Partagez | 
[EXPRESS] Whose side are you on ? (Irvin, Kenan et Circée)

()
Parchemin envoyé Mer 10 Mai - 0:50

avatar
avatar
profil
Je suis : Bella , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 654 hiboux. J’incarne : Lily Collins , et l’avatar que je porte a été créé par : @Bazzart JUGBAND BLUES. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Bellamy Malfoy Je parle en : #663366, et Pan l'éternel parle en #669933



Je suis âgé de : 22 ans maintenant, voilà le temps qu'elle fait honte aux siens par son comportement, mais elle tente de remonter la pente. Mais le temps des regrets et de la honte est terminé. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : créatrice d'objet de magie noire, elle est capable d’ensorceler une petite cuillère pour une faire une arme de destruction massive. Ce n'est pas totalement vrai, mais c'est presque cela. J’ai juré allégeance : à personne, cette guerre ne me touche pas, ne m'intéresse pas. Côté cœur, : il est brisé mon coeur. J'ai trahi l'homme que j'aime et j'ai perdu le père de mon enfant, mon premier amour. Il est à la dérive, en centaines de morceaux , irréparable et perdu à jamais. Champ Libre : Elle possède la Magie des Rackharrow, son éternel se nomme Pan et ressemble - s'il vous laisse le voir - à un énorme Main Coon avec de grands yeux luisants et une belle dentition à faire pâlir un dragon.

Elle est maman d'une petite bâtarde de sang pur, Nepthys Rackharrow, jamais l'enfant ne portera le nom de son père. Il lui porterait préjudice. Elle préfère qu'elle porte son nom et qu'il suive la voie des Rackharrow plutôt que celle des Lupin.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 

Whose side are you on ?
CIRCEE, KENAN & IRVIN RAKCHARROW
 
Un repas de famille. Elle préférait encore se tailler les veines que d’y aller, pourtant elle n’avait pas eu le choix que d’y aller. Un repas avec ses grands-parents, ces derniers ne lui adressaient plus la parole depuis qu’elle avait porté puis mis au monde une « foutue bâtarde ». Ils n’en avaient rien à faire que Circée ait « choisi » un homme au sang pur comme père pour sa fille. La petite Nepthys, la bâtarde au sang pur, voici ce qu’était l’enfant.Elle avait eu ses instants de répit Circée, le temps de se remettre de ses émotions, de la naissance, de sa tentative de suicide avortée. Elle avait eu le temps de sortir la tête hors de l’eau, manqué de mourir en plein milieu d’un bal après s’être pris un lustre sur la tête. Elle allait mieux, évitait encore soigneusement de passer la porte de Ste Mangouste pour aller consulter le psychomage, mais elle allait mieux. Elle le savait. Mais ni son père, ni son frère, n’avaient besoin de savoir qu’elle ne s’y rendait plus. C’était son petit secret, pour l’instant.

Elle est débout devant la porte, flanqué de son père à droite, quant à son frère, il est à la gauche du père. Elle n’a aucune envie de passer la porte, elle a l’estomac noué depuis le matin, incapable de manger. Elle préférait être n’importe où plutôt qu’ici, à s’occuper de sa fille par exemple. Elle avait dû laisser la petite Nephtys à Sileas qui s’était portée volontaire, le repas étant seulement constitué des trois Rackharrow, le père et ses deux enfants. Elle a fait un effort Circée, bien coiffé, habillé d’une robe simple, mais élégante, qu’on ne lui reproche pas une mauvaise tenue. Car elle savait à quoi s’attendre, elle n’avait pas besoin de tendre le bâton pour se faire battre.  Mais elle devait faire le point dans la poche ce n’était pas facile pour elle et son fichue caractère mais ses grands parents avaient plus de pouvoir qu’elle. Elle n’avait pas envie de se les mettre à dos. Elle avait trop à perdre, dans ce monde, elle avait besoin de sa famille.  

C’est l’éternel du grand père des Jumeaux qui leur ouvre la porte. Elle ne regrettait pas que le sien ressemble à un chat il avait  l’air dix fois moins sinistre que celui-ci. Le trio de Rackharrow entre donc, et confie leurs par-dessus. « Eh bien, Kenan tu aurais pu emmener ton épouse ! » Rouspète alors son grand père en serrant une main à son frère, il n’attend pas sa réponse, qu’il sert la main à son fils Irvin. « Mais enfin, elle doit être épuisée, laisse là donc se reposer. Elle porte un noble héritier ! » Dit alors sa grand-mère en embrassant plutôt froidement comme toujours son petit-fils, tandis que le grand père de Circée l’embrasse sur une joue, très sèchement. Loreana embrasse alors son fils. Puis, elle n’adresse qu’un regard froid à Circée. « Passons à table. » Charmant. Elle inspire profondément. Elle sait qu’elle le mérite. Elle sait qu’elle a perdu leur confiance, leur estime. Alors que les deux aînés Rackharrow entrent dans la salle à manger, elle est immobile, les poings serrés, et maugrée alors. « Je vais jamais y arriver. » Pour elle-même, ou pour avoir un peu de soutient des siens. Elle n’en savait trop rien.


Circée : #663366
Abraxas  : #cccc99
Loreana  : #cc6666
© CN.JUNE, NEVER UTOPIA



Il n'est pas d'ombres dans le noir. Les ombres sont les servantes de la lumière, les filles du feu. Plus vive est la flamme, plus sombres sont les ombres qu'elle projette. (...)



Parchemin envoyé Sam 13 Mai - 18:36

avatar
avatar
profil
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1285 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Who'se side are you on ?
Avec Circée et Kenan Rackharrow. Abraxas et Loreana Rackharrow en PNJ. Vendredi 10 mai 1991 au manoir Rackharrow au Pays de Galles, dans la soirée.

Irvin était parti du manoir de ses parents depuis…très très longtemps. Il avait fait sa vie depuis. Il avait aménager son propre manoir, puis sa propre petite maison – qu’il avait volé via un petit contrat, mais c’est un détail – il avait également eu sa propre épouse, ses propres enfants et même, dernièrement, ses propres petits enfants. Mais il resterait à jamais le fils de ses parents et le petit-fils de ses grands-parents, tous quatre toujours en vie et en parfaite santé. Cinq générations de Rackharrow se rencontreraient bientôt et…s’en était parfois vraiment flippant. Mais ce soir…ce soir ils seraient trois morceaux de viande dans la cage de deux lions. Oh, il aimait ses parents Irvin. De tout son cœur. Mais parfois, ils faisaient peur et lorsqu’ils avaient une idée en tête, il était presque impossible – voire impossible tout court – de les faire changer d’avis. Sa mère lui avait envoyé un simple hibou, une simple invitation. Et s’était tout de même louche. Pas de raison expliquée, rien. Et que les trois. Elle ne considérait pas encore Sìleas comme faisant partie de la famille. Et pourtant, si elle savait qu’il était son père, elle ferait probablement un arrêt cardiaque.

Ils étaient tous les trois devant la porte du manoir, à attendre. Pas de cravate pour Irvin, une simple chemise rose poudrée, au dernier bouton ouvert, sous une veste de costard sombre et un jeans foncé. Ses parents n’étaient pas des personnes qui nécessitaient une tenue irréprochable…mais en tout cas un certain effort en matière d’habillement, d’où la chemise, autrement il s’en serait passé. La porte s’ouvre sur l’éternel de son père. Il sent Fire se blottir dans ses jambes. Si Cotokos n’avait jamais fréquenter le manoir de ses parents, ce n’était pas le cas de Fire et vraisemblablement ce n’était pas forcément que de bons souvenirs. Les trois sorciers entre et Fire se fait tout petit en passant devant son compère. C’est ce moment que choisit son père pour les saluer. Toujours aussi directe en réalité. Pas de bonsoir, pas de remerciement pour être venu. Après tout, ils n’avaient pas eu le choix. Avant que Kenan puisse se défendre sur la non-présence de la nouvelle Rackharrow, sa mère le défend à sa place. Il tique à l’évocation de son petit-fils, tout en saluant son père d’une poignée de main ferme. Un noble héritier. Le regard d’Irvin glisse sur sa fille, mais avant qu’il ne puisse esquisser un geste, sa mère l’attrape déjà par les épaules et l’embrasse chaleureusement. « Passons à table. » La soirée allait s’annoncer terriblement longue au vu du froid qui se fait sentir. Abraxas et Loreana s’éloignent déjà dans la salle à manger. « Je vais jamais y arriver. » Irvin porte doucement une main au dos de sa fille. « Ça va aller, ne t’en fais pas. » S’était une évidence que ses parents allaient en faire baver à Circée ce soir. Mais en bon père qu’il était Irvin, il ne les laisserait pas marcher sur sa fille et ce, même s’ils étaient ses parents et qu’il les aimait énormément.

Ouvrant la voie, il devance ses enfants, Fire à ses côtés. La pièce est vastes, les bougies sont nombreuses et éclairent très distinctement la pièce malgré la lumière déclinante à l’extérieur. Le couvert est dressé sur la table et son père s’est déjà positionné en bout de table, face à l’entrée, une fenêtre dans son dos. Sa mère s’est assise à sa droite. Irvin rejoint la chaise en face d’elle et du regard invite Circée à s’assoir à ses côtés, laissant Kenan en face de sa sœur, à la droite de sa grand-mère. Il n’était pas question d’une quelconque préférence ou autre. Irvin doutait simplement que Circée survive seule à côté de sa grand-mère. Kenan aurait logiquement moins de reproches à son encontre…sauf si ses parents avaient découvert quelque chose contre lui qu’Irvin ignorait. Abraxas tira la chaise et prend place, donnant le signale aux autres de s’installer. Vieille famille, vielles coutumes et Abraxas était là le patriarche, en l’absence de Xenius, son propre père. Les eternels sont assis sur de petits coussins à la gauche de chaque sorcier. Fire s’est installé le plus confortablement qu’il pouvait et troque sa position assise à une position couchée. Pan se situe à présent entre le père et la fille, étrangement silencieux pour l’instant. Devant eux se situe une sorte de gamelle, signe qu’ils allaient aussi profiter du repas de ce soir. Après tout, les eternels n’étaient pas de vulgaires animaux de compagnie, mais bien des êtres magiques doués de raison et de paroles et même s’ils faisaient bien souvent les basses besognes des Rackharrow, ils n’en étaient pas moins considérés presque comme des égaux.

Posé sur la table, une petite clochette en argent attend son heure. Loreana s’en saisit et l’agit délicatement, le son qui en sort est clair et léger et les plats auparavant vides se remplissent de ce qui semble être l’entrée. Mais même si Irvin sentait son estomac le tirailler, il n’osait pas se servir. Pas tout de suite. Sa mère devrait faire le premier pas et…elle ne semblait pas décidée. Elle gardait un visage résolument fermé. Tout comme son père, qui lui par contre sirotait tranquillement un verre de vin rouge. Sans regarder ses enfants, Irvin prend la parole. « Tout va bien mère ? » Il espérait qu’ils n’étaient pas là pour apprendre une terrible nouvelle. Sa mère le regarde. Elle semble remarquer qu’elle bloque le repas et se sert à l’aide de sa baguette. Son père fait de même. Irvin attend la réponse de sa mère pour se servir. Elle ne l’a pas quitté du regard. « Ce repas n’est pas dépourvu d’intérêt, tu t’en doutes Irvin. » Il hoche la tête, il s’y attendait. Vu qu’il n’y avait personne qui semblait être mort ou près à être enterré, Irvin fait un petit geste en direction des plats afin de servir son assiette de quelques mets. A défaut d’être invité juste pour se dire bonsoir, il avait bien l’intention de profiter de ce repas. « Je me doute mère. » Il se fait silencieux et commence à manger avec sa fourchette. Il jette un œil à Fire qui a son assiette bien pleine. Il ne peut cacher le petit sourire que cela lui provoque. Il reprend son sérieux et regarde son fils. « Je crois qu’après un début de grossesse difficile, Erzsébet se porte bien. » S’était une question cachée à son fils. Il l’invitait à prendre la parole et parler tant que possible de sa petite vie à deux. Tout pour détourner les aînés de Circée pour qui Loreana semblait n’avoir que de l’empathie. « Oh vraiment ? » Abraxas jette un œil attentif à son petit-fils. « Votre ménage se porte bien ? » La petite perche semblait faire son effet en tout cas.

Circée : #663366
Abraxas  : #cccc99
Loreana  : #cc6666
Irvin : #7d748f
Fire : #c69775




Parchemin envoyé Dim 21 Mai - 18:25

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
Quelle plaie. T'as jamais été friant de tous ces repas en famille. Surtout sans Sissi, maintenant. C'est elle qui est bien élevée, c'est elle la respectable. Bon, tu dis pas que t'es mal élevé, mais ton truc à toi c'est pas de te demander quels couverts choisir pour manger le fromage. Ça, t'en as jamais compris l'intérêt. Surtout que de parler avec des vieux rabougris qui savent juste pester sur les inconvenances - tout ce que tu fais en fait -, c'est juste pas attrayant. Tu te consoles en pensant à Circée, même si tu sais que ça va être pire pour elle. Leurs conventions stupides de : papi doit s’asseoir d'abord, mamie sonne la clochette... T'es au-dessus de tout ça toi.

