Partagez | 
Juste un problème de courant d'air - Aliender

()
Parchemin envoyé Dim 3 Juil - 22:43

avatar
avatar
profil
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/09/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 595 hiboux. J’incarne : Gemma Aterton , et l’avatar que je porte a été créé par : Evie . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Irvin Rackharrow, Athelstan Lestrange Je parle en : #B7CA79



Je suis âgé de : 30 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : en fuite, ex professeur de soin aux créatures magiques et ex prostituée J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis célibataire
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 








ALIENOR ROSIER & SKANDER LUPIN
Juste un problème de courant d'air.



Depuis mi-mai, Alienor était devenue un membre de l’ordre du phénix. Elle n’aurait jamais cru faire un jour partie d’un groupe aussi dangereux que l’ordre. Mais quelque part, cela lui faisait plaisir, elle se sentait enfin utile à quelque chose. Voilà un peu plus d’un mois, à quelques jours près qu’elle vivait au château de son enfance, là où elle avait passé ses plus belles années, Poudlard. Elle devait s’occuper de la sécurité du château et sa spécialité était plus les animaux que les sortilèges, elle laissait cette protection à d’autres plus doués qu’elle. Petit à petit elle avait pris connaissance des animaux présents dans les environs, elle essayait de les réunir, de s’en approcher et petit à petit de les placer aux endroits stratégiques. Pour le moment elle en était à la phase d’approche qui allait de pair avec le repas. Elle se levait donc toujours très tôt. Souvent bien avant les autres occupants du château et appréciait cette sérénité avant l’agitation quotidienne.

Vêtue d’une tenue assez moldue, débardeur et jeans, ainsi que de bonnes chaussures, elle avait quitté le château pour se rendre vers la forêt interdite. De bonne humeur, elle chantonnait pour elle-même, un gros plat de viande sanglante dans les mains. Aujourd’hui, elle allait nourrir les sombrals. Par chance pour elle, elle pouvait désormais les voir. Chance ou malchance, elle ne saurait vraiment le dire, cela lui était profitable pour travailler, mais d’un autre côté, elle avait ces cadavres qui venaient toujours hanter ses nuits. Elle sifflota doucement, les appelants au casse-croûte. Mais elle ne vit rien venir. Elle se résolut alors à entrer dans la forêt. « Eh mes cocos, vous êtes ou ? » Elle crut voir les buissons bouger, elle se dirigea dans cette direction. « Vous voulez jouer à cache-cache aujourd’hui ? » Elle rit toute seule devant la stupidité de la chose. Elle posa son plat à ses pieds et écarta doucement les branches. « Aller, ne soyez pas t…Merlin mon dieu ! » Elle avait perdu son sourire et la surprise se lisait sur son visage. Elle n’était clairement pas tombée sur un sombral. « Mais tu fout quoi à poil sérieux ! » Entre stupeur et hilarité, elle se retenait de rire, cherchant le masque facial le plus approprié sans grand succès. « Tu vas chopper la mort mon vieux ! » Cette fois-ci elle ne put se retenir et pouffa de rire, essayant de l’étouffer de sa main.


Styx - La plus belle catin de la maison close - dixit Astraea Black
- C'est la catin la plus chaude de Londres - dixit Murphy Camlann

Styx Frye recouvre sa liberté et redevient Alienor Rosier


Parchemin envoyé Lun 4 Juil - 0:00

avatar
avatar
profil
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1845 hiboux. J’incarne : Oscar - sexy - Isaac , et l’avatar que je porte a été créé par : moi-même, Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Gideon Peverell, Astraea Black, Avia Spdumore. Je parle en : #ff3333



Je suis âgé de : 36 années perdues dans la tourmente de la lune. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Leader de L'Ordre Du Phénix, à plein temps. Je suis un ancien auror et ancien homme de main pour la Main Noire, mais surtout un ancien espion. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis en couple avec une blonde répondant au nom d'Odette Moody. Champ Libre : ancien alcoolique - ancien auror - leader de l'Ordre du phénix - fumeur - ancien drogué - papa de plein de gamins (Victoire,Orion, Antigone, Finlay, & Sirius)
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 








ALIENOR ROSIER & SKANDER LUPIN
Juste un problème de courant d'air.



