Partagez | 
SUJET NUMERO 3.(suite du bal)

()
Parchemin envoyé Mar 12 Avr - 0:16

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 552
malle
raise your wand
 
LE BAL DU GOUVERNEMENT
- WRONG PLACE, WRONG TIMING. -
GROUPE NUMERO 3, composé de Avia, Irvin, Circée, Kenan, Erzébeth, Alastar, Phèdre, Charlotte, Oprah, Josteinn, Charlotte, Marguerite, Cassandre, Triss, , Callista, Archibald, Aldway, Anya.

ZOO SCAMANDER,   15 MARS 1990 - 22h03
La serre brulait littéralement, voyant sa structure partir en lambeaux. Au milieu de ce calvaire Avia réussi à sortir brièvement Irvin de sa torpeur, et le trio se dirigea alors en courant vers la sortie. Quand un sort manque de toucher Phèdre, Avia parvient à dévier le sort de justesse. Les deux jeunes femmes suivant de près Irvin sont presque à la sortie quand une poutrelle touche Avia à l’épaule, la faisant chanceler, entrainant Phèdre qui voulait la retenir dans sa chute. Le Flanc d’Avia est en sang, Phèdre quant à elle voit ses genoux et ses mains couvertes de débris de verre. Non loin de là, Charlotte sorcière est brièvement encerclée par les flammes, paniquée, elle court vers la sortie la plus proche, et se brule au mollet, rien de très grave, mais c’est très douloureux. A côté d’eux, le groupe composé de Kenan, Erzébeth, Alastar et Circée arrive à sortir des flammes, sans que personne ne sache exactement, profitant d’une brèche dans ce qui reste de la serre pour sortir au grand air. Enfin libre. Marguerite & Oprah se percutent alors, tentant simultanément de rejoindre cette même brèche. Pendant ce temps, Triss, Josteinn & Cassandre s’en sorte avec peu d’encombre, c’est un miracle. Anya & Aldway arrivent à la hauteur de Callista & Archibald. Archibald portant alors Callista dans ses bras pour tenter de fuir, Archibald chute avec elle, la faisant rouler sur le sol. La course l’ayant essoufflé, le sorcier peine à se relever, son cœur commençant à jouer dangereusement des siennes.  


Tous ces sorciers se retrouvent alors dans une des allées du Zoo, machinalement ils s’éloignent tous de la serre. Comment faire confiance à qui que ce soit, et si votre voisin était un Phénix ? Œuvrant alors chacun pour soi, c’est ainsi qu’il va falloir s’en sortir en un seul morceau. Cependant, alors que vous avancez, vous voyez que devant vous tout est brûlé – un dragon s’est enfui de son enclos, ça ne fait pas de doute. Alors, courrez, c’est peut-être encore la meilleure solution.

NOTE :, Non, vous ne serez pas le casse-croûte d’un dragon !  Celui-ci s’est déjà enfui, faisant des ravages, il vous faut alors rejoindre l’entrée du Zoo pour pouvoir espérer transplaner à Ste Mangouste. Inventez-vous les péripéties de votre choix, mais c’est le PNJ qui vous indiquera quand la sortie est à votre portée, clôturant ainsi le rp !  

Vous n’êtes pas obligé de RP ensemble, cependant si un joueur interagit avec quelqu’un (ou l’attaque), merci de laisser cette même personne réagir avant de continuer !
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet + mp Mererid
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mer 13 Avr - 12:17

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
LE BAL DU GOUVERNEMENT
- WRONG PLACE, WRONG TIMING. -
GROUPE NUMERO 3, composé de Avia, Irvin, Circée, Kenan, Erzébeth, Alastar, Phèdre, Charlotte, Oprah, Josteinn, Charlotte, Marguerite, Cassandre, Triss, , Callista, Archibald, Aldway, Anya.

ZOO SCAMANDER,   15 MARS 1990 - 22h03
Circée était sous le choc. Alastar faisait son possible sans connaître la nature du traumatisme qu'elle avait subi mais il craignait le pire. Le regard de sa nièce était à la fois implorant et empli de peur. Ce n'était tellement pas elle... Fuyant ces yeux qui lui faisaient comprendre que peut-être, le pire était arrivé, Al' se concentra sur le sortilège qui fonctionna. L'immense plaie causée par le bris de verre se referma à moitié, assez pour ne plus que l'hémorragie soit mortelle - du moins provisoirement. Il attendait les explications d'Erzsébet, fébrile. « Une espèce de fou furieux lui a jeté.. un Doloris. Kenan a été projeté contre une colonne, et je.. je suis désolée, je n’ai pas pu.. » « Un doloris … » C'était tout ce qu'il avait retenu, ce qui lui avait crevé le ventre. Tous ces efforts pour qu'elle aille mieux, pour qu'elle redevienne forte et saine d'esprit... Tous ces efforts réduits à néant par un "fou furieux". Al' croisa par malheur les yeux implorants de la brune « Kenan. Papa, Alastar, Avia, Erzsèbet… Lo… Lui. » Alastar ne comprit pas le dernier nom et mis ça sur le compte du délire. Il se voulut rassurant, bien que la situation le forçait à être plus bref qu'il ne l'aurait souhaité. « Kenan et Erzsébet vont bien Circée, on va aller chercher Irvin et Avia mais je suis certain qu'ils s'en sont sortis. » Non il ne l'était pas, il ne l'était pas du tout et l'inquiétude le rongeait littéralement. Seule l'urgence dans laquelle il se trouvait l'empêchait de penser constamment à son frère et à sa fian... à Avia...

Il se redressa, soulevant Circée et attendant de Sissi qu'elle le suive avec Kenan : « Hé, écoute.. on va sortir de là et t’emmener à Sainte Mangouste. Je me fiche de tes protestations, je t’aime et t’as intérêt à survivre. Tu m’as bien compris ? Et ne fais pas cette tête, je me fiche qu’il entende. » S'il était vexé? Oh oui certainement, mais il avait bien d'autres tracas en tête que la relation amoureuse de Sissi et Kenan. Il était surpris, bien sûr, et là maintenant, le comportement si étrange d'Erzsébet recevait une explication infaillible, mais Alastar n'avait pas le temps de savourer cette nouvelle. Il faudrait qu'ils en reparlent, ça oui. Mais pas ici. « T'as grillé un plomb, Grimstone ? Tu crois tout de même pas que je vais me laisser crever et te voir vaquer à ta nouvelle vie depuis l'au-delà ?  J'te rassure, t'en n'a pas encore fini avec moi. » Et ça continuait... Al' s'apprêtait à s'énerver... Ils auraient tout le temps de se déclarer une fois sortis de ce brasier, et ils auraient même le luxe de le faire en PRIVÉ, pas juste sous son nez comme s'il n'existait pas, mais Sissi le devança : « Alastar, on ne pourra pas courir. Sauvez Circée..  La sortie n’est plus très loin..» Et Kenan de renchérir : « Reste pas planté là, Oncle Alastar ! Dégagez, on vous rejoint. » Ces deux-là devaient être faits pour s'entendre... « Je serai juste devant vous, ne me lâchez pas des yeux. » Donc non, il ne les abandonnerait pas. Il ne pouvait pas s'y résoudre. Il avancerait avec Circée, oui, mais espérait bien qu'Erzsébet parviendrait à les suivre.

Al' se mit en marche, sa nièce dans les bras. Il avançait avec difficulté car la fumée, de plus en plus épaisse, troublait sa vision et l'empêchait de respirer.

« Retiens ton souffle » Il ne savait si Circée l'entendait, ni si elle était consciente de tout ce qu'il se passait, mais il voulait la rassurer, lui parler, lui faire comprendre que tout allait bien. D'un coup de baguette, il créa un mouvement d'air qui éloigna les volutes de fumée chargées de cendres. Ils purent reprendre leur souffle durant plusieurs secondes. En lançant un regard par-dessus son épaule, Alastar vit que Kenan était au sol, et que Sissi s'était arrêtée pour le soigner... Il lança un regard à Circée, tiraillé mais il ne pouvait décemment abandonner son neveu et Sissi. S'ils restaient là, ils courraient une mort certaine. Il retourna donc vers eux, « Dépêchez-vous bon s… » et c'est alors que dans un grincement sinistre et tonitruant, la serre s'abattit à l'endroit même où il se trouvait quelques secondes plus tôt. Un frisson le parcourut. Il repéra, grâce à l'effondrement, une brèche non loin. Ce n'était qu'à quelques mètres seulement. Il pourraient sortir de cet endroit pour de bon. Kenan n'avait plus qu'un dernier effort à faire.

