Partagez | 
INTRIGUE - GROUPE 2

(Aller à la page : 1, 2  Suivant)
Parchemin envoyé Dim 17 Juil - 20:06

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 552
malle
raise your wand
 
Le solstice d'été
- GROUPE 2 -

Participants : Pietro, Lothar, Marek, Joana, Alastar, Adonis, Harper, Amelia, Jemima, Circee, Irvin, Erzsébet, Kenan, Sileas.

LAMBETH, 21 JUIN 1990
Le marché commence à être divisé en plusieurs groupes alors que les interrogatoires s’organisent doucement dans le chaos laissé par la mort du Ministre. Alors que certains sont sous le choc, d’autres s’insurgent d’être confinés au marché sans possibilité de quitter les lieux. Tous comprennent néanmoins que la situation est grave et qu’il n y aura pas d’exceptions. Vous n’avez donc pas votre mot à dire quant à ceux qui se trouvent à vos côtés puisque les Mangemorts s’occupent de vous guider à différents postes où s’alignent doucement les fioles de veritaserum. Si certains sont sereins, d’autres tremblent de voir leurs secrets dévoilés, rebelles ou simples sorciers lambdas, vous risquez tous très gros…

Pourtant, dans la foule, de nouveaux arrivants font leur entrée discrètement, les membres de l’Ordre du Phénix n’abandonneront jamais les leurs entre les mains du gouvernement et comptent bien semer la pagaille pour sauver les infiltrés. Le mot d’ordre est discrétion, les Phénix espèrent qu’un coupable sera trouvé avant qu’un rebelle ne passe par la case veritaserum… Ils sont prêts à agir et n’hésiteront pas à jouer de la baguette dès qu’un Mangemort empoignera un membre de l’Ordre pour lui faire subir un interrogatoire. Quand votre tour arrivera, que ferez-vous?

NOTE

+ Si vous êtes neutre alors vous n’avez qu’à attendre sagement que l’on vienne vous interroger car c’est la meilleure chose à faire, rester à réfléchir sur le monde et son déroulement.
+ Si vous êtes infiltré alors honnêtement ça commence à sentir le roussi pour vous, vous craignez pour votre sécurité mais aussi pour celle des gens qui vous connaissent car vous savez que si l’on découvre votre implication, vos proches vont finir par en payer le prix. Resterez-vous les bras croisés ou tenterez-vous quelque chose ?
+ Si vous êtes Mangemort l’un de vos supérieurs a enclanché le sortilège pour vous rappeler à Votre Défunt Maitre et à ses idées, votre marque sur l’avant bras vous démange, que vous soyez un ancien mangemort, ou un mangemort convaincu, la marque vous brule et vous êtes invité à rejoindre vos rangs afin de débusquer les traitres.
+Vous pouvez faire des rp aux alentours de 500 mots ; essayez de rester court dans vos réponses pour faciliter le rp. Il va y avoir une intervention de pnj pour venir rythmer l’intrigue, car comme vous vous en doutez, rien ne va rester ainsi très longtemps.
Puisse le sort et les dés vous être favorable !
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet + mp Mererid
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mer 20 Juil - 20:15

avatar
avatar
profil
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1292 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 

Vous connaissez l’Irvin souriant et aimable ? Oubliez-le, il n’existe plus, écrasé par le grognon et le râleur. Le bordel foutu par Sìleas, les bouquins qui tombent au sol lui arrache des grognements. Mais elle est maladroite, c’est un fait. Elle a perdu autant que lui suite à ce bal alors il se tait et se baisse pour ramasser les bouquins. Sa fille les a rejoints. Elle est belle. Elle est toujours belle sa petite princesse. « Qu’est ce qui s’est passé, une tornade est passée par ici ? » Il secoue la tête mais ne dit rien. Il sait bien qu’elle veut alléger l’atmosphère, mais qu’importe. Lorsqu’Alastar avait proposé de pousser plutôt Saoirse à se présenter il avait haussé les épaules. Pourquoi pas, sa sœur avait probablement la carrure pour porter le monde magique. Mais elle lui semblait à la fois tellement fragile et il lui était lié. Il ne savait pas, il avait peur quelque part.  Alors qu’il se relève il voit le ministre devant lui. Il pose le livre, surpris de sa présence avec le bas peuple. « J’espère que les affaires se portent bien Mr Rackharrow, bientôt Pré Au Lard sera un bastion libre, je vous en fais la promesse. » Irvin serre la main et remercie le ministre du bout des lèvres. Mais n’y croit pas trop à sa promesse. Libérer pré-au-lard sera probablement plus compliqué que ce qu’il imaginait. Et s’était bien trop proche de Poudlard, place forte de l’Ordre. Il le regarde serrer les mains des autres membres de sa famille, méfiant. Toujours se méfier d’un Lestrange. « C’est toujours agréable de voir une famille aussi soudée, même quand il s’agit de travailler. » Il voit bien qu’il sourit, il sent bien que derrière ses propos quelque chose ne va pas.

Qu’est-ce qu’il en sait lui du travail en famille après tout ? Tout lui tombe tout cuit dans la bouche depuis la purge. « Je vous prie de m’excuser pour cette interruption je ne voudrais pas empêcher quelqu’un d’acheter l’un de vos magnifiques ouvrages ! » Irvin marmonne quelque chose d’incompréhensible, mais il se fige lorsqu’il voit le sourire du ministre disparaitre lorsqu’il heurte ses filles. Il sent comme une tension et est prêt à monter au front pour protéger sa famille si un incident diplomatique se faisait. Mais le ministre rit et se barre. Irvin respire. « Vous allez bien les filles ? » Il veut s’assurer qu’elles n’ont rien. Peut-être que ce geste pouvait être prémédité, après tout, les Rackharrow avaient pris très cher lors de la purge, ils n’étaient bien vu ni par les mangemorts, ni par le gouvernement. Se remettant au ramassage de ses livres, il sursaute finalement. « SILENCE ! »

Il lève la tête, comme tout le monde autour de lui. « Le ministre est mort, le coupable se trouve parmi nous, chacun d’entre vous est invité à garder son calme et à attendre qu’un membre de l’autorité vienne vous interroger à l’aide de Veritaserum. Si vous avez des informations sur un potentiel espion de l’Ordre du Phénix, votre courage sera récompensé ! » Il n’a pas vu les doigts tendu dans leur direction. Il n’a pas compris de suite qu’ils étaient en danger. Mais lorsque la marque le brûle, le forçant à fermer les yeux et serrer les mâchoires pour s’empêcher d’y répondre, il sait que le moment est grave. Il regarde les personnes poussées avec eux vers une table contenant des fioles. Que des mômes. « Alors, vous voulez le faire comment ? Commencer par qui ? » Son ton était dur et froid. Il ne connaissait pas la nouvelle génération de mangemort, mais le côté hautain de certain le guidait de suite. Son objectif était de protéger sa famille et leurs secrets. Si pour cela il devait se faire passer pour mangemort le temps d’un après-midi, il le ferait.




Parchemin envoyé Mer 20 Juil - 21:48

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
C’est pas croyable, il est parti. Pietro est parti. Il s’est barré, comme ça, comme si de rien n’était. Comme un gamin vexé qui boude après qu’on lui ait dit non (#ragequit). BORDEL MAIS QUELLE TÊTE À CLAQUES, CELUI-LÀ. Parfois – souvent – il l’énerve vraiment, Pietro. Et pourtant, Merlin sait à quel point Marek est tolérant, surtout avec ce loup instable et dégénéré qui lui sert de frère. À vrai dire, il comprend pas très bien c’qui s’est passé dans la tête de Pietro, pourquoi il a juste transplané ailleurs, en les plantant tous là. Tout cons tout bêtes. Les abandonnant, lui, Skander et les autres. C’est pas son style. Le connaissant, Marek il pense plutôt qu’il en aurait rajouté une couche, quitte à le pousser pour pouvoir frapper Aries. C’est comme ça qu’il discute, Pietro, agrémentant chacun d’ses coups de quelques insultes très glamour. La classe, quoi. Et puis Crapaud, il s’inquiète un peu, quand même. Parce qu’il a beau réfléchir, il voit vraiment pas où son frère a bien pu aller s’isoler pour broyer du noir. Il a un mauvais pressentiment et sait de quoi est capable le sorcier. Il craint qu’il n’aille faire une bêtise ou ne s’attire les foudres du chef suprême. C’est qu’il a déjà pas grand-chose dans la cervelle en temps normal, ce crétin, alors quand il est en colère, même pas vous pouvez vous imaginer. Une bête sauvage sortie d’sa cage. « Marek et Lothar, vous prenez le secteur est. » Il met de longues secondes avant de comprendre que Marek, c’est lui, et qu’on est actuellement en train d’lui parler. C’est le regard pesant de Lothar à ses côtés qui l’a réveillé, le sortant d’ces pensées plus sombres encore qu’les cheveux des Black. Il essaie d’emmagasiner les derniers conseils du plus âgé avant de poser sa main sur l’épaule du plus jeune et de transplaner. Direction le marché du solstice, lieu de tous les dangers.