JUIN 1990 – POUDLARD

Ce n’était pas une lune comme les autres. Aussi courte fut-elle, elle fut douloureuse. Le loup à fleur de peau, ses sentiments à nus, ses émotions piétinées. Vingt-quatre heures d’horreur, il avait espéré se réveiller de ce cauchemar. Comme il avait espéré se réveillé pendant neuf ans aux côtés de Ciena, espérant que tout ne soit qu’un horrible cauchemar. Pourtant, couché dans la forêt interdite dans son plus simple appareil, tout ne semblait être que réel. La douleur était réelle, comme la peine, comme ce vide. Elle avait tout emportée avec elle. Le bon, l’excellent, ne lui laissant que ses démons, que sa rage, et sa violence. Elle était morte. Cette pensée fut comme un énième coup de poignard dans ce qui restait de son cœur meurtri. Rien ne faisait cesser la douleur, pas même cette lune. Chaque lendemain n’est pas agréable, celui-ci était le pire. Le pire, car en plus de la douleur, il avait cette sensation affreuse de ne pas être capable de tenir debout. Il savait qu’il était un monstre, il en avait eu la preuve la veille, cherchant l’une des coupables, sans pitié, sans merci, sans émotion, sans rien. Il avait obtenu une réponse, il passerait la journée à la traquer s’il le fallait. Mais avant de traquer qui que ce soit, il devait se relever, reprendre ce qui restait de ses esprits, soigner ses blessures physiques et repartir au combat.

Son combat pour la peau de Cassiopeia Greyback – jamais il n’aurait dû croiser la route de cette folle, jamais. Il avait entrainé tout cela, ce putain d’effet papillon. Un engrenage infernal dont il se sentait responsable. Il savait au fond de lui que la vengeance ne menait à rien, mais c’était plus fort que lui. Mais il n’en était pas encore là. Il était encore couché sur le sol froid et humide de la forêt, nu comme un vers, comme chaque lendemain de pleine lune. Il se redressa non sans peine quand soudain, quelqu’un s’exclama alors,  « Aller, ne soyez pas t…Merlin mon dieu !  » Alienor – ou Styx – cette femme qui était dans sa vie depuis trop d’années déjà. Il l’avait aimé, puis perdu de vue. L’une des rares qui avait su le toucher au-delà de ses apparences. Il recula légèrement, encore assez instable. « Mais tu fout quoi à poil sérieux !  » C’est pas comme si elle avait jamais vu un type à poil. « Tu vas chopper la mort mon vieux ! »  Si seulement il pouvait en crever maintenant tout de suite, peut-être se sentirait-il un peu mieux. Peut-être que s’il était mort, il cesserait de se sentir coupable, peut-être qu’il cesserait de regretter. Il regrettait tant de chose, ce qui était, avait été, aurait pu et dû être. Tout.

Il avait une mine à faire peur, lui qui était devenu pâle, sans couleur. Ses yeux encore meurtri par les larmes qu’il avait pu verser. Son visage et dur et cerné. Il était dévasté, mais il n’avait pas pour autant perdu de sa capacité au sarcasme. Ses sentiments, ses émotions, tout avait été emporté. Il n’avait pas envie de blesser Alienor, il tenait à elle, comme à une amie. Une véritable amie, celle dont il avait besoin. Il refusait de l’admettre mais quand elle avait été blessée, il s’était senti responsable d’elle. Quand il l’avait vu à Poudlard, il avait été soulagé, il avait confié sa vie à Bellamy, il ne regrettait pas. « Ca va putain, c’pas comme si t’avais jamais vu un mec à poil. » Grommèle-t-il alors. « T’es pas ma mère putain, je prends froid si j’veux. » Il était affreux, comme s’il était ivre. Ou même pire encore. Il avait l’impression que quelqu’un s’amusait à jouer du tamtam dans sa tête, tellement le mal de tête était intense ; comme une putain de gueule de bois, à chaque fois. « File-moi ton pull. » Lâche-t-il alors. Ouais, c’était bien la seule chose qu’elle pouvait lui donner pour qu’il puisse se couvrir, le temps qu’il mette la main sur ses vêtements. Ces putains de vêtements qu’il avait posé à quelques mètres de là.


