Partagez | 
 
-(F) CHARLIZE THERON + Memento mori-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


I am Insurgent, and proud to be.
avatar
Je suis : Syriane , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 24/01/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 44 hiboux. J’incarne : Kathryn Winnick , et l’avatar que je porte a été créé par : Avatars : Gallifreys, Lux, Fassylover, Kettricken. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mererid, Priam & Valeryan Je parle en : #C97651



Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : retenue par les mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je ne porte pas sa marque mais je compte m'enrôler dans ses rangs. Côté cœur, : célibataire Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: (F) CHARLIZE THERON + Memento mori   Mar 25 Avr - 15:38

Elisabeth Rackharrow
-je ressemble à Charlize Theron - Négociable
carte d'identité
Nom - Bien qu'elle soit née Lovegood, Elisabeth est mariée à Jules et est donc une Rackharrow depuis ses 18 ans. Deux familles au sang-pur qui se sont unies pour le meilleur ou pour le pire. Mélanger la magie noire et la folie, un pari risqué qui a longtemps fait murmurer dans les chaumières.

Prénom - Elisabeth, prénom de reine pour une femme qui a déjà atteint la place qu'elle visait, et qui n'a d'autre ambition que celle de son art.

Âge - 46 ans.

Sang - Sang-pur, à l'évidence.

Groupe - Obedient. Elle n'hésite pas à afficher son indifférence pour cette guerre, se considérant bien au dessus de ces conflits tant qu'ils n'affectent pas les siens. Elle a la confiance tranquille, sans doute naïve, que rien de tout ça ne pourra lui causer de tord - digne représentante de la noblesse au sang pur et au port altier.

Allégeance - Aucune. Son nom est allié aux mangemorts, mais sa loyauté va à son mari et ses enfants avant tout : pourtant, elle est en accord avec les idéaux des mangemorts.
I'LL WRITE YOU A TRAGEDY.


+ Annexes : les Lovegood et les Rackharrow.

+ Elisabeth a eut trois enfants avec Jules : l'aîné, Rodrick (26 ans) et les jumeaux, Mererid et Drefer (24 ans).

+ Les rumeurs disent qu'elle fait des expériences, sur des cadavres humains – et elles ne se trompent guère, si ce n'est qu'elle étend également ses « recherches » aux créatures magiques. Mélanger la science et la magie, c'est son obsession. Elle a toujours eut un goût très prononcé pour le sang, qui se satisfait dans ses œuvres, qu'elle-même considère presque comme de l'art. Depuis toutes ces années, elle n'a guère avancé mais elle ne baisse pas les bras – quand à savoir ce qu'elle veut vraiment accomplir, il n'est pas certain qu'elle même le sache ! Ses expériences sont comme ses autres lubies : elles vont et elles viennent sans logique apparente. Ce qui est certain, c'est que le métier de bourreau de son mari et son propre poste de magelegiste à Sainte Mangouste, lui permettent sans difficulté de récupérer ce dont elle a besoin.

+ Elisabeth a appris par son beau-père, Leyland, l'existence de la magie des Rackharrow (voir annexe de la famille) et les règles qui l'entourent. Elle ne peut la pratiquer mais peut en parler avec les membres de la famille, et voir les créatures invoquées (si celles-ci le décident). Pour plus d'informations sur ce sujet, contactez Irvin Rackharrow.

+ Elle a été médicomage avant de se tourner vers la médicomagie légale, et de devenir magelegiste à Sainte-Mangouste. Elle travaille donc avec les enquêteurs du département de la Justice Magique.

+ S'il peut paraître évident de dire qu'Elisabeth a ce brin de folie caractéristique des Lovegood, il est important de préciser que celle-ci n'a rien à voir avec celle de son cousin Crixus, par exemple. Là où celui-ci est violent et sadique, Elisabeth est une femme douce et incapable de cruauté. Seulement, elle manque atrocement d'empathie. Elle n'a pas conscience de la souffrance des autres - hormis lorsqu'il s'agit des êtres dont elle se sent proche. Tant qu'elle ne sent pas concernée, elle n'a pas l'impression de faire le mal. Elle ne torturerait donc pas par plaisir, mais en revanche est capable de tuer avec une froideur qui pourrait effrayer même les coeurs les plus sombres - et lorsqu'elle découpe les chaires et manipule les organes, c'est avec une indifférence qui donne froid dans le dos.

+ Elle ne se voit ni comme folle, ni comme sanguinaire, et ce malgré son attrait pour le sang. Non, elle pense qu'il s'agit d'art et de création supérieur, d'un moyen de comprendre le monde plus profondément que le commun des hommes.

+ En apparence, Elisabeth est une femme charmante quoi qu'un peu étourdie... Pour ne pas dire complètement à coté de la plaque. Elle paraît souvent dans la lune, se désintéresse très vite de toutes les choses qui piquent sa curiosité et est incapable de rester concentrée longtemps, sauf lorsqu'il s'agit de ses expériences. La plupart des gens la pensent légèrement stupide mais gentille, ce qui rend difficiles à croire les rumeurs la concernant. C'est vrai qu'elle a des manières de dame, des sourires à vous en faire tomber par terre et un physique de poupée. Mais ne vous y trompez pas - elle est aussi imprévisible que tous les Lovegood, et si le plus souvent elle fait preuve d'un grand calme, rares sont ceux encore présents pour témoigner l'avoir vu en colère. Cela dit, le seul véritable moyen de la provoquer est de s'en prendre à son mari ou ses enfants.


Jules Rackharrow (joué +)
Jules et elle se sont rencontrés à Poudlard : il était plus âgé qu'elle de deux ans, mais tomba amoureux de cette jeune fille dont l'évidente folie faisait peur à la plupart des élèves. À peine eut-elle quitté Poudlard qu'ils se marièrent. Une union plutôt appréciée par les deux familles. Ce n'est pas souvent qu'il est si aisé de marier son enfant à un bon parti. Bien qu'elle aime profondément son mari, elle n'a pas la même passion que lui et il le sait très bien, ce qui ne les a pas empêché de rester ensemble. Son esprit à elle est sans doute trop volage, trop vagabond, pour qu'il en soit autrement. « Elle me trompe avec ses recherches ! » dit-il souvent en riant. Loin d'être dégoûté par les habitudes de son épouse, il veille toujours à ce qu'elle ait ce dont elle a besoin et fait passer son bonheur avant tout le reste. Il n'aurait d'ailleurs pas refusé qu'ils aient plus d'enfants mais il préféra ménager Elisabeth, sa santé se faisant fragile car la grossesse des jumeaux n'avait pas été des plus faciles.
D'autre part, Elisabeth n'est pas de ces femmes jalouses. Elle a une confiance aveugle en son mari et en l'amour qu'il lui porte, si bien qu'elle le pousse parfois même à aller coucher avec d'autres femmes lorsqu'elle se sait trop souvent occupée à ses activités. Mais Jules refuse obstinément, n'ayant toujours d'yeux que pour elle. S'il lui arrive de craquer pour satisfaire un besoin physique, il en ressent toujours une culpabilité exagérée. En revanche, si Jules fait confiance a sa femme et sait qu'elle se fiche pas mal d'aller voir ailleurs, il laisse rarement des personnes qu'il connaît mal s'en approcher ; il est extrêmement protecteur et méfiant quand il s'agit d'Elisabeth.

Rodrick Rackharrow (réservé +)
Pas besoin de prendre des pincettes pour le dire : Rodrick est le favori d'Elisabeth, son petit préféré en toutes circonstances. Dès sa naissance, elle a été une mère très présente, voir parfois étouffante. Elle a cherché à le façonner à son image mais surtout, à l'initier à sa passion pour les recherches « particulières » ... Il n'avait pas cinq ans quand il a mis les pieds pour la première fois dans la cave où est aménagé le laboratoire d'Elisabeth. À dix ans, il commençait à l'aider ; à douze, il avait déjà de bonnes bases en chirurgie magique ainsi qu'en potions, et pouvait citer de tête la majorité des créatures magiques existantes et leurs caractéristiques. Sa mère en fut vite très fière, si bien que lorsqu'elle donna naissance aux jumeaux, ils lui semblèrent bien pathétiques à coté de son précieux aîné. Et puis, eux étaient bruns alors que Rodrick avait la blondeur des Lovegood.
Si Rodrick se laissa longtemps faire par sa mère, buvant ses paroles et s'appliquant avec un grand sérieux aux travaux qu'elle lui confiait, ses années à Poudlard lui ouvrirent cependant les yeux sur le monde qui l'entourait. Il se mit à fuguer, au plus grand désarroi de ses parents... Mais il revenait rarement les mains vides, s'étant découvert un don pour la traque des animaux magiques. Jusqu'à ses dix huit ans, il ne s'en prit qu'à des créatures de petites tailles, mais sa mère s'était mise à s'enthousiasmer de ses capacités (et surtout, trouvait fort pratique de pouvoir être fournie directement par son fils) : elle le poussa à voir plus gros, et plus d'une fois il rentra blessé de ses chasses.
Ce n'est qu'il y a un an que les relations de Rodrick avec ses parents se compliquèrent. Il se murmurait de plus en plus à son sujet, sur son incapacité à se marier et à donner des héritiers à cette branche des Rackharrow, sur sa trop grande liberté. Au début sourd aux demandes de ses parents, il finit par flancher lorsqu'ils commencèrent à lui présenter d'éventuelles épouses. Mais le jeune homme n'ayant aucune envie de s'attacher ainsi à quelqu'un, ne cesse de perdre son calme et de mettre en déroute les prétendantes...

Drefer Rackharrow (joué +)
Entre Drefer et sa mère, ça n'a jamais été l'amour fou, bien au contraire. Très vite, elle s'est mis à délaisser ce gamin chétif et malingre, incapable de comprendre ce que son père pouvait bien lui trouver. Il était clair pour elle que son cadet n'aurait jamais la trempe d'un Rackharrow et qu'il n'arriverait jamais à la cheville de Rodrick. Rejeté par sa mère, Drefer finit par combler ce manque d'affection auprès de sa jumelle, Mererid, ce qui fut le dernier signe de faiblesse dont Elizabeth se saisit pour décider de l'ignorer, tout bonnement et simplement. Si le jeune homme a longtemps essayé de se racheter à ses yeux, de présenter un quelconque intérêt pour sa mère, il s'est très vite rendu compte que c'était peine perdue et il a bêtement abandonné l'idée. Il sait que le seul moyen de regagner grâce à ses yeux, désormais, est de produire un beau mariage, mais même pour ça, il semblerait qu'il ne soit pas assez bien.

Mererid Nott (jouée +)
Si semblables et pourtant si différentes. Deux poupées, deux tueuses. Mais Elisabeth n'est entraînée que par une douce folie, tandis que la folie de sa fille l'a rendu vicieuse et tyrannique dès le plus jeune âge. Une enfant capricieuse et cruelle, à qui l'on passa tout, et qui devint une manipulatrice. Mais Elisabeth était incapable de s'en inquiéter... Car elle n'avait d'yeux que pour son aîné, Rodrick. Drefer et Mererid furent traités comme secondaires, et le sont encore aujourd'hui. Une différence de traitement qui crevait les yeux et qui joua sûrement sur l'attitude de la petite Mererid. Pourquoi sa mère ne lui accordait qu'une attention superflue ? Pourquoi ses expériences, qu'elle avait aperçu plusieurs fois lorsqu'elle arrivait à se glisser à la cave, étaient plus importantes que sa fille ? Elle aussi savait découper des animaux ! Elle pouvait même les faire souffrir, les faire faire ce qu'elle voulait. Mererid se mit à tout faire pour attirer son attention, mais comme elle voyait que ses actes étaient considérés comme des bêtises, elle les fit passer pour ceux de Rodrick. Quelle erreur ce fut... Déjà obnubilée par son aîné, Elisabeth cru y voir la preuve qu'il avait la même vocation qu'elle. Après avoir ignoré sa fille, la voilà qui prenait Rodrick comme assistant. Mererid cessa de chercher son affection à partir de ce moment, d'autant qu'elle s'était rendue compte qu'elle pouvait avoir tout ce qu'elle désirait d'un claquement de doigts - tout sauf l'amour de sa mère. Si leurs relations sont restées cordiales, et qu'Elisabeth lui a souvent affirmé qu'elle était fière d'elle et de son mariage avec Quintus Nott, Mererid voit parfaitement le froid derrière les sourires de sa mère. Pourtant, madame Rackharrow aime sa fille, à sa manière bien particulière.

