Partagez | 
 
-(IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : WW. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 736 hiboux. J’incarne : Katherine McNamara , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nerissa Carrow Je parle en : #477C64 ainsi qu'en italique pour le fourchelang. Daksha s'exprime en #A8A8A8.



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joaillère et chercheuse au département R&D pour le compte des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, sans être mangemort mais je collabore avec eux pour préserver mes intérêts personnels. Côté cœur, : je suis mariée à Kenan Rackharrow. Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Mar 24 Mai - 17:18

A story about fathers and children.
« There is nothing that moves a loving father's soul quite like his child's cry. »

L
’alcool ne résout rien, Soren l’avait régulièrement répété à son aîné, puis à son second fils. L’alcool n’est pas la solution, il l’avait enseigné, comme il leur avait donné le goût des vins raffinés, comme il avait toujours pris le temps d’expliquer, d’écouter. L’alcool ne résout rien pourtant il en est à son deuxième verre, assis au bar, entièrement vêtu de noir. Il était de mauvaise humeur, sans doute parce qu’il se faisait du souci, sans doute parce qu’après le bal la situation politique avait rudement basculé. S’il ne commerçait pas hors du pays, si son épouse n’était pas ambassadrice de Norvège, ils seraient ruinés - les commerçants, même neutres, subissent toujours les aléas de la société. Lui, il aidait les petites boutiques à grossir, il était un conseiller aux occupations particulièrement floues et se présentait comme un multitâche passionné, comme pour mettre un terme aux questions. Il amassait des objets par intérêt, par curiosité, s’intéressait à tout et avait tendance à perturber les extrémistes aux idées trop arrêtées. Neutre, le terme prenait tout son sens quand il se faisait habile funambule, vendeur de sable au milieu du désert. Il savait manier les mots, semer le doute, jouer de diverses cultures mais là.. là il n’avait plus de solutions. Erzsébet ne rentrait plus, enfermée dans sa boutique ou revenait vers quatre heures du matin, trop enjouée pour avoir passé la nuit seule. Ekaterina travaillait trop et Eszter ne cessait de râler, de reprocher, de s’inquiéter. Alors l’alcool ne résolvait rien mais c’était sa meilleure option, ce jour là, lorsqu’il s’était assis au Chaudron Baveur. Tiens, le fils Rackharrow n’était pas là. Tant mieux, Soren n’était pas dans les meilleures dispositions.

Sissi : #477C64
Soren : #4A6885
© Starseed



Open your eyes, i'm all a disguise.
I carry on like a princess, ⊹ but man i've got them fooled cause underneeth my business I'm cold, I'm hard, I'm cruel. Never gonna put a spell on me, never ever gonna bring me back, never gonna make me be something I'm not because i'm evil. (anaëlle)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Mer 25 Mai - 20:10


Ce foutu bal avait eu le mérite de mettre les choses au clair. Du moins d'apporter des informations indispensables, voire vitales à Irvin. La vie ne tient qu'à un fil. Et, pourtant, il avait failli crever lors de la purge, il n'avait eu son salut que grâce à son jeune frère. Mais non, cela ne l'avait pas assez marqué. Quoi qu'il avait bien pris en compte que faire partie des mangemorts était une chose risquée et aberrante lorsque l'on possédait deux jeunes enfants. D’où son retournement de veste politiquement. Mais voilà, il avait fallu que presque neuf ans plus tard le destin se rappel encore à lui. Lilith morte, il ne lui restait que ses trois enfants. Trois adolescents sous le même toi qu'un vieillard aigri. Voilà qui mettait le feu aux poudres. Sa fille légitime avait été torturée, Kenan en était ressorti grandi lui semblait-il et sa fille illégitime en avait perdu sa mère. Il perdait les mangemorts qui l'entourait. Ne restaient qu'Alastar et Saoirse. Mais il devrait discuter avec eux prochainement. Il devait leur dire de se méfier, de tourner les talons comme il l'avait fait. Il avait, d'ailleurs, demandé à Kenan de laisser tomber sa stupide révolte pour aller à l'encontre de l'avis de son père. Il avait également choisi d'isoler Sìleas afin qu'elle n'y remette pas les pieds. D'ailleurs, il lui avait même donné un objet pour cacher sa marque, un objet unique au monde qu'il lui avait coûté de nombreuses heures d'insomnie. Mais la survie de ses enfants était le plus important.

Crevé, dépité, blasé, perdu et détruit, il passait ses journées à errer à la librairie, épluchant les manuels de magie noire. Se replongeant dans le passé. Bien décider de faire une pause, il s'en est allé noyer son chagrin dans un whisky pur feu au chaudron baveur. Après avoir pris sa commande au bar, il repéra un homme tout aussi perdu dans ses pensées que lui. Un homme qu'il connaissait et avec qui il avait sympathisé...par le passé. Il se dirigea vers lui, tira la chaise et s'assit, sans demander son accord ou autres. « À ta santé Soren. » Il porta alors le verre à ses lèvres. Le silence se fit entre les deux hommes. Les laissant mutuellement dans leurs sombres pensées. Finalement, après quelques autres gorgées, ce fut à nouveau Irvin qui rompit le silence. « Dure journée ? » Son ton était à la fois interrogateur, mais aussi plat que s'il faisait une simple constatation. Jamais encore ils ne s'étaient retrouvés tous les deux autour d'un verre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : WW. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 736 hiboux. J’incarne : Katherine McNamara , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nerissa Carrow Je parle en : #477C64 ainsi qu'en italique pour le fourchelang. Daksha s'exprime en #A8A8A8.



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joaillère et chercheuse au département R&D pour le compte des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, sans être mangemort mais je collabore avec eux pour préserver mes intérêts personnels. Côté cœur, : je suis mariée à Kenan Rackharrow. Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Jeu 26 Mai - 12:49

A story about fathers and children.
« There is nothing that moves a loving father's soul quite like his child's cry. »

Q
uand on esquive un Rackharrow, il est presque ironique de tomber sur un autre. Irvin était, en quelques sortes, un vieil ami. S’ils n’avaient jamais partagé gaiement un verre ensemble, ils avaient eu de nombreuses occasions de se croiser, notamment parce qu’Erzsébet était en adoration devant la librairie. Véritable droguée de la lecture, elle avait d’abord compensé le silence et le malaise social par une accumulation indécente de connaissances. Peut-être que les deux hommes se seraient méprisé encore longtemps si leurs filles ne s’étaient pas liées quasiment dix longues années. Alors Soren lève son verre avec Irvin, acceptant finalement volontiers une compagnie qui n’implique aucun échange commercial, même s’il avait encore en travers de la gorge l’idée que sa petite dernière adorée grandisse - un Rackharrow en plus, intenable cette gamine. « Dure journée ? » Il offre un sourire un peu désabusé. Le silence est rompu pour engager une conversation, autant broyer du noir à deux. « Si tu es là, j’en conclus que ma fille n’est pas avec toi, donc oui, une énième dure journée. » A défaut que la situation soit parfaite, savoir Sissi avec Irvin était au moins rassurant, quand elle était dans la librairie, entourée de vieux bouquins même peu recommandables, il savait qu’elle ne risquait rien - et ces derniers temps, elle semblait étrangement heureuse et perdue à la fois, de quoi inquiéter le père habitué à la neutralité émotionnelle de la rousse. « Comment s’en sort Circée ? » Le ton s’est fait plus bas, plus compatissant. A quelle époque vivait-on pour s’en prendre à l’avenir de la société ? Et y avait-il encore un fou pour sous-estimer les discrets Rackharrow ? Apparemment d’assez cinglés pour doloriser au premier coup de colère.

Sissi : #477C64
Soren : #4A6885
© Starseed



Open your eyes, i'm all a disguise.
I carry on like a princess, ⊹ but man i've got them fooled cause underneeth my business I'm cold, I'm hard, I'm cruel. Never gonna put a spell on me, never ever gonna bring me back, never gonna make me be something I'm not because i'm evil. (anaëlle)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Jeu 16 Juin - 14:59


Sa question simple et prononcée de manière un peu plate tira un sourire de la part de son interlocuteur. Qui aurait pu croire cela ?  « Si tu es là, j’en conclus que ma fille n’est pas avec toi, donc oui, une énième dure journée. »  Voilà une réponse étonnante. Soren avait-il des problèmes avec l'une de ses filles ? Cela n'étonnait pas trop Irvin les filles étaient tellement compliquées à élever et comprendre. Et ce pauvre Soren en avait deux à lui tout deux. Enfin, officieusement Irvin en avait deux également, mais s'était une autre histoire. Étant donné que l'aînée avait fait sa vie, Irvin considéra qu'il parlait de la petite dernière. Celle qui était la plus à même de le fréquenter. Pour toute réponse, le Rackharrow hocha la tête. Il n'y avait aucune chose à dire en soi et il comprenait l'état du père. Après tout, lui-même semblait avoir des soucis similaires avec Kenan. Enfin avec son fils la relation avait toujours été tendue et conflictuelle. Portant son verre à ses lèvres, il déglutit en entendant la question du Grimstone. « Comment s’en sort Circée ? » Le regard d'Irvin s'était fait triste. Lui qui était fermé et bourru ces temps se laissait trop souvent aller à la tristesse également. Il pinça les lèvres, exprimant son embêtement.  « Elle a connu mieux. » Une réponse qui n'en était pas vraiment une. Il appréciait le ton compatissant, mais il n'aimait pas qu'on plaigne sa famille. « En tout cas elle a toute sa tête, c'est rassurant. » Parce que oui, un doloris pouvait vous rendre fou. Elle en avait subi deux et était toujours là. Il remerciait Merlin régulièrement pour cela. Se calant dans le fond de son siège, son regard se fit dur.   « Si je trouve cet enfoiré, il le regrettera amèrement. Tout comme le premier. » Le premier...celui qui l'avait eue dans le Poudlard Express. Celui qui avait finalement passé l'arme à gauche sous les assauts du père et de l'oncle. Ses pensées filant ailleurs, il laissa planer une supposition. « Je me demande si je ne devrais pas lui créer un artefact pour la protéger de ce sort. » Il lançait un regard interrogateur à l'homme qui lui faisait face. Il ne savait trop pourquoi d'ailleurs. Que pourrait-il bien lui répondre ? Une chose était certaine, le sujet Circée était brûlant pour son père.

Irvin : ##7d748f



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : WW. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 736 hiboux. J’incarne : Katherine McNamara , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nerissa Carrow Je parle en : #477C64 ainsi qu'en italique pour le fourchelang. Daksha s'exprime en #A8A8A8.



