indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
Everything we're asking (Bellamy)

()
Parchemin envoyé Lun 8 Mai - 18:38

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Marine , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/10/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 139 hiboux. J’incarne : Nina Dobrev , et l’avatar que je porte a été créé par : Sweetie Plum . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Crixus Je parle en : #ffe4e1



Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Médicomage en empoisonnements par plantes et potions(en fuite) J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Qu'a-t-elle donc demandé ? La fuite n'est pas une chose qui réussit à Violet. Elle s'en sent terriblement seule. L'une des seules choses qui lui donnait de la contenance : c'était son travail. Ces gestes mécaniques que l'on fait lorsque l'on soigne quelqu'un. Ces analyses, ses effluves de potions dans les laboratoires. Elle n'avait pas demandé grand chose. Juste ça. Violet est de ce genre de personnes qui ne demandent jamais leur reste. Elle ne demande pas plus que de faire ce qu'elle aime, être avec ceux qu'elle aime. Mais même aux eux, elle ne trouve plus réellement sa place. Les moments passent difficilement. Ces temps sombres n'aident pas aux mariages, aux naissances, et pourtant. Chacun semble y trouver son compte. Sauf elle ; et peut-être plein d'autres qui finalement ne l'avoueront jamais, pas plus qu'elle.

Ce verre qu'elle boit, elle commence à ne plus en voir le fond. Elle a l'impression qu'il se rempli et se vide tout seul. Voilà qu'elle n'y pense même plus. Les choses perdent contenance lorsqu'on boit. Surtout lorsque c'est la première fois. Mais qu'est-ce que Violet y connaît aux premières fois ? Rien. Pas plus que ce qu'on lui en a dit. Ce verre. Elle ne sait même plus la raison pour laquelle elle est venue ici. Pour noyer ses sentiments peut-être. Illusion, on ne noie pas ses sentiments dans de l'alcool. Lorsqu'elle en arrive à la toute fin de son verre -du moins ce n'est peut-être que ce qu'elle croit-, elle tente de se lever. Oh, les murs tournent. Que cela est drôle. Elle rit toute seule Violet. Elle sort de la pièce, la porte lui dit au revoir. Quelle gentille porte.

Le transplannage devrait connaître des limitations, à cause de l'alcool. Mais Violet, elle, elle arrive à bon port. Ce petit cottage mis à disposition par l'ordre ne vaut pas grand chose, mais c'est déjà ça. Même s'il n'atteindra jamais le manoir Flamel. Quand elle ouvre la porte, la poignée dit aille, et Violet s'excuse, toute joyeuse. Elle prend la direction des chambres, s'accrochant par moment aux murs, ne faisant guère attention à qui siège dans le salon, et ouvre sa porte. Pas très gentille la porte, elle ne lui dit même pas bonsoir. Violet, avec une mine déçue, enlève sa veste qu'elle jette par terre, puis ses chaussures qu'elle laisse en plan. Elle est toute rieuse, lorsqu'elle s'allonge sur le lit et écarte les bras. Oh mais ? Qu'est-ce donc ? Sa main a touché quelque chose de dur, et Violet tourne lentement la tete vers cette chose. Une personne ? « Oh, Bellamy, pourquoi es-tu dans mon lit ? » Elle se laisse  rouler sur le côté, à plat ventre sur le lit, tient sa tête sur ses coudes et le regarde. « C'est pas très gentil de venir dans le lit des gens quand ils sont pas là. » Elle le regarde, de ces yeux qui brillent de joie, et le détaille de la tête aux pieds. « T'es même pas en pyjama. C'est pas très bien comme tenu pour dormir, tu sais. » Elle remet une mèche derrière son oreille, et, d'un coup, continue : « Oh, mais moi non plus ! » Elle se relève brusquement, pose un pied à terre, et tombe violemment, glissant sur le sol. Mais même tombée, elle rit encore.
Parchemin envoyé Lun 8 Mai - 22:19

