Partagez | 
In the eye of the storm > DREFER

()
Parchemin envoyé Ven 12 Mai - 16:43

avatar
avatar
profil
Je suis : TF , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 10/05/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 285 hiboux. J’incarne : Dominic Sherwood , et l’avatar que je porte a été créé par : TF & Swanou, les codes signa par Astra . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le Phénix rebelle qui se fait péter la tronche et Eden, le Grimstone russe aux allures de globetrotter Je parle en : #99cccc



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Chasseur de créatures magiques pour le compte du Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je nie l'évidence d'un amour qui est venu m'éclater à la gueule Champ Libre :
MEMORY IS HEADED FOR DISASTER, HEART IS BEATING SLOW.




PLEASE HEAVEN, TELL ME. WOULD SHE BE PROUD OF ME ?
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
In the eye of the storm
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. DREFER RACKHARROW


La lettre est arrivé par hibou express jusqu’à ta demeure alors que tu t’apprêtais enfin à te poser sagement après une rude journée parsemée d’embuches en tous genres, Drax essayant tant bien que mal de faire ses griffes sur ton jean, borné comme un hyppogriffe de premier ordre. Exaspéré, tu pousses le chat en soufflant comme lui pourrait le faire dans un jour de mécontentement certain, et tu te relèves aussitôt pour aller récupérer le parchemin dans le bec de la chouette effraie. A la lecture rapide des mots écrits savamment à l’encre noire, tu ne peux retenir un léger rire jaune de s’échapper de tes lèvres, apercevant ton chat du coin de l’œil qui allait s’en donner à cœur joie sur le canapé.

« N’essaye même pas… » que tu grognes à l’attention de l’animal en serrant tes doigts contre le papier.

Tes yeux vairons envoient littéralement des éclairs à l’attention du bouché du bulbe qui a décidé lui aussi de t’enquiquiner. Ce dernier te fixe presque de façon narquoise et pose patte après patte sur le cuir pendant que toi tu vois rouge à l’idée de ne pas pouvoir perdre ton temps avec ça. Un grognement contrarié s’envole de ta gorge et tu détournes le regard, marmonnant un « j’aurais dû le tuer, depuis le temps que je le dis. » et attrapant d’ores et déjà ta veste et tes armes. Oui parce que, tu adores ta baguette mais, tu sais aussi être un brin plus barbare, quand tu veux. C’est une journée sans, tu vas donc clairement en avoir besoin, et une lame magique c’est toujours utile, non ? A peine as-tu enfilé ta veste sombre que tu transplanes sans dire un mot ou accorder un regard de plus à Drax qui s’effondre de tout son long sur le canapé en prenant ses aises.

La banlieue magique, Godric’s Hollow, un coin où tu ne vas pour ainsi dire que très rarement, mais dernièrement tu ne peux pas te permettre de faire la fine bouche. C’est comme si ton père avait soudainement le nez derrière toutes tes missions, faisant en sorte qu’elles soient dans un périmètre restreint. Rien qu’à cette idée tu frissonnes d’horreur et d’agacement, car tu sais qu’il en serait bien capable, surtout depuis qu’il s’est mis en tête qu’il serait peut-être temps de te trouver un bon parti. La nuit est tombée depuis un moment maintenant, et seule la lune se fait haute dans le ciel, la journée ayant été exceptionnellement magnifique aujourd’hui. Autant dire que tu n’es pas forcément ravi d’être ici mais tu te fais violence en attendant celui qui a visiblement besoin de tes services. Autant dire qu’arriver à l’heure, ce n’est pas son fort… Bras croisés, tu profites du fait que la clairière soit déserte pour aller t’adosser contre un des arbres non loin de toi, et ce n’est que lorsque le sorcier attendu apparait enfin que tu t’écartes.

« Loin de moi l’envie de paraître pessimiste mais quand on dit urgent c’est urgent. ».

Tu n’as pas pu t’en empêcher, il fallait que tu fasses une réflexion étant donné le ton que tu avais eu dans la lettre officielle du Ministère qui ne t’en disait pas foncièrement plus sur l’objet de la mission ni même sur l’identité de celui à qui tu fais face. Toutefois, tu as déjà eu l’occasion de l’apercevoir deux trois fois, et tu penses sans en être sûr à cent pour cent qu’il s’agit là d’un Rackharrow. Qu’on te pardonne ton incertitude, tu passes le plus clair de ton temps dehors et il n’y a que très récemment que tu as véritablement renoué avec la population magique humanoïde. De fait, tu es plus habitué aux grognements et aux cris étranges qu’aux paroles, même si tu es quasiment sûr que le sorcier qui te fait face va grogner d’une manière ou d’une autre dans peu de temps. Ca se lit comme le nez au milieu de la figure qu’il est contrarié, probablement autant que toi, et pourtant Merlin sait que tu fais un effort pour te montrer un tantinet sociable, raison pour laquelle tu t’avances jusqu’à lui et commences par te présenter.

« Caïn Goldstein. ».  

Tu lui tendrais presque la main pour le saluer poliment mais tu t’abstiens, tu sens que ce n’est pas le moment et de toute manière tu veux en finir, et vite, quelle que soit la mission.

« Bien, et si on commençait ? Je n’ai eu aucun détail sur le besoin réel de ma présence ici dans la demande du Ministère, j’espère que la raison est bonne et qu’on ne m’a pas confondu avec un Sorcier Défenseur des Animaux. ». Tu ironises, tentes de faire un brin d’humour quand en réalité tu n’attends qu’une seule chose, rentrer chez toi, persuadé qu’il ne s’agit là que d’une grosse blague. « C’est quoi le problème, pourquoi vous avez besoin de moi ? ».

Comme de juste, les mots franchissent le seuil de tes lèvres que d’ores et déjà un hurlement significatif retentit au loin dans la forêt environnante et la nuit noire. Il ne t’en faut pas plus pour faire le rapprochement. Hurlement, pleine lune. Par Merlin. « Laissez-tomber, je crois que j’ai ma réponse. ». Tu sors ta baguette magique et te mets à avancer en direction du bruit, tu n’en es pas à ton premier loup-garou. Tu t’es déjà éloigné de quelques pas quand tu te retournes un instant et lâches à ton camarade du soir resté en arrière un « Bon, visiblement, t’es pas enchanté d’être là ce soir, mais si ça peut te rassurer moi non plus, alors on bouge ses fesses de troll et on y va ! Plus vite on en est débarrassé plus vite tu seras rentré. Et t’as de la chance, je suis plutôt doué dans le genre. ». Amusé par le fait qu’il est un bien meilleur boudeur que toi, tu te permets même un sourire en coin avant de reprendre ton chemin dans la nuit noire.      




BECAUSE YOU'RE MY HOME
Loving you is something I would never ever regret ☽ and I'd let you have my heart in every single universe we find ourselves in. You are both the reason my heart beats and the reason it breaks.

Parchemin envoyé Sam 13 Mai - 19:19

avatar
avatar
profil
Je suis : khal , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 19/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 204 hiboux. J’incarne : Matthew Daddario , et l’avatar que je porte a été créé par : Texas Flood . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alexander Weasley Je parle en : lightseagreen



Je suis âgé de : 24 ans. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Bourreau pour le compte du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Célibataire endurci, désespérant ses parents de trouver un jour une fiancée de choix.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Les hiboux du Ministère venaient toujours au pire moment, à croire que c'était un fait exprès et qu'on ne cherchait qu'à lui rendre la vie impossible, ces derniers temps. Après des jours forcé au chômage technique pour cause de baguette retenue par les Moldus, il s'était retrouvé relégué aux transferts de prisonniers, comme on le laissait de côté, le mettant sur les tâches les plus ingrates. Nul doute que ce n'était qu'une punition idiote, une brimade à la con pour lui faire payer son coup d'éclat au bal organisé par la reine, comme si leur saleté de prison n'avait pas été un châtiment suffisant. A moins que son père ait quelque chose à voir là-dedans, ce qui ne serait pas étonnant, Jules ayant des méthodes éducatives pour le moins singulières, quand il en avait envie. La convocation à Godric's Hollow ne laissait pas de place à la discussion et il avait toujours eu pour habitude de suivre les ordres, sans réfléchir. Cette fois ne ferait donc pas coutume, même si la perspective d'aller chasser le lycanthrope par une nuit de pleine lune n'avait rien de réjouissant, encore plus avec un « autre élément » dont il ne savait rien, ce qui n'arrangeait en rien son humeur maussade mais, faisant fi de son mécontentement, il finit quand même par transplaner dans la bourgade sorcière, l'air fermé, les mains enfoncées dans ses poches et un bon quart d'heure de retard au compteur. Mais bon, il n'en a pas grand chose à faire... Il repère bien vite son compagnon du soir, lequel se tient là, l'air excédé du type qui était arrivé à l'heure, lui. « Loin de moi l’envie de paraître pessimiste mais quand on dit urgent c’est urgent. » Le brun hausse un sourcil interrogateur, étonné par l'aplomb avec lequel il lui parle, à croire qu'il ne savait pas à qui il avait affaire, ce qui aurait été étonnant. Cela dit, il n'avait aucune idée d'à qui il avait affaire, la prudence lui impose donc de ne pas lui répondre la première phrase qui lui passe par la tête, à savoir d'aller se faire foutre. « Caïn Goldstein. » se présente le jeune homme en s'approchant et c'est lorsqu'ils sont suffisamment proches qu'il constate que ses prunelles sont différentes l'une de l'autre. Bizarrement cela lui rappelle Erzsébet mais il chasse l'image bien vite, préférant se concentrer sur leur mission. « Drefer. » réplique-t-il simplement, omettant de donner son nom. Après tout, il a l'habitude que les gens le reconnaissent et, s'il a déjà vaguement entendu parler du Goldstein, il a bien du mal à se remémorer ce qu'on a pu lui dire à son sujet. Au fond, il s'en fout pas mal... « Bien, et si on commençait ? Je n’ai eu aucun détail sur le besoin réel de ma présence ici dans la demande du Ministère, j’espère que la raison est bonne et qu’on ne m’a pas confondu avec un Sorcier Défenseur des Animaux. » Drefer lève déjà les yeux au ciel, agacé par ces babillages de bonne femme. Si on lui avait envoyé un hibou, c'était pour une bonne raison, pourquoi chercher à discuter ? « C’est quoi le problème, pourquoi vous avez besoin de moi ? » Le bourreau ouvre la bouche pour lui répondre mais, déjà, des hurlements de loup retentissent au loin, lui arrachant un frisson qui vient parcourir sa colonne vertébrale. « Laissez-tomber, je crois que j’ai ma réponse. » Ca y est le voilà qui se mettait à jouer les experts maintenant ! Décidément, ce type et lui, ça n'allait pas être une partie de plaisir, c'était désormais une évidence. Il est tellement dépité qu'il en oublie d'avancer, l'autre se retournant pour lui faire la morale. « Bon, visiblement, t’es pas enchanté d’être là ce soir, mais si ça peut te rassurer moi non plus, alors on bouge ses fesses de troll et on y va ! Plus vite on en est débarrassé plus vite tu seras rentré. Et t’as de la chance, je suis plutôt doué dans le genre. » Le brun finit par lever les yeux au ciel, marmonnant un « Et modeste en plus de ça... » avant de lui emboîter le pas en silence, ce qui était davantage recommandé, pour une chasse au loup. Ils se rapprochent lentement mais sûrement, baguettes en mains et sens à l'affût, scrutant les moindres recoins, le moindre bruissement de feuilles. Franchement, c'était pas son boulot de faire ça et la compagnie n'était pas des plus plaisantes, ce qui n'aidait pas... Un craquement de branches plus proches que les autres le fait sursauter et il aperçoit une lueur dans les yeux du blond qu'il ne reconnaît que trop bien. Il avait la même dans le regard, juste avant la mise à mort d'un condamné, aussi prend-il la peine de rappeler. « On est sensés le ramener vivant, t'es au courant, pas vrai ? » Il n'a pas vraiment le temps d'entendre sa réponse qu'une masse de fourrure jaillit du sous-bois, se précipitant sur lui.

