Partagez | 
EVENT #7 - LET 'EM BURN - PHENIX

()
Parchemin envoyé Mer 2 Nov - 10:37

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 551
malle
raise your wand
 
EVENT #7 - PHENIX
-let 'em burn-

1  NOVEMBRE 1990 - 1H30
Cette fois-ci, Poudlard semble perdue. Une année qu’ils ont le contrôle de ce château et que celui-ci leur sert de planque, de cour des Miracles, mais aussi d’habitation. Ils avaient prévu une attaque, mais rien de cette envergure. Pour la première fois depuis le début de cette guerre il y a plus d’une année maintenant, les Phénix reculent. Ils n’ont quasiment plus aucune chance de garder le château. Combien de morts sur le champ de bataille ? Sans doute trop. Ils ont réussi à mettre en sécurité ceux sous leur protection, mais trop peu de Phénix étaient encore en état de se battre en cette soirée de Samain. Trop peu, c’est là leur faiblesse. La tradition exige que tant qu’il restera un souffle de vie, chaque phénix sera en état de combattre. Mais la pression est forte, combien d’entre eux vont supporter de voir les corps sans vie de leur camarade ? Les affres de la guerre n’épargnent personne, et ce soir c’est une odeur de sang qui flotte, et un goût de déjà, comme une seconde Purge. Reste-t-il encore un espoir ?

Le groupe composé de Avia, Lothar, Pietro, Jaina, Philippe est aux prises avec des mangemorts dans la cour, et ils tentent de les semer pour atteindre le but qu’ils se sont fixés, ce but que le protocole les oblige à rejoindre : la Grande Salle. « Par ici les gamins !  » Dit alors un vieux membre de l’Ordre, Alford Jameson, né moldu un peu lunatique mais membre de l’Ordre, «  Je vous couvre !  » Hurle-t-il à l’attention des Phénix, il parvient à formuler un protego plutôt puissant faisait écho à ses capacités d’auror. Il y parvient, mais quand chacun des membres de l’Ordre passe finalement derrière lui, son sortilège cède, et il est frappé à la gorge par un sectusempra qui le vide alors de son sang. Dans un dernier geste, il lève sa baguette, et s'effondre alors la porte du Grand Hall, et une partie du premier étage - dont quelques livres de la bibliothèque manque d’assommer Pietro. La porte est close, enfin… en quelques sortes. Les voilà protégés de l’extérieur… mais pas sauvés. La Grande Salle n’est qu’à quelques mètres. (Note: par facile d'accéder à la Grande salle non plus, sur votre chemin, les corps sans vie de nombreux Phénix là bas, devant la Grande Salle, une armada de mangemort prêt à en découdre, mais ils ne vous ont pas vu. Profitez en, merci de ne pas neutraliser en un sort, cela serait de l’anti-jeu. )

Au septième étage, Marek et Joana parviennent à fuir la mangemorte qui tentait de leur tendre une embuscade et arrive à rejoindre le troisième étage. Non sans difficultés. Ils tombent alors nez à nez avec un Phénix, Peter Lufkin - jeune phénix en fuite comme eux - qui est entrain d’allumer un feu à l’aide du sortilège de Feudeymon. Il se retourne vers eux, «  Il n’y a plus d’espoir.  » Sa voix est lourde de sens, il n’y a plus rien dans son regard, hormis la détresse. Désespéré, il court alors vers les flammes, tandis que Marek et Joana le regardent impuissant s'immoler par le feu. Comme si cette cause était perdue, comme si perdre Poudlard était la fin de leur combat. Les deux Phénix réalisent que le sort est en train d’embraser l’étage, ils n’ont plus beaucoup de temps. Ils courent alors tentant désespérément de rejoindre la Grande Salle. En arrivant au second étage, Joana trébuche sur le corps sans vie d’une jeune Phénix, et se blesse alors au genou, sans trop de gravité.

Au second étage, on trouve Odette aux mains de Nyx. Il ne faut pas longtemps à Tristan, Skander et Ekaterina pour la rejoindre. Ceux-là s’en prennent alors à la Greyback qui finit par rebrousser chemin, en sous-nombre, partant rejoindre quelques-uns de ses camarades à l’aveuglette. Quand, Marek et Joana leur tombent finalement dessus. Ils doivent faire vite car le Feudeymon lancé par le phénix suicidaire est entrain de se propager à vitesse grand V. Un étage plus bas, ils se retrouvent alors face à un groupe de six mangemorts qui leur barrent le passage avec l’escalier qui les conduit directement au hall de la Grande Salle.  (Note: par facile d'accéder à la Grande salle non plus, sur votre chemin, les corps sans vie de nombreux Phénix là bas, devant la Grande Salle, une armada de mangemort prêt à en découdre, mais ils ne vous ont pas vu. Profitez en, merci de ne pas neutraliser en un sort, cela serait de l’anti-jeu. )

REGLES ET RECOMMANDATION :
Libre à vous d'attaquer des PNJ mangmort si vous le souhaitez, mais pour l'instant sauvez déjà votre peau.

- Si un joueur est touché par un autre joueur, merci de laisser le temps à celui-ci de réagir avant d’en rajouter une couche, dans un soucis d’équité et de fairplay, l’acharnement n’est pas une solution.
- Merci de préciser en haut de chacun de vos postes à quel endroit vous vous trouvez à Poudlard pour aider les autres joueurs.
- Quand vous viser un personnage ou que vous interragissez avec lui dans votre rp, merci de le faire apparaître en Gras ou en Italique.
- Pour savoir si votre sortilège fonctionne, merci de vous servir du système de dés, dont vous retrouverez le fonctionnement par ici. Le staff reste à votre disposition pour toutes éventuelles questions vis-à-vis de ce système.
- Vous pouvez faire des RP aux alentours de 500 mots ; essayez de rester court dans vos réponses pour faciliter le RP.

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet + mp Mererid
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Sam 5 Nov - 22:45

avatar
avatar
profil
Je suis : Haribo , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 286 hiboux. J’incarne : Jack Falahee , et l’avatar que je porte a été créé par : Psyborg (Mahlah) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Ekaterina Flamel Je parle en : #cc9966;



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : un ex cuisinier, mais actuellement en fuite J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est compliqué, très compliqué
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Rez - Avia, Pietro, Jaina, Philippe
Ils ont réussis s’enfuir. Franchement, il avait l’impression de revivre. Il avait envie de remercier la terre entière. « Par ici les gamins !  Je vous couvre ! » Alford Jameson, une personne qu’il avait déjà croisé plusieurs fois au château. Heureusement qu’il était là, Lothar l’aurait bien embrassé…s’il n’était pas tombé sous les sorts ennemis. Mais au moins la porte était fermée, ils étaient séparés des mangemorts et en sécurité…enfin en sécurité relative. Probable que d’autres emmerdes allaient leur tomber dessus. La grande salle n’est plus très loin. L’échappatoire est proche.

Mais il voit son cousin. Pietro. Il a deux mots à lui dire. Il était presque certain qu’il n’allait pas aimé, mais il s’en fichait éperdument...lorsque Skander l’apprendra, il entrera certainement dans une colère folle. « Pietro ! » Il attire son attention. « Mais pour qui tu te prend sérieusement ? » Son ton est sans appel, Lothar n’est pas souvent en colère, mais là, il a les yeux comme deux abîmes sans fond. « Tu trouves normal de bouffer des gens ? De leur infliger la malédiction d’être un demi-loup ? » Il s’approche de lui et le bouscule violement. « C’est pas parce que tu aimes être un loup que tu dois l’imposer aux autres ! » Il hurle presque Lothar. Il se moque qu’on l’entende, il veut s’expliquer avec son cousin. « Cette pauvre gamine va vivre un enfer jusqu’à la fin de sa vie par ta faute ! Même pour mon pire ennemi je ne souhaiterais pas ça ! » Il n’est pas loin de lui, il déteste son comportement. Il déteste savoir que certains Lupin sont aussi cons que leurs pieds et ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez. Il a honte parfois Lothar d’être un Lupin quand il voit le comportement des autres.

Il aurait aimé lui dire d’autres vérités, de lui étaler sa connerie sur la tronche. Mais il n’a pas le temps, il entend des pas qui viennent vers eux. Peut-être qu’il a parlé trop fort et attiré les mangemorts. Il voit rapidement un mangemort s’avancer. Il repousse son cousin, peu désireux de se battre à ses côtés. Il pointe sa baguette et essaie de jeter un sortilège. « Incarcerem ! »

Dé – La sort atteint-il sa cible ?
Oui : Le mangemort tombe ligoté.
Non : Le sort est trop court et ricoche à ses pieds.

Le sort est trop court, il ricoche sur le sol de marbre devant le mangemort. Celui-ci rigole, semble se moquer de lui et de sa poisse en magie. Il jette à son tour un sort qui vient lacérer son bras tenant sa baguette. Il en vient à lâcher sa baguette Lothar. Il se baisse alors rapidement pour la ramasser et doit se servir de son bras droit pour jeter des sorts désormais. Encore moins de chance de réussir un coup quelconque.



Parchemin envoyé Sam 5 Nov - 22:45

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 896
malle
raise your wand
 
Le membre 'Lothar Lupin' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet
mp Mererid + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 6 Nov - 2:29

avatar
avatar
profil
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1845 hiboux. J’incarne : Oscar - sexy - Isaac , et l’avatar que je porte a été créé par : moi-même, Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Gideon Peverell, Astraea Black, Avia Spdumore. Je parle en : #ff3333



Je suis âgé de : 36 années perdues dans la tourmente de la lune. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Leader de L'Ordre Du Phénix, à plein temps. Je suis un ancien auror et ancien homme de main pour la Main Noire, mais surtout un ancien espion. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis en couple avec une blonde répondant au nom d'Odette Moody. Champ Libre : ancien alcoolique - ancien auror - leader de l'Ordre du phénix - fumeur - ancien drogué - papa de plein de gamins (Victoire,Orion, Antigone, Finlay, & Sirius)
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
En ligne
PREMIER ETAGE,
Etait-ce utile de dire qu’il s’en voulait, qu’il… Il s’en voulait, terriblement. Mais il ne pouvait rien y faire, il ne pouvait altérer le court des choses, il l’avait fait, il l’avait giflé, et il avait manqué de l’étrangler, sous le coup d’un sortilège d’Impero. Intérieurement, Skander remerciait la bête fortifiée par la Pleine lune à venir de lui avoir donné la volonté de résister au second commandement. Même si ce n’est pas de sa faute, il s’excuse, mais elle ne veut rien savoir tranchante,  « Je n’en veux pas. » Il n’ose pas la regarder. Il s’en veut, il sait ce dont il est capable. Mais l’Impero est terminé, aucune raison qu’il la blesse encore et encore. Il y avait toujours la bête, elle avait toujours su qu’elle était là, elle avait toujours été informée de son existence, elle savait ce qu’elle risquait, il l’avait prévenue. Mais Skander, il est capable de compartimenter les choses, de faire abstraction de cela pour l’instant et de se focaliser sur l’instant en l’occurrence, leur survie. Quand Ekat leur faire part de son plan, il hoche la tête, ils n’avaient que cela à tenter. Il restait bien la solution de foncer dans le tas mais les chances de survies étaient plutôt infimes. « Partis Temporus ! »  Les gravas se lèvent, tout n’est qu’une question de temps. Foutu temps qui ne cesse de s’écouler. Devant le couloir formé par les pierres, Skander presse alors le pas, fermant la marche. A bonne distance d’Odette – tout de même. « Je pense qu’il ne faut plus compter sur le sort, il va probablement se dissiper sous peu. » Il hoche la tête le loup, « Raison de plus pour se bouger le cul. » dit-il alors plutôt sèchement, plus comme un reproche pour lui-même. Ils auraient dû être loin depuis longtemps, et jamais il n’aurait dû laisser Odette dans le château. Il fut soulagé de savoir Victoire loin de là, au moins, elle aurait la vie sauve.

Elle n’attend pas qu’il fasse quoi que ce soit Odette pour se remettre en course. A vive allure, dans les escaliers. Le pas est pressé, rapide. Elle va vite, trop vite peut être, Skander la voit sur heurter à un mur, se retourner vers lui, se guérir, puis repartir de plus belle. A toute vitesse, et ils finissent alors par la perdre de vue. Elle le fuit, c’était certain, mais qu’il en soit ainsi. Il la ferait sortir de là, hors de question de la laisser crever ici. « Putain fais chier. » Lâche-t-il alors plus pour lui-même que pour ses deux comparses. Sa vie était un putain de bordel, et ça ne faisait qu’envenimer les choses. Il se remet alors en course, essayant de presser un peu plus le pas, mais il n’est pas totalement remis. Si l vulnera samentur a fonctionné en partie, il n’est pas certain que toutes les blessures internes dues au sectusempra soient guéries. « DÉGAGE ! » Les hurlements à l’étage du dessous laissent alors penser qu’Odette n’est pas seule, et pas en bonne compagnie. A peine est-il au second étage que Skander lève sa baguette en direction de Nyx Greyback, et il tente de la désarmer, mais quand Ekaterina et Tristan arrivent à ses côtés, la louve mangemorte se met alors en fuite. La seule chose qui retient Skander de ne la poursuivre, c’est Odette sur le sol. A la fois attentionné, mais aussi assez rapide dans son geste, il relève alors Odette, il veut s’assurer qu’elle n’a rien, enfin… qu’elle n’a rien de plus que ce qu’il lui a déjà fait subir.  Il allait dire quelque chose Skander « Vous n’av… » Vous n’avez rien, toi et le bébé ? Mais il n’a le temps de rien dire que Marek et Joana leur tombent alors dessus, plutôt en hâte, et paniqué.  Il voudrait leur demander ce qui va pas mais il entend sur leur talon le crépitement du feudeymon, et lâche un simple, « Oh putain. » Il regarde successivement ses camarades, et il dit alors attivement « On y va ! » Les autres avaient dû clairement entendre la même chose, et il pouvait voir les lueurs des flammes danser dans les escaliers à l’étage du dessus. Ils n’avaient pas assez de temps. Le groupe descend alors à l’étage inférieur, le premier. Mais là, coup du sort : un groupe de mangemort. « BOMBARDA ! » Lâche alors le sorcier en direction de l’une des statues du couloir.

Lancé de dés #1: Quel est l'effet du sortilège de Skander ?
Oui La statue imposante tombe alors sur le côté, offrant au Phénix un endroit où ils peuvent se mettre à couvert et continuer l'attaque.
Non La statue tombe, du mauvais côté, tout en long, un coup d'épée dans l'eau, ni plus ni moins.

La statue bascule pour offrir aux membres de l’Ordre et à Tristan un moyen de se cacher tout en pouvant avancer un peu sur ce qui était désormais leur champ de bataille. Une barricade de fortune pour faire face à ces six tueurs, car à un juger par les cadavres de Phénix non loin d’eux, ils étaient des tueurs. Skander est énervé, enragé. Il est temps de se mettre à couvert, maintenant, tout de suite, car un sort de l’ennemi vient alors frapper l’angle du couloir derrière lequel ils se cachent. Il se souvient alors de cette règle qu’il a toujours appliqué : la meilleure défense, c’est l’attaque. Il se rue alors vers la barricade,

SI OUI A #1 Lancé de dés #2 : Skander a-t-il le temps de se mettre à couvert sans une égratinure, ou bien est-il frappé par un sort de Diffindo à l'épaule alors qu'il arrive tout juste à se mettre à couvert ?
Oui Une chance de dingue, pas une autre égratignure.
Non le sort le frappe à l'épaule, et fait alors saigner celle-ci de façon assez profonde, fort heureusement il est gaucher, et l'épaule droite le fait souffrir, affectant un peu sa capacité à viser, mais pas autant que s'il s'agissait de la gauche.

SI NON A #1 Lancé de dés #2 : Le sort de Skander fonctionne-t-il ?
Oui, un des mangemorts tombe à la renverse et fait tomber son camarade de gauche.
Non Le sort vise le mur derrière eux, Skander semble encore trop souffrir de ses blessures internes pour parvenir à viser correctement.


La douleur lui déchire alors l’épaule droite. Son t-shirt tapissé de sang ; ne rentrerait-il jamais d’une mission sans une égratignure ? C’était impossible, il rentrait toujours avec une égratignure, même quand lui et Aries allaient boire un verre, ils trouvaient toujours le moyen de se battre et de finir écorché. Il arrive à se mettre à couvert, et s’appuyai alors contre la statue, et ferme les yeux, de douleur. « Putain… » Lâche-t-il les dents serrées. Par chance, le gaucher qu’il semble encore en mesure de se battre avec sa main gauche, et sans réfléchir d’avantage, sans laisser le temps à qui que ce soit d’agir, pour leur laisser le temps de se mettre à couvert, il sort une demi-seconde sa cachette pour lancer un, « Expulso » informulé,

SI OUI A #1 Lancé de dés #3 : Skander parvient-il a toucher ses cibles ?
Oui, un sort complexe qui met à terre les deux mangemorts du centre les faisant alors voler dans les escaliers derrière eux, les assommant un bon moment.
Non Le sortilège frappe un des mangemorts mais celui-ci arrive à le devier dans leur direction, et vient se heurter à leur barrage de fortune, faisant éclater une partie de la statue dont les débris viennent blesser Skander à l'arcade.

SI NON A #1 pas de lancé de dés #3

Il pousse une sorte de grognement. Un râle d’énervement, puis se remet à couvert. Ils étaient mal, plutôt mal. Il réfléchit, et tente de trouver une solution, il regarde ses camarades, Odette et les autres. Ensemble, ils avaient une chance d’en venir à bout, mais il allait falloir être méthodique. Il cherche alors Tristan du regard, il cherche son ancien collègue, son ami, il cherche l’ex auror, celui qui sera prêt à échafauder un plan digne de ce nom.


It's good to be king like a conqueror

I can feel the weight, I can feel the weight of the world.I can feel the pressure, I know the pain and the hurt[...]I will not run when destiny comes, It's good to be king

Parchemin envoyé Dim 6 Nov - 2:29

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 896
malle
raise your wand
 
Le membre 'Skander Lupin' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


--------------------------------

#3 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet
mp Mererid + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 6 Nov - 11:00

avatar
avatar
profil
Je suis : dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 264 hiboux. J’incarne : Sebastian Hot Stan , et l’avatar que je porte a été créé par : © vinyles idylles . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : O.M. - D.M. - L.G. - Z.S. Je parle en : #993340



Je suis âgé de : trente et un ans (03.03.1960) , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Fugitif, Tatoueur Magique à la sauvette, jusqu'à la reprise de Poudlard, il avait un salon à Pré-Au-lard, sans doute détruit par les mangemorts désormais. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Célibataire, au coeur tourmenté par les femmes Champ Libre :

Père du bâtard de Roisin Grimstone, Ashlynn, est l'aîné d'un triplage : Oriana et Marek. Oriana est morte à la Purge, et une née moldue a pris sa place. Marek est mort en 1991 de la main de Drefer Rackharrow.

malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Intérieur de Poudlard
Il n’a pas besoin de qui que ce soit, le sort qui l’empêche de se transformer en statue de marbre, le sort d’un beau pétrin, alors que finalement, c’est encore un vieux qui vient se charger d’eux, qui vient les aider à sortir de la merde. Il n’y avait jamais assez de petit vieux pour les aider, non jamais. Pourtant, quand il prend place dans la course avec Jaina non loin, il souriait de se savoir à l’intérieur, il sourirait presque, si l’effondrement de l’étage ne le blessait pas à la cuisse. Une belle blessure ouverte, un beau muscle sanglant qu’on voit apparaître plus loin que son jean noir. Il râle encore une fois. La vie le prend pour cible, mais il avait bien pris la vie d’une fille cette fois. Il s’appuie contre un mur finalement quand, il entend. « Pietro ! » Lothar encore une fois, il grogne cette fois le Lupin, en prenant sa baguette dans sa main. « Mais pour qui tu te prends sérieusement ? » Il n’hausse même pas un sourcil, se contente d’avoir ce regard froid et noir. Mais son sang boue, il n’a pas à être sa mère, il n’est rien qu’un cousin qu’il est obligé de conseiller sur ses histoires de cul, il n’est pas sa mère. Quand il conclut. « Cette pauvre gamine va vivre un enfer jusqu’à la fin de sa vie par ta faute ! Même pour mon pire ennemi je ne souhaiterais pas ça ! » Qu’elle le vive, il n’en avait rien à foutre de s’infliger un défi de plus dans sa vie minable. Mais ce con de Lupin ne voyait que la bonne image. Quand il loupe son sort, il rit grassement Pietro, il se fout de s’attirer ses foudres. Il tend aussi sa baguette, mais si c’était contre les mangemorts ça saurait bien. Un Bloc-Langue informulé.

Dé 1  – Le sort bloque les paroles de Lothar
Oui : Il est incapable de parler de Pietro le rabat contre un mur, on avait jamais dit qu'un loup réglait ses comptes plus tard quand Lothar le soûle autant.
Non : L’informulé reste un informulé.

Pourtant, quand l’informulé bloque la langue de son cousin, ses doigts se plantent dans l’épaule de Lothar quand il le ramène violemment contre un bout de mur. « Oui maman, » commence-t-il finalement, alors qu’il sait que ses cousins avent la place importante de la folle Viola dans le cœur de Pietro et de Marek. Il est froid sec et l’agitation de la lune qui rend l’homme plus loup, il montrait presque les crocs. « Tu iras le répéter à ton grand frère Jimi Cricket ? Bravo, quand on est pas capable de se servir de sa bite sans faire de conneries on se la ferme Lothar. T’as aucun droit de critiquer ce que je fais AUCUN ! » Il laisse une seconde ou deux. « La prochaine fois, je te laisserai pas la chance d’avoir une explication, juste mon poing dans la tronche. » Toujours froid et taciturne, il est en colère, il bout, mais qu’importe. Quand il le lâche, il ne défait pas le sort et il ne demande pas à Merlin de l’aider le moins du monde, qu’il pointe sa baguette sur le mur à gauche de la grande salle. Si les portes venaient à être closes par les mangemorts, ils pourraient passer par là sans soucis. « BOMBARDA ! »

Dé 2  – Le bombarda fait tomber des débit du mur près de la Grande Salle ?
Oui : Les Phénix sont capable de voir que la Grande salle est un cimetière à ciel ouvert, comme l'entrée.
Non : Seuls les tableaux explosent.

Quand le mur explose, il se retourne quand même pour prendre quelques éclats de mur à la place de Lothar. Toujours famille malgré ses coups de gueule. La Grande salle est ouverte autrement que par la porte. Et ce qu’il voit quand il se retourne n’est pas des plus réjouissants, comme quand il est entré, l’odeur du sang et de la mort des dizaines de cadavres sont au sol ou sur les tables, ensanglanté ou bien comme pétrifié. Morte lente et douloureuse. Voilà ce que leurs compères avaient subi pour leur faire gagner du temps. Voilà comment ils avaient été faibles. Pietro il serre le poing, il ne comprend divinement pas comment on peut dire qu’il vient de gâcher la vie d’une fille mangemorte, alors qu’elle en a surement pris plus d’une ici avec ses camarades. Il s’éloigne de Lothar aussi rapidement qu’il l’avait ramené et se met à couvert derrière une étagère de la bibliothèque qu’il avait failli prendre sur le coin du nez tout à l’heure. Il fallait les éliminer avant qu’ils ne les éliminent.


lost the humain control
There is some kind of a sweet innocence in being human- in not having to be just happy or just sad- in the nature of being able to be both broken and whole, at the same time.  #993340 › © alaska.  

Parchemin envoyé Dim 6 Nov - 11:00

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 896
malle
raise your wand
 
Le membre 'Pietro Lupin' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet
mp Mererid + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 6 Nov - 13:27

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
PREMIER ETAGE,


Lorsqu’il voit arriver Marek et Joana, sa première réaction est de lever sa baguette, méfiant, avant de la rebaisser à peine d’un cran, en reconnaissant des Phoenix. Le fait de ne pas faire partie de l’Ordre lui procure bien des désavantages, il en prend conscience. Il ne connait pas les procédures d’urgence. Il lui faut une seconde de trop pour identifier certains alliés qu’il n’a pas eu l’occasion de croiser durant ses récentes venues au château. Il n’a pas le temps de réfléchir plus longtemps aux significations de tout ça quand il reconnait en même temps que ]Skander le bruit d’un feudeymon. Il hoche la tête et ne se le fait pas dire deux fois. Attrapant vigoureusement le poignet d'Ekaterina, comme si le fait de l’avoir à portée de main le rassurait, ils se mettent à nouveau à courir en sens inverse.

Bientôt ils font face à des mangemorts. Tristan suit les autres derrière la grosse statue que Skander a fait tomber. Tandis que le leader de l’Ordre commence à attaquer, il se tourne vers Odette et lui murmure d’un ton soucieux « Tu vas bien ? » Il parle du bébé, de la santé physique, pas de la gifle, il est pas psycomage et il a pas trop le temps de s’attarder sur ça, ce qui l’inquiète c’est qu’elle puisse les suivre physiquement jusqu’au bout. Puis il jette un coup d’œil à Ekat, et réitère sa question. « Et toi ? ». Il entreprend ensuite de construire une protection pas trop mauvaise autour de la statue. « Protego Totalum ».

Dès 1 # Le charme du bouclier résiste-t-il longtemps aux maléfices des mangemorts ?
Oui : Il englobe la statue et les Phoenix derrière elle, et renvois les sortilèges vers les mangemorts, protégeant les sorciers qui reste inactifs derrière la statue.
Non : Il fonctionne quelques instants, mais un bombarda mangemorts le fragilise et le fait voler en éclat. Les phoenix n’ont à nouveau plus que la statue de pierre pour les protéger.

Une fois la protection installée, il se décale vers le bord de la statue pour pouvoir attaquer les mangemorts. Il se met légèrement à découvert pour lancer des sorts. Un bout de statue explose, il se prend des débris et de la poussière et s’essuie le visage à la rache. Un gout métallique de sang traîne au coin de ses lèvres. Il croise le regard de Skander. Ils cherchent un plan. Rien de bien miraculeux ne lui vient à l’esprit. Il vise deux mangemorts en lançant deux « Obscuro » coup sur coups.

Dés 2 # quel est l’effet du sortilège sur les mangemorts ? 
Oui : Les deux mangemorts aveuglés paniquent, ils se mettent à attaquer à l’aveuglette et s'entretuent entre eux.
Non : Les deux mangemorts aveuglés paniquent, ils envoient une pluie de sortilège à l’aveuglette dont un atteint Tristan, rouvrant une des cicatrices déjà présentes sur son corps.

Les deux mangemorts aveuglés paniquent, ils se mettent à attaquer à l’aveuglette et s'entretuent entre eux. Pour se protéger de la pluie de sortilège que les mangemorts aveuglés ont abattu sur eux avant de s'entretuer, Tristan se rencogne derrière la statue. Il avise les éclats de statue par terre. Il se rappelle un sortilège qu’il n’a plus utilisé depuis longtemps. En informulé, il fait léviter les éclats, puis d’un « waddiwasi » assez rageur, il envoie les débris de la taille d’une balle de fusil se diriger à une vitesse phénoménale vers les mangemorts.

Dés 3 # Que se passe-t-il ?
Oui : Trois mangemorts tombent raide mort, comme fauchés par des armes à feu moldu.
Non : Les mangemorts essuient la vague de débris, certains sont blessés, cela les désoriente, d’autres sont intacts, passés entre les mailles du filet.

Les mangemorts essuient la vague de débris. Certains sont blessés et désorientés, mais la plupart sont intacts. Tristan reste à découvert une seconde de trop, un sortilège ricoche sur sa cheville. Il sent à la douleur que c'est mauvais. Il se traîne derrière la statue et jette un coup d'oeil à sa cheville cassée.

Résumé :
 

Parchemin envoyé Dim 6 Nov - 13:27

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 896
malle
raise your wand
 
Le membre 'Tristan Flamel' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


--------------------------------

#3 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet
mp Mererid + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 6 Nov - 15:07

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
PREMIER ETAGE, Marek, Joanna, Odette, Tristan, Skander
Tout se passait tellement vite, les étages défilaient, Tristan ne lui avait pas lâché la main du long de leur cavalcade. Heureusement. Peut-être qu’elle aurait pu le perdre, comme Odette autrement. Et ça, elle ne le voulait pas, elle tenait bien trop à lui. Elle l’avait cru perdu une fois, s’était largement suffisant pour elle. Mais ils finissent par retrouver Odette et deux autres phénix se joignent à eux. Ensemble, ils seront plus forts. Mais pour l’instant, ils sont coincés derrière une statue. « Et toi ? » Elle hoche la tête et pose une main apaisante sur son bras. Elle va bien. Contrairement à d’autres, elle n’a pas trop souffert pour l’instant de ce combat.

Elle assiste à la protection de la statue et à la destruction des mangemorts par Tristan, elle est charmée. Elle ne l’avait jamais vu en action au début de leur mariage, alors qu’il faisait partie de l’ordre du phénix et pas elle. Mais elle ne regrettait pas de le voir maintenant, ça ne manquait pas de charme. Mais elle voit Tristan se remettre derrière la statue et regarder sa cheville, elle se faufile à ses côtés. « Ta cheville ! Ça va ? » Elle pose sa main dessus et sens sous ses doigts que c’est enflé. Elle ne fait pas attention au visage de Tristan qui n’apprécie pas vraiment le contacte. « Oh non… » Elle cherche dans sa mémoire un sort qui pourrait convenir et pointe sa baguette sur la blessure. « Episkey »

Dé – Le sort fonctionne-t-il ?
Oui : La cheville semble moins gonflée, pas sûr que ce soit totalement réparé.
Non : La cheville double plutôt de volume.

La taille semble réduire légèrement. « Je ne sais pas si tu pourras marcher convenablement avec, mais ça semble moins gonflé… » Les sorts pour un bras cassé, elle en avait fait les frais avec Dragomir. Mais sur un champ de bataille, s’était autre chose.

Ekaterina jette un regard par-dessus la statue. Il reste quatre mangemort, elle en voit deux qui semblent blessés par les projectiles. Il faut qu’elle essaie de faire quelque chose. Elle pointe sa baguette hors de leur protection. « Diffindo ! »

Dé – Le sort atteint-il sa cible ?
Oui : Un mangemort déjà blessé tombe cette fois totalement inanimé.
Non : Un mangemort intacte reçoit le sort et ça ne fait qu’attiser sa colère.

« Yes ! » Elle ne peut retenir une exclamation de joie en le voyant tomber. Certes, elle n’aimait pas tuer et prendre des vies, peut-être n’était-il pas mort, mais au moins, ils auront un peu plus la paix. Il n’en restait plus que trois. La délivrance allait en approcher.
Parchemin envoyé Dim 6 Nov - 15:07

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 896
malle
raise your wand
 
Le membre 'Ekaterina Grimstone' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet
mp Mererid + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Lun 7 Nov - 23:08

avatar
avatar
profil
Je suis : Dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1265 hiboux. J’incarne : la sublime Sarah Gadon , et l’avatar que je porte a été créé par : © class whore . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : D.M. - P.L - L.G. - Z.S. Je parle en : #996666



Je suis âgé de : vingt-neuf ans (20.01.62) , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Mère au foyer, ex-psychomage, et Médicomage pour l'Ordre du Phénix J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Je suis mariée avec les Leader de l'Ordre, Skander Lupin. (le 8 juin 1991) Champ Libre :

Maman de quatre enfants (Antigone, Orion, Finlay, Sirius) et belle-mère de Victoire.

Elle a été agressé par un loup quand elle a eu 24 ans et garde de forte séquelles vis à vis de la violence et du sang, la rendant parfois inoffensive ou trop agressive, tout dépens de l'enjeu.

malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
PREMIER ETAGE, Marek, Joanna, Odette, Tristan, Skander
Elle se fichait finalement d’être avec quelqu’un ou d’être seule, dans sa tête, elle était bien plus qu’enfermée, elle était seule, personne ne semblait vouloir comprendre que rien ne tournait rond chez elle, que tout ça, le sang, l’action… C’était lui rappeler le pire des souvenirs de sa vie, ça lui rappelait tant cette forêt, tout ce sang, ses amis. Tous… Parti, parce qu’elle avait été ivre, incapable de faire quoi que ce soit pour les sauver. Recoquillée sur elle-même, elle bascule quand elle entend vaguement une voix lui hurler dessus. Elle ne sait pas ce qu’elle entend la blonde, elle ne sait pas, elle se laisse juste tombée au sol en sanglotant, elle reste juste au sol en sanglotant, car elle a besoin de pleurer, d’évacuer la peur, qui pourtant appuie fort sur ce ventre arrondi qu’elle a. Elle couine un instant de la douleur que cela lui apporte. L’enfant et la pleine lune proche, elle était sensible à cet endroit. Elle sentait déjà son corps contracté par le stress, par la peur d’être ici, elle aurait mieux fait de partir avec ses enfants, avec leurs enfants. Elle s’e voulait tellement que quand la Greyback lui donne une chance de fuir, elle serre un peu plus ses genoux contre son ventre comme pour se protéger. Mais rien de plus, elle ne sait pas vraiment ce qui se passe, elle a envie de hurler, de disparaître. Elle avait envie de fuir, c’était cette partie Scrimgeour d’elle qui parlait, pas la partie Moody. Pourtant, on vient le saisir qu’elle se débat peu, qu’elle ne voit pas ce qui se passe autour d’elle. « Vous n’av… »  La phrase est coupée en plein milieu, elle tremble, elle ne sait pas, elle ne sait pas s’ils vont bien, elle a si peur qu’elle oublie presque de savoir pour l’enfant. Elle est si peureuse. Pourtant à l’arrivée de Marek et de Joana, Odette tremble comme une feuille, elle est faible, ses capacités poussées bien plus qu’à bout. « On y va ! » Elle est encore tremblante, pourtant, malgré toute la peur qu’elle a envers le loup, c’est à sa veste qu’elle s’accroche pour suivre le rythme. Elle ne pourrait plus vraiment courir longtemps. Quinze semaines n’est rien de facile à porter, les risques de fausse couche sont atténués, mais elle a peur pour eux. Tous, pas que pour eux deux.

Quand la statue tombe au sol, elle se laisse tomber avec l’amas de pierres, le dos contre un mur, sa poitrine se soulevant au rythme de la folie qui avait gagné Poudlard. Elle avait cette envie de vomir, elle avait cette envie que cela s’arrête. « Tu vas bien ? » Quand elle relève les yeux, Odette voit Tristan inquiet. Pour elle… Avant sa femme. Elle n’était pas faible. Pas du tout, elle ne voulait pas être un poids. « Je réussirais, ça ira. » Répond’elle à l’adresse du Flamel. Quand un sort vient faire jurer le loup de sa vie, Odette retourne son regard sur la personne à qui elle tenait le plus au monde, malgré ce qu’il avait fait, elle tenait à lui. Il est blessé encore une fois. Elle tend sa baguette vers l’épaule. En lançant l’informulé Episkey.

Dé - Le sort soigne l'épaule de Skander ?
Oui - Il est rétabli rapidement
Non - le sort ne soigne que superficiellement la blessure arrêtant le sang.

Malgré tout, elle sourit un peu Odette, quand elle voit que la peau se referme, même si elle sait que demain, tout serait normal grâce à la lune. Elle soupire un instant, alors que les deux Leaders et l’ex-Auror se chargent des mangemorts. « Yes ! » C’est tout ce que pu s’exclamer Ekat quand son sort touchât l’un des mangemorts devant eux. Elle aurait pu sourire Odette devant tant d’enthousiasme à se sortir de là. Quand elle se fige simplement. Les yeux écarquillés, elle est comme inanimée, elle n’est plus en état de se lever désormais, elle le sent aux coups de pieds violents qu’elle reçoit dans le ventre comme des coups de poignard, alors que des débits lui tombe dessus, le seul réflexe qu’à la blonde, c’est de protéger son ventre. Ce loup en elle également. Qu’elle hurle, un cri de douleur. Elle ne pourrait plus continuer en marchant. Quand elle lève ses yeux larmoyants au ciel, elle se mord la lèvre, sentant le gout du sang dans sa bouche, ce goût métallique qu’elle détestait tant, quand du poing, elle tape contre le sol en hurlant à qui veut l’entendre. La tête en arrière comme pour supporter la douleur. « Putain de lune ! Putain de lune ! » Elle pleure en voulant ne pas être une pièce lourde à porter pour les marches qui restaient à descendre. Elle ne faisait que renforcer les doutes des autres sur les gênes de l’enfant. Quand elle hurle aux Lupins. Présent. « Comment tu calmes un loup putain de merde !? » Alors qu’elle ferme les yeux en pressant ses mains contre son ventre. Il lui fait si mal.



This isn't the separation that hurts me
why think separately of this life and the next when one is born from the last.... Time is always too short for those who need it, but for those who love, it lasts forever.


Parchemin envoyé Lun 7 Nov - 23:08

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 896
malle
raise your wand
 
Le membre 'Odette Moody' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet
mp Mererid + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mar 8 Nov - 0:22

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
PREMIER ETAGE
Retourner à Poudlard lui avait fait un bien fou. Elle avait l’impression de se retrouver plus de dix ans en arrière, lorsque tout allait encore bien. Ça la réconfortait, lui apportait même un sentiment de sécurité auquel elle ne voulait pas trop s’accrocher, bien consciente du fait qu’ils ne l’étaient jamais vraiment. Et pour la première fois depuis longtemps, elle avait pu profiter d’un sommeil réparateur, sans rêves, sans que des images du passé ne viennent la hanter, la tirer brusquement de cette petite bulle de sérénité. Non, ils n’avaient certainement pas besoin de leurs souvenirs alors que l’histoire semblait se répéter.

Ça a commencé par une alarme. Et après tout s’est enchaîné beaucoup trop vite. C’était comme un film qu’elle regardait en version accélérée. Son cœur battait à une vitesse folle et son corps tout tremblant manquait de s’écrouler à chaque instant et pourtant, elle avait cette impression qu’une force inconnue lui transmettait l’énergie nécessaire pour ne pas perdre pieds. Ou alors, c’était simplement la présence de Marek qui lui procurait ce sentiment de réconfort, comme si à deux, ils pouvaient s’en sortir. Ils étaient parvenus à échapper à une embuscade au septième étage pour se retrouver à un problème d’une plus grande ampleur au troisième. Que pouvaient-ils faire pour ces personnes qui n’avaient plus foi en rien ? Lorsque l’espoir, l’envie de se battre, de vivre ne devenaient plus que de vagues souvenirs ? Alors qu’ils regardaient ce jeune homme courir vers la mort, Joana attrapa la main de Marek pour la tenir fermement. Et ne plus la lâcher. Parce qu’elle avait peur qu’il lui échappe à son tour, comme toutes ces personnes qui lui étaient si chères. Mais ils ne pouvaient pas rester plus longtemps, sans risquer que le feudeymon ne finisse par les atteindre. D’autant plus qu’ils devaient rejoindre les autres phénix pour les prévenir du danger, ou du moins essayer. Ils s’étaient mis à courir, sans ne plus s’arrêter, sans même se retourner, avec la seule certitude qu’ils n’étaient plus seuls. Et elle avait pu compter sur Marek pour la relever lorsqu’elle avait trébuché, la calmer quand elle vit tous ces corps étalés sur la pierre froide et la soutenir quelques mètres le temps qu’elle reprenne ses esprits. Et le plus vite serait le mieux puisque leurs secondes se révélaient bien trop précieuses. A bout de souffle, ils parvinrent enfin à rejoindre les leurs et la baguette de Tristan pointée vers eux avait suffi à la faire s’arrêter net. Elle lança un regard furtif vers Skander, qui n’avait pas eu besoin de mots pour comprendre que la situation allait clairement se compliquer. Les deux sorciers ouvrirent la marche avec Odette et Ekaterina et Joana les suivit sans plus attendre avec Marek pour rejoindre le niveau inférieur.

Rapidement, ils se retrouvèrent face à un groupe de six mangemorts, visiblement décidés à tapisser le sol du château de leurs corps. Elle rejoignit le reste du groupe derrière la statue, à l’abri des sorts, un bras devant son visage et l’autre avec la baguette en main. Le cerveau en ébullition, il était temps de réfléchir à une stratégie et vite, pour enfin rejoindre la Grande Salle et quitter les lieux. « Il faut qu’on fasse diversion. » Deux mangemorts morts, ils étaient en supériorité numérique. Couvrir un phénix le temps que les autres ne sécurisent les escaliers ne devrait pas être si difficile. Ils avaient leurs chances. Ils pouvaient réussir. Ils devaient réussir. « Je cours vite. » Elle lança un regard vers Marek, qui pensait certainement que c’était une très mauvaise idée, puis vers Skander et Odette, qui eux pourraient sérieusement considérer sa proposition. « Il suffit que quelqu’un assure mes arrières pendant que vous libérerez l’accès aux escaliers. On a l’avantage, ils n’arriveront pas à tous nous arrêter. » Joana n’était certainement pas là pour faire de la figuration et il était grand temps qu’elle agisse comme la phénix qu’elle avait été après la Grande Purge. Elle était forte, loin de cette image de la jeune femme détruite par les événements de la vie. Elle s’en sentait capable. C’était l’occasion ou jamais de venger la mémoire de sa famille et de tous ces innocents tombés face aux mangemorts. « C’est mieux que de tous se jeter dans le tas, non ? » Elle était prête à se lever et s’en aller. Prête à formuler un protego qui la soutiendrait le temps qu’ils ne prennent le relai. Elle allait le faire, vraiment, sans plus attendre, sans avoir leur approbation. Le regard tourné vers le champ de bataille, elle prit une profonde inspiration et empoigna sa baguette. Mais une main attrapa son poignet, l’incitant à rester quelques secondes de plus.


Spoiler:
 
Parchemin envoyé Mar 8 Nov - 22:48

avatar
avatar
profil
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1845 hiboux. J’incarne : Oscar - sexy - Isaac , et l’avatar que je porte a été créé par : moi-même, Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Gideon Peverell, Astraea Black, Avia Spdumore. Je parle en : #ff3333



Je suis âgé de : 36 années perdues dans la tourmente de la lune. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Leader de L'Ordre Du Phénix, à plein temps. Je suis un ancien auror et ancien homme de main pour la Main Noire, mais surtout un ancien espion. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis en couple avec une blonde répondant au nom d'Odette Moody. Champ Libre : ancien alcoolique - ancien auror - leader de l'Ordre du phénix - fumeur - ancien drogué - papa de plein de gamins (Victoire,Orion, Antigone, Finlay, & Sirius)
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
En ligne
PREMIER ETAGE, Marek, Joanna, Odette, Tristan, Skander
C’est le chaos. Mais six mangemorts, ça devrait le faire. En théorie, s’il était en bon état. Mais grâce à Tristan et à Ekaterina, deux mangemorts sont maintenant à terre, tandis que lui, à une fâcheuse blessure à l’épaule. Mais il maugrée à peine, il est plutôt résistant le Lupin – surtout une veille de pleine lune, il était plein de ressource, la bête n’était pas du genre à se laisser terrasser aussi facilement, loin de là. Appuyé contre la barricade de fortune, Skander inspecte en poussant un juron – un de plus – dans sa barbe, ce n’est ni beau à voir, ni agréable. Il lève ses yeux vers Odette quand celle-ci jette un sort informulé dans sa direction, et parvient à guérir presque totalement sa blessure. Voir Odette sourire, ça le rassure – un peu. Juste un peu, il allait dire quelque chose, quand Ekaterina s’exclame, plutôt fière d’elle, « Yes ! »  Il sourit Skander, il a presque envie de rire de l’enthousiasme d’Ekaterina. Si elle savait convenablement jeté un sort, il n’y avait pas été totalement étranger. Ils avaient passaient un peu de temps à revoir quelques bases quand ils étaient entrés dans l’Ordre, avant d’être leader, Skander avait dû renseigner les bases à pas mal de monde. Dont Ekaterina. Mais, bien que sarcastique, il ne fait aucun commentaire car quand il commence un « Bien jou… » Il se tait tout de suite. Le regard d’Odette l’inquiète. Il est inquiet pour elle, comme il l’est pour l’enfant. Mais c’était peut-être égoïste de sa part, mais il pensait à la survie d’Odette avant tout. C’était ce qui lui importait le plus. Il n’a pas le temps de lever sa baguette quand ses débris frappent la Blonde, mais celle-ci protège alors son ventre. Avant tout. Elle a mal, il le voit. Elle tape contre le sol, en hurlant, « Putain de lune ! Putain de lune ! » Les craintes de Skander prenaient donc vie. Un enfant Lycan. Un putain de loup garou – comme lui. Il n’était pas certain d’être capable de gérer cela. Il n’arrivait pas à se gérer lui-même. Un fœtus, et déjà il ressentait les effets de la lune. Il le plaignait – et il se blâmait. Lui, d’avoir transmis ça à un gosse qui n’avait rien demandé. Il faisait souffrir Odette, c’était sa faute. Les larmes d’Odette le figent, ses hurlements le pétrifient, « Comment tu calmes un loup putain de merde !? » Huit ans après, il n’était certain d’avoir la réponse à cette question.  

Il ne peut pas la laisser comme ça. Partagé entre intevenir en soutient auprès d’Ekaterina, Tristan, Marek et Joana, il choisit pourtant de prendre soin d’Odette. Toujours à couvert, il s’approche d’elle, il n’ose pas la toucher. Elle semble aller si mal, qu’il aurait peur de lui faire d’avantage de mal. Il en avait fait assez ce soir. Il plonge malgré tout son regard dans le sien, et attrape sa main posée sur son ventre douloureux, « Tu respires. » Lâche alors Skander avec douceur. Respirer, il savait ô combien c’était difficile. « Tu respires, et tu retrouves ton calme. » Facile à dire, « Plus tu seras agité, pire ça sera. » Il en savait quelque chose. « Respires. » Dit-il alors en attrapant son visage entre ses mains, il n’avait pas envie de croiser son regard après ce qu’il venait de se passer, mais il n’avait pas le choix, qu’il se sente coupable, ou monstrueux. Il dépose un baiser furtif sur son front, doux, et murmure à son intention, « Ne le laisse pas prendre le dessus, tu es plus forte que lui. » Plus forte que c'est putain de monstre. Elle était plus forte que n’importe quelle bête, il le savait. Lui-même tentait d’appliquer ces préceptes. Rien n’était simple. Plus elle serait en colère, plus elle serait agité, plus elle serait énervée, plus elle aurait peur – pire ça serait. La bête se nourrit toujours du chaos, de la douleur et de la peur. Trois ingrédients omniprésents dans leur vie, surtout ce soir. Il aurait aimé avoir le temps de la rassurer d’avantage. Mais la voix de Joana le rappel alors à l’ordre.« Il faut qu’on fasse diversion. Je cours vite. »  Hors de question qu’elle se jette dans la gueule du loup. Hors de question qu’aucun d’entre eux ne prenne un risque aussi inconsidéré. Ils avaient perdus trop de monde ce soir. Skander les avait vu tous ces cadavres, il les connaissait, tous, leur nom, leur prénom, leur famille. Il était hors de question qu’un autre d’entre eux y passe ce soir. « Il suffit que quelqu’un assure mes arrières pendant que vous libérerez l’accès aux escaliers. On a l’avantage, ils n’arriveront pas à tous nous arrêter.  C’est mieux que de tous se jeter dans le tas, non ? »  Ça n’était clairement pas une bonne idée. Il était du genre à foncer sans réfléchir, mais il y avait sans doute mieux à faire. Ils étaient en supériorité numérique, à eux d’en tenir compte, et d’en tirer avantage. Skander croise le regard d’Odette. L’Ordre, prendre soin d’elle, c’était un tout – et survivre, la priorité. Skander lâche alors sa blonde pour attraper le poignet de Joana, c’était prendre un risque trop grand.

Remue-tes méninges le loup. Il devait trouver un plan Skander. « On a peut-être pas à se jeter dans le tas. » Dit alors le leader. Il retire alors son sac à dos pour y chercher quelque chose pour les aider ; un bardas très personnel, mais aussi quelques fioles de potion qui pourraient les aider. Il sort alors une petite fiole verte qu’il jette alors à Tristan, et une seconde qu’il garde en main. Une fiole d’une potion qu’il avait mise au point avec Aries, c’était le moment de s’en servir en situation réelle – en dehors d’un labo. « C’est du… » Il n’a pas le temps de finir sa phrase qu’un sort les frappe de très près, faisant voler en éclat une bonne partie de leur abris de fortune. Toujours près d’Odette, il la regarde en disant, « C’est comme du feu Grégeois. » Il lance un regard à Tristan, et ajoute, « Tu jettes, ça se brise, et tu lance ‘Graecus’ pour que la potion prenne instantanément feu. C’est moins puissant qu’un feudeymon, mais plus redoutable qu’un incendio. » Lâche alors le loup. Il donne la fiole à Tristan, parce qu’il compte sur lui. « A trois. » On jette. Quatre mangemorts, s’ils visaient bien, c’était dans la poche.  « Un, deux, trois. » Il se lève d’un coup Skander, espérant que Tristan avait compris lui aussi. A deux, ils bénéficiaient d’un effet de surprise.

Que se passe-t-il ?
Oui et Oui, la fiole se brise au pied des mangemorts, et Skander à le temps de lancer un « Graecus » qui fait s’enflammer la potion immolant, deux des quatre mangemorts restants. Il a le temps de se mettre à couvert.
Oui et Non,  la fiole  se brise au pied des mangemorts, le liquide se répend devant eux, mais Skander n’a pas le temps de jeter la formule qui permet à la potion de s’enflammer vivement, puisqu’en jetant la fiole, il reçoit un sort qui le blesse sur le flanc et le fait tomber à la renverse.
Non et oui, Le mangemort fait se briser en plein vol la fiole de liquide vert, et ce même mangemort est alors recouvert de la mixture, l’odeur soufrée de la potion le déstabilise un peu et laisse le temps à Skander de jeter un « Graecus » qui le fait alors prendre feu, comme une torche humaine.

Non et non Le mangemort fait se briser en plein vol la fiole de liquide vert, et ce même mangemort est alors recouvert de la mixture, l’odeur soufrée de la potion le déstabilise un peu mais son camarade a le temps de lancer un sort à Skander qui qui le blesse sur le flanc et le fait tomber à la renverse, sonné.

Le mangemort fait se briser la fiole en plein vol, mais il n’a pas le temps de lancer son sort Skander, puisqu’il est touché par ce qui semble être un diffindo sur le flanc. Le sort l’effleure plus qu’il ne le frappe véritablement. La douleur est vive mais supportable. Il sent qu’il est blessé, mais il se sent surtout tomber à la renverse, déstabilisé par ce sort. Que quelqu’un réagisse et lance un sort pour foutre le feu à cette putain de potion, et que Tristan ai réussi son coup. Skander tombe en arrière, et quand sa tête touche le sol un peu violemment, il est sonné.