It's good to be king like a conqueror

I can feel the weight, I can feel the weight of the world.I can feel the pressure, I know the pain and the hurt[...]I will not run when destiny comes, It's good to be king

Parchemin envoyé Mer 27 Juil - 23:21

avatar
avatar
profil
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/09/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 595 hiboux. J’incarne : Gemma Aterton , et l’avatar que je porte a été créé par : Evie . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Irvin Rackharrow, Athelstan Lestrange Je parle en : #B7CA79



Je suis âgé de : 30 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : en fuite, ex professeur de soin aux créatures magiques et ex prostituée J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis célibataire
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 








ALIENOR ROSIER & SKANDER LUPIN
Juste un problème de courant d'air.



Skander tout nu devant elle. Elle aurait pu être choquée mais au final elle en était morte de rire. Il faisait une sale tête et c’est peut-être ce qui la fit cesser de rire en fait. « Ca va putain, c’pas comme si t’avais jamais vu un mec à poil. » Pour toute réponse elle lui tira la langue. Rappel de ses nombreuses années. Il n’avait pas tort après tout mais tout de même. « T’es pas ma mère putain, je prends froid si j’veux. » Elle rigola cette fois-ci. « Viens pas te plaindre si t’as la crève. » Elle haussa les épaules. Elle savait que les hommes pouvaient être exécrables lorsqu’ils étaient malades et au vu du caractère bien trempé de Skander, elle ne serait pas étonnée qu’il soit infect sur son lit au bord de l’agonie. « File-moi ton pull. » Elle ouvrit de grands yeux. « Pardon ? » Elle n’était pas certaine d’avoir bien entendu. Mais son regard était fixe. « Nan mais t’es sérieux là ? »  Il avait l’air de l’être, elle grommela et entreprit d’enlever son haut, se retrouvant en soutiens gorge. Elle lui lança son débardeur. « Met le toi autour de la taille, histoire que je ne fasse qu’un minimum de cauchemar s’teu plait. » Elle croisa les bras. Elle n’avait pas froid, mais elle n’était pas très à l’aise. Autant elle avait déjà été moins vêtue devant lui, collée serrée même, mais si elle était surprise par une autre personne, elle n’était pas certaine de bien le vivre. « Bon sinon, tu fous quoi à poil dans la forêt ? » Question légitime. Mais quelque part elle n’avait pas totalement envie de le savoir. Et s’il faisait des trucs louches avec des animaux ? Eurk, elle en ferait des cauchemars à vie.


Styx - La plus belle catin de la maison close - dixit Astraea Black
- C'est la catin la plus chaude de Londres - dixit Murphy Camlann

Styx Frye recouvre sa liberté et redevient Alienor Rosier


Parchemin envoyé Jeu 28 Juil - 0:02

avatar
avatar
profil
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1845 hiboux. J’incarne : Oscar - sexy - Isaac , et l’avatar que je porte a été créé par : moi-même, Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Gideon Peverell, Astraea Black, Avia Spdumore. Je parle en : #ff3333



Je suis âgé de : 36 années perdues dans la tourmente de la lune. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Leader de L'Ordre Du Phénix, à plein temps. Je suis un ancien auror et ancien homme de main pour la Main Noire, mais surtout un ancien espion. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis en couple avec une blonde répondant au nom d'Odette Moody. Champ Libre : ancien alcoolique - ancien auror - leader de l'Ordre du phénix - fumeur - ancien drogué - papa de plein de gamins (Victoire,Orion, Antigone, Finlay, & Sirius)
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 








ALIENOR ROSIER & SKANDER LUPIN
Juste un problème de courant d'air.



JUIN 1990 – POUDLARD

La pleine lune avait été plus douloureuse que les autres, la douleur physique mêlée à la douleur morale. S’il ne s’était pas réveillé de ce cauchemar qu’était chacune de ses nuits affreuses il aurait pu en être soulagé. Cette pleine lui fut l’une des pires depuis de longues années, et il l’avait passé seul – la pire des choses qui soit. D’habitude il la passait en compagnie de ses Lupin, Jaina, Aries, Lothar et les autres. Mais cette fois-ci, il avait disparu brutalement la veille emporté par sa folie vengeresse et avait fini par revenir dans l’enceinte de la foret interdite pour être certain de blesser le moins de monde possible.  La nuit et le matin étaient froid car même si l’été pointait le bout de son nez, nous étions au Nord, bien en haut dans les Highlands. Alors, nu, il risquait d’attraper froid, mais finalement qu’est ce qu’un rhume quand l’amour vous a été enlevé ? « Viens pas te plaindre si t’as la crève. » Il ne se plaindrait pas. Il n’était pas du genre à se plaindre.

