Partagez | 
Begging for mercy + Jayden (FB)

()
Parchemin envoyé Ven 17 Fév - 17:41

avatar
avatar
profil
Je suis : Syriane , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 24/01/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 44 hiboux. J’incarne : Kathryn Winnick , et l’avatar que je porte a été créé par : Avatars : Gallifreys, Lux, Fassylover, Kettricken. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mererid, Priam & Valeryan Je parle en : #C97651



Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : retenue par les mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je ne porte pas sa marque mais je compte m'enrôler dans ses rangs. Côté cœur, : célibataire Champ Libre :
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Begging for mercy
Prudence & Jayden


Avril 1990

Elle aurait aimé faire une erreur. Se tromper d'adresse, avoir reçu les mauvaises informations, être sur une fausse piste. Mais elle savait que ce n'était pas le cas. Prudence avait pendant longtemps trop bien fait son travail... désormais, elle rêvait presque d'être médiocre : de ne pas avoir les qualités nécessaires pour être une Auror efficace, si tenté qu'on puisse encore la considérer comme telle. Le mot avait depuis longtemps perdu de sa signification. Elle n'était désormais qu'un pantin portant fièrement l'étendard de justice d'un gouvernement perdu depuis la Purge. Un titre fantôme, un doux mensonge qui sonnait à ses oreilles comme un rappel amer. Les deux Aurors qui l'accompagnaient n'étaient pas mangemorts, pourtant à ses yeux c'était tout comme ; quelle différence cela ferait-il quand ils abattraient de sang-froid des innocents ? Aujourd'hui, les consignes étaient claires. Pas de prisonniers.

Les trois Aurors transplanèrent près d'un village moldu du nord de l'Angleterre. Leurs pas les menèrent non loin d'une maison qui se trouvait légèrement à l'écart de la bourgade et qui de l'extérieur paraissait tomber en ruines. Les deux acolytes de Prudence se tournèrent vers elle, celle-ci prit une profonde inspiration. « Sortilèges contre le transplanage, un coté façade et l'autre à l'arrière. Les portes et fenêtres sont barricadées, il n'y a pas d'autre issue visible et on ne peut pas se permettre de chercher un passage caché : à mon signal vous faites péter tout ça, tant pis pour la discrétion. L'effet de surprise devrait être suffisant. » Elle jeta un œil par dessus son épaule vers les maisons à proximité. Le temps que les moldus réagissent, eux seraient déjà loin de là. Les deux Aurors s'approchèrent en traçant dans l'air le sortilège qui empêcherait la fuite à leurs victimes, puis ils se positionnèrent ; les traîtres avaient sûrement installé un système d'alarme, mais s'ils ne les avaient pas détecté assez tôt, ils étaient fichus. Le piège se refermait inexorablement ; Prudence cria un signal et leva sa baguette avec son comparse pour lancer un Bombarda sur la porte de devant. Les planches qui la maintenaient volèrent en éclat avec celle-ci, et un nuage de poussière s'éleva.

Elle eut le temps d'apercevoir un corps qui se jetait sur le coté pour éviter le sortilège jeté par son comparse. Un cri de souffrance s'éleva, venant de l'autre coté de la maison. La demeure était loin d'être en ruines ; le mobilier était certes éparse et ne datait pas d'hier, mais l'endroit était presque exampt de la moindre poussière et des signes de vie se retrouvaient partout ; nourriture laissée sur la table, manteau abandonné sur une chaise... Elle ignorait combien de membres de l'Ordre se planquaient ici et depuis combien de temps, et elle regrettait amèrement qu'ils n'aient pas déjà changé de cachette assez vite.

La femme ayant échappé à l'acolyte de Prudence n'était pas loin ; tandis que celle-ci s'avançait derrière lui dans le couloir, elle le vit jeter sortilège après sortilège, jusqu'à la désarmer. Puis la sentence tomba, l'éclair vert la frappant sans avertissement. La Moody serra les dents et continua d'avançer, dépassant son comparse et passant au dessus du corps. Du coin de l’œil, elle vit une porte - celle de la cave ? - se refermer doucement. Le dernier Auror revint alors, l'air légèrement sonné et les bras ensanglantés. « J'ai eu celui qui surveillait l'arrière, et j'ai fouillé le reste sans trouver de signes d'autres traîtres. » Elle hocha le menton en signe de satisfaction. « Vérifiez l'étage, je m'occupe de la cave. » Ils obéirent sans ciller, ne semblant pas avoir remarqué quoi que ce soit. Elle posa la main sur la poignée de la porte et prit une profonde inspiration. Pourquoi s'imposer une telle chose ? Elle aurait très bien pu les envoyer en bas, ils n'auraient pas trouvé ça étrange.