Le Ministre est mort, le Ministre est mort, le Ministre est mort. Ça lui trotte dans la tête, lui ronge les nerfs. Il vient juste de réaliser c’que ça signifie. LE MINISTRE EST MORT. Quand est-ce que les Phénix ont parlé d’ça ? Personne a jamais dit que tuer le nouveau leader de l’Angleterre magique était au programme… si ? « C’est pas nous, hein ? » qu’il glisse à son cousin. Du doute, il en a plein la voix, et d’la peur, plein les yeux. Non pas qu’ça lui fasse mal au cœur, à Marek, parce que franchement, la mort du mari autant que celle de la femme le chagrinent pas vraiment. Mais quand même, c’est bizarre. Parce que si c’est pas eux, si c’est pas l’Ordre qui a fait l’coup, alors c’est qui ? Ben vous, qu’on lui murmure au creux de l’oreille. Ce sera quand même eux pour tous ceux qui sont là, mages noirs ou mages neutres. Tous penseront pareil. Et Marek, il est effrayé à l’idée qu’les espoirs qu’ils ont représenté ces derniers mois pour la population asservie sont peut-être en train de s’ébranler. Ils ont tué ce gentil Ministre qui a annoncé des élections et qui faisait le tour pour nous serrer la main et nous faire des risettes. Il est pas idiot, Marek. Il le voit venir gros comme un dragon. Les deux Lupin se sont faufilés sans trop d’mal dans le cœur du cyclone, puisque la sécurité mangemorte est désormais occupée à guider les sorciers non-marqués vers des tables, un peu partout. Des tables avec des fioles posées dessus. Du véritaserum, a dit Jonah. Alors Marek, il cherche un visage connu perdu dans la foule. Un ami à sauver, n’importe qui. Et puis il la voit. Elle. Joana. Qui s’tient un peu trop près de c’qui paraît être le clan Rackharrow au complet. Et y’a ce fourbe d’Alastar, en plus, pas très loin. Le sang de Marek ne fait qu’un tour. « Jo. Droit devant. » glisse-t-il à Lothar en partant la rejoindre au pas d’course. Et tant pis s’il est pas très discret.
Parchemin envoyé Mer 20 Juil - 23:14

avatar
avatar
profil
Je suis : dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 302 hiboux. J’incarne : Sebastian Hot Stan , et l’avatar que je porte a été créé par : © Lempika. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : O.M. - D.M. - L.G. - Z.S. Je parle en : #993340



Je suis âgé de : trente et un ans (03.03.1960) , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Fugitif, Tatoueur Magique à la sauvette, jusqu'à la reprise de Poudlard, il avait un salon à Pré-Au-lard, sans doute détruit par les mangemorts désormais. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Célibataire, au coeur tourmenté par les femmes Champ Libre : ∞ You were the sun while I was the moon. There is so much to say, but there will never be enough of an eternity to realize them. ∞



∞ People ask to change their lives. You changed mine from one day to the next in a wonderful way. ∞



Père biologique d'Ashlynn Avery ∞ Coureur de jupon notoire, maudit par l'amour condamné à aimer des femmes hors d'atteinte ∞ Dernier des triplés Lupin en vie. Bambi est morte à la Purge, remplacée par Nala et Marek s'est égorgé par Drefer Rackharrow en mai 91 ∞ Il parle rarement de ses parents. Blessé de ne pas avoir de père et trop soucieux de mettre sa mère en pitié des autres à cause de son handicap ∞ Loup Garou depuis 08/81, mordu par son grand-père afin de perpétuer la tradition familiale.



∞ I never choose love, because i'm a fool. But do not think it was a game. If it were, it would be a long way off. And it does not.∞



∞ There are things that make people attract. I drew death around you and I did not really want to make her go.∞
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Transplaner, c’était l’unique solution pour qu’il puisse commencer à se calmer. Suivre aveuglément quelqu’un ? Pour qui il se prenait lui aussi ? Pietro le suivait parce qu’il était la seule valeur sure, parce qu’il le connaissait, parce qu’il savait ce que c’était être Lupin. Puis il y avait eu le semi-loup. Tête de con. Il n’avait pas pu s’empêcher de faire ce pas en arrière et de transplaner dans une ruelle de Lambeth. Le marché allait être animé par l’arrivée des Phénix, mais il ne participerait pas, les mains dans les poches et ses tatouages magiques en mouvement pour les observer. Pourtant, la panique prend la rue principale sans qu’il n’arrive à comprendre pourquoi tout ce cinéma. Jusqu’à ce qu’il entende les petits ragots, les petits murmures. Il est mort. Par Merlin quelle tragédie. Ce genre de mots que les faibles annoncent toujours pour tenter d’effacer l’image qu’ils viennent de voir. Le ministre était mort. Dans un sens, il était fier Pietro que cet enculé autoproclamé vienne enfin de crever. Mais qui l’avait fait, c’était encore autre chose et ça, ça puait autant que Marek en sortant de taule. Et Dieu sait qu’il s’en souvenait de ce jour-là. Alors, imaginez l’odeur du crapaud sale. Infecte. Il retrousse le nez en entant les gens protesté, pleuré ou bien tout simplement souffler quand on les emmène près des tables contenant le sérum de vérité. Il tique. Si un infiltré est dans le tas, c’est forcément foutu. Alors soit la mort, soit on les sauve. Rien de plus con, mais il savait pas Pietro. Mais ce qu’il savait c’est qu’il y avait au moins des gens ici qui devait faire partie de l’Ordre du Phénix.

Pourtant de sa ruelle, il l’aperçoit enfin. La merde. C’est tout ce qu’il pense quand Marek sort de nulle part en courant vers une blonde. Il faisait vraiment chier celui-là. Clairement c’était pas possible. D’un geste vif, il sort sa baguette de sa poche pointant le stand de la librairie des Rackharrow. Le papier ça pourrait faire un bon divertissement pour les Mangemorts et éviter Marek qui courrait vers la blondasse. Les Lupins étaient pourtant pas abonnés aux blondasses ! Bordel de merde. La baguette tendue, il lance son sort. Un sort de feu qui rate, lamentablement mettant le feu à la robe de sorcier d’un mangemort sans aucun doute qui est déjà pris d’assaut, pour qu’on lui sauve la bite. Des assistés ces putains de rats. Pourtant, c’est Pietro qui se met à courir vers son frère. « Putain ! » lui hurle-t-il toujours baguette tendue devant lui, alors qu’un sort lui frôle l’oreille dans un mouvement de désespoir, le Lupin glisse sur le sol, taclant quelques sorciers et sorcières. Il se prend le coude de l’un d’entre eux dans le ventre, avant de se relever et d’annoncer rapidement vers la table contenant le sérum de vérité. « Expluso ! » La table et les fioles volent en éclats laissant l’occasion aux mangemorts de s’en prendre à une vraie cible. Lui.« ALLEZ SALUT TÊTES DE FION ! »  Un Spectusemra lui touche l’épaule, alors qu’il sent le sang couler sur sa peau et tacher ses vêtements. Il hurle de rage, lançant des sorts sur la foule pour courir vers Marek. Voyant Lothar derrière lui, il accourt vers son cousin, le poussant derrière un muret. À couvert des sorts désormais. Il grogne de sa blessure. Il perd trop de sang. « Putain, pourquoi t’es pas médicomage cousin ?! » Il se plaint encore et toujours, lançant un autre sort en direction des mgemorts. « Il est parti chercher qui Crapaud Putain ?! »


Le stand d'Irvin prend feu ?
Oui + La fumée attire les gens qui tentent d'éteindre le Stand oubliant la présence de Marek et s'en donne à coeur joie sur Pietro qui est blessé à la joue et à la hanche.
Non + Non, un Mangemort prend feu, obligeant deux ou trois personnes à lui venir en aide, alors que Pietro court à travers la foule pour rejoindre MArek qui s'est élancé dans la foule.


La table contenant les fiole vole en éclat ?
Oui + Plus possible d'interroger les gens et ça devient un chacun pour soit pas possible. Pietro est blessé gravement  à l'épaule.
Non + C'est la merde, et il arrive juste à former un sort de bouclier pour ne pas se faire trucider.


lost the humain control
There is some kind of a sweet innocence in being human- in not having to be just happy or just sad- in the nature of being able to be both broken and whole, at the same time.  #993340©️ alaska.  

Parchemin envoyé Mer 20 Juil - 23:14

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 916
malle
raise your wand
 
Le membre 'Pietro Lupin' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Jeu 21 Juil - 0:07

avatar
avatar
profil
Je suis : Haribo , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 286 hiboux. J’incarne : Jack Falahee , et l’avatar que je porte a été créé par : Psyborg (Mahlah) Je parle en : #cc9966;



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : un ex cuisinier, mais actuellement en fuite J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est compliqué, très compliqué
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 

Le solstice d'été + Lupin, Rackharrow, mangemort & cie
Lothar avait tenté de donner son avis, mais peu le suivait, il choisit donc volontairement de rester en retrait, de ne rien dire et de regarder ce qu’il allait se passer. Certains ont levés la main à la demande de Skander, mais Lothar n’en fit rien. Non pas par esprit de contradiction, mais il n’avait pas envie de se lancer dans un combat probablement perdu d’avance. « Le ministre vient de crever empoisonné et ils bouclent le quartier pour des interrogatoires au veritasserum. » Ce fut tout ce que retint Lothar. Le ministre était mort, le marché bouclé et qui se trouvait au marché ? Circée très probablement. Et les interrogatoires ne laissaient rien présager de bon pour elle. « Marek et Lothar, vous prenez le secteur est. » Cette fois ci, aucune opposition. Il veut y aller, même si ce n’est pas sur le bon secteur, il veut trouver Circée et la protéger des mangemorts s’il le peut. Son cousin est perdu dans ses pensées et Lothar impatient. Il en tapote le sol du pied, attendant que Marek veuille bien revenir sur terre avant de transplaner ensemble. « C’est pas nous, hein ? » Lui glisse le loup. Lothar hausse les épaules, paumes vers le ciel. « J’crois pas, mais sait-on jamais… » Après tout, peut-être que l’un deux aurait cru que s’était une bonne idée. Dans tous les cas, ce serait sur leur dos et les membres de l’Ordre sur place seraient en dangers. « Jo. Droit devant. » Qui, que, quoi, où ? Lothar n’a pas tout comprit et met quelques secondes à voir de quel côté se dirige son cousin. Il le suit, il ne peut décemment pas le laisser aller crever la bouche en cœur tout seul. Et là il voit une brunette parmi les Rackharrow, sa brunette plus précisément et il accélère le pas.