Invité
- Invité -
avatar
 

« Everything we're asking.»
VIOLET FLAMEL & BELLAMY MALFOY
 
Il avait pris ses distances avec le foyer des Lupin – simplement parce qu’ils en avaient besoin. Les enfants avaient le don de courir sur les nerfs du roux plus qu’il ne l’aurait cru d’ailleurs. Il était le parrain de petit Sirius, il l’aimait bien ce bout de gosse – maudit par naissance, mais il aurait le mérite d’être entouré d’une famille aimante. Tout le monde n’a pas cette chance-là, et Bellamy est de ceux, de ceux qui ne peuvent pas compter sur les personnes de leur sang. Fugitif, il s’était tourné vers ce que l’Ordre avait appelé ses « refuges », des Cottages et autres mis à disposition, à partager entre plusieurs de ses membres. Il est d’une nature plutôt sauvage le roux depuis ses deux passages à Azkaban, le premier de plusieurs années, le second bien plus éphémère mais assez pour lui rappeler à ses vieux démons. Pourtant, malgré tout, il reste souriant, aimable. Mais une fois sa porte close, il s’abandonne à ses lectures préférant se murer dans un silence morne plutôt qu’à tout autre chose.

La soirée était simple, sans heurt ni extravagance. Comme toujours. Il aspirait à entrer dans une section d’attaque, pour enfin être autre chose qu’un poids dans cette guerre. Bien sûr, il avait besoin de Skander pour revoir quelques bases de magie de duel, mais il apprenait vite Bellamy, plus vite fort heureusement que les nerfs de Skander n’étaient capable de le supporter. C’est même lui maintenant qui donne quelques cours de magie à ceux qui en ont besoin – il n’est pas un génie, ni un héros, mais il a de la patience. Il a mal partout après s’être entrainé une partie de la journée. Il est couché dans sa chambre, sous ses draps – bien que fatigué, il peine à trouver le sommeil, ses nuits encore hantées par ses séjours à Ste Mangouste. Il trouve le sommeil quelques minutes plus tard. Il s’attend à passer une nuit dans les bras de Morphée quand il se réveille en sursaut – quand un bras le « frappe » dans son sommeil. Personne ne partage sa couche. Habituellement tout du moins. « Oh, Bellamy, pourquoi es-tu dans mon lit ? »  Son lit ? Il se relève et fixe la jeune femme. Jusqu’à preuve du contraire, c’était bel et bien sa chambre.

Violet Flamel, une « colocataire » de l’Ordre comme il le disait. Il la fixe à la fois étonné et plutôt perdu. C’était sa chambre, il était assez heureux d’avoir enfin son lieu à lui, alors s’il pouvait ne pas le partager. La jeune femme ne semblait pas dans son… « état normal ». Elle roule sur le lit pour se retrouver à plat ventre, « C'est pas très gentil de venir dans le lit des gens quand ils sont pas là. »  C’était plutôt à elle qu’il devrait dire de ne pas venir dans le lit des gens pendant qu’ils dorment. Elle n’était pas dans son état normal, à des années lumières de la jeune fille qui voulait apprendre à se battre en duel qu’il avait côtoyé plus tôt dans la semaine. « T'es même pas en pyjama. C'est pas très bien comme tenu pour dormir, tu sais. » Pas en pyj… Non. Un boxer, et un pantalon. Il est incapable dormir avec un t-shirt, crever de chaud, très peu pour lui. « Oh, mais moi non plus ! » Elle quitte le lit, se relevant brutalement. Dans la précipitation, elle perdu l’équilibre, et tombe alors. Quelle bien étrange nuit. Préférait-il les cris nocturnes des bébés Lupin ? Il n’avait pas envie de répondre à cette question.