Refermant la porte derrière elle, elle se trouva soudain plongée dans l'obscurité. Une lumière clignotait dans un coin de la cave. Celle-ci était pleine de vieux meubles, de caisses et d'objets en tout genre ; l'endroit parfait pour se faufiler dans un coin et ne plus en sortir. Elle descendit les marches avec précaution, frissonnant dans l'humidité et le froid. Inutile qu'elle cherche à être discrète, celui ou celle qui s'était caché là l'avait assurément entendu entrer. « Montres toi. Tu me fais perdre mon temps, et crois-moi, tu ne veux pas que ce soit mes collègues qui viennent te chercher. Si tu te rends sans faire d'histoires, je veillerai à ce que tu sois bien traité. » Le mensonge lui brûla les lèvres. Même un idiot aurait deviné qu'ils n'étaient venus apporter que la mort dans cette maison. Mais certains résistants semblaient tenir tant à leur vie qu'ils se laissaient parfois séduire par ce genre de promesses ; comme si leur esprit décidait d'oublier pour un instant la réputation des mangemorts, dans un ultime réflexe de survie.
Made by Neon Demon





En cette ultime danse où se joue le hasard,
Plus jamais ne serai ta cavalière de bal
C'en est un autre qui, sous mon triste regard,
Te fera parcourir en tournoyant la salle
Robin Hobb

Parchemin envoyé Mer 22 Fév - 22:56

avatar
avatar
profil
Je suis : Jayden C. Allenn , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 03/09/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 113 hiboux. J’incarne : Ash Stymest , et l’avatar que je porte a été créé par : Merenwen Je parle en : #669966



Je suis âgé de : 25 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Amoureux
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Begging for mercy
Prudence & Jayden

Quand Jayden a entendu l'explosion à l'étage , il se trouvait à la cave. Il feuilletait de vieux grimoires dénichés dans les fins fonds de la maison tandis que les autres discutaient à l'étage. Rien à faire, il n'avait pas le cœur ni la moindre envie de s'incruster dans leur discussion des plus futile et sans intérêt. Il avait donc passé plus d'une heure au fond de la cave, concentré sur ses formules sans se soucier des minutes qui passaient. Autour de lui, tout était silencieux. Il n'entendait que le tic tac de l'aiguille de l'ancienne horloge à sa diagonale, les échos des paroles au-dessus de lui, et le pas des autres membres de l'Ordre qui faisaient les cents pas.

Il déposa lentement son bouquin sur une pile de cartons et dégaina sa baguette du même mouvement. Le sorcier s'avança vers la sortie , se cala contre le mur , tendant une oreille attentive pour guetter le moindre bruit. Il ignorait ce qu'il venait de se passer à l'étage mais si les coupables de cette explosion étaient dans la maison, ils viendraient ici, et ici, c'est bloqué. Y a pas de sortie au fond. Jayden jura à voix haute et éteignit toutes les Lumières d'un coup de baguettes. La pièce fut instinctivement plongée dans le noir précisément au moment ou des pas légers se firent entendre dans les escaliers qui menaient au sous-sol. Il eut à peine le temps de se planquer contre une armoire, sa baguette levée contre son torse et dont le bout brillait encore d'une petite lueur à peine visible. Jayden posa sa tête contre le bois, pressant d'abord fortement les paupières avant de rouvrir les yeux, le cœur battant.

Montres toi. Tu me fais perdre mon temps, et crois-moi, tu ne veux pas que ce soit mes collègues qui viennent te chercher. Si tu te rends sans faire d'histoires, je veillerai à ce que tu sois bien traité.