Un sort le fait cependant ralentir, qui ose donc attaquer une foule compacte comma la leur ? Par chance le sort rate Circée et va s’écraser sur un mangemort. Un second sort fait exploser une table en bois et il voit Pietro la baguette en avant courir dans toutes les directions. Voilà l’auteur des sortilèges. Voilà celui qui avait raté de peu sa belle brune. Quel idiot ce Lupin. Il voit Pietro courir dans sa direction, il n’est plus loin du groupe, il doit prévenir Circée. « CIRC… » Son appel meurt alors qu’il est bousculé par Pietro et se retrouve agenouillé derrière un muret. « Putain, pourquoi t’es pas médicomage cousin ?! » Il pouvait pas la fermer sa gueule ? Il venait de faire capoter ses plans et le voilà en mode pleurnicheur. « Il est parti chercher qui Crapaud Putain ?! » Lothar râle, il s’exaspère, il sortait sa baguette mais ne voulait pas jeter de sorts. « PUTAIN ! Pietro merde tu fais chier ! » Enervé ? Lui ? Si peu…Lui qui était toujours d’un calme olympien, prêt à prêter assistance à sa famille, toujours poli et courtois…il était excédé et surtout super paniqué. « Avant de jeter des sorts, putain, t’as réfléchis aux innocents un peu ? » Il lui tapota la tête de l’index, essayant de lui faire comprendre d’utiliser son cerveau un minimum. « Ton crapeau il rejoignait sa blonde. » Il fait une pause et décide de jouer franc jeu. « Et moi ma brune. » Un sort s’écrase sur le muret, il tremble, de petites pierres se font la malle. « Putain t’as tout foutu par terre quoi ! On les sauve comment maintenant hein ?! » Son ton montait, sa voix se faisait plus pressante, il essayait de faire fonctionner son cerveau. « Au moins ils ont plus de veritaserum. » Plate constatation. Il devait reconnaître qu’à défaut de pouvoir les sauver efficacement, ils ne pourraient être interrogés. Il passa la tête hors du muret. Les sorts pleuvent toujours dans leur direction, quelques mangemorts et surtout les Rackharrow dont il ne voulait se mettre personne à dos. Pas maintenant. Pas alors que s’était si frais. Il n’avait même pas encore rencontré son frère ! Un sort grésille à ses oreilles et lui projet des éclats de pierre sur la tronche, il jure à nouveau, posant la main sur son front. « Saloperie ! » Il hait les mangemorts plus que tout.



Parchemin envoyé Dim 24 Juil - 13:30

avatar
avatar
profil
Je suis : WW. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 894 hiboux. J’incarne : Katherine McNamara , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys, Hishnack & Texas-Flood ♥︎ . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nerissa Carrow Je parle en : #477C64 ainsi qu'en italique pour le fourchelang. Daksha s'exprime en #A8A8A8.



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joaillère et chercheuse au département R&D pour le compte des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, sans être mangemort mais je collabore avec eux pour préserver mes intérêts personnels. Côté cœur, : je suis mariée à Kenan Rackharrow et mère d'un petit Emrys âgé de quatre mois. Champ Libre :
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Solstice d'été.
« Do you hear the people sing ? Singing the song of angry men ? It is the music of the people Who will not be slaves again ! »

S
issi ne se sentait pas à sa place. Entourée des Rackharrow, elle avait la sensation d’être de trop et si elle aurait bien voulu s’écarter, elle n’a pas osé le faire, sans doute parce que la présence du ministre l’en avait dissuadé. Silencieuse, elle attend que ça passe. Seulement rien ne s’apaise et tout va très vite, trop vite. Le Ministre mort, la lignée qui l’entoure pointée du doigt, Erzsébet sait déjà qu’une catastrophe se prépare - elle ignore toutefois à quel point. Le chaos règne, sépare la population. « Le ministre est mort, le coupable se trouve parmi nous, chacun d’entre vous est invité à garder son calme et à attendre qu’un membre de l’autorité vienne vous interroger à l’aide de Veritaserum. » Le souffle se coupe. Du véritaserum. Elle allait se tourner vers sa mère, en proie à une angoisse déraisonnable, lorsqu’elle se rendit comme que Madame Grimstone n’était plus près d’elle. C’était la deuxième fois. La deuxième fois qu’on l’abandonnait auprès d’Irvin, comme si c’était lui qui en avait la garde. Elle n’avait entendu aucun membre de sa propre famille chercher à l’aider ou l’apaiser. Rien. Personne. Irvin ferme les yeux, serre la mâchoire. Un pas de côté. Sissi s’écarte, par Merlin seul sait qu’elle instinct de survie. C’est un Mangemort, quoiqu’on en dise, il est Marqué, il est esclave de la volonté d’un mort qui continue à leur pourrir la vie.

Kenan sait pour Ludwig. Il sait qu’elle a des contacts avec l’Ordre, même malgré elle, parce que ce fiancé exécuté n’était peut-être rien, plus personne mais il pouvait jeter le doute sur les intentions premières. Le Véritaserum était un problème. Sans compter tous les secrets qu’impliquait son petit commerce plus ou moins légal. « Protego. » Réflexe idiot. Mais réflexe quand même. Elle a vu un sort fuser et, bizarrement, elle s’est sentie obligée de se placer près du père de famille. Par chance, c’est un autre qui s’enflamme, c’est un inconnu qui provoque la diversion en jouant la torche sur pattes tandis que certains tentent de le sauver. Super. Donc ça allait être ça ? A la moindre sortie, on manque se faire tuer. Si elle ne voulait pas être associée à leur nom, cette fois, c’était fini.

Un expulso fend l’air et détruit les fioles, sauvant sans doute la vie à autant de monde que ça n’en met en danger par la même occasion.  

Sissi : #477C64
© Starseed



Open your eyes, i'm all a disguise.
I carry on like a princess, ⊹ but man i've got them fooled cause underneeth my business I'm cold, I'm hard, I'm cruel. Never gonna put a spell on me, never ever gonna bring me back, never gonna make me be something I'm not because i'm evil. (anaëlle)



Parchemin envoyé Dim 24 Juil - 20:38

avatar
avatar
profil
Je suis : Bella , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 659 hiboux. J’incarne : Lily Collins , et l’avatar que je porte a été créé par : @Bazzart JUGBAND BLUES. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Bellamy Malfoy Je parle en : #663366, et Pan l'éternel parle en #669933



Je suis âgé de : 22 ans maintenant, voilà le temps qu'elle fait honte aux siens par son comportement, mais elle tente de remonter la pente. Mais le temps des regrets et de la honte est terminé. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : créatrice d'objet de magie noire, elle est capable d’ensorceler une petite cuillère pour une faire une arme de destruction massive. Ce n'est pas totalement vrai, mais c'est presque cela. J’ai juré allégeance : à personne, cette guerre ne me touche pas, ne m'intéresse pas. Côté cœur, : il est brisé mon coeur. J'ai trahi l'homme que j'aime et j'ai perdu le père de mon enfant, mon premier amour. Il est à la dérive, en centaines de morceaux , irréparable et perdu à jamais. Champ Libre : Elle possède la Magie des Rackharrow, son éternel se nomme Pan et ressemble - s'il vous laisse le voir - à un énorme Main Coon avec de grands yeux luisants et une belle dentition à faire pâlir un dragon.

Elle est maman d'une petite bâtarde de sang pur, Nepthys Rackharrow, jamais l'enfant ne portera le nom de son père. Il lui porterait préjudice. Elle préfère qu'elle porte son nom et qu'il suive la voie des Rackharrow plutôt que celle des Lupin.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 

Elle ne l’aime pas beaucoup le ministre la petite Rackharrow, en réalité elle n’aime pas grand monde, certainement pas les gens qui sont capable de médire sur elle, sur son compte, et sur sa supposée folie. Si jadis l’avis des gens avait compté pour elle, désormais elle savait qu’elle se passerait de l’avis des autres pour continuer sa vie. Elle assumerait tout, ses choix de vie mais aussi son passé. Le ministre la bouscula alors, elle et sa cousine Sileas, nouvellement orpheline de mère. La fille de sa tante Lilith que la petite brune n’avait hélas jamais porté dans son cœur, et réciproquement. Mais Sileas n’était fort heureusement pas sa mère, sinon la jeune femme ne l’aurait pas supporté sous son toit.   « Vous allez bien les filles ? » Demande alors son père, tandis que Circée roule des yeux, exaspérée par tant de protectionniste. S’il savait à quel point sa fille était capable de se défendre pour sauver sa vie, peut être cesserait il de la protéger à ce point. Mais elle a juste le temps de maugréer, un : « Ouais, c’bon. » Qu’un sonorus lui titille les tympans d’un peu trop près, réclamant le silence, « Le ministre est mort, le coupable se trouve parmi nous, chacun d’entre vous est invité à garder son calme et à attendre qu’un membre de l’autorité vienne vous interroger à l’aide de Veritaserum. Si vous avez des informations sur un potentiel espion de l’Ordre du Phénix, votre courage sera récompensé !  »Alors là, c’est mauvais , très mauvais même.

Mauvais, même catastrophique car elle avait fait ce qui pourrait lui coûter la vie. Sauver le leader de l’Ordre du Phénix d’une mort certaine, elle l’avait fait, certainement pas pour lui, mais surtout parce qu’après tout le mal qu’il avait pu lui faire, il l’avait aidé, et parce qu’il était le frère de Lothar. Aussi énervé puisse-t-elle être contre lui, elle connaissait la valeur de la famille, et du lien de fraternité. Circée se fige alors, sentant la panique poindre. Elle ne voulait ni mourir, ni finir à Azkaban, elle n’était pas membre de l’Ordre mais avait aidé le sorcier le plus recherché d’Angleterre et aidé à la mort d’une mangemorte terrible : Cassiopeia Greyback. Ça sentait définitivement mauvais.  Elle n’a pas le temps de se poser trop longtemps la question sur quoi faire, que la fête commence. Les sorts commencent alors à fuser, Circée est surprise quand un sort vole dans sa direction. Etait-ce l’Ordre du Phénix qui avait tué le ministre ? Si c’était le cas, ils semblaient aussi barbare que ceux qu’ils combattaient. Elle eut le temps de sortir sa baguette et la brune attrapa alors machinalement la personne la plus proche d’elle, sa cousine Sileas, et d’un geste brusque, rapide, elle l’attire derrière le stand, et dit alors : « Aide-moi à tout foutre par terre qu’on retourne la table pour se planquer de ces sorts à la con ! » Elle n’avait pas envie de se retrouver dans un feu croiser, ce n’était pas sa guerre. Pas encore du moins. Elle se fiche que cela puisse énerver son oncle, ou même son père, Circée baguette au poing commence à jeter les livres par terre.



Il n'est pas d'ombres dans le noir. Les ombres sont les servantes de la lumière, les filles du feu. Plus vive est la flamme, plus sombres sont les ombres qu'elle projette. (...)



Parchemin envoyé Mar 26 Juil - 14:44

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
Le ministre est mort, le coupable se trouve parmi nous, chacun d’entre vous est invité à garder son calme et à attendre qu’un membre de l’autorité vienne vous interroger à l’aide de Veritaserum. Si vous avez des informations sur un potentiel espion de l’Ordre du Phénix, votre courage sera récompensé ! Elle se fige, sent la peur l’envahir doucement et s’efforce de ne rien laisser transparaître. Joana ne sait pas grand-chose d’intéressant concernant l’Ordre, puisqu’elle n’en fait pas parti. Les seuls noms qu’elle pourrait leur délivrer sous l’emprise de la potion sont déjà connus des mangemorts. Mais elle n’arrivait pas à se détacher de cette sensation désagréable, cette boule au ventre qui ne présageait rien de bon. Outre ses tendances pro-Ordre, ce sont ses pensées les plus secrètes qui l’effrayaient, celles-mêmes qui causeraient sa perte. Son cœur accélère un peu plus lorsqu’elle aperçoit Adonis Lestrange dans un coin, avec ce qui semblerait être une énième fiancée. Avec la guerre, elle en oubliait presque que certaines personnes vivaient encore normalement, au rythme de soirées, sorties ou autres futilités.

Alors qu’elle s’apprête à rejoindre un mangemort pour l’interrogatoire tant redouté, une sorte de fou-furieux – ou alors un sorcier autant courageux qu’inconscient – fait exploser les fioles de veritaserum. Assez loin pour ne pas en être impactée, c’est le mouvement de foule qui la brusque. Autour d’elle, tout s’agite. On la bouscule, elle se prend quelques coups et les sorts commencent rapidement à fuser. Elle jette un coup d’œil vers Lestrange : assez prêt pour pouvoir l’atteindre et assez loin pour que son sort se perde parmi tous les autres autour d’eux. C’est maintenant, ou jamais. qu’elle se dit, alors qu’elle cherche rapidement un endroit où se mettre à l’abri. Que risquait-elle désormais ? Rien qu’elle n’ait déjà perdu. On lui avait volé six années de sa vie, sans compter les deux perdues à fuir tout en essayant en vain de venger les siens. Avec la mort du Ministre, Joana se retrouverait très certainement parmi les suspects et même si elle n’avait absolument rien à voir avec ce qu’il s’était passé, le veritaserum dévoilerait tous ses plans, comme celui d’assouvir son désir de vengeance en éliminant Adonis Lestrange et toute une liste de mangemorts. Là, maintenant, elle ne voit que très peu de solutions : la fuite ou Azkaban. Pire même, la mort. Alors autant tenter le tout pour le tout. Instinctivement, elle agrippe sa baguette mais l’arrivée inattendue d’une personne qui lui était si chère par le passé – et qui l’est sans doute toujours autant à ce jour malgré tout – la freine dans son élan. « Marek ? Mais qu’est-ce que tu fous là ? » Aux dernières nouvelles, monsieur est en fuite. Mais elle ne rêvait pas. Il se tenait bien juste devant elle, pour une raison qui lui était encore inconnue, à l’attirer vers un endroit à l’abri des sortilèges aux allures de stand de boisson. L’Ordre était-il derrière tout ça ? Non, sûrement pas. Ce n’était pas dans leurs méthodes. « Tu devrais pas être ici ! » qu’elle lui lance, pas alors qu’il est recherché par tout un gouvernement, pas alors qu’elle s’apprête à commettre l’irréparable. Ou tenter du moins, parce que Joana ne manie pas la baguette aussi bien qu’avant. Elle le regarde longuement et voit bien l’inquiétude dans ses yeux alors qu’elle lance des coups d’œil incessants vers le mangemort, de peur qu’il ne disparaisse de son champ de vision. Si elle n’agit pas maintenant, ce sera complètement foutu. Elle repartira bredouille, avec cet éternel sentiment d’insatisfaction. « Je suis désolée ! » Et la seconde d’après, elle court en direction d’un mur repéré un peu avant pour lancer son sortilège à couvert. « Incendio ! » Pas exécuté de la meilleure manière qui soit, le sortilège atteint bien sa cible et c’est un Lestrange bien agité qui lui fait face. Un petit sourire satisfait se dessine sur les lèvres de la McGonagall qui profite bien de la scène même si les dégâts occasionnés ne sont pas extrêmes. Alors qu’elle s’apprête à lancer une nouvelle attaque, elle est repérée par quelques mangemorts qui se dirigent vers elle et ne peut donc plus rester longtemps derrière ce mur. Mais les sortilèges fusent dans sa direction et rapidement, Joana se retrouve à chercher un autre moyen de s’extirper de cette situation sans être blessée. Les sortilèges cessent quelques secondes et c’est à ce moment qu’elle décide de se lancer, mais un bruit derrière elle la force à s’arrêter. La baguette en main, elle se retourne pour faire face à ce qui pourrait bien être un mangemort. « Qui est là ? »  

Est-ce que le sortilège lancé vers Adonis fonctionne ?
Oui : Le sortilège atteint bien sa cible et enflamme le bras d'Adonis sans pour autant causer d'énormes dégâts. De cette manière, Joana attire l'attention d'autres mangemorts et elle ne peut pas rester plus longtemps dans le coin sans risquer sa vie.

Non : Le sortilège n'atteint pas sa cible et c'est le stand derrière qui prend feu. Son attaque se perd parmi toutes les autres. Joana se retrouve à découvert quelques secondes, dégoûtée que son sort échoue, à regarder le stand s'enflammer et le Lestrange s'en sortir. Elle reçoit en retour un doloris qui la force à rester derrière son mur encore quelques minutes.
Parchemin envoyé Mar 26 Juil - 14:44

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 916
malle
raise your wand
 
Le membre 'Joana McGonagall' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :
Parchemin envoyé Sam 30 Juil - 2:00

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
Ramassant les livres souillés par la faute de Sileas, Alastar serrait les dents. Il repensait aux paroles de Balthazar et ne parvenait à taire ses craintes. Il sentait qu'il n'aurait pas dû être là et que ces élections ne présageaient rien de bon. L'irruption de Circée le sortit de ses pensées. « Qu’est ce qui s’est passé, une tornade est passée par ici ? » Voir sa nièce aussi frêle lui faisait mal, même si ses visites à Sainte Mangouste l'avaient accoutumé à cette apparence. Cela faisait tout de même un moment qu'il ne l'avait plus vue, et Al' restait accroché à une tout autre image d'elle. Il s'adoucit presque naturellement. « On peut dire ça. » C'était peut-être un peu dur pour Sileas, mais le brun n'avait aucune envie de dissimuler son agacement. Les salutations du Ministre, aussi inattendues qu'hypocrites, le forcèrent à se redresser pour considérer l'importun. Le vieil homme ne s'adressa qu'à Irvin, l'ignorant royalement. Sans doute devait-il considérer ses brigadiers comme de simples pions qui ne méritaient pas une once de considération. C'était à peine étonnant, venant de lui. Lestrange bouscula alors Sileas et Circée. Un incident qui sembla perturber son calme apparent, et totalement simulé. Al' releva à peine le trouble, et se pencha à nouveau sur les bouquins piteusement laissés au sol.

« SILENCE ! » Le sonorus couvrit le marché entier. Rackharrow se releva, alerte. Cela faisait un moment qu'il pressentait que quelque chose se préparait et cette annonce signifiait peut-être qu'il avait raison. Les paroles du garde le clouèrent sur place. Le Ministre gisait, à quelques mètres seulement. Les gardes et brigadiers furetaient déjà, à la recherche des coupables de cet acte. Pétrifié, Al' mit quelque secondes avant de comprendre ce qu'impliquait cette situation... Et quand le mot "interrogatoire" défila dans son esprit, il buta dessus sans trouver de solution.

Le chaos se préparait, mais les mangemorts n'allaient pas se laisser déborder. Déjà, sa marque irradiait pour le rappeler à l'Ordre et Al' comprit qu'il était forcé de rejoindre les autorités. Mais comment échapper au veritaserum. On les avait pointés du doigts. Eux, les Rackharrows, qui avaient tant perdu à cause du pouvoir en place. Cette famille bizarre, louche... presque trop facile à accuser. L'Ordre était-il derrière tout ça ? Al' n'en savait rien, et en ce moment il lui importait peu de connaître l'instigateur de ce meurtre. Il voulait juste changer de direction et ne pas se rendre vers les fioles qui semblaient l'attendre vicieusement. « Alors, vous voulez le faire comment ? Commencer par qui ? » Al' paniqua. Parce qu'il perdait le contrôle de la situation. Et qu'il n'y avait aucune issue. Sans solution, Rackharrow se trouvait acculé comme un rat qui tente de quitter le navire, mais comprend qu'il est pris au piège malgré tous ses efforts. Avant même qu'on considère son aîné, Al' ne réfléchit pas et saisit sa manche, presque suppliant. Il eut alors l'étrange impression de revenir vingt ans en arrière. « Irvin... » Le regard inquiet, la mine sombre. Tout lui signifiait « Il y a un problème. » Mais que dire à son frère ? Et qu'est-ce qu'il lui prenait au juste ? Comme si ça allait le sortir du pétrin, il ne ferait que mettre ses proches en danger. Al' restait muet sans rien ajouter, et ce fut un sortilège, lancé par un inconnu, qui lui sauva la mise. Un sortilège qui atterrit près de Circée, mais la manqua presque miraculeusement. Une robe s'enflamma et ce fut la panique. La seconde d'après, la table contenant les fioles menaçantes explosa, emportant avec elle les inquiétudes du mage noir.