Clairement pas dans son état normal. Quand il la voit chuter il se lève alors d’un bond, oubliant non pas ses bonnes manières, mais une partie de sa bienséance, se fichant d’enfiler un t-shirt ou quoi que ce soit d’autre. Ce n’était pas plus choquant que cela. « Tu ne t'es pas fait mal ? » Demande-t-il alors en s’accroupissant à côté d’elle pour l’aider à se relever en douceur. Il attrape l’une de ses mains sans attendre sa réponse, et la tire vers le haut. Une main dans la sienne, la seconde dans son dos. Il aide la jeune femme vraisemblablement ivre à s’asseoir sur le rebord du lit.  « Tu devrais t’asseoir un moment… » Dit-il lâchant finalement sa main, et s’asseyant à côté d’elle sur le lit. Son lit en réalité. C’était bel et bien sa chambre, il attrape sa baguette sur la table de nuit pour que la lumière s’allume un peu plus, qu’il puisse voir la jeune ingénue ivre. Pas de doute possible. Il lui sourit, et précise, « C’est ma chambre, la tienne est en face. » Non, les pièces ne s’étaient pas inversé pendant la nuit, les maisons moldues étaient bien moins drôle que les escaliers de Poudlard.  Toujours torse nu, le sorcier attrape son pull poser en boule au pied du lit en l’enfile, tout en commençant, « Mais… » Ce n’est pas la question a-t-il envie de dire. L’état de la jeune femme peut être plutôt préoccupant. Il n’a jamais compris le besoin de boire à en perdre la raison, il est trop respectueux des règles. Il a aussi vu ce que l’alcool est capable de faire d’un homme. Il la regarde en souriant, et demande, « T’es sûre que ça va ? » Tu n’es pas dans ton état normal, qu’est-ce qui ne va pas. Il ne la connait pas très bien la jeune femme.



Bellamy : #cc9933
© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Parchemin envoyé Mar 9 Mai - 21:22

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Marine , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/10/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 139 hiboux. J’incarne : Nina Dobrev , et l’avatar que je porte a été créé par : Sweetie Plum . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Crixus Je parle en : #ffe4e1



Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Médicomage en empoisonnements par plantes et potions(en fuite) J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Qu'il est marrant ce garçon. « Tu ne t'es pas fait mal ? » Bah non, il pense quoi lui ? Il est marrant le sol, il est tout mou. 'est comme si on était sur la mer. Mais Bellamy, il ne laisse pas le temps à Violet de jouer. C'est pas très gentil quand même, ça. Mais il est quand même fort, et puis il a les mains douces. Il relève Violet avec ses belles mains. Il l'assied au bord du lit, et elle le regarde avec de grands yeux. « Tu devrais t’asseoir un moment… » S’asseoir ? Mais pourquoi s’asseoir ? C'est nul de s’asseoir. Il faut faire la fête ! Oui, voilà ! Violet elle veut faire la fête ! Elle le regarde prendre sa baguette et lui dire : « C’est ma chambre, la tienne est en face. » Hein ? Violet hausse un sourcil étonné ? Violet le regarde s'agiter, devenant soudainement silencieuse, et l'entends ajouter : « Mais... » S'il a continué à dire quelque chose, elle n'écoute plus, et elle se balance sur le lit en fredonnant. Elle se sent vraiment bien. Elle regarde la chambre autour d'elle, mais ne semble toujours pas constater que le jeune homme a raison et que ce n'est pas la sienne. Peu importe non ? Il faut être deux pour faire la fête ?

« T’es sûre que ça va ? » Violet se retourne vers lui, et son sourire revient automatiquement lorsqu'elle voit le sien. Sans crier gare, elle saute sur le lit, passant d'assise à quatre pattes et lui tire une mèche de cheveux. « Tu les as lavés quand ? Ils sont tous doux ! » Elle le regarde en souriant, son autre main porté à ses lèvres, un doigt dans la bouche, comme une petite fille qui a fait une bêtise et ajoute : « Les miens, ils sont pas toujours tous doux comme ça. Regarde. » Elle lui attrape brusquement une main et lui fait porter à sa tête, la passant dans ses cheveux.

