir sa baguette et de nettoyer le massacre perpétré sur ses vêtements. Etonnament calme, quand on connait son tempérament, mais on l'observe et il ne peut permettre qu'on le considère comme un instable colérique incapable de se tenir. On ne lui confierait plus de missions dans le cas contraire et il ne pouvait pas le permettre... « C'est pas grave. Ca arrive... » qu'il lâche en serrant les dents mais sans la moindre once de sympathie dans la voix. Sans plus accorder de regard à l'inopportun, il se dirige vers le bar, commandant une seconde tournée pour ses camarades avant de demeurer assis sur son tabouret, commandant un autre café bien noir. Il avait besoin d'un peu de calme... Relevant le regard, il constate que celui qui l'a heurté précédemment est de nouveau à côté de lui. Il le détaille rapidement ; si, sur le moment, son visage lui est familier, il ne le remet pas de suite. Se tournant de nouveau vers le barman, il le hèle. « Une pinte de bière pour mon camarade ici présent, sa dernière a atterri sur ma cape ! » Un brin plus détendu mais toujours sur la défensive, le Rackharrow. « Votre visage m'est familier. On se connait ? » Sans doute...



OUT OF THE SHADOW
Hold your breath, don't let go ☽ Got a feeling nothing is forever, keep your voice low. The sun is high but I wish I could bathe in the moonlight.

Parchemin envoyé Ven 14 Juil - 15:37

avatar
avatar
profil
Je suis : Zelos/ Julien , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 27/06/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 75 hiboux. J’incarne : Billy Huxley , et l’avatar que je porte a été créé par : Pixelow & Morphine signa: Abi Je parle en : #0099ff

/

Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre :
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Une Etape Cruciale

When you start to talk , you ignore the devil is here





Ce petit jeu était bien plus marrant que tout ce que je pouvais imaginer, j'étais vraiment content de voir que mon talent d'acteur était encore d'actualité. Et j'étais content de voir que j'étais vraiment convainquant surtout pour le coup de ma chope de bière renversé sur la cape de ce fameux Rackharrow, se pourrait-il que ce soit Drefer Rackharrow ? C'est encore plus intéressant que je ne pusse l'imaginer, surtout que la coïncidence veut que nous ayons était à Poudlard lors de la même année. Au fond de moi, j'étais en train de sourire, j'avais enfin le point d'accroche qui allait être plus efficace que je ne pouvais m'y attendre, alors que je l'entends gronder au fond de moi, je ris tout en affichant un regard délibérément désolé. Alors qu'il s'excuse alors que je me dirige au bar en le suivant, j'étais content de voir que j'avais réussi à capter l'attention des autres. J'affiche toujours ce visage des plus désolée tout en regardant le fameux Rackharrow cela faisait bien longtemps que je ne l'avais pas vu. Alors Drefer, que penses-tu de mon don que j'ai hérité de personnes comme vous les mangemorts? Arriveras-tu à savoir que je suis au fond de moi ? Ou tu seras le prochain sur la liste des personnes que je me dois de traquer pour avoir des réponses à mes questions. Alors que je le vois me détailler, je sors une nouvelle cigarette et je l'allume tout en laissant le paquet sur le comptoir pour que le mangemort puisse se servir en cas de besoin alors que je l'entends m'offrir une pinte de bière, sa question qui vient est le moment le plus opportun pour éveiller de vieux souvenir à cet homme qui a décidé de prêter allégeance aux mangemorts.

- Oui, on s'est connus à Poudlard, enfin se connaître est un grand mot, nous avons était dans la même maison la même année. Je suis Derek Callahan et si mes souvenirs sont bons, tu es Drefer Rackharow c'est bien ça ?

Il faut dire que j'avais bien changé depuis ces quelques années, mais lui avait toujours garder une gueule plutôt enfantine comparé à certains anciens Serdaigle que j'ai pu croiser. Drefer est celui qui à le moins changer depuis tout ce temps, alors que je tire une latte sur ma cigarette, je m'appuie lourdement sur mes coudes tout en regardant le barman. Je pouvais bien me demander pourquoi ils venaient ici, du moins pourquoi ils se réunissaient dans ce pub, je n'avais pas de réponse à toutes mes questions et je me demandais bien ce qu'il pouvait se passer pour qu'ils viennent aussi souvent par ici. Puis tout en souriant au jeune homme, je lui dis d'une voix douce.

- Et dit moi, que devient-tu depuis que nous avons quitté Poudlard ? Ça fait un moment que l'on ne c'est pas vu.