Quand tu rejoins ton père et ta sœur devant le manoir, tu en profites pour serrer la jeune femme dans tes bras. T'as l'impression de ne plus autant la voir qu'avant, et ça te manque. Vous êtes bien loin du temps où tu l'as sauvée, dans ce Poudlard express. Même si en fait, c'est pas si mal d'être loin de ça. Les accueils non-chaleureux de tes grands-parents ne te font même pas sourciller. T'as même pas le temps de t'expliquer sur la non-présence de ta femme, qu'ils sont déjà prêts à passer à table. Auraient-ils envie d'en finir au plus vite ? Côte à côte avec ta sœur, tu suis ton père vers l'immense salle à manger. Lorsque machinalement tu vas te mettre devant ta place, tu adresses un clin d’œil à Circée. Finalement, Abraxas finit par s’asseoir, et tu prends place avec eux. Remarquant du mouvement sous la table, tu tiqua avoir complètement oublié que Finel t'avait suivie. Tu lui jettes un regard rapide, la voyant attendre sagement devant sa gamelle. Tiens, elle est sage. Quelle drôle de situation, vraiment. Elle sait qu'elle ne peut pas se permettre de remarque négative ou mal placée devant le reste de la famille, et elle semble s'y tenir à carreaux.

Quand la clochette tinte, tu retiens ton sourire. Ah, enfin, manger. Mais... La matriarche ne semble pas se servir. Décidément, ils ont tous décidés de virevolter n'importe comment ce soir. Prometteuse, la soirée. « Tout va bien mère ? » Tu observes ton père faire une remarque, et ta grand-mère qui finit par se servir. Enfin. « Ce repas n’est pas dépourvu d’intérêt, tu t’en doutes Irvin. » Super. Ils n'en sont même pas au dessert qu'ils ont déjà lancé les hostilités. Tu te demandes bien ce qu'ils cherchent, ou ce qu'ils ont pu trouver. Quand ton père se sert, tu suis le mouvement, remplissant ta propre assiette. Tu commences à manger, et t'interromps doucement lorsqu'Irvin t'adresse la parole : « Je crois qu’après un début de grossesse difficile, Erzsébet se porte bien. » Euh... Oui, toi aussi tu crois. Elle veut des fruits, elle vomit, elle veut plus que vous... Non, rien. Mais elle va bien. Elle a même trouvé un prénom au bébé. « Oh vraiment ? » Merde, cette fois c'est pour toi. « Votre ménage se porte bien ? » Tu termines ta fourchette et la pose délicatement. T'aimerais pas faire sursauter tout ce beau monde en reposant trop violemment tes couverts. « Erzsébet... Ma femme,  va mieux même si elle continue à ne pas manger grand chose... » Si on t'avais demandé de mentir, t'aurais pas su faire. « On a bien. Euh, notre ménage va bien. » C'est complètement gênant comme situation. T'as pas envie de parler de ta vie devant des gens qui vont te juger au moindre faux pas. Imagines leur tête si tu annonces qu'elle te menace tous les jours de te jeter du haut de la falaise qui borde votre maison parce qu'elle t'aimes. Tu regardes Abraxas hausser un sourcil, surement parce que t'en dis pas assez. « Le petit Rackharrow devrait bientôt naître. Enfin dans deux mois... » Tu cherches un regard de soutien de ta sœur. « J'ai hâte de voir enfin ce petit-fils, ou cette petite-fille. » « Il est au moins convenu que cet enfant ne nous décevra pas. » Le vieux jette un regard en coin à ta sœur, et tu te sens soudainement un peu de trop. Quoi que tu dises ce soir, tu sens que ça va être mouvementé.

Circée : # 663366
Abraxas  : # cccc99
Loreana  : # cc6666
Irvin : # 7d748f
Fire : # c69775
Kenan : # 99cc00
 

[EXPRESS] Whose side are you on ? (Irvin, Kenan et Circée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» PEKIN EXPRESS 2009
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» Inscriptions Express 68 : Fairy Tail
» Partie 68 Express

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Pays de Galles :: Habitations-