Partagez | 
 
-Did we build this ship to wreck? #tristerina #express-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Did we build this ship to wreck? #tristerina #express   Jeu 19 Jan - 20:22



Did we build this ship to wreck?

Il est déjà très tard lorsqu’il pousse enfin la porte d’entrée du cottage. Le soleil s’était couché depuis longtemps et le cottage semblait plongé dans l’obscurité. Il essuie ses bottes sur le perron et les retire dès qu’il pénètre dans la maison. La chaleur du cottage est agréable juste après le froid hivernal de janvier. Il se débarrasse de sa cape d’hiver et la range dans le placard de l’entrée. En jetant un coup d’œil autour de lui, il se dit que sa modeste demeure est devenue une maison bien plus confortable depuis quelques mois. Agrandie et rénovée avec l’aide de son frère, elle pouvait accueillir quelques invités sans problème. Si il s’était imaginé un jour que son petit cottage abandonné serait doté de quatre chambres et deux salles de bains, il aurait bien ris. Il se dirige vers la cuisine en silence pour ne pas réveiller ceux qui partagent son toit. Ekaterina, Drago, Ciena et Violet. Il les imagine tous bien au chaud dans leur lit.

Attrapant la boite de premiers soins qu’il garde précieusement dans le débarras, il s’attable à la table de la cuisine pour soigner son visage légèrement amoché. Il devrait faire profil bas en ce moment, il le sait. Mais il a tendance à l’oublier. Il a besoin de vivre, étrangement, alors qu’il a vécu cloitré dans une pièce unique pendant neuf ans sans problème, il ne supporte plus d’être inactif. Toutes les occasions sont bonnes pour sortir. Ce soir, sa mission a légèrement échappé à son contrôle et il se retrouve avec le nez un peu en vrac. Il informule un epiksey en grimaçant. Alors qu’il tamponne son nez avec une compresse de gaz humide pour nettoyer son visage, une lumière diffuse s’allume dans la cuisine. Surpris il regarde autour de lui et finit par repérer ce qu’il n’avait pas vu en entrant. Une silhouette l’attend dans le rocking chair. Ekaterina a les traits plutôt fermés et il semble soudainement percuté qu’il rentre très tard et qu’il a comme qui dirait un peu oublié de donner de ses nouvelles. Il prend sa voix la plus douce et apaisante pour entamer la conversation. « Ekaterina, tu n’aurais pas dû m’attendre toute la nuit. » La soirée va s’en doute être compliqué.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Insurgent, and proud to be.
avatar
Je suis : Haribo , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/06/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 386 hiboux. J’incarne : Emma Stone , et l’avatar que je porte a été créé par : SleepingCookie . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Lothar Lupin Je parle en : #A67E2E



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : une ex archéomage, actuellement en fuite. Mais aussi leader de l'Ordre du Phénix J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis mariée à Tristan Flamel


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: Did we build this ship to wreck? #tristerina #express   Dim 22 Jan - 18:52


Did we build this ship to wreck ? Janvier 1991
Avez-vous déjà vu un dragon enfermé dans une petite cage ? Sans possibilité de s’envoler, sans possibilité de courir ou de s’étendre ? Il est malheureux. Il devient fou également. Et un dragon fou est un dragon terriblement dangereux. Ekaterina était comme ce dragon. Forcée à vivre recluse de la société. Interdiction de travailler, de fréquenter les autres sorciers. Poudlard était perdu, elle essayait de garder ses distances avec les membres de l’ordre, sauf lorsque s’était nécessaire. Reconnue comme leader aux côtés de Skander, elle s’était enfin affirmée à la place qui était la sienne. Cependant elle n’avait pas immédiatement réfléchis aux conséquences que ça impliquait. Sa famille lui avait tourné le dos, elle avait entendu dire que son jumeau la traquait pour la mener aux autorités. Elle vivait chez son mari et était contrainte de supporter la fratrie de ce dernier plus d’autres personnes. Certains étaient partis, Basil et Violet étaient charmants, mais tout de même, vivre avec eux n’avait jamais été dans ses plans.

Elle tournait la Flamel, peinant de plus en plus à trouver quoi faire. Ménage, vaisselle, repas, elle faisait cours à Dragomir qui commençait à poser beaucoup de questions sur la magie maintenant qu’il en faisait sans contrôle. Elle aurait bien aimé pouvoir faire autre chose, du jardinage, des balades, des recherches. Mais hormis quelques livres, elle n’avait rien à potasser, tout avait brûlé à Poudlard. Quant au jardinage, en plein hiver, autant oublier, s’était la saison morte. Dans tous les sens du terme. Enfin son mari…Tristan était invisible aujourd’hui. Ekaterina Enrageait de ne pas le voir, elle aurait aimé qu’il soit là aujourd’hui. Surtout aujourd’hui en fait. Elle avait eu l’impression de vivre l’une des pires journées depuis…depuis fort longtemps.

Le repas est passé. Dragomir est couché. Les autres ont également rejoint leur lit, ou en tout cas leur chambre. Ekaterina reste debout. Inquiète de ne pas le voir revenir. Chaque fois qu’il devait s’absenter elle se faisait un sang d’encre. Et s’il ne revenait pas ? Et si les mangemorts l’attrapaient à nouveau ? Et si cette fois-ci serait la bonne ? Et si elle ne le voyait pour la dernière fois que le matin ? Qu’ils se quittent sur une dispute ? Elle se posait toujours pleins de questions et cela l’empêchait de dormir lorsqu’il n’était pas là. Assise devant la fenêtre, elle guettait une éventuelle trace de lumière. Mais le temps passait et toujours rien. Elle se lève, récupère un plaid, éteint la lumière. Elle se dit qu’avec un peu de chance elle arriverait trouver le sommeil.

Elle ne saurait dire exactement combien de temps s’était écoulé, mais finalement elle entend un bruit très léger. La porte d’entrée se referme. Pas de lumière qui s’allume, mais elle entend différents bruits. Elle sait que c’est lui, il sait exactement quoi prendre. Elle voit également une légère lueur signe qu’un sortilège est employé. Elle lance alors un lumos informulé. Elle le voit chercher avant de poser son regard sur elle. « Ekaterina, tu n’aurais pas dû m’attendre toute la nuit. » Lui dit-il de sa voix mielleuse. « Je ne peux plus dormir lorsque tu t’en vas comme ça Tristan. » Elle lui répond de manière froide, sans chercher à cacher son agacement naissant. Quittant son siège, elle s’approche de lui. « Tu es blessé ? » Elle ne cache pas son inquiétude en revanche lorsqu’elle voit du sang.


La vengeance se savoure à froid

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Did we build this ship to wreck? #tristerina #express   Ven 27 Jan - 11:08



Did we build this ship to wreck?

Il repère rapidement son agacement, et il se fige légèrement. Ce genre de situation n’est jamais bonne n’est-ce pas ? Tristan n’aime pas les conflits. Du moins, pas ce genre de conflits. Les bagarres, l’action, les duels c’est son truc. Cela fait vibrer son sang plus fort dans ses veines, presque aussi fort qu’Ekaterina n’est capable de faire vibrer elle aussi. Il se sent plus vivant lorsqu’il est en danger, comme lorsqu’il est à ses côtés. C’est l’adrénaline. Mais les conflits avec ses proches, il voudrait les fuir autant que possible. Il a trop peur de raviver de vieux sentiments enfouis. Il a repris pieds depuis de longs mois maintenant. Il va mieux, beaucoup mieux, il donnerait même l’impression que tout va bien parfois. Mais il n’oublie pas ses erreurs. Il a parfois l’impression qu’il suffirait d’une minuscule erreur pour perdre l’équilibre et basculer dans le vide. Le problème c’est que Tristan est aussi une tête brulée, il lui arrive de foncer tête baissée et de ne repérer ses erreurs qu’avec quelques secondes de retard. Et si il se montre plutôt prudent sur le champ de bataille, ce genre de bêtises rythme religieusement sa vie privée. Comme lorsqu’il oublie de ne pas donner de nouvelles pendant une journée entière. On ne peut pas être parfait partout, dirait-il d’un ton pince-sans-rire. Mais cette fois-ci, il a quand même le bon sens de deviner que sa femme n’appréciera pas la plaisanterie à sa juste valeur.

