indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
Look into my eyes It's where my demons hide

()
Parchemin envoyé Lun 15 Aoû 2016 - 18:03

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1583 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : fayrell . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 47 ans (28.06.45) , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Irvin Abbadon Rackharrow
Je suis né le 28 juin 1945, après la fin officieuse de la seconde guerre mondiale. Et pourtant celle-ci ne prit définitivement fin que plusieurs mois plus tard. Bref. Je ne suis pas ici pour vous parler des guerres moldue, et ce, même si j'ai pris plaisir à l'étudier et que nous, sorciers anglais, avons tout de même subit ces assauts stupide. Je suis le second fils de mes parents, Abraxas et Loreana, née Avery. Le premier fut mon jumeau, Lloyd, il a sauvagement joué des coudes pour être l'aîné. Mais qu'importe. Pour moi, nous l'étions tous les deux. Surtout auprès de ma petite sœur, Saoirse et de mon petit frère, Alastar. Tous les deux nous avons joué notre rôle d’aîné avec brio…enfin presque. J’étais par exemple bien plus près de ma sœur que mon jumeau. Je suis parti à seprentard pour suivre mes études. Plongé dans la magie noire depuis toujours, j’ai pu approfondir mon côté vicieux et parfaire mon sarcasme. Après l’école, j’ai rejoint mon père et mon frère et nous avons créé des objets magiques et imprégnés de magie noire. La boutique se trouvait à l'allée des embrumes et loin de faire concurrence à la boutique des Borgin, nous étions au contraire partenaires. Quelques années plus tard je me suis marié à Valelia Parkinson, une femme absolument magnifique et au caractère explosif. Et pourtant, elle n’est jamais parvenue à me faire oublier Isolde McGonagall, mon plus grand amour. Aujourd’hui, je suis libraire à Pré-au-Lard et père de famille, tout en étant veuf. J’ai relégué la magie noire dans les placards pour assurer l’éducation de mes enfants, mais mes connaissances ne sont jamais loin et elles me titillent pour que je revienne encore et toujours vers mes origines.
Plus, toujours plus d'informations
Si Valélia fut ma femme, j’ai été fol amoureux d’Isolde McGonagall depuis que je suis en âge de trouver les filles plus qu’attirantes. Je me voyais passer ma vie avec elle, nous étions prêts à faire des projets. Mais mes parents en avaient décidés autrement en me mariant à une Parkinson. Ma vie a été détruite et je n’ai jamais revu ou entendu parler d’Isolde. Je la pense même morte depuis la purge. Ce jour-là, une part de moi s’est détruite.

Alors que j'étais toujours en couple avec Isolde, j'ai eu une aventure de quelques mois avec la sœur de mon meilleur ami, Aléna Spudmore. Elle était jeune, belle et si douce que je me suis laissé séduire alors que l'élue de mon cœur était en vadrouille. Elle a disparut du jour au lendemain, me laissant repentant et me promettant de ne jamais toucher un mot de cela à Isolde. Mais voilà qu'Aléna a refait surface dans ma vie la veille de mon mariage en me laissant une petite fille sur les bras.

La purge a sonné la fin du commerce Rackharrow. Si ma sœur à choisit d’écrire des livres par la suite, que mes parents ont continués leur retraite et que mon petit frère a changé de voie, avec mon jumeaux nous nous étions sentis perdu. J’ai ouvert une librairie, mais je n’ai jamais aimé les livres. Mon frère continuait la fabrication dans le plus grand secret. Je doute que sa femme ou sa fille n’aient étés au courant.

Lilith est morte lors du bal du ministère et j’ai adopté ma fille. Pardon, sa fille. Je l’ai fait officiellement et elle est à présent ma fille. Cela me permet d’être plus proche d’elle et j’espère pouvoir rattraper ces années d’éloignement. Mais ce bal m’a aussi pris une part de mon humanité. Je ne suis plus que douleur et colère.
Chuuut, tout ceci est secret
Ma famille a une particularité depuis des générations. L’un de mes ancêtres avait trouvé un vieux grimoire contenant des formules étrange. Nous nous les transmettons dans la famille tout en faisant en sorte que cela reste secret. A onze ans nous faisons apparaitre notre premier éternel qui nous suivra toute notre vie. Enfin, sauf durant nos années au château ou nos parents nous interdissent de les emmener. Nous reprenons notre éducation sur cette magie une fois libéré de nos diplômes et de nos soucis d’adolescent, soit dès le premier juillet signant la fin de Poudlard.

Autre secret. J’ai plus de deux enfants. Aux yeux de tous Circée et Kenan sont mes jumeaux et mes uniques enfants. Mais avant eux, il y a eu Teàrleach. Ce n’était pas le fils de Lloyd, mais bien le miens, conçu lors de leur mariage. Lilith s’est trompée de mari et grisé par l’alcool, je n’ai pas cherché à la détrompée. Jusqu’à ce qu’elle s’en rende compte plus tard. Mais elle ne dit rien et nous avons commencés à avoir une aventure. Celle-ci commença suite à l’annonce de mes fiançailles. J’étais déprimé de devoir quitter la femme que j’aimais et d'avoir perdu une femme qui me tenait à cœur et elle fut là pour me remonter le moral. Malheureusement, elle eut des jumeaux de ce remontage de moral, Kenan et…Sìleas. Elle choisit de garder la fille et de me confier le garçon. Cette naissance me tomba dessus sans crier gare, le même jour que l’accouchement de ma femme pour la petite Circée. J’ai donc élevé mes enfants comme des jumeaux et j’étais lié à Lilith par un serment inviolable, afin que jamais ce secret ne soit découvert. J'ai également une fille de mes années de liaison avec Lilith, la petite Dahlia. Elle ressemble tant à sa mère que s'en est parfois véritablement perturbant. De ma liaisons courte avec Aléna est également née une petite fille, Sybella que j'ai confié aux Borgin, des amis dont je savais qu'ils garderaient le secret, ne pouvant l'élever moi-même. Il faut croire que je suis un homme terriblement fertile vu que de chaque histoire que j'ai pu avoir avec une femme, au moins un enfant est né.

J’ai tué ma femme. Bon…c’est un secret, personne n’est au courant, j’ai bien pris soin d’éliminer toutes les oreilles indiscrètes. Notre union intense était géniale. Mais l’arrivée de Kenan de manière impromptue m’a forcé à faire un choix. Elle n’aurait jamais accepté un bâtard, elle ne l’aurait pas élevé avec tout l’amour qu’il aurait mérité. Cette petite chose ne méritait pas une vie difficile à ce point, aussi j’ai tranché dans le vif et aux yeux de tous, Valélia est morte en couche.
Souvenirs, souvenirs
+ Les générations précédentes
+ Le trio de frangins
+ La génération suivante
+ La nouvelle génération
+ Isolde McGonagall
+ Aléna Spudmore
+ Lilith Yaxley
+ Valélia Rackharrow
+ Pièces rapportés
+ Avia Spudmore
+ Menaçants Grimstone

RP en cours d'écriture
+ Death Eater - 09.06.83 - Sybella
+ Carol of The Bells - 24.12.91 - Rackharrow
+ Une histoire de McGonagall - 07.01.92 - Dahlia
+ You'll never find a rainbow if ... - 10.01.92 - Shirin
+ Visite nocturne - 13.02.92 - Ashlynn

Tout ceci a tracé mon chemin
1966
+ La nouveauté n'a pas que ... - 07.66 - Isolde - A.
1982
+ Rencontre dérangeante - 05.82 - Priska - A.
1987
+ And this is how it starts - 06.87 - Lilith
1989
+ La famille - 05.89 - Circée
+ Au rayon magie noire 05.89 - Ianto - A.
+ Stupid Cat - 05.89 - Alison - A.
+ Notre première journée - 06.89 - Sìleas - A.
+ I hate you - 10.89 - Kenan - A.
+ Retrouvailles mouvementées - 10.89 - Isolde - A.
+ Blessures de l'âme - 11.89 - Lilith - A.
+ Accross this new divide 12.89 - Circée + Kenan
+ Le bal de Noël - 12.89 - sujet commun
1990
+ Everybody stay cool this is a robbery - 02.90 - event
+ Saint valentin - 02.90 - Marguerite - A.
+ Sans dessus-dessous - 03.90 - Erzsébet
+ Au pays trop mignon - 03.90 - Rackharow + Avia - A.
+ Bal du gouvernement 1 - suite - 03.90 - event
+ So far from seeing home - 04.90 - Circée - A.
+ Bas les masques - 04.90 - Lothar + Circée
+ Story about fathers ... - 05.90 - Soren + Erzsébet
+ Adoptons-nous - 05.90 - Sìleas
+ Brand new day - 06.90 - Sìleas - A.
+ Solstice d'été 1 - suite - 06.90 - event
+ La magie noire coule ... - 07.90 - Saoirse
+ My name is Death and the end ... - 08.90 - Avia - A.
+ Samain - 10.90 - event
+ Infusions et rencontre - 11.90 - Lucrezia - A.
+ Save me if I become my ... - 11.90 - Erzsébet - A.
+ Flames that burnt full bright ... - 11.90 - Kenan - A.
+ Everything is dark- 10.12.90 - Alastar - A.
+ Once upon a dream - 20.12.90 - Erzsébet
+ Et voilà qu'elle aime - 27.12.90 - Circée - A.
1991
+ Some news - 03.91 - Lucrezia - A.
+ Promenade printanière - 03.04.91 - Erzsébet
+ Some books save me - 04.91 - Lucrezia - A.
+ Whose side are ... - 10.05.91 - Circée + Kenan - A.
+ Un bal Royal - 07.04.91 - event
+ Opération archéo... - 15.05.91 - event mangemort
+ Most men would rather deny ... - 30.09.91 - Sìleas
+ Un ours de l'un fit la peau ... - 03.10.91 - Saoirse
+ En route vers Poudlard - 21.12.91 - event
1992
+ Les fleurs du mal - 05.01.92 - Gisella - A.
+ Enterrement ... Rackharrow - 16.02.92 - Commun




Parchemin envoyé Lun 15 Aoû 2016 - 18:04

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1583 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : fayrell . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 47 ans (28.06.45) , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Xenius, Illira, Loreana et Abraxas
Xenius et Illira sont mes grands-parents. Deux personnes absolument respectables, qui ont quelque chose comme cent ans. Je crois qu’on a tous arrêté de compter lorsque ma fille a fait remarquer, innocemment, que ma grand-mère ressemblait à ma mère.  Tous deux sont très à cheval sur les traditions et sur les règles concernant la magie de notre famille. Ils sont également très penchés sur la magie noire et soutiennent le seigneur des ténèbres sans se cacher. Mes parents, Abraxas et Loreana sont un peu dans le même genre.  Tous deux ont aux alentours de septante ans, mais le vivent très bien. Plongés dans la magie noire et les traditions jusqu’au cou, ils sont également de fervent mangemorts. Ils n’ont pas très bien pris mon retrait de la politique. Surtout pas mon père en fait. J’ai bien cru qu’il allait me ramené par la peau des fesses devant le lord pour lui présenter des excuses. Heureusement que ma mère à sut le tempérer. Je ne suis pas certain que le Lord aurait apprécié une désertion dans ses rangs.