Elle retire finalement la main du jeune homme, mais la garde dans la sienne pour regarder. Oh ! Elle parle quand elle bouge ! Violet la fixe quelques instants avec de grands yeux, et dit : « Elle est bizarre ta main. » Elle regarde le jeune homme, fixe son torse et ajoute : « Tu devrais pas mettre un pull pour dormir non plus, c'est très mauvais le coton.  Pourquoi crois-tu que les chemises de nuit sont en soie ? Enlève-le. Tu vas attraper des maladies. » Elle hoche la tête, continuant de le fixer, passant tour à tour de ses yeux à son pull. Exaspérée, elle continue rapidement : « Tu sais pas enlever un pull c'est ça ? » Elle rit toute seule, se jette en arrière sur le lit et dit fortement : « Il sait pas enlever un pull ! T'es pas très fut-fut Bellamy. » Rigolant sans s'arrêter, elle finit par se relever et lui dire : « Regarde, on fait comme ça ! », retirant son pull, ne laissant apparaître que son sous-vêtement en dessous. Lorsqu'elle le retire et qu'elle le regarde dans ses mains, elle ne perd pas son sourire, se l'enfile rapidement sur la tête et termine : « Oh ! Il fait tout noir !  »
Parchemin envoyé Sam 13 Mai - 22:27

Invité
- Invité -
avatar
 

« Everything we're asking.»
VIOLET FLAMEL & BELLAMY MALFOY
 
Quand on est un homme normalement constitué, on aime qu’une jeune fille un peu éméchée se trompe de chambre. Mais quand on est comme Bellamy Malfoy, difficile de « profiter de l’instant ». Il était plus inquiet pour elle, qu’heureux pour lui. Ce n’était pas  son genre de profiter d’une jeune ivre, par Merlin non – il avait été bien élevé le Malfoy. Un peu trop sans doute.  Il s’enquiert alors de son état. Il veut être sûr qu’elle se sente « bien », qu’elle ne soit pas blessée, qu’elle ne se sente pas mal. Car bon, de toute évidence, elle était bien ivre.  Comme réponse, il a le sourire la jeune femme. Un beau sourire, ce genre de sourire que l’on a quand l’alcool fait monter les degrés. Elle le surprend en sautant sur le lit, à quatre pattes. Grand dieu, elle ne manquait pas d’énergie la petite rousse. Pire encore, elle lui attrape une mèche de cheveux, il la regarde un peu… « Hébété » ? C’est le mot. Depuis combien de temps Bellamy n’avait pas lâché prise ? Trop longtemps. « Tu les as lavés quand ? Ils sont tous doux ! » Tous les jours, voulu-t-il répondre, à chaque douche. Mais parler cheveux, ce n’était pas du tout son truc. Elle agit comme une enfant – il préfère les gens qui ont l’alcool joyeux plutôt que les dépressifs notoire. Il la regard, Muet, ne sachant pas très bien comment agir. « Les miens, ils sont pas toujours tous doux comme ça. Regarde. »  Il sourit, il a presque envie de rire de la situation. Elle lui attrape la main pour qu’il la passe dans ses cheveux. Ça, c’était bizarre.  Bellamy avait envie de rire, une première depuis longtemps. « Ils sont superbes tes cheveux. » Entre un rire et un sourire, lui faire un compliment sans rire, ce n’était pas facile. Mais c’était vrai, de beaux cheveux. Roux, comme les siens.

Elle enlève sa main de ses cheveux. Il se demandait combien de verres avait-elle bu pour en arriver à ce résultat. Le pire c’est qu’il savait que suivant les personnes, un rien suffisait à les faire basculer dans un tel état d’euphorie. Elle regarde sa main, comme une enfant qui s’extasie devant un rien,  « Elle est bizarre ta main. » C’était elle qui était bizarre oui. Il sourit, se disant qu’elle avait définitivement repoussé ses limites un peu trop loin. « Tu devrais pas mettre un pull pour dormir non plus, c'est très mauvais le coton.  Pourquoi crois-tu que les chemises de nuit sont en soie ? Enlève-le. Tu vas attraper des maladies. »  On croirait entendre sa mère, enfin… il n’avait jamais vu sa mère ivre, mais tenir des propos pareils à son âge… elle le fixe, sans qu’il ne répond rien, et ajoute le plus sérieusement du monde, « Tu sais pas enlever un pull c'est ça ? »  Bien sûr qu’il savait… il aurait juste été très mal à l’aise torse nu face à une jeune fille ivre absolument pas en pleine possession de ses moyens. Il n’en fallait pas beaucoup pour mettre mal à l’aise le roux. Il n’a pas le temps de finir sa phrase « Mais n… » que déjà elle tombe à la renverse sur le lit, entrain de rire à s’en faire mal au ventre, « Il sait pas enlever un pull ! T'es pas très fut-fut Bellamy. » Il rit avec elle, décidément elle était au bout du rouleau. Vraiment au bout. Mais dans un moment, elle finirait bien par tomber de fatigue… enfin, il espérait, que lui puisse dormir tranquillement. Enfin, tranquillement, un bien grand mot pour un insomniaque en proie aux cauchemars comme lui. « Regarde, on fait comme ça ! » Dit-elle en se redressant. Ça c’était le pompon du pompon. Le rêve de tout homme qui se respecte, un spectacle que beaucoup aimerait voir. Une femme qui se déshabille sur votre lit sans que vous n’ayez rien demandé. Il aurait voulu ne pas regarder, mais il restait un homme. Elle commence à retirer son pull à elle. Elle enfile finalement son pull sur la tête, s’exclamant,  « Oh ! Il fait tout noir !  » Ils n’étaient pas rendus.

Bon sang, qu’allait-il faire d’elle. Sans t-shirt, ni pull, juste en sous vêtement et en pantalon, il se retrouvait avec la jeune Violet Flamel dans un de ces états. A la réflexion, il préférait cela aux pleurs de la maison Lupin, c’était certain.Il n’allait pas réussir à la faire dormir ? A moins de l’assommer peut être. L’idée était tentante, bien que brutale. Il entend la voix d’un ami qui lui dirait d’en profiter, mais ce n’était pas du tout le genre de la maison. Absolument pas. Il s’approche d’elle sur le lit, et en profite qu’elle est la tête dans son pull pour attraper le bas de celui-ci pour lui enfiler comme on fait avec une enfant. Il accompagne son geste jusque sur ses hanches. « Sans ça, tu vas attraper froid. » Il se sent con de la « rahbiller » comme une gamine, mais… c’était la meilleure idée qu’il avait trouvé, il lui laisserait passer les manches comme une grande si elle le voulait mais… Il doutait de sa volonté. Il sourit, un peu gêné avouons-le. Il lâche alors le bas du pull, et se lève alors du lit, cherchant… une couverture ? « Ou bien couvres-toi, tu vas attraper la mort. » Il lui lance une couverture qui traine pas là, qu’elle se couvre bon sang.  Elle était bien jolie, mais ce n'était pas la question. Debout, il ne sait plus où se mettre. Devait-il lui laisser sa chambre ? Faire comme si c’était bien la sienne à elle, et aller dormir ailleurs ? Il y songeait très sérieusement. « Tu devrais te coucher Violet, tu n’es pas… tu as l’air fatiguée. » Toujours prévenant ce Bellamy. Fatigué, quel euphémisme. Il lui sourit, toujours debout.


Bellamy : #cc9933
© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Parchemin envoyé Sam 15 Juil - 22:22

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Marine , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/10/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 139 hiboux. J’incarne : Nina Dobrev , et l’avatar que je porte a été créé par : Sweetie Plum . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Crixus Je parle en : #ffe4e1



Je suis âgé de : 24 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Médicomage en empoisonnements par plantes et potions(en fuite) J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Violet secoue la tête dans tous les sens. A l'évidence, elle ne voit rien, avec son pull sur la tête. Disons que... Elle n'est pas vraiment habituée à l'alcool, pour ne pas dire que c'est la première fois qu'elle en boit, et l'élixir lui ai rapidement monté à la tête. Elle a déjà eu la chance de tomber sur quelqu'un d'aimable pour s'occuper d'elle. Qui sait où elle aurait pu se retrouver en transplanant... Ce n'est surement pas très indiquer de se téléporter lorsque l'on est dans un état pareil. Mais Violet, le sait-elle ? Assurément pas. Lorsqu'elle sent les doigts du jeune homme glisser cotre sa peau pour lui remettre le pull, elle ne peut s'empêcher de frissonner. Violet le regarde avec de grands yeux écarquillés et  l'écoute attentivement « Sans ça, tu vas attraper froid. » Euh... Oui. Peut-être. Elle ne sait pas trop ce qu'l dit, ce garçon. Elle l'écoute, mais sans trop l'écouter. Il sait qu'il a une jolie bouche quand il parle ? Parce que là, elle le regarde, et elle aime beaucoup quand il parle. Mais elle est un peu dans les vapes Violet, et elle pense n'importe quoi. Le grand sourire revient sur ses lèvres et elle le regarde se lever,  béate sur le lit. « Ou bien couvres-toi, tu vas attraper la mort. » Se couvrir ? Mais il fait chaud ! Il est fou ce garçon. Alors que la jeune femme allait ouvrir la bouche pour lui dire qu'elle n'avait pas froid, il lui lance une couverture sur le nez, qui la fait vaciller sur le lit. Elle l'attrape d'une main tremblotante,  et la regarde, intriguée. Ce sont de jolis motifs circulaires, mais ils bougent. Pourquoi est-ce qu'ils bougent ? Ils... Oh ! Ils parlent ! Ils chantent même ! Elle est très drôle cette couverture.