Il lui demanda n’importe quoi pour se couvrir, son pull semblait être la meilleure des options, elle devait bien avoir quelque chose dessous, c’était certain. Cette femme face à lui était bien différente de celle qu’il avait rencontré quelques mois plus tôt dans une chambre de la maison close – et c’était pour le mieux. Cette fille ce n’était pas Alienor, pas le moins du monde, elle n’avait rien en commun avec la jeune femme qu’il avait rencontré neuf ans plus tot, cette jeune femme qui un instant l’avait fait douté de lui, et de Ciena. Maintenant, il n’avait plus de doute, il n’avait plus rien à douter, ce qu’il aimait, on le lui avait enlevé.  « Pardon ? »  Demande-t-elle alors quand il lui demande son pull. « Nan mais t’es sérieux là ? »  Absolument, toujours sérieux, depuis hier soir l’envie de rire lui avait soudainement passé à mesure qu’Odette avait rendu l’âme.  Elle retire alors son pull, se retrouvant en soutien-gorge, ce n’est certes pas la tenue la plus convenable qui soit, mais elle l’était toujours plus que la sienne, qui était absolument minimaliste pour ne pas dire inexistante, elle lui lance alors le pull, « Met le toi autour de la taille, histoire que je ne fasse qu’un minimum de cauchemar s’teu plait. » Il ne la regarde pas occuper à cacher ce qui devait l’être, le temps qu’il mette la main sur ses affaires, il était certain de les avoir laissé par ici. Ou peut être était-ce pas là ? Il n’en avait rien à faire de ses vêtements, il devait être sur pied au plus vite, opérationnel, car il y en avait une qui devait payer aujourd’hui : Cassiopeia Greyback devait mourir. « Bon sinon, tu fous quoi à poil dans la forêt ? » Vaste question.

Il était un Loup Garou, c’était sa vérité, et il avait toujours voulu que ce secret en reste un, il avait toujours voulu que personne ne sache, qu’il puisse être regardé autrement que comme une victime de la lune, ou comme un monstre. « Qu’est-ce que ça peut te foutre ? » Lâche-t-il alors. Il est froid Skander, mais il est blessé au fond de lui. Son agressivité, c’est sa barrière de défense ultime, et ce depuis toujours. Son arrogance et son sarcasme sont là pour camoufler les failles et le rendre plus fort.  « Cherche un peu et tu trouveras. » Il est sec, mais il est comme ça. La Lune, la pleine lune, la forêt, se retrouver nu, il ne doute pas une seconde de l’intelligence de la jeune femme spécialisé dans les créatures magiques.  Il ne la regarde pas, préférant ne pas avoir ses yeux quand elle comprendrait. Ce regard des autres le hantait. Etre un monstre le hantait, et il savait que ce soir, si tout se passait selon ses plans, le monstre ne serait qu’une bête de plus, une bête assassine. Il cherche du regard sur le sol, et se penche pour pousser d’une main des fougères, et y découvre ses affaires. Les premières pleines lunes s’étaient le chaos, maintenant il parvenait à trouver une certaine organisation. « Merci pour le pull. » Finit-il par dire à mi-voix, comme si dire merci allait lui arracher la gueule. Mais il est faible, énervé, en colère, dévasté. Il est tout cela à la fois. S’il veut être énervé, il n’y arrive pas avec elle. Ali ne méritait pas de subir sa colère. Sa voix avait changé du tout au tout.




It's good to be king like a conqueror

I can feel the weight, I can feel the weight of the world.I can feel the pressure, I know the pain and the hurt[...]I will not run when destiny comes, It's good to be king

Parchemin envoyé Jeu 28 Juil - 14:54

avatar
avatar
profil
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/09/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 595 hiboux. J’incarne : Gemma Aterton , et l’avatar que je porte a été créé par : Evie . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Irvin Rackharrow, Athelstan Lestrange Je parle en : #B7CA79



Je suis âgé de : 30 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : en fuite, ex professeur de soin aux créatures magiques et ex prostituée J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis célibataire
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 








ALIENOR ROSIER & SKANDER LUPIN
Juste un problème de courant d'air.