Les événements commençaient à ressembler à l'attentat du bal, où tout avait dégénéré de la même manière. Presque exactement. À l'affût, il se jeta derrière des débris et repéra le sorcier qui a lancé le sort vers Circée, désormais à l'abri derrière l'échoppe renversée. Al' eut un pincement au coeur pour les livres, mais plaçait la vie de ses nièces bien au-dessus de tout ça. Sans hésiter, il sortit sa baguette, se focalisant sur le sorcier qui les avait attaqués.

« Confringo ! »






Le sort lancé en direction de Lothar et de Pietro est-il réussi ?

OUI Le muret derrière lequel les Lupin se cachent explose et les dévoile. Ils sont légèrement blessés par l'explosion. Alastar reconnaît alors Lothar et le prend pour cible.

NON Le sortilège ricoche sur le muret et va frapper Joanna cachée plus loin.

Spoiler:
 
Parchemin envoyé Sam 30 Juil - 2:00

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 916
malle
raise your wand
 
Le membre 'Alastar Rackharrow' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Sam 30 Juil - 20:05

avatar
avatar
profil
Je suis : -littlefoot- , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 01/07/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 472 hiboux. J’incarne : mathilda bernmark , et l’avatar que je porte a été créé par : kiri . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Dahlia Forest & Adeline Lovegood Je parle en : #669999



Je suis âgé de : 27 bougies , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Langue de plomb J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Deux fiancé mort à mon actif, je porte malheur... enfin, c'est ce qu'on dit. Champ Libre : .
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Le solstice d'été
Mangemorts & cie
Le souvenir est le parfum de l’âme - George Sand

Le ministre est mort. C'est comme si mon cerveau avait décidé de prendre une pause et que le reste des informations ne l'intéressait pas. Il répétait cette phrase en boucle dans le but de me faire comprendre sa signification. Le ministre est mort. Le ministre est mort. Le ministre est... Je caressais ma marque du bout des doigts. La dernière fois qu'elle m'avait brûlé de la sorte c'était à la mort de la ministre et du lord. Ce jour-là c'était aussi un jour de fête ! L'Ordre frappait une fois de plus ! Parce que soyons réaliste ! Qui d'autre pouvait se retrouver derrière ce genre d'attaque ? J'espérais que le coupable n'allait pas seulement se voir offrir une cellule à Azkaban. Non ! Torture jusqu'à ce que mort s'en suive me semblait plus juste ! La mort du ministre venait de faire deux orpheline. Mon coeur saignait pour Scylia, mais également pour tous les autres membres de la grande famille Lestrange.

J'obéissais aux ordres en bonne mangemort que j'étais. Malheureusement, ce mot avait cessé sa raison d'être lors de la mort de mon maître. J'étais toujours autant loyal aux valeurs que ce nom avait représentés, mais il avait perdu de son sens... Il avait perdu de sa puissance. J'avais opté pour le silence et j'allais suivre les décisions de notre groupe. J'étais trop jeune pour donner des ordres, mais j'avais également le coeur en miette. Chaque nouvelle victime de l'Ordre me rappelait la perte de ma mère. Je me tenais bien droite aux côtés d'Adonis lorsqu'un sorcier fit exploser les fioles de veritaserum. Un sourire s'affiche sur mes lèvres. Je n'étais pas fâché, non, loin de là ! J'étais satisfaite ! Maintenant, il n'y avait plus raison de jouer les gentils et justice allait être rendue. Il n'y avait rien de mieux que la vieille école pour obtenir des informations. «Protego» Prononçais-je alors qu'un sort se dirigeait dans notre direction. Le bras d'Adonis s'enflamma et je l'éteignis d'un coup de baguette. Qu'est-ce qui ne tournait pas rond ?! La mort de son oncle ? Dans tous les cas il allait devoir se secouer un peu.  «Adonis ! Qu'est-ce que tu fous ! Tu veux te faire tuer ?» Je n'avais pas envie de jouer la copine qui le cajolait parce qu'il venait de se prendre un incendio en pleine poire. Je me gardais également de lui passer un commentaire sur ses habitudes de boisson qui lui ralentissaient ses réflexes et je me chargeais de nous protéger contre les sorts qui pleuvaient de partout. C'était le bordel ! Si ce solstice d'été se termine comme le bal, cette fois je n'allais pas rendre les armes si facilement ! J'étais prête à me battre pour protéger les miens. «Tu veux faire équipe ou tu veux la jouer solo ?» Les deux options me convenaient, mais je voulais lui laisser le choix. J'avais montré de la compassion lors de l'annonce de la mort de son oncle, mais je lui avais également donné de l'espace. S'il avait besoin de moi j'allais être bien heureuse de répondre présente et dans le cas contraire je n'étais pas de celle qui aimait être étouffante. Je me demandais ce qui était le plus juste. Sauver des innocents ou poursuivre les trois sorciers qui avaient foutu le bordel ?
Made by Neon Demon



I knew someone was watching me the whole time.  


Spoiler:
 

Parchemin envoyé Mer 3 Aoû - 11:11

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 


       Solstice d'été
        « We were never welcome here. It's who we are. Doesn't matter if we've gone too far, doesn't matter if it's all okay. » Who we are, Imagine Dragons

   
I
l fallait s’y attendre. Tout dérape, désespérément vite. D’abord l’arrivée du ministre par intérim, à se dandiner dans les rangs, à serrer les mains et à faire des mondanités, histoire de gratter, sans aucun doute, quelques votes. Kenan ne s’en mêle pas. En bon Rackharrow, il reste en retrait, ne commente pas, ne grimace même pas. Il se contente de se composer un masque impassible, dont il n’a pas particulièrement l’habitude d’user, qu’il va, peut-être, devoir apprendre à recréer plus souvent qu’il ne le croirait. L’arrogance tombe et laisse place à la gravité de la situation.

En peu de temps, le vent tourne : le ministre est assassiné, la cohue prend le pas, la confusion règne. Et le doute s’entiche bientôt d’une once de peur quand on annonce qu’on va enquêter, trouver les coupables, à grandes goulées de Véritaserum. Il l’ignore, bien sûr, mais de tous les Rackharrow, il est certainement celui qui craint le moins l’horrible petite potion. Comment deviner que sa sœur est impliquée ? Que son oncle est agent-double ? Même Erzsébet pourrait avoir des problèmes si on venait à découvrir ce qu’elle tait à tous. Le temps qu’une explosion retentisse et la jolie rousse disparaît de son champ de vision. Il la retrouve aux côtés d’Irvin, baguette en main. Il n’en faut pas plus pour que le sang ne fasse qu’un tour. Kenan prend appui sur la table renversée par sa sœur et sa cousine, il saute par-dessus, attrape le poignet de Sissi et l’attire, brutalement, en arrière, contre lui. « Mademoiselle, je crois que vous vous trompez de camp. La neutralité, c’est par-là », il siffle à son oreille, mécontent qu’elle se mette ainsi en avant. Il connaît Erzsébet, cependant. Conscient qu’elle risque de ne pas apprécier ces ordres dissimulés, pas plus que le ton contrarié ou la pression sur son poignet. Pas plus que le fait qu’il l’entraîne, sans lui laisser le choix, avec lui, qu'il la force à passer derrière la table, tandis qu’il lui glisse : « Mon père doit avoir un plan. Évitons de tout saboter. Au moins cette fois ? » Un sourire, bref, quelques secondes, seulement. Il a entendu le commentaire d’Irvin, qu’il n’a pas tout de suite compris. Il s’est demandé ce qu’il avait voulu dire par son « commencer par qui ? ». Ce n'est qu'un peu plus tard qu’il avait constaté que son comportement n’avait rien d’innocent, qu’il avait peut-être prévu quelque chose. Il n’avait pas besoin que les gamins qu’il essayait de protéger soit dans ses pattes. Dire que c’était Kenan qui en était venu à cette conclusion…  

WILDBIRD
     
Parchemin envoyé Ven 5 Aoû - 11:33

avatar
avatar
profil
Je suis : WW. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 894 hiboux. J’incarne : Katherine McNamara , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys, Hishnack & Texas-Flood ♥︎ . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nerissa Carrow Je parle en : #477C64 ainsi qu'en italique pour le fourchelang. Daksha s'exprime en #A8A8A8.



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joaillère et chercheuse au département R&D pour le compte des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, sans être mangemort mais je collabore avec eux pour préserver mes intérêts personnels. Côté cœur, : je suis mariée à Kenan Rackharrow et mère d'un petit Emrys âgé de quatre mois. Champ Libre :
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Solstice d'été.
« Do you hear the people sing ? Singing the song of angry men ? It is the music of the people Who will not be slaves again ! »

L
a peur fait faire des choses stupides. La peur grille toute once de réflexion, toute rationalité. La peur ronge l’esprit sur son passage, dévastatrice et violente, accélérant le rythme cardiaque, provoquant des tensions soudaines. Aucun Grimstone n’était à ses côtés, sa mère s’était écartée dés lors que la situation s’était compliquée. Sans doute ne tenait-elle pas à jeter le trouble sur sa parfaite petite réputation, n’est-ce pas ? Le jugement de Sissi était sévère et amer, cette fois. Au bal, il y avait des excuses, elle s’était écartée du groupe mais pas là. Alors lorsqu’elle a vu le sort fuser vers Irvin, elle n’a pas pu s’empêcher d’agir, de s’interposer. Elle refusait de perdre celui qui était finalement toujours là quand le danger rôdait.

