Partagez | 
 
-heathens ❱ OXETO (sujet express)-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


I am Divergent, deal with it.
avatar
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 163 hiboux. J’incarne : Natalie Dormer , et l’avatar que je porte a été créé par : Loliteas . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Vega et Betty. Je parle en : Teal



Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : moldu, et je le vis très bien, qu'on vienne me dire en face que je vaux moins qu'un autre sorcier, et vous verez de quel bois je me chauffe. Dans la vie je suis : En fuite, je tente de rester en vie en me battant pour l'Ordre J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Je suis célibataire, par défaut.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: heathens ❱ OXETO (sujet express)   Dim 2 Oct - 0:58








OXENA BARROW & IANTO ASTORG
All my friends are heathens, take it slow.



OCTOBRE 1990 – AILLEURS


Un peu moins d’un mois s’était écoulé depuis qu’elle était rentrée de Poudlard, la pauvre petite sorcière. Si Ciena avait été ranimée l’espace de quelques minutes, elle avait été rapidement refoulée six pieds sous terre à la seconde où elle avait compris que l’amour de sa vie n’était plus sien. Elle n’avait pas versé une seule larme depuis son retour, pour la simple et bonne raison qu’elle avait déjà accepté la fatalité de la situation. Et de toute façon , Oxena ne pleurait pas. La blonde criait. Et bon sang qu’elle l’avait fait, depuis vingt-sept jours exactement dans l’unique but d’attirer l’attention d’Ianto. Ce dernier l’ignorait. Bon, il y avait eu quelque goutte de sang qui avait coulé lorsqu’elle était revenue les mains vides, mais il savait très bien que le silence était mille fois pire comme punition. Et c’est ce qu’elle avait l’impression, la belle. D’être reléguée dans sa chambre comme une enfant de quatre ans. Ce qui la frustrait le plus, sans aucun doute, c’était que pendant toutes ses journées, Oxena avait passé trop de temps à ressasser ses souvenirs. Oui la Ciena que Skander avait aimé était morte, mais il ne l'empêchait pas de découvrir chaque jour plus de son passé qu’elle ne l’avait souhaité. Ça lui prenait par moment, sans prévenir, et c’était des plus fâchants pour une maniaque du contrôle comme elle était. Elle n’était d’ailleurs pas vraiment sortie de la maison depuis tout ce temps, comme si elle avait peur que quelque chose de pire que tomber sur Skander arrive. Que les mangemorts découvrent qu’elle était en fait une vraie faiblarde, naïve et putain de sang-de-bourbe. Ianto et elle n’avaient tellement pas de conversation depuis ce temps qu’elle ne lui avait pratiquement rien raconté de ce qu’elle avait découvert sur sa vie. Elle était partagée, parce qu’elle n’avait pas envie qu’il sache qui elle était vraiment. Qu’il apprenne qu’elle est une née-moldue. Oxena serra fort les dents, le visage renfrogné que lui renvoyait son miroir suffit à la faire sortir de ses gonds. Sa main passe rageusement sur le meuble et envoie valser son maquillage à plusieurs mètres dans sa chambre. Elle est faible, FAIBLE! Peu importe ce qu’elle pense, ce qu’elle sait. C’est plus fort qu’elle, elle ne sera plus jamais l’Oxena sans merci qu’elle avait toujours été maintenant qu’elle connaissait la Ciena qu’elle avait été. Et celle-là avait un cœur en bouillie. Pas seulement de la faute de Skander, mais bien aussi de cette pression constante de ne pouvoir se confier à Ianto. Pourquoi était-elle restée près de cet homme au caractère de bouse de dragon pendant aussi longtemps? Peut-être que la froide Oxena n’avait pas un cœur entièrement gelé, finalement. Telle une furie, elle descend les escaliers jusqu’à trouver Ian dans la cuisine. « Tu vas me faire la tête jusqu’à notre mort, hmm? » Elle l’accuse, en pointant son doigt sur son torse. Elle rêve de l’instant où il arrêtera de lui tenir tête. Du moment où elle sera assez courageuse pour lui parler, elle aussi. Après tout, tout ça n’était pas de la faute de son ami. C’était elle, la principale coupable et elle n’arrivait même pas à lui offrir la vérité.