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joaillère et chercheuse au département R&D pour le compte des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, sans être mangemort mais je collabore avec eux pour préserver mes intérêts personnels. Côté cœur, : je suis mariée à Kenan Rackharrow. Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Jeu 16 Juin - 15:58

A story about fathers and children.
« There is nothing that moves a loving father's soul quite like his child's cry. »

«
 Je me demande si je ne devrais pas lui créer un artefact pour la protéger de ce sort. » Soren a longuement observé Irvin, en silence. Circée avait encore toute sa tête, cette gamine était résistante. Elle n’était pas au mieux de sa forme mais après deux doloris, elle tenait debout, elle pouvait encore communiquer avec son père. Il n’était pas certain que ses filles seraient d’aussi bonnes survivantes dans de telles circonstances. La main plonge dans la poche de la veste noire et extirpe un collier en argent dont le pendentif formant un corbeau rappelait étrangement celui déjà offert à la jeune Rackharrow. « Erzsébet a essayé. » Le bijou est déposé devant Irvin, sans brutalité. « Il y en a cinq comme ça, chez moi. » Un fond d’amertume dans sa voix. La neutralité idéaliste des Grimstone était visiblement mise à mal par les fréquentations douteuses de la petite dernière, en témoignait l’objet aux effluves magiques dérangeantes. « Ecoute, tu dois protéger ta fille et je dois protéger la mienne alors.. on va devoir trouver un commun accord. » Ils n’avaient jamais vraiment discuté des relations un peu trop proches entre leurs enfants, peut-être parce qu’il était plus simple de vivre à côté en faisant mine de ne rien voir. Peut-être parce qu’ils considéraient cela comme une passade de jeunesse qui finirait par s’estomper avec les années, pourtant dix ans après, ils étaient encore là à se faire un sang d’encre pour une progéniture décidément bien indisciplinée. « Que Sissi passe son temps avec Circée, je trouvais cela bénéfique, leur entente fonctionnait pour le mieux et j’ai confiance en toi pour les canaliser. C’est beaucoup plus dérangeant que ton fils, en outre d’une politesse incroyable, se tape ma petite dernière. » Ca avait le mérite d’être clair. En vérité, ça n’était contrariant que parce qu’Ezster lui menait une vie d’enfer depuis qu’elle avait compris. Pour ce qu’il en pensait, Soren trouvait Kenan assez respectueux pour avoir un droit de visite au manoir, et il avait le mérite de faire sourire Sissi.. peut-être Circée aurait-elle cette chance une fois remise : trouver quelqu’un qui la fasse rayonner. « Excuse-moi, c’était un peu brusque : les nerfs à rude épreuve. »

Sissi : #477C64
Soren : #4A6885
© Starseed



Open your eyes, i'm all a disguise.
I carry on like a princess, ⊹ but man i've got them fooled cause underneeth my business I'm cold, I'm hard, I'm cruel. Never gonna put a spell on me, never ever gonna bring me back, never gonna make me be something I'm not because i'm evil. (anaëlle)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Sam 6 Aoû - 13:48


Le sujet Circée était sensible. Très…peut-être trop. Sa fille avait eu des phases tellement compliquées, elle avait subi tant de doloris que plus d’une fois il avait cru la perdre. Mais la petite s’évertuait également à se mettre dans des situations impossibles en plus de cela. Tout pour faire blanchir les cheveux de son père. Irvin en était venu à se parler tout seul. Comme il lui arrivait souvent de le faire ces temps. Perdu dans ses pensées, c’est la voix de son interlocuteur qui le ramène à la réalité. Tournant les yeux vers Mr Grimstone, il le voit tenir un bijou étrange. « Erzsébet a essayé. Il y en a cinq comme ça, chez moi. » Intrigué, Irvin prit le bijou sur la table d’une main et commença à l’observer. « Ecoute, tu dois protéger ta fille et je dois protéger la mienne alors…on va devoir trouver un commun accord. » Irvin n’écoutait pas trop. « Hum... » Il sentait la magie noire émaner de ce pendentif en forme de corbeau. Il y était sensible et même attiré comme une mouche. La magie noire appelait la magie noire, s’était bien connu. Le Rackharrow tournait et retournait l’objet entre ses doigts, passant le pouce dessus. « Que Sissi passe son temps avec Circée, je trouvais cela bénéfique, leur entente fonctionnait pour le mieux et j’ai confiance en toi pour les canaliser. » Le prénom de sa fille attira son attention et il reposa le collier sur la table. Il hoche la tête, totalement d’accord avec lui sur ce sujet. « C’est beaucoup plus dérangeant que ton fils, en outre d’une politesse incroyable, se tape ma petite dernière. » Irvin ouvrit de grands yeux. Il n’avait rien contre l’honnêteté et le franc parlé de Soren mais il tombait un peu des nues. « Excuse-moi, c’était un peu brusque : les nerfs à rude épreuve. » Il balaya cette excuse d’un geste de la main. « Tu es en train de me dire que Kenan et Erzsébeth ce n’est pas juste une histoire d’amitié étrange ? » Son ton exprimait clairement sa stupeur. « Bon j’avoue que j’ai trouvé un peu étrange que ta fille vienne me voir pour chercher des livres sur les relations avec les hommes. » Se rendant compte de ce qu’il venait de dire, il ajouta précipitamment. « Enfin…comment leur parler et les comprendre. » Tapotant la table et plissant les yeux, il continua. « Je pensais simplement qu’elle en avait marre de se prendre tout le temps la tête avec le frère de son amie… » Il secoua la tête, navré. « Que j’suis stupide…les jeunes…je suis passé par là pourtant… Enfin bref. » Secouant à nouveau la tête il releva finalement les yeux sur Soren. « Je suis sincèrement désolé que ça pose un problème. Tu veux que je parle à Kenan pour que ça cesse ? » Il n’avait pas particulièrement envie de se mêler des histoires de cœur de ses enfants, mais il pouvait comprendre que ça posait problème à certaines familles et il ne voulait pas faire de vagues. « Ta fille pourrait m’en faire un pour Circée tu penses ? » Demanda-t-il brusquement, avant d’oublier, en pointant le collier du doigt.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : WW. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 736 hiboux. J’incarne : Katherine McNamara , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nerissa Carrow Je parle en : #477C64 ainsi qu'en italique pour le fourchelang. Daksha s'exprime en #A8A8A8.



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joaillère et chercheuse au département R&D pour le compte des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, sans être mangemort mais je collabore avec eux pour préserver mes intérêts personnels. Côté cœur, : je suis mariée à Kenan Rackharrow. Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Sam 6 Aoû - 14:38

A story about fathers and children.
« There is nothing that moves a loving father's soul quite like his child's cry. »

I
l est surpris. Irvin n’a rien vu, il n’a rien perçu. Sans doute Sissi était-elle habituellement trop distante avec les hommes pour qu’on puisse la soupçonner de comportements déplacés. Surtout avec celui qui la contrariait tant. Soren laisse échapper un rire bas. « Un jour elle finira par t’acheter cette librairie, vu le temps qu’elle y passe. » Un peu d’humour ne fait jamais de mal, et puis l’argent que Sissi dépensait chez Irvin n’était pas un secret pour son père. « J’ai parlé à Kenan. C’est un jeune homme.. étonnamment protecteur. Ca n’est ni votre nom ni notre réputation qui me pose problème, Irvin. » Soren se fait soudain sérieux, un peu trop, un éclair d’inquiétude au fond des yeux. Pouvait-il se permettre de révéler quoique ce soit au Rackharrow ? « Elle a été fiancée. L’allemand exécuté, il y a quelques temps déjà. Traitre à son sang. Je ne l’ai pas vue heureuse depuis, jusqu’à ce que ton fils débarque chez moi. J’ai bien peur que nous ayons un problème plus grave qu’une simple aventure entre deux ados rebelles. » Parce que c’est ce qu’ils étaient, non ? Deux gamins qui enfreignaient les conventions de leurs lignées, qui s’arrachaient aux normes pour faire tout ce qui leur passait par la tête. « Si je la perds dans la magie noire parce qu’elle n’aura pas supporté de devoir se défaire de lui.. » Inutile d’aller plus loin dans sa phrase. Irvin connaissait le sentiment d’impuissance, il le vivait chaque jour avec Circée, pour d’autres raisons certes mais le résultat émotionnel était assez identique. Après tout ils se retrouvaient à boire un verre pour échapper au quotidien.

Une vague sensation de déjà vu, dans le regard que le Rackharrow posait sur le collier. Soren hoche la tête, calmement. « Celui-ci est une tentative échouée, je crois. Je ne m’y connais pas des masses dans ce domaine. » Peut-être avait-il de sombres ouvrages dans sa bibliothèques mais ça n’était jamais rien d’autre que des héritages. « Elle te considère comme un père, c’est assez étrange qu’elle ne te parle pas de son arrière-boutique. Demande-lui, je suis certain qu’elle se fera un plaisir d’en travailler un sans défaut. » Finalement Soren acceptait beaucoup mieux les petits travers de Sissi que son épouse, guindée qu’elle était dans ses principes de magie blanche et d’intégrité. « Sincèrement.. tu peux m’expliquer ce qu’elle trouve à tout cela .. ? » La question n’est pas une critique ou une moquerie mais bien de la curiosité. Il n’avait pas cette attirance presque nocive pour les objets noirs et, avec les années, l’évolution de sa fille avait fini par l’intriguer. Il n’avait jamais vu les excès magiques dans les prunelles de ses autres enfants et il ne pouvait accuser qu’une sombre affaire de génétique, de transmission. Les rares fourchelangues de sa famille étaient-ils destinés à se noyer dans les expériences ? Si au moins Sissi pouvait venir en aide à Circée, il aurait enfin l’impression qu’elle était capable de bien agir.

