Partagez | 
 
-Everything is dark - Rackharow's bro-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Everything is dark - Rackharow's bro   Ven 9 Déc - 20:08











Everything is dark.
ALASTAR & IRVIN RACKHARROW.



10 décembre 1990 - Falaises galloises

Irvin ne savait plus où il en était. Certes il avait légèrement repris le goût à la vie depuis Samain mais…les choses avaient été tellement étranges et surtout imposées qu’il en perdait le fil. Assis à son établi dans l’arrière-boutique de son magasin, il regardait ses mains en retraçant le fil de l’histoire de sa vie.  

Lors de Samain, Alastar, son jeune frère a été interpelé, interrogé et arrêté pour trahison. Jamais il ne s’en serait doué Irvin. Du coup les Rackharrow présent, ainsi que sa belle-fille Erzsébet et son frère Leik ont été interpellés également. Irvin s’est volontairement dévouer pour passer en premier. Ce n’étaient que de jeunes gens, hormis son père et il ne voulait pas risquer de les voir finir à Azkaban également. Il se souvenait très clairement de l’interrogatoire sous veritaserum. Mais par chance il ne connaissait pas de traitre. Il connaissait en revanche très bien l’un des mangemort qui l’interrogeait. Et il a fait un marcher avec eux. Vu qu’ils voulaient tant qu’il reprenne sa place parmi les mangemorts, il accepterait de les suivre s’ils laissaient tomber l’interrogatoire des autres membres du groupe. Il acceptait de se porter garant d’eux. Au moins ils ont pu tous rentrer sain et sauf. Ce qu’Irvin n’avait en revanche dit à personne, hormis à ses parents et grands-parents lorsqu’il avait fallu discuter du cas Alastar, s’était que les mangemorts lui avaient demandé de le traquer, de le retrouver et de le mener devant eux. On ne se sauve pas impunément d’Azkaban. S’était un poids lourd pour Irvin. Il avait déjà eu des différents par le passé avec son frère, mais jamais au point de devoir le traquer ou condamner sa vie. Résultat des courses, il ne savait pas ce qu’il ferait si jamais il devait tomber sur lui.

En parallèle de tout cela, il avait fait enfermer Circée au manoir qu’il possédait au pays de Galles. Ne plus la voir lui brisait le cœur. Mais il ne pouvait la laisser se balader enceinte jusqu’aux yeux alors qu’elle n’était pas mariée. Il ne savait pas si les ancêtres en avaient eu vent. Si s’était le cas, ils n‘avaient rien dis pour le moment. Sa fille n’avait clairement pas apprécié et il avait été contraint de faire usage de lâcheté avec les deux éternels pour pouvoir la garder enfermé loin de leurs yeux un peu trop curieux. Que ferait-il le jour ou l’enfant naîtrait ? Le déclarerait-il comme son bâtard ? Peu probable que sa fille accepte tout comme ses vieux. Mais la chose passerait peut-être mieux pour tout le monde. Il était presque certain qu’ils savaient pour Sìleas et Kenan. Comment ? Aucune idée…peut-être un éphémère un peu trop doué dans son boulot…qui sait. Et tout cela le tourmentait. Lothar était passé dans sa boutique. La première réaction d’Irvin avait été de s’en prendre à lui et de lui dire ses quatre vérités. Ce fut une rencontre tendue et violente. Mais le jeune homme avait fini par se faire entendre…difficilement, mais Irvin avait écouté. Il assurait vouloir assurer ses fonctions de père et ça…Irvin ne s’y était absolument pas attendu. Malgré tout et malgré la panique du jeune homme sur la disparition de Circée, le Rackharrow avait refusé de lui dire où elle se trouvait. Il était persuadé que leur histoire devait prendre fin, pour le bien de tout le monde et surtout celui de Circée. Si elle pensait que le Lupin l’avait abandonné, peut-être serait-elle plus encline à se débarrasser de l’enfant. Surtout que le père était en fuite et recherché.

