Partagez | 
 
-I won't be your prey + Deimos-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : Syriane , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 14/11/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 70 hiboux. J’incarne : Ira Chernova , et l’avatar que je porte a été créé par : Avatars : Doux mensonge, Applestorm, Komorebi, Spotless Mind, Faust, Psychotic Kid, Melaluly, Shouu, Gallifreys, Mischievous wink, British Cookie, Odistole. Signature : anaëlle. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Mererid, Prudence & Valeryan Je parle en : Grey



Je suis âgé de : 28 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : dealeuse de poudre d'escampette pour la Main noire. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je ne porte pas sa marque mais je compte m'enrôler dans ses rangs. Côté cœur, : célibataire Champ Libre :

MessageSujet: I won't be your prey + Deimos   Ven 17 Fév - 3:53

I won't be your prey
Priam & Deimos
Let's cause a little trouble. Oh, you make me feel so weak. I bet you kiss your knuckles right before they touch my cheek. But I've got my mind, made up this time. Cause there's a menace in my bed, can you see his silhouette ? And I've got my mind, made up this time. Go on and light a cigarette, set a fire in my head. Set a fire in my head, tonight.


Février 1991

C'est un soir sans problèmes. Ni mauvais payeur à attraper, ni imbécile qui tente de négocier les tarifs. La ruelle est presque trop calme, « sa » ruelle. Son territoire, où à part ses clients personne n'ose s'aventurer, même juste pour passer. Sa silhouette adossée au mur de briques a comme un effet dissuasif. Peut-être ont-ils un mauvais pressentiment en l’apercevant, ou peut-être sont-ils juste dotés d'un bon sens qui les empêche de s'aventurer dans les coins les moins éclairés du Chemin de traverse. Pourtant le bordel des Black n'est qu'à une rue de là, et au bord de la ruelle Priam a une vue dégagée jusqu'à la porte de celui-ci. Elle s'amuse à essayer de reconnaître les silhouettes plus ou moins discrètes qui en sortent. Certains portent un masque ou une capuche, tandis que d'autres n'ont pas cette pudeur.

Les heures passées debout dans le froid en gêneraient sans doute une autre, mais la Greyback sait se réchauffer ; sa bouteille de whisky pur feu est déjà presque vide lorsqu'elle croit reconnaître un homme qui quitte l'enseigne de la Main noire. D'ici, impossible de voir son visage d'autant qu'il semble chercher la discrétion, mais sa stature est trop familière à Priam pour échapper à son attention. Un instant, elle a l'impression qu'il la fixe en retour et elle recule presque précipitamment dans la ruelle. Non qu'il lui fasse peur... mais elle sait qu'il n'en a pas fini avec elle, alors qu'elle est déterminée à ne plus le voir - pas même pour parler. Elle ne saurait pas se retenir de lui cracher au visage, et la Greyback se passerait volontiers de problème avec les mangemorts. Tout ça pour une foutue partie de jambes en l'air... Elle aurait mieux fait de rester loin de lui dès le début. Après tout, elle savait à qui elle avait à faire. Si elle était parfaitement honnête avec elle-même, c'était même ce qui lui avait plu. Grossière erreur, car les prédateurs ne peuvent partager la couche de leurs semblables. Si elle le savait déjà, Deimos le lui a confirmé.

Un homme s'approche par l'autre coté de la rue, son visage caché par une capuche. Il est recroquevillé sous sa cape et jette des regards de coté comme s'il s'attendait à être arrêté. Pauvre idiot - comme si la Main noire allait permettre que qui ce soit mette en cause ce commerce juteux pour une raison aussi futile que la légalité des produits vendus... Sur quelle planète vivait-il ? Elle le regarde avec un mépris évident, attendant qu'il parle. « Le classique, 30 grammes » marmonne-t-il. Elle plonge une main dans sa sacoche et en sort un sachet. « 150 » annonce-t-elle d'une voix laconique. L'argent et la drogue changent de main en quelques secondes puis l'homme disparaît aussi vite qu'il est arrivé. Mais tandis qu'elle recompte les pièces une deuxième fois, Priam note une présence dans son dos. Ses sens de louve lui permettent de reconnaître son odeur - celle d'un homme qui aurait mieux fait de rentrer directement chez lui... Elle reste concentrée sur sa tâche mais dans sa voix se glisse un grondement discret, tel un avertissement. « Qu'est-ce que tu veux, Carrow ? Si c'est pas pour acheter, dégage. » Elle ne lui accorde même pas un regard, ne laissant planer aucun doute quand au mépris qu'elle lui réserve.
Made by Neon Demon



Les loups n'ont pas de roi

Viens, viens chasser avec moi, souffle une voix dans mon cœur, dépouille-toi de ta souffrance, que ta vie soit tienne à nouveau, il est un lieu où tout temps est maintenant, où les choix sont simples et ne sont jamais ceux d'un autre. Les Loups n'ont pas de roi.
Revenir en haut Aller en bas
 

I won't be your prey + Deimos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Deimos.
» Deimos, Divin de la Terreur
» La Confrontation des BOP [Birds Of Prey]
» .Rivaille, Toxic « We are the hunter, they are the prey »
» Prise d'Otages [Réservé Birds Of Prey]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Le chemin de Traverse-