« Accroche-toi » Il espérait bien que son neveu ne comptait pas abandonner là, à quelques mètres de la sortie seulement. Il lui tendit son coude (car ses bras étaient toujours pris par Circée) afin qu'il puisse s'accrocher à son costume pour continuer. Quand enfin ils sortirent du brasier, Al' déposa Circée et ne put retenir plusieurs quintes de toux bruyantes. Il en oubliait presque qu'ils n'était toujours pas saufs... Loin de là.


Spoiler:
 
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.
Parchemin envoyé Mer 13 Avr - 15:40

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
Oprah courait partout, essayant d’éviter les flammes. Elle avait peur, bien trop peur. Il se passait décidément trop d’évènements en ce moment, elle ne savait plus où donner de la tête. D’abord le braquage de  Gringotts, maintenant ça. Elle avait juste voulu gagner un peu d’argent pour aider Phèdre, et voilà qu’elle se retrouvait dans une sale situation. Dans un sens, elle était heureuse de voir que les Phénix avaient enfin triomphé, mais elle aurait préféré rester hors des combats. Elle cherchait sa colocataire des yeux, la brunette semblait s’être volatilisée, Oprah ne la voyait nul part, ni elle, ni Triss et elle commençait sérieusement à s’inquiéter. Elle se dit alors qu’elles étaient peut-être déjà sorties, bon nombre de sorcier avait déjà quitté la serre.

Apercevant une brèche dans le bâtiment, à l’abri des flammes, elle ne se posa pas de questions et courut du plus vite qu’elle put jusqu’à cette sortie. Le trou ne semblait plus qu’à quelques mètres, mais elle percuta quelque chose, ou quelqu’un, elle ne vit pas. Sa tête lui faisait atrocement mal et elle chancela, se rattrapant de justesse sur une poutre brûlante. Elle retira rapidement sa main avant qu'elle ne se brûle complètement mais elle avait retrouvé l’équilibre. Elle regarda la personne avec qui elle était entrée en collision (Marguerite) et posa une main rassurante sur son épaule. « Pardon, vous allez bien ? » Des poutres continuaient de tomber ça et là dans la pièce, parfois touchant quelques sorciers, ce lieu n’était vraiment plus sûr. « Venez, il ne faut pas rester là. » Elle passa par la brèche et tendit ensuite sa main vers la jeune fille pour l’aider à passer, elles pouvaient enfin respirer l’air frais.

Maintenant qu'elles avaient un semblant de sécurité, elle s'autorisa à réitérer sa question. « Tout va bien ? Vous n’avez rien ? » Elle préférait s’inquiéter du sort de cette jeune fille plutôt que de penser à ses propres tourments. Elle regarda furtivement autour d’elle, il n’y avait aucune trace ni de Phèdre ni de Triss, toujours aucune. Elles n’étaient pas dehors, ou du moins elle ne les voyait pas. Elle espérait juste qu’elles n’étaient pas restées à l’intérieur. Elle mourrait d’envie d’aller les chercher mais ça serait suicidaire.
Parchemin envoyé Mer 13 Avr - 16:06

avatar
avatar
profil
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1292 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : Shad . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 

Irvin était plongé dans sa douleur, dans sa torpeur, il n'arrivait pas en sortir. Il ne vit pas non plus qu'Avia avait perdu sa baguette en le faisant bouger, ni que la serveuse s'était montrée brave et courageuse. Il ne voyait rien, il se perdait en lui-même. Il avait entendu le nom de sa fille, ce qui l'avait fait réagir. Il s'était mis sur ses pieds et fut forcé de tousser à cause de toute cette fumée. Tous trois s'en furent en courant, mais les deux filles se sont étalées, forçant Irvin à s'arrêter et même faire demi-tour pour elles. Avia est en piteux état et la jeune serveuse dont il ne connaissait même pas le nom était bien blessée également. Il s'en voulut. Perdu dans son chagrin, il les avait forcés à rester et à se mettre en danger. C'était à son tour de les aider. Mais il fallait faire vite. D'un sort rapide et précis, il fit léviter les deux jeunes filles. « Ne vous inquiétez pas, je vous sors de là. » La sortie n'était plus très loin. Il savait qu'en les portant il serait ralenti. Il les fit passer devant lui et tout en courant comme il pouvait, gêné par la mauvaise visibilité et ses difficultés a respirer, il les guidait du mieux possible afin qu'elles ne soient pas blessées plus que de raison.

Finalement, tous les trois sont parvenus dans une allée, dans une sécurité relative. Il les libère du sortilège et décide de tenter de soigner les deux demoiselles. Après tout, il était responsable de ce qu'il s'était passé. Il s'occupa des blessures les moins graves, celles de la serveuse.

Dé 1 : Le sort fonctionne-t-il ?
Oui : Toutes les plaies sont soignées.
Non : Il n'y a plus de verre et elles sont partiellement soignées.

Malheureusement elle n'était pas totalement guérie. « Je suis désolé. » Il la regarda tristement. Ensuite il se tourna vers Avia et recommença l'opération.

Dé 2 : Le sort fonctionne-t-il ?
Oui & Oui : Le sortilège réussit totalement, Avia n'a plus de trace visible, juste affaiblie par la perte de son sang.
Oui & Non : Il y a moins de sang, la blessure semble avoir rétréci un peu, mais la douleur est toujours là.
Non & Non : Rien à faire, le sang semble un peu éponger, mais les plaies sont toujours là, sanglantes.

Le résultat était un peu plus probant, mais ce n'était pas encore ça. À nouveau, il s'excusa auprès d'elle. De ne pas avoir réussit la soigner, de les voir fait attendre, de les avoir mis en danger. Il leva ensuite les yeux vers la serveuse. « Je ne connais même pas votre nom. » Il lui était reconnaissant d'avoir attendu et il savait qu'il avait une dette envers elle. Elle n'avait pas été obligée de rester avec eux.




Parchemin envoyé Mer 13 Avr - 16:06

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 914
malle
raise your wand
 
Le membre 'Irvin Rackharrow' a effectué l'action suivante : La main du destin


#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mer 13 Avr - 19:55

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
Les flammes faisaient leur boulot à merveille et la structure de la serre commença à chavirer dangereusement. Jósteinn se rapprocha un peu plus de Cassandre et lorsque la structure commença à s'effondrer, rongée par le feu, une brèche s'ouvrit non loin de l'endroit où ils se trouvaient. Ayant chacun retrouvé quelque peu leurs esprits depuis leurs blessures respectives, le jeune sorcier se saisit de la main de la demoiselle, l'emmenant promptement vers la sortie ainsi dégagée. En effet, les flammes se faisaient de plus en plus hautes, majestueuses certes mais incroyablement dangereuses et menaçantes. Ils déboulèrent, toussant encore un peu de la fumée respirée, dans ce qui semblait être une des allées du zoo. Dans un rapide regard afin de voir ce qui l'entourait à présent, Jósteinn put se rendre compte que plusieurs autres personnes semblaient s'être précipitées par la brèche. Les sorts qui fusaient encore quelques minutes auparavant semblaient cependant calmés par l'effondrement de la serre. Mais ils n'étaient pas au bout de leur peine. Se retournant vers Cassandre, il s'adresse à elle d'un ton inquiet « Vous allez bien? » le verre réparti et les sorts successifs avaient eu raison de la jolie robe de la sorcière, déchirée par endroits. Le costume de Jósteinn ne s'en était pas mieux sorti, le bleu nuit du tissu tacheté de sang et de poussière. Ils s'avancèrent un petit peu dans l'allée, le regard un peu suspicieux pour leurs voisins de route et surtout - pour les alentours brûlés. Dans un souffle tout autant fasciné qu'inquiet,  « Un dragon est définitivement passé par ici... » inquiet car malgré les bases qu'il avait reçue de Dvalinn, il se savait incapable de maîtriser un dragon adulte. Surtout un dragon qu'il n'avait jamais vu auparavant. Dans un soupir « On ne devrait pas s'attarder ici... »
Parchemin envoyé Jeu 14 Avr - 0:41

avatar
avatar
profil
Je suis : Wednesday , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/11/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 569 hiboux. J’incarne : Hailee Steinfeld , et l’avatar que je porte a été créé par : Lux Aeterna . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Scylla Lestrange & Saoirse Rackharrow. Je parle en : #9999cc



