indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
SOLO RIDING UNTIL I DIE - quinder [RP EXPRESS]

()
Parchemin envoyé Mer 11 Mai - 2:07

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 27/04/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 320 hiboux. J’incarne : Henry Cavill , et l’avatar que je porte a été créé par : Moi . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena, Maggs et Betty Je parle en : teal



Je suis âgé de : 36 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : un Raffleur pour le Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Je suis marié depuis février à Mererid Nott, et mon coeur l'aime, tout autant que son jumeau.
avatar
 






QUINTUS NOTT & SKANDER LUPIN
Oh, it's just me, myself and I.



MAI 1990 – CHEMIN DE TRAVERSE




« Donc tous sont en faveur de la décision d’envoyer Quintus Nott à la recherche de Skander Lupin. » Les yeux se rivent sur toi, tes jointures sont déjà blanches d’avoir tant serré tes poings. Vous venez de passer les huit dernières heures de la journée à débattre sur différentes décisions concernant de près ou de loin votre Ministère. Parmi les autres familles de sang-pure, tu fais partie du conseil qui doit désormais régner sur les mangemorts et le reste du monde magique. Malgré ton parti pris, tu les as tous convaincus un à un que tu étais le mieux placé pour retrouver ce sorcier qui était sans doute le plus recherché après le bal qui avait marqué la fin du Seigneur des Ténèbres. Tu étais allé lui rendre visite à Ste-Mangouste et il avait perdu la mémoire, mais il était toujours ton meilleur ami. Jusqu’à ce que tu te rendes compte qu’il t’avait menti, sans doute toute sa vie durant. Une bande de sorciers avaient donné corps et âmes pour le faire sortir de là, ce qui laissait présager son affiliation à l’Ordre du Phoenix. Tu n’arrivais tout simplement pas à y croire, comment Skander avait fait pour te trahir ainsi? Il avait tué Ciena. Il avait assassiné une née-moldue qu’il aimait et c’était pour cette unique raison que tu l’avais accueilli à nouveau dans ta vie. Désormais, tout te semblait être un mensonge et tu te demandais si cette sorcière était réellement morte. La colère qui faisait rage en toi ne faisait pas une bonne équation, car quand tu sortis du ministère cette soirée-là, tu n’avais plus qu’une mission en tête : Retrouver Skander et le torturer, lui faire mal jusqu’à ce qu’aucun secret ne se dresse entre vous. Ensuite, tu pourrais bien faire ce que tu voulais soit le ramener au ministère ou en finir avec sa misérable vie de traitre. Cela fait désormais trois jours et trois nuits que tu es à sa recherche. Tu as visité tous les lieux où tu connaissais être ses habitudes. Il savait qu’il ne pouvait pas sortir aussi facilement sans qu’on le retrouve. Le chasseur de primes en toi était d’autant plus choqué que tu n’arrives pas à mettre la main sur lui plus facilement. N’était-il pas ton meilleur ami? Ah. Peut-être, mais en réalité, que asvais-tu de Skander Lupin?. Il n’était plus celui que tu avais fréquenté ces vingt-quatre dernières années. Tu devrais rentrer chez toi pour te reposer plus de deux heures d’affilée et alors que le soleil pointe le bout de son nez, tu crois qu’un repos serait le mieux. Tu traverses l’Allée des Embrumes où séjournent quelques sorciers au sol, trop saouls, drogués ou pauvre pour faire quoi que ce soit. Quand tu t’apprêtes à transplaner au manoir des Nott, des prunelles attirent ton attention. Ta baguette se pointe aussitôt vers l’homme encapuchonné et tu lances comme un juron : « ENDOLORIS! » Ton souffle est court, tu t’élances vers ce salopard qui n’es plus rien pour toi. « Qui es-tu?! Dis-le-moi, il me semble que c’est ce que tu me dois après toutes ses années de mensonge, non?! » Ta baguette est pointé sur son visage et tu attends, le rouge au joue.


 



OUR SUPREMACY

Wake to see, your true emancipation is a fantasy. Policies Have risen up and overcome the brave. ©️ anaëlle.


Parchemin envoyé Mer 11 Mai - 13:52

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1882 hiboux. J’incarne : Oscar - sexy - Isaac , et l’avatar que je porte a été créé par : moi-même, Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Gideon Peverell, Astraea Black, Avia Spdumore. Je parle en : #ff3333



Je suis âgé de : 36 années perdues dans la tourmente de la lune. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Leader de L'Ordre Du Phénix, à plein temps. Je suis un ancien auror et ancien homme de main pour la Main Noire, mais surtout un ancien espion. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis en couple avec une blonde répondant au nom d'Odette Moody. Champ Libre : ancien alcoolique - ancien auror - leader de l'Ordre du phénix - fumeur - ancien drogué - papa de plein de gamins (Victoire,Orion, Antigone, Finlay, & Sirius)

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 






QUINTUS NOTT & SKANDER LUPIN
Oh, it's just me, myself and I.



