Partagez | 
 
-(M) CHRIS PRATT - THREE AND AWESOME.-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


I am Allegiant, and I like it.
avatar
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/11/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 111 hiboux. J’incarne : Tom Hiddleston , et l’avatar que je porte a été créé par : un super créateur de bazzart Swan. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin & Avia Spudmore Je parle en : #??????



Je suis âgé de : Trente-cinq années déjà, que le temps passe vite. , et j’ai le sang : mêlé, et c'est un fardeau que je porte avec ma famille à cause des erreurs des mes ancêtres. Dans la vie je suis : psychomage à Ste Mangouste, à force de détermination j'ai réussi à aller où je le souhaitais. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : je suis marié depuis des années déjà au fruit interdit, l'indomptable Betty. Notre amour à affronter les lois et les règles.

MessageSujet: (M) CHRIS PRATT - THREE AND AWESOME.   Mer 31 Mai - 22:06

MERLYN PARKINSON
-je ressemble à CHRISS 'STAR LORD' PRATT -
carte d'identité
Nom - Il porte le nom de Parkinson, le nom de sa mère pour un bâtard de son espèce. Il aurait pu porter le nom de Lestrange si son père avait daigné épouser sa mère et le reconnaitre lui et son frère aîné.   

Prénom - Son prénom c’est Merlyn avec un « Y » comme il se plait à le dire parce que c’est plus fun.  

Âge - Il a trente cinq ans - il était à l’école avec Elias et Arthur, donc non négociable.  

Sang - Même si c'est un bâtard il a le sang pur

Groupe - Merlyn est Decadent, il suit les mangemorts car il a été élevé ainsi, mais dans le fond il se fiche de cette guerre, il a mûrit et est plus résigné que jadis.

Allégeance - Il est mangemort et porte la marque depuis l'âge de dix sept ans, jamais réellement convaincu par la cause, mais toujours élitiste sur le sang.
I'LL WRITE YOU A TRAGEDY.
Le fils bâtard Parkinson, voici ce qu’est Merlyn. Il n’a jamais eu de père, et n’en a jamais voulu, pour cette raison, il ne voudra jamais avoir d’enfant, car il n’a pas « la fibre » comme il le dit. Il n’a pas envie de  faire perdurer sa lignée, et en tant que bâtard son statut sanguin est plutôt sujet à controverse. Mais il s’en moque, « je m’enfoutiste » de première il est au-dessus de cela. Proche de son frère ainé Ramsay (PNJ) dans son enfance, les deux frères aujourd’hui sont plus distant, surtout depuis que son frère a été nommé Ministre de la Magie. Il avoue se servir du nom de son frère comme passe-droit, et comme faire valoir, mais qui n’en profiterait pas ? Il est bien plus proche d’Elias et Arthur que de son propre frère en revanche, ces trois-là se sont bien trouvés.

Il est parfois insupportable - c’est le mot que les membres de sa famille peuvent employer pour le décrire, car il ne cesse de parler, et encore de parler. Bavard mais surtout sarcastique il prend toujours les choses avec humour et philosophie. Même les pires. Cette apparente décontraction cache un homme plutôt mal dans sa peau qui a toujours souffert de n’être le fils d’aucun père. Car bien qu’il dise s’en foutre, le fait de n’avoir jamais été reconnu comme le fils de son père l’a marqué, et il s’est toujours servi de l’humour comme d'une épaisse carapace. Il n’en parle jamais, à personne. Même pas à ses meilleurs amis, c’est sa blessure secrète. Il ne veut pas fonder de famille car il sait qu’il serait incapable d’agir comme un père avec ses propres enfants.

Le reste de son histoire est libre. Quant à son travail, je le vois bien dans un métier « d’action », mais qui doit quand même faire appel à de l’intellect, par Merlyn derrière ses airs de « rigolo » est véritablement un petit génie en herbe anciennement membre de Serdaigle. Il était le genre de type qui ne révisait rien et obtenait les meilleurs notes, au grand damne d’Arthur et  Elias. Il a toujours aimé jouer de son apparente « nonchalance intellectuelle ». Il faut également savoir qu’il est mangemort depuis ses dix-sept ans, poussé par son frère avant tout, et entrainé par Elias. S’il est dans le groupe « Decadent » c’est qu’il est pro-pureté du sang, mais n’a jamais été un mangemort « ultra passionné ».