Enfin, il avait repris son petit commerce d’ensorcellement d’objets et il se perdait de bon cœur dans la magie noire. Il n’y avait pas grand monde au courant pour le moment. Il passait de petites annonces dans le Golden Blood, de manière anonyme, donnant une boîte postale pour les commandes. Il allait relever son courrier une fois par semaine et ensuite il se débrouillait pour ne pas se faire voir lors de la remise en main du paquet en échange du payement. Il y avait repris goût et il n’allait pas cracher sur cette rentrée d’argent facile. Son regard quitte ses mains pour se poser sur l’objet lui faisant fasse. Une nouvelle commande de terminée. Il devait à présent aller l’apporter. Cela lui changerait un peu les idées.

Emballant précautionneusement son gagne-pain, il enfila une cape sombre et rabattit la capuche sur sa tête. Il mit le paquet dans un sac qu’il venait de porter en bandoulière et quitta la boutique. D’un premier coup de baguette, il tourna l’écriteau pour notifier la fermeture. D’un second, il verrouilla la porte et de ce fait activa les sorts de protection. Il s’éloigna dans la rue et s’assura de ne pas être vue avant de transplaner. Son client avait choisi un lieu loin de tout. Peut-être tenait-il aussi à son anonymat. Irvin respectait cela en tout cas et ça ne lui posait pas de problème. Lorsqu’il réapparut dans la cambrousse, il fut accueilli par un vent violent. « Ventrebleu ! » Il fut surprit par le froid qui s’engouffrait partout sous sa cape. D’un mouvement sec, il referma les pans de sa cape et la serra contre lui. Il s’assura que son capuchon était toujours en place et prit la route qui le mènerait à son client. Il fut étonné de ne croiser absolument personne sur la route et il en vint à se demander si tout ceci n’était pas un traquenard. Au bout du chemin, au bord de la falaise galloise, une maison se dressait, affrontant le vent. Il frappa et on lui ouvrit. Il ne rentra pas, gardait la tête basse afin qu’on ne voit pas son visage. L’interlocuteur de l’autre côté restait dans l’ombre. Irvin ne voyait que le bout d’une chaussure. La lumière déclinante du jour aidait à cet anonymat, mais l’intérieur de la maison semblait terriblement austère. Irvin doutait que l’homme vive ici. Peut-être était-ce un repère de passage. « Vous avez passé commande ? » Voix grave, sur un ton qu’il voulait neutre. Avant de sortir le colis, il devait s’assurer que s’était le bon interlocuteur et qu’il se ferait payer.
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Insurgent, and proud to be.
avatar
Je suis : Haeny , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/01/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 645 hiboux. J’incarne : Sam Riley , et l’avatar que je porte a été créé par : Eden Memories (Bazzart) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Cordelia Pevrell, Deimos Carrow Je parle en : color=#cc0000



Je suis âgé de : 32 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Fugitif, ancien brigadier pour le ministère J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Veuf, le fantôme de son ex-femme rôde quelque part sur une falaise du Pays de Galle


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: Everything is dark - Rackharow's bro   Mar 20 Déc - 22:45




"Everything is dark"

A friend loves at all time, and a brother is born for a time of adversity.
 - King Salomon

Décembre 1990


Qu'est-ce qu'un mensonge, au fond ? Il naît souvent d'un oubli, d'une gaffe, d'un malaise, d'un doute. Il se développe insidieusement. Il grandit avec avidité et prudence, sans faire de bruit. Et, un jour, on se rend compte qu'il a pris toute la place. Alastar ne savait depuis combien de temps il mentait à sa famille. À son frère. Des années. Cela faisait des années qu'il taisait ses doutes, ses colères qui s'étaient mus progressivement en convictions. Des pensées qu'on ne pouvait avoir chez les Rackharrows. Les taire était la meilleure chose qu'il pouvait faire. Non : les oublier aurait été plus sage, en vérité, mais n'allez pas lui parler de sagesse. Dissimuler sa double identité aux yeux de tous, aux yeux de ses neveux et de ses proches, avait été plus facile qu'il ne l'aurait pensé. Un mensonge, un de plus, c'est vite dit, vite oublié. Il restait mangemort dans l'âme, Phoenix dans les actes. Une contradiction qu'il arrivait à accepter et à gérer, malgré tous les problèmes éthiques que ça lui posait.