Drefer parvient-il à éviter le loup ?
OUI : Il se jette au sol l'évitant de justesse tandis que le loup saute au-dessus de lui, lui égratignant l'épaule légèrement en atterrissant tout près.
NON : L'animal lui retombe dessus, le clouant au sol, ses dents claquant dangereusement proches de sa gorge, menaçant de la lui déchirer.

Sous l'impact, sa baguette lui a échappé et a roulé plus loin, le laissant sans défense. Ses mains tentent maladroitement de se saisir de la gorge de la créature pour l'éloigner de la sienne mais le lycan a bien plus de forces qu'il n'en possède lui-même. « GOLDSTEIN ! Le coup de main c'est pour aujourd'hui ou pour demain ? » Il sent déjà la bave de l'animal goutter sur son front et son haleine fétide près de son nez.



BECAUSE YOU'RE MY HOME
I'll come back for you ☽ I can't turn around when I just figured out what I need to be. It ain't right to be apart from you. It don't feel right to leave you when I'm all alone.

Parchemin envoyé Sam 13 Mai - 19:19

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 899
malle
raise your wand
 
Le membre 'Drefer Rackharrow' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Sam 13 Mai - 21:15

avatar
avatar
profil
Je suis : TF , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 10/05/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 285 hiboux. J’incarne : Dominic Sherwood , et l’avatar que je porte a été créé par : TF & Swanou, les codes signa par Astra . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le Phénix rebelle qui se fait péter la tronche et Eden, le Grimstone russe aux allures de globetrotter Je parle en : #99cccc



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Chasseur de créatures magiques pour le compte du Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je nie l'évidence d'un amour qui est venu m'éclater à la gueule Champ Libre :
MEMORY IS HEADED FOR DISASTER, HEART IS BEATING SLOW.




PLEASE HEAVEN, TELL ME. WOULD SHE BE PROUD OF ME ?
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
In the eye of the storm
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. DREFER RACKHARROW


Quinze minutes. Tu as attend quinze minutes avant de le voir transplaner jusqu’à toi les mains dans les poches comme si de rien n’était. Tu aurais pu le tuer d’un regard qu’il serait déjà étalé sur le sol humide. Au lieu de ça, tu te contentes de faire une remarque qui se veut malgré l’ironie des plus charmantes et courtoises. Tu ne voulais pas perdre de temps et y passer toute la nuit, mais tu t’autorises tout de même à prendre deux minutes pour te présenter, en entier. Visiblement, ton vis-à-vis n’a pas jugé bon de te donner son nom de famille. Soit, encore un qui se prend pour une célébrité ou un qui est tellement écœuré d’être ici avec toi qu’il ne te juge pas digne d’en savoir plus. Gardant ta main pour plus tard, tu te retiens de rouler des yeux et lui demandes la raison de ta présence ici, ce à quoi il s’apprête à répondre lorsqu’un hurlement vient vous couper dans votre élan. Drefer n’a donc pas besoin d’en dire plus que ton cerveau fait lui-même les raccourcis et que tu t’élances déjà à la poursuite de la créature. Seul. Seul ? Forcé de te retourner pour apercevoir ton camarade du soir à la traîne, tu lui lances alors un pseudo sermon à deux balles pour essayer de le motiver, et si ça le vexe, tant pis. Vous avez bien mieux à faire et pas toute la nuit. Les mots qu’il marmonne, tu n’y prêtes que bien peu d’attention, en soi, il n’a pas tort mais ce qu’il ignore c’est qu’en disant cela tu plaisantes à moitié. Tu n’es pas aussi imbu de ta personne, mais tu sais malgré tout ce que tu vaux, et cette chasse, c’est ton terrain. Ton aire de jeu. Lui il n’est… A bien y réfléchir tu n’en sais rien. Tu l’as croisé dans les couloirs du Ministère quelque fois, mais c’est tout.

Pénétrant dans les bois, baguettes en avant, aucun de vous n’a eu assez de folie pour oser en illuminer le bout afin de mieux voir. Vous n’avez pas besoin de ça, le ciel dégagé et la lune le font pour vous, et ce n’est pas un mal. Au moins les conditions sont idéales pour la traque, mais pas nécessairement moins dangereuse. Silencieux et concentré, tu avances en t’assurant de garder ton camarade à l’œil, tu ne sais pas pourquoi mais quelque chose te dit que si tu ne le fais pas il pourrait bien se fouler une cheville en trébuchant sur la moindre racine. Non pas que tu mettes en doute ses capacités mais à en juger par sa tenue, nom d’un hibou, il n’est pas un habitué des escapades en forêt. Ne t’attardant pas sur le sujet, tes prunelles bicolores scrutent chaque recoin avec attention, et tu te penches de temps à autre pour examiner les traces, les effleurant du bout des doigts. Tu sais qu’il est tout proche au bout de dix minutes d’errance dans les bois. Il veut vous attirer dans les profondeurs et la créature sait parfaitement que vous êtes là, tu n’en doutes pas mais tu te caches bien de le signaler, de toute manière tu n’en as pas le temps, entendant un craquement sur votre droite. Les traits tirés, tu sens aux coups d’œil jetés par ton acolyte qu’il a quelque chose à dire, et à peine a-t-il ouvert les lèvres que tu te retiens une nouvelle fois de rouler des yeux sans pour autant le regarder, le regard vissé vers l’avant et sourcils froncés. Concentré. Le côté embêtant de la tâche du soir, c’est qu’en étant à deux, tu dois non seulement protéger tes fesses mais également les siennes, car bien que tu ne doutes pas qu’il ait été à l’école, et qu’il sache pertinemment que la lycanthropie peut être contagieuse, vous ne voulez surtout pas vous faire griffer ou mordre par cette chose. Serrant un peu plus ta baguette, tu t’apprêtes à répondre un truc du genre pour ta gouverne, t’as pas eu le temps de me donner le topo, mais la masse qui s’échappe d’ores et déjà d’un buisson dense ne t’en accorde pas l’honneur, se ruant déjà sur Drefer qui bascule en arrière et tombe violemment sur le sol.

« Par Merlin ! » que tu pestes en le voyant à terre, le loup essayant d’atteindre sa gorge. La baguette du mangemort a volé plus loin et tu dérapes rapidement pour la récupérer.

Les gestes du loup-garou sont bien trop rapides et sa gueule bien trop proche de ton camarade du soir pour que tu ne puisses lancer purement et simplement un sort. Le ramener vivant. Non mais quelle idée !   GOLDSTEIN ! Le coup de main c’est pour aujourd’hui ou pour demain ? Il avait vraiment besoin de faire cette réflexion, là, maintenant ? Tu ne réponds pas, gardant la baguette du Rackharrow en main en rangeant la tienne pour en sortir une lame que tu as toi-même ensorcelé, te permettant de la faire passer dans n’importe quelle poche. Le récupérer vivant tu essaieras, mais pour l’heure ça semble mal engagé, très mal engagé. Ni de une ni de deux, tu t’élances.

« DREFER, BAGUETTE SUR TA DROITE ! ».

Tu la lances et la fait rouler jusqu’à la silhouette allongée, te précipitant droit vers le lycanthrope en vue de le pousser suffisamment fort pour le forcer à lâcher prise et se focaliser sur toi, lame à la main.

OUI
Tu heurtes avec violence l’épaule et les côtes de la bête à l’aide de ton corps. Celle-ci roule de côté dans un couinement avant de reprendre contenance et de te fixer en grognant pendant que tu reprends appui sur tes jambes.

NON
En te sentant arriver vers elle, la bête se recule d’elle-même et te grogne dessus, te crachant tout ce qu’elle peut au visage avant de te fixer et te forcer à te stopper. Au moins elle s’écarte de Drefer.

Lame en main tu ne sourcilles pas, sourcils froncés, faisant tourner ta lame dans ta main qui ressemble bien plus à une épée moldue qu’autre chose. Oui, tu préfères bien souvent quelque chose de coupant, tu le reconnais, et tu crânes un peu, sans doute, mais c’est ta méthode et là tu es bien emmerdé de devoir ramener cette chose vivante. Alors tu t’assures que le mangemort s’est bien écarté de la créature, lui faisant signe de la main de bouger, rapidement. « T’es sûr qu’il faut le ramener vivant ? » que tu lâches à l’attention du Rackharrow sans quitter le lycan des yeux. Qu’il te confirme ou non, tu serres les dents et marmonnes pour toi « Allez viens-là saloperie… ». Le jeu de regard et de grognements ne dure qu’un très court instant et tu t’apprêtes à le réceptionner, tenant fermement ton arme entre les doigts.

OUI
Le lycan fonce toutes griffes dehors, donne un coup de patte que tu esquives sans mal, lançant ta lame en direction de ses pattes arrières. Tu vises les jambes à défaut d’avoir l’autorisation de viser la tête. Tu essaies vraiment de faire un effort. Ta lame égratigne l’une de ses cuisses et la bête recule. Tu attaques à nouveau, parviens à atteindre très légèrement l’une des épaules et cette fois-ci la créature se met à courir dans le sous-bois. Elle veut vous échapper.