Une pression sur son poignet lui fait faire un geste défensif, stoppé de justesse en reconnaissant le contact caractéristique qui la tire en arrière. Le jeune homme a la chance de ne pas se recevoir le talon des escarpins droit sur les orteils. « Mademoiselle, je crois que vous vous trompez de camp. La neutralité, c’est par-là » Elle se débat, elle cherche à se défaire de son emprise, en vain. Ainsi bloquée et attirée plus loin, elle n’avait aucun moyen de revenir là où elle voulait se trouver. « Irvin.. » Pas de monsieur Rackharrow cette fois. Elle déteste l’idée qu’il se trouve debout là-bas quand eux se retrouvent bien vite en sécurité. « Mon père doit avoir un plan. Évitons de tout saboter. Au moins cette fois ? » Et alors ? Est-ce qu’ils étaient sensés rester là à observer, lâchement ? Et si ça tournait mal ? La jeunesse n’excuse pas toujours l’inaction, n’est-ce pas ? Et sur le coup, Sissi déteste sa foutue neutralité, elle déteste autant son nom que les valeurs qui l’obligent à écouter Kenan - pour une fois la voix de la raison.

« Serpensortia. » A l’abri derrière le stand renversé, elle exécute un sortilège loin d’être aussi innocent qu’il n’y paraît. Un ordre sifflé à la créature qui disparaît de leur champ de vision et dont elle n’expliquera rien à personne. « Ca va, me regarde pas comme ça. Où est Circée ? » Là. Elle est là. Et le soulagement qui s’empare d’elle est aussi expressif que son silence est grand. Elle ne sait plus comment communiquer avec la jeune femme, d’autant qu’il y a Sileas avec qui elle ne s’entend pas des masses.  

Sissi : #477C64
© Starseed



Open your eyes, i'm all a disguise.
I carry on like a princess, ⊹ but man i've got them fooled cause underneeth my business I'm cold, I'm hard, I'm cruel. Never gonna put a spell on me, never ever gonna bring me back, never gonna make me be something I'm not because i'm evil. (anaëlle)



Parchemin envoyé Sam 6 Aoû - 12:13

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 552
malle
raise your wand
 
Le solstice d'été
- GROUPE 2 -

LAMBETH, 21 JUIN 1990
Action, réaction. On n'attaque pas impunément un groupe de mangemort sans en payer le prix. C'est ce qu'apprennent les trois Lupins lorsque leur muret s'effondre. Les sorts fusent dans tous les sens. Marek, Pietro et Lothar sont à découvert et reconnaissables par tous. Si Alastar se charge personnellement de Lothar, alors qu'il est dans le même camp que les loups, c'est simplement pour protéger sa couverture. À ses côtés, Irvin est tiraillé entre les deux camps et préfère jeter des protego à tout va.

Plus loin, Amelia et Harper sont tombés sur Joanna et l’entraîne vers le reste du groupe. Là, ils récupèrent un peu de veritasserum sauvé des flacons qu'ils la forcent à boire. Amelia attrape le bras de Circée et la force à boire quelques goûtes également. Elle n'a pas confiance dans les Rackharrow. Le tour de Kenan, Sìleas et Erszébeth ne saurait tarder.

Enfin, Jemima et Adonis tentent de prendre par-derrière les traîtres, morts ou vifs.

NOTE

+ Dé 1 : Lors de l'échange de sorts entre l'ordre et les Rakcharrow qui est blessé ?
Oui & Oui & Oui, Pietro, Marek, Lothar.
Oui & Oui & Non, Alastar, Lothar.
Oui & Non & Oui, Alastar, Marek.
Non & Oui & Oui, Alastar, Pietro.
Oui & Non & Non, Irvin, Marek.
Non & Oui & Non, Irvin, Lothar.
Non & Non & Oui, Irvin, Pietro.
Non & Non & Non, Alastar, Irvin.


+ Joanna et Circée vont être interrogées, mais les trois adolescents à leurs côtés sont sur la liste d'attente avec les reste de potion présente dans le verre brisé. Vont-ils rester impassible ?
+ Bien entendu, Jemima et Adonis, vous ne pourrez tuer les Lupin, mais votre objectif est de les ramener vers les autres.
Dé 2 : Les mangemorts auront-ils été assez discret ?
Oui, trop pris par leurs échanges de tirs, ils ne les entendent pas.
Non, malgré les sortillèges, ils sont démasqués.

+ Vous pouvez faire des rp aux alentours de 500 mots ; essayez de rester court dans vos réponses pour faciliter le rp. Il va y avoir une intervention de pnj pour venir rythmer l’intrigue, car comme vous vous en doutez, rien ne va rester ainsi très longtemps.
+ N'hésitez pas à reposter plusieurs fois, tant que vous respectez le tour de la personne que vous avez attaqué.
Puisse le sort et les dés vous être favorable !
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet + mp Mererid
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Sam 6 Aoû - 12:13

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 916
malle
raise your wand
 
Le membre 'Why do we fall ?' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Sam 6 Aoû - 15:30

avatar
avatar
profil
Je suis : WW. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 894 hiboux. J’incarne : Katherine McNamara , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys, Hishnack & Texas-Flood ♥︎ . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nerissa Carrow Je parle en : #477C64 ainsi qu'en italique pour le fourchelang. Daksha s'exprime en #A8A8A8.



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joaillère et chercheuse au département R&D pour le compte des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, sans être mangemort mais je collabore avec eux pour préserver mes intérêts personnels. Côté cœur, : je suis mariée à Kenan Rackharrow et mère d'un petit Emrys âgé de quatre mois. Champ Libre :
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Solstice d'été.
« Do you hear the people sing ? Singing the song of angry men ? It is the music of the people Who will not be slaves again ! »

E
lle a vu Circée s’éloigner de son champ de vision et son sang n’a fait qu’un tour. Peut-être était-elle neutre, peut-être Sissi avait-elle des obligations par rapport à son nom mais les Mangemorts outrepassaient les limites. Tandis qu’Irvin et Alastar se battaient plus loin, la rousse observait le carnage naissant avec un dégoût certain. C’était ainsi qu’on finissait par agir dans une société sorcière dite civilisée ? On s’entretuait sans réfléchir. Très bien. Elle n’avait peut-être pas Daksha pour jouer sur l’intimidation mais la jeune femme ne comptait pas rester les bras ballants, pas cette fois. « Hé, Peverell ! » Le nom est craché avec un dédain assumé. Elle s’est redressée et n’a pas tenu compte de la main de Kenan, de sa volonté de la garder dans le camp qui devait être le sien : l’absence de prise de position. « C’est comme ça que tu traites les sang-purs ? Comment ça se passe, tu te penses mieux que les Rackharrow parce que t’es marquée comme un toutou à sa mémère ? » Qu’ils se détournent de Circée, c’était tout ce qu’elle voulait. Qu’ils passent directement à son tour pour ne pas perturber la brune. Si ça la contrariait qu’on touche à celle qu’elle considérait comme une soeur ? Ca paraissait d’une évidence criarde. « Ca te fait un point commun avec certains d'entre eux, non ? » Question rhétorique. Elle ne tremble pas à l’idée de recevoir un sort ou de se retrouver gavée de véritaserum. Elle n’a pas grand chose de vital à cacher et il n’y a pas de preuves réelle d’une quelconque implication. De toute manière ce gouvernement n’en avait pas besoin, quand il y avait un gêneur, on trouvait toujours de quoi s’en débarrasser.

Et puis un sort s’est perdu vers eux. Le réflexe a été plus fort qu’elle, Sissi a levé sa baguette et riposté d’une rapide formule pêchée dans un vieux bouquin dont personne n’a envie de connaître les origines, croyez-moi. Fatal error.

Oui - Le sortilège ricoche et projette les adolescents un peu plus loin dans une fumée noire désagréable.
Non - Le sortilège est plus radical que prévu et fait exploser quelques fioles, brûlant au passage divers objets et vêtements. La fumée noire qui se répand pique les yeux et fait tousser ceux qui se trouvent à proximité.

Sissi : #477C64
© Starseed



Open your eyes, i'm all a disguise.
I carry on like a princess, ⊹ but man i've got them fooled cause underneeth my business I'm cold, I'm hard, I'm cruel. Never gonna put a spell on me, never ever gonna bring me back, never gonna make me be something I'm not because i'm evil. (anaëlle)



Parchemin envoyé Sam 6 Aoû - 15:30

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 916
malle
raise your wand
 
Le membre 'Erzsébet Grimstone' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 14 Aoû - 16:56

avatar
avatar
profil
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1292 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 

Les choses s’étaient passées tellement vite, tellement étrangement ! Les fioles de veritaserum avaient explosées, Erzsébeth s’était tenue un instant à ses côtés pour le protéger avant que Kenan ne la ramène à couvert. Ses filles avaient bâtit un abri de fortune. Et puis les autres mangemorts jetaient des sorts vers ce muret, son frère se tenait à ses côtés. Lui avait sa baguette à la main mais avait mis longtemps à s’en servir, hésitant fortement. Il avait choisi de sauver les apparences en rejoignant les mangemorts, attaquant à son tour le muret et les hommes qui se cachaient derrière. Cependant lorsqu’il vit son…son quoi d’ailleurs…son gendre ? Il ne savait comment l’appeler alors qu’il fricotait avec sa fille. Bref, lorsqu’il le vit là-bas, dans l’autre camp, son sang se glaça. Rien de tout cela n’était bon. Si Circée le voyait, elle risquait de se mettre en danger inutilement. Mais s’il était blessé et par sa faute à lui, sa fille ne le lui pardonnerait probablement jamais. Il choisit la voie de la neutralité et alors que des mangemorts et son frère attaquaient les trois hommes, il jeta différents sortilèges afin de protéger…tout le monde. Mais à trop vouloir aider, il échoua et vit les hommes blessés. « Ho Rackharrow ! A quoi tu joues là ? » Un homme l’interpellait. Ou peut-être était-ce Alastar ? Il tourna la tête et vit un mangemort le fixer et s’approcher de lui. « T’es dans quel camp à jeter des protego à tout va ? » Irvin s’écarta de son frère, un peu, pas trop. Afin de le tenir hors de portée si l’autre avait tout d’un coup sa baguette qui le démangeait. « Je jouais à rien, je vous protégeais. » Il avait pris une voix très sûr de lui. Mais l’autre ne sembla pas y croire. « C’est pour ça que les sorts fusaient par là-bas ? » Irvin secoua la tête. « Tu as du mal voir, je t’assure. » L’autre lève sa baguette et Irvin fait de même. Mais une explosion retentit et il commence à tousser. Une fumée noire s’échappe de quelque part, Irvin se retourne, paniqué, cherchant les enfants. Tout ce bordel vient de vers eux. Il a les yeux qui piquent Irvin et il tousse à en cracher ses poumons. Il avance et attrape le bras de son frère. « Viens, il faut les aider, je ne sais pas ce qui se passe chez eux, mais on ne peut pas laisser les quatre comme ça. » Il se moquait bien à présent qu’on le pensant mangemort, traitre ou autre. Mais s’il perdait l’un de ses trois enfants aujourd’hui alors qu’il avait perdu Lilith il y a peu de temps, il ne se relèverait probablement jamais. Il leva sa baguette dans l’intention d’aider un peu tout le monde à y voir plus claire.