Xenius Rackharrow













Eternel : Er'am. Chat d'une blancheur immaculée, hormis les extrémités totalement noire, ainsi que l'ensemble de sa tête. Trois yeux jaunes observent toujours avec intérêt les moindres faits et gestes, des canines bien longues dépassent de sa gueule et deux petites cornes tranchantes se trouvent sur le sommet de son crâne.

Paroles : # 8E3557
Illira Rackharrow, née Karkaroff
Illira est ma grand-mère, une femme qui fait un peu froid dans le dos. Je veux bien croire que les Rackharrow soient des personnes froides et insensibles, mais les épouses le sont tout autant. Enfin, celles qui survivent en tout cas. C'est une femme qui, même si elle ne fait pas de contrat, a probablement vendu son âme à la magie noire. Fervente partisane des mangemorts, elle a élevé ses deux fils, Abraxas et Leyland d'une main de fer, ne leur autorisant aucun écart et les poussant dans la magie noire et au sein des mangemorts. C'est elle qui a poussé ma fille à entrer chez les mangemorts, c'est elle qui accepte le moins bien le fait que Nephtys soit née hors mariage. Si elle approche des cent ans, elle n'en a pourtant jamais perdu sa fougue et son caractère bien trempé. Finalement, peut-être bien que vendre son âme conserve, même si ça doit probablement ôter toute humanité et gentillesse possible.

Paroles : # FF82B7
Abraxas Rackharrow
Mon père. Il est mon modèle, on ne va pas se cacher, c'est sur lui que je me suis efforcé de prendre exemple à chaque fois.
Alors le résultat final laisse plutôt à désirer, je l'accorde et il me l'a bien fait comprendre. Si dans mes jeunes années les choses se passaient globalement bien, il m'arrivait de trembler en entendant Abraxas lever la voix. Une voix forte, puissante et qui porte parfaitement bien dans le grand manoir dans lequel j'ai grandi. Sa voix me trouvait automatiquement lorsque je me planquais après avoir fait une ânerie. Il a du l’ensorceler, c'est la seule solution possible. Quoi qu'il en soit, lorsqu'il entrait dans des colères, il valait mieux ne pas en être la raison et se tenir éloigné. Lorsqu'il a appris que j'avais choisi de tourner le dos aux mangemorts suite à la purge, je ne l'ai probablement jamais vu aussi furieux. Je lui tenais tête, c'est peut-être pour cela. Quoi qu'il en soit, je dois ma probable survie à ma mère qui a toujours su le calmer et l’apaiser. Je ne les ai jamais vus se disputer tous les deux d'ailleurs.

Eternel : Rymaroth. De la taille d'un grand chien, il a l'apparence d'un loup noir. Son pelage est cependant parcourut de nombreux poils rouge lui donnant l'impression d'avoir quelque peu baigné dans le sang. Sur sa tête, deux cornes arrondies à la manière des béliers, des griffes très acérées et sur le dos, comme en prolongement de ses côtés, deux cornes de part et d'autre. Petite particularité, ses pattes avant ne sont pourvues que de trois doigts et ses yeux sont d'un jaune intense, semblant vous transpercer.

Paroles : # C4D7ED
Loreana Rackharrow, née Avery
Loreana est ma mère. Je ne crois d'ailleurs pas l'avoir appelé une seule fois par son prénom, même s'il est très beau. Je n'ai jamais vraiment su si mes parents avaient fait un mariage d'amour, mais ce que je sais, c'est qu'ils ont désiré leurs enfants. Ma mère est une femme qui semble très froide, très dure. Elle a souvent des propos tranchants aussi. En observant Mme la ministre de la magie Lestrange, je me suis aperçu des similitudes avec ma mère. Il faut croire que c'est un gène chez les Avery. Mais quand je vois ceux qui évoluent dans le monde du spectacle, je me demande où est parti le gène. Enfin je m'égare. Mère n'est pas totalement ainsi avec sa famille. J'ai pu la voir aimante, douce et délicate. Elle nous a donné une très bonne éducation et nous n'avons pas été privé d'amour. Simplement elle fait partie de la vieille école et a certaines attentes très précises pour ses enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants. Autant dire qu'elle ne laisse personne souffler et que même pour la famille, malgré l'amour qu'elle peut avoir pour nous, elle ne nous ménage pas avec des remarques dures et potentiellement blessantes.

Paroles : # DC143c




Parchemin envoyé Sam 3 Sep 2016 - 13:12

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1583 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : fayrell . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 47 ans (28.06.45) , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Alastar, Saoirse et Lloyd
Mes trois frangins. Ce que je peux les aimer ces cons. Bon...je ne compte plus les fois où on s’est pris la gueule pour ce qui m’apparait aujourd’hui des détails. Mais le plus important dans tout cela, c’est qu’au jour d’aujourd’hui, la dernière fois que je les ai vus nous étions en bon terme. Heureusement d’ailleurs. Parce que notre vie a été semée d’embuches. Lloyd était mon portrait craché, il était mon jumeau, mon double, mon reflet dans le miroir. La seule chose qui nous différenciait au final, était la main avec laquelle nous tenions nôtre baguette. Droite pour moi, gauche pour lui. Il était aussi un peu plus sombre, mais ce ne sont pas des détails physiques. Saoirse est ma cadette de sept ans. Notre mère voulait une fille, mais elle a un peu galérer à l’avoir. Elle est belle ma petite sœur. Fut un temps elle était aussi brune que nous, aussi sombre que l’âme des Rackharrow. Mais elle a usé et abusé de la magie et ses cheveux ont viré au blond, presque blanc. Mais à l’intérieur, elle est toujours aussi sombre et coriace. Alastar est le dernier. Je suis beaucoup moins proche de lui. De treize ans mon cadet, nous n’avons pas grand-chose qui nous lie. Cependant il a un mental d’acier et je suis certain qu’il fera un excellent mage noire. Après tout. Il a bien tué sa femme, c’est un bon pas dans notre direction.

Lloyd Rackharrow
Mon jumeau, une partie de moi, de mon âme, mon contraire. Lloyd est tout ça. Enfin était. Fusionnels, il nous arrivait de nous prendre la tête, mais ça ne durait jamais longtemps. Nous avons avancé dans la vie ensemble, en nous soutenant. Même maison à Poudlard, entraide pour les cours et les devoirs, les jumeaux Rackharrow ne passaient pas inaperçu, encore moins sur un balai, une batte entre les mains pour défendre la maison Serpentard lors des tournois de quidditch. C'est encore ensemble que nous avons travaillé suite à nos études. Rejoignant nos parents dans la petite boutique familiale. Objets ensorcelés, sorts empreingnent de noirceur, nous aimions tout ça et nous étions plus que ravis de pouvoir le partager avec nos parents. C'est également ensemble que nous avons rejoint les mangemorts et que nous avons reçu notre marque. Il s'est cependant marié avant moi, à Lilith Yaxley. Une belle femme avec qui j'ai couché une première fois sans vraiment réaliser, trop enivré pour avoir les idées claires. Lloyd n'a jamais su notre liaison et ce, même si elle a amené la naissance de Teàrleach, Sìleas et Kenan. Il se doutait en revanche que ses enfants n'étaient pas les siens. Il avait apparemment une aventure avec une femme et elle n'était jamais tombée enceinte, malgré leur manque de précautions et la fréquence plus élevée que lorsqu'il touchait son épouse.

Lloyd est mort en 1984. J'ai remué ciel et terre pour savoir qui était à l'origine de tout ça. J'ai traqué et assassiné ceux qui me semblaient coupables. J'ai exterminé la lignée de ces personnes, rayant à jamais leur nom de la surface de la terre. Mais ma douleur n'était pas apaisée. J'ai dû apprendre à vivre avec ce manque. Avec ce trou dans ma vie, alors qu'il avait été à mes côtés à chaque fois. Bien des années plus tard, j'ai appris que Lilith était l'auteur du meurtre. Il avait menacé de la tuer, ainsi que de tuer leur fille si elle ne dévoilait pas le nom de son amant. Connaissant Lloyd, il aurait été capable de le faire. Têtu, impulsif, il réfléchissait toujours après coup à ses actes. Quelque chose s'est à nouveau brisé en moi en apprenant cette nouvelle. Lloyd venait de mourir une seconde fois. Lilith m'avait trahi et je n'ai jamais vraiment pu lui pardonner.

Eternel : Danose. Il a l'apparence d'un chien sauvage au pelage très très dense et grisâtre. De nombreux reflets vert parsème son pelage lui donnant parfois l'impression d'avoir comme des marques tribales à certains endroits. Trois paires de pattes aux griffes constamment sorties et des crocs acérés dépassant de sa gueule. Grand bavard, il était toujours fourré avec Fire l'éternel-renard à six pattes et bavard d'Irvin.
Saoirse Rackharrow
Ma petite sœur, Saoirse, la seule fille et maintenant la seule de ma fratrie qu'il me reste. Que dire sur elle. Elle est bien plus jeune que moi, de sept ans. Je l'ai toujours mieux accueillie que Lloyd, lui si bourru et froid parfois voyait d'un mauvais œil d'avoir une petite sœur. Mais je l'ai toujours défendue contre mon jumeau, prenant son parti et finalement l'entente fut vraiment excellente. Elle aussi est entrée à Poudlard chez les Serpentard, nous en sortions tout juste. La petite fille brune qu'elle était à l'époque s'est vite avéré être une parfaite représentante de la famille, qui ne se laisserait pas marcher dessus. À son tour une fois qu'elle a quitté l'école, elle est venue travailler dans la boutique familiale en tant que vendeuse et contacte avec les clients. Petit à petit, elle a remplacé leur mère qui a pris une retraite bien méritée. Elle a également rejoint les mangemorts et était très active. On peut dire que Rackharrow et Mangemort allaient généralement ensemble...à l'époque.

Et puis un jour la petite Saoirse a grandement changé. Dévorée par l'envie de faire toujours plus de magie noire, je n'ai pu que la regarder sombrer dans une spirale de contrat l'emmenant toujours plus loin. Si loin qu'elle a frôlé la mort. Les Rackharrow avaient des règles très stricte en matière de magie, la famille avait failli disparaître il y a quelques générations, mais Saoirse se pensait probablement trop maligne pour devoir s'y plier. Je ne sais pas ce qui s'était passé, ni pourquoi elle avait défié les règles de la famille. Mais un éphémère était venu me trouver à la boutique afin que j'aide ma sœur. Elle était tellement pâle, je m'en souviendrais probablement toujours. Ses beaux cheveux sombres étaient devenu si clairs, elle respirait à peine et ne semblait pas vouloir se réveiller malgré mes demandes incessantes. J'ai commis l'impensable, utilisant la magie du sang. Nous étions à présent liés bien plus que nous pourrions nous en douter. Elle n'est pas au courant, je n'ai pas cru bon la prévenir. Peut-être le devrais-je un jour. Je crois que si l'un de nous meurt, l'autre suivra dans la tombe. Y aurait-il plus d'effets secondaires que ça ? Quoi qu'il en soit, ma sœur est désormais vivante, grâce à ça. Évidemment elle a été mariée de force après tout ça. De nombreux fiancés ont disparu ou se sont retrouvés à Azkaban, mais celui qui tint bon se nommait Thaddeus Yuriev, un sorcier d'origine Russe qui disparut aussi mystérieusement. Sa soeur est Auror et il y a fort à parier que son boulot lui permet aussi de faire disparaître tous ces hommes. Mais qu'importe tant qu'elle est heureuse, c'est ce qui m'importe.