Je suis âgé de : 19 ans , et j’ai le sang : moldu, mais c'est ma honte, je me cache de cette vérité il y a bien des années que j'ai tiré un trait sur la magie. Dans la vie je suis : sans emploi et prostituée en fuite. J’ai juré allégeance : à personne mais loin d'apprécier cette guerre, je trouve le monde injuste et violent. Secrètement je pense que l'Ordre du Phénix détient la solution, et je partage leurs idées. Côté cœur, : j'ai toujours été seule. Champ Libre :

malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
LE BAL DU GOUVERNEMENT
- un dernier pas de danse dans la neige hivernale -

La situation était des plus désespérée pour le groupe. Entre les morts, les blessés, l'incendie et les sorts … À vrai dire, Phèdre ne pensais pas qu'Avia réussirait à remotiver Irvin après sa tragique découverte. Elle ne savait pas quel lien unissait ces deux personnes, mais la jeune sorcière arriva à trouver les mots justes; une chance. La serveuse en déduisit qu'ils devaient alors bien se connaître. Leur fuite fut malheureusement interrompue, si proche du but pourtant. Tout s’effondrait autour d'eux, Avia protégea d'un sort sa camarade de fortune mais la structure de la serre ne tenant plus qu'à un cheveu, une poutrelle tomba sur la jeune femme. Phèdre, voulant l'aider à son tour et surtout limiter les possibles blessures d'Avia essaya tant bien que mal de la rattraper. Au final, à cause de cela, elles étaient toutes les deux blessées. Irvin se retrouvait ainsi avec deux sorcières meurtries sur les bras. Cela avait été une idée stupide, Phèdre s'en voulait d'avoir fait empirer la situation. C'était évident que si ils réussissaient à sortir d'ici, ce ne serait certainement pas grâce à la née-moldue … Alors la jeune femme plaça toute sa confiance en ce sorcier et cette sorcière, ils étaient sa seule porte de sortie.

Plus pratique, Irvin fit léviter les deux sorcières pour qu'elles évitent de se déplacer et certainement de se faire mal aussi. Une fois sortis de l’atmosphère étouffante de la serre, il les déposa. Et avant de continuer leur chemin le sorcier essaya de soigner Phèdre puis Avia. Il s'excusa même de ne pas avoir complètement réussi à guérir la serveuse. « Ce n'est pas grave, c'est déjà plus supportable. Merci beaucoup. » Dit-elle sincèrement en esquissant un mince sourire. Elle observait les alentours le temps qu'Avia soit remise sur pieds également. Au moins elles pourraient se déplacer d'elles-même à présent, grâce à Irvin. Comment pouvaient-ils sortir d'ici ..? L'air était en tout cas plus respirable que dans la salle du bal. « Je ne connais même pas votre nom. » C'était la question à un million de gallions. Devait-elle mentir pour se protéger ou dire la vérité au risque de le regretter plus tard ? Au point où ils en étaient de toutes façons … Peut-être était-elle trop naïve, comme toujours, mais son choix était fait. La chaleur avait été insupportable, la serveuse retira alors son masque, le gardant en main tout de même au cas où. Son visage leurs serait sans doutes inconnu, et eux deux se connaissaient déjà, cela les mettait à égalité. « Je m'appelle Phèdre. » Avoua-t-elle doucement mais avec une once de confiance, espérant en son fort intérieur ne pas avoir à souffrir de cette décision dans le futur. Elle se retourna alors vers l'allée, plutôt songeuse. La serre s'effondrait emportant avec elle les pièces voisines ; une inquiétude survint alors dans son esprit. « Nous sommes dans un zoo, n'est-ce pas … ? » Demanda-t-elle inquiète en regardant tour à tour Irvin et Avia, alors qu'elle connaissait parfaitement la réponse. Ainsi en plus des sorts, des flammes et des débris, les créatures sauvages étaient à rajouter à la liste des dangers potentiels. « Il faut absolument sortir d'ici ... » Murmura-t-elle en imaginant déjà le pire, ses blessures étant le cadet de ses soucis.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


I got the feeling that I'm going under but I don't know if I'll make it out alive. You've watch me bleed until I can't breathe, shaking, falling onto my knees, tripping over myself, aching. I'm begging you to come help.

Parchemin envoyé Jeu 14 Avr - 1:00

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 

Cassandre aperçu sa sœur et tendit la main instinctivement vers elle. C'était le moment où jamais de jeter ses dernières forces dans la bataille. Mais la serre menaça de s'écrouler au même instant, dévorée par les flammes, et ce fut la panique. La seule chose qui comptait pour tous les sorciers présents, c'était de sortir de cette fournaise pour éviter de finir en steak... Elle s'appuyait sans vergogne sur Jósteinn, de toute façon trop faible pour agir seule puisqu'une grande partie de son sang était répandu sur le sol de la serre. Elle sentit Jósteinn lui agripper la main et l'entraîner vers une brèche.

Respirer un air plus pur la fit revivre, mais bien vite, l'angoisse pour sa sœur lui revint. Elle jeta des coups d'oeil affolés autour d'eux. Ils étaient de tout évidence dans une autre aile de la serre. Quand il évoqua un dragon, elle sentit son coeur s'affoler un peu plus. Un dragon... Vous en êtes où dans votre formation ? Demanda-t-elle un peu paniquée. Personne ici n'était de taille à affronter un dragon. D'autres sorciers étaient éparpillés un peu plus loin. Mais elle ne s'y fiait pas. Elle avait l'habitude de ne faire confiance qu'aux siens. L'idée que sa soeur puisse se trouver face à la bête lui glaça le sang et lui fit rapidement reprendre ses esprits.  Marguerite est ici ! Je ne peux pas partir sans elle ! Dit-elle d'une voix forte, complètement hystérique. Une atroce pensée lui vint à l'esprit en regardant les flammes qui dévoraient la serre. Et si elle était encore dedans... Elle aurai voulu hurler le nom de sa sœur, se jeter en avant, se jeter dans les flammes, peu lui importait. Sa sœur potentiellement en danger, elle n'était plus capable de réfléchir. Je peux pas la laisser... dit-elle d'une voix plus faible. Protéger sa sœur, c'était sa seule tâche. Si elle échouait à ça, alors plus rien ne comptait.
Parchemin envoyé Jeu 14 Avr - 14:51

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
L'air plus frais déjà s'engouffrant dans ses poumons était une salvation exquise. Une sensation qu'il ne s'était jamais imaginé ressentir un jour: ce besoin désespéré d'air pur, d'oxygène. Se sentir manquer d'air était en effet une sensation des plus désagréables - accompagnées par la peur qui vous ronge l'estomac au fur et à mesure que l'oxygène vient à manquer. « Un dragon... Vous en êtes où dans votre formation? » il lui adresse un petit sourire contrit qu'il espérait rassurant malgré tout le dramatique de la situation. « Et bien... Malheureusement, clairement pas assez loin que pour maitriser seul un dragon adule... » mais dans un rapide examen des brûlures aux alentours il se retourna sur Cassandre, une lueur d'espoir sur les traits « on dirait cependant qu'il est passé par ici il y a plusieurs dizaines de minutes déjà... Si on ne traîne pas trop, on devrait pouvoir s'éclipser sans le croiser » le regard grave. Mais Cassandre panique soudain, dans une frayeur fraternelle que le jeune homme n'avait que trop envié étant enfant. Et malgré son absence de réels frères et soeurs, l'inquiétude de Cassandre était tellement palpable et vive qu'il ne pouvait faire autrement que d'y répondre. « Marguerite est ici! je ne peux pas partir sans elle! Et si elle était encore dedans... Je peux pas la laisser... » il lui adresse un sourire qu'il voulait le plus chaleureux et rassurant possible malgré les circonstances, le regard cependant aux aguets pour tenter de retrouver la fameuse Marguerite. « Nous allons la retrouver... » le regard toujours en train de balayer tout un chacun se trouvant à leurs côtés « Nous allons rapidement la trouver et puis nous sortirons le plus vite possible d'ici.  » le ton dur comme pour donner une contenance à ses mots « Tout va bien se passer. Votre soeur vous ressemble t'elle? » il lui fallait après tout quelques informations afin de chercher efficacement après Marguerite.
Parchemin envoyé Jeu 14 Avr - 22:25