Sissi : #477C64
Soren : #4A6885
© Starseed



Open your eyes, i'm all a disguise.
I carry on like a princess, ⊹ but man i've got them fooled cause underneeth my business I'm cold, I'm hard, I'm cruel. Never gonna put a spell on me, never ever gonna bring me back, never gonna make me be something I'm not because i'm evil. (anaëlle)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Dim 14 Aoû - 17:32


Irvin est complètement médusé par la nouvelle que venait lui apprendre Soren. Et pourtant, lui, trouvait le moyen de rire. « Un jour elle finira par t’acheter cette librairie, vu le temps qu’elle y passe. » Le Rackharrow sourit poliment. Il était vraiment qu’elle dépensait pas mal d’argent chez lui. Peut-être même qu’Irvin pourrait dire que le fait que la boutique soit toujours ouverte était un peu grâce et pour elle. « J’ai parlé à Kenan. C’est un jeune homme…étonnamment protecteur. Ca n’est ni votre nom ni notre réputation qui me pose problème, Irvin. » Il était sérieux et Irvin tout autant, cherchant un peu à comprendre ce qu’il y avait derrière tout cela. Que Kenan soit protecteur ne l’étonnait pas vraiment. Il fut un temps il l’était pour Circée, mais il doutait que ce soit toujours le cas aujourd’hui. Alors si les deux jeunes gens étaient vraiment ensemble, il semblait presque logique que son fils le soit avec l’élue de son cœur. Mais si l’attitude de Kenan ou le nom Rakcharrow ne le dérangeait pas, quelle ombre venait obscurcir le tableau ? « Elle a été fiancée. L’allemand exécuté, il y a quelques temps déjà. Traitre à son sang. Je ne l’ai pas vue heureuse depuis, jusqu’à ce que ton fils débarque chez moi. J’ai bien peur que nous ayons un problème plus grave qu’une simple aventure entre deux ados rebelles. » En effet, si ce qu’il venait de dire était vrai, Irvin comprenait que Soren ne veuille pas vraiment que sa fille replonge dans sa tristesse ou pire. « Si je la perds dans la magie noire parce qu’elle n’aura pas supporté de devoir se défaire de lui.. » Oui pire, se plonger dans la magie noire pouvait être un sort bien pire que la mort. Irvin hocha la tête. Il réfléchissait de son côté également. Aussi ne lui répondit-il pas.

« Celui-ci est une tentative échouée, je crois. Je ne m’y connais pas des masses dans ce domaine. » Irvin reporta son regard sur le pendentif. Ainsi elle n’avait pas réussi aller au bout de ses expérimentations. « Elle te considère comme un père, c’est assez étrange qu’elle ne te parle pas de son arrière-boutique. Demande-lui, je suis certain qu’elle se fera un plaisir d’en travailler un sans défaut. » Il leva la tête, surpris, méfiant également. Lorsqu’un père disait à un autre homme que son enfant le considérait comme un père, cela n’était pas vraiment bon signe. Et Irvin n’avait pas envie d’avoir des problèmes sur le dos. Cependant le visage et le ton de Soren n’exprimait pas vraiment une attitude dangereuse. Peut-être que cela ne le dérangeait pas finalement. « Je lui demanderais, on sait jamais si je pourrais lui filer un coup de main. » Il haussa les épaules. « Sincèrement…tu peux m’expliquer ce qu’elle trouve à tout cela ... ? » Cela quoi ? La magie noire ? Ce serait tellement compliqué à expliquer. Mais pouvait-il vraiment le faire à la place d’Erzsébeth ? Il se lança tout de même. « C’est une forme de magie particulière. Et puis peu utilisée également. Elle demande beaucoup de ressources en contrepartie et elle fait peur à beaucoup de gens. » Oui, parfois parler de magie noire faisait fuir les gens. « C’est très obscure et aussi très compliqué. Mais les possibilités sont infinies si l’on sait comment faire. » Il regarda Soren dans les yeux. « Ta fille est très intelligente. Et je pense que ce qui l’attire c’est cette envie d’en savoir plus, de découvrir, de tester les limites. » Il pencha la tête, songeur. « Peut-être que cela lui passera avec le temps, qui sait. » Il n’était sûr de rien. Mais ses parents avaient bien tiré un trait lorsqu’ils avaient pris leur retraite. Alors peut-être que la petite fille se sentirait lassée à un moment donné. Seule l’avenir pourrait répondre à cette question.

Irvin finit son verre et en commanda un second d’un geste de la main au serveur. « Bon, parlons de choses qui fâchent. » Parce que oui, ce sujet serait très certainement sensible. « Je veux le bonheur pour mes enfants. J’ai été contraint de me marier contre mon gré et je n’ai vraiment pas bien vécu cette période de ma vie. » Il ferma les yeux et expira bruyamment. « Je sais que mes enfants devront faire de bons mariages avec des sang-purs, mais s’ils peuvent le faire avec une personne qui leur tiens réellement à cœur, j’ai juste envie de leur dire fonce. » Son regard se posa à nouveau droit dans les yeux de son interlocuteur. « Est-ce que c’est ce que tu sous-entendais ? Est-ce que tu penses que ça sauverait ta fille ? » Un mariage de nos jours ne se faisaient pas seulement qu’entre les enfants, mais également entre les familles. « Je n’ai pas grand-chose à leur apporter, mais peut-être que mes parents ou mes grands-parents pourront m’aider, il sera le premier à se marier depuis longtemps… » Enfin s’était sans compter Alastar et l’annonce de ses fiançailles, mais Irvin ne savait trop ou ils en étaient tous les deux.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : WW. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 736 hiboux. J’incarne : Katherine McNamara , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nerissa Carrow Je parle en : #477C64 ainsi qu'en italique pour le fourchelang. Daksha s'exprime en #A8A8A8.



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joaillère et chercheuse au département R&D pour le compte des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, sans être mangemort mais je collabore avec eux pour préserver mes intérêts personnels. Côté cœur, : je suis mariée à Kenan Rackharrow. Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Dim 14 Aoû - 19:43

A story about fathers and children.
« There is nothing that moves a loving father's soul quite like his child's cry. »

L
a magie noire faisait peur. Evidemment. Et c’était tout l’attrait de cette étude, n’est-ce pas ? Soren savait qu’il y avait des failles chez sa fille, des gouffres qu’il ne pouvait combler, de ceux qui façonnaient les étranges personnalités. Les possibilités infinies étaient une explication plausible et si le Grimstone était considéré comme un érudit dans son domaine, il avouait bien volontiers ne pas tout savoir et ne pas tout comprendre, en commençant par ses enfants. « Les vieilles magies la fascinent. » souffle-t-il, pensif. Il relève le regard vers Irvin. La conversation prenait un tournent inattendu et sa femme lui ferait sans doute une crise de nerfs en apprenant ce qu’il était en train de faire mais n’était-il pas le gérant de leur branche, après tout ? Eszter avait eu le dernier mot au sujet des Flamel, Soren prenait l’avenir de Sissi en mains, quitte à contrarier son épouse.

« Je sais que mes enfants devront faire de bons mariages avec des sang-purs, mais s’ils peuvent le faire avec une personne qui leur tiens réellement à cœur, j’ai juste envie de leur dire fonce. » Un froncement de sourcils. Le Rackharrow avait eu une mauvaise expérience du mariage que lui-même n’avait pas eu à affronter, la tradition familiale fort peu connue étant un atout pour le bonheur des générations qui se suivaient sans jamais être identiques. Il comprenait finalement ce qu’Erzsébet trouvait à Irvin : il aimait ses enfants, vraiment, et agissait sans s’en cacher, du moins lui semblait-il. Loin de l’attitude assez secrète et stricte de Soren, plutôt passif selon ses enfants - bien qu’il soit en réalité à des kilomètres de la passivité. « Est-ce que c’est ce que tu sous-entendais ? Est-ce que tu penses que ça sauverait ta fille ? » Une longue réflexion silencieuse suit la question tandis que d’autres verres étaient commandés. Est-ce que ça sauverait sa fille ? Il l’ignorait. Il ignorait même si Irvin connaissait vraiment les noirs petits secrets de sa benjamine. « Je n’ai pas grand-chose à leur apporter, mais peut-être que mes parents ou mes grands-parents pourront m’aider, il sera le premier à se marier depuis longtemps… »

Le visage se penche légèrement. Pas grand chose à leur apporter ? Il porte son verre à ses lèvres, avale une gorgée avant de s’appuyer légèrement contre la table, moins fermé qu’il n’en avait l’air au début de la discussion. « Tu voudrais vraiment d’une fourchelangue dans ton arbre généalogique, Irvin ? » Il a un sourire en coin, presque ironique. Bien sûr que c’est ironique d’imaginer que la réputation des Rackharrow puisse vraiment en souffrir. Ils avaient une longue liste d’autres caractéristiques tout aussi dérangeantes. « Tout ce que je veux, c’est qu’elle soit dans une famille capable de l’accepter. Sa dot est dans les coffres de Norvège et ne dépend pas des aléas du gouvernement anglais mais bien de qui réclamera sa main. » Prévoyant, il avait évité d’enfermer cela à Gringotts, à la merci des conflits, dissimulant une certaine fortune dans le manoir de ses parents. « .. mais il va falloir faire un effort considérable pour parvenir à faire manger des Grimstone un peu trop bien pensants en compagnie de Rackharrows. » On savait d’où Sissi tenait son humour un brin grinçant. Les Grimstone ne cachaient pas leur hostilité face aux opinions trop tranchées et encore moins face aux Mangemorts qu’ils considéraient trop aisément comme des chiens stupides à la botte d’un maître fou. Passer un contrat entre deux lignées impliquait parfois d’en sacrifier les mirages. « La tradition veut qu’on offre à la lignée pure qui accepte un de nos fourchelangues un dédommagement, au choix. Ca n’est pas arrivé depuis des siècles mais ça tient toujours. Même si, je le conçois, un tel accord demeurerait moins prestigieux qu’une alliance avec les Black et autres célébrités notoires. » La neutralité les écartait souvent du pouvoir, le leur se trouvait dans la connaissance, dans la maîtrise du commerce et des échanges variés. Ekaterina était devenue archéologue, Maksimilian médicomage, Leik était astronome. La seule boutique tenant encore debout était en passe de devenir une propriété associée à un autre nom, finalement. « Ton père n’a-t-il pas encore un droit de regard sur les futures épouses des fils à marier ? » Question légitime, non ? Et près du bar, une tornade rousse se penche, sans avoir remarqué la présence des deux hommes. « Dites, vous n'auriez pas vu Rackharrow ? » a-t-elle demandé au barman qui a simplement hoché de la tête un non un peu froid. Daksha avait tendance à intimider, pour sûr.