NON
Le Lycan fonce toutes griffes dehors, donne un coup de patte que tu esquives de justesse en basculant en arrière. Dans l’élan, tu en profites pour viser les jambes à défaut d’avoir l’autorisation de viser la tête mais tu ne fais que l’effleurer, pas assez pour réellement blesser l’animal. Tombant sur les fesses, tu souffles, esquives tout juste un autre coup de pattes avant de te redresser sur tes jambes et visant l’épaule cette fois. Tu donnes ton coup mais le lycan est bien plus rapide et plus fort que toi qui a été perturbé par la chute, elle te pousse violemment en arrière et ton corps heurte l’arbre un peu plus loin derrière toi tandis que la créature se met à courir dans le sous-bois. Elle veut vous échapper, et toi tu sens déjà le sang couler d’une plaie à l’arrière de ton crâne.

Tu pestes, ne prenant même pas la peine de t’assurer que la plaie n’est pas trop grave. Tu n’es pas mort et tu ne t’es pas fait griffer, c’est déjà ça de sauver. Agacé, tu te relèves et te rapproches de Drefer. « C’est bon t’as rien ? ». Tu te diriges déjà en direction du sous-bois que la créature a emprunté mais tu prends tout de même le temps d’ajouter : « Il nous faut un plan. ». Perspicace.




BECAUSE YOU'RE MY HOME
Loving you is something I would never ever regret ☽ and I'd let you have my heart in every single universe we find ourselves in. You are both the reason my heart beats and the reason it breaks.

Parchemin envoyé Sam 13 Mai - 21:15

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 899
malle
raise your wand
 
Le membre 'Caïn T. Goldstein' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mer 17 Mai - 20:03

avatar
avatar
profil
Je suis : khal , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 19/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 204 hiboux. J’incarne : Matthew Daddario , et l’avatar que je porte a été créé par : Texas Flood . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alexander Weasley Je parle en : lightseagreen



Je suis âgé de : 24 ans. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Bourreau pour le compte du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Célibataire endurci, désespérant ses parents de trouver un jour une fiancée de choix.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
La gueule de la bestiole vient claquer à quelques centimètres de son visage et il sursaute, cherchant à se dégager en vain. « DREFER, BAGUETTE SUR TA DROITE ! » Ses doigts se tendent, attrapant le précieux objet, mais Caïn s'est déjà jeté sur la créature, la dégageant de dessus lui comme elle roule sur le côté, couinant sous l'impact. Le brun se relève rapidement, pas franchement blessé, observant le loup et le blond se faire face. La vision a presque quelque chose de fascinant mais, bien entendu, il faut que le Goldstein brise la beauté de l'instant en ouvrant sa grande gueule. « T’es sûr qu’il faut le ramener vivant ? » « Certain » réplique le Rackharrow sans sourciller et il ne transigera pas là-dessus. Les ordres sont les ordres et il entend les suivre à la lettre... « Allez viens-là saloperie… » Il admire son aplomb face à une créature qui pourrait les déchiqueter d'un seul coup de crocs bien placé mais ça, bien sûr, il ne le dira pas... Le lycanthrope fonce sur son compagnon de galère, lui donnant un coup de pattes qu'il esquive avec justesse avant de se prendre un autre coup qui l'envoie voler et se fracasser dans un arbre un peu plus loin. Tout du long, Drefer a gardé sa baguette en main, cherchant à attaquer l'animal mais bien incapable d'être sûr de parvenir à l'atteindre sans blesser le sang pur au passage. Et même s'il ne l'appréciait pas vraiment, c'était un risque qu'il ne pouvait pas se permettre de prendre... Ca aurait sans nul doute été du plus mauvais effet que de ramener le cadavre d'un Goldstein parce qu'il n'avait pas visé correctement. Oui sûrement. La créature s'éloigne déjà, trouvant refuge dans les sous bois et détalant comme un lapin qui a le feux aux trousses. Si Drefer lance un sort dans la direction de la bestiole, il ne parvient même pas à l'effleurer, comme la créature a déjà disparu dans les branchages... « C’est bon t’as rien ? » Le brun remue la tête en signe de négation, passant une main nerveuse sur son visage, pour retirer les gouttes de bave qui se sont malencontreusement égarées là. « Il nous faut un plan. » qu'il balance en repartant déjà en direction du bois, prêt à s'y enfoncer. « Attends t'es en train de me dire que t'as pas de plan ? » réplique Drefer du tac-au-tac, profondément outré. Après tout, c'était lui le spécialiste non ? Pourquoi n'était-il pas venu avec un putain de plan, bordel ? Il retient l'envie pressante qu'il a de l'étrangler sur le champ, mais il serre les dents, retenant les mots amers qui menacent de franchir ses lèvres. Il croise les bras, complètement fermé à l'idée d'avancer plus loin tant qu'ils n'auront pas un plan d'action bien défini. « Ta tête saigne, Goldstein... » Il constate simplement, se demandant ce qu'il compte faire à ce propos ; Drefer n'a pas tellement envie de poursuivre si Caïn risque de lui claquer dans les mains à tout moment ou ne pas être au meilleur de sa forme. Il s'en voudrait de se faire bouffer par un lycan, sous prétexte que le blond s'était évanoui au moment le plus inopportun. « Laisse-moi regarder... » Il l'attrape par le col, ne lui laissant pas d'autre choix que de le laisser vérifier la plaie. Sortant sa baguette, il fronce les sourcils, tentant de le soigner.

Drefer parvient-il à le soigner ?
OUI – La plaie se referme d'elle-même comme par magie, ne laissant aucune séquelle.
NON – Drefer se loupe et la plaie ne se referme pas, lui collant une affreuse migraine en plus.

« Désolé, j'ai jamais été très bon pour les sorts de guérison. » s'excuse-t-il, embarrassé. C'est avec une appréhension certaine qu'il lui fait signe de continuer, la crainte chevillée au creux de ses entrailles. S'il se faisait mordre ou griffer, il risquait de se retrouver porteur du gène lycanthrope et il deviendrait la honte de sa famille. Ses penchants pour les partenaires de même sexe que lui était déjà une tare inacceptable qu'il lui fallait dissimuler aux yeux de tous, il ne pouvait pas se permettre de revenir à moitié loup-garou où son père le renierait purement et simplement. Il ne pourrait pas le supporter. Tout à ses pensées alors qu'ils déambulent dans la forêt sombre, il ne réalise pas qu'un piège a été creusé là et recouvert de feuilles, sans doute pour attraper une quelconque créature comme celle qu'ils cherchent à capturer.

Drefer parvient-il à éviter le piège ?
OUI – Il voit le piège au dernier moment et saute par-dessus sans se blesser.
NON – Il voit le piège mais il est déjà trop tard et, même s'il se rattrape au bord, il dégringole quand même au fond, s'empalant la cuisse sur l'une des piques disposées au fond.

« Fais gaffe où tu mets les pieds, c'est truffé de pièges... » souffle-t-il à l'intention du blond, avant de continuer. Un grondement se fait entendre mais, incapable d'en déterminer la source, Drefer s'arrête brusquement, tous les sens en éveil.



BECAUSE YOU'RE MY HOME
I'll come back for you ☽ I can't turn around when I just figured out what I need to be. It ain't right to be apart from you. It don't feel right to leave you when I'm all alone.

Parchemin envoyé Mer 17 Mai - 20:03

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 899
malle
raise your wand
 
Le membre 'Drefer Rackharrow' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mer 17 Mai - 21:42

avatar
avatar
profil
Je suis : TF , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 10/05/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 285 hiboux. J’incarne : Dominic Sherwood , et l’avatar que je porte a été créé par : TF & Swanou, les codes signa par Astra . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le Phénix rebelle qui se fait péter la tronche et Eden, le Grimstone russe aux allures de globetrotter Je parle en : #99cccc



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Chasseur de créatures magiques pour le compte du Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je nie l'évidence d'un amour qui est venu m'éclater à la gueule Champ Libre :
MEMORY IS HEADED FOR DISASTER, HEART IS BEATING SLOW.




PLEASE HEAVEN, TELL ME. WOULD SHE BE PROUD OF ME ?
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
In the eye of the storm
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. DREFER RACKHARROW


Certain.

Les mots ne t’ont pas plu sur le moment. Ca te contrarie en règle générale de devoir ramener des créatures vivantes, tu les préfères de loin mortes et sans vie. Incapable d’expliquer ce que tu ressens lorsque tu les vois inertes, tuées de tes mains. Au fil des ans tu as fini par en oublier le simple fait que c’est à cause de ton père que tu es devenu ce que tu es. Si les choses en avaient été autrement, tu ne serais probablement pas chasseur de créatures magiques, ni même autant obnubilé par ça. Tu ne serais sûrement pas aussi sombre non plus.  Bien décidé à mettre la main sur ce lycan, plus mort que vif mais dont tu tais encore tes intentions au Rackharrow, tu fais pourtant un effort surhumain en faisant attention aux détails de tes coups, lorsque tu te retrouves face à la bête. Si tu n’avais pas eu besoin d’être aussi prudent, elle ne t’aurait jamais eu comme elle vient de le faire. En soi, c’est un peu présomptueux de ta part de penser une telle chose, mais c’est une vérité probable. Coups mal placés te donnent le droit de voler bien plus fort que prévu contre un arbre, la plaie à l’arrière de ton crâne en témoigne et vient d’ores et déjà souiller le blond de tes cheveux avec une couleur rougeâtre. Le loup vous fausse subitement compagnie et toi tu grommelles en te redressant convenablement sur tes jambes et à la hâte, ne prêtant que peu d’attention à ta plaie que tu sens picoter ton cuir chevelu de manière désagréable. C’est toutefois loin de t’arrêter et tu te rapproches de Drefer, t’assurant qu’il n’a rien, ce n’était pas le moment de se faire mordre ou griffer. Face au premier échec de votre tentative, tu ne peux que te montrer embêté, au fond, tu as un peu honte, d’ordinaire tu es plus efficace que ça… Mais tu ne veux pas te montrer désagréable. Sauf que lorsque le mangemort se met à t’observer limite de manière outrée en te posant une question aussi stupide que la sienne, tu ne peux t’empêcher de rouler des yeux pour toi, discrètement, puisque tu lui tournais le dos.