« Tu devrais te coucher Violet, tu n’es pas… tu as l’air fatiguée. » Fatiguée ? Violet est trop absorbée par la contemplation de la couverture. Elle y fait glisser ses doigts tout le long, puis la saisie à deux extrémités, avec une grand idée en tête. Peu importe ce qu'il pense, le grand monsieur avec ses cheveux doux, Violet, elle, elle a une autre idée en tête. Chancelante, elle se met debout sur le lit, jette un regard en coin à Bellamy, et crie : « Wayiah! » Elle se jette alors sur lui, le fait tomber à terre, rigole et lui étale la couverture dessus avant de l'enrouler dedans. Violet... Elle s’agrippe fortement à son nouveau jouet - le pauvre Bellamy ne pouvant plus bouger -  et rit aux éclats. Elle approche son visage au plus près du sien, et chuchote : « J'ai gagné, Bel-Bel. » Elle lui sourit et approche son visage près du sien, le regardant avec de grands yeux ouverts. Bien agrippée à lui, elle ne démord pas de sa position, le fixant de ses yeux plein d'étoiles pendant un instant. C'est qu'il a de jolis yeux, le petit garçon, pense-t-elle. Mais il veut la mettre au lit, et Violet n'en a pas envie. Alors euh... Elle l'a mis hors d'état de nuire.

Ses mains finissent par déraper de la couverture, et Violet glisse aux côtés du jeune homme. Son sourire est parti, car le plafond, lui, semble bouger trop soudainement. Elle sent son corps trembler, tandis que l'ivresse reprend le dessus sur elle, écartant la joie pour amener le prix de toute cette gaieté. Autant d'alcool pour quelqu'un d'aussi inexpérimenté n'est jamais bon, et la jeune fille risque d'en pâtir quelques temps. Tremblotante, elle se presse contre la première chose qu'elle trouve à sa portée, murmurant des paroles intelligibles, réclamant eau fraîche et air nouveau. Soudain, elle se lève dans une tentative d'atteindre la salle d'eau attenante à la chambre. Elle atteint de justesse la vasque, tremblotante, pour payer le prix à retardement de l'alcool.
Parchemin envoyé Mar 8 Aoû - 21:40

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : Bella , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 16/07/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 21 hiboux. J’incarne : Dan Stevens , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys <3 as usual ! Je parle en : #ffcc33



Je suis âgé de : 30 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : En fuite, parce que j'ai fais le choix de mes idéaux. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, mais entre nous c'est un camp comme un autre, je ne sais plus en quoi croire, à cause d'eux, je suis en fuite. Côté cœur, : la complexité des émotions embrumes mon esprit, et je préfère oublier plutôt que souffrir de nouveau.
avatar
 
Une femme qui rit et à moitié dans son lit, il y en a beaucoup qui profiteraient de la situation, mais ce n’était pas du tout le genre de la maison, et ça ne le serait jamais. Mi-sorcier, mi-gentleman, c’était ainsi qu’il avait grandi, et qu’on lui avait appris à vivre. Tout n’était donc pas su mauvais dans l’éducation d’un sang pur – cela dépend sans doute du caractère de base car nombre de ses camarades avaient mal virés, misogynes, sexistes, condescendant et arrogant. Lui il n’avait pas que des bons côtés, mais s’évertuait à ne pas embêter le monde avec sa part d’ombre.