MAI 1990 – CHEMIN DE TRAVERSE

L'un des hommes les plus recherché du pays voici ce qu'il avait finit pa devenir, lui qui s'était évertué à survivre grâce à une couverture intacte pendant des années. Il avait dû bafouer l'honneur de celle qu'il avait aimé pour survivre, faire croire qu'il lui avait ôté la vie pour rester dans ce cercle des sorciers craints et toléré malgré l'impureté de son sang. C'était cete réputation qui l'avait précédé qui avait fait en sorte qu'il soit embauché par la Main Noire, pour qu'il puisse glaner des informations pour le compte de l'Ordre. Ces choses que nous faisons pour notre survie ne nous définissent pas. il ne voulait être résumé à cela. Une réputation, pourtant, c'était le dure loi de la vie. Skander n'était plus l'homme qu'il avait été jadis, non, il était une ombre, un bras armé, rien de plus. Il était un leader, c'était bien la seule chose qui restait dans sa putain de vie, s'il perdait l'Ordre il n'aurait plus qu'à se laisser tuer au combat ou à sauter dans la Tamise. Il avait eu l'illusion d'être capable de redevenir ce qu'il avait été par le passé, avec elle. Mais non - c'était définitivement l'idée la plus stupide qu'il avait eu de neuf ans, comme si on pouvait revenir ce qu'il avait traversé. Il sentait que c'était impossible. Alors il fallait annihiler ce qui restait d'elle, d'eux. Annihiler les émotions. Encore une fois.

Risqué, et stupide. C'était les deux mots qui lui venaient à l'esprit quand il réalisait qu'il se trouvait sur le chemin de Traverse. Mais le risque et la douleur rendraient-ils la choses plus supportable, comme si la douleur de vivre n'avait que d'égal la douleur physique. Skander ne cherchait pas les ennuis, il les trouvait. En mission pour l'Ordre, Ekaterina lui avait bien sûr conseiller de prendre du repas - chose dont il était foutrement incapable. S'il restait enfermé entre quatre murs, la bouteille deviendrait sa seule compagne, celle qui le ferait perdre pied, connaitre une ivresse bien précaire.  Il préférait l'ivresse du danger, celle-ci au moins avait son utilité. Il n'avait pas envie de retomber dans ses vieux travers, mais il avait l'impression de ne pas en avoir le choix. Lui qui avait toujours été bagarreur n'avait pas changer en grandissant. Encapuchonné dans une ruelle, Skander pressait le pas, désireux de quitter cette zone au plus vite, il avait eu ce qu'il voulait, récupéré des informations auprès d'un de leur contact. Il ne pouvait transplaner dans l'enceinte du Chemin de Traverse, les évènements récents rendaient tout bien plus compliqué. Quand soudain, « ENDOLORIS! » La douleur le cloua sur place, pire encore. Il était incapable de respirer. Stoppé dans sa course, son agresseur se présente, sous des traits familiers la rage dans la voix. « Qui es-tu?! Dis-le-moi, il me semble que c’est ce que tu me dois après toutes ses années de mensonge, non?! » Il était Skander Lupin, trente quatre ans, alcoolique, le coeur en miette, leader de l'Ordre du Phénix.

La douleur était encore présente, le sort lui avait cessé. Mais Skander était tombé à genoux, sous le joug de celle-ci. Et le voilà maintenant qu'il était en joug d'un foutu mangemort. Quin, un ami. Enfin celui qui avait été l'un de ses plus proches amis. Leur chemin idéologiques s'étaient séparé il y avait bien longtemps. Mais Skander lui avait menti, pour la cause, pour cette putain de cause. Et il ne regrettait pas.  « Skander Lupin. » lâcha-t-il froidement, levant les yeux vers lui. « Skander Lupin, le menteur. Vas-y frappe moi. » Il n'était pas ivre pourtant ses propos étaient si incohérents et dangereux pour lui que s'il avait été sous l'emprise de quoi que ce soit, ça n'aurait pas été impossible. Là il ressentait la peine et la douleur morale, si la douleur physique effaçait le reste. Ainsi soit-il. Mais Skander a toujours une idée derrière la tête. Captant l'attention de son ami, d'un geste vif et rapide, il le saisit aux jambes, le faisant basculer sur le sol de toute ses forces.
 



Parchemin envoyé Jeu 12 Mai - 3:04

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 27/04/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 320 hiboux. J’incarne : Henry Cavill , et l’avatar que je porte a été créé par : Moi . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena, Maggs et Betty Je parle en : teal



Je suis âgé de : 36 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : un Raffleur pour le Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Je suis marié depuis février à Mererid Nott, et mon coeur l'aime, tout autant que son jumeau.
avatar
 






QUINTUS NOTT & SKANDER LUPIN
Oh, it's just me, myself and I.



MAI 1990 – CHEMIN DE TRAVERSE

La rage te consumait, t’empêchant de penser de façon logique. Pourtant, entre vous deux, ça avait été toujours toi qui avait été le plus loquace, celui qui avait le nez fourré dans les livres sur la magie noire. Ce soir, tu n’avais plus rien de cet ancien étudiant qui avait fini par durcir son air avec le temps. Tu étais un vrai chasseur de primes qui agissait comme on le voulait de toi en tuant et en torturant ceux qu’on te pointait. Tu n’avais aucun sentiment envers les inconnus, seuls ceux qui comptaient faisaient partie des sangs-purs et plus particulièrement les gens de ta famille. C’était pour cette raison que tu faisais un excellent travail pour le ministère et que tu t’étais proposé pour traquer Skander. Il avait toujours été ton meilleur ami, du moins, c’est ce que tu avais pensé. Tu lui avais toujours tout dévoilé sur ta vie, il n’y avait aucun secret que tu lui cachais et tu venais d’apprendre qu’il faisait sans doute partie de l’Ordre du Phoenix? Tu n’arrivais pas à y croire, tu étais partagé entre l’idée de ne pas croire ces gens qui l’accusaient et celle de le faire souffrir pour t’avoir fait passer pour un idiot toutes ces années. Lorsque tu avais crois ses prunelles dans l’Allée des Embrumes, tu t’étais dit que l’univers tout entier te souriait. Le sort avait fusé aussi facilement qu’avec n’importe qui et la force de l’impact l’avait fait tomber au sol. Tu avais toujours été doué avec ce genre d’offensive et même si l’homme qui souffrait à tes pieds avait été ton ami, désormais ce ne pouvait plus être le cas. « Skander Lupin. » Un frisson parcourut ton corps tout entier, quand ses yeux se levèrent dans les tiens. Faisait-il exprès?