« Au cas où tu l’aurais oublié Drefer, ma lettre ne comportait pas autant de détails que la tienne… Et je n’ai pas pour habitude de chasser en duo. » que tu lâches en te retournant vers lui, sans méchanceté aucune, tu ne fais que lui remémorer les faits et lui indiquer que c’est nouveau pour toi cette configuration. « D’ordinaire, je ne dois veiller que sur moi, je suis pas en train de dire que je dois te baby-sitter, tu es un grand garçon et je ne me permettrai pas de prétendre le contraire. Juste… J’ai besoin d’un peu plus de temps pour savoir comment on va faire pour choper cette horreur, à deux, et sans le tuer. ». Tu as insisté sur le mot sans, car c’est bien là tout le fond du problème en soi.

Le voyant croiser les bras et demeurer immobile, un fin soupir s’échappe de tes lippes tandis que tu te retournes un instant vers le sous-bois, réfléchissant à la hâte sur ce que vous pourriez faire. Tu as bien quelques idées, mais ces dernières sont toutes létales.  Cette affaire n’est pas simple et c’est en train, d’une certaine manière de te rendre dingue, si bien que lorsque ton camarade du soir te parle de ta plaie, tu te contentes de libérer un « Hum ? », toujours plongé dans tes réflexions. Laisse-moi regarder. Tu te retournes à nouveau, à moitié en le voyant arriver vers toi. Il n’avait pas entendu ce que tu venais de dire à propos du baby-sitting ? Pinçant les lèvres, tu fais volte-face pour reprendre ta marche, l’air un peu grognon mais, plus grand que toi, il te rattrape en quelques pas et te tire déjà par le col, te forçant à t’arrêter dans un grondement léger en provenance de ta gorge. Gardant ta lame entre tes doigts, tu ne bouges pas et décides de prendre sur toi quand il inspecte et sors sa baguette. Tu ne le retiens pas non plus quand il lance son sort pour refermer ta plaie, ta main libre se contentant de rabattre ta mèche rebelle en arrière comme un vieux tic attrapé depuis des années maintenant. Malheureusement pour toi, le sort échoue et ta tête se met à tambouriner comme si un match de Quidditch avait lieu en live au beau milieu de ta caboche. Portant tes doigts à ta tête, tu grognes et grimaces sur le coup. « Par Merlin… ». Littéralement en proie à la migraine, tu plisses plusieurs fois les yeux avant de t’y habituer a minima, l’observant alors qu’il s’excuse. Décidé à en finir, tu hoches la tête en guise de réponse. « C’est pas grave, ce n’est pas grand-chose de toute manière. ». Sous-entendu, même si tu te retrouves à présent avec une migraine carabinée en plus de la douleur, tu ne comptes pas t’évanouir et le laisser en plan tout seul face à une bestiole enragée et prête à vous bouffer.  « Tu auras essayé. ». Tu te montres positif, étant donné l’état de stress croissant qui grimpe dans les entrailles de ton camarade, tu as plutôt intérêt à être encourageant que l’inverse, sans quoi vous courrez droit à la mort. Pour accompagner tes dires, tu t’autorises un léger sourire et vous reprenez enfin le chemin dans les sous-bois. Sans plan. Enfin, tu as des back-up plans mais encore une fois, c’est létal.  

Dans le silence de la nuit noire, tu progresses en même temps que Drefer, lame en avant, baguette à portée de main au besoin. La migraine semble s’apaiser progressivement et ce n’est pas un mal. Si ton mangemort d’acolyte est perdu dans ses pensées, les tiennes sont bien ancrées dans le présent, scrutant partout aux alentours, le moindre reflet luisant, le moindre son, même lorsque ce n’est que celui de vos pas écrasant des brindilles. Tout est écouté et scruté au peigne fin, comme si tes yeux vairons s’habituaient à l’obscurité alors qu’en réalité tu n’es pas surpuissant, et que les rayons de la pleine lune t’aident pour beaucoup. Tu passes à côté du trou recouvert de branchage, tu en étais trop éloigné pour noter l’irrégularité du sol, ce n’est qu’en entendant Drefer et les feuilles craquer que tu tends déjà ta main, prêt à le rattraper mais il n’en a pas besoin. Fais gaffe où tu mets les pieds, c’est truffé de pièges. Un sourire vient étirer tes traits, jusqu’à tes oreilles. La voilà la solution non létale à votre affaire. Te stoppant net, tu lui fais signe de se rapprocher de toi pour que vous soyez groupés. Un grondement retentit autour de vous et tu fronces les sourcils, posant ton index contre tes lèvres pour lui faire signe de se taire temporairement. Le lycan n’est pas loin, et si ça se trouve, il vous a attiré dans le coin de cette forêt pour une bonne raison. Scrutant partout autour de toi, tu prends néanmoins le temps de te pencher vers l’oreille de ta compagnie du soir pour murmurer. « Il faut qu’on l’attire dans l’un de ces pièges. C’est le seul moyen pour nous de le récu… ». Tu n’as pas le temps de terminer ta phrase car tes prunelles bicolores aperçoivent deux billes luisantes au loin dans le dos de Drefer. Sans crier gare, tu le pousses dans un buisson pour lui éviter de se prendre le choc et tu te mets à courir.

OUI
Par chance, le buisson n’est pas épineux, tu as visé juste dans ta hâte.

NON
Par malchance, le buisson est rempli d’épines, dans ta hâte tu n’as pas eu le temps de t’assurer que c’était entièrement sans danger.

L’endroit est bourré de pièges, Drefer a raison mais tu te mets à courir car le lycan te fonce droit dessus, ayant bien compris que tu avais tenté de le tuer plus que de le blesser. Détalant comme un lapin, tu te serres de ta lame pour dégager quelques ronces mais tu déchires ta veste par endroit en te raccrochant. Aperçevant par tu ne sais quel miracle une irrégularité sur le sol, tu piles net et t’aplatis contre terre pour que dans l’élan le loup passe au-dessus de toi et dérapes.

OUI
La créature passe bien au-dessus de toi et dérape jusqu’au piège sans toutefois y tomber, te laissant du temps pour te redresser sur tes jambes et courir en sens inverse en direction de Drefer.

NON
La créature dérape aussitôt en te voyant t’allonger mais se rattrape mal et l’une de ses pattes arrière vient te heurter, t’emmenant tout droit avec elle vers le piège. Tu fais de ton mieux pour arrêter au moins ta course en reprenant appui sur tes pieds, mais dans l’élan rien n’y fait et tu glisses. Dans ton geste, tu marches sur un objet métallique recouvert de feuilles et ce dernier se referme sur ta cheville.

Courant à contre-sens, tu te dépêches de filer à la hâte en cherchant Drefer des yeux. Tu balaies l’état du sol devant toi mais le lycan se remet déjà à courir derrière toi.

« Il y a un piège vers le nord, il faut l’y conduire ! »

Ce que tu essaies de faire mais ce n’est pas tâche aisée. A moins que pendant ce temps ton acolyte qui malheureusement est tombé dans un buisson d’épines a réussi à mettre la main sur un piège plus imposant ?





BECAUSE YOU'RE MY HOME
Loving you is something I would never ever regret ☽ and I'd let you have my heart in every single universe we find ourselves in. You are both the reason my heart beats and the reason it breaks.

Parchemin envoyé Mer 17 Mai - 21:42

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 899
malle
raise your wand
 
Le membre 'Caïn T. Goldstein' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Ven 2 Juin - 22:20

avatar
avatar
profil
Je suis : khal , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 19/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 204 hiboux. J’incarne : Matthew Daddario , et l’avatar que je porte a été créé par : Texas Flood . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alexander Weasley Je parle en : lightseagreen



Je suis âgé de : 24 ans. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Bourreau pour le compte du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Célibataire endurci, désespérant ses parents de trouver un jour une fiancée de choix.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Il ne sait pas qui a truffé la forêt de pièges et, au fond, peu lui importe, lui, tout ce qu'il veut, c'est éviter de tomber dedans et finir empalé sur un pieu en bois, comme un vulgaire lycan. Il n'est pas chasseur dans l'âme, le Rackharrow, aussi ne voit-il pas l'utilité des traquenards, telle que la voit, presque aussitôt, Caïn. Il faut qu’on l’attire dans l’un de ces pièges. C’est le seul moyen pour nous de le récu… » Le brun esquisse une moue presque impressionnée, commençant à se dire que le Goldstein n'était pas si inutile, après tout, quand son expression inquiète le fait sursauter. S'il pense à se retourner, il n'a pas vraiment le temps de faire quoi que ce soit comme, déjà, son aîné le pousse sur le côté pour lui éviter la collision avec le loup. Il atterrit dans un buisson proche, constatant au moment où il y tombe que ses épines viennent de traverser sa peau en de nombreux endroits. Le sang pur gronde douloureusement, se relevant tant bien que mal, et apercevant du coin de l'oeil, l'immonde créature courir après son compagnon d'infortune du jour. Il en est encore à réfléchir à comment l'aider, plus pour se sauver lui-même que par réel intérêt pour le Goldstein, que ce dernier revient à toute hâte en sens inverse, toujours poursuivi  par le lycan. « Il y a un piège vers le nord, il faut l’y conduire ! » Drefer le regarde, un moment avec effarement, mais il constate très vite qu'il n'y a pas vraiment le temps pour s'offusquer du côté absolument suicidaire de son plan puisque déjà, la bestiole arrive à toute vitesse. Il sort sa baguette, visant l'animal et lançant un « Impedimenta ! » dans le but de le ralentir.

OUI – Le sort réussit leur laissant un peu de temps pour s'échapper.
NON – Le sort échoue et ne fait qu'agacer la bestiole davantage, les obligeant à courir plus vite encore.

La créature sur leurs talons, le bourreau suit Caïn sans vraiment se poser de questions. Il ne lui fait pas particulièrement confiance, même si le Goldstein lui a sauvé la mise, mais il préfère demeurer avec lui plutôt qu'en être séparé, sur un terrain clairement hostile. « Il est où ton piège ? » qu'il gueule presque, essoufflé par cette course effrénée qui se prolonge.

NON – Comme une réponse à son appel, il aperçoit au loin un trompe-l’œil qui ne l'abuse pas et s'y dirige tout droit, espérant pousser la créature à le suivre. Malheureusement, elle est plus rapide que lui et bondit sur son dos, les précipitant tous deux dans le piège, une fosse profonde de plusieurs mètres.
OUI – Il n'a pas sitôt dit ça que son pied se retrouve pris dans un nœud coulant et qu'il s'étale de tout son long, sa baguette roulant hors de portée et la créature bondit sur lui, prête à le dévorer.



BECAUSE YOU'RE MY HOME
I'll come back for you ☽ I can't turn around when I just figured out what I need to be. It ain't right to be apart from you. It don't feel right to leave you when I'm all alone.

Parchemin envoyé Ven 2 Juin - 22:20

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 899
malle
raise your wand
 
Le membre 'Drefer Rackharrow' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Sam 3 Juin - 16:05

avatar
avatar
profil
Je suis : TF , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 10/05/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 285 hiboux. J’incarne : Dominic Sherwood , et l’avatar que je porte a été créé par : TF & Swanou, les codes signa par Astra . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le Phénix rebelle qui se fait péter la tronche et Eden, le Grimstone russe aux allures de globetrotter Je parle en : #99cccc



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Chasseur de créatures magiques pour le compte du Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je nie l'évidence d'un amour qui est venu m'éclater à la gueule Champ Libre :
MEMORY IS HEADED FOR DISASTER, HEART IS BEATING SLOW.




PLEASE HEAVEN, TELL ME. WOULD SHE BE PROUD OF ME ?
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
In the eye of the storm
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. DREFER RACKHARROW


Courir n’est pas une option et tu ne le sais que trop bien, pourchassé par la bestiole qui a bien décidé de te faire la peau à toi et ton camarade du soir. Quel homme peut bien se cacher sous cette métamorphose hideuse ? Si un court instant tu pourrais te poser la question cela ne dure pas bien longtemps. Drefer vous permet de prendre une légère pointe d’avance et tu lui en offrirais presque un sourire amusé pour ça si tu ne constatais pas qu’une épine était encore coincée dans la peau du cou du sorcier. Que diable a-t-il donc fait ? C’est la première pensée qui te traverse l’esprit, ayant oublié que tu en es probablement responsable pour l’avoir poussé dans des ronces en premier lieu. Essoufflé, tu entends bien la question du Rackharrow mais tes prunelles bicolores sont bien trop occupées à chercher le fameux piège des yeux. En réalité, tu évalues le meilleur moment pour bifurquer et changer de cap, t’apprêtant à faire signe au mangemort à côté de toi mais le lycan vous rattrape et ton camarade change de direction sans prévenir. « Qu’est-ce que tu… ! » que tu commences à beugler comme un forcené avant de repérer le fameux défaut sur le sol. A la hâte tu te mets à courir derrière la bestiole qui elle-même court après Drefer mais tu arrives trop tard, elle fonce, saute et lui atterrit sur le dos. Tu les vois tomber, littéralement, et sortant ta baguette le premier réflexe qui te vient est d’utiliser un sort de lévitation pour empêcher le Rackharrow de tomber tout au fond.  

OUI
« Wingardium leviosa ! ». Les mots sont prononcés avec détermination et rapidité, la lame tenue fermement dans l’autre main. Ca fonctionne, bien que le mangemort ne soit pas sorti du trou, ça le laisse à bonne distance de l’animal qui couine en bas sous la force du choc, et donne ainsi l’occasion à Drefer de se raccrocher au bord.

NON
« Wingardium leviosa ! ». Les mots sont prononcés avec détermination et rapidité, la lame tenue fermement dans l’autre main. Ca fonctionne, devant permettre au mangemort de se raccrocher au moins au bord du trou, le tenant à bonne distance de l’animal qui couine en bas sous la force du choc. Malheureusement, dans ton élan, tu dérapes sur un pan de terre boueux et ta baguette qui demeurait fermement pointée en direction de Drefer ne l’est plus, brisant le sort de lévitation. Tu te redresses juste à temps pour le voir tomber au fond du trou et ton sang se glace.

Si Oui,

OUI
A la hâte, tu te rapproches du trou et viens lui tendre ta main. « Drefer, attrapes, c’est pas le moment de tomber ! » que tu grognes à son attention en t’allongeant de tout ton long à même le sol pour ainsi être en mesure de l’effleurer. Baguette dans l’autre main afin de maintenir le sort en marche, tu as dû poser ta lame à côté de toi. Une fois que la main de Drefer est dans la tienne, tu tires et tires encore jusqu'à le faire sortir de là mais en contrebas le lycan se prépare à sauter, tu as juste le temps de le voir et tu tires d'un coup sec. Dans ton élan, tu glisses suffisamment pour que la bestiole ne t'attrape par la cheville et te fasses tomber avec elle.

NON
A la hâte, tu te rapproches du trou et viens lui tendre ta main. « Drefer, attrapes, c’est pas le moment de tomber ! » que tu grognes à son attention en t’allongeant de tout ton long à même le sol pour ainsi être en mesure de l’effleurer. Dans ton élan, ta baguette t’échappe des mains et le sort s’annule, t’obligeant à avoir un autre réflexe rapide, tellement rapide qu’en voyant le mangemort se mettre à tomber tu te mets à beugler. « DREFER ATTRAPE ! ». Pour te grandir, tu t’es servi de ta lame que tu gardes côté coupant entre tes doigts, tendant le manche au Rackarrow. Cette dernière est lentement en train de trancher la chaire de ta paume, mais tu grognes à peine, venant même t’aider de la seconde main. Tu tires encore et encore, t’abîmant les paumes mais avec la ferme volonté de remonter ton camarade d’infortune. « Allez… ». En contrebas le lycan se prépare à sauter, tu as juste le temps de le voir et tu tires d'un coup sec pour mettre Drefer hors de portée, mais dans ton élan, tu glisses suffisamment pour que, lâchant la lame sous la douleur, la bestiole ne t'attrape par la cheville et ne te fasses tomber avec elle.

Si Non,

OUI -
A la hâte, tu te rapproches du trou et te mets à beugler. « DREFER ATTRAPE ! ». Pour te grandir, tu t’es servi de ta lame que tu gardes côté coupant entre tes doigts, tendant le manche au Rackarrow. Cette dernière est lentement en train de trancher la chaire de ta paume, mais tu grognes à peine car tu n’as pas le temps, tu es arrivé trop tard le mangemort se trouve déjà au fond prêt à se faire bouffer par le lycan qui récupère des forces. Ni de une, ni de deux, tu retrouves le manche de ton arme entre tes doigts rougis à cause du sang qui a d’ores et déjà coulé, et sautes à ton tour pour les rejoindre. Tu réussis ta descente et viens te positionner devant Drefer, le forçant à reculer le plus possible, ce qui en soit, n’est pas aisé étant donné la petite taille du trou… Ca crée une proximité qui ne te dérange pas le moins du monde, tant tu es focalisé sur ta tâche. Ta lame fendille l’air et vient cette fois-ci couper la peau de la joue du lycan. Certes, ça ne le met qu’un peu plus de mauvais poil…

NON
A la hâte, tu te rapproches du trou et te mets à beugler. « DREFER ATTRAPE ! ». Pour te grandir, tu t’es servi de ta lame que tu gardes côté coupant entre tes doigts, tendant le manche au Rackarrow. Cette dernière est lentement en train de trancher la chaire de ta paume, mais tu grognes à peine car tu n’as pas le temps, tu es arrivé trop tard le mangemort se trouve déjà au fond prêt à se faire bouffer par le lycan qui récupère des forces. Ni de une, ni de deux, tu retrouves le manche de ton arme entre tes doigts rougis à cause du sang qui a d’ores et déjà coulé, et sautes à ton tour pour les rejoindre. Tu parviens à atterrir sur tes deux jambes mais la réception étant mauvaise à cause de la boue, tu réveilles une ancienne blessure à la cheville et ça te fait royalement grincer des dents. Pour autant tu te positionnes devant Drefer et le forces à reculer le plus possible, ce qui en soit, n’est pas aisé étant donné la petite taille du trou… Ca crée une proximité qui ne te dérange pas le moins du monde, tant tu demeures focalisé sur ta tâche. Toutefois, si ta lame fendille l’air, elle ne fait que brasser du vent, le lycanthrope t’attrapant par le col et t’envoyant à l’opposé du trou et de ton camarade du soir.




BECAUSE YOU'RE MY HOME
Loving you is something I would never ever regret ☽ and I'd let you have my heart in every single universe we find ourselves in. You are both the reason my heart beats and the reason it breaks.

Parchemin envoyé Sam 3 Juin - 16:05

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 899
malle
raise your wand
 
Le membre 'Caïn T. Goldstein' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


--------------------------------

#3 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mer 14 Juin - 1:34

avatar
avatar
profil
Je suis : khal , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 19/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 204 hiboux. J’incarne : Matthew Daddario , et l’avatar que je porte a été créé par : Texas Flood . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alexander Weasley Je parle en : lightseagreen



Je suis âgé de : 24 ans. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Bourreau pour le compte du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Célibataire endurci, désespérant ses parents de trouver un jour une fiancée de choix.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Il avait vraiment pensé qu'il pourrait parvenir à attirer cette foutue créature dans le piège qui se profilait au loin et, en un sens, il avait presque réussi. Il ne lui avait manqué que quelques mètres, peut-être même quelques centimètres, au final, pour que tout fonctionne correctement. Malheureusement, Drefer ne semblait pas en veine ce soir et le lycan lui saute sur le dos au moment où il arrive au niveau de la fosse, l'y précipitant par la même occasion. Il laisse échapper un cri de réflexe comme il se voit déjà dévoré par l'animal et réduit en charpie. Fort heureusement, il peut compter sur la réactivité de son compagnon du jour, qu'il décide de cesser de maudire le Goldstein, à partir de maintenant... « Wingardium leviosa ! » Il lévite par magie au-dessus de la fosse, pas encore totalement sorti d'affaire mais au moins hors de portée des crocs meurtriers du loup qui gronde un peu plus bas. Il parvient à se rattraper au bord avec maladresse, ses doigts s'y agrippant comme si sa vie en dépendait et, en réalité, c'était le cas... Il sent sa prise lui échapper et il grogne en proie à la panique... « Drefer, attrapes, c’est pas le moment de tomber ! » lui gueule Caïn et leurs doigts s'effleurent, prêts à s'attraper, mais voilà que la baguette échappe des mains du chasseur, annulant le sort et le faisant chuter. « CAIN, ME LÂCHE PAS ! » qu'il hurle en se sentant retomber dans la fosse. « DREFER ATTRAPE ! » Ses doigts se tendent, cherchant à saisir ce qu'il lui tend sans avoir la moindre idée de ce dont il s'agit, s'y agrippant avec la force du désespoir, le cœur battant la chamade et bien prêt à lâcher sous l'effet de la pression. « Me lâche pas... » qu'il supplie presque. Il n'avait jamais été particulièrement lâche ou courageux mais il ne voulait pas finir comme ça, dévoré par un lycan... Caïn le tire lentement mais sûrement hors de portée, à la force de ses bras, et il ose jeter un bref regard en contrebas, juste pour réaliser que le loup s'apprête à sauter et qu'il va sans doute l'attraper par la même occasion. « Caïn... ! » appelle-t-il de nouveau pour l'inciter à un dernier effort. « Allez… » Il finit enfin par sortir de la fosse, juste à temps pour voir Caïn glisser et être entraîné au fond à son tour. « GOLDSTEIN ! » est tout ce qu'il parvient à crier avant de le voir disparaître. Il laisse échapper un hoquet paniqué, cherchant sa baguette sur lui pour pouvoir lui venir en aide...

OUI - Il parvient à la retrouver dans sa poche et à lancer un Expulso qui les sépare un peu violemment mais lui permet de lancer un sortilège pour blesser la créature.
NON - Dans la chute, il a du perdre sa baguette car il ne parvient pas à la retrouver. Il avise la lame laissée au sol par Caïn, l'attrape du côté tranchant, se coupant la paume au passage pour la passer au blond.

Si oui,

OUI - Le sortilège fonctionne correctement et ne fait que blesser la créature, suffisamment pour l'empêcher d'attaquer, comme prévu.
NON - Dans la panique, son sortilège est mal géré et tue le lycanthrope.

Si non,

OUI - Il parvient à transmettre la lame à Caïn pour lui permettre de se défendre.
NON - Le lycan profite de la lame tendue pour en empoigner la garde et le tirer à son tour dans la fosse.



BECAUSE YOU'RE MY HOME
I'll come back for you ☽ I can't turn around when I just figured out what I need to be. It ain't right to be apart from you. It don't feel right to leave you when I'm all alone.

Parchemin envoyé Mer 14 Juin - 1:34

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 899
malle
raise your wand
 
Le membre 'Drefer Rackharrow' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mer 14 Juin - 11:46

avatar
avatar
profil
Je suis : TF , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 10/05/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 285 hiboux. J’incarne : Dominic Sherwood , et l’avatar que je porte a été créé par : TF & Swanou, les codes signa par Astra . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le Phénix rebelle qui se fait péter la tronche et Eden, le Grimstone russe aux allures de globetrotter Je parle en : #99cccc



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Chasseur de créatures magiques pour le compte du Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je nie l'évidence d'un amour qui est venu m'éclater à la gueule Champ Libre :
MEMORY IS HEADED FOR DISASTER, HEART IS BEATING SLOW.




PLEASE HEAVEN, TELL ME. WOULD SHE BE PROUD OF ME ?
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
In the eye of the storm
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. DREFER RACKHARROW


CAÏN ME LACHE PAS ! Oui, oui ça c’est bel et bien prévu que tu ne veuilles pas le lâcher. Parvenant de justesse à lui tendre le manche de ta lame, tu grimaces lorsque le poids de Drefer sur cette dernière provoque la lente et profonde coupure de ta paume. Alors tu t’aides de ta deuxième main pour tirer avec plus de force. Me lâche pas… Le temps d’un instant tu croises son regard et serres les dents. « Je ne vais pas te lâcher. » que tu prononces en gardant les dents serrées sous l’effort et le cœur tambourinant à tes tempes. Une nouvelle fois ton prénom résonne dans l’urgence de la situation et tu es ravi de voir qu’il s’en est souvenu. Ni de une ni de deux, tu tires et le remontes, allant jusqu’à finalement tirer un bon coup pour le mettre hors de portée de la créature assoiffée de sang. Dans l’élan, tu as glissé et le lycan s’est saisi de ta cheville, ton arme restant sur le bord de la fosse aux côtés du Rackharrow.

En tombant sur le sol, tu parviens à te rattraper dans une grimace, ta cheville gauche s’étant légèrement tordue dans l’affaire. Rien de bien méchant en soi mais ce serait une gêne bien plus tard, lorsque vous serez rentrés. Car oui, malgré tout tu gardes l’optimisme et ne comptes pas te laisser avoir par une bestiole qui pue et qui bave comme celle qui se rapproche de toi. Contrarié, tu plies tes doigts et grimaces davantage en sentant les entailles dans tes paumes. Tes mains tremblent un peu à cause de l’effort que tu as dû faire quelques secondes auparavant et tu ressors ta baguette qui a glissé avec toi dans le trou. Fixant le lycan qui se met à grogner et à te baver dessus, tu grondes en retour, attendant qu’il s’approche davantage pour espérer porter un coup fatal, l’heure n’est plus à l’idée de le ramener vivant, tu sais que c’est tout bonnement impossible… Pourtant, au moment où tu t’apprêtes à lever ta baguette, Drefer est plus rapide et tu te sens violemment écarté du loup. Ton dos heurtes la terre d’un coup sec et tu lâches un deuxième grognement. C’est finalement en entendant la bestiole couiner et que tu aperçois un deuxième éclair que tu sais que le Rackharrow a réussi à te faire gagner du temps. Bien, pour ça tu essaieras encore de la lui capturer vivante mais…

OUI
« Accio lame ». Tu lèves les yeux vers le haut, baguette tendue et la lame présente à côté de Drefer ne se fait pas prier pour venir te rejoindre, mais le lycanthrope est attiré par l’odeur du sang qui s’échappe de tes mains et tu ne le devines que trop bien.

NON
« Accio lame ». Tu lèves les yeux vers le haut, baguette tendue et la lame présente à côté de Drefer ne se fait pas prier pour tenter de venir te rejoindre, mais le lycanthrope est attiré par l’odeur du sang qui s’échappe de tes mains et se précipite déjà vers toi en empêchant la lame de venir te retrouver tout de suite, ce qui a le don de t’agacer. La créature t’obligeant à plonger en avant, tu parviens néanmoins à rouler suffisamment pour rattraper ton arme entre tes doigts, la douleur t’arrachant un léger gémissement.

A nouveau tu le fixes, nouvelle danse que tu mènes avec la bestiole. Si ton intention est de la capturer vivante, tu la vois tenter de te foncer dessus à nouveau et le peu d’espace que vous avez à deux dans ce gouffre n’aide en rien tes manœuvres. Tu esquives de justesse un bon coup de patte, mais dans le regard de la chose tu vois l’éclat de la mort passer, tu sais qu’elle se met dans une rage folle en vue de te faire définitivement la peau et tu n’as plus le choix.

OUI
Le lycan s’élance et dans le choc de votre combat tu lèves ta lame par réflexe. Celle-ci transperce violemment l’animal pendant que ce dernier est venu te plaquer contre le mur. C’était toi ou lui.

NON
Le lycan s’élance et dans le choc de votre combat tu lèves ta lame par réflexe. Celle-ci atteint l’animal à la gorge mais ne le tue pas sur le coup, t’obligeant à donner un autre coup, fatal, juste avant que ses crocs ne t’atteignent toi.

Le corps s’effondre et glisse contre toi, te poissant du sang de la créature et tu prends une grande inspiration. Essoufflé. Par Merlin, il est mort. En soi, ça ne te dérange pas outre mesure, ça t’embête juste dans le cadre de la mission de Drefer. Au bout de quelques secondes, tu t’écartes en reniflant et passant une main sur ton visage défait de sueur. Tu tartines sans le vouloir ton propre sang sur ta joue et tu soupires avant d’attraper la créature par un bras. « Ascencio. ». Propulsé en hauteur, c’est lourdement que tu viens atterrir sur le sol avec le lycanthrope inerte à vos côtés. Allongé de profil, tu prends cinq secondes pour reprendre tes esprits. « Merci Drefer » que tu lâches dans un souffle voué à récupérer une respiration normale. Vous êtes tous deux... Méconnaissables.




BECAUSE YOU'RE MY HOME
Loving you is something I would never ever regret ☽ and I'd let you have my heart in every single universe we find ourselves in. You are both the reason my heart beats and the reason it breaks.

Parchemin envoyé Mer 14 Juin - 11:46

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 899
malle
raise your wand
 
Le membre 'Caïn T. Goldstein' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mer 14 Juin - 20:09

avatar
avatar
profil
Je suis : khal , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 19/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 204 hiboux. J’incarne : Matthew Daddario , et l’avatar que je porte a été créé par : Texas Flood . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alexander Weasley Je parle en : lightseagreen



Je suis âgé de : 24 ans. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Bourreau pour le compte du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Célibataire endurci, désespérant ses parents de trouver un jour une fiancée de choix.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
C'est avec inquiétude qu'il observe le blond au fond, qu'il a malencontreusement envoyé voler contre la paroi de la fosse, le voyant récupérer sa fameuse lame, une arme qui ne plait visiblement pas au loup, qui gronde déjà avec plus de force. Il voudrait bien l'aider davantage mais la taille du piège ne lui permet pas de lancer un sort avec la certitude qu'il ne touchera pas le Goldstein au passage et il ne peut pas vraiment se permettre de tuer un mangemort par erreur... L'animal se prépare déjà à bondir et Drefer gueule un « Caïn, attention ! » qui n'a sans doute aucune utilité comme la bestiole se jette sur lui. Par chance, le blond avait de bons réflexes et surtout, il était doué dans son domaine de prédilection ; il ne lui faut donc que deux coups de lames pour que la créature ne retombe à ses pieds, morte. Il laisse échapper un soupir de soulagement, se laissant retomber sur le dos, le regard perdu dans le ciel étoilé. Ses vêtements et son visage son maculés de boue, de sang et de bave lycanthrope mais ils ont au moins réussi à l'exécuter sans trop de dommage. Exécuter ? Il réalise soudain, se relevant brutalement, juste à temps pour observer Caïn remonter hors de la fosse avec sa victime poilue, atterrissant allongé sur le sol. « Merci Drefer. » qu'il lui lance dans un souffle et le brun esquisse un bref mouvement d'épaules. « Hmfr... » est tout ce qu'il parvient à marmonner, le regard fixé sur la créature inerte à ses pieds. « On devait le ramener vivant pour le soumettre à un interrogatoire... Est-ce que t'as l'impression qu'il va pouvoir répondre à la moindre question, maintenant, Goldstein ? » qu'il s'agace, tout en sachant pertinemment que c'est injuste et que l'autre n'avait pas eu le choix. C'était ça ou finir comme lui, au mieux, éviscéré au pire... Il finit par marmonner un « laisse tomber... » entre ses dents serrées, lui tendant la main pour l'aider à se relever et ne réalisant les blessures de ses paumes qu'au moment où il se saisit de son poignet pour le remettre sur pieds. Il pourrait le remercier, s'apitoyer sur son sort mais ce n'était pas vraiment dans le tempérament du bourreau, aussi se contente-t-il de lui tendre deux morceaux de son haut déchiré par les ronces pour bander ses plaies. Il préférait éviter tout nouveau sort de guérison qui pourrait avoir des effets malencontreux, vu que ce n'était clairement pas sa tasse de thé. « Allez, on rentre... » décrète-t-il en posant sa main sur l'animal, attendant que Caïn fasse de même pour transplaner jusqu'au Ministère. A cette heure-là, bien entendu, il n'y a plus personne d'autre qu'eux, et le Rackharrow jette la dépouille dans une cellule qu'il referme à clef. Il réglerait tout ça demain... Un soupir comme il relâche enfin toute la pression accumulée ces derniers temps. « Bordel, quelle nuit... » Il n'était pas pressé de remettre ça...



BECAUSE YOU'RE MY HOME
I'll come back for you ☽ I can't turn around when I just figured out what I need to be. It ain't right to be apart from you. It don't feel right to leave you when I'm all alone.

Parchemin envoyé Mer 14 Juin - 21:09

avatar
avatar
profil
Je suis : TF , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 10/05/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 285 hiboux. J’incarne : Dominic Sherwood , et l’avatar que je porte a été créé par : TF & Swanou, les codes signa par Astra . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le Phénix rebelle qui se fait péter la tronche et Eden, le Grimstone russe aux allures de globetrotter Je parle en : #99cccc



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Chasseur de créatures magiques pour le compte du Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je nie l'évidence d'un amour qui est venu m'éclater à la gueule Champ Libre :
MEMORY IS HEADED FOR DISASTER, HEART IS BEATING SLOW.




PLEASE HEAVEN, TELL ME. WOULD SHE BE PROUD OF ME ?
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
In the eye of the storm
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. DREFER RACKHARROW


L’alerte donnée par Drefer ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd et elle est loin d’être inutile, même si tu avais vu le lycan te foncer dessus. Quand bien même tu t’étais mis en tête de le ramener finalement vivant, tu n’as pas eu cette chance ni l’opportunité. C’était toi ou lui, et à choisir entre les deux le choix était vite vu. Allongé sur le sol, tu reprends ta respiration comme tu le peux en rangeant ton arme souillée de sang dans ta poche, tu la nettoieras une fois rentré chez toi. La blessure à l’arrière de ton crâne se rappelle à toi et tu plies les doigts machinalement sur tes paumes abîmées d’où le sang s’écoule encore. C’est désagréable, cette sensation d’écarter et refermer les plaies à chaque mouvement, mais tu ne t’en formalises pas et te redresses doucement en un soupir, t’asseyant. Ta tête tourne un brin mais tu vas te remettre, c’est juste une question de secondes. Le remerciement au Rackharrow est loin d’être hypocrite et tu n’es pas franchement surpris de le voir t’asséner de ce qui ressemble de près ou de loin à un grognement. Ce mangemort a le don de faire une moue boudeuse en quasi permanence qui te ferait presque rire si l’adrénaline ne parcourait pas encore tes veines. On devait le ramener vivant… Tes prunelles bicolores se posent sur l’aberration inerte dont le sang foncé s’écoule au sol et tu penches la tête sur le côté en essuyant ton visage d’un revers de manche comme tu le peux, étalant le sang et la boue plus qu’autre chose. Face au ton employé tu t’apprêtes déjà à rétorquer mais il te coupe et tu te dis que c’est mieux ainsi.

Drefer te tend la main et tu la saisis dans une légère grimace, te hissant sur tes jambes, constatant qu’au final il t’a attrapé par le poignet. « Je suis désolé pour toi qu’il ne soit plus en état de parler. » que tu lâches finalement, ne pouvant demeurer résolument silencieux. « En revanche, je ne suis pas désolé qu’une créature de plus soit morte... ». Et ça c’est véridique, tu ne t’excuseras jamais de ça. Rangeant ta baguette dans la poche intérieure de ta veste tu relèves juste à temps les yeux pour le voir t’adresser deux morceaux de son haut déchiré. Pour tes mains. Un tantinet surpris tu les attrapes et les enroule autour de tes paumes. Tu voudrais le remercier encore une fois, te disant que finalement pour un mangemort en retard il n’est pas un si mauvais bougre, mais tu le sens pressé de rentrer alors tu ne te fais pas prier et viens poser l’une de tes mains bandée sur la bestiole qui… Sérieusement… Pue autant que de la morve de troll. Vous transplanez sans encombre jusqu’au Ministère déserté à une heure aussi tardive et tu l’aides à placer la chose dans une cellule qu’il referme à clé. Lorsque la remarque du Rackharrow fuse dans l’air, vous êtes en chemin dans les dédales de couloirs. Tu sais parfaitement où tu vas pour y être habitué. Te tournant subitement vers lui après avoir fait craquer ton cou difficilement suite à un point de tension, tu hoches la tête, pensif. « Comment se fait-il que le Ministère ait décidé d’envoyer l’un de ses bourreaux en chasse au monstre ? Ce n’est pas chose courante, ils ne m’ont pour ainsi dire jamais demandé de faire équipe. ». Avec personne, même pas l’aîné de Drefer qu’il connait pourtant de réputation, quand bien même pour Rodrick, il s’agisse plus d’un passe-temps que d’un réel métier. « Si ça te gêne, tu n’es pas obligé de répondre, après tout ce n’est pas mes oignons, mais je m’interroge étant donné que c’est une première. » que tu précises en haussant doucement les épaules.

Votre marche vous mène non loin des douches réservées au personnel, tu y passes souvent lorsque tu dois passer par le Ministère suite à une chasse officielle. Tu connais les méandres de ces douches et l’odeur du savon par cœur. Oh tu sais que tu en reprendras sûrement une chez toi mais il faut absolument que tu te débarrasses des résidus de bave et du sang de cette créature. Te stoppant, tu jettes un coup d’œil sur ta gauche à l’attention du brun. « Une douche, ça te tente ? ». Tu demandes d’un sourire en coin, un éclat de malice passant dans tes yeux vairons tandis que tu retires déjà ta veste crasseuse et ton haut. Au fond, il peut bien prendre ta question comme il le veut, toi, dans tous les cas tu prendras ta douche. Déposant ta veste à l’entrée sur l’un des portes manteaux flottant par magie, tu t’avances jusqu’à la chambranle et attends la réponse de ton camarade du soir tout en dénouant lentement les morceaux de T-shirt souillés de rouge à cause de tes paumes.




BECAUSE YOU'RE MY HOME
Loving you is something I would never ever regret ☽ and I'd let you have my heart in every single universe we find ourselves in. You are both the reason my heart beats and the reason it breaks.

Parchemin envoyé Sam 17 Juin - 17:22

avatar
avatar
profil
Je suis : khal , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 19/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 204 hiboux. J’incarne : Matthew Daddario , et l’avatar que je porte a été créé par : Texas Flood . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alexander Weasley Je parle en : lightseagreen



Je suis âgé de : 24 ans. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Bourreau pour le compte du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Célibataire endurci, désespérant ses parents de trouver un jour une fiancée de choix.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
La nuit l'a laissé fourbu, blessé et couvert de crasse et, en plus de cela, leur mission n'a même pas été couronnée du succès attendu, alors autant dire qu'il va s'en souvenir, de cette soirée. La porte de la cellule est verrouillée, même s'il s'agit d'un cadavre, on n'est jamais trop prudent... Ils repartent en sens inverse, Drefer suivant Caïn par réflexe dans les couloirs du Ministère avant que ce dernier ne s'arrête subitement, faisant craquer sa nuque avant de lui poser une question délicate. « Comment se fait-il que le Ministère ait décidé d’envoyer l’un de ses bourreaux en chasse au monstre ? Ce n’est pas chose courante, ils ne m’ont pour ainsi dire jamais demandé de faire équipe. » Il esquisse une moue ennuyée, le brun, en repensant à ce qui l'a amené jusque-là ; le bal royal, la mort de ces moldus, la semaine de prison qui s'en était suivi avant qu'on ne vienne finalement à sa rescousse... Il ne répond pas tout de suite, lui laissant le temps d'enchaîner. « Si ça te gêne, tu n’es pas obligé de répondre, après tout ce n’est pas mes oignons, mais je m’interroge étant donné que c’est une première. » Il finit par hausser les épaules avec la même désinvolture que celle qu'il vient d'utiliser, répondant simplement, sans trop entrer dans les détails. « Je travaille pour les mangemorts, pas pour le Ministère... » Cela ne faisait sans doute pas beaucoup de différence aux yeux des profanes, mais cela restait tout de même une dissemblance notable... « J'ai fait un peu de zèle lors de notre dernier rassemblement. J'imagine qu'on voulait m'apprendre l'humilité. J'en sais trop rien. » Après tout, c'était vrai, il n'était pas souvent dans les confidences des plus hauts placés, malgré son poste. Il demeurait un exécutant, avant toute chose... Il n'avait pas vraiment cherché à comprendre ; on lui avait donné une mission, il l'avait menée au bout du mieux qu'il l'avait pu. On ne lui avait appris à discuter les ordres et c'était ainsi depuis une éternité. Quand Caïn s'arrête devant les douches réservées au personnel ministériel, Drefer penche légèrement la tête, sans comprendre. Quoi ? Il n'allait quand même pas se doucher ici ? « Une douche, ça te tente ? » Sans pouvoir le contrôler, il se met à rougir brusquement, détournant subitement le regard ; quoi ? Est-ce que c'était si évident, depuis qu'il avait couché avec Nathaniel Trelawney ? Il passe une main rapide sur son visage, comme pour effacer une éventuelle preuve incriminante et il marmonne, toujours cramoisi. «Je... Je sais pas ce que tu t'es imaginé, mais j'suis pas de ce bord, Goldstein. » Il lui jette un regard en coin, le voyant retirer sa veste et la déposer sur l'un des porte-manteaux. Pour sûr, il n'aurait pas dit non à une bonne douche, lui aussi, mais il préférait faire ça chez lui, en toute intimité. « Eh, si tu te commences à te déshabiller je vais m'en aller avant que tu ne te retrouves complètement à poil, moi ! » Non, parce qu'il n'avait pas vraiment envie d'assister à ça, encore moins de se retrouver dans une situation embarrassante au possible. Il avait donné, ces derniers temps, et il jugeait plus prudent de s'abstenir, désormais... Et puis, il ne connaissait pas le Goldstein, au fond, il n'allait rien lui donner d'autre que ce rougissement intempestif qu'on pouvait très bien considérer comme un aveu à lui tout seul.



BECAUSE YOU'RE MY HOME
I'll come back for you ☽ I can't turn around when I just figured out what I need to be. It ain't right to be apart from you. It don't feel right to leave you when I'm all alone.

Parchemin envoyé Sam 17 Juin - 18:15

avatar
avatar
profil
Je suis : TF , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 10/05/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 285 hiboux. J’incarne : Dominic Sherwood , et l’avatar que je porte a été créé par : TF & Swanou, les codes signa par Astra . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nate, le Phénix rebelle qui se fait péter la tronche et Eden, le Grimstone russe aux allures de globetrotter Je parle en : #99cccc



Je suis âgé de : 26 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Chasseur de créatures magiques pour le compte du Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je nie l'évidence d'un amour qui est venu m'éclater à la gueule Champ Libre :
MEMORY IS HEADED FOR DISASTER, HEART IS BEATING SLOW.




PLEASE HEAVEN, TELL ME. WOULD SHE BE PROUD OF ME ?
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
In the eye of the storm
And everyone's watching, it all unfold. Everyone's watching, who's gonna take the throne ? Who's gonna run the show ? Everybody wants someone who's gonna fight fire with fire. ft. DREFER RACKHARROW


Vous êtes dans un état pitoyable, tu ne peux le nier. Cette chasse n’a pas été de tout repos, loin de là, en disent long ta tenue couverte de terre et de sang, tes mains blessées ainsi que l’arrière de ton crâne qui vient de temps à autre réveiller la migraine que Drefer t’avait donné en essayant aimablement de te rendre service. Tu ne lui en veux pas le moins du monde, tu l’insulteras peut-être si tu ne parviens pas à trouver le sommeil à cause de ça sur le moment, mais ce sera vite oublié. Pour l’heure, vous déambulez dans les couloirs déserts et parfois sombres du Ministère majoritairement en silence, du moins jusqu’à ce que tu ne te mettes à poser une question qui te turlupine l’esprit depuis quelques minutes, voire pour ainsi dire depuis le début. Bien évidemment, face à ton interrogation et au mutisme du Rackharrow, tu précises que s’il ne le souhaite pas il n’est pas obligé de répondre. Au bout de plusieurs secondes le brun hausse les épaules avec ce qui parait être de la nonchalance et tu l’écoutes, sachant pertinemment où tu vas. Les douches. A sa réflexion, tu tournes la tête vers lui en esquissant un sourire. « On travaille tous pour les mangemorts. ». Du moins la majeure partie, même toi lorsque tu chasses. Tu ne l’as pas dit méchamment, juste avec une pointe de taquinerie dans la voix et c’est avec sérieux que tu l’écoutes à nouveau. Lui, faire un peu de zèle ? Tu aurais bien envie de le taquiner davantage mais cette fois tu t’abstiens car au fond, qu’il ait fait un peu de zèle ne te surprend pas des masses, quand bien même tu ne le connaisses pas plus que cela. « Si tu veux mon avis, l’humilité n’a strictement rien à voir là-dedans. Je pense plutôt qu’ils craignent que les jeunes mangemorts ne se rebiffent de trop. ». Ce n’est là que ton avis, pas nécessairement la vérité. Tu souris. « Les vieux ont tendance à être assez puristes sur certaines questions. ». De quelles questions tu parles, ça, à Drefer de voir, mais il y a de fortes chances pour que cela englobe également la question des mariages arrangés. Puis, arrivant aux abords des douches, tu hausses les épaules comme si au fond tout cela n’avait pas d’importance. « Au moins tout n’aura pas été de travers, on est en vie et non devenus des atrocités à poils. ».  

Véridique, car un peu plus et vous auriez pu être mordus, griffés profondément, toutes autres choses du genre qui aurait fait de vous un potentiel lycan. A n’en pas douter, si ça devait t’arriver, tu souhaiterais qu’on te tue sur le champ. Devant les portes, tu t’arrêtes pour retirer ta veste que tu viens accrocher après l’un des portes manteaux flottants, commences à dérouler les morceaux de T-shirt de tes paumes en grimaçant légèrement. Levant tes prunelles bicolores vers Drefer tu lui décoches un sourire en lui proposant de prendre une douche, sans forcément de sous-entendu. Tu ne fais que tester, parce qu’à tes heures perdues, Merlin sait que tu peux parfois te montrer un tantinet… Joueur et enjôleur. La réaction du Rackharrow est loin de te laisser de marbre, quand bien même tu n’en montres rien sur le moment. En un éclair, tu le vois devenir écarlate malgré la faible lueur des couloirs. Si tu savais ce qu’il se passe dans sa tête à cet instant tu lui dirais que non ce n’est pas si évident, toi tu tentes juste ta chance, c’est tout. Je... Je sais pas ce que tu t'es imaginé, mais j'suis pas de ce bord, Goldstein. Penchant la tête sur le côté tu fourres les morceaux de tissus imbibés dans les poches de ton pantalon et tu te diriges déjà vers l’entrée des douches. « J’ignorais qu’il y avait un bord. Mais si tu le dis, c’est toi qui vois. ». Le temps d’un instant tu reviens sur tes pas, sourire en coin et lui lâches malgré tout un « Tu ne sais pas ce que tu rates. » asséné d’un clin d’œil et tu fais déjà volte-face, t’éloignant de ses joues rosies en retirant ton haut en piteux état. Eh, si tu te commences à te déshabiller je vais m'en aller avant que tu ne te retrouves complètement à poil, moi ! Cette fois-ci tu ne peux plus retenir ton sourire de s’élargir et de dévoiler tes dents, doigts glissant dans ta chevelure dorée.

Drefer est grillé, littéralement, et ça te fait jubiler de l’intérieur. Tu t’en amuses un peu, dire le contraire serait mentir à toi-même. Pour ce qui est de ses paroles, tu as déjà retiré ta ceinture et te déshabilles ouvertement, laissant ton pantalon tomber au sol. Il n’y a personne à cette heure-là et de toute manière tu n’as jamais vraiment été pudique. « Comme tu le sens Drefer. Je suppose que vu l’heure et si tu ne changes pas d’avis, je dois te souhaiter bonne nuit. ». Un nouveau sourire étire tes traits alors que tu as pénétré à l’intérieur nu comme un ver sous le nez du mangemort et tu disparais définitivement de sa vue, faisant d’ores et déjà couler l’eau chaude.

Tu n’aurais clairement pas pu attendre d’être chez toi. Avoir du sang de Lycan sur toi est tout sauf appréciable. Voir ton camarade du soir rougir ceci dit, ça valait clairement le détour, et tu profites d’ailleurs de l’eau qui coule pour rire doucement en y repensant. Plus par amusement que réelle moquerie. Bordel, quelle nuit.  




BECAUSE YOU'RE MY HOME
Loving you is something I would never ever regret ☽ and I'd let you have my heart in every single universe we find ourselves in. You are both the reason my heart beats and the reason it breaks.

Parchemin envoyé Mer 28 Juin - 16:54

avatar
avatar
profil
Je suis : khal , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 19/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 204 hiboux. J’incarne : Matthew Daddario , et l’avatar que je porte a été créé par : Texas Flood . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alexander Weasley Je parle en : lightseagreen



Je suis âgé de : 24 ans. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Bourreau pour le compte du Ministère. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Célibataire endurci, désespérant ses parents de trouver un jour une fiancée de choix.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Il ne répond pas à sa remarque sur les principes parfois archaïques de leurs parents. Il n'allait pas prendre le risque de contredire son père en public, surtout auprès de quelqu'un qu'il ne connaissait que depuis quelques heures, tout au plus. Il se contente donc d'un haussement d'épaules qui ne veut pas dire grand chose, continuant son chemin. « Au moins tout n’aura pas été de travers, on est en vie et non devenus des atrocités à poils. » Il acquiesce d'un grondement soulagé ; ça aurait été un comble, tiens. Son père l'aurait sans doute tué de ses propres mains s'il avait eu le malheur de porter le gène lycan. Le blond le sort de ses pensées et il se sent obligé de lui préciser qu'il n'est pas intéressé par les hommes, même s'il ne sait pas vraiment si c'était le sens de sa question. Mieux valait mettre le holà de suite, afin qu'il ne se fasse pas d'idées. « J’ignorais qu’il y avait un bord. Mais si tu le dis, c’est toi qui vois. » Ouais ben, c'est tout vu... qu'il a envie de lui répliquer un peu sèchement mais, déjà, le blond revient à la charge. « Tu ne sais pas ce que tu rates. » qu'il lui lance, le gratifiant d'un clin d'oeil alors qu'il se met à retirer son t-shirt, forçant le Rackharrow à détourner le regard, gêné. C'est en entendant le cliquetis de la ceinture du Goldstein qu'il relève brusquement les yeux, par réflexe, n'en croyant pas ses prunelles claires quand il le voit se défaire de son pantalon et se retrouver nu comme un ver. Ses joues s'empourprent encore plus, si c'est possible, et il lève les yeux au ciel, jouant les blasés à merveille. « Comme tu le sens Drefer. Je suppose que vu l’heure et si tu ne changes pas d’avis, je dois te souhaiter bonne nuit. » Et il disparaît dans un sourire non sans lui avoir offert une vision de son postérieur sur lequel son regard n'a pas pu s'empêcher de glisser malgré lui. Agacé par son comportement, il laisse échapper un soupir agacé, marmonnant un truc que le Goldstein n'entendra de toute façon pas, transplanant aussitôt pour regagner ses propres pénates et prendre une douche à son tour, à l'abri des regards, pas décidé à imiter cet exhibitionniste...



BECAUSE YOU'RE MY HOME
I'll come back for you ☽ I can't turn around when I just figured out what I need to be. It ain't right to be apart from you. It don't feel right to leave you when I'm all alone.

 

In the eye of the storm > DREFER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» James Storm Vs Brock Lesnar
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
» Flame On [Johnny Storm]
» James Storm vs Kofi Kingston
» Drew McIntyre vs James Storm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Godric's Hollow-