 




You're on your own, In a world you've grown. Few more years to go, Don't let the hurdle fall. So be the girl you loved. — Retrograde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Allegiant, and I like it.
avatar
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/11/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 111 hiboux. J’incarne : Tom Hiddleston , et l’avatar que je porte a été créé par : un super créateur de bazzart Swan. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin & Avia Spudmore Je parle en : #??????



Je suis âgé de : Trente-cinq années déjà, que le temps passe vite. , et j’ai le sang : mêlé, et c'est un fardeau que je porte avec ma famille à cause des erreurs des mes ancêtres. Dans la vie je suis : psychomage à Ste Mangouste, à force de détermination j'ai réussi à aller où je le souhaitais. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : je suis marié depuis des années déjà au fruit interdit, l'indomptable Betty. Notre amour à affronter les lois et les règles.

MessageSujet: Re: heathens ❱ OXETO (sujet express)   Dim 2 Oct - 18:25










OXENA BARROW & IANTO ASTORG
All my friends are heathens, take it slow.



OCTOBRE 1990 – AILLEURS

Impossible de pardonner la perte d’une si grosse prise. Le leader de l’Ordre du Phénix dans leur cave, il en avait été si fier. Il l’avait laissé quelques instants avec Oxena pour qu’elle puisse peut être le rendre un peu plus bavard par sa présence féminine et envoûtante, car il était connu quand on s’intéressait un peu à lui que les femmes avaient été l’un de ses vices. Quand il était descendu, ils avaient disparu, tous les deux : le putain de Phénix, et Oxena. Où, pourquoi, comment ? Il n’avait pas compris. Comment aurait-il pu imaginer une seule seconde qu’Oxena, ou plutôt son alter-ego d’avant la Purge soit l’amour de la vie de leader, et vice versa. C’était stupide une seconde de croire qu’il aurait pu imaginer cela. Il était furieux, tellement furieux. Il s’était énervé seul dans ce qui était plus un quartier général d’opération qu’une maison. Aussi loin qu’il s’en souvienne, Ian n’avait pas eu de « maison », juste des maisons qui n’étaient pas La Maison. Il avait attendu son retour, plus ou moins patiemment. Hors de lui. Heureusement qu’il n’avait dit à personnes qu’ils l’avaient eu… sinon. Sinon ils seraient passés pour des guignols amatteurs. Pourtant quand on voyait le comportement d’Oxena, ils étaient des guignols amatteurs. Comment ce foutu phénix avait-il réussi à retourner le cerveau d’Oxena au point de la pousser à s’enfuir avec lui. Après tout peut être l’avait-il menacer, et peut être s’était-il libéré. Quoi qu’il en soit, il était furieux, à lui hurler dessus comme jamais à son retour et à décider de ne plus lui parler. Elle avait tout gâché. L’argent aurait permis tellement de chose, le prestige aurait été total. Ils restaient par sa faute des moins que rien, des arnaqueurs indignes de confiance. Tout était de sa faute à elle. Elle pouvait hurler de toutes ses forces, il ne lui parlerait pas. Elle venait de gâcher leur plus belle chance dans ce pays.

Dans la cuisine, essayant de faire un café pour se calmer les nerfs avant d’aller travailler un peu sur quelques objets de magie noire, il s’essaye depuis quelques temps à leur commerce sans grand succès, quand elle débarque en furie dans la cuisine, comme si hurler allait changer quoi que ce soit. « Tu vas me faire la tête jusqu’à notre mort, hmm? » Ce doigt accusateur pointé sur son torse. Il est hors de lui, il l’apprécie Oxena, il n’irait pas jusqu’à dire qu’il l’aime puisque Ianto n’aime personne, mais elle est l’une des personnes qui l’a côtoyé depuis autant d’année, elle est sans doute celle qui le connait le mieux, mais face à cette réaction, ses actions, lui a l’impression de faire face à une étrangère. Ce n’est pas elle, c’est quelqu’un d’autre, et le Lupin lui a retourné la tête. « Remercie Merlin que tu ne sois pas encore morte. » Lâche-t-il sèchement. Ce sont les seuls mots qu’il lui adresse. Il a bien mieux à faire que l’écouter. Tout est de sa putain de faute. Peut-être aurait-il dû la laisser crever quand il l’avait trouvé, si elle était à terre, c’était pour une raison : c’était une moins que rien. Il ne lui adresse qu’un bref regard et attrape la tasse de café pour sortir de la cuisine. La discussion est close.


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Divergent, deal with it.
avatar
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 163 hiboux. J’incarne : Natalie Dormer , et l’avatar que je porte a été créé par : Loliteas . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Vega et Betty. Je parle en : Teal



Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : moldu, et je le vis très bien, qu'on vienne me dire en face que je vaux moins qu'un autre sorcier, et vous verez de quel bois je me chauffe. Dans la vie je suis : En fuite, je tente de rester en vie en me battant pour l'Ordre J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Je suis célibataire, par défaut.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: heathens ❱ OXETO (sujet express)   Lun 3 Oct - 2:48








OXENA BARROW & IANTO ASTORG
All my friends are heathens, take it slow.



1ER OCTOBRE 1990 – AILLEURS

Ianto et elle avaient toujours eu une relation des plus… électrisante. Lorsqu’on connaissait vraiment bien les deux personnes, on se demandait pourquoi ils étaient encore ensemble tellement ils avaient un caractère de feu. C’était sans doute ça l’important, ils étaient aussi mauvais, colériques et sans merci l’un que l’autre et pour cause. Ianto l’avait pris sous son aile à la suite de la Purge, il l’avait formé à son image, en quelque sorte. Elle s’était fait un malin plaisir à voler, frauder et à manipuler quiconque se trouvant sur son chemin avec lui à ses côtés en Amérique. Ils étaient les Bonnie et Clyde du temps magique, recherché à travers le pays tout entier. Lorsque son ami avait été emprisonné, elle n’avait pas pu le laisser là, lui qui lui avait sauvé la vie à bien des sphères différentes. Elle avait échafaudé le plan du siècle pour le sortir de la prison magique, elle avait d’ailleurs dû liquider toute leur fortune pour se faire. Ensuite, ils n’avaient eu d’autre choix que de quitter le pays pour de bon, voilà qui expliquait pourquoi ils étaient en Angleterre désormais. Oxena était de plus en plus rageuse depuis des semaines, parce qu’elle se disait qu’elle aurait pu continuer d’être la froide et sans cœur menthe religieuse qu’elle avait été aux États-Unis. Ici, il y avait trop de choses qui la ramenaient vers son passé. Et ce dernier, elle ne voulait pas le vivre depuis qu’elle avait su que Skander ne voulait rien avoir à faire avec elle.

Elle avait besoin de confronter Ian, parce qu’elle pouvait sentir que son cœur était en lambeaux. Elle avait même recommencé à peindre et elle avait produit tant de toile en si peu de temps qu’elle se demandait si ce n’était pas l’effet d’avoir arrêté si longtemps. Apparemment, le sorcier ne voulait pas plus lui parler qu’à l’accoutumée. « Remercie Merlin que tu ne sois pas encore morte. » Elle laisse échapper un long soupire, devant son côté entêté. Ça aussi, elle le retenait toujours de lui. Elle ne le laisserait pas partir aussi facilement. Elle avance un peu plus vite pour le dépasser et l’arrêter dans sa course. « Oh, je t’en prie. Si tu le pensais vraiment, tu m’aurais tué y’ a plus de trois semaines. » Ça lui fait terriblement chier, d’autant plus qu’il ne lui a jamais semblé aussi… Éloigné. Au lieu de le laisser partir et de sortir de cette putain de maison, elle voulait d’abord mettre les points sur les I. Une partie tout à fait nouvelle, une qui n’avait pas été développée depuis plue neuf ans voulait renaitre. Elle avait besoin de sentir qu’il n’était pas complètement fermé à leur relation. Qu’il ne lui en voudrait pas pour toujours. Elle avait besoin de toute son attention. « Tous les deux, on ne pouvait pas prédire ce qui se passerait. J’ai merdé, ça y’a pas à dire, mais tu m’as foutue devant l’homme qui a le plus compté dans cette putain d’autre vie. » Et j’ai aussi découvert que j’étais une sale sang-de-bourbe. Ça, tu le sais aussi?






You're on your own, In a world you've grown. Few more years to go, Don't let the hurdle fall. So be the girl you loved. — Retrograde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Allegiant, and I like it.
avatar
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/11/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 111 hiboux. J’incarne : Tom Hiddleston , et l’avatar que je porte a été créé par : un super créateur de bazzart Swan. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin & Avia Spudmore Je parle en : #??????



Je suis âgé de : Trente-cinq années déjà, que le temps passe vite. , et j’ai le sang : mêlé, et c'est un fardeau que je porte avec ma famille à cause des erreurs des mes ancêtres. Dans la vie je suis : psychomage à Ste Mangouste, à force de détermination j'ai réussi à aller où je le souhaitais. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : je suis marié depuis des années déjà au fruit interdit, l'indomptable Betty. Notre amour à affronter les lois et les règles.

MessageSujet: Re: heathens ❱ OXETO (sujet express)   Lun 3 Oct - 10:34










OXENA BARROW & IANTO ASTORG
All my friends are heathens, take it slow.



OCTOBRE 1990 – AILLEURS

Il est têtu Ianto, pour ne pas dire borné et fermé à toutes suggestions. Mais il fonctionne ainsi depuis ainsi dire… toujours. Même quand il n’était qu’un garçon qui avait grandi dans un quartier de New York moldu, il était ainsi, têtu et refusant qu’on lui donne des ordres. C’est pour cela aussi que sa vie avait été si variée et si différente, car il aime le changement, la routine l’effraie. Il faisait confiance à Oxena – qu’importe son véritable nom au final, le sien avait changé tant de fois, et pour la première fois depuis une bonne vingtaine d’année on l’appelait Ian, lui avait connu mille identité. Il lui avait fait confiance à elle, celle qui d’une certaine manière partageait sa vie. Celle qu’il avait sauvée, à qui il avait donné une chance, à qui il avait appris bien des choses pour survivre dans ce monde. Et elle, elle n’avait eu cure de tout cela, elle l’avait trahi laissant partir leur précieux butin, ce même butin qui leur aurait permis de laisser une vie e misère, de magouille, et d’arnaque. La somme était belle, le prestige encore plus. N’aurait-elle jamais voulu être celle qui avait attrapé le putain de salopard leader de l’Ordre ? Lui, il en rêvait. Et à cause d’elle, c’était encore un foutu rêve. Ils avaient été à deux doigts de réussir. A ça. Une broutille.

Il n’avait rien d’autre à lui dire de toute façon, il allait réellement finir par dire des choses odieuses. Mais même s’il lui en veut se la mettre définitivement à dos n’était peut-être pas la meilleure des solutions. Elle était au final ce qui se rapprochait le plus d’une famille. A ce qui y ressemblait le plus. Il a sa tasse à la main quand elle se met en travers de sa route. Exaspéré, il roule des yeux comme à son habitude, manifestant sa lassitude. Qu’espérait-elle, qu’il lui pardonne ? Depuis tout ce temps, n’avait-elle pas compris qu’il était rancunier ? Elle aurait dû. « Oh, je t’en prie. Si tu le pensais vraiment, tu m’aurais tué y’ a plus de trois semaines. »  Dire que ça ne lui avait pas effleuré l’esprit serait un mensonge. Il s’était même dit, je vais la filer aux mangemorts comme quoi elle était complice du leader de l’Ordre, le prestige n’aurait pas été le même, mais la victoire aurait été réelle. Il y avait pensé, le vil manipulateur qu’il était. Il n’avait pas idée de ce qu’elle aurait pu dire sous véritaserum, mais elle aurait avoué être née moldu, ancienne auror et la prise n’aurait pas été si mal. Mais il s’était retenu. « Tous les deux, on ne pouvait pas prédire ce qui se passerait. J’ai merdé, ça y’a pas à dire, mais tu m’as foutue devant l’homme qui a le plus compté dans cette putain d’autre vie. »Heureusement qu’il savait jouer la comédie, sinon, nul doute qu’il aurait lâché sa tasse sur le carrelage de la cuisine.

De sa faute à lui ? Voilà donc qui était une accusation bien facile. Imaginer Oxena, ou plutôt celle qu’elle était avant d’être Oxena proche – même pire encore – de Skander Lupin, c’était à la fois déroutant, dérageant, et dégoutant. Cela signifiait aussi une chose importante : elle était dans l’autre camp, elle l’avait été à un moment et le fait qu’elle l’aide mettait sérieusement en doute son implication. « Alors j’aurais dû te laisser mourir il y a neuf ans, si tu étais agonisante sur le sol, c’était pour une bonne raison. » Il sait que ses mots sont durs, mais il les assume. « Parce que tu es indigne de confiance, une traitre, comme eux. Ou pire encore. » Il est froid dans ses mots, et il la fixe, sans émotions, sans rien. Si le leader de l’Ordre était dans son passé, il doutait qu’elle puisse être mangemorte ou sang pur. Il l’imaginait assez sang de bourbe ou traitre à son sang maintenant qu’il visualisait le lien qui l’unissait. Si Skander était l’homme qui avait le plus compté, c’était ce qui la rendait faible, ce qui la rendait indigne de confiance. Elle l’avait trahi pour lui, à quoi bon continuer toute cette mascarade. Elle a flanché une fois, demain elle mettrait peut être des bâtons dans les roues en pleine mission. Qu’elle mette en péril sa réputation à elle, mais pas la sienne.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Divergent, deal with it.
avatar
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 163 hiboux. J’incarne : Natalie Dormer , et l’avatar que je porte a été créé par : Loliteas . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Vega et Betty. Je parle en : Teal



Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : moldu, et je le vis très bien, qu'on vienne me dire en face que je vaux moins qu'un autre sorcier, et vous verez de quel bois je me chauffe. Dans la vie je suis : En fuite, je tente de rester en vie en me battant pour l'Ordre J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Je suis célibataire, par défaut.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: heathens ❱ OXETO (sujet express)   Sam 22 Oct - 23:42








OXENA BARROW & IANTO ASTORG
All my friends are heathens, take it slow.



1ER OCTOBRE 1990 – AILLEURS

Elle avait l’impression de se faire piétiner, à chaque mot qu’elle faisait. À chaque pas qu’elle tentait en direction d’Ian l’amenait en fait des mètres à la ronde. C’était agaçant. Non, frustrant en fait. Parce que jamais ça ne l’aurait dérangé avant, c’était son putain de cœur affaibli par la vie qui lui faisait face maintenant, à son acolyte. Il le savait, que ce ne serait plus pareil. Pourtant, elle avait tant besoin qu’il soit là pour elle. Il était la seule chose qu’il lui restait, lui et Béatrix. Mais cette dernière, elle ne savait pas où elle était, surtout, elle ne savait pas qu’elle était morte elle aussi. Ianto était un être sans cœur, comme elle l’avait été pendant désormais neuf ans. Encore aujourd’hui, ils avaient revêtu tant d’identités à eux deux qu’elle se demandait qui ils étaient réellement. Elle se rendait bien compte, la sorcière, qu’elle ne connaissait pas son ami. Elle ne pourrait jamais le connaître, ni lire en lui comme il pouvait le faire en cet instant précis où elle était plus vulnérable que jamais. « Alors j’aurais dû te laisser mourir il y a neuf ans, si tu étais agonisante sur le sol, c’était pour une bonne raison. » Son cœur stoppa, un bref instant. Merde. Ça faisait mal. Ça la renvoyait un mois plus tôt lorsqu’elle avait vu cette blondasse avec Skander. C’était différent, mais elle ne pouvait pas dire qu’est-ce qui lui faisait le plus mal. Après tout, c’était avec cet homme qu’elle avait passé pratiquement la dernière décennie.