Alors que ma nouvelle bière arrive, je compte bien la payé question de ne pas à avoir à retourner la pareille ensuite, je ne sais pac e qu'il se passe, mais je compte bien m'assurer de prendre le plus grand nombre d'informations possible. Même les plus infimes me seront utiles, d'habitude, je ne suis pas quelqu'un de patient, mais il va falloir que je le fasse pour le bien de tous. Si j'accumule assez d'information, je pourrai quand même avoir une marge de progression ce qui est loin d'être négligeable, je me demande bien ce que je vais pouvoir faire pour réussir à m'attirer la sympathie de Drefer, une chose est sure, c'est que ça ne va pas être simple, même pour moi. Alors que je sirote ma bière tranquillement tout en claquant les cendres de ma cigarette dans le cendrier, je tourne à nouveau mon regard vers Drefer.

- C'est bien toi qui a une soeur qui s'appelle Mererid n'est-ce pas ? Ou je confonds peut-être avec quelqu'un d'autres.

Affichant un sourire chaleureux, je regarde mon interlocuteur pendant un moment, détaillant son regard, les yeux ne peuvent rien cacher sauf si on est entraîner pour mentir comme je l'ai fais. C'est ça ma spécialité, utiliser mon intelligence et le fait que je puisse passer inaperçus dans des endroits où l'on a peu me voir d'habitude. L'adaptation est toujours un signe de force, à défaut d'être fort physiquement, je le suis mentalement. Malheureusement pour moi, je ne savais pas grand chose du jeune homme et c'était bien un désavantage pour moi, l'avoir connu plus précisément lors de notre scolarité m'aurait ouvert plus de possibilités à cet instant, mais ce n'était pas le cas donc je me devais de choisir mes paroles avec une véritable précaution pour ne pas le froisser ou pour ne pas retirer son intérêt.

© MR. CHAOTIK





Derek Callahan-/-Cúchulainn-/-Zelos
Member Of The Order Of The Phénix & Animagus
Be My Friend, Be Nice Or Die

Parchemin envoyé Sam 15 Juil - 19:34

avatar
avatar
profil
Je suis : khal , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 19/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 170 hiboux. J’incarne : Matthew Daddario , et l’avatar que je porte a été créé par : Texas Flood . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alexander Weasley Je parle en : lightseagreen



Je suis âgé de : 24 ans. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Bourreau pour le compte du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Célibataire endurci, désespérant ses parents de trouver un jour une fiancée de choix.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Il resserre ses mains autour de son café, une fois de plus. A vrai dire, il n’a même pas vraiment l’intention de le boire, il veut juste parvenir à se réchauffer un peu, de la façon la plus naturelle et la plus douce qui soit. Il jette un regard en coin à celui qui lui a renversé sa bière dessus et, puisque le visage lui semble familier, il se permet de poser la question. Double tranchant, certes, mais, après tout, il n’avait rien à y perdre. « Oui, on s'est connus à Poudlard, enfin se connaître est un grand mot, nous avons était dans la même maison la même année. Je suis Derek Callahan et si mes souvenirs sont bons, tu es Drefer Rackharow c'est bien ça ? » Il hoche la tête à l’affirmative, sans ouvrir la bouche, ses pensées concentrées sur ses années de scolarité à la recherche de souvenirs du jeune homme qui se tenait devant lui. Quelques bribes lui parviennent, éphémères et bien maigres. Il avait passé toute sa période de Poudlard le nez plongé dans ses bouquins et le poing écrasé dans la gueule de Nathaniel Trelawney. Hormis cela, il n’avait pas beaucoup d’amis ; c’était un être solitaire et, ajouté à ça, Mererid s’était chargé d’éloigner les gens qui gravitaient autour de lui, avec un talent digne des plus grands serial killers du coin. Il l’ignorait encore, toutefois… Mais il le reconnaît comme une vieille fréquentation et son visage se détend considérablement, moins sur la défensive… Il finit même par répondre au sourire de Derek, avec un peu moins de naturel et beaucoup plus de crispation mais un sourire quand même… « Et dis-moi, que deviens-tu depuis que nous avons quitté Poudlard ? Ça fait un moment que l'on ne s'est pas vus. » Il hausse un sourcil interrogateur se demandant si ça l’intéressait vraiment. Au fond, ils n’avaient jamais été amis et Drefer n’avait jamais été très friand de la politesse hypocrite qui gangrenait la société des sangs purs mais, Derek n’en était pas un, à la réflexion, alors il prend le parti d’estimer que sa question est vraiment motivée. Il en est encore à réfléchir à comment annoncer la chose avec délicatesse car, pour sûr, « bourreau » n’était pas le genre de profession facile qu’on pouvait aisément caser dans une conversation que, déjà, écrasant sa clope dans le cendrier et se mettant à siroter sa bière, le Callahan enchaine sur une question bien plus délicate encore… « C'est bien toi qui a une sœur qui s'appelle Mererid n'est-ce pas ? Ou je confonds peut-être avec quelqu'un d'autre. » Il esquisse une moue ennuyée, levant un regard soupçonneux sur son compagnon de comptoir. Mererid était un sujet tabou, encore plus quand son prénom venait à se retrouver dans la bouche d’hommes qu’il ne connaissait pas. Une lueur sombre passe dans ses prunelles comme il le toise avec suspicion et qu’il répond, lentement, cherchant à comprendre. « C’est ma sœur jumelle, oui… » Et si tu fais la moindre remarque déplacée, je te bouffe… Il ne le dit pas avec ses lèvres mais son regard est un avertissement à lui tout seul. D’ailleurs, c’est sur un ton un peu trop joyeux et guilleret qu’il annonce la suite. « Et pour répondre à ton autre question, dans la vie, je suis bourreau… Je torture, tranche des membres… Je coupe même des têtes à l’occasion… » Il lui dédie son sourire le plus ultrabright, presque innocent, histoire de mieux faire passer le message. Il n’était clairement pas le genre de personne avec laquelle il fallait se manquer, il était donc plus prudent que le Callahan tienne sa langue quant à ce qui concernait sa sœur. « Et toi, Callahan, qu’est-ce que tu deviens ? » Mis à part traîner dans les bars en renversant sa bière au hasard ? Il espérait qu’il y ait quand même autre chose qui anime ses journées. Tant que ce n’était pas des pensées envers sa sœur, il était prêt à se satisfaire de presque n’importe quoi….