Spoiler:
 


It's good to be king like a conqueror

I can feel the weight, I can feel the weight of the world.I can feel the pressure, I know the pain and the hurt[...]I will not run when destiny comes, It's good to be king

Parchemin envoyé Mar 8 Nov - 22:48

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 896
malle
raise your wand
 
Le membre 'Skander Lupin' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :
 


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet
mp Mererid + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mer 9 Nov - 23:34

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
PREMIER ETAGE,

La douleur à sa cheville disparait doucement et il sourit à sa compagne, Ekat. « Merci » murmure-t-il du bout des lèvres. Il vise sa cheville avec sa baguette et lance un ferula informulé, qui fait apparaitre une attelle autour de sa cheville. Du coin de l’œil, il suit le sortilège d’Ekaterina. La voir fière d’elle lui tire un sourire mi-figue mi-raisin. Il est content qu’un nouveau mangemort soit hors d’état de nuire, mais il ne peut s’empêcher de penser qu’il ne faut pas se réjouir d’ôter la vie d’un être vivant. Il a peur que l’Ekaterina qu’il connait se transforme en l’un de ses extrémistes prêts à tout pour prendre des vies adverses. Il secoue la tête vivement en se reprenant, elle n’a fait qu’éliminer un ennemi et de se réjouir de son succès. Il n’y a pas de raison de s’inquiéter. Il devrait même se réjouir de voir qu’elle est capable de se défendre toute seule.

Lorsqu’il reprend ses esprits, il jette un coup d’œil à l’agitation autour d’Odette. Il comprend silencieusement l’implication de tout ça. Ekaterina lui a parlé de la lycanthropie de Skander, mais il ne s’imaginait pas que ça impacterait sur la grossesse d’Odette. Il se sent impuissant et se détourne pour guetter ce qu’il se passe derrière la statue. Les mangemorts continuent à les assaillir de sort, mais la protection tient encore le coup. Quand Joana propose de se jeter en avant pour faire diversion, il hésite. Il ne connait pas très bien la jeune fille et il voudrait lui dire qu’il y a surement une autre solution que son sacrifice, mais il ne se sent pas à sa place de faire ce genre de commentaire. Heureusement Skander s’en occupe à sa place et propose une alternative.

Quand Skander donne la fiole à Tristan, il est d’abord surpris. Il ne s’y attendait pas. Depuis son retour, il a surtout l’impression que sa longue disparition a brisé la confiance qu’il pouvait y avoir entre eux 9 ans auparavant. Mais si Skander lui donne l’occasion de lui montrer qu’on peut quand même compter sur lui, il ne veut pas rater cette opportunité. Il hoche la tête à l’explication et se contente d’un simple « OK » pour indiquer qu’il a compris.

Dés #1 : On met le feu à la baraque ou pas ?
Non non : Il vise les mangemorts, la fiole s’écrase et se repend à leur pied. Un des mangemorts vise Tristan d’un Avada Kedavra. Il arrive à l’éviter en reculant d’un mouvement brusque. Sa cheville fragilisée ne supporte pas ce mouvement brusque et il s’effondre sur lui-même derrière la statue en jurant.

Dés #1:
 


Il se relève en même temps que Skander, s’appuie sur la statue pour soutenir sa cheville fragilisée, puis il lance la fiole vers leurs assaillants. Elle s'écrase aux pieds des mangemorts, mais un sortilège de mort empêche Tristan d'enflammer la potion. Il évite l'éclair vert d'un mouvement brusque. Sa cheville fragilisée n'apprécie pas du tout de sentir tout le poids de son propriétaire brusquement et il s'effondre par terre derrière la statut.

Si Non non à Dès #1 , Dès 2# : Tristan essaie de finir le boulot. Y arrive-t-il ?
Oui oui : Il lance un « graecus » à la première cible qui se trouve proche de lui, le mangemort de Skander. La torche humaine prend feu
Oui non  : Il lance un « graecus » aux pieds des deux mangemorts qu’il a visé juste avant. Le feu se répand à leur robe de sorcier.
Non oui et Non non : Il tente de se relever, mais n’y arrive pas.

Il grogne et gémit en même temps. « Merde ! Merde, putain de Merlin ! ». Il aperçoit du coin de l'oeil Skander blessé, et il ne veut pas être une nouvelle fois une déception. S'affalant sur la statue, sans poser le pied par terre, il tend le bras, ferme un oeil pour mieux viser. Il calme sa respiration, puis lance un « graecus » qui fait s’enflammer le feu grégeois aux pieds des deux mangemorts qu'il a visé une minute auparavant. Le feu se répand dans leurs robes. Il ne prend même pas le temps de regarder comment leurs ennemis réagissent.

Il se met à l'abri derrière la statue bien que l'espace soit de plus en plus restreint sous les attaques des mangemorts. Il remue sa cheville en grimaçant. Elle est toujours enflée, heureusement qu'Ekaterina l'a en parti réparé un instant plus tôt.  C'est douloureux, certes l a déjà connu pire, mais cela ne le réjouit pas de se savoir atrophier ce soir. Il réajuste son attelle et se voit déjà boitiller quand ils vont devoir fuir dans les escaliers pour descendre vers les étages. Mais au moins, il a mis le feu à ces foutus mangemorts.

Résumé :
 

Parchemin envoyé Mer 9 Nov - 23:34

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 896
malle
raise your wand
 
Le membre 'Tristan Flamel' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet
mp Mererid + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 27 Nov - 18:47

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 551
malle
raise your wand
 
EVENT #7 - PHENIX
-let 'em burn-

1  NOVEMBRE 1990 - 3H
Poudlard est perdu, ils le savent tous, mais se résigner peut être compliquer. Le petit groupe au rez-de-chaussé qui contient Avia, Lothar et Pietro a fini par arriver au bout des mangemorts et ils ont put rejoindre la grande salle, non sans mal et sans blessures, et finalement se sauver, direction une zone sécurisée pour l'ordre. Au passage, ils ont détruit un pan de mur, ce qui a ébranlé une partie des fondation, amorçant des tremblements de la structure.

A peine plus haut, Odette, Joanna, Ekaterina, Tristan, Skander et Marek sont en mauvaise posture derrière leur statue. La potion de Skander prend feu, enflamme les mangemorts et leur permet de s'enfuir. Difficilement, mais les hommes arrivent protéger les arrières des femmes peut-être un peu moins en point ou habille de leur baguette. Ils finissent par rejoindre la grande salle, non sans devoir enjamber les corps de leurs anciens alliés.

INFORMATIONS POST EVENT :
L'event est désormais terminé. Merci à tous pour votre participation !

Poudlard est en miette, il n'y a plus de traces des anciens habitants et le feu destructeur n'a rien laissé derrière lui. Si ce n'est quelques zones souterraines relativement épargnées. Les mangemorts ne vont pas pouvoir remettre la bâtisse sur pied d'ici là, le feu magique empêchant toute pierre de se lier.

Les mangemorts sont devenu maître des lieux et de tout ce qu'ils pourront trouver sur place lors de fouilles dans les prochains jours.

Il faut savoir que, par la suite, les mangemorts vont interrogés les dernières créatures encore vivante, c'est à dire quelques elfes de maison et que ceux-ci vont purement, et simplement, donner les noms de tous les sorciers étant passés au moins une fois au château depuis qu'il est entre les mains de l'Ordre du Phénix. Cette traîtrise de la part de ces créatures s'explique par le fait de vouloir vivre, de ne plus avoir de véritable "maître" et de ne pas vouloir devenir libre.

Conséquence, vous allez tous devenir fortement recherchés, si ce n'était pas déjà le cas.

N'ayant plus de QG, vos leader vont devoir retourner à la station et en faire le nouveau QG.

Concernant tous les membres de l'ordre, vous allez devoir trouver un nouveau logement parmi ceux que nous vous proposeront dans un sujet annexe.

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet + mp Mererid
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

 

EVENT #7 - LET 'EM BURN - PHENIX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Pré Au Lard :: Poudlard-