Partagez | 
Don't confuse revenge with justice - Scylia & Jemima

()
Parchemin envoyé Mar 19 Juil - 21:08

avatar
avatar
profil
Je suis : -littlefoot- , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 01/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 431 hiboux. J’incarne : mathilda bernmark , et l’avatar que je porte a été créé par : kiri . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Dahlia Forest & Adeline Lovegood Je parle en : #669999



Je suis âgé de : 27 bougies , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Langue de plomb J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Deux fiancé mort à mon actif, je porte malheur... enfin, c'est ce qu'on dit. Champ Libre : .
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Don't confuse revenge with justice
Scylia & Jemima
Mon coeur bat au rythme de ma vengeance - Littlefoot

Il fait nuit et je venais de quitter le ministère de la magie. Ce soir c'était notre soirée vengeance à Scylia et moi ! Une fois par semaine nous nous réunissions pour nettoyer Londres de sa vermine. Oh ! Je ne parlais pas des nées moldus, non, je parlais du vrai danger qui marchait d'un pas libre dans nos rues. Je parlais des Phénix ! Cet Ordre de bat étage qui accueillait sous son aile des sorciers sang-pur jusqu'aux nées moldus.  Depuis la mort de ma mère je leurs portais un haine sans nom ! La mort du Lord et de la mère de Scylia n'avait pas apaiser ma rage, non, leurs mort m'avait rendue plus puissante. Je savais que je ne possédais pas les droits à la chasse aux sorciers, mais c'était un temps de crise. Qui allait remarquer trois ou quatre sorcier manquant ? En cas de besoin, je pouvais toujours dire que l'Ordre du phénix était responsable et ce serait rapidement de l'histoire ancienne. J'avais donc rejoint ma charmante amie à notre lieux de rencontre habituel. Soit un bar dans Londres moldus. Ce n'était jamais le même bar, mais c'était toujours cette même partie de Londres. C'était un endroit qui, jusqu'à maintenant, ne nous avait pas déçue en matière de traitre et je devais ajouter que les boissons moldus n'étaient pas mauvaise. Information que je ne partagerais jamais, puisque j'ai été élevé pour tuer ce genre d'insecte. Je portais ma veste de cuire et j'étais tout de noir vêtue. Le mot d'ordre était discrétion et j'étais presque certaine que mes robes à fleur n'avaient pas leurs place dans notre chasse au phénix. Ce soir c'était le Jackpot ! Ils étaient deux ! Scylia était comme moi et elle aimait les défis. Je lui avait donc proposé de capturer deux membres du Phénix à la place d'un seul. C'était risqué, mais nous étions des sorcières doué. D'autant plus que ces deux là ne devaient pas avoir plus de 22 balais !

Nous n'étions pas rester dans le Londres moldus très longtemps. Les deux phénix avaient quitté le bar après quelques verres de trop et avaient décidé de marcher. Comme il était interdit de faire de la magie de ce côté de Londres, je m'étais montré patiente. La dernière chose que j'avais besoin c'était d'un pauvre moldu qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. Une quinzaine de minutes plus tard nous nous retrouvions dans une ruelle de Londres sorcier. Les alentours étaient désert vue l'heure tardive et nos deux proie venait d'entamer leurs troisième chanson d'ivrogne. Mes oreilles saignaient devant leurs pitoyable talent et je lançais un regard à ma partenaire de chasse. J'agitais ma baguette et une bulle se forma près de mes lèvres. «Assez ! Je me charge du rouquin. On se revoit dans la salle de torture...» Chuchotais-je. J'agitais de nouveau ma baguette, mais cette fois c'était pour diriger la bulle dans la direction de Scylia. C'était un sort que j'avais trouvé lors de mes études magique. Il m'avait été d'une grande aide lorsque j'avais besoin de communiqué avec un autre élève en plein millieu d'une classe.
Made by Neon Demon



I knew someone was watching me the whole time.  


Spoiler:
 

Parchemin envoyé Mer 17 Aoû - 23:34

avatar
avatar
profil
Je suis : Wednesday , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/04/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 684 hiboux. J’incarne : Eva "Goddess" Green , et l’avatar que je porte a été créé par : Lux Aeterna . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Phèdre Momo & Saoirse Rackh. Je parle en : #6699cc

The more she gets hurt, the more venomous she grows.

Je suis âgé de : 29 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Oubliator au Département des Accidents et Catastrophes Magiques ainsi que Bourreau parmi les rangs du Lord. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : rien de palpitant depuis bien des années, mon frère aîné vendra certainement ma main au plus offrant. Champ Libre :



malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
-The more she gets hurt, the more venomous she grows-

Don't confuse revenge with justice
Scylla Lestrange & Jemima Yaxley


Qu'elle avait hâte d'être à ce soir la Lestrange. Elle adorait faire ces parties de chasse à la vermine Phénix en compagnie de Jemima. Depuis que le Lord avait été déchu et envoyé six pieds sous terre en emportant avec lui son cher bras droit ; qui n'était autre que la mère de Scylla, la sorcière ne cessait de vouloir faire payer les coupables. Pas dizaines, par centaines, par milliers si il le fallait. En les faisant souffrir le plus possible, essayant de glaner au passages quelques informations si elle le pouvait. Mais l'issue pour eux restait toujours la même : si ils avaient la malchance de tomber sur les deux mangemorts loin de leur terre, la mort les attendaient forcément au tournant. Scylla n'avait jamais été très proche de sa mère, leur relation avait toujours été un tantinet tendue. Jalousie, envie, aversion, colère … Mais si il y avait bien une chose que Morgana avait su inculquer à sa fille, c'était le respect. Et donc par respect pour sa défunte génitrice, depuis le fiasco du Bal d'Hiver, l'Oubliator partait ainsi à la chasse aux rebelles. Tout ce mal qu'elle se donnait était plus pour le regretté Maître que pour la Ministre, mais autant faire d'une pierre deux coups.

L'inactivité du gouvernement face aux derniers événements la mettait dans une colère noire rien que d'y songer. Ces patrouilles clandestines étaient leur façon à elles de faire régner la justice perdue. Si les politiques ne bougeaient pas leurs culs de leurs fauteuils d'or, aucuns doutes que les citoyens ayant contribuer à bâtir cet empire sortiront leurs pieds embourbés dans la merde par leurs propres moyens. Les rendez-vous étaient irréguliers, mais dès que cela pouvait se faire, les deux jeunes femmes se retrouvaient avec plaisir. Toutes les deux avaient comme point commun de devoir attribuer la mort de leur mère à l'Ordre. Elles étaient  ainsi toutes les deux animées de la même rage, de la même violence et du même désir de vengeance ; pour leur famille et pour leur Prince. Il n'en avait pas fallu beaucoup à Scylla pour apprécier sa cadette depuis leur rencontre à Poudlard. Elle avait même la chance de pouvoir l'accueillir au sein du clan Lestrange car Jemima était fiancée à Adonis, cousin de la lamia. L'Oubliator et la Langue-de-plomb formaient un duo qu'on pouvait qualifier d'explosif, voir funeste. Habillée de noir, un peu comme à son habitude, la Lestrange se promena quelques minutes dans les rues du Londres Moldu avant d'y retrouver sa camarade. Cette dernière avait pisté deux sorciers suspects et quelques peu éméchés. Peut-être pensaient-ils que dans cette partie pourrie de la ville, ils étaient hors de danger. C'était bien mal connaître l'opiniâtreté des gens en proie à la peine. Les sang-mêlés et autres sang-de-bourbe étaient plus proches des moldus que ne le seraient jamais les sang purs. Mais Scylla côtoyaient quotidiennement ces gens dépourvus de magie : ils étaient son gagne pain. Elle les connaissait un peu, savait à quoi s'attendre de leur part pour avoir fouiller et effacer beaucoup de souvenirs de têtes moldues. La chasse se transforma ainsi en filature. Filature au combien aisée au vu de l'état d'ébriété des sorciers. Ils quittèrent ensuite la partie moldue de la ville pour se diriger vers son penchant sorcier tout en chantant. Qu'elle aurait aimé être sourde. Scylla compatissait et partageait la souffrance de sa camarade de jeu, leurs oreilles saignaient. Postées à l'angle d'un mur, les sorcières observaient leur bétail à quelques mètres de là. Ils ne marchaient pas droit, parlaient fort. Qu'allaient-elles donc pouvoir bien tirer de ces types ? L'Oubliator n'en savait rien, mais ils étaient leur seules cibles pour l'instant. Cela en fera toujours deux de moins. Jemima sortit sa baguette pendant que son acolyte continuait de suivre de ses yeux bleus les soûlards, elle ne lâcherait rien. Puis une bulle vint se frayer un chemin devant sa vision. « Assez ! Je me charge du rouquin. On se revoit dans la salle de torture... » Chuchota la bulle. Enfin c'était Jem' à travers la bulle. C'était bien pratique lorsqu'il fallait communiquer avec discrétion. La Lestrange acquiesça alors en regardant son acolyte. Très bien, si elle voulait le rouquin, elle se chargerait donc du brun. À vrai dire peu lui importait, ils ressemblaient autant l'un que l'autre à des gamins beurrés quelconques.

