Partagez | 
[EXPRESS] Thanks for the memories ☾ le Clan Lupin

()
Parchemin envoyé Mer 1 Fév - 2:33

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
thanks for the memories
- no matter what happens... some memories can never be replaced -

per luna i robur consequantur


(c) Lexie d'amour.


Février 1991,
le Cottage de Trethydn, Cornouailles (Angleterre).
Soir, aux environs de 19h00 pm.


On avait jamais vu un rassemblement lupinien aussi important dans toute l'histoire de la Cornouailles ; tous et toutes les descendant(e)s de la Bête du Gévaudan, ou presque, étaient attablés, nerveux et fébriles, autour d'une immense et longue table en bois. À son extrémité trônait le ''chef de famille'', pilier de la marmaille, d'où l'épiaient et le dévisageaient une dizaine de paire d'yeux. Un mutisme gênant volait tout autour de la pièce et de ses nombreux occupants, tandis que de la cuisine s'élevait le son rugueux des chaudrons et des marmites qui se récuraient d'eux-mêmes, enchantés par les soins de Lothar qui venait d'y passer tout l'après-midi. La jambe d'Ombeline frémissait énergiquement sous la table. Elle détestait ce genre de silence trop long, qui ne finissait pas de s'éterniser ; ça lui donnait le même effet qu'une crise d'urticaire, cette désagréable sensation de démangeaison qui lui ravagerait le visage de plaque rouge et suintante. Il ne lui en fallait pas plus pour qu'elle perde patiente et rompe la tranquillité ambiante : « En fait, Skander, c'est comme si ta mémoire avait la forme d'une énorme commode qui contenait des milliers et des milliers de tiroirs et que certains d'entre-eux se retrouvaient coincés. Tu sais, comme lorsqu'on tape trop fort dessus, on... » Un seul regard foudroyant de son aînée (Jaina) suffit à stopper net les raisonnements farfelus de la cadette. La Belette fronça le nez tout en grimaçant, sachant qu'il valait mieux ne pas insister et défiant ce premier avertissement silencieux, mais lourd de promesses menaçantes. Il va s'en dire qu'il s'agissait là d'une énième et ultime tentative de la part de la nombreuse fratrie Lupin afin de faire recouvrer la mémoire de leur leader et chef. Ils avaient tenté tout un tas d'autres scénarios auparavant ; Ombeline, de son côté, avait passé d’innombrables heures en compagnie de son cousin, à lui ressasser souvenirs après souvenirs, dans l'espoir que la répétition de ses événements suffiraient à lui éveiller la mémoire. D'autres cousins avaient même proposé de lui assener un coup sur la tête (comme quoi combattre le feu par le feu ne s'avérait peut-être pas des meilleures options dans le cas d'une amnésie partielle), mais cette solution n'avait trouvé échos chez personne (et violemment rabroué par d'autres). Dès lors, la réunion familiale d'urgence leur avait semblé la dernière option valable pour sauver Skander.

De nouveau plongée dans le silence, la fratrie lupienne se dévisageait outrageusement les uns et les autres, comme dans l'espoir que l'un d'entre-eux ne sachent quelle direction prendre. Jusqu'à présent, personne n'avait eu la brillance d'esprit d'évoquer, ni même d'effleurer le sujet principal de la tablée ; non pas qu'ils étaient tous et toutes des crétins, mais c'était toujours Skander qui, en temps normal, orientait ce genre de discussion. Il avait toujours le mot juste en bouche et savait, efficacement, se faire comprendre des autres membres de sa famille – ou de l'Ordre du Phénix. Un talent dont n'avait visiblement pas hérité la jeunette qui, déjà, s'impatientait de nouveau, sans s'embêter d'en dissimuler le moindre indice. Sa jambe, encore une fois, était prise de secousse et, dans ses mouvements, rata de peu le tibia de son frère Drewall, assit juste en face d'elle. Un sourire niais au coin des lèvres, elle s'apprêtait à s'excuser lorsque les gazouillis des enfants, Antigone, Orion et Finlay, confortablement installés sur les cuisses de Skander et Odette, s'amusant à piocher maladroitement dans l'assiette de leurs parents et voisins, suffirent à détendre, quelque peu, la tension qui ne cessait de croître tout autour de la table. Alors, comme pour briser la glace qui, depuis que le repas avait été terminé, ne cessait de s'épaissir, Ombeline leva la voix. « C'était délicieux Lothar. Ça change de la cuisine de ma mère... Et de son affreuse bouillie de légumes qui hantait encore ses cauchemars qui, rien qu'à cette idée, refréna difficilement un frisson d'effroi.

Code de couleurs:
 

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.
Parchemin envoyé Mer 1 Fév - 18:45

avatar
avatar
profil
Je suis : Dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1262 hiboux. J’incarne : la sublime Sarah Gadon , et l’avatar que je porte a été créé par : © class whore . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : D.M. - P.L - L.G. - Z.S. Je parle en : #996666



Je suis âgé de : vingt-neuf ans (20.01.62) , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Mère au foyer, ex-psychomage, et Médicomage pour l'Ordre du Phénix J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Je suis mariée avec les Leader de l'Ordre, Skander Lupin. (le 8 juin 1991) Champ Libre :

Maman de quatre enfants (Antigone, Orion, Finlay, Sirius) et belle-mère de Victoire.

Elle a été agressé par un loup quand elle a eu 24 ans et garde de forte séquelles vis à vis de la violence et du sang, la rendant parfois inoffensive ou trop agressive, tout dépens de l'enjeu.

malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
















thanks for the memories
LE CLAN LUPIN & LA MOODY



FÉVRIER 1991 - COTTAGE DE TRETHYDN, CORNOUAILLES

Perdue ? Elle ne pouvait que se sentir comme ça. Pour dire la vérité, à Poudlard, la blonde ne s’était jamais vraiment intéressée aux Lupins, hormis Aries qui était dans son entourage proche grâce à ses conseils dû tant de Poudlard. Et puis, Skander. Elle n’avait pas eu de grandes conversations avec Lothar ou Ombeline, ni Jaina, ni Drewall. Elle ne parlait pas de Pietro avec qui elle se prenait le bec plus qu’elle ne parlait. La jeune fille : Magnolia, se souvient Odette parce qu’elle l’avait dit en arrivant au cottage. Et elle ne comptait même plus Victoire qui la détestait depuis l’annonce de sa grossesse… Elle était la neuvième personne de cette compagnie attablée dans la salle à manger qui semblait presque étriquée avec tant de Lupin chez elle et chez son compagnon. Le silence était plus lourd que possible, elle reste assise près de Skander, en face de Jaina, la blonde a bien du mal à soutenir le regard vis-à-vis de cette famille soudée, alors qu’elle n’avait, elle, pas même invité les Moody une fois… Elle aurait pu soupirer, mais Orion sur ses genoux, elle avait laissé Finlay sur ceux de Skander et Antigone, le cul entre deux chaises pour parler crument. Le repas était délicieux, il n’y avait pas de soucis, mais la cadette de la fratrie, cette Lupin qui avait été à l’école avec Odette, était complètement obstinée à faire recouvrir la mémoire à son aîné. Au chef de meute comme aimait se moquer Odette, quand elle en avait la force. Elle savait Odette, même si elle n’était que l’ombre d’elle-même depuis la bataille de Poudlard, qu’Ombeline s’était sentie investie d’une mission quand Skander était revenue amnésique, après que Jaina l’ai soigné de sa demi-malédiction, et que la blonde Moody avait veillé Victoire des heures à cause de sa morsure. La phobique des loups en était entourée. Bien qu’elle ne sache pas dire si Magnolia était touchée elle aussi.

Elle a un petit sourire, quand les jumeaux articulent avec difficultés des phrases, Finlay n’avait pas encore la chance d’avoir prononcé un mot, mais elle pensait que cela ne tarderait pas vraiment. L’enfant était prématuré, également traumatisé par son changement de famille lors du Solstice. Elle a un maigre sourire face à la nouvelle arrivée. Magnolia. Elle avait entendu tous les malheurs qu’avait subits cette gamine, elle avait de la chance que Pietro l’a pris sous son aile, malgré son caractère de cochon. Belette félicite tout de même son cousin sur la cuisine. Blondie pose une main sur son ventre remuant, elle était loin du terme, mais loin de là dire qu’elle était mal en point, elle se sentait comme mourante… Et elle doutait qu’elle aille jusqu’au mois avril pour donner la naissance à ce loup qui viendrait compléter la famille. Pourtant, elle rejoint la belette d’une phrase. « Tu devrais penser sérieusement à ouvrir quelque chose Lothar, ça aurait un franc succès. » Pourtant, elle n’a presque rien mangé depuis le début du repas. Est-ce dangereux pour l’enfant ? Il savait bien lui faire manger des choses qui n’avaient ni queue ni tête, qui mangeraient de la pastèque et de la moutarde en temps normal ? Pas elle évidemment. Elle tend un bout de pain à Orion, Antigone demandant son reste. Elle était bien plus Lupin, que Moody, ou que le caractère de son père… « De l’eau ? » Demande-t-elle aux personnes autour d’elle. Magnolia, Jaina, Skander en outre, les autres étaient bien trop loin pour qu’elle puisse les servir.


HRP/ #pourlepremiermotdeFinlay

Skander = #ff3333
Odette = #996666
Lothar = #cc9966
Victoire = #ffcccc
Pietro = #993340
Magnolia = #663366
Drewall = #006666
Jaina = firebrick
Ombeline = #669966



This isn't the separation that hurts me
why think separately of this life and the next when one is born from the last.... Time is always too short for those who need it, but for those who love, it lasts forever.


Parchemin envoyé Jeu 2 Fév - 20:34

avatar
avatar
profil
Je suis : Mauriine , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/10/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 200 hiboux. J’incarne : Madison Davenport , et l’avatar que je porte a été créé par : Merenwen Je parle en : #ffcccc et en italique lorsque c'est en français



Je suis âgé de : 18 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : en fuite J’ai juré allégeance : à l'Ordre, mais entre nous c'est un camp comme un autre, je ne sais plus en quoi croire, à cause d'eux, je suis en fuite. Côté cœur, : je suis célibataire
malle
raise your wand
 
















thanks for the memories
LE CLAN LUPIN & LA MOODY



FÉVRIER 1991 - COTTAGE DE TRETHYDN, CORNOUAILLES

Transformée. Je ne suis plus moi-même. La nuit de ma morsure, les choses étaient encore un peu floues. J’étais avec Skander, Lothar et Aries. Il y avait deux mangemorts. Mais je crois que mon cerveau a occulté une partie des faits. Quoi qu’il en soit, je suis restée longtemps alitée, avec Odette veillant sur moi. Il fallait reconnaître que je l’avais en travers, qu’elle réquisitionne mon père alors que je venais tout juste de le rencontrer. Mais pendant ces jours, je me suis rendue compte que s’était une bonne personne. Je devais bien avouer que mon avis ne pouvait que changer sur elle. Mais de là à l’aimer…alors qu’elle portait un enfant qui me chasserait de la vie de Skander ? Difficilement.