OUT OF THE SHADOW
Hold your breath, don't let go ☽ Got a feeling nothing is forever, keep your voice low. The sun is high but I wish I could bathe in the moonlight.

Parchemin envoyé Lun 17 Juil - 15:38

avatar
avatar
profil
Je suis : Zelos/ Julien , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 27/06/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 75 hiboux. J’incarne : Billy Huxley , et l’avatar que je porte a été créé par : Pixelow & Morphine signa: Abi Je parle en : #0099ff

/

Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre :
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Une Etape Cruciale

When you start to talk , you ignore the devil is here




Je me demande comment je peux arriver à gagner sa confiance, ce n'est pas facile d'arriver à l'objectif que je me suis fixé, mais surtout, je ne devais pas franchir la ligne qui me séparer de ma mission et du véritable rapprochement pour pouvoir garder les idées claires sur les objectifs. J'étais déterminé à réussir cette mission par tous les moyens possible et imaginable, comment vous dires que j'ai spécialement envie de jouer sur le fait que j'ai l'avantage, je sais bien que c'est plus facile dans ce genre de circonstance, mais je devais rester sur mes gardes. On ne sait jamais ce qui peut se passer surtout quand on vient seulement de trouver sa proie, une proie qui n'est pas débile loin de là, mais comme tout être humain à force de gagner l'affecte de quelqu'un, il finit par baisser ça défense et c'est ça que je recherche. J'enchaîne les questions pour que son attention soit fixé soit sur l'intérêt que je lui porte, il n'y avait rien d'autres à faire de toute façon, j'avais tellement de détails en tête sur lesquels appuyer que tout allait être plus facile pour moi. Surtout, que je sais comment aborder les gens avec les questions pour que je puisse voir comment la personne va réagir que ce soit positif ou non. Mais je ne fais pas seulement ça en mission, je le fais tous les jours, je le fais dans n'importe quelle situation au quotidien j'aime analyser les gens pour voir leurs réactions dans toutes les sortes de situations, c'est pour ça que j'aime me concentrer sur un regard, car je trouve qu'un regard est bien plus beau qu'un physique en générale.