Dé : Le sort d’Irvin fonctionne-t-il ?
Oui : Une grande bourrasque de vent se lève, faisant partir la fumée et écartant légèrement les gens les uns des autres.
Non : L’autre mangemort l’a retrouvé et lui jette un sort qui le fait basculer au sol. Le sort d’Irvin meurt au bout de sa baguette.




Parchemin envoyé Dim 14 Aoû - 16:56

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 916
malle
raise your wand
 
Le membre 'Irvin Rackharrow' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mar 16 Aoû - 14:32

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
Les évènements se succèdent, plongeant un Adonis un peu trop embourbé par le whisky dans une confusion totale. Alors qu'il baignait quelques minutes plus trop dans une certaine allégresse, le mangemort fixe désormais la scène d'un regard vide, sonné. Le ministre est mort, lâchement assassiné par l'ennemi, tout comme l'a été sa femme avant lui. Il ne pleure pas vraiment son oncle, Adonis, puisque cela fait bien longtemps que la troisième branche a cessé d'adresser la parole à la première, suscitant du côté des siens colère, rancoeur et mépris. Il pleure toutefois la mort d'un leader, celui censé remplacer Morgana et le Lord et guider les mangemorts dans la guerre qui les oppose désormais aux phénix. Alors, debout aux côtés de celle destinée à devenir un jour sa femme, il reprend une longue gorgée de son verre aux senteurs alcoolisées. Peut-être cherche-t-il à oublier, ou simplement à se donner du courage en perspective d'une nuit risquant d'être longue et agitée. Autour de lui, la foule commence à s'agiter, et les interrogatoires commencent dans une totale confusion. Sans lâcher Jemima d'une semelle, le sorcier plonge sa main dans sa poche pour serrer fermement sa baguette. C'est alors que sa manche s'enflamme, touchée par un sortilège dont il est pour l'instant incapable d'identifier l'auteur. « Putain de merde » il beugle, colérique, agitant son bras en feu en s'efforçant de ne pas céder à la panique. Lorsqu'il lève les yeux sur la foule et dans la direction du sort, il lui semble apercevoir une silhouette familière (Joana), mais elle est bien vite happée par le monde qui les entoure. Fort heureusement, les réflexes hors pair de Jemima lui permettent d'éteindre le feu avant qu'il ne fasse de véritables dégâts, et il grommelle à son intention. « Merci ». L'homme orgueilleux semble vexé d'avoir été pris par surprise, se jurant instantanément d'être plus vigilant. De toute manière, le chaos qui s'empare désormais de l'endroit l'y oblige. « Adonis ! Qu'est-ce que tu fous ! Tu veux te faire tuer ? ». La remarque lui arrache un haussement de sourcil, et il souffle bruyamment pour ne pas se laisser aller à la colère. « Ouais t'as raison, c'est même mon principal objectif dans la vie ». L'ironie transpire de chacun de ses mots alors qu'il lève les yeux au ciel. Il ne connait pas encore très bien la jeune femme, mais il réalise déjà que sa nouvelle fiancée est dotée d'un sacré caractère. Pourtant, il finit par se reprendre, bien vite rappelé à l'ordre par les sortilèges fusant autour de lui. Ce n'est pas le moment de s'énerver contre qui que ce soit, et il lui faut garder la tête froide, du moins autant que ce que l'alcool déjà consommé le lui permet. « Tu veux faire équipe ou tu veux la jouer solo ? ». Il tient fermement sa baguette en toisant la foule agitée, prêt à riposter au moindre sort lancé dans leur direction. « Par équipe, on sera bien plus efficaces à deux que chacun dans notre coin » il répond simplement en tâchant de rester calme. L'explosion soudaine d'un muré le pousse à se protéger d'un bras, et il s'érige instinctivement entre l'endroit et Jemima pour lui éviter de recevoir un projectile. Les trois hommes dévoilés par l'explosion ont parfaitement l'allure de traîtres, et il remarque déjà qu'Alastar les prend pour cible. Le sortilège lancé par Irvin l'aide miraculeusement à y voir plus clair, et il désigne les Lupin en s'adressant à Jemima. « Il faut qu'on les aide à neutraliser ces trois la ». Levant alors sa baguette, il vise l'un des trois hommes, Marek, n'hésitant pas à utiliser un sort particulièrement offensif.  « Sectusempra ». Il prie alors pour que le sortilège atteigne sa cible, aidant ainsi significativement les mangemorts à neutraliser leurs ennemis désormais découverts.

OUI, le sort fonctionne et lacère la poitrine de Marek, qui s'en trouve nécessairement affaibli

NON, le sort échoue et Adonis marmonne quelque chose d'incompréhensible dans sa barbe, s'en remettant à Jemima et aux autres mangemorts pour neutraliser les Lupin
Parchemin envoyé Mar 16 Aoû - 14:32

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 916
malle
raise your wand
 
Le membre 'Adonis Lestrange' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mer 17 Aoû - 1:31

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
Elle se tient là, en face de lui. « Marek ? Mais qu’est-ce que tu fous là ? » Tout entière. Comme une nana un peu normale qui s’promène au marché du solstice, tranquillement. Comme si ça faisait pas six mois qu’elle était sortie d’prison et qu’la moitié du monde magique voulait pas l’y renvoyer. Le temps d’un instant, il s’demande pourquoi elle est toujours là quand il faut pas. Pourquoi elle s’tient droite au milieu des flammes quand tout explose. Pourquoi elle est comme ça, à rester alors qu’il faudrait fuir. Voyez, y’a beaucoup de questions qui restent sans réponses. Parmi elles figure l’éternelle « pourquoi Pietro est-il mon frère ? » ou encore la « T’AVAIS VRAIMENT BESOIN DE TOUT FAIRE EXPLOSER, TROU DU CUL ? » mais voilà, personne peut y répondre. « J’suis venu te sauver. » fait-il dans un souffle, chevalier à deux mornilles. Chevalier quand même. « Tu devrais pas être ici ! » Il ricane, amer, jetant des regards exagérément inquiets alentours. Y’a des gens qui s’massent autour d’eux, la panique qui s’fait sentir. Qui pue, leur brûle les poumons. Un coup d’œil en arrière et Marek aperçoit les deux ombres Lupin qui s’jettent derrière un muret, soit disant à couverts. « Toi non plus ! » rétorque-t-il pour la forme, distrait. Mais soudain, il capte son regard à elle. Fiévreux, orageux. Elle la regarde lui, mais pas que. Louche incessamment sur quelque chose qu’il peut pas voir, pas très loin. Troublé, le brun se tourne vers l’endroit ciblé, cherchant à savoir ce qui perturbe tant sa blonde. C’qui la démange. Ses yeux marécageux mettent pas beaucoup de temps à se poser sur la silhouette d’Adonis Lestrange, occupé à boire tout en fanfaronnant tout en étant un putain de Mangemort terrifiant, neveu des deux précédents Ministres et – occasionnellement – fils de Castor Lestrange, l’enfoiré qu’a bousillé la vie de Joana en massacrant sa famille et en la laissant croupir de longues années à Azkaban. Il comprend tout d’suite ce qui s’passe dans la tête de l’orpheline. Y’a le panneau « VENGEANCE » qui s’met à clignoter. « J’te laisserai pas faire ça Jo, non non non. Tu viens avec moi, on va récupérer les autres et dég… » « Je suis désolée ! » Le sois pas. S’il avait eu l’courage, Marek il aurait fait pareil. Parce que c’est ça, la justice qu’ils attendent tous et que personne leur donne. Alors eux, bah ils vont la chercher. Et puis Jo elle s’éloigne. À peine il l’a touchée du bout des doigts que déjà elle lui fond sur les phalanges. Et s’envole, s’perd dans la foule en délire. Marek, il reste d’abord tout con debout, sans rien faire. Puis il s’fait bousculer à gauche et à droite et finit par piquer un sprint vers Lothar et Pietro, toujours derrière leur…