« Skander Lupin, le menteur. Vas-y frappe moi. » Oh, tu n’attendais franchement que ça. Parce que ses paroles ne voulaient rien dire. Ce n’était pas ça que tu voulais entendre, tu voulais des explications. Savoir depuis combien de temps il jouait dans ton dos. Avait-il vraiment été franc envers toi? T’avait-il toujours utilisé comme une couverture? Tant des questions qui se profilent dans ta tête, ce qui te déconcentre. Skander profite de ce moment pour agripper tes jambes, tu roules au sol à tes côtés et ta baguette s’éloigne trop loin. Paniqué, tu te rue sur son corps pour l’empêcher de te lancer un sort. L’une de tes mains tiens son collet bien fort et l’autre s’écrase une première fois sur son visage. Tu dois faire vite, el déstabiliser pour avoir le dessus. « Tel que demandé mon cher! » Ton souffle est court, tu vois double. Tu n’arrives pas à croire que tu t’es fait avoir par cet homme durant vingt-quatre ans. Tu n’avais pas d’autres amis comme lui, pour qui tu aurais donné ta vie. « Ça t’as bien servi, de prétendre être un ami c’est ça? »




OUR SUPREMACY

Wake to see, your true emancipation is a fantasy. Policies Have risen up and overcome the brave. ©️ anaëlle.


Parchemin envoyé Jeu 12 Mai - 11:11

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1882 hiboux. J’incarne : Oscar - sexy - Isaac , et l’avatar que je porte a été créé par : moi-même, Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Gideon Peverell, Astraea Black, Avia Spdumore. Je parle en : #ff3333



Je suis âgé de : 36 années perdues dans la tourmente de la lune. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Leader de L'Ordre Du Phénix, à plein temps. Je suis un ancien auror et ancien homme de main pour la Main Noire, mais surtout un ancien espion. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis en couple avec une blonde répondant au nom d'Odette Moody. Champ Libre : ancien alcoolique - ancien auror - leader de l'Ordre du phénix - fumeur - ancien drogué - papa de plein de gamins (Victoire,Orion, Antigone, Finlay, & Sirius)

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 






QUINTUS NOTT & SKANDER LUPIN
Oh, it's just me, myself and I.



MAI 1990 – CHEMIN DE TRAVERSE

Avait-il encore quelque chose à perdre des relations humaines ? Il n’en avait plus réellement l’impression. Brisant tout ce qui pouvait un jour s’approcher de lui, la confrontation avec Quinn était devenue inévitable. Impossible à éviter. Ils étaient dans des camps opposés, ennemis. Skander le savait depuis longtemps déjà, s’accrochant à l’illusion d’une amitié indéfectible pendant vingt-quatre ans. Ce n’était pas rien. Il avait fichu par terre sa relation avec Lothar, faisant de Quinn la dernière personne dans sa vie qui le connaissait depuis aussi longtemps. Tout allait se briser cette nuit. Skander allait finir de tout perdre. C’était ainsi. Le combat physique, une quête de douleur perpétuelle. Son ami se jeta alors sur lui, après être tombé au sol. Le frappant, comme demandé. Ce n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd, Skander le savait. Il avait besoin de la douleur. « Tel que demandé mon cher! » Ton souffle est court, tu vois double. Tu n’arrives pas à croire que tu t’es fait avoir par cet homme durant vingt-quatre ans. Tu n’avais pas d’autres amis comme lui, pour qui tu aurais donné ta vie. « Ça t’as bien servi, de prétendre être un ami c’est ça? » Il s’était servi de sa couverture auprès de la Main Noire, jamais de Quinn. Il se trompait, il n’avait jamais prétendu l’être.


« Après tout ce temps, tu frappes encore comme une fillette. » Lâcha Skander, entre humour, les dents toutefois serrées. Ce n’était pas une fillette, mais il s’en foutait. La douleur physique effaçait le reste. Il fallait que ça efface le reste. Peut-être effacerait-elle cette envie lancinante de tout foutre par terre, d’aller chercher cette bouteille qui prenait la poussière depuis trop longtemps dans le placard. Il ose l’arrogance et le sarcasme, même ici, même maintenant. Parce qu’il s’en fiche. Depuis quelques temps, il réalise qu’il brise tout ce qu’il touche, absolument tout. Peut-être arriverait-il à faire subir le même sort à l’Ordre ? Il l’ignorait, se rattachant de toutes ses forces à cette idée, cet idéal que tout ceci symbolisait. Quand il se sentait faiblir, abandonner. Il y repensait, et parfois les forces lui revenaient, lui insufflant la volonté de se battre. Il articula,  « Tu te trompes. » Oui, il se trompait, sur toute la ligne. En vingt-quatre années, Skander n’avait jamais prétendu être un ami, il l’avait été. Réellement. Malgré les différences, son premier mensonge avait été de dire qu’il l’avait tué, mais à cet instant, à cette époque la seule chose dont il avait eu besoin c’était de la présence d’un ami, d’un soutien. Un mensonge, le premier d’un liste pour ne pas perdre ce qu’il avait. Un putain de mensonge pour ne pas perdre pied.