Je ne connaissais pas toutes les personnes à la table ce soir. Certains étaient des Lupin que j’avais côtoyés, d’autres des personnes dont j’avais entendu parler. Je m’étais mise en retrait, à l’exact opposé de Skander et Odette, loin de leur marmaille et de leur bonheur qui m’étais toxique. JE me faisais petite, regardant mon assiette, dévorant avec avidité ce que mon oncle avait préparé. Je ne regardais pas vraiment les autres Lupin, me sentant étrangère parmi eux. Après tout, je l’étais depuis bien moins longtemps que les jumeaux ou que la pièce rapportée. Je me sentais clairement de trop. Je souris cependant en entendant l’une de mes tantes, Ombeline, comparé aux plats de sa mère le repas de ce soir. Mais mon sourire se fana en pensant à ma mère disparue. Lorsqu’Odette rebondit et suggère d’ouvrir un restaurant, je retiens une remarque que je fini tout de même par murmurer dans ma barbe. « Encore faudrait-il ne plus être en fuite… » J’ignorais qui aurais pu m’entendre et franchement, je m’en fichais. Je replonge mon regard dans mon assiette qui se vidait doucement mais sûrement.


Skander = #ff3333
Odette = #996666
Lothar = #cc9966
Victoire = #ffcccc
Pietro = #993340
Magnolia = #663366
Drewall = #006666
Jaina = firebrick
Ombeline = #669966
Parchemin envoyé Ven 3 Fév - 21:51

avatar
avatar
profil
Je suis : dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 263 hiboux. J’incarne : Sebastian Hot Stan , et l’avatar que je porte a été créé par : © blue comet . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : O.M. - D.M. - L.G. - Z.S. Je parle en : #993340



Je suis âgé de : trente et un ans (03.03.1960) , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Fugitif, Tatoueur Magique à la sauvette, jusqu'à la reprise de Poudlard, il avait un salon à Pré-Au-lard, sans doute détruit par les mangemorts désormais. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Célibataire, au coeur tourmenté par les femmes Champ Libre :

Père du bâtard de Roisin Grimstone, Ashlynn, est l'aîné d'un triplage : Oriana et Marek. Oriana est morte à la Purge, et une née moldue a pris sa place. Marek est mort en 1991 de la main de Drefer Rackharrow.

malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
















thanks for the memories
LE CLAN LUPIN & LA MOODY



FÉVRIER 1991 - COTTAGE DE TRETHYDN, CORNOUAILLES

Magnolia avait mérité de connaître ceux qui l’avaient sauvé. À vrai dire, Pietro ne pouvait pas se rendre au cottage de son cousin sans prendre la Lupin qu’il avait prise sous son aile. Pourtant, c’était toujours compliqué, Marek partit avec sa blonde, il avait du mal à croire que c’était possible. Si Jaina était venue lui rendre visite il y a quelque temps, il avait stoppé cette spirale destructrice, parce que Roisin l’avait vu mourir, parce que cette sang pur l’avait empêché de mourir. Parce qu’elle lui avait avoué que l’enfant qu’elle portait c’était le sien. Pietro, il avait fait pas mal de connerie, mais il pensait pas avoir le droit d’avoir un gosse. Puis Roisin, elle lui avait dit qu’elle s’était mariée pour que le bébé, il ait une belle vie. Il avait dit qu’elle avait bien fait, et qu’il voulait pas de droit sur ce gosse, mais qu’il veillerait sur lui et sur elle. Parce qu’il avait des responsabilités quand même. Tout ça, ça effaçait pas la mémoire d’Aries ni de Rosalie, mais ça lui donnait l’élan nécessaire pour rebondir et pouvoir se présenter avec Magnolia, il avait pas pris la fausse Oriana, parce qu’il pouvait pas encore la présenter comme la née-moldue. Certains savaient pas encore le secret que gardaient Gwen, Marek et Pietro depuis la Purge. Alors, il avait pas amené grand-chose, juste du vin blanc que Gwen lui avait dit de prendre. Elle était cool la maison de son cousin, grande et perdue au milieu de nulle part, lui, il était à la mer aussi, mais dans une station balnéaire moldue. Alors, il était tout aussi bien.