L'addition était venue plus tôt que prévu. Et surtout de façon inattendue. De tout ce qui aurait pu arriver, c'était sans doute le pire. Arrêté en même temps que sa famille, sur laquelle pesaient déjà des doutes, il avait été contraint, au cours d'un interrogatoire au veritaserum contre lequel il ne pouvait rien, d'avouer sa traîtrise à des collègues mangemorts. Les mots lui arrachaient les lèvres. Il aurait préféré se crever la langue plutôt que de parler, mais Al' n'était pas assez fort pour lutter contre les effets du breuvage. Il a avoué l'inavouable. J'ai trahi ma famille, mes amis, tout ce en quoi je crois. J'ai donné des informations à l'ennemi, profitant de ma position de brigadier pour jouer un rôle déterminant dans la lutte rebelle. Jeté à Azkaban, on n'avait rien pu en tirer de plus. Son occlumancie protégeait Gabrielle, Sélène, Odette, et tous les sangs mêlés qui avaient un jour été mêlés à ses actions. C'était déjà ça.

Depuis sa libération prématurée, sa vie avait changé. Rackharrow s'attendait à ce qu'une chose pareille lui arrive un jour. En menant une telle vie, il serait idiot de ne pas envisager ce sort. Mais le vivre était autre chose. Il pouvait - heureusement - compter sur Erzsébet et certains alliés de l'Ordre pour se cacher provisoirement. Lui qui vivait dans un certain confort, il devait désormais faire face à l'indigence, même s'il n'était pas à la rue. Il ne voyait plus personne sans laisser un sortilège d'oubliettes derrière son passage, ni sans effacer ses traces, quelles qu'elles soient. Au fond, il ne savait même pas pourquoi il restait. Peut-être par conviction, parce qu'il savait, au plus profond de lui-même, qu'il n'avait pas accompli ce pour quoi il était allé aussi loin.

Alors pourquoi chercher à rencontrer Irvin? Qu'est-ce que son frère aurait bien pu lui apporter dans sa situation ? Au fond, ils n'avaient été proches qu'un temps. Et cela lu semblait déjà tellement lointain. Ils avaient tellement de choses en commun et si peu de souvenirs ensemble. Et pourtant, Alastar savait qu'il avait besoin de lui, en ce moment. C'était vers lui qu'il avait failli se tourner pour tout avouer, au marché de Lambeth, car il avait le sentiment que son aîné pouvait comprendre ses actes. Ils s'étaient querellés, détestés par le passé, mais leurs différends avaient cédé la place à une forme de respect et d'affection mutuels. Aujourd'hui plus que tout, Al' avait besoin de son grand frère. De son pardon. Alors, naïvement peut-être, parce qu'il voulait s'expliquer auprès de lui, il l'avait contacté par le biais d'une annonce parue dans le Golden Blood.

L'ex-brigadier n'avait pas perdu la main. Après quelques recherches, confirmées par des sources sûres, il avait appris que son frère effectuait des livraisons d'objets enchantés de façon anonyme. C'était l'occasion rêvée. Il lui avait donné rendez-vous au manoir où reposait Órfhlaith, sur les falaises du Pays de Galles qu'il connaissait par coeur. Un lieu symbolique. Nerveux, il s'était attablé près de la porte et sursauta lorsqu'on frappa. Alastar rabattit vivement son capuchon, craignant que son frère ne se dérobe en le reconnaissant. Il s'approcha du montant et hésita, mais finit par ouvrir. Irvin se dressait devant lui sans le reconnaître, affublé d'une sacoche. Le revoir après tout ce temps et toutes ces souffrances lui procura un soulagement qu'il n'attendait pas.

« Vous avez passé commande ? »

Alastar se contenta d'acquiescer. Il n'avait pas pris la peine de modifier sa voix et préférait rester silencieux pour l'instant. Il l'invita d'un geste de la main à pénétrer dans la maison, espérant que son frère obtempérerait. Le brigadier avait pris soin de placer une table et deux chaises dans le hall d'entrée peu accueillant. Igbal rôdait dans la demeure, mais restait loin de son maître sur ses ordres. Alastar ne voulait pas que son éternel le trahisse malgré lui. Il ferma la porte une fois son frère à l'intérieur.

N'y tenant plus, il céda sur un coup de tête et rabattit son capuchon sans plus attendre, et se tourna vers son aîné. Hésitant, il soupira piteusement sans savoir que dire ni que faire. Il y avait tant de choses qu'ils devaient régler. Et cette gêne qui ne le quittait pas... « Il faut qu'on parle. » C'est tout ce qu'il put dire, prononcer. Il attendait, fébrilement, la réaction d'Irvin. Allait-il le trahir ? L'arrêter ? Alastar était persuadé que non. Il n'aurait pas pris ce risque énorme, s'il avait douté d'Irvin. Ce n'était pas Saoirse qui se dressait devant lui mais bien son grand frère, qui lui devait la vie. Mais à ce moment précis, le brigadier doutait à en avoir peur de son semblable, de son propre sang.

« Installe-toi. j'ai beaucoup de choses... à te dire. Et ça fait un moment, d'ailleurs. » Les mots sortaient difficilement. Tremblants. Il désigna la table d'un geste mal assuré qui trahissait son anxiété. Tout ça était une mauvaise idée. Il n'aurait pas dû attirer son frère dans cet endroit trop sensible, après tout ce qu'il s'était passé. Comment lui avouer. Comment lui raconter tout ce qu'il s'est passé pour qu'il comprenne? Qu'il compatisse ? Était-il stupide d'avoir espéré qu'il puisse comprendre ?  

Code by Sleepy








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: Everything is dark - Rackharow's bro   Mer 4 Jan - 20:04











Everything is dark.
ALASTAR & IRVIN RACKHARROW.



10 décembre 1990 - Falaises galloises

Main sur le sac en bandoulière, il attendait une réponse de son interlocuteur. Il ne pouvait pas se tromper. S’il commençait ainsi à livrer de mauvaises personnes, son nouveau commerce ne tiendrait jamais debout et ce n’était clairement pas le but de le couler au bout de quelques jours. Oh ça non. Il avait dans l’espoir qu’à terme cela remplace sa librairie…mais s’était beau de rêver bien entendu. L’homme hoche la tête. Il fait sombre, mais Irvin pense déceler le mouvement. A moins qu’il ne le veuille réellement et qu’il à secouer afin de lui répondre négativement ? Ce que ça pouvait être compliqué de faire une livraison de manière incognito tout de même. Mais l’homme fait un mouvement de la main, l’invitant à entrer. Peut-être qu’il est muet après tout, suite à tous les interrogatoires et toutes les batailles qu’il y avait eut, il ne serait pas étonné que certains sorciers aient perdu quelques sens au passage.

Irvin entra, sans se dire qu’il pouvait y avoir un piège à un moment donné. Il avisa la table et les deux chaises à proximité et vit que toute la demeure était plongée dans la pénombre. La porte se referma derrière lui et bientôt, il ne resta plus vraiment de source lumineuse. Mais la lumière était assez présente pour qu’il voie son interlocuteur rabattre sa capuche et qu’il voit…son frère. Irvin se raidit, pose sa main à proximité de sa baguette. Il l’entend soupirer. Il sait qu’il sera, de toute manière, plus lent qu’Alastar s’il voulait se battre. Après tout son frère avait été de longues années dans la police magique, il avait une dextérité certaine, que lui n’avait plus vraiment. « Il faut qu'on parle. » Irvin se racle vaguement la gorge. « Hum... » Presque ennuyé de ce qui allait suivre. Embêté également de se trouver dans une situation si peu confortable. « Je n’ai pas le choix je crois. » Sa remarque était faite sur un ton plat. Il était enfermé de toute manière et doutait que son frère ne le laisse partir sans avoir dit ce qu’il avait sur le cœur. La suite était plus incertaine en revanche. Mais de toute manière. Irvin voulait-il vraiment partir ? Après tout, il avait une mission pour les mangemorts. Traquer, retrouver et ramener son jeune frère, le traître de la famille.