Les baguettes des trois cousins Parkinson sont sœurs, c’est-à-dire que leur cœur est fait de plume du même Oiseau-Tonnerre. Ils ne savent pas qu’elles sont sœurs, pourtant c’est ce qui rend leur serment inviolable de Poudlard encore plus puissant. A croire que leur amitié est placé sous le signe du Destin.


ELIAS PARKINSON (scénario)
« Le pet sec c’est Elias, le foutu serpent qui se la pète encore avec sa mèche. Mon meilleur ami également, sacré frimeur.  »

Ils se connaissent depuis … toujours. Nés  à quelques mois d’intervales, ils ont littéralement été élevé ensemble. Merlyn le bâtard, et Elias le fils modèle. Ça a toujours été plutôt tendus entre eux, si bien que jouer ensemble les conduisait forcément à se taper dessus. Il faut attendre Poudlard pour qu’ils cessent de s’en prendre l’un à l’autre, grâce à l’ajout d’Arthur à leur duo. Arthur a été le ciment pour scellé l’amitié, et ce qu’il fallait pour calmer les esprits grâce à son tempérament calme et posé. Ils ont été liés par l’incident qui coûta la vie de l’une de leur camarade de Poudlard, que les trois garçons ont dû « camoufler » et où ils ont réussi à faire accuser quelqu’un d’autre. Elias garde une rancœur certaine vis-à-vis de cet évènement mais ce n’est pas la « faute de Merlyn », car à ses yeux Merlyn est un irresponsable chronique.

Ils sont entrés ensemble chez les Mangemorts, et c’est une chose qui les lie. A la Purge, ils étaient ensemble (à vous de choisir ou et comment), mais Merlyn a sauvé la vie d’Elias en tuant un phénix qui allait le tuer. Ils forment un bon duo de mangemort en mission, le frimeur, et le type plein d’humour. Ils leur arrivent encore fréquemment de se prendre la tête pour un rien, leurs caractères difficilement compatibles au final. Merlyn est un fidèle soutien de son cousin, surtout depuis le bal (1990) où Elias a perdu deux frères et sœurs, ainsi que ses deux parents, faisant de lui l’héritier de son nom, l’héritier de l’élevage. Merlyn vient parfois lui filer un coup de main auprès des hippogriffes enfin… il est plus du genre à papoter pendant qu’Elias travaille, naturellement.

ARTHUR MAGNUS-PARKINSON (joué)
« L’intello de la bande, mais on t’aime quand même Arthur, sans toi ma scolarité aurait été bien moins… studieuse, et cool aussi. Je ne dirais pas qu’il est ma moitié, mais mon tiers.  »

Une rencontre dans le Poudlard Express. Il avait déjà entendu parlé de lui Merlyn durant les repas de famille comme du « sang mêlé Parkinson », pas de façon très élogieuse. Mais, on ne parlait pas de lui de façon élogieuse non plus « le bâtard Parkinson ». Merlyn admet avoir cherché dans le train le compartiment où pourrait se trouver son cousin en évitant soigneusement Elias le pet-sec. Il a trouvé Elias en train de se prendre le bec avec Arthur et il est intervenu. (cf ma présentation) Le courant est tout de suite bien passé entre les deux « renégat » de la famille Parkinson, Arthur étant le côté « sage » dont avait désespérément besoin Merlyn, et Merlyn étant la dose de folie et d’humour qui manquait au sang mêlé. Il lui a fallu attendre deux ans pour que le duo se rapproche d’Elias, et finissent par devenir inséparables.  

Combien de fois Arthur a-t-il été déespéré par son cousin intelligent comme pas deux qui jouait les ingénue, et arrivait a décrocher des « optimal » partout ? Plus d’une fois. Cependant la soif de connaissance de Merlyn a fini par leur causer des torts. Alors que Merlyn s’exerçait illégalement à la magie noire avec une sang pure, sauf que celle-ci a été tuée accidentellement. Ses cousins l’ont aidé à masquer le meurtre et à faire accuser une autre à sa place. Pour cela, Merlyn leur en cela toujours éternellement reconnaissant, et ne trahirait jamais ce serment inviolable qu’ils ont fait, les liants comme des frères.

Quand la sœur d’Arthur s’est suicidé, Merlyn mentirait s’il disait ne pas s’être senti désarmé face à la détresse de son cousin, et a été un peu « jaloux » d’Elias qui était capable de comprendre sa douleur. Il l’a aidé comme il peut avec la meilleure des armes en sa possession : l’humour. Les deux cousins sont pourtant très proches, car Merlyn est le seul à avoir soutenu le mariage d’Arthur le sang mêlé avec la pure Betty Lupin. Il ne croit pas au coup de foudre, malgré ce que lui compte Arthur, mais il croit que certaines personnes peuvent être destinées l’une à l’autre avec le temps. Ils étaient ensemble au bal (1990), quand Arthur a été blessé, c’est Merlyn qui l’a sorti du chaos et tous les deux sont parti à la recherche de Betty qu’ils ont trouvée indemne. Mais ce soir là, une grande partie de Parkinson ont été décimés… Arthur est finalement entré dans les mangemorts, si Elias s’en réjouit, Merlyn ne peut cacher une certaine… tristesse ? Déception serait peut être le mot juste, il avait toujours pensé que son cousin resterait neutre pour le restant de ses jours, trouvant cela honorable.

CIRCEE RACKHARROW (jouée)
« Circée c’est la famille, la nièce d’Elias, et un bout de femme de caractère. Je me sens d’autant plus proche d’elle depuis qu’elle est l’heureuse maman d’une petite bâtarde. Je me sens proche d’elle, dans un sens je sais que je peux aider. »

Merlyn l’a connait pour ainsi dire depuis « qu’elle fait la taille d’une crevette naine » car Circée est la fille de la plus âgée de ses cousins : Valelia. Il a mieux connu sa mère que la petite Circée car celle-ci est morte en lui donnant la vie. Merlyn a toujours eu un regard bienveillant sur l’enfant puis sur la jeune femme qu’elle est devenue. Bien moins proche d’elle que d’Elias qui est son oncle, il est plus le tonton lointain qui fait des blagues qu’autre chose, apte à faire rire la jeune fille qui a subi un lourd traumatisme à la Purge, un mangemort l’a torturé jusqu’à la limite de la folie en croyant qu’elle était née moldue. Leur relation a toujours été « lointaine » mais positive.

L’année 1990 de Circée a été tumultueuse après être tombée sous les sorts de doloris au bal, elle a dévié du droit chemin et a fait erreur sur erreur, jusqu’à finir par se retrouver enceinte d’un sang pu ayant viré à l’ennemis. Une descente aux enfers pour elle, mais chez Merlyn ça a réveillé de vieux souvenirs. Sa mère aussi a mis au monde des bâtards aux sangs purs, et lui aussi il a manqué d’un père. Alors, à la naissance de l’enfant, une adorable petite fille nommée Nephtys, il est allé la voir, un soutien inattendu pour la sorcière. Mais tous deux ont fini par se rapprocher pas mal, car c’est ça finalement la famille. Merlyn se sent proche de Circée et vice versa, ils leur arrivent de parler longuement, et l’humour de Merlyn redonne le sourire à cette jeune femme qui le perd si fréquemment. Il est aussi protecteur envers elle, comme envers l’enfant.

BETTY MAGNUS-PARKINSON (jouée)
« J’étais contre ce mariage, mais quand on les voit ensemble on craque. Je l’aime bien Betty, je suis le premier à l’embêter et à la taquiner, de façon parfois…  sarcastique, je l’admets.  »

Betty croit fermement que les bâtards des Parkinson sont de plus grande importance que les fils de vrai sang. Même si Merlyn était contre le mariage d'Arthur et de Betty, il a au moins eu la décence de vouloir en apprendre davantage sur celle qui allait devenir sa belle-cousine. Son humour charma rapidement la belle qui apprécie beaucoup Merlyn et croit que son humour a bien servi à celle de son mari. Il l'a accepté dans la famille, en quelque sorte. Il n'avait pas beaucoup le choix à voir comment son cousin en parlait et à les observer ensemble. L'amour qui les unit est synonyme de force et il a été profondément touché par la mort de celle qu'il considérait comme sa nièce favorite; Olivia. Il se garde bien de dévoiler le secret de la malédiction qui pèse sur son cousin à Betty, celle qui se marqua sans aucun doute par la mort de la petite. Il préfère se concentrer sur autre chose et il agit comme il l'a toujours fait en compagnie de Betty, soit comme un cousin et un ami.

ATHELSTAN LESTRANGE (joué)
« Le fils prodige. Mon ‘demi-frère’, est-ce parce qu’il a la moitié d’un cerveau ? Je ne pense pas. Je ne l’aime pas, il ne m’aime pas, c’est fou comme la haine est vivace entre deux personnes du même sang.  »

Quelques années d'écart entre les deux demi-frère. Ils ne peuvent se voir, d'encadrer, se supporter. Depuis que Stan sait que son père à fait des infidélité à sa mère, avec non pas un, mais bien deux enfants à la clef, il savait qu'il ne pourrait jamais les aimer. C'est viscéral, cette haine profonde et immense. Il a grandit avec un dégoût certain pour les Parkinson et s'est toujours débrouiller pour se tenir loin deux.

Le père Lestrange est décédé empoisonné. Athelstan et Galatea sont persuadés, à juste titre, que ce meurtre viens des bâtards. S'ils suspectent plus Ramsey que Merlyn, il n'en est pas moins que les deux sont dans le même panier. Si Galatea craint qu'ils cherchent à récupérer leur héritage, Stan craint plutôt qu'ils ne veuillent détruire les Lestrange. Grâce à ce geste et au décès des parents Lestrange de la seconde branche, Stan renoue le contacte avec ses cousins, se liguant un peu plus contre les bâtards.

Cette haine réciproque dure depuis toujours et n'est probablement pas prête de changer. A moins qu'ils ne se forcent à se voir de manière civilisée et à discuter afin de mettre les choses au clair. Si c'est le cas, il est possible qu'ils puissent faire des merveilles. Ennemi un jour, ennemi toujours ?

GALATEA LESTRANGE (scénario)
« Ma chère demi-sœur, aussi aimable qu’une porte de cellule à Azkaban avec moi. Ce n’est pas l’amour fou, elle croit que je veux leur voler ce qu’ils possèdent, douce idiote. Pourtant, tu n’es pas blonde…  »

La demi-sœur, l’abominable demi-sœur comme il se plait à le dire en parlant d’elle.  Jolie, très jolie mais un démon caché sous ce sourire trop blanc et bien trop crispé. Elle a été élevé dans la haine des bâtards de son père, et lui dans l’envie d’être légitimé un jour. Des intérêts contraires, comment auraient-ils pu s’entendre ? Ils ne le pourraient jamais. Ils ont un peu plus de cinq ans de différences, et n’ont fait que se croiser à Poudlard, la cohabitation a donc été moins violente que celle avec Athelstan et Oswald ses deux autres demi-frères. Paix à l’âme de ce dernier qui est mort. Le comportement suspicieux de la sorcière vis-à-vis de lui fait bien rire le Parkinson qui se moque d’elle quand ils sont en réunion de mangemort avec Arthur et Elias, la traitant à mi-voix de « paranoïaque hystérique », comme un ado cherchant les noises. Avec lui, elle est d’une froideur, répondant stoïque à l’humour assassin de son demi-frère. Galatea elle est persuadé qu’il veut voler l’héritage de leur père, qu’il veuille prendre tout ce qu’il leur appartient car ils sont techniquement les « aînés » de leur père, lui et Ramsay. Ils se détestent, réellement une haine viscérale.

ASTRAEA BLACK (jouée)
« Miss Pet-sec – une Black après tout. On a brièvement été fiancé il y a quatre ans de cela, brièvement je le dis. Le bâtard que j’étais n’était pas assez « bien ». Mais je l’aime bien, la Black.  »

Merlyn n’a jamais aimé l’idée d’épouser Astra Black, pour lui, c’était passé après son demi-frère détesté, Athelstan fiancé à la sorcière avant la Purge. Pour une alliance Black / Parkinson à ses origines, tout était parti du projet de fiancer ces deux-là pour lier les deux familles. Mais les négociations de mariage ont tourné court à cause de la froide Astra. Trop jeune à l’époque peut être. La famille estimant que leur fille valait mieux qu’un bâtard Lestrange qui plus est, les ennemis de la Main Noire. La rupture des éphémères fiançailles se concluait finalement  sur une alliance commerciale entre les Parkinson et les Black, un échange de bons procédés. Ce n’est qu’après ces fiançailles qu’Astra et Merlyn se sont parlés sans se hurler dessus, enfin surtout sans qu’Astra soit aussi froide qu’un iceberg, et sans que Merlyn ne se cache derrière un sarcastique humour décapant. Ils sont restés en de bons termes, - pas ultra proche – mais en de bons termes, quand ils se croisent, ils prennent des nouvelles de l’autres et boivent un verre ensemble de temps à autre au Cercle de Jeux de la famille Black ou bien au Chaudron Baveur. Il a découvert une femme plutôt drôle et sarcastique derrière ses airs de pet-sec froide qu’elle aime se donner. Chacun ont développé leur carapace de façon différente. Lui par l’humour, elle par la froideur.

Les nouvelles vont vites dans le Monde Magique et le fait qu’Astra ait été reniée par les Black, la laissant mère célibataire avec sa jeune enfant est arrivé aux oreilles de Merlyn. Il aurait pu donner un coup de main à Astra, mais les nouvelles vont vite… très vite. Le monde magique et le monde des ragots ne parle plus que du fait que la fille Black vit chez Athelstan Lestrange, et qu’ils seraient amant. Pour Merlyn, elle est devenue l’une de ses proches connaissances, amitiés à travers les années, et savoir qu’elle a trouvé de l’aide chez l’une des personnes qu’il déteste le plus le… vexe. Astra a pris quant à elle la première aide qu’on lui a proposé, et ce fut Stan. Elle se rend bien compte que Merlyn a la fâcheuse tendance à l’éviter depuis, parce qu’il y croit à ces rumeurs présentés comme d’irréfutables vérité : Astra et Stan sont amants. En réalité, ils l’ont été parfois, mais c’est plus le coup de main d’un ami à une amie, rien de plus. Cette fausse vérité a froissé Merlyn, celui-ci se rend alors compte qu’il tient sans doute à Astra plus qu’il ne le croyait, son amie. Ou bien plus encore.


HAVE YOU MET THE PSYCHO WHO WROTE THIS ?
Ici, c'est la tribune libre. A vous de proposer ici les avatars que vous désirez en sachant qu'ils ne sont pas réservés. Ici vous pouvez également faire part de vos exigences, mais également proposer des nom/prénoms au cas où le nom serait libre et que vous souhaiteriez orienter un peu le choix.

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


- Ses postures, impostures -
Il veut de la vie en grosses coupures Enfant de luxure tout ce qu'il touche brûle. Dans les veines du sang d'apache  Comme si Bonnie fumait Clyde pour partir avec le cash.
Revenir en haut Aller en bas
 

(M) CHRIS PRATT - THREE AND AWESOME.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chris Pratt #026 avatars 200*320 pixels
» (M/LIBRE) ∫ Chris Pratt / Nick Wechsler / Jim Sturgess / Négociable
» (m) chris pratt ✈ réservé
» Josh E. Lewis►Chris Pratt
» (m) Chris Pratt - AMOUR D'ANTAN - LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Les sorciers recherchés :: Sorciers retrouvés-