« Tu n’aurais jamais été là où tu es aujourd’hui sans moi, Ian t’entends? » Elle le provoquait, parce que c’était son seul moyen de défense. C’était vrai quoi, à eux deux, ils étaient devenus les Bonnie et Clyde des temps modernes. Sans elle, il n’aurait pas été là où il se trouve aujourd’hui. Oui elle avait merdé, mais si elle se trouvait encore devant lui aujourd’hui, c’était parce qu’il n’y avait pas une foutu seconde où elle ne pensait pas à lui, à ce qu’ils pourraient faire comme prochain coup, à quel sorcier ils pourraient manipuler pour avoir plus d’argent. Car l’argent, c’était ce qui comptait au final, c’était tout ce qu’il lui restait. Ça et Ian. « Parce que tu es indigne de confiance, une traitre, comme eux. Ou pire encore. » Il continua. Le visage d’Oxena était déformé par la haine, ainsi que la tristesse. Par Merlin, il ne pouvait pas se taire?! Elle était bien hypocrite, la blonde. Elle qui voulait pourtant affronter Ianto pour lui parler, maintenant elle voulait qu’il arrête de l’insulter. « OUI! Je suis une foutue Née-Moldue, ok?! » Elle explosa finalement, levant les bras vers le ciel. « Mais on s’en est toujours foutu AVANT! Pourquoi là, faudrait que ça change hein? On pourrait partir de cette Angleterre de merde. Celle qui a tout fait foirer. On pourrait aller ailleurs Ian… En Italie? N’importe où. Continuer ce qu’on faisait avant. Loin de ces histoires de sang et de batailles sans fin! » Elle est si près de lui maintenant, son visage à quelques centimètres du sien, même si elle hurle. Parce qu'elle est en colère la femme, elle tente une dernière fois de briser les barrières d'Ian. Sinon, elle ne saura pas ce qu'elle devra faire...





You're on your own, In a world you've grown. Few more years to go, Don't let the hurdle fall. So be the girl you loved. — Retrograde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Allegiant, and I like it.
avatar
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/11/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 111 hiboux. J’incarne : Tom Hiddleston , et l’avatar que je porte a été créé par : un super créateur de bazzart Swan. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin & Avia Spudmore Je parle en : #??????



Je suis âgé de : Trente-cinq années déjà, que le temps passe vite. , et j’ai le sang : mêlé, et c'est un fardeau que je porte avec ma famille à cause des erreurs des mes ancêtres. Dans la vie je suis : psychomage à Ste Mangouste, à force de détermination j'ai réussi à aller où je le souhaitais. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : je suis marié depuis des années déjà au fruit interdit, l'indomptable Betty. Notre amour à affronter les lois et les règles.

MessageSujet: Re: heathens ❱ OXETO (sujet express)   Dim 23 Oct - 15:58










OXENA BARROW & IANTO ASTORG
All my friends are heathens, take it slow.



OCTOBRE 1990 – AILLEURS

Borné. Il ne veut pas entendre ce qu’elle a à lui dire.  « Tu n’aurais jamais été là où tu es aujourd’hui sans moi, Ian t’entends? »  Sa vie aurait été bien différente sans une acolyte pour accomplir ses méfaits, mais il serait ailleurs, sans l’ombre d’un doute. Sa vie aurait été différente, peut-être serait-il en prison depuis longtemps, ou peut-être en train de se la couler douce sur une plage de sable blanc. Sans elle, ils ne seraient pas devenus une version sorcière de Bonnie and Clyde, mais il aurait aisément pu continuer seul – mais cette erreur de laisser fuir le leader de l’Ordre, il ne l’aurait jamais commise. O grand jamais, c’était trop important. Il ne supportait pas son propre échec, et le comportement d’Oxena, il le prenait comme un échec de sa part : il ne l’avait pas formé comme il l’aurait dû. Il n’a plus de cœur depuis trop d’année Ianto. Qu’elle le provoque, lui ses mots étaient tous aussi assassins, voir pire. L’élève n’est pas encore prête à dépasser le maitre. Mais elle essaye, « OUI! Je suis une foutue Née-Moldue, ok?! »  Ca semblait logique vu l’état dans lequel il l’avait retrouvé, elle ne lui apprenait rien. Il aurait dû savoir que revenir ici était une mauvaise idée, mais c’était la seule idée, opportunité qu’ils avaient eu. « Mais on s’en est toujours foutu AVANT! Pourquoi là, faudrait que ça change hein? On pourrait partir de cette Angleterre de merde. Celle qui a tout fait foirer. On pourrait aller ailleurs Ian… En Italie? N’importe où. Continuer ce qu’on faisait avant. Loin de ces histoires de sang et de batailles sans fin! »  Parce que là, ils ne jouaient plus dans la cour des enfants. Si elle était née moldue, aussi convaincue puisse-t-elle être de bien fait d’être mangemort, elle n’était plus des leurs. Son sang faisait d’elle une ennemie, le savoir ne faisait pas que la mettre en danger elle, mais lui aussi. Il était complice de tout cela. De cette mascarade. Qu’elle est naïve la douce Oxena à croire qu’il suffit de vouloir partir et changer de vie pour y parvenir.

Leurs prunelles bleues se perdent dans celle de l’autre, mais il reste de marbre, capable de compartimenter ses émotions. Si elle croit l’atteindre, elle se trompe.  « Quelle grande naïve. » Lâche-t-il à quelques centimètres d’elle. Il laisse alors un sourire s’afficher sur ses lèvres, et à mesure qu’il recule, il rit. « Tu n’as donc rien compris. » Absolument rien, elle n’avait pas compris comment ils en étaient arrivés. Comment ils s’étaient retrouvés obligé de prendre part à tout cela. Aucune porte de sortie, ils étaient sur la paille, et c’était parce qu’ils bossaient pour les mangemorts qu’ils étaient encore en vie et libre de leur mouvement. Le jour où ils cesseraient d’être utiles, les USA obtiendraient l’autorisation de les extrader d’une manière ou d’une autre. C’est pour cela que la capture de Skander Lupin aurait été leur pass de sortie, leur laissé passer, une capture importante, un prestige. « C’est fini tout ça, on et grillé, partout, chez les sorciers, chez ces putains de moldus ! » S’il se donnait à cette cause, à cette quête, ce n’était pas sans raison. Parce que c’était la dernière chance qui lui restait de ne pas passer une vie de misère derrière des barreaux, entouré d’effroyable détraqueur. Il préférerait mourir que de passer sa vie enchainé, enfermé. Il fait un pas en arrière, énervé, et l’attrape alors par le bras, assez violemment, « C’est de ta faute ! TU L’AS LAISSE S’ENFUIR ! Avec sa capture on était libre d’aller où on voulait. » Il serre son bras, et la lâche, la repoussant en arrière, « Vas donc crever avec lui bordel ! » Lâche-t-il hors de lui, puisqu’il comptait plus que leur liberté à eux. « Mais en te met plus jamais en travers de ma route. » Car il n’aurait de cesse de faire comme tous ces chasseurs de primes, de traquer le plus gros des butins. Il l’aurait Lupin, il l’aurait, qu’elle soit en travers de sa route, à ses côtés à lui, ou à ses côtés au phénix. Qu’importe. Il ne s’encombrait pas de sentiments Ian, depuis trop d’année son cœur enfermé dans une boite à double tour.  « Parce que maintenant, je sais. Ce que tu es. Je ne veux pas être complice de ça. » De ça, la née moldue. Les mots sont durs, comme un ultimatum.
 


- Ses postures, impostures -
Il veut de la vie en grosses coupures Enfant de luxure tout ce qu'il touche brûle. Dans les veines du sang d'apache  Comme si Bonnie fumait Clyde pour partir avec le cash.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Divergent, deal with it.
avatar
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 163 hiboux. J’incarne : Natalie Dormer , et l’avatar que je porte a été créé par : Loliteas . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Vega et Betty. Je parle en : Teal



Je suis âgé de : 35 ans , et j’ai le sang : moldu, et je le vis très bien, qu'on vienne me dire en face que je vaux moins qu'un autre sorcier, et vous verez de quel bois je me chauffe. Dans la vie je suis : En fuite, je tente de rester en vie en me battant pour l'Ordre J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Je suis célibataire, par défaut.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: heathens ❱ OXETO (sujet express)   Sam 5 Nov - 21:47








OXENA BARROW & IANTO ASTORG
All my friends are heathens, take it slow.



1ER OCTOBRE 1990 – AILLEURS

Elle voulait lui asséner une, deux, troix claques même. Ou bien s’emparer de sa baguette qui se trouve encore en haut, dans sa chambre et lui lancer un endoloris. Pour qu’il ressente la douleur qui la traversait, en cet instant même, alors qu’il piétinait sur tout ce qu’ils avaient vécu pendant neuf années. Elle n’était qu’un pion remplaçable à ses yeux, pourtant elle l’avait aidé avec tant de coups foireux. Elle avait été une Bonnie hors pair, grâce à elle il avait pu soutirer plus d’argent que jamais des sorciers américains qui ne voyaient que ses beaux yeux et sa poitrine généreuse. Elle était à son image, comme il l’avait formé. Après tout, lorsqu’elle avait perdu la mémoire après la purge, il avait pu faire ce qu’il voulait de cette femme. Elle était parfaite, ce qu’il avait toujours eut besoin. Il ne lui suffisait que d’un écart de conduite pour qu’il veuille lui transpercer le cœur. Ce n’était pas juste. Elle avait toujours besoin de lui. Elle était dans cette maison depuis un mois, au lieu de se retrouver parmi les gens de l’Ordre du Phénix. Si elle était devenue entièrement l’ancienne Ciena, elle ne serait jamais revenue ici. Une née-moldue qui combat aux côtés des mangemorts, c’était tout bonnement ridicule ! Et pourtant! C’était devant Ianto, que la belle essayait de lui faire comprendre qu’elle voulait qu’ils se sauvent. Il n’y avait plus rien pour eux ici. « Quelle grande naïve. Tu n’as donc rien compris. » Elle frissonna. Tant de violence, elle reconnaissait le sorcier qui avait été derrière le cerveau de tant de fraudes, pendant des années. Cet homme, elle ne l’avait pas souvent vu en face. Bien qu’il soit froid et un menteur chronique, ils avaient vécu de bons moments ensemble. Désormais, la sorcière savait qu’elle l’avait complètement perdu.

Il ne voulait pas laisser tomber. Même si un avis de recherche tombait, ils étaient assez doués pour pouvoir se cacher. Cette immunité que l’Angleterre leur garantissait était bien futile, aux yeux d’Oxena. Ils se seraient arrangé tout seul, comme ils l’avaient toujours faits. Et Ianto ne voulait rien savoir. « C’est fini tout ça, on et grillé, partout, chez les sorciers, chez ces putains de moldus ! » La colère fulmine en elle. « On y arriverait! Comme on a toujours fait! » Qu’elle lâche, comme dans une soudaine transe. Un dernier recours. Ils sont furieux, les eux sorciers. On ne sait pas trop comment ça va se terminer, peut-être que l’un d’eux versera du sang, si ça continue ainsi. « C’est de ta faute ! TU L’AS LAISSE S’ENFUIR ! Avec sa capture on était libre d’aller où on voulait. » Il la prend par le bras et lui fait mal, elle laisse échapper un râlement, pour son plus grand déplaisir. « Vas donc crever avec lui bordel ! » Son cœur arrête de battre, une seconde ou deux. Son souffle lui manque et son visage doit se marquer par une teinte plus blanche que les murs de la maison. Il la voulait morte. Elle lui en veut atrocement de laisser tomber aussi facilement. De laisser tomber les neufs dernières années parce qu’elle avait un passé différent. « Mais en te met plus jamais en travers de ma route. Parce que maintenant, je sais. Ce que tu es. Je ne veux pas être complice de ça. » Elle n’était qu’une née-moldu et lui, il ne voulait rien avoir à faire avec elle. Alors soit. « T’es qu’un enfoiré. » Elle lui fait face, sa tête se relève et dans un élan de colère elle lui crache au visage. « Ça s’en va donc de ta putain de vie! » Sa tête se retourne, faisant valser ses cheveux et elle monte en vitesse les escaliers. Elle s’empare de sa baguette et commence à ranger ses affaires dans son immense sac. Elle sait qu’il ne viendra pas la voir. Ou si oui, ce ne sera certainement pas pour la laisser partir en un morceau. « Collaporta! » Qu’elle lâche, l’idée qu’il veuille en finir avec elle lui glace trop le sang. Son sang souillé. Un haut-le-cœur la fait arrêter, un dernier instant, avant de transplaner à des kilomètres à la ronde de cette merde de Clyde.






You're on your own, In a world you've grown. Few more years to go, Don't let the hurdle fall. So be the girl you loved. — Retrograde.
Revenir en haut Aller en bas
 

heathens ❱ OXETO (sujet express)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko
» PEKIN EXPRESS 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Grande Bretagne :: Angleterre :: Habitations-