Il pose le bout de gaz sur la table et s’installe un peu plus correctement. « Je ne peux plus dormir lorsque tu t’en vas comme ça Tristan. » Il hôche la tête, ça il veut bien le croire, il peut même le comprendre. Lui aussi n’a pas vraiment un sommeil très réparateur. Ses nuits sont courtes, cinq heures tout au plus, et il a beau avoir retrouvé sa famille, elles sont souvent jalonnées de mauvais rêves. « Je suis désolé Kat, j’aurais dû y penser, excuse-moi. » Le problème c’est qu’il a encore du mal à y penser. Alors même qu’à la place de sa femme, il se serait inquiété aussi, il n’est pas insouciant, il se préoccupe de leur sécurité. Mais il a l’habitude depuis 9 ans de ne rendre de compte à personne, personne ne s’inquiétait pour lui, les habitudes sont difficile à perdre.

Lorsqu’elle s’approche en s’inquiétant de le voir rentrer la figure en sang, il balaie la question d’un geste de la main. « Non, ce n’est rien, plus impressionnant à voir qu’autre chose j’imagine. » Il ne s’est pas vu dans un miroir, mais il sent que du sang poisseux à couler de son nez et une douleur légère à son œil droit lui laisse penser qu’il s’est ouvert l’arcade sourcilière. A croire qu’il s’est battu comme un chiffonnier. Il hésite, tends la main pour saisir celle d’Ekaterina et demande d’une voix peu assurée « Comment s’est passée ta journée ? » Cela fait peut-être huit mois qu’il est de retour, mais il a encore du mal avec le concept de tact, et il ne manque pas de mettre le feu aux poudres par maladresse. Pourtant le coeur y est.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Insurgent, and proud to be.
avatar
Je suis : Haribo , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/06/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 386 hiboux. J’incarne : Emma Stone , et l’avatar que je porte a été créé par : SleepingCookie . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Lothar Lupin Je parle en : #A67E2E



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : une ex archéomage, actuellement en fuite. Mais aussi leader de l'Ordre du Phénix J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis mariée à Tristan Flamel


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: Did we build this ship to wreck? #tristerina #express   Sam 4 Fév - 21:24


Did we build this ship to wreck ? Janvier 1991
Inquiète, énervée, elle passait d’une émotion à l’autre, sans arriver se fixer sur ce qu’elle ressentait à l’instant présent. Elle désirait lui montrer sa désapprobation, mais ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour lui. Ses propos l’énervaient, mais voir du sang l’affolait. Non, elle n’arrivait clairement pas se gérer.  Lorsqu’elle lui reproche de ne pas pouvoir dormir, elle semble s’apaiser devant sa réponse. « Je suis désolé Kat, j’aurais dû y penser, excuse-moi. » Oui, il aurait dû y penser, elle est totalement d’accord avec lui. Après elle pouvait comprendre que ça ne soit pas un réflexe. Cela ne faisait pas un an qu’il était revenu et bien moins longtemps qu’ils s’étaient remis ensemble. Elle ne pouvait pas lui en vouloir pour quelque chose qui viendrais, normalement, ou peut-être, plus tard.

Ekaterina s’inquiète également de voir du sang, normal pour elle. Mais il balaie ses craintes de la main. « Non, ce n’est rien, plus impressionnant à voir qu’autre chose j’imagine. » Elle fait une moue désapprobatrice et lui jette un regard de travers. Il attrape doucement sa main. Elle s’apaise, appréciant le contact qui lui assure qu’il est bien là. « Comment s’est passée ta journée ? » Elle se raidit. « Sérieusement ? » Elle retire sa main et croise les bras. Elle appuie sa hanche contre la table, calée. « Bien. J’ai préparé le petit déjeuner pour notre fils, fais la vaisselle, je lui ai enseigné deux ou trois choses  sur la magie vu toutes les questions qu’il pose. J’ai fait la lessive aussi, celle de tes colocataires au passage. Après j’ai fait le déjeuner pour tous ceux qui vivent sous ton toit, fait la vaisselle. Je me suis attaquée au ménage. J’ai dû m’interrompre quand ton fils nous a ramener une souris et qu’elle s’est enfuie dans la maison, il fallait la chercher tu comprends. J’ai repris mon ménage, j’ai puni Dragomir lorsqu’il a brisé un vase avec ses jouets qu’il faisait léviter. J’ai préparé le dîner, fais la vaisselle. Joué avec Dragomir, fais un peu de couture, raconté une histoire à un petit monstre qui me demandais où tu étais. Après j’ai allumé un feu, fais de la lecture. » Reproches. Complètement. Mais il voulait savoir comment s’était passé sa journée après tout. « Pendant tout ce temps je me suis questionnée pour savoir où tu étais. Si tu allais bien. Savoir aussi qui j’allais étrangler pour t’avoir envoyé en mission dont je n’avais pas connaissance. » Elle se décolle de la table, fais le tour et va s’appuyer contre l’évier. « Et sinon, ta journée ? Comment s’est-elle passée ? » Blessée. Oui, elle était vraiment blessée. Finalement, n’était-elle qu’une colocataire avec un enfant sur les bras pour lui ?


La vengeance se savoure à froid

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Did we build this ship to wreck? #tristerina #express   Jeu 16 Fév - 0:38



Did we build this ship to wreck?

Quand elle retire sa main, il essaie vainement de la retenir. Mais elle lui échappe, et cela l’inquiète. Il ne veut surtout pas qu’elle s’éloigne et qu’il la perde. Encore. Il laisse sa main à plat sur la table, bien en évidence, elle ne demande qu’à s’agripper à la sienne. Mais comme aucun signe d’apaisement ne vient, il sent la nervosité l’envahir. Incroyable comme cet homme qui garde si bien son sang-froid peut devenir fébrile pour une femme. Pour sa femme. Il n’y a qu’elle qui puisse troubler son détachement apparent. Sa main se crispe, puis ses doigts se mettent à tapoter sur le bois brut de la table, créant un bruit de fond entêtant.

Tandis qu’elle déballe sa journée, il entend le sarcasme qui roule sous les intonations d’Ekaterina. Il frémit quand elle évoque leur fils, qui soudainement semble n’être plus que le sien à lui. Il réussit à retenir la remarque vicieuse qui coure sur ses lèvres. Il a comme l’impression d’avoir réveillé un dragon endormi en entrant dans cette cuisine et il ne voudrait pas se transformer en tas de braise parce que sa bouche fonctionnerait plus vite que son cerveau. Il garde le silence jusqu’à ce qu’elle est fini sa tirade.

Sa bouche se tord tandis qu’il se mord l’intérieur des lèvres. Il cherche un moyen d’apaiser les choses, mais il manque définitivement d’inspiration. Il la regarde se lever et s’éloigner vers l’évier. « Et sinon, ta journée ? Comment s’est-elle passée ? » Il comprend bien qu’elle soit inquiète ou qu’elle lui reproche son absence, mais il ne sait pas comment s’excuser. Fournir une excuse valable. J’ai fuis la maison tôt ce matin parce que parfois j’étouffe ici et j’ai besoin d’air.  Cette explication est trop égoïste pour être valable. Il se penche en avant, allonge son torse et tend le bras jusqu’à l’atteindre, l’attrapant par le poignet, il l’attire vers lui.