Si Belette, elle était toujours joyeuse et positive, lui, il était plus sombre, surtout à côté de Jaina, pas qu’il ne pouvait pas la voir, mais qu’il avait du mal à mettre des mots sur ce qu’il y avait en lui pour elle. C’était un peu comme une épreuve à chaque fois, mais il tenait, parce que c’était la famille d’abord. Le sujet du jour ? La mémoire de Skander. Chose qui était partie, mais qui revenait petit à petit. Les gosses du couple ? Pietro, il observait pour voir comment il devrait faire si y devait voir un jour le gosse de Roisin et de son mari. Mais Jaina, elle est pas trop d’accord avec ce que dit Belette et elle se tait la blonde Lupin. L’une des rares à être blonde, puisque Magnolia est rousse. Les seuls Lupin blonds, ça serait peut-être ceux de Skander et Odette et on verrait bientôt finalement si le lupin en la Moody serait blond ou pas. Pourtant, on ne vient à se féliciter de la cuisine de Lothar. Tout le monde ici est loup, ou presque. Odette et Magnolia sont des femmes et elles sont sauvées de la malédiction. Les sens sont plus aiguisés et Pietro, il l’entend comme tout le monde autour de la table la remarque de Victoire. Il grince des dents, il a envie de se retenir d’ajouter quelque chose et cherche un soutien dans le regard de Magnolia en face de lui, et tend son verre à la blonde de Skander pour de l’eau. « Première leçon mini-Skander, on a tous entendu ta remarque de mesquine. » Il a ce ton et ce regard qui ne prête pas à la discussion. Une gamine de dix-huit ans qui venait d’être transformée, aussi rageuse puisse-elle être ne pouvait pas changer le monde. « Alors, avoir d’la franchisse et du franc-parler c’est une qualité d’famille. » Fais-en de même en outre, c’était une conseil de tonton Pietro, dis le connard.


Skander = #ff3333
Odette = #996666
Lothar = #cc9966
Victoire = #ffcccc
Pietro = #993340
Magnolia = #663366
Drewall = #006666
Jaina = firebrick
Ombeline = #669966

PLAN DE TABLE : https://i37.servimg.com/u/f37/16/65/43/57/plan_t10.png


lost the humain control
There is some kind of a sweet innocence in being human- in not having to be just happy or just sad- in the nature of being able to be both broken and whole, at the same time.  #993340 › © alaska.  

Parchemin envoyé Lun 6 Fév - 21:37

avatar
avatar
profil
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1838 hiboux. J’incarne : Oscar - sexy - Isaac , et l’avatar que je porte a été créé par : moi-même, Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Gideon Peverell, Astraea Black, Avia Spdumore. Je parle en : #ff3333



Je suis âgé de : 36 années perdues dans la tourmente de la lune. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Leader de L'Ordre Du Phénix, à plein temps. Je suis un ancien auror et ancien homme de main pour la Main Noire, mais surtout un ancien espion. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis en couple avec une blonde répondant au nom d'Odette Moody. Champ Libre : ancien alcoolique - ancien auror - leader de l'Ordre du phénix - fumeur - ancien drogué - papa de plein de gamins (Victoire,Orion, Antigone, Finlay, & Sirius)
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
















thanks for the memories
LE CLAN LUPIN & LA MOODY



FÉVRIER 1991 - COTTAGE DE TRETHYDN, CORNOUAILLES

Les repas de familles, c’est toujours compliqué de pouvoir réunir tout le monde au même endroit au même moment, parfois même c’est suicidaire. Chez les Lupins, c’était toujours un tantinet explosif. Ils avaient réussi l’exploit ou presque. Marek en fuite en France, et les derniers Lupin vivants étaient réuni autour de cette table, et même le Lupin à naitre. Ce gosse que Skander craignait plus qu’il ne voulait bien l’admettre. Dans leur famille, aussi étrange que cela puisse paraitre, ils n’étaient pas nés de grossesses Lupin, mais étaient tous devenus Loups par morsure. Quand on voyait dans l’état dans lequel était Odette à cause de celle-ci, Skander n’avait aucunement envie de réiterer l’expérience, qu’elle y survive serait une bonne chose, l’enfant, il y songerait après. Après que cette variable soit prise en compte. Sur ses genoux, Finlay sur les genoux, Antigone en équilibre entre les deux, et Orion sur ceux de sa mère. Puis, Ombeline, et Odette complimente Lothar sur sa cuisine, et parle même d’ouvrir un restaurant. Il ne savait pas si dans ses souvenirs éffacés, il avait parlé à Odette du restaurant de ses parents et de la fin tragique assosicé, Skaner fronce les sourcils, mais ne dit rien, occupé à donner à boire à Finlay qui le lui réclamait. Ce gosse ne parlait pas, mais Skander arrivait à comprendre ces gazouillis, sans vraiment savoir comment ni pourquoi. Peut être cette chose qu’on appelle instinct paternel. Quand il voit Antigone gesticuler entre deux chaise, il lève alors Finn pour le mettre sur un genoux, et la petite blonde sur l’autre, libérant la mère déjà bien fatigué de la garde d’un des deux jumeaux. Quand il entend la remarque, non moins sarcastiquement lupine de sa fille, assise bien loin d’eux, quand Pietro se permet de faire la moral. Agaçant Skander au plus au point. Victoire, c’était sa faute, sa faute si elle était comme ça, ici, et dans cet état, alors que son cousin ne cherche pas de noise.