Alors que je bois ma pinte de bière, je sifflote un petit air de musique de mon pays natale, l'Irlande, comment ne pas fredonner des chansons de chez-moi quand j'en ai l'occasion. J'aime ce pays plus que tout au monde, si je n'avais pas la chance de pouvoir vivre là-bas, je pense que je serais malheureux. Alors que je l'entends me répondre, je souris, j'avais donc vu juste, sa sœur est bel et bien Mererid, je suis un peu choqué par la suite de son annonce, apparemment, il était bourreau, j'en avais déjà entendus parlé, mais je ne pensais pas que c'était vrai, donc les deux sont sûrement devenus des mangemorts. Je dois bien avouer qu'avoir évoqué ce "métier" m'en fait avoir des frissons, je me demande bien comment je peux faire pour tomber sur des gens avec une fonction aussi atroce dans ce monde, je me demande même comment je peux faire pour rester tranquillement assis à coter de lui sans rien laisser paraître. Alors qu'il me demande ce que je deviens je souris tout en lui répondant.

- J'ai repris l'élevage de mes parents, du coup, j'élève des créatures magiques et je vends des ingrédients magiques. Le travail de bourreau n'est pas trop difficile surtout ces derniers temps ? Je dois bien avouer que je ne suis pas au courant de tout ce qui se passe en Angleterre, en Irlande, je n'ai pas de quoi me renseigner quand je suis au travail.

Je suis impatient d'en apprendre plus et comment faire pour avoir toutes les réponses aux questions que je veux poser pour en apprendre plus, je sais que je ne dois pas non plus trop en dire question de ne pas trop me mettre en avant, il faut que je puisse lui demander des choses assez importante tout en réussissant à garder une bonne distance avec les détails à propos de moi qui pourrait me porter préjudice plus tard. Je devais faire attention à tout ce que je pouvais dire ou sous-entendre, car les mots ont une valeur quels que soient ceux utilisés au cours de toute une vie, le prix à payer pour tout ça. Alors que je monte la bière à mes lèvres pour pouvoir en savourer le goût si doux que j'apprécie tant, je suis du genre à toujours boire une ou deux pintes, on va dire que j'encaisse pas mal l'alcool et qu'il m'en faut beaucoup pour être ivre. Même si je ne compte pas l'être ce soir, ce serait bien trop dangereux. Je claque doucement mon verre sur le comptoir tout en souriant en coin, je reprends toujours sur un ton doux et joviale.

- Tu voyages souvent ou tu préfères rester en Grande-Bretagne ? À moins que ton travail ne te prenne beaucoup trop de temps pour pouvoir le faire ce qui est fort possible.

Je l'observe attentivement, ne laissant aucun geste, aucun tic ou autre m'échapper pour pouvoir deviner son caractère au moment où je décide de poser mes questions, il ne faut que je m'applique sur chaque détail, sur chaque posture, placement de main ou son regard, c'est tout ça qui déterminera son ouverture ou non à mes paroles. J'ai appris ça de mon oncle Fenrick, il y a des postures bien particulière qui montre si la personne souhaite parler avec nous ou non. Et j'ai peu de temps, la soirée va passer très vite avant que je ne puisse le revoir alors je dois m'empresser de continuer mon interrogatoire improvisé. Mais évitons pour le moment les questions sur les proches de Drefer, alors que je souris à nouveau, je reprends.

- Comment se passe la chasse aux rebelles ? J'espère qu'il n'y a pas trop d'actes contre le ministère ou contre les mangemorts en générale. Cette guerre n'a que trop duré selon moi, j'espère revoir les temps de paix revenir d'ici peu.

Les éléments de la vie quotidienne sont très importants, car ils déterminent si le sujet est beaucoup en mouvement ou non, ce qui peut avoir son importance pour la suite, un homme qui se balade un peu partout dans le monde sera bien plus difficile à attraper qu'un homme qui est toujours dans le même pays, voir la même ville. C'est pour ça que toutes les questions ont leurs importances même celle qui semble la plus insignifiante, alors que je replonge mon regard sur ma bière je me demande comment cette soirée va bien pouvoir tourné.

© MR. CHAOTIK





Derek Callahan-/-Cúchulainn-/-Zelos
Member Of The Order Of The Phénix & Animagus
Be My Friend, Be Nice Or Die

 

FB Janvier 1991 - Une Etape Cruciale [Feat Drefer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Faut-il fêter le 30 septembre ?
» Bonne fete Prophete et Monseigneur Ligonde!!!
» [TERMINÉ][12 Janvier 1991] Don't lose your path just like Hansel and Gretel || ft. Saïda
» [Janvier 1991]Ils ont des chapeaux rouges... {Ft Arthur Kirkland}
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Godric's Hollow :: Pub « The Hole in the Wall »-