Sissi : #477C64
Soren : #4A6885
© Starseed




Open your eyes, i'm all a disguise.
I carry on like a princess, ⊹ but man i've got them fooled cause underneeth my business I'm cold, I'm hard, I'm cruel. Never gonna put a spell on me, never ever gonna bring me back, never gonna make me be something I'm not because i'm evil. (anaëlle)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Mar 16 Aoû - 11:49


La conversation qui avait commencée de manière tellement banale venait de prendre un tournant des plus...inattendu. Si on avait dit à Irvin qu'il allait fiancer son fils aujourd'hui, il ne l'aurait très clairement pas cru et aurait ri au nez de cette personne.  Et pourtant...s'était bien ce qu'il était en train de faire. Il liait son fils, l'héritier Rackharrow à une jeune fille de bonne famille. Les verres plein sont là et il le porte à ses lèvres, très concentré par la discussion, mais également très inquiet de celle qui viendra plus tard avec Kenan. « Tu voudrais vraiment d’une fourchelangue dans ton arbre généalogique, Irvin ? » Au vu de ce qui fréquentait les Rackharrow depuis des générations, ce n'était pas un fourchelangue qui allait faire tâche. Cependant il était clair que l'enfant qui naîtra avec ce don dans les générations suivantes sera clairement à surveiller au niveau des contrats. Peut-être même que pour la sécurité de tout le monde il ne devra jamais avoir le droit de pratiquer. Il répondit à Soren par un mouvement d'épaule. « Tu sais, j'ai horreur de ce serpent. Mais j'imagine que nous, Rackharrow, avons vu pire qu'une jeune femme commandant les reptiles. Malheureusement, secret de famille oblige, je ne peux pas t'en dire plus. Mais si vous acceptez qu'elle rejoigne une famille comme la nôtre, elle sera dans le secret mais aura. L’impossibilité de vous en toucher un mot. » Irvin était très sérieux. Les mariages mettaient toujours l'épouse dans la confidence après un rituel. Mais elles ne pouvaient en parler autour d'elles et ne pouvaient pratiquer, ce privilège était réservé aux descendant Rackharrow.

« Tout ce que je veux, c’est qu’elle soit dans une famille capable de l’accepter. Sa dot est dans les coffres de Norvège et ne dépend pas des aléas du gouvernement anglais mais bien de qui réclamera sa main. » Irvin fit un geste de la main, il se fichait bien de la dot. Elle leur servira à s'installer et à commencer une nonne vie tous les deux. Voilà tout. « .. Mais il va falloir faire un effort considérable pour parvenir à faire manger des Grimstone un peu trop bien-pensants en compagnie de Rackharrows. » Une bonne famille bien neutre, ce ne serait pas étonnant qu'il y ait meurtre lors du mariage.  Après tout,  les Rackharrow étaient de fervent mangemort,  pour la plupart. Il eut un petit rire. Il était clair que tout cela allait être compliqué et...intéressant. « La tradition veut qu’on offre à la lignée pure qui accepte un de nos fourchelangues un dédommagement, au choix. Ça n’est pas arrivé depuis des siècles mais ça tient toujours. Même si, je le conçois, un tel accord demeurerait moins prestigieux qu’une alliance avec les Black et autres célébrités notoires. » Irvin grinça des dents. Non, ils n'étaient pas aussi prestigieux que d'autres familles. Mais au moins les deux enfants feraient un bon mariage et seraient heureux...si tout va bien. « Je t'avoue ne pas comprendre cette histoire de dédommagement...qu'est-ce qui était demandé dans le passé ? Après tout, c'est une personne comme un autre avec juste un petit quelque chose en plus... » Non, vraiment, il ne comprenait pas du tout. Surtout que d'après ce qu'avait pu lui raconter Erzsébeth, ce gène est bien ancré dans leur famille.

« Ton père n’a-t-il pas encore un droit de regard sur les futures épouses des fils à marier ? » Irvin fit une moue contrarié.  Oui, don père aura forcément quelque chose à redire là-dessus. « Si...Mais Kenan est mon fils, j'aurais le dernier mot. Il a pu choisir le destin de ses quatre enfants et il y en a encore deux qui sont des marionnettes entre ses mains... » Traduction,  qu'il ne vienne pas me faire chier avec ça. « Dites, vous n'auriez pas vu Rackharrow ? » Irvin tourna la tête en entendant son nom. Il vit la fille de Soren. Elle cherchait probablement Kenan.  « Tiens, voilà ta fille. » Simple constatation. Il ne savait trop si se manifester était une bonne idée. Après tous, ils complotaient un peu dans son dos. Il ne voulait donc pas prendre cette décision à la place du père. Et là, il vit la chose rampante. Son regard se durcit. Il détestait cette bête. Manque de bol, il venait vers eux. Probablement une histoire d'odeur.  Sa propriétaire ne mettrait probablement pas longtemps à arriver non plus.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : WW. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 736 hiboux. J’incarne : Katherine McNamara , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nerissa Carrow Je parle en : #477C64 ainsi qu'en italique pour le fourchelang. Daksha s'exprime en #A8A8A8.



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joaillère et chercheuse au département R&D pour le compte des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, sans être mangemort mais je collabore avec eux pour préserver mes intérêts personnels. Côté cœur, : je suis mariée à Kenan Rackharrow. Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Mar 16 Aoû - 16:03

A story about fathers and children.
« There is nothing that moves a loving father's soul quite like his child's cry. »

Q
ui n’avait pas ce serpent en horreur, mh ? Au vue des quelques réactions des clients qui en avaient remarqué la présence, il n’y avait guère que Kenan et Sissi elle-même pour en supporter les écailles. Soren a esquissé un sourire entendu. Aucun reproche dans la dépréciation de l’animal. Quant aux secrets de famille.. quelle lignée n’avait pas ses secrets ? Quel sang-pur n’avait pas ses traditions ? La neutralité faisait de Soren un homme assez discret vis à vis des curiosité d’autrui. Il savait quand devaient s’arrêter les questions et où étaient les limites de ce qu’on pouvait ouvertement savoir sans risquer sa peau. Il avait lui-même son lot de mystères. « Daksha n’est pas un serpent conventionnel. L’oeuf a longtemps été exposé à une sombre magie avant d’éclore. D’où sa personnalité.. disons dérangeante. » Un fait qu’il n’avait visiblement pas trop expliqué à sa fille, pour éviter les interrogations persistantes et les doutes. Ce qu’elle savait, elle l’avait découvert toute seule mais l’intelligence du reptile n’était pas un hasard. « Elle ne parlera pas de vos secrets. Je suis même prêt à parier qu’elle défendra vos traditions plus qu’elle ne défend les nôtres. » Un soupir. La gamine n’avait jamais supporté le manque d’acceptation de sa mère et, pire encore, le rejet de certains savoirs. « On a pour devise le fait que savoir, c’est pouvoir. Sissi estime que le savoir est un secret que l’on doit parfois se garder de partager. » Et cela, elle l’avait appris de son père, peut-être bien malgré lui.

« Je t'avoue ne pas comprendre cette histoire de dédommagement...qu'est-ce qui était demandé dans le passé ? Après tout, c'est une personne comme un autre avec juste un petit quelque chose en plus... » Un rire bref s’est échappé d’entre les lèvres de l’homme qui a pris une gorgée d’alcool avant de répondre. Cet échange était pour le moins inattendu et si il avait été quelque peu contrarié que le fils d’Irvin tourne autour de sa benjamine, il semblait que ce soit finalement moins dérangeant que prévu, n’est-ce pas ? « Pour vous, en Angleterre, nous ne sommes que l’image de la neutralité. » Ils avaient migré en effaçant les traces du passé, ils s’étaient installés avec des traditions factices, une ardoise vierge dans une nation qui ne savait rien d’eux sinon leur pureté. « Les mages noirs, Irvin. Nos fourchelangues tournent mal. » Le ton est moins léger, d’une effrayante sincérité. « Sissi n’est qu’un faible symptôme d’un passé que mon arrière-arrière-grand-père a effacé. En Norvège notre réputation est bien moins lisse que celle que nous avons ici. Un de mes ancêtre est même mort dévoré par son propre basilic. Nous sommes des repentis de l’obscurité, là-bas. » Disons qu’il y avait mieux comme argument de vente, n’est-ce pas ? « On nous a demandé de l’argent, principalement. D’élever quelques héritiers naissant avec la faculté comme s’ils n’avaient pas de père, aussi, dans les cas où c'était transmis par la mère. » Certaines familles n’ont pas la tolérance suffisante pour élever un enfant capable de communiquer avec des rampants, par peur et par superstition. « J’imagine qu’Erzsébet aurait été plus stable si Eszter n’avait pas repoussé ses envies de connaître son histoire. Qui peut réellement savoir ce que l’on ressent, sans modèle ? Le seul à l’horizon n’a pas été une image d’innocence. » Voldemort en personne. Celui dont elle aurait aimé recevoir les conseils s’il n’avait pas plié l’Angleterre à ses pieds.

Daksha rampe, frôle la cheville d’Irvin, presque provocateur quand la rousse s’approche de la table. Elle a froncé les sourcils en réalisant avec qui son père était en train de boire un verre. « Mère va en faire une maladie. » Soren hausse les épaules. Evidemment qu’Eszter allait en faire une maladie, il buvait avec un Rackharrow, l’image de tout ce qu’elle repoussait. « J’imagine que je vais avoir des problèmes .. ? » Le regard s’est posé sur Irvin. Ca lui semblait logique puisqu’elle lui avait caché la nature de sa relation avec Kenan. D’un geste de la main, Sissi a fait revenir le serpent à ses pieds, sans avoir besoin d’un mot. C’était paradoxal qu’elle puisse le contrôler ainsi quand on savait qu’il pouvait lui échapper avec tout autant d’excès. « Je vous assure que je ne veux pas vous créer d'ennuis, monsieur. » Elle n’a pas remarqué le sourire amusé de son père. Décidément Irvin était beaucoup plus doué pour rendre sa fille docile qu’il ne l’a jamais été durant les vingt-et-une années écoulées.  

Sissi : #477C64
Soren : #4A6885
© Starseed



Open your eyes, i'm all a disguise.
I carry on like a princess, ⊹ but man i've got them fooled cause underneeth my business I'm cold, I'm hard, I'm cruel. Never gonna put a spell on me, never ever gonna bring me back, never gonna make me be something I'm not because i'm evil. (anaëlle)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Mar 23 Aoû - 14:36


Les deux hommes discutaient comme à peu près n’importe qui pourrait le faire dans le pub. Et pourtant si une oreille indiscrète s’approchait d’un peu trop près elle entendrait de bien étranges conversations. « Daksha n’est pas un serpent conventionnel. L’œuf a longtemps été exposé à une sombre magie avant d’éclore. D’où sa personnalité…disons dérangeante. » Oui, Irvin venait de dire tout haut ce qu’il pensait tout bas du reptile de sa meilleure cliente. Et maintenant qu’il savait le fin mot de l’histoire, il comprenait mieux pourquoi la bête lui donnait la chair de poule. Certes, il n’aimait pas les trucs rampant ou avec trop de pattes, mais ce serpent déclenchait à chaque fois une sensation intense de méfiance. Irvin hocha la tête en signe de remerciement lorsque Soren lui assura qu’elle ne parlera pas des secrets des Rackharrow. S’était un point important, point qui faisait que toutes les jeunes filles bonnes à marier n’étaient pas forcément idéales pour un Rackharrow.