En mauvaise posture, il n’avait pas le droit de se laisser achever de la sorte. Il le regardait, son ami. Quinn avait toujours été son ami, au premier jour de de Pouldard, et malgré tout, Skander savait qu’au fond il était toujours son ami. Ils avaient fait des choix différents, pris des routes qui ne se croisaient qu’en cas de conflit, choisi des idéaux diamétralement opposé. Skander n’avait pas peur de l’affrontement, il n’avait jamais eu peur du combat – mais il redoutait l’issus de celui-ci. Définitivement, il brisait tout ce qu’il aimait, tout ce qu’il chérissait. La famille, celle qui comptait, ceux qui pouvait compter sur lui et son plus vieil ami. Car c’était ce qu’il était. Ce qu’il avait toujours été. Il avait été là avant Aries, avant tout les autres. Ils avaient grandis ensemble, mûrit et fait les quatre cent coups. Alors, oui il se trompait. Il n’avait jamais prétendu être un ami, il l’avait été, avec son lot de secret, de mensonge, mais à part ça, tout était sincère. Tout l’avait toujours été.  Alors, un frappa à son tour, son poing battant alors sa mâchoire. Espérant le faire reculer suffisamment pour se dégager de lui. Il avait sa baguette quelque part, mais une part de lui l’empêchait de l’utiliser, tant qu’il n’avait pas la sienne. S’ils devaient se battre, que cela soit à arme égale.  « Tu te trompes, j’ai été ton ami. » Il marqua une pause, essayant de se relever. « J’ai toujours été ton ami. » Il marqua une pause,  « Jusqu'à maintenant. » Et maintenant ils s’affrontaient.
 



Parchemin envoyé Dim 22 Mai - 3:08

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 27/04/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 320 hiboux. J’incarne : Henry Cavill , et l’avatar que je porte a été créé par : Moi . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena, Maggs et Betty Je parle en : teal



Je suis âgé de : 36 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : un Raffleur pour le Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Je suis marié depuis février à Mererid Nott, et mon coeur l'aime, tout autant que son jumeau.
avatar
 




QUINTUS NOTT & SKANDER LUPIN
Oh, it's just me, myself and I.



MAI 1990 – CHEMIN DE TRAVERSE



Tu te sentais trahi du plus profond de ton âme. Ton cœur battait à vive allure, comme si tu venais de courir pendant des kilomètres comme un pauvre moldu. Tout cela à cause des sentiments qui parcourraient ton corps tout entier, quand tu venais de mettre la main sur Skander Lupin, ton plus vieil ami qui se voulait aussi un partisan de l’Ordre. Comment avait-il pu faire pour te cacher cela aussi longtemps? Tu n’arrivais pas à croire que votre amitié était réelle, alors que son allégeance n’était pas la même que celle qu’il prétendait depuis la purge. Tu nA’vais pas beaucoup de personnes envers qui tu pouvais te tourner puisque tu n’étais pas une personne sociable. Tu avais peu d’amis, tu pouvais les compter sur une seule main et le reste, c’était des gens que tu respectais ou contrairement, que tu voulais faire souffrir. Il n’y avait jamais eu autrement. Et tu ne t’étais jamais retrouvé dans une situation où ton meilleur ami te prouvait qu’il était un menteur. Tu le frappas au visage et si au départ, ça te fit un bien fou, cela ne dura qu’un millième de seconde. Surtout lorsque Skander te dit : « Après tout ce temps, tu frappes encore comme une fillette. » Tout ton être voulait rire. Tu voulais simplement qu’il te dise que ce n’était que de fausses rumeurs et qu’il était encore et toujours ton allié. Mais, ce n’était pas ce que les preuves disaient. Tu te sentais si mal, parce que bon sang, le Lupin avait été toujours là pour toi auparavant! Tu te mis à te demander si tu n’avais pas été assez à son écoute. Si tu avais vu ses penchants auparavant, peut-être aurais-tu pu le convaincre de ne pas rejoindre l’Ordre.

« Tu te trompes. » Tu fronces les sourcils. Pensant que tu as peut-être raison. Au lieu de ça, son point franchit l’espace qui vous sépare et s’abat sur ta mâchoire. Le souffle te manque, tu ne peux pas lui rendre la pareille. Ton ami frappe fort, tellement que tu es sonné un instant. Il se relève, te laissant seul au sol. Tes prunelles lorgnent sur ta baguette à un mètre de vous deux. « Tu te trompes, j’ai été ton ami. J’ai toujours été ton ami. Jusqu'à maintenant. » Tu ne savais plus quoi penser, mais surtout, si tu devais t’armer. « Je ne comprends pas…» Tu laisses échapper. « Comment peux-tu prétendre que nous étions de vrais amis alors que tu m’as menti pendant toutes ces années? » Tu t’éloignes de deux pas, assez pour pouvoir te pencher pour prendre ta baguette, seulement une question de sureté. Après tout, quand vous étiez à Poudlard, vous n’aviez jamais parlé de sang. Tout avait été une question d’amitié pure et dure, de faire vos 400 coups. Même à cette époque, tu n’avais pas forcément en tête le meurtre de tous vos comparses sang-de-bourbe. Tu ne voulais seulement pas être en leur présence puisque tu les considérais inférieurs. « Des amis ne trahissent pas ainsi. » Mais justement, vous n’étiez plus amis. N’était-ce pas ça le problème de la conversation? Tu observes ta baguette, sans pour autant faire quoi que ce soit. « Cienna… L’as-tu vraiment tuée? » Tu finis par lui demander, comme pour savoir à partir de quel moment il avait rejoint l‘Ordre. Tu devais le savoir. Ça pourrait expliquer le pourquoi du comment. Pourquoi il avait préféré son amour perdu à votre amitié…




OUR SUPREMACY

Wake to see, your true emancipation is a fantasy. Policies Have risen up and overcome the brave. ©️ anaëlle.