Il la hisse sur ses genoux et enfuit son visage dans son cou, inspire profondément pour s’imprégner de l’odeur de sa peau. Cela lui a tend manqué pendant neuf ans. Ses bras l’enserrent pour l’empêcher de se dérober. Il n’est pas du genre à forcer, il libérera l’oiseau dès qu’elle se rebellera, mais en attendant il tente de la garder dans son étreinte. Il relève la tête et marmonne un peu à contre-cœur « Rien de spécial, une mission à Pré-Au-Lard. » C’est un doux mensonge, ou un euphémisme. Il n’était pas exactement en déplacement pour l’Ordre, mais il se doute bien qu’elle n’apprécierait pas de savoir qu’il s’est jeté sciemment dans la gueule du loup. Il y avait plusieurs mois qu’il brulait d’affronter cette maudite Main Noire. « Mais  je suis tombé sur le patriarche Black. Il ne m’aime pas trop à priori. » Depuis qu’il a rejoint l’Ordre en novembre, de vieilles habitudes tenaces ont repris leur place, notamment lorsqu’il s’agit de s’épancher sur ses activités. A l’époque, ils appliquaient la politique du silence et du secret. Une question de sécurité. Il est toujours réticent à évoquer en détails ses activités, quand bien même il aurait face à lui la co-leader. Les mauvaises habitudes ont la vie dure.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Insurgent, and proud to be.
avatar
Je suis : Haribo , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/06/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 386 hiboux. J’incarne : Emma Stone , et l’avatar que je porte a été créé par : SleepingCookie . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Lothar Lupin Je parle en : #A67E2E



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : une ex archéomage, actuellement en fuite. Mais aussi leader de l'Ordre du Phénix J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis mariée à Tristan Flamel


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: Did we build this ship to wreck? #tristerina #express   Sam 4 Mar - 12:15


Did we build this ship to wreck ? Janvier 1991
Sa tirade passée, elle lui demande comment s’est passée sa journée. Oui, elle est intéressée, mais elle pourra aussi décompresser un peu de la vague d’énervement qu’elle venait d’avoir. Elle le voit s’allonger sur la table et attrape son poignet. Elle regarde cette main, comme si elle ne comprenait pas, mais finalement elle suit l’impulsion et s’avance vers lui. Assise sur ses genoux, elle savoure le contacte, son souffle dans son cou, ses bras autour d’elle. Elle-même a passé ses bras autour de lui. Elle le voit relever la tête et l’observe. « Rien de spécial, une mission à Pré-Au-Lard. » Elle est déçue, elle aimerait en savoir plus, mais elle se doute qu’il ne lui dira pas, même s’il avait son leader face à lui, elle était aussi sa femme et probablement à cet effet il lui épargnerait les détails. « Mais  je suis tombé sur le patriarche Black. Il ne m’aime pas trop à priori. » Elle se raidit. Son regard se fait insistant. « Une mission dont je n’ai pas eu vent…je vois. » Skander reprenait-il du poil de la bête ? Elle regarde ses blessures et comprend que, du coup, elles sont dues au Black. « Quelle idée de te frotter à la main noire… » Elle n’était pas totalement stupide, un homme seul contre eux…ce n’était probablement pas une mission envoyée par eux. S’ennuyait-il donc tant que ça ?

Elle se tait et reste assise sur ses cuisses. Elle pose doucement sa tête sur son épaule et soupire. « Tu t’ennuies coincé ici ? » Question posée sur un ton innocent. Elle se doutait que la réponse serait probablement positive, mais de là à se jeter dans la gueule du loup… « Je m’ennuie aussi…j’ai l’impression d’être enfermée ici. » Elle s’ouvre doucement et se dévoile. « Découvrir des lieux archéologiques, avoir la pression des pièges existants pour accéder, ou non, à des objets vieux de nombreuses années…ça me manque. Je crois que je n’ai plus ma dose de découverte et de stress. » Ce n’était pas avec son rang de leader que les choses changeraient. Skander était la tête brûlée qui allait toujours au front et prenait des décisions de manière impulsive. Elle, elle devait jouer le rôle inverse, posé, réfléchi et calmer le Lupin. S’était un accord qu’ils avaient conclu, tout comme l’anonymat des débuts. Mais parfois, elle se disait que rentrer dans le lard d’un ou deux ennemis ne pouvait pas lui faire de mal. « Tu ne regrettes pas trop d’être désormais mariée à une femme au foyer ? » Après tout, s’était ce qu’elle était. Son travail pour l’ordre était inconnu de tous, elle ne devait pas aller au contact des partisans, s’était le rôle de Skander. L’ombre, encore et toujours. Pour une femme qui avait besoin d’une dose d’action, s’était mourir à petit feu.

Elle relève la tête et caresse son visage doucement. « Les mangemorts sont désormais bien au courant que tu n’es pas mort j’imagine. » Elle penche la tête. « Est-ce que ça ne mettra pas ta sœur en danger ? » Elle n’était plus certaine, mais il lui semblait qu’elle travaillait de manière plutôt proche avec l’ennemi.


La vengeance se savoure à froid

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Did we build this ship to wreck? #tristerina #express   Ven 10 Mar - 1:25



Did we build this ship to wreck?

« Quelle idée de te frotter à la main noire… » Il cache la tête dans sa poitrine pour cacher la petite pointe de culpabilité qui traverse son visage en entendant cette remarque. Il s’est fait grillé. Ce n’est pas vraiment une grande surprise, c’est dur de lui cacher des choses. Il essaye vainement de la distraire en picorant sa peau de légers baisers, mais finalement c’est lui qui se laisse surprendre quand ses doigts jouent avec ses boucles de cheveux. Il relève la tête et il lui sourit quand elle appuie la sienne contre son épaule. Il presse ses lèvres contre sa tempe puis raffermit sa prise autour de sa taille. Ce sont des moments d’intimités comme celui-là qui lui ont tellement manqué pendant 9 ans.

Un silence s’installe entre eux sans qu’il ne soit gênant, puis elle demande « Tu t’ennuies coincé ici ? ». Il choisit avec soin sa réponse. « C’est dur de rester inactif … je ne supporte plus d’être coincé ici trop longtemps. » Il laisse un silence puis reprends « J’aime cette maison, vivre à nouveau avec toi c’est le bonheur, l’Ecosse me va bien au teint … » Même à cet intsant, il ne peut pas s’empêcher de faire un peu d’humour pince-sans-rire. « … mais ne pas sortir, ne pas bouger, alors que j’ai l’impression d’être enfin libéré de ce qui m’empêchait d’avancer, c’est l’enfer, Kat … ce n’est pas moi. J’ai besoin de vivre maintenant, trop d’années inactives à rattraper. » Il y a du regret dans ses paroles, il culpabilise toujours d’avoir disparu, de ne pas avoir eu la force ou le courage de revenir plus tôt.

Il écoute ses doléances à elle en silence, sa main caressant machinalement son dos. Lorsqu’elle termine en lui expliquant que le stress et les découvertes lui manquent, il rit doucement. Il ne se moque pas, loin de là, c’est un rire attendri. « Pas de stress et de découverte avec l’Ordre du Phoenix ? On ne doit pas faire partie la même organisation, ma chérie. » Il lui vole un baiser rapide et lui en aurait bien volé d’autre encore si elle n’avait pas posé d’autre questions. « Tu ne regrettes pas trop d’être désormais mariée à une femme au foyer ? » La remarque l’interromps dans ses pensées. Il devient nettement plus sérieux, surpris un peu aussi. « Mais enfin, Ekaterina … tu n’es pas femme au foyer, tu es leader d’une organisation révolutionnaire. Je … Je ne sais pas quelle est la nature exacte de ton accord avec Skander … » et il n’est pas sur d’avoir à le savoir non plus, il avait toujours appliqué la politique du silence avec Ekat et l’Ordre avant la Purge. Il n’a pas encore déterminé avec exactitude la nouvelle politique à adopter. « … mais tu devrais peut-être t’investir plus auprès des membres de l’Ordre, non ? Je ne te dis pas de monter au front, je ne veux surtout pas que tu montes au front, mais … il s’agit de te légitimer Ekat, qu’ils te connaissent, qu’ils sachent qu’ils peuvent avoir confiance en leur deuxième leader. Inutile de jouer un rôle, juste qu’ils apprennent à te connaitre. Non ? »