« Installe-toi. J’ai beaucoup de choses... à te dire. Et ça fait un moment, d'ailleurs. » Un moment…Voilà que les révélations risquaient d’être énormes. Voulait-il vraiment entendre tout ce que son frère avait à dire ? Sa première réaction fut de vouloir s’énerver, taper du poing, potentiellement frapper son frère. Mais son cadet semblait calme, même s’il tremblait. Comme s’il savait qu’Irvin pouvait péter les plombs et qu’il…l’acceptait. Cela refroidit bien rapidement Irvin. Peut-être avait-il une information importante à lui transmettre. Il sera de toute manière bien assez tôt par la suite de la frapper et compagnie s’il jugeait les informations sans valeur ou qu’il en avait tout simplement marre. Et Irvin se rappela que bien des années plus tôt, son emportement avait mené Alastar sur les routes du ministère et non pas vers la famille. Peut-être était-ce le début de la fin pour lui ? Inquiet d’être coupable d’avoir fait d’Al ce qu’il était, il passa la sangle de son sac par-dessus la tête et le posa, bruyamment, sur la table. Il tira ensuite la chaise, qui racla le sol, et s’assit. Il croise les bras, s’appuie contre le dossier et tend les jambes, comme s’il était parfaitement à l’aise, chez lui. Mais cela marquait plus un besoin de s’isoler, de s’éloigner, tout comme de se protéger de ce qui viendra par la suite. « Je t’écoute. Je suis prêt à entendre tout ce que tu vas le dire. » Ou pas. Mais ça, il sera le seul témoin et juge des réactions qui allaient le parcourir pendant que son frère ouvrira la bouche.
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Insurgent, and proud to be.
avatar
Je suis : Haeny , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/01/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 645 hiboux. J’incarne : Sam Riley , et l’avatar que je porte a été créé par : Eden Memories (Bazzart) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Cordelia Pevrell, Deimos Carrow Je parle en : color=#cc0000



Je suis âgé de : 32 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : Fugitif, ancien brigadier pour le ministère J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Veuf, le fantôme de son ex-femme rôde quelque part sur une falaise du Pays de Galle


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: Everything is dark - Rackharow's bro   Ven 12 Mai - 16:47




"Everything is dark"

A friend loves at all time, and a brother is born for a time of adversity.
 - King Salomon

Décembre 1990


Lorsqu'il l'aperçut, Irvin porta instinctivement la main à sa baguette, prêt à dégainer. Alastar sursauta, restant observateur de ce geste menaçant. C'était nouveau et il devrait s'y habituer : il était devenu une menace pour sa propre famille. Un ennemi. En une fraction de seconde, son aîné venait de lui rappeler cette dure réalité. « Hum... » Au départ crispé par la surprise, Irvin sembla se détendre. Sans doute avait-il compris qu'Al' ne lui avait pas tendu de piège, et que ses intentions étaient pacifiques. Du moins, c'était ce que le transfuge espérait. Il prit soin de ne pas se montrer menaçant, restait les bras en évidence, désarmé, étrangement calme.  « Je n’ai pas le choix je crois. » Al' se contenta de tendre la main en direction de la chaise, renouvelant son invitation. En effet, il n'aurait pas admis que son frère le plante là, alors qu'il s'apprêtait à lui confesser ce que jamais il n'avait pu dire à qui que ce soit... Et pourtant, cela aurait été une réaction tout à fait compréhensible.

Irvin s'installa, se mit à l'aise, même, de façon trop ostensible. Comme s'il voulait lui témoigner une certaine nonchalance, un détachement qu'on aurait pu prendre pour une insulte. Al' s'assit face à lui, résolu à en découdre.  « Je t’écoute. Je suis prêt à entendre tout ce que tu vas me dire. » Il acceptait le marché. C'était exactement ce que le fugitif avait besoin d'entendre pour se lancer dans son récit. Et si Irvin le jugeait coupable, impardonnable, soit. Il aurait au moins été honnête avec un membre de sa famille, il aurait vidé son sac. Il inspira nerveusement, tentant de remettre de l'ordre dans ses pensées. Al' n'avait rien préparé. Il ne pensait pas en arriver là aussi facilement. Et maintenant que l'heure des confessions avait sonné, les mots lui manquaient. Un silence pesa longuement entre les deux frères. Al' articula, une à une, les pièces du puzzle qui avaient mené à sa trahison. Et bien vite, il comprit que tout remontait à la même personne. À une seule et même origine.

« Quand j'étais à Poudlard je... » Il comprit qu'il remontait trop loin. Qu'il allait trop vite. Il devait préparer le terrain avant d'aborder son histoire clandestine avec « elle ».

« Je veux d'abord te dire... que je suis désolé pour tout ça. » Il baissa la tête, repensant à son arrestation, à la déception qu'il avait dû causer chez les Rackharrows, et surtout aux conséquences que sa famille avait dû affronter depuis lors. « J'ai fait des choix. Je les assume. Mais en aucun cas, je ne voulais que ça vous retombe dessus. » Et pourtant ; Il était évident que sa famille trinquerait. Pas autant que lui. Mais tout de même. Il secoua la tête, comme s'il dénigrait ses propres actes, ses décisions, comme s'il regrettait. « Je sais que j'ai fait des dégâts et... j'imagine que Père m'a renié. Et je sais que ça ne suffira pas à réparer tout ce que j'ai fait. » C'était dit. Peut-être était-ce le plus difficile, au fond. Il avait besoin de commencer par là avant d'en venir à l'essentiel.

Il poursuivit, légèrement plus détendu, maintenant qu'il se savait écouté : « Mais sache que cela n'aurait jamais dû arriver. Je n'ai rien fait à la légère. Tout était soigneusement pensé pour que je reste à l'abri des mangemorts. Une simple erreur m'a fait basculer, ce soir-là. Jamais ils n'auraient su. Jamais ils ne se seraient douté de quoi que ce soit. » Il laissa échapper un ricanement amer, qui ressemblait plus à un soupir qu'autre chose. « Je vais tout te raconter. Mais je garderai certains noms secrets, car je ne veux compromettre personne. » Quant aux noms des morts, il ne les travestirait pas, car cela ne servait plus à rien, désormais ...




Code by Sleepy








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: Everything is dark - Rackharow's bro   Mar 23 Mai - 15:18











Everything is dark.
ALASTAR & IRVIN RACKHARROW.



10 décembre 1990 - Falaises galloises

Il faisait au mieux pour paraitre détendu et parfaitement à l’aise Irvin. Et pourtant il n’en menait pas large. Il se retrouvait en présence de son petit frère, que les mangemorts lui avaient demandé de ramener voir de tuer. Et voilà que celui-ci voulait lui parler, se justifier. Il n’avait rien contre, Irvin, mais il réfléchissait au meilleur moyen de justifier son inaction en présence d’un traitre au gouvernement. Irvin l’a invité à parler et le silence s’est étiré entre les deux Rackharrow. Il ne disait rien l’aîné, laissant son cadet chercher ses mots, prendre le temps qu’il lui faudrait. Et enfin, il sent qu’il se lance. « Quand j'étais à Poudlard je... » Il s’arrête. Faux départ. Dans certaines compétitions il aurait été disqualifié et Irvin aurait pu l’embarqué pour le ministère. Mais bon joueur, il le laisse se reprendre, second chance. Après tout, par le passé il ne lui en avait pas vraiment laissé. Était-ce de sa faute s’il était devenu ce qu’il était ? Était-ce parce qu’il l’avait évincé de l’affaire familiale ? Il ne se le pardonnerait jamais Irvin si ce devait être le cas. « Je veux d'abord te dire... que je suis désolé pour tout ça. » Irvin le voit baisser la tête, mais ne dit rien, gardant les lèvres résolument closes. « J'ai fait des choix. Je les assume. Mais en aucun cas, je ne voulais que ça vous retombe dessus. » Il ne peut s’empêcher de grincer des dents. Il sent la colère monter. Par sa faute il avait dû retourner chez les mangemorts, sa belle-fille avait aussi dû s’engager, les Rackharrow étaient surveillés. Mais il ne dit rien, se contenant et s’efforçant de faire retomber son énervement. « Je sais que j'ai fait des dégâts et... j'imagine que Père m'a renié. Et je sais que ça ne suffira pas à réparer tout ce que j'ai fait. » Irvin ferme les yeux pour ne plus le voir. Non ça ne suffira pas. Ça ne suffira jamais. Il leur avait pourri l’existence. Mais s’était des mots trop dur à entendre, il ne voulait pas le dire à son frère, même s’il le pensait. Il lui restait encore de l’amour pour lui et lorsqu’on aime une personne on évite de la faire souffrir.

« Mais sache que cela n'aurait jamais dû arriver. » Il rouvre les yeux. « Je n'ai rien fait à la légère. Tout était soigneusement pensé pour que je reste à l'abri des mangemorts. Une simple erreur m'a fait basculer, ce soir-là. Jamais ils n'auraient su. Jamais ils ne se seraient douté de quoi que ce soit. » Il entend Alastar ricaner et ses poings se serrent. L’heure n’était pas à la plaisanterie, ni aux regrets. Les faits, seulement les faits. « Je vais tout te raconter. Mais je garderai certains noms secrets, car je ne veux compromettre personne. » « Au diable les noms, je m’en fiche comme de la première dent d’un gobelin ! » Le ton est dur, froid. Sa patience est mise à rude épreuve. « Père ne t’a pas renié si c’est ta crainte… » Plus bas et sèchement il ajoute alors. « Mais il aurait peut-être du… » Ce n’était pas en s’amusant et en précisant que rien n’aurait jamais dû se savoir qu’Irvin risquait de l’avoir à la bonne. « Ça fait combien de temps que tu mens à toute la famille ? » Il balaie l’air devant lui. « Non, laisse. Raconte ton histoire, je te questionnerais plus tard. » A nouveau un ton froid. Las, cette fois. Irvin n’a plus grand espoir de sauver son frère. Et même s’il écoutera l’histoire qu’il voudra bien lui raconter. Vérité ou mensonge. Il savait qu’il ne pourrait rien faire pour changer les choses. Le voulait-il de toute manière ? Il n’était pas certain. Il se sentait humilié d’avoir été floué. Plus encore si cela faisait de nombreuses années qu’il côtoyait son frère dans le mensonge. Lui au moins avait eu la paire nécessaire pour tourner le dos aux mangemorts et prendre du recul sur tout ce qui se passe autour de lui. Alors certes, certains dirons qu’il a été lâche de ne pas prendre de parti dans le combat. Mais il faudrait tout de même reconnaître que défier les mangemorts en ne répondant pas à leurs sommations, plus que des invitations, lorsque la marque brûlait et s’exposer à des représailles de leur part, démontrait quand même une bonne dose de courage…ou alors de stupidité et d’ignorance. Il croise les bras, fixant son frère dans l’attente qu’il reprenne son récit.
 



Revenir en haut Aller en bas
 

Everything is dark - Rackharow's bro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Pays de Galles :: Habitations-