« Putain, ta gueule Pietro. » Lâche alors Skander, les mots ne sont pas dur, juste ferme, mais pas méchant. Il en oublie presque la jeunesse sur ses genoux et ceux d’Odette dont les oreilles fragiles et attentives ne perdaient pas une miette de ses mots. Un jour, ils allaient finir par apprendre, et Odette entrerait dans une colère noire. « Laisse-la tranquille. » Elle n'a pas besoin de ça. Elle n’était qu’une novice dans cette famille, elle n’était pas encore à sa place, il fallait du temps pour trouver ses marques dans ce monde. Victoire vivait la période de transition, les humeurs du loup, les mauvaises habitudes, elle n’avait pas besoin qu’on la rabaisse de la sorte, juste qu’on l’aide. Il n’a pas envie de débattre avec Pietro, il veut juste être clair avec ça, que Victoire agissait comme elle devait agir en post-morsure, et qu’il faudrait du temps pour qu’elle retrouve ce qui faisait d’elle Victoire. Avait-il oublié les moments qui avaient suivi sa morsure ? Skander jamais – enfin si, mais il les avait retrouvé. Il change alors la discussion, « On peut essayer le coup sur la tête Belette, soigner le mal par le mal… » Dit-il le sourire aux lèvres. « Après, ça va mieux, progressivement, j’ai quelques brides des derniers mois, même si ça reste le néant total de mars à fin août, le reste, ça revient doucement. Alors le coup… » Il essaye de voir le positif. Un coup, il n’était pas à ça près.


Skander = #ff3333
Odette = #996666
Lothar = #cc9966
Victoire = #ffcccc
Pietro = #993340
Magnolia = #663366
Drewall = #006666
Jaina = firebrick
Ombeline = #669966


It's good to be king like a conqueror

I can feel the weight, I can feel the weight of the world.I can feel the pressure, I know the pain and the hurt[...]I will not run when destiny comes, It's good to be king

Parchemin envoyé Mar 7 Fév - 19:35

avatar
avatar
profil
Je suis : Roxanne , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 16/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 240 hiboux. J’incarne : Danielle Campbell , et l’avatar que je porte a été créé par : class whore, signature par astra et tumblr pour les gifs, Skander&Aoife pour les bannières . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alea Umbridge Je parle en : #996666

gif par hqgifhunts (tumblr)

Je suis âgé de : 23 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : En fuite pour m'être sauvée d'Azkaban. J’ai juré allégeance : à l'Ordre par défaut car on m'a dénoncé et ils sont ceux qui m'ont accueillit. Côté cœur, : Célibataire Champ Libre :            
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
















thanks for the memories
LE CLAN LUPIN & LA MOODY



FÉVRIER 1991 - COTTAGE DE TRETHYDN, CORNOUAILLES

Le stress gagnait doucement Magnolia, ce soir serait la première fois qu’elle rencontrerait la plupart des membres de sa famille du côté des Lupins. Pietro l’hébergeait depuis que lui et Jaina l’avaient sortie de la prison. Comme elle était désormais en fuite, elle ne pouvait plus vraiment sortir de la maison pour aller dans des endroits publics. Elle se remet encore de sa vilaine blessure, mais elle allait bien. Elle espérait tellement se faire accepter par la famille Lupin, elle qui n’avait pas eu la chance de les connaître auparavant. Elle avait grandi dans un autre monde, celui des Carrow, et maintenant que ce monde lui tournait le dos, elle plongeait dans l’interdit et rejoignait sa famille du côté de son père. Cette rencontre était encore plus importante, car les membres de l’Ordre étaient aussi ceux qui la gardaient en vie. Sans compter le fait qu’ils sont désormais sa seule famille. Ils sont tout ce qu’elle a, et elle ne les connait même pas encore. C’est un peu pathétique, mais sa vie s’est complètement chamboulée.

Elle était plutôt silencieuse, mais elle était heureuse d’être au cottage. Pour l’instant, le souper se passait bien. Il y a même des enfants, qui sont trop mignons! Ça ne ressemblait en rien aux soupers de famille qu’elle avait avant : tellement de sorciers autour de la table, qui en plus semblaient unis. Magnolia s'estimait chanceuse de pouvoir en faire partie. Sa vie n’avait peut-être pas été la plus belle, mais la suite s’annonçait bien. Celui qui semblait être le « chef » de la famille était assis au bout de la table. Il semblait plus sévère que les autres, il lui rappelait un peu sa mère en fait. À côté de Magnolia se trouvait Ombeline, une jeune femme qui débordait d’énergie. Elle proposa une idée sur la mémoire de Skander, mais fut stoppée net par Jaina. Pietro avait pris la peine de lui expliquer avant d’arriver que Skander avait perdu la mémoire, et qu’il commençait à la retrouver petit à petit. Je n’osais pas dire un mot, mais je les observais attentivement. Elle n’arrivait pas à croire que toutes ces années, sa mère lui avait interdit de s’approcher d’eux. Sur sa droite se trouvait Odette, une magnifique femme blonde, la copine de Skander. Elle lui proposa de l’eau, Magnolia accepta en la remerciant. Quand Odette dit à Lothar qu’il devrait ouvrir un restaurant, Victoire parla tout bas. Sa remarque était tout droit sortie de son cœur, cette jeune demoiselle m’intriguait. Elle ne semblait pas aller très bien, on aurait dit qu’elle allait exploser à tout moment, telle une bombe à retardement. Pietro, juste en face de Magnolia, semble bouillir de l’intérieur. Leurs regards se croisent, elle lui fait un sourire pour tenter de le calmer. Il est la raison de sa venue, c’est celui qui compte le plus à ses yeux. Skander rembarra Pietro, assez séchement. Nous sommes peut-être en fuite, mais n’oublions pas que nous avons la chance d’être en vie. Il fallait voir le positif, sinon ils tomberaient dans un gouffre de solitude et de rancœur. Elle voulait intervenir, mais elle savait que ce n’était pas le bon moment.