L’état de Violet était préoccupant car tout le monde sait que l’alcool n’a pas que des vertus, et que tôt ou tard, le rideau tombe laissant place à un « behind the stage » plutôt glaçant. Il ne souhaite pas que cela arrive car la douceur et la fragilité de Violet le touche plus qu’il ne voudrait le dire. Ainsi, il ne peut s’empêcher de sourire quand elle brandit la couette comme une cowgirl dans le far-west, debout du le lit. « Wayiah! » Dans la fougueuse jeunesse, et dans ce nouvel élan, elle lui aute dessus, l’entrainement malgré elle – personne ne combat la gravité – vers le sol. Il masque sa surprise par une petite grimace de douleur, rien de bien grave. Il se fige quand elle se penche vers lui, il n’était pas préparer à cela, certainement pas. « J'ai gagné, Bel-Bel. » Gagné ? Parce qu’elle ne voulait pas dormir, Okay, dans un sens elle avait gagné. Il sourit alors, capitulant comme le ferait un père avec des gosses, mieux baisser les armes pour prendre le dessus, « Okay, tu as gagné jeune fille. » Il ne veut pas être trop familier ni donner l’air de profiter de la situation. Il voit déjà Zeke et Skander se moquer de lui de loin, eux ils auraient profité, sans nul doute, c’était ce qui le rendait différent de ses amis, et ce n’était pas un mal.

Quand il dit cela, elle se laisse soudainement glisser sur le côté, le libérant de son emprise ô combien dérangeante. Il peut enfin respirer le Malfoy. Enfin. Sa tête contre le sol, il regard le plafond, réalisant ce qui venait de se passer. N’importe qui rêverait d’une fille dans son lit. Il respire, soupire, jetant un coup d’œil inquiet à la sorcière quand celle-ci non sans difficulté se lève pour rejoindre la salle de bain. Le prix de l’ivresse est bien cher à payer pour quelques secondes de joies bien rapidement effacées. Elle vomit non loin de là, le glamour de la soirée éclipsé en une brève seconde, mais qu’importe. Il se lève à son tour, ramassant la couverture qui l’avait tant fait rire. Elle est appuyée sur le rebord du lavabo quand il dépose la couverture sur ses épaules. Il avait suffisamment expérimenté les gueules de bois pour savoir que rapidement, on est frigorifié. Un homme attentionné jusqu’au bout ce Bellamy.

« Tu devrais boire un peu d’eau, ne serait-ce que pour te rincer la bouche. » Dit-il en délaissant les épaules de la jeune femme à travers la couverture pour attraper le verre vide sur le rebord, et le remplir, allumant au passage de quoi nettoyer ce carnage, et le lui tend. Il n’est pas douillet, des années à travailler comme barman à Godric’s Hollow lui avait fait voir bien pire qu’une jeune fille éméchée qui rend sa boisson. Il appréciait Violet, gentille, douce aimable, le genre de personne qui avaient une valeur aux yeux du Malfoy, quelqu’un qui prouvait que tous les sangs purs n’étaient pas des ordures. « Aller viens. » dit-il simplement en l’entourant de ses bras, un par-dessus son épaule, l’autre sous ses genoux, pour la porter. Car ivre, c’était le meilleur moyen de chuter lourdement. Elle est légère comme une plume, il n’y avait qu’à en juger par son petit gabarit. Elle est enroulée dans la couverture quand il l’installe sur le lit, mettant deux coussins dans son dos pour l’asseoir un peu au cas où. Il attrape sa baguette sur la table de nuit, et murmure un « Accio Bassine », on est jamais trop prudent. Il dépose la bassine à côté d’elle, et demande à son chevet, « Ca va aller ? »
Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
Everything we're asking (Bellamy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique : Cloud F Bellamy
» One Piece 573
» Fiche Technique de Haku D. Byakko
» Le Manoir des Bellamy.
» combat de gwendal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Angleterre :: Habitations-
Sauter vers: