Partagez | 
Side by side or miles apart, we are sisters, connected by the heart | Betty

()
Parchemin envoyé Mar 6 Juin - 17:21

avatar
avatar
profil
Je suis : Roxanne , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 16/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 246 hiboux. J’incarne : Danielle Campbell , et l’avatar que je porte a été créé par : class whore, signature par astra et tumblr pour les gifs, Skander&Aoife pour les bannières . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alea Umbridge Je parle en : #996666

gif par hqgifhunts (tumblr)

Je suis âgé de : 23 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : En fuite pour m'être sauvée d'Azkaban. J’ai juré allégeance : à l'Ordre par défaut car on m'a dénoncé et ils sont ceux qui m'ont accueillit. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre :            
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 

Side by side or miles apart, we are sisters, connected by the heart
There is no better friend than a sister and there is no better sister than you.
Je viens à peine de revenir chez Pietro, après quelques jours à être enfermée dans le manoir des Nott. J’ai quand même eu la chance d’avoir l’aide inattendue de Drefer pour me sortir de ce pétrin. Ces quelques jours ont tout changé, ma perception du passé, mais aussi celle du présent. J’ai bien vu que certaines personnes à qui j’avais accordé ma confiance s’en étaient servi pour leur propre intérêt, alors que j’ignorais d’autres personnes qui ne m’avaient rien fait. Mererid était une amie si chère à mes yeux, je n’arrive toujours pas à croire qu’elle se soit jouée de moi pendant toutes ces années et qu’elle m’ait fait subir une telle horreur à Poudlard. Je ne l’ai jamais vue sous cet œil, ça me fait mal, j’ai l’impression d’avoir perdu une bonne amie, alors que je ne sais même pas si elle s’est déjà perçue comme mon amie de son côté. Ça me rend triste, sous le choc, désemparée. Ça me rend vulnérable. Et puis il y a Drefer, celui que j’ignore depuis longtemps pour des actes qu’il n’a même pas commis. Je me sens mal, de lui avoir fait porter le chapeau d’agresseur alors qu’il n’était qu’une victime là-dedans, lui aussi.

Ces quelques jours comme prisonnière m’ont agité l’esprit. Je n’arrive plus à dormir, je me sens constamment sur mes gardes alors que je ne le devrais pas : la maison Lupin devrait être un endroit où je me sens en sécurité en tout temps. Mais une personne me manque, une personne qui, depuis que je suis née, sait comment me remonter le moral : Betty. Je sais que je ne devrais pas sortir de la maison sans en avertir ma famille, mais je sais aussi que les Lupins m’auraient empêché de m’y rendre sans surveillance… Je suis donc allée dans la ville, seule, sans les prévenir. Étant recherchée par le ministère, je me dois de passer inaperçu et de me fondre dans la masse. Comme c’est le soir, il fait noir, ce qui me rend la tâche beaucoup plus facile. Le village n’est pas très agité non plus, il n’emmène pas trop de sorciers malveillants. La veille, j’ai envoyé un hibou à ma sœur, lui demandant de me rejoindre ce soir à la lisière de la forêt dans le village. C’est un endroit reculé, ou il est plus facile de se faire discrètes. Je m’y suis rendue sans trop de difficulté, étant donné que Pietro et Jaina n’étaient pas à la maison ce soir. Certes, je me sens un peu mal de leur mentir, mais je ne sais pas s’ils comprendraient à quel point j’ai besoin de voir ma sœur. Elle est dans le camp opposé, alors elle n’est pas une bonne influence selon eux, mais elle reste ma sœur, elle fait partie de la famille. J’ai surtout besoin qu’elle me rassure, qu’elle me dise que tout va bien aller, même si ce n’est pas le cas. Ces derniers temps ont été assez traumatisants, et j’ai plus que tout besoin qu’elle me prenne dans ses bras pendant quelques minutes. Elle n’a pas eu de nouvelles de moi depuis plusieurs semaines, je la connais bien, je sais qu’elle doit se faire un sang d’encre. J’ai hâte de la voir enfin et d’avoir des nouvelles d’elle.

code by bat'phanie, gifs by daniellemarie & hqgifhunting (tumblr)


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Parchemin envoyé Ven 9 Juin - 21:20

avatar
avatar
profil
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 141 hiboux. J’incarne : Lily James , et l’avatar que je porte a été créé par : Perséphone . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena et Quintus Je parle en : indianred

Life

Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Journaliste investigatrice au Golden Blood J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Ennivrée et aveuglée, je suis mariée à Reed depuis presque dix années.
malle
raise your wand
 
Cause we’re sisters.
Betty et Magnolia.

I tell my love to wreck it all, Cut out all the ropes and let me fall.

20 mai 1991 Elle hurle, la journaliste, quand elle ouvre la lettre anonyme qui lui a été apportée par un hibou qu’elle ne reconnaissait pas. Elle n’arrive pas à croire qu’elle a enfin des nouvelles de sa petite sœur, elle qui l’a cherché pendant des semaines désormais. À un moment, on lui avait même dit que peut-être, sa sœur n’avait pas survécu à une attaque de mangemorts. Là, elle savait qu’elle était en vie et elle l’invitait à la rejoindre dans un village éloigné. Elle avait tant de questions à lui poser, pourquoi ne l’avait-elle pas rejointe quand elle avait quitté le manoir des Nott? Qu’est-ce qu’il lui était vraiment arrivé, là-bas hmm? La famille avait été des plus secrètes sur le sujet malgré les cris et les menaces de la blonde qui voulait seulement savoir qu’est-ce que son bébé avait fait là. Elle voulait la protéger. Aucun mangemorts ne la toucherait peu important son sang, car c’était le même qui coulait dans ses veines. Elle s’arrangerait pour qu’on la pardonne, qu’on la laisse tranquille. Ses recherches comptaient désormais, depuis qu’on souhaitait ramener à la vie le Lord et puis elle pouvait s’en servir. Elle ferait tout pour que Magnolia soit près d’elle. Elle pourrait même venir habiter à la maison, ils avaient assez de chambres vides pour cela et elle ne serait pas obligée de retourner chez maman. Une chance que personne n’est à la maison quand elle cri, car on aurait bien pu croire qu’elle venait de se faire attaquer. Elle se demandait comment elle ferait pour attendre au lendemain, comment ses yeux se fermeraient cette nuit en songeant au fait qu’elle allait enfin pouvoir serrer Magnolia dans ses bras. La situation était plus que tendue avec Arthur et sa dépression n’allait pas pour le mieux, elle avait besoin de la présence de sa sœur pour mieux se sentir. Elle avait l’impression qu’elle était la dernière chance qu’elle avait de s’en sortir.

Les heures passent, plus interminables les unes que les autres et la belle va même passer la journée au Golden Blood pour que ça passe plus vite. Quand l’heure approche, elle transplane à la maison pour se changer dans des vêtements plus confortables, mais surtout pour revêtir une longue cape de sorcière noire pour pouvoir se cacher le visage. Elle devait faire attention, elle ne savait pas vraiment dans quoi elle s’embarquait en se rendant dans ce village et elle présumait qu’il devait y avoir des partisans de l’Ordre, si elle voulait en sortir vivante, mieux valait se faire discrète. Elle a cinq minutes d’avance au point de rendez-vous et dans sa poche, elle serre fort sa baguette en attendant le moment fatidique. Et enfin, au détour d’une ruelle, le visage de Mangolia apparaît et elle fond aussitôt en larmes, comme soulagée que ce ne soit finalement pas une supercherie de la part des Phénix pour la faire venir ici. Elle court et saute dans les bras de sa petite sœur, son visage s’enfouissant dans son cou. « Oh ma Lia, comme tu m’as manqué!! » Elle sanglotte et quand elle se recule, elle en profite pour ausculter son visage comme à la recherche de blessures quelconque. Après tout, qui la détenait depuis tout ce temps? Ça ne pouvait être qu’autre qu’un emprisonnement puisqu’elle lui aurait écrit avant, non? « Par Merlin, tu dois tout me raconter! C’est le moment de partir pendant qu’il soit trop tard. Je ne te laisserai pas enfermée un instant de plus! » Sa voix est plus aigüe qu’à l’accoutumée, mais c’est dû à l’émotion qui la rend fébrile. Elle ne veut pas qu’elles soient obligées de se séparer à nouveau et elle ne veut pas la laisser partir.

Made by Neon Demon




 
love makes us blind.
Shape of you☽ We push and pull like a magnet do, Although my heart is falling too, I'm in love with your body.

Parchemin envoyé Sam 15 Juil - 4:07

avatar
avatar
profil
Je suis : Roxanne , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 16/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 246 hiboux. J’incarne : Danielle Campbell , et l’avatar que je porte a été créé par : class whore, signature par astra et tumblr pour les gifs, Skander&Aoife pour les bannières . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alea Umbridge Je parle en : #996666

gif par hqgifhunts (tumblr)

Je suis âgé de : 23 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : En fuite pour m'être sauvée d'Azkaban. J’ai juré allégeance : à l'Ordre par défaut car on m'a dénoncé et ils sont ceux qui m'ont accueillit. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre :            
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 

Side by side or miles apart, we are sisters, connected by the heart
There is no better friend than a sister and there is no better sister than you.
Le moment est enfin venu, d’une seconde à l’autre, je devrais voir ma chère Betty. Je suis fébrile, j’ai hâte, je veux avoir des nouvelles de ma sœur. J’ai l’impression que cela fait des lustres qu’on ne s’est pas vues. En fait, je crois que la dernière fois remonte à plusieurs semaines déjà. C’est fou quand j’y pense, j’étais habituée de la voir tous les jours avant, et là, on doit se contenter de quelques fois de temps à autre. Il faut qu’on trouve un moyen de contourner les obstacles qui nous éloignent, c’est trop dur sinon. Je sais qu’elle va me poser mille questions sur les derniers événements, mais je ne souhaite pas parler seulement de moi. Elle est douée pour poser des questions, avec toute l’expérience dans son métier. Sauf que j’aimerais qu’elle aussi me parle de sa vie, et de ce qu’il y a de nouveau.

Je marche d’un pas décidé, je tente d’être aussi silencieuse que possible. Je tourne le coin d’une ruelle, et je perçois une silhouette cachée dans une cape noire. Même si son visage est caché, je suis certaine que c’est elle, c’est mon intuition qui me le dit. Je cours afin de réduire la distance qui nous sépare, et Betty me saute dans les bras. « Oh ma Lia, comme tu m’as manqué!! » Je la serre fort, comme si j’avais peur qu’elle ne disparaisse déjà. Je ne veux pas qu’elle s’en aille. « Betty! Tu m’as manquée aussi, si tu savais! » Après quelques minutes, je me rends compte qu’elle pleure, alors je porte ma main à son visage et essuie doucement les gouttes. Je lui fais un sourire, je suis si contente de la revoir enfin! Betty se recule un peu, et m’ausculte. On dirait qu’elle fait une enquête sur moi, pour voir si l’on m’a fait du mal, ce qui me fait un peu rire. Elle n’a pas changé, cela me rassure.

« Par Merlin, tu dois tout me raconter! C’est le moment de partir avant qu’il soit trop tard. Je ne te laisserai pas enfermée un instant de plus! » Je peux entendre la panique dans sa voix, je n’imagine même pas comment elle a pu réagir en apprenant que j’avais été enfermée chez les Nott. Je ne sais même pas ce qu’elle sait de cette histoire. Par où commencer? « Ne t’inquiète pas, je vais bien, je suis en pleine forme comme tu peux le voir! » Je tente de lui faire un sourire rassurant, pour éviter qu’elle ne panique encore plus en entendant la suite. Je ne veux pas qu’elle s’inquiète à mon sujet, elle a bien d’autres chats à fouetter après tout. « J’ai été enfermée dans le manoir des Nott. Je ne comprends pas trop pourquoi… On m’a dit que c’était pour mon bien, pour éviter que les Mangemorts ou qui que ce soit d’autre me fasse du mal. Ils ne m’ont pas fait mal pendant ce séjour, j’ai surtout eu peur, mais ça devrait aller avec le temps. » J’ai fait exprès de ne pas nommer Mererid. Je sais que ma sœur lui mènerait la vie dure si je lui disais que c’était elle qui m’avait emprisonnée. Mais Mererid souffre déjà assez comme ça, elle n’a pas besoin qu’on la punisse pour cet acte. Après tout, elle avait fait ça pour mon bien, elle croyait que c’était la bonne chose à faire. Comme on dit, c’est l’intention qui compte…

Je ne sais même pas si je devrais parler de l’épisode du viol à Poudlard. Betty n’en sait rien, et je sais qu’elle serait très en colère contre Mererid si je lui en glissais un mot. Sauf que je sais aussi qu’elle serait déçue si je ne lui en parlais pas… Je pourrais encore une fois lui en parler, tout en omettant de dire les noms des sorciers en rapport avec cela, non? « J’ai fait une crise d’asthme là-bas. J’étais sous le choc, on m’a révélé quelque chose d’assez important… Tu devrais peut-être t’assoir Betty. » Pas trop loin, il y a des caisses en bois vides qui trainent. Je me dirige vers celles-ci et je les empile pour faire deux sièges. J’attends que Betty soit bien assise, et je stresse à l’idée de lui raconter. Je n’aime pas du tout en parler, j’ai l’impression qu’on pourrait me juger, ou même me dire que je ne vaux plus rien désormais… Je prends une grande respiration. « Quand j’étais à Poudlard, dans mes dernières années, il s’est passé quelque chose… Je n’en ai jamais parlé, je n’ai jamais trouvé le courage de le faire. J’avais peur, et je crois que j’ai toujours aussi peur malgré le temps qui s’est écoulé. Je ne veux pas que tu te fâches, s’il te plaît. Je sais que tu aurais préféré que je t’en parle avant, mais je n’étais pas capable… » Ma voix tremble. Rien qu’à penser à cette soirée d’il y a quelques années, ça me bouleverse. « Tu te souviens de Drefer? C’était un bon ami et tout d’un coup, je me suis mise à l’éviter… Tu me demandais pourquoi, mais je détournais toujours ta question… » Je me mords la lèvre, et je me mets à fixer le sol. Je ne veux pas voir sa réaction quand elle saura tout. Je ne veux pas voir la déception et la colère dans ses yeux, j’ai peur qu’elle ne veuille plus de moi. « Un soir, alors que j’étais seule, Drefer est venu me voir. Il était agité et il agissait étrangement. Au début, je me disais que c’était mon imagination qui me jouait des tours. Mais c’était réel. Il m’a prise par le bras, il me faisait mal, mais il s’en fichait. Il utilisait sa force physique contre moi, je ne pouvais rien faire pour m’échapper, même si je l’ai supplié d’arrêter. Il… Il m’a violée ce soir-là. » Je porte ma main à ma bouche, je tente de retenir mes larmes, en vain, qui se mettent à déferler sur mes joues. Je ne lui laisse pas le temps de parler, je continue. « Enfin, ce qui a causé ma crise d’asthme chez les Nott, c’est que j’ai revu Drefer. Et j’ai su qu’il n’était pas coupable dans cette histoire… Ce n’était pas lui! Quelqu’un d’autre avait pris du polynectar et m’a fait ça sous son apparence. Et cette personne était chez les Nott... »  J’ai honte, terriblement honte. Je me sens si stupide, je me suis fait avoir.


code by bat'phanie, gifs by daniellemarie & hqgifhunting (tumblr)


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Parchemin envoyé Sam 5 Aoû - 21:36

avatar
avatar
profil
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 141 hiboux. J’incarne : Lily James , et l’avatar que je porte a été créé par : Perséphone . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena et Quintus Je parle en : indianred

Life

Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Journaliste investigatrice au Golden Blood J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Ennivrée et aveuglée, je suis mariée à Reed depuis presque dix années.
malle
raise your wand
 
Cause we’re sisters.
Betty et Magnolia.

I tell my love to wreck it all, Cut out all the ropes and let me fall.

20 mai 1991
Elle s’était tellement ennuyée de sa petite sœur, elle avait l’impression que son cœur allait exploser. Elle se foutait de la guerre, tout ce qu’elle souhaitait c’était de la ramener chez elle le plus vite possible. Elle forcerait Arthur à la cacher, s’il le fallait. Et en tant que Journaliste pour le Golden Blood, Betty connaissait plusieurs endroits très bien caché de la société. Évidemment, tout cela ne serait que temporaire, puisque la blonde voulait laver le nom de sa petite sœur. Elle voulait qu’elle puisse vivre à nouveau dans le monde magique sans avoir peur de se faire tuer par un mangemort. Elle pouvait sentir son parfum, en la prenant dans ses bras et elle ferma les yeux de plaisir. Aimer quelqu’un comme ça, mise à part son mari, ça ne se faisait pas. Betty ausculta chaque parcelle de son corps comme pour vérifier qu’elle n’avait aucune blessure. « Betty! Tu m’as manquée aussi, si tu savais! » Les deux sœurs, malgré leurs différents, étaient encore plus unies aujourd’hui que jamais. L’une ne portait même plus le nom des Lupin, mais cela ne voulait pas pour autant dire qu’elle l’oubliait, elle. « Ne t’inquiète pas, je vais bien, je suis en pleine forme comme tu peux le voir! » Magnolia lui sourit à pleine dents et Betty le lui rend, elle ne peut pas cesser de le faire quand elle voit sa préférée dans son sillage. Jusqu’à ce qu’un air sérieux passe sur le visage de sa cadette. Oh, oh. Il y avait quelque chose qui clochait apparemment, car elle ne la voyait jamais aussi sérieuse. Elle eut l’impression que son cœur manqua un battement, surtout que Magnolia ne semblait pas vouloir quitter les lieux sur le champ. « J’ai été enfermée dans le manoir des Nott. Je ne comprends pas trop pourquoi… On m’a dit que c’était pour mon bien, pour éviter que les Mangemorts ou qui que ce soit d’autre me fasse du mal. Ils ne m’ont pas fait mal pendant ce séjour, j’ai surtout eu peur, mais ça devrait aller avec le temps. » Là, les poings de Betty se sont refermés, tellement que es ongles sont à veille de percer sa peau. Pardon?! Elle avale difficilement sa salive, en laissant échapper un murmure d’incompréhension. « Chez Quintus? … Mais on y est allé pour un souper… » Comme entre deux mondes, elle se remémore la soirée, un souper entre les Magnus-Parkinson et les Nott, il y a un peu moins de deux semaines. Est-ce qu’elles se retrouvaient sous le même toit sans même le savoir? Elle aurait dû s’en douter, pourtant, avec Quintus il avait agi comme à l’accoutumé. Elle connaissait sa réputation, elle l’avait vu revêtir son masque de lieutenant et ce sourire qu’il avait quand il était en compagnie de ses amis. Betty l’avait vu ainsi. Il semblait être une personne pas si difficile que ça à déchiffrer, mais ce n’était pas forcément le cas de sa femme, même de Drefer qui séjournait au manoir. Elle n’arrivait pas à croire que Quintus ait caché sa sœur sans n’en parler à Arthur. Ou peut-être qu’elle ne le connaissait pas plus qu’il ne le fallait en fin de compte.

« J’ai fait une crise d’asthme là-bas. J’étais sous le choc, on m’a révélé quelque chose d’assez important… Tu devrais peut-être t’assoir Betty. » Pas pire que ce qu’elle avait déjà entendu. Qu’elle aurait pu délivrer Magnolia et l’avoir près d’elle encore plus tôt. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien avoir à lui dire? Elle écoute sa cadette et s’assoit sur des caisses de bois, toujours avec cet air intrigué sur le visage. « Quand j’étais à Poudlard, dans mes dernières années, il s’est passé quelque chose… Je n’en ai jamais parlé, je n’ai jamais trouvé le courage de le faire. […] Tu te souviens de Drefer? C’était un bon ami et tout d’un coup, je me suis mise à l’éviter… Tu me demandais pourquoi, mais je détournais toujours ta question… […]Il… Il m’a violée ce soir-là. » Elle écoute sans se rendre compte de la lourdeur des paroles de sa sœur. Sa jeune et innocente sœur. Une information qu’elle aurait pu lire dans son esprit si elle l’avait voulu, heureusement Betty n’avait usé de ses pouvoirs que peu de fois sur elle. Elle n’arrive pas à croire que sa sœur chérie a vécu cela, un viol… C’est complètement insensé. Sans pouvoir s’en empêché, elle s’était mise à pleurer à mesure qu’elle lui dévoilait cette dure nouvelle. Elles pleurent à l’unisson et Betty se rapproche de sa sœur pour la serrer contre elle. « Enfin, ce qui a causé ma crise d’asthme chez les Nott, c’est que j’ai revu Drefer. Et j’ai su qu’il n’était pas coupable dans cette histoire… Ce n’était pas lui! Quelqu’un d’autre avait pris du polynectar et m’a fait ça sous son apparence. Et cette personne était chez les Nott... » Elle serre les poings, la blonde. Elle n’arrive pas à croire que quelqu’un ait pu revêtir l’apparence d’une autre personne pour commettre un tel acte. « Pardon?! » Qu’elle dit, en s’étranglant. « Dis-moi qui tout de suite, que j’aille lui rendre la monnaie de sa pièce! » Sa voix est dure, violente même, sa vision toujours embrouillée par les larmes. « Je n’arrive pas à croire que quelqu’un t’ait touché…» Qu’elle rajoute aussitôt, à nouveau en désespoir, elle serre sa sœur encore plus fort contre elle. Elle avait des envies de meurtre mélangées à celle de sauver sa Magnolia à tout prix. Elle comprit aussi qu’il était bien trop dangereux de la ramener avec elle. « Ils nous empêchent d’être heureuses. Je déteste les mangemorts… » Qu’elle dit, en observant en coin son bras qui était néanmoins caché par sa longue robe de sorcier.
Made by Neon Demon




 
love makes us blind.
Shape of you☽ We push and pull like a magnet do, Although my heart is falling too, I'm in love with your body.

Parchemin envoyé Mar 10 Oct - 4:54

avatar
avatar
profil
Je suis : Roxanne , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 16/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 246 hiboux. J’incarne : Danielle Campbell , et l’avatar que je porte a été créé par : class whore, signature par astra et tumblr pour les gifs, Skander&Aoife pour les bannières . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alea Umbridge Je parle en : #996666

gif par hqgifhunts (tumblr)

Je suis âgé de : 23 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : En fuite pour m'être sauvée d'Azkaban. J’ai juré allégeance : à l'Ordre par défaut car on m'a dénoncé et ils sont ceux qui m'ont accueillit. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre :            
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 

Side by side or miles apart, we are sisters, connected by the heart
There is no better friend than a sister and there is no better sister than you.
Déjà l’annonce de mon enlèvement ne plaisait pas du tout à Betty. Elle serrait les poings très forts et semblait tenter de camoufler les traits de colère qui s’affichaient sur son visage. « Chez Quintus? … Mais on y est allé pour un souper… » Mais je ne pouvais pas m’arrêter là. J’avais, par miracle, trouvé le courage de tout lui raconter et je devais aller au fond de l’histoire. « Quintus ne le savait pas, je ne sais même pas s’il le sait maintenant. Il ne faut pas le blâmer. Je sais qu'il est ton ami et ça ne peut pas changer d'accord? Il ne pouvait pas savoir. » Je n’ai donc répondu qu’à une seule de ses questions, puis je me suis contentée de continuer mon récit, qui n’était pas digne d’un conte de fées malheureusement. Betty est très intriguée et peut-être même un peu inquiète de la suite de l’histoire, mais elle s’assoit comme je lui avais proposé. Je ne peux pas relever la tête, je ne veux pas voir l’expression de ma sœur. Je sais qu’elle s’est mise à pleurer et ça me fend le cœur. Je m’en veux de lui faire subir cet aveu, n’est-ce pas un peu égoïste de ma part de lui raconter cela? Après tout, elle voudra m’aider, mais il est trop tard. Ça s’est passé il y a plusieurs années, il n’y a plus rien à faire désormais, c’est du passé pour tout le monde. Tout le monde sauf moi peut-être… qui dois vivre avec les souvenirs, et surtout qui dois les faire taire de mon esprit.

D’un côté, je m’en veux de ne pas lui avoir raconté plus tôt. En même temps, je sais que je ne voulais pas lui rajouter ce poids sur les épaules, Betty n’en avait pas besoin. Elle n’avait pas besoin de cette douleur, de cette colère qu’elle devra gérer maintenant qu’elle sait. Même si c’est loin d’être facile, je sais que je vais être un peu soulagée de ne plus avoir à lui cacher cela. Mais nous nous voyons si rarement que c’est difficile de parler des sujets plus épineux par hibou. J’aimerais trouver un moyen de la rencontrer sans devoir mentir à ma famille, sans devoir me cacher pour aller la voir. Je pense à en parler à Pietro peut-être, il me comprendrait. Il sait à quel point je m’ennuie d’elle et à quel point elle est importante à mes yeux.

Je n’en reviens toujours pas; toutes ces années que j’ai passées à éviter Drefer, alors que c’était sa sœur, ma tendre amie, qui m’avait fait subir cet acte effroyable. « Pardon?! Dis-moi qui tout de suite, que j’aille lui rendre la monnaie de sa pièce! » Je ne sais pas si c’est une bonne idée de révéler l’identité de mon véritable agresseur à Betty. J’ai peur de ce qu’elle pourrait tenter de faire pour me venger, je ne veux pas la mettre dans le trouble. « Ça importe peu, qui est cette personne, tu sais. Je ne supporterais pas qu’il t’arrive quoi que ce soit par ma faute. » Je veux seulement l’avoir à mes côtés, qu’on soit unies et qu’on ne se cache plus rien. Elle est tout ce qui me reste de ma vie d’avant. « Je n’arrive pas à croire que quelqu’un t’ait touché…» Betty me sert fort, et j’éclate en sanglots. « Je sais... ça semble si irréel. Comme si ça ne pouvait arriver qu'aux autres. C'est ma faute, j'ai été trop naïve. » Je me sens bien, dans ses bras. J’ai l’impression que rien ne peut plus m’arriver, qu’elle sera toujours là pour moi, comme je le serai pour elle.
« Ils nous empêchent d’être heureuses. Je déteste les mangemorts… » Ils sont la source de notre malheur, d'une certaine façon. Je lui prends la main. « Tu crois que ça va se terminer un jour? Cette guerre… » Je sais que je suis recherchée par le ministère, que je ne pourrai plus jamais vivre normalement, mais je veux que ma sœur ait une belle vie et qu’elle soit heureuse. Je lui souhaite de tout mon cœur.




code by bat'phanie, gifs by daniellemarie & hqgifhunting (tumblr)


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

 

Side by side or miles apart, we are sisters, connected by the heart | Betty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» London's Dark Side [+18 ans] - RPG Surnaturel / City
» hello from the other side. athéna
» walk you through the dark side of the morning (farokh)
» Changer ou amender la Constitution de 1987 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Angleterre :: Habitations-