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.

Parchemin envoyé Mer 8 Fév - 2:10

avatar
avatar
profil
Je suis : MoonOfBlood , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/01/2017 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 156 hiboux. J’incarne : Gal Gadot , et l’avatar que je porte a été créé par : gallifreys. Je parle en : firebrick.



Je suis âgé de : trente ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : fugitive de l'Ordre et ex-Potionniste. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je reste irrécupérable.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
















thanks for the memories
LE CLAN LUPIN & LA MOODY



FÉVRIER 1991 - COTTAGE DE TRETHYDN, CORNOUAILLES

Une bouteille de whisky Pur Feu Ogden's Old fut la contribution de Jaina à cette réunion extraordinaire. Elle en avait réquisitionné une dizaine à la Black Hand, juste avant de tirer sa révérence dans l’éclat du bal d’hiver. Un joli pied de nez à la famille Black, au final ; quelque chose de puéril qui l’aidait finalement à relativiser toutes ces années passées à feindre d’avoir un cœur cruel et froid. Quand elle parvenait à s’esquiver et à retrouver les siens, Jaina puisait dans ces instants fugaces la force de retourner sous couverture. Et maintenant que ces jours-ci étaient terminés, elle pouvait profiter de la présence de sa famille sans craindre de se perdre en chemin. De ne plus parvenir à faire la différence entre Jaina Lupin et Jaina-sous-fifre. Elle avait fait des choses impardonnables pour maintenir ses accès, des actes dont elle n’oserait jamais parler en présence de Lothar ou même de Drewall. Mais cela avait été nécessaire. Pour la cause, pour eux. Et lorsqu’elle s’était immobilisée devant la pièce bondée, la louve avait été rassurée : ses efforts ne seraient jamais vains. Elle effleura d’une main l’épaule de Lothar en rejoignant sa place, adressant un long regard à son jumeau et se glissant à la gauche de Pietro sans un mot supplémentaire. En face d’elle se tenait Odette, avec sa marmaille, et en bout de table Skander qui semblait finalement plus à l’aise qu’elle ne le pensait avec les bambins. On ne s’invente pas père, on l’est ou on ne l’est pas, songea-t-elle distraitement en parcourant le reste de la tablée de ses prunelles sombres. Magnolia, la seule Lupin dépourvue du gène lycanthrope, posait des yeux à la fois intéressés et prudents sur cette partie de sa famille dont elle ne savait pas grand-chose. Elles n’avaient pas pu discuter le soir où elle était sortie d’Azkaban, pas réellement, néanmoins la façon dont Pietro la traitait suffisait à mettre Jaina dans de bonnes prédispositions à son égard. Et puis, qui était-elle pour l’isoler sous prétexte qu’elle n’était pas capable d’entendre la sérénade des gibbeuses ? Magnolia était une Lupin, de cœur comme de sang, elle n’y était pour rien pour la façon dont les choses s’étaient déroulées.

Les sujets de conversation dérivèrent pendant le repas, et surtout après, notamment sur la raison de leur rassemblement – elle lança d’ailleurs un regard d’avertissement à sa Belette, dont les paroles allaient bien plus vite que ses pensées – puis sur la qualité du repas qui leur avait été servi. Lothar se débrouillait toujours admirablement bien, même avec les moyens tragiquement réduits de l’Ordre. Des fugitifs ne pouvaient pas réellement s’amuser à faire des courses régulièrement. Parfois, il fallait improviser et son cousin excellait dans ce domaine. Alors oui, c’était presque toujours lui qui cuisinait chez eux, mais c’était plus sûr. Jaina acquiesça silencieusement à la remarque d’Odette. Elle n’était pas toujours certaine d’accepter Blondie dans leurs rangs, cependant elle portait à présent la nouvelle génération de Lupin en elle. Et qui plus est, elle avait gagné le cœur de Skander de façon irrémédiable. Ce pauvre type était fou d’elle, et son amnésie ne l’avait pas guéri de cet attachement improbable. Lorsque la Moody proposa un service, la brunette secoua la tête en levant son verre de whisky, le portant dans le même mouvement à ses lèvres pour reprendre son observation. Ce fut la remarque de Victoire qui fit remuer le grincheux à sa droite, amenant l’autre gnome à gronder pour prendre la défense de sa fille. La sorcière leva les yeux au ciel en se repoussant sur sa chaise, les limbes d’un sourire amusé au bord des lèvres. Que serait une réunion lupine sans effusions vulgaires et tendres ?