Le garçon avait bien fait d'se planquer, et surtout, de pas laisser sa baguette dans sa chambre. Il lui répondit par un silence, mais son souffle s'accéléra et son corps se crispa soudainement comme piqué au vif. Il ne tremblait pas, n'avait pas peur, mais l'excitation faisait battre ses tempes. La voix était celle d'une femme , plus calme et plus neutre qu'il ne l'aurait pensé. Jayden ne pouvait pas rester caché sans rien faire ; c'était quelque chose de très difficile à son sens que de se sentir impuissant. Il serra imperceptiblement la mâchoire et se décala, pour lui faire face dans le noir, restant tout de même caché derrière une étagère de fer. La jeune femme se distinguait au bas des escaliers, mais lui ne pouvait pas apercevoir ni son visage - simplement une silhouette noire qui tournait le dos à la Lumière et scrutait l'Ombre à sa recherche.

Si j'étais vous, je ne m'approcherais pas de trop près... La menaça t-il d'une voix étonnamment calme et posée. Sur ces mots, il leva sa baguette vers elle et fit quelques pas sur le côté, la tenant toujours en joue en faisant bien attention à ne pas shooter dans les objets éparpillés sur le sol , contournant facilement les différentes étagères. Il avait pas trouvé mieux comme endroit pour bouquiner, sérieux. Ma baguette est pointée droit sur vous.

Il essayait, il espérait paraître vraiment crédible. Il avait en effet son arme dans sa direction mais il ne doutait pas un seul instant que son adversaire pouvait se montrer bien plus rapide et rusé que lui. Elle était une adulte, sans aucun doute plus forte, lui était jeune, bien trop jeune, et pas aussi exprimenté.






Made by Neon Demon
Parchemin envoyé Mer 1 Mar - 17:36

avatar
avatar
profil
Je suis : Syriane , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 24/01/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 44 hiboux. J’incarne : Kathryn Winnick , et l’avatar que je porte a été créé par : Avatars : Gallifreys, Lux, Fassylover, Kettricken. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mererid, Priam & Valeryan Je parle en : #C97651



Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : retenue par les mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je ne porte pas sa marque mais je compte m'enrôler dans ses rangs. Côté cœur, : célibataire Champ Libre :
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Begging for mercy
Prudence & Jayden

Pendant un temps, seul le silence répondit à Prudence. Elle tâcha de calmer sa respiration jusqu'à pouvoir entendre le moindre bruit, ses yeux scrutant l'obscurité. « Si j'étais vous, je ne m'approcherais pas de trop près... » La voix était celle d'un jeune homme. Elle avala sa salive et ses doigts se mirent à trembler. Si seulement elle avait pu ne pas l'entendre, et si elle pouvait arriver à le tuer sans le voir... elle ferma les yeux un instant, prit une profonde respiration et se tourna vers l'endroit d'où était venue la voix. Elle ne parvenait à distinguer que des ombres... « Ma baguette est pointée droit sur vous » la menaça t-il. À nouveau, cette sensation qu'elle n'y arriverait pas. Pourtant, elle l'avait déjà fait si souvent ; mais presque toujours devant d'autres, quand aucune autre option n'était envisageable. Ici, c'était différent. Il lui faudrait plus de force pour dire les mots interdits, plus de courage.

Pourtant, contrairement aux apparences, elle n'avait pas vraiment le choix. Les risques étaient trop grands que ses acolytes s'aperçoivent de quelque chose. Elle ne pouvait mettre en danger toute sa famille, gâcher toutes ces années difficiles, pour un seul jeune homme qui s'était trouvé au mauvais endroit au mauvais moment... « Ne fais pas l'idiot » lança-t-elle. Les mots suivants manquèrent de rester coincés dans sa gorge : « Tu sais très bien que ça ne sert à rien. Baisse ta baguette, rends-toi et tu t'en sortiras. Sinon, je devrais user d'autres méthodes. » Cela avait toujours été si facile pour elle de prendre ce ton ferme et menaçant, comme si elle était faite pour ça. Pour ces horreurs, qu'elle devait commettre presque chaque jour. Un sanglot discret lui échappa, qu'elle masqua en s'écriant : « Lâche ta baguette, maintenant ! » Une colère injuste contre lui commençait à remplacer le calme qu'elle avait affiché jusqu'à présent. Elle n'avait plus la force de prétendre ne rien ressentir, les émotions bouillonnant sous la surface depuis trop longtemps - et parfois, comme aujourd'hui, elle perdait le contrôle. Elle leva sa baguette et lança un sortilège informulé dans la direction du garçon, poussant en arrière tout ce qui se trouvait à cet endroit ; ce qui devait être une étagère commença à chuter droit sur sa victime. « Lumos ! » La lumière était presque malvenue : elle cligna des yeux pour s'y habituer et tâcha de s'approcher sans trébucher sur les objets jonchant le sol. Bientôt, elle verrait son visage et tout se compliquerait. Ses doigts tenant sa baguette continuaient de trembler et elle les serra jusqu'à ce que ses phalanges blanchissent. « Tu peux encore te rendre... » fit-elle, en dernier avertissement.
Made by Neon Demon