Parchemin envoyé Dim 22 Mai - 22:43

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1882 hiboux. J’incarne : Oscar - sexy - Isaac , et l’avatar que je porte a été créé par : moi-même, Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Gideon Peverell, Astraea Black, Avia Spdumore. Je parle en : #ff3333



Je suis âgé de : 36 années perdues dans la tourmente de la lune. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Leader de L'Ordre Du Phénix, à plein temps. Je suis un ancien auror et ancien homme de main pour la Main Noire, mais surtout un ancien espion. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis en couple avec une blonde répondant au nom d'Odette Moody. Champ Libre : ancien alcoolique - ancien auror - leader de l'Ordre du phénix - fumeur - ancien drogué - papa de plein de gamins (Victoire,Orion, Antigone, Finlay, & Sirius)

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 




QUINTUS NOTT & SKANDER LUPIN
Oh, it's just me, myself and I.



MAI 1990 – CHEMIN DE TRAVERSE

Son ami, l’un de ses plus proches amis. Skander avait eu depuis quelques années deux vies bien distinctes. Celle qu’il menait en secret avec l’Ordre, où d’irresponsable alcoolique il était devenue leader et chef. Proche des recrues, des autres, se découvrant une raison de vivre. Puis, il y avait cette couverture, l’homme au fond du trou qui préférait la boisson à la compagnie des autres, les lits des femmes plutôt que de rester sagement à la maison. Celui qui faisait le sale boulot de la Main Noire sans rechigner, ne tuant jamais. Cette dernière personne était l’ami de Quinn, elle existait toujours en lui, il le savait. Il avait l’impression que c’était elle le monstre : que le loup garou était cette personne, froide, sans attaches, sanguinaire.  Il n’avait pas envie de blesser Quinn, pas s’il était désarmé, il ne voudrait pas être le premier à faire feu, à attaquer arme au poing. « Je ne comprends pas…»  Dit alors son ami. « Comment peux-tu prétendre que nous étions de vrais amis alors que tu m’as menti pendant toutes ces années? » Il recule de deux pas, c’était évident qu’il cherchait à rejoindre sa baguette. Il se pencha pour la ramasser. Cette fois-ci, Skander n’aurait aucun remord à se servir de la sienne s’il le fallait. Mais pour lui, il avait réellement été son ami, une personne qui ignorait ses secrets les plus noirs, mais qui avait toujours là, l’aidant toujours d’une certaine manière. « Des amis ne trahissent pas ainsi. »  Il y a toujours trahison, à un moment donné. Mais une autre question brula les lèvres de son ami, « Cienna… L’as-tu vraiment tuée? » Ce fut le premier mensonge d’une longue liste.

« Non. » Il n’aurait jamais pu la tuer, pas à l’époque. Maintenant il aurait pu la tuer par mégarde ou lors d’une nuit de pleine lune. Il était incapable de faire du mal à ce qui avait été la femme de sa vie, celle pour qui il serait mort s’il le fallait. Il se souvenait de son corps dans ses bras, il avait été couvert de son sang, incapable de faire quoi que ce soit. « Comment j’aurais pu, elle était… je l’aimais. » C’était peut être la première fois qu’il le disait à voix haut, criant d’honnêteté, n’était pas la seule chose qu’il devait à Quintus, après toute ces années. « J’ai menti, pour survivre. » Il leva les yeux vers Quinn. « Il y a des choses que l’on fait pour survivre, mais elles ne nous définissent pas. C’était mon seul mensonge. » Il marqua une pause, « Jusqu’à ce que je réalise que je ne pouvais pas rester les bras croisé à voir le monde sombrer. » Et je ne veux pas le voir sombrer. Voulut-il ajouter. S’il devait en finir avec lui pour rendre le monde plus sûr, il le ferait, mais présentement, Skander se fichait bien du monde, tout ce qu’il voulait c’était l’ivresse du combat, la douleur et la fureur pour chasser les idées, son image. Oublier.

D’un geste rapide, et sec, Skander leva alors sa baguette. En garde. Il y avait cette part de lui qui voyait encore un ami en Quinn, l’autre part voyait l’ennemi sanguin, héréditaire, le sang pur et le chasseur qu’i n’hésiterait pas une seconde à le tuer s’il le fallait. « On peut encore arrêter ça, Quin, on est pas obligé d’en arriver là. » Il voulait éviter, parce que malgré tout il se souvenait de leur amitié, depuis le début, jusqu’à maintenant, faites de haut et des bas, ils avaient toujours réussi à tout surmonter. Bien sur désormais ils étaient dans des camps opposés, voué à se détester et à se tuer. Sn job était de chasser les têtes, nulle doute qu’il en avait après le prix mis sur sa tête. Il tenta une dernière fois de le regarder dans les yeux, cherchant son ami. Il était debout, bien que blessé. Le coup successif, le doloris avait dangereusement mis en péril son état.

 



Parchemin envoyé Sam 28 Mai - 1:57

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 27/04/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 320 hiboux. J’incarne : Henry Cavill , et l’avatar que je porte a été créé par : Moi . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena, Maggs et Betty Je parle en : teal



Je suis âgé de : 36 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : un Raffleur pour le Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Je suis marié depuis février à Mererid Nott, et mon coeur l'aime, tout autant que son jumeau.
avatar
 




QUINTUS NOTT & SKANDER LUPIN
Oh, it's just me, myself and I.



MAI 1990 – CHEMIN DE TRAVERSE

Quintus lui avait toujours tout donné. Des filles qu’il voulait séduire à ses plus noirs secrets. Il était d’ailleurs l’un des seuls à connaître la vérité entourant la mort du petit-ami de Saraphyn. Alysa avait voulu préserver la relation qu’avait son aîné et sa cadette. Si cette dernière l’avait toujours perçu comme un être cruel, elle avait toujours donné sa vie pour ses enfants. Certes, aucun des enfants avaient idée à quel point cette dernière arrivait à se servir de ses mots, de ses émotions et de chacun de ses mouvements pour manipuler ses petits qui voulaient seulement la rendre fière. Quin, n’avait rien demandé à sa mère quand sa baguette avait lancé un Avada à Dicklan. Il était un né-moldu et pour cette raison, il avait trahi la confiance de sa sœur et avait préféré le tuer qu’elle continue sa vie avec ce sang-de-bourbe. Sa mère avait fait croire à Sara qu’elle était la coupable, il n’y avait jamais eu rien d’autre à rajouter selon elle. Skander savait cette histoire, car elle ressemblait tellement à celle qu’il avait vécue avec Cienna. Ils avaient tous deux été entourés de né-moldus, d’autres qui avaient succombés à ces êtres faibles et d’autres qui avaient été en mesure de préserver la pureté de leur sang et de leur renommée. Mais ce soir, il apprenait tout doucement que tout ça ne semblait être qu’un cauchemar. Que Skander n’avait pas mis fin à la vie de Cienna et donc, qu’il avait toujours été contre lui.


« Non. Comment j’aurais pu, elle était… je l’aimais. » Son cœur manqua un battement, tout comme l’air qui cessa d’entrer dans ses poumons tant la découverte de ce mensonge lui fit mal. Il était faible, finalement, le petit sorcier. Il se faisait si sagement piétiner par son meilleur ami. Mis à part la mort de son père, Quin ne se rappelait pas avoir autant souffert et il ne savait plus quoi penser. Il avait toujours été tout pour lui… Depuis ce premier mensonge, Quin ne savait plus s’il pouvait croire en leur amitié. Il venait de lui dire qu’il avait été sincère, mais Nott n’arrivait pas à le croire. « Les sang-de-Bourbes ne méritent pas de vivre! » Qu’il lâche. Les dents serrées. Aucun d’eux ne pouvait les battre, ils étaient les sang-purs. Les seuls êtres véritablement magiques et dignes d’exister. « J’ai menti, pour survivre. Il y a des choses que l’on fait pour survivre, mais elles ne nous définissent pas. C’était mon seul mensonge. » Il fronce les sourcils à cette déclaration. Après avoir découvert que leur amitié pouvait avoir été vécue sur un seul mensonge, Quintus avait du mal à savoir si ce qui sortait de sa bouche était vrai. En temps normal, le cruel chasseur de prime aurait pris le dessus, il aurait massacré cet enfant de putain sans demander son reste. Sauf qu’il n’était pas n’importe qui. Il était la seule personne sur cette terre, compris sa famille, pour qui il aurait donné sa vie. « Tu aurais pu te cacher avec les autres. Comme un chien. Tu aurais pu éviter de semer la mort autour de toi. » Il disait cela, mais il était encore loin d’y penser.

Le sorcier n’arrivait pas à imaginer les neuf dernières années sans son ami. Certes, il aurait été plus sensé qu’il se cache avec les autres, ça aurait au moins évité cette douleur qu’il ressentait maintenant. « Jusqu’à ce que je réalise que je ne pouvais pas rester les bras croisés à voir le monde sombrer. » Hypocrite! Si les sang-de-bourbe mourraient tous, ce serait un monde parfait, sans inégalités et sans magie profanée! « On peut encore arrêter ça, Quin, on est pas obligé d’en arriver là. » Arriver où? À cette bataille? Franchement, Quin ne voyait plus d’autres avenues possibles. Il était pour l’ennemi, tôt ou tard, ils devraient s’affronter. « Justement, non. Est-ce vrai, ce que l’on dit? Que c’est toi, qui mènes ces Déchets? » Il voulait savoir si les autres sang-pur avaient raison. Peut-être était-ce le seul moment où on serait aussi proche de la paix. Si Quintus tuait le leader de l’Ordre, ça pourrait se terminer tellement plus facilement. « Vous vous battez pour une cause perdue! » Et sa baguette se lève, il prononce un sort informulé; Expelliarmus.

Spoiler:
 






OUR SUPREMACY

Wake to see, your true emancipation is a fantasy. Policies Have risen up and overcome the brave. ©️ anaëlle.


Parchemin envoyé Sam 28 Mai - 1:57

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 941
avatar
 
Le membre 'Quintus Nott' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mar 14 Juin - 22:12

- I am Insurgent, and proud to be. -
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 02/08/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1882 hiboux. J’incarne : Oscar - sexy - Isaac , et l’avatar que je porte a été créé par : moi-même, Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Gideon Peverell, Astraea Black, Avia Spdumore. Je parle en : #ff3333



Je suis âgé de : 36 années perdues dans la tourmente de la lune. , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Leader de L'Ordre Du Phénix, à plein temps. Je suis un ancien auror et ancien homme de main pour la Main Noire, mais surtout un ancien espion. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : je suis en couple avec une blonde répondant au nom d'Odette Moody. Champ Libre : ancien alcoolique - ancien auror - leader de l'Ordre du phénix - fumeur - ancien drogué - papa de plein de gamins (Victoire,Orion, Antigone, Finlay, & Sirius)

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 




QUINTUS NOTT & SKANDER LUPIN
Oh, it's just me, myself and I.



MAI 1990 – CHEMIN DE TRAVERSE

Se battre pour ses idées, c’était quelque chose que Skander avait oubléi pendant des années, quelque chose qu’il avait appris auprès des aurors. Il avait grandi avec ce désir de justice, mais en entrant à Serpentard, il avait rapidement oublié ses bonnes manières, ses bonnes idées, sa mère aurait honte du garçon et l’adolescent qu’il avait fini par devenir. Elle aurait tout désapprouvé, elle l’aurait sermonné. Ca il ne le savait que trop bien ; Mais c’est privé de celle-ci qu’il avait grandi, privé de limite aussi. Aucune limite, c’était ce qui avait poussé Skander à avoir ce caractère. Ce n’était pas père alcoolique et absent qui allait lui poser des limites, bien souvent quand Skander rentrait pour les vacances celui cuvait dans le salon une bouteille de vodka vide échoué à ses pieds, et une autre au creux de la main, à moitié plein. Mais c’était quand on lui avait enfin posé un cadre et des règles au bureau des aurors qu’il réalisait ce qu’il était devenue jusque-là, et qu’il réalisait qu’il pouvait accomplir tellement plus pour ses idées. Il avait appris à être  quelqu’un de parole, avant de tout oublié à la Purge, sombrant dans ses démons, mais c’est lorsque la morsure le frappa qu’il abandonna tout. Avant de reprendre espoir et confiance en soit plus tard.

« Les sang-de-Bourbes ne méritent pas de vivre! »  Le sang du loup se mit à bouillonner. Il ne cautionnait pas ces mots, il ne les avait jamais cautionné. Quand il avait suppoté cela pour la couverture, il s’était retenu, à chaque fois, manquant parfois de franchir la ligne, le point de non-retour. Non, il ne pouvait pas laisser quelqu’un dire ça. Ciena avait été ce qui lui était arrivé de mieux à sa sortie de Poudlard, la seule chose qui l’avait empêché de sombrer dans une série d’histoire sans lendemain, celle qui lui avait donné l’espoir de construire quelque chose ; Alors non elle méritait de vivre, lui en revanche, rien n’était moins sûr. « Tu aurais pu te cacher avec les autres. Comme un chien. Tu aurais pu éviter de semer la mort autour de toi. » Il semait la mort autours de lui mais pas depuis qu’il jouait les agents doubles. Avant oui, maintenant il n’était plus comme cela. Il se battait pour ne plus l’être. Ses mots firent échos à ses tourments, à cette chevelure blonde qu’il balaya de ses pensées. Quinn avait peut-être raison, il semait peut être la mort autours de lui, et il avait donc bien fait de s’en éloigner, d’elle. Mais se cacher ne lui ressemblait pas – pas du tout. Il n’était pas du genre à se terrer à Poudlard attendant sagement que les autres accomplissent le sale boulot, il n’était pas de ceux qui restent derrière un bureau, ça Quinn le savait.« Justement, non. Est-ce vrai, ce que l’on dit? Que c’est toi, qui mènes ces Déchets? »  Debout la main resserrée autour de sa baguette, tandis que son autre poing se refermait nerveusement. Ces déchets, il allait lui payer. Mais c’était vrai, c’était vrai : c’était lui qui était censé mené l’Ordre. Etait-il encore capable de quoi que ce soit. Si c’est des informations qu’il voulait, Quinn ne les aurait pas. Skander s’en sortirait ou mourrait, c’était ainsi qu’il voyait chaque mission : vivre ou mourir, il n’y a pas de capture possible. Il ne pouvait pas y en avoir. « Vous vous battez pour une cause perdue! » C’était leur monde à eux qui était perdu.

Alors qu’il parlait, Skander remarqua le mouvement de sa baguette et leva la sienne, en protection. Le sort l’évita alors de justesse. Les deux amis n’étaient plus, plus maintenant. Aussi convaincu par les idées de l’Ordre Skander ne l’avait pas méprisé, il n’avait pas méprisé l’ami, juste le sang pur convaincu par ses idées. L’homme était différent, il y avait distinction. Il fallait faire la distinction. « Aucune cause n’est perdue, pas tant qu’il reste quelqu’un d’assez fou pour se battre pour elle. » Lâcha-t-il. Aucune cause, pas même la sienne. « C’est toi le déchet ! » Pesta-t-il alors levant sa baguette, le pointant du doigt de sa main libre, « Toi et ton putain de monde. » Il marquait une pause, laissant échapper un rire nerveux, « son monde » celui qu’il avait prétendu être le sien également pendant des années. Quinn avait fait ses choix, Skander le sien. Depuis longtemps déjà. Il était un phénix, un leader mais il ne le dirait pas, déterminé à ne lâcher aucune information rien. Il leva alors sa baguette, et lança alors, « BOMBARDA ! » La baguette pointé dans sa direction, mais la douleur du sorcier blesser ne l’aidait à contrôler la trajectoire, pas du tout même.

Le sort de Skander atteint-il sa cible ?
oui, Le sort atteint Quin qui est projeté deux mètres en arrière, frappant alors le mur de plein fouet. Il lâcha sa baguette au passage, à la merci de Skander.
non, Le sort ne fait que frôler Quinn mais fait exploser le mur voisin, projetant sur les deux sorciers des morceaux de celui-ci.

Il vit alors Quinn être projeté en arrière, lâchant sa baguette au passage. Courant alors vers lui, Skander donna un coup de pied dans sa baguette, sa démarche peu assurée. Il ne voulait pas aller plus loin, pas que cette rencontre ne vire au carnage, bien qu’ils semblaient avoir déjà décidé de cette étape. Il ne voulait pas se battre, pas avec lui, il ne voulait pas être comme eux : ces monstres. Il en était un de monstre, mais pas de ce genre-là. Du genre adepte de la lune, la colère pulsant dans ses veines, tout comme la rage. Il n’y avait que l’amour pour la combattre, peut-être l’amitié aussi. Il attrapa alors le sorcier par le col, et dit alors, « Je ne me cacherais jamais, dit à tes petits amis fanatiques que jamais aucun de nous ne se cachera, qu’aucun de nous ne se rendra. » Il serrait son poing se fichant de serrer son col assez pour empêcher le mangemort de respirer un peu. Avant de le relâcher brutalement faisant un pas en arrière comme pour s’en aller. Pourtant il restait là, comme incapable de laisser un ami mal en point. Ce paradoxe ambulant entre devoir et humanité.
 



Parchemin envoyé Mar 14 Juin - 22:12

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 941
avatar
 
Le membre 'Skander Lupin' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 26 Juin - 3:57

- I am Allegiant, and I like it. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 27/04/2016 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 320 hiboux. J’incarne : Henry Cavill , et l’avatar que je porte a été créé par : Moi . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Vega, Ciena, Maggs et Betty Je parle en : teal



Je suis âgé de : 36 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : un Raffleur pour le Ministère J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : Je suis marié depuis février à Mererid Nott, et mon coeur l'aime, tout autant que son jumeau.
avatar
 






QUINTUS NOTT & SKANDER LUPIN
Oh, it's just me, myself and I.



MAI 1990 – CHEMIN DE TRAVERSE

Il avait une telle haine qu’il avait du mal à ouvrir la bouche, à rester cohérant. Chacune de ses respirations lui demandait tout l’effort du monde, tant il se sentait trahi et à bout de souffle. Skander était son meilleur ami, celui qui avait été présent à ses côtés pour toutes les décisions de sa vie. Il avait été son pilier, l’un de seuls sorciers sur toute cette foutue terre qu’il adulait sans retenue. Il venait tout juste d’apprendre qu’il était le leader de l’Ordre, enfin, même s’il ne l’avait pas confirmé, il en avait jugé par lui-même. Quintus se retrouvait face à son pire ennemi, alors qu’il aurait donné sa vie pour lui pour la majorité de son existence. Est-ce qu’ils pouvaient arrêter de s’aimer du jour au lendemain? Car oui, on avait du mal à parler de sentiments quand il s’agissait d’une amitié masculine, mais on ne pouvait pas mettre de côté toutes ces années de confidences, de confiance. Il aimait son ami, comme il adorait sa famille. Ça avait toujours été ainsi, avant qu’il soit chargé de ramener Skander au Ministère pour se faire questionner. Avant qu’il n’ait des envies de meurtres, pour en finir de cette plaisanterie. Il devrait payer. Jamais le mangemort ne s’était senti aussi minable auparavant, et tout cela parce que son putain d’ami avait toujours retourné sa veste!


« Aucune cause n’est perdue, pas tant qu’il reste quelqu’un d’assez fou pour se battre pour elle. C’est toi le déchet ! » La colère qui fuse, des deux côté de l’équation. Ils semblent incapables de se rappeler tous les moments qu’ils ont vécus ensemble. Enfin, c’est la faute au Lupin, qui lui a menti pendant toutes ces années. « Toi et ton putain de monde. » Son monde de sang-pur, son monde de parfait petit sorcier comme il avait été éduqué. Il ne changerait pas, jamais. Il croirait toujours que les sorciers au sang souillés étaient plus faibles que lui. Peu importe qu’est-ce que l’Ordre ferait pour les combattre. Il ne comprendrait que lorsqu’il serait mort, le sorcier. Pas avant! Il ne s’attendit pas au sort que son ami lui lança et il ne fut pas aussi rapide, il ne sût le bloquer. Sa tentative ne servit à rien et au lieu de cela, son corps fut propulsé contre le mur. L’air ne rentrait plus dans ses poumons et il dût se concentrer pour arriver à fixer Skander. La tête lui tournait, quand Skander lui prit le col, il se laissa faire, les bras ballants. « Je ne me cacherais jamais, dit à tes petits amis fanatiques que jamais aucun de nous ne se cachera, qu’aucun de nous ne se rendra. » Un rire finit par sortir de sa bouche, un rire rauque et profond. Il restait là, le Lupin, le traitre. « Tant mieux, il me fera un énorme plaisir de tuer tous ceux qui te suivront, Skander. » Qui était le plus fanatique des deux? Ils étaient pareils. Semblables. Deux hommes qui ne changeraient pas d’idées. « Maintenant, dégage. La prochaine fois que je te verrai, tu n’auras pas cette chance. Je te ramènerai avec moi au Ministère. » Des foutaises, des paroles en l’air. Ils étaient deux coqs plus fiers que jamais. Quintus avait au moins la vérité en face, il ne serait jamais capable de tuer Skander. Il devrait trouver quelqu’un pour s’en charger!





OUR SUPREMACY

Wake to see, your true emancipation is a fantasy. Policies Have risen up and overcome the brave. ©️ anaëlle.


Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
SOLO RIDING UNTIL I DIE - quinder [RP EXPRESS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» PEKIN EXPRESS 2009
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» Inscriptions Express 68 : Fairy Tail
» Partie 68 Express

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Le chemin de Traverse :: L'allée des Embrumes-
Sauter vers: