Partagez | 
Quête n°1 - Mangemorts

(Aller à la page : Précédent  1, 2)
Parchemin envoyé Sam 8 Juil - 15:28

avatar
avatar
profil
Je suis : Cha' , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 11/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 336 hiboux. J’incarne : Jamie Dornan , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Xéphandre Lovegood et Rodrick Rackharrow Je parle en : #808000



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérant du Cercle de Jeu et responsable de la zone de Poudlard J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : vaut mieux ne pas savoir...
malle
raise your wand
 
Quête n°1
- Arsenius, Caïn, Jules et Quintus -
Sous-sols de Poudlard - 5 juin 1991

Couvert de griffures de la tête aux pieds, Arsenius tentait de se débarrasser des créatures qui s’accrochaient à ses vêtements. Vêtements qui ne ressemblaient plus à grand-chose désormais. Enfin, ce n’était pas vraiment le moment de penser à une telle chose à vrai dire. Les blessures, bien que pour la plupart superficielles, le brûlaient, si bien qu’il grimaçait en luttant. Il aperçoit vaguement les autres qui se débattent, tout comme lui, essayant de trouver un moyen de se sortir de cette situation. Mais soudainement, c’est la voix du Goldstein qui résonne dans le sombre couloir. Un Protego Amplificatum habilement lancé apparemment, puisque les squelettes qui les recouvraient tous sont projetés à plusieurs mètres, certains étant démembrés par le choc. D’un soupire soulagé, le Black lance un signe de tête reconnaissant au jeune garçon, auteur du sort, se demandant s’il l’avait bien vu dans cette pénombre. Peu importait de toute façon, ils auraient bien le temps de discuter de tout ça en sortant d’ici, s’ils sortaient tous vivants. « Ils ne vont pas nous lâcher. » ajouta le chasseur. Arsenius n’y répondit pas, mais n’en pensait pas moins. Finalement, c’est son ami Quintus qui prend le relais et lance un sort à son tour, avant que le Black ait pu faire quoi que ce soit. « Petrificus totalus ! » Les créatures sont stoppées, elles ne bougent plus. C’est leur chance, ils allaient pouvoir s’enfuir. « On déguerpit et vite ! » Le Black boche la tête, comme pour lui-même. Son lieutenant ordonnait, il faisait. De toute façon, que ce soit un ordre ou pas, il ne serait pas resté ici plus longtemps. Suivant le premier de la file, Arsen avançait, la baguette en main. On ne pouvait jamais savoir ce qui allait surgir.

Entendant le bruit des squelettes qui repartaient en chasse, il jeta un œil en arrière, voyant que le Rackharrow s’était arrêté. Il en fit de même, se demandant ce qu’il pouvait avoir en tête. Il ne voulait laisser personne en arrière, bien que sa survie prime sur le reste. Mais peut-être auraient-ils besoin du sorcier expérimenté pour sortir de cet endroit. Ce dernier incanta à son tour. « Bombarda Maxima ! » Le sortilège semblait avoir ricoché sur le plafond, détruisant au passage quelques poursuivants. Malheureusement, il semblerait que les Mangemorts ne pouvaient pas s’en sortir. Fuite, combat, il y aurait forcément des pertes. « Je sais pas pour vous, mais savoir qu'ils se brisent malgré tout, ça m'apaise. Voyons si vos cours pratiques sont encore frais pour certain, j'espère que vous n'avez pas le poignet trop rouillé » Comprenant qu’ils n’avaient pas le choix, que les squelettes finiront toujours par les surpasser, Arsen se posta aux côtés du Rackharrow. S’ils devaient mourir d’épuisement, ou de quoi que ce soit d’autres, autant ne pas le faire seul. Réagissant à la pointe d’humour de son camarade, Arsen se sent presque revigoré. « Parions-donc, j’en écraserais plus que vous tous camarades. » Le sourire aux lèvres, le Black pouvait encore être orgueilleux dans un tel instant. Ce n’était pas vraiment pour prouver sa supériorité, plus pour se donner du courage en réalité.