En cette ultime danse où se joue le hasard,
Plus jamais ne serai ta cavalière de bal
C'en est un autre qui, sous mon triste regard,
Te fera parcourir en tournoyant la salle
Robin Hobb

Parchemin envoyé Ven 10 Mar - 0:02

avatar
avatar
profil
Je suis : Jayden C. Allenn , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 03/09/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 113 hiboux. J’incarne : Ash Stymest , et l’avatar que je porte a été créé par : Merenwen Je parle en : #669966



Je suis âgé de : 25 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Amoureux
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Begging for mercy
Prudence & Jayden


Ne fais pas l'idiot. Ne pas faire l'idiot. Surtout pas.
Un court instant, juste pour écouter sa raison et non son cœur, Jayden fut prêt à baisser sa baguette. Mais celle ci resta levée, comme si elle l'a contrôlait et qu'elle refusait de l'écouter. Il serra lentement les dents pour affronter ce qui lui restait de courage. Cette femme avait beau vouloir le rassurer ; même particulièrement jeune il se refusait d'avoir peur et de se soumettre à ses volontés. Par contre, son âge pouvait jouer en sa défaveur. Si elle s'en rendait compte, elle n'aurait sans doute aucun mal à le battre, à le faire souffrir. Jayden était  rentré dans l'Ordre il y a moins d'un an et il n'était pas encore très expérimenté ; même si certes, il avait trouvé assez aisément sa place au sein du groupe.

Il manqua de sursauter quand elle lui ordonna de lâcher son arme d'une voix sévère, marquée d'un ton plutôt étrange. De la tristesse ? De la colère ? Jayden fronça les sourcils et eut à peine le temps de réagir qu'un BOUM retentit et l'étagère devant lui tomba en avant. Il se retrouva en-dessous, parmi les objets cassés et éparpillés sur le sol. Sous le choc, il avait lâché sa baguette , qui avait roulé plus loin. Le jeune homme se jeta dessus et l'attrapa du bout des doigts. Il toussa plusieurs fois à cause de la fumée répandue  et tenta de se dégager des débris qui l'avaient écrasé. Soudain, une Lumière éclatante vint l'aveugler et il plissa les yeux.

Jayden eut le réflexe de se protéger le visage de ses mains, poussant de violents coups de pieds sur les bouts de bois qui le retenaient au sol. Tenant fermement sa baguette, il plaqua son dos au sol, cherchant des yeux le visage de son ennemie , prête à contre-attaquer même si la tâche se révélait plus difficile. Il crut entendre un dernier avertissement à travers les cris de son esprit embrouillé. Le visage crispé, ses yeux brillèrent d'une lueur féroce.

Je ne me rendrai pas, allez crever , cracha t-il d'une voix haineuse, qui tremblait un peu sous la rage. Jayden recula davantage en s'appuyant sur ses coudes. Il savait que se relever lui permettrait d'attaquer plus facilement et de mieux viser. Mais le temps qu'il soit debout, elle l'aurait sans doute déjà désarmé ou immobilisé.

Dégagez, foutez moi la paix, vous avez sans doute déjà eu assez des miens comme ça , enchaîna t-il avant même qu'elle n'ai put répliquer. A quoi bon continuer de se cacher ? Elle savait déjà ou il était, depuis le début.