« Tiens ta langue, Skander, ça serait dommage que les petits prennent exemple sur toi. On aura pas le privilège de les rééduquer suite à une amnésie, tu sais. » Quoi, et elle ? Jaina n'allait pas devenir mère, elle n'avait pas à surveiller son langage. Et la plupart du temps, elle s'en sortait mieux que lui. Elle remua le contenu de son verre d’un mouvement du poignet, adressant cette fois un regard sombre vers Pietro. « Vic’ a quand même raison, c’est juste qu’elle est partie pour tenir de l’autre adoleschiante. »

La voix de Jaina était peut-être un peu basse, un peu trop ferme, mais quiconque la connaissait savait qu’elle disait cela avec tendresse. Elle était la première à réprimander Ombeline pour ses écarts de conduite, la première à la taquiner jusqu’à l’agacement, mais elle tenait à elle plus qu’à sa propre vie. Le souvenir de son visage exsangue et fatigué la hantait encore parfois. Ces deux nuits de veille l’avaient ébranlée.

« Au moins, elle n’a pas le langage de son père. » Retour vers Skander, prunelles pétillantes d’un défi nullement dissimulé. « Tu veux vraiment qu’on te tape dessus ? Tu risquerais de ne pas t’en remettre. »


Skander = #ff3333
Odette = #996666
Lothar = #cc9966
Victoire = #ffcccc
Pietro = #993340
Magnolia = #663366
Drewall = #006666
Jaina = firebrick
Ombeline = #669966


A new promise to be fulfilled, A new page to be written.

the devil whispers "you cannot withstand the storm."
the warrior replies "i am the storm."
© Astra.



Parchemin envoyé Mer 15 Fév - 16:14

avatar
avatar
profil
Je suis : Neventer , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 31/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 98 hiboux. J’incarne : Colton Haynes , et l’avatar que je porte a été créé par : Neventer Je parle en : #006666

Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Réparateur d'objets magiques, botaniste, potionniste clandestin (mais chut!) J’ai juré allégeance : à moi-même, les autres, allez au diable. Côté cœur, : Dahlia Forest est mon âme soeur, et non, nous ne sommes pas mariés, bon sang !
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
En ligne
















thanks for the memories
LE CLAN LUPIN & LA MOODY



FÉVRIER 1991 - COTTAGE DE TRETHYDN, CORNOUAILLES

Lorsque je suis arrivé, j'étais loin de me douter que nous serions si nombreux. Enfin si, je le savais, mais je refusais d'y croire. Eh oui Drewall ! Voilà bien longtemps que tu n'avais pas fait le compte des membres de ta propre famille ! Tu ne sais même plus combien vous êtes. Et puis au final, ce n'était pas plus mal. J'étais tellement asocial que rien que de me souvenir du nombre de têtes que j'allais voir, je me sentais mal à l'aise. Il fallait aussi que je me tienne à carreau et que j'évite les sujets où j'avais le plus tendance à taper du poing sur la table et à hurler au visage de mon-mes interlocuteur-s. Alors, je fumais des clopes, pour calmer toute cette pression. Dahlia s'en inquiétait même, me disait que je fumais deux voire trois fois plus que d'habitude. On était vraiment des moldus dans l'âme. Alors qu'il nous aurait été plus simple de nous défoncer avec des potions lorsque nous étions stressés, nous avions toujours préféré la nicotine aux autres solutions qui pouvaient paraître plus simples aux yeux du sorcier moyen.
Skander vivait proche de la mer, dans le trou du cul du monde. Et même si je connaissais peu mon cousin, j'appréciais cette idée qu'il avait eu d'aller vivre avec sa femme et ses gosses loin des sorciers et de la foule. Alors en arrivant, j'avais trouvé un endroit sympa sur la route, qui longeait la côte. Il y avait une barrière en bois pour protéger les marcheurs de tomber de la falaise, je m'y arrêtais un petit quart d'heure pour fumer une dernière cigarette et me rendre à ce repas de famille que je redoutais tant, vous l'aurez compris. Qui allait piquer qui ? Qui allait sauter sur qui ? Qui allait grogner sur qui ? Qui allait partir en pleurant ? Qui allait éclater son assiette à la gueule de qui ? Qui ne parlerait plus à qui pendant des semaines, des mois, voire des années. Putain, j'étais pas bien.
J'avais ramené toutes sortes de pâtisseries maison, cadeau de Dahlia qui n'allait pas être présente et qui savait que Lothar allait une fois de plus mettre la main à la pâte, alors c'était sa façon à elle d'apporter son aide afin de réduire la masse de choses à faire du Lupin. « De la part de Dahlia. », déclarais-je de sorte à ce que ces quelques mots ne soient audibles que par le jeune Lupin. Je saluais l'intégralité des Lupin présents et m'excusais d'arriver, comme à mon habitude, en retard. Et là je réalisais que j'étais coincé entre deux de mes cousins : Lothar et Pietro. Jaina  arrivait tout juste après moi et me lança un long regard. Je faisais face à Ombeline, puis Victoire et Magnolia. Odette était à l'autre bout, avec Skander. Je réalisais qu'il me fallait à boire et  j'interpellais ma sœur -discrètement- dans le dos de Pietro pour qu'elle me serve un verre de son breuvage fort relaxant. On aurait dit que je n'étais pas le seul dans l'angoisse. Enfin, on y était tous. Surtout lorsqu'on observait attentivement les trois nana juste devant moi.
Le silence s'était incrusté au rendez-vous des Lupin, personne ne se battait pour prendre la parole. Belette semblait balancer tout ce qui lui passait par la tête, comme le font les gens bavards lorsqu'ils sont stressés. Elle s'arrêta en pleine phrase, alors qu'elle venait de déplacer son regard dans la direction de Jaina. Putain ça commence... Déconne pas Jaina, c'est déjà pas mal tendu là... Puis  Odette choisissais de briser la glace en suggérant à Lothar d'ouvrir son restaurant et la jeune Victoire murmura une réplique, tout droit sortie de ses pensées, taclée direct par la cousin Pietro. Je sortais alors une cigarette de mon étui en cuir, puis je prenais mon verre. « Putain ça commence... Je reviens, je fais une pause, je vais fumer ! Je reviens hein ! » Je faisais les gros yeux à Victoire en signe de: viens avec moi ou ça va péter !  Et j'avais presque envie que Magnolia se joigne à la fuite, un courant de mauvaises ondes provenait  de son côté de la table...  


Skander = #ff3333
Odette = #996666
Lothar = #cc9966
Victoire = #ffcccc
Pietro = #993340
Magnolia = #663366
Drewall = #006666
Jaina = firebrick
Ombeline = #669966



Night Witches
Drewwal Eòghan Lupin ☽ It's all entertaining. We're coming after dark one after the other. Cut it and scatter. ©ASTRA

Parchemin envoyé Mer 22 Fév - 20:43

avatar
avatar
profil
Je suis : Haribo , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 286 hiboux. J’incarne : Jack Falahee , et l’avatar que je porte a été créé par : Psyborg (Mahlah) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Ekaterina Flamel Je parle en : #cc9966;



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : un ex cuisinier, mais actuellement en fuite J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est compliqué, très compliqué
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
















thanks for the memories
LE CLAN LUPIN & LA MOODY



FÉVRIER 1991 - COTTAGE DE TRETHYDN, CORNOUAILLES

Repas en famille. Il adore ça Lothar, voir tout le monde, les grandes discussions, les prises de tête. S’était leur façon d’être, de se côtoyer et quelque part, de s’aimer.  Comme souvent, Lothar prend place aux fourneaux. Ça lui plait, cuisiner pour ceux qu’il aime, mettre les petits plats dans les grands. Il lui faut bien la journée pour que tout soit prêt. Au moins. Il n’en sort pas, il empêche tous les petits membres du cottage de venir mettre leur nez dans son antre ou simplement de laisser traîner leurs doigts vers les plats déjà prêt.

Le moment venu, tout le monde débarque, les uns après les autres. Il a enlevé son tablier pour enfiler une tenue un peu plus correcte et propre. Il sourit poliment et amusé alors que Drewall apporte des desserts préparés par sa compagne. Il va les placer en cuisine alors que tous s’installe. Puis le repas commence et se termine. Magiquement, les plats sont renvoyés en cuisine et Lothar va lancer le récurage des casseroles. Alors qu’il revient, il écoute les uns et les autres discuter, tout en restant silencieux. Face à Victoire, il entend clairement sa remarque alors qu’Odette venait de le complimenter. Il assiste à un ping pong rapide entre les différents membres de sa famille, Pietro qui râle après Victoire, Skander qui défend sa fille, Jaina qui fait des remontrances à Skander et Drewall qui souhaite fuir. Sa famille quoi.

Le sujet principal de la soirée n’était pas Lothar et sa cuisine ou Victoire et son apprentissage au final, mais bel et bien Skander et sa mémoire de poisson rouge. Sujet que tout le monde préférait ignorer. Ou presque. Ombeline propose un coup sur la tête, ce qui arrache une grimace à Lothar. Il était partant pour tenter le coup aussi si besoin. Non pas qu’il aimait frapper son frère, mais s’était toujours quelque chose de plaisant, même s’ils avaient plutôt de bonnes relations. Son frère retrouvait doucement la mémoire, il venait de l’admettre lui-même pour le coup. Jaina émet quelques réserves quant au coup sur le crâne qui pourrait lui remettre les idées en place. Si s’était vrai qu’il pouvait se souvenir, il était aussi possible que ça le finisse. « Tant que tu te rappelles de tes enfants au final… » Lothar regarde son frère, un petit sourire aux lèvres. Après tout, s’était ce qui lui avait fait défaut au début, donc on était sur un véritable progrès. « La dernière fois, comment ça s’était passé déjà ? Y avait pas une histoire de souvenirs ? » S’était un peu flou. Il se souvenait que sa mémoire était revenue suite à la pleine lune, mais il lui semblait qu’il y avait quelque chose avec des souvenirs. Peut-être qu’ils pouvaient lui partager quelques bribes de souvenirs qui pourraient l’aider ? Il réfléchissait à tout ça, silencieusement, attendant de voir ce qu’il en était la dernière fois. Peut-être que ses cousines sauraient ou auraient des idées intéressantes. En général, les idées magiques fusaient de leurs cerveaux en surchauffe.


Skander = #ff3333
Odette = #996666
Lothar = #cc9966
Victoire = #ffcccc
Pietro = #993340
Magnolia = #663366
Drewall = #006666
Jaina = firebrick
Ombeline = #669966



 

[EXPRESS] Thanks for the memories ☾ le Clan Lupin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Premier Baptême... |Tout le Clan|
» PEKIN EXPRESS 2009
» Nouveau super pack de clan !
» La Guerre des Clan - Thelegend - Partenariat ? # Besoin de Membres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Angleterre :: Habitations :: Le cottage de Trethydn-