La sorcière se lança alors en direction de sa proie pendant que Jem' faisait certainement de même de son côté ; marchant à pas de loup dans le noir de la nuit et l'aura malsaine du chemin. Cette ruelle s'était à présent transformée en vrai coupe-gorge. Apparut dans le dos de son sorcier désigné, Scylla lança alors un Silencio non prononcé avant de rentrer dans le vif du sujet. Par Merlin que cela faisait du bien de pouvoir profiter enfin du silence sans entendre ces crétins beugler à tout bout de champ. « Toi tu viens avec moi. » Murmura la mangemort à l'oreille du sans voix avant de transplaner. Le couple se retrouva alors instantanément dans une salle des plus lugubres. Complètement vide, il n'y avait que deux chaises présentes, les murs de briques étaient humides et une odeur acre flottait dans l'air de la pièce, la lumière était faible. Ils étaient dans l'une des nombreuses salles d'interrogatoires des mangemorts, elles n'étaient pas réputées pour leur confort ou leur ambiance chaleureuse. Scylla était bourreau, sa place n'était pas vraiment en ce lieu, mais parfois il lui arrivait d’exécuter des gens ici, alors si jamais elles venaient à se faire surprendre par des collègues, elles auraient une bonne excuse. De toutes façons la panique régnait trop en maître pour que les mangemorts aient le temps de s’immiscer dans les affaires des autres. Chacun devait faire face à ses propres crises. Voilà comment Scylla surmontait la sienne. Elle poussa alors le gamin sur une chaise qu'il se prit en plein dans les côtes en s'étalant au sol avant qu'elle ne s'approche de lui, le tire par le col de son affreux pull et le force à s'asseoir. Elle resta en face de lui à le toiser, debout. « Ne t'en fais pas, tu ne vas pas être séparé de ton copain très longtemps. » Crachat-elle venimeuse et dégoûtée. Elle attendait Jem' qui ne tarderait sans doute pas. Puis après, les choses sérieuses pourraient commencer. Enfin.
Scylla L. Lestrange



Daddy's Little Psycho & Mommy's Little Soldier.
-If Death Comes For Me Today I'm Ready-


Parchemin envoyé Ven 26 Aoû - 5:40

avatar
avatar
profil
Je suis : -littlefoot- , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 01/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 431 hiboux. J’incarne : mathilda bernmark , et l’avatar que je porte a été créé par : kiri . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Dahlia Forest & Adeline Lovegood Je parle en : #669999



Je suis âgé de : 27 bougies , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Langue de plomb J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Deux fiancé mort à mon actif, je porte malheur... enfin, c'est ce qu'on dit. Champ Libre : .
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Don't confuse revenge with justice
Scylia & Jemima
Mon coeur bat au rythme de ma vengeance - Littlefoot

Scylia m'avait rapidement fait un signe de tête pour me signaler qu'elle prendrait le petit brun. Je la laissais chasser en premier et je remerciais le ciel pour son initiative ! Enfin, le silence ! Mes oreilles n'étaient pas en mesure de supporter plus longtemps les talents inexistant du sorcier aux cheveux brun. J'avançais à pas sde loup et jetais un silencio pour m'assurer que le petit rouquin n'allait pas se mettre à chercher son copain qui venait de disparaître avec Scylia. Je n'attendais pas plus longtemps pour lui lancer un sort dans le but de l'empêcher de bouger. Je prenais sa baguette qu'il avait laissé dans la poche arrière de son pantalon et je lui chuchotais à l'oreille. «Ne t'en fait pas. Là où nous allons tu n'auras pas besoin de ta baguette.» Je savais qu'il pouvait m'entendre, mais il ne pouvait ni parler ni bouger. Ma première phase de torture venait de commencer. Je plaçais ma main sur l'épaule de ma victime et je nous faisais transplaner jusqu'à LA salle de torture. Il n'y avait pas mieux pour torturer un sorcier. J'arrivais quelque minutes après Scylia et je prenais soin de faire bouger mon sorcier comme une marionnette. Je l'avais fait asseoir et je lui tapotais vigoureusement la joue. «C'est le bon moment pour commencer à avoir peur ! » Je lui pinçais la joue avec force pour voir s'il était toujours des nôtres. Le visage du rouquin était figé dans une expression détendue, mais un flot de larmes commençait à couler le long de ses joues. Un garçon qui pleure. Si c'est pas mignon. Je n'avais aucune raison de montrer la moindre pitié pour un phénix ! Non ! Ils étaient responsable de la mort de ma mère et jamais je ne trouverais pas la paix en sachant que c'est insecte marchaient librement dans la rue. Ma mère c'était une femme innocente. Son seul crime ? Probablement d'avoir épouser la mauvaise personne. Oh non pas que mon père est un mauvais homme, mais notre famille n'avait pas hésité à rejoindre les mangemorts. Elle avait donc été tué pour atteindre mon paternel. C'était écoeurant ! Ce que je n'avais pas partagé avec Scylia c'était que le rouquin était le fils de la sorcière qui avait tué ma mère. Malheureusement pour moi je n'avais pas eu la chance de tuer cette salope avec ma baguette. Elle avait eu le droit à une mort douce. Elle était morte d'une hémorragie interne. Oui, pour moi une hémorragie c'était une mort douce comparé à ce que je lui avait réservé. Je n'allais pas hésiter à massacrer ce jeunot pour les erreurs de sa maman ! Promesse de Yaxley ! J'espérais seulement que Scylia ne m'en voudrait pas trop lorsque je lui dirais que je ne les avaient pas choisit pas hasard. Je reculais de quelque pas et me retournais vers ma partenaire de crime. «Ils ont beaucoup trop d'alcool dans le corps ! Qu'est-ce que tu dis d'utiliser une technique pas très nette pour les faire dégriser rapidement ? Eh ne t'inquiète pas c'est une procédure tout ce qu'il y a de plus douloureux puisque nous ne leurs donneront pas l'analgésiques recommandé. » Je lui adressais un sourire à faire froid dans le dos. J'avais envie que chacune des étapes leurs soit dès plus douloureuse. J'avais entendue parlé de cette procédure par une copine qui travaillait à l'hôpital ste mangouste. Cette sorcière c'était un vrai moulin à parole et j'avais réussie à lui soutirer des informations qui un jour allait m'être utile. Un jour comme aujourd'hui avec c'est deux ivrognes qui avait à peine l'âge de boire. Je plongeais mes yeux dans celui du rouquin. J'allais avoir tellement de plaisir à le faire souffrir. Ma vengeance n'allait pas s'arrêter là ! non ! J'allais m'en prendre à tout les enfants de cette femme et laisser l'époux de madame dans une peine si grande... qu'avec un peu de chance il allait faire le reste tout seul. Bah oui, je pouvais quand même pas tuer tout le monde !
Made by Neon Demon



I knew someone was watching me the whole time.  


Spoiler:
 

Parchemin envoyé Ven 2 Déc - 23:13

avatar
avatar
profil
Je suis : Wednesday , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/04/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 684 hiboux. J’incarne : Eva "Goddess" Green , et l’avatar que je porte a été créé par : Lux Aeterna . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Phèdre Momo & Saoirse Rackh. Je parle en : #6699cc

The more she gets hurt, the more venomous she grows.

Je suis âgé de : 29 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Oubliator au Département des Accidents et Catastrophes Magiques ainsi que Bourreau parmi les rangs du Lord. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : rien de palpitant depuis bien des années, mon frère aîné vendra certainement ma main au plus offrant. Champ Libre :



malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
-The more she gets hurt, the more venomous she grows-

Don't confuse revenge with justice
Scylla Lestrange & Jemima Yaxley


De l'action, enfin ! De retour dans leur salle de torture préférée les deux mangemorts faisaient des heures sup' en toute discrétion. Honnêtement Scy' n'aimait pas devoir se cacher mais le gouvernement n'était pas prêt à organiser une telle chasse aux rebelles ... Lopettes. Depuis que le Lord et sa mère n'étaient plus là le Ministère avait perdu beaucoup de son prestige et de sa force. Les deux proies attrapées et à présent bien installées les choses sérieuses allaient pouvoir commencer.

Des larmes coulèrent sur les joues froides du rouquin que venait de ramener Jemima. Quant au sorcier de Scylla il se tenait les côtes, visiblement blessé à cause de sa chute violente causée par sa ravisseuse à leur arrivée. Ils ne riaient plus, ne chantaient plus, toute trace de joie avait été effacée de leur esprit, la peur et l'inquiétude pouvaient se lire sur leurs visages rougis par l'alcool. Ils semblaient réaliser petit à petit ce qui était en train de leur arriver. Le processus était un peu plus long que d'habitude vu la quantité de boisson qui coulait dans leur veine mais ils y arrivaient. Et les larmes du rouquin étaient justifiées : ils allaient tout deux perdre la vie, c'était indéniable; qu'ils délient leurs langues ou pas la mort les attendait patiemment dans un coin de la pièce. Jamais la Lestrange ne laisserait repartir des phénix vivants, c'était impensable et complètement stupide comme idée. À quoi bon chasser sinon ?! Ils avaient beau être bien éméchés, la peur les gagna et calma aussi sec leur inhibition respective. Ils semblaient cependant bien ralentis cérébralement, c'est ça qui posait problème. Pour palier à ce problème et pouvoir obtenir ce pourquoi ils étaient tous réuni en ce lieux Jemima proposa de les faire décuver grâce à un sort. À vrai dire à par les faire vomir jusqu'à les vider complètement l'Oubliator ne voyait pas d'autres solutions alors elle acquiesça à la proposition de son acolyte, si cela pouvait en plus éviter d'empester la salle c'était tout benef', l'endroit était assez pourri comme ça.

Alors qu'elle laissa Jemima s'occuper du dégrisement de son prisonnier avant de passer au sien, Scylla tenta pour la première fois de la soirée d'entrer dans la tête de son petit Phénix attitré. Legilimens. Le regard hagard le sorcier était un peu trop mou pour lutter physiquement. Mais pour accéder à ses pensées c'était une autre histoire. Les yeux de l'Oubliator plantés dans celui de sa proie elle allait donc essayer de sonder son esprit en attendant. Elle aimait ça, s'imposer, forcer son chemin dans un esprit résistant ou qui ne s'y attend pas forcément. Une douleur insensible. Quelque chose d’indescriptible. Déchirant mais seulement spirituellement. Une douleur viscérale, vive, telle une brûlure. Jemima et Scylla avait des styles bien différents et c'était ce qui rendait leur chasses intéressantes aussi. La sorcière approcha du sorcier sans le lâcher des yeux. Les yeux explosés et mi-clos, les pupilles du rebelle brun vacillaient lentement, cherchant à échapper à son sort. En fait c'était plutôt amusant qu'il soit dans cet état, elle n'avait nullement besoin de le stupéfixer. Elle s'approcha encore, tenant sa baguette dans son dos. La lamia ne prononça aucun mot. Pas encore. Il résista un instant mais était trop faible pour lutter. Résistance futile et au combien faiblarde, il avait vainement tenter d'échapper à son sort mais avait fini par se résigner sans que la sorcière n'ait à discuter pour une fois. Scylla pénétra ainsi dans cette petite caboche au ralentie. *Arrêtez ça pitié.* Scylla n'avait pas sourcillé malgré cette complainte interne. *Sortez de ma tête.* Pensa-t-il lentement, suppliant. *Arrêtez !* Cria-t-il alors dans ses pensées. La légilimencienne fut ainsi propulsée hors de l'esprit du jeune homme. L'alcool avait vraiment le don de donner l'illusion du contrôle et de la force. Cela avait été suffisant pour rejeter l'intruse en tout cas. Elle ne s'était pas non plus acharnée à rester de toutes façons, cela ne servait à rien, trop mou, trop lent, toujours trop beurré. Scylla gifla alors violemment le pleurnichard, visiblement agacée. « La ferme. » C'était plutôt ironique : techniquement il n'avait rien dit, il était toujours sous l'emprise du Silencio mais il avait songé à se débattre; cette intrusion ne lui avait pas plu et semblait l'avoir réveillé en quelque sorte. Malgré tout il n'en fallait pas plus à la Lestrange pour récupérer déjà des informations. Cela avait duré quelques minutes alors que dans cet esprit tout s'était passé au ralenti. Elle s'éloigna ensuite de sa victime pour se rapprocher de Jemima. « Ils étaient présents à la réunion de l'attaque de coordination lancée lors du Bal d'Hiver. » Cette atroce nuit. Elle revoyait le souvenir un peu flou de la foule de Phénix et de Lupin faire son discours à travers les yeux du sorcier duquel elle venait d'extirper ces images. Ce putain de Lupin. Si elle pouvait l'enfermer à Azkaban et fouiller sa tête avant de l'achever, elle en serait ravie. Ils étaient donc au courant de tout. Le brun du moins en tout cas. Scylla espérait que cette expérience avait été désagréable pour lui en tout cas, elle recommencerait avec plaisir. Le jeune sorcier, subitement plein d'assurance, commença à s'agiter sur sa chaise et gémissait tout en étant incapable de parler. Il gigotait comme pour signaler son désaccord, coupant la parole de l'Oubliator. La Lestrange tourna alors son visage vers lui et lui lança un regard noir, complètement outrée. Il allait s'en manger une deuxième si il continuait ainsi, et ce n'était que les préliminaires. « Vous allez morfler c'est certain. Elle préféra leur laisser croire à une possible chance de survie et leur mentir éhontément. Mais je m'assurerais personnellement que ta sang-de-bourbe de Lucy suive le même chemin que le tien. » Conclu-t-elle hargneuse. Le chantage ça marchait toujours, surtout lorsque les êtres chers finissaient sur le tapis. Son visage s'adoucit ensuite. « Je pensais l'égorger comme un goret et la laisser se vider de son sang tranquillement. » Déclara-t-elle dans le plus grand calme avant qu'un sourire ne vienne s’étaler sur ses lèvres rouges; le premier depuis le début de la soirée. Elle imaginait très bien toute la scène et n'aurait aucun mal à l'implanter dans la tête du Roméo en détresse. Ce dernier afficha des yeux ronds comme des billes et se raidit immédiatement sur sa chaise. Scylla n'aura même pas eu besoin de lui implanter l'image de force : il venait de l'imaginer tout seul.
Scylla L. Lestrange



HRP:
 


Daddy's Little Psycho & Mommy's Little Soldier.
-If Death Comes For Me Today I'm Ready-


Parchemin envoyé Mar 20 Déc - 19:42

avatar
avatar
profil
Je suis : -littlefoot- , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 01/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 431 hiboux. J’incarne : mathilda bernmark , et l’avatar que je porte a été créé par : kiri . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Dahlia Forest & Adeline Lovegood Je parle en : #669999



Je suis âgé de : 27 bougies , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Langue de plomb J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Deux fiancé mort à mon actif, je porte malheur... enfin, c'est ce qu'on dit. Champ Libre : .
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Don't confuse revenge with justice
Scylia & Jemima
Mon coeur bat au rythme de ma vengeance - Littlefoot

Je m'empressais de sortir un petit sac de ma poche arrière. Je ne sortais jamais sans ce dernier, parce qu'après tout... Il était impossible de savoir quand cette petite merveille pouvait me servir et comme j'aimais soutirer des informations... enfin, vous n'avez pas besoin d'un dessin. Le sac en question contenait du sable magique. Je m'approchais de ma victime et je lui ouvrais l'avant-bras à l'aide de ma baguette. Le sang coulait comme de l'eau puisque je l'avais entaillé dans le sens des veines.  J'observais le sang dégouliner le long de ses doigts et je versais ensuite le sable dans la plaie avec un sourire peu rassurant. Le sable blanc devint rouge. Une douce odeur de peau qui brûle me chatouilla lentement les narines. Les grains s'incérèrent lentement dans les veines du sorcier et la partie douloureuse venait de commencer. Les larmes coulaient le long des joues de ma victime. Le sable allait voyager dans le sang du sorcier et brûler toute trace d'alcool. J'hésitais à lever mon sort de stupéfaxation. J'avais envie de l'entendre crier de douleur, mais j'aimais également le voir immobile et que dire de ce regard paniqué ! Un pure délice. J'affichais un regard de surprise lorsque Scylia m'annonçait qu'ils étaient tout deux présent lors du bal d'hiver. Eh bien ! Mais, c'est que ce petit rouquin devenait encore plus intéressant. J'allais avoir le plaisir de tuer le fils de celle qui avait tué ma mère et par la même occasion j'allais faire justice aux famille qui avaient perdu un membre lors du bal. Ma vengeance était douce ! J'écoutais d'une oreille attentive le chantage qu'entreprenait ma compagne et je prenais quelque note mentale. Je n'avais jamais été doué avec le chantage, mais avec Scylia j'en apprenais tous les jours. «Tu veux toujours le faire dégriser? ou tu as toute les informations qu'il te faut avec celui-là ?  » Je balançais le petit sac de droit à gauche. «Je peux même te laisser le plaisir d'insérer le sable si tu veux.» Je souriais à ma complice de toujours. Je ne pouvais rêver mieux en matière de compagne de torture. J'avais beaucoup apprit en sa compagnie et j'espérais qu'avec le temps j'allais devenir aussi doué qu'elle ! Je n'attendais pas sa réponse et je me dirigeais vers mon rouquin. Les larmes sur son visage coulaient maintenant en continue. «Toi, toi tu as beaucoup de chance. Ta mère c'était mon premier choix ! Mais comme elle est morte je me suis dit que j'allais m'acharner tu vois... » Je prenais une courte pause pour que l'information se rende jusqu'à son cerveau. Je savais que le sable progressait toujours dans ses veines, mais je me doutais qu'il était de plus en plus présent et que l'effet de l'alcool ne le protégeait plus. «Je vais commencer par toi, puis je prévois de passer tes soeurs et frères sous ma baguette. » Je caressais sa chevelure rousse. Je laissais même ma main glisser le long de son cou qui me semblait si fragile. Je me gardais de regarder Scylia. J'avais peur qu'elle ne m'arrête, qu'elle ne me dise de rentrer chez moi. Je ne lui avait jamais dit que j'avais trouvé l'identité de celle qui avait tué ma mère. Une information que j'aurais été en mesure de partager plus d'une fois, mais j'avais voulut garder la nouvelle pour moi. «Ne t'inquiète pas, je comptais éparnier ton père. Après tout, il n'était pas présent ! Je vais m'assurer qu'il finisse la fin de ses jours dans la solitude la plus grande. Je veux qu'il souffre de la perte de ses enfants ! » Ajoutais-je d'une voix tremblante d'excitement. «Avec de la chance il s'enlèvera la vie lui-même ! » Terminais-je. Je n'avais pas l'habitude d'être si sincère devant mes victimes, mais le tout était très thérapeutique.  
Made by Neon Demon


Spoiler:
 



I knew someone was watching me the whole time.  


Spoiler:
 

Parchemin envoyé Sam 18 Fév - 17:45

avatar
avatar
profil
Je suis : Wednesday , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/04/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 684 hiboux. J’incarne : Eva "Goddess" Green , et l’avatar que je porte a été créé par : Lux Aeterna . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Phèdre Momo & Saoirse Rackh. Je parle en : #6699cc

The more she gets hurt, the more venomous she grows.

Je suis âgé de : 29 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Oubliator au Département des Accidents et Catastrophes Magiques ainsi que Bourreau parmi les rangs du Lord. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : rien de palpitant depuis bien des années, mon frère aîné vendra certainement ma main au plus offrant. Champ Libre :



malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
-The more she gets hurt, the more venomous she grows-

Don't confuse revenge with justice
Scylla Lestrange & Jemima Yaxley


Tout se déroulait sans accro jusqu'à présent. Les Mangemorts étaient aux petits soins avec leurs proies; les traitant aussi abruptement qu'il leur était possible pour l'instant. Ça commençait toujours comme ça avec les deux sorcières : la capture, puis l'implantation de la peur dans leurs cœurs et les cerveaux ramollis de leur victime afin de leur soutirer au mieux les informations recherchées pour ainsi progressivement terminer par la torture si la coopération n'est pas immédiate. Très souvent la mort conclut magistralement tout cela. Rares étaient les survivants à ces séances secrètes. Scylla avait déjà décidé que ces deux crétins ne feraient pas partie des élus chanceux. Le viol de l'esprit était ce qu'utilisait principalement l'Oubliator. Elle aimait fouiller les souvenirs, chercher les failles et les secrets. Plus la résistance était forte plus la douleur était intense et viscérale pour la victime ce qui rendait le tout délicieusement appréciable. Sortit toute fraîche de la tête du jeunot qui lui avait été attribué Scylla avait pu confirmer sans problèmes l'appartenance de ces deux imprudents à l'Ordre. Toute cette violence envers eux était donc à présent bien justifiée et serait sans nuls doutes amplifiée par la suite.

La Yaxley avait parlé d'un moyen douloureux de les faire dégriser un peu plus tôt. Curieuse de ce procédé la Lestrange observa alors avec intérêt sa complice travailler. Elle sortit une sorte de poudre d'une petite bourse et la rependit sur la plaie béante qu'elle venait d'ouvrir dans le bras du rouquin à l'aide de sa baguette. Le retour à la réalité se faisait de plus en plus brutalement pour les jeunes sorciers. Une partie d'eux devait savoir, au fin fond, que c'était la fin, qu'ils ne quitteraient jamais plus cette pièce en vie, qu'ils ne reverraient jamais plus les personnes qui leurs sont chères. Mais ce fardeau avait été également porté par tout les citoyens présents lors du Bal d'Hiver. Même si leurs petits cerveaux ne feraient sans doutes jamais le lien, cette détresse était un point commun qu'ils partageaient avec leurs ravisseuses. On les blessait alors ils se vengeaient et ainsi de suite at noseum. Chacun des camps avaient ses raisons, justifiées qui plus est. C'était une bataille sans fin. Le premier arrivé à zéro partisans aurait perdu, c'était le seul aboutissement que voyait la Lestrange a toute cette guerre. Elle se battrait en tout cas jusqu'au bout,  quitte à dépérir à Azkaban ou être abattue sur le champ de bataille. La mort était une condition que Scylla avait accepté très tôt. Sans doutes que les deux petits malins qu'elle avait en face d'elle aussi, quoique, ils étaient bien jeunes encore, peut-être leur avait-on promis monts et merveilles en rejoignant la résistance. Bien belle erreur que cela avait été pour eux en tout cas. Jemima lui proposa d'utiliser alors sa poudre magique sur son cobaye, mais la Lestrange secoua doucement la tête négativement. Elle n'avait pas besoin d'en savoir plus, certes ils n'étaient que deux membres de l'Ordre, mais cela en ferait toujours deux de moins à travailler pour le compte des ennemis. Ils ne pouvaient tous les anéantir d'un coup de toutes façons et, avec cette méthode, Scylla et Jemima apportaient tout de même leur pierre à l'édifice. Elle savait que son père, Balthazar, ministre par intérim, ne se risquerait pas à envoyer les armées mangemorts au casse-pipe, alors il fallait faire avec ses propres moyens. Jemima se retourna vers son bizut phénix afin de continuer son œuvre, Scylla la regardait faire avec attention, l'observant telle un professeur veillant sur son élève. Les choses prirent une tournure intéressante. Elle parla de la famille du rouquin, cela semblait étrangement tourner au règlements de compte. L'Oubliator se demandait pourquoi. Alors elle continua d'observer sa seconde. Cette dernière semblait bouillir de l'intérieur, ces paroles étaient vives et d'une sincérité forte. Pourquoi ? La Lestrange n'allait pas l'arrêter, au contraire, qui plus qu'elle comprenait ce qu'était une bonne vengeance, elle en rêvait toutes les nuits. Elle voulait simplement savoir ce qui se cachait derrière la filature de cette nuit, qu'elle avait été les vraies motivations de Jemima pour avoir choisi sans hasard ces deux crétins là. « Tu le connais ? » Demanda-t-elle alors en la regardant intensément. Il n'y avait nuls détours entre les deux sorcières, elles se parlaient plutôt franchement et n'avaient nullement le besoin de se mentir. Alors elle posa la question le plus simplement du monde, espérant une réponse franche en retour. Elle savait que la mère de Jemima était décédée mais elle n'avait jamais osé demander d'autres informations à ce sujet, elle ne savait pas de quoi il en retournait en tout cas. Et jamais Scylla n'aurait pu se douter qu'au fond c'était le sujet principale de cette soirée.

La Lestrange agita sa baguette devant le visage de son jouet à torturer et ce dernier s’endormit immédiatement. Elle jugea que la conversation qui allait suivre ne le regardait pas alors elle préféra l’assommer pour un moment. Elle se tourna puis s'approcha alors de Jemima, attendant patiemment qu'elle daigne lui raconter son histoire.
Scylla L. Lestrange



Daddy's Little Psycho & Mommy's Little Soldier.
-If Death Comes For Me Today I'm Ready-


Parchemin envoyé Jeu 9 Mar - 23:31

avatar
avatar
profil
Je suis : -littlefoot- , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 01/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 431 hiboux. J’incarne : mathilda bernmark , et l’avatar que je porte a été créé par : kiri . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Dahlia Forest & Adeline Lovegood Je parle en : #669999



Je suis âgé de : 27 bougies , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Langue de plomb J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Deux fiancé mort à mon actif, je porte malheur... enfin, c'est ce qu'on dit. Champ Libre : .
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Don't confuse revenge with justice
Scylia & Jemima
Mon coeur bat au rythme de ma vengeance - Littlefoot

Je tournais la tête dans la direction de ma compagne de torture lorsque cette dernière me demanda si je le connaissais. Comment pouvais-je répondre à sa question sans me perdre dans les détails. J'optais donc pour une réponse rapide.  «Sa mère est responsable de la mort de la mienne. » Je laissais les mots flotter quelque seconde. J'étais présente lors de la mort de ma mère et c'est bien un sorcier qui l'avait exécuté et non une sorcière. C'est seulement plus tard que j'avais découvert que ce dernier avait été engagé par cette femme à la chevelure flamboyante. Seulement, j'avais mis trop de temps à découvrir la vérité et  la sorcière était maintenant morte. Je n'avais pas encore trouvé le sorcier qui c'était chargé de son exécution, mais cela n'était qu'une question de temps. J'avais pour intention de chercher dans la mémoire du rouquin. J'avais espoir de reconnaître son visage dans les souvenirs du jeune homme. J'espérais de tout coeur qu'il était un ami de la famille. D'un coup de baguette, j'endormais ma victime sans quitter la lestrange des yeux.  «Je ne te fais pas perdre ton temps. Je te promets ! Ils étaient tout les deux présent lors de la mort du lord, mais ce soir il est question d'un peu plus que notre chasse au phénix habituelle. » Je prenais une courte pause. «Je te l'aurais bien dit avant, mais je n'avais pas envie d'en parler. » Je prenais une grande inspiration et je lâchais enfin le morceau. «Il y avait un contrat sur la tête de ma mère. C'est elle qui a engagé le sorcier qui l'a tué. Lui, je ne l'ai pas encore trouvé. » Je serrais les dents. Il y avait tellement de question sans réponse qui me hantais depuis l'enfance. J'avais trouvé une partie de ce casse-tête et j'avais l'intention de le terminer dans les mois qui venait. Je glissais ma main dans mon sac et j'en sortais une bouteille de whisky Pur Feu. Je ne prenais pas la peine de me trouver un verre et je buvais directement de ma bouteille. J'avais que faire de mes manières. Ce soir, j'avais mal et c'est l'alcool qui m'aiderait à y voir plus claire. Je tendais ensuite cette dernière dans la direction de la lamia. «Tu veux m'aider à trouver ce rat ? » Je n'avais pas vraiment besoin d'aide, mais un peu de support morale n'allait pas me faire de mal. Scylia avait toujours été présente dans ma vie. Il était donc tout naturelle qu'elle soit présent lors d'un des moments les plus important de mon existence. Je n'arrivais pas à croire que je n'y avais pas songé avant ce soir.
Made by Neon Demon



I knew someone was watching me the whole time.  


Spoiler:
 

 

Don't confuse revenge with justice - Scylia & Jemima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» sometimes, revenge is justice.
» La justice de Raphael [Terminé]
» HAITI-Justice : Un Système Judiciaire Qui Pirouette.
» Les oubliés de la Justice haitienne...
» Haïti : La justice américaine émet un mandat international contre l’ex-président

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Londres Sorciers-