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
BAL HIVERNAL
If this is to end in fire
Then we should all burn together
Watch the flames climb high into the night


Les mouvements sont brusques, empressés, saccadés. Sissi le plaque contre la colonne de marbre avec une force sans doute décuplée par l'adrénaline – ou peut-être était-ce une impression dûe à son propre état physique relativement faible. Son souffle est coupé pour quelques secondes supplémentaires, soit par le choc, soit par l'autorité un peu désarmante qu'elle arbore. S'ils n'étaient pas au milieu des flammes, Kenan aurait certainement souri et balancé une réplique amusée. L'heure n'était pas à l'humour cependant. Et Sissi paraissait réellement énervée, pour le coup. Sage, le jeune homme ne pipe mot, il se contente de l'observer et d'obtempérer. D'un coup sec, la chemise s'ouvre et au gryffondor de grimacer : « Hey ! T'aurais pu prendre le temps de défaire les boutons quand même. » Il semble même sérieux. Le torse est strié de petites blessures, certaines encore ouvertes, d'autres déjà sèches mais il n'y prête pas la moindre attention. Un râle sourd lui échappe quand elle appuie sur une côte un peu trop sensible, ce qui le crispe aussitôt. Il se retient de l'envoyer balader brutalement. Kenan est un très mauvais malade mais elle n'a pas encore eu l'occasion de l'apprendre. Alors qu'elle tente un sort pour le soigner, il se voit obligé de repousser les gerbes brûlantes qui les entourent déjà trop dangereusement. La rouquine lui lance un regard plein de reproches. Léger haussement d'épaules. « Quoi ? Tu aurais préféré rôtir ? » Et elle le soigne, comme elle peut ; elle atténue habilement la douleur et sa respiration ne semble plus gênée que par l'air oppressant qui les entoure encore. Un frisson lui est arrachée entre le risque de mourir, la douceur de ses doigts sur sa peau... Jusqu'à ce qu'elle enfonce son poing dans le diaphragme du jeune homme, d'un coup sec, sans le moindre ménagement. La douleur est si fulgurante qu'il esquisse un mouvement de recroquevillement. Le reproche pointe dans son regard, ce dernier s'est teinté des lueurs sombres qu'elle lui connaît désormais. Kenan emprisonne le poignet de la demoiselle de sa main gauche, sans contrôler la force qu'il met dans son geste et gronde : « N'envisage pas de recommencer. » Il se doute bien qu'elle ne tiendra absolument pas compte de son avertissement. Et entre deux étincelles presque hargneuses, il lui souffle tout de même un merci sur un ton complètement différent.  

« Ventus. » L'écran de fumée s'éloigne momentanément, laissant l'occasion aux deux sang-pur de respirer, d'avancer un peu plus. Ils rejoignent rapidement Alastar – et Circée toujours dans ses bras. Sans lâcher la main de Sissi, Kenan s'agrippe à la manche de son oncle, automatiquement, comme si ce simple geste créerait un gouffre entre la salle et l'extérieur. Quelques pas encore, afin de bien s'éloigner du feu. Quintes de toux qui n'en finissent plus, qui écrasent muscles et poumons dans une sourde douleur. Et quand enfin Kenan se calme, il lance un regard inquiet à la rouquine qu'il attire à lui. « Ça va ? Tu as mal quelque part ? » Puis en se tournant vers le mangemort : « Tout va bien, Oncle Alastar ? Circée... ? » Il déglutit péniblement, se rendant bien compte qu'ils n'étaient pas encore sortis d'affaire. « Reste à trouver comment on quitte cet endroit de merde... » Pour tout dire, il avait seulement envie de s'asseoir à même le sol et de souffler. Il était à bout de force, à bout de nerfs et il ignorait encore combien de temps son corps tiendrait le choc.                                 

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.
Parchemin envoyé Ven 15 Avr - 5:59

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
Il fallait qu’on sorte de la serre, sinon on allait tous mourir sous toutes ces flammes. J’avais réussi à enfin apercevoir ma sœur au loin, mais dans l’agitation je l’avais perdue de vue. Une fois sortie à l’extérieur, mon seul but était de la retrouver. Je savais qu’elle ne partirait jamais d’ici sans moi, et c’est bien pareil pour moi. À peine ai-je eu le temps d’arriver à la seule brèche que j’avais pu voir de loin que je me percutais contre une jeune femme. (Oprah) Chancelante, j’ai pris quelques secondes à reprendre mon équilibre. « Pardon, vous allez bien? » Après avoir toussé un peu, ce qui me semble bien normal avec toute cette fumée, j’ai pu lui répondre. « Oui, ça va. Et vous? » Elle avait posé une main sur mon épaule, elle ne me semblait pas du tout méchante, mais plutôt protectrice. « Venez, il ne faut pas rester là. » Je ne sais pas si je peux lui faire confiance en cette crise, mais je peux bien lui laisser une chance. Oui, c’est le chaos, mais je crois bien qu’il y a encore de bonnes personnes dans ce monde malgré tout. Alors je l'ai suivie.

Le bâtiment semblait prêt à s’écrouler d’un moment à l’autre… L’inconnue m’aida à sortir de la serre. Nous pouvions enfin reprendre notre souffle. Il faut dire que l’air frais se faisait de plus en plus rare à l’intérieur. Nous étions perdues, dans une des nombreuses allées du zoo. Il fallait absolument qu’on trouve la sortie du zoo. Ce qui n’allait pas être simple du tout. Et puis, je n’avais vraiment pas envie de devenir le nouveau jouet d’un dragon qui se promène probablement près d’ici. « Tout va bien? Vous n’avez rien? » Elle me semblait vraiment gentille et digne de confiance. « Oui, ça va. Vous allez bien aussi? Merci beaucoup pour votre aide tout à l’heure! Au fait, je m’appelle Marguerite, et vous pouvez me tutoyer. » Dans les moments de crise comme celle-ci, l’entraide était toujours une bonne solution! « Il faut qu’on trouve un moyen de sortir de ce zoo! » J’avais bien l’intention de retrouver Cassandre, tout en essayant de nous sortir de là. « Connaissez-vous un peu l’endroit? Je n’ai aucune idée d’où pourrait être la sortie… Et il faut que je retrouve ma sœur! » Je n’allais pas l’entraîner dans cette quête vers Cassandre, elle aussi devait avoir des gens à qui elle tient qui se trouvaient dans la serre. Il fallait rester positives, nous allions réussir à les retrouver. J’espérais vraiment fort qu’il y a ait le moins de blessés et de morts possibles.
Parchemin envoyé Ven 15 Avr - 10:54

avatar
avatar
profil
Je suis : WW. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 889 hiboux. J’incarne : Katherine McNamara , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys, Hishnack & Texas-Flood ♥︎ . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nerissa Carrow Je parle en : #477C64 ainsi qu'en italique pour le fourchelang. Daksha s'exprime en #A8A8A8.



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joaillère et chercheuse au département R&D pour le compte des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, sans être mangemort mais je collabore avec eux pour préserver mes intérêts personnels. Côté cœur, : je suis mariée à Kenan Rackharrow et mère d'un petit Emrys âgé de trois mois. Champ Libre :
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
En ligne
Bal hivernal.
“A miracle every day would cease to be miraculous — it would be mundane. though even a boring sunset is still glorious.”

L
’angoisse étouffe ses sens quand elle constate l’absence criante des Grimstone. Il n’y a aucun de ses frères, ni ses parents, pas plus que sa soeur pour les rejoindre, il y a une foule au travers de laquelle elle ne reconnaît pas les siens. Kenan l’attire contre lui. « Ça va ? Tu as mal quelque part ? » Non. Sa joue était à peine éraflée, elle était en bon état physique, sa stabilité émotionnelle en revanche était en danger. La culpabilité vient écraser brutalement le coeur, faisant trembler les doigts. L’air passe mal. La fumée a irrité la gorge mais ça n’est pas ce qui l’étouffe. Si elle était restée avec Circée ce soir, peut-être que rien ne lui serait arrivé, elle ne serait pas allée retrouver l’homme à l’étrange lâcheté affectueuse ni le fou furieux qui avait eu l’audace de la torturer. Elle reste là, immobile, le regard vide et l’air absent. Les barrières ne tiendront pas. Elle sent la carapace se craqueler, violent contrecoup de sa peur. Ils auraient pu y rester, son amie y avait laissé son esprit, Alastar lui-même paraissait ne rien pouvoir faire pour la soulager. Ils ont discuté, elle croit. Elle n’est pas sûre. Elle a entendu les voix sans les comprendre.

La baguette au bois blanc s’échoue sur le sol et elle enfouit son visage contre le cou de Kenan, la pression retombant trop brutalement pour la princesse glacée qui ne supportait pas l’impuissance. Elle était impuissante pour Circée comme pour elle-même. Elle avait échoué à les protéger quand il n’y avait qu’elle entre eux et les menaçants inconnus. Le sifflement bas est une alerte. Les doigts se nouent aux siens, recherche d’une accroche tangible et aimante pour stopper la crise qui grondait, nouant son estomac, accélérant le rythme d’une respiration qui ne tarderait pas à devenir effrénée. L’idée de faiblir sous les yeux d’Alastar était d’autant plus déplaisante qu’elle allait bien, qu’elle n’avait rien, qu’il n’y avait pas de légitimité à réagir aussi fort. Les larmes roulent contre le cou du jeune Rackharrow, en silence. Elle aurait pu les perdre, tous. Et finalement elle ne réalisait son attachement qu’au moment où ils avaient frôlé la froideur de la mort.
© Starseed



Open your eyes, i'm all a disguise.
I carry on like a princess, ⊹ but man i've got them fooled cause underneeth my business I'm cold, I'm hard, I'm cruel. Never gonna put a spell on me, never ever gonna bring me back, never gonna make me be something I'm not because i'm evil. (anaëlle)



Parchemin envoyé Ven 15 Avr - 21:49

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 

Le costume de Jósteinn était tâché de sang. Son sang à elle ? Peut être bien, malgré les soins qu'elle avait reçu de cet inconnu, elle savait que ça ne suffisait pas à guérir entièrement. Mais elle n'avait pas le temps de chercher ni du dictame ni une potion de régénération sanguine. Cette soirée était un cauchemar. Elle voulait trouver Maggie et foutre le camps au plus vite. Les propos que se voulaient rassurant de Jósteinn ne parvinrent pas à la calmer. Vaguement, blonde aux yeux bleus... Elle avait toujours trouvé que Maggie ressemblait plus à Tristan, et à leur père. Cassandre elle était le portrait craché de leur mère. S'en était même perturbant. Elle l'aperçu alors, dans la mêlé des sorciers autour d'eux. Maggie ! Elle se jeta littéralement en avant et serra sa petite sœur dans ses bras, presque tremblante de soulagement. Elle encadra son visage de ses mains. Tu vas bien ? Tu n'as rien ? Mais elle se décolla rapidement d'elle. Excuse-moi je suis pleine de sang je vais massacrer ta robe... Qui avait déjà bien souffert, comme toute les tenues de ce soir. Celle de Cassandre n'était pas en reste, mise à mal par le sort de Valko qui l'avait littéralement lacérée. Elle se tourna à nouveau vers Jósteinn, profondément soulagée de voir que sa sœur n'était pas la proie des flammes.

Autour d'eux, la plupart des sorciers s'inquiétaient du sort de leur proche, d'autres étaient mal en point. Mais il ne fallait pas traîner ici, surtout si Jósteinn avait raison – ce dont elle ne doutait pas- et qu'un dragon pouvait rôder dans les parages. On devrait bouger maintenant, histoire d'éviter de se faire dévorer par un dragon... Il faut s'éloigner des flammes et de la fumée, aller vers la sortie. Elle n'aimait pas prendre les choses en mains. Et elle se sentait fiévreuse, faible. Mais il faudrait bien tenir le coup le temps de sortir de cet enfer. Valko ne s'en tirerait pas comme ça, il avait tenté de la tuer, elle lui ferait regretter son geste. Elle se tourna vers Jósteinn et lui offrit un sourire en guise de remerciement pour le soutien sans faille dont il faisait preuve ce soir. On a échappés à la mort ensemble. Plusieurs fois. On devrait pouvoir se tutoyer... suggéra-t-elle d'un ton plus léger. Maggie présente, elle se souciait moins de son père et de son frère. Elle savait qu'ils s'en était tirés, c'était ce qu'ils faisaient de mieux. Probablement déjà dehors, et elle voulait les retrouver.
Parchemin envoyé Sam 16 Avr - 10:30

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
« Vaguement, blonde aux yeux bleus... » le regard de Jósteinn se mit donc à parcourir les gens autour d'eux, gardant en tête ces quelques informations. Blonde aux yeux bleus. « Maggie! » elle avait apparemment retrouvé Marguerite car elle se précipita en avant et serra une autre blonde dans ses bras. Un sourire soulage prit place sur les lèvres du jeune homme qui laissa aux deux sorcières quelques secondes d'intimité -  précieuses dans ce genre de moment - avant d'arriver à leurs côtés, la baguette toujours à la main. On était jamais trop prudents... « On devrait bouger maintenant, histoire d'éviter de se faire dévorer par un dragon... Il faut s'éloigner des flammes et de la fumée, aller vers la sortie. » il hocha la tête et adressa un sourire poli à la petite soeur de Cassandre. Toute effusion de politesse semblait cependant de trop... Comment oser lui dire qu'il était ravi de la rencontrer? Ravi de voir sa famille? Cela paraissait tellement futile en comparaison de tout ce qui venait de se dérouler. Le monde ne venait-il pas de s'écrouler, après tout? Nerveux il jeta un coup d'oeil autour d'eux détaillant l'allée. « En effet maintenant que nous avons retrouvé votre soeur on ferait bien de bouger le plus vite possible... » un regard en arrière pour les flammes qui rongeaient toujours la serre derrière eux, l'épaisse fumée s'en échappant par grosses volutes. « On a échappés à la mort ensemble. Plusieurs fois. On devrait pouvoir se tutoyer... » un petit rire s'échappa de sa gorge. En effet... Ils n'avaient, jusque là, pas eu des rencontres des plus calmes. « Vous... Enfin tu as totalement raison. » il semblerait qu'ils soient maudits, pensa rapidement Jósteinn. Tant de malchance était impossible à concevoir. Un braquage et puis le meurtre du Lord. Il remarqua ensuite la présence d'Oprah aux côtés de Marguerite et choisit de faire confiance. Elle n'avait après tout pas l'air dangereuse... Tendant la main vers l'allée à leur droite (celle qui semblait s'éloigner le plus possible des flemmes), il reprit la parole « Allons-y » avec un sourire pour les deux soeurs et l'inconnue. Jós était un optimiste et maintenant qu'ils étaient sortis de la serre en flammes et que Cassandre avait retrouvé sa soeur, il voyait mal ce qui pourrait bien leur arriver de plus. Ils s'engagèrent alors sur le sentier, s'éloignant du reste du groupe, le bruit du chaos s'effaçant au fur et à mesure qu'ils progressaient.
Parchemin envoyé Dim 17 Avr - 22:08

avatar
avatar
profil
Je suis : Bella , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 659 hiboux. J’incarne : Lily Collins , et l’avatar que je porte a été créé par : @Bazzart JUGBAND BLUES. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Bellamy Malfoy Je parle en : #663366, et Pan l'éternel parle en #669933



Je suis âgé de : 22 ans maintenant, voilà le temps qu'elle fait honte aux siens par son comportement, mais elle tente de remonter la pente. Mais le temps des regrets et de la honte est terminé. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : créatrice d'objet de magie noire, elle est capable d’ensorceler une petite cuillère pour une faire une arme de destruction massive. Ce n'est pas totalement vrai, mais c'est presque cela. J’ai juré allégeance : à personne, cette guerre ne me touche pas, ne m'intéresse pas. Côté cœur, : il est brisé mon coeur. J'ai trahi l'homme que j'aime et j'ai perdu le père de mon enfant, mon premier amour. Il est à la dérive, en centaines de morceaux , irréparable et perdu à jamais. Champ Libre : Elle possède la Magie des Rackharrow, son éternel se nomme Pan et ressemble - s'il vous laisse le voir - à un énorme Main Coon avec de grands yeux luisants et une belle dentition à faire pâlir un dragon.

Elle est maman d'une petite bâtarde de sang pur, Nepthys Rackharrow, jamais l'enfant ne portera le nom de son père. Il lui porterait préjudice. Elle préfère qu'elle porte son nom et qu'il suive la voie des Rackharrow plutôt que celle des Lupin.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
LE BAL DU GOUVERNEMENT
- un dernier pas de danse dans la neige hivernale -
 Alastar l’avait sortie de là, tel un héros. Il l’avait sorti des flammes, porté, alors quand ils furent sortis de cet enfer pour en trouver un autre, Alastar la déposa alors par terre. La jeune femme se retrouve assise dans sa robe violette désormais bien sale. Fixant alors l’horizon devant-elle, elle restait muette. Calme, vide.  Elle ne remarqua même pas son frère et la rousse à côté d’elle, occuper à s’enlacer tendrement. Circée s’en fichait, c’était comme si elle était vide. Complètement vidée. Elle avait l’impression d’avoir encore mal dans chacune des parties de son corps, mais elle savait que c’était dans sa tête ; toujours à terre, elle clos alors ses yeux, essayant de se calmer, mais elle tremblait comme une feuille. C’était comme si la douleur était toujours là. C’est dans ta tête, c’est dans ta tête, c’est dans ta tête ! Se répétât-elle alors, incapable de formuler quoi que ce soit à haute voix, comme si la douleur l’avait privé de l’usage de la parole. La Purge ne l’avait pas rendue muette, juste … folle. Cet évènement tragique la rendrait peut être complètement aphone. Circée se murait dans le silence comme si celui-ci pourrait lui apporter du calme. Elle n’y croyait plus, le calme était une illusion, ça avait toujours été une illusion, tout comme la paix et la sérénité, deux mots qu’elle avait banni de son vocabulaire.

Quand elle rouvrit ses yeux, elle entendait son frère parlé mais ne l’écoutait pas. Elle n’avait pas envie de l’écouter, la confiance avait été brisée, et Circée n’était pas certaine de vouloir l’accorder de nouveau. Tous deux avaient été trop loin, désormais, c’était peut-être irrémédiable. Elle fixait au loin, et aperçu une chevelure rousse familière dans une robe aussi éclatante(Avia), et à ses côtés un homme (Irvin). Elle reconnaissait sa silhouette entre mille. Elle ne sut pas d’où vinrent cette force et l’assurance dont elle usa pour se lever d’un bond, ignorant alors la douleur, le danger pour courir dans sa direction. Nul doute, c’était son père. Muette, en larmes, elle se jeta alors à son cou, déterminée à ne pas le lâcher. Elle ne voulait pas, elle ne pouvait pas. Elle n’avait jamais autant eu besoin de son père, et ne se doutait pas, que lui n’avait sans doute jamais eu autant besoin de sa fille.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.



Il n'est pas d'ombres dans le noir. Les ombres sont les servantes de la lumière, les filles du feu. Plus vive est la flamme, plus sombres sont les ombres qu'elle projette. (...)



Parchemin envoyé Dim 17 Avr - 22:24

avatar
avatar
profil
Je suis : Gallifreys aka Lexxie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 669 hiboux. J’incarne : Holland - la rouquine - Roden , et l’avatar que je porte a été créé par : un créateur de bazzart, merci . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin. Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 27 années brisée , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : prisonnière des mangemorts, ils tentent de m'exploiter pour mon don. Quand comprendront-ils enfin que je ne contrôle rien, qu'ils m'achèvent je n'en peux plus. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est plutôt complexe, je suis complètement perdue.
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Le chaos. Il n’y avait pas d’autres mots. Pourtant, Avia savait que ce mal était nécessaire. Il le fallait.  Blessée, et méditant alors sur le monde qui l’entourait, Avia cherchait des gens les personnes qui lui étaient chères. Son père, les autres Rackharrow, et même Vega. Elle avait trop perdu jadis pour revivre cela de nouveau. Elle fut ramenée sur terre quand Irvin la soigna, s’excusant de ne pas pouvoir faire plus. Il était dans un état pas possible, et Avia ignorait tout du lien qui unissait le sorcier et cette femme, mais il devait être fort, elle le sentait. La sorcière qui les avait accompagnés prit alors la parole, se présentant :  « Je m'appelle Phèdre. »  C’était un joli nom. Avia lui adressa un sourire, elle l’avait aidé, elles s’étaient aidés. « Moi, je suis Avia, enchanté Phèdre. » Sa voix était douce, la jeune sorcière poursuivit alors,  « Nous sommes dans un zoo, n'est-ce pas … ? »  Le Zoo. Avia était au courant des plans de l’Ordre, habituellement elle ne faisait pas parti de commando – et elle avait perdu des yeux le reste des membres, elle pensa alors à eux, espérant qu’ils s’en étaient tous sorti, et qu’aucun n’avait été fait prisonnier.   « Il faut absolument sortir d'ici ... »  Elle hocha alors la tête, « Oui, les sorts ont dû perturber les animaux, ça peut être très dangereux, et… » Elle fut alors interrompu par l’arrivée d’une jeune fille dans un état pas possible, qui se jeta au cou d’Irvin, déterminée à ne pas le lâcher. Il ne lui fallut pas plus d’une seconde pour identifier Circée. Elle était muette, Avia s’approcha alors d’elle, ne pouvant s’empêcher de caresser affectueusement ses cheveux bruns, en signe d’apaisement. Elle savait à quel point Circée pouvait être perdue parfois, tantôt hors de contrôle, elle la connaissait depuis si longtemps qu’un lien les unissait, et Avia ne pouvait s’empêcher de se sentir responsable d’elle.

Circée ne pouvait pas être seule. La rousse chercha alors des yeux des visages et des silhouette familière. Elle finit par apercevoir Kenan, une rousse qu’elle n’identifiait pas, et Alastar. Elle se sentie soulager de les savoir en vie. Irvin n’aurait pas supporté de les savoir morts, il venait visiblement de perdre un être cher, et Avia ne lui souhaitait pour rien au monde de perdre l’un de ses enfants, elle connaissait cette douleur et ne la souhaiterait même pas à son pire ennemi. Voir Alastar, enfin son fiancé, en vie la rassurait alors. Elle ne parvenait toujours à se faire à cela, dérouté parce qu’il s’agissait d’une vieille connaissance, presqu’un membre de sa famille. Elle leva alors la main pour leur faire signe de les rejoindre. Elle ne savait pas comment parler à Irvin, elle ne savait pas comment les sortir de là.



I TAKE EVERYTHING I AM FEELING, EVERYTHING THAT MATTERS TO ME… I PUSH ALL OF IT INTO MY FIST, AND I FIGHT FOR IT.


Parchemin envoyé Dim 17 Avr - 22:43

avatar
avatar
profil
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 261 hiboux. J’incarne : Benedict Cumberbatch , et l’avatar que je porte a été créé par : moi-même, Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Skander Lupin, Avia Spudmore, & Astra Black. Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 37 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : écrivain magique, et expert en histoire de la Magie, avant la fermeture de Poudlard j'y enseignait cette fabuleuse matière. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres mais sans être mangemort parce que c'est ce qu'on attend de moi. Au final, je ne fais que suivre, sans réelles convictions. Côté cœur, : je suis un éternel célibataire, ma mort prochaine pour seule compagne. Enfin j'ai été récemment fiancée à une créature répondant au nom de Nerissa Carrow, si la mort sera ma compagne éternelle, peut être sera-t-elle une compagne comme une autre.
malle
raise your wand
 
Voyant les choses dégénérer, il avait fallu prendre une décision. Une sacrée décision, mais laissez brûler Callista dans les flammes de cette serre et en faire son tombeau n’était pas une option acceptable, il devait la sortir de là. Ce soir, il détestait les bals, cela faisait une raison de plus désormais. « Allez.. » dit-il à voix basse, attrapant la sorcière sous ses genoux, et dans le dos, la levant alors. Il n’était pas musclor, mais lever la sorcière était dans ses capacités, tout dépendait de la durée. Il sentait son cœur tambouriner contre sa poitrine, comme s’il allait se décrocher. Par miracle, par chance, par un coup du destin, il réussit à sortir avec la sorcière dans ses bras, « Accroches-t… » Il ne finit par sa phrase que déjà il sent ses jambes faiblir et il tombe, la sorcière dans ses bras avec. Il la regarda alors rouler devant lui, tandis qu’une douleur le saisit à la poitrine, coupant alors brièvement son souffle. Il savait qu’il n’aurait pas dû courir, mais il ne pouvait pas la laisser là-bas. Au sol, Archibald portant alors sa main à sa poitrine, réprimant un cri de douleur. Il fallait que cela passe.

Il fallait que cela cesse. D’un geste sec et rapide, Archibald retira son masque, comme si cela allait l’aider à respirer, avec celui-ci, il se sentait oppressé. Il se releva brièvement une seconde avant de tomber à genoux, encore incapable d’aller plus loin. Son cœur battait vite, trop vite pour qu’il puisse le supporter longtemps. Il était faible, son père avait raison à son sujet, Archie n’avait jamais été un homme d’action, juste un écrivain se voulant explorateur. Rien de plus. « Callista. » Articula-t-il alors, la cherchant des yeux. Elle avait roulé quelques mètres plus loin. Il espérait qu’elle était en un seul morceau, et en vie. Elle était censée avoir la vie devant elle, il tenait à ce qu’il demeure ainsi.
Parchemin envoyé Dim 17 Avr - 22:53

avatar
avatar
profil
Je suis : Wednesday , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/11/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 569 hiboux. J’incarne : Hailee Steinfeld , et l’avatar que je porte a été créé par : Lux Aeterna . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Scylla Lestrange & Saoirse Rackharrow. Je parle en : #9999cc



Je suis âgé de : 19 ans , et j’ai le sang : moldu, mais c'est ma honte, je me cache de cette vérité il y a bien des années que j'ai tiré un trait sur la magie. Dans la vie je suis : sans emploi et prostituée en fuite. J’ai juré allégeance : à personne mais loin d'apprécier cette guerre, je trouve le monde injuste et violent. Secrètement je pense que l'Ordre du Phénix détient la solution, et je partage leurs idées. Côté cœur, : j'ai toujours été seule. Champ Libre :

malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
LE BAL DU GOUVERNEMENT
- un dernier pas de danse dans la neige hivernale -

Les présentations avait été faites rapidement, tous le monde ici cherchait à sortir de cet enfer sain et sauf. Ils étaient apparemment prêts à se serrer les coudes pour réussir cela. Avia s'était alors présentée dans les formes et brièvement. Phèdre avait bien retenu son prénom ainsi que celui d'Irvin sans même avoir osé le leur demander, les écouter avait été suffisant pour retenir quelques petites choses à leur sujet. Les sourires de la jeune femme étaient toujours chaleureux et rassurants … La née-moldue appréciait cela dans ce chaos ambiant. Alors qu'Avia parlait, une jeune femme vint interrompre la réflexion du groupe ; serrant fort Irvin, désespérément accrochée au cou de ce dernier. Leur lien devait être en effet très fort. Observatrice comme à son habitude, Phèdre ne put s'empêcher de remarquer le terrible état dans lequel était cette nouvelle venue. Plutôt déroutée et un peu inquiète, elle vit Avia faire signe à d'autres personnes. Le groupe allait ainsi s’agrandir et certainement avec cela augmenter les chances de trouver une sortie. Augmenter aussi également le nombres de personnes pouvant voir le visage de la serveuse. Par sécurité, la jeune femme préféra revêtir à nouveau son masque avant l'arrivée des autres mages. Ce qu'elle aurait aimé elle aussi pouvoir reconnaître quelqu'un … Mais non, pour l'instant elle était seule et personne ici ne la connaissait, ce qui était plutôt une chance en un sens. Elle s'imaginait déjà de retour chez Oprah, toutes les deux en train de bavarder sur cette soirée devant un bon thé chaud … Phèdre espérait de tout cœur la retrouver.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


HRP:
 


I got the feeling that I'm going under but I don't know if I'll make it out alive. You've watch me bleed until I can't breathe, shaking, falling onto my knees, tripping over myself, aching. I'm begging you to come help.

Parchemin envoyé Mar 19 Avr - 22:59

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
Anya ne savait plus où elle en était, et ce n’était pas habituel chez elle. Mais cela semblait le devenir, ces derniers temps, ce qui n’allait pas du tout. Des flashs s’imposaient à elle alors qu’elle roulait. Le corps sans vie du Lord. Le visage de son frère lui expliquant ce qui s’était passé avec Callie. Ces images de cette nuit où elle avait dérapé. Les cupcakes qui la narguaient. Et soudain, un visage : Anya ? Sa baguette tremble en reconnaissant la voix, puis le visage lorsque le masque tombe. Elle aurait voulu lui lancer le sort quand même, lui hurler de dégager de sur elle, qu’il avait perdu le droit à ce privilège en partant comme un voleur, mais elle n’arrivait à rien. Calme-toi, Lestrange ! C’est pas le moment, tu peux rien faire. Mais Callista est là-bas, on peut pas la laisser. Il y avait ses doigts sur son poignet, il y a la colère, la confusion, la frustration, la tristesse … Et il y a Calli. Elle tourna la tête juste à temps pour voir le corps de son amie emporté par…elle le connaissait mais était incapable de faire appel à sa mémoire (pour les afficionados de François Pérusse, ça peut être parfois très compliqué). Tout ce qui lui restait à faire c’était suivre. Tant bien que mal, elle se remit sur pied et emboîta le pas au jeune homme. Les doigts d’Aldway enserraient toujours son poignet mais elle ne fit pas la moindre réflexion. Si elle les sentait, peut-être la rassuraient-ils un peu. Mais surtout, ses yeux ne lâchaient pas Callista …

…qui chût de nouveau, dans la course. Elle ne cria pas. Elle commençait à retrouver de son self control (tout restant totalement relatif). Elle n’avait pas eu le temps d’aller la voir (elle ne l’avait pas pris, plutôt), il fallait qu’elle trouve comment revenir vers elle … et là, elle s’en voulait. Il n’y avait pas de temps pour ce genre de sentiments, il n’y avait que celui d’essayer d’arranger le plus de choses possibles. Perdant une chaussure dans la course, elle s’élança à la suite de la dégringolade de son amie. Avisant son chevalier servant qui était au sol, elle lança à Aldway (qu’elle venait de lâcher, à moins que ce ne soit l’inverse) : Vois ce qu’il a, je m’occupe de… Elle se laissa tomber à genoux, se moquant totalement d’abîmer cette robe qui lui avait pourtant coûté une fortune et dont elle était absolument amoureuse. Il y avait le feu, au sens propre du terme, mais Callista ne pouvait pas continuer de la sorte. Elle n’avait jamais été particulièrement experte en sorts de soins, mais elle en connaissait les bases, pourvu que cela suffise : Je suis là, Callista. Nous allons te sortir de là et t’emmener à Sainte Mangouste. Elle prit une profonde inspiration et se concentra sur les plaies de la jeune femme : Vulnera Sanentur. Lentement, elle passait sa baguette au-dessus de son corps, déterminée : Vulnera Sanentur.


Dés :

OUI OUI : Les plaies sont refermées temporairement, en attendant de meilleurs soins, professionnels.
OUI NON : D'autres plaies se referment superficiellement, limitant les dégâts.
NON OUI : Les plaies précédemment refermées sont très légèrement mieux colmatées.
NON NON : Le sort échoue.
Parchemin envoyé Mar 19 Avr - 22:59

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 914
malle
raise your wand
 
Le membre 'Anya Lestrange' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :
Parchemin envoyé Mar 19 Avr - 23:43

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
LE BAL DU GOUVERNEMENT
- un dernier pas de danse dans la neige hivernale -

Alastar étouffait. Il enleva son masque comme si c'était ce dernier qui l'asphyxiait et courba l'échine pour reprendre son souffle. Par chance, l'air était désormais pur et il put reprendre ses esprits sans mal après ce moment de panique. Pendant un long moment, il laissa traîner son regard sur une Circée hagarde, vide, et qui lui était horriblement étrangère. Cette vision était pire que tout. Il aurait aimé lui parler, la rassurer, et surtout SAVOIR ce qu'il s'était passé exactement et QUI était l'ordure qui lui avait infligé une telle souffrance. Il aurait réellement tout donné pour ça, lui qui connaissait l'état psychologique dans lequel l'avait laissée la Purge et qui avait passé tant de temps à ses côtés pour guérir, accepter et oublier. Tout cela était désormais réduit à néant. Amer, il se releva et observa les autres convives fraîchement rescapés de la serre. Entre pleurs, cris et retrouvailles, certains s'empressaient de soigner les leurs, tandis que d'autres s'éloignaient déjà, empruntant le sentier qui menait peut-être vers une sortie. Malgré la situation et la panique, il devait rester concentré. Un mouvement de foule restait possible, tout comme un énième affrontement qui causerait à nouveau son lot de blessés et de morts. Mais Alastar ferait tout pour s'interposer si tel était le cas. Les siens ne souffriraient plus.

« Tout va bien, Oncle Alastar ? Circée... ? » Al' se contenta d'hocher la tête. Il ne pouvait répondre pour Circée bien qu'il connaissait la réponse... « Reste à trouver comment on quitte cet endroit de merde... » Ils n'avaient pas vraiment le choix, à vrai dire. Coincés entre les flammes et ce qu'il restait du zoo, il leur faudrait progresser tous ensemble vers l'inconnu. Al' se tourna vers son neveu. Erzsébet était en larmes, les yeux enfouis dans son cou. Le mangemort baissa les yeux. Il ne pouvait vraiment lui reprocher cette faiblesse, bien que cette attitude l'étonnait, venant de Grimstone. Mais cela lui fit réaliser davantage la gravité de ce qu'il s'était passé en son absence.

Circée bondit alors. Elle se jeta dans les bras d'un sorcier dont la silhouette ne pouvait qu'être familière au brigadier. Animé d'une énergie nouvelle, Al' s'avança vers son frère et reconnut, à ses côtés, Avia. Ils allaient bien. Tout était pour le mieux. Alastar sentit un poids énorme quitter ses épaules à mesure qu'il avançait vers les siens. Il laissa Circée enlacer son père dans un geste presque désespéré, et qui voulait tellement dire dans ces circonstances.

«Vous allez bien ? »

Il avait remarqué qu'Avia était blessée au bras. la blessure semblait assez lourde, bien qu'elle ait dû déjà recevoir des soins. Quant à Irvin, quelque chose clochait, mais il n'aurait pu dire quoi. Alastar retint ses paroles. Il voulait s'excuser de ne pas avoir été avec eux, de ne pas avoir pu empêcher l'irréparable pour sa nièce... Il aurait tellement voulu être là au moment de son agression, mais le destin en avait voulut autrement. Il se contenta d'ajouter, pour rassurer son frère malgré tout

«Tout le monde est là. Kenan est blessé mais il peut se déplacer. »

C'était un constat froid et objectif. Mais c'était tout ce qu'il était capable de produire en ce moment. Il refusait de se laisser submerger par la peur, ou toute autre émotion d'aucune sorte. Il avisa alors l'inconnue masquée, qui se tenait à côté d'eux. Alastar ne pensait pas la connaître, mais il se doutait qu'elle avait dû accompagner Irvin et Avia pendant l'attaque. Intérieurement, il la remercia d'avoir été là pour eux, car il se doutait qu'eux aussi avaient dû faire face à de nombreuses difficultés avant de pouvoir sortir indemnes de ce brasier.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.
Parchemin envoyé Ven 22 Avr - 0:14

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
Plusieurs sorciers couraient près de nous, à la recherche d’une éventuelle sortie. La plupart des gens étaient tâchés de sang, et je n’osais même pas me demander si c’était leur sang ou non. Je n’avais pas envie de savoir s’ils avaient fait du mal à des innocents, ou si quelqu’un les avait attaqués. En ce moment, j’aurais juste aimé que tout ça ne soit qu’un mauvais rêve. Mais j’avais beau tenter de me réveiller, je restais quand même prise dans les allées d’un zoo. En plus, cet endroit me paraissait être un vrai labyrinthe! Comment allions-nous pouvoir trouver une sortie, en plus de devoir trouver des gens qui nous sont chers, alors que notre temps était compté? Il fallait à tout prix que nous nous dépêchions. « Maggie! » J’entendis alors une voix crier mon nom, avant de se jeter sur moi. J’ai eu vraiment peur sur le coup, mais j’ai réalisé que c’était Cassandre qui me prenait dans ses bras. « Bon sang Cass’! J’avais peur de ne pas te trouver! » Elle prit mon visage dans ses mains, avant de me demander : « Tu vas bien? Tu n’as rien? » Je n’ai même pas eu le temps de répondre, elle s’est tout de suite éloignée un peu de moi. « Excuse-moi je suis pleine de sang, je vais massacrer ta robe. » C’est là que j’ai aperçu les tâches de sangs étendues sur sa jolie robe. J’ai regardé ma sœur, bien inquiète. « Qu’est-ce qui t’es arrivé? T’es correcte? Oh merlin… » Elle avait l’air de bien aller, mais la connaissant, je sais très bien qu’elle peut faire semblant de ne pas avoir mal seulement pour éviter que je m’inquiète pour elle. Je m’en foutais bien de ma robe, elle était déjà dans un sale état… La seule chose que j’avais en tête, c’était de m’occuper de ma sœur. La robe quant à elle, j’allais bien la jeter en arrivant à la maison, je n’avais pas du tout l’intention de la remettre et de me rappeler cette soirée funestre. Mais pour ça, il fallait d’abord qu’on trouve le moyen de quitter cet endroit dangereux. « On devrait bouger maintenant, histoire d’éviter de se faire dévorer par un dragon… Il faut s’éloigner des flammes et de la fumée, aller vers la sortie. » Un dragon… Je n’avais vraiment pas envie de faire face à un dragon. Cassandre était accompagnée d’un garçon que je ne connaissais pas, mais j’ai décidé de lui faire confiance. Après tout, si elle lui faisait confiance elle-même… Je lui fis un sourire, pour lui faire comprendre que j’étais dans le même camp. Ça m’aurait fait plaisir de me présenter, seulement ce n’était pas le moment. « En effet, maintenant que nous avons retrouvé votre sœur, on ferait bien de bouger le plus vite possible… » Il avait amplement raison. Il pointa l’allée à ma droite. « Allons-y. » Sans dire un mot, je me suis dépêchée d’aller dans cette direction. J’espérais seulement qu’il savait ce qu’il faisait.
Parchemin envoyé Lun 25 Avr - 21:27

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 552
malle
raise your wand
 
LE BAL DU GOUVERNEMENT
- WRONG PLACE, WRONG TIMING. -
GROUPE NUMERO 3, composé de Avia, Irvin, Circée, Kenan, Erzébeth, Alastar, Phèdre, Charlotte, Oprah, Josteinn, Charlotte, Marguerite, Cassandre, Triss, , Callista, Archibald, Aldway, Anya.

ZOO SCAMANDER,   15 MARS 1990 - 22h03
Le petit groupe pansait ses blessures. Chacun de leur côté, affaiblis, blessés physiquement ou moralement, mais tous étaient abasourdis. Qu’ils aient un camp ou non, ils étaient les dommages collatéraux de cette histoire. Soudain, un groupe se dirigea alors vers eux, en courant : « Y’a-t-il des blessés ? Nous sommes médicomages, s’il y a des blessés, il nous faut les amener à Ste Mangouste ! » Les gens se mirent à parler dans tous les sens, à hurler parfois. L’homme hurla alors : « SILENCE ! » La foule se mit alors à baisser d’un ton. « Les blessés les plus graves d’abord. » Chacun des blessés fut pris en charge. Laissant ceux qui n’avaient presque rien livrés à eux même. La nuit noire était alors soudainement éclairée par les flammes, leur faisant réaliser que ce soir leur monde était entré en guerre, qu’ils le veuillent ou non.

INTRIGUE TERMINEE.

NOTE, ceci clôture cette intrigue. Le « temps rp » reprend à la date du 25 Avril 1990, laissant une ellipse temporelle, brève. Ne perturbez pas vos rp pour autant, le changement c’est à partir de maintenant. Nous vous invitons à aller lire la nouvelle page de notre chapitre ici, et le staff se tient à votre disposition pour toute question relative à ce changement radicale de situation. Merci de votre participation active, une nouvelle intrigue se tiendra bientôt, mais nous vous laissons le loisir d’explorer cette nouvelle facette de la vie de WDWF.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet + mp Mererid
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

 

SUJET NUMERO 3.(suite du bal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]
» Suite aux attentats du 13 novembre
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» le numero de telephone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Londres Sorciers :: Zoo Scamander-