Alors qu’ils font face tous ensemble, c’est un nouveau bruit qui se fait entendre dans le couloir. Une sorte d’engrenage, une machine qui déclenche quelque chose ? Le Black est perplexe et s’inquiète de ce qui va arriver. Gardant toujours un œil sur ses adversaires, Arsenius jette quelques coups d’œil alentours. Il finit par plisser les yeux, apercevant des choses brillantes sur les murs. Il essaye de s’approcher pour mieux voir, se déplaçant prudemment de quelques centimètres. C’est là qu’il découvre une porte un peu plus loin. Il s’apprêtait à le faire remarquer, mais celle-ci disparut brusquement. Mais c’est impossible, il n’a pas pu rêver. Il décide donc de leur dire, se décidant à se diriger vers cette fameuse porte. « J’ai cru voir une porte apparaître dans le mur ! Allons voir, c’est peut-être notre seule chance ! » Toujours sur ses gardes, il avance vers celle-ci, du moins vers l’endroit où elle est apparue. Mais il n’y a rien, et les squelettes commencent à se rapprocher. Ses camarades sont derrière lui, trépignants. Les pensant perdus, Arsen serre les dents, jurant. Et c’est soudainement la porte qui réapparaît, leur offrant probablement leur salut. Le Black la franchit en premier, incitant les autres à le suivre sans plus attendre. De l’autre côté, il découvre une nouvelle pièce possédant divers éléments. Rapidement, il note quelques livres sur une étagère, ainsi qu’une table sur laquelle sont disposés des fioles et un livre plus vieux. Malgré tout, les cliquetis des squelettes se font entendre au loin, et ils seront bientôt là. Que faire ? Ils n’avaient décidément pas le temps d’analyser chaque objet pour choisir ce qu’ils pourraient emporter, car clairement, ils ne pourraient pas tout prendre. Il fallait se dépêcher, et espérer être chanceux. Réfléchissant à la vitesse de la lumière, le Black porta son choix sur le vieux livre. Cette antiquité devait probablement cacher des choses intéressantes, il fallait qu’ils en découvrent plus là-dessus. D’un geste rapide, il s’empara donc du vieux livre, faisant attention à ne pas l’abîmer plus qu’il ne l’était déjà. Il fit quelques pas vers la sortie, mais son regard reste attiré par les fioles qui sont posées à côté. Cepdandant, il doit partir, les squelettes sont à la porte… Mais Arsenius ne veut pas que cette quête soit vouée à l’échec, il veut en sortir vainqueur, il veut réussir.

Il fait donc demi-tour, apercevant les squelettes tenter de se ruer dans la pièce, ne prenant pas la peine de regarder ce qu’on fait ses collègues. Il fonce vers la table, et n’ayant pas vraiment le temps de s’attarder pour la choisir, il met la main sur la première qui arrive. C’est d’ailleurs au même moment que les squelettes arrivent jusqu’à lui.

Arsenius s’en sortira-t-il sans problèmes ?

OUI : Arsenius se rue sur la petite fiole ronde transparente, possédant un liquide blanc laiteux. Il l’attrape de justesse, avant que les squelettes lui bondissent dessus. Faisant donc route vers la porte de sortie, ce n’est que quelques griffures supplémentaires qu’il reçoit sur les mollets. Se débarrassant d’un pied des quelques adversaires, il réussit tout de même à se frayer un chemin vers la porte, et sort épuisé, mais presque entier de ce cauchemar.