Eternel : Moon. Un démon d'une taille un peu plus grande qu'un elfe de maison, se tenant sur ses deux pattes arrière, terminées par des sabots. Sa peau est semblable à du cuir, tannée, épaisse, mat, foncée. Ses yeux ressemblent à ceux des moutons, marron orangé avec au centre un rectangle noir pour pupille. Son visage est creux, les traits émaciés, coupés au couteau. Deux grosses cornes de bélier blanc albâtre viennent terminer l'apparence.

Paroles : Saoirse : # 483D8B Moon : # 9999FF
Alastar Rackharrow
Alastar est mon plus jeune frère. Enfin était. Nous avions treize longues années de différence, c'est donc tout naturellement qu'il s'est rapproché de notre sœur, légèrement plus âgée que lui. Alastar était un enfant vraiment différent de nous. Peut-être plus fermé, plus discret. Il mettait toujours la barre très haut et ne ressortait pas souvent satisfait de ses actions. Si Lloyd et moi étions plus vu comme des clowns et des brutes, Alastar était le petit génie de la famille, l'enfant calme et réfléchi. Treize ans, c'est tout une vie presque. J'entrais dans l'adolescence, alors un bébé ne m'intéressait pas et lorsque j'ai commencé ma vie d'adulte, il sortait tout juste des couches. Mais contrairement à Lloyd qui était plus froid et sec avec son frère, j'ai gentiment essayé de lui prêter attention, essayant de me rapprocher quelque peu de lui, lui montrant que non, les deux jumeaux qui lui servaient d’aînés n'étaient pas que des brutes épaisses. Et tout ça s'est plutôt bien passé. Il a suivi nos traces en passant par Serpentard et il nous a même rejoint à la boutique. Si nous avions remplacé notre père, avec Lloyd, à la fabrication des produits que nous vendions et que Saoirse avait remplacé notre mère à la vente et recherche de nouveaux clients, Alastar avait tout de même trouvé sa place dans la petite affaire. S'était lui qui récupérait nos matières premières et tout ce qui pouvait être compliqué à trouver. Mais Alastar a failli à sa tâche. C'était une grosse commande, un produit indispensable et il ne l'a pas ramené en temps et en heure. Je me suis pris la tête avec lui, c'était peut-être la plus grosse dispute que nous n'avions jamais eue et suite à ça, Alastar a choisi de partir. Il a rejoint le Ministère de la Magie, en tant que brigadier à la police magique. Nos relations sont dès lors devenues glaciales.

Mais le cadet a fait bien d'autres choses qui ne sont pas forcément bonnes à savoir. Comme d'autres avant lui, il s'est débarrassé de son épouse, Orfhlaith Travers. Il ne me l'a jamais avoué clairement, tout comme je ne l'ai jamais fait pour Valélia, mais elle a disparu étrangement en 1987. De Rackharrow à Rackharrow, il n'y a pas trop de doute sur l'endroit où elle a fini. Mais Alastar avait encore plein de secrets, comme par exemple être occulmens et legilimens. Je l'ai un peu appris à mes dépends, enfin pour la Legilimencie. Un petit tour de tête à tête et le mystère a été levé. Il faisait également partie de l'Ordre du Phénix, il a été enfermé à Azkaban quelques jours et sa trahison à mit à mal toute la première branche des Rackharrow, me forçant à retourner parmi les mangemorts. Mais son plus grand secret sera probablement celui de sa mort, survenue le 3 octobre 1991. Il a été exécuté par des mangemorts très probablement. Cette nouvelle disparition crée un grand vide en moi, surtout que je cherchais par tous les moyens à protéger mon frère et le ramener d'une manière ou d'une autre dans le droit chemin.

Eternel : Igbal. Semblables à un loup, ses crocs sont vraiment acérés, mieux vaut ne pas s'y frotter. De la même couleur que son pelage sombre, une paire d'ailes vient apporter quelque chose d'étrange à cette créature des enfers. Enfin, son regard toujours perçant semble imbibé de sang. Éclats de rubis ou soif d'hémoglobine, finalement il faut simplement s'approcher très très près pour voir la différence. Mais qui s'y risquerait.




Parchemin envoyé Sam 3 Sep 2016 - 13:12

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1583 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : fayrell . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 47 ans (28.06.45) , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Sybella, Teàrlach, Dahlia, Sìleas, Kenan et Circée
Mes enfants. Parce que finalement oui, ils sont tous mes enfants. De mère différente, mais qu’importe. Circée est ma petite princesse. Mon bonheur au quotidien. Elle n’a peut-être pas eu une vie totalement rose, mais tout cela n’a jamais rien changé pour moi, elle passera avant beaucoup de choses. Sìleas et ma seconde fille. Nous n’avons pas pu passer beaucoup de temps ensemble avant le décès de Lilith, mais j’ai toujours essayé d’être proche ou en tout cas de me tenir informé. Aujourd’hui, elle est officiellement ma fille, je l’ai adoptée légalement auprès du ministère de la magie et elle est venue vivre sous notre toit à pré-au-lard. Teàrlach est clairement l’enfant qui a eu le moins de chance dans sa vie. Lilith l’a gardé auprès d’elle et de Lloyd, j’ai mis des années à savoir qu’il était mon fils. Mais malheureusement il n’a jamais reçu sa lettre pour Poudlard puisqu'il était cracmol et il a été assassiné par sa mère dans son bain. Kenan est mon dernier enfant officiel. Un beau garçon bien robuste qui me mène la vie dure. Au final, il me ressemble plus qu’il ne le pense. Mais je ne vais pas le lui dire, nous sommes assez en conflit comme ça. Dahlia est l'enfant que j'ai rencontré par le plus grand hasard, découvrant que sa mère était Isolde McGonagall. Tout est frais entre nous, nous allons devoir apprendre à nous apprivoiser. Enfin, la petite dernière qui est en réalité l'aînée de tous mes enfants est Sybella. Elle est la fille que j'ai eu avec Aléna Spudmore et que j'ai confié aux bons soins des Borgin puisqu'elle m'est tombée sur les bras la veille de mon mariage. Je garde le contacte par hibou avec ses parents adoptifs afin d'être au courant de son évolution.

Sybella Borgin
Relation à décrire ici.











Paroles : # BC8F8F
Teàrlach Rackharrow
J’ai très longtemps cru que Teàrlach était mon neveu, fils de Lilith et de Lloyd. J’aimais beaucoup ce petit monstre. Toujours souriant, aimable, joyeux. Il était ma petite crevette au nom imprononçable, mais cela le faisait toujours rire aux éclats. Deux ans plus tard j’ai appris la vérité. Teàrlach était en fait mon fils. Né de cette relation interdite que j’aie eu avec sa mère, le jour même de son mariage avec mon frère. Si j’ai eu des remords au début et que je voulais en toucher un mot à Lloyd, le voir aussi attentionné à son égard a bien vite tout balayer. Qui étais-je pour détruire son bonheur et lui annoncer à la fois que sa femme l’avait trompé, mais également que son fils n’était pas de lui et enfin que le coupable de tout cela était son jumeau. Je n’en avais pas le droit.

Mais tout à basculer. J’étais absolument certain que ce petit bonhomme ferait un sorcier merveilleux et qu’il avait un grand avenir devant lui. Plusieurs fois lors de réunions de familles, on m’a fait comprendre qu’ils étaient inquiets de ne toujours pas voir de magie en lui. J’avais beau leur assurer qu’il en existait forcément, qu’il était un Rackharrow et que ça coulait en nous. Peut-être en possédait-il, mais si faiblement, pour le moment, que ses parents n’avaient pas pu le voir. Mais ses onze ans arrivèrent et pas de lettre pour Poudlard. Il nous fallait nous rendre à l’évidence il était malheureusement cracmol, comme si le destin nous punissaient par l’intermédiaire de cet enfant d’avoir eu cette relation interdite.

En février 1977 nous nous sommes tous retrouvés…pour son enterrement. S’était absolument tragique, le pauvre enfant s’était noyé, rien n’avait pu être fait. Je crois que perdre cet enfant, même si ce n’était pas réellement le mien m’a détruit. Un enfant n’avait pas à mourir, il avait toute la vie devant lui encore, s’était injuste. La vie était injuste.
Dahlia McGonagall
Relation à décrire ici.











Paroles : # 666699
Sìleas Rackharrow
Sìleas est officiellement la seconde fille de Lilith et Lloyd. Elle a vécu avec eux et cependant, elle est également ma fille. Non, elle n’est pas le fruit d’un accident lors d’un mariage. Sa mère et moi  nous sommes vus plusieurs fois suite à ma séparation avec Isolde. Et ce, dans le dos de ma femme. Ce qu’il faut savoir de ce brin de jeune fille, c’est qu’elle est née en même temps que Kenan. Sa mère a choisi de ne garder que la fille et de me donner le fils, ne voulant pas d’un deuxième garçon. Je suis donc resté loin d’elle, me comportant comme un oncle. Par chance, mon frère l’aimait énormément alors je me sentais moins coupable de la laisser.

Mais lorsque Lloyd est mort, que Lilith a repris de jeune fille via son mariage avec l’autre Yaxley, je ne l’ai plus vue et quelque part ce contacte me manquait. Je lui ai offert un chien, simple cadeau, alors qu’en fait ce chien était un éphémère qui avait pour mission de veiller sur elle. J’avais juste besoin de savoir qu’elle allait bien. Et à partir du moment où sa mère est morte, je crois que je n’ai pas trop réfléchis à quoi faire. J’ai fait les démarches pour l’adopter, briser cette distance et pouvoir veiller sur elle, chose que j’aurais dû faire depuis des années.

Eternel : Pumpkin. Petit démon tout rigolo, très rose aussi. Il ressemble à un boursoufflet géant de cinquante centimètres de diamètres.
Indéterminé : Baxter. C'est un démon à l'apparence d'un chien à la queue étrangement fourchue que j'ai invoqué pour Sìleas afin qu'il veille sur elle et qu'il me tienne au courant de tout ce qui peut arriver de dangereux ou d'étrange autour d'elle. Ce cadeau faisait suite au remariage de sa mère et de la distance imposée entre nos familles. Sìleas ne sait pas que ce n'est pas un véritable chien, il ne lui a jamais parlé et se comporte réellement comme un animal.

Paroles : Sìleas : # CCCCCC
Kenan Rackharrow
Kenan est aux yeux de tous mon fils, ainsi que celui de Valelia. Malheureusement ce n’est pas le cas, il est le fils de Lilith et le véritable jumeau de, non pas Circée, mais de Sìleas. Ils ne le sauront sans doute jamais et c’est mieux ainsi. Les choses seraient bien trop compliquées à expliquer. Kenan est un jeune homme qui m’a toujours posé énormément de problèmes. Il n’y a pas à douter, il a hérité du caractère des Rackharrow, c’est-à-dire…un caractère de merde et une volonté à toute épreuve qui fait rudement chier les parents. J’ai toujours essayé de l’élever correctement. Je lui ai appris les valeurs de la famille, le respect et que ce qu’il y avait de plus important dans la vie était la famille. Il a toujours bien respecté ses règles, jusqu’à la purge et même après. Toujours présent pour sa sœur, il n’y avait pas de problème. Je crois que sa relation avec Circée s’est un peu dégradée lorsqu’il a commencé à fréquenter une fille. Mais je ne savais pas vraiment laquelle. Qu’importe, un jour il comprendrait que la famille était plus importante qu’une femme. Même qu’une femme qui serait sa femme et la mère de ses enfants.

J’ai essayé de le tenir éloigné des mangemorts. Mais par esprit de contradiction, il s’y est quand même lancé. Par chance j’avais une personne bien placée qui pouvait veiller sur lui et l’empêcher d’avoir la marque, et donc de regretter par la suite son éventuel geste fait sur un coup de tête.  Il a tout de même trouvé le moyen de se faire tatouer le biceps. A nouveau par esprit de contradiction. Tête de mule. Peut-être qu’un jour j’arriverais en faire un homme qui respectera son père. J’en viens même à me demander s’il m’aime ou me déteste…Pour le moment, je penche nettement plus pour la seconde réponse.

Kenan est maintenant un homme marié, depuis le 20 décembre 1990. Que d'émotions de voir mon petit garçon devenir un homme. Il a hérité d'un manoir au Pays de Galles. Mais un manoir à retaper et c'est avec plaisir que je lui ai donné un coup de main pour faire de cet endroit son petit nid douillet. Sa famille s'est agrandie en juin dernier, d'un petit Emerys. Il en a fait du chemin Kenan depuis que Lilith me l'a fait déposer au manoir. Si le voir changer et prendre son envole me semble si bizarre, tout comme transformer sa chambre en nurserie pour Nephtys, je n'en suis pas moins très fier.

Eternel : Datrix. Ce démon femelle ressemble à un chien à la peau lisse et noire au-dessous duquel les muscles sont parfaitement visibles. Elle a quatre yeux ivoire et de très longues pattes. D'un naturel très protecteur, elle ne quitte que rarement le couple ou l'enfant. Pendant un temps elle protégeait plus Erszébet que Kenan, sans doute à cause de l'héritier Rackharrow. Elle sait être très agressive et dissuasive lorsqu'il le faut. Enfin, elle s'est révélée à la nouvelle épouse de son maître.
Circée Rackharrow
Circée, c’est ma petite princesse. Mon bien le plus précieux. Elle est la fille que j’ai eue avec Valelia. Contrairement à ce que tout le monde croit, elle ne pas de jumeau, elle est bien fille unique. Je ne saurais absolument pas dire pourquoi je tiens plus à elle qu’à son frère. Peut-être à cause du remord d’avoir tué sa mère ? Peut-être parce que je la sentais plus faible, plus particulière ? Aucune idée. Ce que je sais cependant, c’est que cette torture faite pendant la grande purge me l’a détruite. Certains diront qu’elle est devenue folle à cause du doloris, mais je ne le pensais pas. Elle est devenue plus fragile et il faut prendre soin d’elle. Je pense que n’importe qui, qui se serait pris un doloris aurait actuellement une réaction qui peux sembler comparable lorsqu’il y a un début de conflit ou quelque chose du genre.

Le pire peut-être dans tout cela, c’est qu’elle n’a pas pris qu’un seul doloris, non, ce ne serait pas drôle sinon. Elle a eu droit à un second il y a plusieurs mois. C’est là que je vois que ma fille est forte, elle est toujours là, toujours debout après tout ça. Ma fille est une battante. J’aime ma fille. Mais lorsque ma fille m’a présenté à son Lupin, son sang mêlé…parce que oui, je sais qu’il n’est pas pur. Je crois que j’ai perdu les pédales, j’étais proche de vouloir le tuer…bon à cause d’un malentendu, on est d’accord. Dans tous les cas, j’aime ma fille, je veux son bonheur et…je ne sais pas quoi faire devant ce problème.

Si seulement s'amouracher d'un sang-mêlé avait été le dernier problème que j'aurais avec elle...mais non. Elle est tombée enceinte. J'ai cru que ce sang-mêlé était le responsable. Qu'il croise une seule fois ma route et sa vie aurait été bien brève. Mais en fait non. C'est un sang pur le père, mais toujours un Lupin et un ennemi. Décidément, ma fille ment, fait cocu des hommes, couche avec l'ennemi et pond des bâtards. Elle fait tomber notre famille bien bas. Enfin je dis ça, mais j'ai tout fait comme elle. Mais ça, elle n'a pas besoin de le savoir. Ce qu'elle a besoin de savoir, c'est que même si je désapprouve ses actions, je la soutiens face aux ancêtres fort peu contents. Mais j'ai échoué à la protéger contre l’enrôlement chez les mangemorts. Ma fille en fait désormais partie et j'ai peu que la marque ne ternisse à jamais sa peau et ses éventuels choix futurs. Elle est également forcée de voir un psychomage, espérons qu'il lui ouvrira les yeux, à défaut d'effacer ses erreurs.

Eternel : Pan. Démon à l'aspect d'un grand chat, semblable à un Maine Coon au pelage soyeux. Ses yeux terriblement expressifs surprotègent sa jeune maîtresse qui n'a pas eu une vie très facile. Étant allergique aux poils de chat, je ne peux me retrouver dans la même pièce que lui sans être pris de crises d'éternuements.

Paroles : Circée : # 663366 Pan : # 669933




Parchemin envoyé Sam 3 Sep 2016 - 13:34

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1583 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : fayrell . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 47 ans (28.06.45) , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Mes petits enfants
C'est une étape...réellement dure à vivre pour moi. Mais il faut croire qu'arrivé un moment, c'est une étape obligatoire. Ayant deux enfants...enfin un peu plus en vérité...quatre enfants, dont trois filles, autant dire que des petits enfants...je vais forcément en avoir. Circée est la première à me donner une petite fille. Mais elle sera suivie de Kenan. Enfin sauf si Sìleas ou Dahlia ont une grossesse cachée. Quoi qu'il en sait, je ne connais plus de véritable nuit depuis février 90.

Nephtys Rackharrow
Nephtys est un peu un enfant surprise, imprévu, mais qui cause surtout beaucoup de tracas à notre famille depuis sa venue au monde le 2 février 1991. Elle est la fille de Circée. Si je pensais que Lothar en était le père, j'ai appris après coup qu'il s'agissait d'un autre Lupin, Aries. Chance pour lui, il est mort. Autrement je l'aurais probablement enterré moi-même. L'avantage cependant, est que cette petite fille à le sang-pur. Si cela n'efface pas totalement l’aberration, ça l'atténue cependant grandement et mes parents la tolèrent un minimum. Au contraire de mes grands-parents qui refusent de connaître jusqu'à son prénom.

La petite chose vit à pré-au-lard avec sa mère et moi. Du coup mes nuits sont plus que réduites. Mais vu que Circée peine à s'occuper d'elle, je prend le relais. Si je pensais avoir totalement perdu mes acquis avec mes jumeaux, je me suis cependant rendu compte que tout était revenu très vite, couches, biberons, rots, pseudo-siestes. Tout ce qu'il manque pour que ce soit parfait, c'est que ma fille l'accepte pleinement et puisse s'en occuper seule.

Autre information à savoir. Je refuse que cette petite fille porte le nom Lupin. Elle ne sera jamais élevée par eux, j'y veillerais personnellement. C'est pourquoi elle est inscrite au registre magique sous notre nom à tous. Au moins, ce nom saura la protéger le temps nécessaire à ce qu'elle se fasse ses armes.
Emrys Rackharrow
Il est le fils d'Erzsébet et Kenan et a vu le jour le 16 juin 1991. Second bambin qui me met un coup de vieux, j'imagine que je devrais m'y faire. Il n'est né que peu de temps après le mariage de mon fils et ma belle-fille, mais après tout, elle m'avait déjà annoncé être enceinte le jour de son mariage. Tant que l'enfant est de Kenan, cela ne me pose pas de problème. Tout ce que j'espère à propos de cet enfant, c'est qu'il ne récupère pas les gènes si...particulier de sa mère. Autant les yeux vairons ne me dérange nullement, autant siffler avec les serpents me dérange nettement plus.

Je le vois peu ce petit garçon auquel ses parents ont tenu à lui donner mon prénom en seconde place. Kenan m'en parle lorsqu'il vient à la boutique travailler, mais entendre des choses dessus et le constater de ses yeux n'est pas tout à fait pareil. Cependant peut-être que lorsque tous deux reprendront le travail ils le déposeront peut-être pour que je le garde...à moins qu'ils ne se soient déjà arrangé autrement. Quoi qu'il en soit, j'ai bien hâte de voir comment se petit bout va grandir.

Mais l'héritier siffle. Il siffle depuis le 19 septembre 1991. Je l'aurais appris bien plus tard, des lèvres du père, de Kenan. Autant dire que si la nouvelle m'a légèrement attristé, elle ne m'a pas du tout étonné.
Sa mère avait tant fait pour me mettre en garde. Elle m'avait donné des documents sur quoi faire et comment aider l'acceptation pour une personne avec ce don. Je les avais lu, de nombreuses fois, jusqu'à ce que tout soit bien ancré en moi. Résigné, je l'étais. Mais j'étais également prêt à faire le nécessaire pour que tout se passe bien et qu'Emrys ne plonge pas trop profondément dans la noirceur.

A présent l'héritier est décédé. Il a perdu la vie avec sa mère, le 31 janvier 1992. Le pauvre n'avait pas encore fêter ses un an et voilà qu'il n'est plus de ce monde. Cette nouvelle m'a grandement attristée et ce sont des cercueils vides que nous avons enterrés le 19 février de la même année.




Parchemin envoyé Sam 10 Sep 2016 - 17:23

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1583 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : fayrell . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 47 ans (28.06.45) , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Isolde McGonagall
La belle Isolde. Nous avons commencés Poudlard ensemble et pourtant il m’a fallu plusieurs années pour la voir comme une femme et tomber sous son charme. Elle avait toujours eut ce caractère de feu, ces réactions démesurées. Elle a joué longtemps avec moi au chat et à la souris. Finalement…je pense pouvoir dire que le chat a gagné. Nous avons vécu de belles années. Une magnifique histoire. Je l’aimais sincèrement et réellement. Mais mes parents ont fait tomber nos plans de jeunes amoureux à l’eau, lorsqu’ils m’ont forcé à prendre une autre épouse. Pas assez bien pour notre famille, pas assez pure. J’en ai été détruit, surtout que je devais le lui annoncer. Par la suite, nous ne nous sommes plus jamais revus. Elle, la petite dernière des McGonagall, la jeune fille impétueuse qui détenait mon cœur. Elle avait disparu de la surface de la terre. Jusqu’à la purge en tout cas. Soigné à Sainte Mangouste suite à l’incendie de la boutique familiale, j’entends des ragots d’infirmières qui me pensaient alors inconscient. J’apprends ainsi que les McGonagall ont été exterminés à cause de leur allégeance. J’ai longtemps pleuré ce jour-là. Si j’avais l’espoir de revoir mon Isolde, cet espoir s’était envolé à jamais. Avec ma sortie de l’hôpital magique, je me suis promis de ne plus jamais penser à elle et d’aller de l’avant, comme elle me l’aurait probablement recommandé.

Juillet 1966 – Notre dernière entrevue
La nouvelle est tombée comme un couperet, Abraxas a été absolument catégorique lors du dîner. « Mon fils, ta mère et moi t’avons choisis une fiancée. » Trop étonné pour dire quoi que ce soit, Irvin en est resté bouche bée, laissant son regard passer d’un à l’autre de ses parents. « Nous avons décidé que la jeune Isolde que tu fréquente n’est pas assez bien pour toi. » Cette remarque lui fait retrouver la voix. «Pas assez bien ? Vous voulez dire, parce qu’elle n’est pas pure c’est cela ? » Son père reste calme, très calme, presque trop. Il entrecroise les doigts, coudes posés sur la table et regarde avec attention son fils aîné. « Exactement. Nous ne pouvons accepter qu’un de nos héritiers s’acoquine d’une sang-mêlé. » Choqué. Jamais ses parents n’avaient été aussi durs à propos de sa relation avec Isolde et pourtant cela faisait des années qu’ils se voyaient. Irvin reporte son regard sur sa jeune sœur, Saoirse et son frère cadet, Alastar. Ils ne disent rien. Lloyd ne vit plus ici depuis son mariage avec Lilith Yaxley. Il a l’impression d’être terriblement seul et abandonné. Déçu, blessé, il se lève de table, dans un raclement de chaise bruyant. Il jete sa serviette sur la table. « Comment osez-vous ! C’est elle que j’aime ! Je n’aimerais jamais votre pantin, aussi pur soit-il ! » C'est, cette fois, la voix de sa mère qui s’élève, très calme. Loreana a ce petit quelque chose qui force à l’obéissance, quoi qu’elle dise. « Assied toi Irvin. » À contre cœur, il s’exécute, mais reste appuyé contre le dossier de sa chaise, bras croisés sur le torse. « Valélia Parkinson est une jeune femme très bien, très gracieuse et sa famille est très influente auprès du seigneur des ténèbres. » Il serre les poings. Il se fichait pas mal du seigneur des ténèbres. Ce n’était pas à lui de lui imposer quelque chose niveau mariage. Il est toujours célibataire, après tout, le vieux serpent. « En quoi cela me regarde-t-il ? » Son père enchaîne, toujours très calme, mais son ton ne souffre d'aucune contradiction. « Nous avons marié Lloyd et il n’a rien dit lui. » Irvin note très clairement la pique. Certes, Lloyd est un fils parfait et modèle. Il avait fini par le comprendre au fil du temps, avec tous les reproches que son père lui faisait constemment. « Il en va de même pour toi Irvin. Le mariage est prévu pour le mois d’août, tout est arrangé avec sa famille. » Non, il n’a pas le choix. Il est au pied du mur et il ne l’a encore jamais rencontrée. Il se lève alors à nouveau et ne prononçe pas un mot. Il ne demande pas non plus l’autorisation, comme un enfant bien élevé aurait-dû le faire. Il rejoint sa chambre et s’y enferme, refusant d’ouvrir à qui que ce soit, même à sa sœur. Il veut trouver une solution. Il aimerait pouvoir y échapper. Mais sans nuire à sa famille, il ne voit pas comment. C’est un hibou qui vient mettre fin à sa torture mentale. Il a devant les yeux une lettre d’Isolde qui lui demande de le retrouver sur une colline précise. Elle a quelque à lui dire. Cela tombe bien, lui aussi.

***

Ce rendez-vous n’est pas anodin pour Isolde, elle a quelque chose de très précis à lui dire. Elle angoisse, elle est terrorisée, mais également excitée. Elle sait qu’Irvin l’aime et elle espère que cette nouvelle les liera une bonne fois pour toute. Elle n’était pas certaine jusque-là, mais ce matin, elle a eu la confirmation. Elle est bel et bien enceinte d’Irvin. Ils avaient pourtant toujours essayés de faire attention, il s’était écoulé des années sans que jamais ce souci ne vienne pointer le bout de son nez. Mais il fallait croire que quelque chose avait raté à un moment donné et que l’une de leur étreinte passionnée avait semé quelque chose. Mais elle a vingt-et-un an. Elle sait que c’est un âge correct pour avoir un enfant. Mais elle ne cesse de s’inquiéter, notamment à cause de ces histoires de sang dont les parents d’Irvin semblent être si attachés. Alors elle lui donne rendez-vous sur la colline. Cette colline ou ils se retrouvent souvent avant d’aller à un endroit où à un autre. Elle s’y rend elle-même en avance et fait les cents pas en attendant son arrivée.

***

Irvin arrive sur la colline. Il a largement l’âge d’utiliser le transplanag et il doit reconnaitre que c’est une chose drôlement pratique. « Isolde, ma douce Isolde. Tu es magnifique. » Il lui attrape le bras et l’attire à lui. Il la serre dans ses bras et l’embrasse avec passion. « Que tu m’as manquée. » Un souffle, un murmure. Il hume son odeur et ferme les yeux pour mieux apprécier le tout. « Irvin… » Le ton est triste, mais Irvin l’interprète très mal, pensant qu’il lui a également manqué. Il l’embrasse à nouveau et se laisse emporter. Ils sont là pour parler, mais il ne veut pas. Il sait que cela ne lui plaira pas. Quelle femme accepterait de passer après une autre ? Peut-être certaines, mais pas Isolde. Elle était trop fière pour accepter d’avoir une concurrente. Alors il se contente de la garder dans ses bras, l’enlace et profite de cette proximité. Mais c’est elle qui le repousse doucement, mettant fin à ce moment d’intimité. « Nous devons parler Irvin, c’est très important. » Il lui caresse le visage, délicatement. « Tu as raison, j’ai quelque chose à te dire également. » Cela ne l’enchante absolument pas. Il sent qu’il va s’y prendre comme un manche à balais et appréhende le moment. « Ton visage semble grave. Quelle est cette nouvelle qui te cause du souci mon amour ? » Il se flagellerait bien s’il le pouvait. Le voilà incapable de maîtriser ses émotions et il inquiétait sa belle alors qu’il ne le souhaitait pas. « Non, je risquerais de te saper le moral. Qu’as-tu à me dire ? » Il tente de se montrer séducteur, de la faire plier. Il se rapproche d’elle, dépose de léger baisers dans son cou et à la naissance de son épaule. Elle rit, il la chatouille involontairement avec son souffle et la pointe de ses cheveux. Mais elle se recule à nouveau. « Non Irvin, je m‘inquiète, parle-moi. » Ce fut elle qui se saisit de son menton cette fois-ci, afin de le forcer à la regarder, tout en l’empêchant de s’approcher de trop près et d’être déconcentré. « Tu sauras ma nouvelle bien assez tôt. » Elle a un petit rire. Elle pose sa main sur son ventre, mais il ne voit pas là de geste particulier. « Soit. » Son ton se fait plus grave. Il saisit les mains de sa belle et la regarde bien en face, même s’il appréhende ce qui va suivre.  Il inspire profondément avant de se lancer. « Mes parents ont décidés de me fiancer à une Parkinson… » Il sent les mains de la jeune femme se crisper dans les siennes. « Le mariage aura lieu le mois prochain… » Sa voix se brise. Elle retire sèchement ses mains des siennes. « Tiens leur tête. Résiste et bat toi, pour nous, pour cette amour qui nous lie ! » Elle n’est absolument plus calme. Elle essaye de se maîtriser, il le voit bien. « Je ne peux pas…. » Il baisse la tête. « Je ne peux pas faire ça à ma famille… » Il relève doucement la tête et les deux amants se regardent. Il voit ses yeux s’humidifier. « Isolde… » Elle arrête sa main d’un geste brusque. « NE ME TOUCHE PAS ! » Il ramène sa main vers lui. « Isolde, je t’aime de toute mon âme. Ce mariage ne change rien pour moi. Tu es la seule à mes yeux. » Il fait un pas en avant, il veut lui faire comprendre qu’il est sincère. « JAMAIS ! » C’est un cri venant du cœur. « Jamais je ne serais la seconde. Jamais je ne serais que la femme dans l’ombre, obligée de vivre cachée et de porter des bâtards. » Irvin ne comprend pas tout ce qu’elle raconte. Mais il savait que cet argument viendrait à un moment donné. « On s’en fiche des autres. Le plus important, c’est toi, et moi. » Un claquement fait vibrer l’air. La joue d’Irvin le brûle. La main d’Isolde est toujours en suspens dans l’air. « COMMENT OSES-TU ! » Il ne comprend pas. « Tu es un minable ! » En d’autres circonstances, il aurait peut-être hoché la tête. Mais il est figé. « Tu me déshonore. Tu me jettes. Tu me fais l’affront de me proposer la place de maîtresse. » Il ouvre la bouche, prêt à arrondir les angles. « Is… » Trop tard. « JAMAIS JE NE SERAIS UNE DOUBLURE ! » Il avance une main vers elle. « Mai… » Elle le repousse, brutalement. Il voit des larmes perler sur ses joues. « Minable. » C’est un murmure cette fois. Elle tourne les talons et s’enfuit en courant. « Isolde ! » Il fait quelques pas en avant, tend le bras. « ISOLDE ! » Il se met à courir à sa suite. Mais elle transplane. Il finit par rejoindre le bas de la colline, là où elle a disparu et il tombe à genoux. « ISOOOOOLDE !!! » C’est plus qu’un hurlement, c’est un déchirement. Elle vient de disparaître, probablement pour toujours. Elle l’abandonne là, le laissant avec sa peine et en tête à tête avec son destin.

Irvin R. : # 7D748F
Abraxas R. : # C4D7ED
Loreana R. : # DC143C
Isolde M. : # FCDE8E

2 Septembre 1981 – La fin







Parchemin envoyé Mer 16 Nov 2016 - 21:57

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1583 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : fayrell . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 47 ans (28.06.45) , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Aléna Spudmore
Aléna est une Spudmore, elle est également la petite sœur d’Altaïr qu’Irvin a rencontré à Poudlard. Tous deux se sont très bien entendus et il a fini par rencontrer la petite sœur de son ami. La jolie rousse a toujours été très douce et aimable. Irvin, mue par une envie qu’il ne comprenait pas trop s’est mis à fréquenter la jeune femme tout juste sortie de Poudlard en juillet 64. Il avait Isolde dans sa vie, mais Aléna apportait autre chose, quelque chose de doux, de posé et de calme, une sensation totalement nouvelle pour lui. Mais leur relation a été très brève, Aléna a disparu du jour au lendemain au mois d’octobre de la même année. Plus de nouvelles, plus de signe de vie, plus rien. Irvin s’est dit qu’il avait fait quelque chose de mal, mais il s’était résigné. Et surtout il avait appris la leçon, ne pas fréquenter deux femmes en même temps et il s’est totalement consacré à Isolde. Mais voilà, la veille de son mariage avec Valélia Parkinson et alors qu’Isolde l’avait violement plaqué le mois précédent, Aléna ressurgit dans sa vie et lui laisse sa fille, leur fille avant de disparaître. Il apprend quelques jours plus tard qu’elle est décédée le jour même et leur fille a été confiée à un couple d’ami d’Irvin, Dolores et James Borgin.
août 1966

Manoir d'Abraxas Rackharrow, Pays de Galles - Veille du mariage, Irvin est tout nerveux. Il est extrêmement déçu que ses parents lui aient imposé cette union sans le consulter. Mais plus que tout, il souffre encore du départ d’Isolde. Elle ne l’a jamais recontacté, rien. Il faut croire que finalement Irvin n’était bon qu’à ça, faire fuir ou disparaître les femmes qu’il aimait. Après tout, Aléna aussi avait disparu du jour au lendemain. Ne parvenant pas à tenir en place, il est sans cesse en mouvement, arpentant le manoir familial de long en large, comme si sa vie en dépendait. Mais ces allers et retour incessants finirent par exaspérer Abraxas. « As-tu bientôt fini ton manège ? C’est énervant d’entendre craquer le parquet ainsi, de plus tu vas finir par faire un trou ! » Cela eu le don d’arrêter Irvin. « Pardon père, mais… » Abraxas assis dans le canapé lève la main, interrompant son fils. « Pas de mais qui tienne. Si tu souhaites creuser une tranchée va dans le jardin, on en profitera pour faire un nouveau parterre de fleur. » Le ton ne laissait aucune place à la discussion. De plus, Abraxas s’était replongé dans son exemplaire de la Gazette du Sorcier. Irvin ne se fit pas prier pour s’en aller. Sa jeune sœur, Saoirse, l’avait suivie dehors, probablement plus par curiosité que poussée par un intérêt quelconque. D’ailleurs, elle s’était assise au bord de la terrasse et regardait Irvin déambuler dans le jardin sans rien dire. Leur relation n’était pas aussi proche que celle qu’Irvin entretenait avec Lloyd, mais il aimait bien sa petite sœur. En tant que seule fille de la famille, il se faisait également un devoir de veiller sur elle. « Mère dit que ça ne sert à rien de te mettre dans des états pareilles. » La voix porte et il l’entend aussi parfaitement que si elle était à côté de lui. Le garçon hausse les épaules et ne répond rien. « Elle dit aussi que de toute manière tu n’as pas le choix. » Sa remarque tombait comme une constatation, mais elle tentait également de le résigner. Mais ce n’était pas du goût de l’aîné, Irvin se retourne d’un bloc vers la brunette. « Ce n’est pas ça qui va m’aider…crois-moi… » Au tour de l’adolescente de hausser les épaules. Irvin la voit se lever et s’éloigner. Peut-être l’avait-il vexé, il se promit d’aller la voir lorsqu’il se serait calmé. En attendant, Irvin reprend ses cents pas près de l’une des hais délimitant une partie du domaine.

Cependant, bientôt il entend quelqu’un s’approcher de lui, trahis par le crissement de l’herbe humide. « Encore une leçon de morale à me faire ? » « Irvin, je dois te parler. » Il ne connaissait que trop bien cette voix, mais voilà un moment qu’il ne l’avait plus entendue. Elle eut le don de l’immobiliser. « Aléna ! » Crie-t-il joyeusement en se retournant pour faire face à la visiteuse. Mais sa joie est de courte durée lorsqu’il la voit tenir une petite fille dans les bras. Il amorce un mouvement de recul, presque craintif de ce qui va suivre. « Ne t’en va pas s’il te plait… » Dit-elle d’une petite voix en faisant un pas en avant. Alors Irvin prend sur lui et brise la distance entre eux. « J’ai cru que tu avais disparu. » Il la voit hocher la tête. « Je comprends, mais j’ai dû disparaitre quelques temps… » Amorce-t-elle en désignant l’enfant de la tête. La petite fille devait avoir une année, elle semblait déjà bien éveillée. « Cette enfant est la nôtre Irvin. » Il a l’impression d’être assommé. Comment était-ce possible ? « Je ne peux pas la garder, mes oreilles ont traînées où elles n’auraient pas dues et je veux que Sybella puisse vivre une belle vie. » Aléna pose la petite dans l’herbe. Irvin regarde la jeune femme, ouvre la bouche, mais rien ne sort. « Je sais qu’elle aura une belle vie avec toi et j’ai appris pour ton mariage, félicitation… » Il entend une petite déception dans sa voix. « Aléna, je peux faire annuler tout ça, épouse-moi et on élèvera cette enfant ensemble. » Tout en parlant il lui avait attrapé les mains. Il voit de la tristesse dans le regard de la Spudmore. « C’est trop tard pour moi Irvin et tes parents n’accepteraient probablement pas. » Lui dit-elle tristement en retirant ses mains. Elle s’approche, pose un baiser sur sa joue et murmure près de son oreille. « Prend en soin pour moi. » Elle se recule, Irvin est perturbé. Il regarde la petite fille, cherchant quoi répondre.

Mais lorsqu’il relève la tête, il ne voit plus les beaux cheveux roux d’Aléna, elle était partie comme elle était venue, en lui laissant l’enfant en prime. « Par Merlin...que vais-je faire ? » Il est mis devant le fait accompli. Il avait merdé et il avait une petite fille sur les bras. Il allait devoir s’en occuper à présent et cela le terrifiait. Il pense aussi à son mariage demain avec Valélia Parkinson. Avec un peu de chance, elle ferait annuler le mariage en apprenant qu’il avait un enfant à charge...ce n’était pas écrit dans le contrat des fiançailles après tout. Mais ses parents allaient le torturer sur la place publique s’ils le savaient. Ne parlons même pas des grands-parents qui risquaient de faire un infarctus. Il déshonorait la famille, il le savait et il se mit à réaliser qu’il était vraiment dans de sales draps. « Irvin… » La voix était blanche, mais il savait à qui elle appartenait. Il relève les yeux et voit sa jeune sœur qui brise toute la distance entre eux. « Père et mère ne doivent pas la voir, vite, emmène-là loin ! » Il ne réagit pas Irvin, il est encore perturbé. « Irvin, tu connais mère, tu sais qu’elle la tuerait pour le bien du mariage demain. » Elle avait raison. Ils avaient mis du temps à planifier ces fiançailles et cette alliance entre leurs familles était importante. Loreana ne laisserait probablement pas une bâtarde mettre à mal des années de discussions entre Parkinson et Rackharrow. Le sorcier atterrit et ne se fait pas prier, il cueille l’enfant et quitte le jardin par une petite ouverture dans la hais, probablement le même passage que venait d’emprunter par deux fois Aléna. Bien rapidement, il se retrouve dans les campagnes galloises, à l’abri du regard de ses parents. Il ne savait quoi en faire. Il n’était même pas certain d’être capable de s’en occuper. Mais déjà les gazouillements de l’enfant qui jouait avec son oreille finirent pas l’attendrir. Lloyd avait la crevette, peut-être pourrait-il l’aider ? Il rejeta l’idée, Lilith n’acceptera jamais. « Que puis-je en faire Saoirse ? » Sa petite sœur l’avait suivi à travers l’ouverture et elle se tenait à côté de lui, caressant les cheveux de Sybella. Tous deux se regardent sans rien dire, réfléchissant chacun de son côté. « James et Dolores ont une dette envers toi. » Propose-t-elle songeuse. L’idée fait gentiment son chemin dans l’esprit d’Irvin. Elle n’avait pas totalement tort. « Tu as raison, je vais tester, couvre moi auprès de nos parents s’il te plait. » Elle hoche la tête et disparaît à nouveau.

Barjow & Beurk, allée des embrumes - Callant avec précaution l’enfant dans ses bras, Irvin transplane à l’allée des embrumes. Il se doute que la discussion ne sera pas forcément aisée et il ne souhaite pas mettre à mal l’amitié entre leurs deux familles, alors tout cela le stress quelque peu. Il récupère un vieux tissu abandonné dans la rue et cache la fillette comme il peut dessous. « Tout va bien se passer, ne t’en fais pas. Sois une gentille fillette et ne dit pas un mot. » Lui demande-t-il avant de cacher son visage. Mais déjà, il voit que Sybella papillonne des yeux et vient chercher le contacte contre sa poitrine pour s’endormir. Il soupire, partagé entre la tristesse qu’elle s’attache à lui alors qu’il va s’en séparer et l’attendrissement qui grandissait plus il passait de temps avec elle. Enfin, il s’approche du magasin réputé pour ses artefacts de magie noire et pousse la porte. La clochette retentit, avertissant le maître des lieux de la présence d’un client. La boutique est vide et sombre, comme à son habitude. Il cherche des yeux le Borgin, se demandant qui tiendrait la barque aujourd’hui. Irvin voit une tête blonde émerger d’une porte. « Irvin, que puis-je pour toi ? » La voix est joyeuse, les deux sorciers se connaissent bien. « James, je suis heureux de tomber sur toi. » Avoue le Rackharrow en s’approchant du comptoir. « Tant que ça ? » Rit le blondinet. « J’ai un service à te demander en fait. » James plisse les yeux, observant le paquet que tenait Irvin.

Les Borgin et les Rackharrow étaient deux vieilles familles nageant allègrement dans la magie noire. Chacun avait dépanné un nombre incalculable de fois l’autre pour toutes sortes de produits ou d’ingrédients indispensables pour leurs rituels ou commerces. L’entente était sincère entre eux, surtout que les deux boutiques familiales se trouvaient dans la même allée, mais ils ne se sont jamais fait concurrence, offrant au contraire l’un l’autre un complément d’objets et de services. James Borgin était plus âgé qu’Irvin de quelques années, ils ne s’étaient jamais vraiment côtoyés à Poudlard, mais ils se connaissaient d’avant, leurs familles étant déjà en partenariat avant l’entrée des enfants à Poudlard. Cependant, les deux sorciers avaient un lien tout particulier datant d’il y a peu. En effet, un soir de décembre 65, la boutique des Borgin avait été incendiée et par chance, Irvin avait fini très tard son inventaire. Il avait été le premier à se rendre sur place grâce à Fire qui l’avait très rapidement prévenu. Il n’avait d’ailleurs que peu hésiter avant d’entrer dans la boutique pour sortir la personne que son éternel sentait coincée à l’intérieur. Et il se trouvait qu’il s’agissait non pas de James, mais de Dolores, la femme de ce dernier, enceinte jusqu’aux yeux.

« Je vois...je t’écoute. » Répond calmement le sorcier blond. Alors Irvin pose doucement l’enfant sur le comptoir et enlève délicatement le tissu recouvrant le visage poupon. « J’aurais besoin que tu t’occupes d’elle. » Bien entendu, James est surpris de la demande. S’il se doutait probablement que ça aurait un lien avec le paquet, il ne se doutait probablement pas qu’il y aurait un enfant dessous. « C’est une grosse demande Irvin... » Ce dernier hoche la tête, le comprenant totalement. « Ce serait temporaire en fait. Je dois retrouver sa mère, elle m’a prise au dépourvu tout à l’heure en ressurgissant comme un fantôme et en me la laissant avant de disparaître. Je n’ai pas eu le temps de réagir. » Il est bien embêté bien sûr, il ne s’attendait pas à tout cela, les choses auraient probablement été plus simple autrement. Le Borgin semble hésiter, Irvin le voit bien aux expressions de son visage. Alors il tente un petit argument pour le convaincre. « Tu es un homme marié et Sybella est encore très jeune…Ta femme est une bonne personne qui pourrait l’accepter je pense...non ? » James acquiesce très lentement en hochant la tête. Irvin savait que leur famille semblait sous le coup d’une malédiction et qu’ils perdaient de nombreux enfants, il espérait que la petite puisse passer dans leur couple sans que ça ne soulève trop de questions. « Deux semaines. Nous te la garderons deux semaines, le temps que tu la retrouves. » Laisse tomber James. Irvin secoue négativement la tête embêté. « Un mois, avec le mariage demain, ma...femme... ne me laissera probablement pas partir si vite pour faire des recherches. » Le Borgin réfléchit à la proposition du Rackharrow, sans quitter la petite endormie sur son comptoir. « Très bien, un mois, pas plus. » Irvin est soulagé et sent tous ses muscles se détendre. « Merci James, merci infiniment ! » Lâche-t-il dans un soupire satisfait. Les deux hommes se serrent la main afin de sceller l’entente. Puis James pars dans l’arrière-boutique avec l’enfant après qu’Irvin ait déposé un unique baisé sur son front.