Quintus Nott (Joué +)
C'est Quintus qui a fait le premier pas vers les Rackharrow, si bien que ce fut presque une surprise lorsqu'il demanda la main de Mererid. Celle-ci ne l'avait que croisé, et fut aussi ravie que ses parents qu'un homme aussi puissant la courtise. Un Nott, et de surcroît l'un des lieutenants des mangemorts. Tout ce petit monde était bien loin de savoir qu'en vérité, les attentions de Quintus se portaient surtout sur Drefer, avec qui il était ami dans le plus grand secret. Marier la fille, c'était se rapprocher de son jumeau. Le mariage eut lieu le 5 février dernier. Drefer fut invité par les époux à venir vivre avec eux dans le manoir des Nott, ce qui ne manqua pas de faire jaser. Les parents Rackharrow eux-même furent quelque peu surpris, mais ils supposèrent que c'était sur la demande de leur fille, en partie à raison. En effet, Mererid est très fusionnelle avec Drefer, de sorte que c'est elle qui a suggéré cet arrangement... Que Quintus s'est empressé de saisir. Bien que Jules et Elisabeth ne connaissent que peu l'homme, ils sont satisfaits de voir leur fille à son bras. Sans doute n'en penseraient-ils pas autant s'ils étaient au courant de la relation ambiguë que celui-ci entretient avec leur fils.

Athelstan Lestrange (joué +)
Le travail peut facilement lier deux personnes. C’est le cas pour Athelstan. Il a rencontré Elisabeth à Sainte Mangouste. Si elle s’enferme en général dans les sous-sols, il lui arrive de s’y rendre parfois, histoire de jeter un œil aux morts, mais aussi de vérifier que les morts sont vraiment morts, histoire de ne pas rouler les mangemorts. Son don de legilimencie et son statut de membre de la brigade de la sécurité de Sainte Mangouste lui sont donc bien utiles à cette tâche. Elisabeth est une personne qu’on ne peut oublier ou tout simplement ne pas croiser à la morgue. Après tout, il s’agit de son terrain de jeu. Plus d’une fois ils ont discuté tous les deux. Et Athelstan, ou Stan, s’est infiltré parfois dans sa tête. Mais c’est tellement le fouillis, il y a tellement de bordel dans ses pensées qu’il a l’impression de se perdre et de ne plus pouvoir retrouver son chemin vers son propre esprit. Si la plupart du temps il jette l’éponge en se disant qu’il faut être complètement timbré pour vouloir trouver quelque chose dans sa tête, que ce soit important ou des potins, il lui arrive parfois, lors d’un sursaut de motivation, de vouloir s’y plonger pour tenter de comprendre son fonctionnement. Autant dire que c’est une cause perdue d’avance. Elisabeth se moque bien de tout ça, elle apprécie les conversations qu’ils peuvent avoir parfois et n'a jamais fait preuve de résistance à ses intrusions. S’en rend-elle vraiment compte en réalité ?

Magnolia Lupin (Jouée +)
Les parents Rackharrow sont bien intimidants aux yeux de Magnolia. Elle qui croyait avoir encore quelques années avant de devoir se fiancer s'est trouvée assez surprise après sa rencontre avec Jules et Elisabeth. Ils lui ont alors annoncé qu'ils la choisissaient, elle, et non sa sœur aînée pour assurer l'avenir de leur famille. Magnolia s'est toujours demandée pourquoi ils l'avaient choisie, elle qui était beaucoup plus jeune, mais n'a jamais su la réponse. En fait, c'était pour sa personnalité douce et patiente, qui risquerait de causer bien moins de problèmes avec la personnalité explosive de Rodrick. Les fiançailles ont eu lieu, et tout s'est bien passé. Mais quelques semaines plus tard, Magnolia a été envoyée à Azkaban pour trahison : elle avait pris contact avec ses cousins recherchés. Jules et Elisabeth ont alors mis fin aux fiançailles aussi rapidement que possible, ne souhaitant pas que cela affecte leur réputation.

Prudence Moody (Jouée +)
Avant sa trahison, Prudence a été Auror pendant longtemps et a donc parfois dû travailler avec Elisabeth sur certaines affaires. Elles se connaissent depuis bien des années, pourtant leur entente a toujours été tout au plus cordiale... Pour cause, Elisabeth mettait Prudence très mal à l'aise et celle-ci avait du mal à s'en cacher. Cette femme était si froide vis-à-vis des corps qu'elle auscultait, si indifférente ! Et Elisabeth ne se cachait pas du mépris qu'elle avait pour Prudence, surtout dû à son sang-mêlé. Leurs interactions étaient donc strictement professionnelles, mais il n'y avait pas à gratter beaucoup pour trouver la répugnance qu'elles avaient l'une pour l'autre. On peut dire qu'elles sont totalement opposées, et la découverte que Prudence soutenait l'Ordre en secret depuis la Purge n'a fait que confirmer le dégoût d'Elisabeth, jusqu'à le transformer en haine. Si elle recroisait cette femme, il n'y a pas à douter qu'elle abandonnerait son habituel calme pour lui faire passer un sale quart d'heure.


HAVE YOU MET THE PSYCHO WHO WROTE THIS ?
Hey toi    je suis heureuse de voir que tu es arrivé jusque là (ou si comme moi tu lis d'abord la note de l'auteur, coucou   ). Ce personnage est à la fois important, et très libre d'interprétation. Il y a des choses à respecter, notamment ce qui définit sa base : sa folie, ses relations avec les membres de sa famille, ses expériences... Mais tout le reste est très libre. Je dirais même que je la vois comme un personnage qui butine d'un intérêt à un autre, d'une passion à l'autre, de sorte que vous pouvez vraiment vous permettre de la faire bouger comme vous le désirez - même si elle ne quittera clairement pas son mari et son manoir à part pour un court temps

J'avoue vous attendre un peu comme le messie, j'adore ce personnage elle est déjà fort intégrée dans l'univers comme vous pouvez le voir, c'est un peu un perso cartes en mains mais n'hésitez pas à en faire votre bébé rien qu'à vous    (comment ça, j'essaye honteusement de vous tenter ?   ) voilà, si c'est pas encore clair, je vous couvrirai d'amour si vous la jouez !

Pas d'attente particulière, juste une présence minimum quoi !

Voilà le détail de ce qui est négociable ou ne l'est pas  I love you

Négociables : Le caractère et les détails de l'histoire, tant que vous suivez les grandes lignes. Les liens sont à discuter et modifier avec les joueurs concernés. L'avatar est négociable s'il remplit les conditions suivantes : Maximum 5 ans de différence entre l'actrice et le personnage, blonde ou chatain clair. Suggestions : Diane Kruger, Nicole Kidman. Le prénom est discutable. Il a beaucoup été utilisé mais si vraiment vous ne le supportez pas, on peut le changer.

Non négociables : Le nom, l'âge, le groupe, le sang, etc. Le métier actuel ; je ne la vois pas ailleurs que dans une morgue Arrow.

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.





En cette ultime danse où se joue le hasard,
Plus jamais ne serai ta cavalière de bal
C'en est un autre qui, sous mon triste regard,
Te fera parcourir en tournoyant la salle
Robin Hobb
Revenir en haut Aller en bas
 

(F) CHARLIZE THERON + Memento mori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation Memento Mori
» Partenariat : Memento Mori
» [F] Charlize Theron – Cartel Rouge ou Indépendants
» Memento Mori [GP]
» Memento Mori [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Les sorciers recherchés-