Made by Neon Demon
Parchemin envoyé Mer 22 Mar - 23:19

avatar
avatar
profil
Je suis : Syriane , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 24/01/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 44 hiboux. J’incarne : Kathryn Winnick , et l’avatar que je porte a été créé par : Avatars : Gallifreys, Lux, Fassylover, Kettricken. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mererid, Priam & Valeryan Je parle en : #C97651



Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : retenue par les mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je ne porte pas sa marque mais je compte m'enrôler dans ses rangs. Côté cœur, : célibataire Champ Libre :
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Begging for mercy
Prudence & Jayden

Il est juste là, en partie bloqué sous les décombres, et elle le fixe d'un œil noir. Pourquoi est-il si déterminé à lui tenir tête ? Elle respecte son courage, bien qu'elle sache qu'il est vain. Elle fait le voeu secret que tous les membres de l'Ordre soient aussi tenaces que lui, car jusqu'à présent elle n'a affronté presque que des hommes et des femmes que la guerre a déjà trop usé pour qu'ils lui résistent réellement. Il ne se relève pas sans doute parce qu'il a conscience de sa position précaire... au moins lui reste-t-il un peu de bon sens. « Incarcerem ! » Les cordes se jettent sur lui et malgré les morceaux de bois qui le recouvrent encore, finissent par arriver à se resserrer autour de ses bras. « C'est fini, arrêtes de résister » fait-elle, presque à voix basse.

Elle n'a malheureusement pas le choix que de détailler son visage. Il est aussi jeune qu'elle l'avait deviné. Cela explique sa hargne, sa volonté de ne pas se laisser abattre malgré l'évidence. Elle secoue la tête, une larme coulant au coin de son œil. Des hommes comme lui, il ne doit pas en rester beaucoup, et elle va devoir le tuer. Entacher son âme une énième fois, se salir les mains et surtout, avoir la volonté d'aller jusqu'au bout. Rien d'aisé pour elle, mais dans sa position il est impossible qu'elle n'ait pas à tuer au moins de temps en temps. « De temps en temps » ... elle en a la nausée, comment en est-elle venue à presque trouver cela normal, acceptable ? Sa main est levée, sa baguette pointée sur lui mais son poignet tremble légèrement. « En vérité, que tu te rendes ou pas, ça ne fait pas une grande différence. Il n'y a ni bon ni mauvais traitement, juste... Juste la fin. » Allons, elle a déjà prononcé les mots interdits par le passé. Pourquoi est-ce si dur cette fois-ci ? Deux petits mots, qui mettraient fin à ce calvaire et assureraient ses arrières. Elle ouvre la bouche, ignorant la voix qui lui hurle d'arrêter, et s'apprête à souffler la bougie, à lancer le sortilège impardonnable.
Made by Neon Demon





En cette ultime danse où se joue le hasard,
Plus jamais ne serai ta cavalière de bal
C'en est un autre qui, sous mon triste regard,
Te fera parcourir en tournoyant la salle
Robin Hobb

Parchemin envoyé Mar 4 Avr - 14:56

avatar
avatar
profil
Je suis : Jayden C. Allenn , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 03/09/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 113 hiboux. J’incarne : Ash Stymest , et l’avatar que je porte a été créé par : Merenwen Je parle en : #669966



Je suis âgé de : 25 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Amoureux
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Begging for mercy
Prudence & Jayden


Jamais Jayden ne s'était retrouvé dans pareille situation. Les cordes s'enroulèrent autour de ses bras sans lui laisser possibilité de s'enfuir, il lâcha sa baguette qui roula sur le côté et qu'il regarda s'éloigner avec un air de détresse. C'était la seule chose qu'il avait pour se défendre , et la dernière qu'il venait de perdre. C'est fini, arrêtes de résister.  La baguette de la jeune femme se leva ; dans un effort vain, il essaya de reculer en se tortillant lamentablement sur le sol. Son front était barré d'une ligne anxieuse, son corps était en sueur , il avait la désagréable impression de ressembler à un poisson pris dans les mailles d'un filet. C'était inutile de parler, de supplier, et quand bien même si ça l'était, Jayden ne le ferait pas. Mais il voulait quand même tenter quelque chose. L'Espoir fait vivre, disait on.

Vous n'êtes pas obligés de faire ça, vous le savez, tenta t-il d'un ton rude à travers ses dents serrées. Il pensait ses efforts inutiles, son souffle lui même trahissait une pointe de peur, mais une peur supportable parce qu'il voulait se battre. Il avait encore un petit Espoir au fond de lui, qu'elle ne prononce pas le sort impardonnable.

Se redressant , Jayden fit fièrement face à la baguette pointée vers lui qui serait son salut dans quelques instants. Malgré sa terreur , il ne craignait pas la mort. Il avait bien plus peur de la douleur que de la mort. C'était tellement facile de mourir, de se laisser aller, de fermer les yeux et d'oublier jusqu'à ce que tout s'éteigne...

Et puis... , souffla t-il dans un murmure. Je ne pense pas que vous allez me tuer.

C'était stupide, con, irréfléchi de dire ça. Ca ne faisait que la pousser davantage à l'achever. Pourtant il savait ce qu'il disait, il espérait , il ne pensait pas réellement qu'elle allait le tuer. Il se redressa sur les genoux pour avoir plus distinctivement à faire à son regard qu'il n'avait pas encore tant affronté que ça. Jayden voulait voir les yeux de celle qui s'apprêtait à le tuer. Si la situation paraissant beaucoup plus compliqué qu'il ne pouvait l'envisager, il n'en restait pas moins confiant pour l'avenir. Si le sien ne devait jamais exister, ceux des autres seront merveilleux , il en était sûr.

Vous avez le choix.

Dire ça à une mangemort, sérieusement, c'était comme chercher une aiguille dans une meule de foin. Autrement dit, il n'avait quasiment aucune chance que ses paroles, ressemblant à des supplications, ne fassent autre chose que faire rire son adversaire. Alors que la baguette qui le tenait en joue semblait se rapprocher doucement de lui et ne se baissait pas, Jayden eut une dernière pensée pour sa famille. S'il devait mourir, il voulait s'y préparer.


Made by Neon Demon
Parchemin envoyé Sam 15 Avr - 18:47

avatar
avatar
profil
Je suis : Syriane , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 24/01/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 44 hiboux. J’incarne : Kathryn Winnick , et l’avatar que je porte a été créé par : Avatars : Gallifreys, Lux, Fassylover, Kettricken. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mererid, Priam & Valeryan Je parle en : #C97651



Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : retenue par les mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je ne porte pas sa marque mais je compte m'enrôler dans ses rangs. Côté cœur, : célibataire Champ Libre :
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Begging for mercy
Prudence & Jayden

Je ne pense pas que vous allez me tuer. À peine un murmure, qui résonne pourtant comme accusation. Elle flanche, Prudence. La lumière qu’émet sa baguette tremblote, tandis qu'elle déglutit avec difficulté. Le sourire qu'elle tente d'afficher est forcé, la moquerie qu'elle brandit sonne faux. « Ah, tu me connais si bien que ça, petit ? » Elle secoue la tête en riant. « Et si tu crois que j'ai le choix, tu n'as pas dû vérifier dans quoi tu t'engageais avec cette stupide rébellion. » Des mensonges, inlassablement répétés. Elle s'est toujours détestée pour ces mots-là, même en sachant qu'elle le faisait pour la bonne raison. Les bonnes excuses ne donnent pas la tranquillité de conscience, contrairement à ce que certains s'imaginent. Elle le dévisage et soudain, elle les voit tous. Tous ceux qu'elle a dû tuer pour garder cette mascarade. Mais aussi ceux qu'elle a fait souffrir d'autres manières, ceux qu'elle a chassé, blessé, terrorisé. Le prix en valait-il vraiment la peine ? À cet instant, elle n'a plus qu'une envie. Que les rôles soient inversés. Elle voudrait être de l'autre coté de cette baguette tendue, dans l'attente de la sentence. Ne le méritait-elle pas ? Quand tout ceci serait fini - car elle y croyait encore, un jour cette guerre prendrait fin - pourrait-elle à nouveau se regarder dans le miroir sans ressentir de dégoût ?

Sa main s'est légèrement baissée, et la lumière qui émane de sa baguette faiblit jusqu'à ce qu'ils soient plongés dans le noir presque total. Un silence de plomb s'installe, elle figée dans ses regrets et lui toujours prisonnier de ses liens. Il est si courageux... face à elle, il est resté droit, il s'est même redressé pour faire face à la mort. La plupart ferment les yeux, tentent de fuir, et pour cela elle ne les juge pas. Sans doute ferait-elle de même.

Elle tente d'éteindre toutes ces pensées qui tournent, qui la tirent vers le bas, la rongent et cherchent à la faire céder. Il suffirait qu'elle fasse appel à cet état spécial, celui où elle contrôle presque les battements de son cœur et où elle cesse de ressentir la peine et la colère. Ce moment où elle exécute ce qui doit être fait, pour un bien plus grand, pour une cause que certains disent perdue. Sa respiration ralentie, sa poigne se raffermit et elle relève le bras avec une force nouvelle en chassant de son esprit ses doutes. Vous avez sans doute déjà eu assez des miens comme ça. Pour lancer le sortilège, il suffit qu'elle le veuille avec assez de détermination. Qu'elle désire sa mort. Elle l'a déjà fait, elle s'est déjà convaincue qu'elle voulait la mort de quelqu'un - parce qu'elle devait le faire. N'est-ce pas le cas, ici ? Après tout, elle a le choix... C'est prendre un risque, bien sûr, mais ce n'est pas impossible. Si elle quitte la cave avant que les autres ne descendent. Elle tend l'oreille, dans la crainte d'entendre les bruits de leurs pas dans les escaliers, mais le silence continue de régner dans la maison. « Lumos. » À nouveau, elle détaille son visage. Toute moquerie a quitté ses traits tandis qu'elle s'approche et met un genou au sol. « Si je te laisse vivre, tu ne dois en parler à personne. Me suis-je bien fait comprendre ? Ne me fais pas regretter cette décision. » Elle le fixe d'un regard dur et froid, se gardant bien de montrer la panique qui menace de s'emparer d'elle. Imbécile ! Tu vas récolter la mort, la tienne et celle de ta famille ! hurle une voix dans un coin de sa tête, mais elle s'obstine à ne pas l'écouter. Pas cette fois.
Made by Neon Demon





En cette ultime danse où se joue le hasard,
Plus jamais ne serai ta cavalière de bal
C'en est un autre qui, sous mon triste regard,
Te fera parcourir en tournoyant la salle
Robin Hobb

Parchemin envoyé Sam 29 Avr - 18:49

avatar
avatar
profil
Je suis : Jayden C. Allenn , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 03/09/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 113 hiboux. J’incarne : Ash Stymest , et l’avatar que je porte a été créé par : Merenwen Je parle en : #669966



Je suis âgé de : 25 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Amoureux
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Begging for mercy
Prudence & Jayden


Pas besoin de vous connaître pour le savoir ; pas besoin de vous le demander ou de supplier. Jayden était persuadé que quelque chose retenait la jeune femme de l'achever. Jamais dans tout ce qu'on lui avait raconté il n'avait entendu qu'un mangemort , allié de Voldemort quelconque, avait hésité avant de mettre fin à la vie d'un autre. Il ne  savait pas s'il devait avoir; son adversaire lui faisait froid dans le dos mais Jayden refusait de baisser les yeux, de baisser la tête, de la laisser gagner une victoire. Elle avait sa baguette pointée sur lui, prêt à l'achever, mais pour le moment, aucun sort. Pire que ça, elle se mit à rire, ce qui lui fit crisper la mâchoire. Et elle le traitait comme un petit jeune sensible et sans défense ; le mot "petit" le qualifiant ainsi.

Non ce n'est pas une question de vous connaître. Mais si vous aviez vraiment voulu me tuer, vous savez que vous l'auriez déjà fais, dit il non sans une petite once de peur dans sa voix. Jayden prit une profonde inspiration en essayant d'évaluer au milieu ses chances de survies et de faire gagner du temps par la même occasion.

— Quant à mes raisons dans cette rébellion, je pourrais vous posez la même question. J'ai mes raisons de me battre pour.. pour ce que j'aime. Comme vous avez les vôtres pour .. vous battre pour votre cause, bien que je ne la cautionne pas.

Jayden avait dit tout ça sans la regarder. Pour une fois, il ne voulait pas affronter son regard, il voulait simplement se sortir vivant de cette histoire , sortir le plus vite possible avant que d'autres n'arrivent. La jeune femme mit un genou à terre, et Jayden planta ses yeux dans les siens, sans reculer mais le souffle toujours haletant. Si je te laisse vivre, tu ne dois en parler à personne. Me suis-je bien fait comprendre ? Ne me fais pas regretter cette décision. — ces quelques mots lui firent l'effet d'un poids énorme qui s'ôtait enfin sur ses épaules. Il fut tellement.. choqué d'entendre ça, abasourdi, qu'il ne répondit pas tout de suite, ses yeux brillaient d'une lueur étrange , un peu comme de l'Espoir.

C'est compris, bafouilla t-il, encore un peu secoué. Je n'en parlerai à personne.

Il avait encore mille mots coincés derrière les lèvres, mille questions au sujet du pourquoi du comment mais cette fois ci, ce n'était pas le bon moment pour les dire ou les poser. La porte de la liberté était tellement proche...

Made by Neon Demon
Parchemin envoyé Mar 23 Mai - 17:23

avatar
avatar
profil
Je suis : Syriane , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 24/01/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 44 hiboux. J’incarne : Kathryn Winnick , et l’avatar que je porte a été créé par : Avatars : Gallifreys, Lux, Fassylover, Kettricken. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mererid, Priam & Valeryan Je parle en : #C97651



Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : retenue par les mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je ne porte pas sa marque mais je compte m'enrôler dans ses rangs. Côté cœur, : célibataire Champ Libre :
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Begging for mercy
Prudence & Jayden

Elle l'écoute se justifier sans véritablement l'entendre. Il répond à ses mensonges, il se débat face à ses attaques sans fondement ; elle ne pense pas un mot de ses reproches, et lui s'imagine la faire flancher en expliquant ce combat auquel elle rêve de véritablement prendre part. Il est touchant de naïveté ; un véritable mangemort resterait indifférent face à ses convictions, et elle espère qu'après ce jour, il ne s'imaginerait pas pouvoir si facilement s'en sortir face à n'importe lequel d'entre eux. « Nous allons faire sauter la maison, alors ne traînes pas quand tu m'entendras crier. Passes par la porte de devant. » Elle se redresse, encore abasourdie par la décision qu'elle vient de prendre. Il est trop tard pour faire marche arrière, et déjà elle entend les voix de ses collègues qui l’appellent depuis le rez-de-chaussée. « Je suis désolée pour tes amis » fait-elle d'une voix étouffée, avant de s'élancer vers les escaliers, sa baguette tendue devant elle pour percer l'obscurité. Les cadavres des autres membres de l'Ordre seraient enterrés ici lorsque la bâtisse s'effondrerait, et si ce n'est pas la première fois qu'elle doit procéder de la sorte, cette idée continue de la dégoûter. Ces gens ont probablement des proches, qui ne verraient pas leur visage une dernière fois à moins de fouiller dans les sinistres décombres qui resteraient de la maison.

D'un signe de tête, elle confirme aux deux autres mangemorts qu'elle a fini le travail en bas. « Depuis l'arrière. » Un ordre simple, qu'ils comprennent sans qu'elle ait besoin de préciser ce dont elle parle. Ils traversent la maison silencieuse et la quittent par la porte de derrière. Tandis qu'ils reculent, elle crie : « À mon signal ! » Les baguettes se lèvent. Le souffle court, elle compte les secondes qui s'écoulent en priant pour qu'il ait le temps de s'échapper. Il est jeune, sûrement fort et rapide. Il a toutes ses chances. Mais elle, après ceci, devrait redoubler de prudence et éviter les legilimens du Ministère comme la peste. Son évidente hésitation lui attire le regard curieux d'un de ses comparses, qu'elle ignore ostensiblement. « Bombarda Maxima ! » lâche-t-elle enfin, suivie par les deux autres. La mâchoire serrée, elle regarde le mur de la bâtisse s’affaisser dans un nuage de poussière qui très vite les empêche de voir à plus de quelques mètres. Une aubaine pour celui qui, non loin de là, échappe au sort de ses camarades.

Made by Neon Demon





En cette ultime danse où se joue le hasard,
Plus jamais ne serai ta cavalière de bal
C'en est un autre qui, sous mon triste regard,
Te fera parcourir en tournoyant la salle
Robin Hobb

 

Begging for mercy + Jayden (FB)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jayden Cole vs Jesse Jane
» Let's bet them - Jayden
» Jayden Cole vs Kim Smith (1/2 finale)
» WWE No Mercy 2016 | Match Card
» No Mercy 2016 (Carte et Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Angleterre :: Habitations-