Manoir d'Irvin Rackharrow, Pays de Galles - Le mariage est passé, voilà à présent trois jours qu’il a la corde au cou, tout comme son frère jumeau. Sa femme est belle, il n’y a rien à redire là-dessus. Elle sait également merveilleusement bien se servir de son corps et titiller l’attirance d’Irvin. Mais sous son apparence douce et abordable, se cache également un terrible qu’un dragon. En seulement trois jours, Irvin a déjà fait les frais d’une colère phénoménale contre un elfe de maison. Il n’était pas devin le Rackharrow, mais il se doutait que ce ne serait pas la seule qu’il aurait à subir. Tant qu’elle les tournait contre d’autres que lui, cela lui conviendrait. Assis dans le salon de son nouveau manoir, offert par ses parents, le sorcier n’a pas oublié Aléna et liste mentalement tous les endroits où elle pourrait se trouver. Sa femme n’est pas là pour le moment, elle travaillait au Ministère de la Magie et ne rentrerait qu’en fin de journée, il a donc tout le loisir de se perdre dans ses pensées et de chercher des solutions à son petit problème.

Mais c’est deux coups rapides à la porte qui le tire de ses réflexions. « J’y vais Fire. » Lance-t-il à son éternel en se levant du canapé. Irvin était curieux de savoir qui ça pourrait bien être, mais il était toujours prêt à accueillir un invité. « Altaïr ! Quelle surprise ! » S’exclame-t-il tout sourires en ouvrant la porte sur son vieil ami de Poudlard. Mais le visage du Spudmore est grave et Irvin s’inquiète, tout en l’invitant à entrer. « Un problème ? » Le rouquin lève les yeux et fixe Irvin. « Aléna est morte. » C’est un coup de massue, annoncé sans gants. Le Rackharrow fait quelques pas en arrière, choqué, il en perd son sourire et une mine grave se plante sur son visage. « Son corps a été retrouvé il y a deux jours, elle serait morte la veille de ton mariage. » Irvin s’appuie contre le buffet dans l’entrée, il ne parvient pas à digérer l’information et reste silencieux. « Je sais qu’elle est venue te voir le jour même. » Le ton est dur et accusateur. Irvin relève la tête et croise le regard d’Altaïr qui n’est pas non plus empreint de douceur ou de compréhension. « L’as-tu tuée ? » Irvin se redresse, outré et peiné qu’il puisse penser ça de lui. « Jamais ! » Répond-il d’une voix forte. L’autre baisse légèrement la tête, mais Irvin voit bien les poings serrés du sorcier. « Je sais ce qu’il s’était passé entre vous, père a appris pour sa grossesse Irvin… » Voilà pourquoi elle avait disparue sans donner de nouvelles. Voilà probablement pourquoi elle s’était enfuie, il comprenait mieux à présent. « Si elle ne se serait pas enfuie, il t’aurait obligé à l’épouser. » Au tour d’Irvin de baisser la tête. « C’est normal » dit-il tout bas. Peut-être qu’elle serait toujours en vie, peut-être aurait-elle pu être heureuse. « Pourquoi fuir ? » Demande-t-il en regardant à nouveau son ami. « Nous n’en savons rien. » Répond le Spudmore en croisant les bras et en soutenant son regard. Leurs deux sorciers restent debout dans l’entrée, sans dire un mot. Finalement Altaïr brise le silence et Irvin sent toujours la tension entre eux. « Où est l’enfant ? » Irvin croise le regard dur de son ami, quelque chose a vibré dans sa voix, comme du dégoût. S’était presque imperceptible, mais Irvin le connaissait bien à présent. Sa question avait également claqué comme un ordre. « Je ne sais pas, je ne l’ai jamais vu. » Il feint l’ignorance, que faire d’autre ? Il n’allait certainement pas lui révélé qu’il l’avait confiée à un couple d’ami  et qu’il n’avait pas jugé bon de l’apporter à la famille Spudmore. « Pourquoi le cherches-tu ? » questionne-t-il. Avec un peu de chance ils auraient de bonnes intentions et cela résoudrait le problème d’Irvin quant à la garde de la petite. Mais l’autre hausse les épaules en signe d’ignorance. « Père à des projets. » Il agite également la main, un peu vaguement. Tout cela ne laissait rien présager de bon. Quelque chose de positif pour la petite aurait été qu’il réponde qu’ils souhaitaient l’élever, pas qu’il aurait des projets. En plus de ça, Irvin s’est rendu compte qu’Altaïr ignorait le sexe de l’enfant. Aléna avait donc dû fuir avant la naissance de Sybella. Irvin hoche doucement la tête feignant de comprendre où il voulait en venir. Puis il hausse les épaules. « Si je venais à apprendre quelque chose je te tiendrais au courant. » Une chose était certaine, même s’il adorait Altaïr et qu’il avait aimé Aléna, il ne donnerait jamais cet enfant à la famille Spudmore. Irvin n’avait vu le patriarche que peu de fois et il le trouvait bien pire que ses propres parents et grands-parents. L’enfant aurait peu de chance de voir ses deux ans.

Altaïr était parti, mais Irvin restait dans l’entrée, plutôt perturbé par cet échange. « Je suis désolé Irvin. » La petite voix s’élève dans son dos. Irvin se retourne et prend appui contre la porte. « C’est gentil, elle ne méritait pas de mourir. » Le renard à six pattes se tenait assis dans l’embrasure de la porte menant au salon. « Comme la plupart des personnes. » Irvin hoche la tête, à moitié perdu dans ses pensées. « Que vas-tu faire à présent ? » La question de l’éternel tira un profond soupire du Racharrow. « Excellente question. » Il regarde l’animal un air interrogateur sur le visage. «Ne peut-elle pas rester où elle est ? » Propose-t-il, mais pour toute réponse il eut un secouement négatif de la tête de la part du sorcier. « Il m’a laissé un mois pour trouver une solution. En plus je ne peux pas leur demander ça, j’abuserais. » La queue du renard frappe durement le plancher, signe qu’il réfléchissait tout autant qu’Irvin. « Valélia n’accepterait jamais l’enfant, même pas la peine d’envisager de la reprendre. » Petit rire froid et sans joie de la part de l’éternel avant qu’il ne pose une autre question. « Tu ne fais pas confiance aux Spudmore ? » Irvin s’approche de lui. « Pas vraiment. Son attitude était fermé, voir agressive. Je veux bien être coupable de l’avoir mise enceinte et qu’elle soit probablement morte par ma faute, mais sa réponse ne m’inspire absolument pas confiance et Sybella ne mérite pas ce qui risque de lui arriver. » Il imaginait sans mal qu’elle serait traitée en bâtarde toute sa vie et qu’elle aurait une vie bien trop dure pour une petite fille de son âge. « Tu as sauvé la vie de Dolores, va les voir. Et s’ils refusent on trouvera une autre solution. » Il n’était pas convaincu le Rackharrow, aussi hausse-t-il les épaules sans conviction, mais finalement il se dirige vers son bureau afin d’envoyer une lettre aux Borgin pour convenir d’un rendez-vous.

Manoir Borgin, Londres - La maison était coquette, Irvin pouvait sentir l’âme de la maison, de la famille. Des personnes qui s’aimaient les uns les autres et qui vivaient harmonieusement ensemble. Attablé dans la cuisine, le couple Borgin est Irvin buvaient le thé tranquillement. « Comment se porte-t-elle ? » Demande finalement le Rackharrow. « Elle semble bien dans sa tête…. » Avance James, rapidement interrompu par Dolores qui dépose sa main sur le bras de son maris. « Elle est absolument adorable. » Ils échangent un regard complice, ce qui fait sourire Irvin. « As-tu retrouvé sa mère ? » Finit par demander James après une bonne heure de papotage divers et varié. Irvin est subitement très embêté. « Oui et non...elle est apparemment décédée le jour où elle m’a laissé Sybella. » Dolores eut un air horrifié et porte sa main à sa bouche. James de son côté pose instinctivement la main sur l’épaule de sa femme et la lui caresse doucement en signe d’apaisement. « A qui vas-tu la donner ? » Irvin porte la tasse à ses lèvres, regardant James. « Je ne peux pas la donner aux Spudmore, je pense que ce ne serait pas bon pour elle. » Les époux se regardent en silence, ne faisant que grimper le stress d’Irvin. « La garderiez-vous ? » Demande-t-il un peu hésitant. « Tu demandes beaucoup Irvin… » Le sorcier pose sa tasse et acquiesce de la tête. « Je me doute… » Il allait revenir sur sa proposition, mais il fut interrompu par Dolores. « Je suis d’accord ! » Irvin la regarde surpris. Elle avait mis beaucoup de cœur dans sa réponse, il en était étonné. S’y était-elle déjà attachée ? « Tu m’as sauvé la vie, j’ai une dette envers toi. D’un autre côté, elle est attachante et elle fait presque déjà partie de la famille. » Il est soulagé, il n’aurait pas cru que ça se passerait si bien en réalité. Il les regarde tous les deux, passant de l’un à l’autre. «Vous en êtes sûr ? » Doucement elle lui attrape la main et la serre. Elle regarde James et après un long échange visuel silencieux, il hoche la tête un petit sourire aux lèvres. Elle reporte son regard sur Irvin et lui donne la réponse qu’il attendait « Merci, vraiment. » Irvin est soulagé et leur est vraiment reconnaissant. « Ecris-nous régulièrement pour avoir de ses nouvelles, ça ne nous dérange pas. » Ils étaient tombés d’accord et Irvin était vraiment soulagé de savoir la petite entre de bonnes mains.

Abraxas R. : # C4D7ED
Saoirse R. : # 483D8B
Irvin R. : # 7D748F
Aléna S. : # CC5932
James B. : # 008080
Altaïr S. : # 999966
Fire : # C69775
Dolores B. : # A0CF96




Parchemin envoyé Mer 16 Nov 2016 - 22:10

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1583 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : fayrell . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 47 ans (28.06.45) , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Lilith Yaxley
Lilith a été la femme de mon frère jumeaux. Tous deux se sont mariés plusieurs années avant que je me marie à mon tour. Bien entendu j'étais invité à leur mariage et j'ai bien bu. Peut-être un peu trop. Mais ce qui me rassure aussi, c'est que les marier n'étaient pas dans un meilleurs état que moi. Lilith, nous a confondu, Lloyd et moi. Je n'ai pas tenter de la détromper, ne réalisant pas forcément. Et j'ai couché avec cette belle brune, le jour de son mariage. Tout aurait put s'arrêter là...si elle n'était pas tombée enceinte d'un petit garçon. Et puis quelques années plus tard, j'ai du me marier à mon tour, briser le cœur de la femme que j'aimais et je suis parti en dépression. J'ai trouvé du réconfort, non pas dans les bras de ma femme, mais dans ceux de Lilith. Par ces rendez-vous, elle est tombée enceinte de faux-jumeaux, tandis que ma femme attendait une petite fille. La suite de notre histoire était plutôt mouvementé, du genre 'Je t'aime' - 'Moi non plus'. Du moins, jusqu'à son décès en 1990.