NON : Arsenius accourt vers la table où reposent les fioles et s’empare rapidement de la petit fiole blanche laiteuse. Malgré tout, les squelettes sont déjà de part et d’autre de lui. Il tente de les envoyer valser, luttant contre celui qui lui griffait le cou en particulier. Mais, trop occupé avec celui qui se trouvait là-haut, il n’eut pas le temps de voir celui qui venait de s’agripper à lui devant. Ce dernier planta donc ses griffes squelettiques, ou quoi que ce soit qui lui servait de doigt monstrueux en plein son abdomen, déchirant sa chemise et faisant gicler un liquide chaud et rouge sombre, son sang. Le Black poussa un cri de douleur, ne lâchant tout de même pas ses trouvailles qu’il protégeait malgré tout. La créature ne l’avait pas raté. Enragé et dans une envie de survie, Arsenius se débarrassa finalement des deux adversaires avec force, les envoyant s’écraser contre leurs camarades, ce qui en démembra quelques-uns. Il put ensuite se diriger vers la sortie, sentant son sang chaud couler de sa blessure.

Courant à travers les couloirs qui s'ouvraient devant lui, il sentit finalement de l'air frais. Heureusement, car il était blessé et commençait à fatiguer. Il entendait ses collègues accourir derrière lui quand il fut enfin à l'air libre. Observant les alentours, il vit qu'ils se trouvaient près du Lac Noir, qu'il apercevait plus loin. Bien, ils étaient sauvés. Il regarda finalement ce qu'il avait réussi à ramener, au prix de sa blessure, et espéra de toutes ses faibles forces que ces objets les aideront. Jetant un coup d'oeil à ses camarades qui avaient eux aussi apparement pris quelque chose, il sentit sa vision se troubler, probablement à cause du sang qu'il perdait. Malgré tout, il n'en fit rien, il ne voulait pas leur montrer sa faiblesse. « Tout le monde va bien ? » En réalité, il n'attendait pas spécialement de réponse, il voulait seulement s'assurer que tout le monde était là, en vie.

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.





Parchemin envoyé Sam 8 Juil - 15:28

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 779
malle
raise your wand
 
Le membre 'Arsenius Black' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet + mp Mererid
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Sam 8 Juil - 17:20

avatar
avatar
profil
Je suis : TF , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 10/05/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 134 hiboux. J’incarne : Dominic Sherwood , et l’avatar que je porte a été créé par : TF, les codes signa par Astra . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le Phénix rebelle qui se fait péter la tronche Je parle en : #99cccc



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Chasseur de créatures magiques pour le compte du Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Célibataire endurci Champ Libre :
MEMORY IS HEADED FOR DISASTER, HEART IS BEATING SLOW.



I HEAR THE WORDS, I SEE THE GHOST OF LAUGHTER IN THE AFTERGLOW
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
we go dark
Heaven if you sent us down, so we could build a playground, you'd be so proud of what we've made. ft. JULES, ARSENIUS & QUINTUS



Ton sort a fonctionné du premier coup, une véritable chance pour toi. Pour vous. Le signe de tête que t’adresse Arsenius n’est vu qu’à moitié dans la pénombre car déjà les squelettes reviennent à la charge. Tu grondes comme un sauvage et est bien soulagé de voir que le sort lancé à son tour par Quintus fonctionne à peu de chose près sur ces horreurs. Entre le pétrole et la couleur carmine qui s’y mêle sur ta peau, tu ne réfléchis pas à deux fois pour écouter l’ordre du Nott et tu fonces vers le fond du couloir. Ce dernier vous mène à une salle bien plus large et dans les quelques coups d’œil que tu jettes en arrière, tu t’aperçois de l’arrêt du Rackharrow. Manquant de glisser à cause du liquide poisseux qui te recouvre de la tête aux pieds, tu piles net mais ne bronche pas, ayant tout juste le temps d’entendre le sort qu’il se met à lancer à son tour en direction des squelettes entiers et désarticulés. Le bombarda maxima rebondit littéralement sur les murs et la râle de contrariété qui s’échappe de la gorge de Jules veut tout dire. Cela n’arrête en rien la progression des multiples tâches blanches. Voyons si vos cours pratiques sont encore frais pour certain, j'espère que vous n'avez pas le poignet trop rouillé. Tu n’es pas certain qu’il s’agisse d’une excellente idée. Sourcils froncés, tu inspectes les lieux devant toi mais la pénombre ressemble bien plus à une impasse qu’autre chose, et lorsque tu aperçois le Black rejoindre le plus vieux de l’équipe tu viens te positionner non loin derrière eux en rangeant ta baguette. Si vous devez vous battre quasiment au corps à corps il est hors de question que tu y ailles sans découper de l’os magique au passage. Parions-donc, j’en écraserais plus que vous tous camarades. Esquissant un sourire en coin, la remarque d’Arsenius te ferait presque sourire franchement si la situation n’était pas aussi mal engagée. Alors tu sors ton arme favorite de ta poche et libère ainsi la lame qui te sert d’ordinaire à décapiter du lycan ou toute sorte d’autre chose. « Prenons les paris, alors. » que tu lâches derrière le Black en prenant position. Prêt à en découvre, un bruit d’engrenage qui se débloque retentit tout autour de vous et tu demeures perplexe malgré le fait que tu laisses Arsenius se prêter au jeu de la curiosité, les squelettes arrivant à la hâte. Et soudain. J’ai cru voir une porte apparaître dans le mur ! Allons voir, c’est peut-être notre seule chance ! Tu te figes instantanément en te retournant vers la provenance de la silhouette du Black et tu te remets en route, faisant signe à Quintus et Jules de suivre le mouvement sans traîner. « Peut-être que les paris ce sera pour une autre fois finalement. ». Et au fond ça n’allait pas pour te déplaire. Ni de une, ni de deux, tu franchis la porte camouflée en seconde position et découvre rapidement la pièce, toi aussi, suivi juste derrière par les deux derniers de la bande.  

En entendant les cliquetis se rappocher, tu prends conscience que la porte ne pourra pas être refermée derrière vous. « On doit faire vite. Si on prend quelque chose c’est maintenant. » que tu lâches en te dirigeant vers la table où Arsenius attrape déjà délicatement le vieux livre. Tu ne sais pas trop à quoi c’est supposé servir, mais les fioles ne sont pas là par hasard et tu t’empares de celles aux multiples facettes et de couleur verte, Quintus sur tes talons qui s’empare de la violette. Mais les squelettes se rapprochent encore. « On ne peut plus traîner ! » que tu beugles à l’attention de tout le monde afin qu’ils se dirigent vers la porte qui, tu l’espères, seras votre salut. En voyant Arsenius foncer en sens inverse, tu grommelles et constates que Quintus hésite également à son tour. Par Merlin… Bien sûr que prendre toutes les fioles est tentant mais tu ne sais même pas si vous pourrez ressortir vivant et avec tout ce qu’il se trouve sur cette table ! Rangeant la première fiole dans la poche intérieure de ta veste, tu pestes en voyant le Black aux mains des squelettes qui ont enfin pénétré dans la pièce. « Quintus, prends de l’avance, on ne peut pas prendre le risque de perdre un lieutenant. ». Tu sais qu’il va sûrement désapprouver ce que tu fais mais tu le pousses déjà en direction de la sortie, vous n’avez plus le temps d’aller jusqu’aux étagères. Le poussant avec un peu plus de force, tu te précipites jusqu’à la table en imitant Arsenius.

OUI
Lame en avant, tu parviens à couper la jambe du squelette qui tient le Black au niveau du cou mais cela n’arrête pas celui-ci dans son envie de blesser et de tuer. D’autres sont déjà sur toi, t’éloignant de la table. Tu fends l’air comme un diable car ta vie en dépend et bien qu’ils te griffent sans relâche, tu parviens jusqu’à ladite table, aperçevant Arsenius qui peut reprendre la fuite, laissant une traînée de sang derrière lui. « Par Merlin. » que tu pestes, tes doigts s’emparant de la dernière fiole, celle qui est carrée et jaune. Puis, découpant tout ce que tu peux de squelettes autour de toi, tu parviens à te frayer un chemin.

NON
Lame en avant, tu tentes de couper la jambe du squelette qui tient le Black au niveau du cou mais tu n’y parviens pas, glissant sur le sol à cause du pétrole sous tes semelles. D’autres sont déjà sur toi, t’éloignant de la table qui était ton objectif premier. Tu fends l’air comme un diable car ta vie en dépend mais l’un d’eux finit cette fois par te mordre l’épaule, arrachant un bout de peau au passage. Lâchant un juron de douleur, tes doigts arrachent sauvagement la tête du reste du corps de l’assaillant et l’envoies voler plus loin, apercevant Arsenius du coin de l’œil qui peut reprendre la fuite, laissant malgré tout une traînée de sang derrière lui. « Par Merlin. » que tu pestes, tes doigts réussissant par tu ne sais quel miracle à s’emparer de la dernière fiole, celle qui est carrée et jaune. Ta lame s’abat encore pendant plusieurs secondes et tu te libères un passage non sans mal et sans avoir eu droit à une seconde morsure au niveau de la cheville.

Tu cours en faisant fi de la douleur de tes plaies, quelles qu’elles soient, passe la porte obscure et cours à la suite des autres, juste avant qu’il ne soit trop tard. Tu manques encore de glisser plusieurs fois de suite mais tes pas t’amènent jusqu’aux abords du lac noir et l’air frais te cinglerait presque le visage. Du sang dégouline le long de ton bras gauche, mais tu n’as jamais lâché la fiole carrée, l’autre se trouvant toujours dans la poche de ta veste. Tu rejoins Quintus et Jules qui semblent aller bien, mais tes prunelles se sont déjà tournées vers Arsenius, son sang tombant au sol. Essoufflé, cela ne t’arrête pas et tu te rapproches du Black. « On doit s’occuper de cette blessure. » que tu lui lâches pas trop fort, ne sachant pas s’il tient vraiment à ébruiter ce détail concernant sa folie précédente. Toujours est-il que toi, tu ne l’as pas raté, étant quasiment aux premières loges. Tu sens que la plaie n’est sûrement pas belle et tes yeux qui le scrutent veulent tout dire. En tant que chasseur, tu sais pertinemment que les blessures ne sont pas à prendre à la légère, quand bien même la fierté masculine soit un problème considérable dans ce genre de situations… Et au fond, tu réagirais probablement comme le Black si tu étais à sa place.  




ON THE EDGE OF IT ALL.
Hold your breath, don't let go ☽ Far away, something calls, on the edge of it all. Face the fire, let it come. We're on the edge of it all. Take it in while you can, I feel it coming.

Parchemin envoyé Sam 8 Juil - 17:20

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 779
malle
raise your wand
 
Le membre 'Caïn T. Goldstein' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet + mp Mererid
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 9 Juil - 23:03

avatar
avatar
profil
Je suis : narco , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 03/05/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 35 hiboux. J’incarne : christian bale , et l’avatar que je porte a été créé par : madhattress ♥ (ava & gif) tumblr (gif profil) & alas (signa) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : le chevalier blanc, glenn Je parle en : #579A00



Je suis âgé de : quarante huit ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : comme son père, il est bourreau pour le compte des mangemorts J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : marié à Elisabeth Lovegood, amoureux comme au premier jour
malle
raise your wand
 
Une lutte acharnée face à un adversaire redoutable, ce ne sont même pas d'autres sorciers, mais des monstres créer par une magie qui lui est encore inconnue. Il n'aime pas ça, malgré tout l'érudit se laisse emporter par l'adrénaline et se montre aussi fougueux que féroce. Les sortilèges fusent à travers a pièces, le Rackharrow est tellement plonger dans l'action qu'il ne perçoit pas le mécanisme qui se met en marche dans son dos. Ce ne sont que les appels de ses collègues qui lui font tourner la tête, la surprise est au rendez vous, une porte semble s'être ouverte, une possible échappatoire à cet enfer d'ivoire ? Au fond, il l'espère. Il recule prudemment, continuant à se battre avec ardeur face aux vagues de squelettes incessante, il laisse les plus jeunes s'engouffrer dans les ténèbres. Il ferme la marche, tentant de faire gagner le plus de temps possible aux membres de cette opération folle.

Il étouffe un énième juron dans cette bataille perdu d'avance et lorsque tu pénètres dans l'étrange pièce, l'anarchie semble déjà régner. Il grogne. Lance un nouveau sort sur les monstres sans chair, il ne pourrait plus compter le nombre d'assaut porter à ces créatures, mais ressent l'épuisement l'envahir petit à petit, le combat ne pourra pas durer beaucoup plus longtemps, tandis que tout le monde s'agite, il recule, percute brutalement une vieille étagère en chêne, il se retrouve cerné. « Que les démons m'emportent... » Cette fois, il ne peut plus sa haine, trois squelettes l'encercle, tels des prédateurs, lentement ils se rapprochent, il le sait, il est condamné. C'est alors qu'une autre de ces monstruosité bondit, de par dessus l'étagère, le saisissant à la gorge et le soulevant sans la moindre difficulté. Dans un dernier souffle, il sert sa baguette et murmure. « Bombarda... Maxima... » le squelette vole en éclat, ainsi que celui face à lui, il tombe à genou, reprenant son souffle. Mais ce n'est pas terminé, il reste encore deux squelettes, il tourne la tête, son regard immédiatement attiré par les dorures de la reliure, il l'attrape, il ne partira pas sans rien. Son regard se tourne ensuite vers les deux squelettes, toujours aussi menaçant. Rassemblant ses dernières forces, il répète à nouveau le sortilège, à deux reprises il dépasse ses limites.


Parvint il a anéantir ses deux assaillants ?

OUI Malgré la faiblesse apparente des sortilèges, les deux squelettes volent en éclat, toute menace est écarté, il peut désormais s'échapper sans crainte.

NON  Les squelettes sont simplement repoussé, en partie brisés, mais encore vivace, le danger n'est pas écartés, ils risquent à tout moment de se relever, il n'y a pas une minute a perdre. Le bourreau doit rassembler ses forces et fuir au plus vite.

En se relevant, un second ouvrage l'attire. Réflexe ou curiosité malsaine, même lui serait incapable de le dire, mais ce qui est certain, c'est qu'il le retire de l'étagère, il semble avoir été consulté récemment, pourtant personne ne semble être entré dans cet endroit avant eux depuis des années, c'est donc impossible. Il ne trouve aucune explication à cela, mais il n'a pas le temps d'y réfléchir plus que ça. Les deux ouvrages entre les mains, il quitte enfin cet endroit de malheur sans se retourner. Une fois à l'extérieur, il prend une grande bouffée d'air, la fraîcheur le soulage grandement face à la puanteurs des secrets que possède encore Poudlard. Apercevant rapidement Arsenius et Caïn, il comprend assez vite qu'il s'en ai plutôt bien sorti. Il fini par articuler une simple recommandation, sans réelle empathie, mais les Black sont utiles aux Mangemort autant essayer le sauver. « Alors ramenons le au plus vite auprès des notres. Goldstein, c'est bien ça ? Tu es capable d'éviter l'infection jusqu'à ce qu'on retourne à Poudlard, ce serait vraiment d'une grande aide »


My loves, my prides, my blood

Parchemin envoyé Dim 9 Juil - 23:03

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 779
malle
raise your wand
 
Le membre 'Jules Rackharrow' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet + mp Mererid
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

 

Quête n°1 - Mangemorts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Attaque des Mangemorts
» Liste des Mangemorts
» Les Mangemorts observent... *pv Ellasandra*
» Les Mangemorts [3/3]
» Hermione J.Granger [termine]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Pré Au Lard :: Poudlard-