… ah non, le muret vient d’exploser. Ça a fait boum et y’a de la poussière. Marek il se retourne, baguette pointée loin devant lui, cherchant de ses yeux fous l’attaquant. Il met pas longtemps à l’trouver. Et il s’remet à courir vers les siens, s’promettant de régler son compte à Alastar une fois qu’il se serait assuré qu’les deux autres allaient bien. Il se traîne carrément dans la poussière, avise les deux corps bien vivants de l’un et de l’autre qui s’relèvent en toussant, déversant un flot ininterrompu de jurons gros comme l’ego d’Adonis. Mais à Marek ça l’fait sourire, ça lui prouve qu’ils vont bien. Qu’ils sont prêts à riposter. « C’est les Rackharrow qui nous attaquent ! » leur hurle-t-il alors. Il pointe du doigt les cousines qui basculent derrière un présentoir, ainsi qu’Erzsébet et Kenan, un peu en retrait derrière leurs aînés. C’est justement eux, qui posent problème. Irvin et son p’tit frère. « Au fait, Pietro. J’voulais te dire que t’es sacrément con, quand même ! » Il a sorti ça comme ça, pas avec le ton réprobateur dont il aurait souhaité user. Mais tant pis, parce que ça veut aussi dire « te fais pas tuer ». D’autres sorts s’écrasent à leurs pieds, viennent les effleurer. Y’en a beaucoup qui s’échappent de la baguette de Marek, aussi. De l’attaque, moins de défense. Ça doit être ça, qui les a fait perdre. Ça ou l’fait qu’en face, l’ancien Mangemort n’fait rien d’autre que protéger. Qui ? On sait pas trop, mais il protège. Marek, il prend un Stupéfix en pleine poitrine, s’fait propulser très vite et très loin. Se cogne violemment dans Lothar en chutant et entraîne avec lui Pietro. Il lui avait chopé l’bras pour essayer d’se rattraper. Strike. C’est Pietro qui s’relève en premier, puis Marek, qui aide le dernier à s’remettre sur ses deux jambes. Pas très délicatement, la faute aux sorts qui continuent de fuser dans leur direction. Auxquels Pietro et Lothar continuent d’répondre. Et Marek s’apprêtait à l’faire aussi, seulement y’a deux fauves sournois qui sont en train d’les approcher par derrière. Une gamine (Jemima) et… Adonis Lestrange. Mais alors s’il est là, Jo elle… « PIETRO. » « Sectusempra. » La douleur le fait s’plier en deux. Ses genoux heurtent brutalement le sol, ses mains tentent désespérément de couvrir les plaies qui s’forment sur son torse, les coups d’couteaux qui lui déchirent les vêtements et la peau avec, très profondément. Il lâche sa baguette, pense plus à rien d’autre qu’à sa propre souffrance. Il voudrait crier quelque chose, mais y’a qu’un râle râpeux qui daigne sortir. Et là, c’est comme s’il voyait la fin. Pas loin.
Parchemin envoyé Lun 29 Aoû - 16:36

avatar
avatar
profil
Je suis : dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 20/06/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 302 hiboux. J’incarne : Sebastian Hot Stan , et l’avatar que je porte a été créé par : © Lempika. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : O.M. - D.M. - L.G. - Z.S. Je parle en : #993340



Je suis âgé de : trente et un ans (03.03.1960) , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Fugitif, Tatoueur Magique à la sauvette, jusqu'à la reprise de Poudlard, il avait un salon à Pré-Au-lard, sans doute détruit par les mangemorts désormais. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Célibataire, au coeur tourmenté par les femmes Champ Libre : ∞ You were the sun while I was the moon. There is so much to say, but there will never be enough of an eternity to realize them. ∞



∞ People ask to change their lives. You changed mine from one day to the next in a wonderful way. ∞



Père biologique d'Ashlynn Avery ∞ Coureur de jupon notoire, maudit par l'amour condamné à aimer des femmes hors d'atteinte ∞ Dernier des triplés Lupin en vie. Bambi est morte à la Purge, remplacée par Nala et Marek s'est égorgé par Drefer Rackharrow en mai 91 ∞ Il parle rarement de ses parents. Blessé de ne pas avoir de père et trop soucieux de mettre sa mère en pitié des autres à cause de son handicap ∞ Loup Garou depuis 08/81, mordu par son grand-père afin de perpétuer la tradition familiale.



∞ I never choose love, because i'm a fool. But do not think it was a game. If it were, it would be a long way off. And it does not.∞



∞ There are things that make people attract. I drew death around you and I did not really want to make her go.∞
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Bon, il fallait bien l’avouer, la stratégie, ce n’était pas son fort hormis quand on parlait de sécurité et on ne connaissait pas Pietro pour sa délicatesse non plus à vrai dire, mais qu’importe, Marek était encore quelques parts avec il ne sait qui. « PUTAIN ! Pietro merde, tu fais, chier ! » Oups. Lothar en colère ? Pietro aurait pu rire si la situation n’avait pas été critique derrière le muret qui allait sans doute partir en lambeau dans quelques minutes. « Avant de jeter des sorts, putain, t’as réfléchi aux innocents un peu ? »  Il ricane en se tenant l’épaule. « Tin, t’arrêtes on dirait ton frangin putain ! » Certes comparer Lothar à Skander était quelque peu exagérer. Mais ce n’était pas faux, rien que la malédiction les rassemblait malgré tout. Mais bon, il grimace une nouvelle fois au fur et à mesure que la douleur et le sang ne s’emparent de lui. Tant pi de toute façon à la prochaine pleine lune tout serait soigné… S’il restait en vie jusque-là tout du moins. Pourtant quand Lothar l’informe de la présence de Joana dans le combat, c’est comme si tout avait changé. Bien que le triplé ne préfère pas voir Marek avec une détraquée comme elle, il savait ce que c’était de protéger quelqu’un ! Alors Lothar finit de l’achever avant d’ajouter qu’il y avait sa brune. Il lève les yeux au ciel Pietro, un signe de croix rapide comme l’aurait fait mamy Gwen. « Putain Merlin protège nous de la furie des femmes en colère. Amen. » Mais le répit semblait de courte durée, alors que les sorts commençaient à s’écraser en masse sur le muret. Faible protection, mais protection quand même. Lothar en bon rabat-joie n’est pas simplement en colère, il laisse le vide planer quand u files. Pietro grogne et de sa seule main valide, il lui tire l’oreille. « Annonce ce que t’as fait et on compare OK ? » Le fait est que c’était à cause de Pietro qu’il était derrière ce muret et que Lothar n’avait rien fait : en soi, tout était de sa faute et c’est tout. Mais bon, c’était déjà des interrogatoires en moins qui pourraient se faire pour les infiltrés présents. Jusqu’à ce que « Confringo ! ». Le Mur explose, laissant un pavé ouvrir le haut du crâne du Lupin. Le sang ne sortait pas assez de son épaule fallait qu’il soit blessé ailleurs. Il râle une nouvelle fois à moitié assommée, voyant d’où venait le sort. Alastar Rackharrow. Pietro aurait pu montrer les dents et pourtant, un autre sort vend le toucher à la jambe.

Le fumé les camoufle quelque peu, rejoint par Marek cette fois. . « C’est les Rackharrow qui nous attaquent ! » Pietro lui sert un regard courroucé. L’air de dire : sans déconner. Bien que le doigt de son frère soit pointé sur les enfants, il cherche les adultes de cette famille, sans réellement trouver qui que ce soit. « Au fait, Pietro. J’voulais te dire que t’es sacrément con, quand même ! » Piètre révérence. « Dure qualité à entretenir Marek. Lothar, c’est laquelle qu’on doit pas buter ? » Oui, parce que la brune, elle avait bien un visage non ? Des sorts d’attaque s’échappent également de sa baguette tant qu’il peut, avant que son bras en rende définitivement l’âme ou bien qu’il se vide de son sang, mais la bête ne le laisserait sans doute pas mourir comme ça. Jusqu’au stupéfix de Marek, Pietro était tranquille, pourtant son frère et son cousin viennent s’écraser sur le corps déjà blessé du Lupin. « PUTIN ! VOUS ÊTES LOURD BANDE DE GNOMES ! » Rien ne semblait être simple, les sorts, les blessures. Rien du tout n’était facile, jusqu’à ce moment. « PIETRO. » « Sectusempra. » Le loup a à peine le temps de se retourner sur Marek que son t-shirt se teinte déjà de sang, instantanément. Bestialement, son regard change, son attitude change. On ne touche pas à Marek. Baguette pointée vers Adonis. « Sectusempra. »


Le sort touche Adonis ?
Oui + Il est touché dans le bas ventre.
Non + Le sort ricoche contre une mur et frôle les oreilles de Circée et Silèas.

Pietro a-t-il le temps pour un Vulnera Sanentur ?
Oui + Il peut sans doute sauver Marek.
Non + Il doivent vite se casser d'ici.

Si oui à la question précédente :
Oui + Le sort réussi.
Non + Le sort échoue.

EDIT POST DE
Le sort vient touche le mangemort juste au-dessus de la ceinture, alors que Pietro lance un sourire lugubre à la femme (Jemima) qui l’accompagne dans l’ombre. Qu’elle tente d’envoyer un sort et il lui saute à la gorge. Se retournant aussitôt sur Marek, le tirant par le bras. « Allez putain on se barre ! » à l’adresse de Lothar. Ils arrivent enfin à un autre moment de répit. Pietro pointant la baguette sur le torse de son frère. « Vulnera Sanentur, Vulnera Sanentur, Vulnera Sanentur » sans savoir par quelle chance ils étaient encore tous en vie, les entailles dans la peau de Marek se referment le sang tachant toujours sa chemise, alors que Pietro pose une main sur son épaule, l’autre main blessée lui tapotant la joue. « Allez Crapaud, c’toi qui embrasses la Princesse. » En gros : Lève-toi connard !



lost the humain control
There is some kind of a sweet innocence in being human- in not having to be just happy or just sad- in the nature of being able to be both broken and whole, at the same time.  #993340©️ alaska.  

 

INTRIGUE - GROUPE 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Intrigue | Groupe 4 ~ Casse dans les boutiques de la Cour
» PATINOIRE (intrigue, groupe 3.)
» CHIENS DE TRAÎNEAU (intrigue, groupe 2.)
» Intrigue | Groupe 6 ~ Chasse à l'homme au niveau -5
» Intrigue | Groupe 3 ~ Massacre à l'hôpital

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Londres Sorciers-