Parchemin envoyé Sam 11 Mar 2017 - 13:00

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1583 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : fayrell . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 47 ans (28.06.45) , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Valelia Rackharrow, née Parkinson
Avec Valélia, je n’ai pas vraiment fait un mariage d’amour. Elle était certes née dans une bonne famille, elle avait le sang très pur, mais elle avait aussi un caractère très merdique. Forte tête, elle ne se laissait pas faire. Je ne vais pas dire que ça me dérangeait, loin de là, soyons honnête. Avoir une femme qui vous tiens tête en face…ça a un petit quelque chose d’attirant. Notre relation a été à la fois forte et terriblement prise de tête. Nous étions les mêmes. Elle n’a jamais supporté notre particularité. Elle n’appréciait pas de voir les éternels déambulés dans le manoir. Juste pour l’énerver encore plus, je trouvais des prétextes bizarre ou plutôt bidon pour convoquer un éphémère. Elle était belle lorsqu’elle s’énervait. Elle était drôlement attirante dans ces moments-là aussi. Mais aujourd’hui elle est morte. Je l’ai tuée de mes propres mains. J’ai des excuses, j’ai toujours essayé de me convaincre que j’avais bien fais de le faire. Mais quoi qu’il en soit, absolument personne n’est au courant de ce qui s’est passé dans cette chambre du manoir. J’ai fait disparaître toutes les personnes qui auraient pu avoir des doutes, tel que la bonne qui m’avait assisté. Personne ne saura jamais que ma femme n’est pas morte en couche.




Parchemin envoyé Sam 11 Mar 2017 - 13:06

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1583 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : fayrell . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 47 ans (28.06.45) , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Chronologie d'une longue vie
28 juin 1945 lloyd+irvin

5 avril 1953 saoirse

19 novembre 1957 alastar

1956-1963 poudlard

1960 aléna

1963-1981 boutique

1963 mangemorts

juillet 1964 aléna

octobre 1964 aléna

mai 1965 sybella

juin 1965 lloyd+lilith

décembre 1965 dolores

10 mars 1966 teàrlach

juillet 1966 isolde

août 1966 aléna+sybella+valélia

août 1966 - janvier 1967 dépression

15 février 1967 dahlia

5 août 1968 sìleas+kenan+circée+valélia

1970 saoirse

1977 alastar+orfhlaith

31 mai 1977 teàrlach

1978 saoirse+thaddeus

septembre 1981 purge+isolde+boutique+alastar+mangemorts

novembre 1981 pré-au-lard

1985 lloyd+orfhlath+thaddeus

juin 1987 jorah+lilith

3 février 1990 gringotts

15 mars 1990 bal+voldemort+lilith

mai 1990 sìleas

21 juin 1990 solstice

31 octobre 1990 samain+mangemorts+alastar

20 décembre 1990 kenan+erzsébet

2 février 1991 nephtys

7 avril 1991 bal

16 juin 1991 emrys

30 septembre 1991 teàrlach+sìleas

3 octobre 1991 alastar

21 décembre 1991 poudlard express

7 janvier 1992 dahlia

31 janvier 1992
Kenan faisait les cent pas dans son manoir et il ne parvenait plus à trouver le sommeil. C'est son éternel qui m'a prévenu, alors j'ai quitté mon chez moi pour venir passer quelques jours auprès de mon fils. Il était dans l'angoisse, ça se comprenait. Le véhicule moldu qui devait ramener son épouse et son fils du continent à l'île avait été porté disparut, tout comme ses occupants. Des recherches avaient été lancées depuis quelques jours. Et puis le verdict est tombé, bien trop durement à mon sens. Ils étaient portés disparut, leurs corps n'avaient pas été retrouvés. Impossible de savoir s'ils étaient vivants ou morts. Kenan s'est effondré dans mes bras, impossible de rester de marbre, même avec tout le courage qu'il pouvait avoir, le temps d'une annonce, il venait de tout perdre.

16 février 1992
Même s'il n'y avait pas de corps, nous avions tous besoin d'une cérémonie pour permettre à notre esprit d'officialiser les événements, de tenter de continuer notre vie comme nous pouvions. Alors avec Kenan nous nous sommes concertés pour organiser la commémoration de manière à ce que toutes les personnes connaissant Erzsébet puissent venir sans problème. C'est en début d'après-midi qu'a eu lieu l'office, devant deux cercueils vides, sur les hautes falaises près de Llaneilian. La pluie rendait la cérémonie extérieure plutôt glauque, mais au moins, le ton était donné.
Sujet du RP ici.




Parchemin envoyé Sam 11 Mar 2017 - 13:14

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1583 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : fayrell . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 47 ans (28.06.45) , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Erzsébet Rackharrow et Lothar Lupin
Mes enfants s'attachent, se lient. Du coup de nouvelles personnes entrent dans ma vie. Kenan est tombé amoureux de la jolie Grimstone, j'ai fais mon devoir de père et j'ai pris mes responsabilités pour parler au père de la jeune femme. Ma fille s'est attachée à un Lupin. Le problème, c'est que ce jeune homme est de sang-mêlé, je ne peux pas la marier avec lui, aucun des membres de ma famille ne me laissera jamais le faire. Mais voilà...maintenant elle est enceinte...de lui. Et je vais bien devoir faire quelque chose. Ne reste que ma petite Sìleas qui est encore exempte de tout cela...enfin je crois.

Erzsébet Rackharrow, née Grimstone
La jolie Miss Grimstone. Cette charmante gamine, je l'ai rencontrée grâce à Circée. Toutes les deux se sont rencontrées à Poudlard, après la purge. Elle venait souvent à la maison. Et dire qu'elle se prenait souvent, pour ne pas dire toujours, la tête avec Kenan...si j'aurais pu me douter. Par la suite, la demoiselle venait souvent à la librairie, avec son père, puis seule. Qu'elle dévoreuse de livres ! Et de toutes sortes. Elle est très certainement ma meilleure cliente. Plus tard, elle a ouvert sa boutique un peu plus loin dans la rue, du coup elle venait un peu plus souvent, à la boutique, mais aussi à la maison, voir les enfants.

Et puis un jour, les choses ont changées avec Kenan. Je crois que je n'ai pas vu le changement, simplement un jour, je me suis rendu compte que quelque chose avait changé entre eux. Et je me suis retrouvé à les fiancé, tous les deux. Je me suis toujours promis que mes enfants feraient des mariage d'amour. Les choses semblent plutôt bien parties du coup.

Et son serpent ! Je ne vous ai pas parlé de son horrible serpent ! Cette gamine est fourchelangue et se balade avec un truc immense sur ses pas. Je n'ai jamais retenu son nom, c'est simplement le serpent, ou le monstre pour moi. Je déteste les serpents. Rien que d'y penser, j'en ai des frissons. Bref. J'ai mis du temps, mais finalement j'ai réussis lui faire comprendre que je n'aimais pas cette...chose. Du coup, il, ou elle, ne passe plus les portes, ni de la librairie, ni de ma maison. Et tant mieux, la prochaine fois j'en ferais des chaussures en cuir de serpent...et je ne les porterais pas...peut-être que je les mettrais au feu, histoire d'être certain qu'il ne puisse plus revenir.

Erzsébet et Kenan se sont mariés le 20 décembre 1990. S'était un beau mariage, simple, dans les tons noir et blanc et avec quelques touches rappelant la particularité de la jeune femme. Cela se passait chez mes grands-parents qui avaient accepter de prêter leur manoir pour la célébration. Après tout, ce n'était pas tous les jours que l'on mariait l'héritier de la famille. Un sort brillamment jeté donnait l'impression que la neige tombait, permettant ainsi aux quelques Grimstone présent d'avoir l'impression d'être dans leur pays encore à l'ère glaciaire. Alors que j'allais féliciter la mariée, elle m'a fait une révélation qui me laissa pantois. Elle était enceinte. D'un garçon d'après elle. Si je n'étais pas prêt à devenir grand-père, j'étais cependant heureux que la descendance de mon fils soit assuré...même si les choses ne s'étaient pas réellement faites dans le bon ordre. Je lui ai ensuite fait l'annonce que tous beau-père Rackharrow se devait de faire. Lever le mystère de la particularité familiale et lui dévoiler l’existence des éternels à nos côtés.

C'est le 16 juin 1991 que le petit Emrys Irvin Valeryan Rackharrow a vu le jour. Sa mère aurait pu trépasser mais c'est son frère aîné qui lui est venu en aide. Les Rackharrow ont désormais leur héritier. Le nom ne sera pas perdu, à jamais. Je sais que ses parents vont veiller dessus, mais je sais aussi que je ferais tout pour qu'il reste en vie et puisse grandir dans de l'amour. Tout ce que j'espère, c'est que cet enfant ne sera pas le dernier de ce charmant petit couple et qu'il ne sera pas fourchelangue.




Parchemin envoyé Sam 11 Mar 2017 - 13:44

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1583 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : fayrell . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 47 ans (28.06.45) , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 

Avia Spudmore
Avia est ma filleule, je l'ai vu grandir, s'épanouir et se transformer. J'ai aussi vu sa chute lorsque sa mémoire a été effacée. Je l'ai vu épouser un homme, Oswald Lestrange, avoir une belle petite fille et j'étais heureux pour elle. Et puis la solitude est revenue suite à sa double perte. J'ai toujours essayé d'être là pour elle, mais je ne suis que le meilleure ami de son père, autant dire que ce n'est pas forcément vers moi qu'elle se tournera en cas de besoin. Elle a choisit le camp de l'ordre du phénix et est devenue une fugitive. Je pouvais comprendre vu ce qu'elle avait vécue, mais je lui ai fais savoir que ça ne changerait rien pour moi et qu'elle serait toujours la bienvenue.

Dotée du don de voyance depuis sa plus tendre enfance, elle est venue me prévenir que Circée risquait de mourir en mettant son enfant au monde. La nouvelle m'a atterré, brisé, mais j'ai tout fait pour que ça ne se réalise pas, quitte à me mettre ma fille sur le dos.

Plus tard j'ai appris qu'Avia avait été capturée par les mangemorts et qu'ils souhaitaient utiliser son don à leurs fins. J'ai aussi appris que Circée lui avait rendue visite dans sa prison dans les cachots de Poudlard.
Je ne sais pas ce qu'il s'y est passé, mais elle est rentrée chez elle, chez son père, sous bonne garde.
J'ai appris en discutant avec Altair qu'il lui avait une nouvelle fois effacé la mémoire. Décidément, s'était une habitude chez les Spudmore, s'était quelque peu effrayant.

Son père est décédé en 1991. Je ne sais pas si Avia y est pour quelque chose, je ne l'espère pas. Je ne sais pas non plus ce qu'il s'est passé, voilà un petit moment que je trouvait Spudmore distant...plus précisément depuis qu'il m'avait dit lui avoir encore effacé la mémoire et que je lui ai fais comprendre mon indignation et que je ne cautionnait pas ce nouvel acte.




Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
Look into my eyes It's where my demons hide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Look Into My Eyes... It's Where My Demons Hide...
» JOSH ✈ look into my eyes it's where my demons hide
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Myst eyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Dossiers personnels :: Pensine-
Sauter vers: