Partagez | 
 
-The child thief ✧ Vic & Val-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : Syriane , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 03/03/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 62 hiboux. J’incarne : Joseph Morgan , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys, Lux. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mererid, Priam & Prudence Je parle en : #4E6811



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Co-propriétaire d'une apothicairerie à Pré-au-lard, Cerberus Viperae, et médicomage spécialisé dans les Blessures par Créatures Vivantes. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis célibataire bien qu'une certaine Zabini ne me laisse pas indifférent. Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: The child thief ✧ Vic & Val   Mer 17 Mai - 4:07


 


Victoire & Valeryan
Valeryan vient à peine de finir de réparer les dégâts, et de remplir à nouveau les étales et les casiers d'ingrédients de Cerberus Viperae. Après le vandalisme dont a été victime la boutique, il tâche de ne pas montrer à son associée et amie que cet incident l'affecte. Une attaque qui visait surtout les Black, à travers Astraea. Comme si se faire renier par sa famille ne suffisait pas, désormais la jeune femme doit aussi faire face à l'opinion publique puisqu'elle n'est plus protégée par les siens – et clairement, le peuple ne porte pas la Main noire dans son cœur.

La Black est déjà rentrée chez elle, ou du moins chez ce Lestrange qui l'héberge, l'heure de fermeture de l'échoppe approchant. Valeryan est encore en train de vérifier que toutes les bouteilles sont à leur place exacte, et qu'aucune trace de l'attaque ne subsiste. Il tente ensuite de faire un peu de tri derrière le comptoir, songeant qu'il serait peut-être temps qu'ils embauchent quelqu'un pour ces choses là. À coups de baguette appliqués, il fait disparaître la moindre trace de poussière du comptoir en bois massif qu'il affectionne déjà. Heureusement que les vandales ne l'ont pas fait exploser – ils n'auraient clairement pas eut les gallions pour en reprendre un qui soit d'une telle facture. Comme à son habitude avant de fermer boutique, il tire le livret des comptes de sa cachette et se penche sur les chiffres. Il veut à la fois vérifier qu'aucune erreur n'a été faite, et s'assurer qu'ils ne vont pas couler dès demain. Pour l'instant, tout semble se dérouler plutôt bien – à l'exception de cet incident qui leur a fait perdre l'équivalent en marchandise de quelques jours de chiffre d'affaires.

Il relève le nez de ses comptes en entendant le bruit discret de la cloche, signalant l'arrivée d'un client. À cette heure-ci ? Il hausse un sourcil étonné, et regarde avec curiosité une silhouette qu'il devine féminine entrer, sans arriver à discerner son visage. L'inconnue se glisse rapidement entre les rayons, disparaissant de sa vue, et aussitôt sa méfiance s'éveille. Il contourne le comptoir et se racle la gorge pour annoncer son approche, rejoignant la cliente dans l'allée. « Bonsoir. Je peux vous aider, mademoiselle ? » lance-t-il dans son dos, sans pouvoir voir à quoi elle s'intéresse. Il enchaîne, tel un avertissement déguisé : « Je m'en excuse mais nous allons bientôt fermer. » Il n'est pas vraiment dérangé par l'heure de fermeture, en réalité. Il n'a juste pas envie de la laisser fureter dans l'échoppe, surtout alors qu'il est seul et qu'elle n'est pas venue directement vers lui, comme le font la majorité de ses clients. À croire que Valeryan n'a pas pour habitude d'être ignoré.



What if I'm just an ordinary man ?

What if they're right, what if we're wrong. What if I've lured you here with a siren song. But if I be wrong, if I be right. Let me be here with you tonight.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Insurgent, and proud to be.
avatar
Je suis : Mauriine , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/10/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 199 hiboux. J’incarne : Madison Davenport , et l’avatar que je porte a été créé par : Merenwen Je parle en : #ffcccc et en italique lorsque c'est en français



Je suis âgé de : 18 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : en fuite J’ai juré allégeance : à l'Ordre, mais entre nous c'est un camp comme un autre, je ne sais plus en quoi croire, à cause d'eux, je suis en fuite. Côté cœur, : je suis célibataire

MessageSujet: Re: The child thief ✧ Vic & Val   Sam 20 Mai - 11:21

Je ne me considérais pas comme un membre de l’ordre. Enfin si…j’en faisais partie de par ma famille, mon nom, mon avis de recherche. Mais disons que je n’étais pas vraiment un membre qui ferait changer les choses. Incapable de lancer un sortilège sans qu’il rate ou que ma baguette ait un recul certain me causant des douleurs au poignet lors des entraînements, je n’étais pas prête de me battre aux côtés des autres Lupin pour défendre les intérêts de l’ordre. Je n’étais pas vraiment plus utile à la confection de potions ou de divers objets pour aider l’ordre…mes préparations finissaient toujours par rater, souvent en explosant, parfois en ne donnant pas la bonne couleur, texture ou en débordant du chaudron. Je me sentais inutile. Tout juste bonne à garder mes demi-frangins et frangines lorsque leur mère ne pouvait pas le faire.