Il savoure le contact de sa main sur son visage et dépose un baiser à l’intérieur de son poignet lorsqu’elle effleure sa mâchoire de ses doigts. La question suivante lui attire un rire « Les mangemorts sont désormais bien au courant que tu n’es pas mort j’imagine. » Un petit sourire nait sur ses lèvres « Oh oui, je pense qu’ils ont capté … » mais son sourire meurt avant même d’éclore en entendant la question suivante qui évoque la sécurité de sa sœur. Violet n’a certes pas été épargné depuis la Grande Purge. « J’ai bien peur qu’aucun de nous n’ait été en sécurité depuis une dizaine d’année. » Un nouveau silence s’installe. Ce n’est ce sont pas des silences malaisants, ils sont paisibles et de ne demandent pas à être briser à tout prix. Mais ils sont lourds de sens et de non-dits. « S’engager dans une cause comme celle la c’est sacrifier beaucoup de choses irréversiblement » finit-il pas murmurer, il ajoute dans un souffle « famille, sécurité, enfance, rien n’est épargné, c’est le prix à payer, j’imagine ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Insurgent, and proud to be.
avatar
Je suis : Haribo , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/06/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 386 hiboux. J’incarne : Emma Stone , et l’avatar que je porte a été créé par : SleepingCookie . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Lothar Lupin Je parle en : #A67E2E



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : une ex archéomage, actuellement en fuite. Mais aussi leader de l'Ordre du Phénix J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis mariée à Tristan Flamel


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: Did we build this ship to wreck? #tristerina #express   Ven 7 Avr - 22:19


Did we build this ship to wreck ? Janvier 1991
Ce sont ces petits moments d’intimité qui lui avait manqué toutes ces années. Cette faculté qu’avait Tristan, aussi, pour balayer les reproches ou les moments d’énervement que pouvait avoir sa femme. Elle le questionne, doucement et écoute attentivement ses réponses. « C’est dur de rester inactif … je ne supporte plus d’être coincé ici trop longtemps. » Elle le comprenait totalement. Elle laisse le silence faire sa place. « J’aime cette maison, vivre à nouveau avec toi c’est le bonheur, l’Ecosse me va bien au teint … » Elle sourit. Son humour lui plaisait. Et elle était contente de savoir qu’elle ne le dérangeait pas trop dans cette maison. « … mais ne pas sortir, ne pas bouger, alors que j’ai l’impression d’être enfin libéré de ce qui m’empêchait d’avancer, c’est l’enfer, Kat … ce n’est pas moi. J’ai besoin de vivre maintenant, trop d’années inactives à rattraper. » Elle entend ses regrets. Elle ne peut s’empêcher de soupirer. Elle se promet de chercher une solution pour rendre son quotidien plus vivant. Elle n’était pas certaine que faire l’amour tous les jours lui donne la dose de mouvement recherché… Elle ne peut s’empêcher d’esquisser un nouveau sourire à cette pensée.

Alors qu’à son tour elle lui explique s’ennuyer, elle l’entend rire. Elle le regarde perplexe. « Pas de stress et de découverte avec l’Ordre du Phoenix ? On ne doit pas faire partie la même organisation, ma chérie. » Elle s’adoucit, il avait raison, l’Ordre lui donnait souvent des maux de tête et une quantité de stresse énorme. Il l’embrasse alors et avant qu’il ne revienne poser ses lèvres elle glisse une question. Mais sa réponse, elle ne s’y attendait pas. « Mais enfin, Ekaterina … tu n’es pas femme au foyer, tu es leader d’une organisation révolutionnaire. Je … Je ne sais pas quelle est la nature exacte de ton accord avec Skander … mais tu devrais peut-être t’investir plus auprès des membres de l’Ordre, non ? Je ne te dis pas de monter au front, je ne veux surtout pas que tu montes au front, mais … il s’agit de te légitimer Ekat, qu’ils te connaissent, qu’ils sachent qu’ils peuvent avoir confiance en leur deuxième leader. Inutile de jouer un rôle, juste qu’ils apprennent à te connaitre. Non ? » Elle s’est reculée, l’observant. Elle était embêtée. Il avait raison, elle sentait que dans ce qu’il disait une part d’elle résonnait en écho. Mais cet accord, justement, stipulait qu’elle devait rester dans l’ombre. Et elle ne savait finalement pas quand elle devait en sortir sans risquer de le briser. « Je ne serais jamais aussi active et influente que Skander… » Elle le regarde, dans les yeux, extrêmement concentrée dans ses propos. « Il a une aura qui fait d’office de lui le leader suprême de l’ordre. Je ne suis que sa petite main au final… » Elle réfléchit un instant. « Je fais passer des interrogatoires avant que de nouveaux membres nous rejoignent, je vois les plans d’une autre façon que lui, je m’assure en quelque sorte que les choses soient sécurisées » Elle secoue la tête et se reprend. « …ou en tout cas moins dangereuses. » Après tout, les choses n’étaient jamais sécurisées. Il n’y avait d’endroit sécurisé que ceux sous fidelitas…et encore.

Elle ne désire pas s’attarder plus sur ses tâches, elle ne voulait pas faire de son mari une proie facile en sachant trop de choses sur la gestion de l’ordre. Elle a le mérite de le faire rire avec sa question suivante. « Oh oui, je pense qu’ils ont capté … » Moui…question idiote en un sens. Mais elle voit son visage changer à l’évocation de Violet et elle se dit qu’elle aurait peut-être du éviter le sujet…mais sa sœur travaillait avec des personnes dangereuses, de mémoire. « J’ai bien peur qu’aucun de nous n’ait été en sécurité depuis une dizaine d’année. » Il avait raison, encore et toujours. Elle se promit de mettre sa famille à l’abri, à défaut de pouvoir mettre les Grimstone en sureté. « S’engager dans une cause comme celle-là c’est sacrifier beaucoup de choses irréversiblement » Elle hoche la tête « famille, sécurité, enfance, rien n’est épargné, c’est le prix à payer, j’imagine ». Elle s’approche alors, l’embrasant sur la joue. « Un jour, on se mettra tous en sécurité. » Pas aujourd’hui ni demain, mais elle ne désespérait pas que la situation s’apaise un jour. De préférence après avoir gagné. Autrement il serait probable qu’ils se mettent en sécurité sans elle. Au vu de la prime sur sa tête, elle ne ferait pas de vieux os en cas de défaite. Elle choisit de chasser ses idées noires. Elle l’enlace de ses bras. Embrasse délicatement ses lèvres, passe sa main dans ses cheveux. Son baiser se fait plus pressant. « Et si on laissait le reste des discussions à un autre jour ? » Elle dépose son front contre le siens. « Tu m’as manqué aujourd’hui… » Murmure-t-elle un petit sourire en coin. La nuit n’était pas finie et tout le monde était couché, ils étaient bel et bien seuls et elle comptait profiter de ce moment à deux pour faire autre chose que s’énerver, s’inquiéter ou faire des plans sur la comète.


La vengeance se savoure à froid

Revenir en haut Aller en bas
 

Did we build this ship to wreck? #tristerina #express

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» scratch build : thunderbolt : W.I.P
» [Build HoH] Ritu Spike
» Build pour rk
» Monsters build their home in the dark. [Victor DeManslen]
» ⊰ I'm gonna pick up the pieces and build a Lego house

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Écosse :: Habitations :: Loch Unish-