Irvin se creusait la tête en essayant de comprendre le sens des paroles de Soren. Il ne voyait pas trop ce que signifiaient les dédommagements. « Pour vous, en Angleterre, nous ne sommes que l’image de la neutralité. » Il hocha la tête, s’était exactement ainsi qu’il les connaissait.  « Les mages noirs, Irvin. Nos fourchelangues tournent mal. » Il frissonna malgré lui, souvenir du passé. Il eut l’impression fantôme que son avant-bras le démangeait. « Sissi n’est qu’un faible symptôme d’un passé que mon arrière-arrière-grand-père a effacé. En Norvège notre réputation est bien moins lisse que celle que nous avons ici. Un de mes ancêtres est même mort dévoré par son propre basilic. Nous sommes des repentis de l’obscurité, là-bas. » Le frisson s’accentua et Irvin se perdit dans son verre. Quelle mort atroce ! Et lui qui pensait que mourir par épuisement à force de contrat ou de magie noire devait être terrible, voilà qu’il revoyait son jugement. « On nous a demandé de l’argent, principalement. D’élever quelques héritiers naissant avec la faculté comme s’ils n’avaient pas de père, aussi, dans les cas où c'était transmis par la mère. » Abandonner son propre enfant…Irvin secoua la tête, dépité. « J’imagine qu’Erzsébet aurait été plus stable si Eszter n’avait pas repoussé ses envies de connaître son histoire. Qui peut réellement savoir ce que l’on ressent, sans modèle ? Le seul à l’horizon n’a pas été une image d’innocence. » Tiens donc, sa propre mère n’avait pas été plus curieuse que cela sur le don de sa fille ? Quel dommage. Mais en effet, le Lord n’était clairement pas un bon modèle. Il écoutait attentivement et ancrait chaque mot dans son esprit. « Je pense que le seul dédommagement que l’on pourrait vous demander serait que votre famille ou vos descendants soient présents s’il s’avérait que naisse un fourchelangue chez les Rackharrow. » Il fit mine de réfléchir un peu, cherchant à approfondir ses idées. « Nous n’avons pas de ça dans notre sang et j’imagine que ça doit sauter quelques générations parfois. Donc vu que personne chez nous, hormis Erzsébeth n’y connait grand-chose, votre famille devrait s’engager à informer et aider la nôtre je pense. Qu’en dis-tu ? » Sa proposition lui semblait honnête, même si elle forcerait les deux familles à se lier bien plus qu’avec un simple mariage. Mais après tout, un mariage, s’était aussi l’union de deux familles, deux histoires et deux généalogies.

Le serpent, qu’il n’avait pas de suite remarqué vint frôler sa cheville. Irvin baissa les yeux et en le voyant retint un juron. Il ne retint en revanche pas le mouvement de sa jambe qui rata de peu l’animal. Dommage, un bon coup de pied lui aurait peut-être rappelé qu’il ne fallait pas se frotter à Irvin. « Mère va en faire une maladie. » Irvin voit Soren hausser les épaules. Il se sentirait presque offusquer le Rackharrow. Ainsi la dame ne le trouvait pas à sa hauteur ? Mais il ne dit rien. Passa ses yeux du père à la fille. « J’imagine que je vais avoir des problèmes .. ? » Haussement de sourcils. Avait-elle la conscience si peu tranquille pour hasarder cette question ? Voilà qui était intéressant. « Je vous assure que je ne veux pas vous créer d'ennuis, monsieur. » Elle parlait probablement de son histoire avec Kenan. Du coin de l’œil il vit le sourire amusé du père Grimstone. Il hésita sur l’attitude à adopter. « Tu aurais pu m’en parler Erzsébeth. » Il marqua une pause et la regarda bien en face. « Toutes ses discussions détournées à propos de mon fils…je suis probablement le dernier au courant... » Oui, s’était même plus que probable. Circée avait fait la tête à Erzsébeth sans qu’il ne sache pourquoi. Il commençait à comprendre. Les pièces se mettaient bout à bout gentiment. « Ne gâche cependant pas ton amitié avec Circée pour un garçon, même si ce garçon est mon fils et le frère de ton amie. » Il appuya bien sur les mots. « Vous avez toutes les deux un caractère fort et compliqué, mais vous avez toujours su vous entraider par le passé, il me semble. » Enfin le passé commençait à la purge d’après ses souvenirs. « Elle a besoin de toi, même si elle ne l’avouera jamais. » S’était la petite leçon de morale du jour.

Il se tourna ensuite vers Soren. « Peut-être peut-elle se joindre à nous ? A moins que tu ne préfères en discuter un peu avec ta dame ? » Qui sait…lui n’était pas veuf contrairement à Irvin. Mais savoir si elle apprenait aujourd’hui qu’elle était fiancée, ce n’était clairement pas à Irvin de le faire. Peut-être même que Soren préférerait qu’Irvin ne soit pas dans les environs, s’était une histoire de famille après tout. Irvin ne savait d’ailleurs pas du tout comment aborder le sujet avec son propre fils.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : WW. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 736 hiboux. J’incarne : Katherine McNamara , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nerissa Carrow Je parle en : #477C64 ainsi qu'en italique pour le fourchelang. Daksha s'exprime en #A8A8A8.



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joaillère et chercheuse au département R&D pour le compte des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, sans être mangemort mais je collabore avec eux pour préserver mes intérêts personnels. Côté cœur, : je suis mariée à Kenan Rackharrow. Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Mer 24 Aoû - 2:02

A story about fathers and children.
« There is nothing that moves a loving father's soul quite like his child's cry. »

L
e dédommagement demandé est sans doute le moins exigeant de toute l’histoire des Grimstone, et, même si Irvin l’ignore, il figure déjà dans chaque contrat de mariage prévu pour des filles. Cela fait esquisser un sourire à Soren qui hoche la tête, calmement. « Nous ne faisons jamais une alliance à la légère. Et si vous avez autant de secrets que tu sembles le dire, j’imagine que c’est aussi votre cas. » Si le don des Grimstone n’était pas secret, il n’en était pas moins un engagement dont la lignée associée ne pourrait se défaire, car si la faculté pouvait sauter plusieurs générations, elle refaisait toujours surface, bien souvent de façon brutale, quand chacun était sur le point de l’oublier. « Ma famille n’y verra aucun inconvénient. Et si tel est le cas un jour, et bien.. oh j’imagine que les Rackharrow n’égareront aucune preuve de cet accord, n’est-ce pas ? » Des fois que les générations suivantes soient encore plus coincées que l’actuelle. Irvin n’avait pas l’air d’être un homme imprudent, bien au contraire.

Sissi a cependant interrompu l’échange, présentant des excuses - ou ce que cela semblait être - à l’homme auprès duquel elle était restée tout ce temps sans rien lui dire de la vérité. « Tu aurais pu m’en parler Erzsébeth. » Elle n’a pas ouvert la bouche, pas de suite. Elle a attendu qu’il finisse sa phrase, qu’il lui fasse remarquer qu’il était le dernier à savoir ce qu’elle faisait avec Kenan. Là, elle a baissé les yeux pour lui répondre. « Je ne le pouvais pas, monsieur. » Elle ne se cherche pas de prétexte, elle s’en fiche pas mal d’avoir commis une erreur, ça n’est pas pour cela qu’elle a gardé cette relation pour elle. « Mère m’a appris à ne jamais ternir la réputation d’un homme. » Soren a visiblement du mal à digérer l’information puisqu’il a avalé sa gorgée de travers. Tiens, un scoop ? Apparemment. « Sissi.. » « Quoi ? Pitié, ne fais pas comme si tu ignorais que les serpents sont un problème. » Elle a reporté son attention sur Irvin, passant de l’insolence envers son père au respect envers celui de Kenan, sans transition. « Ce que je ressens pour votre fils, je ne l’ai jamais ressenti pour personne mais c’est une relation sans avenir et si je vous ai posé toutes ces questions, c’est parce que je ne voulais pas contrarier vos projets d’avenir en ce qui le concerne. » Elle lui devait bien une explication, non ? Irvin avait répondu patiemment à ses drôles d’interrogations, maintenant il en connaissait la raison et le sujet. Elle est réaliste et la valeur du sang surpassait toujours les sentiments, c’était une chose contre laquelle elle ne se battrait pas, c’était un idéal qu’elle partageait.

Et puis le sujet Circée lui a arraché un regard bien loin de la douceur et de la résignation précédente. C’est une colère sourde qui se lisait dans les yeux vairons, une blessure mal refermée qu’elle n’avait plus de raison de taire. « Je ne suis peut-être pas la personne la plus socialement douée de Londres mais Circée a regretté que je ne sois pas morte en sortant votre fils de cet incendie, au bal, monsieur. » C’est poli mais d’une amertume sans nom. « Je n’ai pas pu la protéger ce soir là, je n’ai pas pu prendre ce doloris à sa place et pour cela j’ai une dette envers elle mais j’ai aussi mes limites. » Daksha s’est redressé, dans le dos de la rousse, les crochets en évidence. Il a réagi à la tension perçue, sans attendre le moindre petit ordre. Soren n’a pas attendu bien longtemps avant de tirer une chaise et de l’y asseoir, répondant ainsi à la question d’Irvin. Inutile d’aller parler à Eszter, elle gâcherait tout. « Tu vas me faire le plaisir de te reprendre, tout de suite, Erzsébet. Irvin n’a pas vraiment besoin que tu lui montres ce dont Daksha est capable quand tu te mets dans cet état, mh ? » C’est sévère mais pas violent, c’est autoritaire mais juste. Et c’est surtout la seule méthode efficace avec cette tête de mule. Le serpent ne tarde pas à baisser sa garde et à s’enrouler autour de la chaise de sa propriétaire. Une discussion sous surveillance reptilienne s’annonçait.   