Alors autant dire que j’ai sauté sur l’occasion de me rendre utile lorsque j’ai appris que les préparateurs de potions étaient en rade d’un ingrédient important. S’était ma chance de faire quelque chose de bien pour l’ordre. Et surtout…l’occasion de quitter le cottage et de mettre un peu de piment dans ma vie. Je devais trouver un ingrédient indispensable pour la potion tue-loup…le tue-loup. Apparemment les autres sorciers n’arrivaient pas vraiment en trouver dans la nature et ils répugnaient à voler les commerçants. Je pouvais le comprendre. Mais j’avais l’impression qu’ils baissaient les bras. Mais moi, j’en avais besoin de cette potion. Je ne voulais pas tuer à la pleine lune. Et Skander m’avait bien fait comprendre que le collier me serait utile, mais sans la potion, à la pleine lune, il ne servirait pas à grand-chose. Alors je refusais de baisser les bras, de devenir une tueuse, sous prétexte que je ne trouvais pas de tue-loup. Lorsque je leur avais fait part de ma décision, ils m’ont informée que je pourrais trouver la plante sous le nom d’aconit ou encore de napel.

J’ai cherché longtemps et mes pas m’ont finalement menée dans une petite boutique à pré-au-lard. De mémoire, elle n’existait pas encore lorsque je séjournais à Poudlard. La journée touchait à sa fin, je n’étais pas certaine que la boutique serait encore ouverte. J’enlève ma capuche avant d’entrer dans la boutique. Mais je n’avais pas envisagé l’option clochette en ouvrant la porte. La personne à l’intérieur saurait forcément qu’un nouveau client venait d’entrer. Pour la discrétion, je repasserais. Sans un regard pour le comptoir, je me faufile vers un rayon, à la recherche de ma plante. Mes mains étaient jointes devant mon visage, index contre mes lèvres. J’étais très concentrée en lisant les étiquettes. Ne connaissant pas l’aspect de la plante, je ne pouvais pas la trouver rapidement, sauf si par un coup de chance, s’était le premier bocal. Mais bien entendu, ce n’était pas aussi simple. Était-ce rangé par ordre alphabétique ? Et si oui, à quelle lettre elle pourrait se trouver ? A, n ou t ? Est-ce que c'était par rareté ? Ou alors par type de potion ? De propriété ? Décidément…je n’étais pas sortie. « Bonsoir. Je peux vous aider, mademoiselle ? » Je ne tourne pas la tête, plongée dans ma lecture d’étiquettes. « Je m'en excuse mais nous allons bientôt fermer. » Me demandait-il de partir ? « Je cherche juste une plante, ne vous en faites pas, je devrais pouvoir la trouver seule. » Je ne parle pas bien fort, mais plutôt distinctement derrière mes mains. Je n’osais pas tourner la tête, je ne voulais pas qu’il me reconnaisse s’il m’avait vu sur les affiches. Et si c'était un mangemort ? Ce serait l’horreur. « J’espère ne pas être longue. Et si vous devrez fermer, je reviendrais demain. » Je n’avais pas l’intention de lui demander son aide. Je ne voulais pas qu’il m’aide. Si je devais commencer à discuter avec lui, il comprendrait à quoi servirait la potion. Et pour peu qu’il chasse les loups garous lorsqu’il s’ennuyait, je me verrais bien embêtée. Petit à petit, je me décale sur le côté, avançant dans ma lecture d’étiquettes. Plus le temps passait, plus j’espérais trouver la plante rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
 

The child thief ✧ Vic & Val

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 02. Gay Thief, really?
» 06. [Pierce-Holcomb's] The Unicorn and the Thief
» Zangetsu l'hermite ACCEPTE
» THE THIEF AND THE HITMAN + aleera
» « Today I met a thief. » ft. Jared [Abandonné]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Pré Au Lard-