Il ne parlait pas beaucoup. Il s’exécutait sans dire un mot et cela rendit les choses étranges. Elle avait souvenir qu’il était un peu plus loquace la dernière fois qu’ils s’étaient vu. Tant avant, qu’après l’avoir poussée par la fenêtre. Elle le regarda se couvrir et le suivit des yeux alors qu’il se déplaçait. Elle ne savait pas vraiment ce qu’il cherchait. Aussi se taisait-elle et le regardait-elle faire. Cependant, elle lui avait posé une question et ne fut pas certaine qu’il y répondrait. Il semblait perdu elle ne savait ou. « Qu’est-ce que ça peut te foutre ? » Ah si, il venait de répondre finalement. Sa réponse blessa Alienor. Elle sera un peu plus ses bras contre elle et son regard se voilà légèrement, blessée. « Cherche un peu et tu trouveras. » Il insinuait qu’elle était à moitié idiote. Qu’elle l’était de ne pas avoir déjà trouvé. Mais qu’elle ne l’était pas vu qu’il lui annonçait qu’elle trouverait seule. Elle essaya alors de lier un peu ce qu’elle avait sous la main. Que savait-elle. Odette était morte, il devait être en phase de dépression probablement. Ensuite il était nu, mais seul. Il n’avait pas dû y avoir quelque chose avec une femme…ou un homme. Et puis en période de deuil, ce serait vraiment mal vu. Il était dans la forêt interdite, là ou pullulait les créatures en tout genre. Que savait-elle d’autre. Elle ne voyait pas.

Alors qu’elle le regardait toujours chercher en silence, elle vit finalement qu’il avait trouvé…des habits. Elle plissa le front, ne comprenant pas totalement. Pour s’était-il déshabiller ? Et puis un élément qu’elle avait raté fit la connexion entre le fait d’être nu et les habits sur le sol. Cette nuit, ça avait été la pleine lune. Et elle se souvenait avoir distinctement entendu des hurlements, probablement des appels. Elle se figea. Était-il vraiment un loup-garou ? Une créature surnaturelle, traquée et chassée par le ministère ? Elle leva la tête et le regarda alors qu’il amorçait son changement. « Merci pour le pull. » Son ton s’était adouci et la peur d’Alienor s’envola. Elle le connaissait depuis des années et il ne lui avait jamais rien fais. Elle avait plus été blessée par les mangemorts ou les créatures qu’elle élevait ou tentait de dresser que par lui. Il lui tendait son débardeur et elle fit quelques pas en avant, tendant la main pour le récupérer. Elle comprit alors pourquoi il était en colère, pourquoi il était froid aujourd’hui. Elle savait également que ce ne devait pas être facile tous les jours. Pris d’un élan, elle continua sa marche avant après avoir récupéré son haut. Elle passa ses bras autour de son torse et posa sa tête sur sa poitrine. Elle se moquait éperdument qu’on les voit, ils n’étaient rien que des amis, les jaloux pourraient bien raconter ce qu’ils voulaient. Elle, dans son geste, elle voulait lui faire comprendre qu’elle ne le laisserait pas tomber pour autant. Que même s’il était différent et dangereux, il restait le Skander qu’elle avait connu, toujours aussi barge et aimant à problèmes. « Depuis quand ? » Lui demanda-t-elle doucement. Elle aurait aimé qu’il lui en parle plus tôt, mais tout était tellement compliqué, elle à la maison close et n’étant revenue à la civilisation que depuis peu et lui en fuite, tout en la croyant morte. Autant dire qu’ils n’auraient pas vraiment eu l’occasion de discuter.


Styx - La plus belle catin de la maison close - dixit Astraea Black
- C'est la catin la plus chaude de Londres - dixit Murphy Camlann

Styx Frye recouvre sa liberté et redevient Alienor Rosier


Parchemin envoyé Mer 14 Sep - 21:39

avatar
avatar
profil
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1845 hiboux. J’incarne : Oscar - sexy - Isaac , et l’avatar que je porte a été créé par : moi-même, Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Gideon Peverell, Astraea Black, Avia Spdumore. Je parle en : #ff3333



Je suis âgé de : 36 années perdues dans la tourmente de la lune. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Leader de L'Ordre Du Phénix, à plein temps. Je suis un ancien auror et ancien homme de main pour la Main Noire, mais surtout un ancien espion. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis en couple avec une blonde répondant au nom d'Odette Moody. Champ Libre : ancien alcoolique - ancien auror - leader de l'Ordre du phénix - fumeur - ancien drogué - papa de plein de gamins (Victoire,Orion, Antigone, Finlay, & Sirius)
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 








ALIENOR ROSIER & SKANDER LUPIN
Juste un problème de courant d'air.



JUIN 1990 – POUDLARD

Il ne comptait plus le temps depuis qu’il était devenu cette bête monstrueuse. Des années, bientôt une décennie et jamais il ne se ferait à cette condition. Il réussissait rarement à oublier le monstre qui dormait en lui, très rarement. Il n’y avait qu’avec Odette qu’il y était parvenu, parce qu’elle l’avait rendu meilleur, parce qu’elle avait rendu cette vie bien plus supportable qu’elle ne l’était en réalité pour lui. S’il avait passé les dernières années de sa vie à se donner corps et âmes pour l’ordre du phénix c’était pour s’occuper l’esprit, pour se rendre utile, pour ne pas être monstrueux tout du long de sa vie.  Maintenant qu’il avait gouté à la sensation d’être bien dans sa vie, il ne lui restait que la colère et la haine. La colère de n’avoir rien fait pour la sauvé, la colère d’avoir poussé à bout celle qu’il aimait et qu’elle aille se battre dans de si mauvaises conditions. Et puis la haine pour celle qui lui avait ôté la vie, celle qui lui avait pris Ciena par le passé. Elle lui prenait tout ce qui lui était cher, qu’est ce qui le retenait encore ? Qu’importe la violence de l’acte, il se fichait qu’on puisse le juger. Il n’avait qu’une envie, parachever cette vengeance. Elle lui trottait dans la tête depuis trop d’année.

Il n’a que sa vengeance à la tête. Alors qu’à côté de lui, il y a un être rempli de compassion. S’il ne l’avait pas cru morte lors de la Purge, cela aurait sans doute été l’antidote de tous ses maux. Il avait tenu à elle d’une manière intense sans jamais franchir le pas, pour ne faire de mal à personne. Aujourd’hui, il tenait à elle, d’une manière différente. Elle était une amie, il l’avait tiré d’une mauvaise passe. C’était ce que faisait les amis, ni plus, ni moins. Elle était son amie, ils mettaient du temps à se trouver parce que les épreuves s’accumulaient ces derniers temps.  Elle était son amie. Elle récupéra alors son pull, qu’elle s’en aille, ça valait mieux pour elle. Si elle comprenait de quoi il parlait, sa connaissance en créature magique faisait de lui quelqu’un de dangereux, elle savait ô combien la lycanthropie s’imprégnait dans l’homme qu’elle infectait. Pourtant, elle ne fuit pas. Non, elle le serre dans ses bras en se blottissant contre lui. En tout bien, tout honneur. Ils avaient manqué leur occasion de dépasser les limites plus d’une fois sans jamais y parvenir. Coup du destin, elle n’était pas celle qui lui était destinée. Lui, il ne bouge pas. Elle est son amie et son soutien. Toujours collée contre lui, elle demande alors, « Depuis quand ? » Elle était futée. Trop longtemps. Il n’arrive pas à répondre, ni à ses mots ni à son étreinte. Il est incapable de faire un pas en avant, d’avancer.

Il n’a que cette vengeance en tête. Odette et rien d’autre. Il doit pouvoir aller de l’avant. Pour faire son deuil il devrait se défaire de cette haine qui le rongerait. Il devait régler le problème, à sa manière, à la manière bestiale, dans le sang s’il le fallait, il n’y aurait que là qu’il trouverait la paix. Mais il ne dit rien le loup. Il ne fait que se dégager d’elle, sans lui adresser un regard. Ce n’est pas le moment de faire dans l’amitié, le sentimentaliste. Il recule et s’en va, sans dire un mot sans rien. Il enfile ce qu’il reste de ses vêtements, sans un mot, sans se retourner. Il ne veut qu’une chose : que la colère et la haine passe. Elle ne reviendra pas. Il le sait, c’est ainsi que vont les choses. Il retourne au château, sa prochaine cible en tête : Cassiopeia Greyback. C’était son seul but, sa seule échappatoire, loin d’imaginer qu’en réalité, tout ceci ne serait bientôt qu’un mauvais rêve.


It's good to be king like a conqueror

I can feel the weight, I can feel the weight of the world.I can feel the pressure, I know the pain and the hurt[...]I will not run when destiny comes, It's good to be king

 

Juste un problème de courant d'air - Aliender

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» • Tu veux quoi au juste ?
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Pré Au Lard :: Poudlard-