Sissi : #477C64
Soren : #4A6885
© Starseed



Open your eyes, i'm all a disguise.
I carry on like a princess, ⊹ but man i've got them fooled cause underneeth my business I'm cold, I'm hard, I'm cruel. Never gonna put a spell on me, never ever gonna bring me back, never gonna make me be something I'm not because i'm evil. (anaëlle)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Mar 6 Sep - 13:54


Les deux pères discutaient business. « Nous ne faisons jamais une alliance à la légère. Et si vous avez autant de secrets que tu sembles le dire, j’imagine que c’est aussi votre cas. » Irvin hocha la tête, les choses étaient bien alors si les deux partis étaient arrangés par l’accord. « Ma famille n’y verra aucun inconvénient. Et si tel est le cas un jour, et bien…oh j’imagine que les Rackharrow n’égareront aucune preuve de cet accord, n’est-ce pas ? » Bien. Voilà une bonne chose de faite. « Oh non, ils garderont ceci très précieusement et en plusieurs exemplaires, soit en certain. » Irvin rit. Il préférait le faire sur le ton de l’humour afin de faire passer à peu près la pilule, même si Soren et lui étaient d’accord sur le fond. L’accord était scellé. Le chapitre était clos. Et tant mieux car Erszébeth faisait son apparition, son ignoble créature à ses côtés.

Irvin avait bien essayé de la sermonner gentiment et lui tendre deux ou trois perches vis-à-vis de Circée pendant qu’il y a était. Mais il fallait reconnaître qu’il s’y était pris comme un manche de brossdur. « Je ne le pouvais pas, monsieur. » Silencieux, il écoute ses justifications. « Mère m’a appris à ne jamais ternir la réputation d’un homme. » Voilà qui était intéressant. La petite avait reçu une meilleure éducation encore que ce qu’il pensait. Enfin. Il crut avoir compris, mais au vu de la suite de la conversation, il n’en était plus trop certain. « Sissi.. » « Quoi ? Pitié, ne fais pas comme si tu ignorais que les serpents sont un problème. » Quelque chose lui avait échappé. Lui qui pensait que s’était simplement le fait de coucher avec une fille hors mariage le problème, voilà que cette chose immonde de reptile entrait dans l’équation. Non…il n’avait pas compris et choisis de passer par-dessus cette incompréhension. La jeune fille se tourne à nouveau vers lui. « Ce que je ressens pour votre fils, je ne l’ai jamais ressenti pour personne mais c’est une relation sans avenir et si je vous ai posé toutes ces questions, c’est parce que je ne voulais pas contrarier vos projets d’avenir en ce qui le concerne. » Irvin porta une main à son menton, faisant mine de réfléchir. « Je vois. Il est vrai qu’il est difficile pour des enfants de bonne naissance comme vous. Mais ne désespère par Erszébeth. Si celle-ci va droit dans le mur, tu en trouveras une autre de relation qui t’emmènera au bout du monde. » Il n’allait pas la détromper. Ce n’était clairement pas son rôle.

Irvin avait amené le sujet sur Circée. Lui qui voulait essayer de comprendre les deux filles qui ne se parlaient plus vraiment. Le voilà qui avait fait une gaffe. « Je ne suis peut-être pas la personne la plus socialement douée de Londres mais Circée a regretté que je ne sois pas morte en sortant votre fils de cet incendie, au bal, monsieur. » Il en resta interdit. Sa fille avait désiré la mort de sa meilleure amie ? Allons donc…voilà quelque chose de vraiment étonnant. « Je n’ai pas pu la protéger ce soir-là, je n’ai pas pu prendre ce doloris à sa place et pour cela j’ai une dette envers elle mais j’ai aussi mes limites. » Vraisemblablement il y avait une réelle colère entre les deux. S’était leurs histoires. Il n’avait pas à s’y mêler. Il en serait très probablement dépassé. Il vit le serpent réagir. S’il venait à l’attaquer, Irvin se savait prêt à en faire un étui à baguette avec sa peau. Et peut-être même un bon ragoût ou  une paire de chaussure. Il se ferait clairement plaisir. Tout baigné de magie noire qu’il pouvait être. Cela ne l’effrayait pas le moins du monde. Mais la jeune rousse le ramena bien vite à ses pieds et son père la força ensuite à s’asseoir sur une chaise afin de vraiment se joindre à eux. « Tu vas me faire le plaisir de te reprendre, tout de suite, Erzsébet. Irvin n’a pas vraiment besoin que tu lui montres ce dont Daksha est capable quand tu te mets dans cet état, mh ? » Ses bras à nouveau croisés sur son torse, Irvin regardait le père et la fille. Ils avaient vraiment un problème de communication. Mais Irvin ne voyait pas vraiment à quel endroit cela péchait. Irvin crut bon d’intervenir pour essayer de détendre l’atmosphère. « Hé bien ma fois ! Ta bête a un sale caractère ! » Il rit et libéra l’un de ses bras afin de se saisir de son verre. Verre qu’il vida à nouveau. Il leva la main afin d’interpeller un serveur. « Que veux-tu boire jeune fille ? » Après tout, elle était majeure. Et même en présence de papa, elle pouvait faire ce qu’elle souhaitait. « Soren, je t’offre le suivant. » Pour fêter cette alliance. Mais il n’allait pas le crier tout haut. « Bien et sinon, comment vont les affaires Erszébeth ? » Après tout, autant diriger les conversations sur la nouvelle venue. Cela changerait. Et puis maintenant qu’elle allait être sa belle-fille. Autant qu’il en apprenne le plus possible sur elle…comme cette histoire d’arrière-boutique.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : WW. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 736 hiboux. J’incarne : Katherine McNamara , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nerissa Carrow Je parle en : #477C64 ainsi qu'en italique pour le fourchelang. Daksha s'exprime en #A8A8A8.



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joaillère et chercheuse au département R&D pour le compte des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, sans être mangemort mais je collabore avec eux pour préserver mes intérêts personnels. Côté cœur, : je suis mariée à Kenan Rackharrow. Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Mar 6 Sep - 16:17

A story about fathers and children.
« There is nothing that moves a loving father's soul quite like his child's cry. »

L
a communication était un art complexe qui ne fonctionnait visiblement pas entre Sissi et son père. C’était sans doute un comble lorsque l’on connaissait la réputation des Grimstone, bulle idyllique de compréhension dont bien des héritiers envieraient la situation et les choix. Ekaterina n’avait-elle pas fait un mariage d’amour, après tout ? Sa soeur aînée ne comprenait d’ailleurs pas l’obstination que la cadette mettait à refuser de croire en la bonne étoile et les amours durables. Foutaises. « Ca n’est pas difficile, c’est notre devoir. » Et c’était sincère. Elle avait toujours fait passer son devoir avant, mais c’était plus aisé à l’époque où elle n’était qu’une marionnette sans attaches. Kenan avait eu cette drôle de tendance à se la jouer bombe atomique sur son existence tranquille. « Le devoir et le choix ne sont pas incompatibles. » Les yeux vairons se lèvent vers le plafond en signe d’agacement. « Dites-moi père, les Flamel sont-ils heureux que Dragomir soit élevé comme un Grimstone ? » Cette fois-ci, la fille était parvenue à couper le sifflet au père. A croire qu’elle avait une vision bien plus pragmatique et aiguisée qu’on ne l’aurait cru sur les diverses lignées et ce qu’impliquait la naissance d’un fils. Un fils qui, par ailleurs, avait été élevé en grande partie par ses grand-parents maternels. Les Flamel n’avaient pas eu leur mot à dire, quoiqu’il en soit, vu ce que leur famille avait eu à subir, le jugement de Sissi n’était en soi pas volontairement méchant, simplement .. disons objectif.

Le rire d’Irvin eu le don de surprendre Sissi qui ne pensait pas l’avoir vu aussi léger, pas une fois durant toutes ces années. En même temps, elle ne restait sans doute jamais assez longtemps pour le voir rire, pas plus qu’elle ne se permettait d’écouter ses conversations, et donc par extension avait-elle sans doute occulté ses élans joyeux. « Il n’est pas méchant, simplement protecteur.. » C’était la seule excuse de Daksha, il protégeait sa propriétaire, envers et contre tous, parfois même contre sa propre personne, contre ses propres excès. La bestiole a approuvé d’un sifflement en posant sa tête sur les genoux de la jeune femme, comme aurait pu le faire un chien - au final, en dehors de son apparence écailleuse, c’était un peu la même fonction. « Que veux-tu boire jeune fille ? » Elle a eu un temps de latence, comme si Irvin ne s’adressait pas à elle. Elle avait plutôt l’habitude d’être cantonnée au thé pour les trois quarts de sa famille, même pour Leik, et ne parlons même pas de Maksimilian ! « Disons.. du Pur-Feu ? » Soren a manqué en recracher la dernière gorgée de son verre, ce qui a beaucoup fait rire la demoiselle dont les traits ne se détendaient que trop rarement. « Soren, je t’offre le suivant. » Il a toussé pour faire passer l’alcool, en hochant la tête. Non, décidément, il avait raté beaucoup de choses concernant la rouquine, et il le réalisait à l’instant. Depuis quand est-ce qu’elle s’intéressait à autre chose qu’à ses livres poussiéreux ?

« Bien et sinon, comment vont les affaires Erszébeth ? » Soupir las. « Bien. L’instabilité politique pousse les sang-purs à dépenser des fortunes. J’ai l’impression de passer mes journées à faire des bagues de fiançailles, des alliances et des gourmettes.. » Ca n’était pas qu’une impression, d’ailleurs. Meadowes avait rempli sa caisse en une seule commande, une vraie folie ! « Je ne devrais pas m’en plaindre pourtant.. je m’ennuie à mourir. Et comme Alastar me fait la tête, je n’ai même plus de sortilèges passionnants à inventer. » Alastar, avec un naturel déconcertant, comme s’il n’y avait pas une sacré paire d’années pour les séparer. Et qui disait Alastar, ne disait visiblement pas sortilèges innocents de pureté. On en apprenait tous les jours, n’est-ce pas Irvin ?

Sissi : #477C64
Soren : #4A6885
© Starseed



Open your eyes, i'm all a disguise.
I carry on like a princess, ⊹ but man i've got them fooled cause underneeth my business I'm cold, I'm hard, I'm cruel. Never gonna put a spell on me, never ever gonna bring me back, never gonna make me be something I'm not because i'm evil. (anaëlle)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Mer 14 Sep - 11:23


Irvin essayait de mettre de tempérer un peu les choses. Il avait la vague impression que la jeune femme était un peu braquée. Mais apparemment, même en essayant de discuter de son futur, elle trouvait encore des choses à redire. Il écoutait le père et la fille se faire une petite partie de ping pong de répliques pleines d’amour. Enfin jusqu’au moment ou Erzsébeth parla d’un certain Dragomir. Irvin ne connaissait pas toute leur famille, leur généalogie, etc. Il en conclu vaguement qu’il s’agissait d’un enfant. Probablement celui de l’un des frères ou sœurs de la jeune fille. Et apparemment il y avait une petite histoire particulière quand à son éducation. Hé bien les choses allaient promettre pour la suite. Lorsqu’elle précisa que le reptile était plus protecteur que méchant, cela eut le don de tirer une exclamation amusée et sceptique d’Irvin. Un serpent ne pouvait qu’être mauvais pour lui. Et n’était pas vraiment un chien de garde qui protégeait sa maîtresse. Enfin, il voyait les choses ainsi.

Irvin commanda les boissons et ne cilla pas lorsque la jeune fille commanda la même boisson bien forte que les deux adultes. « Remettez-nous en trois fois s’il vous plait. » Dit-il à l’adresse du serveur. Il eut l’air surpris d’en ajouter un troisième en regardant Erzsébeth, mais ne dit rien et alla les préparer. Heureusement qu’il ne l’avait pas ouverte, ils commandaient, lui n’avait qu’à servir ce qui était demander sans quoi que ce soit. Le client est roi après tout. Irvin s’intéressa ensuite au commerce de sa future belle-fille. « Bien. L’instabilité politique pousse les sang-purs à dépenser des fortunes. J’ai l’impression de passer mes journées à faire des bagues de fiançailles, des alliances et des gourmettes.. » Bien…cela contrastait avec son soupire précédent. Il hocha la tête. Il comprenait totalement que les personnes ressentent le besoin de dépenser leur argent dans des valeurs sur, des choses qui pourraient rapporter plus tard, lorsque les choses se calmeraient politiquement parlant. « Je ne devrais pas m’en plaindre pourtant.. je m’ennuie à mourir. Et comme Alastar me fait la tête, je n’ai même plus de sortilèges passionnants à inventer. » Alastar. Irvin tiqua et sursauta, comme s’il venait d’être piquer par un insecte quelconque. « Tu connais bien mon frère ? » Ce fut sa première réaction. Il ne savait pas trop quoi penser. Le serveur apporta les boissons et il se reprit. « Tes commandes ne sont pas intéressantes pour que tu t’ennuies ? » Il était réellement intéressé. La demoiselle avait apparemment des facettes inconnues malgré ces années de discussions autour des livres.

Il but une gorgée de son verre et décida  de se lancer en repensant au pendentif dans sa poche. « Il parait que tu as une arrière boutique intéressante ? » Il posa son regard sur elle, ne la quittant pas des yeux. « Ton père m’a dit que tu planchais sur une collier permettant de protéger des doloris, c’est correcte ? » Oui, il entrait dans le vif du sujet. Il était réellement intéressé et il n’avait pas l’intention de tourner cent ans autour du pot.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : WW. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 736 hiboux. J’incarne : Katherine McNamara , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nerissa Carrow Je parle en : #477C64 ainsi qu'en italique pour le fourchelang. Daksha s'exprime en #A8A8A8.



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joaillère et chercheuse au département R&D pour le compte des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, sans être mangemort mais je collabore avec eux pour préserver mes intérêts personnels. Côté cœur, : je suis mariée à Kenan Rackharrow. Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Mer 14 Sep - 15:52

A story about fathers and children.
« There is nothing that moves a loving father's soul quite like his child's cry. »

S
issi faisait jeune. Les traits de son visage laissaient place au doute, comme si il était nécessaire de vérifier son droit à agir comme elle l’entendait. Vingt-et-un ans, c’était bien assez pour être indépendante dans le monde sorcier. Elle n’était pas adepte de l’alcoolisme notoire et se comportait toujours avec une certaine décence chez ses parents, leur donnant l’illusion d’un désintérêt pour l’interdit. Bien sûr, Soren la savait rebelle, verbalement, toujours attirée par la noirceur.. de là à supposer que l’alcool lui soit familier ? Non. Il préférait la penser à savourer du thé entre deux travaux douteux. Tant pis pour les illusions paternelles. « Tu connais bien mon frère ? » La réaction d’Irvin fait écho au haussement de sourcil du Grimstone, piqués par la surprise, tous les deux. Elle imaginait bien qu’Alastar gardait pour lui ses loisirs, surtout si durant son temps libre il était proche d’une si jeune demoiselle. Le mystérieux Alastar, talentueux sorcier, intéressé plus que de raison par mille savoirs, par l’intellect avant la jeunesse. « C’est un collaborateur régulier. » Pas un professeur. Pas un enseignant. Ca n’était pas la nature de leur lien : ils partageaient des expériences, des connaissances, presque d’égal à égale. Elle appréciait l’homme sans chercher à s’embarrasser de leurs différences ou de ce que les autres pourraient en penser. « Un collaborateur.. pourquoi ? » Taquine, la rousse a attrapé le verre qu’on venait de lui servir pour boire calmement une gorgée, un sourire en coin. Elle a place un index devant ses lèvres pour souffler à son père, malicieusement « Chhhh, secret défense. » Pourquoi avait-il fallu que la seule qui se lance dans le commerce, domaine traditionnel de la famille, soit aussi celle qui avait une inventivité tordue à revendre ? Irvin avait sous les yeux une facette insoupçonnée d’Erzsébet, et sans nul doute celle que Kenan préférait : l’indomptable, la secrète, la joueuse. Elle n’était pas que la sérieuse gamine perdue dans les rayons de la librairie, trop sage, trop détachée.

« Tes commandes ne sont pas intéressantes pour que tu t’ennuies ? » Elle hausse les épaules, peu convaincue. Que dire des commandes ? Il y’en avait, onéreuses, et c’était tout ce qui devait compter. « Les demandes sont affreusement similaires. Des alliances, ça ne sont jamais que de tristes ronds, presque toujours en or jaune. Les bagues de fiançailles sont un étalage de promesses sans fond. J’aime la complexité. » Sissi aimait les défis. Elle aimait batailler pour obtenir un résultat, devoir chercher, devoir associer des éléments délicats. Lui demander un diamant simplement incrusté, c’était trop banal. Elle n’était plus une débutante, on avait fini par le reconnaître, dans les environs. La qualité ou rien. « Il parait que tu as une arrière boutique intéressante ? » Les regards se croisent. Qui lui a parlé de l’arrière-boutique ? Ca ne se savait qu’auprès des gens qui avaient été clients, en avait-il dans ses amis ? Et qu’est-ce qui aurait poussé quelqu’un à évoquer cela ? « Ton père m’a dit que tu planchais sur une collier permettant de protéger des doloris, c’est correcte ? » Soren, évidemment.

Un regard noir à l’intention de Soren. A quoi bon laisser Eszter lui reprocher ses activités si il l’évoquait auprès d’un homme que Sissi ne voulait en aucun cas décevoir ? « Ce qu’on me commande, je le fais. » Elle a baissé d’un ton, se penchant légèrement vers la table pour éviter les oreilles indiscrètes. « Un moyen discret pour éliminer un gêneur ? Pas de problème. Une épouse jalouse ? Il suffit d’un collier ensorcelé. » Des bijoux noirs, c’est ce qu’elle sous-entendait et elle savait qu’Irvin saurait le déduire de lui-même. « On me donne l’objectif et je trouve un moyen de l’atteindre. Le collier pour Circée devait être un cadeau, mais je vois que mon père ne sait pas tenir sa langue. » Le reproche siffle presque. Ca la contrariait qu’il gâche ainsi ses efforts. Surtout que les tentatives étaient un échec. « Et je n’y arrive pas. J’ai toujours une solution quand je sais lancer les sortilèges desquels je veux protéger les gens. Or je ne sais pas lancer de Doloris.. » C’est donc cela. Elle échoue parce qu’elle n’a pas suffisamment testé l’Impardonnable en question. « Serait-ce ta limite, petite vipère ? » Elle préfère avaler une autre gorgée plutôt que de répondre.

Sissi : #477C64
Soren : #4A6885
© Starseed



Open your eyes, i'm all a disguise.
I carry on like a princess, ⊹ but man i've got them fooled cause underneeth my business I'm cold, I'm hard, I'm cruel. Never gonna put a spell on me, never ever gonna bring me back, never gonna make me be something I'm not because i'm evil. (anaëlle)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Jeu 15 Sep - 16:06


Irvin était surpris qu’elle connaisse Alastar. Bon, sa relation avec son frère cadet s’améliorait, mais elle n’arriverait peut-être jamais au point aussi bon qu’avant leur prise de bec à la boutique familiale. Il ne savait pas qu’il côtoyait la jeune fille à deux pas de chez lui. Après tout, Alastar ne venait jamais lui rendre visite, comment pourrait-il savoir qu’il venait à pré-au-lard ? « C’est un collaborateur régulier. » « Un collaborateur.. Pourquoi ? » Visiblement il n’y avait pas qu’Irvin qui était surpris. « Chhhh, secret défense. » Mais au lieu de répondre, la jeune fille choisit de faire dans le secret. Il était probable que cela ait un lien avec l’arrière boutique. Irvin était frustré. Son frère avait continué ses investigations en magie noire apparemment. Ce n’était peut-être pas ce qui l’énervait le plus, mais bien le fait qu’il ne venait pas donner des nouvelles à deux pas. « Bon simple curiosité. » Il préféra mettre un terme à ce sujet. S’il voulait des informations, il se renseignerait auprès du principal concerné, voilà tout.

Il la questionna ensuite sur son travail. Elle n’avait pas l’air d’apprécier son travail, donc il était plutôt surpris. « Les demandes sont affreusement similaires. Des alliances, ça ne sont jamais que de tristes ronds, presque toujours en or jaune. Les bagues de fiançailles sont un étalage de promesses sans fond. J’aime la complexité. » Correction. En fait elle n’appréciait pas de faire toujours simple et toujours la même chose. Il pouvait comprendre. Pour  certaines personnes la facilité était la meilleure des choses, tout comme le train-train quotidien, tandis que pour d’autres il fallait de la complexité et de l’innovant. « Je comprend. Mais peut-être qu’ils cherchent plus la sécurité pour le moment que la fantaisie. » Il fit une pause, buvant un peu de son verre. « La roue tournera. Patience. » Les choses iront mieux et les gens recommenceront à dépenser pour le plaisir, plus seulement pour l’obligatoire.

Puis vint ses questions très directes. Il essayait d’être toujours très direct. Plus le temps passait, moins il avait de patience. Il vit le regard noir qu’elle lança à son père. Cela les concernait, il choisit de ne pas relever. « Ce qu’on me commande, je le fais. » Logique, s’était son travail. Il l’entendit parler plus bras et il le comprenait. Il n’y avait pas beaucoup de clients pour le moment, mais on n’était jamais à l’abri d’une oreille indiscrète. « Un moyen discret pour éliminer un gêneur ? Pas de problème. Une épouse jalouse ? Il suffit d’un collier ensorcelé. » Irvin ne put s’empêcher de sourire. Il comprenait totalement ce qu’elle lui racontait. Il avait eu le même objectif il y a quelques années en arrière. « On me donne l’objectif et je trouve un moyen de l’atteindre. Le collier pour Circée devait être un cadeau, mais je vois que mon père ne sait pas tenir sa langue. » Il sentit le reproche et Irvin le balaya de la main. « Et je n’y arrive pas. J’ai toujours une solution quand je sais lancer les sortilèges desquels je veux protéger les gens. Or je ne sais pas lancer de Doloris.. » Voilà qui était intéressant, Soren devrait être heureux, sa fille n’était pas totalement perdue dans la magie noire. « Ton père n’a fait que me répondre. J’avais émis l’envie de créer quelque chose qui permettrait à Circée d’être protégée des doloris et il m’a informé que tu étais déjà entrain de plancher dessus mais que pour le moment tu n’y arrivais pas totalement. » Il jeta un regard à Soren. Après tout, s’était la stricte vérité. Il choisit cependant de quitter le père du regard et de le plonger dans son verre avec sa proposition suivante. « Souhaiterais-tu que nous travaillions ensemble sur cette affaire ? » Il fit une pause. « Il y a des années en arrière, je tenais le même genre de boutique avec mes frères et ma sœur. Mais au lieu de bijoux, nous laissions la magie noire imprégner des objets de toute sorte. Fort plus pratique pour les personnes qui ne portent pas de bijoux. » Il jeta un regard rapide à la jeune fille. Savait-elle cela ? En tout cas lui, il n’en avait jamais parlé. Les gens avaient peur de la magie noire, il n’étalait donc pas en général son CV. « Et si tu as besoin de t’entraîné à jeter le doloris, tu pourras t’entrainer sur moi. » Il l’avait déjà subit. Et il se savait capable de le subit encore. Il ne pensait pas que la jeune fille en jetterait un très puissant de toute manière. Mais on n’était pas à l’abri d’une surprise. « Ou alors, je peux m’occuper de cette partie sur ton bijou. » Après tout….il en avait déjà jeté également. Il n’osait plus trop regarder Soren. Il avait un passé comme mangemort actif. Il avait un sombre passé et il pouvait comprendre que cela ne puisse pas forcément réjouir Soren. Après tout, lui n’apprécierait peut-être pas à sa place…qui sait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : WW. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 736 hiboux. J’incarne : Katherine McNamara , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nerissa Carrow Je parle en : #477C64 ainsi qu'en italique pour le fourchelang. Daksha s'exprime en #A8A8A8.



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joaillère et chercheuse au département R&D pour le compte des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, sans être mangemort mais je collabore avec eux pour préserver mes intérêts personnels. Côté cœur, : je suis mariée à Kenan Rackharrow. Champ Libre :


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Jeu 15 Sep - 21:18

A story about fathers and children.
« There is nothing that moves a loving father's soul quite like his child's cry. »

Q
uelque chose change dans le regard qu’elle porte sur Irvin. Il a tenu une boutique tournée vers la magie noire, trop d’années auparavant pour qu’Erzsébet le sache. Inutile de nier son intérêt lorsqu’elle détaille le regard du Rackharrow. Elle analyse des données, des souvenirs. Elle analyse des bribes de phrases, des conversations, tout ce dont elle se souvient. Les billes bicolores se tournent vers Soren, sans agressivité cette fois-ci, plutôt avec curiosité. « Vous faites affaires. » Le constat tombe doucement. Elle n’est pas tellement loin de la réalité, bien qu’elle imagine plutôt le fait qu’Irvin veuille ranimer ses activités d’antan, pas une histoire de fiançailles, d’alliances. Soren s’est contenté de goûter la boisson dans son verre, avec un haussement d’épaules sans équivoques : il n’en dirait pas plus, elle devait faire avec. Les secrets que sa fille ignorait lui épargnait de devoir mentir, c’était aussi une façon de la protéger, si bien qu’elle ne s’offusquait pas plus de cette fois là que de toutes les autres. Elle acceptait de ne pas avoir accès à toutes les informations, malgré toute la rébellion dont elle pouvait faire preuve par ailleurs.

Il lui avait demandé si elle voulait travailler avec lui sur le problème, avant qu’elle ne tire la conclusion précédente. Elle paraît réfléchir, un moment. Le silence retombe, laissant aux deux hommes l’attente d’une réponse. Soren aurait aimé affirmer qu’il avait un doute sur ce qu’elle allait en penser, malheureusement il ne connaissait que trop bien les attraits de sa fille. « C’est trop tentant. » Daksha a relevé sa tête sombre, sur les genoux de la jeune femme. Un sourire en coin s’est dessiné sur les lèvres de la rousse. Bien sûr que c’était trop tentant. « Tu sais que je ne peux pas dire non. » « Hélas.. » Oui, hélas. C’était l’attirer par le coeur de ses addictions. L’attraper par le noeud de ses travers qui s’épanouissaient sans mal dans l’obscurité. Le manège du serpent ne cesse pas et, bientôt, il se retrouve en partie posé autour de ses épaules, à susurrer des mots que les autres ne peuvent comprendre. La magie attirait la magie, n’est-ce pas ? S’il donnait l’air d’être détaché, Soren n’appréciait gère cette drôle de scène, vieux reflet de la manière dont on dépeignait certains autres fourchelangues, et pas des plus sympathiques. La rousse hoche la tête et l’animal s’éclipse, glissant sur le sol jusqu’à la sortie, non sans arracher un cri d’effroi à une femme qui venait d’entrer. Comme dirait Ekaterina, personne n’aimait ces bestioles. « J’en conclus que vous n’avez pas les limites de votre frère. Il est des choses qu’il se refuse à transmettre. Je me sais toutefois incapable de vouloir vous faire du mal.. condition pourtant nécessaire. » Elle avait la théorie, évidemment. L’assoiffée de savoir n’avait pas pu s’empêcher d’étudier les Impardonnables. « Toutefois je ne refuse jamais d’aide et si vous avez besoin d’un bijou pour Circée, je serais ravie de vous en faire cadeau. En remerciements pour avoir toléré ma présence autant d’années. » On ne pouvait pas dire que Soren ne lui avait pas enseigné la reconnaissance, au moins.

Sissi : #477C64
Soren : #4A6885
© Starseed



Open your eyes, i'm all a disguise.
I carry on like a princess, ⊹ but man i've got them fooled cause underneeth my business I'm cold, I'm hard, I'm cruel. Never gonna put a spell on me, never ever gonna bring me back, never gonna make me be something I'm not because i'm evil. (anaëlle)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am decadent, and here I am.
avatar
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1277 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: (IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.   Mer 9 Nov - 12:20


Irvin regarde la jeune fille avec intérêt, il venait de lui proposer de l’aider sur la création d’un bijou et donc de remettre les mains dans la magie noire qu’il avait abandonné il y a si longtemps. « Vous faites affaires. » Soren ne dit rien et Irvin se contente de sourire. On pouvait appeler les choses comme ça en quelque sorte. Irvin attendait une réponse. Il voyait le serpent bouger et ses yeux se sont plissés imperceptiblement, aux aguets de ce que cette chose pourrait faire. Mais il voit la jeune femme sourire et repose ses yeux sur elle. « Tu sais que je ne peux pas dire non. » « Hélas… » Il est satisfait le Rackharrow, mais un peu nerveux aussi. Et s’il était rouillé ? Soren ne semblait pas plus apprécier la proposition que cela, mais il ne pouvait aller totalement à l’encontre de l’envie de sa fille. Irvin lui jeta un regard, comme pour s’excuser de la proposition qu’il avait fait.

Le serpent bouge et fait des trucs bizarres. Il n’aime pas cette bête et ne l’aimera probablement jamais, c’est un rampant, c’est beurk et ça lui colle des frissons partout. Et puis il finit par s’en aller. Soulagement pour Irvin. Mais il s’interroge. Où va-t-il ? Pourquoi laisse-t-il Erzsébet seule ? Voilà qui est intriguant…malgré sa répulsion première. « J’en conclus que vous n’avez pas les limites de votre frère. Il est des choses qu’il se refuse à transmettre. Je me sais toutefois incapable de vouloir vous faire du mal... condition pourtant nécessaire. » Irvin est curieux, Alastar aurait donc des limites ? Voilà qui est intéressant. De toute manière son frère n’a jamais vraiment mis les mains, jusqu’au coude dans la fabrication d’objets…avant de fuir lâchement. Alors peut-être qu’il ne savait tout simplement pas faire. « Toutefois je ne refuse jamais d’aide et si vous avez besoin d’un bijou pour Circée, je serais ravie de vous en faire cadeau. En remerciements pour avoir toléré ma présence autant d’années. » Irvin lui sourit. « Tout travail mérite salaire, donc je n’accepterais pas de cadeau, même venant de ta part, tes efforts et le temps passé devra être rémunérer. » Il joue avec son verre. « Ce n’était pas particulièrement compliqué de t’avoir dans les jambes ces années, ne t’en fais donc pas. » Sa main se fige, son regard s’abaisse dessus. « Quant à l’apprentissage, je ne voudrais pas que tu risques de trop ta vie, ma magie noire est un acte complexe et dangereux, donc je ne t’enseignerais que ce qui ne mettra jamais ta vie en danger. » Ce serait bête de perdre la fiancée de son fils…Surtout sans hériter. Il porte ensuite son regard sur ses deux compagnons de table. « Si vous voulez bien m’excusez ? » Il se lève, tend la main à Soren. « Merci pour tout et restons en contacte. » Lui propose-t-il en souriant. Il hoche la tête à l’intention de la jeune femme. « A une prochaine alors Erzsébet. » Il replace sa chaise, laisse quelques pièces pour régler les consommations et sort de l’établissement. Oui, il avait vraiment beaucoup de travail à présent.



Revenir en haut Aller en bas
 

(IRVIN) ≤ « A Story about fathers & children. » / EXPRESS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maple story
» Love et Story
» Maple Story ^^
» Yuki de Anzu Story !
» World Wrestling Entertainment [ EWR Story ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Le chemin de Traverse :: Le Chaudron Baveur-